One look in my eyes and you're running 'cause I'm coming ! ( PV Hideki & Nysphri )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

One look in my eyes and you're running 'cause I'm coming ! ( PV Hideki & Nysphri )

Message par Aliya le Mer 02 Aoû 2017, 20:44

Je dois bien avouer que quand j'avais reçu cette lettre j'étais restée septique la posant sur ma table et n'y prêtant pas plus attention, mais comme n'importe quelle personne j'y avais repensé. Cela faisait deux ans que j'habitais seule et cela me convenait parfaitement, personne pour m'embêter ni me demander quoi que ce soit c'était la liberté absolue et de plus je pouvais continuer mes cours en ligne de chez moi sans devoir être interrompu par un membre d'une de mes nombreuses familles d'accueil pour une quelconque idée pourrie. Mon quotidien tranquille et solitaire me convenait tout à fait, mais le fait de savoir qu'il existait une école pour les gens comme moi, les monstres dans mon genre cela avait réveillée ma curiosité en soit rien que le fait de savoir que je n'étais pas la seule me rassurait légèrement mais bon à quoi bon maintenant ? Je vivais avec cette particularité depuis bien longtemps que j'arrivais plus ou moins à contrôler même si des fois cela m’échappait.

Et pourtant malgré le fait que je n'en avais rien à faire d'aller dans cette école, le fait de pouvoir travailler mon pouvoir m'avait interpeller, en même temps qui ne voudrait pas plus de contrôle sur ce genre de particularité. Mon pouvoir était devenu mon moyen de défense en ça de besoin surtout quand les gens devenaient trop méchant avec moi. Alors, j'avais plié bagage, mais pour moi c'était tellement rapide, j'avais tellement de foi changer de maison que je n'emmenais que très peu de choses avec moi.

C'est à peu de choses prêt comme cela que je retrouvais devant les grilles de cette grande académie, je ne saurais vous dire comment je ne me sens à vrai dire pas différente d'habitude une pointe de stress arrivait mine de rien mais, je savais maîtriser tout ça à présent. Les gens ne me faisaient plus peur même si je détestais l'idée de devoir vivre avec autant de monde d'un coup c'était néanmoins pour la bonne cause. Je faisais face aux grilles avec ma valise contenant le peu de souvenir de ma vie, nous étions le matin de bonne heure enfin entre le matin et la nuit cela dépend de comment vous le voyez, j'avais choisi cette heure d'arrivée pour être sûr de ne croiser que peu de monde il était à présent 4:45 c'était toujours mieux d'éviter les gens si on le pouvait. Je poussais les grilles qui émettaient un grincement métallique mais qui se déplaçaient sans problème et je me frayais un passage avant de les refermer derrière moi.

L'air ambiant était frais, le soleil n'avait pas encore pointé le bout de son nez et tout était encore humide. Je marchais tranquillement sur le petit chemin menant au grand bâtiment j'avais revêtu une robe noire assez simple avec des scandales assortis, je détestais la chaleur et le promener dans cette tenue ne me dérangeait absolument pas de bon matin. J'avais laissé mes longs cheveux blonds détacher je n'étais là pour plaire à personne. Je n'avais précisément aucune idée d'où je devais me rendre, ni qui allait voir je débarquais un peu comme ça à l'improviste. Je ne me posais pas plus de questions sur les gens que j'allais rencontrer à vrai dire je m'en fichais royalement qui qu'il soit cela n'avait pas d'importance j'étais là parce que je voulais découvrir mes capacités et pour les autres tant pis s'il se mettait sur mon chemin. J'observais les grandes étendus d'herbe autour de moi ou se dessinait de jolie fleurs à quelques endroits qui me rappelaient vaguement le grand jardin que j'avais petite. Mon esprit empli de cauchemars se trouvait là prés de moi flottant à ma droite prête à me raconter les pires souvenirs des pauvres personnes que nous croiserions ici. Je ne m'inquiétais pas vraiment pour découvrir les souvenirs des autres seulement du fait qu'il y avait sûrement ici une tonne d'élèves et que je ne savais pas comment j'allais contenir tous les souvenirs des gens sans devenir folle.

J'arrivais dans le jardin observant les bâtiments autour de moi sans vraiment savoir vers lequel me diriger, je lâchais ma valise croisant les bras sur ma poitrine pour les observer tous à un a un. Le premier celui qui me faisait face avait l'air d'être celui ou je devais aller mais maintenant que j'étais là à l'air frais je n'avais plus envie d'y entrer. Je remettais tout en question, pourquoi j'étais venue là au final, pourquoi j'allais m'enfermer avec des tas de jeunes et puis à quoi bon ?

HRP:
Hello, si jamais il faut changer quoi que ce soit envoyer moi un petit MP !
avatar
Aliya

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: One look in my eyes and you're running 'cause I'm coming ! ( PV Hideki & Nysphri )

Message par Nysphri le Mer 02 Aoû 2017, 22:35

Il était tôt, très tôt, la veille Nysphri avait assisté à son premier cours et il n'avait pas encore bien récupéré de son premier combat, il s'était donc couché tôt, un peu trop d'ailleurs étant donné qu'il fut réveillé à 4h30 même si son réveille avait été accéléré par un cauchemar.
Il savait que maintenant réveillé il n'arrivera plus à se rendormir, il regarda par la fenêtre et vit le doux lever du soleil arriver et la fraîcheur de la végétation, il se dit que tant qu'à être réveillé il n'avait qu'à aller profiter un peu des jardins, ni une, ni deux, il se leva, se prépara et partit à 4h55 sans déjeuner, ce n'était pas dans son habitude.

Il sortit donc et avança vers les jardins, et là, surprise ! Une élève, plus âgée que Nysphri, pas aussi grande que lui bien sûr mais plus grande que la plupart des autres filles, elle était fine mais imposante, elle avait une chevelure blonde et les cheveux détachés, ses yeux étaient bleus mais ils leurs donnaient une impression de profondeur, enfin, elle avait des traits de visage fins, autant dire que Nysphri ne s'attendait pas à voir quelqu'un maintenant ! Il compris qu'elle était sûrement nouvelle (ma parole ! Il y a tout le temps des nouveaux ici, et à toutes heures !).
Il la regarda et avança timidement car elle était peut-être nouvelle mais elle était tout de même bien plus âgée, d'apparence du moins, une fois arrivé à proximité d'elle, il racla la gorge et dit avec son sourire habituel :

E-Excuse moi, t-tu es nouvelle ? En tous cas je ne t'ai jamais vu et vu l'heure qu'il est c-c'est ce que j'en ai déduis, je p-peux peut-être t-t'aider, en tous cas enchanté m-mademoiselle.

Il espérait ne pas paraître trop étrange et priait pour avoir une réponse plus positive qu'avec la fille qu'il avait rencontré hier.


Dernière édition par Nysphri le Jeu 03 Aoû 2017, 16:50, édité 1 fois


avatar
Nysphri

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: One look in my eyes and you're running 'cause I'm coming ! ( PV Hideki & Nysphri )

Message par Darren le Jeu 03 Aoû 2017, 19:04

Aujourd’hui, j’avais quitté mon lit un peu plus tard que d’habitude. Il est vrai qu’aujourd’hui, à cause de ma houleuse rencontre au portail avec ces écervelés de Nysphri et de Sally Whispers, j’avais mis plus de temps à rejoindre mon dortoir. En plus de cela, il m’avait fallu manger avant ! Je ne m’étais donc pas couché dans mes horaires habituels, et mon rythme de sommeil s’était retrouvé complètement chamboulé. C’est pour ça que lorsque j’avais ouvert les yeux, vers 22 heures, j’avais légèrement paniqué en voyant que la nuit était tombée, et que presque tout mes camarades dormaient à poings fermés.

Je m’étais levé, effrayé et en sueur, puis je m’étais emparé de ma montre. Après avoir consulté l’heure, j’avais pâli. Est-ce que les surveillants fermaient les dortoirs à clef, à partir d’une certaine heure ? Est-ce que j’allais rester coincé ici ? Est-ce que, est-ce que… je n’arriverais jamais à me rendormir, il fallait que je sorte ! J’en avais besoin, c’était trop ! Trop fort, irrépressible… j’avais vérifié si ma tenue était correcte pour sortir dehors, en pleine nuit, mais elle ne l’était pas. J’enfilais alors un jean déchiré flambant neuf, avec un chandail noir et court, très simple.

Bientôt, je pourrais stopper mon traitement, ainsi que de porter ce stupide bandage. Je n’avais que de très faibles douleurs, et seulement lorsque mes mouvements étaient vraiment brusques… et je ne bougeais que très peu. Mon pouvoir n’était pas du genre à subir un entraînement très poussé et physique, enfin je crois… je pense qu’à forcer de l’utiliser, et de l’affiner seul dans mon coin, il pourrait s’améliorer de lui-même sans que j’ai besoin de l’intervention d’un professeur, je crois bien. Cela me réconfortait, je n’aimais pas me mêler aux groupes, et encore moins bénéficier d’un cours particulier… ça me mettait si mal à l’aise !

Je m’emparais de ma canne, ainsi que de ma sacoche avec ma bouteille d’eau et mon pilulier, puis j’enfilais mes chaussures en silence. Je me glissais entre les lits, tapotant bêtement le sol. Je connaissais le chemin par cœur, ma canne m’était inutile, mais c’était un geste si simple que je le faisais sans m’en rendre compte. Je poussais la porte et je me glissais dans les couloirs. En été, j’appréciais sortir dehors, me balader dans les jardins, m’allonger, penser à tout et à rien à la fois… je décidais de faire la même chose aujourd’hui, ou plutôt cette nuit.

Je m’étais engagé sur l’allée pavée, dans le but de me poser à l’ombre d’un arbre, ou de me dégourdir les jambes dans le parc. Alors que je commençais à progresser, j’apercevais deux silhouettes. Curieux de voir deux personnes, la nuit, je me rapprochais.

« E-Excuse moi, t-tu es nouvelle ? En tous cas je ne t'ai jamais vu et vu l'heure qu'il est c-c'est ce que j'en ai déduis, je p-peux peut-être t-t'aider, en tous cas enchanté m-mademoiselle. »

Okay, donc… une nouvelle, et le même gamin qu’hier… oh non, pas lui ! Et j’étais déjà repéré, pas moyen de partir.

« Encore toi ? » Je soupirais. « C’est une habitude, pour toi, d’aider les femmes en détresse ? » Je murmurais pour moi-même. « Pauvre type… »


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: One look in my eyes and you're running 'cause I'm coming ! ( PV Hideki & Nysphri )

Message par Aliya le Ven 04 Aoû 2017, 20:50

J’étais plonger dans mes réflexions à me demander si cela ne valait pas mieux de faire demi-tour que de venir m’installer dans cet endroit perdue où j’allais devoir supporter tout un tas d’élèves. Ce n’est pas que je n’aimais pas les gens mais j’avais appris à me méfier de tout le monde car je ne peux faire confiance à personne. J’avais conscience qu’ici tout le monde avait des particularités aussi et qu’ils étaient tous en quelques sortes le même monstre que moi mais qu’eux le vivait sûrement mieux que moi bien qu'à présent cela e me dérangeait plus. Je regardais à ma droite ou mon esprit flottaient à coté de moi, un esprit que moi seule j’étais capable de voir et qui me tenais compagnie la plus part du temps. Elle ressemblait à une sorte de déesse aux cheveux longs et foncer avec une tenue de guerrière qui dénotait totalement à coté de moi et elle avait cette expression sombre sur son visage qui ne s’effaçait jamais mais les traits de celui-ci ressemblait particulièrement aux miens. Je fus dérangé dans mes pensées par des pas qui s’approchaient de moi et je relevais la tête en direction du bruit qui se rapprochais de moi en priant pour qu’on ne vienne pas me voir directement. Mon esprit s’affolait comme quand elle rencontrait une nouvelle personne prête à me révéler n’importe qu’elle secret les plus sombre soit il mais je ne l’écoutais pas toujours. 

Un garçon rentra dans mon champ de vision il avait l’air plus jeune et avançait timidement vers moi, est ce que j’avais l’air intimidante ? Au fond je l’espérais grandement, mon visage n’abordait aucune expression particulière je le laissais simplement venir à moi en me demandant qu’est ce qu’il voulait. Les gens étaient sûrement au courant de mon arrivée et m’envoyaient il quelqu’un ?

« E-Excuse moi, t-tu es nouvelle ? En tous cas je ne t'ai jamais vu et vu l'heure qu'il est c-c'est ce que j'en ai déduit, je p-peux peut-être t-t'aider, en tous cas enchanté m-mademoiselle. »

D’abord surprise que l’on s’adresse à elle même si cela paraissais logique vue qu’il n’y avait personne d’autre dans les alentours et c’était précisément pour ça que j’avais choisit cette heure là. Je le regardais sans plus d’expression je ne savais même pas commet je devais réagir après tout j’avais passé mon temps à ignorer le plus de gens possible mais ici comment allais je devenir ?
ne voulant pas trop le vexer de suite vue qu’il avait l’air sympathique et avenant je réfléchissais quoi lui demander en laissant s’installer un énorme blanc. Je n’avais pas forcément besoin d’une visite guidée car je pouvais totalement me débrouiller seule même si je ne connaissais pas les lieux.

Un autre bruit attira mon attention sur le chemin sur lequel nous étions le garçon et moi, un bruit de pas se distinguais clairement mais un troisième suivant les pas était plus difficile à deviner et ce n’est que lorsque je vis une silhouette avec une canne apparaître non loin de moi que je comprenais. La personne nouvelle venu s’approcha elle aussi de nous, et je soupirais. J’avais osé espérer ne croiser pratiquement personne mais je me retrouvais entouré de déjà deux personnes est ce que les gens ne dormaient pas ici ? Je n’affichais aucun sourire de courtoisie las de devoir déjà m’engouffrer dans des futures présentations hasardeuses.

« Encore toi ? »

Le garçon qui se présentait devant nous soupirait rejoignant mon propre soupire et je levais les yeux au ciel dans un signe de léger agacement, en plus de devoir supporter deux personnes celle-ci avait l’air de se connaître et de ne pas forcément s’apprécier et j’espérais ne pas devoir me coltiner des réponses cinglante sinon je partirais sans même dire un mot.

« C’est une habitude, pour toi, d’aider les femmes en détresse ? »

Je levais un sourcil interrogateur, une femme en détresse moi ? En même temps qui d’autres, je regardais d’un oeil dédaigneux le jeune homme devant moi pour lui faire comprendre que cela  ne me plaisais pas du tout. Et puis c’était quoi cette façon d’accueillir une nouvelle personne même si je n’en avais rien à faire ce garçon manquait cruellement de tact.
Je l’entendis murmurer un « Pauvre type… » Au garçon qui était venu me parler en premier, et en plus il ne le disait pas en face. Cette rencontre respirait déjà la joie de vivre et je regrettais déjà de ne pas avoir fait demi-tour plutôt que d’être resté planter là. D’un air blasé je les regardais tour à tour.

« Pareillement, mais je pense pouvoir me débrouiller et contrairement à ce que ce garçon pense je n’ai rien d’une femme en détresse même si c’est très … Gentil de proposer ton aide. »

J'avais répondu d'un ton sans appel même si j'avais essayé de faire un effort on ne changeait pas facilement. Je me tournais vers le dernier venu en le regardant avec insistance.

« Quant à toi je crois qu'il y a mieux comme bonsoir je crois. Et ne traite pas n’importe qui de femme en détresse tu risquerais de te retrouver dans de drôles de situation »

Je ne le menaçais pas vraiment je lui donnés juste un conseil, après tout il faut regarder ou l’on met les pieds et la c’était tout à fait ça. Prêt de moi mon esprit avait jeter sont dévolu sur le garçon légèrement odieux et elle semblait presque s’époumoner à me souffler les pires souvenirs de celui-ci. J’essayais de l’ignorer et de tourner la tête sur la gauche de façons à ne pas la voir et je faisais le vide dans ma tête dans mon état d’énervement présent si je croisais les yeux du garçon je pourrais causer un accident et je ne tenais pas particulièrement à m’épuiser dés mon arrivée sans avoir encore mis les pieds dans ma chambre. Ne croisant plus leurs regards je restais planté la en priant pour que mon darknest mind se taise enfin.
avatar
Aliya

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: One look in my eyes and you're running 'cause I'm coming ! ( PV Hideki & Nysphri )

Message par Nysphri le Sam 05 Aoû 2017, 00:26

Au moment où Nysphri venait de terminer sa phrase, il aperçut une autre personne arriver, il n'y avait presque pas de soleil alors il mit du temps à le reconnaître et dû s'avancer un peu pour le voir mais quand il vit qui s'était il fit rempli de déception et il changea d'humeur, même si il essayait de ne pas le montrer, en effet c'était l'aveugle qui l'avait insulté et pris de haut la veille.

« Encore toi ? »

Il essayait de l'ignorer mais le non voyant continua :

« C’est une habitude, pour toi, d’aider les femmes en détresse ? »

Nysphri ne voulait pas rentrer dans son jeux, il laissa échapper un grand soupir, il vit que le jeune arrogant murmurait quelque chose mais il n'arriva pas à entendre quoi, ce qui agaça particulièrement Nysphri, mais il ne pouvait rien faire d'autre pour l'instant, puis la fille à qui il s'adressait à la base dit :

« Pareillement, mais je pense pouvoir me débrouiller et contrairement à ce que ce garçon pense je n’ai rien d’une femme en détresse même si c’est très … Gentil de proposer ton aide. »
« Quant à toi je crois qu'il y a mieux comme bonsoir je crois. Et ne traite pas n’importe qui de femme en détresse tu risquerais de te retrouver dans de drôles de situation »

Nysphri lâcha un rire à propos de la deuxième partie de sa réplique et en était très satisfait, puis il décida tout de même de répondre à l'interlocutrice :

D'accord pas de soucis, en tous cas si un moment tu changes d'avis, j'mappelle Nyspri, Nysphri Soliogas,
je suis un émeraude, et je n'écoute pas ce que dit ce garçon ne t'inquiète pas, je n'ai jamais pensé que tu étais une femme en détresse, je propose mon aide à n'importe qui de toute manière, puis au contraire t'as l'aire sûre de toi et puis j'ai que 16 ans après tout t'as sûrement beaucoup plus... Bref je parle trop encore une fois, mais voilà.


Et oui, encore une fois il avait fait une longue phrase sans interruption dont il avait la spécialité, bien sûr il la disait sans oublier son sourire chaleureux habituel sans être perturbé par l'impassibilité de la nouvelle.


avatar
Nysphri

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: One look in my eyes and you're running 'cause I'm coming ! ( PV Hideki & Nysphri )

Message par Darren le Lun 07 Aoû 2017, 12:11

« Pareillement, mais je pense pouvoir me débrouiller et contrairement à ce que ce garçon pense je n’ai rien d’une femme en détresse même si c’est très … Gentil de proposer ton aide. Quant à toi je crois qu'il y a mieux comme bonsoir je crois. Et ne traite pas n’importe qui de femme en détresse tu risquerais de te retrouver dans de drôles de situation. »

C’était la jeune nouvelle qui venait de parler. Ah ! De toute évidence, elle manquait de tact, mais elle était néanmoins beaucoup plus réactive que cette victime de Sally ! Il y avait chez cette femme quelque chose de fort : un fort caractère, peut-être ? Tu parles… elle criera comme une fillette si jamais il se passait quelue chose de grave ou de violent… les femmes sont toutes pareilles ! Les plus fortes se cachent derrière des visages, juste pour cacher la fragilité de leur être. Je trouve ça pathétique, quelle salope. Et c’est quelle se moquait de moi ! Quand j’entendis Nysphri rire, mon sang ne fit qu’un tour.

« D'accord pas de soucis, en tous cas si un moment tu changes d'avis, j'mappelle Nyspri, Nysphri Soliogas,je suis un émeraude, et je n'écoute pas ce que dit ce garçon ne t'inquiète pas, je n'ai jamais pensé que tu étais une femme en détresse, je propose mon aide à n'importe qui de toute manière, puis au contraire t'as l'aire sûre de toi et puis j'ai que 16 ans après tout t'as sûrement beaucoup plus... Bref je parle trop encore une fois, mais voilà. »

N’écoute pas… ce que dit ce garçon… je sentais une profonde haine bouillir en moi, mais je me retenais de dire quelque chose. Je savais que je passais pour un con, un gamin, et rien de plus, mais ce petit merdeux mériterait un coup de canne dans sa gueule. Mais si je le faisais, ah ! Je ne vaudrais pas mieux que lui, et c’était bien ça le problème… je trouvais cette situation particulièrement agaçante, je détestais les petites têtes à claque comme ça… peut-être que la nouvelle pouvait se révéler un peu plus respectable, mais c’est à peine si elle s’était moquée de moi… j’aimerais vraiment frapper Nysphiri, mais pas devant elle. Je le coincerais lorsqu’il sera seul, et même si je pensais ne pas avoir beaucoup de chance face à quelqu’un qui pouvait voir, je les avais toutes face à un gamin et une tête à claque de première.

Je soupirais longuement, en me pinçant l’arête du nez d’un air franchement agacé et exaspéré. Que pouvais-je faire ? Je croisais les bras sur ma poitrine, en tenant toujours ma canne d’une main. Oh, peut-être que je devais me présenter ? À quoi bon ? C’est vrai que Nysphri ne connaissait toujours pas mon nom, ni cette pimbêche… Je soupirais longuement à nouveau, puis je m’engageais d’une voix lasse.

« Je m’appelle Hideki. Toi, la nouvelle, ne t’attends pas à recevoir de l’aide de ma part. Mais tu peux toujours compter sur cette tête à claque de Nysphri. »


Autre compte : Hideki



#CoupDePouce

"Hideki, première créatrice de persos-capotes." - Hideki, 2017




avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: One look in my eyes and you're running 'cause I'm coming ! ( PV Hideki & Nysphri )

Message par Aliya le Dim 13 Aoû 2017, 19:46

Un rire léger et plutôt doux me sortit de ma torpeur et je tournais la tête en direction de celui-ci continuant d’ignorer mon esprit qui se déchaînait lamentablement à côté de moi, prête à faire ressortir les pires chez les gens. Le jeune garçon le premier qui était arrivé et qui était le plus poli des deux rigolait sûrement de ma dernière réplique concernant l’autre personne présente à nos côtés. Je ne rendis aucun rire aucun sourire, j’étais déconcerté d’être ici avec ses deux personnages totalement opposés et je ne savais pas quoi faire dans ce genre de situation je n’avais pas pour habitudes de me retrouver avec d’autres personnes.

« D'accord pas de soucis, en tout cas si un moment tu changes d'avis, j'm'appelle Nyspri Nyspri, Nysphri Soliogas,
je suis un émeraude, et je n'écoute pas ce que dit ce garçon ne t'inquiète pas, je n'ai jamais pensé que tu étais une femme en détresse, je propose mon aide à n'importe qui de toute manière, puis au contraire t'as l'aire sûre de toi et puis j'ai que 16 ans après tout t'as sûrement beaucoup plus... Bref je parle trop encore une fois, mais voilà. »


J’acquiesçais d’un mouvement de tête pour répondre ne sachant pas si je devais leurs dires à mon tour comment je m’appelais, ce n’est pas que je manquais de politesse juste que je m’en fichais royalement de devoir me présenter à des gens que je ne connaissais pas je n’en voyais pas la peine. Le garçon se voulait rassurant en me précisant qu’il n’avait pas pensé que j’étais une femme en détresse et cela avait un coté assez adorable je devais dire et la possibilité de lui répondre méchamment diminua fortement. Je n’étais pas une fille méchante juste que je ne savais pas forcement m’y prendre car de toute manière je n’avais pas envie de m’intéresser à ce qui m’entoure car sans même connaître les personnes devant moi je savais pourtant déjà leur pire souvenir et c’était largement suffisant pour moi. Je l’observais en essayant de radoucir mon visage un minimum devant sont chaleureux sourire, ce garçon était jeune et ne méritait pas la colère qui montait en moi à cause de l’autre personne présente. 

L’autre garçon présent soupira longuement et se pinça l’arrête du nez et on aurait dit qu’il avait toutes les peines du monde, comme un vieux qui serait agacer de toute la misère autour de lui. Il croisa les bras sur sa poitrine et soupira une nouvelle fois. Je n’avais aucune idée de ce qu’il nous voulait au final, il s’était incrusté avec Nysphri et moi-même si nous ne parlions pas forcément, réfléchissant à une excuse pour leur tourner le dos je n’écoutais plus, mais en même temps pourquoi trouver une excuse quand je n’en ai pas besoin ? Qu’en avais-je à faire de partir sans me retourner.

« Je m’appelle Hideki. Toi, la nouvelle, ne t’attends pas à recevoir de l’aide de ma part. Mais tu peux toujours compter sur cette tête à claques de Nysphri. »

Je reposais mes yeux sur lui, il avait alors finalement choisi de se présenter lui aussi alors que j’avais cru un instant qu’il ne le ferait pas, a quoi bon se présenter quand je savais qu'aucun de nous ne se souviendrait du prénom de l’autre, même si j’étais très attentive à ce genre de choses je ne gardais en tête que les choses utiles, car le reste était bousculé par les souvenirs des gens que je gardais et qui se mélangeais aux miens.

Je rigolais simplement à ses paroles, j’avais pourtant précisé que je n’avais pas besoin d’aide pour trouver mon chemin et puis même si j’étais perdu et que je cherchais je ne demanderais pas de l’aide ou encore moins à une personne comme ça. Des souvenirs influaient dans mon esprit lors que je croisais les yeux de mon esprit, une personne se faisait maltraiter la vision ne durait que trois seconde c’était bref et je ne savais pas de qu’elle personne elle venait mais je préférais l’ignorer. Quelques instant je paraissais dans la lune et je secouais la tête comme pour chasser les mauvaises idées. Me résignant à faire preuve d’un minimum de politesse ne serait ce que pour Nysphri je prenais à mon tour la parole.

« Je suis Aliya, je serais dans la maison Émeraude aussi, et merci pour ton aide ne t’en fait pas. Et comme je t’ai dit … Hideki ? Je n’ai pas besoin d’aide et je suis assez grande pour savoir quoi faire. »

Je le regardais fixement, les visions me perturbaient et je passais alors mon regard sur Nysphri, mon esprit était agité quand je regardais Hideki mais était calme quand je regardais Nysphri donc les visions de souvenirs qu’elle m’avait transmise étaient celle du jeune homme à la canne. Je reportais mon regard fixement sur lui me perdant dans la contemplation de sa personne, libérant mon contrôle sur mon pouvoir à la même occasion, s'il croisait mon regard ne serait ce qu’une fraction de seconde il subirait sont pire souvenir à nouveaux comme dans une illusion où il le revit une deuxième fois.


J'écris en #342771
avatar
Aliya

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: One look in my eyes and you're running 'cause I'm coming ! ( PV Hideki & Nysphri )

Message par Nysphri le Mar 05 Sep 2017, 22:09

« Je m’appelle Hideki. Toi, la nouvelle, ne t’attends pas à recevoir de l’aide de ma part. Mais tu peux toujours compter sur cette tête à claques de Nysphri. »

Décidément, peu importe dans quelles circonstances Nysphri rencontre Hideki, il aura toujours une manière de l'énerver, Nysphri sentait la colère croître en lui, mais la fille parla à son tour :

« Je suis Aliya, je serais dans la maison Émeraude aussi, et merci pour ton aide ne t’en fait pas. Et comme je t’ai dit … Hideki ? Je n’ai pas besoin d’aide et je suis assez grande pour savoir quoi faire. »

En entendant ces mots, il se calma tout de suite et repris son sourire naturel, il admirait comment elle arrivait à parler à Hideki sans retenu. Mais il réfléchit rapidement aux autres éléments de sa phrase, une émeraude donc, Nysphri fut un peu surpris mais content d'avoir une nouvelle camarade, et son nom était donc Aliya, joli nom selon lui, d'ailleurs il le lui dis sans hésiter sans se soucier de la réaction des personnes autours, il n'était pas idiot mais avait juste l'habitude de dire les choses franchement dans une certaine mesure il répliqua donc :

Enchanté Aliya, content de rencontrer une nouvelle émeraude, j'adore ton nom au passage.

Mais il pris rapidement un air perplexe en observant la nouvelle venue qui semblait fixer Hideki, comme si elle faisait quelque chose, ça l'intriguait et il voulait lui demander directement mais en réalité il était quelque peu intimidé par elle et elle semblait vraiment concentrée il décida juste de la regarder faire en attendant qu'elle ai fini, et il mit les mains sur son front, on ne sait jamais.


avatar
Nysphri

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum