Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par 'Dwin le Mar 1 Aoû - 22:31




Prendre des gants
J’ai fait une grosse connerie. Il devait être 6h du mat’, enfin… je crois, je me trouvais devant le portail de l’académie avec une grosse douleur au niveau des côtes et une paire de gants. Le soleil commençait à se lever et on pouvait voir une traînée de poudre qui indiquait par où j’étais passé durant toute la nuit. Mais le pire, c’était comment j’en étais arrivé là.

Lors d’une soirée à un bar, une fille m’avait emmené dans une histoire d’abruti voulant la draguer pour ensuite se taper une course poursuite dans laquelle j’ai dû abuser de mes pouvoirs, je m’étais ramassé la tronche dans divers endroits, expliquant mon horrible douleur aux côtes et la poudre que je crachais partout comme tous les accros à la drogue qui gerbaient dans les bas-fonds des ruelles de Londres.

Après cette histoire donc, j’avais voulu rentrer à l’académie, tout allait bien jusque-là. Le seul problème c’est que ça faisait pas longtemps que j’étais dans cette « orphelinat » ( vu le nombre de gens qui ont perdu leurs parents et qui se sentait obligé de le raconter à tout va ), je me suis alors retrouvé dans le mauvais dortoir et qui plus est dans celui de filles… je sais vraiment pas comment j’en suis arrivé là. Jusqu’au bout j’ai pensé être dans le bon dortoir alors j’ouvris la supposée porte de ma chambre puis me stoppa net. « Qu’est-ce que je foutais là ?! »  Je n’avais pas l’heure et commençant à pouvoir observer les choses dans le noir complet, je ne mis pas longtemps avant de comprendre que si je m’attardais ici, j’étais foutu. J’essayai donc de m’enfuir dans la plus grande des discrétions avant que quelque chose ne me piqua du regard, c’était une paire de gants. Grâce à mon expérience de voleur, je ne mis pas longtemps avant de comprendre la valeur de cet objet. Je le pris sans hésitation et je fonçai tête baissée pour sortir de ce dortoir.

Tout en sortant de ce bâtiment et vu mon état, je fis un bordel monstre de bruit à me cogner sur tous les murs et à laisser de la poudre de partout. Alors plus je courrais plus mon état s’aggravait mais c’était pas le problème. Finalement, j’arrivai devant ce fichu portail, par terre, et je m’endormis avec la fatigue et la douleur du marchand de sable.


Code by Aekko – Cimer à ma Waifu Paria





Je vole Invité en #ff9933

Mes amis m'appellent 'Dwin, mes ennemis appellent les flics.


"Dwin et Liam, le duo de la chatte."

DWIN'S THEME

avatar
'Dwin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par Travis le Mer 2 Aoû - 13:02

Cette nuit Travis avait mal dormi. Mais vraiment très mal. Elle c'était réveillé en sursaut. Le bruit ne la réveillait pas d'habitude mais celui-là avait perturbé son sommeil, comme si quelqu'un courait, sûrement des rats se disait-elle, rien d'alarmant. Ne voyant rien d'anormal elle se recoucha afin d'être en forme pour le lendemain.
Quand les rayons du soleil titillèrent son visage frêle, elle se cacha les yeux avec ses mains. Elle avait rarement l'occasion de sentir quelque chose sur ses mains, la moindre sensation la faisait frémir de peur et de plaisir. La chaleur de base elle en avait pas beaucoup dans son pays mais sur les mains encore moins.
Elle bailla et s’étira tout en faisant attention de ne pas toucher le mur au-dessus d'elle. Elle craqua sa nuque et coiffa ses cheveux avec ses mains. Ce petit rituel lui faisait toujours chaud au cœur, elle avait l'impression d'être une fille normale sans problème qui discute autour d'un verre avec des amis à propos de leurs jobs respectifs ou de leurs familles. Elle sourit à l'idée de se trouver à l'aise autour de personnes sans avoir des gants. En parlant de gants, elle se retourna à l'endroit où elle les posait normalement. Rien. Elle regarda par terre. Rien non plus. Elle commença à paniquer, son cœur battait à la chamade, ses yeux s'embuaient, et ses mains tremblaient.
"Non... Non... Pas ça... Tout sauf ça..."Dit elle en sanglotant.
Elle avait dormi la porte ouverte et elle fît vite le rapprochement. On lui avait volé. Elle descendit calmement et prudemment de son lit afin de ne pas activer son pouvoir et demanda autour s'ils n'avaient pas vu ses gants. Rien, personne ne les avait vu. Elle regarda partout dans la chambre et elle remarqua une sorte de traînée noirâtre de... Poudre? Elle ne pouvait pas le vérifier par peur de se transformer. Elle n'y était pas hier soir et c'est tout ce qu'elle savait. C'était sa seule piste. Alors elle sortit le plus discrètement possible pied nu, vêtue de son pyjama pas vraiment discret et les yeux rougi par les larmes, et commença à suivre la trainée.
Tenue:
La personne savait-elle pour son pouvoir? L'avait-elle fait exprès? Ou était-ce un test? Aucune des possibilités ne l'enchantait, elle n'était préoccupée que par la perte de ses gants et rien d'autre. Elle suivait la trace qui menait dehors en essayant d'éviter les étudiants ou les profs ce qui était difficilement possible. Dès qu'elle en croisait un elle baissait la tête et commençait à courir.
"Mais qu'est-ce qu'il voulait lui!"cracha-t-elle,
La colère avait pris le dessus. Elle avait été obligé de bouger en pyjama jusqu'à dehors parce qu'un homme ou une femme avait jugé bon de lui faire une farce ou elle ne savait trop quoi. Ses sourcils se froncèrent, elle qui d'habitude n'avait aucune expression directement visible là on voyait clairement la colère se dessiner sur son visage d'ange. Ce qui contrasta avec son adorable pyjama avec des moutons. Ses poings se resserrèrent tout en continuant de suivre cette trace qui menait définitivement au portail.
"Je vais lui coller une bonne raclée à celui qui m'a emmerdé" souffla-t-elle
Elle qui était de petite nature rougit face aux paroles sorties de sa bouche. Elle avait rarement été autant énervé ou alors elle ne voulait pas s'en souvenir. Elle arriva vers le portail et vue une personne, la poudre avait disparu pas loin de celui-ci. Il devait savoir quelque chose c'était évident. Travis souffla et dit d'une voix chevrotante révélant encore plus son accent
"Eh-Eh toi. Tu n'aurais pas vu de gants. Aide moi sans ses gants je suis perdue"
Ne voulant pas ajouter de précision sur le fardeau qu'elle portait, espérant que le jeune homme l'aiderait. Elle regarda ses mains comme une abomination puis le regarda dans les yeux. Un homme se devait de répondre avec franchise à une femme. L'honnêteté était primordiale aux relations humaines. Mais étions-nous des humains?


           
La vie est aussi éphémère que la glace
avatar
Travis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par 'Dwin le Ven 4 Aoû - 23:38




Prendre des gants
Le soleil se levait… il devait être encore tôt, je pense. J’entrouvre les yeux et mets ma main devant le soleil, je restais allongé sur le dos, face au soleil. J’étais pratiquement paralysé, pour tout dire, je souffrais. Je sais plus ce que j’ai foutu hier soir… Et j’ai vraiment l’impression de ne pas avoir dormi. Mais bordel, qu’est-ce que j’ai foutu pour en arriver là. J’ai fait un blackout total. J’ai bu ? Ah putain, j’en sais rien. Cette position est vraiment inconfortable, ça me rappelle mon enfance, putain j’avais pas envie de me remémorer ça surtout maintenant.  Jusqu’alors dans mes pensées, je me m’y soudainement à tousser, seulement à ma surprise, c’était du sang. Ça avait un rapport avec ma douleur dans tout le corps ? J’en sais rien. Dans cette position, je tentais de rouler sur le ventre pour prendre appui sur mes genoux puis mes pieds, je galérais à tenir mais… ça ne pouvait pas être pire.

"Eh-Eh toi. Tu n'aurais pas vu de gants. Aide moi sans ses gants je suis perdue"

Mais laissez-moi tranquille… Je me retournai lentement en regardant d’où venais cette voix dotée d’un fort accent… d’un pays que je ne connaissais pas comme d’habitude… je vais vraiment essayer de m’instruire si ça continue, je suis une honte à moi tout seul. Bref, tout en toussant, devant ses yeux, du sang tout en priant qu’elle ne le remarque pas, je l’observais. Eh merde, elle était jolie. Ça me fait chier d’être avec des gens qui n’ont pas l’air méchant pour un sous… je suis pas une crapule, enfin euh…*tousse* seulement…*tousse* quand j’en ai…*tousse* vraiment besoin…*tousse*

Elle avait des yeux d’un blanc… tout court. Manque de vocabulaire, besoin urgent de prendre des cours d’éducation. Et habillée en… pyjama ? What the f*ck comme on dit chez nous. Je ne fis attention à ses paroles qu’un court instant après l’avoir observé. Ses mains semblaient frêles. On dirait qu’elle ne voulait rien toucher. Elle essayait de le cacher mais ça crevait les yeux. Enfin… je n’y fis pas attention tant que ça. Le gros soucis, c’était…  la grosse trainée de fumée qui s’arrêtait juste devant moi… « Je. Suis. Foutu. » C’était les seuls mots qui me venaient à l’esprit. D’un sursaut, je mis mes mains dans mes poches pour vérifier le contenu. « JE. SUIS. VRAIMENT. FOUTU. » Je n’avais même pas à m’enfoncer tant je sentais les gants dans mes poches. Ça me revenait lentement. J’étais en plein bad trip. Plus jamais je me fais « plaisir » ni à moi, ni à cette inconnue, ni dans ce bar.

AH ! BON SANG ! Reprends-toi ! On s’en fou que tu les as volés, t’as toujours fait ça ! Fait pas ta pute ! Je te rappelle le nombre de fois que t’as volé des pauvres par pur vengeance ?! Allez ! Arrête tes conneries.  Ouais, allez, j’ai raison. J’ai toujours raison de toute façon ! Je la regardai soudainement en exagérant mes crachins et en lui disant :

« Écoute, un enfoiré est venu dans les dortoirs récemment. Malheureusement, mes fréquentations font que j’étais pas mal au courant de ça alors j’ai tenté de le coincer. Il m’a vachement blessé et je crois même avoir des côtes brisées, je suis désolé c’est ma faute, j’aurais dû demander de l’aide au lieu de faire cavalier seul pour un truc comme ça. »

En fait, pour être honnête, j’étais tiraillé entre mes émotions, je sais plus où me mettre et en même temps j’ai l’impression de prendre plaisir de la situation. Ah mais bordel, si ça dure trop longtemps ça va mal finir cette histoire ! Je suis un abruti fini putain !


Code by Aekko – Cimer à ma Waifu Paria





Je vole Invité en #ff9933

Mes amis m'appellent 'Dwin, mes ennemis appellent les flics.


"Dwin et Liam, le duo de la chatte."

DWIN'S THEME

avatar
'Dwin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par Travis le Mer 9 Aoû - 15:32

La matinée était fraîche et les poils de Travis se redressèrent. Était-ce à cause de la température ou de l’idée d’avoir une personne dangereuse se baladant dans les couloirs. Un stalker pervers ? Ou un profiteur de fardeau ? Dans tout les cas elle n’était clairement pas rassuré et commencera à se protéger par elle-même un jour ou l’autre. L’homme tout amoché avait donc subi les coups de ce fameux épieur, il avait risqué sa vie pour des simples gants d’une inconnue. Un acte de bravoure se doit d’être remercié aussi fou soit-il, alors elle décida de porter secours à ce pauvre homme mal en point. Elle releva son tee-shirt et examina les plaies sur le torse nu du jeune homme infligés par ce vagabond. Elle n’avait pas de connaissances extraordinaire en médecine mais elle réussit à déterminer un problème avec ses côtes, à vrai dire seul un aveugle n’aurait pas tiré cette conclusion là. Il avait nettement besoin d’elle et donc elle lui devait au moins cette faveur, elle rabaissa le maillot de cet homme et elle prit dans ses douces mains son visage. Il avait un peu de sang sur le côté de sa lèvre et tentait de le cacher. Elle prit un mouchoir et épongea la fine trace de sang.
« Il faut que tu ailles te soigner » dit-elle d’une voix bienveillante.
Elle ne voulait pas prononcer beaucoup de mots car pour elle les actes prenaient le dessus sur les paroles, alors elle fît signe vers le bâtiment
« Je pense que tu es plus vieux que moi ici donc je ne vais pas te montrer l’infirmerie »
Elle tourna sa main en direction du jeune homme et mit son bras autour de sa nuque
« Par contre je peux t’aider à bouger, ça va commencé à être un peu trop douloureux pour toi ici et comme tu m’as aidé je te suis redevable. C’est la règle chez nous. Cependant le trajet risque d’être problématique avec tes côtes… J’aimerais voir si il n’y a pas une chose pour te transporter. »
Elle lui fit un sourire l’appuya contre le portail.
« Ca va aller ? »
La jeune femme s’inquiétait de son état. Elle ne voulait pas le laisser.  Non pas qu’elle tenait à lui, la seule raison d’aider était ses gants retrouvés.


           
La vie est aussi éphémère que la glace
avatar
Travis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par 'Dwin le Mar 15 Aoû - 17:49




Prendre des gants
Elle s’était rendu compte pour les gants. Mais ça lui était même pas venu à l’esprit que je pouvais les avoir pris ? Cette fille était vraiment aussi crédule ? Je devrais faire ça plus souvent alors. C’est toujours marrant de jouer avec le feu. Après c’était peut-être une émeraude. Les clichés sur les émeraudes seraient-ils vrai ? Plus la situation avancée, plus j’avais l’impression d’être le maître du jeu. Je pouvais vraiment manipuler comme ça ? Nan, nan… Redescends  sur Terre. C’était pas possible, ça voudrait dire qu’elle me laissait une chance ? Impossible. J’ai pas mérité un ange gardien. Je suis qu’une raclure.

« Il faut que tu ailles te soigner, je pense que tu es plus vieux que moi ici donc je ne vais pas te montrer l’infirmerie.  Par contre je peux t’aider à bouger, ça va commencer à être un peu trop douloureux pour toi ici et comme tu m’as aidé je te suis redevable. C’est la règle chez nous. Cependant le trajet risque d’être problématique avec tes côtes… J’aimerais voir s’il n’y a pas une chose pour te transporter. Ça va aller ?  »

Wow. Elle était vachement trop sympa même.  Elle veut m’emmener l’infirmerie. C’est vrai que j’y avais même pas pensé, c’est rare que je subis de telles blessures.  Par contre, je refuse catégoriquement qu’elle me transporte !  Ça me ferait trop mal à mon égo.   Ça me fait quand même rire qu’elle soit prête à aider un inconnu.  Entre temps, le soleil commençait déjà à illuminer tout l’espace devant le portail. Je commençais déjà à avoir chaud, même le matin en été avec le soleil dans la figure, on avoisiner les 25/30°C quel temps. On est loin des pluies torrentielles constantes dans les bas-fonds de ma bonne Londres natale. Enfin « bonne »… tout est relatif. Enfin, elle m’aida à me relever puis je lui fis d’un ton moqueur :

«C’est cool de m’aider, n’empêche ce serait con que tu sois en train d’aider ce fameux voleur ! »

Un grand silence se sentit dans toute la cours. MAIS MERDE, POURQUOI J’AI DIS ÇA, MAIS QU’EST-CE QUE JE SUIS CON BORDEL. Je n’osais même pas la regarder. Faut que je me rattrape ! Faut que je me rattrape ! Je recula d’un coup sec avec le regard aigri puis je m’enfonçais encore plus profond dans les méandres dans lesquelles je pataugeais. (Wow, qu’est-ce que je parle bien.)

« Heureusement que je rigole ! Ah ah ah ahh… »


Code by Aekko – Cimer à ma Waifu Paria





Je vole Invité en #ff9933

Mes amis m'appellent 'Dwin, mes ennemis appellent les flics.


"Dwin et Liam, le duo de la chatte."

DWIN'S THEME

avatar
'Dwin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par Travis le Mer 23 Aoû - 15:23

Le soleil commençait déjà à illuminer tout l’espace devant le portail. Ses cheveux Turquoise reflétaient doucement la lumière du soleil, et ses yeux aspiré par la lumière se plissèrent légèrement afin de garder un contact visuel sur le jeune homme. Elle aida alors le blessé à se relever le tenant par le bras essayant de maintenir son équilibre. Elle le soutenait tant bien que mal. Elle tituba légèrement mais résista. Non pas qu’il était lourd mais Travis n’avait pas du tout de force et encore moins dès le matin.
«C’est cool de m’aider, n’empêche ce serait con que tu sois en train d’aider ce fameux voleur ! »
Oui effectivement, ça aurait été bête de l'aider. Mais pourtant c'est ce qu'elle faisait, avant elle voulait éviter de penser à la possibilité que se soit lui, par altruisme et gentillesse. Mais là elle était sûr de son pressentiment. Elle n’avait jamais exclu cette possibilité. D’ailleurs elle n’en excluait jamais. Elle regarda ses cheveux puis descendit sur ses yeux. Une lueur de panique traversa son regard ne serait-ce qu’une seconde et il détourna les yeux. Il se vendait. Elle souriat, elle n’avait jamais eu envie de jouer avec les gens mais là c’était trop tentant. Tant de gens pensaient qu’elle était crédule et stupide. Elle était juste optimiste au premier coup d’œil.
« Heureusement que je rigole ! Ah ah ah ahh… »
La blague. Elle toucha son épaule, descendit au niveau de son bras et regarda ses mains. De la poudre. C’était plus qu’évident qu’il avait commit ce crime. L’avait-il fait exprès ? Elle n’avait vraiment pas envie de le savoir. Elle savait qui il était et si ça revenait à arriver, elle saurait à qui elle foutrait une raclée Elle réfléchissait et le regarda droit dans les yeux. 10 secondes plus  tard elle dit :
« Que vos mains sont sales. Nettoyons vos mains de vos erreurs commises » Elle souriait avec altruisme. Son but n’était pas de lui faire du mal mais de le calmer. Travis était gentille mais Travis pouvait s’énerver. Elle regarda les gants puis la tête du voleur.Et elle se retourna afin d’aller chercher de l’aide… Ou de l’abandonner… Il pourrait bien se débrouiller tout seul après tout. Elle marcha un bon moment puis s’arrêta. C’était pas son genre d’abandonner les gens. Elle soupira et fit marche arrière.
« Je vous aide pour cette fois-ci seulement. Ne me prenez pas pour une buse j’ai compris ce que vous avez fait »


           
La vie est aussi éphémère que la glace
avatar
Travis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par 'Dwin le Mer 23 Aoû - 16:22




Fais pas ta fragile !
Je savais déjà au fond de moi qu’elle l’avait compris, enfin je l’espérais, ce serait vraiment triste dans le cas contraire. Personne ne pouvait être aussi bête, mais après tout, on est des humains, on est tous des abrutis. Surtout les français d’ailleurs, mais ça c’est une autre histoire.  En attendant, celle qui semblait ne pas parler beaucoup prit enfin la parole et avant même que j’y songe, je savais déjà ce qu’elle allait dire.

« Que vos mains sont sales. Nettoyons vos mains de vos erreurs commises »

Pourquoi est-ce qu’elle souriait !? Ça m’énervait. Elle me faisait la morale ou je me trompe ? Sur ce coup là, je tombais de haut. J’avais presque l’impression qu’elle se foutait de ma gueule. J’espérais qu’elle ne faisait pas la sainte nitouche ou alors j’allais vraiment devenir agressif, on se fout pas ma gueule impunément. Elle sentit après m’avoir touché que je produisais de la poudre, plus ça continuait, plus ça devenait gênant. Il fallait bien que quelque chose se passe non ?!

Et enfin elle me lâcha. Elle commençait à partir. Elle voulait m’abandonner ? Qu’à cela ne tienne. Je détestais passer pour la victime. Etre le poids mort. Si quelqu’un devait me prendre de haut, je lui foutrais une raclée, peu importe mon état. Soudainement, elle s’arrêta et se retourna.

« Je vous aide pour cette fois-ci seulement. Ne me prenait pas pour une buse j’ai compris ce que vous avez fait »

Cette fois c’est bon. Elle m’avait saoulé. Elle allait juste aider une personne qui l’avait fait chier comme si de rien n’était ? Quelle victime. Je souris et le regarda dans les yeux.

« Tu vas continuer longtemps comme ça ? Aider une pauvre personne qui ne devrait en aucun cas bénéficier de ton aide ? Pourquoi tu fais pas comme tout le monde, comme me crachait dessus et te foutre de ma gueule ? Ne fait pas comme ci, il n’y avait aucun problème. Si je le voulais je pourrais te foutre le feu tout de suite avec la trainée de poudre qui nous sépare. Montre-moi que t’es pas qu’une fragile ! »

Je me relevais difficilement, sortant un briquet de ma poche arrière droite, j’étais pas assez cinglé pour nous foutre le feu mais ça m’insupportait de voir quelqu’un d’aussi naïf qui hésité à m’aider. Je voulais qu’elle me montre ce qu’elle avait dans le ventre. La vie n’est pas facile ma grande, sache le.


Code by Aekko – Cimer à ma Waifu Paria





Je vole Invité en #ff9933

Mes amis m'appellent 'Dwin, mes ennemis appellent les flics.


"Dwin et Liam, le duo de la chatte."

DWIN'S THEME

avatar
'Dwin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par Travis le Jeu 24 Aoû - 17:01

« Tu vas continuer longtemps comme ça ? Aider une pauvre personne qui ne devrait en aucun cas bénéficier de ton aide ? Pourquoi tu fais pas comme tout le monde, comme me crachait dessus et te foutre de ma gueule ? Ne fait pas comme ci, il n’y avait aucun problème. Si je le voulais je pourrais te foutre le feu tout de suite avec la trainée de poudre qui nous sépare. Montre-moi que t’es pas qu’une fragile ! »
Travis perdit son petit sourire de petite fille. Plongé dans ses souvenirs un court instant elle leva haut le sourcil et soupira. Allait-elle redevenir comme avant ? Elle avait pourtant essayé d’oublier cette partie d’elle. Peut-être allait-elle l’ignoré ? Ce serait mieux pour eux deux après tout. Ses mains c’étaient automatiquement serrées et sa lèvre supérieur tremblait. Elle n’avait pas envie de partir. Elle voulait lui montrer qu’il avait tort, mais après tout qu’importait son avis. 20 secondes passaient et ils se regardaient toujours dans le blancs des yeux. Il était… intriguant quand il s’énervait. Peut-être qu’il n’avait pas l’habitude qu’on lui montre de la courtoisie ? En Russie c’est ou on s’aide ou on se fait la guerre. Elle voulait quitter cette mentalité et au final elle se retrouvait dans le même genre de réflexion. Quelle perte de temps.
Sa tête retomba légèrement en arrière et elle émit un petit gloussement. Quand elle la remit droite un sourire mesquin triomphait mais il disparu rapidement pour être remplacé par un sourire sincére.
Elle s’avança lentement de lui pour se retrouver juste en face de lui à deux pieds les séparant, le sourire aux lèvres et la voix calme elle dit:.
« Tu n’as pas du avoir beaucoup d’affection dans la vie. Que c’est dommage. Je vais te dire un truc, un petit secret, un petit conseil. Ferme ta gueule. Tu ne me connais je ne te connais pas. J’aurais pu être une grosse connasse comme une jeune fille toute crédule. J’ai choisi de pencher du bon côté afin de t’aider car on m’a instruit le pardon, le respect et la sensibilité. Mais enfin si tu veux que je réagisses comme un buffle, à te foncer dedans sans regarder ce qu’il y a en face. C’est peut-être ta façon de faire mais pas la mienne. Je ne sais pas mentir, je ne suis pas à l’aise avec mon pouvoir et surtout dans ces conditions mais si il faut que je te montre de quoi je suis capable afin que tu assimiles que je ne suis pas fragile juste attentionnée. Je le ferais »
Pendant qu’elle parlait sa main gauche enleva le gant de sa main droite et elle secoua ses doigts. Ses mains avaient des fourmis partout, elle sentait son pouvoir s’exciter. Ses yeux fixaient ceux du voleur d’une intensité fulgurante. Elle était prête à réagir d’un moment à l’autre. Pour une fois elle n’avait pas peur. Elle regarda vers ses blessures et alors baissa son bras. C'était lâche de s'attaquer à un blessé... Elle allait peut-être reconsidérer la question?


           
La vie est aussi éphémère que la glace
avatar
Travis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par 'Dwin le Ven 1 Sep - 13:46




Retournement de veste
Pendant un moment elle me regarda dans le blanc des yeux, on sentait l’air passer et la chaleur monter. C’était un petit peu gênant. Elle pensait peut-être à son passé, peut-être à plein de choses différentes en fait, mais pour que mes paroles l’atteignent c’est que ça avait sûrement un lien avec ses souvenirs. Ça se lisait sur ses yeux, d’ailleurs on ne pouvait pas le nier mais je n’ai pas l’impression qu’on était beaucoup à avoir un passé vraiment fameux, je crois même qu’on pourrait renommer cette académie en orphelinat tellement on était nombreux à plus avoir de parents, enfin moi je m’en plains pas vu comment mon père m’aurait traité je suis content d’avoir était instruit dans des pauvres ruelles délabrées.

Putain. Ça me faisait chier mais elle avait raison sur tous les points. Même si j’assume entièrement être un connard, tourner le débat à mon avantage serait pas une mince affaire. Je n’allais pas faire comme elle en réfléchissant pendant vingt bonnes secondes mais je devais faire un discours qui claque et en parlant de trucs qui claquent mon corps est en train de décéder. Je peux pas me permettre de ma battre ou j’en garderais des séquelles pendant un très long moment.

« Eh bin tu vois ! C’est pas si dur de montrer ses vrais sentiments. Et non, effectivement, je n’ai pas été instruit. Je ne sais pas écrire, je ne connais pas les couleurs, mon éducation s’est faite par un vieux « sage » dans les bas-fonds des ruelles de Londres. On m’a appris les valeurs des connards, des enfoirés. Alors que je le veuille ou non, c’est comme ça que je suis. *Soupire* Enfin je pense que tu t’en fiches. Je vais pas m’excuser mais pour les gants, j’étais bourré alors je n’étais pas maître de mes mouvements, je ne prendrais pas quelque chose qui ne me ferait rien gagner. »

Peut-être que je pourrais en apprendre un peu plus sur elle. Je sais pas ce que je fous, mais tant mieux si j’arrive à calmer l’atmosphère. C’est un peu con après ce que je lui ai dit tout à l’heure mais passons. Je suis pas méchant moi, juste une ordure. Et puis je suis pas venu ici pour souffrir, okay ?! Je me reposai par terre à nouveau, quoique je m’étais plutôt affalé en fait. Je m’étais allongé en regardant le ciel avec la douleur des côtes à chaque respiration. Ça m’énerve de pas pouvoir jouer, faire le con et les quatre cent coups. Décidemment je ne savais vraiment pas quoi faire avec elle. J’allais pas me présenter maintenant comme si de rien était après ce que je lui ai dit. Je lui souriais et je voyais vraiment qu’elle allait être sa réaction. J’avais encore de trop de risques de me faire défoncer.

«Tu sais que ta philosophie est vraiment bonne, c’est juste que j’ai une version complètement différente des faits, je pense pas qu’on soit fait pour s’entendre. *Tousse* Donc du coup, c’est quoi ton pouvoir ? »


Code by Aekko – Cimer à ma Waifu Paria





Je vole Invité en #ff9933

Mes amis m'appellent 'Dwin, mes ennemis appellent les flics.


"Dwin et Liam, le duo de la chatte."

DWIN'S THEME

avatar
'Dwin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par Travis le Dim 3 Sep - 22:28

ft. 'Dwin

ft. ...

Prendre des gants
« Eh bin tu vois ! C’est pas si dur de montrer ses vrais sentiments. Et non, effectivement, je n’ai pas été instruit. Je ne sais pas écrire, je ne connais pas les couleurs, mon éducation s’est faite par un vieux « sage » dans les bas-fonds des ruelles de Londres. On m’a appris les valeurs des connards, des enfoirés. Alors que je le veuille ou non, c’est comme ça que je suis.Soupire Enfin je pense que tu t’en fiches. Je vais pas m’excuser mais pour les gants, j’étais bourré alors je n’étais pas maître de mes mouvements, je ne prendrais pas quelque chose qui ne me ferait rien gagner. »
Ses vrais sentiments ? Mais quel conna- enfin bref ne nous y attardons pas. Le petit a été élevé dans les ruelles de Londres, à la vieux mafieux…. Ou vieux clochards qui sait ? Elle éprouvait un peu de pitié pour lui et sa vie. Dommage qu’elle soit troublé par une méfiance énorme envers lui. On ne vole pas ses gants sans en rester indemne. Mais bon… Le jeune homme essayait tant bien que mal de lui faire comprendre que ce n’était pas de sa faute. Enfin bref du blabla pour ne rien dire encore et toujours. Elle plaça une mèche derrière son oreille, remit son gant et croisa les bras. Son regard plongea dans le sien, un regard froid et sans réelle émotion. Ses paupières battaient créant un rythme. Il ne voulait pas s’excuser pour les gants par cause d’alcool… Alcool ? Ses yeux se brouillèrent et elle revu des souvenirs entre coupé. Sa main pinça son nez et elle baissa la tête.
Regardez ! Elle a changé ! Mec c’est un monstre ! Tire !Ça va jeune fille ?

«Tu sais que ta philosophie est vraiment bonne, c’est juste que j’ai une version complètement différente des faits, je pense pas qu’on soit fait pour s’entendre. Tousse Donc du coup, c’est quoi ton pouvoir ? »
Elle se rapprocha et le releva légèrement par le col rapprocha son visage. Quelques secondes passèrent à se regarder dans les yeux puis prit de colère elle lui mît un claque.
Le bruit sec de la claque fut suivi d’un silence morbide qu’elle cassa d’une voix chevrotante.

« Mon pouvoir c’est de faire peur aux gens. D’être un monstre. Mais l’alcool ne justifie aucunement une action ! Tu imagines !? J’aurais pu avoir de gros problèmes! Mais toi tu t’en fous car ça ne gênera pas ta petite vie de voyou »
Une larme coulait sur sa joue.


           
La vie est aussi éphémère que la glace
avatar
Travis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par 'Dwin le Dim 17 Sep - 13:39




Un mars et ça repart
Eh mais c’est qu’elle m’a foutu une claque ! Non mais dis donc ! Je crois que j’ai touché une corde sensible, je suis un trou du cul, plus je parle et plus je m’enfonce ! Si ça continue je sais vraiment pas comment ça allait finir tout ça. Mais… C’est qu’elle pleure en plus ! Eh merde. Je crois qu’il va être temps d’avoir une petite conversation entre elle et moi à propos de nos pouvoirs d’ailleurs. En fait, ça me ferait du bien aussi. Même si j’ai jamais vraiment eu de problèmes avec mon pouvoir, on va dire que le contexte ne s’y prêtait pas, on s’en foutait un peu de moi quoi. Mais je m’en plains pas, au vu de sa réaction ça n’avait pas l’air d’être la joie. Mais sa réaction était loin d’être unique, j’en ai connu des gens avec des problèmes, bon c’était surtout des problèmes financiers mais passons, on est plein ici à avoir souffert comme ça. Enfin, je crois ?

« Euh… Oui. Ça me fait mal de te le dire mais je suis désolé. Je suis clairement pas en position de parler et je vois pas ce que tu peux ressentir, pas du tout même. Mais arrête de pleurer, ça mets tout le monde mal à l’aise. Faut que tu te lèves et que tu montres qui est le chef, si tu as fait souffrir des gens qu’à cela ne tienne, vis avec ça sur ta conscience et montre que tu es plus forte que les autres. On ne juge pas quelqu’un sur ses actes, mais sur sa capacité à tenir debout malgré l’épée de Damoclès qui tend au bout de sa tête. »

Je sais pas à quoi je joue, peut-être que je me reconnais dedans. Ou alors ça me permets de passer à autre chose et de faire table-rase du passé. Putain, si je fumais maintenant là tout de suite j’aurais trop la classe en disant ça, mais je kiff pas trop me défoncer les poumons. Je posais ma main sur son poignet qui tenait fermement mon col pour lui faire signer de se calmer, et de me reposer accessoirement… Elle avait de la poigne cette dame.

« Si tu veux je te laisse me foutre un poing de la figure, ça te calmera peut-être et puis c’est justifié nan ? Je te conseille d’arrêter de pleurer et de montrer fièrement de quoi t’es capable, regarde t’as été capable de « presque » me porter et puis en plus je sais même pas ce que c’est que ton pouvoir. Et si tu pouvais ne pas faire tourner dans tout le bahut le fait que j’ai été cool avec toi ça m’arrangerait, c’est pas que je t’aime pas ou quoi que ce soit hein, c’est juste que je deviendrais la risée des rubis. »


Code by Aekko – Cimer à ma Waifu Paria





Je vole Invité en #ff9933

Mes amis m'appellent 'Dwin, mes ennemis appellent les flics.


"Dwin et Liam, le duo de la chatte."

DWIN'S THEME

avatar
'Dwin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par Travis le Ven 22 Sep - 18:43

ft. ...

ft. ...

 Poudre de perlimpinpin ou poudre d'escampette?  
« Euh… Oui. Ça me fait mal de te le dire mais je suis désolé. Je suis clairement pas en position de parler et je vois pas ce que tu peux ressentir, pas du tout même. Mais arrête de pleurer, ça mets tout le monde mal à l’aise. Faut que tu te lèves et que tu montres qui est le chef, si tu as fait souffrir des gens qu’à cela ne tienne, vis avec ça sur ta conscience et montre que tu es plus forte que les autres. On ne juge pas quelqu’un sur ses actes, mais sur sa capacité à tenir debout malgré l’épée de Damoclès qui tend au bout de sa tête. »
Et c’est qu’il faisait la morale. Il était effectivement loin d’être en position de discussion. La morale d’une personne qui n’a pas de morale était-elle écoutable ? En tout cas il fallait être sacrément stupide pour ne pas penser au conséquences de ses actes. Bon le plus important elle avait récupéré ses gants et au moins il ne la faisait pas chier. Ça aurait été plus long avec quelqu’un qui insistait. Et BeTouch semblait sur les nerfs depuis qu’elle était arrivé ici. Chaque semblant de sentiments néfastes le réveillaient à chaque fois. Elle avait du garder son sang-froid pour ne pas l’avoir utilisé à chaque fois. Rien que maintenant des picotements se faisaient ressentir. Il posa sa main sur la sienne et elle desserra sa poigne. Elle avait carrément légèrement entaillé sa main avec ses ongles. Elle souffla et se recula.
« Si tu veux je te laisse me foutre un poing de la figure, ça te calmera peut-être et puis c’est justifié nan ? Je te conseille d’arrêter de pleurer et de montrer fièrement de quoi t’es capable, regarde t’as été capable de « presque » me porter et puis en plus je sais même pas ce que c’est que ton pouvoir. Et si tu pouvais ne pas faire tourner dans tout le bahut le fait que j’ai été cool avec toi ça m’arrangerait, c’est pas que je t’aime pas ou quoi que ce soit hein, c’est juste que je deviendrais la risée des rubis. ».
Elle hésita regardant son poing se refermer puis sa tête. Elle ne voulait pas réellement lui faire mal mais un petit démon lui criait que sans ça personne ne lui montrera aucun respect. Elle s’avança pour arriver à 1m de lui prête à lui flanquer son poing dans sa petite bouille. Sa main monta et ses doigts se resserrèrent mais rien ne vînt. Elle détourna la tête et cacha ses mains déjà caché par les gants. Sa popularité semblait le toucher. A quoi bon ? Il compte rester ici toute sa vie ?  
« Ne t’inquiètes je n’ai aucun plaisir à raconter ce genre de choses à vrai dire je m’en fou Je peux même faire comme si on ne c’était jamais rencontré. Et que sais-tu sur mes capacités ? Je ne pleure pas car je ne suis pas capable mais parce que j’ai eu peur un court instant. Ça arrive à tout le monde. Ce sont le nerfs qui lâchent. Il me semble »  
Elle le regardait dans les yeux
« A vrai dire je ne sais même pas si ce que tu dis est réellement sincère… Je me méfie des voleurs. Mais je prends tout de même tes remarques. »
Elle regarda la traînée de poudre s’accroupissant pour la toucher de ses gants.  
« C’est toi qui fait ça ? Intéressant… Les pouvoirs ici sont vraiment très… »
Elle chercha son mot. Bizarre ? Original ? Spécial ? Varié ?
«  éclectiques »


           
La vie est aussi éphémère que la glace
avatar
Travis

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par 'Dwin le Mar 3 Oct - 19:49




Prendre des gants
Elle s’était calmée. PFIOU ! J’ai encore eu du bol ! Un fin voleur se doit d’avoir les arguments pour bénéficier de la clémence du jury ! Enfin je dis ça mais je n’avais fait que dire la vérité. Je me disais que pour une fois, je n’avais pas menti et j’avais vraiment raconté ce qui me trottait dans la tête.  Je crois même que c’est l’une des seules fois où j’ai vraiment raconté ma vie, sans les détails bien sûr mais c’est comme si je m’étais déjà plus ouvert par rapport aux autres. Dis comme ça, ça fait fragile je sais. Mais depuis que cette académie est entrée dans ma vie c’est comme si j’avais quelque peu changé, je n’étais pas le héros de ma propre histoire mais plutôt un martyre tel un méchant pas si méchant qui changeait avec la compagnie d’autrui et je ne savais pas quoi pensé en fait. Je devenais gentil ? Mais était-ce un mal en soi ? Je savais plus trop quoi penser encore une fois, comme quoi une simple connerie de ma part me faisait prendre en compte que les choses changeaient enfin. Il était peut-être temps de passer à autre chose après tout.

Elle restait méfiante cependant. Je ne pouvais pas lui en vouloir après ce que j’avais fait et je ne comptais plus trop en reparler pour que ça ne retourne pas comme tout à l’heure. Je suis con mais je sais ce qui blesse et ce qui ne blesse pas, et puis tourner en rond c’est pas mon genre. Elle me regardait dans les yeux pour ensuite continuer à parler, au moins on évitait le blanc gênant et ce genre de truc. Après l’avoir écouté, on pouvait se douter qu’elle avait du mal avec moi mais j’appréciais le fait qu’elle prenne quand même en compte ce que j’avais dit (même si c’était pour changer de sujet à la base). Ça me faisait sourire, elle me prenait en pitié ou tenait compte de ma personne égale à la sienne ? C’est dans ce genre de moment qu’on aimerait avoir le pouvoir de lire dans les pensées mais ce serait trop facile hein ? D’ailleurs, en parlant de pouvoir, elle en venait à me demander si je connaissais le sien, c’est vrai que j’en savais rien effectivement.  Et je pense qu’elle doit se douter du mien avec la quantité de faramineuse de poudre un peu partout.

« Effectivement, c’est bien moi qui ai fait ça, encore une fois à cause mes conneries mais bref. D’ailleurs quel est le tien du coup, tes gants ont une si grande importance ? Perso, quand je frotte une partie de mon corps je peux faire de la poudre un peu plus vivace que la normale qui prends notamment feu plus vite et qui selon les conditions peut exploser. »


Pendant mon explication je la voyais toucher la poudre de ses gants, je ne sais pas si elle avait vraiment écouté ce que je venais de dire mais je venais de faire une bourde en précisant qu’elle pouvait exploser. Sa réaction allait sûrement être… explosive.


Code by Aekko – Cimer à ma Waifu Paria





Je vole Invité en #ff9933

Mes amis m'appellent 'Dwin, mes ennemis appellent les flics.


"Dwin et Liam, le duo de la chatte."

DWIN'S THEME

avatar
'Dwin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prendre des gants, littéralement. [Pv Travis]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum