Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Message par Lizzie La Déesse le Dim 16 Juil 2017, 07:19

Mon cœur battait la chamade parce que EDWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN, J'ALLAIS ENFIN RETROUVER MON AMOUR ! "Dis donc Lizzie, n'en ferais-tu pas un peu trop ?" NON, car il est génial, et de toute façon, ENCORE UNE FOIS, je n'ai pas à me justifier auprès d'un public sensé être MUET. Voilà, j'ai qu'ça qu'à dire de toute façon, et puis j'fais c'que j'veux niquez vos mères. Du coup j'en était où ? HA OUI J'AVAIS MÊME PAS COMMENCÉ MON HISTOIRE PARCE QU'ON M'A DÉJÀ COUPÉE. Franchement, je me demande ce qui me motive encore à vous raconter des histoires avec toutes ces INTERRUPTIONS INUTILES et gênantes que sont les vôtres. Je dois être trop gentille, oui, je crois que c'est ça, tout à fait, exact, en effet. Bon, j'en étais du coup à rien du tout parce qu'on m'a pas du tout laissée le temps de parler, DE TOUTE FAÇON MAINTENANT J'AI PLUS ENVIE DE PARLER. "Mais si tu en as envie Lizzie !" Ho oui j'en ai envie, je me connais bien décidément. Ouais je deviens folle, FOLLE DE LUI ! Enfin bref, bref, revenons-en à nos moutons. Du coup j'en étais à rien ALORS LAISSEZ-MOI COMMENCER MON HISTOIRE BORDEL DE MERDE, décidément, c'est ce genre de choses qui fait que mes purges durent si longtemps, c'est PAS MA FAUTE, vous et vous seuls êtes responsables de ça, moi j'ai rien à me reprocher, MOI J'IRAI AU PARADIS, VOILÀ. Enfin, est-ce que j'irai au paradis, on peut se poser la question, il m'est bien arrivé une ou deux fois dans ma vie de pas faire des trucs très  bien, j'avoue. Enfin, là n'est pas la question, on divaGUE (VAGUE PUTAIN) ENCORE ALORS QUE JE VOULAIS RACONTER UNE HISTOIRE AVEC EDWIN PUTAIN DE MERDE. Ha oui, les insultes, chose que j'avais oublié et élément ESSENTIEL de mes écrits d'une rare qualité. Heu oui, alors, le début de mon récit : (oui, ne soyez pas impatients, c'est quand même à cause de vous que j'ai perdu mon putain de temps, PUTAIN. Du coup mon histoire va arriver, du calme, il suffit juste d'attendre car TOUT VIENT À POINT À QUI SAIT ATTENDRE. Du coup il faut attendre. Oui c'est dur, car attendre alors qu'on parle quand même DU Edwin, c'est compliqué. COMPRENEZ BIEN QUE ÇA NE ME PLAÎT PAS PLUS QU'à vous.) c'était une journée ensoleillée... EN FAIT NON C'ÉTAIT DÉJÀ LA SOIRÉE PUTAIN, alors, début de soirée on va dire, et j'avais une chambre vide. Comble du bonheur j'avais aussi un Edwin sous la main, mais c'est un autre problème, enfin, « problème », EN QUOI EST-CE UN PROBLÈME ? EN DEUX MILLE DIX-SEPT JE TROUVE ÇA DÉGUEULASSE QUE DES PD SE MARIENT ET QUE MOI ON M'EMMERDE PARCE QUE J'AI UN EDWIN SOUS LA MAIN, QUALIFIANT ÇA DE « PROBLÈME ». Mais ça, bien sûr, on s'en bat les couilles, C'EST JAMAIS QUE MOI, LA LIZZIE, LA DÉESSE DE CE PUTAIN D'BAS MONDE DÉGUEU'. Décidément, je pense que reconsidérer par exemple les programmes politiques des GANGTERS MODERNES COMME DIRAIT CLAUDE MC, ça serait une bête d'idée, genre, commencer à penser à moi, parce que c'est important, 'faut pas oublier qu'un jour on me dit un mot de travers, et moi j'commence à tuer des gens à la volée. Non pas que ça me ferait plaisir, parce que je déteste me mêler à la plèbe entre autre... enfin, je divague ; VAGUE. Alors oui, putain, j'ai toujours pas AVANCÉ PARCE QU'ON ME LAISSE PAS TRANQUILLE. J'EN ÉTAIS OÙ PUTAIN DE MERDE ? Ha ui, au début. Alors après le début que j'ai la flemme de plus développer parce que nique sa mère, j'fais c'que j'veux putain, t'es pas ma mère, et même si t'étais ma mère, tu pourrais aller t'faire foutre pour que je t'obéisse, genre je rangerais pas ma chambre tu vois ? Les gens bien ordonnés ont un truc à cacher au fond j'suis sûr, genre quelque meurtres. OUAIS PAS D'DEMI-MESURE, DE TOUTE FAÇON JE FAIS CE QUE JE VEUX (BIS). Du coup, alors, oui, j'étais du coup partie chercher le Edwin, parce que lui IGNORAIT encore qu'il allait vivre une soirée vraiment super fun. Bref, j'pense que j'étais absolument hors des règles en allant le chercher à sa chambre, mais, encore une fois, je m'en battais les couilles, aussi irrespectueux que cela puisse paraître, attends, l'autorité, EN LA PERSONNE DE CE FILS DE PUTE DE LOYS, m'a manqué de respect, alors le respect ils peuvent se l'mettre là où j'pense. T'façon nul ne saurait me dissuader de vivre ma vie comme je l'entends, BORDEL J'EN AURAI QU'UNE J'EN PROFITE. Enfin, sans compter celle au paradis qui m'attend, mais l'débat est pas là, pas là DU TOUT. Bref, vous vous doutez bien que j'ai pas toqué avant d'essayer d'ouvrir la poignée : si j'avais pas à l'faire, autant pas perdre mon temps. Bref, en un mot genre « EDWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN ! » il était convaincu j'en suis sûre, mais j'me suis quand même jeté dans ses bras comme dans un MAGNIFIQUE FILM AMÉRICAIN (de seconde zone, avouons-le, ces films clichés sont rarement des chefs-d’œuvre). Bref, il s'agissait maintenant de lui expliquer CALMEMENT (comme à mon habitude !) la situation. C'est donc sereinement que j'ai repris la parole, un sourire de putain DE JOIE aux lèvres.

« Tu n'es pas sans savoir que c'est mon anniversaire, en revanche tu dois moins savoir que j'suis seule en ce jour ! Triste constat que tu vas, j'en suis sûre, rectifier en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! »

Tout était dit bordel de merde, allons-y pour cette folle aventure Edwin !



Pingouin in my cœur.
avatar
Lizzie La Déesse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Message par 'Dwin le Dim 16 Juil 2017, 17:22

Après avoir vécu toute ma vie dans la rue je pensais qu'enfin avoir un dortoir ce serait cool mais QUE NENNI, être avec des inconnus, partager sa chambre, se foutre sur la gueule pour tout et n'importe quoi et se faire sermonner parce que je pue. C'EST PAS DE MA FAUTE SI JE SUIS UNE USINE A POUDRE, je suis pas venu ici pour souffrir oké ? Je passais donc la plupart du temps dehors, la situation n'avait pas vraiment changé au final, à part qu'ici on a pas des putes tout les 10 m, peut-être étais-je dans des quartiers peu réputés ? NAAAAN. BREF, je me faisais chier. MAIS EN VRAI, je me suis jamais fait autant de thunes que maintenant, aider des vieilles dames puis, affectivement, faire un câlin et faire le tour de ses poches. Les gens sont trop gentils ici, tous des abrutis. A force, je me trouvais avec une belle somme d'argent entre les mains du coup j'achetais des trucs enfin quand je les volais pas quoi. Sous mon lit j'avais donc une caverne d'ali-bougnoule que ce soit alcool, bouffe et trucs pas très catholiques et personne dans ma chambre voulait fouiller sous mon lit, PARCE QUE SOI DISANT JE PUE.

D'ailleurs, j'y pense mais je connais personne ici, enfin je sais pas. BIEN SUR, les gens avec des pouvoirs, ça courent pas les rues mais il me semble avoir déjà vu quelqu'un... quelque part...Si je m'en rappelle pas, c'est pas important. Ah moins que..

« EDWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN ! »

A peine le temps de me retourner que quelqu'un était en train se jeter sur moi, je regarde la personne, sa taille, ses cheveux et avant même de comprendre ce qu'il m'arrivait une voix reconnaissable entre 1000 sortit de sa bouche.

« Tu n'es pas sans savoir que c'est mon anniversaire, en revanche tu dois moins savoir que j'suis seule en ce jour ! Triste constat que tu vas, j'en suis sûre, rectifier en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! »

Yee ! AH MAIS HONTE A MOI COMMENT J'AI PU OUBLIER UN TRUC PAREIL, COMMENT J'AURAIS PU LOUPER SON ANNIV... ah mais nan en fait c'est normal, je le savais pas. LA GRANDE LIZZIE SORTIT DE NULLE PART, je suis vraiment un trou du cul, JE SUIS UNE HONTE ET JE NE MERITE PAS SON AMITIÉ PARCE QUE JE L'AVAIS OUBLIÉ.

" Dis donc toi, t'as une drôle de façon de dire bonjour LIZZIE. Tu sais.. je suis vachement occupé mais tu passes avant tout bien évidemment. "

En fait, j'étais tout seul. MAIS LA N'EST PAS LA QUESTION, un fantôme du passé refait son apparition ! Prank, je me fais invité par une fille [Gone Wrong]( ya moyen de se faire beaucoup d'argent avec ça). Je saurais pas dire si je suis content mais on va dire que OUI, ELLE ARRIVE TEL UNE MESSIE.

" Tu me sauves la vie Liz, je suis bien content de te voir, enfin je présume, j'ai le mérite d'avoir ta présence " déesse ". Qu'as-tu donc prévu jeune fanfaronne ?!



Je vole Invité en #ff9933

Mes amis m'appellent 'Dwin, mes ennemis appellent les flics.


"Dwin et Liam, le duo de la chatte."

DWIN'S THEME

avatar
'Dwin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Message par Lizzie La Déesse le Sam 26 Aoû 2017, 17:17

" Dis donc toi, t'as une drôle de façon de dire bonjour LIZZIE. Tu sais.. je suis vachement occupé mais tu passes avant tout bien évidemment. "

TU T'FOUS D'MA GUEULE ENFOIRÉ ? T’ÉTAIS EN TRAIN D'TE LA TOUCHER ET ALORS QUE J'VIENS T'SAUVER TU T'FOUS D'MA GUEULE ? Bon, du calme, il doit avoir ses raisons pour mentir, JE SAIS QU'IL MENT, ce genre de gens je les connais. "Mais Lizzie, tu l'aimes espèce de connasse !" NIKLEPUBLIC, jamais mon amour ne m'aveuglera, ne faisons confiance à personne, parce que si on fait confiance bah ça FINIT MAL, ET APRES ON DOIT TUER TROIS QUARTS DES PERSONNES QU'ON CONNAÎT, et ça, ça ne m'amuse pas du tout. Enfin, j'avoue que ça pourrait m'amuser, mais là n'est pas le propos. Donc je ne vais pas lui faire confiance. Mais du coup, ça veut dire que j'ai une façon pas drôle du tout de dire bonjour ? Moi, la Déesse de cet univers (pour faire dans la modestie) je ne serais pas drôle ? Bon, admettons qu'il ne mente pas TOUJOURS, admettons qu'il était peut-être occupé. Occupé à quoi, seul dans sa chambre ? Ho non, pas ça... Bon, l'essentiel c'est que maintenant que voilà la Déesse de ce jeune homme, il n'aura plus rien à faire tout seul (JE SOUS-ENTENDS SUBTILEMENT QUELQUE CHOSE POUR LES PLUS CONS). Bref, continuons notre récit. Je cite le Edwin ; " Tu me sauves la vie Liz, je suis bien content de te voir, enfin je présume, j'ai le mérite d'avoir ta présence " Déesse ". Qu'as-tu donc prévu jeune fanfaronne ?!" fin de citation. (oui, j'fais l'effort de passer aucune ligne, c'est très important pour ceux qui lisent <3) Bon, il m'appelle Déesse, donc je retire tout ce que j'ai dit sur sa potentielle malhonnêteté et ses supposés mensonges. Par contre il m'a un peu posé une colle, genre, j'ai rien prévu, la vie ne se prévoit pas putain, elle se vit, bordel de merde, ET AINSI JE ME RETOURNERAI EN FINISSANT MA VIE COMME POUR LA REVOIR EN ENTIER ET JE ME DIRAI QUE C'EST MOI QUI AI VÉCU BORDEL, PAS UN PUTAIN D'ÊTRE FICTIF CRÉÉ PAR MON ORGUEIL ET MON ENNUI. Ouais ça sort des citations nique sa mère, j'm'abaisse à ça, un jour j'écrirai moi-même mes beaux mots, mais pas tout de suite, là je profite de ma vie avec le Edwin. Oui. Bref, ce que j'avais prévu du coup, avant de partir loin, très loin, oui oui oui. Alors, j'avais rien prévu, j'aurais été du genre à lui laisser l'choix parce que j'ai vraiment envie de le lui laisser pour le contrarier après, mais je sais pas... J'suis sûre qu'il va me dire "Ouais ouais nique c'est ton anniversaire et tout" mais c'est tous les jours un peu mon anniversaire je pense. D'ailleurs j'suis content qu'il sache pas ma date de naissance sinon il m'aurait rappelé que j'étais née un autre jour. Réflexion qui aurait été très pertinente, mais pas nécessairement plus que le fait de m'appeler "Déesse". Donc j'avais rien prévu, mais bon, on était que tous les deux, on avait bien au moins un truc à faire... "J'ai rien prévu, mais t'as bien une idée pour rendre la soirée d'une déesse plus... agréable ? Intéressante ? Tant de mots qui qualifieraient la soirée que tu mettrais toute ta volonté à rendre meilleure pour moi-même, ON A PAS VINGT ANS TOUS LES JOURS !" ouaiiiiiiis, monologue et tout. Bref, maintenant j'espère vraiment que je vais vivre la soirée la plus waow de ma vie, meilleure que celles que j'aurais passées avec les plus beaux Jïnn, Erik ou les plus belles Misana et Lizbeth. Bref, après cette rapide parenthèse sur quatre noms qui me sont passés par la tête de manière complètement aléatoire (enfin, sauf un, j'avoue), continuons notre récit. Quoique, ça fait déjà beaucoup de lecture waow, je ne sais pas s'il faut en rajouter. Je vais tirer à pile ou face. En fait, non. Je vais rajouter des lignes superflues et pas incroyablement utiles, mais genre, juste comme ça, pour plaisanter. J'pourrais faire des vannes par exemple, mais j'en connais pas beaucoup. Enfin, si, j'suis la meuf la plus drôle du monde mais mes blagues conviennent pas à tout le monde, et je m'en voudrais de blesser une part de mon public. (c'est faux, à vrai dire tant que j'ai Edwin j'm'en bats les couilles) Mais alors, me direz-vous : "Quel amour pour un mec avec qui t'as passé trente secondes dans ta vie !" à cela je répondrai "..." dans un premier temps, et "J'ai baisé ta mère" par la suite, vous commencez à me connaître, charme et poésie sont les maîtres mots. Alors, où en étais-je dans mon récit déjà ? Ha oui, la soirée de très anniversaire, du coup, oui, j'étais curieuse de savoir ce que monsieur allait me proposer, mais, si vraiment il ne savait pas, j'avais un peu d'alcool et beaucoup de trucs de l'autre côté de la légalité, moi j'suis entre les deux, j'suis touche à tout oui, j'suis un peu sur le fil du rasoir du coup, du haut de mes dix-sept ans/kilos de stupéfiants. Au choix !



Pingouin in my cœur.
avatar
Lizzie La Déesse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Message par 'Dwin le Dim 24 Sep 2017, 16:32

Bon. A croire que le scénarium faisait enfin les choses biens. Récapitulons après cette longue pause intérieure que j’ai faite. Alcool, solitude, apparition, déesse, anniversaire, tout était en place pour se dé-chi-rer la gueule.  Et puis, entre nous, c’était cool de revoir une personne que j’ai pu voir seulement quelques secondes, pour être honnête je m’en rappelais que vaguement mais je suppose que c’était aussi son cas… enfin je crois ? Et le pire c’est que c’était son anniv’, juste après que j’arrive dans ce bahut de brosses à chiottes, quelle étrange coïncidence. M’enfin, qu’elle dise ce qu’elle veut, tout est une raison de s’amuser !

« Eh bien chère déesse, je vous prie d’accepter mes  sincères excuses pour avoir oublié un tel jour, pour m’en excuser j’aimerais que vous acceptiez ces saints breuvages aux formes multiples. »

Je souris en observant son regard qui semblait tout dire et rien dire à la fois… quel étrange regard possédait-elle, je sais pas si c’est du mongolisme ou du génie mais je pense qu’elle apprécierait que j’appelle ça du génie. Je lui ouvris la porte de ma chambre tel un ménestrel bien éduqué puis, d’un signe de la main, lui fait mine d’y entrer.  J’espérais que personne ne vienne, ça me ferait chier pour être honnête que quelqu’un voit ma collection d’objet « acquis en tout simplicité et par respect de la loi ». Surtout que si quelqu’un devait venir, il se ferait  sûrement engueuler tel notre rencontre entre Lizzie et moi.

«  Alors j’ai de la binouze, vodka, tequila, Gin, Rhum, Whisky, Pastis, Vin et du Porto. Quel breuvage serait digne de ton divin palais selon toi ? »

Putain, je me rendais compte que j’avais vraiment beaucoup de trucs. J’espérais qu’elle ait une bonne décente histoire que tout cela disparaisse sans laisser de trace et surtout pour que je n’ai aucun problème. Je me pose sur le lit, puis je prends une bière sans attendre sa réponse en l’ouvrant avec le briquet que je gardais toujours dans mes poches, je crois que c’était la 1ère fois que j’y arrivais du 1er coup. Waow. Je bu une bonne partie de la bouteille, mon but c’était vraiment de dégager mon ennui monstrueux dans l’amusement le plus total. C’est elle qui espérait de moi que je fasse en sorte qu’elle s’amuse, mais pour être honnête à part boire comme un trou je n’avais aucunes idées.  Je crois même que c’est moi qui espérais qu’elle mette un peu de peps dans tout ça.

ROH ! ALLEZ DWIN, TU PEUX FAIRE MIEUX QUE ÇA ! J’AI L’IMPRESSION D’ETRE UN VIEUX EN MANQUE D’ACTIVITÉS ! Je suis une honte pour tout ce en quoi je crois là ! C’était l’alcool qui me sortait enfin de ma torpeur ? On s’en branle ! Je me levais en balançant une bouteille de bière à Lizzie et gueulais :

« Allez bois avant que la vie ne te bois ! »

Si j’étais sobre je me serais sûrement frappé pour avoir dit une telle connerie, mais vu que c’était pas le cas : Nique sa mère.



Je vole Invité en #ff9933

Mes amis m'appellent 'Dwin, mes ennemis appellent les flics.


"Dwin et Liam, le duo de la chatte."

DWIN'S THEME

avatar
'Dwin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Message par Lizzie La Déesse le Lun 25 Sep 2017, 20:35

«  Alors j’ai de la binouze, vodka, tequila, Gin, Rhum, Whisky, Pastis, Vin et du Porto. Quel breuvage serait digne de ton divin palais selon toi ? » Putain, il a du fric à claquer c'gosse, j'passe à l'improviste il est paré comme ça, c'est impressionnant. Ou c'est peut-être un délinquant juvénile, chose bien moins impressionnante... enfin, dépendant de quel genre de délinquant c'est. S'il fait du trafic d'êtres humains, j'avoue être encore plus amoureuse que je ne l'étais déjà. BREF, OUI J'ME PERDS VITE DANS MES PENSÉES OUAIS OUAIS OUAIS, tellement que, avant que je puisse finir la bouteille que je lui avais demandée (j'déconne, j'lui ai prise sans rien dire, moi quand je vois un alcool fort en particulier, j'me contrôle plus, j'deviens hystérique et folle. OUI, JE DEVIENS FOLLE, POUR CEUX QUI MÉDIRAIENT DE MOI. Bande d'enfoirés, je savais que j'pouvais avoir confiance en personne. PERSONNE ! « Allez bois avant que la vie ne te bois ! » Dit-il en me balançant une bouteille d'alcool ridicule. OUI LES TRANSITIONS ÇA VA TRÈS VITE AVEC LIZZIE LA MAGNIFIQUE, 'FAUT FAIRE AVEC, 'FAUT SUIVRE UN PEU, ACH JA. Oui je parle allemand maintenant. Je sais pas si je l'ai déjà fait auparavant. Je sais vraiment pas. Bref, là n'est pas le problème j'imagine, ce n'est pas DU TOUT un problème. Bref, il était temps pour Edwin de passer à l'alcool un peu plus fort, et pour moi il était temps de continuer sur ma lancée (et de m'installer sur les genoux d'Edwin mais ça me paraissait tellement évident que j'hésitais à le mentionner). Du coup, j'propose gentiment à Edwin (en réalité j'lui ai laissé absolument aucun choix, je suis une dictatrice. De toute façon Edwin ce qu'il aime c'est être dominée par moi-même, il adore ça, au fond, je le sais), D'ATTAQUER L'WHISKY SA MÈRE PARCE QU'IL EST TEMPS. Oui, il était temps, définitivement, de s'alcooliser de plus belle. D'ailleurs, moi qui avais déjà commencé avec l'alcool fort, j'commençais à vraiment être heureuse de ma vie, j'savais pas trop si ça dérangeait Edwin mais j'commençait à vraiment bien m'installer sur lui... MAIS ÇA PEUT PAS L'DÉRANGER ENFIN, il venait tout juste de m'envoyer une bouteille d'alcool à la gueule, j'avais bien le droit de prendre mes aises PUTAIN D'MERDE, J'SUIS DANS UN PAYS LIBRE (OUAIS LES CHANGEMENTS DE TEMPS C'EST BRUTAL AUSSI AVEC MOI FILS DE PUTE, 'FAUT PAS RATER LA TRANSITION ENCORE UNE FOIS). Oui j'finis par un point, et pas un point d'exclamation MAIS MERDE J'DOIS VRAIMENT JUSTIFIER MA PONCTUATION ? POURQUOI VOUS VOULEZ TANT QUE J'AI UNE VIE DE MERDE, HEIN ? POURQUOI VOUS RUINEZ MON PLAISIR AVEC DWIDWIN PAR VOS ENFANTILLAGES DE FILS DE PUTE ? Je préfère que vous gardiez le silence. J'aime mieux ça, votre silence, pathétique plébéiens. Bref, revenons-en à Edwin de fait... quoique, en vrai, je vois pas trop quoi ajouter. Enfin, si, mais vous vous doutez que, connasse capricieuse que je suis, je vais pas le faire. Mais je vais continuer à écrire quand même, parce que j'ai envie. Mais je vais pas parler d'Edwin. Ha si, je vais écrire un petit poème en hommage à ce magnifique jeune homme... Ho nan, c'est pas mon truc les rimes et tout ça (mdr?) OUI JE POSE UNE QUESTION RHÉTORIQUE, je sais que mon talent n'a d'égal que ma beauté suprême ! HO OUI COMME J'AIME LA MODESTIE ! Bref, on dérive un peu du sujet de base là (à savoir Edwin, j'le note comme ça on peut pas m'accuser de parler pour ne rien dire, j'parle bel et bien de lui, niquez vos mères).



Pingouin in my cœur.
avatar
Lizzie La Déesse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Message par 'Dwin le Mar 26 Sep 2017, 21:28

C’était le moment où tout commençait. Les 1er effets de l’alcool arrivaient que ce soit pour mon plaisir ou pas, il était temps de s’amuser un bon coup ! Le regard qui se floute, les idées qui se mélangent et l’incompréhension de la situation, ça c’était ce pourquoi on vivait tous ! Je m’éclatais déjà alors que ça faisait que cinq minutes qu’on était là à boire comme des trous, je n’avais même plus conscience de tout ce qui se passait. Allez quoi, c’était la honte ! Au fond de moi je savais déjà que je tenais pas du tout l’alcool alors il était de mon devoir d’assurer pour cette « fête surprise », après tout même si je ne savais rien d’elle je n’allais pas décevoir une fille, surtout qu’elle n’est vraiment pas dégueu à regarder, bien au contraire. En parlant d’elle, je crois bien qu’elle se rapprochait mais je mettais du temps à me rendre compte de tout alors je sais même plus si de base on était assis à côté.

MAIS C’EST QU’ELLE SE RAPPROCHE MÊME BEAUCOUP DIS DONC ! Plus ça continuait et plus mes intentions dans cette soirée changeaient, je sais plus si j’avais envie d’alcool ou si j’avais envie d’elle, ça me paraissait saugrenue  de faire ça alors que je venais d’arriver mais un homme de ma trempe ne recule devant aucun défi ! Surtout lorsqu’il est bon, alcoolisé et qu’il se rapproche tendancieusement de soi. Je reprenais une goutte, sans vergogne je finissais mon verre puis me servais une bonne vodka redbull parce que c’est vraiment ce qui me lance généralement.  Elle semblait elle aussi en profiter mais maintenant qu’on en était là, je voulais savoir qui elle était, je savais rien d’elle en fait.

« Dis-moi, qu’est ce qui t’amène au fond ? On s’est vu même pas 30 secondes, je sais même pas comment tu m’as target. Sérieux quoi, à quoi tu penses ? »

OH LA LA ! Encore une fois, que m’arrive-t-il ? Je me mets presque à devenir sentimental moi, ça va pas du tout ! Je finissais cul sec mon verre histoire de me faire maintenant un whiski coca, j’avais pas le time. Perso, j’allais pas dire non. Je ne fais qu’un avec mes envies et mes phantasmes, je suis un homme libre moi ! C’était décidé ! Si ses intentions étaient louables, j’allais la laisser faire ce qu’elle voulait de moi, j’étais pas assez net dans ma tête pour commencer à diriger de toute façon. Putain, je me rendais compte que je parlais de ça alors que je savais même pas si elle voulait le faire, ça tombe elle en voulait à ma collection ou tout simplement se rapprocher des alcools forts. C’était vraiment compliqué de réfléchir bordel !



Je vole Invité en #ff9933

Mes amis m'appellent 'Dwin, mes ennemis appellent les flics.


"Dwin et Liam, le duo de la chatte."

DWIN'S THEME

avatar
'Dwin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Message par Lizzie La Déesse le Sam 07 Oct 2017, 23:48

Alors, d'accord, d'accord, face au EDWIN PERDU, SEUL AVEC L'ALCOOL COMME UNIQUE AIDE, je pense que nous allons faire des propositions. Comme dans un jeu télévisé. Ici la question sera : "Mais que veut Lizzie à Edwin, PUTAIN DE MERDE ? C'est vrai quoi, merde, elle l'a vu vingt s'condes dans sa vie et ça a été le coup de foudre sa mère ? Le mystère reste entier... Place aux propositions :
1) Lizzie est amoureuse, en effet, C'EST BEL ET BIEN UN COUP DE FOUDRE !
2) Lizzie n'a rien en particulier avec Edwin, c'est juste qu'elle s'ennuyait. (ho... vous n'y pensez pas !)
3) Lizzie commence déjà à galérer avec les propositions et elle a l'impression de revivre son après-midi avec Erik. (si si)
4) Lizzie se rend compte que la précédente proposition n'en était pas une. Icelle non plus.
5) Lizzie est juste folle et Edwin est vraiment mal tombé. (invraisemblable !)
6) Lizzie a ses raisons que la raisons ignore. (J'SUIS INSPIRÉE OUAIS)

Bref, vous avez assez de propositions, franchement si vous savez pas, lancez un putain de dés à six face (PARCE QU'UN DÉS À DIX FACES ÇA SERAIT VRAIMENT CON (enfin, l'acte de le jeter dans ces circonstances serait con, le dé en lui-même il est pas con, surtout comparé à la plupart des gens de Tsuki (HO COMME C'EST VILAIN PETITE PUTE DE LIZZIE ! (Ho, c'est quand même moi qui écrit, j'vais commencer à penser que j'aime m'insulter dis donc. )))) Du coup Edwin, oui Edwin, olàlà mon Edwin... Mon dieu, nous commencions vraiment, lui et moi, à être alcoolisés, mais genre, vraiment, du coup, évidemment je prenais un peu plus mes aises (enfin, surtout avant d'rouler un spliff, OUI ON PASSE LE CAP DE L'ILLÉGALITÉ, bang bang, le cap est passé, c'est fou. Oui c'est fou.) Bref, aussi encore une question rhétorique "est-ce que je peux fumer ici ?", la réponse était oui, évidemment. Mais là j'me suis rendue compte, après plusieurs minutes, que j'avais oublié sa question. Enfin, non, pas sa question, mais j'avais oublié d'y répondre ! Erreur que j'ai bien sûr corrigé EN MOINS DE TEMPS QU'IL N'EN FAUT POUR LE DIRE. Oui oui oui, il s'agissait d'être honnête (NAN J'DÉCONNE VOUS M'CONNAISSEZ ! ♥️). "Tout ce qui m'amène ici, Edwin, c'est le vide laissé dans mon cœur par ton absence." Ouais ouais, ça s'passe de commentaire. Du coup j'vais pas faire de commentaire. BREF, je ponctuais cette phrase d'un doux baiser sur le front ALORS LÀ oui, la question qu'on se pose quand on est idiot c'est "pk tu lui a pa roulé 1 groce pL samer" et la réponse des gens INTELLIGENTS sera : "Mec, c'est pour pas aller trop vite wallay, il va plus s'sentir sinon." Du coup là il était time de niquer des mères, tiens, j'avais pas l'heure comme d'habitude mais c'est à ce moment que je me suis dit : "Putain, on allume ce pilon et on va faire exploser des trucs avec son pouvoir OUAIS." Ouais ouais, c'était surtout l'occasion d'aller faire un petit tour dehors dans l'illégalité, lol, après, on verra bien c'que la vie nous réserva mdr. ALLEZ IL FAUT SE LAISSER TENTER PAR L'AVENTURE PUTAIN, comme dirait l'autre : ha nan, j'ai la flemme de faire une citation en fait. Genre, vraiment la flemme. C'est dommage parce qu'elle aurait été GÉNIALE pour cette situation. :/ C'est vraiment bête. Enfin bref, être dehors avec de l'alcool et de la weed dans le sang... C'était peut-être l'occasion d'enfin être honnête. HONNÊTE ? LIZZIE HONNÊTE ? C'EST FOU ! C'est fou, c'est fou, mais JE SUIS PAS NON PLUS DANS MON ÉTAT NORMAL HO 'FAUT PAS ÊTRE FOU.



Pingouin in my cœur.
avatar
Lizzie La Déesse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Message par 'Dwin le Dim 05 Nov 2017, 23:29

Tout se passait trop vite et je perdais le fil de la situation pourtant c’était moi le patron, c’était moi qui menait le jeu alors pourquoi je ne comprenais même plus ce qu’il se passait. Les idées troubles, les pensées dénuées de sens et tout ce genre de conneries, ce n’est qu’à cela que je pensais. Je me rappelle maintenant que je ne tiens vraiment pas l’alcool, en fait je crois juste qu’avec mon niveau mental bien en dessous de la moyenne n’importe quel effet ferait sur moi bien plus qu’il ne devrait. C’est comme si tout mon corps était engourdi, « des fourmis dans tout le corps » comme on dit. Tous mes sens ne s’affolaient pas, ils étaient justement absents. La vue obscurcie, l’odorat remplit de vapeur d’alcool, le goût laissant place à l’alcool et uniquement l’alcool, peut-être que l’ouïe n’était pas tellement atteint mais le toucher, quant à lui, ne laissait place à rien du tout. Mon corps ne m’appartenait plus. Les sensations se désagrégeaient pour laisser place à un Edwin complétement débile et mou. Et même malgré ça, j’essayais tant bien que mal de garder les pieds sur terre.

La soirée, quant à elle, virait à une toute autre tournure ressemblant de plus en plus à Lizzie : Complétement imprévisible et changeant de cap à tout instant. En fait, c’était moi qui étais à sa merci. Elle contrôlait complétement la tournure des évènements, changeant radicalement une simple soirée en soirée pas très légale. Ce n’était pas important, ce n’est pas comme si je jouais avec la loi depuis plusieurs années déjà mais le fait que la tournure prenait un tel sens sans mon accord me rendait jaloux car c’est moi qui devait décider de tout ça. Sauf que mon Edwin actuel, complétement ramolli, était incapable de faire quoi que ce soit. C’était justement ce qu’elle enroulait bien soigneusement qui était le début de tout. Un simple joint qui allait faire que nous allions… nous amuser. Seulement, je n’eus pas le temps d’en profiter.

Elle s’était déjà rapprochée de moi, mais elle n’était vraiment passée à l’action que maintenant, même si au fond elle n’avait juste pas répondu à ma précédente question, ce qui n’avait pas vraiment fait tilter mon moi actuel. Alors elle se trouvait au-dessus de moi, sur mon lit et m’embrassait sans crier garde. J’avais aimé ça ? J’avais détesté ça ? Je n’en sais rien, ça ne m’avait pas atteint plus que ça. Peut-être parce que je ne sentais plus le moindre toucher ? Mais bref, c’est ce qu’elle me disait qui me faisait tourner dans une myriade de questions. Et même sa réponse ne fit finalement pire que mieux.

Elle se foutait de moi ? Elle le pensait vraiment ? C’est justement ce que je déteste ou aime chez elle. JE SAIS MÊME PLUS CE QUE JE DIS A CAUSE D’ELLE. C’est complétement impossible de songer ne serait-ce qu’une seconde à ce qu’elle pense. On dirait que son cerveau fonctionne des milliers de fois plus vite que le mien tout en se posant tellement de questions et d’oppositions à elle-même que chacune de ses répliques enfonce encore plus son interlocuteur. On s’était connu que quelques secondes, et ça avait suffi pour qu’elle connaisse mon pouvoir et que je retienne son nom. Comment elle pouvait vraiment penser des choses pareilles ? Ah mais merde ! Je joue son jeu, là ! J’aurais presque envie de me jeter par la fenêtre tellement j’avais de questions en tête et pas assez de réponses et de temps. C’était donc le déclic. Je devais franchement arrêter de réfléchir pour ce soir, et pour de bon. Elle voulait s’amuser. Très bien, on allait faire les fous.

« Je sais vraiment pas si ce que tu dis est vrai, mais que tu joues avec moi ou pas, je m’en fous. »

Je prenais ses épaules avec mes deux mains pour la repousser de l’autre côté du lit. Et je prenais la même position que tout à l’heure mais en inversant les rôles. Sans lui laisser le temps de songer à quoi que ce soit, je l’embrassai à mon tour je ne saurais même pas dire si j’avais mis la langue parce que j’en savais rien. Alors je souriais et lançais les jeux.

« Allez vas-y, dis-moi ce qui te ferait plaisir. Je suis sûr que tu sais déjà tout ce que tu peux et veux faire. »



Je vole Invité en #ff9933

Mes amis m'appellent 'Dwin, mes ennemis appellent les flics.


"Dwin et Liam, le duo de la chatte."

DWIN'S THEME

avatar
'Dwin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum