Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Message par Lizzie la Déesse le 16/7/2017, 07:19

Mon cœur battait la chamade parce que EDWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN, J'ALLAIS ENFIN RETROUVER MON AMOUR ! "Dis donc Lizzie, n'en ferais-tu pas un peu trop ?" NON, car il est génial, et de toute façon, ENCORE UNE FOIS, je n'ai pas à me justifier auprès d'un public sensé être MUET. Voilà, j'ai qu'ça qu'à dire de toute façon, et puis j'fais c'que j'veux niquez vos mères. Du coup j'en était où ? HA OUI J'AVAIS MÊME PAS COMMENCÉ MON HISTOIRE PARCE QU'ON M'A DÉJÀ COUPÉE. Franchement, je me demande ce qui me motive encore à vous raconter des histoires avec toutes ces INTERRUPTIONS INUTILES et gênantes que sont les vôtres. Je dois être trop gentille, oui, je crois que c'est ça, tout à fait, exact, en effet. Bon, j'en étais du coup à rien du tout parce qu'on m'a pas du tout laissée le temps de parler, DE TOUTE FAÇON MAINTENANT J'AI PLUS ENVIE DE PARLER. "Mais si tu en as envie Lizzie !" Ho oui j'en ai envie, je me connais bien décidément. Ouais je deviens folle, FOLLE DE LUI ! Enfin bref, bref, revenons-en à nos moutons. Du coup j'en étais à rien ALORS LAISSEZ-MOI COMMENCER MON HISTOIRE BORDEL DE MERDE, décidément, c'est ce genre de choses qui fait que mes purges durent si longtemps, c'est PAS MA FAUTE, vous et vous seuls êtes responsables de ça, moi j'ai rien à me reprocher, MOI J'IRAI AU PARADIS, VOILÀ. Enfin, est-ce que j'irai au paradis, on peut se poser la question, il m'est bien arrivé une ou deux fois dans ma vie de pas faire des trucs très  bien, j'avoue. Enfin, là n'est pas la question, on divaGUE (VAGUE PUTAIN) ENCORE ALORS QUE JE VOULAIS RACONTER UNE HISTOIRE AVEC EDWIN PUTAIN DE MERDE. Ha oui, les insultes, chose que j'avais oublié et élément ESSENTIEL de mes écrits d'une rare qualité. Heu oui, alors, le début de mon récit : (oui, ne soyez pas impatients, c'est quand même à cause de vous que j'ai perdu mon putain de temps, PUTAIN. Du coup mon histoire va arriver, du calme, il suffit juste d'attendre car TOUT VIENT À POINT À QUI SAIT ATTENDRE. Du coup il faut attendre. Oui c'est dur, car attendre alors qu'on parle quand même DU Edwin, c'est compliqué. COMPRENEZ BIEN QUE ÇA NE ME PLAÎT PAS PLUS QU'à vous.) c'était une journée ensoleillée... EN FAIT NON C'ÉTAIT DÉJÀ LA SOIRÉE PUTAIN, alors, début de soirée on va dire, et j'avais une chambre vide. Comble du bonheur j'avais aussi un Edwin sous la main, mais c'est un autre problème, enfin, « problème », EN QUOI EST-CE UN PROBLÈME ? EN DEUX MILLE DIX-SEPT JE TROUVE ÇA DÉGUEULASSE QUE DES PD SE MARIENT ET QUE MOI ON M'EMMERDE PARCE QUE J'AI UN EDWIN SOUS LA MAIN, QUALIFIANT ÇA DE « PROBLÈME ». Mais ça, bien sûr, on s'en bat les couilles, C'EST JAMAIS QUE MOI, LA LIZZIE, LA DÉESSE DE CE PUTAIN D'BAS MONDE DÉGUEU'. Décidément, je pense que reconsidérer par exemple les programmes politiques des GANGTERS MODERNES COMME DIRAIT CLAUDE MC, ça serait une bête d'idée, genre, commencer à penser à moi, parce que c'est important, 'faut pas oublier qu'un jour on me dit un mot de travers, et moi j'commence à tuer des gens à la volée. Non pas que ça me ferait plaisir, parce que je déteste me mêler à la plèbe entre autre... enfin, je divague ; VAGUE. Alors oui, putain, j'ai toujours pas AVANCÉ PARCE QU'ON ME LAISSE PAS TRANQUILLE. J'EN ÉTAIS OÙ PUTAIN DE MERDE ? Ha ui, au début. Alors après le début que j'ai la flemme de plus développer parce que nique sa mère, j'fais c'que j'veux putain, t'es pas ma mère, et même si t'étais ma mère, tu pourrais aller t'faire foutre pour que je t'obéisse, genre je rangerais pas ma chambre tu vois ? Les gens bien ordonnés ont un truc à cacher au fond j'suis sûr, genre quelque meurtres. OUAIS PAS D'DEMI-MESURE, DE TOUTE FAÇON JE FAIS CE QUE JE VEUX (BIS). Du coup, alors, oui, j'étais du coup partie chercher le Edwin, parce que lui IGNORAIT encore qu'il allait vivre une soirée vraiment super fun. Bref, j'pense que j'étais absolument hors des règles en allant le chercher à sa chambre, mais, encore une fois, je m'en battais les couilles, aussi irrespectueux que cela puisse paraître, attends, l'autorité, EN LA PERSONNE DE CE FILS DE PUTE DE LOYS, m'a manqué de respect, alors le respect ils peuvent se l'mettre là où j'pense. T'façon nul ne saurait me dissuader de vivre ma vie comme je l'entends, BORDEL J'EN AURAI QU'UNE J'EN PROFITE. Enfin, sans compter celle au paradis qui m'attend, mais l'débat est pas là, pas là DU TOUT. Bref, vous vous doutez bien que j'ai pas toqué avant d'essayer d'ouvrir la poignée : si j'avais pas à l'faire, autant pas perdre mon temps. Bref, en un mot genre « EDWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN ! » il était convaincu j'en suis sûre, mais j'me suis quand même jeté dans ses bras comme dans un MAGNIFIQUE FILM AMÉRICAIN (de seconde zone, avouons-le, ces films clichés sont rarement des chefs-d’œuvre). Bref, il s'agissait maintenant de lui expliquer CALMEMENT (comme à mon habitude !) la situation. C'est donc sereinement que j'ai repris la parole, un sourire de putain DE JOIE aux lèvres.

« Tu n'es pas sans savoir que c'est mon anniversaire, en revanche tu dois moins savoir que j'suis seule en ce jour ! Triste constat que tu vas, j'en suis sûre, rectifier en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! »

Tout était dit bordel de merde, allons-y pour cette folle aventure Edwin !



Pingouin in my cœur.
avatar
Lizzie la Déesse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anniversaire SURPRISE MODAFACKA [PV 'Dwin]

Message par 'Dwin le 16/7/2017, 17:22

Après avoir vécu toute ma vie dans la rue je pensais qu'enfin avoir un dortoir ce serait cool mais QUE NENNI, être avec des inconnus, partager sa chambre, se foutre sur la gueule pour tout et n'importe quoi et se faire sermonner parce que je pue. C'EST PAS DE MA FAUTE SI JE SUIS UNE USINE A POUDRE, je suis pas venu ici pour souffrir oké ? Je passais donc la plupart du temps dehors, la situation n'avait pas vraiment changé au final, à part qu'ici on a pas des putes tout les 10 m, peut-être étais-je dans des quartiers peu réputés ? NAAAAN. BREF, je me faisais chier. MAIS EN VRAI, je me suis jamais fait autant de thunes que maintenant, aider des vieilles dames puis, affectivement, faire un câlin et faire le tour de ses poches. Les gens sont trop gentils ici, tous des abrutis. A force, je me trouvais avec une belle somme d'argent entre les mains du coup j'achetais des trucs enfin quand je les volais pas quoi. Sous mon lit j'avais donc une caverne d'ali-bougnoule que ce soit alcool, bouffe et trucs pas très catholiques et personne dans ma chambre voulait fouiller sous mon lit, PARCE QUE SOI DISANT JE PUE.

D'ailleurs, j'y pense mais je connais personne ici, enfin je sais pas. BIEN SUR, les gens avec des pouvoirs, ça courent pas les rues mais il me semble avoir déjà vu quelqu'un... quelque part...Si je m'en rappelle pas, c'est pas important. Ah moins que..

« EDWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN ! »

A peine le temps de me retourner que quelqu'un était en train se jeter sur moi, je regarde la personne, sa taille, ses cheveux et avant même de comprendre ce qu'il m'arrivait une voix reconnaissable entre 1000 sortit de sa bouche.

« Tu n'es pas sans savoir que c'est mon anniversaire, en revanche tu dois moins savoir que j'suis seule en ce jour ! Triste constat que tu vas, j'en suis sûre, rectifier en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! »

Yee ! AH MAIS HONTE A MOI COMMENT J'AI PU OUBLIER UN TRUC PAREIL, COMMENT J'AURAIS PU LOUPER SON ANNIV... ah mais nan en fait c'est normal, je le savais pas. LA GRANDE LIZZIE SORTIT DE NULLE PART, je suis vraiment un trou du cul, JE SUIS UNE HONTE ET JE NE MERITE PAS SON AMITIÉ PARCE QUE JE L'AVAIS OUBLIÉ.

" Dis donc toi, t'as une drôle de façon de dire bonjour LIZZIE. Tu sais.. je suis vachement occupé mais tu passes avant tout bien évidemment. "

En fait, j'étais tout seul. MAIS LA N'EST PAS LA QUESTION, un fantôme du passé refait son apparition ! Prank, je me fais invité par une fille [Gone Wrong]( ya moyen de se faire beaucoup d'argent avec ça). Je saurais pas dire si je suis content mais on va dire que OUI, ELLE ARRIVE TEL UNE MESSIE.

" Tu me sauves la vie Liz, je suis bien content de te voir, enfin je présume, j'ai le mérite d'avoir ta présence " déesse ". Qu'as-tu donc prévu jeune fanfaronne ?!



Et on remercie le 10E Aegis pour le kit !

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum