Un imprévu fatiguant • {Libre}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un imprévu fatiguant • {Libre}

Message par End Baskerville le 5/7/2017, 21:17

- Ça ne s'est pas passé comme prévue.

End partit de chez elle pour rejoindre son train très tôt, à l'aube. Elle avait décidé le train plutôt que l'avion, car le tunnel qui passait sous la Manche l'avait toujours intriguée et elle s'était dit que pour un départ, c'était l'occasion d'inaugurer. End fit un dernier signe de main à sa mère qui le lui rendit, avant de s'en aller pour l'académie Tsuki, consciente qu'elles ne se verraient pas pour de longues années. Mais ça ne les dérangeaient pas toutes les deux, elles n'avaient jamais été particulièrement proche, ni particulièrement en conflits, c'était simplement des connaissances.

Durant le trajet, End avait pour lecture un vieux bouquin gros comme un dictionnaire, relatant le jargon anglais, avec les expressions, les formulations de phrase et quelques phrases de secours déjà conçus pour faciliter l'apprentissage d'une langue, au moins un minimum pour être compréhensible lors de son arrivée. Il faut dire qu'End avait été dans un établissement où elle pouvait apprendre le japonais en deuxième langue, pour mieux comprendre son père lorsque il revenait de voyages et n'avait donc que très peu de notions anglaises. Niveau bagages, End transportait seulement une petite valise noire luisante, à roulette et facile à déplacer. Elle n'avait pris que le strict nécessaire, quelques vêtements de rechanges, des bouquins intéressants, son ordinateur portable et quelques babioles et autres ustensiles qu'elle jugeait nécessaire. Elle était vêtue d'un short, d'un pull semi-manche en laine noire un peu trop grand pour elle et de chaussettes montantes bleu marine atteignant ses genoux. Cet accoutrement laissaient apercevoir les tatouages qu'elle avait au cou, et aux bras, mais ce n'était pas intentionnelle particulièrement.

Lors de son arrivée, le majordome l'avait reçu pour lui indiquer le chemin jusqu'au portail de l'académie, ainsi que la route à suivre jusqu'au Hall d'entrée, mais il ne l'avait pas accompagné en raison de l'arrivée nombreuse de nouveau en cette période de l'année. Après avoir pris la carte que lui à transmit le majordome et en le remerciant d'un signe de main, elle partit jusqu'à destination.

Elle ne s'attendait pas du tout à ce qu'il pleuve, et qu'elle allait devoir supporter cette pluie sans parapluie, durant un bon quart d'heure, si ce n'est une demi heure, à pied. Elle était épuisée et elle avait l’impression d'avoir rajouté une tonne de vêtements supplémentaires. Elle roula sa valise encore quelques pas afin de se poser à côté de l'entrée, assez loin pour ne pas déranger d'autres passant, victimes eux aussi de la pluie, ou chanceux d'avoir apporté un parapluie. Une flaque commençait à se former sous ses pieds à cause des gouttes d'eau qui ruisselaient de ses cheveux noirs ainsi que des torchons qui lui servaient d'habits et elle ne put que soupirer de son arrivée pittoresque. Ce n'était pas la meilleure façon pour rechercher son dortoir et les informations ainsi que matériaux nécessaires pour une vie dans cet établissement. Foutu pour foutu, elle essora du mieux qu'elle put ses cheveux et chercha dans une poche de sa valise la lettre et le plan, qui était toujours intacte, pour décrypter s'il n'y avait pas la moindre indication qui lui permettrait de retrouver son trousseau de clés pour accéder à son dortoir. Elle soupira une nouvelle fois et se décida d'aller interrompre le quotidien de la première personne qui passerait dans le hall qui pour le moment était désert.
avatar
End Baskerville

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un imprévu fatiguant • {Libre}

Message par Quiet Arcwind le 6/7/2017, 15:45

À mon habitude, j'étais dans le hall, assis sur un banc à côté de la fenêtre. J’adore les jours de pluie, savoir que les autres sont dehors, et pas moi, quelle belle pensée. Ma tête était posée contre la vitre froide, mon oreille elle, plaquer ainsi contre celle-ci, entendait les gouttes qui frappaient la glace. J'étais posé ici, a lire et à rédiger mes récentes collectes d’informations sur les élèves de l'académie que j’avais croisée.

Dérangeant ma fébrile concentration, le bruit des roulettes d’une valise roulant sur le gravier m'interrompait. Tournant le regard au travers de la fenêtre, je vis ce jeune homme, contrasté entre ses vêtements noirs et sa peau blanche et pâle. Il avait l’air mouillé depuis un moment, et tentais d'essorer ses longs cheveux lourds.

J’allais presque détourner le regard de ce type, afin de me remettre dans mon livre, lorsque qu’une légère pensé me traversa l'esprit. Je claquai alors mon livre pour le fermer, le mis dans ma sacoche, puis mis celle-ci autour du cou avant de me lever et d’aller en direction du jeune homme mouillé.

Je toquai deux fois à la porte d’entrée du hall, afin qu’il me remarque, puis ouvrît la porte afin d’y passer ma tête. D’un coup, je ressentais toute la fraîcheur de cette journée et de cette pluie sur mon visage, cela faisait du bien. Il avait l’air d’attendre quelque chose, et je ne sais pas si la vue de ma personne était-ce qu’il attendait ou non… J’engageai alors la conversation directement, sans plus attendre.

- T’a l’air de chercher quelque chose toi, ou d’attendre quelque chose. Qu’est-ce qu’il se passe ?

Plus je regarderais cette personne, et plus… Ah, non, ce n’était pas un garçon, mais une fille ! Sa faible poitrine, ses vêtements miteux, et tout le reste laissaient le présager… Enfin pour moi, c’était évident. Je suis habitué aux boulettes, alors une de plus… Cependant, sous ce nouveau regard, je m'étais mis à déjà apprécier cette personne, sans savoir vraiment pourquoi. Comme si l’on m’y poussait, inconsciemment. Avant de continuer dans mes interrogations, ne laissant pas le temps a la “jeune fille” de répondre, je repris la parole.

- Tu devrais peut-être rentrer, au lieu de choper pneumonie ? Je ne sais pas ce que t’attend, mais tu peux très bien attendre à l'intérieur. Ou pas, peu importe, juste un conseil.

C’était désespérant, à quel point les nouveaux avaient l’air perdu. Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre, et ce n'est pas celui-là…. Ou celle-là qui allait me faire penser le contraire.


avatar
Quiet Arcwind

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un imprévu fatiguant • {Libre}

Message par End Baskerville le 6/7/2017, 16:53

HRP:
Oops, j'ai oublié de précisé que j'étais à l'intérieur. Mais don't worry, on fait comme si j'étais dehors, c'est ma faute, ah ah !
Dis moi quand tes cicatrices du visage sont visibles pour End, je ne sais pas si être suffisamment proche c'est être en face à face, ou être à quelques centimètre de ton visage, avec une loupe. xD

Observant les alentours, dépitée, les documents froissée dans sa main gauche, End avait fixée son champ de vision vers l’extérieur, pensant qu'elle y trouverais quelqu'un puisque le Hall, au dernier coup d’œil, était aussi silencieux qu'un cimetière. Elle entendit quelques minutes plus tard quelques bruit étouffé contre la porte auquel elle s'était adossée et se retourna pour en connaître la provenance. La porte s'ouvrit et fit place au visage d'un jeune homme dont End s'empressa de mémoriser les traits, il n'avait pas l'air agressif et n'aperçu que très peu les cicatrices qu'il possédait, si peu qu'elle doutait de sa propre vision. End pensa que sa venu était sans doute du à la compréhension du jeune homme envers la situation fatidique auquel elle se trouvait.  Il faut dire, qu'avec une valise, et un corps totalement trempé, il est difficile de ne pas savoir que c'était une nouvelle en difficulté.  Il entama la discussion le premier sans laisser le temps au silence de s'installer.

- T’a l’air de chercher quelque chose toi, ou d’attendre quelque chose. Qu’est-ce qu’il se passe ?

A entendre ses paroles, End pouvais confirmer son hypothèse auquel le jeune homme avait lu dans son désespoir, et elle se demandait même si il n’éprouvait pas de la pitié envers cette petite chose trempé jusqu'au os, ça ne lui plaisait pas, mais elle devait faire avec. Maintenant elle allait pouvoir être un peu mieux guider que ses pauvres documents, si elle trouvait les bon mots pour le lui demander. End n'aimait pas particulièrement demander de l'aide aux autres pour faire quelque chose qui lui semblait possible de faire en autonomie, mais l'académie ne l'as pas aidée et elle devait s'en remettre à quelqu'un pour au moins demander où elle pourrait trouver ce pour quoi elle était venu faire premièrement. Elle regarda alors la personne en question, qu'elle prenait pour un élève de l'académie, et mit de côté son exaspération, mais il reprit la parole.

- Tu devrais peut-être rentrer, au lieu de choper pneumonie ? Je ne sais pas ce que t’attend, mais tu peux très bien attendre à l'intérieur. Ou pas, peu importe, juste un conseil.

End le regarda sans répondre quelques instants, comme si il venait de lui apprendre quelques chose de nouveaux, étonnée, puis elle esquissa un sourire. Elle savait très bien, que dans son état, elle allait forcément attraper une belle maladie les prochains jours à venir, alors une minute de plus ou de moins dehors, la situation ne s'aggraverait pas et elle s'en fichait un peu, mais elle obtempéra sans redire quoi que ce soit à ce propos, elle entama directement le sujet qui la préoccupait après être entrée.

-Est ce que tu saurais où je pourrais trouver le trousseau de clés, et l'uniforme scolaire, qu'on est sensée donnée aux nouveaux élèves ? L'académie est plutôt radine niveau information.

Elle montra brièvement les papiers qu'elle tenait pour souligner ses propos, en continuant de sourire amusé de sa propre situation avant de soupirer, puis elle le regarda dans les yeux, en attente d'une réponse, les cheveux dégoulinant sur le sol du Hall d'entrée. End espérait avoir prononcée cette phrase en anglais du mieux qu'elle pouvait, en mélangeant l'accent danois et anglais difficilement, mais elle était plutôt sur de pouvoir être comprise, et elle n'avait pas bégayer comme une pauvre fille en détresse, qui n'était pas du tout son état actuel, alors elle était contente du résultat.
avatar
End Baskerville

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un imprévu fatiguant • {Libre}

Message par Quiet Arcwind le 9/7/2017, 05:44

Plus j'attendais une réponse, ou une réaction de la part de la jeune fille trempée, plus je me sentais idiot, avec cette porte semi-ouverte, ma tête en dépassant. Ce n’est pas l’envie de la fermer qui manquait, mais j'étais tout de même à aider quelqu’un, pour une fois. J’en avais presque mal au dos, dans cette position. Mais enfin alors, il prit la parole.

- Est-ce que tu saurais où je pourrais trouver le trousseau de clés, et l'uniforme scolaire, qu'on est sensée donnée aux nouveaux élèves ? L'académie est plutôt radine niveau information.

Durant, il s’avança vers moi pour entrer, ce qui me fit déplacer vers la gauche, afin de continuer de maintenir la porte ouverte, la laissent passer avant de la refermer.
Quant à sa question, hum, évidemment. Si j’ai posé cette question à mon arrivé, pourquoi pas lui ? Enfin, elle… Cependant, maintenant que j’y pense, je ne sais pas où tout ça se trouve. C’est vrai, cela ne fait pas longtemps que je suis ici, peut-être un mois ? Et c’est Harcrow qui m’a donné tout ce dont j’avais besoin. De plus, je n’ai jamais eu à aller voir celui qui s’occupait de tout ça. J'hésitais donc à soit dire la vérité, et tenter de chercher avec elle, soit lui mentir, et la mené aléatoirement dans tous ces couloirs. Elle m’intriguait, et j’avais envie de savoir de quoi elle était capable.

Je ne saurais le dire, mais elle avait cette petite étincelle dans les yeux, qui n'arrêtait pas d’attirer mon attention, manquant plusieurs de m'empêcher de réfléchir à ma réponse. Comme je le dis souvent, il faut jouer ses cartes, même si on a une mauvaise main.

- Eh bien, je te rassure, elle n’est pas moins radine quand tu y es. Cela fait une quinzaine de jours que je suis ici, et je ne sais pas ou se trouve ce que tu recherches. Cependant, si tu le souhaites, nous pouvons chercher ensemble. Cela ne me ferait pas de mal de connaître enfin ou se trouve ce bureau.

J’allais commencer à partir, remettant ma sacoche en place, lorsque je me souvins d’une chose.

- Excuse-moi, j’en oublie mes bonnes manières parfois. Je me nomme Quiet, Quiet Arcwind. Ravie de te rencontrer… ?

J’avais abaissé mon ton a la fin de ma phrase, donnant l’air de poser une question, afin d’avoir sa réponse. Pour une fois, je n’avais pas fait de révérence, et c’était pour moi, un manquement à l’appel que de faire ça. Mais cette étincelle dans ses yeux me troublait tellement, que certaines de mes pensées disparaissaient comme par magie.

Je voyais tout ces gouttes tomber d’elle, et a sa place, dans cette tenue, j’aurais sans doute froid. Alors pour rattraper le coup de la révérence, j’enlevai mon vêtement en fourrure, et le lui tendis, avec un vrai sourire.

J'aime me faire des idées...


avatar
Quiet Arcwind

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un imprévu fatiguant • {Libre}

Message par Sam' le 17/7/2017, 15:04

Il pleut ! En fait, je sais pas vraiment si j'apprécie la pluie. Je veux dire, des fois c'est bien, on peut sauter, mouiller tout le monde, partir en courant dans les flaque, et la plupart du temps, le poursuivant ne prends pas le risque de mouiller ses vêtements et laisse tomber au bout de quelques minutes... Mais d'un autre côté, la pluie c'est aussi la boue. Et la boue, c'est ne pas pouvoir s'amuser partout où on veut sans devenir un ourson à la guimauve. Enfin, à la place de la guimauve, c'est moi, et le chocolat c'est de la boue... Mouais. Mais je perds du temps là !

Donc, je part en courant hors de la maison Saphir, et me retrouve dehors. Il n'y a personne, à croire que les gens ont peur de quelques gouttes d'eau. Peu importe, ça fait plus de place pour moi... Mais moins de gens à embêter. Je marche donc d'un pas tranquille, tandis que la pluie se fait une joie de m'éclabousser le plus possible. Moi j'aime bien cette sensation. C'est un peu froid à la longue, mais ça me rafraîchit le corps de l'esprit... Nan, pas du tout. Enfin, pour me rafraîchir le corps elle est plutôt douée en fait, mais l'esprit c'est pas encore ça. Moi, cette pluie me donne juste envie de sauter dans des flaques.

Maiiiis je sais toujours pas quoi faire. Enfin, je veux embêter des gens, mais y a personne ! Du coup, je regarde les nuages comme si cette masse grise et informe était super poétique et reflétait l'état du monde d'aujourd'hui : Un tas de clone dirigé par un but inexistant, dans le but d'avoir toujours plus de richesses hypothétiquement acquises, par le biais ridicule de la notion d'argent et.... Arf, trop de bullshit d'un coup, j'y arrive plus. En plus, ça n'a aucun sens ce que j'ai pensé. Je crois. Enfin, qu'est ce qu'un sens ? Une conformité ? Une convention sociale ? AH ! JE M'ENNUIE !

Bon, j'en ai marre je rentre. Je passe par le hall, parce que je sais pas vraiment où je veux aller. Trempée comme je suis, on va jamais m'accepter à la bibliothèque. Faudrait que j'aille me changer... C'est fou ce que les dortoirs sont loin ! Genre, il faut traverser une petite partie du jardin et... Nan, en vrai c'est à une centaine de mètres, mais j'ai quand même la flemme parce que le hall, elle, est encore moins loin ! Regardez, il est... Devant moi. Du coup, j'entre.

Je fais ça a peu près doucement. ET BON SANG, JE REGRETTE. Genre, je suis entrée comme dans une bibliothèque, sans faire de bruit. Y a deux gens derrière la porte. IMAGINEZ ! SI j'étais entrée en ouvrant la porte d'un coup grand et sec ! BAM, DANS LA FILLE. Et là, je me retrouve devant le type, sourire triomphale, toute trempée, je lui prends son manteau qu'il tends actuellement avec un sourire de badaud, , je balance une punchline, et je m'en vais avec l'air trop cool. Et il me rattrape et me massacre, mais ça... j'étoufferai l'affaires. Mais du coup non, je suis entrée comme une fleur, en leur jetant un sourire. Mais bon, je me rattraperai un jour. Donc, je vais m'asseoir sur un des sièges bien confortable du hall, en attendant de sécher un minimum ( ce qui n'arrivera jamais. Franchement.). Et aussi, j'essaie un peu d'écouter leur conversation. Mais chut.




Couleur : #9933FF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un imprévu fatiguant • {Libre}

Message par End Baskerville le 18/7/2017, 16:51

- Eh bien, je te rassure, elle n’est pas moins radine quand tu y es. Cela fait une quinzaine de jours que je suis ici, et je ne sais pas ou se trouve ce que tu recherches. Cependant, si tu le souhaites, nous pouvons chercher ensemble. Cela ne me ferait pas de mal de connaître enfin ou se trouve ce bureau.


End regarda le jeune homme dont elle recevait la réponse, puis échappa un soupir décerné à l'organisation de l'académie et de son manque d'informations cruelle en jetant un coup d’œil au sol. Elle continuait de sourire sur cette même émotion désespéré, puis posa à nouveau son regard sur cet inconnu lui proposant son aide, malgré son manque d'information. Les traits de son sourire s'accentua sur l'un des côté de sa fine bouche avant de redescendre, puis elle accepta son aide à travers son regard, en le regardant commencer son action de départ vers la recherche des bâtiments souhaités, mais il s'arrêta aussitôt.  

- Excuse-moi, j’en oublie mes bonnes manières parfois. Je me nomme Quiet, Quiet Arcwind. Ravie de te rencontrer… ?

End regarda Quiet avec des yeux ronds. Elle laissa un brève instant avant de répondre. Ce n'était pas part peur d'annoncer son prénom, elle s'en fichait complètement, ce n'est que quelques lettres servant à désignée un être humain, mais plus pour le geste que lui faisait cet élève. Il enleva son manteau de fourrure pour le lui prêter, elle n'avait pas l'habitude de recevoir une affection quelconque et ne savait pas vraiment comment se comporter. Elle le prit sans un mot, en faisant attention de ne pas être en contact avec les mains de Quiet et le posa ensuite maladroitement sur ses épaules, l'agrippant de la main tenant les documents pour ne pas qu'il tombe, puis elle le fixa de ses yeux étranges à nouveau, toujours étonnés, avant d'échapper un rire et de répondre à celui ci.

- End Baskerville, c'est mon nom. Ravie de te rencontrer également et merci de ton aide Quiet.

End lacha un sourire sincère, et ferma les yeux un brève instant. Elle opta pour se laisser agir comme elle le souhaitait, et de ne pas se préoccuper de ces petit détails. Par contre son accent danois avec pris le dessus sur celui anglais qui avait décider de déserté pour cette conversation. A ce moment même, elle entendit la porte du hall s'ouvrir laissant place à une petite fille qui alla s'asseoir, et elle observa brièvement son action du coin de l’œil, avant de revenir sur le visage de Quiet. End pensait que le nom de Quiet était vraiment beau et plein de sens, ce qui attisait sa curiosité pour savoir si celui ci était en concordance avec sa personnalité, ne pouvant juger sur une première discussion.

- On pourrait commencer par trouver un plan de l'établissement ? Il doit surement y en avoir un dans le Hall, toutes les académie sont sensées en avoir un.
avatar
End Baskerville

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un imprévu fatiguant • {Libre}

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum