L'eau ça mouille ! [privé Laina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'eau ça mouille ! [privé Laina]

Message par Xeruo le 29/5/2017, 00:10

Trois jours... Ça fait trois jours que je suis en boule dans mon lit en train de me morfondre sur mon sort, j'ai trahi Laina et elle comptait sur moi et je l'ai lâchement trahi, quel abruti je fais... Mon ventre gargouille, c'est étrange pourtant j'ai fini le paquet de biscuits hier à midi, certes il n'était pas très conséquent mais bon... Je n'ai pas soif par contre, j'ai une quantité monstrueuse de bouteille d'eau sous mon lit donc comprenez que je n'ai pas soif. Il est 3 heures du matin et je ne trouve pas le sommeil, du moins je ne voulais pas, je me posais surtout beaucoup de question. Aucune de mes question n'a sa réponse d'ailleurs, c'est triste non ? Je ferme mes yeux en pensant à Laina et en essayant de trouver un moyen pour que je puisse lui parler sans qu'elle m'ignore encore et encore...

À l'instant où j'ouvre mes yeux, je me trouve dans un immense espace rempli de blanc. Toujours le même endroit... Je décide de marcher à la rechercher de réponse, la réponse de savoir où je suis réellement et qu'est ce que je fais la... Au loin, j'aperçois une silhouette. Elle me semble familière, j'accours alors puis arrivé à côté je remarque que la personne à une capuche, je décide alors de la retirer puis vois le visage de... De... Laina ? Que fait-elle ici ? Enfin pourquoi ? Je alors ma bouche pour parler mais Laina dit d'une voix étrangement attristé :

- Il semblerait que j’ai perdu mon pari

À l'entente de ces mots je tombe à genou puis baisse la tête. Assisté d'une sorte de sonnerie je relève la tête puis vois Laina disparaître et sa cape volée emporté par le vent. Je me réveille alors puis m'assois sur mon lit. J'entends encore la voix de Laina me dire cette phrase qui me fait si mal, elle résonne dans ma tête... Je remarque que mon téléphone sonne, je décroche instantanément et dis :

Oui, bonjour...

L'homme au bout du fil commence à me parler en russe, il dit alors :

Oui bonjour, monsieur Xeruo... J'ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer lors d'un repas de famille votre famille est morte assassiné et...

Je raccroche. Encore quelque voulant me faire une mauvaise blague... Je me met à fixer mes mains pendant une dizaine de minutes puis d'un coup je me lève m'habille et prépare mes affaires. C'est décider maintenant je reprends les choses en mains !!! Qu'est ce qui s'est passé pendant ces dix minutes ? Je me suis rendu compte du problème... Maintenant je dois essayer d'arranger les choses avec Laina voilà tout... Je me prècipite, sors de ma chambre puis avec toujours autant d'entrain sors de l'académie et m'arrête le cabinet du mèdecin et entre je dis alors au mèdecin de m'enlever les points de suture, il se mit à sourire puis sans rien dire d'autre mes les enlève... Après avoir fini je le remercie puis pars jusqu'à arriver devant une bijouterie. Je passe alors 20 bonnes minutes à regarder des bracelets et des colliers qui pourraient aller à Laina. C'est là que je trouve un collier argenté avec la forme d'hélice de moulin à vent. Je l'achète alors et fais graver le nom de Laina dessus. Ensuite je m'empresse d'un pas toujours pressé vers l'académie plus précisément la chambre de Laina.

Une fois arrivé je tape une fois à la porte avant d'être interrompu par mon téléphone. Je décroche puis avant de parler j'en une voix qui ne m'est pas inconnu parlant en français.

Allo Xeruo ?! C'est Adam ton cousin... Toute le monde... Ils sont morts... Pendant le repas de famille... Il y a eu un groupe armées qui les a tous tués et moi j'étais chez ma petite amie... Je suis le seul survivant avec toi...

Je prends une grosse inspiration puis dis :

Heureusement tu es encore en vie... Tu t'imagines je serai le seul encore en vie des Iedovski... Ça serait triste *rire nerveux*... Tu es en sécurité ?  

Oui oui je suis en sécurité... D'ailleurs j'ai réussi à avoir ton numéro grâce à la police... Ils m'ont dit que tu leur avais raccroché au nez. Je te rappelle plus tard désolé, la police doit m'interroger, à la prochaine...

Sans avoir rien pu dire d'autre il raccroche. Je dis alors

Donc ils sont tous mort sauf moi et Adam hein ? D'accord...

Des larmes se mettent à couler puis je me prècipite vers la forêt. Je me dirige à l'endroit où j'étais avec Laina et Kyrumi mais je remarque que des gens y sont déjà... Pourtant il n'est que 11 heures du matin... Je continue alors mon chemin jusqu'à tomber au bout de 10 minutes sur une clairière. Je pose mes affaires puis prends mon épée de bois.

DANSES LAMES !

Je prends alors mon épée avec danses lames puis tente de pousser l'épée en dehors de la zone de 1 mètre. Elle tombe alors des fois et des fois... ALLER ! POURQUOI ÇA MARCHE PAS ?!
Je tente alors une nouvelle fois. Je me concentre pour la première fois d'une manière à ce qu'en fermant les yeux je puisse ressentir la présence de mon épée. C'est une étrange sensation en vrai. Je recommence à essayer de pousser l'épée puis continue à sentir ça présence... Ce qui veut dire que je la tiens toujours ! J'ouvre mes yeux et vois l'épée à trois mètres de moi en train de flotter. J'hurle alors :

J'AI RÉUSSI !!!

Puis... Je me met à cracher du sang puis en une fraction de seconde mon corps lache. Je n'arrive plus à bouger à tombe couché en arrière. Je reste les yeux ouverts. Maintenant je peux réussir à protéger le peu de gens précieux qu'il me reste. Et surtout Laina... Les larmes coulent sur mon visage, je souris alors avec le peu de force qui me reste et je continue à contempler le ciel. Aujourd'hui j'ai atteins mes limites... Mais j'ai l'impression que mon pouvoir ne dure plus que 5 minutes au lieu de dix, j'en suis sûr car je compte tout le temps... La traînée de sang se durcit à couler faisant une croute de sang sur ma joue. D'ailleurs maintenant que j'y pense et que je vais sûrement crever sans bouger ici je remarque que Adam s'est amélioré en parlant français...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau ça mouille ! [privé Laina]

Message par Laina le 30/5/2017, 22:33

Je venais de rentrer de la bibliothèque avec un nouveau livre. Depuis trois jours je n’avais fait que lire ou presque. J’avais réduit à néant la réserve de livres que j’avais apporté de la maison et bien entamé le rayonnage fantasy de la bibliothèque de Tsuki. Des livres étaient étalés partout aux alentours de mon lit et de mon placard. Avec un soupir intérieur je commençais à ranger, je n’aimais pas spécialement l’ordre, mais je n’étais pas chez moi, je me forçais donc à un minimum de rangement. Une fois la chambre remise dans un état convenable, je m’installai confortablement sur mon lit. J’étais exténué, je n’avais pas beaucoup dormi ces nuits dernières. Il était encore tôt et j’avais du temps pour commencer le livre que je venais d’emprunter. Je me plongeais dedans sans y trouver vraiment le répit que je cherchais. La lecture m’avait souvent sauvé, mais cette fois-ci mon esprit n’arrivait définitivement pas à se concentrer. J’étais cependant suffisamment immergé dans le livre pour ne pas voir le temps passer. Un petit coup d’œil à mon réveil me fit me rendre compte qu’il était plus que temps que je fasse au moins l’effort de me lever pour aller faire un tour. Je n’en avais aucune envie, mais ce n’était pas en restant cloîtrer dans ma chambre que j’allais me familiarisé avec l’académie et je ne voulais pas passer ma vie à me perdre dans ses couloirs. J’allais ouvrir ma porte pour sortir quand quelqu’un commença à toquer avant de s’interrompre suite à une sonnerie de téléphone. Pour ne pas interrompre la personne je restais bloqué sur le pas de la porte fermée. J’entendis soudain une voix familière :

- Heureusement tu es encore en vie... Tu t'imagines je serai le seul encore en vie des Iedovski... Ça serait triste *rire nerveux*... Tu es en sécurité ?

Mort, tous, seul … Je ne puis empêcher ces mots de me toucher avec violence. J’en voulais encore énormément au jeune homme, mais ces paroles faisaient s’envoler ces querelles enfantines. Il avait besoin de quelqu’un, je ne le laisserais pas être seul comme je l’étais. Seule … Oui, mieux que quiconque je pouvais comprendre la signification de ce mot. Un mot fort et vide à la fois. A la manière d’un trou noir la solitude remplit l’être de vide jusqu’à le faire disparaitre. Définitivement, je ne pouvais le laisser dans une situation pareille. J’étais encore perdue dans mes pensées quand j’entendis courir dans le couloir. Il avait dû partir se réfugier quelque part, mais où ? Le premier endroit qui me vint à l’esprit était celui dans la forêt où nous étions allés avec Kyrumi. Je me dirigeais dans cette direction en croisant les doigts pour que cela soit la bonne. Entre l’académie et la périphérie avec lesquelles je n’étais pas encore familière ce serait compliquer de le retrouver. Une fois arrivé à l’endroit en question je distinguais un groupe de personnes. En désespoir de cause je leur demandais s’ils n’avaient pas vu un jeune homme aux cheveux blancs et aux yeux verts avec probablement des épées. Heureusement pour moi l’apparence de Xeruo n’était pas commune et avait tendance à attirer l’attention. Ils me répondirent qu’ils avaient effectivement vu quelqu’un de correspondant à cette description courant en pleurs. J’espérais arriver à le rattraper avant qu’il ne fasse une bêtise quelconque. Je me mis à courir dans la direction indiquée. Après quelques minutes de course, je vis enfin Xeruo, il était en train de crier :

- J'AI RÉUSSI !!!

Il se mit à cracher du sang et son corps sembla lâcher. Il tomba en arrière, sourit et de l’e… des larmes coulèrent sur son visage. J’étais perturbée, des larmes et un sourire en même temps ? Mais que cela pouvait-il bien signifier ? J’avais toujours autant de mal avec les expressions faciales … Je m’approchais doucement. Il avait du sang sécher sur le visage. Je n’étais vraiment pas qualifiée en soin alors je me contentais de m’assoir à côté de lui et de dire :

- As-tu besoin d’aide pour rentrer ?


Et les ailes étincelantes recouvrirent le monde ...
avatar
Laina

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau ça mouille ! [privé Laina]

Message par Xeruo le 30/5/2017, 23:17

La seule chose que j'ai à faire maintenant c'est de regarder le ciel et d'observer les nuages... J'entends des bruits de pas qui se rapprochent de moi, je ne pouvais voir qui se trouvait à côté de moi. La personne s'arrête et s'assoit avant de me demander :

As-tu besoin d’aide pour rentrer ?

Je n'arrive toujours pas à répondre, je secoue donc ma tête de droite à gauche pour refuser. Cette voix me semble familière, je profite du fait que je puisse de nouveau bouger ma tête pour la tourner vers la personne à côté de moi... Mais... C'est... Laina ? Non c'est impossible, j'étais sûr que personne ne me suivait... Alors comment ? En faite maintenant que j'y pense, j'ai de la chance que ce soit Laina au lieu d'un inconnu... Je resens à nouveau comme ce matin à mon réveil une sorte d'étrange sensation que je n'avais pas soulevé me disant que c'était sans importance. Cette fois c'est différent mais je garde mon sourire et me met à fixer Laina dans les yeux. Retrouvant peu à peu mon énergie je bouge mes doigts les mes orteils. Je sens de nouveau l'énergie reprendre sa place dans mon corps. Je m'assois alors et comme un réflexe je tourne ma tête à l'opposé de Laina puis crache encore du sang. D'un passage avec mon bras je fais tomber la croûte sur ma joue et en profite pour sécher le reste de mes larmes. Je me remet alors à fixer Laina puis dis :

Merci de t'inquiéter pour moi mais tout va bien maintenant, j'ai juste voulu trop forcer beaucoup plus que d'habitude mais au final je me suis écroulé au sol... D'ailleurs !

Je prends à bout de bras mon sac puis sors une pochette dans laquelle il y avait le collier que je lui ai acheté ce matin, je lui tends et rajoute :

S'il te plaît, prends le.... Je veux absolument me faire pardonner étant donné que j'ai étais extrêmement stupide et que j'avais la frousse... Accepte ce cadeau ainsi que mon pardon... Ces trois journée que j'ai passé seul en restant dans mon lit mon faite réfléchir et je me suis rendu compte que tu me manquais beaucoup trop...

Je continue de garder le sourire en la fixant dans les yeux pour lui faire comprendre mon envie sincère d'être pardonner.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau ça mouille ! [privé Laina]

Message par Laina le 3/6/2017, 17:33

Il secoua sa tête en signe de refus, puis la tourna vers moi. Il souriait encore en me regardant dans les yeux. Je ne pus retenir une légère vague d’agacement qui me serra la poitrine. Il pouvait me regarder dans les yeux et me mentir avec ce sourire sans même sourciller. Ce n’était pourtant pas le moment de me laisser aller à la colère, ce qui lui arrivait était plus grave qu’un simple mensonge. Il s’assit soudain, trop brutalement sûrement car il cracha encore du sang. Mais qu’avait-il encore fait pour se mettre dans un état pareil ? Il frotta son visage pour enlever le sang et les larmes avant de reporter à nouveau son attention sur moi.

- Merci de t'inquiéter pour moi mais tout va bien maintenant, j'ai juste voulu trop forcer beaucoup plus que d'habitude mais au final je me suis écroulé au sol... D'ailleurs !

Il était urgent qu’il apprenne à connaître ses limites. Je me demandais d’ailleurs ce qui avait pu causer son évanouissement au terrain d’entrainement la dernière fois. Il était totalement guéri pourtant … A moins que cela ne fasse partit de son manège pour que je continue de penser qu’il était blessé. Décidément, je commençais à avoir de plus en plus de mal à appréhender cette situation. Je ne pouvais me résoudre à l’abandonner, mais la colère et l’amertume m’empêchaient de pouvoir le pardonner. Il fouilla dans son sac, en sortit une pochette et ajouta :

- S'il te plaît, prends-le.... Je veux absolument me faire pardonner étant donné que j'ai étais extrêmement stupide et que j'avais la frousse... Accepte ce cadeau ainsi que mon pardon... Ces trois journées que j'ai passé seul en restant dans mon lit mon faite réfléchir et je me suis rendu compte que tu me manquais beaucoup trop...

J’avais presque envie de le planter là ou de lui répondre qu’il aurait dû y réfléchir avant. C’est d’ailleurs sûrement ce que j’aurais fait dans une autre situation. Mais au vu de ce qu’il venait de lui arriver je n’avais pas le cœur de lui infliger cette nouvelle douleur. Il me regardait avec son sourire et son regard sincère, mais je savais maintenant qu’il pouvait mentir avec ce regard. C’était en fait assez effrayant. Je réfléchis à ce que je pouvais lui répondre. Après un temps, je pris la pochette et dis :

- J’accepte tes excuses, mais je ne peux pas te pardonner. Désolé. Je ne te fais plus confiance. J’ai entendu l’appel. Je ne veux pas que tu sois seul, la solitude fait mal. C’est tout.

Cela faisait un moment que je n’avais parler à personne et mon élocution ressemblait plus à un télégramme qu’à une phrase. Sec et saccadé, je suppose que c’était l’impression que je donnais. Plus un robot sans expressions qu’un véritable être humain. A force d’être seule peut-être que je deviendrais vraiment un robot sans émotions. Au moins se serait reposant. Je n’avais toujours pas ouvert la pochette entre mes mains et je n'autorisais aucun vent, le calme plat.


Et les ailes étincelantes recouvrirent le monde ...
avatar
Laina

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau ça mouille ! [privé Laina]

Message par Xeruo le 3/6/2017, 19:13

Peu à peu je me demande si Laina compte prendre mon cadeau... Elle doute autant de moi mainteant ? Finalement Laina prend la pochette et dit :

- J’accepte tes excuses, mais je ne peux pas te pardonner. Désolé. Je ne te fais plus confiance. J’ai entendu l’appel. Je ne veux pas que tu sois seul, la solitude fait mal. C’est tout.

Au départ j'ai cru à un rêve merveilleux où elle allait tout pouvoir me pardonner alors mon cœur a commencé à s’apaiser puis la suite de la phrase m'a tué, je sentais comme une énorme douleur au cœur et des milliard de choses anormale se passaient dans ma tête. Rien ne se passait à l’extérieur, aucun vent... De plus la voix que prenait Laina était si sèche que ça m'en a quasiment coupé le souffle...  
Je dis alors avec une voix neutre avec un grain de tristesse et en baissant la tête :

-D'accord... Tu ne me fais plus confiance... Alors ça ne sert rien que je cont....

Non ! C'est assez la mon corps est en train d'exploser... Maintenant je dois tout dire.

Ecoute moi s'il te plait... J'en ai assez de ce genre de moment... Pour tout te dire j'ai passé 3 jours et 3 nuits entiers dans mon lit à me morfondre sur quelque chose qui me manquais, trois jours que j'avais l'impression que mon colocataires me prenaient pour mort... Je n'ai pas étais réfléchis en te mentant sans scrupule en continuant à garder le sourire comme si de rien n'était... Toi tu t'inquiétais et je commençais à paniquer le soir en ayant peur que tu ne me fasse plus confiance et que tu ne me parle plus, ça n'a pas raté au final... Et aujourd'hui tu me revois avec le même sourire que toutes les autres fois. Alors ce matin une question m'était venu en tête, "Pourquoi je reste planté dans mon lit au lieu de ne rien faire pour essayer de retrouver ta confiance...

Je marque une petite pause en inspirant un grand coup puis je rajoute :

Je suis alors parti chez le médecin pour m'enlever ces points de suture puis je suis parti t'acheter ce qui se trouve dans la pochette. Une fois arrivé devant ta chambre pour me faire pardonner je voulu t'offrir ce que tu as maintenant dans les mains...C'est là que j'ai reçu l'appelle disant que ma famille à l’exception de mon cousin étaient mort, j'ai ri après avoir appris la nouvelle en disant à mon cousin que ça serait triste si j'aurai été le seul encore en vie... Je me suis alors enfuis par lâcheté dans la forêt. Et au moment où j'ai voulu améliorer mon pouvoir je n'y arrivais pas mais... Je me suis calmé et j'ai pensé que j'étais surement le prochain et que tu pourrais y être concerné... Je me suis rappelé du fait que je me suis juré de ne pas te blesser et de te protéger, je me suis alors concentré le plus possible avec comme but de pouvoir te protéger et ça a marché. Tu peux ne pas y croire mais voila ce qu'il s'est passé ces trois derniers jours  

Au fur et à mesure je sentais des larmes coulées le long de mon visage je termine alors avec une voix très tremblante :

Je te demande de comprendre, tu m'as tellement manqué que ma culpabilité m'a fait rester dans mon lit 3 jours et trois nuits, j'essaye de me racheter en t'offrant quelque chose. Tu penses réellement que j'aurais fait tout ça juste pour l'air de ? Tu es trop importante pour moi, je ne peux pas te mentir maintenant... Je ne peux pas simuler le fait que je t'aime énormément...  

Toujours avec la tête baissé je détourne la tête et dis :

Je sais que tu t'es inquiété jusqu'à ne pas pouvoir en dormir et j'ai essayé de m'infliger autant même plus pour me punir... Maintenant mon pouvoir est plus fort parce que j'ai surmené mon corps pendant 5 minutes jusqu'à cracher du sang et de ne plus pouvoir bouger.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau ça mouille ! [privé Laina]

Message par Laina le 3/6/2017, 19:54

- D'accord... Tu ne me fais plus confiance... Alors ça ne sert rien que je cont....

Il s’interrompit, sembla se rendre compte de quelque chose et se lança dans un flot de paroles :

- Écoute moi s'il te plait... J'en ai assez de ce genre de moment... Pour tout te dire j'ai passé 3 jours et 3 nuits entiers dans mon lit à me morfondre sur quelque chose qui me manquais, trois jours que j'avais l'impression que mes colocataires me prenaient pour mort... Je n'ai pas été réfléchis en te mentant sans scrupule en continuant à garder le sourire comme si de rien n'était... Toi tu t'inquiétais et je commençais à paniquer le soir en ayant peur que tu ne me fasses plus confiance et que tu ne me parle plus, ça n'a pas raté au final... Et aujourd'hui tu me revois avec le même sourire que toutes les autres fois. Alors ce matin une question m'était venu en tête, "Pourquoi je reste planté dans mon lit au lieu de ne rien faire pour essayer de retrouver ta confiance...

Avant même que je ne puisse dire ou penser quoi que ce soit, il inspira un grand coup et reprit sa tirade :

- Je suis alors parti chez le médecin pour m'enlever ces points de suture puis je suis parti t'acheter ce qui se trouve dans la pochette. Une fois arrivé devant ta chambre pour me faire pardonner je voulu t'offrir ce que tu as maintenant dans les mains...C'est là que j'ai reçu l'appelle disant que ma famille à l’exception de mon cousin étaient morts, j'ai ri après avoir appris la nouvelle en disant à mon cousin que ça serait triste si j'aurai été le seul encore en vie... Je me suis alors enfuis par lâcheté dans la forêt. Et au moment où j'ai voulu améliorer mon pouvoir je n'y arrivais pas mais... Je me suis calmé et j'ai pensé que j'étais surement le prochain et que tu pourrais y être concerné... Je me suis rappelé du fait que je me suis juré de ne pas te blesser et de te protéger, je me suis alors concentré le plus possible avec comme but de pouvoir te protéger et ça a marché. Tu peux ne pas y croire mais voilà ce qu'il s'est passé ces trois derniers jours.

Il se mit à pleurer et ralentit un peu, sa voix commença à trembler :

- Je te demande de comprendre, tu m'as tellement manqué que ma culpabilité m'a fait rester dans mon lit 3 jours et trois nuits, j'essaye de me racheter en t'offrant quelque chose. Tu penses réellement que j'aurais fait tout ça juste pour l'air de ? Tu es trop importante pour moi, je ne peux pas te mentir maintenant... Je ne peux pas simuler le fait que je t'aime énormément...

Il détourna la tête avant de finir :

- Je sais que tu t'es inquiété jusqu'à ne pas pouvoir en dormir et j'ai essayé de m'infliger autant même plus pour me punir... Maintenant mon pouvoir est plus fort parce que j'ai surmené mon corps pendant 5 minutes jusqu'à cracher du sang et de ne plus pouvoir bouger.

Il semblait sincèrement s’en vouloir et ma colère redescendit un peu. De plus il était évident que je comptais pour lui. J’ouvris le petit paquet que je tenais dans ma main. Il contenait un collier argenté en forme de moulin à vent. En le retournant je vis que mon nom était gravé dessus. Je le fis doucement tourner entre mes doigts. Il y avait une chose que je ne comprenais toujours pas. Peut-être était-ce seulement parce que je n’étais pas habitué aux interactions humaines … Je posais néanmoins la question. Ma voix était maintenant à l’image de mon visage, indéchiffrable.

- Si tu le regrette autant pourquoi l’avoir fait ? Si tu avais peur, pourquoi n’avoir rien dit ?

Même ainsi, je ne pourrais lui faire confiance avant un certain temps. Je pouvais cependant, lui laisser une chance. Mais pourquoi avait-il fallu qu’il soit aussi idiot ? S’il s’en voulait à ce point il aurait dû réfléchir avant d’agir. Je passais tout de même le collier autour de mon cou, mais mon vent était toujours absent. Il me manquait, je n’aimais pas que l’air soit aussi calme. Je n’avais pas le choix, je ne voulais pas qu’il sache ce que je ressentais. J’avais un certain sens de l’honneur, peut-être parce que j’avais lu trop de romans chevaleresques, et avouer que j’avais été touchée à ce point l’aurait entaché. Je plantais mes yeux glacés dans les siens en attendant sa réponse.


Et les ailes étincelantes recouvrirent le monde ...
avatar
Laina

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau ça mouille ! [privé Laina]

Message par Xeruo le 3/6/2017, 20:35

Du coin de l’œil, j'aperçois Laina sortir le collier du paquet, le regarder puis le faire tourner entre ses doigts. Je me sens un peu mieux... J'avais peur qu'elle ne veuille pas le prendre. Elle me demande ensuite :

- Si tu le regrette autant pourquoi l’avoir fait ? Si tu avais peur, pourquoi n’avoir rien dit ?

Pendant quelques secondes aucun mots ne sortent de ma bouche mais je continue de regarder Laina de plus en plus attentivement. Elle passe le collier autour de son cou, il a l'air de lui aller parfaitement. Maintenant c'est à moi de faire quelque chose, dire la vérité comme il faudrait tout le temps le faire. Son regard est plantait dans le mieux, je ne sais pas trop comment mais ça m'apaise, je dis alors :

- EH bien j'étais persuadé que le médecin avait des pouvoirs lui aussi et qu'il savait parfaitement que j'en avais aussi donc même si je n'avais pas compris sont raisonnement je l'ai écouté... Et ce matin... Quand je lui ai demandé de m'enlever les points de suture il m'a demandé si mes amis n'allaient pas trouver ça bizarre, je lui ai répondu que non et que c'était courant la où j'étudiais, il m'a alors demandé pourquoi c'était courant et c'est à ce moment où j'ai compris qu'il ne savait rien et je suis donc parti sans rien dire me rendant compte de l'erreur que j'avais fais, enfin je l'ai juste remercié de m'avoir soigné bien sur.  

Je relève ma tête, sèche mes larmes et plante à mon tour mon regard dans le sien en esquissant un léger sourire de culpabilité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau ça mouille ! [privé Laina]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum