Normal day for normal people [PV Mathieu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Nils le 26/5/2017, 11:24

Ma nuit fut écourtée par un son significatif émanant de mon téléphone; je venais de recevoir un message. J'aurai pu l'ignorer et n'en regarder le contenu qu'au petit matin, mais ma curiosité me poussa à aller voir qui cela pouvait bien être pour envoyer un sms à une heure aussi tardive.
Ma main vint s'abattre sur l'objet avant de le ramener maladroitement vers moi. Mes yeux brumeux eurent besoin d'un court moment d'adaptation avant de s'habituer à la vive lumière que produisait l'écran. Puis je réussi finalement à voir ce mystérieux message, envoyé par un numéro qui m'était complètement inconnu mais qui me semblait pourtant familier.

" Cc, sa fait un moment qu'on a plus parlé...
j'espère que tous va bien pour toi.
Si tu veux me parlé appelle moi, je serai contente de t'entendre "

Cette écriture douteuse ne pouvait appartenir qu'à une seule personne.
Je poussais un soupir et laissa tomber mon téléphone sur le sol dur de l'académie. Ce n'était pas la première fois que mes parents essayaient de me parler, mais j'avais arrêté de répondre lorsque ma mère m'avait demandé de l'argent, c'était sans doute tout ce qu'elle attendait de moi.
Je me retournais et m'enfouissais un peu plus sous ma couette. Je semblais m'en désintéresser, avoir oublié tout ça, alors pourquoi est-ce que cela m'affectait autant ? J'essayais de me rendormir, en vain. Pourtant dit-on que pleurer fatigue.

Il était 7h passé quand je me décida enfin à sortir de mon cocon protecteur. Mes colocataires semblaient encore endormis, je tentais donc de ne pas les réveiller. J'avançais à pas feutrés vers mon armoire et enfila rapidement une jupe à bretelle noire et un simple t-shirt bleu pastel que j'avais négligemment choisi.
Je m'empressais ensuite de faire ma toilette dans la salle de bain et je remarquais alors que mes queues de cheval étaient moins bien faites que d'ordinaire, l'une étant placée plus haut que l'autre. Mais je me réconfortais rapidement en me disant que c'était original et que de toute façon personne ne remarquerai cela. Si cela avait été un autre jour peut-être les aurais-je refaites, mais aujourd'hui je n'en avais pas le courage. C'était comme si cette nuit avait vidé toute mon énergie. Mais un petit sourire ornait toujours mon visage.

Je quittais finalement mon dortoir et commençais à errer dans les couloirs de l'académie. Malheureusement il n'y avait rien d'intéressant à écouter ou à voir, mes pas me guidèrent alors jusqu'aux jardins. Évidemment ceux-ci étaient également vides. Mais je vins tout de même m'assoir sur un banc légèrement humidifié par la rosée du matin, mes écouteurs vissés aux oreilles.
Peut-être que je cherchais juste un peu de calme.


#F915B4
avatar
Nils

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Invité le 26/5/2017, 18:39

ft.
Aloïs
« A normal day for normal people »
FAUX !
J’avais eu le temps, depuis mon arrivée, de me balader un peu dans l’académie, et à l’occasion, d’apercevoir les deux braves hommes avec lesquels j’allais partager mes nuits. C’était très gay tout ça, mais je n’avais pas le choix. Ce qui me foutait le plus la trouille, c’était qu’il était possible que je puisse tomber sur des véritables amoureux du zob, et ça, vous voyez, ça m’enchante pas trop. Je n’ai pas envie que l’on me saute dessus, moi, qui est naturellement attiré par les femmes.

D’ailleurs, en parlant de ça, je n’ai pas les souvenirs d’avoir eu de grandes relations amoureuses. J’en ai eu, oui, mais c’était très court, pas plus de cinq mois. Je n’arrivais pas à maintenir mes relations, que ce soit amicales ou amoureuses. Je m’en voulais beaucoup pour ce point, car je me retrouvais souvent seul. Heureusement que les autres étaient là, bien à l’abri dans mon crâne. Heureusement que je pouvais les rejoindre dès que je me sentais traverser un moment de solitude. Que ferais-je sans eux…

Mes compagnons de chambres étaient intriguants, je n’avais pas encore eu l’occasion de les approcher : l’un était d’un blond magnifique, et l’autre avait presque l’allure d’un prof. Intriguant. J’espérais pouvoir faire leur rencontre et discuter plus amplement avec eux, faire connaissance, me lier d’amitié peut-être ? C’étaient des gars sympas après tout, vu que l’on est dans la même maison. On doit forcément avoir des points communs, vous voyez.

Le soleil se levait doucement derrière les collines et les montagnes de ce doux pays anglais. Malheureusement, je n’avais pu profiter du sommeil réparateur qu’aurait pu me procurer cette longue nuit, puisque je n’avais simplement pas pu fermer l’œil. Je m’étais contenté d’errer, autour de mon lit, dans le silence et l’obscurité totale. J’avais hésité à me servir du café, mais finalement, j’avais résisté à la tentation. Je m’étais réfugié dans la Machina pendant les trente premières minutes, et j’avais été contraint d’en ressortir. Ce fut d’une tristesse.

Maintenant que le soleil pointait, je n’avais plus à me soucier du couvre-feu. J’enfilais un jean bleu délavé, avec un magnifique tee-shirt flambant neuf : rose, on voyait dessus une licorne chevauchée par un paresseux lancer des arc-en-ciel-laser de ses yeux. Le tout était très coloré et très sucré, peut-être un peu « gay ». On me remarquait de loin avec un haut aussi… original et remarquable. Je jetais un coup d’œil rapide à mes cheveux dans le retour de mon téléphone, et j’y voyais un visage à la mine tirée, de déterré. Le tout était couronné par une chevelure à l’implantation étrange, et très peu soignée. Tant pis. J’enfonçais un chapeau sur ma tête, puis je me dirigeais vers la sortie du dortoir, en silence.

Je me dirigeais vers les jardins, décidé à explorer un petit peu, et à me les jouer aventurier. J’empruntais les portes de l’aile Nord, en sifflotant, les bras ballants. Je n’espérais pas vraiment tomber sur quelqu’un, à vrai dire, je m’en tamponnais le coquillage de croiser quelqu’un. Je ne recherchais ni la quiétude, ni la foule. Je voulais juste… être avec moi, moi, et moi. Je continuais d’avancer le long du chemin pavé, et je remarquais, avec un sourire, que des bancs étaient parsemés deçà de-là le long du chemin.


« Crois tu que je pourrais vivre, moi, sans elle ? Crois-tu que je l’accepterai, votre vie ? Et tous les jours, depuis le matin jusqu’au soir, sans elle. Et votre agitation, votre bavardage, votre vide, sans elle. »


Hémon, Antigone, Jean Anouilh. Un prodige, cette pièce ! J’avais eu l’occasion de jouer Hémon, dans une vieille représentation foireuse organisée par l’orphelinat. J’avais été admiré pendant quelques jours, puis l’excitation de la foule et du public s’était tue. Tristesse. Et moi, croyez-vous que je pourrais vivre sans le moi, moi, et moi ? L’évocation de ce souvenir… c’était douloureux, et je me sentais presque angoissé, j’avais l’impression d’être pris dans une boucle du temps.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Nils le 27/5/2017, 00:41


A normal day for normal people

 Toujours assis sur mon banc je réfléchissais, les yeux dans le vague.
Cela faisait longtemps que je n'avais pas autant laissé libre court à mes pensées, comme si je m'autocensurais. J'aurai beau ignorer les faits autant que je le voudrai il resteront les mêmes, la vérité ne s'embellie pas avec le temps.
Je ne comprenais pas. Je ne comprenais pas pourquoi je me sentais si seul alors que tout semblait être en ma possession pour ne pas l'être. C'est vrai, j'étais quelqu'un d'extraverti, cela semblait logique que j'ai beaucoup d'amis. Pourtant je ne m'étais lié d'amitié avec personne depuis mon arrivée, personne.
Était-ce ma faute ? Ou celle des autres ? Peut-être les deux.
Pourtant je n'ai pas toujours été aussi seul. Je me souviens qu'avant j'avais des amis, j'étais entouré. Qu'avais-je bien pu faire pour que tout cela se retourne contre moi ?
Je l'ignorais.

Sans que j'en rende compte, mes mains jouaient nerveusement avec mes écouteurs.
Je prenais une grande inspiration et tentais de reprendre mes esprits.
Je n'étais pas ici depuis si longtemps que ça, j'allais forcément me faire des amis tôt ou tard. Mes camarades de chambre ne semblaient pas méchants, il n'y avait aucune raison pour que je ne m'entende pas bien avec eux.
J'esquissais un petit sourire tandis que mes mains cessèrent tout mouvement. Tout semblait être rentré dans l'ordre, ma tristesse n'était que passagère.

Soudain je me relevais brusquement. Je devais laisser toutes ces idées noires sur ce banc et partir ailleurs.
Je posais un doigt sur ma joue en signe de questionnement.
Où pourrais-je aller ? Je faisais mentalement une liste des différents endroits présent à l'académie, puis j'optais finalement pour la bibliothèque. Depuis combien de temps n'avais-je pas lu ? Bien trop longtemps. Bien trop longtemps pour me souvenir de la sensation du papier sur mes doigts à la découverte de chaque nouvelle page, de l'excitation augmentant de chapitre en chapitre pour finalement terminer sa lecture, le coeur lourd. Je poussais un soupir. J'étais légèrement peiné de ne pas avoir eu l'occasion de lire d'avantage durant ma courte vie. Mais je n'avais que 16 ans, j'avais encore largement le temps de rattraper le temps perdu !

Mais je n'étais plus sûr de la direction à prendre, fallait-il aller à droite ou à gauche ?
Je devais demander de l'aide à quelqu'un. Par chance j'apercevais un jeune homme au loin. Parfait. Je commençais à m'avancer vers lui, un sourire en coin. J'espérais qu'il puisse m'être utile au plus vite, je n'avais pas envie que ma soudaine envie de lecture ne s'envole.
J'arrivais enfin en face de lui. Mon sourire ne m'avait toujours pas quitté et je remettais mes brettelles en place avant de l'interpeller.

" - Salut ! Excuse moi, est-ce que tu sais où se trouve la bibliothèque ?"


Codage par Libella sur Graphiorum


#F915B4
avatar
Nils

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Invité le 27/5/2017, 16:01

ft.
Aloïs
« Normal day for normal people »
Faux !
J’entendis des bruits de pas, tout proche de moi. Je faisais volte-face, et remarquais une magnifique jeune fille aussi menue que mignonne. Deux immenses couettes tombaient sur ses épaules couvertes par un tee-shirt bleu plutôt discret. Ces couettes, peu équilibrées, étaient d’une couleur mauve éclatante. Tant de détails particuliers chez cette gamine, je trouvais cela vraiment passionnant.

Est-ce que tous les élèves de cette Académie étaient des excentriques ? À vrai dire, il suffisait de regarder le tee-shirt que j’abordais aujourd’hui pour comprendre que ma personnalité atit pour le moins différente… ahah. Si seulement. J’étais… unique. Mais nous le sommes tous, non ? Sauf une certaine partie de la population : certaines personnes se contentent d’être des bousiers toute leur vie.


« Salut ! Excuse moi, est-ce que tu sais où se trouve la bibliothèque ? »

En voilà une question compliquée. Après tout, elle ne pouvait pas savoir que j’étais nouveau ici et que, par conséquent, je ne pouvais pas savoir où se trouvait la bibliothèque. Minute, si elle ne savait pas où elle était non plus, est-ce que cela voulait-il dire qu’elle aussi était nouvelle ? Intéressant. Enfin non, c’était pas vraiment intéressant, mais c’est histoire de.

Avec un ennui naturel, je me rendais compte qu’elle avait quand même l’air d’une pauvre gamine, avec ces traits candides et épanouis, cette fine bouche rose, ces formes imperceptibles. Je la détaillais de haut en bas, et remarquais qu’elle portait une jupe, soutenue par de fines bretelles noires. Une tenue plutôt atypique, mais charmante. J’aimais bien. T’entends ça, gamin ? Ça te dirait de porter des jupes ? Je faisais mine de réfléchir, puis m’exprimais dans un anglais approximatif, avec un accent français très prononcé.


« Désolé, je peux pas t’aider à ce niveau. Je suis nouveau. S’tu veux, on peut chercher ensemble, j’aimerais bien y aller. »


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Nils le 28/5/2017, 18:48


A normal day for normal people

" - Désolé, je peux pas t’aider à ce niveau. Je suis nouveau. S’tu veux, on peut chercher ensemble, j’aimerais bien y aller. "

Je ne pouvais m'empêcher d'esquisser un sourire encore plus prononcé en entendant son accent, je le trouvais très amusant à entendre. Pourtant je n'arrivais pas à identifier à quel pays il appartenait.... je réfléchissais un instant puis mon visage s'illumina, France ! Il était français ! J'étais presque sûr de ce que j'avançais et je n'étais pas peu fier d'avoir réussi à reconnaître d'où il était d'origine.
Mais je n'en restait pas légèrement déçu qu'il n'ait pas pu m'indiquer mon chemin, j'espérais le trouver rapidement.
Cependant je ne me laissais pas abattre, je venais de rencontrer un nouveau potentiel ami et qui de surcroît, avait un accent très drôle, c'était peut être encore mieux que ce que je n'imaginais.
Mon sourire ne m'avais toujours pas quitté.

" - Oh, bienvenue alors ! "

Je regardais autour de moi un instant avant de finalement me décider. Je n'avais aucune idée de quel chemin emprunter alors j'avais sélectionné une direction au hasard, en espérant que ce soit la bonne.
Une légère brise s'était levée, faisant flotter mes cheveux pourpres et relevant ma jupe, que je rabaissais d'un geste de la main.
Puis je me retournais vers mon camarade.

" - Pour la bibliothèque... On a qu'a passer par là, de toute façon tout les chemins mènent à Rome non ? "

Mon doigt avait désigné un chemin sur ma gauche. J'attendais son approbation puis commençais à marcher vers la direction choisie. Je ne pu m'empêcher de jeter un coup d'œil plus attentif à la personne se trouvant à mes côtés, chose que je n'avais étonnement pas faite dès le départ.
Son t-shirt était pour le moins original, mais étrangement je l'aimais beaucoup, sans doute car je n'était pas très difficile en tout ce qui était style vestimentaire. Ses cheveux étaient relativement courts et étaient pour la plupart cachés sous un chapeau. Ils semblaient assez désordonnés, mettre un chapeau était certainement plus rapide que se coiffer.
Il avait également un air sympathique qui me mettait en confiance.

" - On risque de marcher un petit moment alors autant faire les présentations maintenant. Tu as à tes côtés Eden de la maison Émeraude. "


Codage par Libella sur Graphiorum


#F915B4
avatar
Nils

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Invité le 28/5/2017, 19:51

ft.
Aloïs
« Normal day for normal people »
FAUX !
La gamine, toute souriante, m’avait souhaité la bienvenue. Je ne savais pas trop comment réagir dans ce genre de situations : je me sentais mal à l’aise, un peu comme lorsqu’un groupe vous chante « Joyeux Anniversaire ! » et que, vous, éternel solitaire, vous restez stoïque et vous ne pouvez ôter de votre cerveau ce sentiment de désespoir et cette image horrible. Que quelqu’un me passe la corde au cou, que quelqu’un mette un terme à ma souffrance éternelle ! Mais je digresse… graisse !

Le vent se levait, tout autour de nous, et bien qu’il fut léger, je sentais les douces feuilles des arbres frémir et murmurer à nos oreilles. C’était un temps vraiment agréable et apaisant : un temps doux. Je pourrais rester des heures sous l’un de ses arbres, à sentir le vent frais caresser mon crâne, pendant que je lirais un bon livre. Oh oui, quelle vision paradisiaque ! Loin du monde et de la foule.

Je ne savais pas d’où me venait ce besoin étrange de solitude… ce n’était pas le cas de beaucoup de personnes. Après tout, j’exagérais un peu le trait… je n’étais pas contre une bonne soirée entre potes, sur un canapé Ikea, à manger une pizza bon marché tout en se grattant les cou*****. Ahem. Ou même ! J’aimais beaucoup faire des virées au cinéma, ou dans des pubs, entre bros. Mais ce que j’appréciais par-dessus tout était les longues journées et courtes nuits dans les festivals de metal, toujours entre potes. Hellfest, tiens. Malheureusement, je n’avais pas l’occasion de réaliser tout ça. Ma douce souffrance…


« Pour la bibliothèque... On a qu'a passer par là, de toute façon tout les chemins mènent à Rome non ? » Elle désignait un chemin à sa gauche. « On risque de marcher un petit moment alors autant faire les présentations maintenant. Tu as à tes côtés Eden de la maison Émeraude.»

Face à la première expression que cette jeune Eden avait pu employer, j’avais été plutôt perplexe. Il ne m’avait fallu que quelques secondes pour que l’expression française – et sûrement internationale puisqu’elle la connaissait – me revienne en tête, et cela me fit esquisser un sourire. Je l’aimais beaucoup, cette gamine : si seulement elle était un peu plus âgée, elle pourrait peut-être devenir mon amie. Parce que, bizarrement, j’aimais pas trop traîner avec des filles trop jeunes, surtout que j’ai vingt ans.


« Mathieu, maison Rubis. »

Je lui adressais un sourire sympathique, alors que nous commencions notre marche longue et sinueuse à travers les jardins. L’envie de lui demander son âge me torturait, et j’y succombais lâchement.

« Excuse mon indiscrétion gamine, mais t’as quel âge ? »


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Nils le 28/5/2017, 20:47


A normal day for normal people

" - Mathieu, maison Rubis. "

Maison Rubis... pourtant il me semblait bien trop sympathique pour en être un, j'aurais sans doute plus pensé à un émeraude en le voyant.
Je poussais un soupir en me rendant compte à quel point je pouvais être réducteur. Être dans la maison Rubis ne signifiait pas "être un connard", je devais pourtant le savoir. Ce système de maison poussait définitivement à faire des conclusions trop hâtives, je n'aimais pas trop ça. Même si c'est vrai qu'il avait des bons côtés, être avec des personnes ayant le même caractère que toi aide forcément à t'intégrer, qui se ressemble s'assemble comme on dit.
Mais sa voix me sortie de mes pensées. Je revenais à la réalité et tournais machinalement la tête vers mon interlocuteur, prêt à écouter ce qu'il avait à dire.

" - Excuse mon indiscrétion gamine, mais t’as quel âge ? "

Je ne pouvais contenir mon petit rire à l'entente de ce mot, décidément je l'aimais de plus en plus celui là ! Je savais que mon physique pouvait porter à confusion et avec le temps j'avais l'habitude, mais que l'on me confonde avec quelqu'un du sexe opposé m'amusait toujours autant. J'esquissais un grand sourire amusé tout en portant une main à ma bouche, essayant en vain de mettre un terme à mon rire.
Je me demandais bien quelle réaction il aurait en découvrant la vérité.

" - Je pense que "gamin" serait plus approprié pour moi "

Je lui faisait un clin d'œil accompagné d'un sourire moqueur puis je continuais,

" - Et j'ai 16 ans, et toi ? "

C'est vrai qu'il semblait plus âgé que moi, mais était-ce si grave que ça ? Malgré notre potentielle différence d'âge nous avions peut-être des goûts ou passion en commun, qui sait. Dans ma famille d'accueil j'avais l'habitude de côtoyer des personnes de tout âge, parfois plus âgées ou beaucoup plus jeunes que moi, alors à présent un écart d'âge ne semblait plus me déranger. Tant que la personne en face de moi était gentille cela me suffisait.

Nous continuions notre marche le long des parterre de fleurs, dont la plupart venaient à peine d'éclore. Voir toutes ces couleurs autour de moi me mettais de bonne humeur. Je trouvais ce spectacle magnifique, voir tout ces arbres en fleur, la végétation reprendre vie et le temps s'adoucir, le printemps était définitivement ma saison préférée. Peut-être aussi qu'elle l'était car elle est à l'opposé de la saison durant laquelle je suis né. Le froid, les maladies et les fêtes de fin d'année en famille, je détestais tellement l'hiver.

Un blanc s'était installé entre Mathieu et moi, je décidais de le briser.

" - Qu'est ce que tu comptes prendre à la bibliothèque ? "


Codage par Libella sur Graphiorum


#F915B4
avatar
Nils

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Invité le 28/5/2017, 21:10

ft.
Aloïs
« Normal day for normal people »
FAUX !
Eden s’était mise à rire, un rire bête, enfantin, que je n’avais pas entendu depuis longtemps. À l’orphelinat, et même à l’extérieur j’évitais de traîner avec des personnes trop juvéniles : peut-être que je faisais une fixation sur ça, mais je ne voulais m’attirer de problèmes… il fallait que je prenne conscience de mon âge et aussi du fait que je ne pouvais plus tout me permettre. Malgré cela, je trouvais son rire mignon, à la limite de l’adorable… loin de là l’idée et l’envie de m’attendrir dessus ! Ça m’ennuyait fort.

« Je pense que "gamin" serait plus approprié pour moi… et j'ai 16 ans, et toi ? »

Je fus sujet à une absence, un vide où mon esprit se perdit dans les méandres de ma propre réalité.

Génial ! Le beurre, et l’argent du beurre ! Putain ! Une ladyboy ! Une ladyboy, my fucking wow… je ne pensais pas en rencontrer dans ce genre de lieu. Mon dieu. L’excitation me fit trembler : l’idée d’être si proche d’une proie aussi alléchante, et sûrement encore pure me faisait pâlir. Quelque chose explosa en moi, et éparpilla les barrières que j’avais pu me fixer en plusieurs morceaux épars. J’allais me la faire, ou au moins, l’approcher. Je savais son nom, sa main, je la retrouverais, cette créature.

Un sourire carnassier étirait mes lèvres, un sourire distordu et aux relents dangereux. Reste calme, reste calme. Si tu lui fais peur, elle fuiera. Oh, et puis je m’en fous ! C’était si excitant le sentiment de braver le danger, l’interdit ! Bon, il ne fallait pas que je me mette en danger pour autant. Un peu d’intégrité merde. Même moi, je savais que ça ne m’apporterait rien de bon d’être viré. Je continuais de la suivre, dans un silence inquiétant.


« Qu'est ce que tu comptes prendre à la bibliothèque ? »

Je pense que cela est parfaitement clair. Je n’allais ni prendre un livre, ni une revue, ni une bande-dessinées, ni un manga. J’allais prendre quelque chose de charnu, et avec plus de relief et plus de couleur qu’un banal livre. À vrai dire, les livres, ce n’était pas ma spécialité. Je n’allais pas dire que je m’en foutais mais… si, je m’en foutais. Devant moi, j’avais mes deux passions réunies en une seule forme, alors je n’allais pas me perdre dans des lectures inutiles.

Je me laissais un peu distancer pour être à un pied derrière elle, puis doucement, je venais poser ma main sur mon épaule. Je retenais l’autre pour qu’elle ne se balade pas sur son corps puis je susurrais, de ma voix caverneuse et terriblement sensuelle.


« Quelque chose qui n’est sûrement pas un livre, gamin. »


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Nils le 28/5/2017, 21:51


A normal day for normal people

L'ambiance changea soudainement. Cette ambiance chaleureuse et réconfortante s'envola aussi rapidement qu'elle n'était apparue, pour laisser place à un sentiment de malaise, d'inconfort et de peur.
Je me sentais mal, comme si un poids énorme était venu s'écraser sur mon coeur. Il y avait un sentiment d'insécurité qui nous entourait.

" - Quelque chose qui n’est sûrement pas un livre, gamin "

Cette voix, cette attitude, l'ambiance... Je n'étais plus aux côtés de Mathieu non, mais aux côtés de quelqu'un d'extrêmement louche. Était-ce... un masque qu'il avait porté ? Dans l'unique but de m'approcher ? Je ne savais plus quoi penser, j'étais totalement pris au dépourvu. Étrangement ce genre de situation ne m'était jamais arrivée, jamais je n'avais été confronté à une personne potentiellement malveillante qui me voudrait du mal. En fait je ne savais même pas s'il m'en voulait, du mal. Je ne savais pas ce qu'il me voulait tout court.
Cette main posée sur mon épaule me fis réprimander un frisson d'horreur. Je me sentais souillé. J'avais l'impression que toute la démence de cet homme se répandait dans mon corps, petit à petit.
J'essayais de relativiser, me dire que ce n'était qu'une blague, qu'il allait redevenir normal, mais ça ne marchait pas, je n'arrivais pas à être complètement serein.
Je sentais qu'il fallait que je fasse confiance à mon instinct, et celui-ci me hurlait de partir.

" - O..kay, je remarque que tu sembles avoir changé d'avis, peut-être que nous devrions nous laisser là dans ce cas. "

J'avais réussi à mettre un terme à notre discussion, de manière simple et pacifiste.
D'un geste brusque je réussi à déloger sa main de mon épaule et accélérais le pas, cherchant à m'éloigner le plus possible de cette personne. Je m'étais sans doute trompé sur son compte voilà tout. Pourtant je me sentais mal, pourquoi avait-il soudainement changé ? La personne avec qui je parlais semblait parfaitement saine et elle se transforma d'un seul coup en un être... bizarre.

Codage par Libella sur Graphiorum


#F915B4
avatar
Nils

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Invité le 29/5/2017, 19:24

ft.
Aloïs
« Normal day for normal people »
FAUX !
« O..kay, je remarque que tu sembles avoir changé d'avis, peut-être que nous devrions nous laisser là dans ce cas. »

Hey ! Est-ce qu’il savait seulement à qui il parlait ? Est-ce qu’il savait seulement que cette pauvre phrase allait me faire changer d’avis ? Que tu le veuilles ou non, mignon, on va quand même rester un bout de temps ensemble. Bien que s’il me menaçait, je cèderais… mais le retrouver serait un jeu d’enfant ! Eden, maison Émeraude, seize ans : cela m’aiderait beaucoup dans mes recherches, s’il devait y en avoir.

Le contact serait simple : je n’aurais qu’à demander à d’autres élèves de sa maison s’il ne le connaissait pas, et si je recevais une réponse positive, le grand méchant loup pointera le bout de son nez… cette fois, aucune échappatoire pour lui. Il sera à moi. J’avais envie de lui rire au nez, de lui dire à quel point il était fichu maintenant que je connaissais son identité, mais non. Il allait prendre peur, et ce n’était pas la réaction voulue : je voulais le prendre par surprise, et pour ça, il faut un minimum de transparence quant au contexte de notre prochaine rencontre…

Le bougre avait délogé ma main d’une manière un peu brutale : me touche pas, salope ! Il commençait à accélérer, comme pour me fuir. Ma proposition ne l’avait pas si enchanté que ça… ahah, je m’y attendais. Ce n’était qu’une sale petite sainte-nitouche incapable de rien, et qui se braque à la moindre réflexion un peu plus… adulte. Seize ans, ah ! C’est tout à fait l’âge pour s’y mettre, gamin ! Je dirais même que c’est un peu tard. Seulement quatre ans nous séparent, tu ne dois pas avoir peur de Papa.


« Tu ne vas pas me laisser comme ça, chéri. »

Je le rattrapais, puis je passais mon bras autour de ses épaules : cette étreinte était douce, mais ferme. Je jouais doucement avec ses couettes, sans lui donner aucun moyen de partir.

« Pourquoi tu me fuis ? Tu as peur, gamin ? Je veux juste passer du temps avec toi. »


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Nils le 29/5/2017, 20:39


A normal day for normal people


" - Tu ne vas pas me laisser comme ça, chéri. "

Je poussais un soupir peu rassuré, évidemment cela aurait été trop simple. Je ne pris même pas la peine de me retourner en entendant son allure accélérer pour finalement me rattraper. Je sentais son bras entourer mes frêles épaules et sa main commençait à me toucher les cheveux, même si d'ordinaire j'appréciais cela cette fois-ci je m'en serrais bien passé. J'avais envie de déloger ses mains de mon corps et de m'éloigner à des kilomètres mais c'était tout simplement impossible. J'étais pris au piège.

" - Pourquoi tu me fuis ? Tu as peur, gamin ? Je veux juste passer du temps avec toi. "

Eden, où était passée toute ton assurance ? Ce n'était pourtant pas mon genre de me laisser aussi rapidement submerger par mes émotions. Je devais me calmer, c'est vrai, tout ce que j'avais à faire était de passer un moment avec cette... agréable personne. Le fuir ne servirai à rien, de toute façon il ne m'en donnait même pas l'occasion, son étreinte était beaucoup plus ferme qu'elle ne semblait l'être.
Je prenais une inspiration et cherchais un instant mes mots, je devais faire attention à ce que je disais.

" - Disons que ce changement soudain m'a vraiment surpris mais... okay soit, passons du temps ensemble ! "

J'esquissais un petit sourire amical à mon interlocuteur et tentais de paraître détendu. Pourtant mon coeur tambourinait dans ma poitrine à une vitesse que je n'avais connue, j'avais l'impression qu'il pourrait s'arrêter d'un seul coup à chaque instant. Et malgré moi je massais légèrement mon avant-bras, trahissant ma gêne grandissante. Même si j'essayais d'avoir l'air serein mon regard me trahissais, mes pupilles étaient dilatées et n'en étaient rendues qu'à deux minuscules sphères noires. Mon regard était fuyant, je faisais tout pour éviter de poser les yeux sur la personne à mes côtés. J'avais honte.
L'ambiance était toujours aussi pesante mais je commençais doucement à m'y habituer, j'avais presque réussi à me faire à l'idée qu'il n'était peut-être pas si méchant que ça et je ne risquais rien dans l'entre de l'academie. Ma respiration commença lentement à ralentir, je remis en place une mèche sur mon visage avant de me retourner vers... Mathieu.
Un court silence s'était interposé entre nous, j'essayais de le combler tant bien que mal.

" - Oh d'ailleurs, tu ne m'as toujours pas dit ton âge. "

Codage par Libella sur Graphiorum


#F915B4
avatar
Nils

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Invité le 30/5/2017, 18:20

ft.
Aloïs
« Normal day for normal people »
FAUX !
« Disons que ce changement soudain m'a vraiment surpris mais... okay soit, passons du temps ensemble ! Oh d'ailleurs, tu ne m'as toujours pas dit ton âge. »

C’est qu’il semblait vachement con, le coquin. Tant mieux, je les aime jeune, naïfs, et idiots. Ce qui était étrange, chez ce bonhomme, c’est que je n’arrivais pas à définir son côté farouche : plutôt bonne sœur ou bois de Boulogne ? J’en savais rien, et ça me rongeait les sangs. J’avais besoin d’avoir cette information, c’était crucial pour la suite : enfin, peut-être pas à ce point… peu importe vers quel côté la balance pencherait, Papa l’aimera de la même façon, n’est-ce pas.

Ce qui me faisait kiffer, c’était ce petit côté shemale : il avait dû en duper plus d’un avec ce style… d’ailleurs, pourquoi m’avait-il révélé son réel sexe ? Était-ce simplement un garçon qui aime s’habiller avec des habits féminins ? Parce que ça ne m’excitait pas vraiment. Les trans qui se cachent, et qui ne dévoilent leur féminité ou leur masculinité au dernier moment, c’est tellement agréable ! Un peu comme si on ouvrait un paquet cadeau, et que l’on n’avait aucune idée de la surprise à l’intérieur. Je répondais enfin à sa question.


« Vingt ans, gamin. Tu vois, entre toi et moi, il y a seulement quelques années et quelques centimètres qui nous séparent. »

C’est à ses mots que je lui empoignais la main, délaissant l’étreinte que je lui offrais. Ma poigne était ferme, mais pas douloureuse. Je le retournais brutalement pour qu’il puisse me faire face, puis je plongeais mon regard dans le sien.

C’est à ce moment que je fus secoué par une vague de stress mêlé à de l’excitation déchirante : j’avais cet ange devant moi, et je ne pouvais rien faire… je ne pouvais rien faire car il me connaissait à peine, et que si cela devait aller plus loin, il pourrait me dénoncer, et c’en serait fini de ma petite vite tranquille à l’Académie.


« Je crois qu’on va devoir un peu plus jouer à ami-ami avant que je ne puisse te secouer dans tout les sens. » Je toussais, comme si j’essayais de masquer cette phrase à la tournure qui, certes, me convenait et me satisfaisait parfaitement, mais qui risquait de l’effrayer et par conséquent de le refaire partir... « C’était une blague, gamin. » Oh, si tu savais à quel point ça n’en était pas une. Mais j’ai le mérite de te laisser le temps, gamin. Je ne suis pas un violeur. Finalement, je relâchais sa main en soupirant, las, puis nous continuâmes à marcher.

« Pourquoi tu voulais aller à la bibliothèque, gamin ? Tu te voulais te faire un intello ? » dis-je avec un sourire empli de luxure.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Nils le 30/5/2017, 19:47


A normal day for normal people




" - Vingt ans, gamin. Tu vois, entre toi et moi, il y a seulement quelques années et quelques centimètres qui nous séparent "

J'hochais la tête, lentement, en signe d'approbation. Cette information était censée me rassurer mais elle eut complètement l'effet inverse, et sa main qui venait d'empoigner la mienne n'arrangeait rien.
Pourquoi était-il obligé de me toucher sans arrêt comme ça ?! Je n'étais pas un jouet avec lequel on pouvait s'amuser un temps avant de le laisser tomber ! Mais avant que ne puisse dire quoi que ce soit il me força à lui faire face. Nos regards se rencontrèrent l'espace de quelques secondes, qui parurent des heures. Ce regard emplit de luxure me donnait des frissons, il était effroyable.

" - Je crois qu’on va devoir un peu plus jouer à ami-ami avant que je ne puisse te secouer dans tout les sens. "

Aloïs.exe a cessé de fonctionner. J'entrouvrais  légèrement et bêtement ma bouche comme unique signe d'étonnement. Cette phrase m'avait glacée le sang. Je me maudissais silencieusement, pourquoi avais-je accepté de passer du temps avec lui ?
J'aurai du m'enfuir tant qu'il en était encore temps mais désormais il était trop tard, nous étions obligés de faire "ami-ami".
Je l'entendis toussoter puis finalement ajouter,

" - C'était une blague, gamin. "

Nous savions tout les deux que c'était faux, j'étais presque sur que ce n'était pas une blague. Et savoir cela m'angoissait beaucoup. Je me retournais vers Mathieu et lui lançais un regard blasé. Il était si effrayant qu'il avait réussi à effacer mon sourire pourtant d'ordinaire omniprésent sur mon visage.

" - Je suis mort de rire. "

Je poussais un soupir et continuais ma marche. J'avais presque réussi à me calmer et à commencer à redevenir normal mais il avait balayé tout cela d'un seul coup, cette phrase venait de briser le peu d'assurance qu'il me restait. Et malheureusement mon pouvoir ne pouvais pas la réparer.
Je baissais doucement la tête et fixais mes chaussures, honteux. Honteux d'être à côté de quelqu'un d'aussi... pervers et bizarre.

Je sursautais presque en l'entendant à nouveau.

" - Pourquoi tu voulais aller à la bibliothèque, gamin ?

Cette question... n'était-elle pas stupide ? Généralement tu vas à la bibliothèque pour lire, mais je me doutais que cela ne devait pas être la raison pour laquelle il y allait, lui. Je n'avais pas envie de répondre, je voulais juste qu'il me laisse tranquille. Je soupirais presque inaudiblement et passais nerveusement une main dans mes cheveux.
J'esquissais tant bien que mal un sourire amusé.

" - Hm ? Pour faire du bowling évidemment ! Tiens d'ailleurs ça fait longtemps que j'en ai pas fait. Mais est-ce que j'en ai deja fait un jour ? "

Même si ce que j'avais dit n'avait aucun sens cela m'avait poussé à la réflexion. En y repensant je n'ai jamais fait de bowling. C'est surtout quelque chose que l'on fait en famille, ou entre amis. Malheureusement je ne possède ni l'un ni l'autre. Finalement je pense que je déteste le bowling.
Je relevais soudain la tête, conscient qu'il avait continué sa phrase.

" - Tu te voulais te faire un intello ? "

J'imaginais un instant la tête d'un intello "type", lunettes rondes, raie au milieu et cheveux plaqués, boutonneux... j'esquissais un sourire moqueur à cette pensée. Je réfléchissais, avais-je déjà rencontré un tel énergumène ? Sans doute, et je savais que je l'avais certainement critiqué et moqué dans son dos. C'était si drôle de se moquer des autres.

" - Faut pas être un peu désespéré pour chercher l'amour à la bibliothèque ? "

J'étais conscient qu'il ne parlait pas "d'amour" a proprement parler mais je m'en fichais. Il utilisait ses mots et j'utilisais les miens.


Codage par Libella sur Graphiorum


#F915B4
avatar
Nils

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Normal day for normal people [PV Mathieu]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum