Dearly beloved storm of memories [PV Noa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dearly beloved storm of memories [PV Noa]

Message par Tori Clark le 26/5/2017, 07:39

En me réveillant ce matin après une nuit sans rêve, je ressentais un vide. C'était un peu comme si quelqu'un était venu voler une part de moi durant mon sommeil et avait laissé un trou béant à l'intérieur. Il n'était que 5h et pourtant je n'avais plus envie de dormir, alors j'ai fait ce que j'avais autrefois l'habitude de faire lorsque je faisais des cauchemars et que j'avais trop peur pour songer ne serait-ce qu'à fermer les yeux. Prendre l'air. Armée d'une simple lampe de poche, j'enfile par-dessus mon débardeur noir ma veste de la même couleur et glisse l'objet dans l'une des poches du vêtement. Ça peut toujours s'avérer pratique d'avoir une source de lumière sur sois. Juste pour dire que j'ai quelques chose dans les pieds, je mets mes Converses sans prendre le temps d'enfiler des chaussettes, de toute façon je ne sors pas pour courir.

Dehors, l'air est frais, le ciel commence déjà à s'éclaircir. Je vais m'adosser contre le tronc de mon arbre préféré dans les jardins et replie mes jambes recouvertes de simples shorts qui s'arrêtent à la mi-cuisse vers moi. Il y a certaines personnes qui ont de vrais pyjamas, moi je prends n'importe quel vêtement confortable. Des joggings, des shorts, un débardeur, un t-shirt, peu m'importe, je ne suis pas du genre à avoir froid.

Je cherche la lune dans la voûte céleste s'étendant au-dessus de moi, mais je ne la trouve pas, alors je regarde les étoiles qui disparaîtront au fur et à mesure que le ciel pâlira. Ça me rappelle ces aurores que je vivais en vacance au Nouveau-Brunswick. Les yeux rivés sur l'horizon, une boule rouge apparaissait discrètement au dessus de l'eau, puis elle grandissait et s'élevait dans le ciel jusqu'à ce qu'il ne soit plus possible de l'observer sans être aveuglé par son éclat. Le soleil.

En continuant de contempler le ciel, je me mets à fredonner en français et à voix basse une chanson que je suis l'une des seules à connaitre :

- La nuit s'étend sur l'infini et le sommeil balaie tes yeux. Tu es si belle quand tu souris, chante avec moi cette chanson...

À mon plus grand regret, je constate que j'ai oublié la plupart des paroles, alors je fredonne la mélodie et je ne reprends que vers la fin :

- Je serai là à ton réveil.

Il me semble ensuite entendre un bruit. Un surveillant ?




CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 16
avatar
Tori Clark
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Dearly beloved storm of memories [PV Noa]

Message par Tori Clark le 30/5/2017, 18:16

Je vois quelqu'un courir au loin, mais pas dans ma direction. C'est déjà ça. Je me mets à ressentir une étrange sensation comme ça m'arrive parfois et quelques secondes plus tard, une voix s'élève soudainement juste à côté de moi. Sur le coup, je sursaute et rejette la tête vers l'arrière, me cognant ainsi contre l'arbre. L'art d'éveiller complètement et brutalement une personne de bonne heure. Cependant, je n'ai pas mal, je suis trop stupéfaite de découvrir Noa, la tête à l'envers et à proximité de moi pour ressentir quelque douleur que ce soit. En plus, il chante. IL CHANTE !!! Et il ne chante pas n'importe quoi. Déjà, il s'agit d'une chanson en français, ensuite je crois que je la connais. C'était dans quelle œuvre déjà ? Ah oui, Hunger Games. Je me contente de le fixer et attends qu'il ait fini pour lui adresser la parole, mais en anglais.

- Nom d'un chien, tu m'as fait peur ! Je t'avais pas remarqué.

Je reste quelques instants à le dévisager, rien que pour m'assurer qu'il est bel et bien là, que je ne rêve pas. Je me demande s'il est arrivé par derrière ou bien s'il était là durant tout ce temps. Quoiqu'il en soit, ça faisait un sacré moment que je ne l'avais pas vu. La dernière fois, je crois que c'était lorsqu'il était somnambule.

- Alors comme ça, après la corneille, tu fais la chauve-souris ? À moins qu'il ne s'agisse de l'araignée... Par ailleurs, j'avais pas souvenir que tu possédais des connaissances en français.




CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 16
avatar
Tori Clark
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Dearly beloved storm of memories [PV Noa]

Message par Tori Clark le 6/6/2017, 22:18

Grâce à un ruban ? qu'il sort de sa bouche, j'ai droit à une jolie imitation de serpent qui parle, si seulement ces derniers parlaient, ce qui me fait penser aux films d'Harry Potter.

- PersSsonnellement je me voyais plusSs comme un sSserpent qu’autre chose !

Je lutte contre l'irrépressible envie de m'exclamer " Cesse tes sornettes, serpent ! " Par la suite, je pose le regard sur les mains de mon ami qui les joints comme s'il allait prier, curieuse de savoir ce qu'il veut faire. Lorsqu'il les écarte, elles restent reliées par des genre de fils sombres.

- Mais maintenant que tu le dis … l’araignée sa marche aussi ! Par contre la chauvesouris … ça viendrais peut être un jour mais pour le moment … non.

Brrrr, l'araignée. Je donnais l'idée, mais j'ai pas vraiment envie que ça arrive... Ariadne suffit amplement.

- Et mon petit chou ! Je parle islandais, danois, anglais et j’ai quelque notions de français ! … Mais je m’en sers surtout pour chanter en vrai… mais bon a force de trainer avec des francophones. Mais tu sais je pourrais en dire autant de toi, c’est la première fois que je t’entends utiliser la …. Comment ils disent déjà ? Ah oui ! La langue de Molière.

J'acquiesce d'un hochement de tête pour confirmer sa réponse sur Molière, mais je trouve ça tout de même étrange qu'il me dise que c'est la première fois qu'il m'entend, car je crois me souvenir d'un jour... Pendant qu'il reprend contacte avec le sol et s'assoit, je m'affaire à m'en rappeler. C'étaiiiit... Ah si, je sais !

- Comment va ?

Avant de répondre à sa question, je lui affirme implicitement qu'il a tort.

- Attends, il me semble pourtant que la journée où je t'ai rencontré au cimetière, Daaf était là aussi, je vous avais fait une démonstration de ma belle langue maternelle, mais ça remonte à plus de 9 mois, donc ça ne me surprendrait pas que tu aies oublié. Après tout, il se passe tellement de trucs ici... En parlant de ça, ça va plutôt bien. Tu peux pas savoir le nombre de trucs que j'ai vécu depuis la dernière fois qu'on s'est croisé, du moins lucidement parlant. J'ai presque l'impression d'être devenue une autre personne.




CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 16
avatar
Tori Clark
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Dearly beloved storm of memories [PV Noa]

Message par Tori Clark le 8/6/2017, 02:43

- Ben … sur le plan mental je ne sais pas … mais physique … Il est arrivé quoi a tes cheveux ? Tu fais comme les fouines ? Ou les belettes je sais plus. Bref je veux dire tu changes de pelage au fil des saisons ? Remarque ça te va bien ! Ça fait tout de suite moins … dépressif.

J’éclate de rire, mais pas trop fort, car je voudrais éviter d’attirer l’attention d’autrui. Décidément, on est dans le thème des animaux ce matin. Je glisse ensuite un discret " Merci " à Noa pour le compliment, tout en replaçant d’ailleurs une mèche de cheveux derrière mon oreille.

- Et du coup il t’est arrivé quoi exactement ? Vend moi du rêve.

Je souris.

- Oh, pour ça, ne t’inquiète pas, tu seras servi ! Alors…

Je décide de commencer par le plus simple, puis pour la suite, j’y vais par chronologie. Il s’agit à peu près du même ordre que celui de l’évènement le plus banal à l’évènement le plus incroyable.

- En fait, personne n’était vraiment au courant, mis à part peut-être 3 ou 4 personnes, mais je suis naturellement blonde. Eh oui, surprise ! (je lève les bras en l’air durant quelques secondes) Tout ce temps, c’était de la teinture. Et puis, je ne sais pas trop, je ne ressens plus le besoin de me teindre les cheveux… À part ça, je suis restée plutôt discrète par rapport à au sujet suivant. Après une histoire un peu complexe, on a fait une élection de représentant de maison, on était que 3 à se présenter et faut dire, y avait pas masse d’élèves présents non plus, c’est un peu triste. Enfin, bref, j’arrive toujours pas à me faire à l’idée qu’à présent… c’est moi la nouvelle représentante. Il m’arrive même de l’oublier certains jours. Heureusement que j’ai un peu d’aide, entre autre de la part de Marco… avec qui je suis en couple maintenant.

Je crois que je rougis en mentionnant son nom.

- Déjà, ça fait beaucoup de trucs, j’espère que je suis pas en train de te perdre dans les explications, mais encore je t’ai pas montré le plus fou.

Je m’assure que la luminosité ambiante est optimale, ce qui est le cas avec le lever de soleil. L’astre rayonne, mais pas trop et juste assez, alors je me concentre sur un point dans l’herbe pour le noircir en y créant de l’ombre. Je pointe le cercle sombre d’une vingtaine de centimètres de diamètre du doigt.

- Ça, c’est totalement normal…

Je laisse l’ombre disparaitre, puis me concentre encore sur le même point. Au bout d’un petit moment au cours duquel il ne se passe rien, une portion d’herbe fini par s’éclaircir et le petit cercle lumineux est clairement distinguable, car il contraste avec l’éclairage naturel du soleil levant.

- Ça par contre, c’est nouveau et totalement inattendu.

Je regarde le cercle encore pendant une dizaine de secondes, puis le laisse disparaître comme le précédent.

- Voilà, je crois que j’oublie rien…




CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 16
avatar
Tori Clark
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Dearly beloved storm of memories [PV Noa]

Message par Tori Clark le 10/6/2017, 23:30

- Ben écoute … c’est déjà pas mal ! Je vois que toi aussi tu fais mumuse avec ton pouvoir.

Pour simple réponse, j’hoche la tête, m’adossant de nouveau à l’arbre, puis remarque ce qu’il fait à son tour au sol. J’ai l’impression de faire des maths en essayant de compter le nombre de rubans, mais ça varie. Finalement, ils s’arrêtent pour former un symbole que j’ai déjà vu. Si je ne dis pas de bêtise, ça représente l’alpha, le bêta et l’oméga ? En fait, je ne suis pas certaine, j’ai vu ça dans une série télé… Merci Teen Wolf.

- Je sais il y en faut peu pour m’amuser !

Je souris, ayant un flash.

- Eh bien je vois ça. C’est pas plus mal d’ailleurs, car comme Le Livre de la Jungle nous l’a appris : il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux !

Je dis cette référence mi-parlant, mi-chantant en faisant de subtils mouvements avec les bras pour que ça ait l’air moins étrange.

- Et sinon, quoi d’autre de neuf de ton côté ? Y a des trucs que je voudrais comprendre aussi, si ça te gêne pas trop, genre le changement de pouvoir.

C'est vrai que je ne m'étais pas trop posé la question jusqu'à maintenant, mais à présent que j'ai le principal intéressé en face de moi, autant en profiter.




CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 16
avatar
Tori Clark
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Dearly beloved storm of memories [PV Noa]

Message par Tori Clark le 7/7/2017, 08:17

Je pourrais presque croire qu'il va me répondre " Ta gueule, c'est magique " ou pour rester dans les classiques, la fameuse réponse à toutes les questions lorsqu'on ne connait pas la réponse ou que l'interlocuteur est embêtant, le légendaire " Je sais pas... " accompagné d'un haussement d'épaules.

_ Arf c’est un peu compliqué …. En gros on va dire que la première fois que mon pouvoir s’est manifesté, c’est après ma mort quand je me suis suicidé il y a un petit moment déjà.

. . . Ah d'accord. Ce n'est pas le traditionnel " Je sais pas ", mais j'apprends un truc bien navrant à l'instant. Et ce n'est pas fini, puisqu'il me montre une cicatrice sur son torse.

_ Et …. Je ne sais pas comment mais je crois que le fait d’être mort une seconde fois ça à changé la nature de mon pouvoir ….

Un peu dépitée par cette possibilité, je commente simplement en laissant le mot " Curieux... " s'échapper. N'empêche, moi qui me suis déjà retrouvée à article de la mort, finissant par survivre, ce n'est absolument rien en comparaison de tout ça...

_ par contre … ne t’imagine pas le nombre de commentaire salace que j’ai eu sur cette nouvelle capacité …. J’alimente les rêve érotiques de beaucoup de gens trop influencer par la culture japonaise je crois ….

J'écarquille les yeux en réalisant ce qu'il est en train de dire. En plus, quel bon timing pour justement jouer la comédie en se servant de son pouvoir.

_ Machine à fantaaaaassssme !

C'est plus fort que moi, je ne peux pas me retenir de rire. La dose d'humour requise pour parvenir à me faire rigoler est tellement minime, c'est fou !

- Oh non, sérieusement ? Mon pauvre.

Au moins, il arrive à plaisanter avec ça. Si ça n'avait pas été le cas, je suppose que cela aurait été plus dramatique.

_ Ahem … bref …. Sinon puisqu’on est en est à parler pouvoir … moi aussi j’ai une question pour toi …. L’autre jour quand Astra est revenu … c’est toi qui as stoppé mes rubans ? Comment tu as fait ?

Mon sourire s'efface quelque peu. Je ne m'attendais pas à ce que ce sujet fasse surface. En revanche, c'est vrai qu'on n'avait pas su le fin mot de l'histoire. Je prends le temps de réfléchir pour tenter de me souvenir de la situation, de ce que j'avais ressenti lorsque ça s'était produit.

- Au début, je croyais que tu t'étais arrêté seul, mais cest visiblement pas le cas... Je n'ai pas compris exactement, mais je me rappelle que c'était insupportable pour moi de voir deux de mes amis s'affronter hostilement. Au moment où je me suis interposée physiquement, j'avais une seule envie, je la désirais plus que n'importe quoi d'autre, c'était que tout ça s'arrête... Et en fait, je ne sais pas comment l'expliquer, mais je ressens parfois une sensation vraiment étrange ces derniers temps. D'ailleurs, ça s'est produit tantôt, avant que tu débarques, mais ce jour-là, c'est à cause de la sensation que je suis arrivée jusqu'à vous.

Après cette explication pour le moins floue, j'ajoute sur un faux ton inquiet pour éviter que l'atmosphère ne devienne trop lourde :

- Suis-je normale, docteur ???




CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 16
avatar
Tori Clark
Modérateur et MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Dearly beloved storm of memories [PV Noa]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum