When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Rain le Jeu 25 Mai 2017, 00:30


When the hunter becomes the hunted


A hungry dog hunts best. A hungrier dog hunts even better.
Avez-vous déjà entendu parler de l'une ces histoires où ils parlent d'une bête immense et presque impossible à voir qui habiterait les bois voisins? Une bête sombre qui est toujours aux aguets, prête à sauter sur le premier inconscient qui franchirait son territoire et qui n'hésiterait en aucun cas de vous tranchez la gorge à l'aide de ses crocs. Vous avez pourtant tous connaissance de ces histoires alors que vous les entendez autour d'un feu de camp ou alors entre amis simplement pour vous faire peur, mais au fond, vous n'y croyez pas. ''Ce genre de créature ne peut exister!'' ou encore ''Nous vivons dans le réel et non la fiction, c'est donc impossible!'', vous vous dites. Et bien, laissez moi vous dire que les contes sont des choses bien exagérés, mais qui ont, malgré tout, leur fond de vérités. J'en suis la preuve vivante et si vous voulez aller plus loin, l'Académie qui m'a recueillit est une preuve bien plus flagrante que tout ce que vous pourrez imaginer dans votre pitoyable existence. C'est pourquoi vous êtes nos plus grands ennemies. Des êtres qui n'acceptent pas la différence, des êtres qui feraient tout pour la religion ou encore la science et surtout des êtres qui en ont que pour eux-mêmes. Ce qui est drôle avec le monde extérieur, c'est qu'ils ne voient pas plus loin le bout de leur nez et ils se croient en sécurités, mais sans crier gare, la bête leur saute dessus.

Je ne me rappel pas vraiment de mon enfance ou encore comment je suis devenu ce que je suis aujourd'hui, mais une chose a toujours été clair pour moi et c'était de ne jamais avoir une confiance aveugle sur les gens ou encore les situations dans lesquelles je tombais, car tu ne sais jamais quand le vent pourrait tourner. J'ai été dans l'ignorance et dans l'ombre toute ma vie considérant que j'étais orpheline et que personne ne pourrait comprendre ce que j'étais. Une bête tel que moi n'avait pas sa place dans la vraie vie, mais bien seulement dans les contes pour faire peur aux enfants. Peu importait ce que les autres pensaient. Présentement, j'étais sous ma forme bestiale dans la forêt. Il fasait déjà sombre et je n'avais pas l'intention de revenir à l'Académie. Je devais retrouver mon frère, mais avant tout, besoin de décompresser. Je venais à peine de commencer ma course. Le vent passait dans mon pelage alors que le bruit de mes pattes sur le sol résonnait lourdement à travers les arbres. J'étais heureuse de disposer d'une vision nocturne comme n'importe quel animal. Mes yeux s'adaptaient facilement à la luminosité et le fait d'avoir un pelage d'ébène me permettait de passer inaperçu le soir. Bien  évidemment, je passais inaperçu à l’œil, mais définitivement pas aux sons que je faisais. Soudainement, je cru apercevoir une ombre alors que je courais. Une silhouette humaine. Quel être humain pouvais bien faire des balades en forêt en pleine nuit? Laissant échapper un grognement sourd, je pris la personne en chasse, car celle-ci ne resta pas sur place. J'imagine que c'est logique considérant que le bruit que je faisais sous mon 500 kg ne pouvait laisser personne indifférent, mais avec la vitesse que je pouvais atteindre, cette personne ne pourrait pas me semer aussi facilement. Mes grognements devinrent de plus en plus élevé alors que je pourchassais l'intrus à travers les bois. J'atteignis une vitesse de près de 70 km/h alors que j'étais tout proche de la personne en question. C'était un jeune homme, mais son odeur ne me disait absolument rien. Je fis un puissant bond avant d’atterrir sur son dos pour l'empêcher de fuir plus longtemps. Une fois que sa chute fût terminée, je mis mon poids grâce à l'une de mes pattes avant pour simplement l'immobiliser. Je me mis à le menacer de mes crocs. Était-il un chasseur? Un étudiant de l'Académie? Un imbécile? Aucune idée, mais je lui donnais le bénéfice du doute jusqu'à preuve du contraire. S'il avait des intentions mauvaises envers moi, il était vraiment mal tombé. 
#iwhae pour epicode


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Narok le Ven 26 Mai 2017, 12:03

Bon ce soir c’est une journée de test ! J’avais squatté un luxmètre à Archie qui allez savoir pourquoi se faisait toujours une joie de fournir du matériel quand j’avais besoin de faire des tests, à condition que je lui demande et que je promette de le rapporter dans le même état il me prêtait presque n’importe quoi et je trouvais que ça c’était n’importe quoi mais bien loin de m’en plaindre j’en profitais. De toutes manières je lui rapportais toujours le matériel en état … ou presque toujours, les expériences  ne sont presque jamais aussi faciles à faire qu’en théorie.  Mais bon là je n’avais vraiment aucun risque de lui casser son luxmètre puisque je devais simplement prendre le temps d’aller en forêt, ou j’avais les meilleurs conditions pour mon test et me balader un peu tandis que le soleil se couche. Simple comme bonjour. Donc je m’étais préparé, j’avais pris le luxmètre, créé une paire de basket tout confort, un short noir, un t-shirt sans manche noir également et rien d’autre ! Grosse préparation s’il en est puisque le gros du test se faisait avec mon pouvoir et que donc rien d’autre n’était demandé. Je parti donc de l’académie jusqu’à l’orée de la forêt juste à temps pour le début du coucher de soleil. Une fois sur place je pris le temps de me concentrer, il ne fallait pas que je me rends aveugle non plus, et commença à faire circuler le sang dans le fond de l’œil de manière croissante, faisant également un tout petit saignement dans un but précis. Avec le sang présent en excès, je créai une grande quantité de bâtonnets supplémentaires. Le but était de voir à quel point cette technique pouvait se révélée efficace pour acquérir une nyctalopie tel un animal nocturne. Et à ça justement servait le Luxmètre, vérifié à quel point je pouvais voir dans le manque de lumière, de manière tout à fait quantifié, l’imprécision c’est pour les abrutis et les délateurs incestueux. Après ma petite opération oculaire donc, je voyais comme en plein jour, mais de ça rien de surprenant puisqu’il faisait presque encore jour… je m’engouffrais donc dans la forêt épaisse afin de vérifier si tout du long je pouvais voir suffisamment éviter de me prendre un arbre, une branche, une racine ou toute autre chose que je pourrais ne pas voir en temps normal.

Je me retrouvais donc à marcher jusqu’à ce que la nuit tombe définitivement, laissant un ciel à peine visible à travers les frondaisons. Je m’occupais à relever les données du Luxmètre quand j’entendis quelque chose. Un grondement lointain qui se faisait entendre de plus en plus. Bientôt je m’accroupi derrière un arbre pour observer. Je voulais savoir ce qui pouvait bien faire un tel vacarme et en même temps je me disais que c’était une idée des plus stupides, mais même si je tombais sur BigFoot en plein voyage linguistique, je ne risquais pas grand-chose au vue de mes capacités actuelles. Le raisonnement de ce qui se faisait maintenant entendre comme un bruit de course effréné était extrêmement proche. Je me fis le plus petit possible alors que je vis une grande bête sombre passer à toutes allures à une distance que je trouvais respectable mais vue la taille du bordel, peut-être pas suffisante. Sans prendre trop le temps de réfléchir je me suis dit qu’un bête de cette taille devait avoir et une bonne vue pour courir à cette vitesse de nuit alors qu’il faisait bien sombre, et que vue la taille, ça doit être carnivore, et tout le monde sait que les carnivores ont des sens très développés pour trouver et traquer leurs proies… dont l’odorat. Et comme j’avais bien marché et qu’il faisait encore chaud il y a un moment, j’avais sué un peu, mais loin de sentir le fond de vestiaires je pensais que sa serait suffisamment inhabituelle et fort pour que la bête me trouve si je ne bougeais pas. Donc, test suivant, mode hardcore, échapper à une putain de bête en courant à travers les arbres sans se tauler une seule fois, sinon, je suis foutu. Si j’avais de la chance je prendrais suffisamment de distance entre elle et moi avant qu’elle ne commence sa chasse. Mais je fus vite détrompé sur ma chance de ce soir quand j’entendis et surtout sentis, les tremblements du sol sous les pattes de bête … en pleine chasse ! PUTAIN !

Je me mis à courir encore plus vite en tentant de passer aux endroits les plus étroits pour obliger le truc à passer ailleurs et perdre du temps, mais j’entendais seulement la bête passer comme si elle s’en foutait des arbres et tout le reste. Bordel c’est une bête bucheronne qui crie même pas Timber quand elle pette un arbre ! Je la sentais presque dans mon dos quand elle grognait de plus en plus  et me disant que foutu pour foutu autant pas se faire coller au sol sur le dos et pouvoir me servir de mes mains si j’en avais besoin. Je frêne net ! Et me fait faucher net sans avoir eu le temps de me retourner ! Elle était encore plus proche que ce que je pensais. J’eu à peine le temps de tendre le bras pour sauver le luxmètre de me chute et d’utiliser mon pouvoir pour pallier au coup que je venais de recevoir et surtout au coup que j’allais recevoir quand ce truc qui pesait une vache allait me plaquer parterre, sinon j’allais sentir jusqu’à mon cœur s’aplatir sous l’impact. Utilisant le sang dans ma peau j’absorbais l’impact facilement, mais pour autant je sentais toujours sa patte dans mon dos. Bon sang ça va pas être jouasse pour le coup ! Je tourne la tête tant bien que mal pour apercevoir  ce qui m’a rudement plaquer contre terre et vois un museau de la taille de mon tronc ! Par chance et je ne sais pas pourquoi, je n’avais toujours pas ses crocs qui dépassaient de planter quelque part.  Donc ça peut réfléchir. Sinon je serais en train de servir de jouet à mastiquer à cette foutue tête de loup.

« Ok … on va se calmer un peu d’accord. Là comme ça à la déculotté je dirais que des loups comme toi c’est pas normal. Donc, Tu dois être élève à l’académie ou tu t’y rendais peut-être j’en sais foutre rien mais… je suis élève à l’académie et je vais pas hésiter longtemps avant de me défendre. Crois-moi tu préfères éviter une bain de sang donc ça serait gentil si tu pouvais me montrer que tu sais faire autre chose que grogner et que tu retires ta patte de mon dos ? Histoire qu’on puisse partir sur de meilleures bases ? »


Et là c’est le moment où j’apprends si ce bon sang de loup peut parler ou si je vais devoir trouver un moyen de comprendre des grognements. Ce que j’espère en tous cas c’est que dans l’histoire je ne vais pas péter le luxmètre d’Archie ni devoir faire de ce loup une espèce menacée. J’avais le souffle encore un peu court de ma course poursuite et en attendant sa décision je commençais par me calmer.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Rain le Ven 26 Mai 2017, 18:36


When the hunter becomes the hunted


“I ask people why they have deer heads on their walls. They always say because it's such a beautiful animal. There you go. I think my mother is attractive, but I have photographs of her.”
Ma patte était sur le dos du jeune homme et mes griffes étaient toujours sortit ce qui ne devait pas rendre la position confortable. Je ne cherchais pas à lui faire mal, mais bien seulement à l'empêcher de bouger. Cette scène me rappelait mes premières semaines à l'Académie. Lorsque je m'étais retrouvée au terrain d'entraînement à combattre au corps à corps Achille et que toute cette histoire avait finit comme ce soir. J'avais même marqué le dos du jeune homme à l'aide de mes griffes sous la colère, mais désormais, cette personne était loin derrière moi. Je voulais y croire, mais j'avais encore du chemin à faire. Le jeune homme ténébreux tourna vaguement sa tête vers moi. Bizarrement, son odeur me renvoyait une vague de crainte et je restais aux aguets. Il ne semblait pas avoir peur par la bête que j'étais. Sûrement un élève de l'Académie, car un chasseur ou un imbécile serait sur le point de s'évanouir ou encore serait déjà en train de crier au meurtre, mais celui-ci n'avait même pas l'air de souffrir sous le choc de la chute! C'est bien dommage. J'aurais aimé tomber sur quelqu'un de normal pour une fois, mais j'imagine qu'en restant dans les environs de l'Académie, cela me serait impossible. Je mis un peu plus de pression sur son dos et je continu de le toiser de mon regard ambré.

« Ok … on va se calmer un peu d’accord. Là comme ça à la déculotté je dirais que des loups comme toi c’est pas normal. Donc, Tu dois être élève à l’académie ou tu t’y rendais peut-être j’en sais foutre rien mais… je suis élève à l’académie et je vais pas hésiter longtemps avant de me défendre. Crois-moi tu préfères éviter une bain de sang donc ça serait gentil si tu pouvais me montrer que tu sais faire autre chose que grogner et que tu retires ta patte de mon dos ? Histoire qu’on puisse partir sur de meilleures bases ? »

Un grognement de mécontentement s'échappa du fond de ma gorge. Je n'avais aucun moyen de communiquer en forme de loup et si je me transformais en humaine, je ne savais pas dans quel état serait mes vêtements que je portais un peu plus tôt. Je retirai ma patte après avoir donner un coup sur le dos du jeune homme. C'était plutôt un coup de frustration qu'un coup qui se voulait agressif. Je reculais automatiquement de plusieurs pas pour lui permettre de se relever sans pour autant lui donner le temps de m'attaquer en retour, mais je ne pris pas le temps de le regarder. Je me glissais rapidement derrière un arbre, puisque le jeune homme avait tout de même réussi à courir à travers les bois sans pour autant avoir recours à de la lumière. Une fois à l'arrière du tronc, je me transformais en humaine. Je ne faisais pas nécessairement confiance au garçon, mais maintenant que j'avais le contrôle sur mes transformations, je n'hésiterais pas à lui sauter dessus s'il le fallait. Je laissais mes yeux s'habituer à la noirceur et je jetais un coup d’œil sur mes vêtements. Ma chemise était à moitié déchirée, mais surtout au niveau des manches et du bas. Sinon pour mon pantalon... et ben, il me manque carrément une jambe de couvert. J'ai l'air chic comme ça. Nu pied, je me glissais hors du tronc d'arbre et m'arrêtais devant le jeune homme les bras croisés. Il était pas mal grand ou c'est sûrement moi qui était trop petite. C'est sûr que passer d'un loup version géant à une simple jeune femme de 18 ans, ça fait une grosse différence. Je ne le voyais pas très bien, mais j'avais pris le temps de le regarder quelque peu en forme bestiale.

- C'est pas malin de se promener dans la forêt le soir quand tu te trouve proche d'une Académie comme Tsuki, tu trouve pas? Remarque, si tu es si sûr de toi, j'imagine que ton pouvoir doit en être la cause. Les gens prétentieux ça court les rues, on dirait.

Je laissais échapper un soupir.

- Désolée, je suis pas d'humeur vraiment, dis-je irritée, je m'appelle Rain et ça fait au moins 8 mois que je suis ici, donc c'est peut-être toi le nouveau ou simplement un ancien qui aime bien faire des trucs louches le soir dans la forêt?
#iwhae pour epicode


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Narok le Mar 04 Juil 2017, 10:29

Pour toute réponse je reçu un grognement inquiétant. La bête n’avait pas l’air d’apprécier la demande et me le faisait bien comprendre. Mais j’attendais sans bouger qu’elle prenne, ou il prenne après tout j’en savais rien, une décision que je pourrais comprendre. Je sentis sa patte s’appuyer sur moi dans un genre de geste … j’avais pas trop compris en fait, c’est assez dur de discerner des comportements humains sur un corps de bête. C’était soit un dernier coup pour montrer qu’elle s’était retenue et que c’était elle le patron, ou alors c’était de la frustration. Mais de la frustration pourquoi ? Parce que je n’avais pas attaquer ? Parce que je n’étais pas bouffable ? Parce que j’étais de l’académie ? Qu’est-ce que j’en savais bordel. Mais bon, sa patte n’était plus sur moi et je la voyais se reculer de quelques pas. J’en profitai pour me relever comme si la situation était des plus normale, définitivement calme maintenant mais je devais peut-être sentir l’incertitude puisse que je ne savais sacrément pas quoi faire maintenant… tout le monde retourne à ses activités et pas de ressentiments ou bien on se tape un steak et on part bon amis ? Ou alors elle se… cache derrière un arbre… ok. Retransformassions je suppose. Je m’époussetai pendant qu’elle se transformait supposément et entrepris de laisser le Luxmètre dans ma poche entouré de sang pour prévenir toute casse, et puis le test était définitivement concluant puisque je n’étais pas tombé une seule fois dans ma course effrénée et pour le moins chaotique.
 
J’entendis du mouvement et je relevai la tête pour poser les yeux sur une jeune femme dans la tranche autour de la majorité qui avait un costume de sauvageonne. Mais comme elle n’était pas désagréable à regarder ça lui donnais un air assez érotique en un sens, mais loin de le laisser paraitre je chassai cette idée de mon esprit quand elle croisa les bras et commença à me prendre de haut, alors qu’elle était toute petite face à ce que laissait imaginer sa taille de louve.
 
- C'est pas malin de se promener dans la forêt le soir quand tu te trouve proche d'une Académie comme Tsuki, tu trouve pas? Remarque, si tu es si sûr de toi, j'imagine que ton pouvoir doit en être la cause. Les gens prétentieux ça court les rues, on dirait.
 
Je levai un sourcil d’un air dédaigneux dans une expression mesuré de « Mais bien sûr ». Dixit la fille qui se croit plus forte, les gens prétentieux ça court les rues, et les forêts visiblement hésitais-je à rajouter. Mais après un soupir elle reprit, mettant fin au tiraillement que représentait ma volonté de l’envoyer chier.
 
- Désolée, je suis pas d'humeur vraiment, je m'appelle Rain et ça fait au moins 8 mois que je suis ici, donc c'est peut-être toi le nouveau ou simplement un ancien qui aime bien faire des trucs louches le soir dans la forêt?
 
Bon ok elle est juste trop chiante en fait. Salle caractère et également je parierais qu’elle est des plus mauvaise perdante parce que trop fière.

« Moi c’est Narok, saphir, ça fait deux ans que je suis à Tsuki donc oui je suis un ancien. Mais pour les trucs louches c’est pas plutôt toi qui es suspecte ? Courir en pleine forêt la nuit pour un loup pas de problème, pour n’importe qui remarque c’est pas un problème, mais pourquoi m’avoir pris en chasse sans raison. Je n’ai pas été agressif que je sache et si je n’avais pas été suffisamment résistant, tu m’aurais tué quand tu m’as plaqué au sol. Je suppose que tu dois être une tête brûlée de Rubis. »
 
Je croisai les bras à mon tour dans une position provocatrice délibérée.
 
« Et la plus prétentieuse des deux ne serait pas toi à tout hasard ? Tu te permets de juger que je ne suis pas assez fort pour te battre sans avoir vue mon pouvoir, alors que moi j’ai vu le tien. N’est-ce pas un gros orgueil que tu as là ? Si tu veux te défouler pourquoi ne pas faire un petit combat pour voir qui a raison ? Ça t’aidera peut-être à passer cette mauvaise humeur en passant tes nerfs ? Si tu veux on peut même se battre sur ton terrain, je peux me transformer en loup aussi si tu le souhaites, ou bien tu as peur d’être battue à ton propre jeux et tu préfères en rester là ? »
 

Evidemment je transpirais la confiance et l’excitation puisque je savais qu’avec un modèle je pouvais me transformer en loup, il suffisait juste qu’elle le laisser passer un peu de mon sang en elle pour que je puisse étudier sa morphologie et surtout sa physiologie et il me suffirait de copier tout ce que j’y trouve pour me créer un nouveau corps comme le sien. Ça m’évitait des mois d’études sur l’anatomie des loups et  j’avais le test qualité juste derrière. En plus avec les rubis, généralement une bonne baston plus tard tout le monde est pote et le problème est réglé. Donc soit je lui rabattais  le caquet et évitait qu’elle ne chasse des gens normaux par mégarde ou qu’elle ne se fasse gravement blessée par quelqu’un de moins sympathique que moi, et qui ne pourrait pas la soigner si quelque chose tournait mal. Soit aussi on pouvait devenir pote et finir la soirée tranquillement après s’être joyeusement mis sur la tronche comme deux louveteaux insouciants. Ça pouvait être drôle. Surtout que je ne crois pas qu’il y ait beaucoup de personne à Tsuki avec des pouvoirs de transformations comme le siens. Je ne crois pas qu’il y ait d’autres loups à Tsuki. Même si il n’y avait pas beaucoup de moutons non plus dans cette bergerie.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Rain le Ven 07 Juil 2017, 23:31


When the hunter becomes the hunted


“Vanity and pride are different things, though the words are often used synonymously. A person may be proud without being vain. Pride relates more to our opinion of ourselves, vanity to what we would have others think of us.”
Je voyais bien que j'étais loin d'être agréable en ce moment, mais au moins j'ai changé depuis ces derniers mois. Avant j'aurai sûrement déjà sauté sur mes grands chevaux et je l'aurai envoyé balader sans me faire prier. Pourtant, j'étais plutôt descente dans cette situation, mais pas assez pour éviter l'air agacé du jeune homme en face de moi. Le vent soufflait doucement et la fraîcheur du soir me fit frisonner doucement. Il faut dire que la perte de tissus sur mes vêtements n'aidait pas ma cause et j'étais d'ailleurs impressionnée d'avoir la chair de poule étant donné que rare étaient les moments ou je ressentais la température base. C'était sûrement à cause des nombreuses chaleurs que nous avions subit en plus des nombreux orages causant l'humidité dans l'air, qui sait. Qu'est-ce que je racontais en vrai... que à cause de l'humidité et de la chaleur, le vent frais du soir m'affectais davantage que habituellement? Remarque, ça ferait du sens. Des fois je doute souvent de mes propres théories, mais au moins celle-ci faisait un minimum sens, non? Ahaha.. à qui j'essaye de faire croire tout ça?

- À toi-même?

Je roulai vaguement les yeux alors que ma innerwolf s’esclaffa. Je regrette mes jours de solitude alors que ma mémoire bloquait cette dernière et Scarlet se mit à grogner alors que cette pensée me traversait l'esprit. Mais bon, je l'aimais bien quand même, elle faisait partie de moi après tout. Alors que je m'amusais à agacer cette dernière, le jeune homme fit enfin acte de présence dans la discussion. Remarque, c'est plutôt moi qui avait space out et non lui, alors on va essayer d'ignorer ce que je viens de dire.

« Moi c’est Narok, saphir, ça fait deux ans que je suis à Tsuki donc oui je suis un ancien. Mais pour les trucs louches c’est pas plutôt toi qui es suspecte ? Courir en pleine forêt la nuit pour un loup pas de problème, pour n’importe qui remarque c’est pas un problème, mais pourquoi m’avoir pris en chasse sans raison. Je n’ai pas été agressif que je sache et si je n’avais pas été suffisamment résistant, tu m’aurais tué quand tu m’as plaqué au sol. Je suppose que tu dois être une tête brûlée de Rubis.  Et la plus prétentieuse des deux ne serait pas toi à tout hasard ? Tu te permets de juger que je ne suis pas assez fort pour te battre sans avoir vue mon pouvoir, alors que moi j’ai vu le tien. N’est-ce pas un gros orgueil que tu as là ? Si tu veux te défouler pourquoi ne pas faire un petit combat pour voir qui a raison ? Ça t’aidera peut-être à passer cette mauvaise humeur en passant tes nerfs ? Si tu veux on peut même se battre sur ton terrain, je peux me transformer en loup aussi si tu le souhaites, ou bien tu as peur d’être battue à ton propre jeux et tu préfères en rester là ? »


Il croisa ses bras à son tour et son ton me fit sourire légèrement. Un saphir. C'était la maison que les autres me donnaient étant donné que j'étais considérée fausse rubis puisque j'avais des sentiments contradictoires ainsi que des réactions tous aussi similaires. Peu importe... autant continuer de discuter, car cette conversation semble aller quelque part d'intéressant surtout vu l'expression faciale de Narok.

- Disons que les courses nocturnes sont normalement sans problème et que j'avais besoin d'air, je t'ai pris en chasse simplement parce-que j'étais pas d'humeur à me faire pourchasser en premier et je me disais bien que ça ne devait pas une personne du village plus bas à cette heure-ci. Mais oui je suis une rubis, mais j'ai pourtant la réputation d'être une saphir plutôt si on n'oublie que j'avais un caractère rebondissant à mes débuts à l'Académie. Et je ne suis pas genre à me croire plus hautes que les autres ou encore à sous-estimé les personnes qui m'entourent. Je dois dire qu'un combat amical me plairait bien ou on peut simplement parler, c'est comme tu le souhaite, après tout j'ai la nuit à tuer, alors pourquoi pas?
#iwhae pour epicode


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Narok le Sam 08 Juil 2017, 17:13

- Disons que les courses nocturnes sont normalement sans problème et que j'avais besoin d'air, je t'ai pris en chasse simplement parce-que j'étais pas d'humeur à me faire pourchasser en premier et je me disais bien que ça ne devait pas une personne du village plus bas à cette heure-ci. Mais oui je suis une rubis, mais j'ai pourtant la réputation d'être une saphir plutôt si on n'oublie que j'avais un caractère rebondissant à mes débuts à l'Académie. Et je ne suis pas genre à me croire plus hautes que les autres ou encore à sous-estimé les personnes qui m'entourent. Je dois dire qu'un combat amical me plairait bien ou on peut simplement parler, c'est comme tu le souhaite, après tout j'ai la nuit à tuer, alors pourquoi pas?

Un caractère rebondissant, tien intéressant. Mais elle venait de réagir bien mieux que ce à quoi je m'attendais. J'avais soupçonné une petite colère ou une monté de sentiment négatif mêlée à de l'orgueil. Mais finalement rien de tout ça, elle était restée humble et même assez amical à mon goût. En fait, maintenant je l'aimais bien. C'est assez rapide comme conclusion et j'en prend conscience, mais je l'aimais bien jusqu'à preuve du contraire. Je décroisa les bras et prit un air plus avenant.

"Et bien si tu veux on peut même faire les deux, la nuit n'est pas très longue à cette période, mais comme on est en pleine forêt même au petit matin personne ne devrait croisé notre route."


Je pris un temps de réflexion, et maintenant que j'avais proposé l'idée de me changer en loup j'avais terriblement envie d'essayer. Mais je ne sais pas si elle le permettra ou si simplement elle sera d'avis de tenter le coup. Le mieux était de lui exposer la situation.

"Si tu ça t'intéresse, tu peux m'apprendre à être un loup? En fait mon pouvoir c'est pas de me transformer en loup du tout, mais je pense que je peux me créer un corps de loup si tu acceptes de me servir de Modèle. Et puis on pourra aller se promener et finir la balade que j'ai interrompue."

"Sinon je dit jamais non à un combat amicale, surtout que je pourrais soigner nos blessures si ça tourne mal"

"Ou pour finir tu peux me dire ce que tu entends par... comment tu as dit déjà ? -Caractère rebondissant- je te promet que je suis pas le genre à juger."


C'était comme elle voulait, mon test était terminé et maintenant j'avais du temps à tuer parce que même si je rentre à l'académie maintenant je suis sûr que je ne pourrait pas dormir, ça fait trop de nuit que je décale mon sommeil pour faire des expériences nocturnes.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Rain le Dim 09 Juil 2017, 01:11


When the hunter becomes the hunted


“I have come to accept the feeling of not knowing where I am going. And I have trained myself to love it. Because it is only when we are suspended in mid-air with no landing in sight, that we force our wings to unravel and alas begin our flight. And as we fly, we still may not know where we are going to. But the miracle is in the unfolding of the wings. You may not know where you're going, but you know that so long as you spread your wings, the winds will carry you.”
Maintenant que j'y pensais, je crois pas qu'une seconde transformation me serait favorable, car mes vêtements se désintégreraient encore plus qu'ils ne l'étaient déjà. Je me ramasserais toute nue en pleine forêt avec un mec plutôt mignon je dois l'avouer, mais quand même, je ne le connaissais pas ! Il pouvait peut-être être l'un de ces hommes qui faisaient semblant d'être tout mignon et une fois qu'il avait installé la fausse impression de confiance il montrait son vrai visage et vous saute dessus. Bon d'accord, j'écoute trop la télévision, je l'avoue, mais ce n'est pas impossible, si? Je deviens paranoïaque. Je dois me calmer une bonne fois pour toute. Je pris une profonde inspiration alors que Narok continuait de me regarder dans la pénombre de la forêt. Je pouvais désormais voir le plus nettement possible le jeune homme avec la noirceur de la forêt et je dois dire que son regard ne me posait pas vraiment de problème. J'étais pas difficile, que voulez-vous. Son air renfrogné se transforma en quelque chose de plus invitant alors qu'il décroisait enfin ses bras. Les miens l'étaient toujours étant donné que j'avais le ventre à découvert et que malgré ma résistance au froid, j'avais quelques frissons qui me venaient d'un peu partout.

"Et bien si tu veux on peut même faire les deux, la nuit n'est pas très longue à cette période, mais comme on est en pleine forêt même au petit matin personne ne devrait croisé notre route."

Il prit un temps de réflexion et j'en profitai pour balayer le jeune homme de mes yeux noisettes. Je n'avais pas vraiment de chance en ce moment dans ma vie, mais rien ne m'empêchait de regarder. Je ne me faisais pas d'illusion sur les intentions des autres alors je laissai simplement Narok poursuivre le fond de ses pensées en profitant du moment.

"Si tu ça t'intéresse, tu peux m'apprendre à être un loup? En fait mon pouvoir c'est pas de me transformer en loup du tout, mais je pense que je peux me créer un corps de loup si tu acceptes de me servir de Modèle. Et puis on pourra aller se promener et finir la balade que j'ai interrompue. Sinon je dit jamais non à un combat amicale, surtout que je pourrais soigner nos blessures si ça tourne mal Ou pour finir tu peux me dire ce que tu entends par... comment tu as dit déjà ? -Caractère rebondissant- je te promet que je suis pas le genre à juger."

Mon regard se reposa sur celui du jeune homme ténébreux. Je souris du coin des lèvres alors que j'analysai tranquillement ce qu'il venait de me dire. Ça pourrait être sympa, mais comme je me disais plus haut, j'aurais besoin de vêtement de rechange sinon j'allais vraiment me retrouver nu. Et non, je blaguais vraiment pas sur ce point-là. Les transformations ne sont pas sans conséquences et le mieux serait que je me déshabille complètement avant que je ne me transforme, mais se n'est pas évidant. Je réfléchissais à une solution, mais encore-là, nous avions toute la nuit et même le matin si nous le voulions alors pourquoi pas entamer avec la discussion?

- Et bien, je serais ravis d'être ton modèle et de combattre un peu, ça pourrait être pas mal! Sauf que... je dis ça en toute honnêteté, je vais me retrouver sans vêtement avec une seconde transformation alors il faudrait trouver un moyen pour ce problème-là. Enfin je dis ça pour moi, je sais pas pour toi. Sinon, j'étais seulement en balade pour changer d'air étant donné que ma vie est stressante en ce moment.

Je souris faiblement en prenant une légère pause.

- Quand je parlais de caractère rebondissant, je veux dire par-là des sautes d'humeurs ou encore être colérique pour peu, tu vois le genre? À mes débuts, je me transformais à toute les fois que quelqu'un me faisait chier, car je me fâchais facilement et j'ai d'ailleurs perdu plusieurs de mes vêtements.. c'est quand même triste, dis-je amusé.  Disons qu'avec le temps ça s'atténue surtout avec les changements drastiques que j'ai vécu...

Je repensais à mon frère, mais bien vite son image disparu dans ma tête. Je n'avais pas le temps de penser à lui. Je voulais simplement savoir ce qu'il s'était passé ce soir-là et après il pouvait bien faire ce qu'il voulait. Je soupirai pour calmer mes nerfs et repris la parole.

- Bon aller, assez de papotage! Tu peux m'analyser autant que tu veux. J'imagine que je dois me transformer?

Sans vraiment attendre une réponse, mon corps changea presque aussitôt en cette grosse bête noir. De nouveau à quatre pattes, je secouai mon pelage d'ébène. Je m'approchai doucement du jeune homme alors que je faisais de nouveau une bonne tête de plus que lui. J'étais un loup, mais loin d'être l'un de ces loups banals qu'on peut croiser dans la forêt. J'étais imposante et je pesais un bon 550kg sur le marcher. Mon regard ambré s'arrêta sur le visage de Narok et je pris appuie sur mes pattes arrières en m'assoyant sur le sol de la forêt. Mes oreilles pointant vers le haut alors que je baissai un peu la tête en 'invitant le jeune homme ténébreux à commencer sa magie sur moi.
#iwhae pour epicode


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Narok le Dim 09 Juil 2017, 13:05

- Et bien, je serais ravis d'être ton modèle et de combattre un peu, ça pourrait être pas mal! Sauf que... je dis ça en toute honnêteté, je vais me retrouver sans vêtement avec une seconde transformation alors il faudrait trouver un moyen pour ce problème-là. Enfin je dis ça pour moi, je sais pas pour toi. Sinon, j'étais seulement en balade pour changer d'air étant donné que ma vie est stressante en ce moment.

Ho, oui évidemment, ça se voyait, tous ses vêtements faisaient pâle figure et elle gardait les bras croisées pour cacher son ventre. Je pouvais régler se problème sans soucis, mais devrait-je lui en parler maintenant? Si je le lui disais tout de suite je gagnais la possibilité de savoir si les vêtements que je pouvais lui confectionner allait résister aux déformations et maltraitance de son pouvoir. Mais je perdait l'occasion de voir une belle jeune femme possiblement nue, non pas que je le cherchais particulièrement, mais si ça se présentait sous mes yeux je saurais garder mon sang froid et ne pas laisser paraître une quelconque satisfaction perverses sur mon visage. Mais pourra-t'elle sentir si cela m'émoustille? Après tout elle pouvait se changer en loup, elle gardait peut-être des attributs canins en forme humaine. Mais bref, elle disait aussi que ça vie se trouvait stressante en ce moment, donc elle aurait peut-être goût à participer à ce petit jeux entre nous. Ce serait bien. Elle sourit et je lui rendis une expression affable pour la mettre à l'aise.

- Quand je parlais de caractère rebondissant, je veux dire par-là des sautes d'humeurs ou encore être colérique pour peu, tu vois le genre? À mes débuts, je me transformais à toute les fois que quelqu'un me faisait chier, car je me fâchais facilement et j'ai d'ailleurs perdu plusieurs de mes vêtements.. c'est quand même triste.  Disons qu'avec le temps ça s'atténue surtout avec les changements drastiques que j'ai vécu...

Hu hu hu, une petite sauvage donc. Très intéressante cette louve, elle me donnait envie d'en apprendre plus sur elle. En tous cas elle n'avait pas l'air d'avoir une vie très simple. La raison était encore floue, mais elle ne semblait pas très bien adapté à la vie dans cette académie. Son regard devint pensif, puis elle lâcha un long soupir.

- Bon aller, assez de papotage! Tu peux m'analyser autant que tu veux. J'imagine que je dois me transformer?

Mon regard était jusque là attentif et je lui avait prêté bonne oreille écoutant patiemment ce qu'elle semblait avoir besoin de dire.

"J.."

Je n'ais pas eu le temps de répondre qu'elle se changea sous mes yeux. La jeune femme de petite taille devint une énorme bête me dépassant largement, en hauteur et bien évidemment en largeur. C'était la première fois que j'avais l'occasion de la regarder sous cette forme. Elle secoua son corps son pelage reflétait la lune dans des tons de noirs profond. Je n'avais pas peur d'elle, en partie parce que je me savais capable de parer si elle décidait que c'était le temps du combat plus que celui de l'expérimentation. Mais surtout parce que je trouvais le spectacle magnifique, elle, en bête présentait une image de force de tranquillité toute naturelle, mais je pensais encore voir ses yeux et son expression même sous cette forme. ça ne pouvait aussi qu'être de la simple Anthropomorphie et je ne voyais que le simple reflet de ma perception du moi dans les yeux de cette créature, mais je savais aussi que c'était bien plus que ça puisque cette louve majestueuse était aussi humaine que n'importe qui d'autre.

Elle s'assit ensuite et baissa la tête, m'invitant je crois à m'approcher et commencer. Je fis donc un pas assuré et lui lâcha en même temps d'un ton joueur comme un défis.

"Si tu me mords je te mord l'oreille."

Je franchit donc l'espace qui nous séparait et je me plaça à côté de sa tête, levant doucement mes mains pour atteindre son encolure. je posant avec précaution mes mains sur son pelage, la caressant d'abords avec gentillesse, puis passa en dessous pour toucher la peau et sentir les muscles. Je laissa mes mains remonter jusqu'au début de sa tête alors que j'avais les bras presque complètement levés. Je lui frotta l'arrière des oreilles sans m'en rendre compte, comme par réflexes. Je retira mes mains rapidement. J'allais sûrement trop loin, je ne savais pas à quel point elle avait la notion d'intimité sous cette forme ni quelles partie de son anatomie étaient off-limite. J'espère que je ne l'avais pas mit trop mal à l'aise.

Sur ce je commença mon oeuvre. Je plaça ma main droite sur son poitrail et lui dit sur une voix basse et concentrée.

"Tu vas sentir un petit quelque chose de possiblement désagréable mais ne t'en fais pas c'est sans risque et sans douleur."


Je laissa mon sang passer sa peau puis trouver une veine. Je laissais son flux sanguin emporter le sang que je déversait en continue dans son organisme, se répandant dans chaque recoin, dans chaque muscles chaque veines et artères, dans son cerveau aussi, et dans ses nerfs. Partout. Maintenant je savais de quoi elle était faite, littéralement. Je connaissais tous les secrets de son anatomie, Je savait aussi que son image de loup massif venait d'une musculature incroyablement dense et riche, elle devait avoir une force énorme. Très bien, quelques secondes étaient passés depuis que j'avais posé ma main sur elle, et je pense que j'avais suffisamment d'information.

Je récupérai mon sang, je retira ma main, fit quelques pas en arrière et avec un sourire carnassier je sentais l’excitation s'emparer de moi.

"Hu hu hu..."

Je ricana doucement alors qu'une sphère de sang grandissait depuis mon buste pour m'engloutir et devenir assez grande pour que même Rain puisse se cacher dedans sous sa forme de louve. Peu à peu la sphère perdit de son volume alors que je me concentrait avec tout ce que j'avais pour changer mon corps dans une forme de loup. Tout d'abords, le sang pris une forme de loup de taille similaire à celle de Rain. Puis au fur et à mesure que je construisais ce nouveau corps et changeais l'ancien, la forme se faisait plus précise, prenant véritablement l'apparence d'un loup. Puis le sang disparue comme absorbé par le pelage qu'il laissait désormais apparaître tandis qu'il se retirait. Elle avait en face d'elle un loup tout comme elle, mon pelage était d'un roux très profond presque rouge, et les reflets de la lune qui jouaient sur mon pelage renvoyait des couleurs cuivrées quand le vent faisait danser ma fourrure. J'ouvris les yeux, et posa mon regard toujours aussi rouge sang dans le sien. Je commençait par bouger mes muscles un à un tout en respirant lourdement et profondément pour vérifier que tout était en place.

Puis j'entendis un bruit et mon oreille se tourna sur mon côté droit. C'était quoi? J'en entendis un autre de l'autre côté et tourna la tête rapidement pour tenter de voir ce que c'était. J'était un inquiet, j'avais l’impression d'être encerclé par plein de chose et je ne les voyais pas. Puis je sentis une odeur. ça sentais fort la sueur et le sang. Je humais l'air pour en trouver la source et fini par pencher la tête vers le sol... la où je me trouvait juste avant. Attend c'était mon odeur ça? Mais je sentais le champs de bataille ! J'avais pas l'impression de sentir autant quelques minutes avant pourtant. J'entendis un autre bruit, cette fois tout près. Je me retourna à toute vitesse et mélangeant mes pattes je tomba à la reverse la truffe dans une fougère, tombant truffe à truffe avec un hérisson...

Tous mes sens était trop développés pour moi, c'était un monde complètement nouveau qu'elle venait de m’offrir. J'était perdu et je ne savais plus où donner de la tête. J'entrepris de me relever et je le fis avec une lenteur toute prudente, je me tourna vers elle avec un peu plus de confiance maintenant que j'était debout. J'avais passé ma vie à maîtriser mon corps d'homme, et j'avais construit celui-là, il ne me résistera pas longtemps si elle pouvait me guider sur comment bien agir. Comment bien bouger. Il me suffisait simplement qu'elle me montre. Je n'avais d'ailleurs toujours pas compris comment manier ma queue touffue qui dépassait derrière. Je la remua un peu pour montrer... je sais pas trop ce que ça montrait mais je voulais que ça sonne comme du contentement et de l'impatience. Je pointa mes oreilles vers elle et prit une bouffée d'air alors que le vent m'apportait son odeurs. C'était une odeur étrange, mais elle sentait bon en même temps.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Rain le Mar 11 Juil 2017, 02:52


When the hunter becomes the hunted


“None of us knows what might happen even the next minute, yet still we go forward. Because we trust. Because we have Faith.”  
Narok me fixa pendant toute ma transformation alors que mes yeux ambré suivaient le moindre de ses mouvements après m'être à nouveau habituée à la noirceur. Ma queue touffu se glissa autour de mes pattes et je sentais agréablement le vent frais dans mon pelage. Maintenant que j'étais redevenu une bête sous les yeux du jeune homme, les frissons avaient disparu et je pouvais sans peine profiter de la température qu'offrait la forêt. Le garçon me regardait avec des étoiles dans les yeux, mais littéralement. Je souriais intérieurement en me sentant majestueuse plutôt que horrifiante sous ma forme de bête dans le regard de Narok. J'aurai aimé savoir à quoi il pensait, mais avec cette expression, j'imaginais que ça devait n'être que des belles choses. Il finit par sortir de sa transe et afficha un sourire malicieux.

"Si tu me mords je te mord l'oreille."

Il s'approcha de moi et je me mis à le suivre du regard. Peut-être que je pourrais me moquer un peu de lui... Ah non, tant pis. En comblant l'espace qui nous séparait, Narok se mit à m'analyser seulement par son regard pour commencer et ensuite, il glissa ses mains sur mon encolure. Des frissons me parcoururent de partout alors que ses mains se glissèrent sur moi tout en me caressant. Il remonta ses mains sur le dessus de mon crâne et après quelque seconde, il se mit à me grattouiller les oreilles. Si j'avais été en forme humaine, j'aurais été sûrement rouge pivoine, mais si Scarlet avait été un chat, elle serait en train de ronronner sa vie. Je ne fis aucun mouvement brusque, car je savais que je ne pouvais pas communiqué avec lui et je ne voulais pas qu'il croit que j'allais être agressive envers lui. Comme si il prenait enfin conscience de ce qu'il était en train de faire, il retira rapidement ses mains de sur moi. Pourtant, il reposa ses mains sur mon poitrail en prenant un air beaucoup plus sérieux.

"Tu vas sentir un petit quelque chose de possiblement désagréable mais ne t'en fais pas c'est sans risque et sans douleur."

Il commença enfin sa magie. Je voyais des filaments se répandre sur mon corps cherchant quelque chose de précis et une fois que ces filaments eurent trouvés ce qu'ils cherchaient, la sensation me prit de court. Je serrais les crocs alors que j'avais légèrement sursauté. C'était désagréable, mais loin d'être insupportable. Je balayai la forêt du regard en espérant que cette séance se terminerait bientôt et après quelque seconde qui me parurent des heures, Narok récupéra ses filaments et recula de plusieurs pas. Je reposai mon regard sur ce dernier et un sourire carnassier s'affichait sur son visage. Mon expression facial essayait de l'analyser sans grand succès alors que je sentais l'excitation gagner le jeune homme ténébreux.

"Hu hu hu..."

Il ricana doucement alors qu'une sphère rougeâtre prit forme autour de lui. Cette sphère était aussi grosse que moi et j'aurais tout aussi pu m'y caché, mais à la place, je reculai d'un pas ne sachant pas tellement si je devais craindre cette apparition ou non. Je viens tout juste de prendre conscience que je ne connais absolument pas ce garçon et que je venais de lui donner l'opportunité de devenir ce que j'étais. Allais-je le regretter? Je ne sais pas, il ne me semblait pas si méchant, mais pourtant, j'étais la mieux placé pour savoir qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. De toute façon, il était bien trop tard. Je ne savais pas ce qui se passait à l'intérieur de la sphère, mais quelque minute plus tard, elle disparu et laissa place à quelque chose qui me laissa perplexe. Mon regard ambré tomba sur un regard sanglant et se promena sur une fourrure rousse, presque enflammé. Je sentais une odeur de sang et de sueur très prononcé qui venait de l'endroit ou Narok se tenait un peu plus tôt. Cette odeur, je l'avais sentis sur ce dernier, mais sans y accorder autant d'importance et on aurait dit que la transformation avait accentué l'odeur en question. Je n'arrivais même pas à sentir l'odeur du loup en face de moi et Scarlet s'excita face à ce spectacle.

Le rouquin se mit enfin à prendre conscience de ses muscles et semblait déstabilisé face à ses nouveaux sens. Je le regardais aller, car il devait s'habituer lui-même avec ses nouvelles capacités. Je ne pouvais pas l'aider avec ça et je sentais que j'allais être spectatrice d'une scène plutôt amusante. J'étais sur mes quatres pattes et je me mis à bouger un peu vers la gauche en le regardant aller. Il commençait à stresser face à tous les bruits qui l'entouraient. Scarlet ne cessait de me dire que je pouvais communiqué avec les autres loups, mais est-ce que ça marcherait avec lui? J'avais déjà essayer avec les loups normaux et sans réel succès, mais là, c'était la première fois que je faisais face à cette situation. Je n'eue pas vraiment le temps d'essayer, car il se retourna brusquement et il mélangeant ses pattes entre-elles. Résultat, face première au sol, nez-à-nez avec un pauvre hérisson qui passait dans le coin. J'avais suivis tout ça sous un regard amusé.  

Il se remit sur ses pattes et me regarda d'un air qui me disait '' au secours ''. Je voulais bien l'aider, mais impossible sans communication, car c'est à l'intérieur qu'il va développer ses capacités à contrôler son nouveau corps. Je pris une inspiration avant de me diriger proche de lui et pris place comme plus tôt, assise en m'appuyant sur mes pattes arrières. L'odeur de son loup me parvînt soudainement. Une agréable odeur chaleureuse qui me rappelait en même temps le sable chaud et la mer. On était loin de cette désagréable odeur de sang. J'avais même de la difficulté à me concentrer sur autre chose. Reprenant mes esprits, je me concentrai sur une potable capacité de connexion télépathique encore nous. Bon... je perd rien à essayer, mais Scarlet me devança.

- Il faut que tu prenne conscience de ton entourage ainsi que de ta nouvelle masse physique si tu veux réussir à courir un jour, dit-elle amusé.

La voix de Scarlet était caverneuse alors que la mienne était plus mélodieuse. J'analysais le visage de Narok en face de moi voyant si ce dernier percevait le moindre mot qu'elle lui disait, car sinon je devrais redevenir humaine pour pouvoir lui adresser la parole et je ne souhaitais pas vraiment me retrouver nu comme un ver en plein milieu d'une forêt la nuit.
Non, merci.
#iwhae pour epicode


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Narok le Mar 11 Juil 2017, 19:18

Elle avait prit le temps de m'observer pendant que je faisait le louveteau et quand je m'assis elle se replaça devant moi et en fis de même. Elle humait l'air, je l'entendais plus que je ne le voyais puisqu'elle avait la retenue de ne pas mettre le truffe au vent comme moi. Je ne sais pas ce qu'elle sentait, sûrement la même odeur que moi il y a peu, mon ancienne odeur dans mon corps humain, en tous cas ça la fit réfléchir et je faillit faire un geste pour qu'elle réagisse.

- Il faut que tu prenne conscience de ton entourage ainsi que de ta nouvelle masse physique si tu veux réussir à courir un jour.


"C'était quoi ça?"

Je l'avais pensé fort avec la surprise et je m'étais redressé sur mes pattes d'un bond cherchant la personne qui avait dit ça. ça parle pas les hérissons pas vrai? Je penchais ma tête vers le petit animal qui à l’approche de ma truffe me montra ses pics. ça pouvait pas être un autre élève quand même? Nan ça devait être autre chose mais je ne savait pas quoi. je n'entendais rien de nouveau ni ne sentais rien d'humain à proximité. Je ne comprenais décidément pas d'où sa venait. était-je possédé par mon instinct animal qui s'était éveillé et me parlait? Nan faut que j'arrête les délires là c'était de moins en moins probable et ça en devenait gênant. Ok, donc il n'y a personne d'autre aussi loin que je puisse en juger. Je jette un oeil à Rain qui n'avait absolument pas bougé. Je me rassois en face d'elle.

"C'était toi? Pourquoi ta voix est aussi différente de ta voix humaine?"


Pour ma part elle était la même que quand je suis humain, enfin je pense, j'espère même, parce que sinon je voulais bien savoir à quoi elle ressemblait. Je ne voulais pas me retrouver avec une voix d'enfant ou une voix caricatural d'aucune sorte.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Rain le Mer 12 Juil 2017, 01:21


When the hunter becomes the hunted


“The world cannot be full of lead dogs, or the pack would pull itself apart.”  
Conclusion, je crois qu'il a entendu Scarlet et bizarrement, ça me rendait encore plus confuse. Je croyais que cette autre facette de moi n'était qu'une conscience qui m'était propre, mais pourtant, c'était elle qui pouvait communiquer oralement en forme bestiale. Comme si, lorsque je me transformais, je devenais une toute autre personne à l'intérieur comme à l'extérieur. Scarlet était en faite moi-même? Alors que pendant tout ce temps, je croyais qu'elle était une présence qui m'irritait. Je venais tout juste de comprendre son concept de innerwolf. C'était une louve qui me reflétait, moi, et personne d'autre.

Je suivais sans peine les va-et-vient de Narok après avoir reçu ça réponse télépathiquement. Il s'agita dans tout les sens en retournant d'abord près de l'hérisson de plus tôt croyant sans doute qu'il était responsable de cette voix caverneuse. Erreur, celui-ci n'était plus d'humeur à recevoir la visite d'un loup aussi énorme. Ce dernier balaya les bois du regard en essayant peut-être d'apercevoir quelqu'un d'autre ou encore même une quelconque trace de pouvoir sous ce phénomène, mais toujours rien. J'étais toujours assise sur le sol frais du soir alors que je tenais ma posture bien droite tel la créature majestueuse que j'étais. Mon pelage d'ébène volait facilement au grès du vent et mes oreilles restaient aux aguets de moindre bruit suspect outre le vacarme que Narok pouvait faire dans sa nouvelle forme physique. Après un bon moment, le loup à la fourrure rousse reposa son regard rougeâtre sur mes yeux ambrés avant de reprendre place calmement sans causer d'autre problème environnant.

"C'était toi? Pourquoi ta voix est aussi différente de ta voix humaine?"

Je plissai légèrement des yeux en analysant son visage alors que son odeur m'embrouillait de nouveau les pensées. Maintenant que j'y pensais, jamais Scarlet ne m'avait parlé quand j'étais en forme de louve et jamais je n'avais encore été capable de trouver quelqu'un qui pouvait se transformer comme moi et désormais que tout ça était possible, les réponses venaient toutes seules, mais devrais-je ouvrir un tel secret à une personne dont je ne connaissais absolument rien? Devrais-je m'ouvrir au premier venu alors que je n'étais même pas capable de faire confiance à mon propre frère ou encore un gars qui me servait à combler mes nuits régulièrement? Pourtant, la vraie question était; pourquoi ne pas tenter, car qui me dit qu'un tel moment se représentera à moi un jour? Personne, je devais enfin prendre les opportunités qui se présentaient à moi. Comme si Scarlet n'attendait que mon approbation psychologique sur la situation, elle enchaîna de nouveau.

- Mon nom est Scarlet, je suis la innerwolf de Rain. Cette voix est la mienne et c'est pourquoi elle est différente de notre forme humaine, dit-elle sur un ton grave. Normalement, je ne pourrais communiquer avec toi, mais puisque tu as copié notre organisme, nous pouvons sans peine communiquer télépathiquement et bien sûr, nous avons notre propre fréquence radio. Si tu as des questions ne te gêne pas, je suis toute ouïe.
#iwhae pour epicode


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Narok le Mer 12 Juil 2017, 13:11

- Mon nom est Scarlet, je suis la innerwolf de Rain. Cette voix est la mienne et c'est pourquoi elle est différente de notre forme humaine. Normalement, je ne pourrais communiquer avec toi, mais puisque tu as copié notre organisme, nous pouvons sans peine communiquer télépathiquement et bien sûr, nous avons notre propre fréquence radio. Si tu as des questions ne te gêne pas, je suis toute ouïe.

Attends, la "InnerWolf?" me dis pas qu'elle à une seconde personnalité ... pas encore une élève avec des soucis de santé mental... J'étais, déçus. Tu m'étonnes que son caractère puisse être rebondissant. Notre propre fréquence radio? Donc le hérisson n'entendra pas. Je sais pas si j'avais des question la pour le coup... En faite non à part lui demander ce qu'est une InnerWolf mais bon c'était pas forcément important. Je pencha la tête de côté comme si sa question n'avait pas de sens.

"On apprend à courir en parlant chez les loups?"

"Sinon j'ai juste besoin que tu me montres, j'ai une très bonne mémoire visuelle et musculaire alors ça va rentrer tout seul comme on dit."


Sur ses mots je me releva sur mes quatre patte et à pas prudent essayai de marcher comme elle l'avait fait juste avant quand elle m'avait tourné autour. Sa marche se décomposait simplement, quand on avance une patte, il faut que la patte arrière opposée s’approche de la patte avant opposée pour préparer l'avancer de l'autre patte avant. Mais pas en même temps, il y a un petit décalage. En gros, la patte arrière poussait la patte avant, et il y avait un demi temps de décalage entre le côté gauche et le côté droit. Finalement, c'était comme marcher dans un corps humain, mais avec deux paires de pattes. Je commençais à prendre confiance et à avoir un rythme plus fluide, je me risqua même à trotter un peu tournant en rond. Mais bien vite j'en oublia les bases, lever les pattes, et une de mes pattes avant se prit contre une racine qui dépassait, me faisant trébucher, sans pour autant je jeter à terre. Je repris comme si de rien n'était puis repassa au pas, attendant les critiques de Rain, ou de Scarlette.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: When the hunter becomes the hunted (PV: Narok)

Message par Rain le Mer 12 Juil 2017, 18:09


When the hunter becomes the hunted


Growth is the great separator between those who succeed and those who do not. When I see a person beginning to separate themselves from the pack, it's almost always due to personal growth.
Le regard que Narok me lança par la suite n’arrangeait rien à mes craintes. Il me prenait pour une folle et voilà, c'est parti. Le problème c'est que j'étais loin d'avoir une double personnalité ou quoique ce soit. Comment moi je le voyais, c'était une fois que e prenais forme loup, je me complétais et la vrai moi s'affichait sans problème alors en forme humaine je ne suis qu'une simple moitié qui essaye de survivre dans un monde où, avant aujourd'hui, personne ne pouvait comprendre ce qui m'arrivait, mais encore-là, je n'étais que déçu à chaque jour par ces regards surpris ou dédains. Un rauque grognement s'échappa du fond de ma gorge alors que je labourais le sol impatiente à l'aide de mes griffes. J'aurai dû le savoir qu'il ne pourrait pas comprendre, car il n'était qu'une copie de moi. Il n'avait que les capacités physiques et non pas mentales que ce pouvoir m'attribuait. Il pencha vaguement sa tête de côté ne lâchant pas son regard de sur le mien.

"On apprend à courir en parlant chez les loups? Sinon j'ai juste besoin que tu me montres, j'ai une très bonne mémoire visuelle et musculaire alors ça va rentrer tout seul comme on dit."

- Les loups-garous le peuvent, mais pas les loups ordinaires. Je suis la seule de mon espèce à mes dernières connaissances et maintenant que je rencontre un spécimen comme toi qui peut nous copier, j'en conclu que j'avais raison, dit-elle tout aussi neutre et grave que tout à l'heure. Notre communication est la clef pour savoir se servir complètement de nos capacités, mais je doute que tu es aussi copié l'état spirituel qu'il te faut pour parler à ton innerwolf, car non se n'est pas une double personnalité, mais bien toi.

Alors que Scarlet parlait soigneusement, j'avais suivis tout au long les mouvements de Narok. Il se débrouillait quand même bien, mais trop concentré sur ses pattes comme il le faisait, il allait bien vite trébucher sur quelque chose ou encore foncer tête première dans un arbre. Il comprit la base après quelque minute d'essaie et par mégarde, il se mit à trotter doucement dans la clairière, mais perdant conscience de ce qui pouvait avoir au sol, il s'accrocha dans une racine, mais sans pour autant tomber au sol et il continua son chemin. Je me mis à analyser davantage ses muscles ainsi que ses mouvements physiques. Il avait facilement compris la technique, mais encore-là, il était trop concentré sur la théorie. Lorsque je m'étais transformé pour la première fois, je n'avais eu aucun mal à courir dans la forêt. Je fuyais quelque chose qui m'était encore inconnu, mais grâce à cette assurance et à mon instinct, j'avais réussi sans peine à m'adapter à ma nouvelle masse ainsi qu'à mes deux nouvelles jambes. Il devait se laisser aller.

- Ne soit pas aussi concentré sur comment tu bouge, dit Scarlet fluidement. Tout le monde à un instinct et certain craint de l'utiliser, mais moi je te dis que c'est ton meilleur atout lorsque tu es bloqué spirituellement et cela, même si tu n'es qu'un loup depuis moins de 20 minutes. Tu as une biomasse qui triple celle de ta forme humaine et à cause de ça, il faut que une fois que tu as compris les bases d'avoir quatre patte, que tu stock cette théorie dans ta tête et que tu te laisse aller. Sinon, tu n'arriveras jamais à courir dans la forêt sans foncer dans quelque chose. Tu as une vue plus perçante utilise-là pour voir ce qui se trouve sur ton chemin et laisse ton instinct prendre les décisions rapides.

J'étais contente que Scarlet n'est pas parlé de moi et de mon passé, car même s'il croyait que ça avait été plus facile pour moi, il était dans le champs. Scarlet m'est apparu il y a à peine 1 mois alors que mon pouvoir date d'au moins 12 ans. À 6 ans, je ne me posai pas vraiment de question et les choix impulsifs étaient plus facile à faire qu'à notre âge, mais tout de même difficiles. Je me redressai doucement sur mes pattes pour l'accompagné dans sa petite balade. Je regardais haut devant moi sans jamais douter de mes pattes, mais malgré tout mon regard était sans cesse en alerte d'obstacle au sol qu'en hauteur. Si Narok était meilleur pour analyser mes mouvements autant l'aider au maximum... Je ne vous mentirais pas en disant que ça me dérangeait, car son odeur me rendait folle et je n'avais aucune idée pourquoi...
#iwhae pour epicode


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum