Enfin arrivée ! [PV Jarreth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enfin arrivée ! [PV Jarreth]

Message par Akari le Mar 23 Mai 2017, 22:04

Décider de partir pour l'académie n'avait pas été une décision facile pour Akari. Quitter sa famille à l'âge de 12 ans, c'était précoce. De plus un voyage était toujours pour elle un vrai casse-tête, celui-ci en particulier.
D'abord, Akari habitait au Japon, mais ne pouvait pas prendre l'avion, ainsi que tous moyens de transport Hi-tech à cause de son pouvoir. Elle n'avait pas non plus de moyens de communication à part les bonnes vieilles lettres à la main pour la même raison. Ensuite, elle parlait un anglais très approximatif et assez difficile à comprendre à cause de son accent jap. Et puis, une gamine qui voyage seule, ça ne passait pas aux frontières. Sans compter tous les tracas habituels qu'un voyage aussi long et lointain peut provoquer.
Bref, si la famille ne connaissait pas ce bon vieux Tanaka, elle n'aurait probablement même pas pu venir.
Tanaka est un ami de longue date de la famille. Jeune, il avait beaucoup voyagé en mer. Il possédait toujours un bateau en bon état. Grâce à son expérience, il était capable de le guider sans GPS et tous ce matos électronique à condition de bien préparer le voyage en amont.
C'était lui qui avait donc été chargé de l'amener jusqu'à bon port.

C'était un homme fort, dynamique et jovial. Durant le voyage, Akari avait appris par cœur toutes ses chansons et ses blagues de marins, les manœuvres du bateau, comment pêcher et se repérer grâce aux étoiles. Elle avait aussi passé beaucoup de temps à entraîner son pouvoir, à lire et relire les livres qu'elle avait emporté, et à admirer l'océan. Mais les jours passaient et l'ennuie finissait toujours par revenir. Cela n'avait pourtant pas l'air de déranger son compagnon.
Heureusement, ils faisaient parfois des escales. Dans ces moments-là, Akari n'avait d'autre choix que d'essayer de se faire comprendre dans son anglais imparfait. Elle en profitait pour renouveler sa collection de livre et écrire à ses parents.
Et enfin, après plusieurs semaines, le Royaume-Unis.
Akari quitta ce vieille homme qui l'avait tant aidé avec appréhension, mais ne le montra pas. Il l'accompagna jusqu'à ce qu'elle monte dans le bus direction de Thouhills.

Et donc, la voilà arrivée avec son sac à dos trop grand pour elle. A force de demander, elle fini par trouver la grande porte… fermée.
Elle resta plantée là plusieurs minutes. C'est comme si le choc l'avait fait buguer. Après tant d'efforts et de difficultés, c'était un accueil un peu froid. Quand elle sentit ses yeux commencer à s'humidifier, elle se pris fermement le visage entre les mains. Il était trop tard pour faire demi-tour, et trop tôt pour se laisser abattre. Elle pouvait s'en sortir toute seule, comme une adulte !
Même s'il y avait un interphone, elle ne pourrait pas l'utiliser. Elle ne chercha même pas et sortie plutôt la fameuse lettre soigneusement entreposée dans un livre. Rien de clair n'était précisé concernant l'accueil des nouveaux élèves. Il ne lui restait plus qu'à retourner en ville pour trouver quelqu'un qui pourrait la renseigner.
Elle se retourna brusquement et… BOUM !
avatar
Akari

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin arrivée ! [PV Jarreth]

Message par Jarreth le Jeu 25 Mai 2017, 19:58

A cours de nouveaux titres à mettre dans mon walkman, j'avais décidé de laisser un peu reposer mes cassettes de Rory Gallagher et d'aller plutôt m'enrichir auprès des commerçants de la ville dans autour du quartier de Tsuki.
Maintenant que j'y pense ce fut probablement une des premières fois que je quittai vraiment l'académie seul depuis mon arrivée: le reste du temps je me concentrai sur des cours ou sur la tonne de lectures que je me procurai au sein même de ce havre de culture et de diversités intellectuelles. Mais voilà... Deep Purple, Pink Floyd ou encore The Doors; il n'était pas encore tout à fait possible de se procurer à Tsuki ce genre d'amitiés à l'instar de celles de Victor Hugo, Rimbaud ou Voltaire.
J'avais donc passé l'après-midi dans le quartier commerçant que je trouvai tout à fait paisible et charmant me rappelant fortement l'Irlande à cause d'une ambiance typique des parages. Cependant si la ballade fut agréable, le reste ne demeura qu'une déception. Même chez les vendeurs de breloques, l'on ne trouvai plus aucune cassette en état de marche - ce que je craignais fort mais refusais d'admettre avant d'avoir tenté ma chance. Je me tournai donc vers de nouveaux appareils plus modernes. Malheureusement pour moi et mes maigres économies, le prix n'était pas vraiment à ma convenance:

-"C'est si cher que ça ? Mais pourtant c'est un vieux mp3 ! Il n'est même pas d'une marque connues !"

-"Bah navré mon bon monsieur mais c'est ainsi. Les vieux machins comme ça ne baissent pas de prix, on sait pas trop pourquoi pas... alors faudra faire avec..."

Douleur froide. Je grinçai des dents.
On dirait que monsieur le vendeur n'est pas des plus honnêtes. Enfin... tant pis...
Je dégainai mes quelques économies et m'emparait de la machine.

-"Bon. Dites moi au moins comment on met de la musique dessus."

***

J'étais de retour aux portes de Tsuki, les yeux fixés sur le mp3. Il m'avait fallut un moment pour comprendre les instructions du vendeur, mais je m'apprêtais enfin à m'envoyer dans le casque un morceau que j'adorais mais n'avais pas entendu depuis très longtemps: mon bien aimé Child in time.
Je touchais le bouton "play" lorsque... rien ne se passait. Ou plutôt si. Le mp3 grésilla et s'éteignit, et ce de telle façon qu'il semblait que ce soit définitif. Je le fixais, dépité.
Mh... j'aurai peut-être du demander au vendeur si le mp3 était en bon état...
La déception cruelle qui m'envahissait et l'idée d'y avoir en plus perdu mes économies me fit bondir d'un coup en m'apitoyant soudainement:

-"Haaaa ! Mes économies !!!"

Tout à coup un choc. Une jeune fille qui se trouvait là me heurtait en se retournant. Elle avait l'air très jeune et portait un sac de voyage. C'était une nouvelle à Tsuki ? Et quel accueil je lui faisais...
J'étais confus, les yeux écarquillés.

-"Pardon pardon ! Est-ce que ça va ?"





Spoiler:
avatar
Jarreth

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin arrivée ! [PV Jarreth]

Message par Akari le Mer 31 Mai 2017, 07:15

Elle eu juste le temps d'entendre quelqu'un se plaindre d'avoir perdu ses économies avant de heurté cette personne. Étant beaucoup plus légère et petite, le choc la fit reculer en arrière. Si ce ne fut pour son sac à dos, elle aurait tenu bon sur ses pieds. Mais là, ce poids l'entraîna vers l'arrière, et elle tomba sur le dos. Ironie du sort, ce même bagage amortie son choc.

« Pardon pardon ! Est-ce que ça va ?
La petite fille leva enfin la tête pour voir un jeune homme à l'air inquiet pour elle. Il lui semblait très grand de son angle de vue. Sa cravate rouge déteignait avec son apparence plutôt terne. Ses yeux surtout était d'un bleu tellement terne qu'il lui paraissait presque gris. Un peu confuse, elle ne compris pas exactement ce qu'il dit, mais le ton était assez parlant en lui-même.
Elle lui répondit précipitamment :
- I-I am good ! Thank you.  » [Je-je vais bon ! Melci.]

Avec ses pauvres connaissance en anglais, elle utilisa le mot « good » au lieu de « fine », et son accent transformait son « Thank » en « Tank ». Elle ne savait pas très bien si elle parlait correctement, mais elle espérait au moins qu'il comprendrait l'essentiel.
Puis, elle entreprit de se relever comme pour illustrer ses paroles. Mais n'y arriva pas. Son sac était trop lourd ! Elle essaya de nouveau en mettant ses bras le plus en avant possible pour faire contrepoids. Rien à faire. Le rouge monta à ses joues d'embarras.

[Désolée du temps d'attente pour ça !]


Akari Tsukino : japonaise, 12 ans
Don : "Panne électronique", contrôle très faibleDossier scolaire
Communication : chambre 7F, pas de mail, de téléphone ou autre, elle parle en violet
Ses amis, ses RPsJournal intime
avatar
Akari

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin arrivée ! [PV Jarreth]

Message par Jarreth le Lun 05 Juin 2017, 16:35

[pareil, j'ai été assez occupé récemment donc désolé du retard]

-" I-I am good ! Thank you".

La jeune fille était de toute évidence asiatique et maîtrisait encore mal l'anglais. Je me demandai alors quel genre de facultés spécifiques pouvaient obligés quelqu'un de son âge à quitter son foyer pour rejoindre une académie.
On fait venir des gens de tout âge ici. C'est étrange... et est-ce bien prudent ?
Elle semblait, par fierté, tenter de se relever avec un sac sans doute un peu lourd pour elle.

-"Hum... il n'y a pas personne pour t'accompagner jeune fille ?" Articulai-je autant que possible.

Autrefois, dès mon année de quatrième j'étais parvenu jusqu'à maîtriser, en plus de l'anglais et de patois irlandais, l'espagnol pour lire Cervantès et le français pour lire Victor Hugo. Au vu de mon niveau scolaire et de mes facultés autodidactes, j'aurai sans doute appris bien plus dans le domaine linguistique et dans d'autres si je n'avais pas été purement et simplement forcé d'abandonner mes études. Donc je me retrouvai face à la jeune fille en sachant que si sa langue provenait bel et bien de l'autre côté du globe, je serai bien incapable de lui faciliter la communication.
Je l'observai avec sérieux: elle devenait toute rouge d'embarras de ne pouvoir se relever seule.
Je lui pris la main et soulevai doucement le sac pour la relever petit à petit.

-"Ne t'en fais pas va. Ces choses arrivent plus souvent qu'on ne le croit et à tout le monde."

Je m'efforçai de sourire maladroitement. D'autres choses me tracassaient. Était-il normal que personne ne l'accompagne ou ne l'accueille ici ? Était il convenu qu'elle serait capable de se débrouiller seule à l'académie à son âge et sans une maîtrise totale de l'anglais ? Dans ce cas, pourquoi ? Mais je ne pouvais lui poser beaucoup de questions. Je risquai de l'étourdir de celles-ci et de n'obtenir que peu d'informations alors, perdre du temps, alors qu'au final il me fallait peut-être juste, en mon statut d'étudiant ici, lui faire bon accueil.
Ce n'est pas de ma faute. Il faut que je sois compliqué. Au moins, à son âge, l'on ment très rarement; je n'aurai pas à trop me soucier du Hard lies si je lui pose quelques questions.
Je dégainai mon portable pour vérifier si je pouvais éventuellement utiliser un traducteur sur internet. Celui-ci ne s'allumait plus. Je tentai quelques manœuvres avec agacement mais... il ne répondait plus du tout ?! On aurait dit qu'il était en panne. Au même moment que mon walk-man c'était un comble !
Et merde, celui-ci aussi était assez neuf. C'est pas vrai...
Je le rangeai dans un soupir et regardai la jeune fille, déterminé à lui donné un coup de main tant qu'elle en aurait besoin:

-"Quel est ton nom ?" Demandai-je en articulant encore très méticuleusement mes mots. "Tu sais dans quel maison tu dois aller ? Rubis ? Saphir ? Émeraude ?"


Spoiler:
avatar
Jarreth

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin arrivée ! [PV Jarreth]

Message par Akari le Ven 09 Juin 2017, 23:55

"I am good ! Thank you.
L'accent d'Akari avait l'air de le rendre perplexe. Elle avait forcément dit quelque chose de travers...


Alors qu'elle tentait de se relever, il parla pour la première fois, en prenant en compte son niveau d'anglais :
- Hum... il n'y a personne pour t'accompagner jeune fille ?
Heureusement pour elle, elle comprenait beaucoup mieux l'anglais qu'elle ne le parlait. Comme quoi, son voyage au bout du monde l'avait quand même bien aidé. Elle répondit avec peine, s'interrompant entre chaque tentatives de se relever :
- Non... oji-san... laisser moi... à port...
Voyant ses tentatives infructueuses, le rouge monta à ses joues, elle n'osait regarder son interlocuteur dans les yeux. Mais elle sentait son regard.
Ayant pitié de cette petite fille incapable, pensait-elle, il l'aida à se relever. Elle suivi le mouvement ascendant et précautionneux du jeune homme, jusqu'à être de nouveau sur pied. Elle voulu immédiatement faire la courbette pour le remercier. Réflexe. Mais voyant qu'elle était en train de perdre l'équilibre, elle arrêta son mouvement net et opta pour la version occidental : regarder la personne et le remercier.
- Tank you very much-u.
-Ne t'en fais pas va. Ces choses arrivent plus souvent qu'on ne le croit et à tout le monde.
C'était vraiment quelqu'un d'attentionné, même si son sourire était un peu bizarre.

Elle profita de son silence préoccupé pour essayer de construire ses phrases dans son esprit.
Cependant tout s'envola quand il sortit son portable. Elle senti une boule dans sa gorge. Après tout, même ici son pouvoir était pénible pour les autres. Plus son interlocuteur s'énervait contre sa machine plus elle avait l'impression que c'était contre elle. Elle ne pouvait lever le regard, masqué par sa frange.
Quel ne fut pas son soulagement quand il changea de sujet.
-Quel est ton nom ? Tu sais dans quel maison tu dois aller ? Rubis ? Saphir ? Émeraude ?

Elle se sentit soudain malpoli de ne pas s'être présenté plus tôt et s'empressa de le faire.
- Je suis Tsukino Akari. Enchanté.
Cette partie était la plus facile, phrase apprise par coeur depuis qu'elle avait commencé l'anglais.
- Je suis maison émeraude. Et vous ?

Une autre question lui brûlait les lèvres mais elle n'osait la poser. Un conflit interne s'installa en elle.
Elle ne devait pas être la seule a être mal à l'aise avec sa "malédiction". Comme demander l'âge d'une femme, demander son pouvour à autrui lui semblait déplacé et insensible.
Cependant... elle était là pour régler ses problèmes de pouvoir oui ou non ?  Il fallait donc bien en parler un jour ou l'autre. Au vu des circonstances, il la croirait sans problème, et pourrait même partager son expérience et ses déboires avec elle. Et puis elle était vraiment curieuse de savoir ce qui existait à part le siens. En plus, elle pourrait s'excuser de lui causer des soucis.
Malgré tout, elle avait vraiment peur d'en parler. Et s'il la rejetait à cause de ça comme les gens normaux ? Même ici la technologie était omniprésente, il l'abandonnerait peut-être devant ce grand portail fermé pour ne pas l'avoir dans les pattes alors qu'il avait besoin de son téléphone...
Elle aurait voulu poser la question de manière naturelle, un peu comme "tu es de quelle maison?". Mais à force de tergiverser dans sa tête, elle en avait perdu l'occasion car il avait déjà fini de se présenter.

Elle faillit dire quelque chose, se ravisa et fini par dire :
- Je avoir compris : concierge ou représentant maison doit accueillir normalement. Mais pas savoir quand je arriver c'est pour ça il y a personne. Je pense doit aller à dortoir Emeraude. Mais portail fermé… Comment je pouvoir rentrer ?
Après tout, sa priorité était d'atteindre les dortoirs. Se concentrer sur cette objectif l'aida à se calmer un peu.


Akari Tsukino : japonaise, 12 ans
Don : "Panne électronique", contrôle très faibleDossier scolaire
Communication : chambre 7F, pas de mail, de téléphone ou autre, elle parle en violet
Ses amis, ses RPsJournal intime
avatar
Akari

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin arrivée ! [PV Jarreth]

Message par Jarreth le Ven 16 Juin 2017, 02:57

- "Je suis Tsukino Akari. Enchanté. Je suis maison émeraude. Et vous ?"

-"Tsukino Akari. Très jolie. Je suis Saphir quand à moi.
Je ne suis pas certains de bien savoir où est ton dortoir mais... mais je vais te conduire à l'accueil enfin si...
"

Si quelqu'un avait la gentillesse d'ouvrir le portail qui était étrangement fermé. Je commençai à m'en rendre sérieusement compte et à épier de l'autre côté tout signe de vie... mais je n'en voyais pour le moment aucun. Je regardai Akari, quelque peu déconcerté et comprenant désormais plus précisément le problème de la jeune fille. Dans un profond soupir, tout en agissant mes cheveux d'une main agacée, je farfouillais dans mon esprit à la recherche d'une idée simple et rapide pour balayer ce fâcheux obstacle de mon chemin.

Bon... je n'ai qu'à utiliser mon portable pour... ho...
c'est vrai...


Mon téléphone cellulaire n'était plus en état de marche a priori et l'information me revenant subitement.

-"Arf... pas mon jour..."

Je me retournai, relevant toute information susceptible de m'aider dans la situation et remarquai tout à coup tout juste ce qu'il me fallait. Un vieil interphone était là près du portail. Il ne devait pas être utilisé régulièrement mais c'était le moyen le plus évident pour régler le problème.

Je ne suis plus aussi vif qu'avant je crois bien... comment n'ai-je pas pensé à quelque chose de si évident. Il suffit juste d'appuyer et... et... et on dirait qu'il ne marche pas.

Mes yeux s'écarquillaient, stupéfait. Mon index rebondissait frénétiquement sur les boutons de l'interphone sans aucune réaction. Comment Tsuki pouvaient laisser des appareils si importants aussi détraqués aux abords de son infrastructure ? Et puis surtout, j'avais beau croire à la loi de Murphy, pourquoi donc aujourd'hui tous les objets électroniques décidaient de ne plus répondre de rien, et ce, le neuf comme le vieux ?
Une intuition croissait en moi. Quelque chose clochait, j'en étais certains. Mais il valait mieux pour l'instant ne pas me laisser envahir par les pensées et les soupçons, du moins pas tant que je n'avais pas exploré d'autres options et aidé au maximum la jeune Akari qui comptait probablement sur moi, faute d'un autre adulte plus compétent.

Et voilà donc Jarreth le triste résultat. Autrefois un surdoué et un artiste, la vie ma fait devenir un adulte inaccompli. Cependant il faudra faire avec.

Akari pris sa respiration comme pour parler avec quelque anxiété. Je tournai la tête pour l'écouter alors que sa voix hésitante se fit effectivement entendre:

-"Je avoir compris : concierge ou représentant maison doit accueillir normalement. Mais pas savoir quand je arriver c'est pour ça il y a personne. Je pense doit aller à dortoir Emeraude. Mais portail fermé… Comment je pouvoir rentrer ?"

-"Arf... bah concierge ou non, logiquement je devrais pouvoir revenir comme je veux. Je suis censé avoir une clé ou quoi ?"

Je me retrouvai pas vraiment mieux renseigner que la petite nouvelle, un peu désemparé tout en me laissant séduire de plus en plus par l'ultime solution d'escalader le portail.

Jusqu'à il y a peu je n'avais même pas grimpé à un arbre de toute ma vie. Si je tente de monter à ce portail et que je me casse quelque chose en retombant cela ne fera qu'empirer les choses. Et je paraîtrait encore plus inutile que je ne le suis déjà, malheureusement.La pauvre Akari aurait pu mieux tomber décidément.

N'étant pas sportif ni très bien renseigné, il me fallait me tourner vers d'autres pistes. Aussi incompétent que je pouvais être, je refusai de perdre du temps à attendre un concierge qui ne viendrait peut-être pas à subir la situation tout en laissant la jeune fille prendre froid et s'inquiéter. Et si possible, il me restait aussi à sauver quelque peu les apparences pour ce qui était de mon cas.

Je suis tellement désespéré que je veux impressionné une petite fille qui ne s'inquiète que de trouver son dortoir. Super.

En songeant à elle, je dégotai ma nouvelle piste. Si Akari était admise à Tsuki, surtout aussi jeune, c'est qu'elle devait disposer d'un don particulier. C'était probablement plus utile que le mien. Il me fallait rassembler tous les éléments possibles et bricoler une solution à la mésaventure commune de la japonaise et de moi même.

-"Dis Akari. Tu as un don pas vrai ? Tu me pourrais me dire ce que c'est si ça ne te dérange pas bien sûr ?
Si ça se trouve ça pourrait nous aider à résoudre cette histoire un peu idiote de portail fermé.
"

J'essayai de sourire pour avoir l'air confiant et la réconforter mais décidément, ce n'était pas mon fort.


Spoiler:
avatar
Jarreth

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin arrivée ! [PV Jarreth]

Message par Akari le Ven 16 Juin 2017, 23:55

"Tsukino Akari. Très jolie.
C'était un Monsieurs poli, elle était presque sûr qu'il ne savait pas ce que ça voulait dire.
- Je suis Saphir quand à moi.
Saphir… Elle ne savait pas encore à quoi ça correspondait, ni comment d'ailleurs on déterminait sa maison. Mais c'était tous les deux des noms de pierre précieuse il lui semblait.
- Je ne suis pas certains de bien savoir où est ton dortoir mais... mais je vais te conduire à l'accueil enfin si...
C'était vraiment très gentil de sa part de vouloir l'aider au mieux.

Pendant qu'elle était en train de tergiverser sur le fait de demander son pouvoir ou non, il sembla préoccupé par le portail. Il s'en approcha et tenta l'interphone. Sans résultat. Le voir appuyer sur ce bouton frénétiquement ainsi ne rassura pas la jeune fille, qui avait des arguments en plus pour ne pas révéler la vérité. Elle gênait même l'entrée à l'académie !
- [..] Comment je pouvoir rentrer ?"
-Arf...
Pas bon signe. Est-ce que l'interphone était le seul moyen d'entrer ?
- Bah concierge ou non, logiquement je devrais pouvoir revenir comme je veux. Je suis censé avoir une clé ou quoi ?
Elle n'était pas sûr de comprendre sa question. Comment pouvait-elle savoir s'il avait des clés ? Akari était un peu désemparer. Qu'elle reste bloqué était une chose, mais il fallait qu'elle trouve un moyen de ne pas bloqué les autres dehors non plus ! Il réfléchit intensément alors qu'elle le regardait ne sachant que dire ou faire.

-Dis Akari. Tu as un don pas vrai ?
Aïe, dans le vif du sujet qu'elle avait décidé d'éloigner…
- Tu me pourrais me dire ce que c'est si ça ne te dérange pas bien sûr ? Si ça se trouve ça pourrait nous aider à résoudre cette histoire un peu idiote de portail fermé.
Il avait raison, la seule solution était son pouvoir, enfin plutôt le fait qu'il ne soit pas là. En prenant conscience que la solution était toute bête, elle se calma un peu.
- Oui…
Elle recula de quelques mètres, son pouvoir ne pourrait plus avoir d'effet à cette distance.
- Essayer encore.
Normalement maintenant ça devrait marcher. La question était de savoir s'il allait lui demander comment elle avait fait ou s'il comprendrait de lui même. Et surtout, comment allait-il réagir à ce don si malveillant ? Elle regardait le sol, ayant peur de voir du rejet sur son visage. Elle espérait qu'une fois qu'il aurait ouvert il la laisserait au moins passer le portail...

[ Les infos sur l'accès à l'académie, les clés etc se trouve dans la partie "quotidien" de CETTE PAGE, et celles sur les dortoirs sont ICI . ça peut être utile Wink ]


Akari Tsukino : japonaise, 12 ans
Don : "Panne électronique", contrôle très faibleDossier scolaire
Communication : chambre 7F, pas de mail, de téléphone ou autre, elle parle en violet
Ses amis, ses RPsJournal intime
avatar
Akari

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin arrivée ! [PV Jarreth]

Message par Jarreth le Jeu 22 Juin 2017, 02:02

Akari recula de quelques mètres avec un air timoré.

-"Essayer encore" dit elle avait une sorte de tension dans sa voix frêle.

Je crois que je commence à saisir la situation. Si c'est ce que je pense... ça expliquerait bien des choses.
J'appuyai sur l'interphone et celui-ci fonctionna. Les problèmes à répétition des appareils électroniques provenaient donc bien d'un pouvoir... et de toute évidence il s'agissait de celui d'Akari. Une voix me répondit depuis l'engin mural:

-"Oui ?"

-"Heu bonjours... je suis sortit faire quelques courses mais le portail est fermé... est-ce que vous pourriez me faire entrer car je ne dispose pas de clés."

-"Vous êtes étudiant ?"

-"Heu oui."

-"Eh bien vous êtes censé avoir reçu un badge magnétique pour ouvrir le portail. Vous ne l'avez pas ?"

-"Un badge ? Attendez... cette chose qui porte le blason de l'école ? Ha merde c'est un badge magnétique !?"

Me sentant une fois de plus à côté de la plaque, je m'empressai alors de sortir le badge de mon sac, qu'heureusement j'avais pris avec moi. Je cherchai la zone sur le portail où je devais appliquer la badge et là... miracle ! Le cliquetis merveilleux d'un plan qui fonctionne me prévint alors que le portail s'était ouvert et qu'il n'attendait que quelqu'un le pousse.
Je rangeai donc mon badge, donnant une tape énergique dans le portail qui nous ouvris enfin l'entrée sur l'académie Tsuki. Je ne pu m'empêcher de sourire de la bêtise dont j'avais fais preuve jusqu'à présent. Cependant, vivement je décidai de faire usage de ce sourire spontané et nature - assez rare chez moi - pour enjouer la petite Akari de notre petit triomphe.
Je me tournai vers elle, levant un point modestement victorieux:

-"Yata."

Je lui fis un clin d'oeil amical et l'invitai à me suivre puis je refermai le portail derrière elle.
Il ne me restait plus qu'à me rattraper désormais auprès d'elle pour avoir été un si piètre guide jusqu'à présent...
Je tournai la tête pour observer son air timide qui, selon moi, dissimulait une sorte de pression constante qu'elle s'infligeait à elle. Une profonde culpabilité. Celle d'être un fardeau brûlant pour les autres.
Je n'ai jamais eu à m’embarrasser personnellement d'un tel poids quant à moi... cependant je connaissais bien ce qu'était de subir son pouvoir. En vérité je crois que je pouvais même pour le coup m'auto-proclamer expert en la matière. Je tournai mes yeux vers le vide en marchant tranquillement, repensant à mon passé oublié et mystérieux, la souffrance physique de mon don et tout le temps qu'il m'avait fait perdre.
Je soupirai doucement.

-"Alors Akari... je suis rassuré. Je croyais que mon walk man tout neuf ne marchait pas et vu le prix que je l'avais payé, cela m'embêtait assez à vrai dire. Mais tout va bien du coup si c'est ton pouvoir. Parce que...
c'est bien ça hein ? Ton don est celui de rendre inutilisable les objets électroniques dans un certain rayon autour de toi ?
"

Je me demande comment elle a reçu un truc pareil.
Cela peut être une sacrée plaie. Je n'apprécierais vraiment pas avoir un pouvoir pareil... de plus beaucoup de sales types pourraient cherchés à s'en emparé pour Dieu seul sait quelle raison.

Je laissa passé en silence en cherchant les mots. Cette jeune fille avait sans doute été assez isolé avec un pouvoir de la sorte. Mais il était inacceptable que cela continue et que cela l'abatte.

-"Tu sais... je suis pas de ceux qui considèrent que tous ces pouvoirs sont des choses extraordinaires. Je veux dire... ils sont fantastiques mais... seuls ils ne suffisent pas à faire le malheur ou le bonheur. Ce ne sont que des facultés qui nous ont été imposés et avec lesquels on est forcé de composer comme on peut. C'est pour ça qu'on est ici, pour apprendre à s'en sortir malgré le fait que notre existence se retrouver contrainte par ces phénomènes dont on ne connait ni le but ni la motivation. Personne ne les comprend bien d'ailleurs. Pas même nous. Certains diront "malédiction" ! D'autres vont dire "don du ciel". Mais la vérité c'est qu'ils ce qu'ils sont... des pouvoirs. Et ça veut dire ce que ça veut dire... "

Je marquai une pause en m'arrêtant subitement. Mon regard, sérieux, conscient de son propos, se plongea dans le sien.

-"Tu es ici pour avoir le choix. Quand bien même jusque là on te jugeait sur ton don, et toi tu devais le subir en silence, tout ceci n'a rien d'une réalité absolue. Que ce soit par la force ou par la volonté, ton pouvoir te permettra de rendre les choses plus belles autour de toi. Soit il évoluera soit ce sera toi. Quoiqu'il en soit. Tout ira forcément pour le mieux si tu acceptes ceci: la vie demande choix et résolution. Garde cela en tête, Akari, et tu n'auras plus jamais à rougir de ton aptitude."

Je ressentis alors aucune douleur. Je ne mentais pas évidemment, mais je n'étais pas sûr de croire profondément à ce que je disais. Était-ce un discours pour la rendre plus forte ? Pour me rendre plus fort ?Non. C'est la vérité. Et moi aussi j'y ferai face.


Spoiler:
avatar
Jarreth

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin arrivée ! [PV Jarreth]

Message par Akari le Jeu 29 Juin 2017, 00:43

Comme elle s'y attendait l'interphone fonctionna de nouveau. Le jeune homme put avoir une conversation avec la personne en charge. Si seulement elle pouvait en faire de même, elle n'aurait pas à déranger un inconnu comme cela.
Elle n'entendait pas très bien de là où elle était, mais il y avait une histoire de badge. Elle le comprit lorsque l'étudiant sortit le sien avec empressement. Il ne devait pas être à l'académie depuis longtemps, ou ne pas sortir souvent, pour avoir oublié un objet si essentiel. A moins que sous ces airs terre-à-terre il soit en réalité très étourdi ? Elle aussi recevrait ce badge n'est-ce pas ? Est-ce que le système pour ouvrir le portail était électronique ? Si c'était le cas, elle devrait être très prudente et éviter de sortir sans un autre élève au moins.
Après une tape énergique le portail s'ouvrit enfin. Un grand soulagement l'envahit. Elle était enfin arrivée à l'académie Tsuki.

Voyant son sauveur se retourner, elle tenta de retrouver son calme au plus vite. Il affichait un grand sourire victorieux :
« Yata !
S'exclama-t-il le poing en l'air, avant de lui adresser un clin d’œil. La petite ne put s'empêcher de le rendre son sourire de l'instant, levant avec modestie une main fermée à hauteur de sa tête.
Quand elle vit qu'il lui fit signe de venir, elle se mit à trottiner vers lui : il ne faudrait pas que la porte se referme avant qu'ils soient passés ! Il referma le portail derrière elle, puis l'observa un moment. Elle baissa automatiquement les yeux, surtout par habitude culturelle, mais aussi un peu par peur. Avait-il compris ?

Son regard gris changea de direction et il se mit à marcher. Elle le suivit de près, pas question de le lâcher d'une semelle avant d'arriver à destination. Perdu dans les étoiles, il finit par soupirer, avant d'enfin lui révéler ses pensées :
- Alors Akari... je suis rassuré. Je croyais que mon walk man tout neuf ne marchait pas et vu le prix que je l'avais payé, cela m'embêtait assez à vrai dire.
Ses craintes se confirmaient. Elle s'étonna cependant de l'entendre dire "rassuré" plutôt que des sentiments négatifs.
- Mais tout va bien du coup si c'est ton pouvoir.
Comment ça "tout va bien" ? Elle avait du mal à le suivre. Elle ne savait comment réagir, comment pouvait-on avoir ce genre de réaction ? Ce n'était pas un école de magie pour rien.
- Parce que...c'est bien ça hein ? Ton don est celui de rendre inutilisable les objets électroniques dans un certain rayon autour de toi ? »
Elle hésita un instant. Puis, après un silence, les lèvres tremblantes, elle hocha la tête :
« Y-yes. »

Un silence. Elle anxieuse, lui cherchant ses mots.
- Tu sais... je suis pas de ceux qui considèrent que tous ces pouvoirs sont des choses extraordinaires. Je veux dire... ils sont fantastiques mais... seuls ils ne suffisent pas à faire le malheur ou le bonheur.
Ce ne sont que des facultés qui nous ont été imposés et avec lesquels on est forcé de composer comme on peut. C'est pour ça qu'on est ici, pour apprendre à s'en sortir malgré le fait que notre existence se retrouver contrainte par ces phénomènes dont on ne connaît ni le but ni la motivation. Personne ne les comprend bien d'ailleurs. Pas même nous.
Certains diront "malédiction" ! D'autres vont dire "don du ciel". Mais la vérité c'est qu'ils ce qu'ils sont... des pouvoirs. Et ça veut dire ce que ça veut dire...


Il utilisait des mots un peu complexes pour son niveau. Ceci dit, le message résonnait en elle, et elle avait un peu de mal à l'accepter.
"Ça" avait été une malédiction pendant tant d'années. Ses deux pieds sur terre, elle avait accepté depuis longtemps qu'elle devrait vivre avec. Elle s'était plongé avec détermination dans les études pour "composer",  pallier à son handicap.
Alors quand on lui avait annoncé que c'était un pouvoir, qu'elle pouvait le contrôler, c'était une réalité qui s'était effondrée. Un espoir était née. Ce n'est pas une fatalité, elle pouvait changer ce qu'elle croyait être son destin. Elle avait même cru qu'elle pourrait s'en sortir toute seule.
Mais la naissance de sa petite sœur lui fit bien vite comprendre qu'elle n'y arriverait pas. Elle avait dû quitter sa famille à cause de ça, sa famille qu'elle aime pourtant plus que tout au monde. Comment ne pas penser qu'il s'agit d'un malheur ?
Akari avait été forcée d'admettre qu'elle avait besoin d'aide, et avec son optimisme pragmatique s'était donc tournée vers son dernier recours : l'académie. Ne pas comprendre ou pouvoir agir sur ce phénomène, c'était tellement… frustrant. Elle attendait donc énormément de son séjour ici.

Il s'arrêta d'un coup et la regarda droit dans les yeux. Et pour une fois, elle ne détourna pas le regard.
- Tu es ici pour avoir le choix.
Quand bien même jusque là on te jugeait sur ton don, et toi tu devais le subir en silence, tout ceci n'a rien d'une réalité absolue. Que ce soit par la force ou par la volonté, ton pouvoir te permettra de rendre les choses plus belles autour de toi. Soit il évoluera soit ce sera toi.
Quoiqu'il en soit. Tout ira forcément pour le mieux si tu acceptes ceci: la vie demande choix et résolution. Garde cela en tête, Akari, et tu n'auras plus jamais à rougir de ton aptitude. »

Les larmes lui montèrent aux yeux. Personne ne lui avait jamais parlé comme ça. Il lui disait tout bonnement que son avenir était entre ses mains, elle allait le rendre meilleur et pourra utiliser son don pour les autres. Même ses parents, qui essayait pourtant de rester toujours positifs devant elle, ne pouvait affirmer ceci avec tant de conviction.
« V-vlaiment ? Poullais … poullais même l-lendre les choses plus belles autoul moi ? A-avec pouvoil comme moi ?  » Essaya-t-elle d'articuler du mieux possible, ses paroles entrecoupées par ses sanglots.


Akari Tsukino : japonaise, 12 ans
Don : "Panne électronique", contrôle très faibleDossier scolaire
Communication : chambre 7F, pas de mail, de téléphone ou autre, elle parle en violet
Ses amis, ses RPsJournal intime
avatar
Akari

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin arrivée ! [PV Jarreth]

Message par Jarreth le Ven 07 Juil 2017, 01:22

La jeune Akari, un peu déboussolée sans doute, sanglota.
Avec difficulté, ce qui ne rata pas de m'émouvoir quelque peu, elle me demanda si il était véritablement possible de rendre les choses belles autour d'elle avec une faculté comme la sienne. Je me grattai la tête, un peu perplexe.
Qui suis-je pour affirmé quelque chose comme ça ? Je suis le premier à pester contre mon pouvoir... cependant on ne peut lutter contre ce qu'on ne contrôle pas sans espoir, sinon on s'enchaîne naturellement à une effrayante fatalité.

-"Je l'ignore Akari. Mais si l'on a tous un pouvoir en nous, c'est de voir les choses belles ou laides et de transmettre nos états d'âme aux autres. Si tu apprivoises ton don, il deviendra une extension -heu un rallongement, en quelque sorte - de toi même. Et si ton cœur est pur, et bien ton don sera... "

Je m'interrompis un instant pour vérifier que je n'étais pas perdu. Je tournai la tête en tout sens. De mémoire je retrouvai certains points clés que j'avais mémorisé et les faisait correspondre à des souvenirs de plans que j'avais du entrevoir. J'avais pris soin de ne jamais me perdre entre mes dortoirs et les salles de classe, mais là je devais trouver un autre endroit qui m'importait peu jusqu'à lors. Cependant je commençai à prendre le coup de main pour m'orienter. Je n'en étais cependant pas vraiment fier car, quand bien même l'université était vaste, cela faisait tout de même quelque temps que j'y étais. Je m'étais fixé comme objectif d'avoir bientôt une connaissance absolue des lieux et je n'avais pas encore pris le temps de m'y adonner.

-"Bon... ton dortoir est de ce côté. Quelqu'un devait t'accueillir je crois mais... enfin... ha mais tu as aussi besoin de la clé.
Est-ce qu'on t'a dit si tu devais la prendre à l'accueil ? Sinon ça ne me dérange pas de t'y accompagner.
"

Akari était de toute évidence une jeune fille réservée et timide, un caractère hérité de son enfance japonaise probablement dans une atmosphères qui n'approuvait clairement pas ses capacités. Je cherchai, avant même de la réconforter, à la mettre en confiance. N'ayant pas de travail pour le lendemain, il me paraissait nécessaire d'user de mon temps pour l'aider mais aussi à lui donner un peu de courage dans ce nouvel environnement.

-"Tu peux compter sur moi. De manière générale je veux dire. Et puis sur beaucoup de monde aussi. Ait la force de tenir à nos côtés, et tu seras assuré d'avoir toujours de l'aide quand tu la demandes."

Spontanément, je me mis à sourire.

-"Et tu sais quoi ? C'est effectif à partir de maintenant ! Alors où vas t'on, Akari ?"



Spoiler:
avatar
Jarreth

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin arrivée ! [PV Jarreth]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum