Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Message par Asura le Mar 16 Mai 2017, 23:40

Les cours, les examens, les entrainements… j’en avais assez de cette routine quotidienne, j’avais envie de me couper un peu du monde et de faire quelque chose d’inhabituel.  Après les cours j’avais l’habitude de m’affaler sur mon lit pour pouvoir flemmarder un petit peu, histoire de me détendre après une longue journée passée à me torturer les méninges.

Pourtant, aujourd’hui j’avais envie de changer un peu, j’en avais marre de passer mon temps à regarder les quatre mêmes murs. J’avais l’après-midi devant moi, alors pourquoi ne pas en profiter, une petite balade devrai me faire du bien. Pourquoi ne pas renouer contact avec la nature et aller méditer dans les bois ?

Et quoi de mieux que la forêt pour pouvoir être tranquille ! Une petite randonnée, en forêt devrai me détendre un petit peu d’ailleurs, je ne pense pas qu’il y ai grand monde qui aille s’aventurer dans cet endroit cela dit donc il faudra quand même que je fasse attention à ne pas me perdre parce que douée comme j’étais il y avait pas mal de chances que ça arrive.
Bah, tant pis au pire je dormirai à la belle étoile ou bien je n’aurai qu’à monter tout en haut d’un grand arbre pour pouvoir retrouver mon chemin.

Il était temps d’enfiler ma tenue de randonnée ! Bon en fait c’était juste un short et un débardeur, mais qui s’en soucie ? Baskets aux pieds et bouteille à la main je quittais l’académie en direction de la forêt. Je saluais quelques élèves au passage sans trop m’attarder histoire de pouvoir profiter un maximum de cet après-midi.

Arrivée sur place, je rentrais directement dans les bois. Je profitais déjà du paysage et de la beauté de mère nature, les arbres étaient grands et majestueux, leurs longues branches laissaient à peine filtrer les rayons du soleil. J’aimais cette atmosphère, je me sentais déjà détendue, ça me changeait les idées. Après tout c’était le but !

En vrai c’était le meilleur endroit pour faire une bonne sieste, au milieu des arbres et des fleurs, le seul problème pour moi c’était les insectes, je n’aimerai pas qu’une bestiole bizarre me grimpe dessus pendant mon sommeil mais mis à part ça, je pense que ça pouvait être agréable.

Après avoir marché durant une bonne dizaine de minutes, j’arrivais près d’un petit ruisseau, j’en profitais pour faire une pause, et je faisais « trempette » comme on dit, l’eau était peu profonde alors pourquoi pas. Après tout j’étais seule, et ça pourrait me faire du bien tiens !


avatar
Asura

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Message par Jïnn le Sam 20 Mai 2017, 02:04

L'air...L'air frais et pourtant porteurs de souvenirs aussi beaux que de tourments. Il inspirait et ses poumons se remplissaient alors de cet air en question. Il portait un jogging noir et un cardigan sportif de la même couleur mais avec des trâces de rouges un peu partout pour le style. Il faisait quoi au juste ? Il avait une sorte de planche de snowboard à ses pieds, mais elle était en métal, avec des roulettes. Un truc bricolé à l'arrache, et pour relever un défi extrême. Dans sa main droite, une sorte de Deltaplane ressemblant vaguement à celui de Link dans Zelda Breath of the Wild. Il avait donc accroché ses sangles à ses pieds, et tenait le deltaplane en fermant les yeux. Il se concentrait pour entendre les vents, être en hauteur, ça l'aidait. En face de lui se situait une longue pente, menant vers un ruisseau.

Il concentrait alors un peu de son pouvoir dans ses jambes et dans son board improvisé. Il allait le rendre plus solide et sauter plus haut pour que le vent fasse son travail, même si ça permettait de planer à pleine. Ah quoi que, il avait un peu trop mis d'énergie dans le saut et l'aura dans le deltaplane permettait à se dernier de bien supporter son poids et de planer. Bon le soucis c'était qu'ensuite le deltaplane s'était pété dans un arbre et en lâchant ce dernier, Jïnn venait de commencer son ride. Bon hormis le bruit dégueulasse du fer contre les racines, la terre, l'herbe et tout le bordel, j'vous raconte pas. Il s'amusait à faire quelques figures avant un léger sourire et quelques petits cries de mec qui s'enjaille à faire des sports extrêmes. Enchaînant Bonks, Frontside, grabs et autres figures sympa, le voilà qu'il venait de se faire surprendre par une légère piste un peu trop...en forme de cloche inversée. Une putain de rampe ! Et voilà qu'il décollait, bien haut, renforcé par son pouvoir pour voler un peu. A ce moment là, il avait comme une révélation. Il sentait une présence familière. Une sorte d'aura qui....KUMIHO ! Il retirait son snowboard et le tenait dans sa main droite, toujours en l'air, avant de se relaisser tomber en chute libre à 3 mètres d'Asura. Le contact avec le sol envoyait poussières, rocher, et eau un peu partout, et on pouvait maintenant voir notre protagoniste, un genoux à terre, poing au sol, snowboard dans l'autre main, avec un léger sourire. Il faisait un salut de la main, sans même se demander si Asura était choquée ou autre. Il adoptait un air naturel, et visiblement content de la revoir. Même si intérieurement il était perturbé, allez savoir.

Asura ! Yo ! P'tin ça fait une plombe ! Tu deviens quoi ? Et l'autre renard ? J'viens de ressentir le lien entre nous de la dernière fois et...

Il repensait à tous les événements, se coupant volontairement et calmant sa voix, il reprenait alors, bien plus détendu et moins chaotique qu'un bonjour entre deux pluies de gravats à cause d'un CONNARD QUI SE LA PETE A FAIRE DU SNOWBOARD EN FORET TA RACE ! Il reprenait :

Haha, pardonne mon impétuosité, ça fait juste un bail. Comment tu vas depuis le temps ?

En parallèle, il communiquait de son lien avec le Kumiho, histoire de lancer deux conversations en parallèle, quoi que, allez savoir, si ça se trouve, Asura pouvait intercepter cette communication et l'entendre elle aussi, à voir.

Bonjour Kumiho, ça fais longtemps pas vrai ? Avoue je t'ai manqué. lui disait-il en ayant un brin d'humour.


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Message par Asura le Dim 21 Mai 2017, 16:18

Voilà que je m’étais laissée tenter par une petite baignade, j’avais laissé mes chaussures sur le bord et j’étais rentrée dans l’eau, celle-ci arrivait jusqu’au-dessus de mes genoux. Elle était fraîche, c'était parfait pour me rafraichir, surtout accompagnée d’une petite brise qui soulevait mes cheveux et caressait doucement mon visage.  Je remplissais mes poumons d’air et expirait bruyamment en m’étirant et en souriant.

Cet endroit était vraiment proche du paradis, je devrai peut-être venir un peu plus souvent, pour pouvoir me couper un peu du monde, et être en contact avec la nature. Puis rien que le fait de tremper les pieds dans l’eau, je trouvais ça plus que relaxant et couplé avec cet environnement c’était plus que parfait !
J’avais vraiment l’impression d’être dans un autre monde, loin de l’académie et de ses contraintes, je me sentais libre ici, libre de faire ce que je voulais, sans me soucier du regard des autres et de leurs préjugés.

Je fermais les yeux et j’écoutais le chant des oiseaux, le bruit du vent dans les arbres, vent qui devenait de plus en plus bizarre cela dit… Je fronçais les sourcils et tendait l’oreille attentivement, j’entendais des sortes de cognement contre les arbres, et mêmes… des cris ? Qui se rapprochaient de plus en plus… Soudainement, j’entendis une sorte de gros boum, une sorte de masse venait de heurter le sol éjectant de la poussière et de l’eau dans l’air.
J’eus à peine le temps d’ouvrir les yeux, que j’entendis le son d’une voix familière.

« Asura ! Yo ! P'tin ça fait une plombe ! Tu deviens quoi ? Et l'autre renard ? J'viens de ressentir le lien entre nous de la dernière fois et... »

J’écarquillai légèrement les yeux, détaillant un peu plus le personnage qui se trouvait devant moi, l’analysant, scrutant les différents traits de son visage. Il semblait différent, peut-être plus vieux ? Plus mûr ? Pourtant il restait toujours le même, celui que j’avais rencontré dans le parc en pleine nuit, qui avait réussi à m’aider à vaincre mes « démons » : Jïnn.

« Haha, pardonne mon impétuosité, ça fait juste un bail. Comment tu vas depuis le temps ? »

Il avait repris avec un ton plus sérieux, plus calme comme s’il se forçait à se canaliser. Me concernant je le regardais toujours, bouche bée étonnée de le revoir après tout ce temps. J’avais l’impression d’avoir un nouvel homme en face de moi. Je me rapprochais doucement de lui, accompagnée du bruit de l’eau. Il était accroupi à quelques mètres de moi, j’avançais lentement, puis arrivée face à lui je me mis à pincer son épaule, avant de prendre un air septique.

« Alors ce n’est pas une hallucination ? C’est vraiment toi ou en fait je suis dans ma chambre en train de dormir et je fais un rêve bizarre encore une fois ? »

Je me pinçais par la suite avant de me redresser légèrement. Non non je ne rêvais pas, il était bien là en face de moi, il était bien vivant et avait l’air toujours aussi en forme. J’en connais un qui serait bien content de le revoir, et d’ailleurs je l’étais aussi. Je m’attendais à tout sauf à tomber sur lui et franchement, sa présence ne me dérangeait pas du tout, au contraire.

« Jïnn ! Ça me fait plaisir de te revoir ! Je ne pensais pas te rencontrer à nouveau dans un tel décor, similaire à celui de notre rencontre d’ailleurs. J’ai vraiment l’impression d’avoir un homme différent devant moi ! Que deviens-tu ? Comment vas-tu ? Ah et moi ça va très bien, désolée tu avais posé la question en premier haha. »

C’était à la base une simple sortie pour pouvoir me détendre et me couper du monde, et voilà que je tombais sur mon vieil ami Jïnn. Je n’aurai jamais cru le revoir dans de telles circonstances, bien similaires à celles-de notre rencontre. Ca me rappelait des souvenirs, plutôt joyeux, et à la foi gênants en fait mais bon j’avais le temps d’y penser ! J’avais envie de profiter de sa présence, nous aurons le temps de parler de cette précédente rencontre ensemble.



*Kumiho*
Le kumiho était installé, comme à son habitude, seul dans sa grande demeure observant les moindre faits et geste d’Asura. Il avait décidé de veiller sur elle et d’avoir un œil bienveillant, depuis ce jour où il avait renoncé à prendre possession de son corps pour se battre. Ils avaient tous les deux apprit à se connaître durant de longues discussions nocturnes. Il avait pris l’habitude de pénétrer à l’intérieur des rêves d’Asura pendant son sommeil, il la surveillait et l’aidait à s’entrainer avec son pouvoir, à le maitriser et à le comprendre.

Il n’avait pas oublié le jeune homme qui l’avait aidé à changer, au contraire il pensait souvent à ce valeureux guerrier qu’il avait combattu. Il ne sentait plus vraiment sa présence depuis quelques temps et il avait fini par se dire qu’il avait surement dû quitter les lieux. Mais à sa grande surprise il refit rapidement son apparition et il reprit à nouveau contact avec lui.

« Bonjour Kumiho, ça fais longtemps pas vrai ? Avoue je t'ai manqué. »

Le Kumiho sourit, heureux de voir qu’il avait toujours son humour légendaire. Néanmoins, tout comme Asura il avait ressenti du changement chez le jeune homme, que ce soit au niveau de son énergie ou même de son physique. Il fut quelque peu étonné, mais fini par se dire que c’était tout à fait normal, un jeune homme aussi fort n’avait pas fini d’évoluer et qu’il continuerai de changer au fil des années.

« Bonjour à toi cher Jïnn, pour quelqu’un d’aussi vieux que moi qui voit les années défier comme s’il s’agissait de minutes, ça ne fait pas si longtemps que ça que nous ne nous sommes pas vu. Sans vouloir te vexer, j’ai l’impression que tu as pris un coup de vieux non ?»

Le vieux renard avait parlé d’une voix assez calme, presque las. Il était en réalité très content de pouvoir discuter à nouveau avec le jeune homme, avoir la possibilité de discuter avec lui rendrait cette journée un peu moins ennuyante pour le vieil homme.


avatar
Asura

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Message par Jïnn le Jeu 25 Mai 2017, 02:17

Il faut croire que Jïnn impressionne ou laisse sur le cul la douce Asura. On aurait dit le montre sous le lit tiens. Bon il est vrai que la rupture était assez...tranchée, si je puis le qualifier ainsi, mais il était content de la revoir. Après tout, c'était l'une des rares personnes avec qui il avait dormi à la belle étoile et partagé des tas de trucs. Elle lui avait offert un combat à pleine puissance d'ailleurs, et pas contre n'importe qui mais un esprit légendaire, et ça c'était beau.
Mis à part cela, Asura est pour Jïnn une personne en or, avec qui une amitié est une aubaine, ce qui le touchait intérieurement de la voir si bouche bée devant son retour un peu...TIMBEEEEEER !

D'ailleurs, il était toujours accroupie quand il se faisait tranquillement pincer l'épaule, il souriait, un brin gêné, ce genre de réactions devaient-être normales après tout. Visiblement, elle était aussi contente que lui de la revoir, et ça, c'était cool. Il se relevait alors, écoutant ce qu'elle avait à dire. Il opinait alors doucement, à la fin de son p'tit dialogue, se frottant l'arrière de la tête, un brin gêné, mais il se détendait au fur et à mesure, laissant un petit rire s'échapper. Il répondait alors :
"Hahahaha, comme tu le vois je suis en chair et en os. Le Jïnn, celui que t'as rencontré dans la forêt,
et qui a accessoirement demandé de manière osée à ton cher ami le renard de travailler avec toi, on a aussi partagé un repas, et on a pas mal parlé. Je ne suis pas un fantôme ! Mais sache que si je l'étais je t'aurai déjà hanté depuis longtemps haha.


Visiblement, se canaliser était trop dur face à autant de plaisirs et de joie de la revoir. Cela lui permettait de souffler, lui qui devenait trop sérieux, trop méfiant, ou du moins changé. Était-ce un rôle ? Un nouveau Jïnn ? Lui même l'ignorait, en tout cas, il allait épargner le récit à Asura, il voulait pas lui faire peur, ni la forcer à fuir. Il contentait de sourire et de continuer, un peu plus calme, mais jovial ! Il sortait du lit de la rivière, l'invitant d'un geste de la main à le suivre. Il récupérait alors un tronc d'arbre, certainement tombé à cause de la pluie et...ouais bon ok, il devait certainement être une victime de son affrontement, mais il allait lui rendre hommage à ce vieux bois. Il prenait alors le tronc et d'une découpe plus rapide qu'un battement de cils, il en avait fait un banc grossièrement sculpté. Il pouvait supporter le poids de deux personnes, mais était assez bas, c'était surtout pour poser son cul sur une surface pour parler. Il incitait Asura à s'asseoir soit en face, soit à côté de lui, peu lui importait.

Maintenant qu'on est confortablement installé...Ouais ! Le destin est un sacré farceur. J'suis content que tu ailles bien. A vrai dire je ne pensais pas te revoir en forêt haha...Une brève interruption se marquait, bizarre ? Il reprenait avec le sourireMoi bah, j'ai vécu des tas de choses, certaines plus folles que d'autres, les hauts, les bas, normal ! J'ai du partir de Tsuki un p'tit temps pour des raisons personnelles, mais je reprends du service, plus fort que jamais haha ! D'ailleurs aujourd'hui c'est mon jour de repos, c'pour ça que j'me suis permis une folie avec cette planche en fer improvisée et totalement dégeulasse, j'vais devoir revoir mes compétences en bricolages.

Il pointait du doigt le tas de ferrail qui lui servait de planche à glisser. Il avait sa main soutenant sa tête, accoudé sur son genoux, tranquillement. Il regardait dans les yeux Asura, des beaux yeux qu'il avait presque oublié. Les bons vieux souvenirs refaisaient surface, et c'était clairement pas pour lui déplaire en fait.

Il reprenait avec Kumiho, écoutant attentivement ses paroles, dans sa tête. Il avait une voix las, et Jïnn riait intérieurement. Les vieux croûtons, on les change pas, pas vrai ? Il était sure et certains que ce vieux renard des temps anciens était content. D'ailleurs, il avait aidé Asura ? Il fallait lui demander tiens, il le notait dans un coin de sa tête, qui était un putain de foutoir car il avait des tas de trucs à dire.

Le coup des minutes, tout ça, l'agent à l'agence lui avait fait la même "une vie humaine est un battement de cils dans la vie d'un arbre" et BAM ! PRENDS CA SALOPERIE DE CHÊNE A FAIRE POUSSER DES GLANDS ! ICI Y'A KUMI BRO MON GARS T'ES UN BATTEMENT DE CILS DE SON FION ! Oui pardon. Les pensées de Jïnn m'ont atteint. Reprenons. Il répondait alors à son renard préféré, d'un ton jovial, mais avec un sérieux...différent de la dernière fois, confirmant le doute du renard sur le jeune guerrier, qui avait en effet changé, c'était une certitude à présent :

Tu m'étonnes...Vivre autant d'années....ça me ferait presque penser que vivre une éternité ça a l'air d'un ennuie...J'me demande comment t'es pas devenu fou...Enfin bref. T'es perspicace, comme toujours, j'en attendais pas moins d'un esprit légendaire et mythologique. Et j'ai l'air si vieillis que ça en deux mois ? Eh beh...Faut croire que les erreurs transforment un homme.

Il s'imaginait assis, avec une coupole de saké, en face de ce type. Qu'est-ce qu'il ferait pas pour trinquer avec...P'tin, un jour il se disait qu'il fallait le sortir un instant, et picoler un coup en bouffant de la viande, ça c'est être un homme, un vrai ! Il reprenait alors, avec un sérieux plus fort qu'auparavant :

D'ailleurs...Faut qu'un jour on partage une coupe de saké ensemble. Sinon, notre lien a été coupé temporairement car j'ai perdu mon pouvoir pendant pas mal de temps, en plus d'être parti quasiment à l'autre bout du monde. Je suis donc ici pour te mettre en garde, même si t'es assez fort pour te débrouiller, mais quoi qu'il arrive, ne révèle pas ta puissance en public, même à Tsuki. Les lieux ne sont plus surs. Et...Le dis pas à Asura, j'suis sur qu'elle va tenter l'impossible ou des trucs incensés.













THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Message par Asura le Mar 06 Juin 2017, 21:22

Eh oui c’était bien le Jïnn que je connaissais qui se tenait face à moi, ce n’était pas un fantôme et encore moins un violeur tueur psychopathe d’ailleurs héhé. Bon il est vrai qu’au départ j’avais eu beaucoup de mal à le reconnaitre, j’avais l’impression que ça faisait des mois et des mois que je ne l’avais pas vu. Et que notre dernière rencontre remontait à tellement longtemps… Puis il avait l’air tellement différent de la première fois, je ne sais pas vraiment quoi, il dégage quelque chose de différent en tout cas. Même son comportement, malgré le fait qu’il faisait du snowboard en plein milieu d’une foret, ce qui en soit est totalement bizarre on va pas se le cacher. Il avait l’air un peu plus sérieux qu’avant ou du moins qu’il se forçait à l’être. Après ce n’est peut-être qu’une impression rien de plus. En tout cas nous étions tous les deux contents de nous retrouver et ça c’était le plus important pour moi.

« "Hahahaha, comme tu le vois je suis en chair et en os. Le Jïnn, celui que t'as rencontré dans la forêt,
et qui a accessoirement demandé de manière osée à ton cher ami le renard de travailler avec toi, on a aussi partagé un repas, et on a pas mal parlé. Je ne suis pas un fantôme ! Mais sache que si je l'étais je t'aurai déjà hanté depuis longtemps haha. »


Je laissais échapper un petit rire en même temps que lui. Ca c’est sûr qu’il serait déjà venu me hanter chaque nuits et surtout il aurait pu taper la discute avec Kumiho indéfiniment. Je soupirai de soulagement, j’étais réellement contente de le revoir, de voir qu’il allait bien et qu’il n’avait pas tant changé que ça finalement. Nous avions passé une très bonne soirée ensemble à boire, manger et discuter. C’était une soirée inoubliable pour moi surtout que c’était la première fois que je passais la nuit dehors et surtout en aussi bonne compagnie. On peut dire que sur le coup ça avait été gênant mais avec un peu de recul je me dis qu’au final ça avait été une bonne expérience.
Afin que nous puissions discuter, mon cher ami nous avait fabriqué un petit banc en deux temps trois mouvements. Je m’asseyais face à lui souriante et impatiente d’écouter ce qu’il avait à me raconter.

« Maintenant qu'on est confortablement installé...Ouais ! Le destin est un sacré farceur. J'suis content que tu ailles bien. A vrai dire je ne pensais pas te revoir en forêt haha... Moi bah, j'ai vécu des tas de choses, certaines plus folles que d'autres, les hauts, les bas, normal ! J'ai du partir de Tsuki un p'tit temps pour des raisons personnelles, mais je reprends du service, plus fort que jamais haha ! D'ailleurs aujourd'hui c'est mon jour de repos, c'pour ça que j'me suis permis une folie avec cette planche en fer improvisée et totalement dégeulasse, j'vais devoir revoir mes compétences en bricolages. »

Je regardai un instant sa « planche » avant de me retourner vers lui l’air dubitative. Il est vrai que le hasard fait bien les choses, nous nous revoyons à nouveau dans un décor similaire au précédent et c’était assez ironique. Ce qui m’avait frappé c’est qu’il avait dit avoir quitté Tsuki un certain temps, qu’il y avait eu des hauts et des bas. Ca me rappelait vraiment le soir de notre rencontre, cette fois là il se sentait déprimé et j’avais voulu l’aider, lui remonter le moral… Je souriais doucement à repensant encore une fois à ces moments passés ensemble.

« Tu n’imagines pas à quel point je suis contente de te voir. A vrai dire je m’inquiétais un peu de savoir ce que tu devenais, si tu continuais à t’entrainer aussi dur, si tu étais toujours le même qu’avant, et surtout si tu allais bien. Je suis rassurée de voir que tu es toujours en aussi bonne forme qu’avant en tout cas. »

Je laissais échapper un petit rire nerveux, en repensant à nos conversations nocturnes et surtout au combat. Ce combat qui avait changé ma vision des choses, sur mon pouvoir, sur le renard et sur moi-même. Je lui serai éternellement reconnaissante pour tout ce qu’il a fait pour moi.

« Tu sais, peut-être que je me trompe, mais j’ai l’impression que tu es différent d’avant, je ressens quelque chose de différent chez toi. Je sais que tu es toujours le Jïnn que je connais, mais en même temps lorsque tu es apparu devant moi j’ai eu du mal à te reconnaitre haha… Puis quand j’ai vu que c’était toi j’étais tellement contente que je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à la nuit que nous avons passé ensemble j’ai vraiment de très bon souvenirs avec toi. »

Je me sentais un peu nerveuse face à lui, je ne savais pas vraiment pourquoi. Pourtant c’était quelqu’un avec qui j’avais passé des moments de détente autour d’un repas et de jeux, mais je ressentais tout de même un peu d’anxiété face à lui.

« D’ailleurs… désolée si ça te semble un peu trop direct, mais j’espère que tu tes problèmes sont réglés désormais… Par rapport à tout ce que tu m’avais raconté. Je sais ce n’est peut-être pas le bon moment d’en parler, sachant que nous venons tout juste de nous retrouver et que nous devrions parler de choses heureuses. »

Je lui souriais un peu crispée, l’excitation de le revoir mêlée à l’inquiétude de savoir si il allait « réellement » bien se bousculaient dans ma tête. Je ne voulais pas gâcher l’ambiance, loin de là, je voulais juste être rassurée, et me dire qu’il avait peut-être atteint certains de ses objectifs.



*Kumiho*
Le Kumiho regardait le jeune homme avec curiosité, impatient d’entendre les récits de ses récentes aventures. Le jeune garçon semblait changé, sérieux et mature à la fois, ce n’étais plus le jeune guerrier téméraire et un peu fou qu’il avait connu. Non il était devenu beaucoup plus calme, il avait apprit à canaliser ses émotions, il était devenu un homme sage. Il était plutôt fier de lui, fier de ce qu’il était devenu, certes il n’y était probablement pas pour grand-chose, mais il était quand même fier d’avoir devant lui un jeune homme fort et humble à la fois. Quelque chose qui se faisait rare de nos jours.

«Tu m'étonnes...Vivre autant d'années....ça me ferait presque penser que vivre une éternité ça a l'air d'un ennuie...J'me demande comment t'es pas devenu fou...Enfin bref. T'es perspicace, comme toujours, j'en attendais pas moins d'un esprit légendaire et mythologique. Et j'ai l'air si vieillis que ça en deux mois ? Eh beh...Faut croire que les erreurs transforment un homme. »

Le vieux renard sourit légèrement, repensant à sa propre vie qui fut pleine de hauts et de bas, de défaites et de victoires. Il avait beaucoup de respect pour ce jeune homme qui faisait preuve de courage, qui avait réussi à se relever malgré les épreuves. En réalité il avait l’impression de voir son propre reflet quand il regardait le jeune garçon. Cependant, quelque chose l’intriguait chez lui il semblait perturbé, il sentait que quelque chose clochait, et il se doutait bien que le jeune Jïnn avait quelques explications à lui donner.

« D'ailleurs...Faut qu'un jour on partage une coupe de saké ensemble. Sinon, notre lien a été coupé temporairement car j'ai perdu mon pouvoir pendant pas mal de temps, en plus d'être parti quasiment à l'autre bout du monde. Je suis donc ici pour te mettre en garde, même si t'es assez fort pour te débrouiller, mais quoi qu'il arrive, ne révèle pas ta puissance en public, même à Tsuki. Les lieux ne sont plus surs. Et...Le dis pas à Asura, j'suis sur qu'elle va tenter l'impossible ou des trucs incensés. »


Le vieil homme fronça les sourcils, un peu surpris par cet avertissement. Intrigué de savoir ce qu’il avait bien pu se passer pour qu’il se montre si méfiant à l’égard de cette académie. Qu’avait-il fait de si grave pour qu’on lui retire la possibilité d’utiliser son pouvoir. Tant de questions qui méritent réponses.

« J'accepte avec plaisir cette invitation et je te confirme que vivre toute une éternité c’est très long mais on fini par s’y faire, ça n’a pas été très difficile pour moi étant donné que mon esprit réside dans une broche. Je change de propriétaire à chaque nouvelle génération. Etant donné que chaque personne a une vie différente on peut dire qu’à chaque fois je vis une nouvelle expérience, plus ou moins intéressante en fonction de mon hôte. Et pour être franc j’ai l’impression que tu as quelques peu changé oui, dans le fond tu restes toujours toi-même mais on va dire que les épreuves t’ont aidé à murir. »

Le renard marqua une pause, se remémorant leur combat, il soupira doucement avant de poursuivre.

« Dis moi, je suis assez curieux de savoir ce qu’on a bien pu te faire subir dans cette académie pour que ce changement se fasse si rapidement chez toi. Je dois avouer que je te pensais mort lorsque le contact a été coupé, je n’ai pas voulu alarmer Asura mais je pense qu’elle a dû le sentir elle aussi. Tu sais, je ne suis pas dupe, je vis depuis très longtemps et je sais très bien que ce lieu n’est pas aussi beau et pur qu’il n’y parait. Ce lieu cache énormément de mystères et je ne cache pas le fait que je suis très curieux. Cependant je tiens un minimum à ma pauvre existence, donc je préfère rester discret, tant que je suis ici je ne risque rien dans tous les cas. Par ailleurs, j’aimerai tout de même savoir ce que tu as découvert ? Que cache donc cette fameuse académie mon cher Jïnn ? J’aimerai entendre ton avis la dessus. »

Le Kumiho parla d’une voix calme comme il l’avait fait au tout départ. Il ne souhaitait pas se mêler des affaires des mortels, cependant l’avis du jeune homme l’intéressait. Il voulait connaitre ses propres expériences et ce qu’il avait découvert. Tout cela n’était qu’un divertissement pour lui bien qu’il porte un certain intérêt à ce cher Jïnn qui avait l’air d’avoir vécu une multitude de péripéties depuis son arrivée ici.


avatar
Asura

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Message par Jïnn le Lun 26 Juin 2017, 19:34

Finalement, tout le contexte était bien placé et défini. Il repensait à tous les bons moments qu'il avait vécu avec elle. Cette Asura....C'était une chic fille. Petite sœur ou crush...Qui sait ? Quoi qu'il en soit, il se concentrait sur l'instant présent et se contentait de légèrement sourire à Asura. D'ailleurs, cette dualité entre sa bonne humeur envers elle et son sérieux au niveau du Kumiho pouvait certainement le rendre un peu lent pour répondre. Il craignait qu'Asura le remarque trop vite et que le vieux renard soit forcé de cracher le morceau.


« Tu n’imagines pas à quel point je suis contente de te voir. A vrai dire je m’inquiétais un peu de savoir ce que tu devenais, si tu continuais à t’entrainer aussi dur, si tu étais toujours le même qu’avant, et surtout si tu allais bien. Je suis rassurée de voir que tu es toujours en aussi bonne forme qu’avant en tout cas. »

C'était très intentionné. Il était ravi de voir qu'elle était toujours la même, une gentille personne qui allait suivre son petit bout de chemin sur la longue route qu'on appelle la vie. Evidemment, il opinait car il continuait toujours de s'entraîner. Stagner est synonyme de régression. Donc forcément il fera tout pour aller "beyond".

« Tu sais, peut-être que je me trompe, mais j’ai l’impression que tu es différent d’avant, je ressens quelque chose de différent chez toi. Je sais que tu es toujours le Jïnn que je connais, mais en même temps lorsque tu es apparu devant moi j’ai eu du mal à te reconnaitre haha… Puis quand j’ai vu que c’était toi j’étais tellement contente que je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à la nuit que nous avons passé ensemble j’ai vraiment de très bon souvenirs avec toi. »

Elle avait l'air anxieuse....Et je le remarquait bien. Par contre remplaçons le contexte. Le "Repenser à la nuit que nous avons passé ensemble" j'vous jure y'a rien eu de sexuel ! Sur la tête d'Asura il s'est rien passé ! (Pour mon plus grand malheur, qui sait ? héhé). J'ai l'air si changé que ça ? Surement...J'avoue moins faire l'idiot ou le con ces derniers temps...En même temps la paranoïa me prends....Qui sait....Les ennemies sont partout. Même si je ne les ai pas encore trouvé.

« D’ailleurs… désolée si ça te semble un peu trop direct, mais j’espère que tu tes problèmes sont réglés désormais… Par rapport à tout ce que tu m’avais raconté. Je sais ce n’est peut-être pas le bon moment d’en parler, sachant que nous venons tout juste de nous retrouver et que nous devrions parler de choses heureuses. »

Je lui disais un "non" avec ma main droite pour appuyer une future réponse. Après tout, elle s’inquiète pour moi, ce serait égoïste de ne pas répondre à sa question. Puis elle a une bonne mémoire, elle n'a pas oublié. Décidément, c'est une bonne jeune femme. Ce genre de petite attention....ça me rappelle Kazu' tiens....Même si elle était un peu plus sauvage en quelque sorte. Je répondais alors avec le sourire, je ne voulais pas qu'elle sache :

Comme dirait Cédric Villani un grand mathématicien encore vivant....Une solution à un problème et le brouillard s'étend sur trois autres voies. Je t'épargne la réponse haha, en vrai...J'ai pu régler la majorité. Sinon tu ne me verrais pas ici à faire l'idiot, pour changer tiens. En tout cas, je suis heureux de voir que tu es toujours aussi agréable et attentionnée. J'avoue que j'ai beau faire des explosions ou des trucs impensable, la plus forte ici c'est toi haha. Je le pense vraiment en plus ! Donc sois pas si modeste haha.

A l'aide de mon aura je m'approchais en restant assis vers Asura. Je "lévitais" un peu. J'posais ma main droite sur son haut du crâne. C'était ma façon de lui faire une caresse amicale ou un câlin. Être tactile, c'était plus vraiment ça...M'enfin,
j'espère que ça masque mon air un peu taciturne ou mélancolique, ou peu importe le mot pour dire que je suis tourmenté.
Je reprenais d'une voix plus calme :


Tu m'as manqué n'empêche ! Qu'est-ce que tu deviens depuis le temps ? Tout se passe bien avec le Kumiho ? Il est pas méchant j'espère, sinon j'vais le voir et j'lui tire les oreilles ! héhéhéhé. Non je rigole évidemment.
J'ai pas mal repensé à notre soirée moi aussi. On s'est payé des bonnes tranches ! Puis, si j'peux te faire une révélation, t'es l'une des meilleures rencontres que j'ai fait à Tsuki. Dame Asura, je vous décerne la médaille de la meilleure rencontre 2017 !


Evidemment, j’exagérais mes gestes corporelles, et je riais doucement. Autant cacher le tout derrière du fun et de l'humour, sauf si elle a un excellent instinct. Mai bon j'y croyais. Je retirais ma main de sa tête, et je la regardais dans les yeux en me redressant de manière bien droite. Faut savoir se tenir ! Continuons vers le renard tiens.


Partie avec le renard :

Mon avertissement a fait mouche. Je vois que j'ai capté son attention à 100%, du moins, je crois. Je suppose que j'allais me faire bombarder de réponses. Quoi qu'il en soit, qu'est-ce qu'il pouvait bien me demander en premier ? J'avoue que j'arrive un peu comme un cheveux sur la soupe.


« J'accepte avec plaisir cette invitation et je te confirme que vivre toute une éternité c’est très long mais on fini par s’y faire, ça n’a pas été très difficile pour moi étant donné que mon esprit réside dans une broche. Je change de propriétaire à chaque nouvelle génération. Etant donné que chaque personne a une vie différente on peut dire qu’à chaque fois je vis une nouvelle expérience, plus ou moins intéressante en fonction de mon hôte. Et pour être franc j’ai l’impression que tu as quelques peu changé oui, dans le fond tu restes toujours toi-même mais on va dire que les épreuves t’ont aidé à murir. »

Invitation : Check. J'ai un date avec un renard légendaire, c'est pas beau ça ? Eh beh...C'était facile en vrai damn. Sinon ouais, l'éternité c'est chiant. Même s'il regarde "la télé" toute sa vie quoi. Oui, je compare le porteur à une télé, me jugez pas. Par contre ce vieux renard il m'a cramé direct...C'est violent...Bon bah je suppose que j'suis pas encore assez doué pour me foutre un masque sur la gueule et cacher ce que je ressens. Un point pour lui. N'empêche sa dégaine...ça me rappelle ce combat...et il était cool, je crois que c'est la première fois que j'étais à pleine pleine pleeeeeeeeine puissance.

« Dis moi, je suis assez curieux de savoir ce qu’on a bien pu te faire subir dans cette académie pour que ce changement se fasse si rapidement chez toi. Je dois avouer que je te pensais mort lorsque le contact a été coupé, je n’ai pas voulu alarmer Asura mais je pense qu’elle a dû le sentir elle aussi. Tu sais, je ne suis pas dupe, je vis depuis très longtemps et je sais très bien que ce lieu n’est pas aussi beau et pur qu’il n’y parait. Ce lieu cache énormément de mystères et je ne cache pas le fait que je suis très curieux. Cependant je tiens un minimum à ma pauvre existence, donc je préfère rester discret, tant que je suis ici je ne risque rien dans tous les cas. Par ailleurs, j’aimerai tout de même savoir ce que tu as découvert ? Que cache donc cette fameuse académie mon cher Jïnn ? J’aimerai entendre ton avis la dessus. »

Je prenais un instant pour réfléchir...Je me caressais le menton d'une main, le regard vers le sol. Une fois mon "plan" de parole mis en place, je relevais la tête pour le regarder dans les yeux. Je m'installais confortablement, car ça va être long.
J'espère que ce dialogue n'influencera pas ma réactivité vers Asura, car c'était dur de parler à deux personnes à la fois sans déconner.


C'est assez simple...Avec un ami qui est beaucoup plus fort que moi, nous nous sommes battu. Hélas,
la forêt n'a pas supporté le choc. Utiliser son pouvoir en dehors de Tsuki est interdit, et nous avons violé cette règle en connaissances de cause. De ce fait, deux organisations nous ont trouvé. Déviance, les méchants de l'histoire pour faire court. Ils ont déjà attaqué Tsuki il y a deux ans je crois, et se servent des élèves comme cobayes....C'est à cause d'eux que j'ai perdu mon pouvoir en plus de voir mes entrailles et mes os pour la première fois. J'te cache pas que les jours et les semaines qui ont suivi étaient assez horrible. Ensuite pendant ma convalescence, l'agence, les gens "gentils" je suppose de l'histoire, sont venu me chercher. J'ai fini dans une salle blanche avec un agent qui m'a un peu brisé psychologiquement.
J'me demande comment je fais pour t'en parler comme ça...Surement une nonchalance naturelle. Quoi qu'il en soit, j'ai été confronté à mes anciens démons car j'ai été enivré par ma puissance nouvelle et débordante. C'est pour ça que si un jour Asura est dans le mal....Je ne vais pas te dire de la laisser se débrouiller, mais voilà, je veux que tu gardes à l'esprit que dehors, ils n'attendent qu'un faux pas pour te voler ton énergie voir te tuer. C'est pour ça que depuis récemment, j'essaie de trouver des taupes, des passages secrets...ou des auras pas très familières, mais ils arrivent à masquer leurs énergies par je ne sais quel moyen. De plus, ils ont aussi une technologie qui peut supprimer les pouvoirs je pense. Je ressentais à peine mon aura revenir qu'elle a été balayé par des fléchettes qu'on m'a tiré dans la nuque.


J'avais beaucoup parlé et je lui laissais le temps de tout intégrer. J'ai pu zapper des détails, donc je restais à l'écoute, le tout avec un air sérieux.






THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Message par Asura le Ven 30 Juin 2017, 00:34

J’étais passée en quelques secondes de la joie à l’anxiété et à l’inquiétude. Ces retrouvailles me rendaient heureuse ça c’est clair et net mais je ne sais pas j’avais un mauvais pressentiment, mêlé à quelques doutes, je voulais être rassurée et me dire que tout allait bien au final. C’est vrai j’avais cette fâcheuse habitude de m’inquiéter rapidement voir même pour un rien mais c’était plus fort que moi, quand on tien à quelqu’un on s’inquiète toujours un peu non ? D’autant plus si cette personne disparait du jour au lendemain, que tu ne ressens plus sa présence, son énergie autour de toi. On aurait presque dit que cette personne avait disparue sans laisser de traces, comme si elle n’avait jamais existée.  

Je me mordillais la lèvre nerveusement attendant une réponse de sa part d’autant plus que j’avais l’impression que l’information avait du mal à remonter jusqu’au cerveau, il semblait ailleurs ? Non pas vraiment mais j’avais l’impression qu’il avait du mal à suivre. Après un petit moment il fini par me faire un « non » avec sa main, avant de me sourire doucement. 

« Comme dirait Cédric Villani un grand mathématicien encore vivant....Une solution à un problème et le brouillard s'étend sur trois autres voies. Je t'épargne la réponse haha, en vrai...J'ai pu régler la majorité. Sinon tu ne me verrais pas ici à faire l'idiot, pour changer tiens. En tout cas, je suis heureux de voir que tu es toujours aussi agréable et attentionnée. J'avoue que j'ai beau faire des explosions ou des trucs impensable, la plus forte ici c'est toi haha. Je le pense vraiment en plus ! Donc sois pas si modeste haha. »

Une solution à un problème et le brouillard s’étend sur trois autres voies… Mouais, là c’était mon cerveau qui était dans le brouillard à cause de cette citation dont je ne comprends pas le sens. Va savoir mon esprit est peut-être trop dispersé pour pouvoir réfléchir, bon après ça parlait de maths donc forcément dès qu’il s’agit de cette stupide matière mon cerveau préfère prendre la poudre d’escampette. 

Et la réponse à ma question… MOUAIS, j’avais eu plus complet comme réponse lorsque nous faisons cet espèce de jeu de questions-réponses. D’ailleurs à cause de tous ces jeux j’avais du lui faire un massage… j’étais bien téméraire ce jour là pour pouvoir oser faire ça quand même je ne me souviens même pas de ce qui m’étais passé par la tête. Sûrement l’alcool, l’excitation du combat ou ce genre de trucs… C’était gênant en vrai. Enfin BREF, oubliez ce que vous venez de lire. A qui je parle ? Personne voyons on va dire que je me parle à moi-même ce qui en soit est encore plus bizarre. 

Bon, mon cher Jïnn tu essayes de me passer de la pommade,  en me disant que je suis forte alors que nous savons tous les deux que tu es 10 fois plus fort que moi. Regardes-toi tu n’as même pas besoin de marcher tu viens de léviter jusqu’à moi comme si c’était normal. Tu as posé ta main sur le haut de mon crâne comme pour me rassurer, mais me rassurer de quoi ? Va savoir, continuons à analyser la situation. 

« Tu m'as manqué n'empêche ! Qu'est-ce que tu deviens depuis le temps ? Tout se passe bien avec le Kumiho ? Il estpas méchant j'espère, sinon j'vais le voir et j'lui tire les oreilles ! héhéhéhé. Non je rigole évidemment. J'ai pas mal repensé à notre soirée moi aussi. On s'est payé des bonnes tranches ! Puis, si j'peux te faire une révélation, t'es l'une des meilleures rencontres que j'ai fait à Tsuki. Dame Asura, je vous décerne la médaille de la meilleure rencontre 2017 ! »

Hm-hm, tu serai pas en train d’essayer de changer de sujet là ? Je le regardai d’un air dubitatif, un sourcil relevé pendant qu’il me répondait. En vrai j’essayais de cacher un sourire parce que j’étais quand même contente d’avoir tous ses compliments et de voir que je lui avais manqué même un tout petit peu. Il s’inquiétait aussi de ma relation avec le renard,  j’imagine qu’il voulait savoir si au final il avait décidé de m’aider et s’il me répondait également quand je lui parlais. Mouais mouais, crois pas que je vais te laisser t’en tirer si facilement. Bon même si j’aime bien le fait d’avoir gagné « la médaille » de la meilleure rencontre 2017 c’est très flatteur je dois l’avouer… Mais il ne va pas s’en tirer comme ça ! 

Je le regardai dans les yeux à mon tour, plongeant mon regard dans le sien, l’air déterminée à savoir la vérité. Je ne suis pas dupe, et encore moins aveugle, certes il a toujours son petit côté « fou-fou » mais je vois bien qu’il y a autre chose.  Il sur jouait son propre personnage ça se voyait, mais pour qu’elle raison… va savoir. Je posais ma main doucement sur sa joue en souriant avant de la pincer et la tirailler avec le bout de mes doigts.

« Ecoutes, pour être sincère j’ai rien compris à ta citation trop bizarre à propos du brouillard, je sais pas c’est qui ce Cédric Jesaispasquoi, ce qu’il fait dans la vie ou ce qu’il a mangé à midi. Il est vrai que si tu n’avais pas réglé la majorité de tes soucis, tu ne serais pas là à trainer dans une forêt que tu avais complètement détruite ça c’est sûr.  Cependant je vois bien que tu me caches quelque chose. Je ressens que quelque chose cloche, je ne sais pas si c’est dû à mon pouvoir à cause de cet espèce d’instinct « animal » mais je ressens quelque chose de bizarre. »

J’avais parlé d’une voix calme et douce, je n’étais pas là pour lui faire la morale, je voulais comprendre mais en même temps… Quelque chose me disait que je n’avais pas besoin d’être mise au courant de quoi que ce soit. Je relâchais doucement sa joue avant de poser ma main sur le haut de son crâne pour pouvoir ébouriffer ses cheveux, comme je le ferai avec un gamin.

« Je suppose que si tu ne veux pas en parler, c’est que tu as tes raisons, et je ne vais pas te forcer à me dire la vérité. L’important pour moi c’est que tu sois en un seul morceau, le fait que tu sois en vie malgré toutes les choses que tu as dû traverser c’est déjà top. Le fait que tu aies toujours cette joie de vivre et toute cette motivation me montre qu’au fond, tu n’as pas changé tant que ça et que tu es toujours le même Jïnn que j’ai rencontré ce soir-là. Un gars sympa et drôle avec qui j’ai passé de très bons moments. »

Je souriais sincèrement cette fois-ci, je voyais bien que quelque chose le perturbait, mais si il n’était pas prêt à en parler, autant respecter sa décision et lui laisser un peu de temps. D’ailleurs il n’avait aucune obligation de me parler de ses problèmes ni même du pourquoi il a disparu d’un coup comme ça. Je n’étais rien pour lui ni sa mère ni son père ou quelqu’un de particulièrement proche, j’étais juste la fille bizarre qu’il avait rencontré dans le parc.

« Pour répondre à ta question, je ne deviens pas grand-chose depuis la dernière fois, je m’entraîne de temps en temps avec le renard, j’essaye de suivre ses conseils aussi afin de pouvoir m’améliorer. Malheureusement le chemin est long et fatiguant, j’aimerai pouvoir maîtriser mon pouvoir aussi bien que tu maîtrises le tiens mais je dois dire que c’est plus difficile que je ne le pensais. Je reste quand même motivée, parce qu’en fait je dois  t’avouer que tu m’as beaucoup inspiré ! Je pense que si je ne t’avais pas rencontré ce soir là j’aurai laissé les choses comme elles étaient sans chercher à comprendre et sans chercher à résoudre mes problèmes.  Le souvenir de cette soirée que nous avons passé ensemble est devenu un souvenir  très important pour moi et je considère que ta présence dans ma vie a été vraiment bénéfique. »

Je souriais chaleureusement après cet élan de sincérité. Venant de moi c’était assez étonnant, je n’avais pas vraiment l’habitude de parler comme ça, mais je suppose que moi aussi, j’ai quelques peu changé ces derniers mois.
 
*Kumiho*
Le vieil homme détaillait le jeune Jïnn du regard, attendant une réaction de sa part. Peut-être que le jeune homme avait été surprit de sa vivacité d’esprit et qu’il ne s’attendait pas à ce que le vieux renard comprenne les choses aussi rapidement. Il avait prit un instant pour réfléchir, sûrement à ce qu’il allait dire, il est vrai que le Kumiho avait été très direct et n’avait pas tourné autour de pot. Il savait très bien que quelque chose était arrivé au jeune homme et qu’il avait sûrement vécu de nombreuses expériences. Expériences qui lui on fait découvrir tout un tas de choses, peut-être même des choses qu’il n’aurait jamais du découvrir au final. 

Après un instant d’intense réflexion, Jïnn releva la tête, regardant le vieil homme dans les yeux comme pour attirer son attention, ou comme si ce qu’il allait dire pouvait avoir un énorme impact sur l’académie.

«C'est assez simple...Avec un ami qui est beaucoup plus fort que moi, nous nous sommes battu. Hélas,
la forêt n'a pas supporté le choc. Utiliser son pouvoir en dehors de Tsuki est interdit, et nous avons violé cette règle en connaissances de cause. De ce fait, deux organisations nous ont trouvé. Déviance, les méchants de l'histoire pour faire court. Ils ont déjà attaqué Tsuki il y a deux ans je crois, et se servent des élèves comme cobayes....C'est à cause d'eux que j'ai perdu mon pouvoir en plus de voir mes entrailles et mes os pour la première fois. J'te cache pas que les jours et les semaines qui ont suivi étaient assez horrible. Ensuite pendant ma convalescence, l'agence, les gens "gentils" je suppose de l'histoire, sont venu me chercher. J'ai fini dans une salle blanche avec un agent qui m'a un peu brisé psychologiquement.»

Le vieux renard regardait le jeune homme, d’un air calme et humble il l’écoutait silencieusement en faisant attention à chaque mot, chaque syllabe qu’il prononçait. Par moments il se contentait d’acquiescer doucement tout en prenant un petit air surpris. 

« J'me demande comment je fais pour t'en parler comme ça...Surement une nonchalance naturelle. Quoi qu'il en soit, j'ai été confronté à mes anciens démons car j'ai été enivré par ma puissance nouvelle et débordante. C'est pour ça que si un jour Asura est dans le mal....Je ne vais pas te dire de la laisser se débrouiller, mais voilà, je veux que tu gardes à l'esprit que dehors, ils n'attendent qu'un faux pas pour te voler ton énergie voir te tuer. C'est pour ça que depuis récemment, j'essaie de trouver des taupes, des passages secrets...ou des auras pas très familières, mais ils arrivent à masquer leurs énergies par je ne sais quel moyen. De plus, ils ont aussi une technologie qui peut supprimer les pouvoirs je pense. Je ressentais à peine mon aura revenir qu'elle a été balayé par des fléchettes qu'on m'a tiré dans la nuque. »

Le vieil homme se contenta d'acquiescer, il avait comprit ce que le jeune homme avait vécu et ne pouvait que montrer son empathie envers lui. Le Kumiho, sous sa forme de renard désormais, rejoignît le jeune Jïnn et s'assit tranquillement à côté de lui, comme il l'aurait fait avec un vieil ami. Il enveloppait le jeune guerrier de son énergie et de sa chaleur avant de reprendre la parole.

« Mon cher enfant, ce que tu as vécu, aurait dû fortifier ton esprit et ton corps. Très peu de personnes sont combatif et fort lorsque l'on parle du mental, on a peu avoir une force physique supérieure ou équivalente à celle de 1001 guerriers, si on ne possède pas un mental de fer et une motivation sans failles on ne peut pas atteindre ses objectifs.»

Le renard avait parlé d'une voix calme et détendue, il comprenait la détresse du jeune homme face à tous ces événements intrigants et douloureux. Il avait envie de l'aider mais malheureusement ce combat n'était pas le sien. Il avait d'autres objectifs et n'avait pas envie de se mêler des affaires des mortels. Il savait bien que si jamais il devait s'en mêler, cela rendrait les choses encore plus difficiles qu'elles ne le sont déjà.

« Tu ne dois pas te laisser abattre par ce genre d'événements, saches-le. Me concernant, je ne me préoccupe que de Mon hôte, je ne crains rien tant que je suis ici et même si je devais sortir de ce corps, je ne mourrai pas. Je te rappelle que je suis un esprit, un esprit qui était autrefois sellé dans une broche. De plus je "vis" depuis bien des années donc tu dois te douter que c'est très difficile de se débarrasser de moi. Tu devrai plus te préoccuper de toi, que de moi, d'ailleurs : As-tu prévu de faire quelque chose suite à tout ca ? Ou tu préfères agir dans l'ombre et rester discret. »

Le vieux renard restait quand même curieux, et voulait avoir des détails sur toute cette situation qui a réussi à ébranler son cher Jïnn, lui qui semblait si fort et si confiant lors de leur dernière rencontre. Il était quand même intrigué par tout ca, il se disait que l'équilibre psychologique de l'être humain était vraiment fragile en réalité. Lui qui avait vécu des années ne comprenait pas vraiment comment la torture  pouvait détruire un homme de cette façon. Cependant il avait quand même confiance en ce bon vieux Jïnn, il savait bien qu'il allait remonter la pente et repartir plus motivé que jamais.


avatar
Asura

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Message par Jïnn le Sam 08 Juil 2017, 19:06

Aïe Aïe Aïe Aïe Aïe ! Putain elle était pas conne ? Vous êtes sur que c'est émeraude ça ? On a mentit sur la marchandise ! Bon ok, Jïnn il était cramé et totalement en mode j'te suce la queue si fort que ton gland il va se décrocher. Enfin plutôt le clito car Asura est une femme et....Roh ta gueule. Retourne écrire ton script saloperie de joueur. Oui bah hein Jïnn, te plains pas sinon on retourne à une narration en "je !". PD va.

On relèvera pas le fait qu'Asura ne connait pas LE mathématicien français par excellence. Putain ça a du aller prendre une filière de lâche genre L. C'est moche ! En plus elle est flattée ! Cède du côté obscur du bullshit et des esquives ! Enfin bref, faut avorter le plan ! C'est la merde mon colonel, elle mord pas du tout !

« Ecoutes, pour être sincère j’ai rien compris à ta citation trop bizarre à propos du brouillard, je sais pas c’est qui ce Cédric Jesaispasquoi, ce qu’il fait dans la vie ou ce qu’il a mangé à midi. Il est vrai que si tu n’avais pas réglé la majorité de tes soucis, tu ne serais pas là à trainer dans une forêt que tu avais complètement détruite ça c’est sûr.  Cependant je vois bien que tu me caches quelque chose. Je ressens que quelque chose cloche, je ne sais pas si c’est dû à mon pouvoir à cause de cet espèce d’instinct « animal » mais je ressens quelque chose de bizarre. »

Le truc bizarre ? Bah en fait y'avait une mouche pas loin, c'est surement ça et....Ouais bon ok...Elle avait juste sur toute la ligne. Par contre, on note qu'elle est pas branché sciences ! Au moins elle l'a pas pris si mal que ça. Après tout sa voix était douce, ça donnait presque envie de faire un hug tiens. En plus y'a une main sur sa joue qui s'amusait à le pincer et le tirailler et il se fait patpat en retour ! Oh ! Copycat  ! Retourne te trouver une personnalité ! Il gonflait les joues, l'air de dire "Ah ouais ? Carrément ?". C'était plus une image de gosse qu'autre chose pour le coup. En plus ça fait mal...

« Je suppose que si tu ne veux pas en parler, c’est que tu as tes raisons, et je ne vais pas te forcer à me dire la vérité. L’important pour moi c’est que tu sois en un seul morceau, le fait que tu sois en vie malgré toutes les choses que tu as dû traverser c’est déjà top. Le fait que tu aies toujours cette joie de vivre et toute cette motivation me montre qu’au fond, tu n’as pas changé tant que ça et que tu es toujours le même Jïnn que j’ai rencontré ce soir-là. Un gars sympa et drôle avec qui j’ai passé de très bons moments. »


Bah bravo captain obvious ! Maintenant il se frotte la joue le pauvre Jïnn. Tu vas voir il va t'faire pareil sur les tétons et....STOP ! C'est pas autorisé ! Et en plus ça serait la friendzone, c'est la pire malédiction ça. Par contre, ça sentait presque la déclaration d'amour ça ! Damn, on le saurait à la prochaine réplique ! Il se grattait la tempe et révélait indirectement sa cicatrice plus prononcée qu'avant. Puis, en même temps, vu les cassos dans l'académie...Faut bien avoir un peu de joie de vivre car y'a des baffes qui se perdent !
Quoi qu'il en soit, le sourire de la dame le forçait à élargir son sourire légèrement timidement. Finalement, elle était forte, et faut pas croire que c'est la puissance qui fait la force. Hein !

« Pour répondre à ta question, je ne deviens pas grand-chose depuis la dernière fois, je m’entraîne de temps en temps avec le renard, j’essaye de suivre ses conseils aussi afin de pouvoir m’améliorer. Malheureusement le chemin est long et fatiguant, j’aimerai pouvoir maîtriser mon pouvoir aussi bien que tu maîtrises le tiens mais je dois dire que c’est plus difficile que je ne le pensais. Je reste quand même motivée, parce qu’en fait je dois  t’avouer que tu m’as beaucoup inspiré ! Je pense que si je ne t’avais pas rencontré ce soir là j’aurai laissé les choses comme elles étaient sans chercher à comprendre et sans chercher à résoudre mes problèmes.  Le souvenir de cette soirée que nous avons passé ensemble est devenu un souvenir  très important pour moi et je considère que ta présence dans ma vie a été vraiment bénéfique. »

Il opinait avec un léger sourire franc. Il était satisfait finalement. Sa mission était donc accomplit, le reste était entre les mains de la dame. Personne de plus à aider : Check. Puis..Avec les nouvelles circonstances, trouver du temps pour les potes c'était chaud. On va s'enfoncer dans le cliché du sportif associable. Il venait à rire légèrement et à rebondir sur ce qu'Asura venait de dire, voulant palier tout ça avec un peu d'humour :

-Hahahaha ! Un peu plus et tu me dis je t'aime, on se marrie et on fait des gosses c'est ça ? Non j'déconne. M'enfin, c'était surement un peu con de ma part de tenter d'te souffler dans les yeux de la poudre de perlimpinpin. Enfin quoi qu'il en soit, je suis très content pour toi. Je vois que j'ai accomplit mon rôle à merveilles.

Il sortait de son sac une bouteille d'eau et son bandeau. Mettant d'abord le tissu autour de son front, face blanche cette fois. Il buvait ensuite un petit coup avant de soupirer d'aise. Cela faisait un bien fou. Il la tendait en sa direction pour lui proposer. Elle n'avait qu'à la saisir ou non. Pendant ce temps il continuait, n'ignorant pas ce qu'elle avait dit précédemment  :

-Après pour le reste...Je te le dirais quand tu seras prête. Je ne veux simplement pas te voir en danger ou risquer des choses folles. J'ai déjà perdu quelqu'un pour ça, et je compte pas te perdre toi. Ah....ça sonne presque comme une déclaration ça aussi ! Enfin bref, j'veux pas te dire des choses qui feront que tu seras la personne qui en saura trop tu vois. Surtout vu le jolie renard que tu abrites. Tu me comprends ? J'pensais que ça allait t'énerver donc...j'ai préféré ne rien te dire pour être tout à fait honnête.

Il n'ajoutait rien de plus. En fait, il pensait que cela fermerait la discussion, et ça le ferait bien chier. Néanmoins il avait confiance en elle, surtout pour ce genre de choses...du moins, il l'espérait grandement. C'est aussi pour ça qu'un certain sérieux mélangé à du fun constant pourrait aussi moins bien passer qu'une vrai réaction ultra sérieuse. Son regard n'avait pas quitté celui d'Asura. Il touchait son bracelet à son poignet gauche au passage, comme pour se rassurer, ou repenser à certaines personnes. Qui sait ?

Partie pour le renard :

Il se grattait la tempe d'un air un peu surpris. Le renard avait l'air affecté par tout ça ? Et bien...On en apprend tout les jours dis donc. Surtout que c'était une sorte de câlin. Il en demandait pas tant, lui qui se trouvait un peu classe, c'était raté. M'enfin, ça l'empêchait pas d'être intérieurement satisfait par ce geste. Par contre on voyait son air un peu mal à l'aise et gêné.

« Mon cher enfant, ce que tu as vécu, aurait dû fortifier ton esprit et ton corps. Très peu de personnes sont combatif et fort lorsque l'on parle du mental, on a peu avoir une force physique supérieure ou équivalente à celle de 1001 guerriers, si on ne possède pas un mental de fer et une motivation sans failles on ne peut pas atteindre ses objectifs.»


Wowowowow, calmos maître splinter. Tu vas vite te détendre. S'il était dépressif et pas prêt à défoncer des gueules ça se saurait. Il faisait juste de l'humour Didier ! Surtout qu'en plus c'est "on a beau"...M'enfin, il captait pas trop, préférant ne rien répondre et se contenter de soupirer doucement avec une esquisse de sourire qui était plus nerveux qu'autre chose. C'était surement la sagesse d'un mec millénaire dont un humain lambda ne pouvait comprendre....M'enfin...C'était presque une accusation du genre "Ecoute gamin, t'aurai du en sortir plus fort". Eh beh...Il préférait baisser la tête et éviter toutes remarques désobligeantes.

« Tu ne dois pas te laisser abattre par ce genre d'événements, saches-le. Me concernant, je ne me préoccupe que de Mon hôte, je ne crains rien tant que je suis ici et même si je devais sortir de ce corps, je ne mourrai pas. Je te rappelle que je suis un esprit, un esprit qui était autrefois sellé dans une broche. De plus je "vis" depuis bien des années donc tu dois te douter que c'est très difficile de se débarrasser de moi. Tu devrai plus te préoccuper de toi, que de moi, d'ailleurs : As-tu prévu de faire quelque chose suite à tout ca ? Ou tu préfères agir dans l'ombre et rester discret. »

Se débarrasser de toi ? Prendre la broche et la jeter dans l'océan avec une forte activité magmatique et tellurique. Voilà comment se débarrasser de toi. M'enfin, il haussait les épaules, l'air un peu détaché. C'était ça l'image qu'il rendait au renard ? Une image de mec fragile ? Putain quand ça pique dans la fierté....ça fait mal. Il répondait d'une voix sérieuse pour le coup, étant totalement transparent dans ses intentions futures :

-J'me laisse jamais abattre. N'empêche t'es vachement rude vieux renard...Bref. J'ai toujours un plan B de prévu, et plus encore. Premièrement, j'dois me débarrasser d'un tatouage qui est une sorte de sceau sur mon crâne. Il me pompe une partie de mon énergie chaque jour. Et ce tribu est pas négligeable. En soit, c'est pour renforcer la repousse de la forêt, et jusqu'à ce qu'elle redevienne comme avant, j'vais passer à la caisse. Enfin encore le soucis c'est pas vraiment ça. Le soucis c'est surtout que ça me freine dans mon entraînement, sauf si je trouve un moyen de...je sais pas, absorber les autres auras pour mieux gérer la redistribution. Enfin t'inquiète pas, je gère. J'trouve toujours une solution et au pire des cas j'aurai qu'à devenir encore plus puissant pour que mon tribu soit encore plus rentable. Sinon pour l'académie...Seul et sans matériel, infrastructure et équipe....mener à bien mon dessein sera bien trop compliqué. J'ai aucune info tangibles sur ces personnes, et je dois d'abord retrouver un ami pour ça...Puis, sans grandes chances de succès, je ne m'avancerai pas dans ce futur chaos. J'attendrai.


Il se frottait le menton. Ensuite, il craquait sa nuque et ses doigts. C'était chiant une conversation skype. Enfin, surtout quand y'a l'autre miss qui te dit que t'es bidon pour cacher des trucs. Ouais bah on est pas parfait ! Décidément, ça allait pas si bien dans son sens. On peut pas empêcher les autres de vivre de toute façon. Il reprenait ensuite :

-J'me trouverais un disciple...C'est ça qu'il me faut pour l'instant. Je lui apprendrai à manier mon pouvoir.
Ainsi à deux....ça sera beaucoup mieux. J'ai pour idée de monter une sorte d'escouades de gens qualifiés, forts, intelligents, et dont le profil peut permettre une grande cohésion d'équipe. Hélas, je ne retiens pas Asura pour le casting.
Par contre j'y pense ! Si Asura a un gosse avec quelqu'un, toi tu finis dans le bébé ou pas ? Ouais je sais c'est totalement con comme question, mais on sait jamais ! J'pense elle va me faire une déclaration.


Il venait à rire comme un idiot pour le coup. Il en avait besoin. Et faut dire que la question est pas si débile ! En tout cas, c'était pas piqué des hannetons ! Il s'en tenait le ventre le con.


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Message par Asura le Mar 25 Juil 2017, 20:10

Eh bah oui il semble que malgré ma tête de fille un peut idiote y’en avait là dedans. C’est vrai quoi en général quand quelque chose ne va pas chez quelqu’un je le sens directement, de plus Jïnn n’était pas très doué pour mentir il faut l’avouer… Enfin vu sa personnalité c’était difficile, c’est une personne très spontanée et très détendue de base, mais là il était un poil stressé je trouve. Stressé ou crispé je ne sais pas, en tout cas sa façon de parler sa gestuelle n’était pas tout à fait naturelle. Ca ne ressemblait pas au Jïnn que j’ai connu en tout cas et vu la tête qu’il a fait j’avais visé juste.

En tout cas, le fait que je lui parle de ma motivation naissante, que je le complimente sur la façon dont il m’a aidé par le passé ainsi que sur les conséquences de notre rencontre… bah monsieur avait l’air content en tout cas, content et fier de sa création. En vrai, ça ressemblait un peu à une déclaration d’amour comme celles qu’on voit dans les films ou même dans les mangas… C’était un peu bizarre, peut-être que j’étais un peu trop expressive ? En tout cas ça n’avait pas l’air de lui déplaire ou de le gêner bizarrement ça ne me gênais pas non plus après tout je n’avais pas dis ça dans le but de le draguer ou quoi… Je suppose.

« -Hahahaha ! Un peu plus et tu me dis je t'aime, on se marrie et on fait des gosses c'est ça ? Non j'déconne. M'enfin, c'était surement un peu con de ma part de tenter d'te souffler dans les yeux de la poudre de perlimpinpin. Enfin quoi qu'il en soit, je suis très content pour toi. Je vois que j'ai accomplit mon rôle à merveilles. »

Ah bah voilà lui aussi avait remarqué… Et voilà l’arrivée de la gêne, illustrée par mes petites joues rosées. Il avait certes dit ça sur le ton de l’humour mais le fait de m’imaginer faire une déclaration d’amour me mettait mal à l’aise, et puis me marier avec Jïnn et avoir des enfants avec lui ? Wow je n’imagine pas nos enfants dis donc ni même le mariage, attends pourquoi j’imagine ça moi ? C’est la seule partie de la phrase que j’ai retenue ou quoi ? Reconcentres-toi Asura… J’en connais un qui doit bien se moquer de moi tiens. Comme quoi je ne peux pas avoir d’intimité même dans ma propre tête. Kumiho si tu m’entends, saches que si jamais tu racontes quoi que ce soit à Jïnn à ce sujet je t’étripe.  

Je secouais légèrement la tête pour me sortir cette idée de la caboche, et je regardais à nouveau Jïnn pour ne pas lui donner l’impression que j’avais décrochée à cause de ce qu’il avait dit… Bon il ne devait pas avoir remarqué puisqu’il était occupé à boire de l’eau. Il m’en proposait tiens, j’acceptais avec plaisir. Tiens donc voilà qu’il avait mit un bandeau, je n’ai même pas vu à quel moment il l’a sorti en plus… BON CONCENTRATION ASURA MAINTENANT QUELQU’UN ESSAYES DE COMMUNIQUER AVEC TOI !

« -Après pour le reste...Je te le dirais quand tu seras prête. Je ne veux simplement pas te voir en danger ou risquer des choses folles. J'ai déjà perdu quelqu'un pour ça, et je compte pas te perdre toi. Ah....ça sonne presque comme une déclaration ça aussi ! Enfin bref, j'veux pas te dire des choses qui feront que tu seras la personne qui en saura trop tu vois. Surtout vu le jolie renard que tu abrites. Tu me comprends ? J'pensais que ça allait t'énerver donc...j'ai préféré ne
rien te dire pour être tout à fait honnête. »


Encore une histoire de déclaration… Ca y est mon cerveau va cramer… mais j’ai quand même réussi à suivre cette fois et ne pas me laisser perturber par mon imagination débordante.  En tout cas j’étais assez touchée de voir qu’il n’avait pas envie de me mettre en danger et de me faire participer à des choses qui pourraient me mettre moi et mon pouvoir en danger. C’étais honorable de sa part, cependant ce n’était pas étonnant vu le personnage. Je lui souriais pendant qu’il continuait à me fixer du regard.  Il avait mûrit c’était clair et net mais ses convictions n’avaient pas changées pour autant.

« Je vois qu’on est tous les deux doués en matière de déclaration ! Saches que tu ne peux pas me mentir, ou me cacher des choses. Je le sentirai venir de loin, malgré le peu de temps que nous avons passé ensemble j’ai quand même pu analyser  ton comportement un minimum donc forcément… Je préfère en tout cas que tu sois sincère avec moi, je comprends que tu veuilles me protéger et je t’en remercie. »

Je me permettais alors de lui faire une étreinte, je le serrai un peu contre moi, comme pour le rassurer. Je caressais le haut de son crane en souriant, à la fois heureuse de savoir qu’il allait bien mais anxieuse. Pourquoi ? Va savoir j’avais comme l’impression que son monde n’avait pas été tout rose depuis notre rencontre. Que certaines choses ont du être difficiles pour lui, il a beau avoir sa fierté d’homme je ne pense pas que ce qu’il a vécu n’a pas eu d’impact sur son moral. Tout ce que je peux faire c’est lui offrir cette petite étreinte pour lui montrer que je comprends et que je lui là pour lui.

« Ecoutes, je sais que tu n’as pas envie de m’en parler pour me protéger comme tu le disais, mais saches une chose si jamais tu as un soucis et que tu as besoin d’aide, ou même si tu as juste envie d’en parler je serai là pour t’écouter. Je sais bien que ça ne servira peut-être pas à grand choses mais c’est tout ce que je peux faire je suppose. Surtout que je sais d’avance que le Kumiho ne souhaitera pas que je me mêle de ce genre de trucs surtout si ça peut être dangereux pour lui comme pour moi. Cependant évites quand même de te mettre en danger si possible, je n’aimerai pas te retrouver décapité sur la place publique et je n’ai pas envie en plus que ton moral soit brisé en milles morceaux qu’il va falloir recoller avec de la colle forte. »

Je marquais une courte pause, en continuant à serrer Jïnn contre ma poitrine. Je soupirai avant de reprendre.

« Oui je sais ça a des aspects de déclaration à nouveau, mais, J’aimerai juste savoir une dernière chose, qu’est ce que tu comptes faire pour la suite ? Tu as… des projets particuliers.. ? »

Je ne savais pas trop pourquoi j’avais posé cette question au juste si c’était une façon de demander s’il comptait à nouveau faire des choses un peu dangereuses. Ou encore s’il avait l’intention de s’en aller à nouveau et disparaitre sans laisser de trace.


*Kumiho*
Le renard était toujours en pleine conversation avec le jeune Jïnn qui jonglait entre deux conversations simultanées. Il était tout de même impressionné de voir à quel point il arrivait à garder le fil de ses conversations. Il imaginait que ce n’était rien de bien étonnant pour Jïnn, il contrôlait son pouvoir de façon quasi parfaite donc ce genre d’activités était un jeu d’enfant pour lui. Il se demandait tout de même si Asura réussirait à atteindre ce niveau un jour, il fera son possible pour l’aider à y arriver dans tous les cas, il lui avait promis après tout.

« -J'me laisse jamais abattre. N'empêche t'es vachement rude vieux renard...Bref. J'ai toujours un plan B de prévu, et plus encore. Premièrement, j'dois me débarrasser d'un tatouage qui est une sorte de sceau sur mon crâne. Il me pompe une partie de mon énergie chaque jour. Et ce tribu est pas négligeable. En soit, c'est pour renforcer la repousse de la forêt, et jusqu'à ce qu'elle redevienne comme avant, j'vais passer à la caisse. Enfin encore le soucis c'est pas vraiment ça. Le soucis c'est surtout que ça me freine dans mon entraînement, sauf si je trouve un moyen de...je sais pas, absorber les autres auras pour mieux gérer la redistribution. Enfin t'inquiète pas, je gère. J'trouve toujours une solution et au pire des cas j'aurai qu'à devenir encore plus puissant pour que mon tribu soit encore plus rentable. Sinon pour l'académie...Seul et sans matériel, infrastructure et équipe....mener à bien mon dessein sera bien trop compliqué. J'ai aucune info tangibles sur ces personnes, et je dois d'abord retrouver un ami pour ça...Puis, sans grandes chances de succès, je ne m'avancerai pas dans ce futur chaos. J'attendrai. »

Le vieux renard souriait légèrement au mot : « rude », il est vrai qu’il n’était pas du genre à faire dans la dentelle au contraire autant dire les choses comme elles sont. Par ailleurs, le tatouage qu’a évoqué le jeune homme avait piqué sa curiosité. « Qu’elle invention ingénieuse » se disait-il. Ingénieuse et redoutable à la fois. Drôle de punition pour une simple forêt.

« -J'me trouverais un disciple...C'est ça qu'il me faut pour l'instant. Je lui apprendrai à manier mon pouvoir.
Ainsi à deux....ça sera beaucoup mieux. J'ai pour idée de monter une sorte d'escouades de gens qualifiés, forts, intelligents, et dont le profil peut permettre une grande cohésion d'équipe. Hélas, je ne retiens pas Asura pour le casting.
Par contre j'y pense ! Si Asura a un gosse avec quelqu'un, toi tu finis dans le bébé ou pas ? Ouais je sais c'est totalement con comme question, mais on sait jamais ! J'pense elle va me faire une déclaration. »


Il trouvait les paroles du jeune homme amusantes, il souriait légèrement avant s’étirer comme un chat. Il comprenait à peu près la situation, ce genre d’histoires devaient être compliquées à gérer pour Jïnn surtout si il devait se débrouiller tout seul. Il était quand même rassuré de voir qu’il ne comptait pas impliquer Asura dans l’histoire. Il ne l’aurait pas permis dans tous les cas.

« Eh bien on peut dire que tu te retrouves dans des situations très compliquées. A croire qu’on t’a lancé une malédiction. Cette académie cache bon nombre de secrets dis-moi, et je vois que rien que le fait de s’y intéresser est risqué. Tu es donc sûr de vouloir continuer comme ça et recommencer à risquer ta vie ? Te voir priver de ton pouvoir ? J’ai d’ailleurs l’impression que pour toi le fait de gagner en puissance… C’est un jeu d’enfant, tu m’intrigues je dois dire. Tes capacités sont impressionnantes et je me demande encore une fois comment tu as fais pour atteindre un tel niveau.  Je dois dire que j’aurai bien aimé tomber sur un partenaire comme toi. »

Le Kumiho sourit, il est vrai qu’il n’avait jamais rencontré d’humain aussi fort, et aussi humble à la fois. Le fait qu’il contrôle parfaitement ses capacités force le respect. « Il fera un excellent maître pour son futur disciple » - Se disait-il. Le vieil homme se demandait ce qu’il se passera ensuite quand il aura atteint son but, du moins si il arrivait à l’atteindre. La tâche allait être ardue évidemment, et il souhaitait être aux premières loges pour assister à ses futurs exploits.

« J’ai quand même hâte de voir à quel point tu vas évoluer dans les prochains mois à venir. Si jamais tu souhaites recharger tes batteries ou méditer dans un endroit tranquille n’hésites pas à passer me voir. Je pourrai même te transmettre un peu de mon énergie pour te remonter  à bloc, mais ce serait de la triche. Par rapport à ta question, même si il s’agit d’une blague, j’ai réfléchis à la question… Je pense que tant que l’enfant est à l’intérieur du corps de mon hôte j’ai la possibilité d’interagir avec lui, mais une fois sorti je ne pense pas pouvoir prendre possession du corps du nourrisson… Cela dit je ne t’autorise pas à enfanter avec Asura. »

Le renard avait parlé d’une voix à la fois sérieuse et taquine, histoire de détendre l’atmosphère comme Jïnn avait essayé de le faire. Il n’en restait pas moins préoccupé, par l’avenir de l’académie et par son propre avenir. Si jamais quelqu’un était conscient de son existence, que se passerait-il ? Il ne peut pas mourir si facilement mais concernant Asura… Dans tous les cas si ce jour devait arriver, il prendrait sûrement la fuite, en prenant possession du corps de son hôte. Ce serait sûrement lâche mais c’était pour lui la meilleure chose à faire.


avatar
Asura

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Message par Jïnn le Mer 09 Aoû 2017, 04:08

Son sourire s'élargissait à force de la voir légèrement rougir. Cela l'amusait en fait. Elle semblait bien...distraite, comme si cette dernière imaginait le scénario proposé par notre protagoniste. Son amusement n'en était que grandit, après tout, c'était mignon d'une certaine manière. Quoi que...Pour le coup il s'imaginait en train de...enfin...vous savez...ce qu'on fait pour le kiff tout ça. Crac crac boum boum quoi. Bref, cela lui laissait un sourire en mode "Mais à quoi tu penses mon con ?".
Il essayait de prendre un brin de sérieux. Après tout, c'était nécessaire vu le discours qui...n'était pas vraiment sérieux.

« Je vois qu’on est tous les deux doués en matière de déclaration ! Saches que tu ne peux pas me mentir, ou me cacher des choses. Je le sentirai venir de loin, malgré le peu de temps que nous avons passé ensemble j’ai quand même pu analyser ton comportement un minimum donc forcément… Je préfère en tout cas que tu sois sincère avec moi, je comprends que tu veuilles me protéger et je t’en remercie. »

Oui alors ça va, tu vas détendre ton string de none et tu vas pas penser non plus qu'en une soirée tu....OH ! MAIS ! POURQUOI ? HEY HO ! ON A PAS DEMANDE UN CÂLIN BOOBS ! Du coup il se raidissait un peu, pas spécialement prêt à "subir" ça en fait. M'enfin, il se contentait de rire doucement, un peu nerveusement. Cela fait...5 mois qu'il n'a pas eu de contact avec les filles. En même temps, il pensait à bien d'autres choses plus importantes comme l'entraînement, faire repousser la forêt, déviance, l'agence, et tout le bordel.

« Ecoutes, je sais que tu n’as pas envie de m’en parler pour me protéger comme tu le disais, mais saches une chose si jamais tu as un soucis et que tu as besoin d’aide, ou même si tu as juste envie d’en parler je serai là pour t’écouter. Je sais bien que ça ne servira peut-être pas à grand choses mais c’est tout ce que je peux faire je suppose. Surtout que je sais d’avance que le Kumiho ne souhaitera pas que je me mêle de ce genre de trucs surtout si ça peut être dangereux pour lui comme pour moi. Cependant évites quand même de te mettre en danger si possible, je n’aimerai pas te retrouver décapité sur la place publique et je n’ai pas envie en plus que ton moral soit brisé en milles morceaux qu’il va falloir recoller avec de la colle forte. »

Oui alors...Là pour le coup Jïnn il était calmé à mort. Lui qui était stressé etc...Il était détendu, calme, et un peu pensif. Néanmoins, Asura donnait une parole très sage. Après tout, ça avait le mérite de lui poser la question dans son fort intérieur. Est-ce que seul on peut y arriver ? Le pouvait-il ? Il n'en savait rien...Il commençait simplement à apprécier l'étreinte, une chose qu'il ne faisait jamais de manière platonique. Enfin...Il ne le fait plus depuis la mort de Kazumichi Irina, une personne dont Asura ne connaîtra jamais l'identité ou l'histoire.

« Oui je sais ça a des aspects de déclaration à nouveau, mais, J’aimerai juste savoir une dernière chose, qu’est ce que tu comptes faire pour la suite ? Tu as… des projets particuliers.. ? »

Euh...Il doutait un instant. Elle voulait dire quoi par projets particuliers ? Sortir avec elle ? Faire le con contre les grands méchants ? Jouer le héros ? Eh beh...Son première réflexe était de juste la serrer dans ses bras de manière tout à fait platonique. Il était vraiment calmé. Pour une fois, toute cette machine de muscles et d'os, rigides, souples, et en travail constant, faisait preuve de tendresse.

-Tu me permets de profiter de l'instant un moment ? J'en ai besoin...Cela doit faire une demi douzaine d'années que je n'ai pas pu le refaire.

Il sentait la chaleur d'Asura et fermait les yeux. Il repensait au passé enfoui...Pour le coup, il ne ressentait pas de peine ou autre, mais juste un état...d'acceptation de soi. Il ne prêtait même plus attention au fait qu'il avait la tête littéralement contre sa poitrine. Y'a des choses plus importantes que cela, tout simplement.

-Sinon, ce que je compte faire c'est te protéger toi et Tsuki. Il existe des menaces que même moi je ne peux rester stoïque devant. Oui...J'ai peur....Oui j'ai des doutes....néanmoins...il y a des tas de motivations qui font que devant l'adversité je ne peux résister de sourire pour me donner du courage. Puis, rien que toi, c'est une raison suffisante.
Tu es ma petite protégée en quelque sorte...Puis pour pas te le cacher, j'ai bien aimé dormir avec toi cette nuit là. J'avais rarement autant rit.
Il se permettait de rire doucement, toujours apaisé, calmé Oulala, encore une déclaration...C'est à se moment là qu'on s'embrasse c'est ça ? Haha...

Il se retirait doucement en reculant son buste vers l'arrière afin de sortir de cette étreinte plaisante. Son regard semblait avoir changé, comme s'il essayait de fuir un peu l'évidence qu'il aimait bien ça, les câlins. Il ne rougissait pas mais on sentait un léger air embarrassé. Tandis qu'il se grattait la tempe au niveau de sa cicatrice, il ajoutait :

-Je dois aussi trouver un ou une disciple afin de faire face en groupe. Seul, je ne maximise pas mes chances, sauf si j'arrive à devenir trois fois plus puissant....et encore...La puissance est loin de tout faire. Cependant,
j'ai un pressentiment, comme si les restes de la 5ème maison de Tsuki allaient se retrouver et accomplir un dessein.


Il n'en disait pas plus, restant mystérieux, avec un léger sourire, son autre main était en train de tenir l'une des mains d'Asura. Il ne s'en était pas rendu compte on dirait.


[Partie pour le renard : ]


Le vieux renard s'étirait comme un chat. Faut croire qu'il doit pas se dégourdir tous les jours. En même temps, vivre une éternité dans Asura...ça doit pas spécialement être sympa. Imaginez...rester dans une fille toute sa vie...c'est comme un long...long...looooooooooooong métrage. En tout cas, son apaisement soudain se faisait ressentir pendant que le Kumiho parlait :

« Eh bien on peut dire que tu te retrouves dans des situations très compliquées. A croire qu’on t’a lancé une malédiction. Cette académie cache bon nombre de secrets dis-moi, et je vois que rien que le fait de s’y intéresser est risqué. Tu es donc sûr de vouloir continuer comme ça et recommencer à risquer ta vie ? Te voir priver de ton pouvoir ? J’ai d’ailleurs l’impression que pour toi le fait de gagner en puissance… C’est un jeu d’enfant, tu m’intrigues je dois dire. Tes capacités sont impressionnantes et je me demande encore une fois comment tu as fais pour atteindre un tel niveau. Je dois dire que j’aurai bien aimé tomber sur un partenaire comme toi. »


Hey ho...L'idée d'être un hôte ne lui plaisait pas réellement....Même si ça serait stylé. Il n'était pas du genre à sauter sur la puissance d'autrui pour se renforcer même si une symbiose possible entre ces deux là serait...un atout complètement utile. C'est pour cela qu'en se grattant les cheveux, il écoutait la suite, imaginant des tas de choses. La puissance est une chose mais combattre une organisation qui peut bloquer un pouvoir force à trouver des substituts. Il faut un informateur, un mécano, un médecin, des gens capables d'une grande discrétion sans oublier un talent individuel certains. Il faut dire que la fortune lui sourit souvent dans cette quête à la puissance et les perspectives d'évolutions sont infini si on sait bien chercher. All Might....tel était son surnom donné par son ami disparu.


« J’ai quand même hâte de voir à quel point tu vas évoluer dans les prochains mois à venir. Si jamais tu souhaites recharger tes batteries ou méditer dans un endroit tranquille n’hésites pas à passer me voir. Je pourrai même te transmettre un peu de mon énergie pour te remonter à bloc, mais ce serait de la triche. Par rapport à ta question, même si il s’agit d’une blague, j’ai réfléchis à la question… Je pense que tant que l’enfant est à l’intérieur du corps de mon hôte j’ai la possibilité d’interagir avec lui, mais une fois sorti je ne pense pas pouvoir prendre possession du corps du nourrisson… Cela dit je ne t’autorise pas à enfanter avec Asura. »


Jïnn faisait la moue pour la partie "viens je te donne du powaaaaaaaaa". Il était trop fière pour ça, et ça le perdra certainement un jour. Par contre, il explosait de rire quand le renard lui disait "Le boule d'Asura tu ne jouiras ! ". Il imaginait cette pseudo scène parodiée et se tenait le ventre en s'essuyant une larmichette de son oeil droit. Alala, ce qu'il fallait pas entendre, bien joué le renard, 1 point pour toi.

-Wah...Moi qui te pensais vieux jeu, tu sais être drôle ! Enfin tu dis ça mais c'est elle qui me colle contre sa poitrine en m'offrant un câlin. Il s'arrêtait net, l'espace d'un instant avant de sourire malicieusement Oooooooooooooh ! Dis moi à quoi elle pensait à ce moment là s'teuplait ! J'veux savoir si cette petite none a des pensées impures un peu ! Car bon j'me bats pour elle aussi, donc...il se peut qu'à l'image d'un prince et d'une princesse je vienne l'épouser un jour.

Il le regardait dans les yeux, d'un air ultra sérieux qui ne durait que 5 secondes maximum avant qu'il explose à nouveau de rire en se roulant sur le côté. Oh putain...tellement de blagues comme ça...Hey finalement l'idée de l'avoir dans son corps venait à lui plaire s'il était aussi drôle. Puis...Il s'ennuierait pas avec la tête pensante de notre protagoniste. Il y a autant de trucs sages que de bordel pas possible.

-Alala...Hey si t'es aussi drôle que ça aussi souvent je veux bien t'héberger ! En plus je pense qu'en une éternité t'as jamais vu d'esprit aussi bizarre que le mien ! Quoi que je pense que tu pourrais être dans les deux corps à la fois si tu me donnais un peu de ton énergie. Elle se mélangerait à la mienne et une infime partie de toi pourrait voir mes aventures, et comme ça tu pourras parler avec Asura et adapter tes actions avec elles afin de sortir d'un possible guêpier....et de lui donner l'information si je meurs un jour.

Retour du sérieux...Mais il le pensait vraiment. C'était un atout. Il servirait d'interface afin de lui donner une seconde vision, et même si le renard ne pourrait communiquer avec lui depuis son fort intérieur, il verrait, il entendrait et pourrait agir en conséquence.


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum