Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Eryn le Sam 13 Mai 2017, 20:36

Rappel du premier message :

Comment elle avait atterri là au juste ? A écouter ce brun raconter des inepties et des trucs sans intérêt. Enfin… sans intérêt… le peu qu’elle assimilait lui donnait l’impression qu’il avait beaucoup envie de parler de lui-même.
Il lui montrait ses pectoraux avec un sourire qui se voulait séducteur mais qui lui donnait plutôt le tournis. Enfin, c’était peut-être bien toutes les bouteilles qu’elle s’était enquillée qui lui donnait le tournis à vrai dire.

Bref, tout ça pour dire que ce type la faisait bien chier à la coller comme un pot de colle et qu’elle n’avait pas la force de le rembarrer, trop occupée à se noyer dans son verre. Un coude sur la table, sa main tenant sa tête et l’autre main libre tenant son verre. Elle n’avait pas l’air du tout dans son assiette.
Le garçon profitait qu’elle ne réagisse pas pour se rapprocher de plus en plus et elle ne faisait que lui jeter un regard vide, elle n’était pas vraiment là.

Pourquoi ? Elle ressassait le dernier moment où elle l’avait vu, au souvenir de ce qu’il avait dit, de son « problème », ses lèvres se pincèrent et elle resserra la main sur son verre. Putain quel bor**
Autant de honte que de colère, après tout, elle ne l’avait imaginé comme une victime, elle ne pensait pas lui faire du mal. Et il avait choisi de lui tourner le dos avec un regard haineux…

Elle ne l’avait plus revu depuis et cela faisait un moment.

Un regard triste et elle vida son verre.

Pourquoi ce brun se faisait des idées ? Peut-être bien qu’elle avait testé son pouvoir de séduction sur lui en début de soirée et qu’elle n’avait pas réussi à se débarrasser de lui. Si bien qu’il se sentit dans son bon droit quand il glissa sa main derrière sa nuque et l’embrassa.


Dernière édition par Eryn le Lun 29 Mai 2017, 20:52, édité 1 fois


Revenir en haut Aller en bas


Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Eryn le Mar 06 Juin 2017, 19:55

Se mettre quasi nue devant lui n’était peut-être pas une bonne idée … Enfin, non, c’était une superbe idée. Elle n’eut pas le temps de réagir qu’une main se faufilait dans ses cheveux et de douces lèvres se posaient sur les siennes.
Ses mains glissèrent aussitôt sur le corps du jeune homme, glissant dans ses cheveux alors qu’elle répondait plus que positivement à son baiser, son corps se rapprochant du sien. Ah, c’était ça se sentir complet, la jeune fille aurait bien soupiré de plaisir mais le corps s’éloigna, la privant de chaleur et de son oxygène nouvellement acquis…

Elle resta là, les bras en l’air alors qu’il lui tournait le dos, choquée de se voir embrassée puis repoussée ainsi… La jeune fille ne réagit que lorsque le chat commença à se frotter contre ses jambes, miaulant et semblant réclamer quelque chose.
Eryn lui jeta un vague coup d’œil avant de tourner les talons et en baissant ses bras comme si cela pouvait lui permettre de garder la face. Elle entra dans la salle de bain, un peu comme une furie, il faut l’admettre…

Et se glissa sous l’eau froide dans la douche.
Les dents serrées, le regard fixe, elle laissa l’eau gelée couler sur elle, c’était le meilleur moyen pour s’éclaircir les idées, le meilleur moyen pour calmer ses tripes qui s’enroulaient dans son ventre, se tordant tel des serpents. Non, sa tête, son corps… Tout en elle DEVAIT se faire une raison. Akatsuki était désormais un fruit défendu.
C’est donc le regard fixe et l’air inexpressif, aussi glacée que son corps, que la jeune fille sortit de la douche. Elle claquait, légèrement, des dents quand elle s’empara de sa tenue et commença à la remettre sur son dos…


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Akatsuki Nakamura le Mar 06 Juin 2017, 20:57

Ah, qu'est-ce que tu aurais aimé laisser tes lèvres sur les siennes, qu'est-ce que tu aurais préféré rester collé à elle, à caresser sa délicate enveloppe, aller plus loin... Mais bon, elles n'allaient pas se trouver toutes seules, ses clés. Tu t'étais éloigné d'elle, à contre coeur, puis avait recommencé à chercher, cette fois avec une idée plus précise de l'endroit où tu les avaient posées. Tu avais à peine commencé qu'une voix te fait sursauter.
Tu l'aimes.
Bah tiens, ça faisait longtemps... Tu te disais aussi, c'était vraiment bizarre qu'elles restent aussi silencieuses.
Merci pour la crise cardiaque. C'était une affirmation ou une interrogation ? tu réponds, assez bas et en marmonnant pour ne pas que quelqu'un t'entende.
Une affirmation. Et de rien...
... Pff, n'importe quoi.
Menteur !
Pourquoi tu lui a fait un bisou sur la bouche comme les amoureux alors ?
... J'avais envie.
Mais oui, bien sûr ~
Quand elles s'y mettaient, elles pouvaient vraiment devenir... casse-pied, pour être poli. Tu le recherchais toujours, l'enfoiré qui avait eu la merveilleuse idée de te balancer quatre autres personnes aussi chiantes que t'étais bien obligé de te coltiner malgré toi, et ce, jusqu'à la fin. Un véritable calvaire dont tu ne pouvais malheureusement pas vraiment te débarrasser. Heureusement que tu en n'avais pas eu une avec de sérieux problèmes de type "fou taré sanguinaire"...

Tu continues de chercher et finit heureusement par trouver assez vite, essayant d'ignorer les remarques incessantes de tes... squatteurs. Ouais, appelons un chat un chat. Une remarque finit cependant par te faire sortir de ta "bulle" :
... Et puis il m'a quand même volé mon coup d'un soir ! Un vrai vautour, si j'avais su, je me serais fait un mec, comme ça, j'aurais été sûr de le garder pour moi toute seule !
Je te signale que ce soir-là, tu m'a bien foutu dans la merde, enfoirée ! Tu dis, haussant un peu la voix, mais en restant assez discret et sans crier.
C'est pas moi, c'est l'alcool !
Mais oui, bien sûr. Ca reste ta faute, t'avais qu'à pas boire, tu répliques sèchement, baissant le ton.
... Je comprends plus rien !

Tu préfères couper court à la "discussion"'. Tu prends les clés, les met dans ta poche et soupires. Vraiment, à la longue, elles en devenaient épuisantes... Et c'était pire quand elles décidaient de prendre le contrôle, parce qu'après c'est sur toi que ça retombait. Un peu comme avec Eryn, d'ailleurs. Tu remerciais encore secrètement Alyssa pour ça, sans elle, t'aurais jamais pu passer des soirées aussi géniales et aussi... amusantes, on va dire. Et mouvementées.

... D'ailleurs, elle ne t'avait pas entendu parler au mur, au moins...?

HRP:
Eryn ne peut pas entendre les trucs en italique



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Eryn le Mer 07 Juin 2017, 18:56

… Enfoirée…
Le mot était à peine perceptible alors qu’elle ouvrait la porte de la salle de bain, elle resserra la serviette autour de sa poitrine en fronçant les sourcils.
Surprise, elle l’entendit poursuivre après un temps d’arrêt en marmonnant une phrase inintelligible, elle se rapprocha jusqu’à se poster derrière lui, juste à temps pour le voir ranger les clés dans sa poche. Bon, elle allait pouvoir partir maintenant.

« Tu parles au mur maintenant ? »

La jeune fille chuchota la phrase, sa main glissant dans ses cheveux pour remettre une mèche folle derrière son oreille. Si le jeune homme s’était aperçu de sa présence ou s’il avait sursauté, elle ne bougea pas d’un iota.

« Maintenant que tu as trouvé tes clés, tu vas pouvoir ouvrir à l’autre enfoirée pour qu’elle puisse se casser ! »

Sur ces mots, plus crachés que dit, elle tourna les talons et s’empara de ses vêtements à terre. Sans la moindre pudeur elle laissa la serviette au sol et enfila la robe. Enfoirée il avait dit, enfoirée elle serait. Peu importe le pincement au cœur qu’elle ressentait ou la colère froide qui commençait à monter en elle. Son visage semblait graver dans le marbre, un marbre indifférent…


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Akatsuki Nakamura le Mer 07 Juin 2017, 20:34

Qu'est-ce qu'elles étaient soulantes... Le pire, c'est qu'elles absorbaient la plus grande partie de ton attention, à tel point que tu n'avais même pas remarqué qu'une personne s'était glissée dans ton dos de façon assez discrète. Ses paroles te font sursauter. Deuxième arrêt cardiaque de la journée. Bordel de merde. Merci beaucoup. Tu te retournes vivement, prêt à sauter sur le "danger", mais heureusement, ce n'était que Eryn. Tu te détends, pour mieux angoisser : avait-elle entendu ta conversa... Enfin, ton monologue, à ses yeux ? Tu n'espérais vraiment pas, t'avais clairement pas envie qu'elle te prenne pour un fou, ni même devoir lui trouver une excuse dans le cas où elle avait malencontreusement intercepté une partie de la... dispute. Ouais, c'était une dispute, comme d'habitude. T'y était habitué, à force.

Hélas, la seconde option était au rendez-vous, vu comment elle te cracha presque ses paroles à la tronche. Et merde... Tu ne savais pas quoi lui dire pour calmer le jeu. Et un "hey, tu le sais pas mais j'parlais à mes personnalités, ouais j'suis fou t'a vu, je suis schizo, allé salut !" n'était pas envisageable. Qu'est-ce que je vais pouvoir lui sortir...? Tu ne pouvais pas lui dire n'importe quoi... Et puis de toute, façon, quoique tu dises, ça ne passerai peut-être pas, donc bon, autant sortir le premier truc qui te venait à l'esprit. Après un temps d'hésitation où tu ne su que dire, tu l'attrapes par le bras et lui dit :

Je... Je ne te parlais pas, hein, je... tu hésites, et tu reprends, moins assuré, fuyant son regard : Je repensais à un sale truc et c'est sortit tout seul...

CETTE EXCUSE DE MERDE !
Ton niveau baisse, mon gars ~

Toi-même, tu ne savais pas vraiment ce qu'il t'arrivait, normalement tu aurais lâcher ce genre de choses comme si c'était la vérité... mais pas cette fois-ci, étrangement. Tu commences à la lâcher doucement, hésitant presque à faire quitter ta main de son bras. Tu ne savais pas quoi faire ensuite, à vrai dire, au fond, tu craignait un peu sa réaction...



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Eryn le Ven 09 Juin 2017, 20:19

Ce fut un ricanement, non, un rire sardonique qui s’échappa de sa bouche alors qu’elle regardait le jeune homme qui semblait vouloir lui faire face mais qui fuyait son regard. Il lui mentait, il osait lui mentir en la retenant alors qu’il était clair, très très clair qu’il ne disait que des conneries !
La jeune fille arracha son bras de l’emprise du jeune homme, très facilement car il ne la retenait plus qu’à peine.

« Te fous pas de moi Akatsuki ! »

Heureusement qu’elle était habillée, la jeune fille se rapprocha de lui, le fusillant du regard alors qu’elle glissait une main dans la poche qui refermait les clés.

« Tu restes scotché sur ce qui s’est passé ! Incapable de voir autre chose que le mal là-dedans… Eh bien reste sur ton idée que c’est mal. Que je n’ai voulu que t’humilier, t’abuser… »

Elle s’écarta rapidement et lui tourna le dos, se dirigeant d’un pas colérique vers la porte pour l’ouvrir. Le regard désormais triste, debout devant la porte, elle regarda les clés dans sa main. Il n’y avait pas grand-chose, elle allait pouvoir sortir rapidement de cet endroit qui puait la colère et le jugement. Sortir ? Ou plutôt fuir la peine qu’elle ressentait depuis le début de cette histoire, après tout, y avait-il une autre issue ?

Ne pas s’attacher…
La jeune fille prit la première clé, les épaules raidis alors qu’elle glissait la… Ah non, ça ne rentrait pas. Try again !

"Je verrai bien si un autre homme me considère aussi mal ou pas avec mes fantasmes malsains !"

C’était de la provocation, de la simple et mauvaise provocation. Mais bon, il ne devait pas l’avoir entendu malgré sa prononciation parfaite… Elle l’avait quand même marmonné… Non ?
Comme elle tournait le dos au garçon, elle ne voyait pas son expression, elle prit une autre clé et essaya de nouveau de l’insérer dans la serrure…


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Akatsuki Nakamura le Mar 13 Juin 2017, 21:28

Pour une fois, elles avaient raison. Ça n’a absolument pas pris, mais bon, tu t’en doutais déjà, non ? Mieux, ça l’avait carrément énervée, et c’était dans cette situation qu’elle utilisa ton prénom en entier -bien que t’aurais aimé que ça soit dans un autre cas-, ce qui te surpris. Dans tous les cas, jamais tu ne lui aurais dit la vérité, ça serait avouer que t’étais un mec bon à interner, du point de vu des gens parfaitement… « équilibrés », va-t-on dire. Ou ayant une intégrité exemplaire, ça marche aussi.

Tu fronces les sourcils, t’énerves un peu quand elle te pique les clés mais tu ne fais rien pour l’en empêcher. Elle voulait se barrer ? Qu’elle aille, qu’elle aille donc, tu n’allais pas la retenir, elle commençait vraiment à te casser les couilles. Intérieurement, ça te faisait quand même chier, mais tu n’en dit rien.

Ta colère monte pendant qu’elle se dirige vers la porte. Incapable de voir autre chose que le mal là-dedans… Forcément, voyons, quand on ne prévient pas quand on fait quelque chose d’aussi bizarre, ça fait forcément plaisir et on ne le prend pas mal. Non, vraiment, tu ne la comprenais pas. Parce que tu étais censé le prends bien ? Même si cela rouvrait de vieilles cicatrices pourtant refermées en apparence et dont tu avais de très vagues souvenirs ? Tu ne savais pas comment prendre tout ça. Ne se mettait-elle donc pas à ta place, ne serait-ce que deux minutes ? Tu avais l’impression qu’elle pensait que si elle, elle aimait ces… choses, forcément, les autres allaient aimer. Sauf que non. Et tu en étais la preuve vivante. Toucher au passé, même sans le vouloir, était bien souvent une mauvaise idée, surtout quand cela réveillait de vieux démons que l’on pensait enterrés depuis longtemps.

Parce que tu crois vraiment que c’est amusant pour tout le monde, ce genre de chose ? Parce que tu penses que, parce que ça te plaît, ça doit forcément plaire aux autres ? Est-ce que tu as au moins conscience qu'on a pas tous eu la même vie que la tienne ? tu lui dis, la retournant brusquement vers toi, à deux doigts d’exploser, mais essayant tout de même de garder un minimum de calme -ce qui n'était clairement pas facile.

Tu avais du mal à garder ton calme, là t’avais juste envie de prendre le premier truc qui te venait sou la main et de te défouler dessus, d’y faire passer toute ta rage jusqu’à ce que celle-ci s'en aille. Et le truc en question pouvait tout aussi bien être un objet qu’une personne, tu t’en foutais ; tant que tu avais un défouloir, tout allait. Tout ce bordel commençait réellement à te faire chier ; t’avais envie que ça s’arrête au plus vite et d’être seul.

Tu t’avances vers elle, bien décidé à reprendre tes clés, quand ses paroles, t’arrêtent net. Tu restes interdit quelques secondes, incapable de dire quoique ce soit. Puis la colère revient de plus belle, violemment et brutalement. Alors, c’était comme ça ? Tu ne savais pas réellement quoi en penser. Tu étais en colère, certes, mais au fond, ça te faisait mal, bien que tu ne le montra pas.

Ah, je vois, t’es ce genre de personne. Tu me déçois, tu lui dis, sur un ton étrangement froid et calme mais tout de même chargé de colère. Eh bien va, je ne te retiens pas. Tu tournes les talons et te rediriges vers ta chambre. Moi qui pensais qu’il était encore possible de… faire comme si rien ne s’était passé... ou presque… tu finis, baissant la voix, la colère ayant cédé place au regret voire même à un léger sentiment de tristesse.

Sans dire un mot de plus, tu t’éloignes d’elle. Tu ne savais que ressentir. Déception ? Tristesse ? Amertume ? Un mélange de tout cela ? Peu importe, cela ne t’empêchait pas de ressentir cette chose au fond de toi, cette chose qui te faisait sentir mal. Tu ne comprenais même pas ce qu’il t’arrivait, tu ne pris même pas la peine d’essayer de comprendre cet étrange sentiment qui te rongeait de l’intérieur, qui te tourmentait qui te faisait presque sentir... vide ? Mal à l'aise ? Ce sentiment, cette douleur qui te faisait mal et que tu n'arrivais pas à calmer. Tu te sentais mal ; là, tu avais juste envie de te jeter dans ton lit et de t'endormir pour oublier tout ça, ne serait-ce que quelques instants.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Eryn le Mer 14 Juin 2017, 19:32

Pas la même vie que la sienne… Que savait-il de sa vie au juste ? La jeune fille grinça des dents, toujours le dos tourné à celui du jeune homme. Elle pensait à partir et ne réfléchissait plus vraiment aux propos qui traversaient sa bouche. Elle l’avait entendu s’arrêter net derrière elle. Probablement choqué par ce qu’elle venait de dire ? Ou peut-être pas… Bref, elle retient son souffle mais rien ne vient, pas de geste, il devait probablement être trop dégoûté..

« Ah je te déçois… C’est toi qui as jugé depuis le début que j’étais ce genre de personnes. »

La jeune fille inspira,  attrapant la clé suivante alors qu’elle l’entendait s’éloigner vers sa chambre. Attendez… Il avait dit quoi au juste ? La fin de sa phrase avait été marmonnée mais elle avait l’impression de louper quelque chose… Quelque chose d’important ?
La blonde posa sa main sur le battant de la porte tandis que l’autre main faisait glisser doucement la clé dans la serrure.

« C’est toi qui m’as attaché la première fois et après c’est anormal que je fasse de même… et tu penses que je peux comprendre ? »

Oui, elle venait de se rappeler, pourquoi elle avait eu cette idée… Avec l’alcool cela avait été trouble mais cela revenait à son bon souvenir. Il était temps… Quoique la colère qu’elle ressentait décupla. Il osait parler de viol, il osait se plaindre de ce qu’il avait subi mais lui ? A quel moment s’était-il posé la question si elle pouvait détester ou pas ?
Pourquoi quand c’était lui c’était bien, pourquoi quand c’était elle c’était de l’abus ?


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Akatsuki Nakamura le Mer 14 Juin 2017, 21:56

Ses paroles étaient... vexantes. A croire qu'elle n'avait outre mesure entendu ce que tu avais dit plus bas. Tu n'arrivais plus à être claire avec toi-même, tes sentiments se mélangeaient, tes pensées, tout, tu avait du mal à correctement réfléchir. Tu l'a jugée, tu l'a jugée... Dit comme ça, c'est tout de suite plus simple. Et puis... depuis le début ? Lequel ? Quel genre de personne ? Ah, t'arrivais même pas à la comprendre...

Tu t'immobilises soudainement à ses paroles. Te retournes vers elle, quelque peu choqué. Qu'avait-elle dit ? Qu'est-ce que tu avais fait ? Tu restes quelques secondes planté là, à attendre dieu sait quoi. Tu retournes ses paroles dans tous les sens, essaie de te remémorer les moments que tu avais passé avec elle... Et pas une seule fois, tu avais pu faire un truc pareil -tout simplement parce que ça ne te viendrait pas à l'esprit. Non, il y avait un truc qui clochait... Puis, une illumination. Oh non... La première fois... Cette supposée première fois dont tu n'avais aucun souvenir ? Cette première fois où tu t'étais réveillée avec une inconnue blonde sur le corps ? Cette première fois où ce n'était en réalité pas toi ? Tu pâlis. Tu savais que t'aurais dû demander des détails à ces emmerdeuses. Tu aurais dû, mais tu ne l'a pas fait, probablement avais-tu fini par oublier.

Tu lâches un magnifique "Putain de bordel de merde..." dans ta langue natale sans vraiment t'en rendre compte avant de revenir vers Eryn. Tu la tournes vers toi, lui prends au passage les clés -parce que merde, ce sont les tiennes. Tu étais complètement perdu, à tel point que tu en oublie de parler anglais une première fois. Te rendant compte que ton interlocutrice ne parlait probablement pas japonais -et vu la vitesse à laquelle tu débitais, ce n'est pas en ayant tout juste les bases qu'elle allait comprendre-, tu reprends, un peu plus calmement et moins vite cette fois-ci :

Hm... excuse-moi. Tu parles de quelle première fois ? D'où je t'ai attachée ? Je ne l'ai pas fait une seule fois, enfin, pas dans mes souvenirs, mais je ne l'ai pas fait ! Invente pas des trucs comme ça, ce n'est pas drôle... T'es vraiment sûre que c'était avec moi ?

Un peu plus et tu la secouais comme un vulgaire prunier. Intérieurement, tu les maudissais. Si seulement tu les avaient en face, tu te serait bien défoulé dessus. Enfin, en attendant, il faudrait qu'Eryn confirme -ou mieux, infirme- tes craintes. Au fond, tu savais que cela ne pouvait être que cette solution, mais tu ressentais tout de même le besoin d'espérer que ça ne soit pas le cas. Parce que tu ne savais pas comment tu allais pouvoir te justifier, sinon.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Eryn le Jeu 15 Juin 2017, 22:19

Le silence qui dura après ses propos la perturba légèrement, elle mit du temps avant de se rendre compte que la clé était bien entrée dans la serrure. Bref, elle venait de tiquer quand il grommela quelque chose dans une langue aux consonances orientales.

La clé tourna dans la serrure quand il la saisit et la retourna. Elle papillonna des yeux surprise, tellement stupéfaite de ce retournement qu’elle ne réagit pas alors qu’il reprenait ses clés. Avait-il peur qu’elle se sauve ? Ne se rendait-il pas compte que la porte était maintenant ouverte ?
Probablement pas… Mais ce qu’il débitait dans une langue qui lui était complètement inconnue… Elle avait la très nette impression que quelque chose lui faisait peur…

La jeune fille fronça de plus en plus les sourcils alors qu’il parlait, cette fois en anglais. C’était quoi ces questions ? C’était quoi cette panique qu’elle sentait monter en lieu…

« Je croyais que tu te souvenais de tout ce qui s’était passé la dernière fois… que tes souvenirs t’étaient revenus… »

La jeune fille siffla entre ses dents, très nettement agacée par les interrogations du jeune homme.

« De quelle première fois crois-tu que je parle bordel ? »

Elle croisa les bras et tapa une fois du pied au sol, l’air contrariée.

« Tu te réveilles si souvent auprès de jeunes filles complètement nues après une soirée de beuverie qu’on doive te rappeler les détails ? Hein ? »

La jeune fille se rapprocha de lui, presque agressive, son visage à quelques centimètres du sien.

« Dois-je te rappeler que c’est toi qui m’a tourné autour ? Toi qui m’as servi et resservi avec des propos enjôleurs ? Toi qui m’a embrassé et convaincu de monter ? Toi qui m’as prise contre le mur avant de m’attacher au lit pour recommencer ? »


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Akatsuki Nakamura le Ven 16 Juin 2017, 18:48

La blonde ne sembla pas satisfaite de tes questions. Enfin, c'était prévisible, mais... Ah, ça serait tellement plus simple si tu les avaient récupérés ! Malheureusement, les souvenirs de cette "première fois" ne t'appartenaient pas, et tu n'avais, à ta connaissance, aucun moyen de les récupérer, surtout qu'elle pouvait très bien mentir sur ce qu'il s'était passé ; sa parole n'était pas forcément fiable -et tu ne lui accordais pas vraiment une confiance assez solide pour croire ce qu'elle racontait sans preuve solide.

De quelle première fois ? C'était évident pour toi, parce qu'il en avait... hm... deux, en quelque sorte. Et tu ne pouvais pas vraiment lui expliquer, sous peine qu'elle te prenne pour un fou -à moins que ça ne soit déjà le cas. Tu sentais bien qu'elle s'énervait de plus en plus, mais clairement, qu'est-ce que tu pouvais y faire ? Tu avais finit par t'y habituer, à force, à ces périodes où tu étais absent, à en subir les conséquences... Mais là, c'était particulièrement... agaçant. Si ça t'arrivait souvent, des situations aussi merdiques ? Oh, en un sens oui, mais comme celle-là c'était bien une première. Tu allais répondre, mais elle te coupa dans ton élan.

Tu ne dis rien, restes immobile, le temps d'assimiler tout ce qu'elle venait de dire. Alors... Ca s'était passé comme ça ? Elle avait fait ça ? Vraiment ? Tu sens la colère monter en toi, à nouveau. Tu ne savais pas vraiment contre qui t'énerver, mais une chose est sûre, c'est que cette situation t'échappait, et tu détestait ça. Tu te sentais acculé, au pied du mur. Qu'est-ce que tu allais pouvoir lui dire, sérieusement ? Tu finis par lui lancer, excédé :

Mais tu penses vraiment que c'était moi qui aurait pu faire ça, en plus ?! Comment tu veux que je me souvienne de ce que "j'ai" fait puisque...

Hélas, tu ne te rendit compte que trop tard de tes paroles, mais juste à temps avant de dire une connerie qui pourrait révéler quelque chose que tu ne voulais pas que l'on sache. ... Merde. Là, à moins qu'elle ne soit trop absorbée par sa colère -ou qu'elle soit trop bête pour s'en rendre compte-, elle va peut-être comprendre que la vérité était... insolite, va-t-on dire. Tu espérais vraiment qu'elle ne porte que peu d'attention à ce que tu lui avait dit -même si c'était peu probable.

Euh... Je...

Tu ne savais pas quoi dire pour te rattraper. Si tu ne t'étais pas laissé envahir par tes sentiments, peut-être que tu aurais réussi à éviter de sortir quelque chose d'aussi embêtant.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Eryn le Lun 19 Juin 2017, 22:52

Elle avait l’impression d’avoir un fantôme en face d’elle, un fantôme qui avait du mal à accepter la réalité des faits. La réalité de ce qu’il avait fait… Par contre, la colère commençait à monter en elle, plus le silence durait et plus tout cela commençait à l’agacer. Une goutte et…

Mais tu penses vraiment que c'était moi qui aurait pu faire ça, en plus ?! Comment tu veux que je me souvienne de ce que "j'ai" fait puisque....

QUOI ? Comment ça ? Non mais à l’entendre on pourrait croire qu’il… On pourrait croire qu’il l’accusait de mentir !
A peine cette idée lui traversa l’esprit que la réaction se fit aussitôt. Ah oui il avait une tête qui disait « je me sens coupable de ce que j’ai osé dire », que la main de la jeune fille frappa. Et elle frappa fort ! Il venait juste de sortir des petits bruits, cherchant un truc pour se rattraper mais trop tard.

La trace de ses doigts ornait maintenant le visage du jeune homme. Elle le sentait que tout ça allait mal se terminer, son sable commençait à bouillonner autour d’elle, à se rassembler. Prêt à la bagarre.

« Comment oses-tu insinuer que je mens ! »

Mais plus que tout, elle était blessée au plus profond de son être de ces propos. Elle avait cru partager bien plus que ça avec lui. Et au final tout ce qu’il voyait en elle n’était que nymphomanie et mensonges à outrance.

Oh, elle voyait bien en morceau maintenant, un morceau qu’elle donnerait à sa petite amie pour qu’il sache comme il aimait s’amuser sans elle. Le reste pour les requins… Ou les chiens… Bref, qu’il serve au moins à quelqu’un pour finir sa vie. Elle n’aimait pas trop le gaspillage !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Akatsuki Nakamura le Lun 19 Juin 2017, 23:25

Forcément, ça n'allait pas vraiment plaire à Eryn. Forcément. Tu aurais dû te douter qu'elle réagirait mal mais... Tu ne t'étais pas du tout préparé à ce qu'elle allait faire. Mais alors, pas du tout. Sa main partit avec force, une force telle que tu ne pensais pas retrouver chez cette jeune femme, que tu connaissais au final assez mal. En vérité, tu ne chercha même pas à la retenir. Tu poses la main sur ta joue rougie, te contentant de regarder la jeune femme, mais sans réellement être présent. Tu avais mal, aussi bien physiquement qu'intérieurement. Sauf qu'intérieurement, tu avais encore plus mal. Tu voudrais tout lui dire, pourquoi tu ne te rappelais de rien, que tout n'était qu'une méprise, mais tu savais que tu ne pouvais pas ; qu'allait-elle penser de toi, au final ? Allait-elle de prendre pour un fou ? Le dire à tout le monde ? Ou pire, te fuir ? Non, tu ne voulais pas de ça, tu ne voulais pas de tout de ça. Tu voulais... Tu voulais quoi, au juste ? Tout devenait de plus en plus confus, tu ne savais même plus quoi penser. Tout ce que tu savais, c'est que tu avais mal. Très mal.
Et peur.


Alyssa avait, juste en face d'elle, une jeune femme visiblement très en colère et... une grosse marque sur la joue. Ça commençait bien. Mais le pire... C'est qu'elle la connaissait, cette demoiselle ! Oh, oui, elle s'en souvenait parfaitement bien. Cette même demoiselle aux cheveux couleur or qu'elle avait accosté, et avec qui elle avait passé une folle, trépidante et torride nuit... Tant de beaux souvenirs lui revenaient en mémoire. Elle avait été si avenante, si... engagée. Cela faisait tellement longtemps que... enfin, c'était même une première, qu'elle fasse la rencontre de quelqu'un aussi doué au lit ! Elle frissonna en repensant à tous ces moments passés cette nuit-là, ces moments qui lui avaient parus terriblement trop courts. Qu'est-ce qu'elle aurait aimé que le temps s'écoule plus lentement pour mieux profiter ! Mais bon... Ce n'était pas grave, elle pourrait toujours recommencer plus tard. Enfin. Si ce très cher vautour le voulait bien.
Elle sourit en y repensant. Se frotta la joue. Laissa échapper légèrement "Hm... Ça fait maaaal ~". Puis se tourna vers la demoiselle, tout sourire, le regard brillant :

Ma chériiiiiiie, ça fait si longtemps ~

Elle s'approcha de la demoiselle dont elle avait oublié le nom -et puis, on s'en fout, c'est pas si important que ça, au final- et l'enlaça. Elle n'avait pas vraiment fait attention à "adopter" une voix plus masculine -naturellement sans véritable accent, pas comme certains- en lui adressant la parole, mais peu importe, elle était vraiment trop contente de revoir son aventure d'un soir ! Elle lui susurra, malicieuse, d'une voix mielleuse à l'oreille, une lueur que l'on pourrait qualifier de malsaine et pleine d'envie dans le regard :

Tu ne m'a pas oubliée, j'espère ? Tu sais, cette merveilleuse soirée que nous avons passées ensemble, rien que nous deux...

Elle glousse. C'était vraiment amusant... Comment allait-elle pouvoir réagir ? Oh, peu importe, au final. Au fond, elle espérait bien remettre ça, mais c'était peut-être un peu trop précipiter les choses, si elle en croyait sa joue aussi rouge que le nez d'un ivrogne. Alyssa lui attrapa une mèche de ses longs cheveux dorés et commença à l'enrouler autour de son doigt. Pourquoi ? Oh, elle avait juste envie, ne cherchez pas à comprendre.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Eryn le Mar 20 Juin 2017, 22:39

Sa main était douloureuse mais elle n’en avait cure, il l’avait blessé et la marque sur sa joue qu’elle voyait était une victoire en soi. C’était une douce vengeance !
Mais soudain, quelque chose passa dans le regard du jeune homme. La jeune fille sentit un frisson lui parcourir la colonne vertébrale. Elle l’observa sans rien dire alors qu’il se frottait la joue avec un petit geignement qui semblait provenir plutôt d’une fille que de l’homme viril qu’elle avait rencontré.

Impression qui se confirma aux dires de la jeune fille, depuis longtemps ? Comme s’il l’avait quitté…
Il y avait quelque chose d’étrange dans tout ça, un truc qui lui passait sous le nez… Eryn ne dit rien alors qu’il l’enlaçait, étrangement plus fâché contre elle…
La blonde ne savait pas trop comment réagir là, en fait, elle ne savait pas trop ce qu’il se passait en fait… C’était quoi ça ? Un dédoublement de personnalité ?

Tu ne m’as pas oubliée, j'espère ? Tu sais, cette merveilleuse soirée que nous avons passées ensemble, rien que nous deux...

Alors… soit Akatsuki était en train de se payer sa tête… Soit elle visait vraiment juste avec ce dédoublement de personnalité. La jeune fille la regarda sans rien dire alors que la personne en face d’elle commençait à enrouler son doigt autour de ses cheveux.

« Tu veux parler de la soirée où tu m’as attachée et où tu ne m’as pas donné ton prénom ? »

Bon, prêchons le faux pour obtenir le vrai. Si sa théorie était juste, le seul moment où Akatsuki avait eu une attitude semblable à celle-ci, était celle dont il ne semblait avoir aucun souvenir. Après, il lui faudrait résoudre l’explication du pourquoi tout ça…


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Akatsuki Nakamura le Mar 20 Juin 2017, 23:14

Eh bien, la douce demoiselle avait l'air... perturbée ? Probablement parce qu'elle ne reconnaissait pas notre insolente protagoniste, il faut dire que cela faisait un petit bout de temps qu'elle ne l'avait pas vu. Ou peut-être même que monsieur avait totalement occupé son esprit, faisant oublier la présence d'Alyssa... Sur le coup, elle ne le remerciait absolument pas. Enfin, le jour où elle le remerciait, ce n'était pas dans l'absolu. Il ne faisait que lui causer des tords... Enfin, là n'était pas le problème, et puis, ce n'était pas le sujet de conversation ~

Hm... C'était dommage qu'elle ne rende pas son câlin... C'était même triste... Ainsi donc, Alyssa ne lui faisait pas plus d'effet que ça ? A vrai dire, la demoiselle aurait préféré un peu plus d'enthousiasme... Cet enfoiré lui avait complètement piqué la vedette ou bien ? Cela la vexait quand même un peu ; elle ne manquerait pas de le lui faire remarquer et, parce que sinon ce n'était pas drôle, de lui faire la morale. Ca ne se faisait pas, de piquer les aventures d'un soir des autres, et encore moins d'occuper toute la place disponible de leur mémoire ! Enfin... Elle s'éloignait à nouveau encore un peu trop.

Et elle ne réagit qu'à peine lorsque notre protagoniste joua avec ces cheveux ! Vachement émotive, la demoiselle... Les souvenirs qu'elle avait de la blonde étaient-ils déformés, une simple illusion ? Oh, elle n'espérait pas, cela serait si... désespérant. Triste. Mais, la peine n'était pas perdue, du moins pas encore ! Son visage s'illumine à la mention des quelques détails énoncés. D'ailleurs, intérieurement, elle s'excita aussi, les souvenirs lui remontant en tête à nouveau. Cette douce soirée, si excitante, si... ah, elle avait décidément du mal à trouver les mots pour qualifier cette longue et torride nuit passée en sa compagnie. En même temps, comment l'oublier ? Cependant, face à cette demoiselle visiblement méfiante, elle préféra ne rien montrer de tout cela et d'annoncer regardant son beau minois, toujours avec le sourire :

Ooooh, tu t'en souviens, j'ai eu si peur que tu l'oublie ! dit-elle, s'éloignant un peu d'elle pour poser les mains sur ses épaules. C'est celle là, je crois que je ne pourrais jamais l'oublier, c'était... magique, dit-elle, en passant délicatement une de ses mains sur le visage de la jeune femme, qui alla se perdre dans ses cheveux.

Aaah, ses cheveux... Ils étaient si longs et si doux... Elle aimait vraiment laisser ses doigts se perdre dedans, se mêler à eux, les laisser glisser dedans... et tirer, insister si le moindre nœud se trouvait sous ses doigts, peu importe si la personne en face avait mal. Elle, sadique ? Oh, peut-être un peu sur les bords. Mais juste un peu.

D'ailleurs, tu ne m'a pas donné ton nom. Enfin, une certaine personne visiblement attaché à toi le connaît, mais je l'ai oublié ~ Peux-tu me rafraîchir la mémoire, si tu as envie ? demanda-t-elle, un peu plus proche de son visage, un sourire malicieux sur le visage.

En étant plus proche de son visage, elle put remarquer qu'elle était... confuse ? Indécise ? Elle ne comprenait pas trop pourquoi... Bah, ce n'était pas grave, il y avait plus grave. Mais sa mine l'inquiétait quand même un peu... Elle avait dit quelque chose de déplacé, peut-être ? Ou alors elle était malade et était actuellement en train de contaminer Alyssa avec ses merdes microscopiques. Oh, à vrai dire, elle s'en fichait un peu, mais...

C'est moi où tu me dévisage bizarrement depuis tout à l'heure ? demanda-t-elle, perplexe.

Peut-être qu'elle était choquée de vos retrouvailles soudaine. Cela arrivait, parfois, que des gens soient aussi confus. Mais généralement, ça leur passait, et tout rentrait dans l'ordre. ~



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Eryn le Mar 20 Juin 2017, 23:33

L’inconnu ou plutôt son amant d’un soir retrouvé semblait déçu qu’elle ne soit pas plus… Accueillante ? Enfin, la jeune fille essayait de déterminer qui elle avait en face d’elle. La situation lui faisait pencher grandement vers un dédoublement de personnalité quand même.

L’inconnu lui rappelait beaucoup l’attitude du jeune homme qu’elle avait d’abord pris pour une réaction à l’alcool. Que ressentait-elle par rapport à ça ? Elle ne savait pas trop, elle avait l’impression que son cerveau s’était quelque peu figé par rapport au contexte.
Ou alors il lui jouait un tour, un tour vraiment très étrange.

Un frisson lui parcourut le corps alors que les mains d’Akatsuki parcouraient son visage pour se perdre dans ses cheveux. Inconsciemment, elle vint se coller au corps du jeune homme, attirée par lui.
Et puis le contact un peu dominateur dans ses cheveux était loin de lui déplaire. Cela commençait à raviver quelques souvenirs d’ailleurs…

« Comment aurais-je pu oublier… »

Elle déglutit en voyant le visage du jeune homme se rapprocher, son envie de l’embrasser la reprenant de nouveau. Ce qui l’en empêcha ? La sensation d’être sur une corde raide, proche d’un prédateur prêt à ne faire qu’une bouchée d’elle.
Et ça… ça commençait à lui faire de l’effet tout de même…

« Akatsuki ne m’a jamais parlé de toi… Comment t’appelles-tu ? Qui es-tu ? »


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Akatsuki Nakamura le Mar 20 Juin 2017, 23:57

Ce qui fit le plus plaisir à Alyssa, c'était de voir que le contact de sa main sur la peau de son interlocutrice ne laissait pas cette dernière sans effet. Elle n'était pas si insensible que ça, au final ! Ses souvenirs n'étaient don heureusement pas si illusoires que ça ? Elle l'espérait... Ca serait dommage, sinon. D'ailleurs, elle non plus n'avait pas pu oublier. Aaah, elle n'était donc pas la seule à avoir ce sentiment... comment le décrire ? De joie ? De bonheur ? De soulagement ? De... De quoi ? C'était beaucoup trop compliqué à expliquer avec des mots, il fallait être à la place de notre protagoniste pour comprendre ce qu'elle ressentait actuellement... C'était juste indescriptible.

Oh ? D'abord surprise, elle gloussa ensuite, à deux doigts d'éclater de rire. Forcément qu'il ne lui dirait rien, forcément ! Il voulait la garder pour elle seule et enterrer l'existence de cette soirée dont il n'avait pas le moindre souvenir ! Enfin, il y avait aussi une toute autre raison, mais ça, elle se la gardait pour elle -et puis, Alyssa était persuadée que la demoiselle aux cheveux dorés la trouverait toute seule, elle était tut de même dotée d'un cerveau. Elle répondit ensuite à sa que... Oh, attendez, avant ça, son interlocutrice avait répondu par une autre question à sa question ! Enfin, peut importe ~ Elle répondit donc à sa question :

Tu n'as pas répondu à ma question... fit-elle en faisant une moue boudeuse, qui disparut bien vite pour laisser place à un certain enthousiasme. Normal qu'il ne t'ai pas parlé de moi, ni même des autres ~ Je suis Alyssa, une jeune femme... Enfin, en vrai, je suis non-binaire, mais faut pas le dire, sinon c'est pas drôle ~ termine-telle en faisant un clin d’œil malicieux. Et toi du coup ? ~

D'ailleurs... Elle avait besoin de savoir quelque chose. C'était peut-être quelque chose d'idiot, mais au moins, elle se ferait plaisir en même temps. A peine eut-elle lâché "D'ailleurs..." qu'elle se jeta sur les délicieuses lèvres de la blonde. Elle l'embrassa longuement. Mais pour Alyssa, cela ne lui semblait pas assez. Vraiment pas assez. C'était même beaucoup trop court, elle aimerait bien qu'il soit plus long ! Mais elle ne pouvait de toute façon pas rester ainsi éternellement... Elle décolla ses lèvres de la jeune femme blonde, la regarda, puis dit, avec un sourire en coin :

Aller, avoue que j'embrasse mieux que cet enfoiré ~

Oui, elle voulait confirmer ça. Quand je disais que c'était débile... Bon, elle avait aussi juste eu envie de l'embrasser. Mais ça n'excusait rien.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Eryn le Mer 21 Juin 2017, 00:16

C’était vraiment étrange de voir Akatsuki glousser comme une fille… Mais si elle comprenait bien, ce n’était vraiment mais vraiment pas de la comédie. Elle avait l’impression de faire face à une personne complètement différente et en même temps… Elle le retrouvait vraiment dans tout ça.
C’était lui, et en même temps ce n’était pas lui.

Un truc bien tordu en somme, peut-être qu’elle n’avait pas vraiment fini de décuver, peut-être devrait-elle juste partir et ne plus jamais revenir.
Oui mais il lui faisait de l’effet autant que l’Akatsuki qu’elle avait vu les autres fois. La main sur sa chevelure lui arrachait des frissons et elle avait envie de le toucher. Peut-être son côté maso au fond.

Les autres… Ainsi il y avait plusieurs personnalités… Quelque chose lui disait qu’elle n’avait pas forcément envie de toutes les rencontrer tiens… Une femme… Cela expliquait bien des choses tiens… Elle aurait pu le deviner toute seule aux gloussements et au regard qu’elle lui lançait.
Mais tout cela la perturbait autant qu’elle commençait à ressentir des frissons d’envie.

« Moi c’est Eryn. C’est donc la deuxième fois qu’on se ren... »

Pas le temps de finir sa phrase que la dénommée Alyssa s’empara de ses lèvres, la jeune fille répondit avidement au baiser, c’était ce dont elle avait envie depuis si longtemps… Elle en oublia que le jeune homme ne voulait plus d’elle. Et puis après tout, si cette Alyssa le voulait, qui était-elle pour l’en priver ?

C’était peut-être mal d’abuser de la situation, mais Eryn n’avait jamais vraiment été une sainte, ce dont elle avait envie, en général elle le prenait. Et puis comme elle avait appris la dernière fois, cette personnalité-là était parfaitement en âge de prendre des décisions. C’était probablement la dernière fois qu’elle pouvait toucher le jeune homme. Qu’il ait des problèmes de personnalité multiples était le cadet de ses soucis.

La jeune fille déconnecta donc son cerveau au moment où ses lèvres se faisaient attaquer, ses mains glissant aussitôt dans les cheveux du jeune homme pour approfondir le baiser.
Mais le baiser prit fin, rapidement, trop rapidement. Eryn lui jeta un regard déçu.

« Je n’en ai pas vu assez pour juger ! »


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Akatsuki Nakamura le Mer 21 Juin 2017, 11:51

Eryn donc ? Hm... Alyssa ne trouvait pas ce prénom particulièrement beau, mais, après tout, le prénom faisait parti de ces choses, que l'on ne pouvait pas choisir ; il y avait juste à espérer que les parents avaient bon goût, et c'est tout. Est-ce qu'elle allait le retenir ? Peut-être, après tout, il n'était pas particulièrement compliqué. Mais il ne plaisait pas vraiment à Alyssa... Bah, au pire, ce n'est qu'un prénom, je vais bien lui trouver un petit surnom sympathique ~

En tout cas, Eryn ne montra pas le moindre signe de rejet quant au baiser surprise, au contraire, elle sembla même bien l'accueillir, à en juger son avidité ! Ah, elle n'était vraiment pas déçue, cela lui rappelait même à quel point elle s'était bien amusé, la dernière fois... Mais voilà, toute chose avait une fin, même les plus agréables. La demoiselle blonde fit plus ou moins part de son mécontentement -si l'on pouvait dire ainsi-, prétendant qu'elle n'avait pas eu le temps... de juger ? Cela amusa notre protagoniste. Elle aurait bien aimé prolonger ce moment, mais... elle avait un petit truc à lui dire avant. Histoire de bien emmerder un certain jeune homme. Parce que c'était drôle.

Hum... J'aurais bien voulu, mais si tu-vois-qui l'apprends, il va être jaloux et il va pas être très content ~

En vérité, elle s'en fichait bien, de ce détail. Elle, ça ne faisait que l'amuser. D'ailleurs, puisqu'elle était lancée, autant continuer, elle avait envie de voir la réaction de sa très cher partenaire d'une nuit. Elle s'approcha un peu de l'oreille de la jeune femme et lui dit à mi-voix, comme si elle s’apprêtait à lui révéler un grand secret et qu'elle ne voulait que personne l'entende -alors que, techniquement, elles étaient les seules dans la pièce.

D'ailleurs... Je crois bien que tu ne laisse pas indifférent, loin de là. Je t'envie un peu, tu sais ~

Une manière de dire que monsieur tenait peut-être plus à elle qu'il ne voulait le croire ? Bien sûr, bien qu'en vérité, elle n'en était pas totalement sûre... Mais la manière qu'il avait d'en parler parfois laisser planer quelques petits doutes, quand même.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Eryn le Dim 02 Juil 2017, 19:02

Jalousie ? La jeune fille eut un ricanement, comme s’il était possible qu’il puisse être jaloux, il ne voulait pas d’elle. Cela avait été parfaitement clair !

« Jaloux ? Il faut avoir envie de quelque chose pour qu’il y ait jalousie ! »

Eryn aurait bien poursuivi, argumenter sur les raisons que le jeune homme n’avait pas pour être jaloux mais la drôle de jeune fille en face d’elle ne lui en laissa guère le temps. Les sourcils froncés, la mine acerbe, son expression se transforma alors que sa camarade de « jeux » se rapprochait pour lui chuchoter quelques mots à l’oreille.
La surprise qui éclata sur son visage était des plus parlants, mais ensuite ce fut la colère. Elle mentait, elle cherchait à lui faire croire des choses ! Pour qui ? Pour quoi ? La blonde n’en savait rien mais cela la mettait hors d’elle.

Sa main glissa derrière la nuque de Alyssa et elle planta son regard dans le sien.

« Cela ne t’a pas dérangé de coucher avec moi la dernière fois ! Pourquoi ce serait un problème maintenant ? »

En avait-elle envie ? De cette personnalité, aucune idée, mais elle ressentait le besoin absurde de toucher Akatsuki, de l’embrasser… Cette situation avait quelque chose de malsain mais elle ne pouvait s’en empêcher, elle avait tellement envie de le retrouver. Même si ce n’était que pour la dernière fois.
Et puis, les mots du jeune homme revinrent dans sa tête. Et si elle faisait ça… ne serait-ce pas du viol ? Au moment où cette idée lui traversa la tête, elle lâcha la nuque de sa partenaire et s’écarta, le visage résolu et… triste ?

« Non… Oublie… Tu as raison, il n’aimerait pas ça. »


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Akatsuki Nakamura le Dim 02 Juil 2017, 20:49

La jeune femme haussa un sourcil, un peu surprise de la réponse. Elle ne comprenait pas vraiment ce qui avait bien pu se passer entre les deux, à vrai dire... Qu'est-ce qu'il avait bien pu faire pour la vexer ? Enfin... Est-ce qu'elle était vexée, au moins ? Bref, ce n'est pas important ~ Elle préféra ignorer cette remarque, ne sachant que répondre -et puis de toute façon elle n'avait rien à répondre à cela, ce n'était que leurs histoires. ... D'ailleurs, pourquoi elle s'en mêlait, puisque ce n'était pas ses oignons ? Ah, oui ! Parce que c'était amusant, de semer le trouble ~

A sa petite "révélation", son interlocutrice sembla d'abord surprise avant... d'être en colère ? Elle la laissa passer sa délicate main sur sa nuque et approcher son visage. Elle soutint son regard sans même sourciller. Elle put ainsi mieux observer ses iris dorées, ses fins sourcils, ainsi que tout le reste du visage. Et ce, sans rien dire, sans rien montrer. Mis à part... cette petite esquisse de sourire amusé qui apparut sur son visage. Effectivement, elle se fichait bien, de sa supposée jalousie. Après tout, elle était grande, et si monsieur était pas content, qu'il vienne lui dire en face ! Au moins, cela avait fait réagir son interlocutrice.

Elle finit par s'écarter. Alyssa ressenti quelque chose, dans son attitude, qui la laissa un peu perplexe. De la déception ? De la tristesse ? Son sourire s'effaça. Oublier ? Oublier quoi ? Qu'est-ce qu'il n'aimerait pas ? Là, elle ne comprenait pas vraiment, mais peu importe. Ce qui la dérangeait, c'est qu'elle semblait vraiment abattue. La jeune femme avait beau se creuser la cervelle, elle ne voyait vraiment pas ce qui n'allait pas. Enfin, se creuser la cervelle... On va dire qu'elle a une façon bien à elle de se "creuser la cervelle", comme on dit. Elle haussa les épaules.

Oublier quoi ? J'ai peut-être menti sur un point, par contre sur le fait que tu ne le laisse pas insensible, je ne pense pas m'être trompée. Mais, pour ne pas lui laisser d'espoir vain, elle se rattrapa bien vite, en profitant pour s'étaler un peu sur le sujet : Enfin... peut-être que je me trompe, je ne suis pas une source fiable non plus -enfin peut-être que si, ça non plus, je ne sais pas, hahaha. Après, si vraiment c'est le cas, ne me demande pas si c'est par amour, je n'en ai pas la moindre idée ~ Mais bon, après tout, si t'arrive à lui demander sans le froisser... Enfin, le froisser, on s'entend, hein, c'est pas facile de demander quelque chose comme ça sans gêner les gens autour ~

Ah, qu'est-ce qu'elle aimait ça, parler. Parler, encore et encore. Comme si cela était un besoin vital pour elle, qu'elle mourrait si elle ne disait rien. Bien sûr, elle était mieux lorsqu'elle étalait sa vie au détour d'un sujet insignifiant, mais le sujet du jour ne s'y prêtait pas vraiment. Enfin, peut-être. Entre la blonde et elle, elle était peut-être plus expérimentée - mais la blonde pouvait tout aussi bien être plus âgée que notre protagoniste, même si elle en doutait. Et comme elle ressentait à nouveau le besoin de discuter, elle rajouta :

Il faut y aller doucement, donc ~ Mais tu peux toujours essayer une autre fois en y allant plus... hum... comment dire... délicatement, la prochaine fois. Après, je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé entre vous, je sais juste qu'il a un peu profité de notre rencontre, mais vu que ça le satisfait, je ne dirais rien ~ Je me vengerais plus tard, et il va le regretter !

Et oui, une fois lancée, il était difficile de l'arrêter, et encore plus d'essayer de placer la moindre phrase parmi tout cet enchevêtrement de paroles, composées pour beaucoup d'anecdotes plus ou moins intéressantes sur sa vie. Elle aimait raconter sa vie et ennuyer son auditoire quand elle en avait un. D'ailleurs, il était étonnant qu'à ce stade de la discussion, elle n'ai pas encore sortie quelque chose en rapport avec sa vie. Mais si la discussion continuait, cela ne saurait tarder.



                   

#ED0000 / #39D0E5 / #4D6EB2 / #C04E87 / #F29C1D

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire est-il une raison de vivre [pv Akatsuki et pas de MJ]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum