Olympus Project
FORUM EN PAUSE

Bonjour à toi !
Le forum est en pause pour une durée indéterminée. Il n'y a donc plus de staff pour valider les fiches, faire tourner la boutique et faire des évènements, etc.
N'hésitez pas à revenir dans quelques jours prendre des nouvelles ! En attendant, vous êtes les bienvenus pour papoter dans la section hors-jeu !
(Luna)

I'm in your mind [PV les inscrits]

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Neith Selkis le Mer 10 Mai 2017, 23:35

Rappel du premier message :

I'm in your mind

Les rayons du soleil traversèrent les rideaux pour venir lécher le visage de la dormeuse. Soupirant d'irritation de se faire ainsi réveiller de son doux sommeil, elle se leva tant bien que mal et se servit un petit déjeuner. Aujourd'hui c'était son premier jour de cours à l'académie. Elle avait posté une affiche il y a deux jours et en une soirée elle était pleine. Il y avait même des élèves qui étaient venu lui demander des places supplémentaires. Du coup elle se retrouvait avec 9 inscrits à son cours. Elle se demandait si elle allait pouvoir gérer tout ça. A l'école militaire elle avait abusé de son pouvoir pour mater les nouvelles recrues à grande gueule mais ici ce n'était surement pas autoriser sur les élèves. Hum ... si il y a besoin elle y penserait.

Finissant son repas, elle se dirigea vers la salle de bain. Elle fit sa toilette en profondeur, autant être belle pour son premier jour. Elle se tourna vers la penderie pour choisir sa robe et prendre ses bijoux. Elle serra l'amulette dorée entre ses mains avant de la placer autour de son cou, refoulant ses souvenirs et ses larmes avant d'aller se maquiller.

Une fois prête et pomponnée, elle sortit de son appartement et commença à marcher vers l'académie. La route n'étais pas longue depuis son appartement et elle était largement en avance. Elle passa les grilles imposantes se remémorant son escapade nocturne. Quelle nuit ! Bien sûr elle avait localisé sa salle à l'avance pour ne pas se perdre. Une fois arrivé elle nota l'absence d'élèves. En même temps il était 8h40, son cours commençait à 9h. Elle avait encore du temps devant elle.
Elle s'assit donc sur le bureau les jambes croisées en relisant ses notes. Elle saluera chaque élève un par un et leur demandera de lui expliqué leur pouvoir.

Hrp:
Je vous laisse raconter votre arrivée. A chaque entrée le professeur demandera votre nom et pouvoir, pensez à le dire quelque part dans votre rp. Il n'y a pas d'ordre à respecter je répondrai quand tout le monde sera là, si je dois intervenir ou dans une semaine si des personnes ne viennent pas
ft. les inscrits


Dernière édition par Neith Selkis le Jeu 11 Mai 2017, 20:59, édité 1 fois
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Neith Selkis le Dim 14 Mai 2017, 14:42

I'm in your mind

Neith patientait assise sur le bureau les jambes croisées. Elle n'attendait pas des ses élèves qu'ils lui donnent la bonne réponse du premier coup après tout admettre que son propre jugement est biaisé n'est pas chose aisé pour un humain lambda. Quoique le petit Ker Ys semblait avoir pris quelques cours avant le sien mais se fut Noa qui répondit le premier. Il avançait l'influence de l'expérience sur le jugement. Elle fut impressionnée par cette réponse, c'était exact même si elle pensait qu'il ne devait pas en comprendre tous les enjeux. Puis vinrent Shaw et Jarreth qui avaient mal compris la question et lui donnait leurs critères de jugement.

Neith fut interrompu par la petite Fare.... Rim :

Madame Selkis...Visiblement, Hideki ne veut pas de mon aide. Peut-être devrait-il juger lui-même... si après tout il en a réellement besoin.

Le petit aveugle était trop fier pour supporter un peu d'aide ? Bon si il se sentait de travailler seul qu'il en soit ainsi.

"Très bien Rim laisse Hideki tout seul si il le veut. Tu peux changer de place si ça te dit"

Shawn et Artemis répondirent à leur tour à la question, donnant eux aussi leurs critère de jugements. Arf sa question ne devait pas être claire. Enfin la petite Rim répondit à son tour que le jugement était biaisé par une force inconsciente qui tendait à passer par la facilité. Hum c'était inexact mais elle lançais un sujet des plus intéressant. Les autres ne semblaient pas vouloir répondre, elle pris donc la parole :

"Alors déjà je crois que vous avez mal compris ma question pour certains. Quand je parle d'influence je parle de manière plus général, là ce que vous m'avez donné ce sont vos critères de jugement. Ça ne s'applique qu'à vous ce n'est donc pas le sujet de ce cours."


Elle se leva pour se placer au tableau et écrit en gros "Influences :"

"Mais nous avons quand même des idées intéressantes parmi vous. Tout d'abord Noa a dit que le jugement était influencé par l'expérience, c'est tout à fait vrai mais c'est plus fin que ça. En effet l'expérience affecte la perception du monde qui nous entoure. Par exemple si vous avez rencontré plein d'hommes infidèles dans votre vie vous aurez plutôt tendance à prendre à évènement banal pour un signe de tromperie chez votre nouveau compagnon qu'une femme qui n'a jamais été trompée. De ce faite l'expérience joue un grand rôle dans votre jugement car elle biaise complètement cette nouvelle rencontre. Ce n'est pas le jugement en lui même qui est affecté mais les informations qui lui sont données."


Elle écrivit sur le tableau "L'individu : expérience (vécu, perception).

"D'ailleurs votre réponse Mr Hemsword explique en partie ce phénomène. En effet vous nous avez dit que vous jugiez une personne en l'observant. Sachez que tout un chacun est un psychologue en herbe. Pour cela nous utilisons un outil fort pratique mais tellement faux : l'inférence !  L'inférence qu'est ce que c'est ? C'est le moyen qui nous permet d'aller au delà de l'information qui nous est apporté pour en tirer de nouvelles informations sur la cible. Par exemple : je vois quelqu'un arriver en retard j'en déduis qu'il est paresseux. C'est sur l'inférence que joue beaucoup l'expérience car elle aide l'esprit à conclure rapidement sur les informations reçues en fonction de nos expériences passées."


Elle ajoute à coté de perception en rouge : "INFERENCE)

"Bon je passe sur les réponses suivantes qui sont plus vos critères qu'une véritable influence sur le mécanisme de votre jugement. Par contre mademoiselle Farah a dit quelque chose de très intéressant. Elle a parlé de l'influence de la culture et elle a tout à fait raison. La culture et par extension la pression du milieu social joue un rôle très important dans le procédé du jugement notamment par l'utilisation de stéréotypes."


Elle écrivit au tableau "Culture (éducation, stéréotypes, ....)

"Bon je ne vois pas d'autres idées parmi vos réponses, je vais donc vous donner une autre source d'influence."

Elle écrit en grosse lettre et l'entoure en rouge : "LA SITUATION"

"Comme je vous l'ai dit l'esprit cherche à interagir avec son environnement. De ce fait ce qui l'influence le plus est par toute logique l'environnement lui même ! Ça peut être le nombre de personne ou encore la position du sujet tout cela joue beaucoup sur notre comportement. Je vais vous illustrez ça par exemple extrême mais criant de vérité."

Elle pris une feuille sur son bureau pour se souvenir des dates et noms :

"13 Mars 1964, Meurtre de Kitty Genovese. La jeune femme s'est faite agressée par un inconnu à 3h du matin devant son immeuble. L'assaillant l'attaqua au couteau par 2 fois. Le jeune femme a hurlé devant l'immeuble en implorant de l'aide. La première fois un voisin fit fuir l'agresseur. Gravement blessée elle fut tuée et violée toujours en hurlant au bas de son immeuble une fois le voisin parti. Les enquêteurs découvrirent que l'agression avait été vue par pas moins de 40 personnes. Et pourtant personne ne vint l'aider. De plus le premier appel à la police n'arriva que 35 minutes après le meurtre."

Elle reposa sa feuille et regarda la salle :

"Pourquoi ?" (2 réponses)


Point culture:




ft. Les inscrits


Dernière édition par Neith Selkis le Lun 22 Mai 2017, 11:16, édité 1 fois
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Noa le Dim 14 Mai 2017, 15:39

C’est bizarre … tout le monde donne des réponses différentes de la mienne et qui pourtant se ressemble et se complètent entre elle. Aurais-je dis une bêtise ?

Pendant ce temps je vois Ker ys qui martyrise un pauvre morceau de papier et le découpant et le perforant … ce n’est qu’une fois qu’il m’écrivait sur son cahier que je compris.

L’un de mes rubans poussa entre mes reins pour pour s’emparer des deux morceaux de papier et passa discrètement derrière chaque personne qui me séparaient de Hideki afin de ne pas entraver le bon déroulement du cours (oui je sais venant de moi, ça peut paraitre bizarre). Je déposais délicatement les feuilles sous le bureau de l’avaugle et les fit glisser lentement de manière a ce qu’elles se retrouvent sous ses doigts afin qu’il comprenne que c’est un message qui lui est adressé.

Lorsque la jeune métisse s’installa entre Artémis et Moi je déchirais une feuille de mon Bloc notes pour le poster entre nous et y écrire.

« Ne le prend pas personnellement s ‘il t’a envoyé chier. Ce n’est pas toujours facile d’accepter qu’on a besoin d’aide. Mais si je puis me permettre un conseil n’essaye d’insister il se braquera encore plus. »

Lorsque les réponses on cesser de fuser la prof nous appris qu’au final j’étais celui qui était le plus proche de la bonne réponse et qu’apparemment les autres aurait mal compris la question. Bon je devrais avoir plus confiance en moi enfaite. C’est après un bref développement et quelque explication que la prof nous posa une autre question avec pour illustrer, un exemple un peu … sordide. Très franchement je ne suis pas sûr que c’était un choix judicieux de parler de ce genre de chose devant un publique qui pourrait potentiellement être facile a choqué. Je repensais notamment à Artemis et la manière dont elle a réagis en cour de bio quand la prof nous a montré un cœur de bœuf palpitant sous l’effet des électrochocs.

Je levais la main attendant qu’on me donne à nouveau la parole avant de répondre.

_ Je pense qu’il y a plusieurs choses qui ont donné ce résultat. Pour certain ça peut être la peur, pour d’autre du sadisme, mais je pense que la raison principal est la même que pourquoi personne ne réagit quand un, excusez du terme qui peut être péjoratif, clochard ou mendiant tombe et que personne ne lui vient en aide alors que au contraire une personne qui semble plus (faisant le signe des guillemets avec mes doigts) « normal » tombe tout le monde s’inquiète. Cette indifférence qui nous permet de nous protéger consciemment ou non en ignorant la misère des autres.

Je ne sais pas si ce que j’ai dit a été clair.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Jïnn le Dim 14 Mai 2017, 15:56

Et bien...Visiblement c'était une classe qui allait changer de la dernière fois. Après que l'aveugle refuse de l'aide, ce qui est totalement compréhensible, car un handicapé n'aime pas qu'on soit pris en pitié, tout comme pour Venda la dernière fois lors de l'entraînement aux armes de jets. Notre protagoniste commençait à montrer un brin d'intérêt. Peux-être que cette prof' n'était pas si...peut-être qu'elle n'avait pas besoin de nécessiter autant de méfiance de sa part ? Dans le doute, il gardait un certains regard sur elle. Cependant, sa longue explication prenait de l'intention à notre Junalkin. Tout le long, il était attentif, mais avait les yeux fermés. Il tapotait alors son index droit sur son avant bras gauche. C'était un peu la preuve qu'il était en train de réfléchir, utilisant ses pensées pour mettre en situation ces dires avec son propre vécu.
Il arrivait alors face à un mur, puisqu'en prenant du recul, il se disait que son avis était relatif. Ce genre de matière et de débats, c'est tellement relatif qu'aucun avis ou propriétés peuvent l'expliquer comme les sciences durs. Même si les phénomènes hormonaux et autre sont en études. Il était dans cette dualité, cette certaine controverse de lui même.

En entendant ensuite l'exemple avec la femme violée, et tuée. Il fronçait légèrement les sourcils, tranchant nettement avec le visage calme et stoïque donc il avait fait preuve il y a peu. Pourquoi ? Certains souvenirs ne peuvent s'oublier, et vous hanteront jusqu'à la fin de vos jours. Noa pourrait s'en souvenir, lui qui en avait entendu le récit un peu désordonné de Jïnn, à une certaine bonne époque si on peut la nommer ainsi. Il levait alors la main, sans la tendre, et son regard légèrement fermé et durcis par ce qu'il venait d'entendre allait se détendre légèrement au fur et à mesure de son récit. Le tout était audible par une voix grave et suave. Evidemment, il attendait son tour, après Noa. Il n'avait pas omis sa réponse.

Car on vit dans un monde où on préfère se cacher derrière un écran ? Et que la réalité n'est plus connu de tous ?

Il gardait sa main levé, expirant faiblement. Avant de reprendre, cette fois d'un air totalement calme, il s'était un peu emporté, vieux souvenirs.

Plus sérieusement, et hors vécu, les gens ont peur d'aggraver la situation s'ils s'en mêlent, d'autres n'en ont pas le courage ou les moyens physiques d'empêcher cela. Cet état de panique, que ce soit chez la victime ou le témoin de ce genre d'événements aussi rares que troublant, implique un effet tunnel, une hausse du rythme cardiaque,
l'instinct nous dit de ne pas nous en mêler, car ce ne sont pas nos affaires. On a aussi l'effet du témoin. On a du mal à aller aider quelqu'un dont on ne sait rien, et dont on n'arrive pas à s'identifier. Vous avez parlé de culture tout à l'heure,
et bien la culture influence aussi ce domaine. Si cette personne n'a aucun critère auquel nous nous identifions, la sauver ou du moins, l'aider, sera d'autant plus compliqué. Tout dépend aussi de la relativité des gens...de ce qu'ils ont vécu, de ce qu'ils pensent, on ne peut prévoir un tel phénomène, quoi que....avec des probabilité sans doute.
Pour résumé en plusieurs point, ça donnerait ça :
1-La peur pour sa propre sécurité, on pourrait y voir de l'égoïsme ou un simple instinct de survie
2-Pourquoi je prendrai le risque et pas mon voisin ? Chacun pense qu'un autre va réagir, et cela bloque la situation, nous qui sommes entourés d'inconnues. Une sorte de déresponsabilisation.  On pourrait faire le test à Tsuki, avec environ 1000 élèves, tout le monde ne se connait pas. Je peux parier que par contre les gens avec pouvoirs auront une chance plus accrue d'intervenir si ces derniers le maîtrisent et tombent sur quelqu'un n'en ayant pas.
3-La culpabilité, c'est aussi un facteur à prendre en compte car on ne voudrait pas qu'inversement personne ne nous aide donc on agit. Ou alors de l'héroïsme pour certains. Ou bien encore les personnes qui l'ont déjà vécu et qui veulent réagir en ayant surpasser un traumatisme.
4-L'auto-persuasion. On peut légitimer la chose en se disant que ce n'est pas si grave, même si on peut le rapporter à des phénomènes biologiques innés et instinctif, ou simplement un phénomène lier aussi bien à la culture, qu'à la nature.


Tout le long, ses traits s'étaient un durcis, un visage assez fermé. On pourrait presque ressentir un certains vécu, une sorte d'intonation glissée entre les tons de sa voix initialement calme. Finalement, il avait beaucoup parlé, chose qu'il ne voulait pas réellement faire au début. M'enfin, il espérait que les gens bougent leur cul si cette situation arrivait en vrai. Pas comme il y a de longues années en arrière. Il abaissait alors sa main, adoptant à nouveau son air stoïque, tout en croisant les bras. Il redressait son dos, prêt à écouter ce que la prof' allait lui répondre, ou pas d'ailleurs. Sinon, il se contenterait de fermer les yeux, préférant entendre, que voir. De toutes façon il voyait les auras de chacun, ça suffisait amplement et c'était plus honnête qu'une enveloppe charnelle.


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Ker Ys le Dim 14 Mai 2017, 16:04

Spoiler:
J'adore trop ta vidéo.  Sinon, Bande de posteurs fous. le temps que je fasse mes 12 lignes, j'ai eut une première réponse. j'ai modifié mon texte pour m'y confirmer, de nouveau une réponse. Donc j'interviendrais pas physiquement NAh. :p
Noa répondit. Bon, il se décida à participer à l'expérience de l'enseignante. Il s'imagina la scène.

Ys se leva, repoussant sa chaise, non discrètement, pour prendre la parole.

-Je dirais, personnellement, à cause du risque de danger. Les gens ont tendance à se dire : « oula, un danger, il y a certainement quelqu'un de meilleur que moi dans le coin qui interviendra. Moi, si je peux éviter les problèmes. Comme cela, ce problème m'ignorera certainement. »
Une amie, avant mon arrivée à l'académie m'a raconté que son prof d'auto défense leur disait en cas d'agression de ne pas crier à l'aide, au meurtre ou au viol, mais de crier au feu. Les gens viendraient plus facilement, croyant voir un spectacle de quelque chose en flamme… Ce qui pour la plupart des gens est moins dangereux qu'une agression.

Il se rassit. Pourquoi s'était-il levé ? Tout le monde à ce moment, même l'aveugle avait dût regarder dans sa direction. Pourquoi ? Quand quelque chose bouge au milieu d'une salle où seule l'enseignante bouge, cela attire l'attention…
Il s'était dit qu'en procédant ainsi, il ferait peut-être aussi parti du cours.
Il se permit juste un coup d'oeil de vérifier si son expérience avait marché. Presque tous le monde avait regardé vers lui.

Cool. Il se décida à passer à l'action, mais remarqua que déjà deux personnes étaient intervenu…  Mince, dommage pour moi. Je pensais faire évoluer le cours dans une direction intéressante… mais en fait, j'ai été trop lent pour que mon expérimentation soit utile.  Tanpis, si c'est cela, je le saurais plus tard, me dis je à moi même en me recroquevillant sur ma chaise et en prenant en note les réponses.
avatar
Ker Ys
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Jarreth le Dim 14 Mai 2017, 19:52

Ma réponse ne parut pas très satisfaisante. Le cours paraissait très pointu de ce fait. Et pourtant je n'étais pas frustré. Je souriais.
Il y a six ans, j'étais considéré comme un surdoué à qui il ne valait le coup le de ne rien apprendre. J'en étais arrivé à un stade ou plus rien ne me fascinait dans la scolarisation classique. Mais me voilà aujourd'hui: un type lambda avec une opinion lambda, et même avec du retards sur les autres !
Ils étaient tous sûrs d'eux, avaient du vécu et un mode pensée solide, ancré dans la réalité. J'étais sincèrement impressionné et ne pouvais m'empêcher d'esquisser un sourire de fascination. La suite du cours me provoqua le même effet.

-"Comme je vous l'ai dit l'esprit cherche à interagir avec son environnement. De ce fait ce qui l'influence le plus est par toute logique l'environnement lui même ! Ça peut être le nombre de personne ou encore la position du sujet tout cela joue beaucoup sur notre comportement. Je vais vous illustrez ça par exemple extrême mais criant de vérité."

Madame Selkis avais raison. Et c'était sans doute l'une de mes principales sources d'erreur, ma faiblesse en terme de psychologie: je ne manque pas de sang froid mais de discernement. J'applique toujours avec ferveur mon raisonnement logique et idéaliste sur les gens et les choses sans toujours tenir compte de caractère circonstanciel et unique de l'environnement et de la situation. Le jugement n'est pas un processus qu'on répète... c'est un exercice que l'on doit toujours adapter de façon différente.
Cela est difficile et éreintant pour quelqu'un comme moi qui doit y parvenir sans y briser la morale. Mais cela reste la réflexion la plus évidente et la plus sûre. Et si je suis venu à ce cours, c'est pour en ressortir grandit. Cela doit commencer maintenant.

-"13 Mars 1964, Meurtre de Kitty Genovese. La jeune femme s'est faite agressée par un inconnu à 3h du matin devant son immeuble. L'assaillant l'attaqua au couteau par 2 fois. Le jeune femme a hurlé devant l'immeuble en implorant de l'aide. La première fois un voisin fit fuir l'agresseur. Gravement blessée elle fut tuée et violée toujours en hurlant au bas de son immeuble une fois le voisin parti. Les enquêteurs découvrirent que l'agression avait été vue par pas moins de 40 personnes. Et pourtant personne ne vint l'aider. De plus le premier appel à la police n'arriva que 35 minutes après le meurtre."

Voilà la situation que j'avais à analyser. Je fermai les yeux:Les gens avaient peur. Ils n'ont pas intervenu par une crainte mutuelle et mal répartis. Le désordre au sein du collectif n'a pu permettre à l'un ou tous de se dévouer pour intervenir...
Personne n'est pas armé à la base de mauvaises intentions. On fait tous de notre mieux. Voilà comment je pensais. Je ne pouvais voir les choses autrement.
De plus, depuis que j'avais mon pouvoir, j'étais incapable de correctement jugé une situation à laquelle je n'étais pas directement confronté. La vérité, avec le temps, m'était devenu inaccessible depuis que le Hard Lies me forçait à constater qu'elle n'était jamais ce qu'on pouvait espérer.
C'est pour cette raison que malgré la réflexion que je m'étais faite, l'idée de juger ses personnes sans les connaître ni avoir eu affaire à l'affaire de plein front me répugnait.
Jinn, Noa prirent la parole.
Ils étaient logiques, implacables et discernaient une vérité que je n'appréciais pas: la peur humaine, l'auto-persuasion, la faiblesse ou encore le sadisme, auraient menés toutes ses personnes à la plus effroyable des non-assistance à personne en danger ?
Je soupirai. Ils avaient raisons. C'était certain.
Ces gens là n'avaient probablement de mauvaises intentions... mais aucunes bonnes n'ont plus. Rien ne les a obligé à intervenir et le cerveau humain offre plus d'un prétexte pour conforter cette volonté d'oisiveté face au malheur d'autrui. Cela... oui je pouvais le dire sans aucun souci.
Et pourtant; moi, je ne pouvais réussir à juger ces personnes comme ça. Si on devait interpréter cette situation - comme l'a dit madame Selkis - à notre façon, alors autant que j'y aille jusqu'au bout. C'est en me cassant les dents sur mes propres erreurs, que j'apprendrais. Comme pour la question d'avant.
Je levai la main en détournant le regard:

-"Les gens n'ont pas entendus l'agression. Et les 40 personnes qui l'ont vu n'ont pas compris de quoi il s'agissait sur le coup. Seul le voisin qui a intervenu aura bien vu la scène en s'approchant et son aiderenforça aux yeux des autres le caractère inoffensif de la situation. Le voisin est peut-être allé cherché des secours et il lui sera arrivé malheur... l'agresseur et revenu sans que personne ne se rende compte de la gravité des faits. Oui... c'est peut-être... ça..."

Jarreth. Ce n'est pas ça songeais-je pourtant avec amertume.


Dernière édition par Jarreth le Dim 14 Mai 2017, 23:21, édité 1 fois


Spoiler:
avatar
Jarreth

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Neith Selkis le Dim 14 Mai 2017, 23:03

I'm in your Mind


Neith avait fait un peu fort avec son exemple mais c'était pour bien leur faire comprendre l'impotence humaine. Le premier à répondre fut (encore) Noa. Il avançais le déni comme explication, c'était une idée intéressante bien que fausse. Jïnn parla ensuite pour la première fois du cours, il ne dormais pas celui là ? Son exemple semblait l'avoir passionné soudainement, ça sent le vécu de ce côté. Les éléments qu'il apportait étais intéressant, il y avait là l'explication du cheminement intérieur des témoins, c'était bien mais que pur spéculation, ce n'était pas ce qu'elle recherchait. Jarreth fut le dernier à exprimer
son avis mais il n'avait pas compris le problème.

Neith se redressa pour donner la bonne réponse.

"Alors Noa ce dont tu parles c'est ce qu'on appelle le dénis mais ce n'est pas la raison première d'une telle réaction de masse. Quant à toi Jarreth je t'assure que tous les témoins avaient bien pris conscience de la gravité de la situation. Par contre Jïnn a évoqué quelque chose d'important : l'effet du témoin. Malheureusement il ne l'a pas expliqué comme il faut. Donc la réponse était : le nombre de témoins, c'est ce qu'on appelle l'effet du témoins. Les études ont montré que plus il y avait de témoins et moins il était probable qu'une personne intervienne. C'est l'un des effets d'influence de la situation des plus spectaculaire allant à l'encontre de toute logique. Je ne vais pas expliquer les explications des chercheurs Darley et Latané sur le sujet ce n'est pas le but de mon cours."


Elle se dirigea vers le tableau qu'elle effaça avant de prendre une craie. Elle écrivit en titre : "L'attribution causale".

"J'ai pu remarquer que dans vos explications vous aimez bien expliquer un comportement par la personnalité ou la façon de pensée de la personne en cause. Voyez vous nous avons tous cette capacité à trouver des causes aux actions ou aux évènements. Cela nous aide à réagir en conséquence et à nous adapter, on appelle cela l'attribution causale, l'attribution d'une cause. Il existe deux types d'attribution. La première est l'attribution interne qui consiste à expliquer l’évènement ou le comportement par un trait de caractère ou une intention de la personne en cause. Par exemple, X dort en classe car il est paresseux. La seconde est l'attribution externe, bien évidement, qui consiste à expliquer le phénomène par une cause extérieure à la personne en cause. Par exemple, X est en retard parce qu'il à raté son bus. Nous jonglons en permanence entre ces deux modes d'attribution mais de nombreux facteurs influencent notre choix entre l'un ou l'autre."

Elle écrivit : "Attribution interne/externe". Puis interrogea la classe :

"Vous avez des idées sur les facteurs d'influence ?"(5 réponses)





ft. Les inscrits
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Invité le Lun 15 Mai 2017, 09:16

Je ne répondis pas aux questions, je préférais apprendre et écouter ce que les autres avaient à dire. Artémis m'avait soutenu dans un point semblable au moins, mais nous avions eu tort, c'est à ce moment que je me suis dit que je devais porter une meilleure attention au cours. J'ai tout écrit ce que la prof a écrit au tableau, sauf la situation, je ne crois pas avoir besoin de cela dans mes notes de cours.

Noa prit la parole au sujet de la situation que Neith nous avait donnée et ce qu'il dit faisait du sens. J'ai arrêté d'écrire et j'ai ensuite porter mon attention à Jinn qui a suivi. Il en a élaboré beaucoup pour un gars qui semblait dormir, mais en vrai il est surement un des plus attentif même si ce n'est pas ça qu'il démontre. C'est tu moi ou je ne pense pas du tout comme il décrit, moi j'aurais couru pour aller aider cette personne, j'aurais au moins essayé de faire quelque chose. Avec ou même sans pouvoir, chaque humain est égal et même si ça serait mon pire ennemi qui se ferait tuer, j'essayerais d'agir au lieu de regarder, c'est comme ça qu'on devient un héros si je ne me trompe pas?

Jarreth a suivi, wow je m'attendais pas à autant de monde qui voudrait apporter leur point, mais ce qu'il dit était totalement différent des autres. La professeure a pris la parole par la suite, j'ai repris mon crayon en main, tant pis, ce n'était pas si important de dire que moi je serais allé la sauver et que j'emmerde la peur ainsi que ma propre sécurité. 
L'attribution causale, je ne suis pas sur d'avoir bien compris sur ce sujet, devrais-je essayer de donner la première réponse? Une idée me vint, la culture ou l'accoutrement pourrait être des facteurs d'influences. J'ai levé la main pour prendre la parole.

-Est-ce que la culture ou même la race d'une personne peut être un facteur d'influence? Comme si je regarde une personne qui est asiatique, les facteurs d'influences que j'ai aperçu au long de ma vie me disent: C'est un mangeux de riz, il porte un chapeau pointu et il travaille dans les champs à longueur de journée. Toute sa seraient des facteurs que j'ai vus en histoire ou même en regardant canal Découvert.


Ouf s'est intimidant parlé en face de tout le monde, mais au moins je bégaye put. Je me suis rassis et j'ai reporté toute mon attention à madame Selkis. Peut-être que j'ai bien compris le sujet finalement, même si j'en suis vraiment pas certain.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Ker Ys le Lun 15 Mai 2017, 11:51

Attribution causal. Le jeune homme finit d'écrire les explications sur son cahier, notant celle de son compatriote en même temps.
Il ne se leva point, cela ne ferait que le desservir ici. Il profita d'une pose pour donner sa réponse, en  ne levant pas la main.

-Je citerais l'exemple qu'un professeur d'auto défense à donné lors d'un cours auquel une amie participait :
Si vous vous faites agressez : ne crier pas à l'aide, au secours ou au viol. Les gens ne viendront pas…
Moi Ys, passe toutes les raisons évoquées, car elles se rangent dans les attributions, mais je poursuit par sa solution pour faire venir les gens. Il a continuer après par …
Mais au feu. Car les gens viendront plus facilement voir un feu qui est un divertissement, qu'une agression.
J'utilise cet exemple pour mettre en propos des facteurs d'influences comme la peur, ou l'amusement.
En dehors de cet exemple je pourrait citer l'environnement.. Par environnement, je ne cible pas que l'environnement physique.. , les conditions mentales et physiques… Je vais m'arrêter là, car je triches un peu. Je tenais juste à préciser : La peur appartient à un groupe plus important qui joue sur la condition mentale des gens, entre autre.


Bon d'accord, il avait bâclé sa réponse, volontairement. Mais bon. Il n'allait pas faire le cours à la place de la professeur. Non, ce n'est pas une excuse de sa part, mais un effort pour coller au conformisme d'un groupe et laisser les autres donner des réponses.

Ys se repencha sur son cahier, près à écrire les idées dans les réponses de ses camarades.

Ce cours était calme pour l'instant. Cela changeait beaucoup d'autres cours précédents, qui étaient, comment dire, plus agité. Peut-être étais ce dû à l'aura qui se dégageait de la prof, ou bien aux élèves ?  Il n'arrivait pas à mettre le doigts sur ce qui faisait la différence sur l'ambiance d'un cours extra scolaire à un autre, hormis l'enseignant. Une partie de son cerveau potassa donc la question quelques minutes, pendant que l'autre écoutait
avatar
Ker Ys
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Neith Selkis le Lun 15 Mai 2017, 16:27

I'm in your Mind


La question de Neith semblait avoir été mal comprise par la classe (encore ...). La plus part d'entre eux n'avait pas vu le cheminement de sa présentation et était restés bloqués au jugement ou à son exemple. Les deux premières réponses confirmèrent ses doutes. Arf il fallait qu'elle remette les pendules à l'heure sinon la classe allait se perdre. Se maudissant de ne pas avoir pris plus de temps, trop habituée à enseigner à des adultes elle n'avait pas pris en compte que ses élèves étaient de parfaits novices.

"Bon arrêtons nous là je crois que nous sommes un peu perdus. Je vais vous réexpliquer le cheminement du cours. Je vous ai parlé du jugement car c'est un mécanisme très important et qui est la cible de beaucoup d'influence. Ça c'était le contexte. Ensuite je vous ai fait cet exemple, un peu sordide j'en conviens, pour vous faire comprendre que ce qui influence en grande partie les gens c'est avant tout la situation, c'est à dire l'environnement direct ! Maintenant j'attaque le chapitre qui nous intéresse : L'attribution causale. Ça n'a rien a voir avec l'exemple précédent ou avec le jugement en général. C'est un mécanisme de tout les jours qui fait PARTIE de notre jugement. En effet il est impossible d'étudier un facteur d'influence sur notre jugement car il est beaucoup trop vaste. Du coup on s'intéresse aux petits mécanismes qui font le grand tout. Je répète une nouvelle fois la définition, notez là : l'attribution causale est le mécanisme par lequel notre esprit attribue une cause à un comportement ou un évènement. Il  en existe deux sortes : l'interne et l'externe."

Durant son discours elle réécrivit le mot "SITUATION" et l'entoura en rouge pour bien insister. Puis toujours calme et bienveillante elle reprit :

"Donc maintenant j'aimerais que vous répondiez correctement à la question. Quelles sources nous fais choisir une attribution interne plutôt qu'externe et vice versa. Shawn nous a parlé de stéréotypes mais j'aimerai que vous détailliez votre réponse pour me dire en quoi ça influe sur l'attribution d'une cause. Pareil pour Monsieur Ker en quoi la peur ou l'amusement nous fait choisir une attribution interne plutôt qu'externe ? Maintenant réfléchissez bien avant de répondre car ce que nous faisons c'est de la science je vous le rappelle, je veux donc entendre des réponses structurées du type "Je pense que X influe car quand X est vrai les gens ont tendance à choisir une attribution interne/externe."
(3 réponses)

Elle regarde la classe en souriant, les invitants à réfléchir un peu plus au sujet.

HRP:
Je me suis senti obligé de faire ce post car ça partait un peu de travers. Si vous ne comprenez pas quelque chose, faites un post question ou mp moi.





ft. Les inscrits


Dernière édition par Neith Selkis le Lun 22 Mai 2017, 11:18, édité 1 fois
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Noa le Lun 15 Mai 2017, 22:42

Le Dénis ! Merci je n’arrivais plus remettre un nom la dessus ! Au finale ce fut Jinn qui fut le plus proche de la bonne réponse. Cela ne m’étonnait pas vraiment connaissant son vécu avec ce qui est arrivé à sa pote. Après quelque explication la prof nous posa une question dont les élèves. Quelque élèves s’y sont tenté en propose les stéréotypes et pour Ys … j’avoue ne pas avoir compris de quoi il parlait en fait. Du coup la prof nous la reposa autrement. J’eus besoin d’un moment de réflexions. Je réfléchissais en relisant mes notes sur les facteurs internes et externes puis parcourait la pièce du regard machinalement. Bizarrement c’est quand mes yeux se posèrent sûr Jinn qu’une idée me vint en tête.

Pourtant il n’y avait pas forcément de rapport mais dans ma tête il y avait tout un cheminement en apparence illogique que moi seul pouvait comprendre … je levais donc la main jusqu’à ce qu’on me donne la parole.

_ Je dirais que ce qui va nous faire nous concentré sur telle ou telle facteurs ça va être notre personnalité et nos tempéraments. Genre pour votre exemple du mec qui dors ou est retard, quelqu’un qui est du genre altruiste va se dire que ce n’est pas de la faute de X et donc va juger un facteur externe. Alors qu’une personne plutôt hautaine va dénigrer X dans son jugement et du coup mettre en cause un facteur interne. Après je pense il doit y avoir aussi le vécu de la personne qui juge. Genre une personne qui est habitué à voir des élèves en retard parce qu’ils s’en pétaient un rein de leur étude aura tendance a mètre tout le monde dans le même panier alors qu’inversement quelqu’un qui connait le cauchemar de la circulation en ville sera plus tolérant.

Bon ok là j’ai deux chances sur trois d’être complètement à côté de la plaque.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Ker Ys le Mar 16 Mai 2017, 19:20

Le jeune Breton, eut un mouvement arrière du cou.. Et MENTALEMENT, s'éclata la tête sur la table. A vouloir trop bien faire, il n'avait pas comprit correctement la question.
Ys réfléchit à la question. Pas évident d'y répondre. La psy avait oublié ce passage dans ses cours. Non, il lui revenait un tableau à 5 entrées. Il se décida à répondre après Noa, en se levant. Non pas pour attirer l'attention plus que cela, mais pour bien se montrer que tous voient, s'il se plante quel monstre d’orgueil, il est. Puis, il se ravisa. A quoi bon perturber la classe en attirant l'attention. Les élèves sont assez intelligent pour comprendre qu'il n'est qu'un abruti s'il se replante.

-Je pense que notre vécu ou notre milieu sociale sont à classer dans les attributions internes ainsi que tous ce qui se réfère à nos filtres sociaux. Le contexte, les lieux ou la situations, les gens autres appartiennent aux attribution externes.
Je crois me souvenir que le contexte décide laquelle nous utilisons, car certaines contraintes externes à nous (Attribution externe) modifie notre point de vue.

La peur et l'amusement jouant sur notre vécu, ils font partie de l'attribution interne. Mais suivant le contexte peuvent aussi appartenir à l'externe. Par contre, il y a un tableau d’Arnold je ne sais plus qui montrant que suivant la situation ; il se peut que cette perception soit faussé. Si la peur naît de la peur d'une foule paniquant, cela fait de cette peur une attribution externe, je crois. En France, il y a un dicton qui dit qu'un bon bailleur en fait bailler 7. Hors le bâillement est un mécanisme du corps visant à contre le sommeil ou l'ennui pour faire simple. Cela relève de l'attribution interne en théorie Alors pourquoi quand quelqu'un baille on a envie de bailler, je crois que le phénomène s'appelle la contagion. Et celle ci est bien une attribution externe.
Enfin, j'espère ne pas être trop vaniteux cette fois encore, et avoir bien répondu à la question.



Bon, pas folichon comme exemple. De plus, tu risques d'avoir perdu les gens avec l'exemple du bâillement. Tu devrais te souvenir mon cher que c'est ceux qui étalent le plus leur savoir, qui en ont le moins. Ce n'est pas parce que tu as finis le programme des classes supérieurs qu’il faut te croire le roi du monde. Cette prof en connaît sûrement mille fois plus que toi…

C'est ainsi que l’élève Ker auto-flagella mentalement avant de suivre le cours.
avatar
Ker Ys
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Darren le Mer 17 Mai 2017, 17:38

détails
Cours de littérature
Can't you see that you're lost ?
ft. les inscrits
Ʃkaemp はは ™

Tranquillement assis à ma table, j’attendais patiemment que le cours commence vraiment, bien que la professeure avait d’emblée poser une question sur l’influence. Jusque là, c’était seulement de la préparation, de l’installation, etc, mais rien de bien scolaire. Ça ne me déplaisait pas vraiment, j’aimais cette ambiance un peu mouvementée et bruyante, où tout le monde se parlent, échangent, rigolent, puis se calment pour enfin rentrer dans le moule imposé par les cours. Être rigoureux, être droit. On ne pouvait pas se permettre d’être turbulent, sinon, on était fiché.

Il y avait une chose dont je ne pouvais pas me permettre, moi aussi : d’être fermé et de m’isoler. Dans un cours où l’échange était la clef, je devais m’ouvrir aux autres. Je n’en ressentais pas le besoin, mais l’obligation. Qu’allait penser la professeure et les autres élèves si je restais dans mon coin ? Ils penseraient sûrement que je n’avais absolument rien à faire là, et que je devrais peut-être retourner à mon dortoir, ou, dans tout les cas, sortir de la salle de cours. Ce n’était pas ce que je voulais.

Je voulais comprendre les mystères du raisonnement humain : la conscience est quelque chose de si perplexe, et si profond, et bien que ce cours ne m’apportera qu’un enseignement de surface, cela me servirait d’introduction à une meilleure appréhension du mental et de la psychologie. Ce n’était pas vraiment ma passion, mais j’avais toujours trouvé cela fascinant. J ne savais pas encore si ce cours allait se révéler utile, mais au moins, j’aurais pu rencontrer quelques personnes et me mêler à un groupe. Enfin, me mêler… j’étais loin d’être intégré... Aussi, ma confrontation avec Rim et mon brillant refus n’avait pas arrangé les choses.

Perdu dans mes pensées, je sentis glisser quelque chose sous mes doigts. Je fronçais les sourcils, étonné et légèrement perplexe par cet événement plutôt mystérieux. Je laissais mes doigts effleurer ce qui s’apparentait à du papier, mais quelque chose clochait… il était griffonné, comme par un… cutter ? Je suivais les reliefs, perplexe, et je commençais à deviner les courbures d’un U, et soudain, mes doigts s’arrêtèrent sur un mot plutôt illisible : « TOI ». Soudain, tout parut plus clair : c’était un plan de la classe ! Je retournais la feuille, et devinais l’ancienne disposition de la salle, avant que Noa ne bouge tout. Ô mon dieu…

Je cherchais de mes yeux aveugles la potentielle personne qui avait pu me faire un cadeau pareil : impossible à savoir… Pourquoi ne me l’avait-il pas donné en main propre ? J’aurais pu le remercier dignement, comme ça ! Je baissais les yeux, posant les mains à plat sur la feuille, ému d’avoir reçu une attention pareille. Mais d’où vient cette émotion étrange, qui me fascine autant qu’elle me dérange ? Ce sentiment de gratitude m’était inconnu. Que je le chasse. Et je l’ai chassé. Le retour brusque à la réalité. Il avait du avoir pitié de moi, voilà tout.


« … Gravement blessée elle fut tuée et violée toujours en hurlant au bas de son immeuble une fois le voisin parti. Les enquêteurs découvrirent que l'agression avait été vue par pas moins de 40 personnes. »

Je ne pus réprimer un frisson de peur, face à l’étrange cas que nous proposait la professeure. Était-ce… réel ? Ou alors, était-ce seulement un fait divers inventé ? Je ressentais le profond désir d’en apprendre plus : j’étais de nature curieux, et bien que l’idée qu’une femme ait été si sauvagement agressée ne me transportait guère, je voulais savoir la suite de l’enquête : est-ce que le meurtrier avait été retrouvé ? J’espérais ! Il faut mettre la main sur ce genre de salauds. Malheureusement, le sujet du cours n’était pas porté ça.

Les réponses fusaient, et javais un peu de mal à suivre ce flux d’idées incessants. Je devinais que la professeure écrivait des mots au tableau, j’entendais sa craie ? son marqueur ? crisser contre le tableau blanc ? noir ? Tout semblait plus calme, l’ambiance était devenue plus sérieuse, presque plus mature. Je devinais que je n’étais pas le seul à être plutôt effaré face à ce fait divers qui servait tout de même d’exemple pour notre cours !

Face  à ce jeu de questions/réponses, je restais muet. De toute façon, personne ne me laissait l’opportunité de m’exprimer, et j’avais tellement peur de dire une bêtise. Je ne savais même pas qui était assis à côté de moi ! Je me sentais perdu, pas à ma place. Peut-être aurais-je du rester avec Rim… elle m’aurait parlé, m’aurait apporté de l’aide. Quel idiot ! Je n’avais pas saisi tout l’intérêt d’être à côté de quelqu’un que l’on affectionne. Peut-être que la professeure m’interrogerait contre mon gré pour me faire parler, mais après tout, je m’en foutais. Qu’elle le fasse.


Je vous remercie de prendre en compte le nouveau physique d'Hideki et de son nouvel avatar que j'ai changé très récemment, merci /!\



Autre compte : Hideki



avatar
Darren

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Neith Selkis le Lun 22 Mai 2017, 12:01

I'm in your Mind


HRP:
Ça fait une semaine je réponds donc !

Après avoir reformuler sa question Neith laissa le temps à ses élèves de bien assimiler puis attendis des réponses. Noa avança avec justesse la personnalité de la personne ce qui était tout à fait vrai mais c'était la réponse la plus facile. Ensuite Ys pris la parole mais il n'avait toujours pas compris la question nom de dieu ! Neith se retint de soupirer attendant une meilleur réponse de la part de ses camarades. Un gros silence tomba sur la salle. Ses élèves avaient atteint la limite de leur compréhension semble-t-il. C'était normal après tout, elle pris donc le loisir de leur expliquer.

"Bon je vois que vous n'avez pas d'autres idées à avancer. Noa a tout à fait raison l'une des influences principale sur le choix d'une attribution interne ou externe c'est la personnalité de la personne qui attribue la cause. J'en reparlerai tout de suite après. Monsieur Ker je suis désolée mais vous avez encore mal compris la question. Vous m'avez classer les causes dans des boîtes que vous avez nommées internes et externes, mais ma question était qu'est ce qui vous fait piocher dans une boîte plutôt qu'une autre lorsque vous voulez expliquer un évènement ou un comportement."

Elle écrivit au tableau :
"4 niveaux d'influence :
- le niveaux intra-individuel (personnalité, préférence...)

"Bien comme je l'ai écrit, il reste 3 autres niveaux d'influence que je vais vous donner mais tout d'abord regardons ce que nous avons fait. Depuis le début de ce cours je vous pose la question "Pourquoi ?", de ce fait je vous demande implicitement de faire une attribution causale car sans connaissances préalables en psychologie c'est ce que tout le monde fait. Du coup si vous avez fait attention vous remarquerez que vous avez tous fait sans exception des attributions internes en pagailles et à peine deux attributions externes, sans être convaincu et seulement parce que vous aviez lu un livre ou appris ça de quelqu'un d'autre.
*elle regarde Rim et Ys* Mais que nous vaut cette avalanche d'attribution interne ? Et bien sachez que vous êtes en ce moment même influencés, tous autant que vous êtes."

Elle écrivit à la suite sur le tableau :

"- Situationnel (acteur vs observateur)
- Positionnel (statut social)
- Culturel (normes culturelles)"

"Voilà les trois autres niveaux qui sont des explications externe auxquelles personne ne pense jamais mais vous allez comprendre plus tard. Alors le niveaux situationnel c'est la position de la personne dans l'évènement jugé. Est-ce qu'il en est la victime/ l'acteur ou est-ce que la personne juge une autre. Cela influe beaucoup dans la choix du type d'attribution. Ensuite la position sociale, haut/bas par rapport à la personne jugée ou à soi même quand on cherche à expliquer ses propres comportements. Et enfin la CULTURE, ce monstre d'influence qui joue une part énorme dans le choix de telle ou telle attribution, est le point que nous verrons en dernier. C'est à cause d'elle que vous tous ici *elle les montre du doigt* m'avez donné des explications internes. Des questions avant de commencer la première partie ?

HRP:
A partir de là je n'aurais plus trop de question à vous poser, essayez d'en poser à la prof ou de décrire vos réactions, la suite sera un pur cours de psychologie. Faites un post blabla ou de question avec un hrp pour me dire comment vous voyez la suite.
Genre je déballe le cours si le sujet vous intéresse irl et votre perso pose des questions ou on fait une ellipse scénaristique et on dit que le cours continua dans la joie et la bonne humeur j'en sais rien. A vous de voir, moi j'ai tout le temps qu'il faut. Et écrivez le rythme de réponse que vous souhaitez  de ma part (genre une fois par semaine) aussi pour info.
Je répondrai dans une semaine ou quand tout le monde aura répondu. Je suis toujours dispo par mp et sur discord pour des questions.








ft. Les inscrits
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Ker Ys le Mar 23 Mai 2017, 11:51

Bon la prof posait une colle. Par de reprises, il s'était planté, il lui fallait maintenant s'en rendre compte. Il était nul. Bon, il devait comprendre. Il avait bien un exemple en tête, mais …. Poser cette demande risquait de lui attire des inimitiés.
Il regarda les principaux intéressés. La demoiselle semblait assez sensible. Il espérait juste ne pas la faire pleurer. Quand à l'autre…. Bah un aveugle ne regarde pas, donc pas moyen de lire quoi que cela soit en le regardant. Il allait donc prendre le risque.
Il leva la main et prit la parole quand on la lui donna.

-Madame, pour vérifier que j'ai bien compris. Lorsque vous avez demandez à Mademoiselle Farah de s'occuper de Monsieur Hideki, cela pouvait être pour plusieurs raisons La plus évidente est l'intra-individuel:
*intra-individuel : Vous êtes professeur donc vous ne pourrez pas vous en occuper à pleins temps, s'il a des problèmes à suivre à cause de son handicap. Donc vous délégué à quelqu'un d'autre.
Mais les raisons autres pourraient être :
*Situationnel : Ils se sont parler. Donc vous pensez qu'ils se connaissent déjà.
*Positionnel : Elle était la plus proche
*Culturel : Si j'en juge vu vos prénoms, vous venez d'Afrique toutes les deux. Cela pourrait être le facteur culturel.

Ai-je bien compris, ou une fois de plus, je me suis fourvoyé ?


Bon, il pouvait faire la même chose avec Hideki, mais le pauvre n'a pas l'air d'aimer être le sens d'attention, du moins qu'on s'occupe de lui. Dommage, j'avais pleins de supputations sur le pourquoi de sa réaction, et cela m'aurait plus de savoir laquelle est la bonne. Mais bon, un exemple suffit. Tu va pas encore te ridiculiser en citant pleins d'exemples pour remarquer qu'ils sont tous hors sujet.
Au moins, tu parles. Cela change de ce relatif blanc que laisse les autres élèves. Enfin, arrête de penser cela. Si Rim lit tes pensées actuellement…
Une pensées cochonne
+18 parce que je le vaux bien:
type Bondage
traversa l'esprit d'Ys à lui en donner un frisson semblable à la peur. Il resta à écouter la réponse de la prof, le cerveau, comme bloqué par cette pensée.
avatar
Ker Ys
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Jïnn le Jeu 25 Mai 2017, 01:12

Ecoutant alors, il ne perdait aucunes miettes. Il avait toujours les yeux fermés, les bras croisés, et une jambe qui suivait l'initiative de ses bras. Son langage corporel traduisait tout simplement ce qu'il pouvait bien penser. Il opinait alors doucement, quand il comprenait, et commençait à lui même imaginer la critique de ce qu'elle disait dans son cours. Parfois, ses sourcils se fronçaient légèrement, et un seul coin de ses lèvres se tiraient, donnant une expression dans l'incompréhension ou la lassitude, dépendant de votre propre perception. Certains mots étaient compliqués, lui qui aimait faire simple et efficace...Il était gâté.
Il rouvrait alors les yeux un court instant, pour se confirmer à soi même que ce que la professeur avait écrit était exactement ce qu'il avait analysé avec les mouvements d'énergies dans le bras de Neith. Chose réussit, ce qui ne lui donnait même pas un sourire. C'était basique comme entraînement, et il en avait bouffé des comme ça à l'époque avec Taylor. Ce prof....Dommage qu'il soit certainement en mission ou autre, il l'affectionnait tout particulièrement. C'était d'ailleurs la pensée qui l'animait pendant qu'il continuait d'écouter le cours, un peu d'une oreille, il avait déconnecté un peu, étant moyennement intéressé. Il se réveillant simplement sur la fin. La fin, quand Ker Ys semblait selon lui fournir une bonne réponse, ce qui n'avait pas été le cas apparemment. Ce p'tit gars, il intéressait Jïnn à vrai dire. Pas de pouvoirs, du moins, dans l'inconnu...Il repensait à l’accueil que lui avait réservé Law....Ce con...P'tin, même dans la tombe on se souvient encore de ses conneries, et Jïnn comptait au devoirs de mémoire, c'est pour cette raison que ce dernier avait un projet en tête, un projet important. Un projet tellement important qu'il ne pouvait le dire à n'importe qui, il lui fallait une élite, des gens pas forcément surpuissants, mais utiles. Il levait alors la main, attendant un instant avant d'ouvrir les yeux, et de dire d'une voix stoïque et calme, sans sourire, sans rien, un air neutre, qui pourrait être pris comme une "taquinerie" certainement :

Dans ce cas....Puisque l'influence est partout, comment pouvez vous me forcer à rompre le silence sur mon pouvoir par exemple ? Qu'est-ce qui vous empêche d'utiliser vos connaissances pour parvenir à vos fins ? Qu'est-ce qui me dit que vous n'êtes pas déjà en train de nous formater pour une quelconque chose ? Non pas que je suis du genre à faire la théorie du complot, mais...disons que garder toujours un doute intérieur, ça permet de prendre un recul certains.


Il cherchait à susciter le débat. Intérieurement, il voulait aussi utiliser ses petites "déviances justifiées" afin de faire trigger cette classe d'endormis. Il regardait alors toute la salle, puis se reportait uniquement sur la prof', l'air d'être méfiant, un air caché derrière un stoïcisme digne d'un templier prêt à VULTER bien fort les sara....les ennemies de la Holy line.


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Noa le Jeu 25 Mai 2017, 12:50

Rim avais pris la peine de répondre amicalement à mon message. C’est bon signe parce que ça aurait été légitime qu’elle m’envoie chier vu que ça ne me regarde pas vraiment. Je répondais à son message.

« Ouais je sais, c’est la prof qui te la demandé mais bon pour peu qu’il soit susceptible … »

Suite à cela pendant que les autres confiaient leur réponse j’adressais ma réponse à Ys.

« Au fait j’accepte ton défis. On se fait ça après le cours ? Le temps de se changer et d’échauffer on se retrouve à 10 h 30 sur le terrain d’entrainement ? »

Bon apparemment c’est moi qui ai donné une partit de la bonne réponse. Bon je n’avais pas dit, que la personnalité mais aussi le vécu mais apparemment la prof n’y a pas fait attention … Ou alors j’ai encore été trop vague … Ou alors ce n’est pas la bonne réponse.

Suite à cela elle continua son cours. Elle utilise quand même pas mal de terme techniques la prochaine fois je croix qu’il faudrait qu’elle fournisse un lexique. Ça résoudrait peut-être les problèmes d’incompréhensions quand elle pose des questions. A la fin de son introduction la prof nous demanda si nous avions d’autre question avant de continuer plus en avant. Ker ys essayait de réexpliqué la chose avec ces mots (enfin je crois) pour être sûr d’avoir compris. Personnellement je n’avais aucune question en particulier. Du moins pour l’instant. C’est pourquoi je me contentais de recopier les inscriptions au tableau tout en prenant note des propos de la prof. En particulier les exemples cités. Puis ce fut Jinn qui posa une série de question assez tordus …

Dans ce cas....Puisque l'influence est partout, comment pouvez-vous me forcer à rompre le silence sur mon pouvoir par exemple ? Qu'est-ce qui vous empêche d'utiliser vos connaissances pour parvenir à vos fins ? Qu'est-ce qui me dit que vous n'êtes pas déjà en train de nous formater pour une quelconque chose ? Non pas que je suis du genre à faire la théorie du complot, mais...disons que garder toujours un doute intérieur, ça permet de prendre un recul certains.

_ Ta première question est complètement conne. Elle a pas besoin de te forcer à dire ton pouvoir elle a accès aux dossiers. Et puis pour le formatage … j’ai envie de dire de base l’école est surtout la pour nous formater de manière à mieux s’insérer dans notre société actuel. L’académie ne fais pas vraiment exception.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Neith Selkis le Jeu 25 Mai 2017, 14:33

I'm in your Mind


Ker Ys fut le premier à répondre, il semblait bloqué dans l'idée qu'elle essayait de classer les attributions dans des boîtes. De toute façon il ne comprendrait pas avant qu'elle est commencé le cours. elle pris quand même le temps de lui répondre :

"Non Ys, ce que tu dis est hors sujet. Je vais essayer de remettre les choses au clair. Le but de ce chapitre est des vous donner différentes conditions sous lesquelles une personne va plutôt expliquer un comportement ou un évènement par une explication mettant en cause la personnalité de la personne ou des personnes, ou par une explication mettant en cause le hasard ou la situation. Les quatre niveaux ou déterminants sont des catégories pour ranger les différentes influences. Il n'y en a pas des dizaines juste quelques unes dans le cas qui nous intéresse, c'est à dire l'attribution causale. Tu as également mal compris ce que contient chaque niveaux mais tu vas mieux comprendre quand je développerai le cours vu que je donnerai des exemples. N'essayez pas de trouver les causes vous en êtes incapables pour le moment."

Elle espérait que tout deviendrait clair pour lui avec les exemples de son cours. Jïnn pris alors la parole pour faire un discours des plus étrange. du formatage dans son cours ? Et puis pourquoi le manipuler pour obtenir de lui son pouvoir, il y avait tellement de moyens ... Encore le stéréotypes du psychologue qui lit en vous comme dans un livre ouvert et vous manipule à sa guise. Elle allait répondre quand Noa le fit à sa place.

Ta première question est complètement conne. Elle a pas besoin de te forcer à dire ton pouvoir elle a accès aux dossiers. Et puis pour le formatage … j’ai envie de dire de base l’école est surtout la pour nous formater de manière à mieux s’insérer dans notre société actuelle. L’académie ne fais pas vraiment exception.

"Noa a tout à fait raison Jïnn je n'ai nullement besoin de perdre mon temps et mon énergie à te manipuler pour ça. Et puis bon sang arrêtez de croire que j'ai que ça à faire de vous menez par le bout du nez. La pire chose à faire quand vous voulez savoir quelque chose sur quelqu'un c'est d'essayer de lui tirer les vers du nez. Pour toi, outre le dossier, il me suffirait de questionner mes collègues ou encore de demander à Noa qui semble bien te connaitre. Gain de temps et d'énergie. Ensuite le formatage comme tu dis, est nécessaire pour bien comprendre. Le cerveau n'est pas fait pour être versatile et faire plein de chose en même temps, il a besoin d'une ligne de conduite pour faire des économies d'énergie. sinon c'est le burn-out. C'est d'ailleurs pour ça que des choses nous influencent car comme on prend des raccourcis, le mécanisme n'est pas parfait, c'est naturel."

Elle espérait avoir rassuré le jeune homme mais cette méfiance à son égard semblait aller plus loin que la simple manipulation. il fallait qu'elle discute avec lui, quelque chose ne tournait pas rond, un message au dos du prochain polycopié suffirait. Elle commença donc le cours :

"Bien commençons par le niveaux intra-individuel, celui qui coule de source. J'ai deux exemples pour vous dans ce cas, je vais commencer par le plus bête. Vous allez surement vous dire "Merde c'était évident". Cette première influence s'appelle le "Biais d'auto-complaisance". Juste avant de développer je vais donner la définition d'un biais, notez la. Le biais un phénomène qui va altérer notre jugement, le biaiser en somme. Ici c'est un phénomène on ne peut plus normal mis en évidence par Bradley en 1978. Il a montré que les gens expliquaient leurs réussites par des explications interne et leurs échec par des explications externe. Par exemple vous avez eu une mauvaise notes, c'est la faute du prof, du cours, de la voisine qui vous empêche de réviser. A contrario si vous avez une bonne note c'est forcement grâce à votre travail assidu ou votre talent/intelligence naturel. Il en va de même quand on demande au gens d'expliquer leur bonne santé. Ils font du sport, font attention à leur alimentation ou encore sont de constitution robuste et ils expliquent leur mauvaise santé par la saison, les personnes sales, la mauvaise qualité de la nourriture etc.... ce biais existe naturellement pour rehausser l'estime de soi ou pour la protéger en cas d’échec."

HRP:
A la majorité on m'a demandé en mp de continuer sur le cours. Je vais poster une réponse par semaine pour le faire avancer. Posez autant de question que vous voulez entre chaque post j'y répondrai soit dans mon post hebdo soit avant. Aucune limite de question.





ft. Les inscrits
avatar
Neith Selkis

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Jïnn le Ven 26 Mai 2017, 02:11

Visiblement le pauvre Ker Ys n'aura pas juste aujourd'hui. Cela éveillait un p'tit peu de compassion, toujours contenue par Jïnn. Décidément, c'était pas son jour. Par contre ouais, un p'tit lexique était pas de refus, car ça désintéressais noter pauvre petit protagoniste, de toute façon, il pensait à autre chose. Cependant, il restait concentré juste pour avoir sa réponse, car faire trigger les gens c'est drôle. D'ailleurs les premiers mots de Noa ne pouvaient l'empêcher d'esquisser un très fin sourire, qui se dissipait très peu de temps après. "Question conne". Sans blague, il l'avait dit lui même à la prof' de lire les dossiers. Il pensait à l'option de type mentalist...Mais bon, monsieur était trop occupé à venir changer les tables pour entendre ce qu'il avait dit au début du cours, donc...Jïnn laissait couler, de toute façon il en fallait plus pour le faire chier, et c'était peut-être pas l'attention de Noa. Bref, la professeur n'avait pas la réaction escompté par notre protagoniste, et c'était regrettable. Il s'attendait à plus de sa part. Finalement, il pensait que les personnes ici présentes n'étaient pas si intéressante que ça. La majorité dort, Noa participe, la prof' ne le surprend pas vraiment, Ker Ys a pas de chatte...Et le cours commençait réellement. Écoutant alors d'une oreille, Jïnn réfléchissait un instant. On pourrait penser qu'il réfléchit sur le cours, mais il repensait à autre chose. Cependant, sa petite pensée secrète que même la narration ne veut vous révéler venait de se faire mettre en pause, en quelque sorte. Il se questionnait sur la crédibilité de l'institutrice en fait. Parler psychologie, c'est comme parler football quand on est supporter uniquement dans la victoire. L'analogie est très foireuse, mais ça avait le mérite de lui mettre le doute. Imaginer le passé qui compose une personne, qui fait ce qu'elle est dans le présent, et influencera son futur, c'était très intéressant, plus que parler de phénomène psychologique social et de X ou Y en telle année pour créer un concept.
Il ne disait donc pas un mot, tapotait son stylo sur la table tout doucement, en rythme. Cela traduisait sa réflexion.


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm in your mind [PV les inscrits]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum