Yes... I came back. (PV: Yuu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yes... I came back. (PV: Yuu)

Message par Zeke le Mar 2 Mai 2017 - 4:53

Yes.. I came back..

feat. Yuu ♥

I'm not use to this,
How should I react?


Les jours passèrent et je sentais bien que quelque chose me manquait. Ma soeur ne répondait toujours pas à mes appels et je n'avais aucune idée si elle allait un jour vouloir me reparler. Yuu m'avait déposé les choses de Rain pour son cours étant donné que cette dernière n'avait pas de casier à son nom. J'étais impressionné par le fait qu'elle est mit son vrai nom et non pas celui avec le quelle elle était enregistrée à l'Académie. J'avais déposé le document dans son casier, me disant qu'elle ne voudrait sûrement pas me voir étant donné qu'elle ne m'avait toujours pas contacté. J'avais donc laisser les jours s'écouler comme j'avais fait avec le beau professeur de science en espérant garder cette cage impénétrable barrée. Depuis cette merveilleuse nuit avec Yuu, malgré que j'étais un homme, qui une fois satisfait, ne retournait pas revoir la même personne deux fois, cet homme me faisait encore rêvé après ces quelques jours. Quand je pensais à lui, je commençais à me sourire bêtement. J'ai pourtant essayé de l'oublier, de passer à autre chose en espérant éviter la douleur, mais son regard azuré hantait la plupart de mes pensées. Je désirais encore plus de ses caresses et je m'en voulais tellement pour cela, puisque je n'étais pas certain d'être en mesure de prononcer ces deux mots. Ces mots si personnels qui peuvent tout détruire en un clin d’œil, je n'en avais pas besoin... oui c'est ça... pas besoin.. du tout...


La journée était déjà presque terminé, le soleil déclinait tranquillement à l'horizon et je me trouvais toujours dans mon bureau, à l'Académie. Mon dernier cours avait été assez lourd avec un garçon bipolaire et un autre qui pleurait. J'avais bien rit sur le coup, mais bien vite l'atmosphère m'empêchait de profiter. Laissant échapper un long soupir, j'agrippais mon veston et mes choses, avant de quitter pour de bon la bâtisse. J'avais retiré mes lunettes dans leur étui, puisque elle m'était surtout pratique pour lire ou être devant un écran, mais je savais que c'était mieux que je les porte toujours. Seulement, elle me donnait mal à la tête après cette journée. Traînant un peu du pied, j'allumais une cigarette en marchant tranquillement vers les quartiers résidentiels. Je ne savais pas pourquoi je prenais ce chemin, mon appartement se trouvait dans le quartier animé... Soudainement, je m'arrêtais devant un appartement. Mon regard se voila brusquement. Mes pieds m'avaient porté jusqu'à la bâtisse du beau ténébreux. Je jetais ma cigarette au sol et l'écrasais sous mon talon. Je jetais un vague coup d’œil à ma montre et voyant l'heure, je me nourris rapidement avec les première herbes que je trouvais le long du trottoir. Prenant soin d'avoir l'air à peu près présentable, je montais les marches à pas de loup. Hésitant quelque peu, je restais devant la porte pendant un certain moment. Je pris une grande inspiration et je cognais doucement sur la porte. J'espère que j'aurais pas l'air désespéré... bon il était un peu trop tard pour ça, enfin bref. La porte s'ouvrit tranquillement devant moi et laissa place au magnifique visage de Yuu. Je lui souris doucement avant de prendre un air nonchalant.


- Hey.

made by guerlain for epicode


Dernière édition par Elijah Stride le Mar 2 Mai 2017 - 15:44, édité 2 fois
avatar
Zeke

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yes... I came back. (PV: Yuu)

Message par Masuta Gekitsuu le Mar 2 Mai 2017 - 5:52



Yes… I came back...
★ featuring Elijah Stride




Along his way ~


L’eau fraîche coulait sur ma peau, chaque perle ruisselant le long de mon corps. Je laissais ma tête partir vers l’arrière, glissant mes doigts parmi mes mèches pour les démêler doucement et les laisser chuter contre mon échine. J’avais eu l’occasion de rentrer plus tôt, une douche revigorante semblait être la suite logique. Si certains préfèrent les douches chaudes, presque brûlantes, pour moi c’était impossible depuis longtemps. Mon insensibilité faisait que, si je distinguais la chaleur et en ressentait parfaitement les effets, j’étais incapable de sentir l’instant où l’on passait de chaud à brûlant. Alors plutôt que de me contenter d’une eau tiède, de sorte à ne pas me blesser, je préférai que ma douche soit fraîche. J’avais donc comme d’habitude réglé l’eau pour être tiède, avant d’en réduire quelques peu la température. Cette sensation était à la fois revigorante, et terriblement satisfaisante…

Me sortant de mes pensées, j’entendis quelqu’un toquer doucement à ma porte. Qui cela pouvait bien être… Coupant l’eau et essorant rapidement ma chevelure, je sortis de la douche, enfilant mon yukata et nouant rapidement la ceinture autour de ma taille alors que je me dirigeais vers la porte d’entrée. Saisissant la poignée, j’ouvris délicatement la porte, me dévoilant. Mon regard se posa immédiatement sur le visage d’Elijah, le soleil couchant faisant ressortir ses prunelles qui me happèrent presque instantanément. J’entrouvrais mes lèvres, quelques peu pris au dépourvu, détaillant de plus belle son visage. Un sourire aux lèvres, il rompit le silence.

« Hey. »

J’étais tout simplement figé. Mon regard parcourait le doux visage d’Elijah et me remémorait les derniers instants que nous avions passés ensemble. Nous nous étions vus pour la dernière fois il y a quelques jours à peine. Si l’intimité que nous avions partagée, ici-même, me semblait toute récente, j’avais l’impression que nous ne nous étions pas vus depuis des années. Je ne pouvais m’empêcher de penser à la complicité de nos regards, la fougue de nos lèvres, la chaleur de nos corps… Ouvrant un peu plus la porte et m’en écartant, j’invitais d’un signe de tête l’homme à entrer.

« Salut… Entre, je t’en prie, fais comme chez toi… Que me vaut cet honneur ? »

J’étais, je dois l’admettre, déconcerté par son arrivée si soudaine. Je ne savais pas quoi faire, quoi dire, ni que penser… Je ne savais même pas ce que je ressentais réellement. Mon regard s’égara quelques peu sur le corps d’Elijah. Plus je le rencontrais, plus le fossé se creusait. Il était élégant malgré la fin de journée, et terriblement séduisant sans ses lunettes. Et j’étais là, comme un chien mouillé, nu sous mon kimono. Mais je me devais d’admettre que, malgré mon aspect très solitaire en temps normal, sa venue me faisait plaisir. Et je ne pouvais mentir alors que mes yeux pétillaient et qu’un sourire se formait malgré moi sur mes lèvres alors que je ne parvenais pas à le quitter des yeux.

Sa présence était agréable. Idéale pour boucler cette journée à vrai dire… Généralement j’étais heureux quand les gens me laissaient seul. Mais lui… J’aimais quand il était à mes côtés. J’espérai qu’il soit du même avis que moi, et qu’il aime tout autant ma présence – et celle des quatre chats qui partageaient mon appartement…





To be continued...





avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yes... I came back. (PV: Yuu)

Message par Zeke le Mar 2 Mai 2017 - 16:34

Yes.. I came back..

feat. Yuu ♥

Are they feeling are real?


La porte s'était ouverte trop lentement, bien trop lentement... au point où mon coeur manquait plusieurs battements. J'avais rentré mes mains dans mes poches de veston alors que le doux visage de Yuu apparaissait sous mes yeux. Ses longs cheveux humides cascadaient le long de son dos et il portait une tenue, que je croyais être une tenue propre à son pays d'origine. J'avais souris simplement, prenant un air décontracté. Néanmoins, son regard bleuté trahit sa surprise de me voir au pied de sa porte. Un léger mal l'aise s'installa dans mon être, ne sachant pas trop quoi dire ni faire étant donné que j'étais sûrement le plus surpris entre nous deux de la situation actuelle. Yuu s'écarta de la porte en l'ouvrant plus largement et d'un vague signe de tête, m'invita à entrer.


« Salut… Entre, je t’en prie, fais comme chez toi…  »


D'un pas manquant un peu de confiance, je me glissais à l'intérieur de l'appartement. Cette place n'avait pas bien changé.. évidemment puisque j'y était venu il n'y de cela que quelque jours, mais ce temps-là me paraissait si loin. Étant légèrement nostalgique, je balayai la pièce du regard. J'arrivais encore à nous imaginer, à ressentir de nouveau ses baisers sur tout mon corps et l'agréablement sensation de ses caresses. À cette image, mes joues prirent un ton plus rosé alors que la voix de Yuu m'interpella à nouveau.


« Que me vaut cet honneur ? »


Je reposais mon regard sur Yuu, voyant que ses yeux pétillaient de plaisir à ma vue, malgré son hésitation lorsqu'il s'était adressé à moi. Je souris de plus belle, légèrement amusé. C'était rassurant de voir que je n'étais pas le seul à vouloir revoir l'autre, surtout avec ce sourire qu'il me donnait. J'avais envie de tout oublier mes malheurs et de dévorer ses lèvres une nouvelle fois... Promenant mon regard sur Yuu, de haut en bas, mon regard n'exprimait que du délice face à l'image qui se représentait à moi. S'il savait à quel point j'avais envie de lui enlever ses vêtements en ce moment... Ça me ressemblerait de faire ça... mais j'étais déjà loin du bon vieux Elijah à partir du fait que j'étais revenu ici, de mon plein grès. Un mouvement sur ma jambe attira mon attention et c'est à ce moment que je vu une petite boule de poil se frotter sur moi. Souriant, je me penchais et me mis à le caresser amicalement. Ses ronrons se mirent à s'accentuer. Ces petits bêtes-là n'arrêteraient donc jamais de me faire fondre. Je me redressais péniblement lorsque le chat abandonna ma jambe pour s'aventurer de nouveau dans l'appartement. Je reposais mon regard sur Yuu et lui souris d'une manière enjôleuse.


- J'avais simplement envie de vous revoir, dis-je haussant les épaules nonchalamment, on dirait qu'on ne peut jamais se passer de vous, mon cher Yuu.


Ma phrase se voulait charmante et confiante, mais il y restait une teinte de tristesse ainsi que de confusion au fond de ma gorge. Pourtant, j'étais heureux de l'expression facial de Yuu, comme quoi je lui faisais autant d'effet que lui m'en faisait, mais j'étais quand même le premier à avoir flanché. Le premier à retourner en courant vers l'autre. Je sais que je ne devrais pas le voir ainsi, mais j'avais peur. Oui, voilà, je l'ai dit. Peur de lui, peur de ces sentiments naissants à son égard et encore plus peur des siens. En plus de ce dilemme émotionnel, Rain avait embarqué dans le lot de cette semaine. Elle ne voulait tout simplement rien n'avoir à faire avec moi et le pire dans tout ça, c'est que je l'a comprenais. Qui voudrais d'un homme lâche et froid? Personne. Seulement la solitude et elle était ma fidèle compagne depuis déjà près de 8 ans. Je laissais échapper un soupir avant que mon sourire ne s'efface de mon visage. Mes yeux se voilèrent de nouveau et j'étais honteux face à l'homme qui m'apportait tant de joie.


- Je ne voulais pas vous importunez, pardonnez mon intrusion. Je n'arrête tout simplement pas de penser à vous, vous comprenez? Je suis cet homme froid et au coeur lourd et pourtant... votre simple sourire arrive à le rendre léger comme une plume. De plus, je sentais simplement le besoin de vous parlez, car j'apprécie votre compagnie, mais si vous le désirez, je peux toujours partir...  

made by guerlain for epicode
avatar
Zeke

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yes... I came back. (PV: Yuu)

Message par Masuta Gekitsuu le Mer 3 Mai 2017 - 13:16



Yes… I came back...
★ featuring Elijah Stride




I don’t know what you’ve done to me… ~


Si Elijah était entré en semblant décontracté et souriant, il me semblait malgré tout quelque peu hésitant. Alors qu’il balayait les lieux du regard, j’en profitais pour le détailler de plus belle. Les lieux devaient sûrement lui remémorer notre dernière rencontre. Et au final, peut-être était-il tout simplement, comme moi, perdu quant à la relation qui était finalement établie entre nous, et dont la nature était trouble...

Le professeur reposa son regard sur moi alors que je refermais la porte. Je lui rendis son sourire, resserrant rapidement ma ceinture. Son regard s’égara sur moi, puis sur sa propre jambe… Aki se frottait allégrement contre le mollet d’Elijah, laissant sa queue s’égarer et venir effleurer son genou. J’écarquillais les yeux en détaillant son pelage se faire caresser abondamment alors qu’il redoublait de ronrons. Hallelujah, il aime les chats ! La petite frimousse rouquine repris son petit trottinement jusqu’à la cuisine, ses pattes courtes donnant toujours l’impression d’une certaine précipitation dans sa démarche.

Je recentrais mon attention sur l’homme de tous les intérêts, lui rendant de plus belle son sourire taquin. Décidemment, il était de plus en plus parfait… Beau, intelligent, charmant, qui aime les chats… Que demander de plus ?

« J'avais simplement envie de vous revoir, on dirait qu'on ne peut jamais se passer de vous, mon cher Yuu. »

Ses épaules se soulevèrent doucement, et alors que sa phrase semblait teintée de douceur, un soupir rompit le silence laissé par sa phrase. Je détaillais son regard, qui m’apparaissait étonnamment triste… Soudainement j’avais l’impression de louper quelque chose, de passer à côté d’un truc important…

« Je ne voulais pas vous importunez, pardonnez mon intrusion. Je n'arrête tout simplement pas de penser à vous, vous comprenez? Je suis cet homme froid et au coeur lourd et pourtant... votre simple sourire arrive à le rendre léger comme une plume. De plus, je sentais simplement le besoin de vous parlez, car j'apprécie votre compagnie, mais si vous le désirez, je peux toujours partir... »

Ses explications m’égaraient entre deux extrêmes de mes sentiments… Mais l’un des deux avait à s’exprimer en priorité… Fronçant les sourcils, je m’avançais doucement vers Elijah. Rompant la distance nous séparant, je m’arrêtais à quelques centimètres de lui, plantant mon regard dans le sien. Je profitais de la quinzaine de centimètres qui nous séparaient pour me faire d’autant plus menaçant. Je soupirais à mon tour. Mais contrairement à lui, c’était de l’agacement.

« On va mettre quelques trucs au clair, avant que tu n’te fasses des films si tu veux bien… Déjà, si je ne voulais pas te voir, si tu ‘m’importunais’, si je voulais que tu partes… Soit je t’aurais reclaqué la porte au nez, soit je t’aurais dit de déguerpir. Et ensuite… Tutoie moi, je pense qu’on a instauré un minimum d’intimité entre nous, non ? »

Secouant doucement la tête de droite à gauche, je baissais doucement la tête pour déposer un baiser sur le front d’Elijah, glissant ma main sous son menton. Puis relevant doucement son visage vers le mien, je décidais de déposer, du bout des lèvres, un baiser sur les siennes… Furtivement, je me redressais alors, égarant mes doigts sur la joue d’Elijah avant de retirer ma main, lui adressant un tendre sourire.

« Met toi à l’aise, et fais comme chez toi… Et puis… Dis-moi ce qui t’attriste autant, Darling… Je n’aime pas te voir comme ça, tu sais. »

Etonnamment, pour une fois dans ma vie, j’éprouvais de l’intérêt pour quelqu’un. Et je dois dire que ses propos me confortaient dans cette idée… Même si je refusais de l’avouer, encore moins à moi-même, je ressentais indéniablement quelque chose pour cet homme…



To be continued...




avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yes... I came back. (PV: Yuu)

Message par Zeke le Mer 3 Mai 2017 - 17:36

Yes.. I came back..

feat. Yuu ♥

The lost one


Je regardais le visage de Yuu en attendant une réaction de sa part, mais son beau sourire changea de place avec un air agacé. Pourtant, cela me fit sourire d'autant plus. Il était tellement mignon avec son air de petit chat en colère... que je n'arrivais pas à être apeuré par la suite ou encore inquiet de ce qu'il allait me dire. J'avais seulement envie de prendre son visage dans mes mains et de lui donner des bisous partout... Comme s'il lisait dans mes pensées, Yuu combla sans peine la distance qui nous séparait tout en restant quand même à un bon centimètre de moi. Dommage... Son regard se voulait plus menaçant, mais mon sourire ne fadait toujours pas face à l'image que Yuu se donnait, car au fond, je le revoyais tout sourire et les yeux pétillant à ma vue et ça me suffisait pour croire que les choses pourraient être différente. Il soupira et brisa enfin le silence alors que j'attendais comme un gentil petit soldat.


« On va mettre quelques trucs au clair, avant que tu n’te fasses des films si tu veux bien… Déjà, si je ne voulais pas te voir, si tu ‘m’importunais’, si je voulais que tu partes… Soit je t’aurais claqué la porte au nez, soit je t’aurais dit de déguerpir. Et ensuite… Tutoie moi, je pense qu’on a instauré un minimum d’intimité entre nous, non ? »



Il avait pas tord. Néanmoins, je lui avais fait part que cela prendrait du temps avant que ça arrive et ça, même si nous couchions déjà ensemble. Je n'étais pas habitué de revenir voir la même personne une deuxième fois et je n'avais jamais eu personne dans ma vie. Donc, je n'étais jamais passé du ''vous''' au ''tu''. C'était une étape que je devrais franchir... mais il faut dire que son air renfrogné me rendait amusé ainsi que plus désireux de lui. Alors que je pensais dans ma bulle, Yuu secouait légèrement la tête avant de baisser cette dernière pour poser un baiser sur mon front. Le contact chaleureux de ses lèvres me fit sourire de plus belle et par la même occasion, me recentra sur le moment présent. Sa main se glissa sous mon menton et docilement, je relevai la tête vers son magnifique visage. Furtivement, un baiser se déposa sur mes lèvres, ce qui ne fit qu'alimenter le feu qui brûlait déjà pour cet homme. Je souris simplement lorsqu'il retira sa main de ma joue avant de me rendre mon sourire d'une manière des plus tendres.


« Met toi à l’aise, et fais comme chez toi… Et puis… Dis-moi ce qui t’attriste autant, Darling… Je n’aime pas te voir comme ça, tu sais. »


J'essayai de sourire encore, mais bien vite l'image de Rain hanta mes pensées... Je me demandais comment elle pouvait ainsi m'ignorer. Elle n'était pas en colère parce-que je ne l'avais pas retrouvé plus tôt, mais bien seulement parce-que je ne voulais pas lui parler de notre passé. Je ne voulais pas la traumatiser plus qu'elle ne l'était déjà.... Qu'est-ce qu'il avait de mal dans ça?.. J'avais l'impression de courir après une lueur du passé qui avait fadé dans le corps d'une jeune fille lui ressemblant. Je laissai un soupire s'échapper avant d'enfin enlever mon veston pour l'accrocher proche de la porte et de laisser mes souliers sur le tapis. Moindre de politesse... Je souris à Yuu légèrement nerveux et lui pris la main doucement avant de l'attirer avec moi vers la pièce suivant, sur un canapé des plus élégants qui tenait proche du sol. Je n'avais pas vraiment osé m'asseoir sur les petits coussins qui étaient directement au sol, mais au moins nous pourrions discuter mieux en étant ici plutôt que devant la porte. J'avais toujours la main de Yuu dans la mienne et je me mis à la caresser doucement. J'avais les yeux rivés sur celle-ci, car j'essayais de ranger mes idées en place. Bon...


- J'ai revu ma soeur cette semaine et cela faisait près de douze ans que je ne l'avais pas revu, dis-je péniblement, malgré qu'elle ce soit inscrite à ton cours sous son vrai nom, elle a perdu la mémoire complète de moi, notre famille et de sa propre identité... Rain ne veut rien savoir de moi depuis qu'on s'est parlé, puisque je n'ai pas voulu lui raconter ce qui était arrivé le soir où tout est arrivé...


Ma voix se brisa quelque peu. Je n'avais jamais été aussi mal qu'avant ce soir, même la mort de mes parents ne m'avaient pas fait autant souffrir. Je tenais trop à ma soeur, c'était ça mon problème. J'avais toujours été-là pour elle lorsque notre père allait la frapper pour ses méfaits, toujours là lorsque notre mère lui criait dessus et j'étais celui qui ramassait la plupart des coups, mais évidemment elle ne se rappel de rien.. Je suis juste un gars bizarre qui l'a prend pour sa soeur. Quelle vie de merde... Je relevai mon regard sur Yuu en affichant un sourire qui essayait en vain de cacher ma tristesse face à ma situation et je sentais ma gorge se serrée. Je n'avais jamais pleuré devant personne et rare était les moments où je pleurais seul, mais je devenais faible devant cet homme ainsi que quand il était question du peu de famille qui me restait. Je n'y pouvais rien, une larme coula le long de ma joue et je l'essuyai du revers de la main quelque peu irrité.


- Le pire c'est que je la comprend au fond, mais je ne peux m'empêcher de penser qu'elle ne se rappellera peut-être jamais de moi...


Et ma voix se cassa.

made by guerlain for epicode
avatar
Zeke

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yes... I came back. (PV: Yuu)

Message par Masuta Gekitsuu le Sam 13 Mai 2017 - 12:30



Yes… I came back...
★ featuring Elijah Stride




No matter how you touch the world, there's no magic in your hands… ~


Malgré le sourire qui tentait de se frayer un chemin sur le doux visage d’Elijah, je vis rapidement la tristesse regagner ses prunelles… Mon regard s’égarait sur l’homme, l’observant prendre ses aises doucement, à mon plus grand bonheur. Il esquissait un sourire, mais je sentais que quelque chose le tracassait… Docilement, je le laissais me prendre par la main pour m’emmener là où il le souhaitait. Nous asseyant sur le sofa je parcourais son regard, me laissant porter par ses caresses si apaisantes.

« J'ai revu ma soeur cette semaine et cela faisait près de douze ans que je ne l'avais pas revu, malgré qu'elle ce soit inscrite à ton cours sous son vrai nom, elle a perdu la mémoire complète de moi, notre famille et de sa propre identité... Rain ne veut rien savoir de moi depuis qu'on s'est parlé, puisque je n'ai pas voulu lui raconter ce qui était arrivé le soir où tout est arrivé... »

La voix d’Elijah me semblait peiner à parvenir jusqu’à ses lèvres. Comme nouée, sa gorge enserrant péniblement chacun de ses mots, les larmes menaçant de chuter. Son regard se releva jusqu’à se plonger dans le mien, un sourire empreint de tristesse. Mon regard empreint d’empathie, contrairement à mon habitude, se perdit le long d’une larme s’échouant entre ses cils. Rapidement balayée comme pour effacer cette tristesse, la voix d’Elijah reprit son cours.

« Le pire c'est que je la comprend au fond, mais je ne peux m'empêcher de penser qu'elle se ne rappellera peut-être jamais de moi... »

Brisant tous les principes qui me définissaient, je relâchais la main d’Elijah, me ravançant presque brusquement pour entourer l’homme de mes bras, glissant une main dans son dos et l’autre sur sa nuque, amenant sa tête contre mon torse. Et déposant mes lèvres sur le haut de sa tête, je caressais son dos tendrement, comme pour le rassurer et l’apaiser.

Sans la vivre, je comprenais sa situation. Ma sœur était la prunelle de mes yeux. La perdre de vue, sans savoir où elle était, et comment elle se sentait, pendant douze longues années… Je pense que je n’aurai jamais tenu. Alors me rendre compte qu’elle m’a oublié… Je ne supporterai sûrement pas. Le simple fait d’être à l’autre bout du monde me brisait le cœur. Même si, dès que des vacances se présentaient, je m’envolais la rejoindre, j’avais ce besoin viscéral de l’appeler, d’entendre sa voix presque tous les jours. A son réveil, elle m’appelait. Et alors que le soleil se levait pour elle, la nuit s’était déjà installée ici. Rares étaient les nuits où je m’endormais sans l’avoir entendu, ou au moins lui avoir envoyé une dizaine de messages. Alors me contenter d’un silence radio pendant douze ans…

« Mon ange… Tu sais, elle doit sûrement être perdue à l’heure qu’il est… Elle doit se demander si ce que tu dis est vrai, et ses souvenirs doivent s’emmêler dans tous les sens… Mais si elle utilise son véritable nom désormais… C’est qu’au fond d’elle, elle te croit. Et elle sait que tu as raison… Même si cette vérité l’effraie… »

Je tentais de le consoler, maladroitement. Je m’imaginais sa situation. Mais je ne la vivais pas. Et par conséquent, je ne pouvais en aucun cas savoir ce qu’il vivait réellement à cet instant. Ni même me mettre à sa place durant toutes ses années. Je ne pouvais qu’essayer, même si je me doutais que quelques mots ne pourraient décemment pas éponger toute cette douleur et cette solitude…

« Il faudrait que tu lui parles… Il lui faut la vérité si elle veut pouvoir reconstituer le puzzle de sa vie… Lui parler, lui écrire… Enfin. Tu la connais mieux que quiconque. Tu sauras comment avancer à pas de velours jusqu’à son cœur, j’en suis sûr, Elijah… »

Gardant l’homme au creux de mes bras, je ne cessais les caresses, me voulant réconfortant. Embrassant sa chevelure, je voulais qu’il sache que je serai là. Peu importe ce qu’il adviendrait, peu importe ce qu’il voudrait… Je serai là. Toujours.


To be continued...








avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yes... I came back. (PV: Yuu)

Message par Zeke le Dim 14 Mai 2017 - 1:58

Yes.. I came back..

feat. Yuu ♥

“It's so hard to forget pain, but it's even harder to remember sweetness. We have no scar to show for happiness. We learn so little from peace.”


Après la pluie vient le beau temps. Les orages et les averses n'étaient rien quand on repensait à la luminosité du soleil dans le ciel, mais ne sommes-nous jamais capable de réellement la voir, cette lumière? Elle nous réchauffe certes, mais elle ne se montre jamais, car elle éblouit sans cesse nos pupilles. Donc, nous nous basons sur des faits aussi embrouillé que l'est la pluie? Comment pouvons-nous être aussi stupide? C'est sûrement pourquoi la douleur est beaucoup plus facile à se remémorer, puisque notre vie, même si nous gardons l'espoir en nous, sera toujours remplit d’embûche et souvent nous tombons aveuglément dans ses pièges. Même plus qu'une fois, car nous n'apprenons jamais. C'est comme cette soirée, cette soirée d'orage à laquelle j'y ai perdu beaucoup, mais en même temps si peu. Ces hommes qui sont venu ne m'avaient jamais été étranger. Ils venaient régulièrement au manoir et restaient quelque heure avant de repartir. Je n'étais pas un jeune garçon curieux alors jamais je n'avais réellement su ce que ces hommes venaient faire chez moi plusieurs fois par semaine. Jamais. Mais évidemment, la vie a su me donner tord. Je n'avais jamais vraiment réagis face à la mort de mes parents, en tout cas, pas sur le moment. J'étais surtout concentré à mettre ma soeur hors de danger et à fuir les russes qui me poursuivaient. Après toute cette course, j'avais rejoins la ville et je souriais. J'avais un sourire collé aux lèvres et il était impossible de me le faire enlever. Est-ce que c'était ça, le beau temps? Étais-je enfin heureux? Non... seulement libéré. Libéré d'un père froid à qui on n'osait jamais parler, libéré d'une mère qui en avait que pour elle-même et libéré d'un manoir sans histoire. C'étais la première fois que je souriais pour vrai, que je souriais parce que j'étais enfin bien. Je ne craignais pas que ma soeur ne soit pas en sûreté... je ne craignais absolument rien. Mon beau temps était-là et cela même si ce n'était que pour un temps, car bien vite, les souvenirs revinrent en charge.

Et me voilà aujourd'hui, misérablement. La solitude, ma chère amie. Ne peux-tu pas faire taire les autres? Les drames? Car je vais finir par mourir de rire, tu vois... mais qu'étais cette clarté? Un regard turquoise... oh c'était toi, mon cher Yuu. Ma petite lueur à travers la noirceur. Je souriais faiblement, les yeux toujours au bord de l'explosion. J'étais soulagé d'être venu le voir, car je pense que je serais aller me saouler jusqu'à ce que je ne fasse que des choses regrettables. Sa main se glissa hors de mon emprise et mon regard se voila pendant un moment, mais ma magnifique créature se rapprocha de moi pour m'enlacer. Il posa sa main sur mon dos et l'une sur ma nuque pour que je pose ma tête sur son torse. Je m'étais fait docile comme à mon habitude quand il était question du beau ténébreux. Il essaya maladroitement de me consoler, mais je ne pleurais pas. Pourquoi? Pourquoi es-tu si adorable... pourquoi mon coeur bat si vite alors que ton parfum m'envahit doucement? Je me mis à sourire, mais cette fois de façon sincère pour la première fois cette semaine. Je glissai mes bras autour de la taille de Yuu avant de le serrer doucement entre mes bras. Je sentis une légère pression sur le dessus de ma tête et je pouvais facilement imaginer mon ami alors qu'il y déposa un tendre baiser. J'avais l'impression de me revoir plus jeune dans mes années folles où je cherchais éperdument le prochain sur ma liste, mais la différence dans ces années-là avec aujourd'hui, c'est que le mot clé ''sans attache'' ne comptait plus. J'étais tombé dans la gueule du loup à partir du moment où j'avais franchis de nouveau le seuil de la porte de Yuu. Cet homme... me faisait croire de nouveau.

« Mon ange… Tu sais, elle doit sûrement être perdue à l’heure qu’il est… Elle doit se demander si ce que tu dis est vrai, et ses souvenirs doivent s’emmêler dans tous les sens… Mais si elle utilise son véritable nom désormais… C’est qu’au fond d’elle, elle te croit. Et elle sait que tu as raison… Même si cette vérité l’effraie… »

La voix de l'homme résonna dans mon être et je frissonnai de plaisir. Je pensais la même chose que lui, que Rain se rappelait de moi. Elle savait au fond que je disais la vérité, mais j'avais toujours de la difficulté quand il était question d'elle et maintenant... quand il était question de Yuu. Comme quand Makumo m'avait fait tout ce discours au milieu de mon cours... je me demandais d'ailleurs pourquoi le jeune homme connaissait déjà le professeur. Avec tout ce qui m'est arrivé je n'avais simplement pas pris le temps de me poser la question et encore moins la force d'y songer. De toute façon... il ne m'appartenait pas et cela, même si je le voulais. Si je suis une personne contradictoire? Mais pas du tout! Vous vous faites des idées... BREF!

« Il faudrait que tu lui parles… Il lui faut la vérité si elle veut pouvoir reconstituer le puzzle de sa vie… Lui parler, lui écrire… Enfin. Tu la connais mieux que quiconque. Tu sauras comment avancer à pas de velours jusqu’à son cœur, j’en suis sûr, Elijah… » 

Ses caresses continuèrent sur mon dos et je fermai les paupières pour profiter amplement du geste affectueux de Yuu. Seulement, j'avais envie de le regarder dans les yeux... et de dévorer doucement ses lèvres. J'avais envie de me laisser emporter par le mouvement, mais bizarrement, je n'en fis rien. Mon coeur battait très fort dans ma poitrine et mon visage prit une nouvelle teinte de rouge. Je souris de plus belle alors que j'agrippai doucement le vêtement de Yuu dans ma main. Je n'avais jamais autant désirer quelqu'un dans ma vie... malgré ma douleur envers mon passé et ma soeur j'arrivais tout de même à sourire et à désirer cet homme. Mais est-ce que c'était vraiment du désire? Non. Pas du tout. Quel idiot je faisais... je tombais amoureux de Yuu et c'était de ça que je m'étais sauver depuis ces derniers jours. C'est pourquoi j'avais espérer l'oublier. Il ne pouvait pas le savoir ça, jamais. Ce sentiment finirait par partir. Je le savais puisque les couples ne duraient jamais pour toujours. Je finis par m'éloigner de son torse pour regarder son visage alors que je lui offris un regard remplis de tendresse. Un regard qui ne me ressemblait absolument pas et je souriais.

- Tu as toujours le mot pour faire fondre tous mes malheurs, dis-je suavement, j'irais lui parler, je ne peux tout de même pas rester ainsi... mais en attendant, viens par ici.

Je glissai ma main de son dos à sa joue et en fermant les paupières, j'enfermai ses lèvres sur les miennes. Ce baiser de ma part était d'autant plus amoureux que désireux... je le savais, mais se n'était pas voyant à l’œil. J'étais bien dans ma solitude et la simple existence de Yuu dans ma vie me comblait de joie. Il n'était pas à moi? Est-ce que cela me faisait quelque chose? Peut-être, mais pas autant que je l'aurais cru. J'aimais ma liberté, mais loin de moi à dire non à cet homme si jamais et je dis bien si jamais, celui-ci m'aimait à son tour. Je préférais être le piètre écrivain solitaire briser que j'étais plutôt que d'embarquer Yuu dans quelque chose qui ne serait pas facile. Ce baiser devenu de plus en plus passionné et après avoir affectueusement aimé ses lèvres, je m'éloignai doucement et lui souris. Je l'avais peut-être embrassé pour éloigner le sujet de ma soeur un peu de côté, mais j'avais pris le problème et la solution en considération quand même. Je n'avais pas envie d'apporter de la tristesse dans la soirée de mon ami. Je me mis à caresser doucement sa joue.

-  Merci de m'avoir écouter, dis-je amusé.

made by guerlain for epicode
avatar
Zeke

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum