Free Candy [PV - Kuro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Free Candy [PV - Kuro]

Message par Invité le Mer 26 Avr - 19:18

En cette fraîche soirée d’avril, je me promenais dans les jardins entourant l’Académie, à la recherche d’un peu de calme et de douceur. Réjouie de ce temps tempéré, je m’étais vêtue d’une robe d’un magnifique bleu électrique qui m’avait à peu près au milieu de la cuisse et resserrée à la taille par un délicat ruban couleur « cuisse de nymphe ». J’aimais apporter du détail à mes tenues, car elles constituaient pour moi un élément important de mon apparence : j’accordais beaucoup d’attention à mon physique, et me savoir élégante et agréable à regarder me faisait plaisir. Une bande de tissu, de la même couleur que le ruban ornait le bas de ma robe et rendait ma pièce encore plus jolie !

Ma coiffure était aussi sobre qu’élégante : pour une fois, j’avais accepté de garder les cheveux détachés – bien que je trouvais ça particulièrement laid – mais pour leur octroyer un rendu plus travaillé, j’avais prélevé deux mèches devant, que j’avais pris soin de tresser, puis je les avais assemblées derrière ma chevelure à l’aide d’un nœud ruban de la même couleur que ma robe. Je me trouvais ravissante ! J’avais octroyé à mes cheveux un peu de volume pour faire ressortir leur beauté et la finesse de mon visage. Je portais des sandales en cuir blanc, absolument mignonnes. Cette fois, le rose avait été exclu de ma tenue, pour je ne sais quelle raison d’ailleurs… peut-être en avais-je vraiment marre de cette couleur ?

Je portais un maquillage discret : d’une part parce que je n’aimais pas les choses trop sophistiquées, d’autre part parce que le maquillage coûtait beaucoup trop cher pour mon budget ! J’avais pris soin de faire mon teint, d’appliquer du mascara, et de couvrir ma bouche d’un rouge à lèvres assez nude, mais terriblement craquant ! Ces derniers jours, j’aimais être désirable, je ne savais pourquoi. Peut-être l’envie d’un petit ami ? Je baissais les yeux vers mes pieds, honteuse de me l’avouer une bonne fois pour toute. Ce ne serait surement pas ici que je trouverais l’homme de ma vie…

Doucement, je reprenais le chemin de l’académie, morose : cette excursion avait été des plus agréables, mais il me fallait retourner à ma chambre. Je n‘avais aucune idée de l’heure, et, dans le souci de ne pas être en retard et d’être encore dehors après le couvre-feu, je préférais prendre le chemin vers mes quartiers sans tarder. Je progressais, lentement, comme si je voulais rester ici : la tête baissée et perdue dans mes pensées, je ne remarquais pas l’homme qui venait à ma rencontre, volontairement ou pas.


« Aïe ! »

Je tombais au sol, jambes écartées. Ô mon dieu, je venais de rentrer dans qui, là ? Je relevais les yeux, me frottant doucement la tête et remarquais qu’un étrange homme me faisait face : il était grand, pour ne pas dire immense. Ses cheveux étaient très particuliers : ils étaient bleus ! Presque comme ma robe. Malgré ce détail très singulier, on pouvait aussi remarquer qu’il était habillé plutôt simplement, d’une manière assez stricte. Je restais dans ma position, alors que je balbutiais des mots. Quel étrange élève !

« Excuse-moi, je ne t’avais pas vu… »

Je restais en position, jambes relevées, encore sous le choc de cette confrontation et de cette chute douloureuse. Mon genou saignait. Je laissais s’échapper un juron semblable à un « merde » et passais délicatement mes doigts sur la plaie. Le jeune homme semblait l’avoir remarquée.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Candy [PV - Kuro]

Message par Kuro le Mer 26 Avr - 21:18

Comme tous les soirs depuis que je suis ici, les nuits sont froides. Encore et toujours.  Je n’arrive pas à dormir. Le sommeil est important pour la santé, alors pourquoi aujourd’hui ça ne vient pas ? Peut-être que je suis malade mentalement… J’observe autour de moi avant de pousser un énorme soupir, J’suis à l’infirmerie encore, j’ai du m’endormir quelque part sans doute et quelqu’un est venu me déposer ici. Super, et comme je suis vraiment prévoyant avant-hier j’ai pris le soin de mettre des vêtements dans le placard pour me changer. Alors, j’suis pas trop fort ? Je pousse un énième soupire mais cette fois face au vent frais qui venait me piquer les joues.

Après quelque minute à me demander ce que je pouvais bien faire pour m’occuper je me relève m’étirant par la même occasion. Il doit être à peine 22 heures, que la nuit tombe déjà sur Tsuki. Mon anxiété a atteint son plus haut niveau. J’avais un appartement dans un super quartier alors, pourquoi je traîne ici toute les nuits, je devrais être chez moi en train de dormir en ce moment même sur mon beau matelas moelleux… Parlant de lui comme ça je me sens encore plus fatigué, Haha, je le suis tout le temps de toute façon... Ce qui m'importe le moins, mais qui est quand même un point crucial dans ma vie, c'est que j'ai besoin de dormir sur un vrai lit pour une fois, tel est le rôle qu'il est censé tenir…

Bref pour le moment je dois rentrer chez moi. Point. Mais une fois que je serais là-bas… Qu’est-ce que je pourrai faire… ? Sortir et faire la fête peut être ? Haha, une idée pas mal ! Demain j’ai congé en plus… Donc profitons ! Je descends doucement du lit puis m’approche du placard, le sol était froid, ça m’avait manqué cette sensation d’avoir les pieds nue sur le sol. C’est vrai c’est bizarre dit comme ça mais je me comprends. Donc, une fois habiller d’un simple tee-shirt noir et un jean de la même couleur… Quoi ? C’est le soir de toute façon. Qui irait me juger sur mes vêtements ? Puis même, je m’en contre fiche. J’aurais qu’à dire que c’est un pyjama.

Je sors dans les couloirs me dirigeant vers l’extérieur de l’académie. C’est vide le soir. Mais, je sais qu’il y a toujours des petits rebelles pour ne pas respecter les règles, et ce genre de personne je les adore ! Ils sont là pour mon amusement personnel, oui. Je parle des rubis. Après quelques minutes de marcher je regarde ma montre en râlant, C’est peine perdu n’est-ce pas ? Y’a personne… Bon bah au pire j’ai fait mon taff ! Une fois dans le hall je m’arrête quelques secondes avant de reprendre la marche. C’est étrange comme les gens ont tendance à psychopathé quand ils sont seul quelque part, à regarder partout et à entendre des bruits qui n’existe pas, je crois que c’est les gens comme moi qui font cet effet. Le genre de personne qui ne devrait pas se trouver là quoi.

Me voilà dehors… Il fait tellement froid, je regrette presque le lit de l’infirmerie… Je rentre délicatement mes mains dans mes poches pour les laisser au chaud, c’est la moindre des choses… J’avançais maintenant sans vraiment regarder vers le bas… Oui, ma taille me fait oublier que y’a des gens qui existe en dessous… Mais on va dire qu’il faisait un peu sombre, assez sombre pour me cogner à quelque chose… Et ce quelque chose en tombant avait crier « Aie » Je penche la tête sur le côté l’observant en détails sans la moindre gêne. Une belle chevelure blonde, un petit visage fin très mignon, des yeux… Je ne sais pas comment les décrire mais quoi qu’il en soit je suis comme envouté… Une robe bleue, un ruban… je m’accroupis en face d’elle sans la quitter des yeux. Étrange, tout ça… c’est bien une fille, non ? Je baisse légèrement la tête au niveau de sa poitrine l’observant avec insistance. Alors pourquoi elle n’a pas de BOOBS ?!

« Excuse-moi, je ne t’avais pas vu… »

Ah, cette petite voix douce qu’on aimerait entendre tous les matins avant d’aller au taff… Je retire ma main droite de ma poche puis vient doucement lui caresser la tête comme pour la rassurée. « Ce n’est pas grave, avec mes vêtements aussi c’est normal. »J'avais fais en sorte de prendre une voix assez calme pour pas la faire partir en courant. Je crois qu’elle n’a pas conscience qu’elle s’adresse à un membre du personnel… Super ! De toute façon je n’aime pas qu’on me vouvoie ça tombe bien. Mon regard se porte dorénavant sur son genou… Une peau si parfaite… C’est triste. Je lâche un petit rire avant de retiré mon autre main de ma poche, je m’approche davantage de la ravissante inconnue passant mon bras gauche sous ses jambes et mon bras droit derrière son dos la relevant alors du sol, voilà, maintenant je la porte comme une princesse.  

Pourquoi je faisais ça ? Pour être gentil ?  Non, pas du tout, je voulais juste voir son visage viré au rouge à cause de la honte, j’adorai voir cette expression sur le visage des gens, c’est un vrai plaisir… J’approche mes lèvres de son oreille puis viens lui susurrer doucement « Je vais t’emmener à l’infirmerie, D’accord ? Donc, accroche toi bien. » Sur ses quelques mots je me dirigeais directement vers l’infirmerie sans perdre un instant Faisant en sorte de garder un petit sourire moqueur sur le visage. La pleine lune cachée par les nuages réapparut, et sa lumière venait nous illuminait…
avatar
Kuro

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Candy [PV - Kuro]

Message par Invité le Jeu 27 Avr - 13:40

« Ce n’est pas grave, avec mes vêtements aussi c’est normal. »

Je sentis une main, épaisse et grande me caresser le haut du crâne, toucher mes cheveux. Je rosissais, intimidée par cette marque d’affection. Ce qui m’intimidais le plus était cette voix, calme, douce, mais ferme à la fois, qui m’inspirait la confiance et la sympathie. Je ne pus m’empêcher de sourire légèrement : était-ce un membre de la maison Saphir ? Peut-être l’avais-je déjà croisé, dans un cours, ou au détour d’un couloir ? Savoir qu’il m’était peut-être connu était un peu excitant, c’était un bon moyen de faire sa connaissance !

Avant que je ne puisse lui répondre, je sentis ses mains glisser sur ma peau, et, en quelques secondes, il me soulevait du sol, me portant dans ses bras : comme une véritable princesse ! Mon visage vira au rouge pivoine, et je baissais la tête, fermant les yeux. Ô mon dieu, comment devais-je réagir face à cet élève complètement inconnu, qui me soulevait comme… une princesse !? Doucement, et prudemment, je glissais mes bras autour de son cou pour pouvoir m’accrocher à quelque chose au moins, puisque je ne savais pas quoi en faire.


« Je vais t’emmener à l’infirmerie, D’accord ? Donc, accroche toi bien. »

J’eus un sourire timide mais plein d’envie lorsque je sentis son souffle chaud contre ma joue : il avait susurré ses mots tout près de mon oreille, et le savoir si proche, si tactile, me faisait plaisir, je ne savais pas pourquoi. Quelle mouche me piquait ? Je tapotais son dos de mes doigts, alors qu’il m’amenait à l’infirmerie, m’escortant, que dis-je ! me portant, tout le long du chemin. J’étais heureuse d’être aussi bien traitée, je me sentais importante.

« C’est très gentil à toi, mais tu sais… je ne veux pas te déranger… je sais qu’il est tard, je ne voudrais pas que tu rates le couvre-feu par ma faute. » Je n’insistais pas, par peur qu’il me repose et s’éloigne : je voulais qu’il reste avec moi. « Je m’appelle Alice, et toi ? »

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Candy [PV - Kuro]

Message par Kuro le Jeu 27 Avr - 16:00

Mais qui était donc cette fille ? je ne l'avais pourtant jamais vu dans les parages, est-elle nouvelle ? Tien en parlant de nouvelle, ça faisait longtemps que je n’avais pas fait un petit tour à l’administration pour lire les dossiers des élèves. Quoi qu’il en soit, Elle était là, dans mes bras, nous marchions tous les deux vers l’infirmerie… Elle était légère comme une plume et sentait divinement bon.

Je pense que c’est normal pour une fille… Enfin, je crois ? En la regardant j’image déjà toute les questions qu’elle doit se poser… Qui est-il ? Pourquoi il est si gentil avec moi ? Ect ect… Quand je la relève par terre, elle ne tarde pas à positionner ses bras autour de ma nuque pour s’accrocher comme je lui avait demander. Après quelques secondes de marche et de silence elle prit la parole, toujours avec sa petite voix adorable.

« C’est très gentil à toi, mais tu sais… je ne veux pas te déranger… je sais qu’il est tard, je ne voudrais pas que tu rates le couvre-feu par ma faute. »

Me déranger ? Le couvre-feu ? Je pouff légèrement de rire à sa remarque. Elle n’avait vraiment pas idée de qui j’étais. J’adorai cette situation. Personne ne connait rien de l’autre, c’est… Comment dire… excitant, un peu. Sans dire un mot et avec le même sourire, je continue toujours de marcher en direction de l’infirmerie, c’est moi qui décidait du couvre-feu, elle n’avait pas à s’inquiétait pour ça. Nous étions maintenant dans les couloirs, vide, sombre, sans bruit.

Je faisais en sorte de faire le moins de bruit possible, comme une personne qui venait de commettre un crime et qui essaye de se barrer avec la victime dans les bras. Mais là, la victime elle n’est pas morte, elle est juste blessée. Elle s’appelait Alice, étrangement cela passer très bien avec son visage, elle avait une tête d’Alice quoi. Après quelques minutes de marche nous arrivions enfin à destination. J’allume la lumière avec mon coude puis dépose la mignonne petite Alice sur le lit qui était mien il y a peu…

« Donc, Alice ? C'est ça ? J'espère que ça ne te dérange pas de passer quelques minutes avec moi. » Dis-je en souriant.

J’ouvre quelques tiroirs à la recherche d’un désinfectant et d’un pansement pour la blessure. Et bien sûr vus que je ne suis pas l’infirmière de cet établissement il n’a pas était facile de les repérer. J’attrape une chaise puis viens la mettre juste à côté d’elle. J’ouvre le désinfectant puis en met doucement sur sa plaie.  J’ouvre ensuite la compresse la déposant délicatement sur la blessure passant mon doigt bien au-dessus pour ne pas qu’il s’enlève. Évidemment, je le fais doucement pour pas lui faire mal encore plus ! Je pousse ensuite comme un soupir de soulagement accompagné d’un sourire compatissant sur les lèvres et un regard doux plongé dans ses yeux.

Je posais l'une de mes mains sur le lit près d’elle, m'appuyant dessus et plongeant mon regard qui trahissait certainement mon amusement dans le sien. Je voudrais voir toute les facette cachet de cette jeune inconnue. Je suis sûr qu’au fond, elle est méchante… ! Non ? Vous ne croyez pas ? Moi non plus, avec un tel visage, tu ne peux être qu’un ange.

« Désolé de te dévisager comme ça mais, la couleur de tes yeux est juste… Extraordinaire... »


Rho, je suis vraiment un méchant garçon pourquoi je fait subir tout ça a cette pauvre fille... Ah oui, juste pour voir ses réactions. J'adore voir son visage gêné par tout ce que je dis et ce que je fais. C'est tellement beau... Je devrais peut être arrêter avant que ça ne dérape ? Ce que j’entende par là ? Bah qu'un de nous deux tombe amoureux de l'autre, c'était grave risqué...

avatar
Kuro

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Candy [PV - Kuro]

Message par Invité le Sam 29 Avr - 17:06

« Donc, Alice ? C'est ça ? J'espère que ça ne te dérange pas de passer quelques minutes avec moi. »

Le garçon m’avait posé sur un lit, dans l’infirmerie. Je regardais à travers la fenêtre : il faisait nuit noire. J’avais de la chance d’être dans une chambre individuelle, au moins, j’étais sûre que personne ne s’inquiéterait de ma disparation. J’eus un sourire légèrement attristé de me rendre compte que j’étais autant esseulée. Tant pis, peut-être me ferais-je un ami ce soir… La lumière inondait la pièce de son étrange clarté : je pouvais enfin détailler mon étrange accompagnateur…

Je me rendais enfin compte que l’homme était plutôt musclé, pour ne pas dire qu’il avait une carrure d’athlète. Ce détail me fit rougir : je le trouvais terriblement craquant ! Son visage était plutôt fin, mais ce que je trouvais le plus étonnant était ses yeux, ses yeux d’un bleu pur comme l’eau d’un lac, ou comme le ciel ! Ils étaient magnifiques. Je me perdais dans ses prunelles pendant de longues secondes, souriante et rêveuse, puis je m’attardais une seconde fois sur ses cheveux d’un bleu électrique, coiffés en bataille. Je souriais, amusé de savoir que la couleur de ma robe était très proche de la couleur de sa chevelure.


« Ça ne me dérange absolument pas, euh… tu ne m’as pas dit ton nom… »

Alors que l’adorable jeune homme cherchait de quoi me soigner dans les tiroirs, je jetais un œil à ma blessure : rien d’alarmant, c’était juste des entailles et même si le sang était légèrement abondant, je n’allais pas en mourir non plus. Je remontais sensuellement ma robe le long de ma cuisse pour qu’il puisse me soigner sans tacher ma robe. Malgré cela, je me respectais, et bien que le désir de l’impressionner par mes jolies courbes – au défaut d’avoir une poitrine – était grand, j’étais restée raisonnable. Aussi, je ne voulais pas qu’il pense que je suis une fille qui ne se respecte pas…

Je le laissais me soigner, tout en le couvant d’un regard empli de tendresse et de bienveillance.  Il était beau… très séduisant. Il était très impressionnant : un certain charisme se dégageait de lui. Ô mon dieu, j’étais sous le charme. J’essayais de me retenir de bouger, ou d’avoir des réactions déplacées : bien que je ne pus retenir un petit gémissement lorsque le désinfectant coula sur ma plaie. Lorsqu’il eut enfin fini, je m’entendis pousser un soupir de soulagement en même temps que lui. Cette synchronisation me fit sourire, mais je n’étais pas au bout de mes surprises… son regard intense se plongea dans le mien.


« Désolé de te dévisager comme ça mais, la couleur de tes yeux est juste… Extraordinaire... »

Je baissais les yeux et je me mis à rougir sans pouvoir me contrôler. Je bredouillais un semblant de merci, et lui retournais délicatement le compliment. Il m’intimidait, et je ne savais pas où poser mon regard : devais-je le regarder à nouveau ? Non, parce que j’étais persuadée que j’allais encore baisser la tête tout de suite après… regarder par la fenêtre ? Il allait croire que je m’ennuyais avec lui, or, c’était tout le contraire. Essayait-il de me draguer ? Je ne savais pas. Je me rapprochais doucement de lui et je posais délicatement ma main sur la sienne, sans l’écraser.

« Merci beaucoup pour tout ce que tu as fait pour moi. »

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Candy [PV - Kuro]

Message par Kuro le Sam 29 Avr - 18:46

Froide et pâle nuit que celle-ci, aussi froide physiquement qu’émotionnellement, n’est-ce pas Alice ? Pour dire vrai, je ne sais vraiment pas quoi penser de cette fille, elle est aussi en train de jouer avec moi ? Ces réactions était trop beau pour être vrai. Mais, peut-être que je me fais des films aussi ? Rhaa, c’est rageant de pas vraiment savoir ce que pense l’autre, j’vous assure on commence à s’imaginer des tas de trucs comme ça… Passons, cette fameuse réaction mit un peu de temps à arriver, temps durant lequel je profitais pour me pencher légèrement au-dessus d’elle, sans me douter que lorsqu'elle se rapprocherait, nos visages seraient proches.

Pour être franc, je n'avais même pas envisagé qu'elle allait se redresser. Je l’aurai cru trop timide pour faire quoi que ce soit. Il ne faut jamais baisser sa garde on dirait… Je retins le sourire qui voulait envahir mes traits lorsque sa main vient se poser sur la mienne.  Je dois avouer que sur le coup, ça aussi m’avait surpris. Eh bah dit donc, elle est forte, même si j’pense qu’elle ne le fais pas exprès. Elle avait les mains les plus douce du monde ! Je ne me base sur rien pour dire ça, d’accord, mais… Faut dire les choses comme elles sont, non ?

« Merci beaucoup pour tout ce que tu as fait pour moi. »

Je retire lentement ma main puis vient entremêler nos doigts ensemble. Je me penchais donc avec sensualité vers elle, nos visages étaient dorénavant à quelques centimètres, mes lèvres légèrement entrouvertes et mes yeux ne lâchant pas les siens. « C’est la moindre des choses, c’est de ma faute si tu t’es blessé… » D’un mouvement lent et sensuel, je posais mon autre main sur sa joue avec légèreté, caressant délicatement sa peau du bout de mes doigts. Haha, qu’est-ce que je suis en train de faire là. Je ne peux pas m’en empêcher, Hein ? De faire chier mon monde. Mais elle était tellement parfaite dans ce rôle que je m’en voudrai de ne pas la taquiner un peu. Juste un tout petit peu plus... Histoire qu’elle ne m’oublie pas ! Qu’elle pense à moi touuut les jours. C’est plus fort que moi désolé.

Je démêle lentement nos doigts puis me relève avant de m’étiré par la suite. J’en avait marre de m’asseoir, ce n’est pas fait pour moi ce genre d’activité. La plupart du temps… Je ne travaille pas assez dans cet académie, à vrai dire je passe mon temps à dormir et rien d’autre, des fois je surveille des élèves coller mais rien d’autre. Et ce n’est pas la joie… C’est pour ça que je les laisser s’en aller en leur donnant juste un avertissement, mais ce qui est encore mieux dans ce boulot c’est que je peux coller les élèves un samedi à 7 heure et ne pas venir. C’est tellement amusant ça. Les faires lever tôt le matin et gâcher leur petite grasse mat. J’suis ce qu’on appelle un « connard »

« Bon… je dois partir. Il est préférable que tu restes ici. Pas envie que tu te blesse de nouveau. » Dis-je en prenant un air sérieux. Après quelques secondes de réflexion Je lui tends ma main droite. « Où tu veux que je te raccompagne jusqu’à ta chambre ? »

Non, pas du tout, je ne m’inquiète pas pour elle, c’est faux. C’est juste que, s’il lui arrive quelque chose bah, avec qui je vais pouvoir m’amuser ?! Voilà. Personne, donc je me dois de lui rendre ce service si elle veut partir.
avatar
Kuro

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Candy [PV - Kuro]

Message par Invité le Lun 1 Mai - 14:10

Lorsque le garçon entremêla nos doigts ensemble, je ne pus m’empêcher de battre des cils et de baisser les yeux, incapable de supporter son regard trop longtemps. Ses yeux de glace semblaient me brûler la peau, envahissant mon corps d’une délicieuse chaleur que je ne connaissais pas encore.  Je retenais ma respiration lorsque mon ami posa doucement sa main sur ma joue. Ses lèvres étaient si proches des miennes…  J’eus une sensation bizarre entre mes jambes.

Je poussais un soupir, à la fois soulagée et frustrée de le voir reculer. Pourquoi n’avait-il rien fait ? Attendait-il que JE fasse quelque chose ? Il pourrait attendre longtemps… malgré ma timidité, j’aimerais bien tenter un truc. Je remettais ma robe correctement, avec des gestes d’automate et posais mon regard brûlant sur lui. Il avait repris un air si sérieux, si… tellement dommage. Nous avons été si proches, l’espace de quelques secondes… j’aimerais retrouver cet instant, si agréable.


« Bon… je dois partir. Il est préférable que tu restes ici. Pas envie que tu te blesse de nouveau. Où tu veux que je te raccompagne jusqu’à ta chambre ? »

Non ! Pourquoi devait-il partir ? Je n’avais même pas son nom ! Je ne savais même pas de quelle maison il était ! Quel était son âge, aussi ? J’avais trop de questions, il ne pouvait pas s’enfuir comme un bandit comme ça ! C’est cruel de m’abandonner comme ça, après avoir été si… sensuel, si séduisant, si proche… tactile. S’il partait comme ça, il pouvait toujours courir pour me revoir. Ou alors, était-ce juste son comportement ? Peut-être n’avait-il eu aucunes arrière-pensées en me caressant la joue mais je n’arrivais pas à le croire…

Et si…il me raccompagnait dans ma chambre ? Et si nous pouvions y rester ? Rien qu’un peu ? Au moins pour faire connaissance… même si cela semblait un peu ambigu. Et je m’en fichais que ça le soit, honnêtement. Qu’il pense ce qu’il veut. Tout ce que je voulais, c’est au moins avoir son nom, son identité.


« Je veux bien que tu me raccompagnes. »

Je me relevais et me mettais à sa hauteur.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Candy [PV - Kuro]

Message par Kuro le Lun 1 Mai - 21:59

Je me tournais dos à elle, me préoccupant pas vraiment, dans des moments comme ça, une lampe serais utile pour se balader dans les couloirs la nuit. Je sors de l’infirmerie les mains dans les poches trainant un peu des pieds ne voulant pas avancer trop vite. Je n’étais pas seul il ne fallait pas l’oublier. Je jette quelques coups d’œil vers l’arrière pour évaluer la distance entre nous. C’est comme si j’avais changé carrément de caractère je venais de passer du gars très gentil au mec le plus froid et je m’en foutiste du monde.

Au fond, je ne suis pas si je m’en foutiste que ça, juste je ferme ma gueule et fait tout pour rentrer dans les rangs, ou tout du moins faire genre de rentrer dans les rangs… Mais les rangs sont tous si différents, certains sont super simple d’accès et d’autres, trop compliqué pour moi… Je ne suis pas le genre de personne qui se bat pour être aimé ou apprécié, je suis juste quelqu’un de normal parmi tant d’autre.

Je pousse un long soupire puis tourne légèrement la tête vers la jeune fille. La pleine lune cachée par les nuages réapparut, et sa lumière traversait la fenêtre du couloir pour éclairer sa présence. J'aime la nuit. J'aime la nuit parce qu'elle tient dans son essence le moment de l'homme solitaire. La nuit tout est sombre. La lumière tente désespérément de faire des percées et de conquérir le territoire qu'elle a réussi à tenir un peu moins de douze heures. Mais la nuit dévore tout ce qu'elle touche. La nuit, les fantômes de l'inconnu dansent sous nos yeux mais nous, pauvres inconscients ne peuvent profiter de leurs danses tribales en l'honneur du monde obscur… Tien, c’est sûrement pour ça que je m’appelle Kuro…

Je n’avais pas remarqué mais, même sa démarche est élégante, c’est troublant. Ça devait être une de ces filles avec des parents ultra riches ect ect. Le genre de personne assez riche pour engager quelqu’un pour venir apprendre à leur fille les bonnes manières parce qu’ils sont soi-disant trop occuper pour le faire eux-mêmes… Quelque part c’est drôle, j’aimerai bien avoir ce genre de traitement aussi, la vie serais tellement amusant... Hahaha, la bonne blague. En parlant de blague, je ne lui ai toujours pas dévoiler mon prénom. Est-ce une bonne idée ? Je prends un peu de temps pour réfléchir. Pourquoi c’est si difficile pour moi de donner mon prénom aux gens ?

Ça faisait un bon moment qu’il n’y avait pas un bruit, le silence total, je devais faire ou dire quelque chose dans ces moments.... « Ah tien d’ailleurs, J’avais oublié. Moi c’est Kuro... » Whaoh, c’est ça se présenter ? Pourquoi j’ai le cœur qui bat comme si je devais de voir quelque chose de dingue ?! « Désolé, je n’ai pas l’habitude de donner mon nom comme ça au gens, du coup c’est difficile pour moi. Tu vois. » Et voilà que je m’excuse maintenant. Plus le temps passe et plus… Bah le temps passe. Quoi qu’il en soit nous étions arrivées aux escaliers qui mènent aux dortoirs des filles, « Bon, je te laisse ici, j’sais pas vraiment si j’ai le droit de monter là-haut…» Dis-je en souriant.

Comment finir en beauté cette soirée ? C’est simple. J’approche mon visage du sien venant coller mon front au sien puis nos deux nez ensemble Jusqu'où ce petit jeu aller nous conduire ? C’est simple, Jusqu’à ce que l'un de nous deux craques... C'était un jeu dangereux auquel on ne peut plus faire marche arrière quand on y est. Un sourire sur mes lèvres, mes iris dans les siennes. J'effleure son visage de mon regard, le posant sur ses lèvres, sur sa gorge, sur ses épaules. J'effleure d'un baiser le coin de ses lèvres, caresse des miennes les siennes, à peine, une brise, un frôlement, finissant par chuchoter ces derniers mots.
« Bonne nuit, A-L-I-C-E. »
avatar
Kuro

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Candy [PV - Kuro]

Message par Invité le Dim 7 Mai - 9:40

détails
Free candy
Une relation mouvementée
ft. Kuro
Ʃkaemp はは ™

Nous marchions depuis déjà de longues minutes : notre progression était lente, silencieuse, presque en deuil. Âmes en peine à la recherche de la lumière. La lune, de son aura lumineuse et laiteuse, éclairait les couloirs plongés dans la pénombre, ouvrait le chemin. C’était comme i le temps s’était arrêté, que l’air et le vent étaient en suspension autour de nous : j’avais l’impression de flotter, de planer bien au-dessus de tout le monde. J’étais seule et oppressée, et il était loin de s’en préoccuper.

J’aurais aimé qu’il me tienne la main, qu’il continue à user de son charme, qu’il me rende complètement folle. Je crois bien que j’allais le devenir s’il continuait à m’ignorer et à agir comme s’il était tout seul. Nous étions si proches, il y a quelques minutes de cela : nous étions seuls dans l’académie, en tête à tête. Mais il n’a rien fait. Il a reculé, il m’a laissé dans mes espoirs vains et obscurs. Ô mon dieu, je crois que je le hais.

Je trépignais d’impatience, alors que des dizaines de sentiments différents et contradictoires faisaient chavirer mon cœur. J’étais frustrée par cette proximité perdue, c’était comme si il y avait eu un lien fort entre nous deux, mais que ce lien s’était brisé peu de temps après sa création. Qui l’avait brisé ? Lui ! Peut-être avait-il eu peur de ce lien, peut-être que je ne l’intéressais pas, peut-être que, peut-être que… Avait-il une petite amie ? Est-ce qu’il ressentait quelque chose pour moi ? Du désir, ou autre chose ? De l’amour ? De la simple amitié ?


« Ah tiens d’ailleurs, J’avais oublié. Moi c’est Kuro... Désolé, je n’ai pas l’habitude de donner mon nom comme ça au gens, du coup c’est difficile pour moi. Tu vois. Bon, je te laisse ici, j’sais pas vraiment si j’ai le droit de monter là-haut… »

Kuro. Quel joli prénom ! Était-ce d’origine japonaise ? Je ne savais pas trop, il faudrait que je recherche sa signification. Peut-être que ça voulait dire « bleu » ? Cette couleur était vraiment prédominante chez lui, alors peut-être que… je connaissais des personnes dont leur prénom est relatif à une couleur, ou à autre chose. J’inclinais ma tête, un sourire amusé et idiot sur les lèvres : savoir qu’il avait du mal à donner son prénom m’amusait un peu, et bien que je ne trouvais ça franchement ridicule, c’était quand même drôle. J’étais triste qu’il m’abandonne là, aussi simplement que ça. Je jetais un coup d’œil à l’escalier qui menait vers l’étage de filles, et je ne pus m’empêcher d’avoir un petit pincement au cœur, de savoir que je quittais on nouvel ami si rapidement. Quand je le vis se rapprocher de moi, mes joues prirent une teinte plus rosée et je lui adressais un sourire gratifiant. Il allait me dire au revoir, et c’était fini.

La suite se passa comme dans un rêve. Avant que je ne puisse réagir, il posa son front contre le mien. La proximité perdue. De nouveau là. Plus forte, plus intense. Incapable de détourner le regard, je le fixais d’un ai
r perdu, alors que ses yeux se baladèrent impunément sur mon corps. Ses lèvres se collèrent aux miennes, l’espace d’une seconde. Une véritable caresse. Ma main vint attraper la sienne, puis je fermais les yeux. Je voulais profiter de ce moment de plaisir jusqu’à la fin.

« Bonne nuit, A-L-I-C-E. »

Je rouvrais les yeux, et lâchais timidement sa main, de peur d’avoir de nouveau le cœur brisé s’il me repoussait. Je reculais d’un pas, le fixant d’un air transi et éberlué. Non, ça ne pouvait être vrai ! Il m’avait embrassée… ma gorge se serra et je ne pus réprimer un petit gémissement plaintif. Il ne devait pas me laisser, pas maintenant, pas alors qu’il venait de m’embrasser… Je reniflais discrètement, et j’essayais tant bien que mal de résister.

« B-bonne nuit, Ku-Kuro… »

Je baissais la tête, et je cédais pitoyablement à mes sentiments. J’éclatais en sanglots.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Candy [PV - Kuro]

Message par Kuro le Dim 7 Mai - 20:06

C’est parti plus long que ce que je voulais au final, Ça foire tous mes plans du début à la fin. Tss… J’ai envie de verser toute les larmes de mon corps maintenant… ! Bon, quand même pas mais si c’était quelqu’un d’autre, surement. Bref, après le petit bisou, j’observe la réaction de ma chère compagne.

Aussi mignonne qu'une poupée, Enfin, selon moi. Non pas que je la taquinais ainsi sans même la connaître simplement car je trouvais qu'elle avait des airs de petit hamster mignon, mais je n'ai pas pu m'empêcher d'y penser. La voilà maintenant qui pleure. Je n’aurais pas du faire ça finalement. C’était peut-être son premier baiser ? Que dois-je faire dans ce genre de situation…

L’embrasser pour la calmer ? Mais si c’était ce qui la faite pleurait c’est donc une mauvaise idée. Plus je réfléchis et plus le temps passe. C’est la première fois que je me trouvais dans une situation comme ça. La soirée avait été pénible pour moi, décidément. Au début c’était bien puis là ça commence à chuter… Petit à petit.

Je passe délicatement mes bras autour d’elle pour la consoler, la rapprochant le plus possible de moi. Je crois que c’est comme ça qu’on fait. Je ne sais même pas si c’est ce dont elle avait besoin. Peut-être avait-elle encore mal au genou… ? Comme ça, J'avais l'air de quelqu'un qui se rattraper pour ce qu'il a fait... Ou ce qui n'a pas fait ? c'est terrible. Le plus simple c’est de demander, non ? Sa tête était contre mon torse elle pouvait clairement entendre les battements de mon cœur qui s’accélérait de plus en plus.  

« J’ai lu dans un lire que pour consoler une personne qui pleure, un câlin est la meilleure des solutions… Ça va est-ce que ça marche ? » lui dis-je en la câlinant le plus tendrement possible. Avec ma main droite je viens caresser le haut de son crâne. Tentant toujours de l’apaiser.

Si elle raconte quoi que ce soit, j’suis bon pour être viré ! Je lui ai révéler mon prénom en plus… Ah, oui je comprends maintenant pourquoi je ne le donne jamais ! C’était pour éviter ce genre de situation. Mon dieu que vais-je pouvoir faire pour calmer cette fille ? Le plus marrant dans l’histoire c’est que même en l’ayant prêt de moi comme ça, je n’arrive toujours pas à sentir sa poitrine.

Cette histoire de Poitrine me trouble plus que ce que je ne l’imagine en vrai. « Dit, ce n’est pas à cause de moi que tu pleures, si ? Si oui, J’ai... Fais quelque chose de mal ? » OUI. T’as fait quelque chose de mal idiot ! Tu viens de lui voler un baiser comme ça tranquille et tu as jouer avec elle ! Pourquoi tu poses la question ?  Pour en être sûr… Voilà maintenant que je me parle à moi-même. J’ai me fais peur parfois. Je devais en avoir le cœur net... « Si je peux faire quoi que ce soit, dit le moi. Quelque chose qui reste dans la limite du raisonnable hein..
avatar
Kuro

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Candy [PV - Kuro]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum