You're the voice inside my head (PV: Elijah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

You're the voice inside my head (PV: Elijah)

Message par Rain le Mer 26 Avr 2017, 04:33



You're the voice inside my head
« Who is Rain? »


Le printemps frappait doucement à nos portes en ce Mardi, malgré que la pluie ruisselait doucement sur les vitres de l'Académie. L'odeur de la pluie avec une légère touche d'humidité m'avait toujours fait sourire. J'adorais cette odeur qui nous annonçait les temps chauds. Alors que je me trouvais sur mon lit, mon regard se perdait à travers les gouttelettes qui glissaient tranquillement le long de la fenêtre. Depuis qu'un fragment de ma mémoire était revenue, je n'arrivais plus à réfléchir. J'avais tant de questions sans réponses, comment pourrais-je réfléchir normalement? Je laissais échapper un long soupir alors que quelqu'un cogna docilement à la porte. Énervé, je lançai mon oreiller avec toute ma rage et confusion des derniers jours avant qu'il ne fit un lourd son sur le bois. La personne quitta rapidement le seuil de la porte, car cette dernière avait légèrement tremblé sous l'impact. Autant pour moi. Je finis par me coucher doucement sur mon lit, laissant mes pensées divaguer de droit à gauche. Je sentais mon sang bouillir dans mon corps, mais après m'être retourné plusieurs fois dans mon lit, mes paupières devinrent lourdes et je sombrai doucement dans un sommeil agité et inconfortable.


Dreams... o sweet dreams


Le son de mes grosses pattes sur le sol ainsi que les éclairs dans le ciel étaient les seules choses que j'arrivais à entendre. Mon rythme cardiaque résonnait dans mes oreilles et l'adrénaline me poussait à continuer ma course, malgré la douleur que je ressentais dans tout le corps. La scène me semblait si réelle... mais je n'avais toujours aucune idée pourquoi je courais en étant aussi ahurie. Quel était le danger? Qui me voulait du mal? Je ne savais que peu de choses et cela m'énervait au plus haut point. Un lourd grognement retentit dans ma gorge. On aurait dit que ce rêve était sans fin. Comme si je courais à l'infini et que je ne pourrais jamais arrêter. Pourtant, c'était à ce moment précis, alors que le doute envahissait tout mon être, que la voix s'éleva.


- Court... Rain!


Et soudainement, c'était le vide complet...


Me redressant subitement sur mon lit, j'essayai en vain de reprendre mon souffle. J'avais des sueurs froides et ma colère se manifestait de nouveau. Mes oreilles étaient apparus au-dessus de mon crâne. J'avais dû bouger énormément dans mon sommeil, car mon lit était en bordel et la plupart de mes oreillers se trouvaient désormais par terre. Je restais assise à la même place pendant une bonne dizaine de minutes avant que mon pouls ne se stabilise. Je jetai un coup d'oeil à l'heure, seulement 7 heures du matin... N'ayant plus la patiente de me rendormir ou encore de rester enfermer dans cette chambre, je me dépêchai de prendre une douche rapide, m'habillai et quittai au plus vite cette sombre pièce. Le soleil fraîchement levé, on entendait les oiseaux chantonner paisiblement à l'Académie endormit. Je traînai mon corps lourd jusque dans le jardin. Je me mis à traîner du pied jusqu'à un banc et mis assis. La brise froide du matin me détendit. Je ne comprenais plus rien n'a rien. J'avais un tel besoin de savoir et surtout de comprendre ce qui m'arrivait, alors pourquoi ce foutu souvenir s'arrêtait toujours au même endroit? Pourquoi m'avoir ouvert une autre porte alors que les autres se fermaient aussi abruptement sous mon nez? Cette situation n'avait plus aucun sens pour moi. Alors que je regardais en face moi d'un air livide, une main se posait sur mon épaule en me faisant sursauter. Je bondis sur mes pieds et me retournai d'un coup sec pour voir qui était la personne en cause. Je figeai instanément en pausant mon regard sur l'homme. J'avais une étrange impression de me voir dans un miroir...


- Rain, est-ce bien toi?, dit-il doucement.


Mon sang se glaça. La voix, ce nom... c'était bien trop frais dans ma mémoire. Je dévisageai l'homme en face de moi et bizarrement, j'avais des larmes qui montaient dans mes yeux. Il essaya de s'approcher de moi, mais je fis un mouvement brusque vers l'arrière et il s'arrêta, confus.


- Qui êtes-vous...? Pourquoi.. pourquoi je vous entend dans ma tête? Et qui est Rain, bordel?!


L'homme ne bougeait toujours pas et me regarda d'un air triste. Je finis par fondre en larmes. Pourquoi? Aucune idée. Ma vie était un mystère même pour moi-même, alors comme saurais-je? Un long silence s'installa entre nous. J'avais un présentiment que je connaissais cet homme, mais encore pour ce sentiment, je n'étais sûr de rien. Brouillard et noirceur surplombaient mon quotidien bien trop souvent et je ne savais plus quoi faire de tout ça...
© code by Lou' sur Epicode



MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: You're the voice inside my head (PV: Elijah)

Message par Zeke le Mer 26 Avr 2017, 18:03















« I'm the voice inside your head »




Rain...? But.. it's you.


En cette soirée d'averse, j'avais passé la plupart de mon temps assis à mon bureau, à contempler la pluie tombé. L'image de Yuu me revenait souvent en tête et je ne pouvais pas m'empêcher de sourire bêtement. Cet homme était tout autre chose. Laissant échapper un léger soupir, j'agrippai une cigarette avant de l’allumer nonchalamment. La nicotine fit rapidement son effet dans mon corps et me détendit quelque peu. Je n'étais pas quelqu'un stressé de nature, mais la journée avait été longue. Je n'avais aucunement trouvé le nom que je cherchais parmi les dossiers scolaires et j'avais réussi à perdre mon sang froid. Comme une jeune fille pouvait avoir disparu aussi vite qu'une ombre? Je commençais à croire que j'avais accepté ce boulot pour rien au fond., mais encore-là, les doux yeux turquoises du professeur de science me vînt à l'esprit. Et merde, dans quoi je m'étais embarqué, dites-moi? Finissant ma cigarette, je l'écrasai dans le cendrier et ouvrit mon ordinateur. Je me mis à écrire, à créer, à tout ce que vous voulez. J'avais seulement besoin de m'échapper. Les heures défilèrent sans que je ne ressente de fatigue. Cette nuit-là, j'étais resté debout et arrivé au matin, j'avais au moins une bonne vingtaine de pages d'écrites. Dégoûté par l'écran d'ordinateur, je le fermai et allai me préparer un café à emporter. Une fois douché et habillé, je mis enfin un pied à l'extérieur de mon appartement. Je barrais la porte et commençais à marcher tranquillement vers l'Académie. Il ne pleuvait plus et la brise matinale était fraîche. Vers 7 heures du matin, je me retrouvais sur le terrain de l'école. Je me mis à marcher en traînant du pieds et je rejoignis les jardins. Les plantes frémissaient sous la présence du vent. Prenant une gorgée de la boisson chaude, je pris un moment à me balader. Cette journée s'annonçait plutôt grise.


Marchant tranquillement, j'aperçu une silhouette. C'était une jeune fille assise sur un banc et elle regardait au loin. Ses cheveux était couleur de jais et me ramenait alors beaucoup trop de souvenirs que j'aimerais l'admettre. J'échappai pratiquement ma tasse de café alors que je me dépêchai de rejoindre la jeune personne. Je posai ma main sur son épaule et je sentis son corps se raidir. Je l'avais interpellé et sur le champ. elle s'était redressé et m'avait enfin fait face. C'était elle. Elle était en vie! Elle était juste devant moi et pourtant, son regard était emplis d'amertume. Elle se mit à sangloter alors que pour ma part, j'étais figé sur place. Pourquoi elle ne se rappelait de rien? Que devais-je faire? Elle avait complètement tout effacé de sa mémoire et je ne savais pas quoi dire.


- Allez-vous me répondre à la fin?!, me hurla-t'elle.


Mon coeur devînt lourd et j'étais quelque peu honteux. Que pouvais-je bien lui dire sans l'effrayer? La peine que je ressentais n'était pas comparable à quoi que ce soit. La personne que j'aimais le plus au monde n'était plus qu'un fragment de mémoire dans ma tête et la personne en face de moi n'était qu'un reflet flou de cette personne du passé.


-  Je suis ton frère, balbutiais-je. et toi, tu es Rain Stride ma petite soeur, mais tout ça ne te dit absolument rien pas vrai..?





Codage par Etoile de Epicode
avatar
Zeke

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: You're the voice inside my head (PV: Elijah)

Message par Rain le Dim 30 Avr 2017, 03:52



You're the voice inside my head
« CAN YOU STOP PLAYING WITH MY HEAD?! »

J'étais figée dans le temps. La simple présence de l'homme me ramenait au moins 12 ans en arrière, à cette fameuse nuit. Je me remémorais chaque recoin de ce souvenir en essayant de savoir ce qu'il manquait. Les éclairs, l'averse qui faisait rage ainsi que ma course effrénée à travers les bois. Bien sûr, il y avait maintenant la voix. Cette même exacte voix qui ressortait de la bouche de Elijah, mais désormais avec une légère touche de maturité et d'élégance. Pourquoi se trouvait-il là-bas ce soir-là? Que s'était-il passé? Était-il réellement mon frère ou un simple personnage de mon passé? Je n'avais pas la moindre réponse à aucune de ses questions, mais le fait d'avoir le sentiment que l'homme en face de moi était une réflexion presque parfaite de ma propre personne me faisait croire qu'il disait malgré tout la vérité. Suis-je stupide de croire aussi rapidement? Non, puisque j'avais des preuves, des minces parties de mémoires, comme preuve flagrante de ce qu'il avançait. Alors j'avais un frère? Comment ais-je pu oublier... Comment ais-je pu oublier ainsi mon identité et ma propre famille. Quelqu'un devait avoir effacer ma mémoire ou encore, quelque chose de terrible était arrivé ce soir-là et sous le choc, ma mémoire avait gardé ces souvenirs très profondément dans ma mémoire au point ou je ne me rappelais tout simplement de rien. Je voulais savoir, je voulais tellement me rappeler, si seulement...


Mes yeux coulèrent toujours et la phrase d'Elijah résonnait dans ma tête. Je ne bougeais plus et d'un pas très silencieux, il essaya de nouveau de se rapprocher de moi, mais cette fois, je n'en fis rien. À peine 10 secondes plus tard, il se trouvait en face de moi et ouvrit grand les bras. Même son odeur me semblait familière... Éclatant davantage en sanglot, je fondai dans les bras de l'homme en face de moi. Mes oreilles apparurent au-dessus de ma tête et il se mit à me caresser doucement le dessus du crâne pour calmer mes pleures. Ma rage et mes larmes résonnèrent dans le Jardin alors qu'il avait été si calme en ce matin. Je me mis à taper le torse de mon frère essayant d'épuiser ma rage et ma douleur, mais rien n'y fit. J'étais prisonnière de mes propres souvenirs.


- Pourquoi je ne me rappel de rien, dis-je entre deux sanglots, je ne comprend pas...


Elijah échappa un léger soupire continuant néanmoins de me caresser les cheveux. Il m'éloigna doucement de son torse pour me regarder dans les yeux et il me sourit.


- Tu n'as malheureusement pas vécu de très bons moments ce soir-là, dit-il calmement, mais ce n'est pas à moi de t'en parler. Tu dois t'en souvenir seule, sinon tu risques d'être bien trop secoué.. C'est déjà un bon début que tu me crois, pas vrai Rain?


Je fronçais des sourcils. Je n'étais sûrement pas habitué par ce nom, encore moins par la présence d'un frère dans ma vie. Mon coeur se serra subitement et je me serrai les dents pour essayer de réprimer la douleur.


- Je n'arrive pas à savoir si je vous crois ou non, dis-je sèchement, je suis plus que tannée d'être dans l'ignorance de mes propres souvenirs, vous comprenez?! Alors arrêtez de jouer dans ma tête et foutez moi la paix une bonne fois pour toute, c'est clair?!


D'un mouvement sec, je me retirai de l'emprise de l'homme et je pris mes jambes à mon coup toujours les larmes aux yeux. J'avais besoin de courir, de sentir le vent dans mon poil de bête et de simplement m'éloigner de cette pauvre vie qui était la mienne. Faisant la sourde oreille, je me transformais subitement et pris la fuite. Comme je le faisais à chaque fois, je ne fais que fuir mes problèmes ainsi que mes émotions et c'était mieux comme cela. Le bruit de mes pattes résonnèrent alors que Elijah resta à l'arrière avec comme seul compagnon le faible écho du vent.

© code by Lou' sur Epicode



MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: You're the voice inside my head (PV: Elijah)

Message par Zeke le Dim 30 Avr 2017, 17:35















« I'm the voice inside your head »




It wasn't my intention... Let me explain!


L'écho des pleures de Rain résonnait dans le Jardin et je sentais mon coeur se défaire en plusieurs petits morceaux. Comment ais-je pu manquer d'autant de délicatesse? Sûrement sous le choc que ma propre soeur ne pouvait se remémorer quoi que ce soit de cette soirée et surtout de mon existence. C'était surtout ça qui me brisait en deux, j'étais même heureux qu'elle ne se rappel pas de nos parents ou encore de notre famille dépareillé. Nos parents n'avaient jamais été présent pour nous. Ils ne nous avaient jamais réellement aimé, enfin selon moi, car leur façon d'être si froid avec nous à chaque fois que nous étions dans la même pièce qu'eux ou l'ignorance complète qu'ils nous portaient n'étaient pas des signes d'amour pour moi, plutôt des signes de tolérance. Nous avions jamais été une famille, car je considérais Rain comme ma seule et unique famille puisqu'elle n'attendait rien de moi, elle ne faisait que m'aimer pour vrai. Mes parents voulaient que je suive leur pas, que je reprenne le flambeaux familiale. Pourtant, jamais je n'aurais accepté. Même s'ils n'étaient pas mort ce soir, je me serais enfuit avec Rain dès que j'aurais pu, mais les choses s'étaient passé autrement et j'avais désormais perdu ma petite soeur...


Tristement, j'essayai de nouveau de faire un mouvement vers la jeune fille en face de moi. Cette fois, elle n'en fit rien. J'étais soulagé, mais en même temps je voyais bien l'immense confusion dans le regard de Rain. Ouvrant grand les bras, elle éclata en sanglot et s'y réfugia. Je me mis à caresser doucement les cheveux de ma soeur essayant de calmer ses larmes qui faisaient rages sur son visage. Elle se mit à me frapper, à essayer de faire exploser sa colère sur moi et je la laissai faire. Je ne pouvais tout simplement pas être fâché contre elle. Elle était confuse et amer par sa vague connaissance sur sa propre identité. Je m'en voulais tellement si vous saviez... Elle se mit à marmonner entre deux sanglots et je l'éloignai tranquillement de mon étreinte pour pouvoir voir son visage. Je lui souris doucement en essayant tout de même de rattraper mes paroles de tout à l'heure, mais après que ma voix se tue le visage de Rain devenu froid. Par ce fait même, mon sourire disparu aussi vite qu'il était apparu. Je n'osais plus bouger. Je retirais ma main de sur sa tête attendant le début de la tempête. Elle ne perdu pas de temps, car sa réponse sèche me planta mainte couteaux dans le coeur et d'un coup brusque, elle s'échappa de mes bras pour enfin prendre la fuite.


- Attend.. Rain! S'il te plaît, reviens!...


La voyant disparaître vers l'horizon et l'apparition de sa louve noir me fit revivre des moments que j'avais cru enfouis profondément dans ma mémoire. Les pattes résonnèrent dans le Jardin. Sous la douleur de mon âme, je restais figé sur place, laissant la brise fraîche calmer mes nerfs alors que ma tasse de café était tombée au sol, laissant le liquide chaud s'étendre sur le sol. Je ne pouvais mettre aucun mot sur ma honte et sur la douleur que ses simples mots m'avaient infligées. J'allais donc laisser le temps faire les choses et prétende comme toujours que tout allait parfaitement bien... Pardonne moi, Rain...





Codage par Etoile de Epicode
avatar
Zeke

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum