Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par William P. MacKenzie le 23/4/2017, 22:52


Avec l'aide d'un UBER, Will avait pu se rendre de la ville la plus proche de Thouhills jusqu'à celle-ci, et de là à l'Académie. Après la réception de sa lettre d'invitation et ses quelques recherches, il s'était dit que ça pourrait être un bon plan. Du coup il avait complété son inscription, puis était parti d'Edinburgh en direction Sud. Tout le voyage prit trois jours, pendant lesquels Will s'était contenté d'écouter sa musique en regardant le paysage lorsque possible. Il n'était pas déçu de finalement être arrivé.

La première chose qu'il fit en arrivant à l'Académie, c'est d'aller identifier son casier, comme c'était recommandé, voir demandé par l'administration. Il le fit rapidement, sans délicatesse. Il voulait déjà passer à la deuxième étape, à savoir passer voir son dortoir. On lui avait donné la chambre 5M, dans la Maison Rubis. Il ne savait pas trop c'était quoi cette maison, mais ça lui faisait bien son affaire, considérant que le rouge ça lui allait bien. Il ne savait pas non plus combien d'autre gars serait avec lui dans le 5M, ni quels genre de gars ce serait. Il s'en foutait un peu. Au final, ça ne serait qu'un endroit ou dormir.

C'est d'un nonchalant malgré lui qu'il se dirigea vers le bâtiment, croisant jeunes femmes et jeunes hommes, mais ne tournant la tête que pour la première catégorie. Une marche qui aurait dut prendre une dizaine de minutes, au plus, lui en prit finalement trente. Il passa rapidement dans la salle commune, ne s'attardant même pas à remarquer s'il y avait des gens et passa tout de suite au premier étage, là où il y avait les dortoirs des garçon. Une, deux, trois, quatre et cinq. Il poussa la porte du 5M, découvrant une chambre rien de plus banale avec cinq lits, une petite table et une fenêtre. La déco était... ancienne et accentuée de rouge, pas trop mal pour lui, qui aimait bien l'histoire.

Il remarqua le seul lit qui semblait n'avoir jamais eu d'occupant, jeta son sac à son pieds et s'y affala. Il ferma les yeux et soupira, juste à temps pour profiter du solo de la chanson "Heart on Fire" de HammerFall, un groupe suédois qu'il affectionnait particulièrement.


Dernière édition par William P. MacKenzie le 4/5/2017, 18:51, édité 1 fois


Why should I worry ~?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue | 1E90FF)
Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par Jïnn le 24/4/2017, 01:31

Revenant de son entraînement quotidien, Jïnn était alors rentré dans son dortoir. Dans sa chambre, ses colocataires étaient très intéressant. En effet, même si Ren', et Warren ne sont plus là, du moins pour l'instant, il espérait que ces derniers reviennent au plus vite pour mettre son plan à exécution. Du moins, plus Warren que Ren'. Bref, ce dortoir semblait bien vide. Juste métatoon dedans et lui. Pour l'instant, notre protagoniste ignorait qu'un nouvel arrivant allait se joindre à lui dans une chambre pareil. Finalement, ça lui manquait, le fait d'être avec des gens constamment. Puis, c'était l'occasion de bien repartir à zéro, même si "repartir à zéro" est une expression totalement inadaptée pour lui. En effet, le voyage de deux mois dans le monde, la torture, la forêt, la perte de pouvoir temporaire, c'était déjà beaucoup. Il voulait juste reprendre ses bases, simplement. Puis, parler avec des gens, ça changeait.

Bref, notre guerrier à l'aura allait entrer dans la douche. Evidemment, vu qu'il n'y avait personne dans son dortoir pour l'instant, il y était allé à poil. Bon forcément, étant seul, il avait un pagne sur lui, car c'était plus confortable et c'était un retour au source en plus d'être son p'tit délire personnel. Il s'attendrait pas à ce qu'une personne soit choquée ou dubitative en voyant son paquet dans un paquet.
Ce qui était drôle avec le destin, c'est que ce dernier permet des choses incroyablement folles. En effet, au moment où notre protagoniste musculeux et délicieux coupait l'eau, la porte de la chambre s'ouvrit et un nouvel arrivant commençait à s'installer. Pensant que cela était Métatoon, vu qu'il l'avait "accueillit" lors de son retour, il enfilait son pagne, comme si de rien n'était, et sortait de la salle de bain, sa barbe touffu mouillée, et ses cheveux longs trempées, qui, n'étant pas attaché, donnait un air assez inconnu pour la plupart de ceux qui avait déjà vu Jïnn rasé et bien coiffé.
Sa serviette autour de son cou était de temps en temps déplacée par sa main droite qui venait lui sécher le front, ou bien ses cheveux pourtant bien essorés.

Il arrivait alors devant ce nouvel arrivant, et...il était inconnu au bataillon. Jïnn, tirait une moitié de sa bouche vers le bas, comme s'il était pensif ou du moins pas préparé à une venue d'un nouveau dans un tel contexte. Il se frictionnait donc les cheveux, voyant que William P. MacKenzie profitait d'une musique en fermant les yeux grâce à ce casque sur sa tête.
Une fois cela fait, même si ça durait une dizaine de seconde au maximum, il se plaçait au pied du lit, et toussotait légèrement, comme pour signaler sa présence, avant de dire avec calme et sérénité :

Humm...Bonjour. Avec qui ai-je l'honneur de partager ma chambre ?

Si cette personne n'entendait pas, Jïnn allait refaire la même chose, mais en montant le volume, crescendo, jusqu'à ce que ce dernier entende. Par contre, notre protagoniste n'avait pas vérifié si la porte de la chambre était bien fermée, ce qui pourrait d'une part permettre à n'importe quel rubis curieux de venir, et d'autre part de voir une chambre bien rangée, propre avec des lits bien faits. De plus, cette chambre était dignement entretenu par son/ses propriétaires, du moins, Jïnn n'aimait pas salir, tout comme il prenait soin de lui, il prenait soin de son lieu de vie, tout simplement. Il en allait de même avec les bureaux, les armoires, les lampes, et la fenêtre. Au moins, la femme de ménage n'avait qu'à faire un rapide tour pour nettoyer cette chambre.


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par William P. MacKenzie le 24/4/2017, 01:54


Cela prit deux nouvelles intensités de la part de Jïnn pour que William l'entende enfin. Presque en sursaut, il poussa sur son casque d'écoute pour l'envoyer dans son cou. Du même coup, il s'était redressé, une jambe à plat sur le lit, pliée, et l'autre avec le pieds à plat. Il trouva devant lui un gars presque nu, n'arborant qu'un pagne pour cacher son héritage et une serviette dans son cou. Le constat était donc qu'il sortait de la douche. Probablement qu'il ne s'attendait pas trop à croiser quelqu'un non plus, vu l'habit. Enfin, Will n'était pas du genre à juger le moine par son habit. Le reste par contre... Il était évident que le gars prenait soin de lui, vu la musculature prononcée. La barbe faisait un peu tâche et les cheveux aussi. Quoi qu'il avait aperçu bien pire pendant son court passage à travers l'Académie.

Après un rapide coup-d'oeil sur son interlocuteur, MacKenzie en jugea qu'une réponse était de mise. Il proposa sa main au tout-propre.


"William MacKenzie, mais tu peux utiliser l'un ou l'autre au choix."

Il laissa sa main en suspend jusqu'à ce que l'autre la serre ou que ça devienne mal-aisant. De la gauche, il indiqua ses écouteurs, ceux-ci autour de son cou et toujours en train de cracher du power métal. Après le mouvement, sa main gauche était retournée servir de support dans son dos, question qu'il ne tombe pas en position couchée pendant la conversation.

"Ça te dérange si je l'arrête pas? Le silence c'est pas trop mon genre."

Il offrit un sourire en coin à son nouveau colocataire. De quoi masquer toute la vérité derrière ce qui pouvait ressembler à une blague. Ce n'était pas maintenant qu'il allait se fendre le postérieur pour parler de son acouphène au premier venu. Encore moins de son pouvoir qui en était la cause. Plus tard peut-être, après quelques bières ou verres de scotch. En attendant, il allait apprendre le nom du mec et possiblement en apprendre plus sur Tsuki.


Why should I worry ~?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue | 1E90FF)
Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par Jïnn le 24/4/2017, 02:39

Deux intensités qu'il avait fallu pour qu'il soit enfin entendu. M'enfin, c'était pas grave pour notre protagoniste. Il était cool, et loin d'être chiant. Après tout, la colocation exigeait des règles de vie communes et un respect de l'autre. Normalement, et généralement, Jïnn savait y faire, pour calmer une situation de litige entre deux colocs, ou juste s'adapter. Il était ouvert à tout, ou du moins presque. Ne faisons pas de généralités.
Ainsi donc, à la suite de l'appel de notre manieur de Hado, le cher William se redressait et retirait son casque. Ce qui étonnait légèrement Jïnn, c'était le fait que ce nouvel arrivant ne soit pas spécialement choqué ou surpris ou alors émoustillé par sa tenue, ce qui n'était pas pour le déplaire. Rien que cette petite analyse pouvait résulter de la déduction suivante : William P. MacKenzie, serait une personne ouverte, et qui ne juge pas. "Serait" car en effet, une simple observation du premier coup d’œil ne peut valider à 100% une hypothèse.
Notre gros tas de muscle favoris se pinçait légèrement la barbe de sa main gauche, il se disait qu'il allait devoir la raser, et se couper les cheveux accessoirement. Cependant, il voulait attendre de revoir Warren, comme si c'était un deuil. Après...cette image de l'homme sortant de l'enfer, il voulait s'en débarrasser. Il envisageait alors, malgré son deuil, de se refaire une belle gueule. Enfin, ça, ce sera pour plus tard.
Respectueux, et connaissant ses bonnes manières, Jïnn serrait la main tendu du nouvel arrivant. Une poignée de main était un "art", enfin, dans le cas de notre protagoniste. Il plaçait sa main et son bras à égale distance de celui de William, considérant ce dernier comme son égale, et n'ayant aucun droit en plus, ou en moins, et cela s'appliquera à n'importe quoi.
Il en allait de même pour la force de la poigne. Même si le Junalkin était puissant, il essayait de rendre sa force égale à celle du MacKenzie. Et, à la suite de la présentation de ce dernier, il répondait :

Va pour William. Moi c'est Jïnn Junalkin. Prends celui que tu veux toi aussi.

Sa voix était calme et sereine, comme si la paix intérieure l'avait rongé. Puis le regard de Jïnn se reportait sur les écouteurs montrés par William. Écouteurs...ça le faisait penser à oreilles, et il observait bien en détails la personne en face de lui. Les oreilles percées, un corps acceptable, dégageant une aura supérieur à la moyenne. Rien d'anormal pour un utilisateur de pouvoir. La musique titillait l'oreille fine de notre protagoniste. Une musique très puissante. Cela ne semblait pas le déranger.

Aucun soucis. Tu peux faire ce qu'il te plait du moment que ça ne nuit pas à l'ambiance de la coloc et aux autres voisins derrière ces murs pas si épais que ça...Puis, ça rendra cette chambre moins...silencieuse, donc j'y vois aucun inconvénients tant que ça devient pas une boite de nuit.

Tout comme la personne lui faisant face, Jïnn esquissait un sourire. Plus par expérience que par un questionnement, notre protagoniste supposait sans grande convictions que le nouvel arrivant devait avoir un pouvoir contraignant. Il venait à cette pensée pour deux choses : L'une, c'était Allan Hallen, l'ancien représentant émeraude, une personne qui dépendait entièrement de musique dans son existence. L'autre, que s'il avait voulu lui dire quelque chose du genre "j'impose ma musique et c'est tout", il aurait montré une certaine fermeté de convictions, ou un quelconque signe distinctif comme un faux sourire ou une certaine nonchalance par exemple. Enfin, tout cela restait une pure supposition habituelle, rien de concret, de toute façon, ça ne le regardait pas.
Ainsi, notre protagoniste reprenait, enfilant un short qui était sur son lit, en face de celui de William. Il n'était pas réellement en mode totale Bro avec Will', pour l'instant. Donc autant avoir une tenue correcte.

Enchanté en tout cas. Je te souhaite un agréable moment à Tsuki. Je suis ici depuis Aout 2016. Si tu as des questions, hésite pas, que ce soit au niveau du lieu, ou des cours, ou quoi que ce soit d'autres.


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par William P. MacKenzie le 24/4/2017, 18:18


William offrit une poigne solide à Jïnn, quelque chose que ce dernier égala, au grand plaisir de l'Écossais. Il avait en horreur ceux qui offrait une poignée de main molle et moite, mais pire encore était ceux qui cherche à écraser la main de l'autre. Malgré l'apparence très bourrin du coloc, il semblait déjà posséder un minimum d'intelligence sociale. "Bien", pensa Will, alors qu'il laissait sa main droite rejoindre la gauche pour le soutenir dans sa position nonchalante. Il donna aussi un hochement de tête à l'autre, signe que les conditions de nomenclatures entre eux deux était satisfaisant.

"Va pour Jïnn, donc."

Les hochements se répétèrent avec la confirmation que la musique ne dérangeait pas. "Une chance," pensa-t-il. Avec les écouteurs placés ainsi, la musique atténuait un peu son acouphène, mais c'était tout de même narguant, ce petit cillement dans ses oreilles. Il sourit quand même, et ce sincèrement, afin de rassurer le Jïnn.

"T'inquiètes, j'ai plutôt l'habitude de la garder pour moi. Sauf bien sûr en cas de conversation. Il faut quand même que j'entende les autres," dit-il avec un sourire en coin.

Il le suivit ensuite de l'oeil et apprit qu'il occupait le lit juste en face. "Pas mal," se dit-il. Sa première connaissance sur place, et c'était un gars sympa qui occupait le lit directement aligné avec le sien. Cette expérience ne serait peut-être pas aussi chiante qu'elle pourrait l'être, considérant que le contexte restait une "école". Vint alors le bienvenue officiel du monsieur-muscle, accompagné d'une offre de soutien côté information. En réponse, Will opina de la tête en signe de remerciements. Puis d'ailleurs, des questions, il en avait une ou deux. Déjà, c'était quoi son pouvoir à ce gars ? Probablement une super-force ou une endurance surhumaine, vu son gabarit. Cependant, il préféra comment plus simple, moins personnel.

"Ok, quelques questions déjà... D'abords, niveau fille, ici, c'est comment ? J'ai cru en voir quelques unes qui semblait en valoir la peine en chemin, mais tes impressions ? Ensuite, côté fun, y'a quoi ? Je pense avoir aperçu quelques bars en ville, mais vite fait. T'as eu le temps de voir la scène depuis Août ? Et enfin... c'est quoi l'histoire du nom nippon sur un château britannique ?

Ça faisait beaucoup de questions d'un coup, mais plus vite il les posait, plus vite il avait des réponses. Et puis, fille plaisir et mystères historiques étaient les trois choses les plus importantes, non ? Enfin, après la liberté, bien évidemment. Entre temps, Hearts on Fire avait fini et avait laissé la place à The Islander de Nightwish. Elle-même tirait sur la fin. La chanson suivante était Shipping up to Boston, par Dropkick Murphy's. Inconsciemment, la tête de Will hochait au rythme des différentes mélodies.


Why should I worry ~?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue | 1E90FF)
Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par Jïnn le 25/4/2017, 01:46

Il avait choisit Jïnn. En même temps, c'était le plus court, le plus simple, et le moins chiant. La poignée de main était elle aussi réussite. Cela assurait un bon départ. De plus sa réponse sur la musique était aussi convenable pour notre protagoniste. D'ailleurs, ce sourire qu'il lui laissait, c'était sincère, aucun doutes dessus.
Il fallait maintenant enchaîner avec les questions, les "préliminaires" s'étaient donc bien passé, on enchaîne !

Première partie : Les filles. Alors, comment dire...Jïnn se permettait de lâcher un léger rire, amusé qui plus est. Il avait un bon palmarès, avec certaines joueuses comme certaines PNJ. Oh ! Vous entendez ce bruit ? Oui, je tousse, keuf keuf keuf. Bref, Tsuki c'était un bon petit nid à nana, tout comme un bon petit nid à mecs tiens, après tout, on respecte la parité mon gars ! Telles étaient les pensées de Jïnn, dans le foutoir qu'était sa tête.

Hahahaha....J'vais répondre à toutes tes questions une par une. Pour les filles : On a pas à se plaindre, si t'es un minimum débrouillard, tu trouveras ton bonheur, et le leur au passage. Si tu vois ce que je veux dire. Après...Si je devais brosser les traits des filles en fonctions des maisons pour te donner des clichés, ce serait....
-Rubis : Les filles dominantes, souvent cherchant à devenir une quelconque monarque, du moins, elles ont du répondant.
-Saphir : Les plus dures certainement à travailler au corps vu qu'elles sont souvent renfermées ou timides. Si tu veux te prendre pour le Khal Drogo à mettre des grosses levrettes des maçons, tu sais où chercher.
-Émeraude : Les plus enjouées, et certainement les plus "équilibrées", disons qu'elles aiment s'amuser et qu'elles le rendent souvent bien, fais gaffe au quiproquo parfois, on sait jamais vu qu'elles sont parfois niaises.


Il en profitait pour l'observer un instant, avant de se marrer de bon cœur. Il aimait bien l'humour de ce genre, enfin, il en profitait pour préciser, en s'essuyant une p'tite larmette en dessous de son oeil :

Hahahaha ! J'déconne, tu verras bien par toi même, explore et tu verras le résultat. Prends pas en compte mes clichés, même si j'les base sur un fond de vérité. On est 1000 dans ce château, y'a forcément des exceptions,
même si la maison reflète bien le caractère de la personne. Ensuite..


Il était lancé, il allait tout traiter d'un coup. Bon, il laissera pas parler de suite William, mais il pourra récupérer de manière équivalente le temps de parole de Jïnn.
Deuxième partie : Le fun. Bon bah, on a pas le temps d'se faire chier déjà, même si la ville c'est certainement pas aussi peuplé que New York ou autre grandes métropoles.
Il expliquait alors, calme et content :

Pour tout ce qui est loisirs, y'a tout pour faire la fête, passant par boites de nues, bar, bowling, karaoké. Puis t'as les Open Air aussi. Sinon pour les trucs plus fun où t'as pas trop envie d'te mettre des grosses murges tu peux faire du Paintball, du lasergame, de l'acrobranche, et toutes autres activités physiques. En somme, on est dans une petite ville assez paumée, mais tu peux quand même trouver ton bonheur, y'a de tout.
Puis, vu que le temps se réchauffe, j'te conseille d'aller faire un tour à la piscine, pour combiner l'objectif 1 et 2, ou le parc.


Troisième partie : La scène de Tsuki, là...On entre enfin dans le serious business. Le destin...c'était une grosse salope selon notre protagoniste, cachant son inquiétude par un sourire qui en fait révélait d'un sérieux déconcertant à la fois. Tsuki, c'était loin d'être la magie qu'on vous vend sur la lettre. Enfin, si toutefois cette lettre vend de la magie, car il ne s'en souvenait plus trop en détails. Ainsi, s'asseyant bien sur son lit, il reposait sa tête sur sa main, soutenu par son coude qui était lui même sur sa cuisse. Le tout en tailleur.

Alors...En réalité j'suis arrivé en Mai. Cependant, j'ai pas fais grand chose vu que c'était la fin de l'année scolaire, donc j'ai un peu été un touriste. J'me contentais de m'entraîner au terrain d'entraînement et à la piscine.
Les vacances d'été 2016..On était en Nouvelle-Calédonie. C'était le pied, même si y'avait des sorties scolaires assez...mouvementées. Tout comme l'école a connu des moments dures. Si tu veux, j'te raconterai ces histoires après. C'est assez long et j'en ai...beaucoup. Donc j'vais pas te parler pendant 2 heures non stop sans te laisser interagir. Donc si tu veux écouter papy Jïnn te raconter les "formidables histoires pas si magique de Tsuki", on s'fait ça autour d'un bon verre.
Sinon, j'vais pas te décourager de partir de suite. Y'a des bons côtés, enfin, si t'aime bosser. Les cours c'est assez cool, même si ça ponctionne du temps, parfois ça part en banane en classe avec certains pouvoirs, globalement t'es suffisament libre, tant que tu respectes le règlement. Après voilà, Tsuki c'est vaste, Tsuki c'est grand, mais fais gaffe, y'a pas que de la magie.


Quatrième partie : Le nom de Tsuki. Pour le coup, il se doutait bien que vu les organisations dans les coulisses, qu'il y avait une histoire sombre, ce toute façon ça crèverait les yeux. Les élèves qui se servent de cobayes, ceux qui servent d'armes, Tsuki l'avait déjà montré en moins de 2ans. Pour le coup, le sérieux était présent, c'était pour cela que notre protagoniste essayait de le dire avec humour. Cependant Jïnn était déjà sur le coup, il était revenu pour ça à vrai dire. Puis, si on rajoute à ce raconté précédemment la vision de la remonté dans le temps du directeur, ça en fait du palmarès.

Le directeur est japonais donc...je pense que ça lui plaisait de nommer ce bahut par un nom Japonais,
en Angleterre...Puis, le nom a un rapport selon moi avec tous les récits que je peux te raconter.
Donc si j'ai un peu été vague pardonne moi, car pour le coup, cet endroit est assez dense.


Il avait enfin fini son long monologue. Il passait le relais, esquissant un léger sourire, en espérant que son interlocuteur soit pas déjà en train de dormir.


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par William P. MacKenzie le 25/4/2017, 05:23


L'Écossais prit le temps d'écouter chaque mot de Junalkin. À la fin de la journée, des mots c'est du bruit lorsqu'ils sont parlés et le bruit c'est bien quand on est William Patrick MacKenzie. Alors, malgré ses écouteurs en mode "pas trop efficace", il bénissait presque le monologue de son colocataire vu à quel point son acouphène se faisait discrète. Il ne remarqua même pas la chanson iconique de Dropkick s'était fait remplacée par une moins connue de Ensiferum, Deathbringer from the Sky.

En ordre par rapport aux réponses de Jïnn, William sourit, rit, secoua la tête à cause des subtiles blagues et hocha la tête, satisfait. Le portrait qu'on lui dressait niveau fille lui plaisait. Y'avait de quoi plaire à tout le monde, tous les jours de la semaine. Il faudrait seulement qu'il fasse bien attention de ne pas épuiser ses options trop rapidement. Peut-être en passant d'une à l'autre le moins souvent possible... La pensée d'une relation qui durait plus de quelques semaine le fit frissonner l'espace d'un instant, le temps que l'autre continue.

Cette fois, les réactions commencèrent par des hochements de tête, qui semblaient de plus en plus intéressés. Suivirent les dents découvertes par le sourire en coin à la mention du combo, suivis de cet universel hochement de tête qui voulait dire quelque chose comme "ouais, mec !" ou une autre stupidité de gars. L'idée de la piscine était bonne, quoi que le parc plaisait d'avantage à William. Il se remarqua penser à une plage, qui serait le meilleur des deux mondes. Dur d'en trouver des belles en Angleterre. Ses réflexions revinrent immédiatement aux paroles du musclé, alors qu'elles coulaient encore à flot.

Les hochements de tête et les sourires laissèrent place à un oeil intéressé et un Will qui changeait de position, croisant ses jambes et se penchant vers l'avant, comme pour mieux entendre. La mention de la néo-Calédonie redonna un flash de plage au MacKenzie, mais il dut rester concentré sur la suite. Jïnn était devenu étrangement sérieux avec cette partie et ça l'intriguait. Il acquiesça de la tête à la proposition d'en apprendre plus autour d'une pinte. Aucun Écossais qui se respecte refuse un verre, surtout pour une histoire. La suite de cette partie ne fit que confirmer un peu ce qu'il avait constaté ses recherches et son arrivée la journée même.

Enfin vint le morceau sur le nom... qui, au final, ne donna pas grand chose. Dans toutes ses recherches, le seul nom pour l'édifice qui avait été retenu était Tsuki. Ce qui l'intéressait, c'était plutôt le nom d'origine. Il ne pouvait pas croire que le directeur l'avait renommé comme ça et qu'aucune archive ne gardait mémoire le passé de la propriété. Enfin, il finirait bien par en apprendre plus à force de vivre là.

Suite au monologue du co-chambreur, Will attendit quand même un instant, question d'être sûr qu'il ne rajouterait pas un mot ou deux. Puis, c'était son tour. Deux, trois hochements et c'était parti.


"Ouais, du coup ça fait dense comme bloque d'info. Merci hein," dit-il avec encore un hochement de tête. "C'est noté en passant pour ce verre. Rien de tel qu'une histoire ou deux autour d'un pinte dans un bar un peu louche où le silence n'existe pas," dit-il en tapant d'abord sa tempe pour la note mentale, puis en étirant sa joue pour un sourire complice.

William prit alors une seconde pour étirer chacun de ses membres d'un coup. Okay, quelques secondes. On parle des jambes qui se déplient dans les airs et des bras qui font pareil, le mec en équilibre sur ses fesses. Dites fesses qui enfonce dans le matelas vue tout le poids qui y est concentré. C'est sans parler du petit grognement accompagnateur. Après le tout, il recroise les jambes, mais se penche vers l'arrière, comme au tout début, en utilisant ses bras comme soutiens.

"Pour la peine, je crois qu'on va bien s'entendre, toi et moi. Ça m'amène d'ailleurs à une autre question, et tu réponds pas si tu veux pas, mais," il pointa du menton les autres lits de la chambre. "Ils sont comment les autres, en deux mots?"

Il aurait pu attendre de les croiser. Il aurait pu leur serrer la main à eux aussi, leur faire la conversation. Sauf que là, il avait Jïnn sous la main, alors autant en profiter.


Why should I worry ~?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue | 1E90FF)
Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par Jïnn le 25/4/2017, 15:26

Finalement, ce long monologue était rentable. Au lieu d'ennuyer son interlocuteur, ça l'avait plutôt bien ambiancé. On est rubis ou on ne l'est pas, pas vrai ? Au moins il était intéressé.
C'est alors que cette fois il était totalement à l'écoute de William, il se mettait dos à son dossier du lit. Bien droit contre le mur en somme. C'était plus confortable. D'ailleurs étant torse nue, il était parcouru d'un léger frisson avec un mur qui était froid tout de même. C'était aussi pour cette raison que sous son oreiller se trouvait un T-shirt qu'il enfilait. On a beau avoir une forte constitution, le froid, ça reste froid. J'adore ces citations...

Pendant les étirements du jeune homme, qui était plutôt souple d'ailleurs, il répondait tout sourire, avec un certain enthousiasme :

J'connais bien ces p'tits lieux. Et en tant  qu’aîné, j'te paye tout mon gars.

Sourire pour sourire, ce début de colocation débutait vraiment bien. Après, on est pas dans une situation où le sérieux est de mise, donc...wait & see. Mais bon, vu que notre protagoniste préfère en général se marrer, ce genre de situation se présentera rarement, trop rarement pour y penser de suite.
Venait ensuite sa question sur les deux autres colocs. A vrai dire il y en avait trois : Ren', Warren et Metatoon. Selon le dernier recensement vu par Jïnn. Il avait fait une demande spécial pour justement rejoindre Warren. Les deux autres, hormis un déjà croisé et l'autre attisant son intérêt, c'était une option.
C'est alors qu'il regardait ces trois lits, donc un en particulier, celui à sa droite. Un léger air mélancolique, masqué par un sourire. Il allait se faire du bien en lui racontant tout ça. Après tout, n'importe quel rubis doit connaître l'Histoire de sa maison.

Et bien...Y'en a trois. Celui que t'as pas encore vu c'est un mec nommé Metatoon apparemment. Je l'ai croisé au niveau du portail de l'académie. Il adore la clope, et est assez sanguin si tu lui pètes ses cigarettes électroniques etc. Enfin, je me suis pas plus attardé sur lui, à ce moment là. Donc, attendons qu'il arrive, et on le connaîtra.
Ensuite...Ces deux autres lits sont assez spéciaux. Non pas pour l'objet en lui même mais plus pour les personnes qui ont dormis dedans. Parmi eux, tu as Ren', le représentant de notre maison Rubis. Sauf qu'il est pas trop là depuis un moment.
De par son poste je pense qu'il a une place auprès du directeur, qui est lui aussi absent au passage.
Et la deuxième personne, c'est Warren, mon mentor et un excellent ami. Si j'en suis ici aujourd'hui, c'est grâce à lui et à son enseignement. Je l'ai entraîné dans mes conneries et il a toujours pris ma défense. Il a aussi un caractère bien particulier,
en même temps chez les rubis...c'est une habitude.
En somme, c'est un peu les deux patrons de la maison. C'est encore une histoire que je te raconterai autour d'une pinte.


Malgré une certaine déchirure, il restait souriant. On pouvait néanmoins déceler une certaine tristesse ou amertume. Tout cela pouvait se masquer par ce sourire d'espoir, et de fierté. Il va y'en avoir des histoires à raconter. En soit, ces histoires peuvent se regrouper en une seule : celle de Jïnn.


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par William P. MacKenzie le 25/4/2017, 19:08


William releva le sourcil lorsque Jïnn lui promis de s'occuper de l'addition pour cette soirée d'histoires et d'alcool. C'est mal vu que de refusé ce genre d'offre, alors il ne pu qu'incliner la tête en remerciement précoce. Bien sûr, il allait lui rendre la pareille éventuellement, mais pour l'heure ça allait suffire. Mais c'est que ce Jïnn ressemblait de plus en plus à un ami, quelque chose que Will n'avait plus depuis un bon moment. Faut dire, à travailler dans la poussière et à refuser de s'enraciné ou de créer des liens trop fort... Puis, en étant une erreur de la nature, on se fait pas trop de copains !

Enfin, en réponse à la nouvelle question, Junalkin informa MacKenzie de l'identité des trois autres, à savoir : un fumeur invétéré, le responsable de la maison (absent) et un mentor et ami. Ou, comme dirait les weeaboos, un senpai. Il y eut aussi l’information bonus concernant l'absence du directeur, au même titre que ce fameux Ren'. En somme, vu les "deux mots" demandé concernant les colocs, il s'en sortait gagnant. Du coup, il avait bien hâte de les voir en face, quoi qu'il n'était pas nécessairement pressé.

Sabaton donnait suite à Ensiferum, avec Primo Victoria. C'était une chanson qui parlait de D-Day, le débarquement de Normandie pendant la Deuxième Guerre mondiale. La mélodie était bien et le thème historique venait chercher ce côté historien de l'Écossais. Il ne l'écoutait pas trop, cependant, bien qu'il la reconnaissait rien qu'en bruit de fond. Non, il était plutôt en train de se demander s'il devait faire une remarque sur la tête de Jïnn, qui semblait moins enjoué soudainement. C'était comme si quelque chose lui pesait dessus, le tirait vers le bas. Plutôt étonnant de voir un gaillard comme lui dans ce genre d'état. Il ne frappait pas William comme un gars émotionnel. N'empêche, sur le coup y'avait du temps pour parler, mais entrer tout de suite dans un sujet qui semblait un peu lourd, et ce sans bière, ça n'avait pas l'air de la meilleure idée. Bref, la décision du rouquin fut de changer de sujet.


"Okay, cool. Sinon, tu t'es inscrit à quels cours jusque là ? J'ai pas pris le temps d'aller voir les options encore. Y'a des profs qui donnent histoire ?"

Et oui, il fallait bien parler école éventuellement, considérant le contexte. Valait mieux garder les histoires pour plus tard, garder ça plus léger, plus en surface, pour une première rencontre et conversation.


Why should I worry ~?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue | 1E90FF)
Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par Jïnn le 26/4/2017, 00:10

Bon et bien le monologue c'était bien passé à nouveau. La partie sensible s'était enchaînée tranquillement, car à une époque, ça aurait franchement été pire. Il aurait piqué une colère, ou se serait renfermé, mais il a appris à dompter tout ça par l'humour et la canalisation d'émotions. A cela, il y avait un double objectif, une pour son pouvoir, l'autre pour son propre bien émotionnel. Bref, William P. MacKenzie semblait toujours attentif et ravi d'en apprendre plus sur ce lieu qui deviendra jusqu'à nouvel ordre une maison, et un foyer. Temporaire certainement, mais un foyer quand même. Donc étant tous sur le même bateau, autant être des potes de galère, voir de croisière. J'adore les pensées de ce jeune homme.

On attaquait alors la partie des cours. Là pour le coup notre protagoniste, lui qui était pas super super studieux, car ça l'ennuyait, sauf si ça lui servait, c'était pas un modèle de réussite scolaire. Clairement pas. C'est le genre de gars à vouloir rester dehors s'il fait beau pour s'entraîner d'une quelconque manière. Mais il n'était pas désinformé pour autant. Donc ça va, il remplit son rôle d'aîné/senpai, de la bonne manière. Il disait donc, un peu plus enthousiaste, même si les cours, voilà quoi, c'est les cours :

J'avoue que les cours optionnels, je n'y vais plus depuis longtemps. Enfin, j'suis revenu que récemment après deux mois à l'étranger. Sinon, pour le fonctionnement des cours, c'est assez simple. Tu as d'abord les heures de cours obligatoires, histoire qu'on soit pas tous en échec scolaire. Donc si on est mineur on a un truc comme...20h de cours ? Un peu plus surement. Et quand on dépasse 20 ans et quelques on a que 10h. Après j'dois vérifier car j'avoue que sur ce point là j'suis un peu laxiste.
Pour les options qui t'intéressent, l'histoire en l’occurrence. Y'en a pas souvent des options comme ça, mais je crois que y'a un vieux qui donne des cours. Après, si tu veux vérifier par toi même, va faire un tour dans les couloirs, tu trouveras les affiches des cours, des news, et des clubs si tu veux rejoindre ce genre de délire.
D'ailleurs en parlant des clubs, c'est marrant, mais vite...épuisant. C'est pas faute d'en avoir crée un.




THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par William P. MacKenzie le 26/4/2017, 19:46


William ne pu que sourire en comprenant que Jïnn était, comme lui-même, très peu intéressé par le système scolaire en tant que tel. Alors qu'il était encore en Écosse, il avait eu bien du mal à gradué. Il avait dû faire un marché avec un professeur et le directeur. En gros, il faisait un projet en extra, quelque chose de son choix qui serait jugé à titre de travail de niveau universitaire. Le marché était que si ce travail là était réussi, contrairement à plusieurs de ses cours, il allait obtenir une note de passage sur son dernier bulletin et gradué. De par sa passion pour l'histoire, en conjonction avec son boulot au musée, Will réussi. Son professeur lui avait même écrit une lettre de recommandation pour l'université, au cas où il aimerait continuer en histoire. L'histoire, oui... l'université, moins.

Y eut alors la mention des clubs et la référence un peu subtile au fait que le Junalkin lui-même en avait créé un. Tout de suite ça piqua la curiosité du MacKenzie, qui inclina la tête de manière intéressée. Il y ajouta même un petit sourire en coin.


"Oh? Attends, laisse-moi deviner... le Club des Mathémagiciens !"

Will rit d'un rire franc, bien fier de sa blague. Il espérait un peu qu'il ne venait pas d'insulter son coloc, mais s'il se fiait au reste de l'échange et à l'apparence du gars, c'était une bonne blague et le club qu'il avait créé était probablement plus un genre de Fight Club ou quelque chose. Selon ce que le Jïnn allait répondre, William verrait si il cherchait à s'inscrire dans un club ou à en créé un lui-même. Tout de suite il pensait à un truc axé musique...


Why should I worry ~?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue | 1E90FF)
Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par Jïnn le 27/4/2017, 02:13

L'histoire des clubs semblaient intéressé l'interlocuteur du Hado Warrior. Puis, sa blague faisait bien rire notre protagoniste. Il le prenait pas mal du tout. Ironie du sort, les maths s'étaient sa bête noires, du moins, les maths dont il captait pas l'utilité pour lui même. Y'a encore du chemin pour arriver à la sagesse.
Il allait lui expliquer ce fameux sujet qu'était les clubs, essayant de rendre le tout intéressant.

T'es un bon toi mon gars ! Finalement j'ai de la chance d'avoir un coloc' comme toi et pas le genre de casse couilles redondant chez les rubis.
Donc...Attaquons les clubs. Tu peux trouver de tout ou créer le tiens. Si ma mémoire est bonne, y'avait un club de sieste, de lecture, et truc du genre. Le mien, avant que je ne le dissous, était un club d'arts martiaux. J'voulais créer une vrai équipe de Tsukiens qui savent se défendre en cas de pépins. Cependant, les gens sont assez immatures, donc parfois c'était chaud, puis j'ai eu un tas de soucis aussi. Enfin, j'te dirai tout ça autour de cette pinte. Cela commence à devenir un running gag tiens....On s'fait ça ce week end pour la pinte ?


Il attendait sa réponse, n'importe quand, ça lui allait. Il venait de faire le lien. Si cet homme est un musicos, vu qu'il écoute un tas de trucs avec ses écouteurs, il y aurait un lieu super sympa à aller voir pour ce gars. Il précisait ça, assez enthousiaste pour lui :

Tiens tant que j'y pense ! Y'a une salle de musique si t'es adepte d'un instrument. Bon par contre si mes souvenirs sont bon, t'as un copycat toujours dedans à jouer des trucs bizarres et carrément moins stylés que ce qu'il y a dans tes écouteurs, mais je suppose que tu t'y plairas là-bas. D'ailleurs...ça va bientôt être l'heure de graille. On va au self ou t'as un autre truc de prévu ?

Il proposait cela amicalement. Entre temps, il s'était levé, et prenait son badge de Tsuki. Peu importe la réponse, il était cool, libre bro, libre. Sois libre.


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par William P. MacKenzie le 27/4/2017, 03:13


"Parfait" se dit Will alors que Jïnn répondait positivement à la petite blague. Il inclina la tête au compliment, mais releva le sourcil à la mention des casse-couilles. Enfin, il verrait bien au cours des prochaines semaines. Les informations niveau clubs c'était le standard, quoi que le club de sieste était une première pour Will. Vint ensuite le fameux club que Jïnn avait formé : Arts Martiaux. Entre ça et un Fight Club, y'a pas trop de différence. Will sourit, se félicitant intérieurement. Il laissa s'échapper un hoquet de rire quand une autre histoire vint s'ajouter à la liste déjà longue. Ça allait prendre plusieurs pintes passer au travers de tout ça. Parlant de pinte, le musclé proposait le weekend prochain.

"Ouais, non, super idée. Ça me donnera peut-être le temps d'accumuler une petite histoire question de te faire compétition !" répondit-il avec un demi-secoué/demi-hoché de la tête et un petit sourire de compétition.

Sinon, il pourrait toujours relater comment il avait découvert son pouvoir ou comment il avait perdu son oeil droit. Ou alors, la fois où il avait hébergé un certain "Mike" d'Allemagne. À voir. Entre temps, le Junalkin tombait sur le sujet de la musique, certainement en lien avec les écouteurs du MacKenzie. Il mentionnait la salle de musique de l'Académie. C'était un coup en l'air de sa part, selon Will. Il avait pas pu remarquer l'étui de son violon sous son sac. Puis, il avait rien mentionné qui pouvait donner l'idée qu'il était lui même musicien. N'empêche, il honora la bonne idée d'un sourcil relevé. Sans le confirmer au coloc, il prit une note mentale d'aller voir cette dite salle.

La première réponse à la nouvelle question fut les gargouillis du ventre de William., ce qui le fit hoqueter de rire encore une fois. Il haussa les épaules avec un sourire.


"J'avais pas de plan, non. Va pour le self !"

Avec tous ces mots échangés, l'Écossais avait perdu le fil des titres qui passait près de ses oreilles. Rendu là, c'était Quietus, de Epica. La pensée d'un endroit bruyant pour le repas lui plu d'ailleurs. Il avait beau aimer la musique, faire changement de temps à autre ça faisait du bien aussi.


Why should I worry ~?
~ LUCEO NON URO ~
(Dodgerblue | 1E90FF)
Got 1 Rose <3
avatar
William P. MacKenzie

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fais comme chez toi ! [Libre] (Terminé)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum