So here we are. [featuring Makumo ~]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Masuta Gekitsuu le Ven 21 Avr 2017, 17:19



So here we are.
★ featuring Makumo

   
   
 
Come and scam me ~


Dès que mes doigts avaient effleuré et poussé cette première porte, je l’avais tout de suite compris : cette journée s’annonçait comme je les aime. Catastrophique. Premier jour au sein de l’académie, premiers ennuis. L’enceinte s’avérait bien plus imposante que je ne l’imaginais, et trouver l’Aile Nord s’était avéré être un exploit en soit. J’avançais, d’un pas assuré mais sans surprise lent, dans ces couloirs presque vides et qui m’étaient inconnus. Le talon de mes chaussures martelait le sol à mesure que j’avançais. Main gauche engouffrée dans la poche de mon pantalon de costume, main droite soutenant ma veste par le col, balancée par-dessus mon épaule, j’aurai bien détaché ma cravate si j’en avais une et que quelques boutons de ma chemise n’étaient pas déjà ouverts. Mon air détaché renforçant cette allure nonchalante, heureusement que j’étais en costume...  Ma chevelure, détachée, balayait l’air et le bas de mon dos, dégageant une odeur assez marquée. J’aimais abuser du parfum. Pourvu que le personnel n’y voit aucun souci, dès lors que je l’aurai trouvée, la salle des professeurs empestera le jasmin et la rose.

Ne pas trouver mon chemin de moi-même m’agaçait d’ores et déjà. L’absence d’un quelconque individu à suivre pour m’orienter me faisait presque perdre patience. Je pinçais mes lèvres, égarant mon regard à travers ces longs couloirs. Je me retenais de trop jouer avec ces dernières : saigner aurait été le comble de mes ennuis. Il fallait que je trouve un professeur à suivre. Ou un élève à accoster. Bon dieu, commencer ici par un échange. Yeurk. Echanger dans le cadre d’un cours ne m’avait jamais posé de soucis, une certaine distance s’établissait naturellement avec les élèves. Mais hors de ces cours, et hors d’un contexte similaire… Pas ma tasse de thé, disons.

Au détour d’un couloir, une silhouette assez fluette m’apparut. Un jeune homme, qui semblait un peu plus âgé que ma sœur. Un élève. La filature ne suffirait donc pas. Il fallait aller au contact. Dans un profond soupir, je détaillais l’individu. Environ une tête de moins que moi, des mèches châtains tombant sur une peau pâle. Des traits européens et très fins, des pupilles claires. Il n’avait pas l’air vilain comme petit.

Mon regard parcouru rapidement sa tenue et ses accessoires. Rien en vue. Pas même un p’tit indice ? Je claquais ma langue contre mon palet, dénégationnant brièvement d’un signe de tête.

~ Personne n’a pensé à leur mettre une étiquette, ou un collier avec leur nom, comme aux chiots… ? Bordel, je l’appelle comment ce gamin du coup ?! ~

La tête droite, je fis quelques pas dans sa direction. Claquant plus fermement mon talon au sol alors que je m’arrêtais à quelques mètres de lui, je raclais ma gorge avant de laisser ma voix transcender le silence du couloir, assez puissante et rauque pour interpeler le jeune homme à coup sûr.

« Eh. Pardonne-moi de te déranger, mais j’aurai besoin d’aide. Disons que se retrouver dans cette académie est on ne peut plus… Pénible. »

Je serrai les dents à peine ma phrase terminée, cherchant à planter mon regard dans le sien, comme pour lui faire comprendre de ne pas tenter de conneries avec moi. J’admettais ouvertement être perdu, et être nouveau ici. Et à mon allure, il se douterait évidemment que j’étais un enseignant. Et à ma tronche et à ma voix, que j’étais étranger. Trop de bonnes raisons, et trop de bonnes occasions pour tenter de me la mettre à l’envers. Ma seule issue pour éviter de commencer ici comme « Le chinois dont on peut se foutre à souhait » était de lui faire peur. Assez pour qu’il me dessine un plan détaillé de l’académie et me fasse faire le tour en me proposant de monter sur son dos. Enfin… Vous avez compris l’idée.

Mâchoire serrée, regard froid le sondant, droit comme un piquet, je tentais à tout prix de faire pression. Aussi dur que cela soit à admettre, j'avais besoin de son aide pour me sortir de ce labyrinthe...


To be continued ...



avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Makumo le Ven 21 Avr 2017, 18:22



Makumo




I : "Concentre toi. Dissocie les sons de ton environnement et analyse les."

Ça faisait 15 minutes que j'étais immobile dans ce couloir à m'exercer à l'ouïe. J'avais profité de l'heure des cours pour me promener dans l'académie et essayer de reconnaitre les sons que je croisais. L'autre me filait un coup de main car il était plus doué avec ce sens. J'entendais le vent derrière la fenêtre. Il formait le fond de la toile sonore. Je fermais les yeux pour mieux l'apprécier.

I : "Bien fais comme je te l'ai appris choisis la synesthésie qui te convient le mieux."

Je visualisais donc des fils colorés. Ceux qui formaient le vents étaient fins mais très nombreux. Leur couleur s'approchait presque du cristal.

I : "Ça c'est la couleur du bruit. Ce n'est pas un son à proprement parler."

Je notais l'info dans un coin de ma tête. Je concentrais alors mon esprit sur un petit fil noir qui flottait parmi tous les autres.

I : "Bravo tu as trouvé un bruit rythmé. Vois-tu un son est continu et possède ça propre couleur contrairement aux bruits qui sont soit changeants soit uniques. Certains bruits peuvent être répétitif comme une pendule par exemple. Ceux là tu les perçois sur une échelle de gris allant du noir au blanc. Blanc c'est un bruit rapide noir c'est un bruit plus lent. Aller essaye dans trouver un."

J'aimais ses moments de complicité où il ne me traitait pas d'idiot à chaque phrase. Je m'exécutait donc cherchant un fil gris quelque part. J'en trouvais un qui se tortillait de plus en plus fort. Il était gris foncé et semblait de plus en plus épais.

I : "Bien maintenant touche le avec ton esprit pour l'isoler et l'entendre."

"Clap, clap, clap". Facile des bruits de pas. Au vue du bruit decrescendo je dirais des chaussures avec un renforcement large au talon. Hum un homme ?

I : "Excellente déduction"


Je continuais à regarder ce son quand il disparu. Étonné, je le cherchais quand mon champ auditif fut envahit par une vague bleu glace qui me brûla les tympans.

« Eh. Pardonne-moi de te déranger, mais j’aurai besoin d’aide. Disons que se retrouver dans cette académie est on ne peut plus… Pénible. »

Ah ça fait un mal de chien ! L'écho de cette phrase semblait rebondir dans ma boîte crânienne comme une balle de ping-pong. Je me retournais et posais mes yeux sur une grande perche aux long cheveux et affublé d'un costard. Il me regardait comme si il voulait m’écraser comme un insecte. C'était lui qui avait crié à à peine quelques mètres de moi. Je ne pu soutenir son regard bien longtemps, mon visage grimaçant de douleur j'essayais de m'appuyer sur le mur.

Le problème c'est qu'en mode ouïe je n'avais plus le sens du toucher. Comment ça c'est pas grave ? Essayez un peu de vous appuyer sur un mur sans jamais savoir quand votre main l'atteint. Et bah votre corps faute d'informations ne garde pas l'équilibre et vous vous cassez la gueule. Je tombais donc contre le mur comme un bon vieux sac de patates. Sonné et les oreilles toujours en feu, je les cachais de mes mains  en chuchotant difficilement :

"Pitié... parlez....moins ...fort"


Dernière édition par Makumo le Dim 23 Avr 2017, 01:36, édité 4 fois


Makumo possède deux personnalités : l'une intelligente et froide (I) et l'autre expressive et naïve (E). Une seule contrôle le corps à la fois, je note les pensées de l'autre en NOIR que vous ne pouvez pas entendre et les dialogues en #6699FF.

J'ai qu'un ami dans la vie : le sol. Compteur de chute de Makumo : 8

Merci Daaf <3 :
avatar
Makumo

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Masuta Gekitsuu le Ven 21 Avr 2017, 20:28



So here we are.
★ featuring Makumo

   
   
 
I can't wait for you to shut me up ~


J’étais à peine arrivé qu’il fallait que je me perde, me retrouve obligé de demander de l’aide, et tombe sur une personne loin d’être anodine. Nos regards se croisèrent jusqu’à ce qu’il détourne son regard, et ce assez rapidement. S’en suivit un étrange cheminement… Son visage se tordant pour former une expression de douleur, il sembla tourner légèrement son corps comme pour venir prendre un appui, à l’aide de l’une de ses mains. Et sans trop savoir pourquoi, défiant presque la physique, il s’écroula contre le mur, s’affaissant presque sur lui-même.

Alors que je restais figé devant ce spectacle – quelques peu désolant, il faut l’admettre –, j’observais l’élève porter ses mains à ses oreilles. A en juger par le cinéma qu’il me faisait là, j’avais l’impression d’avoir hurlé à la mort, les lèvres collées à ses oreilles. J’avais marqué un ton assez… Appuyé. Mais j’étais bien loin du cri. S’il venait à assister à mes cours, il comprendrait bien vite que lorsque je dois hausser le ton, ce n’est plaisant pour personne.

Je le détaillais au sol, esquissant une légère moue, presque compatissant. Mais j’espérais surtout qu’il n’attendait rien de moi dans ce genre de posture, et encore moins qu’il ait en tête que je le relève. Mais je pense que je l’aurai mieux vécu… Du moins, mieux que ce que ce jeune homme articulait à voix basse.

« Pitié... parlez....moins ...fort »


Mes sourcils se haussèrent, tout seuls, alors que mon regard foudroyait presque le garçon. Tout ce cinéma pour insinuer ce genre de choses et se moquer ouvertement de moi, me tournant au ridicule ? Je fis quelques pas, réduisant et effaçant le peu de distance qui nous séparait. Une fois à sa hauteur, je fléchis les genoux de sorte à m’accroupir, baissant la tête vers son visage. Ma chevelure suivit le mouvement, formant presque un voile entre le couloir et nous.

Prenant une voix drastiquement plus faible, s’élevant au niveau de chuchotement, tout comme mon acolyte, je n’en baissais pas pour autant la force et l’agressivité. Eraillé, je laissais mon souffle s’immiscer doucement jusqu’à lui.

« J’ai mal compris ou… Vous insinuez que je devrais me taire, jeune homme ? »

Je ne voulais absolument pas faire partie de ces professeurs qui se laissent marcher sur les pieds, et qui rient à gorge déployée à toutes les idioties de leurs élèves pour éviter de se les mettre à dos, et se convaincre qu'ils ont réussi leur mission d'enseignement. Mais je ne voulais pas non plus faire partie de ceux qui s'acharnent et traitent les élèves comme de petites choses cupides et médiocres, pour essayer de se donner une consistance et s'imposer quand ils n'oseraient pas le faire face à leurs semblables. Le vouvoiement était pour moi une évidence, mais également une réciprocité. Un respect mutuel. Et les écarts de sympathie n'étaient que de rares choses qui se devaient d'être méritées.

Mais le jeune homme face à moi me surprenait. Son apparence était loin d'être celle d'un trouble-faits. Alors pourquoi agir de cette manière, surtout en l'absence de tout public potentiel. Peut-être avais-je loupé quelque chose. Peut-être l'issue était-elle différente de ce que je m'imaginais.

« J'imagine que vous avez sûrement une explication à me donner, non? Alors je vais vous écouter, mais j'espère que vos propos n'envenimerons pas la situation actuelle... »

Avec sa version, je serai vite fixée sur sa véritable nature, et surtout ses véritables intentions. Mais je dois admettre que j'espérais fortement qu'il soutienne et affirme la première impression que je m'étais faite de lui...


To be continued ...




avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Makumo le Ven 21 Avr 2017, 23:09



Makumo




La douleur commençait à passer. Je n'avais encore jamais ressenti ça, je prenais toujours mes précautions d'habitude mais cet homme m'avait pris au dépourvu. Je dégageais lentement mes mains laissant la toile acoustique tinter mon esprit de ses couleurs. Mon répit ne fut que de courte durée avant que la glace revienne à la charge avec un :

« J’ai mal compris ou… Vous insinuez que je devrais me taire, jeune homme ? »

Mince le professeur à en juger par son âge et sa dégaine avait mal comprit ma réaction. J'étais très gêné de cette situation ce qui me fit rougir jusqu'aux oreilles. Je prenait le temps de le détailler. Il s'était accroupi à côté de moi ses long cheveux formant un voile entre nous et le reste du couloir. Je le regardais dans le yeux et fus subjugué par leur couleur topaze inhabituelle. Maintenant qu'il était plus proche je sentais une forte odeur de parfum, de la rose et du jasmin me dis je. J’appréciais les gens parfumés même si  là c'était un peu trop.

Mes yeux poursuivirent leur descente vers sa chemise entrouverte laissant voir de ....
"I : Ouhla on s'arrête ici. Tu vas pas passer 10 minutes à le reluquer on est dans la merde là si t'as pas compris. Vu le personnage je ferai mieux dans m'en occuper.

Je prenais le contrôle du corps et laissait s'effacer les émotions de mon visage. J'analysais la situation. Mon interlocuteur était : froid, à cheval sur la politesse semble-t-il, personne très soigné voir maniaque, accent Japonnais. Cette dernière information était la plus importante. En effet si il était Japonais il accordait une grande importance au respect des aînés. Il fallait rattraper ça.

« J'imagine que vous avez sûrement une explication à me donner, non ? Alors je vais vous écouter, mais j'espère que vos propos n'envenimerons pas la situation actuelle... »

T'inquiète ma poule avec moi ça risque pas d'arriver. Le jour où j'envenimerais une situation je serai sain d'esprit ! Bon commençons par l'explication pouvoir. Je me mis sur les genoux et m'inclinais légèrement pour marquer une forme d'excuse.

"Bonjour Professeur. Veuillez excuser mon comportement, vous m'avez pris en quelque sorte au dépourvu. En effet j'entrainais mon pouvoir dans ce couloir quand vous êtes arrivé. Voyez vous mon ouïe est ultra développée par rapport à un humain normal. Comme j'étais concentré sur ma tâche je n'ai pas pu filtrer le son de votre voix ce qui a agressé mes tympans très sensibles et provoquer ces douleurs ainsi que mon malaise."

Bon j'allais éviter l'explication sur le toucher et mes autres sens et bla et bla. Cette explication devrait lui convenir. Je le regardais dans les yeux à mon tour. Tout chez cet homme transpirait la froideur surtout son regard qui laissait paraitre son agacement.
"E : Tu crois qu'il va nous coller"
C'est bien la dernière chose qu'il nous fallait. Je devais engager la conversation sur un autre chemin que cet incident.

"Je me nomme Makumo. Enchanté professeur. Je n'ai pas encore eu l'honneur d'assisté à l'un de vos cours me semble-t-il. Si je peux vous être d'une quelconque utilité faites le moi savoir. Je me ferai un plaisir de vous aiguiller."

"E : T'es vraiment le meilleur"
Je sais merci.


Dernière édition par Makumo le Dim 23 Avr 2017, 01:38, édité 2 fois


Makumo possède deux personnalités : l'une intelligente et froide (I) et l'autre expressive et naïve (E). Une seule contrôle le corps à la fois, je note les pensées de l'autre en NOIR que vous ne pouvez pas entendre et les dialogues en #6699FF.

J'ai qu'un ami dans la vie : le sol. Compteur de chute de Makumo : 8

Merci Daaf <3 :
avatar
Makumo

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Masuta Gekitsuu le Sam 22 Avr 2017, 03:10



So here we are.
★ featuring Makumo

   
   
 
There's comfort in the panic ~


Le jeune européen avait dégagé ses mains de ses oreilles et avait pris le temps de me détailler au court de mon monologue, de courte durée. Une couleur framboise envahit ses pommettes, ne faisant qu’affirmer ma théorie première. Un bien gentil garçon, et un très certain malentendu. Mais à ma grande surprise, ces rougeurs ne tardèrent pas à s’estomper, et laisser place à un visage plus froid, plus réfléchi.

Etonnamment, le garçon vint se placer à genoux, entamant une révérence légère. Mes sourcils se haussèrent à nouveau, plissant délicatement mon front. Et le voilà me présentant des excuses, et m’exposant les raisons de ses propos. Un pouvoir en cause, donc. J’aurai dû m’en douter, en soi. Mais comment savoir qui fait quoi ici… Un collier je vous dis. Avec le nom et le pouvoir. Tout serait bien plus simple… M’enfin je m’égare… Son regard atterri dans le mien, me sortant de mes pensées.

« Je me nomme Makumo. Enchanté professeur. Je n'ai pas encore eu l'honneur d'assisté à l'un de vos cours me semble-t-il. Si je peux vous être d'une quelconque utilité faites le moi savoir. Je me ferai un plaisir de vous aiguiller. »


Aaaaah bingo. De l'aide, c'était pile ce dont j'avais besoin. Malgré mon approche on ne peut plus tranchante, j'arrivais à mes fins de la plus belle des façons : il se proposait de lui-même pour m'aider. Je n'aurai pu espérer mieux...

~ Je vais la jouer visite guidée, et non pas vieux con paumé, ça évitera que ce Makumo me prenne pour un abruti... ~

Baissant le volume de ma voix, de sorte à blesser le moins possible ses tympans, je m'exprimais désormais en chuchotements suaves. Il était bien gentil de vouloir m'aider alors que je venais de lui déchirer les oreilles et de l'incendier par la suite, c'était la moindre des choses que de faire un effort en baissant le niveau sonore. Et puis, moins je parle fort, moins je prendre le risque stupide de me mordre violemment et de finir perché en plein temps de travail... Doublement gagnant.

« Hm. Eh bien mes excuses, Monsieur Makumo. Je tâcherai d'être plus prudent à l'avenir... Masuta Gekitsuu, nouveau professeur de physique-chimie, enchanté de même. »

Je profitais de ma position accroupie pour poser un genou à terre, de sorte à m'incliner comme il se doit face au jeune homme. Relevant mon regard à nouveau vers lui et passant ma main dans ma chevelure de sorte à la replacer vers l'arrière, j'esquissais un sourire en sa direction. Léger, trop léger pour être faux. Et pourtant il l'était. Mais je me devais d'être un minimum sympathique avec ce jeune homme qui, je dois l'admettre, l'était avec moi.

« A vrai dire, me repérer ici m'est un peu pénible. Mais peut-être que vos connaissances des lieux pourraient... M'aiguiller? »

M'aiguiller, c'est peu dire. Même retourner à l'entrée serait une plaie à l'heure actuelle. Donc mon seul choix était de me laisser guider par Mister Makumo. Pourvu que son ouïe lui permette de se servir des ultrasons pour se repérer tient...



To be continued ...



avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Makumo le Sam 22 Avr 2017, 18:28



Makumo




Le professeur beau ténébreux sembla satisfait de mes explications. Après tout ce n'était que la vérité toute crue.

« Hm. Eh bien mes excuses, Monsieur Makumo. Je tâcherai d'être plus prudent à l'avenir... Masuta Gekitsuu, nouveau professeur de physique-chimie, enchanté de même. »

Masuta Gekitsuu ? Je me félicitais d'avoir deviné son origine à son accent du premier coup. J'avais encore des progrès à faire en anglais mais on avançait vite. Je le remerciais silencieusement pour avoir baisser d'un ton. Il chuchotait maintenant d'une voix délicate qui avait virée au bleu océan. Je vais peut-être finir par l'apprécier. Le prof posa son deuxième genoux à terre, me fit une petite révérence puis me regarda fixement en poussant ses long cheveux vers l'arrière de son crâne. Je restais à mon tour coi devant son regard topaze qui me donnait l'impression d'être un bout de viande comestible. Décidément ce type devait tenir du serpent plus que de l'homme.

"E : Moi je trouve ça sexy."  
On rediscutera de tes goût plus tard. Le professeur tente de m'afficher un pauvre sourire. J'imagine que ça lui donne un air sympathique mais je suis un spécialiste en sourire blanc je l'utilise en permanence et je sais le reconnaitre. On ne me trompera pas !

« A vrai dire, me repérer ici m'est un peu pénible. Mais peut-être que vos connaissances des lieux pourraient... M'aiguiller? »

La glace continue de couler dans mon cerveau refroidissant mon esprit et m'empêchant de réfléchir. A force de synesthésies je finis par sentir des choses qui n'existe pas. Ainsi donc Monsieur était perdu ! Un peu comme tout le monde dans cette académie. Je soupçonne cette bâtisse d'être vivante depuis mon arrivée. Aucun architecte humain n'a pu concevoir un tel labyrinthe. Étant relativement nouveau je n'avais pas tout visité mais je pourrais toujours essayer de me repérer à l'ouïe. Hum il utilise beaucoup d'euphémisme pour parler du faite qu'il était paumé. A mon avis monsieur le mannequin ne veut pas que je le prenne pour un idiot. J'avais envie de m'amuser, essayons de taper dans la fourmilière pour voir ce qu'il en sort.

"Ah je vois vous êtes complètement perdu n'est-ce pas ? Je suis relativement nouveau également mais j'ai pris mes marques. Je pourrais vous conduire où vous le désirez si je connais l'endroit. Sinon nous le chercherons avec mon ouïe."


Makumo possède deux personnalités : l'une intelligente et froide (I) et l'autre expressive et naïve (E). Une seule contrôle le corps à la fois, je note les pensées de l'autre en NOIR que vous ne pouvez pas entendre et les dialogues en #6699FF.

J'ai qu'un ami dans la vie : le sol. Compteur de chute de Makumo : 8

Merci Daaf <3 :
avatar
Makumo

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Masuta Gekitsuu le Dim 23 Avr 2017, 03:04



So here we are.
★ featuring Makumo

   
   
 
Don't really respect it, sure ~


Malgré ma courbette et ma tentative de sourire, j’avais l’air bien fin, à me perdre là où une multitude d’enfants d’une dizaine d’années se retrouvent parfaitement. Mais c’était ça, où errer des heures durant, possiblement sans but ni repère, à la recherche de la salle des professeurs.

« Ah je vois vous êtes complètement perdu n'est-ce pas ? Je suis relativement nouveau également mais j'ai pris mes marques. Je pourrais vous conduire où vous le désirez si je connais l'endroit. Sinon nous le chercherons avec mon ouïe. »

Bravo petit, bravo. Me contentant de décrocher un sourire narquois, je ne pouvais qu’acquiescer. Evidemment que j’étais paumé, pas la peine de me le rappeler… Mais s’il pouvait m’être utile, alors soit.

« Je cherche la salle du personnel, enfin… Si vous pouvez la situer, évidemment. »

J’en venais presque à espérer qu’il ne la trouve pas, et qu’il nous égare dans cette grande bâtisse. Au moins je pourrai reprendre un peu de crédibilité et me jouer de lui. Mais s’il m’amenait en deux secondes chrono là où je le souhaitais… Eh bien prions pour avoir l’occasion de fourrer un peu de sang au fond de son gosier, hm ?

Me redressant, replaçant ma chemise correctement, je guettais le jeune homme. Qu’il ne compte pas sur moi pour le relever… Et qu’il n’essaye pas de me jouer un tour avec son ouïe de chauve-souris. Après tout, comment savoir, dans un établissement pareil, de quel pouvoir est doté chaque enfant? Comment en connaître leurs limites, ou même leurs intentions. A son âge, même si je ne finissais plus complétement perché à longueur de journée, j'avais atteint l'âge stupide de la maîtrise de mon pouvoir, et m'amusait à me mettre "stone", plus par stupidité que pour un quelconque intérêt.

~ Si ça se trouve, il essayera de me la mettre à l'envers, ou d'utiliser un aspect de son pouvoir sur moi. Il va falloir la jouer fine. ~

Pourquoi cette académie devait-être exceptionnelle à ce point? Pouvoirs, couloirs à l'aspect de labyrinthe... Et cette ambiance... Une impression d'être oppressé, et constamment observé. Pourtant, aucune caméra n'était visible, et nous étions seuls : quand bien même je l'avais vu, je pense que le petit génie à mes côtés l'aurait entendu, vu sa réaction à mon niveau de voix...



To be continued ...



avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Makumo le Dim 23 Avr 2017, 12:21



Makumo




« Je cherche la salle du personnel, enfin… Si vous pouvez la situer, évidemment. »

Il me prend pour qui ce type ! Ses airs arrogants et son mépris évident commençaient sérieusement à m'énerver. Je savais que la salle se trouvait dans l'aile est, il allait donc falloir quitter l'aile nord pour ensuite utiliser mon ouïe afin de détecter un son qui m'indiquerait sa position. Bon commençons par nous lever car c'est pas Narcisse qui va me filer un coup de main. Je tournais la tête vers le mur histoire de bien voir si mes mains touchaient leur cible cette fois. Je les posais  sur le mur puis levais ma jambe droite et vérifiais que mon pied soit bien à plat. Je poussais alors sur ma jambe pour me relever trèèèèès lentement. Trop occupé par ma manœuvre je ne fis pas attention au professeur qui s'était visiblement relevé lui aussi.

"Je connais sa localisation générale mais pas précisément il va nous falloir ruser. Tout d'abord changeons de bâtiment, la salle se trouve dans l'aile est."


Je commençais à marcher tout aussi lentement. Vu ma vitesse le voyage allait prendre du temps. Il fallait faire la conversation.
E : "C'est dans mes cordes."
Bon si tu veux je te laisse la main tu vas pouvoir lui parler à ton beau prof.

Je repris les manettes ce qui fit reprendre vie à mon visage et à ma voix. Tout en continuant ma marche lente je tournais la tête vers le prof sexy et lui souriais amicalement. Je me demande comment il est arrivé ici. Faudrait lui demander.

"Vous avez fait bon voyage ? Moi j'avais trouvé le temps long depuis Paris. En plus l'ambulance était super inconfortable, une ho-reur. Vous inquiétez pas hein tout le monde se perd ici c'est conçu pour ! Et sinon vous venez d'où ? Vous êtes Japonnais n'est-ce pas ? Vous êtes venu tout seul ? Ça doit vous faire bizarre de vous retrouver en Europe comme ça vous êtes pas trop dépaysé ?"


J'avais balancé toute ces questions d'une trait sans m'arrêter. Après tout ça faisais 5 bonnes minutes que je les retournais dans ma tête en attendant d'avoir la main.
I : "Bon je crois que tu vas le faire craquer mais sans aucune subtilité c'est dommage."
Craqué mais pourquoi il craquerait ? Ah je sais c'est parce qu'il ne sait pas sourire ?
I : "Non il est juste pas....."

"Si vous voulez je peux vous apprendre à faire de vrai sourire vous ne semblez pas savoir. Moi J'aime faire des sourires les gens aiment ça."


Makumo possède deux personnalités : l'une intelligente et froide (I) et l'autre expressive et naïve (E). Une seule contrôle le corps à la fois, je note les pensées de l'autre en NOIR que vous ne pouvez pas entendre et les dialogues en #6699FF.

J'ai qu'un ami dans la vie : le sol. Compteur de chute de Makumo : 8

Merci Daaf <3 :
avatar
Makumo

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Masuta Gekitsuu le Lun 24 Avr 2017, 01:16



So here we are.
★ featuring Makumo

   
   
 
Sort of hoping that you'd stay ~


Nos pas résonnant dans ces immenses couloirs étaient le seul bruit qui s’était fait entendre durant ces longues minutes. Si long que j’en déduisais que nous approchions du quart d’heure. Du coin de l’œil, je guettais le garçon. Quels effets allaient apparaître sur le petit lapin qui servait de guide et de cobaye aujourd’hui ? Il me jeta un coup d’œil avant de finalement m’adresser la parole à nouveau.

« Vous savez je .... je ne dirais rien si c'est ce qui vous inquiète et sachez que je suis majeur aux yeux de la loi ne vous en faites pas pour ça. »

Mes sourcils se froncèrent légèrement l’espace d’une seconde. Tient, il était encore bien lucide pour son gabarit. Peut-être n’avait-il finalement rien ingéré… Ou que sans le savoir, il était de ceux qui sont insensibles à certaines drogues. Cela ne m’arrangerait pas. Tant pour le baiser, que pour le bla-bla qui risquait de recommencer…

« Je .. je n'est pas très bien compris pourquoi vous avez fais ça en faite. C'était si .... soudain vous voyez c'était ma première fois.... »

La fin de sa phrase me fit froncer les sourcils plus intensément alors que je portais mon regard vers lui, le détaillant attentivement en ralentissant. Ce qui m’inquiétait n’était pas le fait de lui avoir arraché sa première fois ou ses questions. Du moins pas pour le moment. Mon inquiétude demeurait dans le changement de ton et d’expression sur la fin de sa phrase. Comme si sa voix s’était évaporé alors qu’il s’exprimait.

Sa cage thoracique semblait se soulever de façon plus abrupte et plus pressée. Et sa carotide laissait transparaître des battements plus secs et rapides au travers de sa gorge. La drogue faisait effet. Mais mes connaissances en toxicologie me permettaient de savoir qu’une réaction normale aux drogues est une ascension des effets progressive, pas exponentielle et si vive qu’à présent. Ma mâchoire se serrait, laissant apparaître un air plus grave. C’était sa première fois pour pas mal de choses apparemment, plus qu’il ne le pensait.

Makumo releva la tête soudainement, le regard plein d’inquiétude et de panique. Et je compris que j’étais parti pour gérer un bad-trip… Je commençais déjà à regretter ses bavardages et questions à la pelle…

« Aller vous en ! »

Un cri perçant, alors qu’il semblait chercher à s’éloigner de quelqu’un. Mais ce n’était pas dans ma direction. Une moue déforma mes lèvres… Le jeune garçon hallucinait, et vue son sens auditif aiguisé, ce ne serait pas étonnant qu’il ait des hallucinations en tous genres. Il se laissa tomber à genoux alors que les larmes gagnaient son regard, hurlant à gorge déployée.

« Non c'est faux c'est faux !!!! »

Soupirant doucement, je détachais les boutons de mes manches de chemise, les remontant jusqu’à mes coudes avant de saisir un élastique à mon poignet, attachant ma chevelure en arrière. Je n’allais pas laisser un gamin comme lui vivre ça. Il fallait l’aider… Surtout que je connaissais ce genre de sentiments.

Ma sœur, durant son passage de l’enfance à l’adolescence, était sujette à des terreurs nocturnes, rêves lucides et crises d’angoisses en tout genre. Mon père était incapable de gérer, et ma mère avait une approche trop médicale, trop terre à terre dans ce genre de cas. J’avais fini par être un habitué lorsqu’il s’agissait de la rassurer. Alors que je secouais ma veste pour entourer Makumo à l’aide de celle-ci, une voix bien plus froide me fis presque sursauter.

« Mon dieu qu'as tu fais imbécile ?! Rah bouge toi les fesses on a pas le temps, je t'expliquerai tout plus tard. Prend le contre toi et parle lui directement dans l'oreille, essaye de le calmer, dis lui ce que tu veux, chante j'en sais rien mais grouille. Il va faire un coma. »

Me contentant d’hausser les sourcils, j’opinais du chef. Bon dieu, ses hallucinations devaient partir sacrément loin… M’agenouillant à ses côtés, je passais ma veste sur ses épaules, avant de l’entourer de l’un de mes bras, frottant doucement son dos alors que de l’autre main, je prenais sa tête pour la caller contre mon épaule, caressant du bout des doigts sa chevelure.

Fermant les yeux, j’essayais de m’imaginer auprès de ma sœur. Je faisais tout pour me transporter à nouveau lors de ces longues nuits ou la sortir de ses tremblements et pleurs était un travail de patience et d’attention… Prenant ma voix la plus douce et la plus rassurante, aussi surprenant cela puisse paraître, je murmurais aux côtés de Makumo, comme pour le bercer de ma voix.

« Chut, calme toi… Je suis là, Makumo, je suis là… Tu es dans mes bras, il n’y a que toi… Et moi… Rien ne peut t’arriver, Makumo… Je serais là pour te protéger… Si quelque chose veut t’atteindre, il devra me passer sur le corps. Et je ne laisserai personne faire, mon grand… Personne… Je ne te laisserai jamais tomber, jamais… Tu as ma parole… »


Berçant tendrement le garçon contre moi, je ne cessais pas de caresser son dos et sa chevelure, comme pour l’apaiser et le raisonner… J’espérais simplement que, dans son état, il m’entendrait…






To be continued ...





Dernière édition par Masuta Gekitsuu le Lun 24 Avr 2017, 21:01, édité 1 fois
avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Makumo le Lun 24 Avr 2017, 02:30



Makumo




Le professeur était resté immobile à cligner des yeux devant mon torrent de questions. Peut-être étais-je allé trop vite ?
I : "Y a même pas besoin de se poser la question, il a surement rien compris."
Pourtant un sourire se dessina sur ces lèvres magnifiquement dessinées. J'avais fais mouche lui aussi aimait sourire, il fallait juste le dérider un peu. Il se mis à me fixer, son regard se balançant entre mes lèvres et mes yeux dans un va et vient hypnotique.

« J’aimerai bien oui… Après tout c’est vrai que vos sourires sont… Craquants. »


Ça réponse me réchauffa le cœur, j'étais heureux d'avoir tissé un lien de confiance avec lui. Je lui renvoyais mon plus beau sourire pour lui montrer de quoi j'étais capable. Attends il avait bien dit craquant ? Il...il me trouvait craquant ? On va dire que c'est sa manière de me complimenter, il était pas mal "craquant" lui aussi. Un bruit de frottement me sortit de ma rêverie. Le professeur c'était considérablement rapproché, à présent collé à moi je vis sa main glisser depuis mon dos jusque sous mon menton. Il me redressa la tête pour planter son regard dans le mien. Cette proximité inédite me surprenait au plus haut point. Déjà je n'avais jamais expérimenté un tel rapprochement mais en plus c'était un professeur...

« Apprenez-moi… »


Ces mots, cette voix ! Elle acheva de faire couler de la glace sur ce qui restait de mon cerveau en guimauve. J'étais complètement paumé, à la rue, vulnérable.....Même I semblait ne plus rien avoir à dire. Son visage s'approchait de plus en plus, j'étais paralysé par son étau plaqué contre le mur. La gêne atteignait son paroxysme s'emparant de tout mon être. C'est ce moment que choisit mon pouvoir pour faire des siennes et passer en mode toucher. Nos lèvres se rejoignirent dans un feu d'artifice de sensation. Il y avait d'abord ses lèvres chaudes et lisses collées au miennes par je ne sais quel miracle. Sa main tout aussi douce qui tenait mon menton dans une tenaille incandescente. Et le reste de son corps collé au miens me donnait l'impression que mon intimité avait été balayée d'un coup de pied.

Il finit par s'éloigner de moi, je baissais les yeux toujours horriblement gêné et me dandinais d'un pied sur l'autre. Je...je ne savais que dire c'était tellement nouveau pour moi. Je déglutis nerveusement

"Je...je ne sais que dire. C'était..."

Mes mots moururent dans ma bouche. Je n'avais jamais été aussi intime avec quelqu'un surtout avec une personne que je venais de rencontrer. Je continuais ma route essayant de trouver les mots. Rouge comme une pivoine j'essayais de garder un rythme lent même si je n'en avais plus besoin. J'espère que cet instant va durer encore un peu.


Makumo possède deux personnalités : l'une intelligente et froide (I) et l'autre expressive et naïve (E). Une seule contrôle le corps à la fois, je note les pensées de l'autre en NOIR que vous ne pouvez pas entendre et les dialogues en #6699FF.

J'ai qu'un ami dans la vie : le sol. Compteur de chute de Makumo : 8

Merci Daaf <3 :
avatar
Makumo

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Masuta Gekitsuu le Lun 24 Avr 2017, 05:07



So here we are.
★ featuring Makumo

   
   
 
Two can keep a secret if one of them is dead... ~


Alors que je détachais mes lèvres de celles du jeune homme, j’en profitais pour y porter mes doigts et estomper la plaie que je m’étais faite, de sorte à ne pas l’alerter. Pourvu que la surprise l’empêche de discerner le goût du sang. Et pourvu que cela soit efficace surtout… On ne sait jamais. En tout cas, rien ne semblait l’avoir alerté.

Alors que je le détaillais, je pu constater qu’il avait le regard rivé sur le sol. Changeant de pied d’équilibre comme un lapereau, la gêne était palpable, et ses pommettes rosissant à vue d’œil confirmaient cette impression.

« Je...je ne sais que dire. C'était... »

Et il reprit le chemin vers l’aile est, toujours lentement. Mais pour le coup, je pouvais comprendre. Guettant une dernière fois les alentours, je lui emboîtais le pas. Et peu fier de moi je dois dire. Il était enfin silencieux et calme, j'aurai dû être ravi, non? Un goût amer me restait, mêlé aux légers filaments de sang qui échappaient à mes lèvres.

~ "C’était", "C’était"… C’était une agression sexuelle, oui ! Bon dieu. Si ça se trouve ce gamin n’est même pas majeur sexuellement… Bordel si ça s’trouve c’était une agression sexuelle pédophile… Pour le faire taire ça a eu l’air de fonctionner, même si je ne m’étais pas mordu… Mais j’ai déconné pour le coup… ~

Je le suivais, silencieux. Pourvu que, sur la roue des différents effets que mes poisons pouvaient conférer, ça tombe sur quelque chose qui lui fasse oublier cet épisode. Mais juste l’épisode en question. J’avais besoin de lui pour trouver ma route… En trois ans passés à enseigner en Angleterre, je n'avais jamais eu à faire usage de mon pouvoir sur un élève. Pourquoi fallait-il que je le fasse ici, et dès mon premier jour? Mettons ça sur le dos de cette académie et son ambiance...

Je le guettais, un poil en retrait. Et je priais pour qu’il ne me prenne pas pour un vieux professeur attiré par les petits garçons… Surtout que, tant physiquement que psychologiquement, ce jeune homme était l’exemple même de la gentillesse. Et pourtant, bien qu’il soit Français, son prénom pouvait se traduire dans ma langue natale comme celui qui « répand le deuil ». Paradoxal non, pour l’incarnation même de l’innocence ?

Je me perdais dans mes pensées, sûrement inconsciemment. Je cherchais à me rassurer quant à l’issue de cette histoire. Mais j’attendais également que le quart d’heure nécessaire à l’action de mon venin fasse effet. Je suivais mon guide, silencieux, et à moitié attentif. Espérons qu'il soit moins bavard quant à ce baiser qu'il ne l'était avec ses questions...



To be continued ...



avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Makumo le Lun 24 Avr 2017, 16:02



Makumo




Le silence qui régnait entre nous devenait de plus en plus dur à supporter. Le professeur n'avait rien dit depuis 15 minutes et moi je n'osais entamer la discussion. Mais où es-tu I quand j'ai besoin de toi ? Depuis se baiser fugace il avait été étonnement silencieux. Je l'aurais plus vu cracher à la figure du prof et le faire chanter en menaçant de porter plainte pour agression sexuelle. Je me permis un rapide coup d’œil vers Masuta. Son visage était toujours impassible bien qu'un peu de contrariété se lisait sur ses traits fins. Pourquoi était-il contrarié ? Ça ne lui avait pas plu ? Il semblait regretter de l'avoir fait. En même temps je suis un élève si ça s'apprenait il serait renvoyé à coup sûr. Il fallait le rassurer.

"Vous savez je .... je ne dirais rien si c'est ce qui vous inquiète et sachez que je suis majeur aux yeux de la loi ne vous en faites pas pour ça."

Aligner ces quelques mots me fit reprendre confiance en moi. Je pouvais de nouveau parler. Je continuais donc dans ma lancée :

"Je .. je n'est pas très bien compris pourquoi vous avez fais ça en faite. C'était si .... soudain vous voyez c'était ma première fois...."


Mes mots s’évanouirent dans un silence pesant. Je commençais à me sentir bizarre. Mon pouls s'accélérait étrangement ainsi que ma respiration. Je sentais le parfum du professeur qui était proche de moi rose et jasmin comme .... Attends j'étais en mode toucher je ne pouvais pas sentir d'odeur alors comment .. ? Les bizarreries sensorielles continuaient de plus en plus fortes de plus en plus réelles. J'entendis des rires tout autour de moi, les même qu'il y a 1 an et demi. Je relevais la tête et vis tous ses visages moqueurs qui me regardaient d'un air mauvais.

"Aller vous en !"criais-je en les repoussant de ma main.

La panique s'emparait de moi. Je n'arrivais plus à respirer, mes idées semblait glisser entre mes doigts comme de la fumée. Seul les rires continuaient de résonner dans ma tête. Je m'effondrai sur les genoux en larme. Regardant autour de moi je criai :

"Non c'est faux c'est faux !!!!"

Je savais ce qu'il se passait : un nouveau black-out arrivait. J'avais perdu 4 de mes sens seul subsistait l'ouïe et ses rires moqueurs qui me harcelaient. Bientôt il ne resterait que les ténèbres.

*Pendant ce temps pour I :*

Il l'avait embrassé !!! Je ne pouvais croire qu'un professeur puisse être assez con pour embrasser un élève dont il ne connait même pas l'âge ! C'était foutre sa carrière en l'air et sa réputation aux toilettes. Le pire dans tout ça c'est que E avait été tellement surpris que ses émotions m'avaient balayé comme une feuille. Je m'étais retrouvé coincé dans un coin de notre esprit bloqué par ce torrent de.. de quoi d'ailleurs ? de désir ? d'amour ? La vague perdis en force laissant place à un flot de gêne et de honte qui ralentissait encore ma progression. E avait besoin de moi et j'étais englué dans ses propres sentiment la bonne affaire ! J'arrivais enfin au conscient après ce qu'il me sembla une éternité. Ce que je sentis me glaça d'effroi. E était en train de faire un black-out. Je fis un rapide tour de nos fonctions cérébrales. Tout marchait au ralenti comme si... comme si on avait été drogué. Le salaud ! On était tomber sur un prédateur sexuel amateur de chaire fraiche Il fallait faire quelque chose mais je n'étais pas aux commandes et E ne semblait plus m'entendre à cause de la drogue. Dans un ultime effort je parvins à prendre le contrôle de la voix.

"Mon dieu qu'as tu fais imbécile ?! Rah bouge toi les fesses on a pas le temps, je t'expliquerai tout plus tard. Prend le contre toi et parle lui directement dans l'oreille, essaye de le calmer, dis lui ce que tu veux, chante j'en sais rien mais grouille. Il va faire un coma."

J'espère que ce connard va m'écouter, je n'avais pas accès au sens je ne pouvais pas savoir ce qu'il allait faire. Je priais dans les ténèbres qu'il aide E. Un autre black-out lui serait fatale.


Makumo possède deux personnalités : l'une intelligente et froide (I) et l'autre expressive et naïve (E). Une seule contrôle le corps à la fois, je note les pensées de l'autre en NOIR que vous ne pouvez pas entendre et les dialogues en #6699FF.

J'ai qu'un ami dans la vie : le sol. Compteur de chute de Makumo : 8

Merci Daaf <3 :
avatar
Makumo

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Masuta Gekitsuu le Lun 24 Avr 2017, 21:03



So here we are.
★ featuring Makumo

   
   
 
Sort of hoping that you'd stay ~


Nos pas résonnant dans ces immenses couloirs étaient le seul bruit qui s’était fait entendre durant ces longues minutes. Si long que j’en déduisais que nous approchions du quart d’heure. Du coin de l’œil, je guettais le garçon. Quels effets allaient apparaître sur le petit lapin qui servait de guide et de cobaye aujourd’hui ? Il me jeta un coup d’œil avant de finalement m’adresser la parole à nouveau.

« Vous savez je .... je ne dirais rien si c'est ce qui vous inquiète et sachez que je suis majeur aux yeux de la loi ne vous en faites pas pour ça. »

Mes sourcils se froncèrent légèrement l’espace d’une seconde. Tient, il était encore bien lucide pour son gabarit. Peut-être n’avait-il finalement rien ingéré… Ou que sans le savoir, il était de ceux qui sont insensibles à certaines drogues. Cela ne m’arrangerait pas. Tant pour le baiser, que pour le bla-bla qui risquait de recommencer…

« Je .. je n'est pas très bien compris pourquoi vous avez fais ça en faite. C'était si .... soudain vous voyez c'était ma première fois....  »

La fin de sa phrase me fit froncer les sourcils plus intensément alors que je portais mon regard vers lui, le détaillant attentivement en ralentissant. Ce qui m’inquiétait n’était pas le fait de lui avoir arraché sa première fois ou ses questions. Du moins pas pour le moment. Mon inquiétude demeurait dans le changement de ton et d’expression sur la fin de sa phrase. Comme si sa voix s’était évaporé alors qu’il s’exprimait.

Sa cage thoracique semblait se soulever de façon plus abrupte et plus pressée. Et sa carotide laissait transparaître des battements plus secs et rapides au travers de sa gorge. La drogue faisait effet. Mais mes connaissances en toxicologie me permettaient de savoir qu’une réaction normale aux drogues est une ascension des effets progressive, pas exponentielle et si vive qu’à présent. Ma mâchoire se serrait, laissant apparaître un air plus grave. C’était sa première fois pour pas mal de choses apparemment, plus qu’il ne le pensait.

Makumo releva la tête soudainement, le regard plein d’inquiétude et de panique. Et je compris que j’étais parti pour gérer un bad-trip… Je commençais déjà à regretter ses bavardages et questions à la pelle…

« Aller vous en ! »


Un cri perçant, alors qu’il semblait chercher à s’éloigner de quelqu’un. Mais ce n’était pas dans ma direction. Une moue déforma mes lèvres… Le jeune garçon hallucinait, et vue son sens auditif aiguisé, ce ne serait pas étonnant qu’il ait des hallucinations en tous genres. Il se laissa tomber à genoux alors que les larmes gagnaient son regard, hurlant à gorge déployée.

« Non c'est faux c'est faux !!!!  »


Soupirant doucement, je détachais les boutons de mes manches de chemise, les remontant jusqu’à mes coudes avant de saisir un élastique à mon poignet, attachant ma chevelure en arrière. Je n’allais pas laisser un gamin comme lui vivre ça. Il fallait l’aider… Surtout que je connaissais ce genre de sentiments.

Ma sœur, durant son passage de l’enfance à l’adolescence, était sujette à des terreurs nocturnes, rêves lucides et crises d’angoisses en tout genre. Mon père était incapable de gérer, et ma mère avait une approche trop médicale, trop terre à terre dans ce genre de cas. J’avais fini par être un habitué lorsqu’il s’agissait de la rassurer. Alors que je secouais ma veste pour entourer Makumo à l’aide de celle-ci, une voix bien plus froide me fis presque sursauter.

« Mon dieu qu'as tu fais imbécile ?! Rah bouge toi les fesses on a pas le temps, je t'expliquerai tout plus tard. Prend le contre toi et parle lui directement dans l'oreille, essaye de le calmer, dis lui ce que tu veux, chante j'en sais rien mais grouille. Il va faire un coma. »


Me contentant d’hausser les sourcils, j’opinais du chef. Bon dieu, ses hallucinations devaient partir sacrément loin… M’agenouillant à ses côtés, je passais ma veste sur ses épaules, avant de l’entourer de l’un de mes bras, frottant doucement son dos alors que de l’autre main, je prenais sa tête pour la caller contre mon épaule, caressant du bout des doigts sa chevelure.

Fermant les yeux, j’essayais de m’imaginer auprès de ma sœur. Je faisais tout pour me transporter à nouveau lors de ces longues nuits ou la sortir de ses tremblements et pleurs était un travail de patience et d’attention… Prenant ma voix la plus douce et la plus rassurante, aussi surprenant cela puisse paraître, je murmurais aux côtés de Makumo, comme pour le bercer de ma voix.

« Chut, calme toi… Je suis là, Makumo, je suis là… Tu es dans mes bras, il n’y a que toi… Et moi… Rien ne peut t’arriver, Makumo… Je serais là pour te protéger… Si quelque chose veut t’atteindre, il devra me passer sur le corps. Et je ne laisserai personne faire, mon grand… Personne… Je ne te laisserai jamais tomber, jamais… Tu as ma parole…  »


Berçant tendrement le garçon contre moi, je ne cessais pas de caresser son dos et sa chevelure, comme pour l’apaiser et le raisonner… J’espérais simplement que, dans son état, il m’entendrait…






To be continued ...



avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Makumo le Lun 24 Avr 2017, 22:12



Makumo




Ils étaient partout dans mon ouïe, ma vue, mon odorat. J'avais même le goût amer de la honte qui s’étalait dans ma bouche. J'essayais de les repousser en me contorsionnant mais quelque chose entravait mes mouvements, je pouvais encore le sentir. Cette bataille féroce dura 15 bonnes minutes où je hurlais de désespoir. Au fur et à mesure que le temps passait les voix se firent plus distantes et les images plus floues. Elles me laissaient seul dans les ténèbres. Je compris sur le champ j'avais fait un nouveau black-out. Dieux seul c'est où j'étais en ce moment. A l'hôpital ? Encore .... La première fois I et moi avions bataillé pour revenir au conscient. Une fois chaque sens désactivé le processus inverse prenait un temps fou et demandait une maitrise de soi irréprochable. J'étais donc perdu, une fois de plus...

Le temps passait, enfin j'imagine vu que je n'avais pas de repère. Est-ce que je bougeais ? Etais-je attaché ? La notion de temps même m'échappait peu à peu. J'étais seul avec moi même pour endurer l'enfer encore une fois. Je me morfondais quand soudain un fil rouge fin chatouiller mon esprit. Un fil ? Ça veut dire que j’entends encore des choses ! Ce n'était peut être pas encore un black-out si il me restait l'ouïe. Je m'accrochait à se fil comme si ma vie en dépendait. Il était doux, chaleureux, je me demande qui me parle comme ça à l'extérieur. J'enroulais le fil autour de moi pour me servir de sécurité et commençait ma lente ascension vers la lumière.

I : ".....E.......entends ?
Oui je t'entends ! Je ne sais pas ce qu'il s'est passé je me suis mis à avoir des visions.
I : ".....prof.....baiser..... !"
C'est parce que le prof m'avait embrassé ? Je ne voyais pas le rapport entre un baiser et des hallucinations. Enfin bon je continue mon ascension on s'expliquera après.

*Pour I*

J'avais réussi à le contacter ! Il semblait s'être calmé c'était au moins ça. Je le sentais qui revenait lentement vers la pleine conscience. Il allait falloir un peu moins d'une heure pour que les effets de la perte de contrôle se dissipent. J'avais maintenant accès à l'ouïe et j'entendais le prof chuchoté dans mon oreille.

« Chut, calme toi… Je suis là, Makumo, je suis là… Tu es dans mes bras, il n’y a que toi… Et moi… Rien ne peut t’arriver, Makumo… Je serais là pour te protéger… Si quelque chose veut t’atteindre, il devra me passer sur le corps. Et je ne laisserai personne faire, mon grand… Personne… Je ne te laisserai jamais tomber, jamais… Tu as ma parole…  »


Il m'avait écouté ! Au moins il aidait à rattraper le bordel qu'il avait lui même foutu. Il ne me laisserai jamais tomber ? Je notais ça dans un coin de ma tête. Sa voix était maintenant aussi fine qu'un fil rouge. Je comprends pourquoi E s'est si vite calmé. C'est le son le plus rassurant que l'ont puisse produire. Bon vu qu'on était coincé là pour un moment autant raconté ma vie au prof pour bien qu'il comprenne dans quel nid de guêpes il avait frappé.

"C'est bon les effets se dissipent et il commence à revenir. C'était moins une, franchement vous avez joué avec le feu. Pour le moment je détecte une perte totale de tous les sens à l'exception de l'ouïe. J'y ai accès, nous pourrons donc échanger. D'après mes estimations tout redeviendra normal dans approximativement 55 minutes."

Je commençais donc à lui raconter notre histoire. Comment mon pouvoir était apparu, la mort de l'ancien Makumo qui s'était divisé en deux pour ne pas devenir fou tout seul enfermé en lui même. J'évoquais également la bataille qu'avait été la rééducation, se battre contre son propre corps et craindre à chaque moment de faire une rechute. Enfin je lui expliquais ce qu'était exactement mon pouvoir. Il me posait des questions et nous échangions ainsi pendant le temps de ma récupération.

"Je me souviendrai de votre promesse ne l'oubliez pas. E ne va pas tarder, bon courage..."


Makumo possède deux personnalités : l'une intelligente et froide (I) et l'autre expressive et naïve (E). Une seule contrôle le corps à la fois, je note les pensées de l'autre en NOIR que vous ne pouvez pas entendre et les dialogues en #6699FF.

J'ai qu'un ami dans la vie : le sol. Compteur de chute de Makumo : 8

Merci Daaf <3 :
avatar
Makumo

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Masuta Gekitsuu le Jeu 27 Avr 2017, 05:13



So here we are.
★ featuring Makumo

   
   
 
Who’s gonna walk you through the dark side of the morning ? ~


Alors que mes doigts parcouraient l’échine et la chevelure du jeune homme, ce dernier semblait peu à peu se résigner. Il semblait moins se débattre, moins lutter. Mais une certaine détresse était toujours palpable. Malgré tout, la voix froide qui m’avait marqué peu de temps auparavant refit son apparition.

« C'est bon les effets se dissipent et il commence à revenir. C'était moins une, franchement vous avez joué avec le feu. Pour le moment je détecte une perte totale de tous les sens à l'exception de l'ouïe. J'y ai accès, nous pourrons donc échanger. D'après mes estimations tout redeviendra normal dans approximativement 55 minutes. »

Je ne pus qu’hausser les sourcils, gardant le garçon contre moi. Bon dieu, qu’était cette voix ? Quel était son lien avec les sens du jeune homme ? Et quel était le lien entre ces sens et son pouvoir. Mes réponses ne restèrent pas longtemps sans réponse, et cette voix – enfin, I – me donna rapidement des explications, et ne laissa pas mes questions telles quelles.

Les détails et explications sur son pouvoir me fascinèrent énormément. I répondit avec précision à chacune de mes questions le concernant, et je tâchais de me souvenir de l’ordre dans lequel ses sens fonctionnaient, de sorte à savoir lequel était réduit à néant lorsqu’un sens précis était exacerbé. Si je pouvais deviner le sens en éveil, ou celui anéanti, je pourrais savoir l’état de son pouvoir.

L’apparition de ce dernier, et en l’occurrence le fameux black-out, me peinèrent. Notamment le fait de l’avoir replongé dans cet état, et de maintenant comprendre les hallucinations auxquelles il avait eu affaire. Sa lutte contre lui-même m’attristait, mais faisait naître également de l’admiration à son égard en moi.

Durant tout le temps de ses explications, j’étais resté contre Makumo. Gardant sa tête nichée au creux de mon cou, sa veste entourant ses épaules, j’avais caressé son dos et ses mèches de cheveux du bout des doigts, avec une attention presque fraternelle, veillant sur lui. J’avais simplement basculé, de sorte à me caler dos contre le mur, assis, le garçon dans mes bras, assis sur mes cuisses.

« Je me souviendrai de votre promesse ne l'oubliez pas. E ne va pas tarder, bon courage... »


Je me contentais d’hocher doucement la tête, continuant à caresser les cheveux de Makumo et ses tempes, délicatement. Je dois dire que ces longues minutes avaient été fructueuses. Si je trouvais, de base, la personnalité de Makumo, ou plus exactement E, très, voir trop doux et de ce fait, facile à prendre en affection du fait de sa nature presque naïve, candide et doucereuse, je m’y étais maintenant attaché. Et avec I, je dois dire que ça avait presque tout de suite collé. Cet aspect très logique et raisonné me plaisait bien, surtout par son allure froide.

Si avant ce black-out, on m’avait demandé ce que j’éprouvais vis-à-vis de Makumo, je pense que j’aurai décrit une relation basique entre élève et professeur, avec une pointe d’agacement pour ce côté bavard. Mais maintenant, même si les grands discours inutiles restent pour moi quelque chose d’un tantinet agaçant, j’ai envie de protéger ce jeune homme. Dix ans nous séparent, soit à peine moins qu’entre moi et ma sœur. Mais je ressens cette même envie de veiller sur lui.

Quand bien même je tiens quasiment toujours mes paroles, cette fois cela sera quelque chose de fait avec plaisir. Espérons simplement qu’il ne m’en veuille pas trop à son réveil. Et surtout, qu’il se sente mieux…



To be continued ...



avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Makumo le Jeu 27 Avr 2017, 13:50



Makumo




E était tout proche et mes sens m'étaient revenus. Ouf plus de peur que de mal au final. J'orientai mon pouvoir vers mon odorat, il ne fallait pas que E se sente agressé par tous ces sons une fois revenu. Je sentis alors les caresses du professeur. Alors c'est ce qu'il faisait depuis une heure ? J'étais assis sur ses cuisses ma têtes posé sur son épaule. Cette position loin de me gêner était très agréable. J'en profitais un dernier instant avant de me relever légèrement et de me placer accroupi devant Masuta, enfin .... si c'est vraiment son vrai nom. Je n'étais pas dupe son accent étrange et son sourire amusé quand il avait prononcé son nom : il l'avait fait exprès j'en suis sûr. Je plantais mon regard dans le sien et lui dis avec un sourire carnassier.

"Et bien très cher Master j'espère vous revoir bientôt et peut être me direz vous votre nom cette fois si."

Je fermais les yeux et tentais de sentir E.
E : "C'est bon je suis remonté !"
Je poussai un soupir de soulagement, on revenait de loin après tout. Je lui expliquais la situation : la drogue et le baisé, ce que le prof avait fait pour nous. A ma grande surprise E n'était pas du tout gêné. En faite je n'avais même pas fini mon explication que je fus balayé par une autre vague de sentiment. C'était terriblement intense comme à son habitude mais aussi tellement rare de sa part. Je me fit emporter par cette ouragan en pensant au professeur. Il allait morfler.

A peine mon corps reconnecté à ma conscience ma main partit d'elle même. La gifle émit un bruit sourd qui se répercuta sur les murs du couloirs dans un écho qui semblait duré une éternité. Mon visage se tordit de rage à la simple vu de Masuta. Cet ordure non content de m'avoir voler ma première fois pour du flan, car je l'avais bien compris c'était un bel hypocrite, m'avait également drogué à mon insu ce qui avait failli me faire faire un autre black-out. Je lui hurlais littéralement dessus maintenant, toute ma gêne envolée, broyée par la colère qui m'habitait.

"Vous vous rendez compte de ce que vous avez fait ? Vous....vous....vous m'avez pris pour qui ???!!  Je ne suis pas un objet d'amusement, je suis une personne. Vous entendez ? UNE PERSONNE ! Avec des sentiments, vous savez ce que c'est ? Je ne suis pas un objet sexuel, une conquête d'un soir, votre plan cul ou que sais-je encore ... votre cobaye !"

Dans ma rage je le saisis par la chemise avec mes deux mains et continuait à évacuer ma colère.

"Je ne voulais pas que ça se passe comme ça. Je ne veux pas de relations éphémère, de vent ou de fumée. J'en ai assez eu dans ma vie. Vous savez ce que ça représentais pour moi ce baiser ? Outre la confirmation que je préfère les hommes c'était pour moi la première fois que je .... je."

Les mots me manquaient pour exprimer ce que j'avais ressenti à ce moment. Une forme d'amour, de désire je ne savais pas.
La puissance de ma colère s'évapora laissant place à une infini tristesse. Je posais ma tête sur son torse en pleurant et en le frappant sans aucune force.

"Je voulais juste ... quelqu'un sur qui compter pas encore un hypocrite. Je ne voulais pas .... connaitre ça à nouveau."

Je me tus vidé de mon énergie. J'étais passé par tous les étages de l'ascenseur émotionnel. J'étais là brisé à pleurer contre cet inconnu qui m'avait fait du mal. Et pourtant, je voulais lui pardonner.


Makumo possède deux personnalités : l'une intelligente et froide (I) et l'autre expressive et naïve (E). Une seule contrôle le corps à la fois, je note les pensées de l'autre en NOIR que vous ne pouvez pas entendre et les dialogues en #6699FF.

J'ai qu'un ami dans la vie : le sol. Compteur de chute de Makumo : 8

Merci Daaf <3 :
avatar
Makumo

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Masuta Gekitsuu le Ven 28 Avr 2017, 06:49



So here we are.
★ featuring Makumo




I never thought I’d find this feeling ~


Mes doigts se promenaient sur la peau délicate de Makumo, et je le vis reprendre peu à peu possession de lui-même. Sans le presser, ni le forcer dans un quelconque sens, je continuais en lui laissant cependant l’espace nécessaire pour s’écarter de mon étreinte librement, à son aise. Il se redressa, à son rythme, avant de s’accroupir devant moi. Ramenant un peu plus le genou qui lui avait servi de dossier contre mon torse, je vins y apposer mon avant-bras, un visage neutre bien que moins froid qu’auparavant. Son regard s’ancra dans le mien alors que son sourire se dessinait presque perfide, exactement comme j’aurai imaginé celui de I.

« Et bien très cher Master j'espère vous revoir bientôt et peut être me direz vous votre nom cette fois si. »

Mes lèvres, à leur tour, formèrent un sourire léger et narquois. Première fois depuis longtemps qu’un élève prononçait correctement mon titre. Nos regards restaient figés l’un d’en l’autre, mais je vis une vague de sentiments traverser ses yeux.

Le bruit résonna dans le couloir. Sourd, abrupte, violent. Mon visage n’avait pas bougé, mon sourire était toujours intact. Les gifles, disons que cela était plus fréquent auprès des demoiselles. Mais je comprenais son geste. Et mon insensibilité à la douleur rendait ces coups bien plus psychologiques que physiques. Le jeune homme quant à lui semblait m’en vouloir intensément. Sa colère effaçait sa douceur pour ne laisser place qu’à des cris, et il se lâchait, se soulageant après ce black-out.

« Vous vous rendez compte de ce que vous avez fait ? Vous....vous....vous m'avez pris pour qui ???!! Je ne suis pas un objet d'amusement, je suis une personne. Vous entendez ? UNE PERSONNE ! Avec des sentiments, vous savez ce que c'est ? Je ne suis pas un objet sexuel, une conquête d'un soir, votre plan cul ou que sais-je encore ... votre cobaye ! »

Me saisissant presque par le col, il se délivrait de plus belle. Mon regard toujours neutre, mon sourire n’ayant pas bougé d’un poil, je me contentais de le laisser faire. Simplement. Son attitude était normale. Et cela, couplé à son histoire, rendait l’ensemble d’autant plus compréhensible à mes yeux. Et puis… Et puis au final, je pouvais bien le laisser se défouler physiquement. Une gifle ou quinze, cela ne changeait rien pour moi. J’avais l’habitude de ce genre de scènes, notamment avec les femmes. Et le discours était sensiblement le même. Je savais que je pouvais le contrer si je le voulais. Mais je n’en ressentais pas l’envie, encore moins le besoin. Contrairement à lui…

~ Il va falloir que je lui explique ce que j’ai réellement fait, ce pour quoi je l’ai fait. Et surtout, que j’éclaircisse mes intentions… ~

Je sentais parfaitement la rage du jeune homme. Au point que j’en regrettais presque mon plan. Mais malheureusement, sans ce plan… Eh bien je n’aurai jamais su qui il était. Et j’en serai resté au point de départ : voir en lui uniquement un sale gamin trop joyeux et trop bavard pour moi, ne m’inspirant qu’un dégoût et un désintérêt certain.

« Je ne voulais pas que ça se passe comme ça. Je ne veux pas de relations éphémère, de vent ou de fumée. J'en ai assez eu dans ma vie. Vous savez ce que ça représentais pour moi ce baiser ? Outre la confirmation que je préfère les hommes c'était pour moi la première fois que je .... je. »

Quand bien même je gardais ce visage neutre, je ne pouvais cacher une culpabilité, et une compassion pour Makumo. La colère quitta son regard pour laisser place à une douleur intérieure. Sa tête heurta mon torse, alors qu’il laissa couler les larmes et les coups, à corps perdu. Serrant doucement la mâchoire, je pris une grande inspiration en posant mon regard sur lui.

« Je voulais juste ... quelqu'un sur qui compter pas encore un hypocrite. Je ne voulais pas .... connaitre ça à nouveau. »

Me contentant d’opiner doucement du chef, je vins entourer le garçon de mes bras. Je l’enserrai comme il y a une heure : fermement, pour le maintenir contre moi. Baissant la tête délicatement, laissant quelques mèches chuter sur ses épaules, je pris une voix plus douce, couvrant à peine les pleurs de Makumo.

« J’espère que tu pourras me pardonner, un jour. Ta joie, tes questions… Ça m’a mis mal à l’aise. Et j’ai agis précipitamment… Lorsque je me blesse, au niveau de la bouche, je dégage un sang… Empoisonné si je puis dire. Et t’embrasser était le seul moyen de te le faire ingérer. J’en suis désolé. Je sais que tu m’en voudras à vie de t’avoir volé ce moment. De t’avoir infligé ça. Mais saches que je serai toujours là si tu as besoin de moi. Peu importe ce qu’il te faut, une épaule pour pleurer, une oreille pour t’écouter, ou un corps sur lequel frapper. Je serai là, Makumo. A partir de maintenant, Yuu sera toujours là pour toi… »

Relâchant doucement mon étreinte sans pour autant ôter mes bras, je repris quelques caresses dans son dos, comme auparavant. Baladant mes doigts dans sa chevelure, je vins, du bout des lèvres, y déposer un baiser. Sa colère était justifiée. Sa tristesse également. J’espérai simplement pouvoir apaiser le tout…




To be continued ...







avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Makumo le Sam 29 Avr 2017, 00:44



Makumo




Je pleurais à chaude larme dans les bras de Masuta. J’évacuais toutes ma frustration accumulée par l'expérience que je venais de vivre. J'étais passé par tous mes états et je ne savais plus trop ou j'en étais. Il m'entoura et je sentis ses cheveux tomber sur mes épaules. J'avais l'impression d'être protégé, en sûreté avec lui.

" J’espère que tu pourras me pardonner, un jour. Ta joie, tes questions… Ça m’a mis mal à l’aise. Et j’ai agis précipitamment…"

Hein, il était mal à l'aise parce que j'étais ... trop joyeux ? Moi quand je suis mal à l'aise je suis gêné, timide. Je saute pas sur les gens comme une chienne en chaleur !

"Lorsque je me blesse, au niveau de la bouche, je dégage un sang… Empoisonné si je puis dire. Et t’embrasser était le seul moyen de te le faire ingérer. J’en suis désolé. Je sais que tu m’en voudras à vie de t’avoir volé ce moment. De t’avoir infligé ça."

Alors cette drogue ... c'était son pouvoir ? C'était pas un prédateur avide de petit garçon ? Il voulait juste que je me taise. En même temps il aurait pu juste me le dire .....

Mais saches que je serai toujours là si tu as besoin de moi. Peu importe ce qu’il te faut, une épaule pour pleurer, une oreille pour t’écouter, ou un corps sur lequel frapper. Je serai là, Makumo. A partir de maintenant, Yuu sera toujours là pour toi…


Il desserra son étreinte et je sentis ses lèvres se poser sur mon crâne. Je ne savais pas trop si je devais le croire, après tout il n'avait pas été très "fiable" pour l'instant.
I : "Han mon dieu je suis enfin revenu c'était infernal. Me refais plus ce coup là je commence à fatiguer. Donc je disais que tu peux lui faire confiance, je lui ai tout raconté pour nous : le black-out, notre "problème" et même avant."
Alors il savait je relevais la tête pour le regarder dans les yeux. Si I dit vrai j'avais enfin quelqu'un sur qui compter ici. Une personne qui ne me jugerait pas, qui m'accepterait et m'aiderait.

"Yuu......"

Prononcer son nom me fis frissonner. J'avais l'impression d'avoir briser le mur qui nous séparait. Comme si le faite de dire ce nom m'avait rapprocher de lui plus que je ne l'imaginais. Je fixais ses yeux d'ambre et lui dis d'un air grognon.

"La prochaine fois qu'une personne te met mal à l'aise, parle lui au lieu de l'empoisonner. C'est ce que les gens normaux font."


Je lui souris, j'étais passé au tutoiement de manière naturel je ne savais pas trop pourquoi. Je voulais encore prolongé ce moment, un petit peu. Je l'entourais à mon tour de mes bras et l’étreignais avec force. Je me nourrissais de son parfum de sa chaleur. Il y avait quelqu'un pour moi dans ce monde ... et ça changeait tout.









Makumo possède deux personnalités : l'une intelligente et froide (I) et l'autre expressive et naïve (E). Une seule contrôle le corps à la fois, je note les pensées de l'autre en NOIR que vous ne pouvez pas entendre et les dialogues en #6699FF.

J'ai qu'un ami dans la vie : le sol. Compteur de chute de Makumo : 8

Merci Daaf <3 :
avatar
Makumo

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Masuta Gekitsuu le Sam 29 Avr 2017, 05:31



So here we are.
★ featuring Makumo




Something better than nothing ~


Mon regard croisa celui de Makumo alors qu’il prononçait mon nom. Il le prononçait doucement, presque timidement. Mais sa réplique suivante fut bien plus affirmée, presque ronchon tient. Mais il me décrocha presque instantanément un sourire, je dois dire, creusant une fossette sur le bord de mes lèvres.

« La prochaine fois qu'une personne te met mal à l'aise, parle lui au lieu de l'empoisonner. C'est ce que les gens normaux font. »

Les mots du jeune homme, son sourire, je ne pus m’empêcher de me sentir rassuré. Il n’avait pas tort, j’avais agis de la manière la plus étrange qui soit. M’enfin, cette carapace m’avait quelque peu détaché des relations lambda avec autrui. Alors qu’il m’enserrait de ses bras, je le fixais, le détaillant… Et je repensais alors à ses mots.

~ Je lui ai quand même volé son premier baiser… Qui plus est, avec un homme… Et cette première fois était loin d’être plaisante. ~

Les premières fois sont rarement les meilleures. Mais ce sont toujours celles dont on se souvient. Je ne pouvais décemment pas laisser ça dans l’état. Et puis… Une fois une connerie faite… Foutu pour foutu, autant y aller jusqu’au bout et réparer ce qu’on peut sur la durée.

« Tu vas sûrement me dire que je devrai plutôt parler, ou tenter d’agir comme les gens normaux mais… Je me sens coupable… Alors… Pardon d’avance, Makumo… »

Glissant doucement mes mains pour les remonter jusqu’à son visage, je les passais le long de son cou jusqu’à venir les apposer contre ses joues, orientant délicatement son visage de sorte à lui faire face, plongeant mon regard dans le sien. Je me voulais rassurant, et d’une certaine manière, sensuel. En douceur je vins déposer mes lèvres contre les siennes, l’embrassant délicatement. Ce baiser dura une seconde, peut-être deux. Je le rompis rapidement, sans pour autant me dégager de Makumo. Si nos lèvres n’étaient plus mêlées, elles se touchaient toujours.

Rivant de plus belle mes yeux dans les siens, je dirigeais ma main droite vers sa chevelure, parcourant du bout des doigts ses mèches châtain avant de l’attirer de plus belle contre moi, l’embrassant cette fois avec passion. Dévorant ses délicates lèvres, je lui volais ce baiser non sans une certaine férocité. Et pourtant, je le prolongeais avec tendresse, presque amoureusement. Je redoublais de baisers, m’emparant de ses lèvres et jouant sans répit avec ces dernières. Contrairement au premier, cet échange se voulait plus intense et suave. Seuls de brefs soupirs de plaisir et d’aise s’échappaient de mes lèvres alors que je jouais avec envie avec celles de Makumo. Plus mes baisers étaient fougueux, plus je desserrai mon étreinte. Je maintenais le jeune homme, mais lui laissais l’occasion de s’en extraire s’il le souhaitait, et ce à tout moment…



To be continued ...





avatar
Masuta Gekitsuu

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: So here we are. [featuring Makumo ~]

Message par Makumo le Sam 29 Avr 2017, 10:25



Makumo




« Tu vas sûrement me dire que je devrai plutôt parler, ou tenter d’agir comme les gens normaux mais… Je me sens coupable… Alors… Pardon d’avance, Makumo… »


Je relevais la tête intrigué. Pour quoi s'excusait-il ? Qu'allait-il faire encore ? Je me noyais dans son regard topaze tendis que sa main parcourait mon cou à la recherche de ma joue. Je le sentis déplacer ma tête pour quelle soit bien en face de la sienne. Il allait tout de même pas encore m'... Ses lèvres se posèrent sur les miennes interrompant toutes pensées. Ce fut un baiser fugace, rapide, mais je sentais qu'il était sincère contrairement au premier. Lorsqu'il cessa je hurlais intérieurement : encore ! j'en veux plus !

Comme en réponse à ma prière silencieuse, Yuu fit glisser sa main dans mes cheveux, jouant avec eux comme si il soupesait le pour et le contre d'une quelconque décision. Puis il m'attira de nouveau à lui et ce qui suivi fut une tornade de sensations. Il s'empara de mes lèvres avec fougue et passion. Rien à voir avec le premier baiser. Une foule de sensations nouvelles vinrent se bousculer aux portes de mon cerveau. Il recommençait encore et encore revenant sans cesse à la charge. J'étais balloté par les vagues du désir, chaque assaut portait en lui une certaine ardeur mais aussi une certaine sensualité. Je me laissais faire laissant les vagues traverser mon être. Je m'abandonnais à ce moment, à ma vraie première fois.
I : "On partage ?"

Je repris les commandes et découvris pourquoi E était si chamboulé. C'était monstrueusement agréable en effet. Yuu semblait se déchainer tout en gardant une certaine douceur. Je souris tout en lui rendant son baiser. Il avait acculer la bête de ses assauts et bien elle n'allait pas se laisser faire ! Je rentrais dans la danse lui rendant son baiser par à coup. De plus en plus fort, de plus en plus long je m'avançais de plus en plus sur son territoire. Je plaquais ma main sur le mur à côté de sa tête et collait mon corps au sien. Il m'avait laisser la possibilité de quitter son étreinte mais maintenant c'était moi qui l’étreignais. Je tenais son visage par le menton dévorant ses lèvres avec avidité et une certaine agressivité. Je m'étais relever sur mes genoux de sorte à être un peu plus haut que lui.

Quand je l'eus poussé dans ses retranchements j'arrêtais le baiser et portais mes lèvres jusqu'à son oreille. Je lui chuchotais d'un voix suave :

"Alors la glace cachait un tel brasier, je suis impressionné."

Je me reculais pour avoir une meilleur vue de son visage. Cette relation tordu commençait à m'inquiéter. Avec ses explications j'avais pensé que toute cette histoire étais juste un jeu pour lui. Mais après un tel baiser je pouvais sentir qu'il y avait quelque chose en plus. Je lui jetai un regard sérieux.

"Dis moi Yuu ... Comment cela va se terminer ? Non, plutôt... Comment veux-tu que ça se termine ?"


Makumo possède deux personnalités : l'une intelligente et froide (I) et l'autre expressive et naïve (E). Une seule contrôle le corps à la fois, je note les pensées de l'autre en NOIR que vous ne pouvez pas entendre et les dialogues en #6699FF.

J'ai qu'un ami dans la vie : le sol. Compteur de chute de Makumo : 8

Merci Daaf <3 :
avatar
Makumo

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum