Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Tori Clark le Lun 17 Avr 2017, 05:22

Rappel du premier message :

Ça faisait quelques jours que... enfin, quelques jours, plutôt quelques semaines, soit une ou deux, peut-être même trois semaines que les choses allaient rapidement, mais qu'étonnamment j'avais l'impression que la planète Terre tournait incroyablement lentement. J'attribue cette impression à la soirée où je me suis divinement plantée dans la serre en parlant à Marco. Quel bel endroit pour se planter, d'ailleurs ! J'ai terminé cette soirée au pied de mon arbre favori, puis lorsque je suis enfin rentrée pour me mettre au sec, il était minuit passé et j'étais trempée jusqu'aux os. Étonnamment je n'ai pas vraiment été malade, ce qui est presque ironique étant donné que par le passé j'ai failli mourir d'hypothermie après être tombée dans une rivière gelée, mais je ne vais pas me plaindre non plus d'avoir seulement traîné un petit rhume pendant 3 ou 4 jours. Toujours est-il que depuis cette soirée, j'ai l'impression de me trouver dans un film en stop motion, mais dont le temps entre les images serait trop espacé. C'est comme si quelque chose s'en était allé, sans que je ne puisse vraiment savoir quoi. Pourtant rien n'a changé... Mais si c'était vraiment le cas, je n'aurais pas cette impression de changement.

J'ai passé du temps seule. Utiliser mon pouvoir, lire, dormir, dessiner, écrire, voilà qui résume mes activités lors de mes temps libres et bibliothèque, serre, jardins, chambre, voilà qui résume les lieux où je me suis réfugiée la plupart du temps. C'est comme d'habitude en fait, sauf que ces moments je les ai passé pour la plupart dans la solitude. Je ne suis même pas certaine d'avoir adressé la parole à Ariadne au cours des trois derniers jours. Aujourd'hui, par exemple, j'avais envie d'être entourée de plantes, mais les jardins ou encore la serre n'ont pas comblé mon envie, alors je vais plutôt aller en forêt. Une marche ça me fera du bien.

Vers 13h, avant d'aller dîner, je troque mes Converses pour mes Docs Martens, chaussures les plus adéquates que j'ai en ma possession pour marcher en forêt, puis je prends mon sac à dos dans lequel il y a essentiellement mon téléphone, une bouteille d'eau, un rouleau d'essuies-tout et ma veste noire. Je pars avec mon sac, car je n'ai pas l'intention de revenir ici après avoir mangé. Je marcherai directement jusqu'à la forêt.

Une heure plus tard, je me trouve à l'orée de la forêt et m'y engage en suivant un semblant de chemin semi existant. Au bout de quelques minutes de marche, j'aperçois une souche d'arbre plus loin. Je m'écarte du sentier peut-être imaginaire pour aller la rejoindre et je m'y assois en tailleur. J'observe le tronc, tente de compter le nombre d'année que l'arbre pouvait avoir lorsqu'il a été abattu, puis j'entends du bruit au loin et relève la tête. Quelque chose bouge de l'autre côté d'un bosquet de fougères.



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Invité le Ven 21 Avr 2017, 21:52

Plus ça allait, plus Marco avait l'impression d'être dans le début d'un de ces films d'horreur clichés. Sous une pluie torentielle, seuls, sans réseaux et le téléphone qui manque de batteries... Il ne restait plus qu'ils tombent sur une cabine dans les bois. D'ailleurs, ça faisait un bail qu'il n'avait pas vu ce film... Okay, c'était pas le moment!

Alors qu'il voulait rattraper le coup pour tout à l'heure en offrant son manteau, Tori le refusa, disant qu'elle avait déjà emmené le sien. L'expression de Marco se décomposait, mais il détourna le regard, faisant mine de regarder la pluie, tout en changeant sa veste mouillée pour la plus sèche.

- Tu ferais mieux de la garder pour toi. Ne t'en fais pas, j'ai ma propre veste et elle est restée complètement au sec... En plus, je suis habituée aux températures froides. Et pour répondre à ta question, je ne déteste pas cette boisson... du moment que les canettes n'atterrissent pas dans la nature.

- Haha... Je vois..., répondit Marco d'un ton pas très assuré.

Après un court silence, Tori reprit la parole.

- Umh, je ne sais pas combien de temps ça va durer cette météo pourrie, mais pour faire passer le temps on a qu'à parler. Par exemple, je sais pas... Si t'avais à choisir de vivre dans un seul pays et d'y rester jusqu'à la fin de tes jours, dans quel pays choisirais-tu de t'installer ?

Pour simple réponse Marco haussa les épaules.

- J'en sais trop rien... Je suppose que dans mon cas, ce n'est pas par choix, mais je sais que ça risque d'être à Tsuki que je vais vivre et mourir.

Aïe, il ne devrait peut-être pas parler de mourir comme ça, surtout considérant le nombre de fois où ça a failli être vrai, mais Marco ne voyait pas quoi dire d'autre à ce sujet. Il ne voulait plus revenir à Boston et considérant qu'il avait quitté le Japon à ses six ans, il ne savait pas ce qu'il irait y faire. Même s'il contrôlait son pouvoir, il restait qu'il ne se sentait pas en sécurité hors Tsuki... Ni en Tsuki, ironiquement, avec toutes les attaques. À force par contre, il avait tout même son sens d'appartenance développée dans ce château.

- Et toi?

Si elle posait la question, c'était qu'elle pouvait y répondre elle-même.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Tori Clark le Lun 24 Avr 2017, 06:18

Je continue de faire semblant d'observer quelque chose jusqu'à ce que j'obtienne une réponse à ma question hasardeuse :

- J'en sais trop rien... Je suppose que dans mon cas, ce n'est pas par choix, mais je sais que ça risque d'être à Tsuki que je vais vivre et mourir.

Je me tourne vers lui avec les yeux ronds pendant un instant. Cette décharge de pessimisme, c'est comme si la foudre s'était abattue sur l'abri. D'ailleurs en parlant de foudre, un flash lumineux survient et est suivi quelques secondes plus tard par un coup de tonnerre. Je veux bien croire qu'il n'ait plus de famille, mais ce n'est pas une raison pour rester toute sa vie à l'académie... Bon, à moins qu'il ne veuille vraiment y devenir professeur ou surveillant, mais si c'était le cas il l'aurait probablement énoncé clairement au lieu de donner un ton aussi pessimiste à sa phrase. Pourquoi se limiter à un lieu aussi petit alors qu'il y a le monde entier ? Les contacts ou c'est autre chose peut-être ? Ça me donne envie d'en savoir plus.

- Et toi?

Je reste pensive un instant avant de réaliser qu'il m'a retourné la question. Je vais en profiter pour lui expliquer quelque chose. Je me lance donc dans une semi-réflexion à voix haute comme il m'arrive de le faire :

- J'aimerais bien vivre à Montréal, ma ville natale ou peut-être... Bon, j'avoue que c'est une question piège, parce que tout dépendant de la taille du pays il peut y avoir plusieurs possibilités, comme par exemple le Canada justement c'est immense, donc je ne sais pas... Que ce soit parmi la francophonie de la province de Québec, plus à l'est comme en Nouvelle-Écosse ou au Nouveau-Brunswick là d'où viennent mes ancêtres maternels ou encore complètement à l'ouest à Vancouver en Colombie-Britannique... Ça pourrait même être dans le nord, à Whitehorse au Yukon. Il y a de merveilleuses aurores boréales là-bas, mais peu importe l'endroit je serai heureuse, parce qu'il y a tellement de choses à découvrir que ce serait dommage de rester enfermé dans une seule ville.

Je me suis complètement laissée emportée et je rougis en prenant conscience de cet agissement.

- Désolée, je dis plein de noms lieux, mais je suppose que ça ne te dis rien... Tu vois, je ne suis jamais allée dans l'ouest et pourtant c'est quelque chose que j'ai envie de faire un jour. Il ne faut pas avoir peur de foncer vers l'inconnu, car ça peut apporter de très bonne expériences et les découvertes qu'on peut faire en valent la peine.



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Invité le Lun 24 Avr 2017, 06:31

Comme pour ponctuer son pessimisme et rendre l'ambiance plus sinistre le tonnerre grondait encore plus fort, se rapprochant à chaque fois. Marco commençait même à craindre de voir la foudre s'abbattre non loin d'eux. C'était d'autant plus terrifiant qu'il avait déjà vu un pouvoir de foudre à l'oeuvre en la personne de Ren'. Il secoua la tête comme pour chasser cette pensée et ne pas leur attirer ce malheur.

Tori entra alors dans un semi-monologue.

- J'aimerais bien vivre à Montréal, ma ville natale ou peut-être... Bon, j'avoue que c'est une question piège, parce que tout dépendant de la taille du pays il peut y avoir plusieurs possibilités, comme par exemple le Canada justement c'est immense, donc je ne sais pas... Que ce soit parmi la francophonie de la province de Québec, plus à l'est comme en Nouvelle-Écosse ou au Nouveau-Brunswick là d'où viennent mes ancêtres maternels ou encore complètement à l'ouest à Vancouver en Colombie-Britannique... Ça pourrait même être dans le nord, à Whitehorse au Yukon. Il y a de merveilleuses aurores boréales là-bas, mais peu importe l'endroit je serai heureuse, parce qu'il y a tellement de choses à découvrir que ce serait dommage de rester enfermé dans une seule ville.

À force de l'entendre nommé différents pays... À moins que tout cela fasse encore partie du Canada, Marco réalisait à quel point il était ignorant du monde extérieur. Il pouvait comprendre les raisons des personnes comme Lizbeth et Yumiko, mais lui, il s'était enfermé lui-même par peur. Il s'était coupé du monde réel pour se réfugier dans un virtuel. Et si au lieu de se cacher il avait cherché à aider sa mère?

- Désolée, je dis plein de noms lieux, mais je suppose que ça ne te dis rien... Tu vois, je ne suis jamais allée dans l'ouest et pourtant c'est quelque chose que j'ai envie de faire un jour. Il ne faut pas avoir peur de foncer vers l'inconnu, car ça peut apporter de très bonne expériences et les découvertes qu'on peut faire en valent la peine.

Marco baissa la tête, rougissant honteusement.

- Oh ça va... Je suppose que... Ça doit être bien de voir le monde. Je voulais le montrer à Lizbeth... C'est ironique considérant que je ne connais rien non plus.

Il écarquilla les yeux, réalisant sa bourde.

- Enfin bon! ...Heureusement que tu n'a pas peur des éclairs, hein Tori?

Il regarda la pluie, comme excuse pour ne pas regarder son amie.

- Tu crois qu'on va devoir passer la nuit ici?

Il souhaitait que non... Ça faisait à peine quelques minutes qu'ils étaient là et il avait l'impression que cela avait duré des heures.

L'eau de la pluie se faisant plus abondante commença soudainement à couler vers eux.

- Merde!

Marco s'empressa de prendre son sac à dos et le mettre sur ses genous. Ils pouvaient oublier l'endroit sec...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Tori Clark le Mar 25 Avr 2017, 02:28

Pas sûre qu'il ait compris le message que je voulais véhiculer...

- Oh ça va... Je suppose que... Ça doit être bien de voir le monde. Je voulais le montrer à Lizbeth... C'est ironique considérant que je ne connais rien non plus.

Je ne connais pas la personne dont il parle, mais je suppose que c'est l'une de ses amies ou quelque chose du genre, du moins jusqu'à ce que son visage trahisse son embarra et qu'il ne change rapidement de sujet... de manière peu discrète d'ailleurs et pour je ne sais quelle raison.

- Enfin bon! ...Heureusement que tu n'a pas peur des éclairs, hein Tori?

Quel rapport y a-t-il entre le monde et les éclairs ? On dirait le début d'une bonne vieille blague qui ne fait rire personne. " Quelle est la ressemblance entre le monde et les éclairs ? On a mal quand on entre en contact avec les deux, hahaha ! " Je n'insiste pas pour revenir au sujet précédent, mais je réponds tout de même sans grande conviction, presque en marmonnant :

- Euh ouais... heureusement, parce que sinon... ben j'aurais peut-être aussi peur des flashs de caméras ou des lumières qui flashent en général... Style photophobie...

Un peu plus et j'ajoute un " Cool story, bro. " J'ai soudainement l'irrépressible envie de me cogner à répétition la tête contre n'importe quelle roche, voire même contre le sol rien que pour oublier que mes conversations sont pathétiques la moitié du temps. Et en parlant de temps, voilà une question de plus à laquelle je ne peux répondre qu'un truc dénudé de sens ou d'intérêt :

- Tu crois qu'on va devoir passer la nuit ici?

Je soupire, parce que franchement il n'y a pas 36 000 réponses possibles à cette question.

- Je n'en sais rien, je ne contrôle pas la météo.

J'attends un moment durant lequel je regarde la pluie tomber, puis je poursuis :

- Par contre, parti comme c'est là, oui, je dirais qu'on risque de rester ici pour la nuit... À moins bien-sûr que tu n'aies une passion cachée qui consiste à chercher son chemin en forêt en pleine nuit et en pleine tempête.

Je pourrais presque rire de cette repartie, si toutefois Marco n'avait pas attiré mon attention en jurant et que je n'avais pas remarqué l'eau qui commençait tranquillement à coulisser vers nous. Je l'imite en prenant mon sac à dos et en le remettant sur mes épaules.

- Ah génial, on va pouvoir faire le concours de celui de nous deux qui tient le plus longtemps sur ses jambes ! Comme on dit, que le sort vous soit favorable !

Pour que la référence soit encore plus claire, je fais le chiffre 3 avec mon index, mon majeur et mon annulaire collés ensembles que je porte à ma bouche, puis que je lève en l'air en sifflant 4 notes.



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017, 02:42

Sans le vouloir, Marco avait une nouvelle fois tuer toutes tentatives possibles de conversation. Pourquoi ça arrivait avec Tori? Dire qu'il lui faisait confiance, il lui confierait sa vie, ça, il l'avait dit à Appia. Mais à part l'art, leur maison, les circonstances difficiles, ils n'avaient pas de vrai points communs... Si? Pourquoi était-elle tombée amoureuse de lui alors qu'ils collectionnaient les moments de malaise? Peut-être était-ils incompatibles... Pourquoi Marco pensait à tout ça à un moment pareil?!

- Ah génial, on va pouvoir faire le concours de celui de nous deux qui tient le plus longtemps sur ses jambes ! Comme on dit, que le sort vous soit favorable !

Tori avait conclu ceci avec une référence que Marco aurait sans doute apprécié s'il n'était pas en train de craindre de tomber malade, d'affronter la nature et de euh... PERDRE SA CAMÉRA!

- Écoute, Tori, moi je suis pas d'humeur à me marrer! Je sais pas comment tu fais pour être d'aussi bonne humeur!

Oh non, mais qu'est-ce qu'il lui prenait?!

- Tu réalises pas qu'on est perdu? Qu'on risque d'être malade ou pire? La puce qu'ils nous ont mis, c'est peut-être même pas une vraie, juste une connerie pour faire peur aux élèves qui fuguent!

Il devait arrêter ça... Pourquoi il perdait patience avec Tori??? Elle méritait pas ça! Pourtant il continuait de se défouler sur elle.

- Notre abri sera nul dans quelques minutes, et dehors la pluie est battante, j'ai quelque chose à laquel je tiens et que je ne veux pas perdre! Pas à cause d'une putain de tempête!

Il s'arrêta, sentant une vague de culpabilité. Il baissa la tête honteusement... Ce n'était pas la première fois qu'il perdait les pédales avec quelqu'un, mais là, il n'aurait jamais pensé qu'il aurait fait du mal à Tori!

- Écoutes... J'ai besoin de décompresser, je vais voir si je trouve pas un point de repère, okay? Attends moi ici!

Il la laissa seule sous le rocher, abritant son sac contre lui comme si sa veste allait protéger l'appareil photo à l'intérieur. Pourquoi ne s'était-il pas excusé!? Il ne méritait ni l'affection de Lizbeth... Ni celle que Tori lui portait. Il avait tout gâché!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Tori Clark le Mar 25 Avr 2017, 03:48

- Écoute, Tori, moi je suis pas d'humeur à me marrer! Je sais pas comment tu fais pour être d'aussi bonne humeur!

Ben voyons, qu'est-ce qui lui prend ? Je suis surpris par ce changement d'attitude. Peut-être que j'y suis allée un peu fort avec le sarcasme...

- Tu réalises pas qu'on est perdu? Qu'on risque d'être malade ou pire? La puce qu'ils nous ont mis, c'est peut-être même pas une vraie, juste une connerie pour faire peur aux élèves qui fuguent!

J'essaie de répondre en haussant un peu le ton et en fronçant les sourcils :

- Mais de toute façon, je crois pas que la puce soit utile dans-...

- Notre abri sera nul dans quelques minutes, et dehors la pluie est battante, j'ai quelque chose à laquel je tiens et que je ne veux pas perdre! Pas à cause d'une putain de tempête!

Il ne m'a pas laissé finir. J'hausse encore la voix :

- Heille, est-ce que je peux au moins répondre, oui ou merde ?!

En fait, pouvoir répondre n'a aucune importance. Je veux juste qu'il arrête ce qu'il a commencé, parce que ce n'est pas vrai que je vais laisser quelqu'un me crier dessus sans rien faire.

- Écoutes... J'ai besoin de décompresser, je vais voir si je trouve pas un point de repère, okay? Attends moi ici!

- Que j'attende ? T'es sérieux ? Tu me demande de...

Il sort, il n'écoute pas. Je reste quelques instants stupéfaite, puis je serre les poings et sors moi aussi de l'abri sans réfléchir. Je ne sens même pas la pluie qui tombe,

- Tu sais, si ta fichue caméra est si précieuse que ça, déjà tu devrais peut-être avoir un étui pour la ranger. Je dis ça, je dis rien hein, mais aussi t'aurais pu me demander de la mettre à l'abri dans mon sac. Ça m'aurait pas dérangé. Pourquoi tu crois que je disais tantôt que ma veste était au sec ? Peut-être parce que mon sac était imperméable, duh ! Et puis quoi à part ça ? Tu penses que je réalise pas qu'on est dans la merde ? Tu crois que je suis naïve au point de pas m'en rendre compte et que je suis délibérément positive ? Moi aussi je voudrais qu'on soit ailleurs en ce moment, mais tous les deux on est coincés ici et on ne peut pas se téléporter magiquement dans notre chambre. Si tu supportes pas l'idée de passer une nuit dans la forêt ou encore de rester plusieurs heures dans un abris improvisé pour fuir la fucking pluie, ben tire-toi de ton côté et débrouille-toi. C'est toi qui vois, soit tu fais des efforts pour te contrôler et garder ton calme, soit tu continue et nos chemins se séparent. Moi je m'en fous, je peux très bien survivre seule plus d'une journée même sans nourriture. J'ai survécu alors que j'aurais dû mourir en tombant dans une sacrament de rivière glaciale en plein hiver, c'est pas une tempête de marde qui va me tuer !

Je reprends mon souffle ou du moins j'essaie en fixant Marco. C'est étrange de l'admettre, mais ça fait un certain bien de se vider le cœur comme ça, cependant je ne me sens pas plus calme.



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017, 04:20

Alors que le jeune homme lui tournait le dos, il entendit Tori le suivre. Ah non! Elle allait pas se remettre à jouer les stalkeuses improvisées.

- Tori je t'ai dit de...

Mais elle ne l'écoutait pas, prenant la parole à la place.

- Tu sais, si ta fichue caméra est si précieuse que ça, déjà tu devrais peut-être avoir un étui pour la ranger. Je dis ça, je dis rien hein, mais aussi t'aurais pu me demander de la mettre à l'abri dans mon sac. Ça m'aurait pas dérangé. Pourquoi tu crois que je disais tantôt que ma veste était au sec ? Peut-être parce que mon sac était imperméable, duh ! Et puis quoi à part ça ? Tu penses que je réalise pas qu'on est dans la merde ? Tu crois que je suis naïve au point de pas m'en rendre compte et que je suis délibérément positive ? Moi aussi je voudrais qu'on soit ailleurs en ce moment, mais tous les deux on est coincés ici et on ne peut pas se téléporter magiquement dans notre chambre. Si tu supportes pas l'idée de passer une nuit dans la forêt ou encore de rester plusieurs heures dans un abris improvisé pour fuir la fucking pluie, ben tire-toi de ton côté et débrouille-toi. C'est toi qui vois, soit tu fais des efforts pour te contrôler et garder ton calme, soit tu continue et nos chemins se séparent. Moi je m'en fous, je peux très bien survivre seule plus d'une journée même sans nourriture. J'ai survécu alors que j'aurais dû mourir en tombant dans une sacrament de rivière glaciale en plein hiver, c'est pas une tempête de marde qui va me tuer !

Marco resta un moment sous le choc, après que Tori ait vociféré des paroles aussi dures que les siennes. Ça y est... Elle le détestait maintenant. Il devait s'excuser!!! Mais probablement qu'elle n'accepterait aucun ''désolé'' de sa part. C'était trop tard, il avait tout ruiné, pas vrai!?

- Si tu crois te débrouiller alors, okay, je vais chercher de l'aide, moi-même!

Crétin! Connard! Imbécile! Marco se traitait de tous les noms possibles alors qu'il s'éloignait de celle qui était son amie... La pluie faisait toujours rage dehors et avec ses lunettes perlées de gouttes, il voyait que dalle. Déjà il décida de se diriger vers là où il y avait des arbres. Peut-être l'abriteraient-ils un minimum lors de sa marche qui promettait d'être longue.

- Pourquoi je fini toujours par blesser les gens que j'aime..., marmonna-t-il.

Il sentait une boule lui monter dans la gorge et ses yeux se remplirent d'eau. Il n'était vraiment bon qu'à s'appitoyer sur son sort. Où était sa force? Il croyait en avoir acquis, mais elle avait foutu le camp aussi vite qu'elle était arrivée à la mort de sa mère.

Marco tenta de garder son attention sur son chemin, toujours allant droit devant malgré la pluie et le vent. Le tonnerre continuait de gronder, mais un autre bruit vint transpercer les bois. Un cri.

- Tori!?

Le jeune homme se dépêcha de retourner sur ses pas, accélérant la cadence, le coeur battant à tout rompre.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Tori Clark le Mar 25 Avr 2017, 05:01

- Si tu crois te débrouiller alors, okay, je vais chercher de l'aide, moi-même!

J'aurais cru qu'il choisirait l'option la plus facile, mais il semblerait que se calmer soit trop difficile pour lui, alors je ne laisse rien paraître de l'étonnement qui s'empare de moi et je dis d'un ton sec :

- Très bien, fais donc !

Suite à quoi, je me tourne et pars de mon côté. Pas une seule fois je ne me retourne tout au long de ma progression à terrain découvert. J'atteins les premiers arbres et je ne me retourne toujours pas, je m'enfonce de quelques dizaines de mètres dans la forêt et je m'arrête en prenant conscience de l'absurdité de la situation. Je viens d'avoir une engueulade et pire encore, je viens de laisser un très très bon ami partir seul de son côté, parce que je me suis laissée emporter. Je l'ai abandonné à son sort par un temps pareil. Argh, saloperie d'impulsivité !!! Je reviens sur mes pas avant qu'il ne soit trop tard pour retrouver Marco. En plus je ne sais même pas quelle direction il a pris.

Une énorme bourrasque de vent vient ébranler la forêt et j'entends un craquement sinistre qui me donne froid dans le dos exactement au-dessus de moi. Au moment où je lève les yeux, je vois une grosse branche se détacher d'un arbre. J'ai tout juste le temps de pousser un cri d'effroi et de me protéger la tête avec mes bras. Quelques secondes plus tard, je me retrouve au sol, les yeux durement fermés et les bras encore au-dessus de ma tête si jamais d'autres branches tombent. Je tente de me replier sur moi-même pour occuper le moins d'espace possible, mais je crois que mon pied droit est pris au piège probablement sous la branche. Quelle conne ! J'ai vraiment cru que je pouvais m'en sortir seule...



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Invité le Mar 25 Avr 2017, 05:20

Marco ne joggait plus, il courait. Il avait sûrement l'air pitoyable et il s'en foutait éperdument! Comment avait-il put être aussi imbécile! Tenant toujours son sac contre lui, il se dirigeait dans ce qu'il croyait être la direction du cri... Oh, pourvu qu'il ne soit pas trompé! Et s'il arrivait trop tard? Non... Non, il n'allait pas perdre Tori. Pas question!

- Tori... Tori... TORI!!!!!!

Il l'appella à plusieurs reprises, espérant qu'elle lui réponde... Il crut repérer quelque chose d'inhabituel dans le décor. Un arbre était presque déraciné, sans doute à cause du vent. Sous une branche, il la vit...

- TORI! Oh mon Dieu, Tori, j'arrive!

Il fut soulagé d'une chose, son amie était consciente. Elle avait évité le pire! Cependant, elle était toujours en situation précaire. Elle n'était pour l'instant que prise au piège par une branche, mais l'arbre lui-même allait suivre s'il ne faisait rien! Elle ne survivrait pas à un tel impact!

- Je vais te sortir de là!

Il commença par tenter de soulever la branche à une main... Inutile, trop lourd et le bois mouillé semblait glisser dans sa paume.

- Raaah!

Il posa son sac orangé sur le sol. La priorité était de sortir Tori de son pétrin. Il ramasserait son sac après! S'armant de ses deux mains, il eut une bonne prise sur la branche, la soulevant assez pour que son amie puisse dégager son pied.

- C'est bon, tu peux te relever? Dépêche toi, l'arbre va...

Il y eu un nouveau coup de tonnerre, une rafale de vent... Un choix à faire. Tori s'était à peine relevée que Marco dut la pousser. Il y eu un bruit sourd, un crac. Marco regarda Tori, puis l'arbre déraciné, puis Tori à nouveau. Son sac était sous le lourd objet. Le crac venait sans doute de l'appareil, réduit en miettes. Marco ne voyait pas l'appareil cependant. Il imaginait la tête écrasée de Tori, son sang et autre matière se répandant sur le sol. Un cou pulvérisé, une vie détruite. Ce qui aurait pu arriver...

Il étreignit subitement Tori, une main dans le dos de son amie, l'autre dans la chevelure blonde trempée. Il tremblait, il sanglotait.

- Tori... Tori, je te demandes pardon! Pardon!

Il ne voulait pas la perdre...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Tori Clark le Mer 26 Avr 2017, 04:01

Je crois entendre une voix. J'ai dû me prendre un coup à la tête sans le sentir et maintenant j'hallucine. Pourtant, la voix se fait plus forte. Au bout d'un instant, je la reconnais et Je n'ai probablement jamais été aussi heureuse de l'entendre. J'ouvre les yeux et me redresse autant que possible en cherchant Marco du regard, sans toutefois comprendre comment il a pu me trouver. Peut-être qu'il me suivait. Mouais, il aurait fallut qu'il soit extrêmement discret, alors c'est probablement pas ça, mais bon peu importe, il est là !

- Marco, je suis coincée !

- Je vais te sortir de là!

Il va vers la branche et essaie de la faire bouger, mais inutile de dire qu'avec une seule main le bois ne bouge pas d'un iota. En revanche, lorsqu'il se décide à libérer sa seconde main en laissant son sac de côté, les choses bougent et je ne me fais pas prier pour me dégager.

- C'est bon, tu peux te relever?

J'ai mal à la cheville, mais j'hoche la tête et essaie tout de même de me remettre sur pieds, écoutant à peine la fin de la phrase de Marco... car il ne la finit pas en fait. Je me fais pousser et dans prendre la peine de comprendre, je couvre à nouveau ma tête en entendant un fracas. Je laisse passer un moment puis me retourne pour découvrir invraisemblablement qu'un arbre est tombé là où je me tenais juste auparavant. Sous le choc, je ne réagis pas et me contente de fixer le gros tronc gisant par terre. Je reste figée dans cette torpeur même lorsque Marco me sert dans ses bras. Je n'arrive pas à croire ce qu'il vient de se passer.

- Tori... Tori, je te demandes pardon! Pardon!

Enfin, je sors de cet état statique et laisse difficilement échapper :

- Non, c'est moi qui m'excuse...

Je le serre à mon tour dans mes bras, réalisant à peine ce que je dis :

- Tu viens de me sauver la vie... Si tu n'étais pas arrivé, je... j'aurais...  

Je secoue la tête, je n'ose même pas continuer.

- Excuse-moi. Plus jamais je n'exigerai que tu partes. Merci d'être là.

C'est plus fort que moi, je fonds en larmes.



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017, 04:18

Le temps semblait s'arrêter autour d'eux, comme s'ils ne réalisaient pas qu'ils n'étaient pas encore tirés d'affaire. Marco était en larmes une nouvelle fois, un mélange d'émotion lui prenant le coeur. Un mélange de peur, de soulagement et de tristesse et... Autre chose qu'il ne savait pas nommer. Son amie restait figée, mais il pouvait bien sentir son coeur battre la chamade et ça se comprenait. Le sien n'était pas prêt de se calmer non plus...

- Non, c'est moi qui m'excuse..., avait finalement dit Tori, sortie de sa stupeur.

Il sentit les bras de la jeune femme l'entourer aussi.

- Tu viens de me sauver la vie... Si tu n'étais pas arrivé, je... j'aurais...

Marco ne voulait pas qu'elle le dise. Il se mordit la lèvre inférieure, se retenant bien de la couper en disant qu'elle n'aurait jamais couru un tel danger s'il ne l'avait pas abandonnée. Comment avait-il put être aussi orgueilleux!?

- Excuse-moi. Plus jamais je n'exigerai que tu partes. Merci d'être là.

Il sentit son amie fondre en larme contre lui, le faisant resserrer légèrement son étreinte.

- Je ne partirai plus..., souffla-t-il.

Le vent se faisait de plus en plus froid et la pluie ne montrait pas qu'elle s'arrêterait de si-tôt.

- Grimpe sur mon dos... Je préfères ne pas te laisser marcher. On va trouver un autre endroit où se réfugier, okay?

Il était pressé de se mettre à nouveau au sec, du moins un minimum, et aussi... De laisser ce qu'il restait de son sac derrière lui. Avec un peu de chances, ils tomberaient sur une grotte, une vieille cabane abandonnée ou quelque chose typique d'un film... D'un autre côté, ils étaient deux jeunes avec des pouvoirs surnaturels, tout était possible!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Tori Clark le Mer 26 Avr 2017, 05:21

- Je ne partirai plus...

Cette seule phrase me réconforte un peu, mais je voudrais qu'il m'en fasse la promesse, cependant je n'ose rien ajouter.

- Grimpe sur mon dos... Je préfères ne pas te laisser marcher. On va trouver un autre endroit où se réfugier, okay?

Je peux probablement marcher, mais je ne veux pas le contredire et j'ai encore moins envie de partir dans une autre confrontation inutile, aussi petite soit-elle. En revanche et alors qu'il parle, je me rends soudainement compte qu'il n'a pas son sac à dos orange.

- Attends, ton sa...

Je m'arrête et essaie de me souvenir de l'endroit où il l'a laissé pour me venir en aide, puis je comprends. Je laisse échapper un " Oh... " de désolation et baisse les yeux. Considérant que c'était entre autre à cause de son appareil photo dans son sac qu'il s'est énervé plus tôt, je me sens coupable qu'il ait été sacrifié avec le reste du contenu du sac aussi. Peut-être que je pourrais au moins tenter de... Je ne sais pas si c'est faisable, mais ça peut valoir la peine d'essayer. Je relève le regard et demande :

- Tu ne voudrais pas au moins que je tente de le récupérer ? Peut-être qu'à deux on pourrait... Je ne sais pas, déplacer le tronc et reprendre ce qui est récupérable ? Peut-être pas la caméra, mais...

Je me mords la lèvre durant un instant, bien consciente de mon manque de délicatesse.

- Désolée, je suppose qu'elle avait une grande valeur pour toi... Encore plus grande que sa valeur monétaire, car tu n'y aurais pas tenu autant sinon.



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Invité le Mer 26 Avr 2017, 05:36

Tori s'exécuta alors que Marco pris délicatement ses jambes, faisant bien attention à ne pas toucher à quelque chose qu'il ne devrait pas. Il était loin d'être quelqu'un de fort, mais il se surprenait de sentir la jeune femme aussi légère. Il se surprenait à se demander si elle mangeait bien. Il rougit un peu, sans trop comprendre pourquoi. Qu'est-ce qu'il lui prenait? Il avait à peine fait deux pas que son amie fit une remarque.

- Attends, ton sa... Oh...

Marco ne répondit rien, préférant éviter le sujet. Cependant, son amie, dans une tentative de le réconforter reprit la parole.

- Tu ne voudrais pas au moins que je tente de le récupérer ? Peut-être qu'à deux on pourrait... Je ne sais pas, déplacer le tronc et reprendre ce qui est récupérable ? Peut-être pas la caméra, mais...

Elle s'arrêta, comme si elle se sentait mal d'avoir parlé. D'un certain côté, le jeune homme s'avouait touché de son intention. La douleur subsistait, mais au fond... Ce n'était vraiment pas le pire qui aurait pu arriver.

- Désolée, je suppose qu'elle avait une grande valeur pour toi... Encore plus grande que sa valeur monétaire, car tu n'y aurais pas tenu autant sinon.

- Tu n'a pas à t'excuser...

Cet incident n'était pas de sa faute. Marco préfèrait mettre les choses au clair avec elle.

- C'était l'appareil photo de ma mère...

Le mentionner laissait un goût amer dans sa bouche, mais il ne voulait pas s'arrêter là.

- Mais, ma mère est déjà morte. L'appareil photo est juste un objet... Le souvenir de ma mère est intact, lui. Je préfères te savoir en vie... Si je te perdais, je ne sais pas ce que je deviendrais.

Il avait laissé échappé cela en parlant avec son coeur, mais il ne réalisa qu'après coup ce que ce genre de déclaration pouvait dire. Était-il possible que... Non, pourtant, il avait déjà eu des sentiments pour quelqu'un d'autre et c'était complètement différent. Alors que se passait-il au juste? Il choisit de faire taire ses pensées, se concentrant sur la marche, partant dans la direction la plus boisée. Il était peu désireux de retourner au ''Ground Zero''. Au moins, les arbres leur fournissait un peu de protection quand ils ne s'amusaient pas à leur tomber dessus...

Après une période indéterminée, il repéra quelque chose qui ne ressemblait ni à un rocher ni à un arbre.

- Tori! Regarde!

Il accéléra le pas, croyant avoir enfin trouver la sortie de la forêt. Malheureusement, il constata qu'il était loin d'être sorti, mais au moins, il avait trouvé un meilleur abri que le rocher de tout à l'heure.

- J'y crois pas..., souffla-t-il.

Il ne voulait pas dire les mots '' cabine dans les bois'', mais c'était litéralement ce qui trouvait devant eux.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Tori Clark le Jeu 27 Avr 2017, 05:24

- C'était l'appareil photo de ma mère...

Il ne manquait plus que ça... Cette mention m'achève en plus de me rappeler la fois où Marco a appris le décès de sa mère. Mon cœur de serre.

- Mais, ma mère est déjà morte. L'appareil photo est juste un objet... Le souvenir de ma mère est intact, lui. Je préfères te savoir en vie... Si je te perdais, je ne sais pas ce que je deviendrais.

Je reste silencieuse, n'ayant rien à ajouter, en revanche je m'agrippe d'avantage comme pour dire " moi aussi je tiens à toi et pas qu'au sens propre ". Trop d'amis ont déjà disparus, je ne veux plus perdre qui que ce soit. Je m'essuies les yeux pour éviter de me remettre à pleurer. Pourquoi ? Peut-être à cause de la fatigue due à l'enchaînement des événements au cours des quelques dernières heures. Tout ça était vraiment chargé en émotion et à vrai dire, je n'en peux plus. Je lutte presque pour ne pas m'endormir pendant que Marco me porte et le mouvement plus ou moins régulier à chaque pas ne m'aide pas à garder les yeux ouverts.

Je sursaute lorsque je me fais interpeler. Gneh ? Est-ce que je dormais ?... Je n'ai aucune idée du temps qui s'est écoulé, mais il y a quelque chose devant. D'une voix à moitié endormie, je demande :

- C'est un refuge abandonné ?

Mais je n'attends toutefois pas de réponse avant de poursuivre :

- Si c'est le cas, c'est peut-être débarré... Euh... En fait, même si c'était pas abandonné, je verrais pas pourquoi ce serait barré. Un refuge c'est ouvert d'habitude... Je crois que t'as trouvé un abris.



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Invité le Jeu 27 Avr 2017, 05:56

Alors qu'il annonçait avoir trouvé un abri, Tori répondit avec un peu de retard... C'était-elle endormie malgré un temps pareil? Il espérait qu'elle n'était pas en train de tomber malade. Une chose était sûre, ils allaient devoir se débarrasser de certaines couches de vêtement pour les faire sécher.

- Si c'est le cas, c'est peut-être débarré... Euh... En fait, même si c'était pas abandonné, je verrais pas pourquoi ce serait barré. Un refuge c'est ouvert d'habitude... Je crois que t'as trouvé un abris.

Marco acquiesça, avançant vers l'abris de fortune. Ça ressemblait pas tant à un chalet qu'à un cabanon de bucheron. Il grimaça un peu en sentant le palier craquer lorsqu'il se dirigeait vers la porte, mais bon, rendu là il était reconnaissant d'avoir un toit.

Il dut déposer Tori pour ouvrir la porte, étrangement à regret...

À l'intérieur, c'était sombre, décrépit, mais sec. Il y avait tout ce qui pouvait confirmer que ça appartenait à un bucheron ou quelque chose du genre. Un lit, une table, des bouteilles de bières vide, un foyer et du bois... Ce serait pratique si Marco savait allumer un feu! Il se tourna vers son amie, l'invitant à entrer comme pour dire ''les dames d'abord''.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Tori Clark le Jeu 27 Avr 2017, 06:42

Lorsque Marco me dépose, une part de moi est joyeuse de retrouver la terre ferme, mais l'autre est triste car... C'était pas désagréable comme moment, même si je cognais des clous. Voyant que mon ami me laisse entrer d'abord, je m'incline légèrement en faisant un sourire fatigué.

- C'est bien aimable à vous, mon cher !

À l'intérieur, à part le look classique d'une petite cabane rudimentaire, il y a cette odeur caractéristique de bois et des bouteilles vides que je vais me retenir de rapporter en ville (si on sort un jour de ces bois) pour les faire consigner ou un truc du genre. Je ne sais pas si au Royaume-Uni les gens rapportent leurs bouteilles de bière au supermarché. Je dépose mon sac à côté d'une des pattes de la table présente dans l'unique pièce et me retourne vers Marco.

- Sympathique comme endroit...

Je jette un coup d'œil à une fenêtre pour regarder la pluie dehors. Si aucun de nous ne parle, il n'y a que la chute des gouttes d'eau qu'on peut entendre. Une fois à l'abris, ce son est détendant, comme j'ai souvenir de l'avoir dit plus tôt. Je finis par poursuivre après avoir détourné mon regard de la fenêtre pour le poser dans celui de Marco.

- Et maintenant, quelle est l'étape suivante ?



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Invité le Jeu 27 Avr 2017, 06:54

Marco rendit le sourire que son amie lui adressa alors qu'elle entra dans la cabine. Il ferma la porte derrière lui, grimaçant un peu en voyant que le peu de lumière provenait de l'unique fenêtre. Tori déposa son sac, se mettant aussi à l'aise qu'elle le put. De son côté, le jeune homme commença par retirer sa veste grise, devenue lourde à cause de la pluie. Il y avait un vieu porte manteau et franchement, il fut surpris de voir qu'il tenait toujours alors qu'il accrocha sa veste trempée.

Tori ne tarda pas à faire le tour du propriétaire...Il n'y avait franchement pas grand chose. S'il avait besoin d'aller aux toilettes, il y avait sûrement une latrine en bois dehors. Heureusement, ce n'était pas le cas. Il s'installa sur le sol, n'osant pas tenter sa chance sur l'une des chaises. La dernière chose qu'il voulait c'était une destruction de propriété et des échardes.

- Et maintenant, quelle est l'étape suivante ?

Oh un coup de peinture, un peu de rénovation et ils avaient leur petit nid d'am--- BORDEL! Marco baissa la tête, la secouant. C'était Tori... Merde...

- Euh... as-tu déjà fait du camping auparavant?

Marco n'était jamais allé camper, il évitait ce genre d'activité considérant son mode de vie... Mais il réalisait que c'était justement dans des situations comme ça qu'il aurait dut avoir ce genre d'expérience! Côté survie, il était nul. Pas de notions en premiers soins, pas de notions de survie. Il avait été stupide d'avance de s'être aventuré aussi loin dans la forêt! Il arrêta son auto-flagelation mentale pour reprendre la parole.

- Tu vois... Je sais pas faire de feu, admit-il avec gêne.

Parlant de gêne... Il regarda son amie, ne sachant pas trop comment lui dire la chose. Elle portait des vêtements trempée... Il fallait qu'elle les retire. Okay, non rien à faire, même dans sa tête ça paraissait louche! Pourtant, il était prêt à jurer devant tout les Dieux existants ou non que ses intentions étaient pures!

- Euh... Sinon... Tu n'as pas froid avec tes habits trempés?

Oh le con! Elle allait le voir venir à des kilomètres et le prendre pour un gros pervers.

- Enfin, je veux dire, ton t-shirt... il est mouillé.

No shit, Sherlock... Marco se tourna vers le foyer vide comme si un brasier allait démarrer tout seul. Il préfèrait surtout ne pas regarder Tori plus longtemps, le malaise grandissait.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Tori Clark le Ven 28 Avr 2017, 03:38

- Euh... as-tu déjà fait du camping auparavant? Tu vois... Je sais pas faire de feu.

Je ne sais pas s'il a posé la question pour aborder le sujet du feu, mais pour répondre à son interrogation j'hoche la tête en repensant au peu d'expérience que j'ai acquis en dormant dans une tente avec Laetitia et ses parents ou encore avec les miens. Je crois même qu'une fois durant un voyage au Nouveau-Brunswick qu'on faisait avec la famille de Venda, on avait campé. Je me suis retrouvée dans la même tente que cette dernière et ma sœur, parce que les adultes avaient eu l'idée géniale de mettre les enfants ensemble sans surveillance. Évidemment, trois filles de 10, 11 et 12 ans seules dans une tente ça ne peut pas faire de trouble... La bataille d'oreillers et de couvertures a pris fin lorsque l'oreiller d'Eden s'est déchiré et qu'il a répandu de la mousse absolument partout, d'ailleurs on en retrouverait probablement encore dans le fond de la tente aujourd'hui. Ensuite je lui ai passé mon oreiller et moi j'ai dormi sans... Ce n'était pas très confortable. On peut donc dire que j'ai déjà fait du camping, cependant ce n'est pas pour cette raison que je connais quelques techniques pour démarrer un feu.

- Oui, quelques fois, avec une amie ou ma famille et même avec le petit diable en personne: Venda, si tu la connais... Par ailleurs, on peut savoir faire un feu sans forcément avoir fait de camping et on peut aussi bien avoir campé plusieurs fois sans savoir faire de feu. La plupart des gens utilisent des allumettes ou un briquet.

- Euh... Sinon... Tu n'as pas froid avec tes habits trempés?

Je jette un coup d'œil à ma tenue, puis hausse les épaules en voulant dire que c'est tolérable, même si ce n'est pas agréable.

- Enfin, je veux dire, ton t-shirt... il est mouillé.

Il semble étrangement y tenir. Avec un air un peu incertain, je lui rétorque :

- Le tiens aussi est mouillé. Drôle de coïncidence, non ?

Je fais un sourire stupide avant de poursuivre :

- Si ça t'inquiète vraiment, je peux tenter de faire un feu pour aider à faire sécher tout ça. Je connais bien deux-trois trucs, mais je garanti pas que ça fonctionnera.

Je scrute à salle à la recherche d'idées. Déjà, le truc de la loupe ça fonctionnera pas, ensuite ça m'étonnerait qu'il y ait des silex ici, la friction du bois sec j'y crois pas trop... Il me reste la solution de la pile. C'est totalement hasardeux, mais on sait jamais. Je demande :

- Par hasard, tu n'aurais pas une pile sur toi et un trombone ? En fait, il faudrait surtout une pile.

Le truc, c'est que ça prend quelque chose qui conduit l'électricité pour frotter sur l'extrémité de la pile. Quelque chose qui conduit l'électricité, quelque chose qui conduit l'élec... Ohhhh bien-sûr ! Je souris malicieusement en regardant Marco. Arrête de le fixer comme ça, le pauvre, il va croire que tu veux le faire cuire ! Je sors une roulette de masking tape et en coupe un morceau en m'aidant avec mes dents, puis j'enroule le ruban dans le sens de sa largeur pour le faire ressembler à un fil. Finalement, je le plie pour qu'il fasse un U ou un C, tout dépend du sens dans lequel on le regarde et le tends à Marco en souriant.

- Tu crois que tu pourrais transformer ce morceau de tape ?



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Invité le Ven 28 Avr 2017, 03:56

Par rapport à la question sur le feu, Tori lui expliqua ce qui étaient sans doute des rudiments du camping. Des briquets et des allumettes, évidemment. Marco se retint de se plaquer la main sur le visage. Il se sentait un peu beaucoup idiot en ce moment pour changer. Par rapport à la question du t-shirt, Tori se regarda avant de ramener son regard vers lui.

- Le tiens aussi est mouillé. Drôle de coïncidence, non ?

- Euh... fit-il avec un certain malaise.

Tori blaguait visiblement, mais merde... Elle venait d'un pays froid à ce point? Il gelait pour elle juste à la regarder... Non pas parce qu'il voulait qu'elle enlève son t-shirt! Il n'était pas un pervers, il n'était pas un pervers, il n'était pas un pervers! Bon comme ça c'était clair.

- Si ça t'inquiète vraiment, je peux tenter de faire un feu pour aider à faire sécher tout ça. Je connais bien deux-trois trucs, mais je garanti pas que ça fonctionnera.

Déjà, elle, en connaissait des trucs. Elle était plus avancée que lui...

- Par hasard, tu n'aurais pas une pile sur toi et un trombone ? En fait, il faudrait surtout une pile.

Il fouilla dans sa poche... Il avait sa clé de chambre et effectivement, une vieille pile. Pour une fois, il pouvait être heureux de ne pas avoir vidé préalablement ses poches. Il la tendit à Tori attendant impatiemment de voir ce qu'elle avait comme idée.

Après avoir eu un certain moment de réflexion, son amie l'observait étrangement avant de sortir un ruban adhésif. Elle n'allait tout de même pas lui mettre sur la bouche?...

- Tu crois que tu pourrais transformer ce morceau de tape ?

- ...Oh! Oui bien sûr, répondit Marco approchant son index du morceau.

Cela faisait vraiment étrange de transformer à nouveau un objet, et cette fois par sa volonté. Il fallu quelques secondes, mais le ruban devint de l'or entre les mains de Tori.

- Et maintenant?, demanda-t-il en regardant la jeune femme.

Une minute... Ah oui, il se souvint. L'or conduisait l'électricité... Il avait bien failli se tuer lors de l'examen de pouvoirs de monsieur Loys. Il avait subit une certaine engueulade de l'un des organisateurs qu'il n'était pas prêt d'oublier.

- Tu es brillante...

Comparé à lui, mais ce serait un peu trop déprimant à admettre à voix haute. Dehors, le vent se levait, faisant trembler légèrement les murs, mais la cabane tenait le coup. Elle était plus solide qu'elle en avait l'air.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois deux jeunes à la recherche des mystérieuses cités d'or... ou plutôt perdus en forêt [PV Marco]

Message par Tori Clark le Ven 28 Avr 2017, 05:14

Je ne m'attendais pas à ce que Marco ait vraiment une pile sur lui, mais je suis ravie que ce soit le cas. Ça et le fait qu'il accepte de se servir de son pouvoir, car il aurait tout aussi bien pu refuser et on serait tous les deux morts d'hypothermie... true story, bro. Bon j'avoue, pente fatale. Il y avait peu de chances qu'il n'accepte pas. Une fois le tape changé en or, je gratifie mon ami d'un sourire reconnaissant.

- Super, merci beaucoup !

- Et maintenant?

Je dépose les deux objets que j'ai en main sur la table, le temps de mettre deux morceaux de bûche dans le poêle à bois. Swing la bacaisse dans l'fond d'la bouaite à bouas ! J'ajoute aussi du brin de scie qui se trouve par terre en guise d'amadou et reprends ensuite la pile et le tape doré. J'espère que les retailles seront suffisants pour permettre au feu de prendre...

- Maintenant, je vais frotter la tige contre les dents de la pile et la friction devrait finir par générer des étincelles.

- Tu es brillante...

Je profite de la tâche à faire pour me détourner avant de rougir. Je bafouille un peu :

- Ah eh bien... Je... Merci de le penser... Euh, bon, voyons voir ce que cette pile a dans le ventre.

J'approche mes mains au-dessus du bois et de l'amadou dans le poêle et après avoir pris une bonne inspiration, je frotte la pile le plus rapidement possible et faisant bien attention à ce que chaque extrémité du U touche à l'une des dents. Je retiens presque mon souffle en espérant que ça fonctionne.

Au bout de plus d'une minute, je crois voir quelque chose apparaître et disparaître dans la même seconde, alors j'essaie d'intensifier le frottement encore plus. Il suffit de quelques coup et voilà, des étincelles. Je retire mes mains en soupirant et me laisse tomber sur le derrière quelques instants lorsque le brin de scie commence à fumer. Ça fonctionne !



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum