Un monstre ? Non....enfin je crois [Pv: Antoine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un monstre ? Non....enfin je crois [Pv: Antoine]

Message par Cheshire le Sam 01 Avr 2017, 16:27

Je cherchais un endroit peu importe s'il est loin ou s'il est interdit il y a quelque chose que je brigue, un endroit calme ou personne ne me dérangera. Aucun endroit à l'académie ne me convient en faite partout il y a toujours des gens et je ne peux rien y faire. Si je ne peux pas trouver un lieu calme à l'académie alors autant que je cherche en ville. Deux endroits en particulier remplissent mes critères, la forêt et le cimetière. De là où je suis le cimetière et le plus proche. Je me dirige donc vers le cimetière, en chemin j'entends des gens dirent que personne ne va à cette endroit car il est hanté. Pour les humains sceptique ils n'existent pas mais pourtant je sais que tout ça existe mais on ne peut tout simplement pas les voir seul des gens particulier le peuvent. J'arrive devant la grille du cimetière, il fait particulièrement frais ici sûrement à cause du brouillard. Je m'assois en m'appuyant sur une pierre tombale sans écrit et en lisant un livre. C'est l'endroit parfait, aucun bruit et il fait froid. J'entends des bruits de pas puis les bruits s'arrête, pourvu que ce ne soit pas un fossoyeur me disant de partir. Je regarde à côté de moi il y a un lit des morts. Pas de funéraille ? Que c'est triste lorsque personne ne reconnait notre existence, on nait et on disparait sans que personne ne le remarque. J'ouvre la tombe avec beaucoup de mal et j'entends de nouveau des bruits de pas. Je n'y prête pas attention mais les bruits deviennent plus rapide, je voulais partir mais mon écharpe est comme accroché à quelque chose. Je tire dessus mais je n'arrive pas l'enlever, je regarde dans le cercueil mon écharpe s'est accroché à la boucle de pantalon du mort. Je tombe à l'intérieur en m'approchant et quelqu'un ferme le cercueil. J'essaye de soulever le couvercle mais je n'y arrive pas. C'est une blague ? Sans le savoir j'ai la main sur quelque chose, c'est la main du cadavre. En reculant je me cogne. Je dois trouver un moyen de sortir d'ici avant de finir enterré vivante. Lorsque j'entends des bruits de pas je frappe le cercueil. Excuse-moi le mort de devoir frapper ton cercueil mais je ne peux rester avec toi car je ne suis pas encore morte.


Merci Akira:

avatar
Cheshire

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monstre ? Non....enfin je crois [Pv: Antoine]

Message par Antoine Lucret le Dim 02 Avr 2017, 15:06

Il était en colère, il ne voulait pas
Que sa mère subisse un trépas
Si violent, si froid, si cruel encore
Que de terribles frissons parcouraient son corps

Las, traînant autour des tombes tel un fantôme
Il n'avait plus l'innocence ou la candeur d'un môme
Car le triste sort de ce que le temps lui réservait
Le rendait sombre et pâle et livide comme il fallait

Le brouillard l'entourait et tournait près de ses pieds
Et remontait dans un blanc tourbillon de fumée
Jusqu'à son visage terne, effacé par le deuil
Celui ci le tuant tel les mortes feuilles
Qui tombaient, s'écroulaient du manque de vie
Et déposaient avec elles cette ambiance défraîchie

Un crac, un bruit par delà les pierres
Lui fit croire que de retour était sa mère
"Maman, maman, maman est-ce toi ?"
On pouvait entendre la souffrance dans sa voix
Criant, hurlant, le même mot, "maman"
Comme lorsqu'on achève un mourant...

À genoux, tombant au sol
De ses mains, déchirant son col
Pleurant, gémissant, implorant on ne sait quoi
Sa colère, sa haine, d'une incroyable force se déploie.


Couleur de dialogue : #0F056B



Emblèmes:

Thèmes:
avatar
Antoine Lucret

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monstre ? Non....enfin je crois [Pv: Antoine]

Message par Cheshire le Sam 08 Avr 2017, 00:11

Je me recroqueville sur moi-même, mon sac est dehors quelqu'un le verra sûrement un sac vert devrai se voir de loin. Pour l'instant je ne peux rien faire. C'est sur ce lit qu'Alice, mère et père dorment dès à présent. Je me demande si ce mort va se sentir seul dans ce lit des morts. Une voix...une voix plaine de tristesse, des cris de lamentation. Qui hurle comme ça ? Encore une âme torturé par son propre passé sûrement. Il dû perdu sa mère vu qu'il n'arrête pas de répéter ce mot. Les cris deviennent de plus en plus. Vient-il dans ma direction ? Seul le temps nous le dira. J'attends enfermé dans ce lit des morts, on entend le brut d'une chose tombant sur le sol. Qu'est-ce exactement ? Se pourrait-il que se soit le garçon des lamentations ? Pour l'aider à ouvrir cette tombe je replis mes jambes pour ensuite pousser le couvercle avec mes pieds. Le couvercle est ouvert me libérant ainsi de cette prison. Je regarde le garçon lamentations en pleure. La mort devait être récente pour pleurer autant ou il n'a jamais oublié sa mère. S'il continu il va se déshydrater. Cette tombe serait-elle celle de sa mère ? L'aurais-je mis de mauvaise humeur en profanant le lit de mort de sa mère ? Je regarde le mort....un petit garçon, bizarrement il me semble familier qui est cet personne ? Serait-ce un élève décédé ou une bribe de mon passé ? Je prends mon sac se trouvant appuyé à la pierre tombale, j'en sors une bouteille d'eau que j'avais prévu de boire si besoin. Je ne peux pas laisser une personne se déshydrater. Il continu de pleurer, je prends un mouchoir dans la poche de mon gilet et la lui tends.


Merci Akira:

avatar
Cheshire

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monstre ? Non....enfin je crois [Pv: Antoine]

Message par Antoine Lucret le Sam 08 Avr 2017, 03:10

Le pauvre n'en pouvait plus
De toutes ses larmes qu'il a plut
Celles ci tombaient en trombe
Et en fracas arrosaient la tombe

Dans son esprit de temps de pluie
Il cherchait le soleil au bout de sa nuit
Il cherchait ne serait-ce qu'un refuge
Au milieu de l'orage et du déluge
Il lui fallait une aide, un secours
Un manteau ou un draps de velours
Un appui, un socle, un maintien
Au milieu des bêtes et des chiens
Qui le dévoraient, lui et son âme
Et brûlaient leurs restes sous les flammes

Des flammes brûlantes mangeant son corps
Et un acide rongeant son espoir mort
Le consumaient, le détruisaient à petit feu
Le transperçaient d'un mortel pieux

Ses mains, elles, serraient si fort le sol
Qu'elles en étaient devenues folles
Et attaquaient le sombre visage du garçon
Et le déformait de douloureuses façons

Et pendant que la douleur se faisait sentir
Que pleins de cris elle faisait venir
Le monde était si noir, si dérangeant
Ses terres étaient remplis de mourant
Ses terres étaient désolées
Comme si la vie y avait été arrachée

Une main, une chose indistincte et floue
Qui se démarquait dans son esprit devenu fou
Semblait amener un pauvre tissu blanc
Aussi futile qu'il s'emporterait au vent
Et désespérément essayer de le soutenir
De son espoir inexistant tenter de maintenir

Le voilà qui s'accrochait au maigre bout de papier
Le voilà qui jusqu'à l'aube voulait se tenir là et rester
A genoux, sur la tombe, sur le lieu imaginaire
Où il pensait pouvoir en vain trouver sa mère.


Couleur de dialogue : #0F056B



Emblèmes:

Thèmes:
avatar
Antoine Lucret

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monstre ? Non....enfin je crois [Pv: Antoine]

Message par Cheshire le Mar 11 Avr 2017, 23:54

Hein ? Mon frère ? Non à quoi je pense ce garçon entrain de pleurer n'est pas mon frère. Est-ce qu'il a eu peur et c'est pour ça qu'il pleure ? Est-ce qu'il a cru que j'étais sa mère ? Je vois.....c'est ce qu'ila dû croire. Il doit souffrir, est-ce que si je retrouve mes souvenirs je vais être comme ce garçon ? S'il continu de pleurer il va finir noyé dans une mare de larmes. Mieux vaut éviter de parler sinon comme les autres il va s'enfuir. Hum...et puis pourquoi pas ? Mais s'il rencontre quelqu'un on va crier dessus mais si quelqu'un me voit avec une personne qui pleure on va se méprendre. Que faire ? Si seulement il arrêtait de pleurer ou me dire ce que je peux faire se serait plus simple. Attends pour faire arrêter les pleure rien ne vaut  les artistes de cirque. Je fouille dans mon sac et en sors Neko-san la petite marionnette qui m'accompagne. Neko-san essuie ses larmes avec sa patte droite car il ne l'a pas encore fait. Neko-san commence à me crier dessus :

"Cheshire! Comment oses-tu faure pleurer ce jeune garçon! Sans-cœur!"

Je soupire. Tellement exaspérant et prévisible.....C'est justement ce que je veux éviter tu as le don de faire exactement l'inverse de ce que je veux mais au moins il y a moins de larmes aux moins. Neko-san depuis le temps tu ne l'as peut-être pas remarqué mais je suis vraiment sans-cœur je crois les autres pensionnaires de l'orphelinat me l'ont dit. Bon que faire ? Je vais laisser Neko-san si besoin j'interviendrai. Je vais éviter d'étrangler Neko-san tant qu'il est là. Neko-san retire son chapeau avec un peu de difficulté à cause du scratch, sous son chapeau se trouve trois balles de couleur vert, bleu et violet. Neko-san jongle avec les balles, je suis vraiment concentrée pendant ce petit spectacle. S'il te plaît souris ne serait-ce qu'un cour instant. Neko-san reparle de nouveau :

"Ne fais pas attention à Cheshire. Dis à Neko-san ce qui ne va pas"


Merci Akira:

avatar
Cheshire

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monstre ? Non....enfin je crois [Pv: Antoine]

Message par Antoine Lucret le Mer 12 Avr 2017, 07:52

Alors qu'il restait là sans rien dire
Que de désespoir il se laissait mourir
Un pantin, un morceau de bois et de laine
Semblait vouloir atténuer sa peine
Et semblait d'une pauvre voix
Essayer de lui donner un peu de foi
Lui n'entendait que "garçon", "sans-cœur"
Et tandis que ses yeux étaient en pleurs
Il réussit à entendre, tout bas
"Dis... ce qui... va pas"

Il vit alors un exutoire, quelque chose sur lequel
Il pouvait exprimer son mal, ses douleurs, ses séquelles
Et avec le bien peu de force qu'il avait
Le pauvre garçon se rua sur ce qui parlait
"Ah, s'il te plaît, s'il te plaît, aide moi
Qu'est c'que j'peux faire sans toi !
J'vais pas bien, j'vais pas bien,
J'ai besoin d'un bonheur comme le tien !"
Criait-il, en pleurant et le regard troublé
Par les larmes qui ne faisaient que s'écouler
Sur ses joues blêmes, livides et pâles
Qui traduisaient le moment fatal

Alors que ses mains serraient si fort l'objet
Il cria encore, sous quelques hoquets
De sa voix tremblotante et emplit de tristesse
Implorant de celui ci quelques caresses
Il le secouait, le pliait, le tordait
Sa folie lui faisant oublier ce qu'était
Cette simple marionnette, qu'il étranglait
Et qui sous ses doigts bientôt se déchirait


Couleur de dialogue : #0F056B



Emblèmes:

Thèmes:
avatar
Antoine Lucret

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monstre ? Non....enfin je crois [Pv: Antoine]

Message par Cheshire le Mer 12 Avr 2017, 10:50

Le garçon prends Neko-san dans ses mains faisant tomber ses balles de couleur. Enfin il s'agrippe plus à main que Neko-san parce qu'il est qu'en tissu et que seule chose solide est ma main. Il doit vraiment se sentir mal pour s'agripper comme ça bon au moins plus besoin d'étrangler Neko-san c'est déjà fait. Neko-san acquiesce pour dire qu'il l'écoutera. Il répond avec beaucoup de mal :

"Ah, s'il te plaît, s'il te plaît, aide-moi
Qu'est c'que j'peux faire sans toi!
J'vais pas bien, j'vais pas bien
J'ai besoin d'un bonheur comme le tien!"


Il parle...en rime ? C'est un poète ou quelque chose comme ça ? Dans tout ça on ne sait toujours pas ce qui ne va pas. On voudrait t'aider mais comment ? Sans qui ? Sans Neko-san ? Je ne sais pas qui est ce "toi". Oui on a vu que tu ne vas pas bien mais on ne sait pas pourquoi. Je peux seulement donner des hypothèses et essayer de comprendre mais je ne peux découvrir avec de maigre indice. Il continu de crier de toutes ses forces et en plus maintenant il a le hoquet. J'ai de la pitié pour lui et je l'envie un peu de pouvoir avoir des parents sur lequel on peut pleurer après leurs morts. Qu'est-fe qu'il fait ? Il tire sur Neko-san et le bouge un peu n'importe comment. Il risque de déchirer Neko-san. Non pas ça...se sont ceux du cirque qui m'ont offert Neko-san. Je sors de mon sac une autre marionnette en tissu Usagi-san. D'un coup je suis contente de les avoirs emmené tous les deux. Avant qui venaient au cirque aimaient bien les voirs (elle faisait des spectacles de marionnettes sans le savoir). Usagi-san est un lapin blanc qui est un peu comment dire trop énergique pour moi. Usagi-san bouge un peu partout et commence à parler très vite :

"Waouh ça fait un long moment que je ne me suis pas dégourdi les pattes mais si je suis ico c'est sûrement pour le travail. Tiens des larmes, allés sèche-moi ces petits yeux! Sois un peu plus fort je suis sûr que c'est que ton entourage diraient allés souris! Tiens bois un peu d'eau ça ira mieux et après racontes-nous un peu ce qui t'arrive. Neko-san on dirait que tu as échoué dans ta tâche huhu"

Usagi-san essuie les larmes du garçon et lui tend une bouteille d'eau. Merci Usagi-san...Oh non je sens que je vais perdre le contrôle de toute cette histoire, Usagi-san a commencé à provoquer Neko-san.


Merci Akira:

avatar
Cheshire

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monstre ? Non....enfin je crois [Pv: Antoine]

Message par Antoine Lucret le Mer 26 Avr 2017, 21:42

Et une autre faible créature surgit du brouillard
Comme pour tenter de réchauffer son teint blafard
Et lui qui ne voyait que funestes desseins
Tordait et déchirait celle ci par ses mains
Car il voyait bien, malgré sa terrible folie
Que tout cela n'était que simulacre bien joli
D'un être inconnu, caché au-deçà des brumes
Qui semblait s'amuser derrière l'eau qui fume
L'eau de ses larmes, se mélangeant à la noire terre
Où devait se trouver longtemps déjà sa défunte mère
Car il voyait bien, que ce pauvre chiffon de couleurs
Semblant jouer avec les tourments de son cœur
N'était rien, que tissu plat et sans vie
Dénoué de toute sérieuse envie.

Alors il recula, s’apercevant de la fatalité
Qui était que rien au monde ne pouvait l'aider
Pas même ce ridicule bout de laine à la voix inconnu
Mettant son désespoir et sa colère à nu

Et ainsi, de ses grands yeux apeurés
Et de ses pas tremblants et saccadés
Il cria, hurla, encore, encore et toujours
À en rompre sa voix et l'ordre du jour
Voilà que maintenant lui même était un pantin
Qu'il n'était plus qu'une fragile poupée de lin
Se laissant porter, au gré des pleurs
Vers l'horrible palais de la terreur...

Et se laissant tomber sur cette terre étrangère
D'une si lente et douloureuse manière
Qu'il en fut presque mort, et ne disant mot
Il se répéta ces quelques vers d'Edgar Allan Poe :

"Et mon âme hors du cercle de cette ombre
Qui gît flottante sur le plancher
Ne pourra plus s'élever
Jamais plus."

HRP:
C'est là la fin du RP. Désolé si c'est un peu abrupte, j'espère que tu auras pris du plaisir à le faire. Peut-être que l'on pourra en refaire un si tu veux. ^^


Couleur de dialogue : #0F056B



Emblèmes:

Thèmes:
avatar
Antoine Lucret

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monstre ? Non....enfin je crois [Pv: Antoine]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum