Fuite en avant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fuite en avant

Message par Emilie Martin le Jeu 23 Mar 2017, 17:32

Les premiers jours du printemps venaient de faire leur apparition, sans perte ni fracas. Comprenez par là qu'il faisait un temps de chiotte absolu, qu'il y avait du vent, qu'il faisait gris, et qu'Emilie, en bonne picarde, se sentait tout à fait comme chez elle climatiquement parlant. C'était autre chose en ce qui concernait son voyage, et elle ne tenait pas particulièrement à entrer dans le grand bâtiment qui lui faisait face.

Dans le TER jusque Calais, ça avait été, a peu près. Elle n'avait pas pleuré, ne s'était pas sentie mal, et s'était concentrée avec application sur le courrier de l'académie qu'elle avait lu et relu a son rythme jusqu'à le connaître par coeur. Son frère n'avait toujours pas répondu à son SMS, et elle n'attendait plus rien de sa part. Elle avait décidé que plus jamais elle ne lui adresserait la parole, et qu'elle lui pissait à la raie pour le restant de ses jours. Dans le ferry qui la menait jusque Douvres, deux femmes qui se tenaient la main lui rappelèrent Janice, et, pour oublier la douleur qui lui tordait le ventre, elle s'était vengée sur quatre paquets de sandwichs triangulaires qu'elle avait trouvé dégueulasses et trop chers, qu'elle avait finit par faire couler, plus par désespoir que par réelle envie, avec deux pintes de bières, sous le regard un peu impressionné du serveur qui n'avait pas l'habitude de voir des adolescentes géantes descendre des litres d'ale sans frémir a 10h du matin.

C'était donc rotant légèrement le cheddar et la King's Brew qu'elle était descendue du bateau, sortant de France pour la première fois de sa vie. Elle avait vaguement conversé avec le chauffeur qui avait regardé d'un air assez désapprobateur son survêtement favori pendant le trajet en voiture, et n'avait appris qu'une seule chose: son accent rendait son anglais pratiquement incompréhensible, et elle avait déjà envie de rentrer chez elle pleurer sur les genoux du Vieux, seul truc qui ressemblait encore de près ou de loin à une famille en ce qui la concernait. Sa seule consolation était les espaces verts anglais qui lui plaisaient, et les affiches pour de grands galas de boxe qu'elle avait vaguement entraperçus en ville. Pas de quoi fouetter un chat non plus, donc.

Et elle se retrouvait devant les portes de l'académie sans savoir ou aller. Sa petite valise en main, il n'y avait personne, elle était perdue, et tout semblait bien trop grand pour elle. Elle se sentit petite, et mal habillée. Complètement en décalage face à la bâtisse.
Elle avait encore le temps de faire demi-tour, ceci étant dit, et l'idée lui traversa l'esprit un long moment. Personne ne saurait qu'elle était là. Personne ne l'avait vue, et le chauffeur serait certainement convaincu d'avoir fait une erreur.

Il fallait qu'elle reparte de là, et vite.
Et saborder la dernière chance qui lui restait de se sortir de la merde.
....merde.

Elle poussa les portes d'un grand coup. Elle n'allait tout de même pas avoir les jetons de trois cailloux posés les uns sur les autres, bon dieu de merde. Elle allait trouver son dortoir, elle allait poser sa valoche, elle allait aller en cours et sortir de là avec un diplôme, et elle ne foutrait plus jamais les pieds dans une usine de sa vie.
C'était décidé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuite en avant

Message par Markus Threne le Jeu 23 Mar 2017, 19:34

Aujourd'hui, c’était le grand jour, après avoir fait mes valises en prenant tout ce dont j'avais besoin je saisit mes billet et dit au revoir à mes parents et mon frère, il était 6h du matin et j'étais plutôt en retard... Après avoir pensé rater mon train plusieurs fois, je fut à la gare à 45 pour embarquer à 46, bref, la course. Heureusement, j'avais pensé à passer tout ce qui ne me servait pas dans l'instant dans un de ces fabuleux portails pour ne pas tout trimbaler, à l'abri des regards indiscrets bien-évidement. Après une petite partie de Pokémon perle et une 20aine de musique joué dans mon casque, j'arrive à l'aéroport Charles de Gaules pour un vol de 4h. Une fois le pied sur terre et à la suite d'une indigestion due à la qualité des repas servi en classe eco, je pris le bus jusqu'à ma destination.
A la fin de ce périple, j'arrivât finalement devant le portail de Tsuki, avant d'avoir le temps d'hésiter à l'ouvrir, une fille assez grande me passa devant et ouvrit le portail mais sans hésitation. Malgré mon "merci", je ne pense pas qu'elle m'ai remarqué. Un peu vexé, j'attends donc qu'elle ouvre la porte vu qu'elle est devant moi, et la suit en le disant plus fort cette fois "Merci !", pour m'imposer un peu. Bon, elle m'avait vu et ça m'arrange bien parce que je suis pommé maintenant... Et zut, la valise qu'elle tient veut dire que c'est aussi une nouvelle. Bref c'est parti pour la recherche d'un élève plus expérimenté pour me guider, je décide quand même de commencer une conversation pour éviter un blanc gênant tout en guettant le moindre mouvement pour voir si quelqu'un est là "Toi aussi t'es nouvelle ?"


avatar
Markus Threne

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuite en avant

Message par Casimir Rozl le Ven 24 Mar 2017, 23:18

Casimir passa le portail de l'école .
L'académie Tsuki ! Enfin ! Le voyage n'avait pas été si long que ca et c'etait plutôt bien passé mais depuis qu'il avait découvert son pouvoir, le jeune homme etait souvent mal à l'aise dans les lieux confinés , surtout ceux qui contenait autant de gens aussi près . Il avait fait tout le voyage vêtu au maximum (pull, pantalon, écharpe et gants) et fenetres ouverte. Enfin, les fenetres ouvertes c'etait plus pour le taxi , d'après ce qu'il savait il fallait mieux éviter d'ouvrir les hublots dans l'avion, en plus c'etait pas possible et même s'il avait pu on ne l'aurait pas laissé faire.
De toute façon à part sa voisine dans l'avion qui s'etait lentement mais sûrement décalée vers lui tout au long du trajet et les personnes de la rangée de devant qui s'etaient retournée un peu trop souvent il n'y avait pas eu de trop problème.
Le jeune homme soupira en se rappelant ces événements, comment avait il fait pour ne pas ce rendre compte plus tôt qu'il influençait les gens comme ca ? Mais bon c'etait pour ca qu'il etait la après tout , apprendre à contrôler son pouvoir. Peut être qu'il pourrait même apprendre à faire des trucs cool avec , en plus il allait certainement rencontrer plein de gens avec des pouvoir géniaux.
Casimir sentit un sourir incontrôlable s'installer sur son visage à mesure qu'il s'approchait du bâtiment . Il avait l'impression d'etre un gamin de 10 ans complètement surexcité , c'etait comme s'il allait integrer l'ecole des X-men.
En arrivant vers l'entré de l'académie, le jeune homme se rendit compte d'un détail plutôt embêtant : il ne savait pas ou se rendre. Il y avait bien écrit sur sa lettre d'admition qu'il résidait dans le dortoir 4M de la maison émeraude sur ca lettre mais c'etait quoi la maison émeraude ? Et c'etait où ?
Heureusement il semblait qu'il y avait d'autres élèves devant la porte , ils semblaient avoir une valise eux aussi mais bon peut être étaient ils plus renseignés que lui . Casimir s'avança donc vers eux . On lui avait deja dit que son accent français etait plutôt marqué quand il parlait anglais mais bon il devrait reussir a se faire comprendre en théorie.

- Excusez-moi, je viens d'arriver vous savez ou c'est le dortoir de la maison émeraude ?

avatar
Casimir Rozl

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum