Un bras de fer entre fragile (titre non négociable) [PV Daaf]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un bras de fer entre fragile (titre non négociable) [PV Daaf]

Message par Liam le Jeu 16 Mar 2017, 19:06

Ce jour là était une journée normale dans ma vie de super héro. Je sauvais des gens qui était coincé sous un immeuble et ensuite j'allais me prendre un café. Une journée normale en somme. Or, mon plus grand ennemi arriva. Le terrible général Brioche chocolaté, armé de son rayon transformateur en Pitch. Je n'allais pas me laisser faire, je courais vers lui de toute mes forces avec mon pouvoir à pleine puissance quand soudain. Le général tira et un DRIIIIIING sortit de son arme.

J'ouvre les yeux en gémissant, le soleil agressait mes yeux. Koji avait dû ouvrir les volets avant de partir. Je me laisse tomber/couler au bas de mon lit, regardant en dessous pour y trouver une boite de cookie à moitié entamé. Je décide donc de partager mon butin avec moi et moi. Bien entendu je me gardais la plus grosse part du butin. Je finis tranquillement la boite et alla ouvrir le placard, un de mes pantalons me tomba dessus et m'aveugla. Me battant en hurlant dans ma chambre pour retirer le pantalon de ma tête je me fit mal à la hanche avec un faux mouvement. Faudrait vraiment que je fasse un peu plus de sport.

Je retirais mon T-Shirt pour chercher mes muscles dans le miroir. Toujours pas au rendez-vous, j'avais juste mes côtes de visible et une ou deux cicatrices de mon ''ô grand et terrible passé' mystérieux''. Je remet mon T-shirt et y ajoute un sweat à poche ventrale. Je prend mon élastique et enfile mes cartaciers sur mon bras en les coincant dans l'élastique. J'enfile le Jean qui à failli me faire avoir un claquage de la hanche. J'y rajoute un paquet de carte normale et mon portable. Je m'étire une dernière fois sentant mes os craquer. J'ai encore abusé de la cartokinésie hier. Je suis crevé.

Je sort de la chambre en trébuchant encore une fois sur la même et éternelle boite de cookie. Faudra que je range un jour la chambre. Je me balade un peu dans les couloirs et vérifie mon casier. Toujours aussi taché de sang et de larmes, j'vous invite à aller voir par vous même comment j'ai découvert mon casier dans la douleur et la rage. C'était un bon moment, je sort finalement mes écouteurs et mon portable, balance une musique au pif et sort du batiment.

J'ai pas envie de me compliquer la vie aujourd'hui, juste de traîner parce que j'ai la flemme de bouger. Je regarde enfin autours de moi et remarque que mes pas m'ont porté dans le parc publique. Cool un endroit calme et plein de flemme, je me dirige vers mon endroit préféré du parc, MON BANC. J'ai nommé : L'AMBASSADE DE LA FLEMME INTERGALACTIQUE. Il fait toujours bon à cet endroit qui est caché entre les arbres et sous une sorte de toit en plastique, un ancien abribus.

Le Stratémode m'informe que quelque chose ne va pas. Je décide de me la jouer commando dans les buissons autours de mon endroit. Je glisse parmi les broussailles et prépare mes cartes en acier. Je ne les sent pas, j'ai oublié. J'ai abusé de mon pawa hier...Journée de merde, même mon pouvoir à la flemme. Je regarde discrètement, une ombre assise sur mon banc. Bon en fait c'est un type de dos. Il est aussi gaulé qu'une feuille A4. Il a mon gabarie, si c'était un gros costaud j'aurais tenté de l’assommer en scread pour pas me prendre de riposte, le traîner dans les bois. Enterrer son cadavre et nan je plaisante je serais parti en pleurant. Mais là ! J'vais me battre pour mes droits et mes devoirs ! MON BANC, MA LIBERTE, MA VIE !!!

Je sort des buissons totalement remonté et m'assied à côté du type. Je m'installe et essaye de me calmer histoire de finalement laisser passer ma colère et partager le banc. Je ne suis pas assis confortablement, je me décale un peu mais le type me gène. Il est hyper chiant en fait. J'en peux plus, c'en est trop.

-C'EST MON BANC ET SI TU VEUX T'Y ASSOIR TU DOIS LE MERITER ! JE TE DEFIE AU...au quoi...................................Tien je sais, au bras de fer.

Je suis le mec le plus con que cette terre ait porté. J'aurais pas pus le défier au poker de toute façon, je pense pas qu'il aurait eu grand chose à me parier.

Hrp:
J'écris en Indigo si ça peux te faciliter la tache


Serment de Elpis:
avatar
Liam

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bras de fer entre fragile (titre non négociable) [PV Daaf]

Message par Daaf le Sam 18 Mar 2017, 03:56

Jamais un jeune garçon comme lui ne s'était aventuré dans ce coin et c'était dommage, car cela lui convenait parfaitement. Et d'ailleurs il s'y trouvait et ne savait que faire de sa journée. Ainsi s'installait cette monotonie présente depuis quelques mois déjà, où tous les jours se répètent et se ressemblent mais son pourtant agréables à vivre.

L'endroit est fort joli et emplit Daaf de souvenirs. Le Sloterpark, dans son quartier d'Amsterdam, resurgissait des eaux profondes de sa mémoire, alors enfouit sous le sable abyssal. Revenait peu à peu les promenades et les courses du dimanche matin, où le soleil était encore timide et où la brume l'était moins, le repos sur les bancs suite à l'étouffante chaleur de l'été ou à l'épuisant sport quotidien. Revenait peu à peu les caresses et les tendresses de sa mère, qui l'emmenait chaque mercredi visiter de près le lac où les canards s'approchaient et picoraient les mies de pains, la douceur des friandises achetées non loin de là et grignotées par la faim.

Alors en marche, il s'arrêta un instant : ses yeux se fixèrent sur la rivière. Cela lui rappelait le Slotervas, où il avait prit l'habitude, l'année dernière, de faire de la barque et ainsi de mettre sa force à l'épreuve. Malgré ses petits bras, il réussissait à relier les deux rives, sous les applaudissements de ses parents. Ses petits bras qui, aujourd'hui, se transforment, comme s'ils avaient plus de forme. Daaf ne comprenait pas vraiment ces changements et cela le dérangeait dans sa position confortable habituelle. Il a vaguement entendu à l'école quelque chose qui s'appelle la puberté. Peut-être que c'en est la cause.

Le jeune garçon avait comme l'impression de devenir anormal, sa corpulence changeant. Quelque chose de difforme, avec des parties du corps trop grosses ou trop maigres, avec trop de traits ou de pilosité. Et ce n'est pas vraiment agréable pour lui, lorsqu'il y pense, il préfère changer de sujet et regarder le paysage, en se disant à quel point celui ci est beau et agréable à regarder. Plus agréable que de grandir, dont il n'en prend même pas, pour la plupart du temps, conscience.
Sa taille était déjà d'1m60 et il se surprenait par moment à dépasser certains objets et certaines personnes, même à être plus grand que beaucoup de choses.

Mais aujourd'hui, il se sentait bien. Toujours avec son fameux sourire et ses yeux plissé, avec son fameux air béat, avec sa fameuse marche lente et nonchalante, les bras presque pendant et le dos légèrement affaissé, il devait donner l'impression d'être dans un bien-être inégalable. Il faisait si frais, l'air était si doux, la lumière était si douce et le soleil était si timide. Il adorait ces légers rayons qui parcouraient le sol et zébraient les murs, et la douce fraîcheur de l'air ambiant qui lui faisait faire une légère brume lorsqu'il respirait. Et pour contempler tout cet ensemble, il s'assit sur un banc qui se trouvait là. Un banc qui hélas, lui, ne participait pas au jeu : dur, rugeux, en pierre et tout plat. Ce n'était pas bien confortable et il se posa par dépit d'avoir emmené son coussin. Si son oreiller était là, son doux et moelleux oreiller rembourré jusqu'à la housse, les choses auraient été mieux.

Un adolescent vint s'installer à côté de lui, aux yeux marrons et cheveux bruns, grand de quelques centimètres de plus. Autre effet de ces changements troublant : il était mignon. Sa maigreur, comparable à celle de Daaf, renforçait d'ailleurs ce côté là. Mais ce dernier préféra ne pas y penser et détourna son regard vers les arbres devant lui : quels sentiments bizarres. Il vallait mieux contempler la lueur qui éclairait les buissons.

Soudainement, ce jeune homme bondit et lui cria :

<< C'EST MON BANC ET SI TU VEUX T'Y ASSEOIR TU DOIS LE MÉRITER ! JE TE DÉFIE AU... au quoi................................... Tiens je sais, au bras de fer. >>

Il mit du temps à réagir. Il regarda ce sur quoi il s'était posé : il ne devait pas être là. Et pour avoir été là, il allait être défié au bras de fer, chose qu'il n'a jamais fait auparavant, à part peut-être en cours de sport. Comme sa journée allait être longue et vide et qu'il n'avait rien à faire sur le moment, il ne refusa pas. Même si il ne connaissait pas cette personne.

<< Euh... Pourquoi pas. >>


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bras de fer entre fragile (titre non négociable) [PV Daaf]

Message par Liam le Sam 18 Mar 2017, 17:59

<>

     Haha, il accepte mon défi. Attends deux secondes, si il accepte. Alors qu'il a une carrure de feuille A4 couleur chair ça veut dire que je lui ressemble physiquement et qu'il considère qu'il peut gagner. Putain à cause de ça je me sens hyper faible maintenant. Plus j'y repense plus je me dis que je suis un nul d'avoir proposé ce défi. Mais ! Mais ! Je ne me désisterais pas, c'est mon banc, ma force physique de Mikado, ma fierté qui est en jeu. Je ne peux perdre.

    Je cherche légèrement du regard une table ou un endroit ou on pourrait poser les bras pour le bras de fer. Je jette un coup d’œil dans la sorte de clairière autours de nous. La nature à reprit ses droits sur l'abribus, l'isolation entouré d'arbre me donne l'impression d'être dans une ère apocalyptique ou chacun doit tuer pour survivre comme dans les jeux vidéos. Je me lève pour chercher un plateau capable de nous servir pour poser le bras. Cette idée est éclairé par le soleil qui réchauffe autant mon corps que mon âme. Ce soleil qui fait une percée et qui n'était pas sur moi avant, le Stratémode réfléchit et me fait bouger mes muscles pour me décaler du rayon.

     Celui-ci indique très clairement une souche d'arbre qui a été tranché. C'est pile comme dans les films. Je regarde la hauteur du plateau qui pourra nous servir pour notre duel de titans. 45 à 60 cm de hauteur. J'ai jamais eu le compas dans l’œil... Je tapote légèrement la tête de mon futur adversaire. Je lui montre du bras LA SOUCHE DES TITANS et baisse le bras.

-Cette souche t'ira comme arène ?

    Je cherche le confort de mon adversaire. Si il n'est pas en confort il ne pourra pas donner le 100% de ses capacités. Ce sera pas drôle du coup, surtout si je perd. Liam...Rappelle toi que tu ne peux pas perdre face à une brindille. Sois-dit en passant je suis aussi une brindille alors je peux perdre. Je me remet face à la souche, retire mon sweat pour rester en T-Shirt et donne plusieurs coups de pied sur la mousse qui recouvrait une partie de la souche. Celle-ci vole en plusieurs morceaux et tombe par terre. Je pose mon coude sur le bois, me prenant zéro échardes tel un pro. Liam t'aurais pas oublié un truc ? Il a pas encore dit oui pour la souche, si ça se trouve t'a juste donné des coups de pieds dans un bout de bois pour rien. Je suis con parfois...


Serment de Elpis:
avatar
Liam

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bras de fer entre fragile (titre non négociable) [PV Daaf]

Message par Daaf le Ven 07 Avr 2017, 11:45

Il lui répondit d'un simple oui. Il n'avait jamais été très fort en bras de fer, les souvenirs qu'il en a sont désastreux. Trois fois le bras cassé par un camarade en cours de sport, et aucune victoire au compteur. On a finit par se moquer de lui à cause de sa faiblesse, on le surnommait même "la feuillette" : il en d'ailleurs beaucoup souffert, si bien qu'il a perdu confiance en lui dans les activités sportives. C'est ainsi qu'il se rappela de ces choses qui le mettait mal à l'aise, car elles lui rappelait des sentiments négatifs à propos de lui même.

Le voilà dans son lit d'hôpital, avec le bras emplâtré et extrêmement douloureux, lui complètement assommé, attendant qu'on vienne lui donner ses médicaments. Le plafond, les murs, le sol étaient tous blanc, lui donnant un mal de crâne qui n'arrangeait pas sa situation. Ce qui l'avait marqué fut surtout le lit, tellement inconfortable qu'il n'arrêtait pas de bouger à chaque longue minute qui s'écoulait. Son séjour était devenu un cauchemar. C'était la situation qui l'avait mis le plus mal à l'aise jusqu'à présent, et il n'aimait pas cela. Mais cette fois ci n'allait pas être comme les précédentes, cette fois ci il n'avait pas peur : son adversaire lui semblait avoir la même carrure, la même force dans les bras, à en juger son physique tout fin. Il ne risquait donc pas, ou très peu, d'être envoyer au centre hospitalier.

Aussi déterminé que ce dernier, il s'avança vers "l'arène", la petit souche de bois moussue. L'autre garçon s'était mis en T-Shirt et posa son coude sur le bois : il était prêt. Daaf fit de même, sûr de lui, s'installa à genou et empoigna la main du jeune homme. Il attendit tout bêtement que le bras de fer commence : il resta là, à le regarder fixement. Et c'est ce qui le déconcentra : en fait, il appréciait sa bouille. Il l'appréciait beaucoup même. Il appréciait ses cheveux bruns et ses yeux marrons, la forme de son visage. Il trouvait ça joli. Ce n'était pas la première fois que ce genre de chose lui arrivait, à beaucoup d'autres moments il lui arrivait de ressentir de pareil sentiments pour d'autres personnes.

C'est là qu'il se questionna enfin : ces sortes de sentiments qu'il éprouvait, comme des attirances toutes particulières, se centraient elles sur les garçons ou sur les filles ? Car il avait entendu, vaguement, parler d'une différence qu'il y aurait, entre les gens qui seraient attirés par tel ou tel sexe. Que ces gens était différents selon qu'ils préféraient ci ou ça. Et c'est là encore, se rendant compte qu'il n'en savait rien, qu'il en fut tout troublé. Tous ces changements, tous ces événements, lui paraissait presque bizarre. C'était si étrange, d'avoir ces ressentis, si détaillés sur le physique, si concentrés sur la personne. Jamais il n'avait été aussi attentionné sur le visage de quelqu'un. Et lorsqu'il se rendit compte qu'il s'était perdu dans le vague, qu'il l'observait le jeune homme depuis quelques minutes déjà, il eut un léger sursaut et du rose apparut sur ses pommettes. Il secoua la tête comme pour se concentrer et fixa le poing du garçon d'en face.


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bras de fer entre fragile (titre non négociable) [PV Daaf]

Message par Liam le Mar 11 Avr 2017, 16:44

L'ennemi approcha et se plaça devant moi, pose sa paume dans la mienne et posa son coude sur la souche. Nous sommes prêt, j'ai jamais été doué à ce jeu mais face à lui je suis sûr que j'ai une énorme chance de gagner. Et si jamais il commence à prendre l'avantage j'utiliserai la triche, ''Mais Liam, tu peux pas tricher sans te faire griller au bras de fer comme un capé'' me diriez vous. Vous vous trompez, chaque personne à Tsuki possède un pouvoir. Vous vous souvenez de la foie ou j'ai découvert mon casier et comment j'ai réussi à l'ouvrir avec mon pouvoir au final ? Voilà, vous avez compris comment je vais faire pour gagner. Mais bon, avant d'en arriver là faudrait vraiment que je sois une brindille avec de l'herbe à la place des bras. Comment ça c'est déjà le cas. Putain ! Sympa la confiance du publique ici. Sérieux je suis dég quoi, personne ne me respecte...

Je lance le bras de fer après un décompte de 3 secondes. Je met toute ma force dans mon bras qui est bloqué dans sa position de départ. Je ne pensais pas ça possible mais mon adversaire et moi nous avons exactement la même force quoi ! C'est juste totalement incroyable que quelqu'un d'autre soit aussi faible que moi. C'est comme une sorte de deuxième super pouvoir cette faiblesse. C'est trop anormal, par contre le type en face de moi doit être en pleine puberté parce que sa voix est un peu cassé. Courage bonhomme, tu sera musclé. Moi j'ai pas eu cette chance mais toi tu peux l'avoir si tu t'en sort. Mon bras fonce comme il peut, on est à égalité parfaite, nulle doute que je risque de l'avoir à l'endurance à moins qu'il se retienne ? Je ne sais pas...Je peux encore gagner en trichant mais j'ai pas super envie en fait... Au pire ça me coûte quoi de partager mon banc avec un prépubère ? Non Liam ce banc t'appartiens il est à toi ! Tien, j'ai déjà entendu cette voix dans ma tête. C'est toujours lorsque que j'hésite entre faire le bon ou le mauvais choix que cette voix apparaît pour me guider vers le mauvais.

Depuis mon achat elle est présente. Rien que pour me faire chier ou me pousser à faire le mal j'ai l'impression. Tut, mon bras commence légèrement à faiblir. Le gosse prend l'avantage. Je ne peux pas le laisser gagner. J'ai besoin de ma dope naturelle, Strat' prépare moi le souvenir de faiblesse ! Il est déjà prêt ? Tant mieux. Dans ma tête, les images défilent pour remonter dans le temps et créer 4 murs gris. Ceux ci laissant apparaître deux enfants, attaché. Les deux sont remplis ecchymoses dû à des coups violents. Heureusement pour eux la fille peut absorber la douleur. Un type gros, habillé en costard rentre dans la pièce et soulève le garçon très amaigri d'une main. Il commence à le frapper jusqu'au sang, après il le repose et se dirige vers la jeune fille. Il commence à frapper. Les coups pleuvent pendant que le garçon est au sol, il essaye de se relever pour défendre la fille mais il n'y arrive pas.

Je retourne dans le présent et resserre ma main sur celle de mon adversaire avec force et hargne. J'applique tout ce que j'ai et mon bras remonte jusqu'à mettre l'adversaire en mauvaise posture. Je vais gagner j'ai l'impression. A moins que l'ennemi n'ait encore un Joker sous la main ?

-Au fait, je m'appelle Liam Wicketson mais tu peux m’appeler Liam. Enchanté de te rencontrer, c'est quoi ton nom ?


Serment de Elpis:
avatar
Liam

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bras de fer entre fragile (titre non négociable) [PV Daaf]

Message par Daaf le Dim 23 Avr 2017, 19:02

Le pauvre avait failli gagner, il était en bonne posture. Peut-être allait il enfin avoir une victoire ? Hélas, maintenant l'avantage avait tourné et se trouvait du côté de son adversaire. Son bras faiblissait et se rapprochait dangereusement du support, tandis qu'avec tous les efforts dont il était capable il n'y arrivait plus, malgré les gémissements et la sueur qui coulait le long de son poignet. Et pendant ce temps là, le garçon d'en face se présentait à lui. Ce garçon s'appelait Liam Wicketson, un anglophone sûrement. Sans réfléchir, ne s’apercevant pas de cette technique que l'autre utilisait pour gagner, il répondit tout simplement :

<< Oh, moi c'est Daaf ! >>

Et son bras toucha du bois. Il avait perdu entre deux souffles. Le combat terminé, il ne savait plus quoi dire. Alors un instant, il jeta un coup d’œil à ce Liam qui ne l'avait pas laisser indifférent. Et il était toujours perturbé par cette beauté des traits, cette figure si fine et si mince qui se présentait à lui. Et ce fut l'invasion. Les cheveux ébouriffés et pourtant d'une belle couleur firent rosir ses pommettes, et, au fur et à mesure qu'il l'observait, le rouge s'étala sur toutes ses joues. Son cœur était comme passé du trot au galop, et ne semblait pas vouloir ralentir. Quand son regard croisa le profond bleu qui le fixait, c'est tout son visage qui gagna la teinte amoureuse et se détourna par timidité et par peur que cela se voit.

La dernière fois qu'il avait ressenti de pareilles émotions, ce fut avec une jeune et jolie fille, qui resplendissait sous un soleil éclatant. De son âge, blonde, elle lui avait provoqué un chamboulement tel qu'il avait préféré oublier ce qu'il s'était passer. Sa mémoire avait fini par extirper ce moment gênant hors d'elle même, et maintenant il ne se rappelait que du vague fait d'avoir été amoureux. Et aujourd'hui est le moment où cela revient. Ne sachant pas comment réagir, que faire, il parla aussi vite qu'il pu, sur un ton tout tremblotant :

<< Hum... Tu as gagné. >>

Et il resta là, à détourner la tête, aussi rouge qu'un coquelicot, qu'une tomate, que son sang. Il fronçait les sourcils, essayait de se concentrer sur l'herbe et la mousse étalée au sol : il en devenait ridicule. Car Liam n'avait pas que gagné un bras de fer, il avait aussi gagné son cœur. Il ne le savait pas exactement encore, mais il savait une chose : en plus de posséder cette attirance bizarre pour une fille, il la possède pour un garçon. Et ça aussi, c'était bizarre.


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bras de fer entre fragile (titre non négociable) [PV Daaf]

Message par Liam le Lun 08 Mai 2017, 15:37

ALLEZ LIAM TU VA GAGNER ! LEAVE TO WIN, DILL YOU DIE ! Allez mon gars, fait le. Son bras va baisser, ton bras est en train de gagner. Le bras armé de la justice vengeresse du banc profané, tu va gagner vas-y.

<< Oh, moi c'est Daaf ! >>

    SLACK, son bras est tombé sur la souche. Pfffiou tu gère Liam. Tu gère à donf. Daaf hein ? C'est sympa comme nom. Petit et simple, j'aime bien comme nom. C'est pas aussi beau que Liam ou MOI mais bon c'est déjà sympa. Je l'observais un peu plus, un peu faiblard. Son visage est assez gamin et prépubère. L'air ''douillet'' si j'puis dire... Ouaip il est assez mignon. Heu par contre, il peut arrêter de me regarder comme ça. C'est complètement gênant, faut qu'il arrête maintenant là car c'est juste extrêmement malaisant.

<< Hum... Tu as gagné. >>

   Pourquoi il est rouge comme ça ? Whoa attendez me dites pas que...Non j'pense pas. En attendant  il l'a dit de sa propre bouuuuuche. J'ai gagné ce qui signifie donc que le banc m'appartient. Mais Liam ne soit pas égoïste, regarde ce gosse. Tu l'a battu il mérite bien un petit prix de consolation. Allez laisse le s'installer sur le banc. Je vais moi-même m'asseoir sur le banc et fermer mes yeux et remettre mon vêtement pour y faire glisser une main dans ma poche.

-Allez viens t'asseoir sur le banc je suis un gentil Rubis aujourd'hui. D'ailleurs c'quoi ton pouvoir ? Moi c'est la télékinésie lié aux cartes de jeux. C'est pas un pouvoir puissant mais je fais avec.

    J'active légèrement mon pouvoir et fait tourner 5 cartes autours de ma main que je range ensuite. Je suis fatigué aujourd'hui, j'ai envie de dormir et de ne rien faire. Me faut une peluche, ce type là. Daaf va me servir de peluche. Je le vois s'asseoir à côté de moi et rester gêné. Je m'approche de lui, passe une de mes mains dans son dos et l'autre sur son maigre torse. Les deux se rejoignent sur l'autre épaule et je pose ma joue sur son épaule gauche. Je ferme mes yeux et me vide la tête, j'ai juste envie d'entendre sa voix avant de m'endor...


Serment de Elpis:
avatar
Liam

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Heroes
Niveau: 3
Exp:
220/250  (220/250)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bras de fer entre fragile (titre non négociable) [PV Daaf]

Message par Daaf le Mer 10 Mai 2017, 18:48

Toujours dans ses émotions et ses rougeurs, le garçon qu'il trouvait déjà si beau se leva avec une admirable prestance, une grâce qui, lorsqu'il releva les yeux pour le voir, le charma tant elle étant si leste et allait si bien avec ce corps tout fin. Son cœur battait à tout rompre, et il était devenu si attentif à Liam qu'il sursauta quand celui ci lui adressa la parole.  

<< Allez viens t'asseoir sur le banc je suis un gentil Rubis aujourd'hui. D'ailleurs c'quoi ton pouvoir ? Moi c'est la télékinésie lié aux cartes de jeux. C'est pas un pouvoir puissant mais je fais avec. >>

Se perdant dans ses sentiments, il balbutia quelques sons de manière gênée, se leva, voulu se rasseoir puis se releva à nouveau, avant de finalement aller rejoindre le beau jeune homme sur le banc. Avant qu'il ne put répondre, les bras fins et souples l'entourèrent d'une si douce manière qu'il n'en fut que plus chamboulé, et ensuite sa tête qui prit contact avec la sienne fit grimper la tension qui l'occupait déjà. Ses cheveux fin et tout ébouriffés au contact de sa peau, le délicat souffle de sa respiration contre son cou... Tout était là pour provoquer un intense ressenti chez lui, un ressenti qu'il n'avait jamais éprouvé auparavant. C'était encore plus intense qu'avec la jeune fille blonde. C'était tout simplement gênant et agréable à la fois.

C'était devenu une chose si confortable que d'avoir un si charmant garçon a ses côtés, car Daaf finissait par apprécier ces sensations. Il aimait ce contact, il aimait ce qui se déroulait. Alors, en essayant de calmer ses esprits, et de poser ses paroles, il lui répondit avec encore quelques tremblements.

<< Euh... moi mon pouvoir c'est de faire des boules de lumières. Hum, et euh aussi, c'est d'entourer tout mon corps de lumières... Euh... >>

Et il ne bougea pas, restant assis à côté de celui qu'il aimait désormais, et le temps passa. Il était là, maintenant conquis par quelqu'un, qu'il ne connaissait pas il y a une heure encore.

HRP:
Je suppose que c'est la fin du RP. :D


Couleur de dialogue : #FFBF00




Emblèmes:


Thèmes:


avatar
Daaf

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bras de fer entre fragile (titre non négociable) [PV Daaf]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum