Les blessures du passé (PV Eleonor)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Jeu 16 Mar - 17:20

Je patientais dans la salle d’attente vêtu d’un simplement de mon jogging, d’un T-shirt, et d’un pull à capuche, le tout noirs, ornés simplement de quelque notes de couleurs du au logos des marque, ou de quelque motifs simpliste. J’étais assis, regardant le sol, cachant mes yeux derrière mes lunettes de soleil pour tenter de masquer mes cernes du à mes larmes de la veille et les mains dans les poches de mon pull.

J’ai longtemps hésité avant de me décider à prendre rendez-vous avec la psy. D’ailleurs aujourd’hui encore j’ai toujours cette boule au ventre. Devoir me confier à quelqu’un d’autre pour parler de mes problèmes n’était pas une idée qui m’enchantait en fait. Mais c’est quand une amis de Yasushi m’a retrouver à tenter de noyé mes problèmes dans l’alcool au point qu’elle a dû me ramener chez elle. J’ai compris que j’étais en train de me laisser bouffer par toute cette histoire et qu’il était temps que je réagisse. Sinon je vais très certainement perdre le dernier repère qui me reste à savoir Yasushi.

Le moment venu, la psychologue m’invita enfin à entrer. Après l’avoir brièvement saluer comme la dernière fois. Elle m’invita à m’installer en m’indiquant le divan, sur lequel je pris place en tailleur (n’ayant pas de chaussures je ne pense pas que ça poserais problème). Lorsque la psychologue me demanda ce que je voulais comme boisson je lui répondis du tac au tac

« La même chose que la dernière fois s’il vous plait »

Sans réellement y réfléchir. Elle me servit donc un thé accompagné de cookies au chocolat blanc. Aussi appétissant sois-t-il le nœud que j’avais à l’estomac m’empêchais d’avaler quoi que ce soit. Aussi bien liquide que solide.

C’est une fois cette échange de civilités terminé et que la professionnel se soit installer qu’elle posa finalement me la question fatidique, à savoir, les raisons de ma venus ici.

J’eus besoin d’un peu de temps pour trouver mes mots et être en mesure de lui répondre. Temps pendant lequel je n’avais pas cessé de jouer nerveusement avec mes mains qui étaient resté dans mes poches tandis que mon regard restait rivé sur le sol.

« Je ne sais pas exactement … c’est assez dure a expliqué et j’ai eu du mal à trouver le courage de venir en parler avec vous a vrai dire … disons que depuis quelque temps … j’ai l’impression que tout s’effondre autour, je ne sais plus … quoi pensé des gens qui m’entourent, ni si je peux vraiment leur faire confiance. Ce qui m’a fait avoir quelque débordement niveau comportement d’ailleurs …. En fait il y a des évènements s et des révélations qui … on rouverts de vieille blessures du passé. Passé avec lequel je pensais avoir tourné la page, mais qui finalement se sont révélés être plus lourd que je ne le pensais. »


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Eleonore Mac-Agosse le Ven 17 Mar - 15:14

La scène n'était pas belle à voir. Noa avait l'air au bout du rouleau. C'était il fait larguer, ou autre chose… elle ne savait pas encore.
Elle accueillit donc son hôte en professionnel. Vint le moment de la question. Sa pose, le temps qu'il mettait à répondre…. Il n'était pas là pour le plaisir. Il semblait souffrir de quelque chose. Elle espérait que ce n'était pas dût à elle.
Les révélations du jeune homme montrèrent à la psy qu'elle n'était pas la cause de cela. De la façon annoncée, cela ne devait peut-être même pas avoir rapport à la personne qu'il tenait.
Ce fut à la psy de prendre une dizaine de secondes pour faire le tour du sujet et des implications.
Elle se décida à se lancer, le ton grave.

-J'aimerais bien dire que j'ai une bonne nouvelle, mais pour l'instant, j'en doute. Je préfère même te prévenir que pour soigner totalement cela ça pourrait prendre des années chacun assis de son côté du bureau.  Avant de demander des détails, je vais faire une analogie pour que tu comprennes un peu mieux.
Imagines que tu te casses une jambe en faisant du patin à classe. C'est méchant et cela t'immobilise pendant plusieurs jours, voir semaines. En plus, il faut la soigner, la réparer, lui permettre de guérir complètement…. Ensuite il faut la rééduquer afin qu'elle redevienne comme avant. Mais même quand tout cela est fait, la jambe n'est jamais aussi solide qu'avant. Qu'importe la qualité de l'os ou son épaisseur. C'est un fait. Quelque chose de casser ne sera jamais aussi solide une fois recollé.
Maintenant pardon du principe que tu ne la soignes pas et qu'avec de la chance, elle guérisse. L'os ne serait pas spécialement bien soudé, ou remit correctement. Cela apporterait des complications dans ta démarche, ton positionnement ta façon de vivre.
Considère que les blessures de l'esprit agissent comme les blessures physiques. Sauf qu'on se soigne que très rarement. Ce qui fait que notre esprit est si bancal et que parfois, bien que pour nous, cela semble guérit, il reste bancal et cela peut ressurgir n'importe quand.


Éléonore souffla et inspira fortement. Comme pour essayer de se recadrer ou de se donner du courage.
Elle se leva et alla chercher un verre plus petit qu'une verrine qu'elle remplit avec son pouvoir.

-Tu n'est pas obligé, mais Henry Troya a écrit un jour : « Водка, нет ничего лучше, чтобы исправить несчастный человек. » (prononcé : Vodka, net nichego luchshe, chtoby ispravit' neschastnyy chelovek.), qu'on pourrait traduire par « la Vodka, il n'y a rien de tel pour remettre d'aplomb un homme malheureux. ». Cela ne veut pas dire qu'il faut boire pour oublier. Mais je pense que ce verre te fera du bien. Bois le cul sec et raconte moi ce que tu souhaites me raconter. Ou bien commence à raconter sans. Ce choix est tien.

Bon la psy avait décidé qu'un verre de Vodka artisanale sibérienne aiderait peut-être son patient.
Elle se rassit, se disant déjà que la séance risquerait d'être longue.  Si, et seulement si elle arrivait à faire ressortir son client moins anxieux, cela sera un grand succès pour elle.


Dernière édition par Eleonore Mac-Agosse le Lun 20 Mar - 15:56, édité 1 fois
avatar
Eleonore Mac-Agosse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Sam 18 Mar - 9:19

L’idée que je ne pourrais jamais retrouver un esprit aussi fort que je le pensais d’après les dire de la psy, ne m’enchantait guerre … Malheureusement il semblerait que je n’ai pas vraiment le choix. Ceci dit je ne vous cache pas ma surprise lorsqu’elle me proposa un verre de vodka. Vu la cuite que je me suis pris il y a quelque jours … je ne voyais pas reboire de sitôt. Surtout de la vodka alors que je préfère le whisky. Mais bon … si sa peut me donner un peu de courage … je suivis le conseil du médecin et sifla le vers en une gorgé. Il y avait comme une différence de gout par rapports aux vodkas qu’on trouve en grande surface … par contre … je suis incapable de le décrire exactement. Si ce n’est la chaleur que je sentais dans mon gosier et jusqu’à mon estomac. Suite à cela je me mis à réfléchir en ma grattant la tête avant de me lancer dans mes explications.

_ Hé bien … autant raconter les choses dans l’ordre je suppose. En fait avant … à partir de la fin de l’école primaire et au collège j’étais victime de harcèlement scolaire. J’essuyais très régulièrement les moqueries … les insultes … les coups … les humiliations aussi. J’étais toujours tout seul, isolé, ou mis à l’écart. Je n’avais aucun ami et ceux que je pensais pouvoir qualifier comme telle m’ont sois tourné le dos, sois ne m’ont jamais aidé en se contentant de regardé … sois prix par aux humiliations …. Ça a duré longtemps et ça allait toujours de pire en pire en grandissant. Tout était prétexte aux moqueries. « Il a des bonnes notes donc c’est un intello »…. Forcément j’avais aucune vie social donc j’avais que ça à faire de révisé mes cours. « Sa grand-mère c’est une sorcière » Tout ça parce qu’elle n’était pas chrétienne mais Asatru, n’empêche quand le médecin n’était pas dispo ou qu’il n’avait pas les moyen de ce payer un traitement. Leurs famille elles étaient bien contente de la trouver la sorcière. Ensuite ça a été la physiologie, ensuite mon attirance pour les gars, et vu que je me laissais faire que je n’osais rien dire à personne sa allait toujours plus loin. La loi du silence. « T’as intérêt à n’en parler a personne parce que sinon …. » J’avais toujours peur d’allé à l’école, je faisais souvent des cauchemars .Jusqu’au jour où je ne l’ai plus supporté. J’ai été passé à tabac et sa a été la goutte d’eau qui a fait débordé le vase et je me suis suicidé. C’est ma grand-mère qui m’a retrouver et réanimé.

Durant tout le long du récit je n’avais pas détaché mon regard du sol. Je n’osais pas regarder la psy dans les yeux. Ma respiration s’était faites plus rapide et j’avais du mal conserver mon calme et je n’avais pas arrêter de gratter nerveusement ma cicatrice a l’abdomen.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Eleonore Mac-Agosse le Mer 22 Mar - 22:20

Bon d'accord. Noa était un gars gentil, mais il avait bien morflé dans sa jeunesse. Je comprend mieux sa façon d'être actuellement. Il a évolué de façon convenable pour un soufre douleur qui s'était suicidé. Quoi suicidé… euh vu son état… fait gaffe ma vieille si il a eut le courage du lâche une fois, il pourrait recommencer.
La psy se concentra sur ses notes. Elle les lues et relu une fois qu'il eut finit de décrire son passé. A la troisième fois, elle annonça :


- Et bien. J'avais déjà pensée qu'il t'était arrivé quelque chose étant plus jeune, mais je n'avais pas pensé à ce point. Quand on est enfant la trahison est facile… Pas facile dans le genre simple, mais du style on suit le mouvement, pour que le mouvement ne nous remarque pas. Cela arrive très souvent. C'est aussi une source de troubles de la personnalité plus tard à l'âge adulte. Par contre à ton âge la trahison est beaucoup plus grave. On réfléchit déjà plus aux conséquences de nos actes. Il redevient difficile de faire confiance. Mais parfois la trahison est une affaire de choix. On ne se demande pas alors qui vais-je trahir, mais plutôt quel choix dois-je faire.


Elle remarqua qu'il se grattait l'abdomen.

-Le fait que tu te grattes montre que tu es nerveux. Ce qui est normal. Mais je ne suis pas là pour te juger, mais pour t'aider, si tu le souhaites. Après, tu pourrais penser que je veuilles te trahir aussi. C'est une possibilité que je garde à l'esprit en te parlant. C'est pour cela que je choisis mes mots afin d'éviter des quiproquos .

La psy n'avait aucune idée de la cicatrice à l'abdomen, ni la cause. Elle diagnostiquait alors sur le moment avec le peu d'éléments qu'elle avait.

-Libre à toi de m'expliquer les évènements récents ayant mené à cette trahison. Ou de me poser les questions où tu souhaites avoir un début de réponse.

La psy se tue. Elle avait bien pleins d'autres choses à dire, mais il fallait essayer de faire simple pour l'instant.
avatar
Eleonore Mac-Agosse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Jeu 23 Mar - 17:51

Après une relecture assidus de ces notes la psychologue me fit par de ses remarques, questions et impressions.Moi qui pensait que d'habitude j'arrivais plutôt bien à dissimuler mon vécu, il faut croire que c'était bien insuffisant face à l’œil expert du médecin. Même mon tic n'était pas passer inaperçus. Pourtant elle semblais en ignoré malgré tout son origine.

Quoiqu'il en soit Éléonore me fit également comprendre à quel point elle prenait son temps pour choisir ces mots. Ce qui me laissait à penser que je lui donnait l'impression de marcher sur des œufs.

En fait .. depuis un moment je fais souvent des cauchemars ou je revois mes anciens camarades s'en prendre a moi. En fait ça à comment quand … Un des élèves m'a confier avoir …

J'eus besoin de marquer une pause à cause du fait que j'avais la gorge serré en prononçant ces mots tellement la nouvelle était dure à digéré pour moi.

En fait en début d’année l'académie a subit une attaque. Avec d'autre élèves on s'est retrouver confronter a deux de ses assaillants et l'affrontement c'est soldé par un lourd bilan médical … Une des élèves s'est retrouver la jambe perforé de part en part et était resté inconsciente pendant plusieurs jours, un autre s'était retrouver aveugles car ce sont ses yeux qui en ont été blesser et ça , ce ne sont que les blessures physiques, parce qu'il s'était fait humilié publiquement par l'un des asseyant. Et moi. Je suis resté plusieurs jours dans le coma sous respirateur artificiel avec les bras et les côtes brisé. Et si j'ai autant de mal à accepter la chose, c'est parce … parce que j'ai appris que l'un de responsable de tout ça. C'était un de mes amis … Plutôt proche ….

Je n'avait pas cesser de me gratter sur cette cicatrice. Au point que celle-ci finit par se rouvrir.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Eleonore Mac-Agosse le Ven 24 Mar - 17:22

Une attaque, une trahison… Cela devait être une de celles dont elle avait entendue parler. Il lui fallait… Attend ! Blessures ? Cela date de cet événement….
Éléonore saisi le verre de vodka vide et envoya son contenu d'eau chaude sur la main du jeune homme. D'un ton autoritaire.

-J'ai dis pas gratter. Surtout si c'est une cicatrice. Il faut un an pour qu'un cicatrice guérisse. Deux pour que la guérison soit complète. Enlevez moi ce haut.

Elle se leva, tout en continuant, légèrement énervée.

-J'aie moi aussi subit des trahison. Un ami, fin enquêteur de la police de New York a décidé un jour qu'il enverrait sa fille dans une riche université, car c'est c qu'elle souhaitait. N'ayant pas le salaire pour le faire, il décida de vendre des informations aux truands. Pendant deux ans, les truands avaient un coups d'avance sur nous. Des infiltrés mourraient, même après des années dans leur organisation. Quand on a trouvé le coupable, on est tous tombé des nues. Suicides, démissions, dépressions… le service dont il avait été le mentor s'est quasiment dissolu sous la vérité. Quand mon Mentor me donna les raisons de sa trahison, cela fut encore plus dur pour moi, qui sa psy et qui n'avait rien vu. Sans parler des nombreuses affaires dont il avait participer. La plupart de celles ou ces conclusions ont fait tomber les coupables furent annulés et des criminels dangereux et pervers remit en liberté. Un d'eux a même tenté de me tuer à l'arme blanche un week-end

On maintenant ma vieille. Tu lui as avoué cela. Tu en fais quoi. C'est bien beau d'agir sur un coup de tête. Ce n'est certainement pas ce qu'il a voulut entendre. Bon, on va rebondir.

-j'aie aussi connue des flics infiltrées qui firent tomber leur femmes. Ils les aimaient, mais les avaient rencontré quand ils étaient sous couverture. Pourquoi trahir la mère de ses enfants ? Peut-être parce qu'ils considéraient leur devoir comme plus important que leur vie.

Bien. Utiliser la façon rentre dedans pour un gamin que tu viens de découvrir faible psychologiquement. Ma vieille, va falloir penser à la retraite. Même si ce que tu soupçonnes est vrai.

-La trahison fait parti de l'espèce humaine. Si je vois que tu te mutiles pour cela… je risque de devoir demander l'achat de menottes pour t'en empêcher. Et je doute que le professeur Parnassa accepte de tels dépenses.

Le ton redevient moins informel sur sa « blague ». Elle semblait attendre que l’élève obéisse à son ordre d'enlever le haut. Mais elle se permit une autre phrase, sur un ton plus sérieux.

-Parle moi de cet ami traître.
avatar
Eleonore Mac-Agosse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Mar 28 Mar - 15:38

La psychologue m’aspergea d’eau chaude au niveau de la main pour me forcer à cesser mon Tic. Sous ses ordre je retirais également mon pull et mon T-shirt, certainement voulait-elle voir cette cicatrise. Suite à cela elle me raconta une partit de son propre passé, mais je ne comprenais pas tout de suite ou elle voulait en venir … Jusqu’à ce qu’elle me parle des agents infiltré …. Sa rebondissais plus ou moins avec les explications que m’avais fourni Narok. Donc son histoire était peut-être vraie finalement. Suite à sa demande je me mis à lui raconter comment on s’est rencontré avec le saphir.

_ On s’est rencontré à un BBQ en nouvelle Calédonie et Dison qu’on a fait connaissance par hasard quand je me suis assis à côté de lui pour manger. On avait sympathisé autour d’une bouteille de Rhum. Après ça on s’est recroiser peu de temps après car j’ai finis dans le même groupe que lui et sa petite amie dans une expéditions de spéléologie qui avais un peu … mal tourné mais rien de bien grave l’histoire s’est bien terminé.
Après en début d’année je ne l’avais plus revue dans l’académie et s’est peu de temps après l’attaque que je l’ai recroisé. Il était vraiment … déprimé. A l’époque je ne savais pas encore que s’était lui qui nous avait attaqués. Du coup je l’invitais à des entrainements de sport pour lui changer les idées sans vraiment chercher à comprendre ce qu’il lui arrivait … de toute façon je ne pense pas qu’il aurait accepté de me dire ce qui le tracassais … le connaissant ...
Après ça on a du se rassembler avec d’autre élèves pour sauver une amie qui s’était fait enlever par son père. Ce jour la lui et le garçon dont je vous ai parlé l’autre fois … enfin mon petit amie quoi … ils cherchaient cette fille et étaient venus me voir parce que je passais beaucoup de temps avec elle. Ce jour- là, avec cette élève on a bien failli se disputer car sa mauvaise humeur permanente et le fais qu’il était à peu près autant agréable qu’un chien de garde, m’ont fait perdre patience, mais rien de bien grave.
Après peu de temps avant notre mission de sauvetage je suis tombé par hasard sur un affrontement entre lui et une élève … Un affrontement ou j’aurais pu me faire tuer s’il ne m’avait pas protégé. Malheureusement l’autre fille en a profité pour lui arracher le bras et le laisser mourant. Malgré ce que le mec m’a dit j’ai toujours tendance a pensé que je suis responsable de la perte de son bras. Bref, je l’ai emmené à l’infirmerie et ai aidé Archie à recoudre la plaie.
Le lendemain il m’avait donné rendez-vous parce qu’il voulait me remercié en me rendant n’importe quel service que je lui demanderais. Considérant qu’il m’a sauvé la vie juste avant de se faire arracher le bras et me disant que je suis légèrement fautif dans cette histoire je lui ai dit de considéré qu’on était quitte.
Bizarrement après cette histoire il semblait aller beaucoup mieux mentalement parlant, on dirait qu’il retrouvait petit à petit sa … « joie de vivre » ou « bonne humeur » si je peux appeler ça comme ça et il adorait me taquiné sur ma relation naissante avec mon petit ami. D’ailleurs je l’aurais Tuer quand il faisait ça en présence du beau-père qui n’en savais rien. Et c’est pendant la mission de sauvetage de notre amie que les choses se sont gâter, c’est delà que viens ma cicatrise. J’ai été blessé mortellement et l’un de nos camarades y a laissé la vie. Et c’est donc Lui qui m’a soigné et réanimé de la même façon qu’il a fait repousser son bras grâce à son pouvoir. C’est ce jour-là qu’il m’a avoué que c’était lui qui nous avaient attaqués en début d’année.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Eleonore Mac-Agosse le Ven 31 Mar - 17:05

Pendant qu’Éléonore avait sortie la trousse à pharmacie et commençait à soigner le plaie de Noa qui se rouvrait, celui ci continua son récit. Il était bien bâtit, cela ne lui enlevait aucunement de son charme. Bon niveau problème, Eleonore se demandait si le violer directement ne serait pas plus bénéfique pour lui. Quoi que l'expérience avec une femme de son âge serait peut-être quelque chose que cet maudit oiseau aimerait.

Bon répétons : Le gars fait pote avec des membres de l'académie et les trahis environ un mois plus tard, les humiliants qui plus est. Ils sauvent ensemble quelques mois plus tard une amie, au prix d'un de leur camarade. Là, alors qu'il est gravement blessé, son « ami » lui avoue, en pendant ou après l'avoir soigné qu'il est responsable des humiliations subits par des élèves de l'académie.
Va vraiment falloir que j'aille faire un tour à l'agence locale, afin d'avoir plus d'informations.

Elle se releva, après lui avoir bander la cicatrice. Et annonça froidement 

-Rhabille toi. Passe voir le médecin après, afin qu'il t'applique un traitement médicamenteux s'il juge utile.

Elle rangea la trousse et se rassit. Elle griffonna ce qu'il venait de dire dans le silence le plus totale. Puis remit son masque de professionnel. Mais le ton était plus froid que d'habitude, comme si elle se forçait plus pour garder son apparence tranquille.

-Je te demanderais bien le nom de cette charmante personne, mais je doute, que tu ne m'en révèle plus sur lui. De même que je me demande qui est ton petit ami et qui est son père pour travailler à l'académie.
J'aurais pleins d'autres questions à te poser, mais je vais me forcer à ne pas laisser mon passée professionnel refaire aussi facilement surface.

Je vais donc me limiter à 3 questions :
-L'Académie est protégée par un organisme du nom d'Agence. Pourquoi ne pas leur avoir confier la tache de retrouver cette jeune fille ? Ou au moins avoir vu cela avec des professeurs ?
-Dans quels conditions vous as t'il révéler sa trahison et pourquoi ?

Et je t'interdit de toucher au bandage pendant le reste de l'entretien.


Elle se tue, attendant les réponses et fixant son interlocuteur dans son ensemble. En elle bouillait une rage qu'elle n'avait pas ressentit depuis longtemps. Elle était impuissante et le savait. Mais elle connaissait du monde qui pourtant devait être au courant et qui ne faisait rien ? Elle avait acceptée d'être psychiatre scolaire pour aider des enfants à lourds passées, pas pour remettre sur pied des sujets d'expériences.
avatar
Eleonore Mac-Agosse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Sam 1 Avr - 9:44

Tandis que je lui avais raconté toute l’histoire la psychologue s’attela à soigner ma plait pour finalement me conseiller d’aller voir le médecin. Ba j’irais faire un tour auprès de Archie … de toute façon je devais déjà aller le voir pour mes yeux.

Elle me posa par ailleurs une série de question au sujet de du sauvetage pour conclure par une petite touche d’humour … enfin je crois que s’en était une.

_ On s’est adressé un professeur pour nous aider. Il nous a d’ailleurs aidés pour le sauvetage. Et … avec tout le respect que je vous doit … vu la réactivité dont a fait preuve l’agence que ce soit ….pour la destruction de la foret, ou le vortex club quand trois élèves se sont servi de leur pouvoirs s’en prendre à leur camarades, je pense que mon amie aurait laaaarrrrgement eu le temps de crevé la gueule ouverte ! Et je pèse mes mots. Quand je l’ai retrouvé elle était enfermé dans une cave, frigorifié, parce que on lui avait donné un kimono beaucoup trop fin par rapport à la température ambiante , sachant qu’elle n’avait rien pour dormir, même une couverture, juste un tapis de paille et elle était tellement sous alimenter qu’elle pouvait à peine se mouvoir tellement elle était faible.
Vous allez me dire qu’il y a les services sociaux pour la maltraitance sur les enfants. Ouais mais non sa marche pas sur un mec qui a suffisamment d’argent pour passer au-dessus des lois.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Eleonore Mac-Agosse le Mar 4 Avr - 21:26

Éléonore souffla d'amertume.

-Bien, le nom de ce prof que lui et moi ayons une petite discussion sur l'Académie.
Vous parliez de mal vous sentir pour cause de trahison. Sachez qu'en ce moment je me sent aussi trahie. Trahie par mes employeurs. Pour en revenir à vous, Monsieur Greenwitch, je vais vous donner une solution digne de certains Navy Seal. Prenez votre traître à part et régler cela à la manière coups de poing question, j'encaisse le sien et entend sa réponse.


Elle s'arrêta quelques secondes avant de dire, d'un ton plus neutre et légèrement plus sereine.

-Je rigole. Les Seals ne sont pas connus pour leur intelligence mais pour leur efficacité. Je vous avoue que je ne comprend pas sa réaction. Il vous sauve et vous avoue sa trahison. Avant de vous soigner, j'aurais compris. Il aurait voulut vous faire vous battre pour survivre et lui demander des explications. Après, cela n'a aucun sens, à moins de vouloir soulager sa propre conscience en sachant que vu que vous lui devez la vie, vous ne ferez rien de conséquent. Enfin. Le fait d'en parler a dût, je pense, vous soulager un peu. Si vous voulez vider votre sac sur lui, n'hésitez pas. Je suis à votre écoute. C'est souvent le fait de garder à l'intérieur qui fait mal et empêche d'avancer.
Pour ce qui est de la confiance aux autres…


Elle se tu, comme si elle avait finie sa phrase. Elle en savait quoi dire d'autres. Un comble pour une psychiatre se pensant la meilleure du coin. S'en était tellement gênant, quelle laissa ce plan, griffonnant quelques notes codés sur son carnet. Elle se décida de finir après une bonne vingtaine de secondes

-… Je n'aie pas de solutions autres. La confiance est longue à regagner. Je peux te proposer des Anxiolytiques si tu as vraiment besoin.

Et une psychiatre qui ne sais pas quoi répondre, une.
avatar
Eleonore Mac-Agosse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Mer 5 Avr - 20:52

Ainsi donc la psychologue m’avait proposé une solution et … des médicaments.

_ Non merci … je ne prends pas de médicaments sauf en cas d’extrême nécessité. Et Pour votre solution façon Navy Seal. J’ai déjà essayé en fait … A la base je voulais une discutions calme et posé pour crevé l’abcès sauf que … Ba sa a dérapé. J’étais partit pour un duel de pouvoir vu qu’on aime bien ça tous les deux. Le mec il me pète un scandale parce que je lui abîmé son bras. Un bras qui repousse en trois secondes quand même je tiens à le précisé….et je lui fais la remarque que au vu de ce qui s’est passé en début d’année venant de lui sa fait un peu hypocrite. C’est à partir de là que ça a dégénéré… Oui je veux bien admettre que c’était un peu moyen de lancer la première attaque sans prévenir. Certes mais comme je lui ai dit vu qu’il peut guérir de n’importe quel blessure, j’en profite pour me lâcher un peu.
Bon il me sert l’histoire comme quoi il n’a pas eu le choix on l’y a forcé … admettons ….ça n’empêche qu’il a quand même eu l’air d’y prendre vachement de plaisir a humilié mon ami devant tout le monde. Vu mon passé vous vous doutez bien que les humiliations et gratuite c’est le genre de chose que je tolère très mal. Et ce mec il a culot de me dire que ça nous a fait du bien à tous que ça nous a pousser à progresser. Elle est belle la motivation ! On a eu une fille avec un trou dans la jambe, une camarade qui a du ce vidé de son sang pour la soigné, mon pote qui été aveugle pendant un moment, qui a un énorme complexe a cause de ses problèmes de harcèlement scolaire ajouté cette histoire a ça, je doute que ce soir le genre de chose qui va l’aider.
Je n’attends pas qu’il vienne implorer mon pardon à genous, mais un simple « je m’excuse » ça me parait être un minimum !
Après j’ai perdu le contrôle de mon pouvoir et il a dû me maîtriser sinon j’aurais blesser les autres personnes présentes. Quand je me suis réveillé à l’infirmerie il m’avais laissé un mot.


Je sorti le bout de papier ou y était inscrit les lettres de sang, prenant soins de retiré la signature pour le tendre à la psychologue.

message a écrit:« La prochaine fois si tu veux me parler et me poser des questions, vient me parler et ne me tend pas un piège. Si tu n’arrives pas à faire le tri toi-même alors va voir quelqu’un pour t’y aider, il n’y a pas de honte à avoir, j’ai moi-même dut faire face à certaines choses après mon retour à l’académie (même si je ne suis pas du genre à parler aux autres), tu l’a vus toi-même si tu te rappelles bien. Tu devrais y réfléchir avant de revenir me voir. »

Résultat des courses il est persuadé que je lui ai tendus un piège alors que ce n’est pas le cas. Si je voulais le tuer j’aurais concentré mes attaques sur sa tête pas ses membres et je me serais fourni du poison ….


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Eleonore Mac-Agosse le Jeu 13 Avr - 16:48

Bon ma vieille, il connaît déjà la méthode Seals. Un peu problématique. Après tout, il était un rubis. L'angle d'attaque de la réponse était trouvé. Mais comment continuer… C'était un terrain glissant.
Le psychiatre lue le mot avec attention, prenant note des caractères psychologiques de l'écriture

-Tu viens pour une discutions et tu commences par une agression. Qui ne se sentirait pas la cible d'une attaque en traite dans ce cas là ? Je comprend la réaction de cette personne et sa forme d'énervement/agacement. Vous avez dût oublier de lui préciser que vous vouliez un duel pour s'expliquer. Attaquer quelqu'un sans le prévenir, mais chez les Seals, c'est prit pour une agression. Cette personne ne doit pas avoir mauvais fond, pour vous avoir laisser ce mot. Certes avec votre passée, cela ne doit pas être facile à vivre, vu le plaisir qu'il semble avoir prit à torturer votre camarade au début d'année.
Un immortel n'aimerait certainement pas qu'on le tue à tour de bras, sous prétexte qu'il soit immortel. Le manga Ajin en est une bonne représentation. Enfin, je m'égare.


Petit pose.

-Tu devrais inviter ton ami ici, si vous souhaitez discuter calmement. Après, nous avons chacun des faces cachés. Ton « interlocuteur » a peut-être un côté sadique qu'il réprime normalement. Et sous la contrainte, il aurait pût lâcher la bride à ce côté qu'il réprimait, afin de mieux supporter ce qu'on l'obligeait à faire.
Je ne tiens pas à le dédouaner de quoi que cela soit à Tes yeux. J’émets des épisodes qui pourraient vous avoir échappé.


La psychiatre s’arrêta, regardant Noa. C'était à lui de voir quel voies il allait donner à lui suite de l'entretien. Mais elle pensait qu'insister sur ce point lui serait bénéfique. Mais le mystérieux agresseur était le seul qui pouvait lui apporter les réponses que Noa désirait. Elle ne pouvait que faire des supputations, sans rien connaître des tenants ou aboutissants de l'équation.
avatar
Eleonore Mac-Agosse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Sam 15 Avr - 22:32

Les propos de la psychologue me faisaient comprendre que j’avais accumulé quelque tort dans cette histoire. Même si au fond je le savais déjà je n’en avais pas conscience ou alors je refusais de les voir ou de l’admettre. En revanche je ne connaissais pas du tout le manga auxquels elle faisait référence. Pour le peu de culture que j’ai en même temps … que ce soit littéraire, cinématographique ou culturel ce n’est pas si surprenant que ça finalement.
Quoi qu’il en soit sa proposition de faire une séance à trois ne me bottait pas mais alors pas du tout ! Pour l’instant je n’ai aucune envie de le voir. C’est déjà un miracle que j’arrive à être dans la même pièce que lui pendant un cour. C’est quoi la prochaine étape ? La thérapie de couple ? Cette idée fit remonter en moi les souvenirs de quelque situation … ambiguë qu’il y avait eu entre lui et moi. Notamment un corps un corps particulièrement suspect le jour où il m’apprenait à me servir d’un bâton. En d’autre circonstance ce souvenirs aurait pu me faire rire, mais là je n’avais pas le cœur à ça je me contentais juste de me racler la gorge.

_ Non merci sans façon pour le moment je n’ai aucune envie de lui reparler …

Machinalement je détournais mon regard en lançant quelque parole en l’air.

_ Et encore si il n’y avait que ça


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Eleonore Mac-Agosse le Dim 16 Avr - 14:33

La psychiatre sourit à ces quelques mots en l'air. Bon d'accord, c'était pas professionnel du tout. Mais aucun mal à montrer parfois ses sentiments.

-Et encore si il n'y avait que ça. Étrange phrase cela peut impliquer beaucoup de choses. J’espère que tu ne comptes pas l'humilier comme il l'a fait ?

Bon la supputation était sûrement erronée. Mais la psychiatre préférait énoncer celle là que certaines autres plus logique.
Elle reprit son air sérieux, un peu plus grave qu'avant.

-Un plan à trois ne veut pas dire que je sois obligé d'être le troisième membre. Cela pourrait être votre professeur qui vous as amenez sauver votre amie, ou quelqu'un d'autre soit ayant la confiance des deux, soit étant inconnu des interlocuteurs. Cette personne n'est pas là pour vous dire faites ceci ou cela. C'est un médiateur, présent pour permettre aux deux parties de parler sur de bonnes bases.
Après si vous n'avez pas envie de le revoir, c'est votre droit. Mais ce problème, enfin cette personne réveillant des problèmes enfuis et étant un problème de par ce fait est une des clefs de votre problème. Ce n'est pas la seule, j'en suis sûre. C'est peut être la plus facile d'accès actuellement.
Le fait de comprendre pourquoi et comment, ne vous aidera pas à vous sentir mieux, par miracle. Mais cela devrait vous permettre de faire le tri dans vos idées et votre façon de voir les autres.
Après, si vous souhaitez que je n'évoque plus cette solution, libre à vous de me le dire. J'en tiendrais compte.


Elle prit quelques secondes, avant de reprendre.

-Je rajouterais que cet Ami/ennemi est certainement un focus sur laquelle vous cristallisez sûrement vos anciennes blessures. C'est pour cela que j'insiste sur cette rencontre. Cela sera comme crevez l’abcès d'une blessure devenu purulente. Soit, cela aggravera la chose, comme votre dernière rencontre car on ne fera qu'étaler plus de pus. Ou avec l'aide du médiateur qui essayera de nettoyer cela afin que cette réminiscence de blessure guérisse un peu et se referme correctement avec plus de chance.

Pff ma vieille. Faire comprendre cela comme ça n'est pas la meilleure idée que tu as eut. Noa a beau être intelligent, il doit avoir en lui cette haine qui empêche de réfléchir posément. Va falloir que tu te renseignes sur l'autre étudiant. Dans le pire des cas, tu devras peut -être commencé à te faire haïr. C'est ton rôle d'adulte.
avatar
Eleonore Mac-Agosse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Dim 16 Avr - 18:49

Visiblement … mes paroles en l’air ont été très mal interpréter. Par contre quand elle m’a parlé d’humiliation et de plan à trois j’ai très certainement la dévisager les yeux ronds comme des billes. J’ai mis du temps à comprendre qu’elle parlait en fait d’une séance de psychothérapie ou d’une explication a trois. Merci esprit mal tourné.
Par contre si elle continus à me parler de furoncle et de pu qu’on étale … je crois que je vais gerber. Je ne suis pas vraiment facile à écœuré d’habitude mais la avec l’estomac noué je sens déjà des nausées arriver.

_ Heu non … pour le moment je ne veux pas lui reparler ça sert à rien d’insister.

Je crois bien que si elle persiste sur cette idée au mieux je me barre pour aller voir ailleurs, au pire je m’énerve. Avec mes truc qui sont incontrôlable, ça va finir en bain de sang.

Et quand je disais « et encore si il n’y avait que ça » c’était surtout dans le sens « Il n’y a pas que lui » ou « ce n’est pas mon seul problème. Entre mes pertes de contrôles mes cauchemars, mes amis que je blesse. Je ne sais plus où je dois donner de la tête. Je commence a pensé qu’on ferait mieux de m’enfermé pour être sûr que je ne fasse de mal à personne.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Eleonore Mac-Agosse le Lun 1 Mai - 17:50

Bon en fait c'est sa crise existentielle qui le dérange. Difficile de savoir quoi dire. Elle attendit qu'il finisse par dire.

-Bien, j'essayerais de ne pas revenir sur cette rencontre. Par contre hors de question de te faire enfermer. Tu risques de trop broyer du noir pour que cela te soi favorable.

Elle s’arrêta comme pour réfléchir à la suite de ce qu'elle devait dire. Elle n'avait pas grand chose à dire. Elle chercha donc un autre angle d'attaque, essayant de ne pas tout refaire venir à cette trahison.
Se concentrant sur sa respiration, il lui en fallut 10 avant de reprendre la parole.

« Broyer du noir », une expression venant de la peinture à l'origine. Enfin, je ne rentrerais pas plus sur les détails dans son origine. Seulement, quant on voit la vie d'une certaine couleur, cette couleur entache notre vie. La joie et la déprime sont les deux plus démonstratrices. Si je devais comparer cela à un œuvre, je choisirais les portraits phytomorphes de Guiseppe Arcimboldo.
Si un certain portait d'une tête à base de fruits était retourné, on avait du mal à y voir une tête, car c'est un panier de fruit


Éléonore se dit que les portraits de fruits étaient peut-être un peu compliquer.

-Enfin tout cela pour dire : Si tu vois la vie en dépressif, tu verras peu les choses bonnes et aura tendance à voir les choses sombres. Cela entache aussi notre façon de voir et de choisir. C'est dans ces cas là qu'il faudrait tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant d'agir. Ce que je devrais faire avant de penser à voix haute.

Elle soupira.

-Enfin j'essaye de te faire comprendre que tu vois cela comme ça, peut-être parce que tu n'es pas au meilleur de toi même. Après, il faut un certain temps pour remonter la pente, réapprendre à gérer nos émotions.
Et pour cela, il faut se reconstruire. Cela prendra du temps. Je peux t'aider, mais je ne pourrait faire à ta place.


La psychiatre se tue pour laisser à Noa la possibilité de répondre. Elle n'était pas sûre d'avoir prise la bonne voie après son cafouillage avec son « ennemi ». Et cela la perturbait. Éléonore aussi était humaine. Et même si elle devait le cacher devant un patient.
avatar
Eleonore Mac-Agosse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Ven 5 Mai - 12:32

Le psy e répondit en me faisant la définition et l’étymologie de l’expression« de broyer du noir ». Je ne comprenais pas vraiment en quoi ça allait m’aidé sauf peut-être pour la partit

« Tu vois cela comme ça, peut-être parce que tu n'es pas au meilleur de toi même. »

Sans déconner ? Je ne l’avais pas deviné. Je ne l’avais presque même pas remarqué ! Su je suis ici c’est peut-être parce que je veux régler ce problème justement … Son sens de la déduction m’impressionne … vraiment ! J’ai l’impression de perdre mon temps ça m’énerve. Bizarrement dans le même temps j’avais une migraine qui montait petit à petit en moi au point que je dut porté la main à ma crâne … vous savez cette réaction à la con et totalement inutile que tout le monde a quand ils ont une migraine … comme si ça allait les soigné de posé la main sur l’endroit où ça leur fait mal.

_ D’après vous pourquoi je suis ici ?!

Mes yeux prirent une teinte violette et sans que je ne le veuille mes tentacules se mirent à pousser partout dans pièces. Occupent l’espace de toute leur longueur et abîment tout ce qui passait à leur porté à cause de leur force et le aspect tranchant.

Je recommençais à avoir une absence pendant que mes tentacules agissait de manière totalement hasardeuse je recommençais avoir cette espèce de visions.

Me tentant dans un endroit inconnu où tout était noir autour de moi et j’étais face a toujours ce même serpent géant aux écaille noirs. Il me jaugeait de son regard Violet brillant d’une lueur intense le tout dans une posture menaçante.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Eleonore Mac-Agosse le Lun 8 Mai - 21:23

Bon, faut dire qu'Irl je suis nul en conseil, même si j’aimais aider les gens. On sent cela dans mon rp… Quoi, ce n'est pas un poste à la façon Lynn….:) Oups désolé.
Éléonore était un peu perdue. Elle chercha ce qu'elle pouvait faire de mieux. A moins d'être simple et dire qu'elle n'avait pas de remède instantané, elle ne voyait rien de particulier comme solution. Il se prit la tête avec une main. Il est désespéré à ce point ?

Le changement de couleur ne fut pas vu instantanément par la psychiatre. Par contre les tentacules l'attaquant… La psychiatre s'éjecta de son siège dans une roulade arrière. Elle s’apprêta à aller chercher son arme, mais les « serpents » s'immobilisèrent. Elles ne semblaient que le défendre, mais bon. Les dégâts causés vont chiffrer. Monsieur Parnassa allait râler. Elle observa, tentant de dialoguer. Elle lança un assez sec :

-Monsieur Greenwich ? Que se passe t'il.

Bon comme dialogue, c'est moyen. Mais c'était juste pour voir si il avait perdu connaissance, ou bien c'était dû au stress des derniers jours. Il lui fallut quelques secondes pour se souvenir qu'il avait déjà dit avoir perdu le contrôle de son pouvoir.
Les rubans l’attaquèrent à cette phrase. Elle allait devoir lui rafraîchirait les idées. Elle battit en retraite.
Elle continua à l'observer. Tant qu'elle ne parlait pas ou agissaient peu. Le meuble contenant les ballons était devant elle, mais impossible d'y accéder sans déclencher une réaction des choses noires.
Elle s'accroupit et utilisa son pouvoir pour remplir tous les tiroirs du meuble. Avec un peu de chance la pression ferait s'ouvrir les tiroirs.
Il lui fallut presque une minute pour faire cela. Une porte s'ouvrit en grinçant légèrement et les rubans coupèrent le meuble. Mais au moins les ballons étaient au sol. Elle se pencha, tendit la main et récupéra le sachet. Elle commença par en faire tourner un et le lança. Intercepté trop tôt. Elle réfléchit. Il ne manquait pas grand-chose aux rubans pour l'attaquer directement. Elle se rappela une des techniques de son apprenti. Il avait appelé cela la technique du shuriken de l'ombre de Sasuke et Naruto. Elle fit tourner deux ballons, un dans chaque main. Elle les remplit d'une certaine façon. Elle lança le premier de sa main non directrice. L'eau et la façon de tournée du ballon lui donnèrent une trajectoire bizarre, alors que le deuxième correctement remplit et lancé fonça sur sa cible. Le ballon n 'atteignit pas Noa, intercepté au dernier moment par les ruban, mais explosa quand ils le tranchèrent, répandant l'eau froide sur le Noa endormi.

-J’espère que cela suffira.

Dit elle, machinalement, à haute voix.
avatar
Eleonore Mac-Agosse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Ven 12 Mai - 21:32

Le reptile sifflait gueule ouverte et crochet déployés tandis que je parvenais à percevoir une sorte d’échos très lointains.

-Monsieur Greenwich ? Que se passe-t-il.

Mais j’étais trop préoccupé par le monstre en face de moi pour y faire attention. Le serpent ne mit pas longtemps à ce jeté sur moi me piégeant dans ses anneaux pour ensuite je redresser de toute sa hauteur pour me jauger du regard, la gueule grande ouverte prêt à me dévoré. Quelques gouttes de sa salive empoisonnées me tombaient même dessus. Je pouvais sentir des gouttes fraîches m’asperger. Puis au moment où le reptile allait me gober cette fois si je me retrouvais littéralement aspergé. La grande quantité d’eau froide me fit revenir à la réalité. Le décor ainsi que le monstre s’estompa comme un brouillard et je me revoyais à nouveau la salle de la psy. La professionnel d’ailleurs était encerclé par mes rubans noirs qui pointaient sur elle. Je faisais donc immédiatement disparaitre ces derniers pour ensuite balader mon regard sur la pièce pour pouvoir constater les dégâts que j’avais une fois de plus causé. Certains meubles étaient en morceaux, le sol était jonché de ballon et le fauteuil sur lequel je suis assis imprégné d’eau.

Je finis par abaisser mon regard au sol l’air honteux

_ je suis désolé ….


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Eleonore Mac-Agosse le Dim 14 Mai - 19:23

Éléonore avait réussit. Il rentrait ses « serpents » et s'excusa en baisant les yeux. Elle attrapa deux serviettes en cuisine et revint vers le jeune homme. Elle posa le torchon sur ce qu'il restait de la chaise et posa l'autre sur son épaule. Elle s'approcha de l’élève en écartant les restes de la table basse. Elle l'attrapa par le menton (pas méchamment) et lui releva le visage. D'un ton à moitié moqueur

-Regarde moi. Tu n'es pas désolé. Si tu l'est, c'est que tu as volontairement provoquer cela.

Le regard de la psy était plongé dans celui de Noa, si ce dernier l'avait regarder, sinon essayait de l'être. Leur deux nez n'étaient pas espacer de plus d'un ou deux centimètres.
La situation avait fait s'interrompre une seconde la psy, qui continua sur un ton moins provocateur.

- Bien, explique moi ce qui s'est passé en détail, ou je dis à Monsieur Parnassa la facture avec une note, comme quoi tu es devenu comme Edward lors de son voyage de noces avec Bella et que les meubles n'ont pas supporter ta brutalité. Je doute fort qu'il n'apprécie pas la plaisanterie et qu'il te demande des comptes personnellement.

Elle tenta un sourire réconfortant (qu'il avait fort chance de ne pas voir vu la proximité de leur visage. Elle lâcha le menton et lui jeta la serviette en coton.

-Et essuie toi. Si tu veux quelque chose à boire, n'hésite pas non plus.

Et elle se rassit sur ce qui restait de son siège.

-Je vous écoute. Après, attendez vous…


Le vouvoiement direct après un tutoiement. Même Noa, s'il le remarqua, devait savoir que quelque chose venait de changer dans la séance.
Elle voulut consulter son carnet, mais il était en deux morceaux mouillés. Elle dut donc utiliser sa mémoire.

-on parlera de votre manque de sommeil, du nombre de fois ou ce genre de choses a dut se produire et de la façon dont vos amis risqueraient d'être blessés par vous. Et je ne parle pas de celui dont nous avons parler avant.
avatar
Eleonore Mac-Agosse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Mer 17 Mai - 17:43

La psychologue me saisi le visage pour m'obliger a la regarder.


-Regarde moi. Tu n'es pas désolé. Si tu l'est, c'est que tu as volontairement provoquer cela.


C'est … une façon comme une autre de voir les choses … Ce pendant, sur le coup je ne fit que cligné des yeux pour manifester mon incompréhension. Par contre … la proximité physique entre nos deux visage était vraiment … déroutante !

- Bien, explique moi ce qui s'est passé en détail, ou je dis à Monsieur Parnassa la facture avec une note, comme quoi tu es devenu comme Edward lors de son voyage de noces avec Bella et que les meubles n'ont pas supporter ta brutalité. Je doute fort qu'il n'apprécie pas la plaisanterie et qu'il te demande des comptes personnellement.

Pas mal la menace …

Après m'avoir fourni une serviette et repris place sur les restes de son ancien siège la psychiatre m'invita a continué mon récit.


_ Depuis un moment déjà j'ai des moments d'absences. A chaque fois c'est pareil mentalement je ne suis plus las et mes rubans se manifestent par eux même. Ça m'est déjà arrivé trois fois. La première fois ça a été quand mon pouvoir s'est manifesté pour la toute première fois. Avec mon petit ami on cherchait a fuir des assassins qui l'ont pris pour cible. La dernière chose dont je me souvient c'est d'avoir vu l'homme tenir le pistolet en le visant et un coup de feu retentir. Après ça trous noir sur ce qui s'est passé. Tout ce que je sais c'est que les trois hommes ont été neutralisés car ils ne nous suivaient plus. Quand je suis revenus à moi j’étais devenus aveugler pour un petit moment. Et la première chose dont je me souviens c'était de sentir mon ami tiré sur ma manche.

La deuxième fois c'était face a celui dont je viens de vous parler et la troisième ben vous venez de la voir.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Eleonore Mac-Agosse le Mer 17 Mai - 22:23

Que dire. Son état d'esprit semblait jouer sur son pouvoir. Et si il perdait le contrôle de ses émotions…
Le problème, est que même si il perds le contrôle de son pouvoir, ces absences ont quelque chose de problématique. C'est généralement un mode de défense pour faire oublier à la personne ce qui provoque cela.
Comment accéder à son subconscient ? L'hypnose ? Si je n'étais pas assez prudente, cela se retournerait contre nous en induisant en lui, ce que je souhaiterais que cela soit. Il faudrait un état proche du sommeil. Mais l faire dormir..

Elle regarda le mobilier d'un air désolé ;

Mauvaise idée. Si seulement, elle se souvenait de ses rêves. Attend ma belle !

-Monsieur Greenwich. Parlez moi de vos cauchemars en détail. Même ce qui vous semblerait anodin, tel qu'un trèfle à quatre feuilles, ou des choses du genre m'aideront. De préférences en ne commençant pas par ceux ayant vos anciens camarades d'écoles pour protagonistes.

Bon, cela ne sera peut-être qu'un coup dans l'eau. Mais cela valait la peine d'être tenté. On ne sait que peu de choses sur les changements de pouvoir. Son état ne vient peut être pas de son traumatisme ? Vivement qu'on invente les outils idéales en psychiatrie pour aider les patients. Cela éviterait pas mal d'erreurs, dont celles qu'elle même faisait dans cette séance.

Elle avait beau ne pas vouloir se l'avouer, cette attaque l'avait secoué aux tréfonds son âme. Cela lui rappelait de mauvaises affaires. Elle allait devoir se concentrer pour ne pas mélanger plusieurs affaires. Il lui faudra prendre garde à ne pas les utiliser pour émettre des opinions de cette époque.
avatar
Eleonore Mac-Agosse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Mer 7 Juin - 15:14

_-Monsieur Greenwich. Parlez moi de vos cauchemars en détail. Même ce qui vous semblerait anodin, tel qu'un trèfle à quatre feuilles, ou des choses du genre m'aideront. De préférences en ne commençant pas par ceux ayant vos anciens camarades d'écoles pour protagonistes.

Je prenais le temps de réfléchir afin de trouver au mieux mes mots et surtout tacher de me remémoré chaque détails.

_ La plupart du temps c’est toujours la même chose … aussi bien que dans mes rêves que mes pendant mes pertes de consciences. Je suis dans un endroit inconnu. Tour est noir autour de moi. Et devant moi je vois un serpent géant … Entièrement noir, aux écailles hérissés et pointus. Comme une espèce de serpent Athéris …. Enfin en format XXL. Et des yeux violets étincelants. La plupart du temps il est dans une posture menaçante face à moi, le corps enrouler sur lui-même, dressé la gueule ouverte. Généralement ça ne dure jamais assez longtemps pour que ça aille plus loin. Je me réveil avant. Il y a juste eu une fois où j’ai fait une crise de somnambulisme il parait. Enfin c’est ce qui se dit mais je n’en garde aucun souvenir. Aussi bien de ce que j’aurais pu faire ou même de on rêve Mais il parait que je suis venus au dortoir émeraude….Maintenant que j’y pense … heureusement que je dors en caleçon et pas à poil ….

Enfin il me semble … j’ai un doute subitement …. Ça dépend de ce que j’ai fait juste avant Yasushi …. Vu qu’on n’a pas de colocs pour le moment c’est vrai qu’on en profite un peu …. Ho la honte s’il m’ont vu à poil.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Eleonore Mac-Agosse le Mer 14 Juin - 16:34

Un serpent, un peu comme ses tentacules. Un rapport évident, même un peu trop. La psy chercha au fond d'elle même, mais pas facile, c'était un cas jamais rencontré. Il devait dominer ce serpent, cela ne faisait aucun doute. Mais comment ? En utilisant sa pensée ? En commandant vocalement ? On le domptant…
Par quoi allais t elle commencer. Surtout vu l'état du lieu, devais t'elle vraiment suivre ce chemin. Une force intérieure l'y encouragea vivement.

-Etrange cauchemar. Si c'est celui que vous venez de faire avec cette perte de connaissance, cela pourrait être lié à votre pouvoir. Comme pourquoi, je ne serais le dire. Je pense à une manifestation de votre pouvoir, tel que vous le voyez à la saint Patrick. Dans ce cas, cela peut venir du traumatisme du changement de pouvoir, ou bien le fait que ce nouveau pouvoir souhaite avoir son libre arbitre.

Elle soupira, ferma les yeux pour mieux se concentrer et continua.

-Cela peut-être aussi un symptômes de peur panique ou bien un rejet inconscient de cette chose dangereuse.
Je ne peut que vous conseiller de le combattre. Sortir de son étreinte en premier lieu et le soumettre en second. Il est une partie de vous. Une partie qu'il faudra soumettre, dresser ou bien apprivoisé.


Elle rouvrit les yeux.

-Enfin, ce n'est qu'une première pensée. Elle n'est peut être pas la bonne.
Par contre votre crise de somnambulisme à peut-être à voir avec autre chose. De mémoire vous n'avez rien à faire dans le dortoir Emeraude. A moins que cela soit là que se trouve votre petit ami ou un ami cher ?


Elle secoua la tête.

-Non, si on part du principe que tu étais sous influence du serpent, cela serait plutôt un ennemi.
Sachant que je part d'une supputation. Cela peut venir de tout autre part. De votre traumatisme d'enfants, ou autre chose du même genre. Faudrait que vous collègues de chambre écoutent voir si vous parler dans votre sommeil. Enfin, beaucoup de possibilités. Je vais suivre mon intuition et suivre la piste du serpent. On verra ou cela nous mène.





avatar
Eleonore Mac-Agosse

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Noa le Dim 13 Aoû - 11:14

Une manifestation de mon pouvoir ? C’est assez étrange comme théorie … et pourtant … ça tiens la route. Je crois me souvenir que la première fois que j’ai vu cette bestiole, c’était le fameux soir de l’accident …. Celui qui en théorie aurais engendré la « mutation ». Puis elle se met a me posé des questions sur cette histoire de somnambulisme. Je note qu’elle essaie en plus de savoir subtilement (ou pas) qui est la personne avec qui je suis en couple … je ne vois pas vraiment ce que ça vient faire la dedans …
 
_ Comme je vous l’ais dit … je ne garde aucun souvenir de cette épisode, mais je pense que si je serais entré dans la chambre de quelqu’un que je connaissais, que ce soit en bien ou en mal j’aurais été mis au courant d’une manière ou d’une autre … un truc pareil sa saurait forcément.
 
J’essayais de faire malgré moi preuve d’un peu d’humour, même si j’avais du mal à rire à l’heure actuel.
 
_ « Un rubis qui rentre à poil dans la maison Emeraude pour ce glisser dans la chambre d’un ou une de ces camarades, mais que va-t-il bien y faire ?! … Vous voyez le tableau ?
 
Puis je regagnait cette même expression depuis que je suis ici.
 
_ Mais vous avez déjà rencontré des personnes qui ont un problème similaire avec leur pouvoir ? Une capacité d’autonomie et qui prend le dessus sur le possesseur ?
 
Enfaite cette histoire commence devenir vraiment flippante …Tiens d’ailleurs maintenant que j’y pense ….
 

Enfaite … est-ce par votre passé d’enquêtrice vous avez déjà été confronté a des personnes qui dispose d’un pouvoir ? 


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa
Boxe_OR
Boxe_OR

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les blessures du passé (PV Eleonor)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum