L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Mer 1 Mar - 22:34

Rappel du premier message :



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

Beaucoup trop de choses s’étaient passées en si peu de temps… Je m’attendais plus ou moins à me faire attaquer à un moment ou un autre par mes poursuivants. C’était même une des raisons pour lesquelles je m’étais isolé et certainement le stress que cela provoquait que j’avais pendant un temps perdu l’appétit. Non, ce n’était pas la seule raison. Le penser serait me mentir à moi-même, surtout quand Noa et tout ce qu’il avait fait ou dit depuis qu’il m’avait retrouvé occupait la majorité de mes pensées. Je ne pouvais pas nier que cela m’avait comme brisé la carapace que j’avais forgé avec énormément de difficultés. En fait, rien que cela était aussi troublant que rageant. Comment allais-je pouvoir m’isoler à nouveau ? Après les mots qu’il m’avait dit rien qu’à moi et qui me semblaient impossibles malgré les gestes qui les avaient démontrés bien plus tôt… Puis, la difficulté s’était accrue quand j’avais parlé avec Archie. Et encore, c’était peu dire puisque j’avais pu voir que mon état l’avait inquiété et que mon absence s’était plus fait ressentir que j’avais bien voulu le penser. Pour ainsi dire, autant mentalement que physiquement, j’étais lessivé, prêt à craqué. Je n’en montrai cependant pas autant au reste du monde malgré les larmes qui avaient coulées quand la perte de Yumi, la première personne à m’avoir dit m’aimer, s’était comme imposée à moi telle une déchirure.

Néanmoins, lorsque Noa eu terminé de discuté avec Luxia et qu’Archie lui permit de quitter l’infirmerie, je me levais, sachant pertinemment qu’on allait me demander de le guider jusqu’au dortoir des Rubis si ce n’était sa chambre. En pensant au fait que nous allions nous retrouver seuls, que j’allais encore tenir sa main, qu’il serait à mes côtés… je rougis mais ne parvins pas à poser réellement mon regard sur lui. J’avais promis de rester à ses côtés tant qu’il aurait besoin de moi, mais j’avais peur. Peur de lui faire du mal malgré la tendresse que je ressentais pour lui. Peur de le malmener alors qu’il ne voyait rien. Comment pouvait-on me faire confiance ? Ce n’était pas possible ! Pas après ce que j’avais fait et ce que j’étais susceptible de pouvoir faire. Pourtant, lorsqu’on me fit la fameuse demande, je pris la main de Noa avec délicatesse, comme si j’avais la possibilité de la casser par ce simple geste. Je fis un signe de tête à Archie avant de guider le Rubis par des gestes, n’utilisant la parole qu’en extrême nécessité. Les mots que je prononçai alors n’avaient rien de sec ou froid malgré les doutes qui étaient démontrés par les tremblements de ma voix.
Le chemin me parut long jusqu’au dortoir. Nous n’allions pas si lentement que cela. Cette impression était, après tout, grandement provoquée par ma redécouverte de l’académie, comme si je l’avais quittée depuis une éternité. Là encore, il ne s’agissait que d’une façon de voir les choses. Mes doutes en étaient que plus grands, au point que l’idée de fuir à nouveau se mit à me travailler malgré ma promesse. Je ne pouvais pas rester. Je n’étais pas fait pour un tel endroit. Je l’avais toujours su et cela m’avait été prouvé par la perte de ce que j’avais le plus précieux au monde, et ce presqu’en même temps ! Alors qu’est-ce qui me retenait ? … La grande main chaude de Noa qui enveloppait la mienne plus que je pouvais le faire. Etait-il si grand que ça la dernière fois, au Japon ? Ou avais-je seulement été aveugle tout ce temps ?

Une fois que nous fûmes devant la porte de sa chambre, je m’arrêtai un instant qui me parut une éternité. Je n’osais toujours pas le regarder, comme si ma résolution fragile allait se briser par ce simple geste qu’il m’était possible de faire. Je tentais de me convaincre en prétendant à moi-même que je ne pouvais pas le mêler plus qu’il ne l’était déjà aux horreurs auxquelles j’étais déjà mêlées, que le perdre me tuerait alors que me perdre le briserait juste pour un temps… Ce n’était qu’une façade que je fondais encore une fois pour pouvoir partir. Je n’avais pas oublié ma promesse et partir ainsi ne me plaisait pas autant que je pouvais le faire croire. Peut-être avais-je juste envie de m’effondrer ailleurs, que tout s’arrête une bonne fois pour toute et que, enfin, je sois débarrassé de ce monstre qui me cassait de plus en plus.

- Nous sommes arrivés. La poignée de la porte est juste devant toi. Sur ce…

J’avais parlé avec la voix encore plus brisée que sur le chemin bien que j’eue tenté de la cacher du mieux que je pus. Puis, lâchant sa main, je commençai à partir en tentant de me convaincre encore et toujours que c’était pour le mieux.

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Dim 5 Mar - 11:27



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

Noa me montrait par des mouvements de tête que mon essai lui plaisait. Mais pas seulement : tout comme moi lorsqu’il me l’avait fait, sa respiration se faisait plus rapide et saccadée tout comme son corps qui ne restait pas impassible. A vrai dire, le mien n’avait rien oublié de ce qui avait été fait. Je voulais cependant oublier ce détail pour me concentrer sur l’homme dans mes bras et son plaisir. C’est pourquoi, quand il me tendit son cou en soufflant mon surnom, je descendis lentement en déposant des baisers.
Tout cela commençait à me plaire sans que je sache vraiment pourquoi. Je comprenais que Noa ne faisait pas seulement ça pour s’amuser mais pour une raison toute autre. Je ne savais pas, cependant, à quel point cela pouvait aller. Pour ma part, j’avais l’envie de rester à ses côtés pour toujours, de le voir sourire… et de respecter ses souhaites malgré ce que cela pouvait représenter. Pourtant quelque chose n’allait pas. Un élément perturbateur semblait vouloir me mettre des bâtons dans les roues, peu importe ce que je ferais. C’est d’ailleurs ce qui se produisit : alors que je comblais sans aucun doute la demande de mon compagnon, un souvenir vint refaire surface, animant une fois de plus ma culpabilité. Je savais que c’était du passé et qu’à ce moment-là je ne connaissais pas Noa. Je n’avais donc rien à me reprocher. Ce n’était cependant pas la même histoire pour le second souvenir qui suivit. Je ne voulais pas que Noa s’en rende compte ou me pose de question. Alors, de toutes mes forces, je tentai de repousser ces éléments perturbateurs alors que je cessai avec douceur mes baisers. Je laissai cependant nos corps l’un près de l’autre pour ne pas paraître trop brusque. J’espérais qu’il ne serait pas trop déçu… Pour le vérifier, je levai le regard vers lui non sans ressentir une pointe de peur.

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Dim 5 Mar - 23:16



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

L’anxiété me piquait les entrailles alors que je tentais de me rassurer en me répétant inlassablement que Yumi et Renée étaient de l’histoire ancienne, que je ne les reverrais certainement jamais. Malgré tout, penser à elles me rappelait que j’avais aimé ou apprécié les femmes. Il s’agissait d’une grosse différence avec Noa que, pourtant, j’aimais sur tous les points. Tout me hurlait que ce n’était pas juste un essai et encore moins la simple envie d’être aimé. En vérité, je n’avais jamais ressenti le besoin d’être proche d’une personne rien que pour avoir la sensation d’être aimé. Peut-être même était-ce parce que j’avais vécu une partie de ma vie avec mes gosses. Mais maintenant qu’ils avaient disparus, cela changeait-il quelque chose à mes envies ? N’ayant plus personne à protéger, prenais-je mon ami comme tel ? Non… Ce n’était pas ça. Je ne savais pas vraiment comment je pouvais en être autant certain, mais je n’étais pas prêt à prétendre le contraire. Puis, avant de ressentir la peur réelle de le perdre lorsque nous étions au Japon, je n’aurais pas su à quel point je tenais à lui. C’était insensé mais bel et bien réel.
Mettant un terme à mes pensées, Noa posa ses mains sur mes joues pour lever mon visage vers le sien et m’embrasser. M’incitant à jouer avec sa langue, appel auquel je répondis sans me faire prier, il fit glisser une de ses mains pour m’entourer les épaules alors que la seconde glissa le long de mon torse, s’attardant au niveau de ma poitrine, me faisant gémir, avant de descendre jusqu’à mon nombril. Cette longue caresse douce et adroite m’avait comme électrisé alors qu’un frisson me parcourait le corps. Cette sensation toute nouvelle me faisait froncer les sourcils. Ce n’était pas désagréable. Bien au contraire ! Je l’aimais bien qu’elle me soit étrange et fort peu familière. J’en vins même à me demander comment il pouvait toucher mon ventre sans que cela ne déclenche une peur instinctive, comme lorsqu’il avait voulu me frictionner le dos. Même lorsqu’il avait porté ses doigts sur ma cicatrice je n’avais que très peu réagis, contrairement à d’autres fois où mes réactions s’étaient avérées violentes, laissant l’assassin prendre le contrôle de mon corps. Etait-ce… parce que je l’aimais ? Etait-ce la preuve que je cherchais ?

Ainsi dans ses bras, je me laissais aller, lâchant petit à petit prise sur le monde extérieur. Pour quelqu’un qui, comme moi, se devait de rester vigilent pour survivre, ce n’était pas chose aisée. A vrai dire, c’était presque un miracle… Je ne m’en rendis pas compte sur le coup, trop occupé à ressentir les gestes de Noa. Ce dernier mit fin au baiser en me mordant doucement la lèvre et me la tirer sans pour autant me faire mal. Ce n’est que lorsqu’il me lâcha que je me rendis enfin compte à quel point je m’étais laissé aller. J’en ressentis de la gêne et de l’incompréhension que j’en rougis. Cela me donna quelques difficultés pour comprendre la proposition qu’il me fit :

_ Si tu veux aller plus loin je pense qu’on devrait aller dans un endroit où on serait plus à l’aise …

- Aller… plus loin… ?, soufflai-je.

Comprenant qu’après avoir dit cela, je me tendis en rougissant encore plus. D’un certain côté, j’étais curieux de savoir ce qu’on pouvait faire, mais étant ma première fois et, qui plus est, avec un même sexe, j’en avais peur. J’éteins l’eau de la douche qui coulait toujours comme pour gagner du temps et sortis pour attraper deux serviettes. En en donnant une à mon ami, je lui répondis avec un peu moins de doutes :

- J-je ne suis pas contre. A vrai dire… j’en ai envie. Mais, enfin… je ne connais pas tout ça…

L’avouer faisait beaucoup plus mal que ce que j’avais pensé. J’en détournai le regard, les bras ballant, même si j’avais conscience qu’il ne pouvait pas me voir. Qu’est-ce qui m’attendait ? Est-ce que cela me ferait du bien ? Je commençais à avoir une réelle conscience de mon amour pour lui malgré que cette situation fût totalement hors de contrôle. Je détestais ressentir ce dernier point.

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Lun 6 Mar - 1:52



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

Une main chaude et douce vint se poser sur ma joue mouillée à l’opposé de Noa. La caressant, il me fit tourner le visage avec douceur, sans forcer, chose que je fis sans qu’il ne le demande réellement sans que je sache réellement pourquoi. Et lorsque mes yeux furent à nouveau posés sur lui, je pus constater son sourire qui contenait toujours ce petit quelque chose qu’il ne me destinait que depuis que nous nous étions rapprochés. Je ne savais malheureusement le définir avec précision, mais ce qui était sûr c’était que cela imprégnait tout autant sa voix lorsqu’il parlait. Sa réponse à mes dires n’échappa pas à cette règle :

_ Ho tu sais c’est comme tout : ça s’apprend !

Ah bah tient ! C’était bien la première fois que j’entendais ce genre de chose. J’eus donc un peu de mal à le comprendre. Mais, avec un peu de réflexion qui dura le temps que je me sèche rapidement avant de cacher mon intimité derrière ma serviette accrochée maladroitement autour de ma taille, ça me parut logique. Je pris donc la main de Noa avec douceur, tremblant légèrement d’appréhension, pour sortir de la salle de bain et nous diriger vers mon espace dans la chambre.
Assis sur le lit, il commença à déposer un baiser sur mon épaule, provoquant de légers frissons alors que sa main caressait ma joue avant de mettre quelques mèches de cheveux derrière mon oreille. Puis, front contre front, il me fit une requête en me souriant :

_ Si quelque chose ne va pas ou te déplait, n’hésite pas me le dire d’accord ?

Hochant simplement la tête dans un premier temps, je soufflai un léger « d’accord » que j’espérais audible. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre même si j’avais eu un léger aperçu. Y réfléchir ne fut cependant pas au programme. Je préférai de toute façon le laisser m’embrasser avec tendresse en m’enlaçant. Mes propres bras s’enroulèrent autour de son corps, plaquant mes paumes sur son dos. Etais-je fébrile ? Ce n’étais pas vraiment ce que j’aurais dit au moment où il m’allongea sans me forcer. Mon cœur, qui battait déjà à la chamade, avait augmenté sa vitesse d’un cran lorsque je le vis se positionner au-dessus de moi et ce n’était que le début d’une longue ascension. Mes yeux étaient rivés sur les siens comme pour chercher à me rassurer un peu alors qu’il alla enlacer nos doigts pour me mettre dans une position similaire à celle sous la douche après avoir longé mon bras en une caresse dont je ne me lassai pas. Il porta la seconde sur ma joue pour ensuite unir nos lèvres en un baiser langoureux. Embrumé par le plaisir que cela me procurait, je réalisai avec peine qu’il y mit fin pour mordiller mon oreille. Instinctivement, je tournai la tête pour lui faciliter la tâche alors que mes doigts se serraient sur sa main. Mon corps se contractait et je me mordais la lèvre inférieure, surtout lorsqu’il commença à descendre lentement de mon cou jusqu’à ma poitrine, me faisant découvrir de nouvelles sensations, toujours en réalisant plus en dessous des caresses rassurantes. Ces dernières, cependant, se rapprochaient toujours plus de mon intimité. Tendu, je tentai légèrement de me relever, comme pour chercher une façon de me rassurer sans vraiment trouver. Je ne savais pas s’il l’avait perçu ou non, mais je ne pouvais pas prétendre que cela me déplaisait. Et, de toute façon, que pouvais-je lui dire ? J’aurais dû savoir que cela se passerait ainsi. Alors… pourquoi tant de craintes ? Fermant les yeux en fronçant les sourcils, je resserrai encore ma prise sur sa main en émettant un gémissement étouffé alors que mon torse se souleva comme pour demander de l’air qu’il avait déjà :

- Nngh…

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Lun 6 Mar - 21:46



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

Durant un instant, je crus qu’il n’avait pas remarqué ou ressentit l’inquiétude que j’émettais par de petits signaux plus ou moins discrets. Je pensai donc qu’il valait mieux le dire à voix haute et me mis à tenter de réfléchir à mes mots, choses assez compliquée en considérant la situation. Je n’avais d’ailleurs toujours rien trouvé quand Noa laissa ma poitrine pour remonter à mes lèvres. Se succédèrent par la suite de multiples baisers que j’appréciai plus que je n’aurais su l’avouer. Cela me permit de mieux appréhender les caresses effectuées autour et sur mon entrejambe à travers la serviette que j’avais nouée autour de ma taille. Jamais personne ne m’avait touché à cet endroit-là. De toute façon, très certainement que je n’aurais pas laissé faire. La culpabilité n’était donc plus de mise. Soulagé sur ce point-là, j’acceptai mieux la situation quoi que cela me paraissait toujours autant étrange. Ce fut une autre histoire lorsque la serviette fut détachée par les mains de mon compagnon qui alla d’abord caresser ma cuisse avant de remonter sur l’objet de ses désirs. La fraicheur ne m’avait pas du tout dérangé mais je fus plus gêné encore par ce contact direct. Ma respiration s’accéléra, surtout quand ses doigts se mirent à découvrir ce que moi seul connaissait de mon corps jusque-là. Je tentais cependant d’apprécier ce moment loin d’être désagréable jusqu’à ce que ces mêmes doigts se referment sur mes parties, ce qui me tendit sur le coup. Je ne savais pas ce qu’il allait faire. N’ayant jamais eu l’occasion ou le besoin de pratiquer ce genre de chose, je n’avais vraiment aucune expérience autre que les échanges dont les souvenirs ne venaient plus me perturber.

-Détend toi.

Ces mots m’avaient été soufflés à l’oreille par Noa qui avait quitté ma bouche. Il déposa ensuite un baiser sur mon épaule et remonta ainsi jusqu’à mon oreille qu’il se mit à mordiller comme plus tôt tout en jouant plus bas. Me détendre totalement m’était impossible, mais en me concentrant sur le plaisir dans sa globalité et les frissons agréables qui apparaissaient, je pus apprécier ce qui m’était fait. J’en levai même mon bras libre pour caresser et griffer doucement le dos encore perlé d’eau par endroit de mon partenaire. Ces gestes étaient totalement instinctifs, tout comme l’idée de faire les mêmes gestes que lui sur son entrejambe qui commençait à naitre lentement. A peine m’effleura-t-elle que j’en ressentis une gêne qui me sembla aussi incongrue que bienvenue. J’étais vraiment bizarre… Comment Noa faisait-il pour être aussi expert, faisant monter une envie inexplicable et pourtant bien présente en moi ?

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Lun 6 Mar - 23:55



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

Après un moment où il me fit plaisir de la même façon, il se mit à descendre le long de mon corps, continuant baisers et stimulations. Seul le rythme de ces dernières s’était légèrement accéléré. Totalement grisé et soumis par le plaisir qui me parcourait presque sans discontinuer, je me rendis à peine compte que Noa me lâcha la main pour pouvoir arriver à la destination qu’il s’était fixée. J’accueillis la suite en fermant les poings sur les draps et en émettant des gémissements malgré mon essoufflement.

Pendant un moment qui me parut à la fois long et trop court, je laissai Noa s’occuper de moi sans pouvoir réfléchir ou faire quoi que ce soit. C’était plaisant mais frustrant. Je n’aimais pas être dans l’inaction. Mais je ne voulais pas qu’il cesse. J’avais chaud, mais cela ne venait pas de la température ambiante, ni de Noa. Je ne comprenais pas tout, mais à quoi bon tenter d’y réfléchir ? Je n’y parvenais pas de toute façon. Surtout quand le plaisir devint tel que j’en fus comme absent le temps d’un instant. Ce fut le temps que je mis pour me libérer, ressentir le plaisir maximal, la jouissance. Cela suffit pour l’assassin qui n’attendait que cette occasion pour prendre ma place. Sa haine et son envie de meurtre était comme palpable dans la pièce, pouvant devenir une sensation dérangeante sans qu’on sache forcément d’où cela venait. Me concernant, mes yeux avaient perdue toute trace de vie et mes traits avaient pris une allure sévère, froide, presque cruelle.
Je ne mis pas longtemps à me rendre compte de la situation. Et ne voulant pas laisser mettre ses desseins en action, je me mis à me débattre. Ce fut pour moi très long, mais dehors il ne se passa pas 30 secondes avant que je réussisse à me libérer en m’assénant deux ou trois coups de poings sur le front. Toujours allongé, je tenais les draps dans une de mes mains alors que l’autre, celle qui avait servi à me « réveiller », était restée à la même place. J’étais heureux parce que Noa m’avait fait connaître quelque chose de génial parce qu’il m’aimait, mais très honteux d’avoir laissé une occasion à mon coloc’ morbide de prendre ma place. J’en serrai les dents en me demandant si mon compagnon avait ressenti le changement. Je n’osais pas le vérifier par moi-même, préférant me concentrer pour ne pas laisser cela se reproduire.

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Mar 7 Mar - 22:25



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

J’étais en train de penser que je n’avais pas le courage de voir la réaction de Noa quand je sentis quelque chose s’enrouler autour de mes quatre membres afin de me les tenir fermement, m’empêchant de bouger. Certainement lui avais-je fais peur et qu’il se méfiait de moi. Puisque ses yeux étaient aveugles, cela ne m’étonnait pas vraiment. Au contraire, cela me parut même totalement normal. Comment aurait-il pu en être autrement dans de telles circonstances ? Ce serait même totalement normal !
Entravé comme je l’étais, je tournai la tête sur le côté, mon visage opposé à mon poing libérateur. Je n’arrivais pas à me calmer totalement. J’espérais que tout se passerait bien sans vraiment y croire. Méritais-je vraiment d’être pardonné alors que j’avais laissé l’assassin sortir au moment-même où mon plaisir était à son paroxysme. Pire encore ! Je savais pertinemment qu’il attendait le bon moment pour sortir en prenant ma place. Je ne m’étais pas assez méfié. Fort heureusement, je m’en étais rendu compte assez tôt, bien que je ne sois pas conscient qu’il ne s’était même pas passé une minute avant que je revienne à moi. De toute façon, le savoir n’aurait rien enlevé de ma culpabilité. Cette dernière fit que je sursautai quand je sentis les doigts de mon ami se poser sur ma joue alors qu’il me demandait, visiblement inquiet :

_ Yasushi, dis-moi que c’est toujours toi ….

Sur le coup, je ne sus pas quoi lui répondre. Les larmes me venaient tant j’avais conscience que mon existence ne tenait qu’à un fil et que je n’étais pas certain de pouvoir la garder éternellement. Je le souhaitais pour toutes les personnes que j’aimais et qui m’aimaient en retour, mais… je ne pouvais même plus avoir le plaisir le plus basique sans que j’en pâtisse. Cela me faisait peur. Comment en aurait-il pu être autrement ?

- Crois-tu qu’un jour je serais totalement moi sans qu’il me pourrisse la vie… ?

Je n’avais pas répondu à sa question réellement. Je ne savais pas comment il allait le prendre… En y réfléchissant un peu, je me dis que, de toute façon, pour se libérer l’assassin aurait pu prétendre être moi. Je me doutais qu’il en était capable même si sa soif de sang le discréditait fortement.
La peur que je ressentais ne se voyais que par de légers tremblements dans tout mon corps qui aurait très bien pu s’apparenter à la fraîcheur de la pièce contre ma peau qui fut chaude quelques minutes plus tôt.

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Mar 7 Mar - 23:32



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

J’étais loin de m’imaginer que ma question lui suffirait pour me lâcher. J’en ouvris de grands yeux surpris lorsque je vis les rubans noirs desserrer leur étreinte sur mes membres. Me connaissait-il aussi bien que ça ? Cela me paraissait tellement incongru…
A califourchon sur mes jambes Noa ne sembla pas du tout perturbé, plus amusé qu’autre chose, alors qu’il me répondait :

_ Décidément … entre ton assassin et mon pouvoir qui risquons de blesser nos proches au moindre faux pat …. Faut croire qu’on fait une belle paire …Personnellement je n’ai pas l’attention de laisser cela m’empêcher de vivre comme je l’entends.

A mes yeux, il n’avait pas tort, mais pas totalement raison non plus. Certes, tous deux nous pouvions mettre en péril la vie des autres en un rien de temps sur simplement un manque d’attention, si ce n’était autre chose. Pourtant, les risques après coup n’étaient pas du tout la même chose et les éléments qui nous rendaient instables n’étaient pas les mêmes de ce que j’avais pu observer. Sérieusement, de plus en plus, le moindre truc, la moindre baisse d’attention pouvait lui créer une porte de sortie et risquer de me faire disparaître. Cela s’était bien vu quand j’avais eu mon plaisir ! Alors que lui devait réagir au danger… Pour moi il avait donc bien plus de facilité de vivre sa vie comme il l’entendait, en ayant en plus l’espoir que les professeurs de pouvoir puissent l’aider à contrôler ses tentacules alors que je ne voyais aucune réelle solution. Certes, j’avais promis de le laisser me ramener en cas de pépin. Etait-ce la seule chose à faire ? J’en avais peur…

Tournant le regard vers lui avec une réponse que j’espérais pas trop acide composée des pensées qui m’avaient traversées, je vis Noa aspergé d’une sorte de liquide blanc que je ne parvins pas à identifier. Il s’était passé quoi exactement là ? Mon compagnon s’essuya partiellement devant ma mine perplexe avant de lécher le liquide non sans un certain plaisir qu’il me sembla reconnaitre sur ses traits. Je ne comprenais pas…

_ A moins que cela te plaise tant que ça de me faire des facials, les prochaines fois se serai mieux que tu préviennes je pense …

W-what ?!!
Il avait dit quoi là ? C’était… de moi ?!! Je n’étais pas vraiment sûr de comprendre. Je me relevai donc sur mes coudes comme pour tenter de me dégager, mais, à mi-chemin, je m’arrêtai et observai la scène. Je pus alors comprendre partiellement ce qu’il s’était passé, que cela venait effectivement de moi et, surtout, que c’était le résultat de mon plaisir intense. Comprenant donc enfin où il voulait en venir, je lui répondis :

- A moins que tu comptes le bouffer telle une glace à la vanille, je te propose qu’on aille te rincer. T’en dis quoi ?

A vrai dire, s’il ne me bloquait pas les jambes, je ne lui aurais très certainement pas laissé le choix. Peut-être la situation était donc très bien ainsi même si je ne voulais pas l’admettre.

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Jeu 9 Mar - 0:09



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

Je ne m’étais pas vraiment rendu compte que mon ton avait été sec. Mais si je l’avais su je n’en aurais pas été plus étonné que cela. Plus rien allait. Tout m’échappait. Et même si ce moment m’avait plu, et bien plus que ce que je voulais bien en dire, trop d’éléments m’empêchaient de garder l’euphorie qui m’avait gagné plus avant. Je ne fus pas non plus étonné de constater le sourire malicieux de Noa.

_ Une glace à la vanille ? … Mouais j’aurai plus comparé ça à un mélange entre de la mayonnaise et …des crevettes … Mais je ne dis pas non à la douche … Tu m’aides ?

Etait-ce la comparaison foireuse qui l’avait fait réagir comme ça ? Peut-être… Surement. Plus que mon ton en tous les cas. Je ne méritais d’ailleurs pas qu’il ne m’envoie pas balader. Enfin, ce n’était pas comme si je méritais beaucoup. Bien au contraire. Je lui répondis cependant en me grattant la tête et en essayant de mettre mes ressentiments envers moi-même de côté :

- C’était prévu comme ça.

Je n’allais certainement pas le laisser seul alors qu’il était aveugle depuis à peine quelques heures ! Plutôt crever ! Bon, la douche n’était pas loin, mais puisque j’étais là, je préférais encore l’aider malgré sa légèreté qui n’allait pas du tout avec la gravité que j’affichais à cause de ce qu’il s’était passé. D’autant plus qu’il s’était inquiété. J’en étais certain. Alors pourquoi avait-il comme tourné la page ? Parce que j’avais réussis à reprendre conscience tout seul ? Ces questions entre beaucoup d’autres me déchiraient alors que mon compagnon se levait pour me libérer les jambes. Je pus ainsi sortir du lit et lui prendre la main afin de le mener vers la salle de bain. J’avais envie de le prévenir à chaque obstacle, de lui dire de faire attention quand il manquait de se cogner… mais il semblait se déplacer avec tant de fluidité que je ne pouvais pas vraiment le faire. Bien que cela fut frustrant j’étais tout de même soulagé de le voir prendre aussi bien la cécité. Cela n’aurait pas été de même pour tous.

Après un chemin aussi court que peu intéressant, je le fis entrer dans la cabine avant de l’y rejoindre et d’allumer l’eau. Aussi rapidement que me le permit le super chauffe-eau de l’école, je réglai la température comme plus tôt et mis le pommeau en hauteur. Cela permit à Noa de se nettoyer tandis que je le regardai sans vraiment savoir quoi faire. Je pensais même qu’il valait mieux de le laisser seul pour qu’il puisse avoir son espace, et moi un peu de temps pour me remettre réellement. Pourtant, lorsqu’il fut à nouveau propre, il me prit par le bras pour me tirer vers lui et m’enroula des siens. Je sentais son souffle sur ma peau humide tandis qu’il me serrai contre lui.

_ J’ai adoré partager ce moment avec toi.

Pourquoi ? Pourquoi à chaque fois que j’allais mal et que je tentais de le cacher il me prenait dans ses bras et me disait des mots réconfortants ? Avait-il une partie divinatoire inclue dans son pouvoir ? A moins qu’il ne me connaisse vraiment par cœur… De toute façon, cela ne me laissa pas indifférent, loin de là. Ayant l’envie brutale de me cogner la tête contre un mur, je me blottis contre lui avant de lui répondre en souhaitant cacher mes sentiments qui n’étaient autres que la frustration, la tristesse et la peur pour changer :

- Moi aussi… C’est pour ça que j’aimerais qu’il me laisse enfin en paix ! Je ne veux pas te faire de mal et encore moins te perdre. Parce que... je t'aime...

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Ven 10 Mar - 20:07



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

Une de ses mains qui étaient jusqu’alors dans mon dos, à la hauteur de mes épaules, monta en caressant ma peau pour s’arrêter dans mes cheveux. J’adorais la sensation provoquée par ce geste. C’était apaisant, comme si cela me ramenait aux jours heureux que j’avais vécus mais dont je ne me souvenais plus. Il en était de même pour le baiser que Noa déposa sur ma tête avant de me répondre que lui aussi m’aimait. Comme s’il avait brisé la barrière que je m’étais imposée, et sans m’inquiéter qu’il le voie puisque je me sentais protégé par l’eau de la douche, je sentis mes larmes couler sur mes joues mouillées sans me faire hoqueter ou ressentir des perturbations au niveau de ma respiration. Ce genre de « phénomène » ne se présentait que lorsque j’avais emmagasiné bien trop d’émotions que je pouvais lâcher sans m’en rendre compte. D’autant plus que j’avais la nette impression que ce temps qui passait en la présence de cet homme cher à mon cœur était réconfortant, autant que libérateur. Quelque chose était en train de changer bien que j’eusse besoin de temps pour le comprendre et m’y adapter. Ce n’était pas si simple quand on y pensait.

Après plusieurs minutes calmes mais fort agréable, sans que le silence entre nous ne devienne pesant, je sentis mon compagnon se relever. En levant la tête parce que j’étais curieux de savoir à quoi il pensait, mes yeux croisèrent ses pupilles blanchâtres alors qu’il me souriait. Je pouvais voir qu’il avait une idée que je ne tardais pas à apprendre de sa bouche sous la forme d’une proposition :

-Tu sais ce qui pourrait te faire du bien ? Un bon massage ! Comme la première fois qu’on avait dormi ensemble ! … enfin … si tu m’accordes l’accès à ton dos ….

Durant un instant, je le regardai simplement en clignant les yeux plus que mon corps n’en avait besoin, ne comprenant pas trop ce qu’il venait de me dire. Puis, quand l’information devint plus claire, je me tendis progressivement en sentant la peur me faire prendre une grande inspiration. Je baissai également les yeux, ne pouvant plus le regarder en face alors que le souvenir de ce qu’il s’était passé plus tôt. Non. Ce n’était pas possible. J’allais finir par le blesser !
Ma peur grandissante, je tentais par tous les moyens de lui faire part de mes inquiétudes calmement malgré les tremblements de ma voix que je ne parvenais pas à arrêter :

- As-tu oublié ce qu’il s’est passé quand tu as commencé à me laver le dos ? N’as-tu pas peur que ça recommence ? Moi j’ai peur… Alors…

J’avais beaucoup moins confiance en moi-même qu’en lui. Je savais que si cela s’était produit une fois, ça recommencerait, surtout si c’était moins d’une heure après.

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Ven 10 Mar - 21:10



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

Ses mains quittèrent mon dos pour se déplacer sur mes épaules. Sa cécité lui demandait certainement de longer mes bras afin de trouver mes mains comme il le fit. Encore une fois, ces caresses me parcouraient de frissons agréables. N’en avais-je pas eu assez ? Pourquoi mon corps réagissait encore à ce point ? Etait-ce parce que… je l’aimais ? Je n’arrivais pas encore à m’habituer. Mon attention fut, de toute façon, portée sur les paroles qu’il prononça en réponse à mes craintes :

_ Jusqu’à présent tu ne m’as encore blessé, j’ai l’impression que ces trucs que j’ai dans le dos veillent au grain en plus maintenant je suis averti on va dire. Et il y a une expression qui dit Quand tu tombes de cheval, tu dois tout de suite remonter ! …

Il porta alors mes mains à son visage pour m’embrasser encore leur dos. Ce geste eut pour effet de me faire rougir. Cela faisait partie des gestes auxquels je ne parvenais pas à trouver une signification. Mes idées étaient loin d’être claires. Il avait raison sur certains, tort sur d’autres bien que je ne les nommasse pas et je ne comprenais pas pourquoi il parlait de cheval. Ce n’était pas parce que je ne l’avais pas blessé que cela n’allait pas arriver… Pourtant, il n’avait pas l’air de s’en inquiéter. Je pensais qu’il aurait dû lorsqu’il continua :

- … et puis surtout je voudrais que tu puisses vivre, et non plus seulement survivre. Depuis le temps que tu prends soins des autres tu ne crois pas que tu devrais laisser les autres prendre soins de toi ?

Ces paroles firent écho avec d’autres qu’il avait déjà prononcées. Laisser les autres prendre soin de moi… C’était quelque chose que je ne savais pas faire, notamment parce que je n’aimais pas rien faire. Si je n’étais pas dans l’action il me semblait que je serais en danger ou que je passerais à côté de quelque chose qui était important. Certainement étais-je trop inquiet et c’était ce que Noa tentait de me faire comprendre. Je commençais à m’en rendre compte… Je n’en avais pas moins peur concernant ce qu’il me proposait. Entre mon instinct de survie, l’assassin qui guettait et le fait qu’il était aveugle, j’avais encore bien des difficultés à me laisser convaincre. Je souhaitais cependant lui faire confiance. Alors, après plusieurs essais de dire quelque chose sans parvenir à trouver les mots, je lui répondis enfin :

- Si jamais tu sens que je change, ou que tu es en danger, n’hésites pas à me mettre hors d’état de nuire. S’il te plaît. Peu importe comment tu t’y prendras, je ne veux juste pas te blesser.

Je ne doutais qu’il comprendrait l’allusion, la référence à ce qu’il s’était passé au Japon et aux changements qui s’étaient produit ici. J’étais tellement instable… cela m’effrayait grandement.

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Sam 11 Mar - 1:07



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

Noa mt un peu de temps avant de se décider à me dire qu’il était d’accord. Etait-il sérieux ? Allait-il réellement accéder à ma demande ? J’avais envie d’y croire, de penser que je pouvais lui faire confiance. Du coup, je ne dis rien, n’insistai pas, et me laissai aller dans ses bras. J’aimais cela, le sentir près de moi, cette proximité plus présente alors que nos fronts étaient unis et nos bras entouraient nos corps. Puis, il termina cette étreinte en m’embrassant. Surpris mais loin d’être déçu, je tentai de taire mes appréhensions en allant éteindre l’eau avant de prendre mon ami par la main et le mener à mon lit. Je ne voyais pas comment repousser l’échéance. Cela paraissait même impossible. Pourtant, cela arriva grâce à mon partenaire qui me confia son portable.

M’indiquant au fur et à mesure, il me fit mettre la musique celtique, le même genre que lorsque nous nous étions retrouvé seuls dans un hôtel après ma fuite de l’hôpital. Mes difficultés m’avaient beaucoup ralenties, mais pas au point de passer une heure dessus non plus. Etrangement, je ne voulais pas faire semblant d’avoir plus de problème que la vérité pour retarder l’instant fatidique. Je savais que j’allais y passer. Puis, je ne voulais pas perdre sa confiance en lui mentant.
Lorsque la musique fut en route, je posai le portable sur un coin du lit et m’allongeai sur le ventre en suivant les conseils de Noa. J’étais loin d’être rassuré alors que je savais pertinemment que mon ami était le seul à mes côtés. Je me trouvais en position de faiblesse, mes capacités de défense étaient grandement limitées… J’eus presque envie d’annuler le massage quand mon compagnon vint s’assoir sur mes fesses. Mon corps réagit en contractant mes muscles au maximum. Le front sur le matelas, je ne voyais pas ce qu’il se passait. C’était angoissant. Tant et si bien que je me demandai s’il était encore possible que mon cœur ralentisse son allure ? J’eus ma réponse quand Noa eu commencé à me masser la tête. Sur le coup je n’avais pas vraiment réagis, mais lorsque ses gestes me ramenèrent à notre première nuit ensemble, je pus enfin me détendre un peu. Son travail me faisait un bien fou ! Tant et si bien que j’étais proche de me calmer totalement quand il commença à parcourir mon dos. Cela fit remonter un souvenir tellement fugace que je l’oubliai instantanément et je tentai de me retourner en créant une sphère. Bloqué par le masseur, je ne pus vraiment faire ce que je voulais. J’en eus que plus peur. Il en profita pour se pencher sur moi en prenant ma main en faisant fi de ma sphère. Il était impossible qu’il ne l’ait pas remarquée et, bien que l’idée qu’il se soit brûlé par ma faute me fit mal, je ne pus vraiment m’en inquiéter. J’étais tremblant de terreur, serrant les dents et refusant de fermer les yeux. Mon autre main était fermée sur les draps, près de Noa qui me susurra à l’oreille :

_ Rassure toi Yasu, ce n’est que moi.

Lentement, très lentement, je me calmai sans pour autant me détendre réellement. Seule ma respiration, que j’avais inconsciemment bloquée quand j’avais sentis le Rubis se coucher sur moi, devint haletante. Puis serrant doucement mes doigts sur sa main, je lui murmurai, les larmes aux yeux :

- Le pire c’est que je le sais…

J’avais peur. Qu’est-ce qui me rendait comme ça ? Qu’avais-je vécu pour me sentir si apeuré ? Je n’en avais pas la moindre idée et n’étais même pas sûr de vouloir une quelconque réponse. Si j’avais oublié, c’était pour une raison que je ne pouvais révoquer. Néanmoins, cela me bloquait pour accepter totalement que Noa s’occupe de moi. Calmant ma respiration et réprimant mes larmes, je tentais de me détendre sans lâcher sa main, le souhaitant près de moi.

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Yasushi le Sam 11 Mar - 15:08



L'amour peut prendre différentes formes et couleurs

Lentement mais sûrement, Noa se mit à m’étreindre au niveau de l’épaule opposée à la sphère désormais disparue entre nos mains unies. Ce geste me fit beaucoup de bien, même si je ne parvenais toujours pas à me détendre. Est-ce que le fait qu’il soit collé à mon dos était fait pour me montrer que je ne risquais rien ? Si tel était le cas, mon corps ne le comprenait pas même si mon esprit en avait conscience.

_ Ce n’est pas grave.

Encore une fois, il ne m’en voulait pas. Si cela avait été une autre personne, j’étais persuadé qu’il en aurait été autrement. Il n’y avait aucun doute possible. Je ne comprenais donc pas comment il faisait pour rester à mes côtés, coller nos corps en m’enveloppant de son aura rassurante et être doux à chaque instant. J’avais l’impression qu’il lisait en moi comme en un livre ouvert malgré que ses yeux ne lui permettaient plus de voir. D’ailleurs, c’était peut-être pour cette raison qu’il resta tout contre moi alors que sa main qui s’était glissée sous mon épaule était remontée pour se diriger vers le bas de mon dos. Inconsciemment, comme pour montrer que je voulais me relever sans que ce soit le cas, je plaçai mon poing tenant les draps au-dessus de ma tête. Les doigts de mon compagnon étaient doux et experts. Je savais qu’il ne me ferait jamais de mal. Pourtant je ne parvenais pas à me faire une raison. Mon esprit était bloqué sur tout cela, ne parvenant plus à ressentir les baisers de Noa de la même façon que plus tôt. C’est sa voix qui m’en éloigner un instant alors qu’elle prononçait en un murmure :

_Concentre toi sur la musique bébé.

Ayant totalement oublié cette dernière, je me demandai d’abord de quoi il voulait parler. J’allais d’ailleurs rétorquer que c’était sa voix que je voulais quand des notes me parvinrent. Elles m’étaient familières, tout comme leur rythme. Je sentais toujours les gestes de mon ami, mais ils me parurent de moins en moins gênants. L’ambiance que j’étais en train de remarquer à nouveau me calmait un peu. Progressivement. Calmant ma respiration, je m’évertuai à suivre le conseil qui m’avait été donné. Quelquefois je fus déconcentré par des mouvements sur mon dos, surtout lorsqu’ils étaient différents des précédents, me faisant légèrement sursauter. Je ne fis cependant aucun autre mouvement brusque, me calmant toujours après un instant. Je n’étais peut-être pas encore prêt à me détendre, mais il s’agissait de ma part d’un pas en avant énorme puisqu’il ne s’était pas agi de Noa ou si cela s’était produit plus tôt, j’aurais tout arrêté et serait partit. Ce qui avait changé, c’était la requête de Noa, la même qui m’avait convaincu de le laisser avoir accès à mon dos, tout comme toutes celles prononcées avant la douche. Peut-être devrait-il me les rappeler de temps en temps, mais, au moins, je les écoutais. Je n’avais pas vraiment fait de même avec Yumi. C’était la première fois que je laissai quelqu’un s’occuper de moi, mis à part quand j’étais blessé et trop faible pour faire autrement.

(c) Rin sur Epicode



Merci à Marco Wakasa pour ce magnifique avatar ♥
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'amour peut prendre différentes formes et couleurs [PV Noa]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum