La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Noa le Sam 25 Fév 2017, 22:41




La rancoeur d'un viking
feat Tori, Yumiko et Maïa/Astra

Suite à une longue conversation avec Yumiko je lui avais promis qu’on se ferait une sortit en ville tous les deux lorsque j’aurais retrouvé la vue. Hors ce jour était enfin arrivé. C’est pourquoi j’étais venus chercher la jeune saphir à la bibliothèque pour que ce face enfin cette sortie entre amis. Celle-ci ne manqua pas d’être surprise par mon nouveau Look. Cheveux coupé oreilles percé et yeux jaunes, en fait à l’exception des piercings et des pupilles fendus j’étais presque comme le mois d’avant le japon. Lorsque mon ami fut prêt c’est, lunette de soleil sur le nez pour cacher mes yeux, ainsi que nous traversions le terrain d’entrainement pour gagner le portail.

Tout annonçait que cela aurait dû être une superbe journée, malheureusement en chemin tandis que Yumiko me parlait je croisais une fille en chemin aux cheveux pastel. Cette personne je la connaissais bien … Astra, pour l’avoir déjà croisé deux fois dont l’une de nos rencontres m’avait laissé des séquelles durant plusieurs jours.

Je me figeais un instant faisant tomber mes lunettes, dévoilant ainsi que mes yeux avaient viré au rouge. Plusieurs émotions se mélangeait en moi, de la colère, non c’était plutôt de la rage en réalité, de la rancœur et peut être un petit peu de peur aussi mais bien caché derrière ces deux autres sentiments.

Trois tentacules me sortir du dos déchirant mon haut durant leur apparitions. Celle-ci vinrent trancher d’un coup net et précis les tendons d’Achilles de l’ex saphir afin que celle-ci ne s’échappe pas pour ensuite la saisir, la soulever et la projeter violement contre l’arbre le plus proche. Au final l’un de mes tentacules alla transpercer l’épaule gauche de la jeune fille pour la clouer littéralement a l’arbre.

_ Qu’est-ce que tu es venus faire ici ?


Ici j'écris mon HRP


(c) Yumiko sur Académie Tsuki


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Rain le Sam 25 Fév 2017, 23:48

PNJ ASTRA

La rancœur d'un viking

J'errais sans aucun but depuis près d'un mois. Les images des derniers événements me revenaient à l'esprit quotidienne et pourtant, je ne ressentais aucun regret, enfin presque. Je rôdais dans la forêt et dans les quartiers voisins à l'Académie. Je savais que je pouvais quitter cette endroit quand je le voulais et que l'agence m'attendaient patiemment. Pourtant, il avait quelque chose qui me retenait ici et je n'avais aucune idée de quoi il en traitait. Au début, je croyais que c'était le simple besoin de refaire usage de mes pouvoirs sur mes anciens amis de classes. Je suis souvent retournée à l'Académie, mais je n'ai jamais attaquée un élève à nouveau. Je voyais les choses changer autour de moi, sans savoir ce qui avait changé en moi. J'avais logée dans un hôtel piteux en essayant éperdument de savoir qu'est qui me retenait ici. Est-ce que c'était le sentiment de la tâche incomplète? Ou encore une personne? C'est à ce moment, en regardant par le fenêtre, que je repensais à ce jour, au terrain d'entraînement. Les corneilles dans le ciel, Narok en gros costume, les deux jeunes gens que je ne connaissais pas vraiment et l'image de Tori se faisant tirer par la jambe. C'est alors que mon coeur se serra fort dans ma poitrine. Qu'est-ce...? Non. C'est pas possible. Je peux pas être aussi bête! Et merde. J'étais toujours recroquevillée sur le lit de la chambre d'hôtel alors que la réalité ainsi que la vérité me frappèrent en plein visage. Je ne pouvais pas partir sans lui avoir parler, c'était impossible. Le lendemain matin, j'étais debout à l'aube. J'avais mis des vêtements sombres et confortables. J'attachai ma grosse chevelure en queue de cheval haute, enfilai mon manteau de cuire et quittai pour de bon cette chambre nostalgique. Je devais tourner la page et avancer. Peut importe ce qui arrivera après, j'aurais enfin la conscience en paix.


Le chemin ne fut pas très long et je me retrouvais de nouveau sur le terrain de l'Académie. Je n'avais pas passé par le portail, mais par un chemin plus court pour me rendre directement vers le bâtiment ou je pouvais retrouver les dortoirs de chacune des maisons. J'allais tout lu dire, aujourd'hui, maintenant, dans à peine de quelques minutes. J'étais tellement stupide de revenir ici et surtout par ce foutu endroit. Le Terrain d'entraînement. J'étais tellement perdu dans mes pensées à essayer de savoir qu'est-ce que je pourrais bien lui dire que je ne me rendu pas compte de ce qui m'entourait. C'est alors que par mon inconscience, je me fis frappé de plein fouet par quelque chose. Je fis plusieurs promenades de droite à gauche avant de me faire plaquer sur un arbre. Je pourrais mettre la faute sur l’adrénaline du moment, car je ne sentais aucunement la douleur que cela m'avait infligé. Je n'avais aucune expression faciale alors que je posai mon regard rougeâtre sur l'individu en question. Et merde. Il était presque pas reconnaissable. Un regard rouge sang me fixait avec haine et je me faisait retenir par d'énormes tentacules. Il avait changé depuis la dernière fois que je l'avais croisé, tellement que j'aurai pu douté de son identité. Je souris doucement amusé.


_ Qu’est-ce que tu es venus faire ici ?


Je continuais de le regarder amusé. J'avais toujours la puce dans le coup et je savais que je pourrais me débarasser de ces deux clowns bien rapidement, mais je restais là, à sourire. Je veux dire, cette situation est tellement trop clichée ! Le gars qui est noyé par le besoin de vengeance qui retrouve enfin la raison de ses malheurs. C'est presque mignon.


- Et toi mon pauvre Noa, tu as finalement abandonné tes mignonnes petites corneilles?, dis-je en ricanant doucement, ça doit pas être facile tous les jours de se regarder dans le miroir, pas vrai?

(c) Rin sur Epicode


 


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Noa le Dim 26 Fév 2017, 01:03

Il n’y avait aucune peur dans le regard de cette fille. Bien au contraire elle me narguait par un sourire.

- Et toi mon pauvre Noa, tu as finalement abandonné tes mignonnes petites corneilles? Ça doit pas être facile tous les jours de se regarder dans le miroir, pas vrai?

Je ne comprenais pas ce qu’elle sous entendais pas son histoire de miroir mais pour les corneilles elle n’a aucune idée de quoi elle parle. Cette espèce de vipère crachait ces mots tels du venin. Je vais lui faire ravaler son poison.

Pour lui clouer le bec, l’une de mes tentacules s’enroulant autour de sa gorge, fit trois tours autour de son cou jusqu’à ce que la pointe finisse au niveau de la joue de la jeune, l’entaillant légèrement par son tranchant.

_ On est d’humeur joueuse ? Tant mieux car moi aussi. Mais rassure toit bichette. Narok m’a déjà expliqué l’entourloupe. On va voir si tu fais toujours autant la maline sans ta précieuse puce.

A mes mots je serais au maximum l’étreinte sur sa gorge. La pression était comparable à celle exercé par un serpent constrictor, amplement suffisamment pour couper la respiration et interrompre l’afflux sanguins dans les artères. Je pouvais également sentir le petit objet dur sous la peau dans la nuque de la jeune fille. Je pouvais aisément repérer la cicatrise de son implantation …. Ce n’est pas comme si mon petit ami avait lui-même de nombreuses cicatrises.

Mon troisième tentacule pointa sous l’œil droit de ma victime

_ Tu préfères quoi ? Que je l’écrase ou que je te l’arrache par la force ?


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Rain le Dim 26 Fév 2017, 03:14

PNJ ASTRA

La rancœur d'un viking

Je continuais, malgré moi, de sourire. Je n'avais pas besoin de ma forme Astral pour le mettre à genoux au sol. Je voyais l'agacement et la haine brûler dans ses yeux, ce qui me fit jubiler. Cette colère et toute cette énergie négative que ce pauvre garçon avait collecté depuis tout ce temps, c'était comme une oeuvre de Picasso à mes yeux. Je ne sais pas, mais la venue de Noa ne me fit toujours pas oublier Tori. J'essayais pourtant, qu'est qui avait de si spéciale chez elle? Pourquoi je ne pouvais tout simplement pas passer à autre chose au lieu de risquer toute chance d'avoir une meilleure vie? Alors que je réfléchissais comme si les tentacules ne m'importais pas du tout, ces dernières s'enroulèrent autour de mon cou à trois reprises au point ou elles atteignirent ma joue. Légèrement agacé d'être dérangé à nouveau de mes pensées, je posai mon regard sur Noa tout en continuant de sourire du coin des lèvres.


_ On est d’humeur joueuse ? Tant mieux car moi aussi. Mais rassure toi bichette. Narok m’a déjà expliqué l’entourloupe. On va voir si tu fais toujours autant la maline sans ta précieuse puce.


Je souris de plus belle. Et ben, mon cher Narok, toujours aussi utile sois-tu. Pourtant, je ne m'inquiétais pas vraiment. Je m'en fichais tellement, vous en avez pas idée! Les tentacules commencèrent tranquillement à resserrer leur contrôle sur ma gorge à un tel point que j'arrivais à peine à respirer. Je pense même qu'à ce point-là, je n'avais plus aucune circulation sanguine. J'ai toujours trouvée que les gens de cette Académie étaient complètement débiles, mais celui là, pour se laisser autant ravager par la haine, c'était le top du top. Aucun doute là-dessus. Je continuais à sourire tout en toussant légèrement. Je retenais les tentacules avec mes mains afin de pouvoir respirer à nouveau. Comme je l'avais cru, je faisais tout ça en vain. La troisième tentacule pointa alors mon oeil. Je fixai mon regard sur Noa tout en fronçant des sourcils.


_ Tu préfères quoi ? Que je l’écrase ou que je te l’arrache par la force ?


- Toi, tu préfère que je te crame le cerveau ou que j'te crame le cerveau?, dis-je à bout de souffle en souriant.


Je posai mon regard dans le plus profond de ses pupilles et infiltra son esprit. Je cramai quelques cellules ici et là, assez bien que notre cher et confiant Noa semblait tout à coup confus du monde qui l'entourait. Les tentacules commencèrent à me laisser enfin respirer et j'augmentais tranquillement la dose de psychique que je lui transférais dans son crâne. À un point ou ses genoux tombèrent finalement aux sol. Les maux de têtes commencèrent tranquillement à monter dans sa tête, je le savais. Ses souvenirs ainsi que toutes ses pensées se mélangèrent toute ensemble tel un brouillard. Je me demande à quel point il pourrait tenir comme ça... C'est drôle que je n'ai pratiquement plus besoin de me retrouver en forme Astral, c'était presque rendu trop facile. Je voyais bien qu'il y avait une autre personne avec lui, mais je ne m'en préoccupais pas vraiment. Je relâchais enfin mon emprise lorsque ses foutus tentacules lâchèrent leur emprise sur moi. Je laissai échapper un petit rire en voyant son regard fière transformé en confusion et en faiblesse. J'essayai de me relever doucement. Je voyais bien qu'il m'avait endommager les jambes, mais je pris appuie contre l'arbre. Je devais vraiment trouver un moyen de me rendre aux dortoirs, je devais tout lui dire ce que j'avais sur le coeur pour passer à autre chose. Je continuais à le regarder tout en réfléchissant.


- On peut pas toujours faire le fière quand on n'est remplit de haine à ce point mon pauvre bonhomme. D'ailleurs, tu me fais perdre mon temps.

(c) Rin sur Epicode


;-;:
Moi je dis, on laisse les autres répondre à partir de là, sinon ça serait un rp juste nous deux au final et je tiens à préciser que t'es pas hors de nuire, t'es juste sonné pour quelques secondes, assez pour que tu me lâche. :)


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Tori Clark le Dim 26 Fév 2017, 07:06




La rancœur d'un viking


Nuit de plus au sommeil agité. Cette fois dans mon cauchemar, lorsqu'en larmes je suppliais Laetitia de ne pas me laisser seule alors qu'elle s'éloignait dans les ténèbres, elle se retournait et me répondait " Tu n'as jamais été seule Tori. ", puis elle se dissipait lentement dans l'espace sous la forme de milliers de petites lueurs.

Après tant de cauchemars différents les uns des autres, mais tous semblables en un sens, je ne cherchais plus de signification. Il ne s'agissait plus que d'un traumatisme qui ne s'effacerait jamais et que je garderais ancré en moi pour le restant de mes jours, cependant d'habitude mon amie ne dit rien dans ces mauvais rêves, si ce n'est des appels à l'aide dans certains cas. La dernière fois que c'était arrivé, c'était lorsque j'étais restée inconsciente durant 2 jours l'été dernier à cause de l'incident qui avait impliqué Daaf dans une ombre. Cette fois-là, Laetitia m'avait presque supplié de la laisser pour mon propre bien, propos que je n'avais pas compris et que j'avais mis sur le compte du fait qu'il ne s'agissait de rien de plus qu'un rêve. C'est en repensant à ce mauvais rêve ainsi qu'à celui fait cette nuit et qui sortaient tous les deux du commun des autres que je me suis dirigée vers l'extérieur de la maison Émeraude pour prendre l'air.

Je me suis assise sur un banc des jardins, à mi-chemin entre l'annexe des dortoirs et le terrain d'entraînement pour tenter de faire de l'ordre dans mon esprit. Au bout d'un moment, j'ai commencé à éprouver une sensation étrange qu'il me semblait avoir déjà ressenti au par avant, mais je ne saurais dire quand. Elle provenait de quelque part. Sans trop réfléchir, je me suis levée d'un bond et suis partie en courant dans la direction. En débouchant sur le terrain d'entraînement, j'ai découvert une scène complètement surréaliste qui m'a glacée le sang. Plus loin se trouvaient Yumiko un peu en retrait, mais surtout Noa qui semblait attaquer Astra avec des... tentacules sombres ? Je ne me suis même pas posée de questions par rapport à la présence d'Astra à l'académie ou encore par rapport aux tentacules, j'ai simplement repris ma course, mais en sprintant cette fois.

Avant mon arrivée à leur hauteur, la situation a eu le temps de changer. Noa est à présent à genoux et semble en perte de force. Je viens me poster à côté de Yumiko. Voulant arrêter le " combat " et comprendre la situation, ne sachant même pas ce que je dis dans l'empressement, je m'exclame d'une voix colérique :

- Qu'est-ce que vous faites ?! Arrêtez ça !


(c) Rin sur Académie Tsuki


HRP :
Désolée, Yumiko, Je n'ai pas résisté à l'envie de répondre finalement ^^;


Dernière édition par Tori Clark le Dim 26 Fév 2017, 22:43, édité 2 fois



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Noa le Dim 26 Fév 2017, 10:05




La rancoeur d'un viking
feat Maïa(Astra), Tori et Yumiko

- Toi, tu préfères que je te crame le cerveau ou que j'te crame le cerveau?, dis-je à bout de souffle en souriant.

En entendant cela je levais un sourcil en pointe, déçu de sa réponse sa casse un peu la joute verbal là ….


_ Heu … tu ne crois pas que ça manque un peu d’argument ?


A peine eu-je le temps de répondre que la jeune fille planta son regard dans le miens. Je commençais par ressentir une faible douleur qui allait en s’intensifiant rapidement, tandis que mes souvenir mes pensé et mes émotions. Le capharnaüm qui s’sévissait dans mon esprit me fit lâcher prise permettant à l’ancienne élève de se libérer. Ce fut à ce moment-là que je pouvais retrouver mes esprits. J’avais oublié à quel point s’était douloureux. Et j’ignorais qu’elle pouvait faire ça sans passer par la case projection astral. N’empêche … ce faire mettre à quatre pattes par une fille …ce n’est pas très glorieux mais je suis loin d’en avoir finis

- On peut pas toujours faire le fière quand on n'est remplit de haine à ce point mon pauvre bonhomme. D'ailleurs, tu me fais perdre mon temps.

_ Contrairement ce que tu as l’air de penser la haine est présente depuis bien avant de te connaitre … t’es rien de plus qu’un stimuli !


Au loin je pouvais entendre Tori mais n’y fit pas du tout attention

Regardant le sol pour ne pas croisé le regard de l’ex saphir, toute mes tentacules douze au total, sortirent de mon dos, finissant de détruire mon haut pour foncer sur la jeune fille et la transpercer. grâce a leur capacités sensitives elles pouvaient repérer


Ici j'écris mon HRP


(c) Yumiko sur Académie Tsuki


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Yumiko le Dim 26 Fév 2017, 12:13



La rancœur d'un viking
Feat Noa, Tori et Maïa/Astra

Après avoir discuté avec Noa quelques jours plus tôt, alors qu’il était aveugle, il m’avait promis de m’accompagner en ville pour que je puisse enfin faire les achats interrompus par mon enlèvement plusieurs semaines plus tôt. Je ne savais pas vraiment comment cela était vraiment possible, mais il avait assuré que ce serait le jour où il aurait recouvré la vue, à la première occasion. Je n’imaginais pas que ce serait rapide à ce point, je devais bien l’avouer. Après tout, environ 24H plus tard, le jeune homme était venu me chercher à la bibliothèque. A ce moment-là, j’étais à la recherche d’un livre pour décompresser plus que pour travailler. Je ne me sentais toujours pas de retourner réellement en cours, mais j’avais bien compris qu’il ne fallait plus que je me laisse aller comme j’avais pu le faire. Caitlyn m’avait comme apprit cette leçon en m’amenant à son cours de philosophie. C’était d’ailleurs cette même leçon qui m’avait permis de réviser et participer à l’examen de biologie. Mais, n’étant pas assez concentrée pour participer aux cours, je préférai m’essayer à la lecture de romans. Le dessin et l’écriture reflétaient trop mon état d’esprit malheureusement.

Dehors, le soleil brillait au point de réchauffer la terre qui avait longtemps été gelée. J’espérais que les beaux jours colorés reviendraient rapidement : le froid et le blanc de l’hiver ne me plaisaient plus autant qu’avant tant ils menaient avec eux la douleur des journées passées dans le froid et la solitude. De plus, l’éclat des cristaux glacés de la neige me ramenaient à la lueur du verre ayant formé autrefois Hayate qui brillaient sous le soleil. Regarder ce qui fut autrefois beau à mes yeux me rendait malade… Je m’efforçai cependant de ne pas y penser pour me concentrer sur ma conversation avec mon ami.
Afin de rejoindre la ville à partir de la bibliothèque, nous étions passés par le terrain d’entraînement. Cela avait-il une logique ? Je m’en moquais tant je n’y faisais pas attention. Je discutai donc avec Noa de son changement de look qui m’avait surprise : il s’était coupé les cheveux qu’il avait alors laissé pousser depuis notre retour du Japon. Mais ce n’était pas ce qui m’avait le plus interloquée, ses piercings m’ayant arraché un air de béatitude profond jusqu’à ce que mon ami m’en fasse sortir. Après coup, je devais bien avouer que cela lui allait bien. Quand l’avait-il adopté ? C’était ce que j’allai lui demander quand il se figea et retira ses lunettes de soleil. Que lui arrivait-il ? Tournant mon regard qui était alors posé sur lui, je pus constater qu’une personne nous faisait face. Je ne connaissais pas cette jeune femme aux cheveux roses et bleus, mais l’inquiétude me gagna assez rapidement quand je vis des sortes de rubans noir la violenter. Tout se passa tellement vite que je n’eus pas le temps de me poser des questions sur le bruit qui avait précédé cela ou qui en était à l’origine. De toute façon, j’eus des réponses rien qu’en regardant Noa qui demandait :

_ Qu’est-ce que tu es venus faire ici ?

La peur et l’angoisse que je ressentais, en plus de sentir une colère et une rancœur qui ne venaient pas de moi, m’empêchaient de parler alors que je tentais d’arrêter Noa. Ce dernier était insensible à ma présence et l’absence de vibration de mes cordes vocales me pesaient encore plus. Je ne pouvais que regarder en tentant désespérément que le Rubis accepte de m’écouter. Je ne savais pas ce qu’il s’était passé entre eux, ce qui pouvait le mettre dans un tel état, mais cela ne me plaisait pas. Mais alors pas du tout !

- Et toi mon pauvre Noa, tu as finalement abandonné tes mignonnes petites corneilles ? Ça doit pas être facile tous les jours de se regarder dans le miroir, pas vrai ?

Portant un regard portant de la surprise en plus des sentiments précédents toujours présents, je ne compris pas ces phrases, et encore moins comment elle pouvait être aussi calme. Que devais-je faire ? Je ne comprenais rien et mes gestes étaient toujours ignorés comme jamais, ne pouvant qu’être spectatrice de toute cette violence qui se déroulait devant mes yeux et dont l’investigateur n’était autre que mon frère de cœur.

_ On est d’humeur joueuse ? Tant mieux car moi aussi. Mais rassure toit bichette. Narok m’a déjà expliqué l’entourloupe. On va voir si tu fais toujours autant la maline sans ta précieuse puce. Tu préfères quoi ? Que je l’écrase ou que je te l’arrache par la force ?

- Toi, tu préfères que je te crame le cerveau ou que j'te crame le cerveau ?

_ Heu … tu ne crois pas que ça manque un peu d’argument ?

A peine eut-il terminé sa phrase qu’il tomba à genoux sur le sol. Encore une fois, je tentais de parler, de demander ce qu’il se passait et qu’ils arrêtent. Il n’y avait cependant rien à faire à part les écouter encore et encore. J’en devenais désespérée, jusqu’à ce qu’une autre voix familière s’élève :

- Qu'est-ce que vous faites ?! Arrêtez ça !

Malheureusement, Noa ne l’écouta pas non plus, laissant une bonne dizaine de rubans s’échapper de son dos comme les trois premières. Me doutant qu’elles n’étaient pas là pour faire joli, je me précipitai vers la jeune femme en difficulté et me plaquai sur elle comme pour faire un câlin mais en évitant les contacts pour éviter de la froisser, mais assez pour éviter qu’elle soit touchée plus qu’elle ne l’était déjà. Avais-je réussi ? Noa s’était-il arrêté ? Portée par l’adrénaline, je ne regardai pas tout de suite la scène que mon intervention avait créé.

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Dernière édition par Yumiko le Lun 27 Fév 2017, 15:50, édité 1 fois


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Rain le Dim 26 Fév 2017, 17:03

PNJ ASTRA

La rancœur d'un viking

_ Contrairement ce que tu as l’air de penser la haine est présente depuis bien avant de te connaitre … t’es rien de plus qu’un stimuli !


Je ne pu refréner mon rire, car je le savais tout ça. Depuis la première fois que j'avais vu Noa, il avait toujours eu cette vague noir autour de lui. Je n'étais pas bête au point de pensée que j'en étais la cause, sinon je suis certaine que je serais morte déjà et que je ne serais pas venu sans me cacher au minimum. Ce pauvre Noa cherchait simplement à mettre sa haine quelque part et quoi de mieux qu'une ancienne élève qui est partie après les avoir attaqués? Franchement, bravo le cliché mon garçon. Je continuais à le fixer du regard en souriant lorsque j'entendis des pas de course. Je regardai du coin de l’œil lorsque j'aperçu une jeune fille aux cheveux d'ébènes. Je posai mon regard sur elle alors que mon regard se voilait d'une vague de tristesse.


- Qu'est-ce que vous faites ?! Arrêtez ça !


Sa voix me perça le coeur. J'étais complètement sous le choc. À quel point je pouvais être malchanceuse de tomber sur elle lorsque ce guignole décide de m'importuner? Sans aucune doute, lorsque je posais mon regard sur elle, c'était elle la cause de tout. Je ne pouvais tout simplement pas partir sans lui avoir parler. Je ne saurais pas capable de vivre avec ma conscience bien longtemps sinon. Je ne m'attendais pas à ce que toute cette histoire soit réciproque, loin de là, simplement qu'on n'en finisse une bonne fois pour toute. J'étais tellement submerger d'émotion par la présence de Tori que la menace des tentacules ne m'importaient tout simplement plus. Je ne me rendu même pas compte que la jeune femme qui se tenait dernière venait de se poster devant moi afin de bloquer le coup de Noa. C'est à ce moment que je reposais mon regard sur Noa en souriant de nouveau. Je pourrais les faire tomber dans le coma vite fait et finir ce que j'étais venu faire, mais je doute qu'elle veuille alors me parler après ce que j'aurais fait devant elle. De plus, j'étais incapable de lui faire de mal. La dernière fois, c'était Narok qui avait tout fait. Dans le sens que c'était lui qui était en devant de la scène, mais je sais que Noa avait remarqué que je me tenais-là, pas très loin. Je laissai échapper un long soupire de découragement, ne sachant pas trop quoi faire.


- C'est bien beau t'es paroles, mais tes gestes me prouvent autre chose, dis-je en le toisant du regard. Si je ne suis pas la cause de ta misérable vie, alors pourquoi m'attaquer comme un sauvage alors que je ne montrais aucun signe d'agression envers qui que ce soit? Par principe? Non mais, t'es sérieux, ahah.



 

(c) Rin sur Epicode


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Tori Clark le Dim 26 Fév 2017, 21:31




La rancœur d'un viking


Mes paroles passent complètement dans le beurre. Il faut dire que c'était prévisible, je ne m'attendais pas à ce qu'ils obéissent et cessent tout bonnement de s'attaquer, cependant j'aurais espéré que mon intervention les stoppent durant quelques instants. Au lieu de ça, Noa lance une offensive en direction d'Astra et la sensation étrange que je ressentais plus tôt s'accentue légèrement sans que je ne comprenne son origine. Comme si la situation ne pouvait pas se détériorer d'avantage, je vois avec horreur Yumiko venir s'interposer sur le chemin des tentacules. L'action se déroule en une fraction de secondes, mais le temps semble s'étirer à l'infini.

L'idée de voir cette situation se produire m'est insupportable. Je ne peux pas croire que c'est réellement en train de se dérouler devant moi. Soudainement les muscles se mettent à penser à la place du cerveau et je m'interpose à mon tour dans un geste impulsif et protecteur, les membres écartés afin de bloquer la plus grosse partie de l'attaque malgré ma taille et ce afin que les autres ne subissent aucune blessure. Je ferme les yeux et serre les dents. Si seulement ça pouvait s'arrêter ! JE VEUX QUE ÇA S'ARRÊTE ! Je ne sens pas d'impact et je n'entends aucun son. Peut-être que j'ai déjà été frappée de plein fouet et que j'ai perdu conscience ou pire ?... J'ouvre les yeux et ce que je découvre me stupéfait. Environ sept tentacules se tiennent immobiles à quelques centimètres devant et autour de moi. La première chose qui me vient en tête est que c'est Noa qui s'est arrêté de lui-même, cependant deux autres tentacules ont continués leur course pour se planter je n'ose regarder où derrière. Je regarde le visage de Noa pour tenter de comprendre ce qu'il vient de se passer.


(c) Rin sur Académie Tsuki


Dernière édition par Tori Clark le Dim 26 Fév 2017, 22:45, édité 1 fois



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Noa le Dim 26 Fév 2017, 21:59




La rancœur d'un Viking
feat Tori, Maia/ astra et Yumiko

Alors que je m’apprêtais transformé cette garce en passoire je vis Yumiko s’interposé en collant Astra. Elle est complétement inconsciente de faire ça ? Pourquoi est-ce qu’elle la protégeait ? En soit cela n’était pas un problème j’aurais juste eu a changé la trajectoire de mes tentacules pour les planté dans l’endroit laisser a découvert par la saphir mais je vis Tori s’interposer elle aussi. En théorie cela aurais du encore moins être un problème mais quelque chose bloqua une partie de mes tentacule devant l’émeraude. Quoi ? Je n’en avais aucune idée mais impossible de faire avancer plus celle qui était touché par ça. Est-ce que ça venait d’elle ? Sans doute a cause de la surprise ou peut-être autre chose je fis dévier les tentacules encore utilisable afin qu’elles se plantent finalement dans le tronc d’arbre sans blesser les deux saphirs.

En observant la scène je pus remarquer la réaction d’Astra face à la présence de l’émeraude. Ceci me rappela leur échange le jour de l’attaque, je ne souvenais pas du contenus de leur paroles mais je pouvais deviner qu’elles ont été proche à une époque

Cette intervention me fit prendre conscience de mes actes. J’étais prêt à tuer quelqu’un dans les bras de Yumiko après tout ce qu’elle a vécu j’allais vraiment lui affliger une chose pareil ? Mais qu’est ce qui me prend cela ne me ressemble pas de me laisser dominer par mes émotions. Pour vous donner mon ressentit c’est comme si j’étais projeter en dehors de mon corps et que je me voyais dans mon état actuel en me disant « c’est moi ça ? »

- C'est bien beau t'es paroles, mais tes gestes me prouvent autre chose. Si je ne suis pas la cause de ta misérable vie, alors pourquoi m'attaquer comme un sauvage alors que je ne montrais aucun signe d'agression envers qui que ce soit? Par principe? Non mais, t'es sérieux, ahah.

Putain je vais me la faire ! Non calme toi Noa te laisse pas mener par la colère ne te mènera à rien. Pourquoi je l’attaquais ? Je le savais très bien pourquoi je m’en prenais a elle, parce que je voyais en elle toute les personnes qui s’en prennent sans raison à leur victime par pure plaisir, parce qu’elle s’est permis de touché à mon esprit a plusieurs reprises, chose que je ne tolère pas.

Je pris de profondes inspirations, tachant d’appliqué les conseils que m’avait prodigué Kendra pour ne pas me laisser aller dans mes émotions et finis par me décrispé, retrouver un semblant de calme et me reprendre en main. Je me relevais doucement tout en faisant disparaitre mes tentacules je me retournais vers le trio dévoilant mon regard qui avait quitté sa couleur rouge pour adopté une teinte violacées tout en prenant grand soin d’éviter celui de la traitresse. Arborant un léger sourire mon attitude était bien plus calme et détendus.

Je fis sortir trois tentacules de ma main qui allèrent s’enrouler lentement autour des bras et des de la taille de Yumiko pour la soulevé et la redéposer délicatement un peu plus loin d’Astra. Il ne me fut pas très difficile de la faire lâcher prise. Tandis que sans prévenir je fis apparaitre 8 tentacules dans mon dos quipassèrent au-dessus de Tori et vinrent frapper de plein fouet sa camarade aux cheveux pastels et l’envoya valser dans le décor pour les faire toute re-disparaitre ensuite. Si après ça et les blessures sanguinolente que je lui ai affligé plus tôt elle arrive encore à fanfaronné c’est qu’elle n’est plus humaine. Toutefois je lui adressais dans un sourire un brin moqueur.


Je t’aurais bien raconté mon passé, mais quelque chose me dit que la question était purement rhétorique. Par ailleurs je pourrais te la retourner par rapport aux débuts d’année. D’ailleurs laisse-moi te dire que tu es franchement mal placé pour faire la moral. Ce n’est pas comme si tu avais regardé l’une de tes amis les plus proches se faire torturé sans même bouger le petit doigt. Mais puisque tu en parle je me pose également une question. Pourquoi tu ramènerais tes fesse a l’académie alors que des élèves ont des raisons de vouloir ta mort et que le personnel voudrais te capturé pour te soutiré des informations sur déviances. Ta vie est devenus vide d’intérêts au point que tu ne veuilles mettre fin à tes jours ? Si c’est le cas tu n’aurais pas pu le faire par toi-même ? À moins que …. (je lançais un bref regard en direction de Tori) Ou alors t’es venus ici à tes risques et périls pour soulager ta conscience (je ne pus m’empêcher de de pouffer rire face à cette pensé avant de retrouver rapidement un air neutre.) Sérieusement … t’en as une ?


Ici j'écris mon HRP


(c) Yumiko sur Académie Tsuki


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Rain le Dim 26 Fév 2017, 23:37

PNJ ASTRA

La rancœur d'un viking

Je me forçais à ne pas regarder Tori pendant trop longtemps et je n'avais pas envie de faire de mal à aucune de ces trois personnes. Je veux dire, je n'ai jamais voulu faire de mal aux autres de mon propre gré. Ce Noa, il connait rien de toute l'histoire, absolument rien. Je me tenais toujours sur mes gardes derrière la jeune femme au moment ou Tori s'avança à son tour de se plaça devant moi. Elle bloquait plusieurs tentacules, mais je me fis quand même toucher. Je serrais les dents légèrement. Je continuais de toiser Noa tout en jetant de temps en temps un coup d’œil vers la jeune fille aux cheveux d'ébènes. Si seulement je pouvais être forte pour elle, je ne serais pas dans cette position aujourd'hui.


Je prenais une grande respiration afin d'ignorer de nouveau les blessures que m'avait infligé cet imbécile et le regardai. Ses yeux changèrent de couleur à nouveau. Il avait l'air davantage détendu. Il fit sortir à nouveau des tentacules pour éloigner la jeune femme qui l'accompagnait pour ensuite, sans aucune pitié, en sortit plusieurs autres pour m'envoyer valser plus loin. Je roulai sur le sol avant de m'arrêter quelques centimètres plus loin. Je reprenais tranquillement mon souffle et me mis à sourire de nouveau. Quel imbécile. Il m'accusait de bien des choses, mais celui-ci était sur le point de me casser tous les os. C'était une vraie blague cette histoire. Je pris appuie sur mon coude pour me redresser lentement alors que Noa éleva sa voix:


_Je t’aurais bien raconté mon passé, mais quelque chose me dit que la question était purement rhétorique. Par ailleurs je pourrais te la retourner par rapport aux débuts d’année. D’ailleurs laisse-moi te dire que tu es franchement mal placé pour faire la moral. Ce n’est pas comme si tu avais regardé l’une de tes amis les plus proches se faire torturé sans même bouger le petit doigt. Mais puisque tu en parle je me pose également une question. Pourquoi tu ramènerais tes fesse a l’académie alors que des élèves ont des raisons de vouloir ta mort et que le personnel voudrais te capturé pour te soutiré des informations sur déviances. Ta vie est devenus vide d’intérêts au point que tu ne veuilles mettre fin à tes jours ? Si c’est le cas tu n’aurais pas pu le faire par toi-même ? À moins que …. (Il lança un bref regard en direction de Tori) Ou alors t’es venus ici à tes risques et périls pour soulager ta conscience (Il ne pus s’empêcher de pouffer rire face avant de retrouver rapidement un air neutre.) Sérieusement … t’en as une ?


Je souris de plus belle tout en crachant un peu de sang. J'essuyai ma bouche du revers de ma manche avant de me relever une nouvelle fois. Je n'avais tellement pas envie de revenir ici, s'il le savait. Je n'avais tout simplement pas trouver la force de partir. Je savais ce qui m'attendait là-bas et, croyez-moi, si j'aurais pu, j'aurais fait la même chose que Narok. Je sais qu'on n'a toujours le choix, mais j'étais seule. Alors bien sûr, les mauvais choix je les ai empilée les uns après les autres. Il était trop tard pour regretter le passé, je le savais, mais c'était amusant de le voir essayer. J'avais encore de la force pour tenir debout, ce qui m'étonna moi-même. Avant j'aurais été inconscience et incapable de contre-attaqué depuis déjà un bon moment. Je serrai les points et redressai mon regard vers le petit groupe.


- Je ne suis pas revenu pour entendre ton passé peu important à mes yeux de toute façon, commençais-je, encore moins pour me livrer dans la gueule du loup.


Je fixais Tori des yeux quand je finis cette phrase.


- Mais pour quelqu'un en particulier, terminais-je en souriant tristement.


Je tournai finalement mon regard, en fronçant des sourcils, vers Noa. J'étais encore assez proche de lui pour l'avoir dans ma vision. J’infiltrai à nouveau son esprit en reprenant le contrôle sur moi et en refaisant un ménage dans ses souvenirs et dans ses pensées. Cette fois, il oublierait assez pour que je quitte enfin cette endroit de malheur. Il prit sa tête entre ses mains alors que les grésillements dans sa tête résonnèrent de plus en plus fort. Je crois même entendre quelques gémissements de sa part... Il retomba au sol ne pouvant pas retenir la douleur. Je voulais tenir jusqu'à ce qu'il perde connaissance, je voulais pouvoir lui parler et pour ça, je devais garder mon eye contact avec lui. Voyons vraiment si tu es aussi fort que tu le laisse paraître.

(c) Rin sur Epicode



MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Yumiko le Lun 27 Fév 2017, 17:50



La rancœur d'un viking
Feat Noa, Tori et Maïa/Astra

Prête à recevoir des coups à la place de la personne que je protégeais, je ne vis pas ce qu’il se passait derrière. Je ne fus donc ramenée à la réalité que par de gros bruits sourds autour de nous. Levant les yeux alors que je tremblais comme une feuille, je vis les rubans plantés dans l’arbre. Puis, amenant mon regard derrière moi, je découvris Tori qui nous protégeait. Je lui en fus reconnaissante, vraiment. Malheureusement, il semblait que Noa et cette fille n’en avaient pas terminé. Je ne savais pas ce qu’il s’était passé entre eux, mais cela commençait à m’énerver au plus haut point. Je pus cependant pas réagir, ne pouvant qu’écouter et observer :

- C'est bien beau t'es paroles, mais tes gestes me prouvent autre chose. Si je ne suis pas la cause de ta misérable vie, alors pourquoi m'attaquer comme un sauvage alors que je ne montrais aucun signe d'agression envers qui que ce soit ? Par principe ? Non mais, t'es sérieux, ahah.

Jetant un œil à Noa, je remarquai qu’il ne restait pas indifférent à ce qu’elle lui avait dit. Bien sûr, elle n’avait pas totalement tort, mais ne connaissant pas le fond de l’histoire, il m’était hors de question de les juger. Je pus cependant me sentir soulagée en remarquant qu’il tentait de ne pas faire preuve de violence. C’était un bon début. D’autant plus qu’il ramena ses rubans, les faisant disparaître pour en créer d’autre qu’il manipula avec douceur pour me décaler. Je ne comprenais pas la raison de ce geste, mais j’étais heureuse voir que ce n’était pas que dangereux, qu’il pouvait les utiliser avec douceur. Malheureusement, alors qu’il me tenait, il violenta à nouveau la blessée avec d’autres rubans avant de lui répondre :

- Je t’aurais bien raconté mon passé, mais quelque chose me dit que la question était purement rhétorique. Par ailleurs je pourrais te la retourner par rapport aux débuts d’année. D’ailleurs laisse-moi te dire que tu es franchement mal placée pour faire la morale. Ce n’est pas comme si tu avais regardé l’une de tes amies les plus proches se faire torturer sans même bouger le petit doigt. Mais puisque tu en parle je me pose également une question. Pourquoi tu ramènerais tes fesses à l’académie alors que des élèves ont des raisons de vouloir ta mort et que le personnel voudrait te capturer pour te soutirer des informations sur déviance. Ta vie est devenue vide d’intérêts au point que tu ne veuilles mettre fin à tes jours ? Si c’est le cas tu n’aurais pas pu le faire par toi-même ? À moins que … Ou alors t’es venue ici à tes risques et périls pour soulager ta conscience. Sérieusement … t’en as une ?

Bien entendu, ils n’allaient pas s’arrêter là, ce serait trop beau. Malheureusement, j’étais encore pétrifiée par l’effet miroir provoqué par les évènements par rapport à ce qu’il s’était passé au Japon. Agir n’était donc malheureusement pas encore dans mes cordes…

- Je ne suis pas revenue pour entendre ton passé peu important à mes yeux de toute façon, encore moins pour me livrer dans la gueule du loup. Mais pour quelqu'un en particulier.

Tout en prononçant ces paroles avec plus de douceur que précédemment, elle avait regardé Tori. Puis, d’un coup, elle regarda à nouveau Noa qui sembla en proie à une douleur aussi soudaine que violente, comme un peu plus tôt. N’en pouvant plus de tout ça, je me dirigeai d’un pas ferme vers la jeune femme à terre avec un air aussi déterminé que en colère puis, lorsque je fus à ses côtés, je me mis à sa hauteur et lui assénai une baffe comme peu en avait connu. Je pensais à en mettre une aussi à Noa, mais il y avait plus urgent. Je plaçai donc mes mains sur les blessures les plus graves de la blessée et regardai Tori et Noa avec un sourire avant de murmurer à l’inconnus :

- Bouges pas.

Puis, je la soignai à l’aide de mon pouvoir. Les deux premières guéris, je profitai que le contrecoup mettait un instant à arriver pour tenter d’en soigner d’autres. Entre temps, mon nez se mit à saigner et je crachai du sang par moment, me retenant de le faire constamment. Ce n’était pas le moment de créer trop d’inquiétude.
Lorsque j’eus terminé, je sortis un mouchoir de ma poche et me nettoyai le visage. Avais-je prévu le coup ? Non, pas vraiment… Mais cela tombait bien que j’eue peur avant de partir en ville que le froid n’ait des effets sur mon corps dans le genre le nez qui coule. Enfin… une fois plus ou moins propre, je regardai la jeune femme et lui dit fermement :

- Maintenant, ça suffit.

Puis, je me levai et me dirigeai vers Noa avec la même colère et détermination. Devant lui, les poings fermés, je le regardai dans les yeux, retenant les larmes qui commençaient à monter, et je lui dis sur le même ton que pour l’inconnue :

- Toi aussi tu arrêtes. Je ne sais p-… pas ce qu’elle a fait, mais ç-… ça suffit. Trop de sang a coulé. Si elle t’a fait du mal, l-… lui en faire en retour n’effacera rien.

Qu’est-ce qui me retenait de lui donner une baffe à lui aussi ? Le fait que je ne sache pas s’il allait mieux ou non. Je le savais pertinemment. Cependant, si ça venait à continuer, s’il refaisait du mal à cette personne, je n’hésiterais plus.

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Tori Clark le Mer 01 Mar 2017, 18:19




La rancœur d'un viking


Noa n'a pas semblé comprendre plus que moi ce qu'il s'est passé. Quoi ? Il n'a pas fait ça volontairement ? Mais qu'est-ce qui s'est passé d'abord ?... C'est seulement à ce moment que je me retourne pour constater l'ampleur des dégâts. Par chance, peut-être, personne n'a été touché, l'arbre a été la seule victime. Noa renonce à attaquer, mais je voudrais quand même rester sur mes gardes, cependant un tas de questions surviennent dans ma tête et je n'arrive pas à garder le focus. Il éloigne Yumiko et je me demande Alors ce qu'il a l'intention de faire. À la dernière seconde, l'étrange sensation se reproduit à nouveau et je sens quelque chose venir. Comme de fait, de nouvelles tentacules surgissent. Je tente de prévenir Astra et de m'interposer à nouveau, mais je ne suis pas assez rapide pour la première action et trop basse pour la deuxième. L'impact l'expédie plusieurs mètres plus loin. Je plaque mes mains contre ma bouche m'attendant au pire, mais elle bouge encore et trouve le moyen de se redresser. Je n'ai même pas remarqué que Noa parlait, du moins jusqu'à ce qu'il me jette un rapide coup d'œil.


- [...] À moins que …. Ou alors t’es venus ici à tes risques et périls pour soulager ta conscience [...].

Je ne saisis pas où il veut en venir.

- Je ne suis pas revenu pour entendre ton passé peu important à mes yeux de toute façon, encore moins pour me livrer dans la gueule du loup. Mais pour quelqu'un en particulier.

À son regard, ça me frappe. Je comprends enfin. Cependant, je n'ai pas le temps d'en penser grand chose, puisque de nouveau elle s'en prend à Noa. Rendue là, je ne sais pas quoi faire. Je n'aime pas les conflits et je déteste plus que tout qu'on s'en prenne à mes amis, mais dans une situation où ce sont deux amis qui se confrontent... Je ne sais plus ce que je peux faire, vu que visiblement m'interposer physiquement ne suffit pas. Je suis prise d'un mal de cœur accompagné d'étourdissements. Je chancèle et me mets à genoux pour éviter de perdre l'équilibre. C'est comme si j'avais abusé de mon pouvoir alors que je n'ai rien fait. Les yeux fermés, une main en guise d'appuie par terre et l'autre agrippée à mon front, je garde la tête penchée au-dessus du sol pendant un laps de temps qui me paraît durer plusieurs longues minutes, mais c'est difficile de dire combien de temps s'écoule vraiment.

Lorsque les étourdissements passent et que je me redresse enfin, j'ai le temps de voir Yumiko frapper Astra. L'événement est complètement surréaliste. La blonde nous envoie un regard à Noa et moi comme si elle voulait avoir mon approbation pour quelque chose. Je remarque alors qu'elle a placé ces mains sur Astra et je détourne le regard, sachant ce qui l'attends. Si jamais l'état de la Saphir devient grave je lui viendrai en aide, mais je n'ai pas envie d'assister à ça. Je jette un coup d'œil en l'entendant tousser. Même si la voir perdre du sang est loin d'être plaisant, je suis rassurée qu'elle ne fasse pas de malaise comme la dernière fois. D'ici, je l'entends dire " Maintenant, ça suffit. " et suite à cela, elle se relève.

Pendant qu'elle s'éloigne pour se diriger vers Noa, j'en profite pour aussi me relever et me ruer aux côtés d'Astra. Après m'être laissée tomber dans une position mi-accroupie, mi-à genoux, je jette quelques coups d'œil anxieux en direction de Noa pour m'assurer qu'il est occupé par Yumiko, puis j'assailli mon amie de questions :  

- Est-ce que ça va aller  ? Qu'est-ce que tu voulais me dire au point de te battre avec Noa ? Et où est-ce que tu étais ? Pourquoi tu n'es pas revenue ?...


(c) Rin sur Académie Tsuki


Dernière édition par Tori Clark le Mer 01 Mar 2017, 22:52, édité 1 fois



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Noa le Mer 01 Mar 2017, 20:35

Je ne sais pas comment cette fille parvenait encore à se relevé, quoique avec plus de difficulté que les précédentes fois.

- Je ne suis pas revenu pour entendre ton passé peu important à mes yeux de toute façon, commençais-je, encore moins pour me livrer dans la gueule du loup.

Elle lança finalement un regard à Tori avant de finalement ajouter

- Mais pour quelqu'un en

Suite à cela la migraine recommençait à nouveau. Dans ma tête les sons les images se mélangeait dans un brouhaha insupportable. Me faisant perdre mes repères ainsi que le peu de clarté dans mes idées que j’avais. Jusqu’à ce que mon esprit resta bloqué sur une image bien particulière. Celle du serpent géants qui hante mes nuits et mes visions depuis plusieurs semaines. Malgré les l’assaut d’Astra mon esprit resté fixé je ne sais comment ni pourquoi sur cette animal restant toutefois en proie à la douleur je pouvais me concentré suffisamment pour préparer une riposte. Cependant le sortilège cessa subitement. Mes oreilles bourdonnais m’empêchent d’entendre ce qui se passais aux alentours tandis que ma visions était troublé. En reprenant peu à peu à mes esprits je constatais que quelqu’un s’était rapproché de moi. Il s’agissait de Yumiko. Celle-ci me lançait un regard dur tout en serrant ses poings à la manière de Yasushi.

_- Toi aussi tu arrêtes. Je ne sais p-… pas ce qu’elle a fait, mais ç-… ça suffit. Trop de sang a coulé. Si elle t’a fait du mal, l-… lui en faire en retour n’effacera rien.

Je fronçais mes sourcils tout en plantant mon regard dans le siens en lui répondant dans un ton a peu près similaire à celui qu’elle avait employé


_ Comment tu peux dire ça ? Tu devrais comprendre mieux que personnes mon geste. Tu nous a vue Tori Marco et moi à l’infirmerie ! Toi qui t’étais fait séquestrer par ton père tu veux me faire croire que si l’occasion se présentait tu ne voudrais pas te venger de celui qui t’as volé plusieurs année de ta vie et toute ton enfance ?


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Rain le Mer 01 Mar 2017, 23:55

PNJ ASTRA

La rancœur d'un viking

J'étais tellement concentrée sur ce foutu Noa que je ne m'aperçu pas du tout que la jeune fille qui était avec lui s'était approchée aussi près de moi. Perdant mon contact avec le garçon, je reçu la main de la dernière au visage. Les yeux remplit de surprise, je posai mon regard sur elle en posant ma main sur ma joue. La jeune fille aux cheveux blonds semblait outrée et plutôt triste de la présente situation. Je fronçai légèrement les sourcils. Sans dire quoique ce soit, elle posa ses mains sur les blessures les plus importantes que mon corps avait subit. Par réflexe, je me serais retiré, je déteste le contact humain, mais elle m'ordonna de ne pas bouger et je n'osai pas le faire avec le ton qu'elle avait prit. Elle se mit à soigner plusieurs de mes blessures et, à un certain moment, elle se mit à tousser. Je pouvais voir du sang couler le long de ses lèvres. J'étais encore plus perplexe. Pourquoi aider quelqu'un comme moi? Elle ne me connaissait pas et j'imagine que Noa était son ami... alors à quoi bon? J'imagine qu'elle ne souhaite pas voir quelqu'un mourir devant elle, qu'il soit coupable ou non. Je n'osai toujours pas bouger jusqu'à ce qu'elle décide qu'elle avait terminée son travail. Elle essuyai son visage avec un mouchoir avant de poser son regard dans le mien.


- Maintenant, ça suffit, dit-elle fermement.


Elle se redressa et partit en direction de Noa. Celui-ci semblait légèrement dans les vapes, mais reprit vite conscience de l'environnement qui l'entourait lorsque la blondinette se posta devant lui. Elle ne semblait vraiment pas contente, mais je n'eus pas le temps d'entendre ce qu'elle allait lui dire, car Tori se précipita vers moi. Je posai mon regard rougeâtre dans le sien, ne sachant pas tellement comment réagir. Je n'avais toujours pas penser à ce que je pourrais lui dire... J'espérais sûrement que sur le coup j'aurais eu une quelconque inspiration, mais là, je n'avais rien. Je pouvais voir la confusion dans ses yeux et je sentis mon coeur se resserre dans ma poitrine.


- Est-ce que ça va aller  ? Qu'est-ce que tu voulais me dire au point de te battre avec Noa ? Et où est-ce que tu étais ? Pourquoi tu n'es pas revenue ?...


Les mots étaient coincés dans ma gorge. Si j'avais été la même qu'avant, j'aurais fuit ou encore baissée le regard sans dire un mot, mais maintenant je la regardait dans les yeux. Je savais ce qu'avant je ne savais pas et c'était bien la seule chose que l'agence m'avait apportée en oubliant la puce dans mon cou; c'était de la confiance en moi. Je restais sur mes gardes en considérant que Noa se tenait toujours à quelques mètres de moi. Je ne savais pas s'il avait l'intention de m'attaquer à nouveau, mais je n'avais plus le temps de faire joujou avec lui. Je pris une grande respiration et je me mis a essayer d'associer mes idées ensemble avant d'ouvrir la bouche.


- Je vais bien, merci. J'ai vécu bien pire si tu veux mon avis... Pour ton information, je n'étais même pas supposé revenir ici, je risque bien des choses en revenant ici, enfin bref. J'avais simplement besoin de te parler et de te savoir remise de tout ça.... et.. ben j'avais pas penser te parler dans ces conditions.


Et je tourne encore autour du pot. J'ai encore des améliorations à faire, bref.


- Je ne m'attend pas à ce que ce soit réciproque, mais j'avais besoin que tu le sache avant que je parte pour de bon. M'enfin voilà, je t'aime, dis-je en détournant le regard les joues légèrement rouges.

(c) Rin sur Epicode


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Yumiko le Jeu 02 Mar 2017, 06:41



La rancœur d'un viking
Feat Noa, Tori et Maïa/Astra

En voyant Noa froncer les sourcils, je crus qu’il était autant en colère que moi. En colère que je l’ai arrêté dans sa besogne. L’idée qu’il ne comprenne pas mes raisons qui me poussaient à m’interposer ne me vint pas avant qu’il ne me demande fermement :

_ Comment tu peux dire ça ? Tu devrais comprendre mieux que personnes mon geste. Tu nous as vue Tori Marco et moi à l’infirmerie ! Toi qui t’étais fait séquestrer par ton père tu veux me faire croire que si l’occasion se présentait tu ne voudrais pas te venger de celui qui t’as volé plusieurs années de ta vie et toute ton enfance ?

Oh ? Ainsi donc elle était responsable de cela ? Mais, au fond, quelle importance maintenant ? Ils allaient bien tous les trois. Ces évènements étaient passés et je ne voyais pas en quoi la frapper désormais pouvait s’avérer utile. Tout comme le fait de me venger de celui que j’avais longtemps cru être mon père. Les paroles de mon ami m’avaient fait mal et je menaçai pendant un instant de craquer, mais je tins bon, levant sur le jeune homme un regard ferme et sans réplique pour répondre en tentant d’être la plus fluide possible, ce qui rendis ma voix basse mais peu menaçante :

- Cet homme ne mérite pas que je le touche ou que je lui acc-… accorde la moins importance. Il n’est pas mon père et il me se-… semble que vous vous êtes occupés de lui. Puis, je pense qu’il est plus douloureux de se faire ignorer.

Je ne savais pas si j’avais tort ou raison. Mais je l’avais lu lors de ma première année à l’académie et avais eu le temps d’y réfléchie mûrement comme de le constater. Je ne savais pas si Noa allait le comprendre, mais je sentais la douleur de la perte revenir. Après tout, il avait parlé de celui que j’avais pensé être mon géniteur mais qui n’avait été que mon bourreau et l’assassin d’un de mes amis. Pourtant, je restais calme et intransigeante face au Rubis, espérant de tout mon cœur qu’il comprendrait. Si jamais il n’y parvenait pas, j’avais pour idée de partir sans répondre à ses remontrances pour le lui montrer. Je ne voulais pas le faire, préférant garder une bonne entente avec lui, mais il était hors de question qu’il pense être en raison. La violence, quelle qu’elle soit, était à bannir selon moi. Si possible, je souhaitais que la jeune femme qui discutait avec Tori le comprenne également. Je ne la connaissais cependant pas pour lui faire une quelconque leçon de moral. A vrai dire, même ma claque pouvait passer pour déplacée.

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Tori Clark le Ven 10 Mar 2017, 23:20

Oubliant complètement que je détourne les yeux par réflexe d'habitude, je fixe intensément le regard rougeâtre d'Astra comme si je voulais y chercher des réponses avant qu'elle n'ouvre la bouche pour les dire de vive-voix. Cependant, je n'y vois rien qui puisse me guider.

- Je vais bien, merci. J'ai vécu bien pire si tu veux mon avis... Pour ton information, je n'étais même pas supposé revenir ici, je risque bien des choses en revenant ici, enfin bref. J'avais simplement besoin de te parler et de te savoir remise de tout ça.... et.. ben j'avais pas penser te parler dans ces conditions.

Mon cœur se serre alors qu'elle mentionne le fait qu'elle n'était pas supposée revenir. L'ampleur de la situation semble s'accentuer tellement qu'à l'instant, je crois qu'on pourrait m'apprendre que les États-Unis d'Amérique ont été rasés de la carte par une bombe nucléaire et je ne broncherais même pas tellement l'importance est rivée sur une toute autre chose plus essentielle.

- Je ne m'attend pas à ce que ce soit réciproque, mais j'avais besoin que tu le sache avant que je parte pour de bon. M'enfin voilà, je t'aime.

Je reste immobile à retourner la phrase plusieurs fois dans ma tête. Simplement trois mots. Trois mots qui représentent un sentiment qu'on dit pouvoir traverser l'espace et le temps. L'amour va au-delà de la mort, peut traverser des galaxies et des dimensions et il peut même dépasser tout ce qu'il est possible d'imaginer dans ce monde. Aucune frontière ne peut empêcher d'aimer. Je repense alors à ces mots " Tu n'as jamais été seule Tori. " Est-ce que c'est ce qu'elle voulait dire ? Qu'elle sera toujours auprès de moi malgré la frontière qui nous sépare désormais. Quelque chose se libère en moi. J'ai l'impression que tout devient lumineux dans mon esprit et que plus rien ne m'entourant n'est sombre. Je continue de fixer Astra d'un air impassible - voire aux limites de l'état végétatif - bien qu'elle ait détourné le regard, puis je me jette rapidement, mais délicatement sur elle pour la serrer dans mes bras. Au bout de plusieurs secondes de silence, je lui murmure d'une voix chagrinée :

- Je suis tellement, mais tellement désolée que le sentiment soit pas partagé. Ça veut pas dire que t'es pas importante pour moi, seulement tu l'es d'une autre façon tout aussi belle, crois moi et ça me fait chaud au cœur de le savoir.

Je ne pense plus à quoique ce soit en ce moment, pas même à l'action impulsive que je viens de faire.

HRP :
Je suis vraiment désolée pour l'attente ^^;;



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Noa le Sam 11 Mar 2017, 10:20

Je n’aurais pas dû lui dire ça qu’est ce qui me prend de lui parler de la sorte ? Je ne me reconnais plus. C’est comme si j’étais projeter hors de mon corps que je voyais quelqu’un avec mes traits mon pouvoir, même ma voix mais le visage déformé par la colère et je regardais ce mec, cette inconnus en me disant « c’est moi ça ? »

Yumiko plantait son regard dans le miens en me répondant sur un le ton le plus fluide qu’elle est eu depuis le retour du japon.

- Cet homme ne mérite pas que je le touche ou que je lui acc-… accorde la moins importance. Il n’est pas mon père et il me se-… semble que vous vous êtes occupés de lui. Puis, je pense qu’il est plus douloureux de se faire ignorer.

Je n’étais pas d’accord avec ces paroles, je me souvenais de quand j’étais victime de harcèlement scolaire, les jours ou j’étais ignoré, je les considérais comme des bonnes journées.

_ L’ignorance … c’est douloureux que quand elle vient de nos proches ….


Je me rendais également compte d’autre chose … on était censé passé une journée entre amis, je lui avais promis cette journée pour lui permettre de lui changer les idées et je l’ai complétement gâcher … pire encore …je venais de remuer le couteau dans la plaie
Inconsciemment mes rubans noirs reparaissaient à nouveau, mais cette fois ils avaient poussé par terre, s’agitant en l’air et au ras du sol dans tous les sens, sans réellement attaquer, ils était comme perdu ne sachant que faire, tout comme moi en fait, tellement j’étais tirailler entre la rancœur la tristesse et la culpabilité.

_ Qu’est-ce que je suis sensé faire ….. ?


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Rain le Dim 12 Mar 2017, 20:47

PNJ ASTRA

La rancœur d'un viking

J'avais l'impression que plusieurs minutes s'étaient écoulées alors que nous restions toutes les deux silencieuses. Je ne me rappel pas très bien à qui j'avais dit je t'aime pour la dernière fois, peut t'être à ma mère plus tôt dans la journée, avant que ce drame n'arrive dans ma vie. J'imagine que le passé peu vraiment changer la personne que tu deviens plus tard, car je suis certaine que personne de ma famille n'aurait souhaiter me voir ruiné ma vie comme je le faisais maintenant, mais comme je l'ai dit plutôt, il était déjà trop tard et je l'avais accepté. Je n'osai toujours pas retourner le regard vers Tori. Elle restait immobile et je savais pas à quoi elle pensait, mais je savais qu'elle tenait à moi. Peut t'être pas de la même façon que moi, mais elle m'aimait, car elle ne serait pas venu me défendre si se n'était pas le cas. Ou, comme la fille aux cheveux blonds, elle n'aimait tout simplement pas voir des gens souffrir, qui sait. J'essayais de ne pas avoir d'espoir envers elle. Je ne voulais pas qu'elle me dise en retour qu'elle m'aimait, car je ne serais pas capable de partir dans ces conditions et je la mettrais en danger. Je devais me débarrasser de tout ces sentiments et redevenir la personne froide que j'étais. Soudainement, Tori me serra dans ses bras, délicatement. Les yeux ronds, j'étais surprise par son geste, mais je n'osai plus bouger. Elle ne disait toujours rien et ne fit que me prendre dans ses bras pendant ces quelques secondes de silence. J'avais envie de la serrer en retour, mais je ne voulais pas rentre la situation plus compliqué qu'elle ne l'était déjà. C'était un adieu et non un au revoir, je voulais que tout soit terminé au plus vite.


- Je suis tellement, mais tellement désolée que le sentiment soit pas partagé. Ça veut pas dire que t'es pas importante pour moi, seulement tu l'es d'une autre façon tout aussi belle, crois moi et ça me fait chaud au cœur de le savoir.


Le poids sur mes épaules s'envola enfin. Je souris en coin appréciant encore quelques instants le confort de ses bras, mais bien vite, je fus ramener à la réalité par le bruit que causait Noa un peu plus loin. J'éloignais difficilement les bras de Tori autour de moi et la regardai en souriant doucement.


- Je suis contente de savoir tout ça, mais je dois repartir maintenant.



Tout en lâchant cette simple phrase, je me redressai péniblement. Je n'avais plus de raison de tarder mon départ, désormais. Je jetai un coup d’œil vers la jeune fille et Noa, ils semblaient en grande discution. Je pris une grande respiration, regardai une dernière fois Tori. Elle me regardait d'un regard impassible et je décidai de déposer un léger baiser sur son front, avant de tourner les talons. Je ne boitais presque pas avec les soins que la jeune fille m'avait donnés et je lui en étais reconnaissante. Prenant une grande respiration, je quittai enfin la plaine du Terrain d'entraînement, pour ensuite quitter l'Académie pour de bon en laissant derrière moi les plus beaux souvenirs que j'avais.

(c) Rin sur Epicode


... :
FINITO POUR MOI <3


MY INNERWOLF, AKA SCARLET:


Presentation
Documentation
The locker
avatar
Rain

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Yumiko le Jeu 16 Mar 2017, 06:52



La rancœur d'un viking
Feat Noa, Tori et Maïa/Astra

_ L’ignorance … c’est douloureux que quand elle vient de nos proches ….

Ou pour celui qui voulait une certaine reconnaissance de sa victime, comme le pardon. Je ne le dis cependant pas à Noa qui me semblait regretter ce qu’il venait de se passer. Il était inutile d’enfoncer le couteau plus profondément en sachant qu’il n’allait plus recommencer… pour aujourd’hui au moins. Je me promis cependant de tenter de reprendre le débat pour que ce genre de situation recommence. Il était hors de question que je lasse mon ami devenir un tortionnaire par vengeance.
En voyant les rubans noirs réapparaître, j’eus un léger mouvement de recul alors que la surprise se peignit sur mon visage. Au départ, je connus la peur de revoir le cauchemar reprendre. Mais je dus me rendre à l’évidence qu’il n’en était rien. Leurs mouvements donnaient plus l’impression qu’ils bougeaient sans but, qu’ils étaient totalement perdus. Etait-ce ce que ressentait Noa ? Je compris que c’était le cas en voyant sa mine devenir toute triste et qu’il me demanda :

_ Qu’est-ce que je suis sensé faire… ?

Doucement, je me détendis en souriant de manière rassurante. M’approchant doucement de lui, je tendis ma main pour attraper la sienne que je serrai avec tendresse. Au début, les mots ne me vinrent pas, désertant mon conscient. C’était comme si mon instinct m’avait dicté de laisser le Rubis reprendre ses esprits avant de lui répondre. Cela prit quelques instants avant que je prenne la parole :

- Pour commencer, je pe-… pense qu’on devrait s’assoir et voir ce qu’elle t’a fait. Et ne me dit pas que c’est rien, je ne te cro-… croirais pas.

J’espérais du plus profond de mon cœur qu’il allait accepter ma proposition malgré le fait que je l’ai empêché d’aller au bout de son acte. Qui sait, peut-être que plus tard il m’en remercierait… En attendant, je me demandais ce qu’il s’était passé pour qu’il tombe à genoux un peu plus tôt. Il avait semblé souffrir… C’était sacrément étrange.

Derrière moi, Tori et l'inconnue discutaient. Je ne regardais pas ce qu'elles faisaient, mais le calme me paraissait rassurant. En plus de cela, j'étais persuadée que mon ami ne resterait pas sans rien faire si Tori venait à être en danger.

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La rancœur d'un viking [Pv Maïa (alias Astra), Tori et Yumiko]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum