Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Caitlyn Hanazakari le Jeu 26 Jan 2017, 18:25

Cela fait deux semaines que je suis arrivée...

Il serait peut-être temps que j'aille enfin en cours. Durant ces deux semaines j'ai eu le temps de m'habituer aux environs, prendre mes repères, j'avais même trouvé un poste de bénévolat dans un chenil. J'étais ravie.
J'avais emménagé sur un parfait coup de tête avec le nouveau propriétaire d'un chiot du chenil. Grâce à ça j'avais pu prendre confiance et m'adapter à une vie loin de Maman et de Lewis, mon père adoptif.
Je mangeais à peu près correctement, je m'étais remise au sport, je m'occupais des animaux au chenil et j'arrivais même à garder un peu de temps pour jouer ou dessiner.
Le départ soudain de mon colocataire n'avait pas réellement perturbé tout ça : un chat aussi adorable que câlin avait élu domicile dans l'appartement, me tenant ainsi compagnie. Son poil long et argenté resplendissait au soleil. Certes, parler un chat n'était pas ce qu'il y avait de plus sein pour moi, mais je me suis toujours sentie proche de cet animal.
Je me rappelais un matin en sirotant mon café à la crème que j'étais partie de chez moi pour cette école, cette académie. Il serait tant que j'y aille enfin. Ma mère m'appela pour prendre des nouvelles, horreur aidez-moi elle appelle TROIS FOIS PAR JOUR. Après de longues minutes je réussi à conclure:

-Oui maman je passerai ce soir au chenil et je t'appellerai pour te raconter c'est promis! Je te laisse! Moi aussi je t'aime! Et oui le chat n'a pas de puces.

Je soupirais et reposais le téléphone fix avant d'aller dans la salle de bain.
Après avoir fait ma toilette, je retournai dans ma chambre en compagnie de Jef, mon chat et enfilai une paire de bas noir à tête de chat, un short noir et un débardeur noir avec une étoile blanche dessus.
Je pris mon sac à main, ma lettre et mes papiers, me chaussai de ma magnifique paire de bottines cloutées à talons et enfilai une veste large, en laine fine, noire.
Je sortais en fermant à clé, jetant un coup d’œil à la gamelle de Jef qui était remplie.
-A ce soir Jef, mange pas trop!

Environ une heure après...

J'arrivais enfin devant l'académie. Je détestais prendre le bus : les transports en commun me donnaient la nausée.
J'enfilais mon bonnet à l'effigie d'un chat noir blasé et me présentais à l'entrée.
Après être entrée je me trouvais dans un hall gigantesque.
Tandis que je m'émerveillais je manquais de me casser les dents à cause d'un tapis: ça m'apprendra à ne pas regarder mes pieds quand je marche...
Je repris doucement mon équilibre en retenant un ou deux jurons, il ne faudrait pas déjà paraître grossière ou quelque chose dans le genre.

-Je déteste les tapis...


“But I don't want to go among mad people," Alice remarked.
"Oh you can't help that," said the Cat:
"we're all mad here. I'm mad. You're mad.”

avatar
Caitlyn Hanazakari

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Invité le Jeu 26 Jan 2017, 22:40



Il serait temps

que j'aille en cours

un jour...

Attendre. Ce mot commençait réellement à me les briser. Attendre ! Attendre quoi ?! Le déluge ? Que Miko se fasse tuer ?! Que ce putain de gouvernement de merde veuille enfin protéger les gosses qui n’ont pas de toit au-dessus de la tête ?! Attendre quoi ?!! Cela m’énervait dangereusement. Pourtant, je tentais par tous les moyens de rester calme. Ce n’était pas le moment de perdre la face et, par conséquent, le contrôle. Il fallait que je tienne le coup pour tous les gens que j’aimais, mais aussi parce je voulais sauver mon amie si ce n’était plus. Elle ne méritait pas d’être enfermée dans des conditions dans lesquelles on n’imaginait même pas les animaux ! Comment pouvait-on accepter de telles choses ?!

Impatient, coléreux et emplis d’une culpabilité que Noa m’avait demandé d’abandonner, j’arpentais les couloirs sans trop savoir où aller. J’en avais assez des cours qui me semblaient faire paraître le temps plus long encore et je n’avais pas envie de rajouter du poids sur les épaules des personnes que j’aimais avec mes petits soucis. Je m’isolais tout en restant plus ou moins en activité. Ce qui me tuait aussi, c’était de ne pas pouvoir sortir en ville sans mettre ma vie en danger. Sérieusement, ils ne pouvaient pas me lâcher un peu ?!
Apparemment, je n’étais pas le seul à pester : lorsque j’atteignis le hall sans réellement m’en rendre compte, j’entendis un son sourd s’élever en écho. Un peu perturbé par ce bruit soudain, je me mis à chercher d’où il venait autour de moi jusqu’à voir une jeune femme étendue sur le sol. Et ce qui me fit croire que je n’étais pas le seul à pester fut le fait qu’en approchant lentement je l’entendis marmonner :

-Je déteste les tapis...

Lorsque je lui fis face, je répondis sur un ton neutre quoi que légèrement froid :

- Et si tu ne te lèves pas rapidement tu risques de détester ce qui va t’arriver. C’est bientôt l’heure.

Je n’avais aucune intention de l’aider plus que nécessaire et encore moins de lui dire l’heure de quoi. Pour moi, c’était évident puisque nous étions dans une école : la fin de l’heure de cours allait sonner et cette pièce allait se remplir aussi rapidement qu’elle se viderait. Je n’y faisais plus trop attention depuis quelques temps, me contentant de compter le temps qui passait. Ma hâte de retrouver mon amie me rendait fou mais je ne voulais pas l’admettre. Tant et si bien que je fermais dans un cocon épais et dur. Il ne fallait pas que mes émotions négatives, les seules que je ressentais en ce moment, ne débordent.
Comme je le lui avais annoncé, la fin des cours et le début d’un autre ne tarda pas de sonner. Commença alors un brouhaha continuelle agrémenté de l’écho des bruits de pas. On aurait dit des troupeaux comme ça. Regardant la jeune femme, je restai de marbre sans bouger. D’un certain côté, je la protégeais des bousculades ainsi, mais je ne m’en rendais pas réellement compte.

(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Caitlyn Hanazakari le Ven 27 Jan 2017, 19:02

C'est qui lui? Il a l'air.. semi-gentil!

La jeune femme se releva en s’époussetant un peu.
Elle remit en place son débardeur, ce dernier se baissant trop souvent. Elle fit face au jeune homme en arborant un large sourire amical.

-Merci, j'aime bien méditer avec les tapis parfois, surtout quand c'est la première fois que je découvre un lieu.

Elle lui tendit la main après avoir remis ses cheveux en place.

-Je suis nouvelle à l'académie, je m'appelle Caitlyn, enchanté. Et toi?

Elle avait dit ça assez rapidement, elle aimait parler avec de nouvelles personnes mais les présentations n'étaient pas son fort. Aussi elle essayait de paraître aussi naturelle et décontractée que possible.

-Je n'imaginais pas l'entrée ainsi, à vrai dire je suis agréablement surprise, ça change de tout les établissements où j'ai pu aller jusque là. Tu ne saurais pas par hasard ce qu'on doit faire en tant que nouvel arrivant, j'avoue être un peu perdue et je suis un peu venue les mains dans les poches...

Elle observait un peu les élèves et se rendit compte qu'il portait tous un uniforme avec la couleur apparente de leur maison.


“But I don't want to go among mad people," Alice remarked.
"Oh you can't help that," said the Cat:
"we're all mad here. I'm mad. You're mad.”

avatar
Caitlyn Hanazakari

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Invité le Sam 28 Jan 2017, 23:27



Il serait temps

que j'aille en cours

un jour...

HRP:
tous les uniformes sont de la même couleur (bleus) et seul l'emblème change de couleur selon la maison d'appartenance.

Juste avant que la sonnerie ne sonne, la jeune femme s’était relevée et époussetée pour me faire face. Bien plus petite que moi, elle avait les yeux et les cheveux roses. Couleurs étranges, mais je ne restai pas sur ce détail et je me mis à l’observer un peu plus avant qu’elle ne prenne la parole :

-Merci, j'aime bien méditer avec les tapis parfois, surtout quand c'est la première fois que je découvre un lieu.

En temps normal, le fait qu’on se paye ma tête m’aurait tout simplement fait partir, mais, là, j’avais simplement envie de lui rétorquer que si elle voulait qu’on la prenne pour une imbécile elle n’avait qu’à continuer ainsi. Je me retins cependant, me contentant de lui lancer un regard noir en guise d’avertissement. Je ne sus pas si elle l’avait compris ou même pris en considération, mais ne manquai pas de remarquer qu’elle me tendit la main pour se présenter :

-Je suis nouvelle à l'académie, je m'appelle Caitlyn, enchanté. Et toi ?

Ignorant sa main, je me contentai de lui faire un signe de tête silencieusement. Elle parlait assez rapidement, ce qui, malgré son air décontracté, me faisait penser qu’elle était assez nerveuse. Puisqu’elle était nouvelle, c’était peut-être normal. Après tout, beaucoup l’étaient d’après ce que j’avais pu voir et entendre. L’avais-je été ? Je ne m’en rappelais plus très bien à vrai dire. Ce qui, cependant, me restait était le fait que la peur que j’avais ressentie était pour le groupe que j’avais désormais perdu que j’avais alors l’impression d’abandonner. Peut-être avait-elle des raisons comme ça ? Je ne pouvais pas le deviner.

-Je n'imaginais pas l'entrée ainsi, à vrai dire je suis agréablement surprise, ça change de tous les établissements où j'ai pu aller jusque-là. Tu ne saurais pas par hasard ce qu'on doit faire en tant que nouvel arrivant, j'avoue être un peu perdue et je suis un peu venue les mains dans les poches...

Nonchalamment, je haussai les épaules, un peu comme si j’allais jute la laisser ainsi. Pourtant, je ne bougeai pas alors que le hall était redevenu silencieusement désert. D’une certaine manière, j’étais légèrement curieux de savoir ce qu’elle avait voulu dire en parlant de la différence entre le hall de l’académie et ceux des autres établissements. N’ayant connu que celui-là, c’était normal que je sois pris d’une envie de savoir. Je ne demandais cependant rien, réfléchissant un peu à sa question. Personnellement, on avait dû venir me chercher presque de force pour que je termine mes papiers et qu’on puisse me donner mon uniforme. Il en avait été presque de même pour que j’aille en cours plus régulièrement.
Finalement, un instant après qu’elle m’eut posé sa question, je lui fis un sourire en coin pour lui répondre avec plus ou moins d’ironie :

- Tiens, voilà un point commun. J’étais justement en train de me dire qu’ils devaient être rares. La preuve en est que la raison de ce point commun est très différente, ajoutai-je sur un ton froid et sérieux.

Suite à cela, je repartis pour déambuler dans le couloir comme avant de la croiser. Allait-elle me suivre ? Ou serait-elle plus du genre à se détacher des personnes comme moi et se débrouiller seule ? Je ne la connaissais pas assez pour le savoir.

(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Caitlyn Hanazakari le Dim 29 Jan 2017, 21:32

Oh-Mon-Dieu il m'a mis un vent... Je suis tellement blessée dans mon kokoro!

- Tiens, voilà un point commun. J’étais justement en train de me dire qu’ils devaient être rares. La preuve en est que la raison de ce point commun est très différente, ajoutai-je sur un ton froid et sérieux.

Tandis qu'il parlait, je me plaignais avec moi-même d'avoir raté mon approche amicale et essayais de comprendre ce qu'il disait. Elle observait rapidement son sourire en coin et réfléchit à la Sherlock pour analyser son interlocuteur. Des réactions comme celles-ci laissaient paraître l'esprit torturé qui cherchait à se cacher et paraître fort; enfin ce ne sont que des suppositions que Cait' s'amusait à faire quand elle rencontrait les gens. Néanmoins ces conjectures piquaient la curiosité de la demoiselle aux cheveux roses.

-De quel point commun parles-tu? Qu'est-ce qui est rare?

Elle le vit s'éloigner alors qu'elle répondait. Elle décida de suivre l'individu en continuant. Elle croisait les mains dans son dos et se plaçait à sa gauche en sautillant. Elle venait de se rendre compte qu'elle ne s'était pas pris qu'un seul vent.

Je suis vraiment nulle dans les premières approches ou je suis tombée sur l'homme-banquise?

Elle rit intérieurement en repensant à l'appellation qu'elle lui avait trouvé mais se rabrouai rapidement. Elle avait envie de sympathiser avec lui alors elle s'efforçait de se montrer la plus amicale possible. Même s'il est vrai que la froideur de son interlocuteur lui compliquait la tâche, elle n'abandonnait pas si facilement, elle préférait se faire franchement envoyer balader que les réactions froides que l'on peut interpréter. Aussi, elle reprit rapidement, évitant de laisser un trop gros silence s'installer.

-Oui désolée je suis un peu longue à la détente, mais j'avoue que je n'ai pas compris alors je préfère de te demander de réexpliquer.


“But I don't want to go among mad people," Alice remarked.
"Oh you can't help that," said the Cat:
"we're all mad here. I'm mad. You're mad.”

avatar
Caitlyn Hanazakari

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Invité le Lun 30 Jan 2017, 03:40



Il serait temps

que j'aille en cours

un jour...

Juste avant que je ne m’éloigne d’elle, la jeune femme m’avait posé des questions :

-De quel point commun parles-tu ? Qu'est-ce qui est rare ?

Puis, loin d’être découragée apparemment, elle me suivit. Je l’entendais par la résonnance de ses pas derrière moi, ce qui m’agaçait un peu, quoi que moins que son incompréhension face à mes dires. De derrière, elle passa sur ma gauche, comme si elle se promenait à mes côtés. N’avait-elle donc pas une inscription à terminer au lieu de me suivre ?! En tous les cas, il n’allait pas falloir qu’elle compte sur moi pour la mener là où elle le souhaitait ! Je n’avais pas du tout la patience de faire des explications sur l’école qui n’avait pas réussis à protéger mon amie, ni de chercher dans les tréfonds de ma mémoire où on m’avait demandé d’aller à coup de pied au cul pour terminer mon inscription à l’école. Pourtant, elle n’avait pas l’air de vouloir abandonner devant mon mutisme et ma mauvaise humeur puisqu’elle finit par reprendre la parole de façon toujours plus amicale :

-Oui désolée je suis un peu longue à la détente, mais j'avoue que je n'ai pas compris alors je préfère de te demander de réexpliquer.

D’un seul coup, je m’arrêtai et m’adaptait à sa réaction pour lui faire face, sans bouger pour autant, afin de la fixer avec des éclairs dans les yeux. Toujours glacial, les poings fermés pour éviter de laisser échapper mon pouvoir qui pourrait la mettre en danger, je lui répondis comme à une enfant de dix ans :

- Ouvres bien tes écoutilles parce que je ne me répèterais pas : toi et moi n’avons aucun point commun si ce n’est celui que nous ne savons pas où aller en entrant ici pour la première fois.

Sachant pertinemment que si j’ajoutais quoi que ce soit j’allais devenir méchant, et que ce n’était pas du tout mon intention, je décidai de reprendre ma route. Je serrai toujours mes poings en espérant pouvoir me calmer assez pour qu’il n’échappe pas à mon contrôle et qu’elle ne me pousserait pas à bout. Il ne fallait pas que je le laisse prendre le dessus. Il fallait que je tienne, pour Yumiko, pour Noa, pour Archie… et pour les gosses qui n’avaient désormais plus besoin de moi.

(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Caitlyn Hanazakari le Lun 30 Jan 2017, 17:22

Caitlyn vit le garçon lui faire face et la fusiller du regard.

- Ouvres bien tes écoutilles parce que je ne me répéterais pas : toi et moi n’avons aucun point commun si ce n’est celui que nous ne savons pas où aller en entrant ici pour la première fois.

La jeune femme haussa un sourcil. Elle sentait bien l'air agacé de son interlocuteur. Elle se retint de soupirer pour ne pas le froisser un peu plus. Elle observait le corps tendu du jeune homme discrètement et réfléchit un instant avant de parler.
S'efforçant de lui répondre néanmoins sur un ton calme et posé elle espérait apaiser la tension que le jeune homme installait depuis quelques minutes.

-Je me demande comment tu peux bien savoir si nous avons des points communs ou pas dans la mesure où tu ne me connais pas... Je suppose que ma présence à côté de toi t'insupporte vu comment tu fermes tes poings, alors je voudrais juste que tu m'indiques où se trouve le secrétariat. Vu que tu étais perdu toi aussi, tu dois sûrement comprendre que je suis absolument dépassée par mon arrivée soudaine. Si tu n'avais pas envie de parler à qui que ce soit ou que tu t'en fichais du monde je pense pas que tu te serais arrêté devant moi et que tu m'aurais adressé la parole, arrête moi si je me trompe. Après si tu penses que je vais te harceler en mode fan-girl ne t'en fais pas ce n'est pas mon genre, mais j'aime sympathiser avec les gens alors je m'efforce d'être plus avenante.

Elle craquait ses doigts : elle le faisait toujours pour se calmer. L'animosité qui flottait aux alentours faisait monter en elle un réel stress qui lui réchauffait le sang. Elle n'était pas du genre à s'énerver, ... en fait en réfléchissant elle se dit qu'elle ne s'était encore jamais réellement énervée.

Alors ce n'est pas maintenant que ça va commencer. Non mais oh, les animaux au chenil se montre plus teigneux que ce garçon alors c'est pas lui qui me fera perdre la face. Et puis contrairement à certains chiens, il n'a pas une tête méchante lui, mais bon...


“But I don't want to go among mad people," Alice remarked.
"Oh you can't help that," said the Cat:
"we're all mad here. I'm mad. You're mad.”

avatar
Caitlyn Hanazakari

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Invité le Lun 30 Jan 2017, 22:43



Il serait temps

que j'aille en cours

un jour...

-Je me demande comment tu peux bien savoir si nous avons des points communs ou pas dans la mesure où tu ne me connais pas... Je suppose que ma présence à côté de toi t'insupporte vu comment tu fermes tes poings, alors je voudrais juste que tu m'indiques où se trouve le secrétariat. Vu que tu étais perdu toi aussi, tu dois sûrement comprendre que je suis absolument dépassée par mon arrivée soudaine. Si tu n'avais pas envie de parler à qui que ce soit ou que tu t'en fichais du monde je pense pas que tu te serais arrêté devant moi et que tu m'aurais adressé la parole, arrête-moi si je me trompe. Après si tu penses que je vais te harceler en mode fan-girl ne t'en fais pas ce n'est pas mon genre, mais j'aime sympathiser avec les gens alors je m'efforce d'être plus avenante.

Je lui tournai le dos quand elle avait repris la parole. Cependant, elle marquait un point rien qu’en commençant à parler, ce qui m’arrêta quelques mètres plus loin. Elle avait cependant tort en pensant qu’elle m’insupportait : j’en avais plus contre quelque chose de bien plus large. Elle se basait sur mes poings fermés ? Lentement, je me tournai vers elle et jaugeai un instant ce qui m’entourait pour mesurer les dégâts que je risquais de faire. Résultat des probabilités : aucun à moins que je ne sois obligé de me rapprocher de moins de cinq mètres d’un mur ou autres. A bonne distance d’elle, je me mis à la fixer pour simplement ouvrir les poings sans changer mon expression. A peine l’eue-je fais que des sphères colorées de rouge, de bleu et de vert (couleurs qui ne se mélangeaient pas pour simplement s’entremêler sur une seule et même sphère) se mirent à tournoyer autour de moi à grande vitesse de façon aléatoire sans me toucher. Pour éviter de trop me brûler les mains entre autres, je les refermai, laissant les sphères existantes agir au gré de mes pensées et humeurs. C’est à ce moment-là que je me décidai de lui répondre :

- A moins que tu n’aurais préféré que je te blesse en laissant mon pouvoir faire ceci alors que tu étais proche de moi, je crois que tu me dois des remerciements, non ?

Il était vrai que des excuses étaient ce que j’aurais préféré, mais je ne m’attendais pas vraiment à en recevoir. Après tout, elle m’avait presque insulté au final. D’ailleurs, je continuai :

- Ah ! Et tout ce que je connais de cette putain de prison sont les couloirs, quelques salles de classe et la maison Rubis ! Alors, à moins que tu ne veuilles rester là à attendre qu’une âme charitable vienne t’aider à trouver ce que tu cherches, tu peux venir avec moi pour « visiter » l’académie à condition que tu arrêtes d’accuser.

Tout ce que je voulais c’était essayer de m’occuper l’esprit, après tout. Qu’est-ce que je perdais à avoir un peu de compagnie ? Ah… si : elle me rappelait Miko et sa sœur, comme si elle était un mix des deux…

(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Caitlyn Hanazakari le Mar 31 Jan 2017, 10:19

Caitlyn le fixait l'air neutre quand il se retourna vers elle.
Quand elle le vit laisser son pouvoir agir elle se retint de ne pas exclamer à quel point elle trouvait ça classe. A côté ce qu'elle pouvait faire faisait pâle figure.
Elle ne pouvait cependant pas m'empêcher de le regarder avec des étoiles dans les yeux, il faut dire que c'était quand même super classe!

- A moins que tu n’aurais préféré que je te blesse en laissant mon pouvoir faire ceci alors que tu étais proche de moi, je crois que tu me dois des remerciements, non ?

Elle penchait légèrement la tête sur le côté, il est vrai qu'elle se sentait un peu nulle mais elle ne pensait pas avoir eu l'envie de l'offenser.

-D'accord c'était mal venu de ma part, mais je ne voulais pas t'offenser, désolée.

En disant cela elle prit un ton qui se voulait plus chaleureux, après tout, il avait eu peur de la blesser alors elle préférait ne pas mettre les pieds dans le plat une seconde fois. Elle tortillait ses mains avant qu'il ne reprit.

- Ah ! Et tout ce que je connais de cette putain de prison sont les couloirs, quelques salles de classe et la maison Rubis ! Alors, à moins que tu ne veuilles rester là à attendre qu’une âme charitable vienne t’aider à trouver ce que tu cherches, tu peux venir avec moi pour « visiter » l’académie à condition que tu arrêtes d’accuser.

Elle sourit légèrement quand il lui proposait de le suivre, certes ce n'était pas la meilleure des formulations, mais elle se doutait que ce devait être une proposition disons.. gentille? de sa part.

-Je ne t'accuse de rien tu sais, désolée encore une fois que tu aies mal pris ce que je t'ai dit, ce n'était pas mon intention.

Elle se mordit la langue pour ne pas sourire bêtement, mais elle adorait voir les gens qui semblaient renfermés proposer ce genre de chose, ça lui faisait chaud au cœur.


Dernière édition par Caitlyn Hanazakari le Ven 03 Fév 2017, 23:09, édité 1 fois


“But I don't want to go among mad people," Alice remarked.
"Oh you can't help that," said the Cat:
"we're all mad here. I'm mad. You're mad.”

avatar
Caitlyn Hanazakari

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Invité le Ven 03 Fév 2017, 00:59



Il serait temps

que j'aille en cours

un jour...

Alors que je reprenais ma marche dans les couloirs sans avoir réellement de but si ce n’était celui de ne pas blesser la jeune femme qui me suivait suite à mon invitation, je me rappelai les étoiles dans ses yeux quand je lui avais montré mes sphères lumineuses. Ces dernières m’avaient évoqué mes sentiments négatifs par leurs couleurs. J’étais conscient qu’elle ne devait pas le savoir, mais je ne voyais quand même pas ce qu’il y avait réellement de bien dans ça. Après tout, mis à part le fait de taper des « vilains » pour rétablir une certaine justice ou vérifier si mes sentiments négatifs n’étaient pas trop forts, je ne faisais que me brûler les mains gratuitement et assez fortement.
Je me remémorai également ses paroles face à ce que je lui avais dit : elle s’était excusée avant de prétendre qu’elle n’avait pas voulu m’offenser. D’un certain côté, je savais que c’était totalement possible. Malheureusement, elle n’avait pas non plus réfléchi avant de prétendre certains faits non avérés. Je voulais cependant lui laisser le bénéfice du doute. Après tout, elle n’avait rien fait d’autre qui eut été contre moi et j’avais peut-être mérité qu’elle ne m’envoie ça dans la figure puisque je n’avais rien fait pour être réellement agréable… Etais-je en train de régresser ? De redevenir aussi farouche et désagréable avec les étrangers que lorsque je vivais dans la rue ? J’espérais que non, surtout que je savais qu’Archie allait bien me remonter les bretelles s’il venait à l’apprendre. Enfin… si seulement il pouvait faire preuve d’autant d’autorité, ce qui n’était pas gagné. D’ailleurs, je me demandais ce qu’il faisait en ce moment…

Pendant quelques longues minutes, je marchai silencieusement, les mains dans les poches en réfléchissant. Puis, tout d’un coup, je répondis enfin à Céleste à une de ses premières questions :

- Mon nom est Yasushi.

(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Invité le Ven 03 Fév 2017, 01:09




Alors que les deux jeunes gens discutaient, un surveillant arpentait dans les couloirs. Normalement, deux étudiants qui parlent dans le hall, ce n'est pas mal vu en soit, mais à l'heure des cours, c'était une autre paire de manche. Se dirigeant d'un pas ferme vers les deux dissidents, le Diamant haussa la voix pour bien se faire entendre.

''Hey vous là-bas, ne devriez vous pas être en classe?'', lança-t-il.



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Caitlyn Hanazakari le Ven 03 Fév 2017, 08:42

Caitlyn gambadait à côté, se retenant de sautiller. Sa bonne humeur ne devait pas se faire trop apparente, cela aurait sûrement tendance à froisser le jeune homme. Aussi elle croisait les mains dans son dos en marchant tranquillement, observant avec attention le jeun homme.
Elle se félicitait de ne pas l'avoir rangé dans la catégorie "gens méchants", elle détestait faire ça. Il est vrai qu l'on ne peut s'empêcher de juger les gens, c'est ainsi, c'est humain ; mais elle aimait être surprise par les différents individus. D'autant plus que dans cette école elle aurait de quoi être plus surprise que jamais. Elle se dit qu'elle allait devoir calmer son côté fan-girl, il devait sûrement y avoir des pouvoirs super classes détenus par des gens super susceptibles ou autre. Le but n'étant pas de froisser les gens elle décidait qu'elle se calmerait et s'efforcerait un maximum de ne pas s'emballer.

Mon nom est Yasushi.

La jeune femme frémit, elle adorait les prénoms japonais et lui rappelait désormais chaque fois son père, enfin son père biologique disons.
Elle avait beau regarder des tonnes d'animes, cet effet ne s'estompait pas et ne s'estomperait sûrement pas avant un beau bout de temps.
Elle ouvrit la bouche pour répondre au jeune homme mais elle se fit interrompre.

Hey vous là-bas, ne devriez vous pas être en classe?

Elle sursauta.

Je viens à peine d'arriver que déjà je me fais choper en train de "sécher" les cours, c'est pas le pied!

Elle rit intérieurement en repensant à la référence qu'elle s'était faite à une de ses sagas préférées et se rappelait aussitôt qu'un surveillant les avait interpellés.
Caitlyn regardait le jeune homme qu'elle accompagnait et décidait de faire face.

-Euh bonjour, je m'appelle Caitlyn et je suis nouvelle à Tsuki, le jeune homme ici présent m'est venue en aide parce que je suis un peu perdu.

Elle décochait son plus beau sourire en espérant que le surveillant se contenterait de cette réponse. En même temps nul besoin est d'inventer un mensonge puisque pour une fois elle ne séchait pas intentionnellement.

Je ne sécherais plus les cours, surtout pas ici!


“But I don't want to go among mad people," Alice remarked.
"Oh you can't help that," said the Cat:
"we're all mad here. I'm mad. You're mad.”

avatar
Caitlyn Hanazakari

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Invité le Sam 04 Fév 2017, 14:05



Il serait temps

que j'aille en cours

un jour...

Je n’osais pas vraiment la regarder. Dans des moments comme celui-là, je ne savais plus comment j’allais réagir. J’étais comme imprévisible, même pour moi. Je m’en étais rendu compte lors de ma rencontre avec Renée. A ce moment-là, je m’étais comme rendu compte que je ne pouvais plus me fier à moi-même, mes sentiments ou autres pulsions. Je ne voulais pas faire l’erreur de me laisser emporter, ce qui me paraissait assez proche de se produire après l’analyse de mes sphères lumineuses. En tous les cas, j’entendis la jeune comme prendre une inspiration pour me répondre, mais c’est une autre voix qui s’éleva dans les couloirs, forte et masculine :

-Hey vous là-bas, ne devriez-vous pas être en classe ?

Oh non ! Il ne manquait plus que ça ! Un pion qui faisait la police. L’air menaçant, je me tournai vers l’homme, comme pour l’avertir de ne pas me chercher. Ce n’était pas le moment, et encore moins pour subir des cours que je n’avais jamais demandé. Caitlyn aussi s’était tournée vers notre interlocuteur non sans avoir manifesté sa surprise par un sursaut juste avant. Puis, comme pour chercher mon approbation, elle me jeta un regard avant de répondre, certainement parce que je ne lui avais rien dit de spécial :

-Euh bonjour, je m'appelle Caitlyn et je suis nouvelle à Tsuki, le jeune homme ici présent m'est venue en aide parce que je suis un peu perdue.

Ah ? Que je sache, elle ne s’était pas réellement perdue, mais à tous les coups elle voulait me couvrir. C’était sympa de sa part, je devais bien l’avouer. Malheureusement, je vis à la tête du diamant qu’il n’avait aucune envie de me laisser tranquille à cause de ça. C’était hyper agaçant pour rester poli. Je fis donc une petite moue avant de me pencher un peu et murmurer à l’oreille de la nouvelle :

- Profite qu’il soit là pour terminer ton inscription. Avec un peu de chance on se reverra.

Sur ces mots, sans regarder ailleurs, j’ouvris une fenêtre et sautai dans l’arbre juste en face. Je n’avais encore jamais fait ce genre d’acrobatie auparavant, mais cela m’était égal. J’avais vécu bien pire qu’une petite chute qui ne se produisit pas malgré un « atterrissage » maladroit. Lentement mais sans réelle crainte, je me mis à descendre de mon perchoir en espérant que je n’aurais pas de comité d’accueil à l’arrivée.
Une fois arrivé à destination, j’allai me réfugier dans les jardins. Non pas que j’appréciai grandement cet endroit, mais pour moi c’était toujours mieux que rester enfermé toute la sainte journée.
HRP:
Si tu veux rejoindre Yasushi aux jardins, y'a pas de soucis :)

(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Invité le Lun 06 Fév 2017, 08:15




Si cela n'avait été que de la jeune femme qui cherchait à se retrouver dans sa nouvelle école, le surveillant aurait fermé les yeux, mais voilà que le jeune décidait de prendre la fuite par la fenêtre! ...C'est officiel, c'est un Rubis.

- Oh non, pas encore! Hey!, s'écria le surveillant avant de partir à la poursuite du dissident.

... Fallait-il barricader les fenêtres pour que les jeunes arrêtent de s'en servir comme issue de secours!?



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Caitlyn Hanazakari le Lun 06 Fév 2017, 11:45

- Profite qu’il soit là pour terminer ton inscription. Avec un peu de chance on se reverra.

Caitlyn rougit légèrement quand le garçon s'approchait de son oreille. Non que le contact physique la dérangeait, mais son corps avait une fâcheuse tendance à manifester ses envies ou son engouement sans vraiment lui laisser le choix.
Elle regardait le jeune homme s'éloigner et sauter par la fenêtre avant de regarder son corps disparaître avec des yeux ronds comme des billes.

-Oh non, pas encore! Hey!

Visiblement c'était une habitude ici de fuir par la fenêtre...

... What the fuck?

Elle accourut à la fenêtre en suivant le jeune homme en fuite du regard. Elle joint rapidement ses mains autour de sa bouche et cria :

-Je peux te revoir où?!

Elle se retournait et cherchait le surveillant. Elle le vit courir vers le dissident. Elle râlait un peu, elle détestait courir mais bon avec un peu de chance ce surveillant l'aiderait pour son inscription et peut-être pourrait-elle ENFIN aller en cours.

Mais je vais y arriver à la finir cette inscription BORDEL DE CHAMEAU !!

Elle s'élançait derrière le surveillant en positionnant le sac à main fermement contre elle. Elle n'avait aucun mal à courir avec ses talons. Leur bruit de "clac-clac" résonnait dans toute la pièce et était franchement dérangeant. Il est vrai qu'elle n'avait pas prévu de courir après un surveillant qui courait après un élève qui sautait par la fenêtre.
Bon elle ne pouvait pas vraiment lui jeter la pierre, elle faisait pareil, chez elle ou ailleurs. Il lui suffisait simplement de transformer ses pieds en patte et généralement ça allait. J'ai bien dit généralement, parce que l'équilibre ce n'était pas encore ça.
Elle agitait un bras vers le surveillant en criant:

-Eh attendez s'il vous plaît, j'ai besoin de finir mon inscription!!


“But I don't want to go among mad people," Alice remarked.
"Oh you can't help that," said the Cat:
"we're all mad here. I'm mad. You're mad.”

avatar
Caitlyn Hanazakari

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Invité le Mar 07 Fév 2017, 00:07




Le surveillant dut se rendre à l'évidence, le petit délinquant s'était enfui. Tant pis, il n'allait pas non plus négliger une élève qui avait besoin d'aide, surtout qu'elle lui courait après pour compléter son inscription! Penaud, le surveillant s'excusa et décida de venir en aide à la nouvelle pour compléter son inscription et lui indiquer le dortoir émeraude. Il ne put s'empêcher de grommeler 'On se retrouvera, Rubis'...



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Caitlyn Hanazakari le Mar 07 Fév 2017, 07:44

Caitlyn était heureuse de pouvoir ENFIN finir son inscription. Elle avait reçu son uniforme et visiter sa chambre. A vrai dire elle n'y dormirait pas vraiment,  sauf si elle y est obligée. Mais elle n'en restait pas moins accueillante.
Elle restait très attentive aux explications du  surveillant. Celui-ci ayant pris la peine de l'aider, elle se devait d'être irréprochable. Elle était quand même bien contente que Yasushi ait pu se faire la malle, même si elle n'avait aucune idée où pourrait-elle le trouver.
Elle se retourna vers le surveillant rondouillet.

-Merci beaucoup encore une fois, je ne sais pas ce que j'aurais fait sans vous!

Elle complétait dans sa tête:

... Yasushi serait pas parti en courant mais bon au moins mon inscription est bouclée...

Quand le surveillant lui eut répondu, elle se retourna à nouveau pour se diriger vers le dortoir Émeraude pour se changer.
Quand elle était dans un coin tranquille, elle se changea en quatrième vitesse. Elle ne pouvait se résoudre à retirer ses magnifiques bottines cloutées. Aussi elle les garda.
Elle décidait de visiter l'enceinte de l'académie, un endroit si luxueux devait bien avoir des extérieurs de ce genre.


“But I don't want to go among mad people," Alice remarked.
"Oh you can't help that," said the Cat:
"we're all mad here. I'm mad. You're mad.”

avatar
Caitlyn Hanazakari

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il serait temps que j'aille en cours un jour... [Euh semi-privé?]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum