Je viens en paix [PV Narok]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je viens en paix [PV Narok]

Message par Tori Clark le Ven 20 Jan 2017, 01:46

En quête d'un lieu silencieux où fuir l'ambiance parfois trop étouffante des lieux populaires auprès des élèves, j'ai fini par me retrouver au milieu des plantes de la serre. Je suis agréablement surprise de ne pas y avoir froid malgré la température qu'il fait dehors. Je m'attendais à ce que ce soit mal isolé à cause des nombreuses vitres, mais il ne faut pas oublier qu'il s'agit tout de même d'une serre et que les plantes doivent pouvoir y vivre malgré les saisons. D'ailleurs, par rapport à la végétation, depuis que j'ai rencontré Lucy au printemps dernier en éternuant comme une folle dans un champ de fleur, j'évite de me tenir juste à côté de ce genre de végétation. Cela dit, je ne crois pas que les fleurs présentes dans la serre puissent déclencher de quelconques allergies chez moi, puisqu'il n'y a aucun facteur vent qui soulève le pollen et encore mieux que ça, ce n'est pas la " saison " du pollen. Du coup, si je récapitule, c'est un lieu calme, propice à la détente de par sa végétation, le climat y est tempéré et en plus, il n'y a aucune chance pour que le pollen vienne gâcher le moment. Pourquoi je n'ai pas pensé à venir ici plus tôt ? Je prends place sur un banc, gardant les mains dans les poches de ma veste noire et j'accote ma tête sur le dossier en fermant les yeux rien que quelques instants pour profiter de ce moment de tranquillité...

Évidemment, il fallait que cet instant suffise pour que je m'endorme comme une roche, ainsi je me réveille je ne sais combien de temps plus tard, courbaturée à cause de la position peu confortable dans laquelle j'ai dormi. Je me relève et m'étire pour tenter de chasser ses douleurs. C'est en me redressant après avoir touché le sol du bout des doigts sans plier les genoux que j'aperçois du mouvement plus loin. Intriguée, je me décale de quelques pas pour voir de quoi il s'agit. Oh, Narok ! En le voyant, je me rends compte qu'on a jamais vraiment eu l'occasion de s'adresser la parole sans que l'un attaque l'autre, sans qu'on ait à se préoccuper de phénomènes paranormaux, sans que le représentant Rubis ne vienne faire des menaces, sans que le toit de l'académie ne saute... Okay, je vois trop loin, beaucoup trop loin.

Je ne prends plus de chance maintenant. J'avance vers lui avec les mains en l'air à la hauteur de mon visage... Bon d'accord, je l'accorde, c'est vraiment débile, mais je n'ai pas de drapeau blanc à brandir... Oui, okay, je suis paranoïaque. J'ai le droit. Et puis, ce n'est pas parce qu'il voit quelqu'un surgir dans son champ de vision qu'il va nécessairement l'attaquer par réflexe, n'est-ce pas ?



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Narok le Ven 20 Jan 2017, 16:19

Le saviez-vous ? La grande partie des technologies et des médicaments sont tiré de la nature. Mère nature nous a toujours servit d’exemple pour confectionner à peu près tout ce que l’on peut considérer comme de la haute technologie de la vie courante. Tous les vêtements qui respirent, les combinaisons de natation, les antibiotiques… Etc.  La nature nous a appris beaucoup et nous en apprendra encore d’avantage c’est à parier. Surtout pour moi qui suis en quête de renouveau, il me faut l’étudier et la comprendre dans la mesures de mes capacités afin de me créer un corps parfaitement à l’épreuve de tout ce qu’il m’attend par la suite. Mais enfin bref, peut-être dans un but moins noble, je m’étais éloigné des hordes d’élèves qui arpentent les jardins, les salles de classe abandonné par les professeurs, ou même la bibliothèque, plus si silencieuse depuis le « suicide de Law ». En définitif, j’avais atterrit dans le serre, je dois bien reconnaitre que c’est la première fois que je mets les pieds ici. La grande salle bardée de vitre habitait plein de plante d’ornement comme d’autre plus rare, qui n’avait pour but que servir un semblant de collection personnel. Il est d’ailleurs de notoriété public que le directeur lui-même affectionne tout particulièrement cet endroit. Moins noble oui, avec un peu d’appréhension j’avais fait la liste de toutes les plantes les plus toxiques de l’Europe, et dans l’idée ou certaines faisait de magnifiques plantes d’ornement, je me suis mis dans l’idée que certaines seraient possiblement ici, à la serre. L’avantage était au moins, que ici, il n’y avait personne.

Ou pas ! Après avoir commencé à fouiller un peu sous un érable japonais d’une belle couleur grenat, je me relavai et croisa le regard de Tori. Elle avançait vers moi avec les mains en l’air dans un signe évident de reddition, mais la cause de ce geste était bien moins évidente. M’avait elle prit pour un voleur de fougère ? Pour le coup, au lieu de mon masque froid et calme habituelle, je la regardai d’un air désabusé, et un peu déçu.

« L’image que tu as de moi t’oblige-t-elle vraiment à t’approcher les mains en l’air au lieu de simplement dire bonjour ? »

C’est pas comme si j’allais l’attaquer sans raison, et puis elle pourrait me couper un bras que je ne suis plus exactement à ça près. ‘’Grâce’’ n’est peut-être pas le mot le plus adéquate, mais pour l’instant disons-le comme ceci : Grâce à Lynn’. Tout en me disant que penser en terme reconnaissant à quelqu’un qui vous a arraché le bras et  qui vous a laissé pour mort était vraiment étrange, je me frottais l’épaule gauche sans y penser, comme pour me rassurer que mon bras était belle et bien revenue et présent. Dans le geste, une feuille d’érable me chatouilla l’épaule droite et je me grattai donc l’autre épaule. Un sweat sans manche bleu saphir (avec l’insigne de l’école sur la poitrine) et un short noir n’étaient pas forcément la meilleure tenue pour éviter de se faire embêter par les branches. Mais au moins mes baskets noir et rouge elle, convenait plutôt bien au milieu. Et même si j’avais d’abords eu quelque hésitation à adopter ce genre de tenues qui laisse beaucoup apparaître la peau au début de mes avancées avec mon pouvoir, aujourd’hui comme je n’avais plus mes tatouages étranges couleur sang, je n’avais plus tant d’hésitation. J’avais beaucoup changé depuis mon retour du Japon, depuis la dernière fois où j’avais vu Tori, enfin... combattue Tori à la piscine après avoir perdu mon bras. Je me demande si elle va le voir.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Tori Clark le Ven 20 Jan 2017, 17:52

Je stoppe ma progression quelques instants au moment où son regard croise le miens. D'accord, il m'a repéré. Ce n'est pas plus mal.

« L’image que tu as de moi t’oblige-t-elle vraiment à t’approcher les mains en l’air au lieu de simplement dire bonjour ? »

Sans détacher mon regard de Narok, je baisse les mains doucement comme s'il m'avait demandé de le faire alors que je ne m'étais pas rendue compte que je faisais ce geste ou comme si j'avais été prise la main dans le sac. D'un ton mal assuré, je réponds :

- N-Non, je faisais juste ça pour rire, haha.

Oui, j'ai l'air de mentir, haha ! De toute façon, si j'avais voulu que ce geste soit utile, il aurait fallut que ce soit dans un contexte normal et non pas dans celui où avoir les mains dégagées et bien visibles ne m'empêche pas d'utiliser mon esprit pour contrôler des ombres et faire d'autres trucs par extension. De toute façon, peu importe le contexte, ça reste quand même un geste significatif. Je n'ai pas remarqué du premier coup parce que mon attention était centrée d'avantage sur la réaction de Narok pour me tenir prête à réagir juste au cas où, mais... Mais il a retrouvé son bras ?! Je cherche une logique, mais je n'en trouve pas. Je me souviens pourtant de ce duel à la piscine, ce n'était pas un rêve. Dans ce cas, comment a-t-il fait ça ? J'avance d'une dizaine de pas vers le jeune homme.

- T'es allé rendre visite au Pape pour qu'il fasse un miracle ? Je ne savais pas que les bras repoussaient comme du gazon. Je croyais qu'il n'y avait que Deadpool qui faisait ça.



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Narok le Ven 20 Jan 2017, 20:01

Baissant les mains en douceur comme si elle n’arrivait plus à supporter leur poids elle s’exprima d’un ton mal assuré ensuite.

- N-Non, je faisais juste ça pour rire, haha.

Haha, je sais pas pourquoi mais c’était vexant parce que c’était mérité au fond. Ha oui ! Je ne lui avais pas encore dit pour l’attaque… Peut-être pas tout de suite… pour une fois qu’on se croise sans se taper dessus … . Mais je ne répondis pas, effaçant doucement mon air déçu par une expression plus avenante, comme si ses paroles m’avaient réconfortées. Après m’avoir fixé avec je crois de l’hésitation elle franchit rapidement les pas qui nous séparait complétement surprise, voir presque choquée.

- T'es allé rendre visite au Pape pour qu'il fasse un miracle ? Je ne savais pas que les bras repoussaient comme du gazon. Je croyais qu'il n'y avait que Deadpool qui faisait ça.

Je me retenais d’exploser de rire avec un calme parfait tandis qu’elle me lorgnait le bras comme un pie devant un diamant. Prenant l’air de raconter comment j’avais acheté ma baguette hier, je lui dis.

« En fait oui, je suis allé voir un vieux prête shintoïste et il m’a dit : ‘’Petit, tu sembles avoir le cœur sur la main alors je vais te rendre ton bras.’’  Tu ne trouves pas que j’ai le cœur sur la main toi aussi ? »

Tout en finissant ma phrase je lui présentai ma paume de main gauche qui contenait … Un cœur Humain battant et dégoulinant de sang. Dès que je vis sa réaction j’éclatais de rire à gorge déployée manquant de faire tomber le cœur parterre. Je donnais pas du tout l’image d’un psychopathe ! Mais ce que je riais quand même, si ça se trouve elle allait même croire que j’étais en train d’enterrer un cadavre sous l’érable juste derrière moi ! Ça serait drôle! Je n’avais pas envie de trop pourrir l’ambiance au cas où elle n’était pas trop versée dans ce genre d’humour, mais je ne voulais quand même pas lui vendre la mèche directement. Tout en reprenant mon calme et en essuyant mes yeux larmoyants je ne savais pas si elle allait me sauter dessus une fois le choc passé ou si elle allait partir en courant en criant au meurtre ou tout simplement tomber dans les pommes. J’avais hâte de savoir ce qu’il en serait même si ce n’était pas très gentil …
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Tori Clark le Lun 23 Jan 2017, 07:15

Mais il ne rit même pas... Si ça se trouve je l'ai vexé ou bien il n'a vraiment aucun sens de l'humour. Je ne sais pas lequel des deux serait le pire. En tout cas, il répond :

« En fait oui, je suis allé voir un vieux prête shintoïste et il m’a dit : ‘’Petit, tu sembles avoir le cœur sur la main alors je vais te rendre ton bras.’’  Tu ne trouves pas que j’ai le cœur sur la main toi aussi ? »

Avec la venue de sa question, je me prépare déjà à sortir une réponse du genre " peut-être, je ne sais pas ", mais il dirige mon attention vers sa main qui... OH BORDEL, BORDEL, BORDEL !!! Sous le choc, je lâche un hoquet de surprise en sursautant par en arrière, puis fais deux pas à reculons en traînant les pieds au sol. Le talon d'un de mes pieds rencontre quelque chose de dure, peut-être une dalle qui ressort du sol et je tombe à la renverse pour atterrir sur les fesses. IL A UN CŒUR QUI BAT DANS SA MAIN, CE GARS ! En plus il rit. C'est maintenant qu'il rit ! Avec des yeux probablement grands comme des rondelles de hockey et une main sur mon propre cœur pour éviter qu'il n'explose à cause de la vitesse à laquelle il bat, j'engueule presque Narok, mais en français, parce que j'en perds mon anglais sur le coup.

- MAIS T'ES MALADE ! D'OÙ TU SORS ÇA ?!

Je n'arrive pas encore une fois à faire de raisonnement logique. C'est vraiment pas ma journée avec ça. Je ne vois pas où il aurait pu le prendre, ni ce qu'il fait avec, ni pourquoi il est ici alors qu'il a ça. Pour moi, il a une organe entre ses mains et c'est tout.


Dernière édition par Tori Clark le Mer 15 Fév 2017, 03:03, édité 1 fois



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Narok le Lun 23 Jan 2017, 11:28

Ma petite plaisanterie marcha à merveille ! Elle ne me sauta pas dessus en hurlant à l’assassin ni rien de bien extravaguant, mais sa réaction n’en était pas moins délectable, quoi de mieux que de voir la cible de sa plaisanterie sauter dedans à pieds joins ? En l’occurrence elle sursauta en arrière avec un hoquet de stupeur. Elle continua de reculer sous le choc et finit les fesses par terre après s’être pris le pied dans quelque chose. Ses pauvres yeux menaçaient de sortir de leurs orbites elle avait la main sur la poitrine et c’est devant cette pauvre petite Tori apeuré que je contrôlais mon rire pour ne pas paraitre trop moqueur. Mais je gardais un petit sourire en coin qui montrait ma satisfaction. Et bien sûr comme c’était  Tori je m’attendais à une grosse gueulante avec de l’esti classi dedans.

- MAIS T'ES MALADE ! D'OÙ TU SORS ÇA ?!

Et en fait pas du tout. Cette fois c’est qui fut surpris, je ne m’attendais pas à ce qu’elle connaisse le français, ni que ça soit un réflexe pour elle de manière à ce que, complétement perturbée, elle en revienne à cette langue naturellement. Pourtant elle n’avait pas un accent français. Bon tout d’abords, la calmer,  en français.

« Je vais très bien merci. Et pour ceci… »

Que je désigna le cœur que j’avais en main de mon regard il se transforma simplement en sang pour devenir une petite boule de sang de la même taille qui resta dans ma main. J’avais vraiment envie de jouer avec elle en fait alors pendant que je continuais de lui parler je fermai les yeux et tâcha de visualiser une chose, enfin, une multitude de choses bien précises.

« En fait c’est comme ça que j’ai récupéré mon bras, je ne l’ai pas fait repousser mais j’en ais simplement créé un autre, ça n’a pas été très simple, mais maintenant je maîtrise plutôt bien le procédé »

Je rouvris les yeux doucement et le sang dans ma main commença à bouger et à se concentrer sur une forme assez méconnaissable d’abords. Ensuite Il était assez clair que c’était une silhouette, et enfin les détails apparaissaient en formant une Tori miniature en chair et en os et en vêtement aussi, il aurait été mal avisé de montrer à une fille que l’on peut faire des modèle réduit d’elle et ce, complètement nue, non ? La mini Tori se tenait debout d’abords mais seulement grâce à ma volonté qu’elle ne tombe pas comme un pantin désarticulé. En réalité je n’avais toujours pas trouvé comment faire pour initialiser un cerveau créer à partir de rien, j’avais bien fait quelques tests mais, dans le meilleurs des cas ils ne semblaient pas capable de faire fonctionner leurs cerveaux pour penser, au pire des cas ils semblaient simplement en mort cérébrale. En tout cas je fis parvenir à Tori la mini Tori en la faisant flotter vers elle comme un petit ange, les bras ouverts comme un messie,   vêtue exactement comme Tori l’était devant moi. Le souci du détail étant une partie primordial de ma vie elle pouvait bien chercher des différences elle n’en trouverait pas. A moins que je n’ai pas eu connaissance d’une tâche de naissance intimement placé ou encore le nombre de grain de beauté sur son mollet, là elle trouverait. En même temps je ne m’étais pas exactement penché sur l’exploration et la mémorisation du corps de Tori, je ne suis pas un pervers non plus. Enfin, faire une réplique miniature de quelqu’un n’était peut-être pas un bon alibi en fin de compte. Sa pouvait paraitre assez prétentieux et ‘’m’as-tu vue’’, mais je n’attache pas d’importance à ce genre de chose, je ne suis pas un rubis. C’était en réalité une sorte de mise à l’épreuve, si elle trouvait quelque chose à redire sur la mini Tori, je n’étais pas exactement prêt à remplacer mon corps. Enfin bref, regardons sa réaction face à ma création.

Précision:
La mini Tori est comme endormie, donc elle respire et gémira si tu lui fais mal, mais elle ne se réveillera pas. Pas de geste réflexe rien, elle est juste comme une Tori ivre morte.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Tori Clark le Mer 15 Fév 2017, 03:50

Je ne pensais pas que mon cœur pourrait battre si vite dans une serre. Et dire que je croyais que c'était un lieu paisible, une serre c'est stressant. Je généralise, mais c'est le mécontentement et surtout la surprise qui parlent. Quand j'ai lâché cette phrase, c'était aussi la surprise et d'autres émotions dont les noms ne me viennent actuellement pas en tête qui parlaient. Je ne m'attendais pas à une quelconque réponse de la part de Narok, mais j'y ai quand même droit et exclusivement en français :

« Je vais très bien merci. Et pour ceci… »

Si je m'étais doutée qu'il était francophone... J'avoue que face à cette réponse, même en état de réhabilitation de ma crise cardiaque imaginaire, je sourit légèrement. Comme Narok attire mon attention sur le cœur, je la reporte sur l'objet. La cause de mon énervement se change en... En sang, simplement. Je m'abstiens de me frapper la tête avec la paume de ma main. Oui, j'aurais peut-être pu y penser, mais raisonner ce n'est pas ma force, quoique je n'en sais trop rien... Du coup, je me sens ridicule maintenant. Pas gênée, mais ridicule.

« En fait c’est comme ça que j’ai récupéré mon bras, je ne l’ai pas fait repousser mais j’en ais simplement créé un autre, ça n’a pas été très simple, mais maintenant je maîtrise plutôt bien le procédé »

Je ne cache pas mon étonnement en apprenant cela et en pensant aux options qui seraient envisageables avec une telle capacité. Lorsque je suis tirée de mes pensées, je me rends compte que je suis encore par terre, alors je me relève en époussetant légèrement mon pantalon, car étant donné que nous sommes dans une serre, le sol n'est pas des plus propres qui soit.

- Grand bien cela te...

Je m'interromps. Narok s'est remis à jouer avec le sang et n'ayant pas la moindre idée de la sienne, je suis curieuse de voir ce qu'il a l'intention de faire cette fois. En fait, je m'attendais peut-être à ce qu'il fasse un cerveau ou... Ben ouais, un cerveau, c'était la seule qui me venait en tête, en fait. Mon hypothèse se désintègre lorsque la forme que prend la masse devient claire. Celle d'une silhouette... Mais attends, c'est moi ? Je m'approche un peu, mais Narok me fait parvenir mon " clone " en version miniaturisée. Surprise, je passe un long moment à détailler la reproduction sous tous ses angles, sans toutefois oser y toucher.  Finalement, après l'observation, je donne le fond de ma pensée au Saphir :

- Je ne sais pas si je devrais m'indigner ou m'exalter de savoir que tu peux faire ce genre de chose, mais je trouve que c'est remarquablement bien fait. Tu peux me croire, je sais de quoi je parle lorsqu'il s'agit d'observation et d'imitation.



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Narok le Mar 21 Fév 2017, 11:53

- Je ne sais pas si je devrais m'indigner ou m'exalter de savoir que tu peux faire ce genre de chose, mais je trouve que c'est remarquablement bien fait. Tu peux me croire, je sais de quoi je parle lorsqu'il s'agit d'observation et d'imitation.

Elle avait bien prit le temps de regarder, sous toutes les coutures, enfin façon de parler, elle n'avait pas non plus retiré les petits vêtements que la mini-Tori portait... sinon elle aurait peut-être su comment réagir, et il y avait peu de chance que ce soit de l'exaltation. Pour finir je ne savais pas quoi lui répondre, mais sa phrase m'avait fait sourire.

"Moi aussi j’observe pas mal comme tu peux le constater, mais dit moi? Tu préfères peut-être une poupée avec l'apparence de quelqu'un d'autre? Pas de béguin secret?"

Après avoir laissé plané la question quelques instants avec une expression taquine sur le visage je repris rapidement. Pas la peine de la faire s'indigner.

"Je plaisante, je plaisante. Mais dit moi plutôt, tu viens d'où pour parler français aussi bien? Même si je pense savoir avec ton accent, en anglais je n'avais pas bien remarqué mais en français il se prononce un peu plus."

La Mini Tori flottait toujours près d'elle, les bras tendus de chaque côté et la tête droite, les yeux fermés, tel un martyre.  J'aurais bien voulue lui jouer un petit tour avec son mini-elle, mais je lui avais fait suffisamment peur avec le coup du cœur   et je pense qu'elle le prendrait mal si je faisait des misères à son double. Puisqu'elle s'identifiait surement un minimum à sa réplique, logique, l'humain et son anthropomorphisme. Remarque j'aurais aussi put lui demander comment allait sa jambe que je lui avait trouée, non?
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Tori Clark le Mer 22 Fév 2017, 23:24

"Moi aussi j’observe pas mal comme tu peux le constater, mais dit moi? Tu préfères peut-être une poupée avec l'apparence de quelqu'un d'autre? Pas de béguin secret?"

Il s'en suit un petit silence empreint de malaise. Hein ?! C'est quoi cette question ? Qu'est-ce qu'il veut insinuer ? Et c'est quoi ce sourire ? Je n'ai de kick sur personne, enfin je ne crois pas, mais je le saurais probablement si jamais c'était le cas, non ?... Ça me donne presque envie de le mener en bateau, mais je n'en ai pas le temps. Il reprend :

"Je plaisante, je plaisante. Mais dit moi plutôt, tu viens d'où pour parler français aussi bien? Même si je pense savoir avec ton accent, en anglais je n'avais pas bien remarqué mais en français il se prononce un peu plus."

Une plaisanterie, je préfère largement ça. Par ailleurs ce changement de sujet n'est pas plus mal. Même s'il ne s'agissait que d'une blague - encore - je n'ai pas envie de rester coincée avec ses paroles précédentes en tête.

- Ah, ça. Ça peut prêter à confusion à cause de mon prénom, mais je suis originaire de l'autre côté de l'océan Atlantique, plus précisément de la province du Québec au Canada. Disons que l'accent qui fait bien rire le peuple franc se camoufle plus facilement en anglais que le leur, sans offense. D'ailleurs je te retourne la question : toi d'où viens-tu ?

Je dirais que la réponse se trouve quelque part en Europe, mais sans plus de précision. Je peux encore me tromper et découvrir qu'il vient d'un pays africain ou océanien - pour ne citer que ces continents-là - dans lequel sa famille aurait emménagé, mais à ce moment-là il s'agirait d'une affaire d'exception et de cas par cas. En tout cas, ce n'est pas comme si son prénom pouvait m'être d'une très grande aide pour deviner. De toute mon existence je ne l'ai jamais connu quelqu'un ayant le même.



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Narok le Jeu 23 Fév 2017, 10:15

- Ah, ça. Ça peut prêter à confusion à cause de mon prénom, mais je suis originaire de l'autre côté de l'océan Atlantique, plus précisément de la province du Québec au Canada. Disons que l'accent qui fait bien rire le peuple franc se camoufle plus facilement en anglais que le leur, sans offense. D'ailleurs je te retourne la question : toi d'où viens-tu ?

« Humm, je vois Caribou et sirop d’érable alors ! Pour ma part je viens D’Alton à côté de Winchester en Angleterre, mais mon père était français et j’ai vécu dans le nord de la France jusqu’à mes 3 ans. Après ça il est mort et ma mère et moi sommes retournés en Angleterre. Donc moi ça serait plutôt Vin rouge, Fromage et Rosbif ! »

Je ris un peu à ma boutade histoire qu’elle ne s’attarde pas trop sur le côté triste de mon énoncé. Sans lui laissé trop le temps de revenir sur le sujet je repris la main et lui posa une nouvelle question. C’est pas que ça me dérangeait de parler mon défunt père mais  bon pour une fois qu’on ne se bat pas avec Tori je préférais qu’on ne parte pas dans le mélodramatique à parler de nos proches disparus et tout le reste. Après j’aurais été obligé de lui proposer une bière ou autre et on se serait caché derrière l’érable pour parler de sujet triste et de nos sentiments respectifs sur la vie… autant éviter.

« Ton pays natale ne te manque pas ? Tu n’as pas laissé de la famille derrière toi ? Pas de frères et sœurs pas d’amie d’enfance ? »


Après ma question je me suis diriger vers le banc que je vit un peu plus loin, si on allait discuté, autant s’asseoir et se mettre à l'aise. Ce que je fit, je plaça mes bras derrière le dossier du banc et créa un petit promontoire avec un coussin pour tendre mes jambes et poser mes pieds dessus.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Tori Clark le Lun 27 Fév 2017, 19:05

« Humm, je vois Caribou et sirop d’érable alors ! Pour ma part je viens D’Alton à côté de Winchester en Angleterre, mais mon père était français et j’ai vécu dans le nord de la France jusqu’à mes 3 ans. Après ça il est mort et ma mère et moi sommes retournés en Angleterre. Donc moi ça serait plutôt Vin rouge, Fromage et Rosbif ! »

Je laisse aller un petit « Oh... » compatissant, mais il ne s'attarde pas au le sujet de son père. Winchester, hein ? Je savais pas qu'un endroit en Angleterre portant le nom d'une arme du Far West.

« Ton pays natale ne te manque pas ? Tu n’as pas laissé de la famille derrière toi ? Pas de frères et sœurs pas d’amie d’enfance ? »

À cette dernière question, mon cœur se serre, mais je me concentre sur le reste de l'interrogation pour éviter qu'un changement d'attitude ne se fasse remarquer. Je suis Narok qui a pris la direction d'un banc, mais plutôt que de le rejoindre sur le siège, je m'installe sur une plate-bande à côté.

- De base, j'étais venue pour prendre un nouveau départ et pour tenter d'oublier... disons certaines choses. Cependant, oui il m'arrive que tout ça me manque, mais je n'ai pas non plus perdu tout contact avec ma famille. Je suis allée la voir en septembre entre autre.

Je repense à cette brève visite que j'aurais voulu étaler à plus d'une semaine et je me mets inconsciemment à jouer avec l'amulette en obsidienne qui pend à mon cou depuis le dernier soir avant le retour en Angleterre. Je pense aussi au temps que j'ai passé avec Eden, puis je fais la moue lorsque mes pensées se détournent vers autre chose. J'ajoute à ma réponse :

- Je crois que la personne pour qui c'est le plus dur, c'est surtout ma sœur. Non seulement je suis partie, mais quelques mois plus tard, c'était au tour de sa meilleure amie de recevoir une lettre de l'académie... Comme quoi le hasard ne fait pas toujours bien les choses. Enfin bon...

Une question presque débile me vient en tête, mais puisqu'on est là-dedans, autant la poser.

- Depuis combien de temps es-tu à Tsuki ?



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Narok le Lun 27 Fév 2017, 23:21

Avant de partir m’assoir j’avais vue quelque chose, elle avait réagi à ma question, elle n’avait rien fait de voyant, mais… ses yeux avaient changés, ses pupilles s’étaient étrécies je crois. Et dire qu’on parlait d’être observateur juste avant. Elle aussi avait tiqué sur un truc, elle avait dû noter que je n’avais pas épilogué sur mon père. Mais bon ce n’est pas comme si je le cachais ou que j’étais encore en deuil. Par contre elle, si elle a tiqué sur ce que j’ai dit et l’a si bien caché pour que je ne suis même pas certain, ça doit dater un peu, et elle ne doit toujours pas en être remise. Je notai aussi qu’elle ne voulut pas s’assoir à côté de moi mais qu’elle préféra se poser par terre, une préférence pour le contacte avec l’herbe ? Après tout le banc n’était pas fait pour un confort extrême.

- De base, j'étais venue pour prendre un nouveau départ et pour tenter d'oublier... disons certaines choses. Cependant, oui il m'arrive que tout ça me manque, mais je n'ai pas non plus perdu tout contact avec ma famille. Je suis allée la voir en septembre entre autre.

Donc j’avais bien vu quelque-chose…  Tien elle ne parle que de sa famille et n’as pas mentionné d’amis. Sois elle n’avait pas eu beaucoup d’ami et qu’elle ne voyait pas ça comme très important soit elle ne voulait pas en parler. Elle s’était aussi mise à passer ses doigts sur son pendentif. C’était quoi cette expression qu’elle venait de faire là ?

- Je crois que la personne pour qui c'est le plus dur, c'est surtout ma sœur. Non seulement je suis partie, mais quelques mois plus tard, c'était au tour de sa meilleure amie de recevoir une lettre de l'académie... Comme quoi le hasard ne fait pas toujours bien les choses. Enfin bon...

Humm, je notais aussi tout ça mais ne dit rien pour le moment.

- Depuis combien de temps es-tu à Tsuki ?

Ah ? Une question classique pour changer tiens, ça m’avait presque surpris. Humm, depuis combien de temps je suis là… je pris la peine de me remémorer mon arrivé… c’était quand déjà ?

« Hum… si je me trompe pas je suis arrivé avant le premier anniversaire de l’académie… ça devait être au début des beaux jours, un truc comme… Mai 2015. Du coup ça fait quoi, bha deux ans dans deux moi en gros. »

Je soupirai dans un quelque chose entre un début de rire et un soupire tout en levant le regard devant moi pour observer les feuilles d’un arbre que je ne connaissais pas.

« ça fait un bail en fait, je m’était pas rendu compte. Faut dire j’ai pas chômé ici depuis que je suis arrivé, et à Tsuki faut dire que ça remue tu crois pas ? Halloween, les élèves turbulents, l’attaque, les bras en moins, les enlèvements, et tout le mystère qui traine autour de l’agence tout ça. Ho et y’a aussi eu les vacances où on s’est rencontré ! J’ai failli les oublier parce qu’en dépit de l’académie ça ressemblait à des vacances normales, mais bon. »


Je laissai un petit blanc et reporta mon regard sur elle, toujours dans la même position.

« Et tu l’as trouvé ? Ta rédemption ? »
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Tori Clark le Sam 04 Mar 2017, 12:36

« Hum… si je me trompe pas je suis arrivé avant le premier anniversaire de l’académie… ça devait être au début des beaux jours, un truc comme… Mai 2015. Du coup ça fait quoi, bha deux ans dans deux moi en gros. »

Ah oui, tout de même. Si j'avais pris la décision de venir dès que j'avais reçu ma lettre, ça aurait fait encore plus de temps, mais j'avais préféré attendre la fin de l'année scolaire et tant qu'à faire, laisser passer aussi l'été. Finalement, ce choix ne s'était pas avéré être mauvais puisque que par la suite j'ai découvert ce qu'il s'était passé durant l'été. J'y ai échappé de peu. Mais alors, ça veut dire que Narok était là quand c'est arrivé.

« ça fait un bail en fait, je m’était pas rendu compte. Faut dire j’ai pas chômé ici depuis que je suis arrivé, et à Tsuki faut dire que ça remue tu crois pas ? Halloween, les élèves turbulents, l’attaque, les bras en moins, les enlèvements, et tout le mystère qui traine autour de l’agence tout ça. Ho et y’a aussi eu les vacances où on s’est rencontré ! J’ai failli les oublier parce qu’en dépit de l’académie ça ressemblait à des vacances normales, mais bon. »

Ah ben tiens, suffisait d'y penser. Je ne réponds pas avant un moment, me demandant si je devrais aborder le sujet de l'attaque survenue durant l'été 2015. Je décide que ça n'en vaut probablement pas la peine et me contente de passer un simple commentaire :

- Tu m'étonnes ! Mes aux États-Unis il se passe moins de trucs qu'à Tsuki...

Je ne me suis jamais totalement sentie en sécurité lorsque, chez mes grands-parents paternels habitant en bordure de Boston, j'entrais dans le salon et voyais la carabine accrochée au mur. C'était encore moins le cas lorsqu'on allait chez mes cousins et qu'habitant une ferme dans la campagne du Massachusetts, ils prenaient des boîtes de conserve, des planches de bois ou le pire du pire, de vieux morceaux de tôle rouillée et se plaçaient à l'autre bout du terrain pour les viser avec une Magnum... Une fois, ils voulaient à tout prix que j'essaie. Je n'en avais vraiment pas envie, mais j'ai fini par céder au bout de plus d'une heure d'harcèlement et d'incitation pour enfin avoir la paix. Tenant maladroitement l'arme, mais du plus fermement que je le pouvais j'ai tiré. Contre toute attente balle a atteint une pauvre boite de conserve de soupe aux champignons Campbell qui n'avait rien demandé et j'ai détesté cette expérience. Je n'ai jamais voulu réessayer de tirer sur quoique ce soit avec une arme à feu, même s'il m'est arrivé plus d'une fois d'en tenir entre mes mains par la suite.

« Et tu l’as trouvé ? Ta rédemption ? »

Il semblerait qu'on en revienne au sujet... Je lève la tête pour laisser déambuler mon regard vers le toit du bâtiment, comme si cela pouvait m'aider à trouver ma réponse. C'est une question que je ne me suis jamais vraiment posée. D'un côté, je m'étais fait plein d'amis depuis mon arrivée, ce qui n'avait pas été le cas depuis des mois au par avant et la vie n'était pas trop mal malgré les problèmes occasionnels hors du commun auxquels on était confrontés, mais d'un autre côté, il y avait ces cauchemars qui continuaient de me hanter nuit après nuit et je doutais d'aller vraiment mieux trois années après l'événement. Ça fait déjà 3 ans...

- Je ne sais pas... D'une certaine manière oui, mais j'aurais voulu...

Je soupire et ferme les yeux pour me concentrer sur la réponse.

- La douleur est encore présente. J'aurais cru qu'en un ou deux ans ça se serait apaisé, mais ce n'est pas le cas. J'ai beau essayer de passer à autre chose, je n'y arrive pas complètement...



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Narok le Dim 05 Mar 2017, 09:42

- La douleur est encore présente. J'aurais cru qu'en un ou deux ans ça se serait apaisé, mais ce n'est pas le cas. J'ai beau essayer de passer à autre chose, je n'y arrive pas complètement...

« Hmm, je vois, mais tu n’as pas forcément besoin de passer à autre chose et oublier. Je sais pas ce qu’il t’est arrivé exactement mais… essaye plutôt de t’en souvenir et de d’accepter les émotions qui te viennent avec tes souvenirs, et après, une fois que tu auras accepté tes sentiments, tu accepteras plus facilement l’événement. »

Je levai les bras dans un signe d’impuissance et haussai les épaules.

« Maigre conseil je sais, c’est toujours plus facile à dire qu’à faire, mais c’est que ma mère m’a dit à la mort de mon père. Maintenant quand je repense à lui je ne ressens plus le manque et la tristesse, mais je me rappelle tous les bons souvenirs que j’ai eu avec lui quand j’étais gamin. »

Sortez les antidépresseurs ! On a besoin d’une tournée générale ici ! je ne sais pas exactement comment elle allait réagir à ma remarque/conseil, mais en tous cas je me sentais d’envie de lui dire alors je l’avais fait. Qu’elle le prenne bien ou mal, ça dépendait d’elle, après tout, certains prennent extrêmement mal ce genre de parole et ça les fait ses sentir encore plus minable. J’espérais qu’elle le prendrait bien, ça rendrait les choses plus faciles. Surtout, pourvue qu’elle ne se mette pas à pleurer, sinon je lui faisais une injection de tranquillisants et d’antidépresseurs direct, où je lui demandais comme avait guérir son trou dans la jambe ? Ça devrait la faire passer de la tristesse à la colère de manière assez efficace.
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Tori Clark le Ven 24 Mar 2017, 20:43

« Hmm, je vois, mais tu n’as pas forcément besoin de passer à autre chose et oublier. Je sais pas ce qu’il t’est arrivé exactement mais… essaye plutôt de t’en souvenir et de d’accepter les émotions qui te viennent avec tes souvenirs, et après, une fois que tu auras accepté tes sentiments, tu accepteras plus facilement l’événement. Maigre conseil je sais, c’est toujours plus facile à dire qu’à faire, mais c’est que ma mère m’a dit à la mort de mon père. Maintenant quand je repense à lui je ne ressens plus le manque et la tristesse, mais je me rappelle tous les bons souvenirs que j’ai eu avec lui quand j’étais gamin. »

Il n’a sans doute pas tort, seulement est-ce que j’ai vraiment la possibilité de faire la paix avec tout ça ? Toutes ces émotions accumulées et retenues à l’intérieur, les idées noires qui m’ont traversé l’esprit, l’état d’isolement pour ne pas dire végétatif dans lequel l’évènement m’a emprisonné pendant presque une année entière et dans lequel je serais peut-être encore enfermée si mon pouvoir ne s’était jamais déclenché ou encore en admettant que je n’ai pas osé commettre l’acte irréparable de m’enlever la vie, parce que oui, j’y ai songé plus d’une centaine de fois par jour alors que je ne suivais plus en cours, que je n’écoutais plus ce qu’on me disait, que je ne montrais plus la moindre émotion, que je mangeais à peine ou plus, que je ne sortais plus. La seule chose qui m’empêchait d’agir était une pensée qui revenait.  " Tu as survécu alors que ça n’aurait même pas dû être le cas. Ce n’est pas arrivé pour rien. "

- Ce n’est pas un mauvais conseil…

J’hésite un moment, puis je prends la décision de partager un fait.

- Je sais qu’on ne se connait pas beaucoup, mais t’as pas l’air d’un connard, alors je vais te confier quelque chose. Pour plusieurs personnes de l’académie, l’apparition de leurs pouvoirs s’est avérée pénible ou a eu un impact négatif sur leur existence, mais dans mon cas c’est sa découverte qui m’a sauvé des pensées suicidaires qui revenaient obsessionnellement…

Cette phrase veut tout dire. Je baisse la tête vers le sol, serre les dents et continue :

- Ensuite je me suis promis de ne pas mourir si ce n’était pas au moins pour sauver quelqu’un. Pendant l’attaque qui a eu lieu au début de l’automne, à un moment l’assaillant tenait Noa et il était prêt à le relâcher si une autre personne prenait sa place. J’étais prête à le faire, je voulais y aller, mais Marco a été plus rapide... J’aurais quand même dû l’empêcher.

Je garde la tête baissée, ne voulant pas voir l'expression de Narok.



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Narok le Lun 27 Mar 2017, 17:16

- Ce n’est pas un mauvais conseil…

Ou pas forcément un bon non plus, c’était juste un conseil à vrai dire, mais il avait la force de l’expérience alors si ça pouvait lui profiter…

- Je sais qu’on ne se connait pas beaucoup, mais t’as pas l’air d’un connard, alors je vais te confier quelque chose. Pour plusieurs personnes de l’académie, l’apparition de leurs pouvoirs s’est avérée pénible ou a eu un impact négatif sur leur existence, mais dans mon cas c’est sa découverte qui m’a sauvé des pensées suicidaires qui revenaient obsessionnellement…

Ah ouais ok, révélation. Gênante ? Pas vraiment puisque ça me faisait nu chaud ni froid qu’elle m’annonce qu’elle pensait souvent à mettre fin à ses jours. C’est pas le genre de truc dont je m’inquiète, si elle veut partir, elle part, si elle ne veut plus vivre pourquoi le lui imposer ? Ce serait être le pire des sadiques. Je continuai de la regarde, mais plus du coin de l’œil, je posais mon regard franchement sur elle, lui fixant ensuite le haut du crâne quand elle baissa la tête, sûrement de honte ou de gêne.

- Ensuite je me suis promis de ne pas mourir si ce n’était pas au moins pour sauver quelqu’un. Pendant l’attaque qui a eu lieu au début de l’automne, à un moment l’assaillant tenait Noa et il était prêt à le relâcher si une autre personne prenait sa place. J’étais prête à le faire, je voulais y aller, mais Marco a été plus rapide... J’aurais quand même dû l’empêcher.

Et bah c’est déjà mieux. Pas forcément plus joyeux mais quelque chose de plus noble pour l’avis que j’avais sur la question des meilleurs façon de mourir, mourir pour quelqu’un d’autre était la meilleur de toutes, ça me faisait penser à Lucy. Pouvait-elle vraiment compter comme ce genre de personne pour qui je me sacrifierais avec joie ? Après tant d’absence et malgré notre lien… je n’étais plus sûr. Le regard un peu mélancolique je fixais à mon tour le sol devant moi. GROSSE DEPRIME GENERAL A L’HORIZON ! On peut pas rester comme ça, là, quand même, faut que je fasse un truc pour nous sortir de là, il n’y avait que moi pour le faire parce qu’elle avait complétement sombrée.

D’abords je ne dis rien. Puis profitant qu’elle n’ait pas le regard poser sur moi je sorti un peu de sang pour en faire du chocolat… au sirop d’érable, parce que Québécoise, je me disais que ça pouvait lui mettre un peu de baume au cœur. Et sans lui demander son avis j’y insinuai quelques antidépresseurs en plus des effets notoires du chocolat pour lutter contre la déprime, avec quelques soupçon de drogue aussi pour qu’elle se sente… et bien mieux tout simplement. Ça serait-sans risque sur elle dans tous les cas, et si elle piquait une réaction allergique j’avais plus qu’à faire disparaitre les composé suspect, sans danger. Je lui tendis ensuite la tablette de chocolat à laquelle je m’étais fait chier à donner un emballage, même si à moitié ouvert, un peu bidon. La plus part des trucs ne serait pas mis sur un papier de chocolat par une équipe de marketing décente,  mais bon je suis pas dans le commerce moi. Juste dans la drogue et le terrorisme contre les académies ? …

Bref, le lui poussa la tablette contre l’épaule pour l’interpeler sans rien avoir à dire. Une fois qu’elle l’eut remarquée et qu’elle eut décidé de la prendre ou pas, je finis par lui répondre, et même si ça n’allait pas forcément paraître j’avais choisi mes mots.

« Ouais je sais… mais bon. C’est pas comme si vous aviez encouru un vrai risque de mort. Et puis je pense que ça à plus rendu service à Marco que ça ne t’aurais rendu service non ? Quand c’était clair que c’était lui le but était de la pousser à agir pour qu’il se surmonte et finalement mette fin à l’affrontement. Mais et ta jambe ? Ça c’est bien passé quand même les soins ? J’en ai entendu des informations que de loin, comme tu l’as vécue toi ? »
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Tori Clark le Mar 04 Avr 2017, 23:32

Il pourrait me faire un sermon comme " Ce n'est pas bien d'avoir ce genre d'initiative " ou quelque chose dans le genre, mais de toute façon ce serait aussi utile qu'une attaque de type électrique sur un pokémon de type sol. Je relève la tête lorsque je sens quelque chose contre mon épaule. Je vois que Narok me rend une tablette de chocolat. Intriguée, je la prend et regarde l'emballage. Je lis les mots " sirop d'érable ". Des questions me viennent alors en tête : mais où est-ce qu'il a trouvé ça ? Il la traînait comme par hasard avec lui ? Et saveur de sirop d'érable... C'est pas plutôt érable d'habitude ?... Je le remercie en chassant l'interrogation de mon ton, cependant je n'en prends pas tout de suite. Peut-être tantôt.

« Ouais je sais… mais bon. C’est pas comme si vous aviez encouru un vrai risque de mort. »

J'hausse un sourcil. Qu'est-ce qu'il peut en savoir ? Je dois avouer que l'inconnu, Donald aurait largement eu la possibilité de nous achever après nous avoir tous mis hors d'état de nuire et il ne l'a pas fait, mais qu'est-ce qui nous dit que ça n'a pas été son but à un moment ? Il se base sur le simple fait qu'on soit encore vivants pour dire ça ?

« Et puis je pense que ça à plus rendu service à Marco que ça ne t’aurais rendu service non ? Quand c’était clair que c’était lui le but était de la pousser à agir pour qu’il se surmonte et finalement mette fin à l’affrontement. »

... Okay, ça par contre, cette réflexion-là, ça m'embête et je n'aime pas la façon dont il parle.

« Mais et ta jambe ? Ça c’est bien passé quand même les soins ? J’en ai entendu des informations que de loin, comme tu l’as vécue toi ? »

Avant de répondre à sa question, je lui fais une remarque passive-agressive :

- Je m'attendais à une autre réaction, mais ohh, excuse-moi j'avais oublié que tu étais un Saphir et donc, que l'aspect social n'était peut-être pas ce qu'il y avait de plus évident à comprendre pour toi... Je peux me tromper aussi, je connais bien un ou deux Saphirs sociaux, mais bon... Bref, pour ce qui est de la blessure ce fut vraiment douloureux, mais contrairement à Marco et Noa qui ont dû se reposer pour guérir, j'ai eu la chance d'avoir l'aide de Yumiko. On ne peut donc pas dire que j'ai été à plaindre longtemps.

Il y a vraiment quelque chose qui m'énerve. Tant pis si c'est n'importe quoi, je préfère le dire.

- En tout cas, on t'a vraiment bien renseigné sur le déroulement du combat. Je suppose que c'est Noa qui t'a dit que la prise d'otage avait eu lieu juste la fin, sachant évidemment qu'entre les deux actions il avait l'air plus mort que vif après s'être pris un gros morceau de terre... parce que je verrais mal Marco raconter ce genre d'aventure et surtout parce que je suis la seule à être restée consciente assez longtemps pour voir l'inconnu partir... Ah oui, et je que je n'ai raconté à personne l'enchaînement des actions. Il aurait pu se passer plusieurs choses entre le moment où Marco a perdu connaissance et celui où l'inconnu s'en est allé...

J'hausse les épaules et incline légèrement la tête sur le côté, l'air de dire " c'est drôle, non ? "



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Narok le Jeu 20 Avr 2017, 09:22

Elle avait quand même prit la tablette de chocolat, mais sans pour autant en manger malgré le manque de questionnement dans son remerciement, elle n’aimait pas le chocolat ? C’est rare mais ça arrive quand même. Et puis la du coup j’allais pas sortir genre, « tien une pomme » je l’avais cacher dans mon An… orak dans mon anorak mais bien sûr, juste grillé jusqu’à l’autre côté de l’univers. Bon bin c’est pas grave c’est juste une tentative complètement ratée.

- Je m'attendais à une autre réaction, mais ohh, excuse-moi j'avais oublié que tu étais un Saphir et donc, que l'aspect social n'était peut-être pas ce qu'il y avait de plus évident à comprendre pour toi... Je peux me tromper aussi, je connais bien un ou deux Saphirs sociaux, mais bon... Bref, pour ce qui est de la blessure ce fut vraiment douloureux, mais contrairement à Marco et Noa qui ont dû se reposer pour guérir, j'ai eu la chance d'avoir l'aide de Yumiko. On ne peut donc pas dire que j'ai été à plaindre longtemps.

Ok, là elle me fait comprendre «  Je te mets un couteau sous la gorge et si la conversation glisse vers des trucs qui me plaisent pas je pourrais bien glisser aussi »

- En tout cas, on t'a vraiment bien renseigné sur le déroulement du combat. Je suppose que c'est Noa qui t'a dit que la prise d'otage avait eu lieu juste la fin, sachant évidemment qu'entre les deux actions il avait l'air plus mort que vif après s'être pris un gros morceau de terre... parce que je verrais mal Marco raconter ce genre d'aventure et surtout parce que je suis la seule à être restée consciente assez longtemps pour voir l'inconnu partir... Ah oui, et je que je n'ai raconté à personne l'enchaînement des actions. Il aurait pu se passer plusieurs choses entre le moment où Marco a perdu connaissance et celui où l'inconnu s'en est allé...

C’est pas comme si j’avais avancé quelques détails que ce soit, mais là elle partait en pure  rhétorique genre, « Ho mais c’est bizarre que tu saches tout ça ?!? » J’avais envie de lui faire un beau sourire tout innocent et de lui balancer en pleine face, Ho mais je sais bien j’y étais. Mais si je faisais ça la suite de la conversation était tellement foutue… Mais je notais quand même qu’elle n’était pas passée par le processus long et frustrant de la guérison naturelle. D’ailleurs ça me faisait me poser une question.

« Et Yumiko c’en est bien tirée avec une blessure pareil ? Parce que au souvenir elle avait de grosse contrepartie à soigner des blessures, et comme ton trou de jambe devait pas être des plus sympa elle a dut se mettre bien en danger non ? Je pense que tu aurais dut refuser son offre, du coup tu n’as pas profité de la guérison comme Noa et Marco qui ont ensuite cherché à s’améliorer. Tu à fais des progrès pour parer à ce genre d’incident ? Et puis, la question que personne ne semble s’être posé ici c’est pourquoi est-ce que le mec masqué vous à attaquer ? Finalement je crois que tout le monde c’est demandé pourquoi, mais sans vraiment tenter de se mettre à sa place. »

Je pensais en moi même "Rend moi mon chocolat tu mérites plus"
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Tori Clark le Dim 30 Avr 2017, 00:29

- Et Yumiko c’en est bien tirée avec une blessure pareil ? Parce que au souvenir elle avait de grosse contrepartie à soigner des blessures, et comme ton trou de jambe devait pas être des plus sympa elle a dut se mettre bien en danger non ? Je pense que tu aurais dut refuser son offre, du coup tu n’as pas profité de la guérison comme Noa et Marco qui ont ensuite cherché à s’améliorer. Tu à fais des progrès pour parer à ce genre d’incident ? Et puis, la question que personne ne semble s’être posé ici c’est pourquoi est-ce que le mec masqué vous à attaquer ? Finalement je crois que tout le monde c’est demandé pourquoi, mais sans vraiment tenter de se mettre à sa place.

Je fronce les sourcils lorsqu'il parle de Yumiko, car il me donne l'impression d'insinuer que je suis égoïste. Ça me fait partiellement oublier ce que je disais juste avant et je rétorque sur la défensive, mais sans m'énerver :

- Alors déjà, je ne connaissais en rien la contrepartie de son pouvoir, mais je l'ai toutefois prévenue d'arrêter si ça devenait dangereux, ce qu'elle n'a d'ailleurs pas fait, puis j'ai accepté qu'elle me soigne parce que Noa et Marco avaient tous les deux refusés et je voyais à quel point elle voulait se rendre utile. Si je ne lui avais pas permis de m'aider, je me serais sentie encore plus mal qu'en la voyant cracher du sang après son intervention et crois-moi, c'était déjà pas drôle à voir. Ensuite, non je n'ai pas vraiment cherché à m'améliorer en combat, par contre je travaille à avoir de meilleurs réflexes et un temps de réaction plus rapide. Il y a aussi un truc que je constate depuis bien longtemps, c'est qu'en me servant de mon pouvoir par-ci et par-là un peu chaque jour lorsque je m'ennuie, même si ce n'est que par tranche de une minute à la fois, je peux faire de plus en plus de choses et ça je n'ai pas besoin de le forcer. Oui, je sais qu'apprendre à se battre ce n'est pas du tout la même affaire, mais t'as bien vu ma taille. En admettant que j'affronte quelqu'un au corps à corps et que je sache me battre, tu crois vraiment que j'aurais une chance de l'emporter rien qu'en étant rapide ? Et finalement, je sais bien que personne n'a la moindre idée de ce qui est passé par la tête de l'individu qui nous a attaqué, mais il ne s'est sans doute pas réveillé un matin en se disant " Tiens, je vais entrer par effraction sur le terrain de cette académie et attaquer avec de la terre les gens que je croiserai pour être gentil et leur montrer combien je les aime même si je ne les connais pas. "



CasierJournal ★ je parle en #000000 (ou en #0DD62F)

Chains of Memories :


.

Compteur de chutes : 19
avatar
Tori Clark

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Narok le Mar 02 Mai 2017, 17:00

Même sans sa réponse je sais bien comment est Yumiko et je sais qu’elle aurait insisté jusqu’à pouvoir se rendre utile, quitte à se mettre en danger pour ça. De toutes manière même si Tori venait de me répondre sur la défensive, ce n’était pas une accusation, juste une énonciation de ce que j’en pensais, évidemment Yumiko ne lui avait pas dit tous les risques qu’elle pouvait encourir, de peur de prendre un refus. Pour le reste, même si elle n’avait pas cherché à trouver en elle et son pouvoir une force combative, elle avait au moins trouvé une motivation à renforcer sa maitrise, ou bien elle n’a fait que continuer ce qu’elle faisait déjà. Les deux étaient possibles et je ne voulais pas paraître trop insistant sur la question donc je n’allais pas avoir de réponse plus clair pour le moment je crois. Mais la façon dont elle l’a dit, « quand je m’ennuis » ne m’incitais pas trop à lui accorder le bénéfice du doute. Elle continua de parler en même temps que je me retenais de lui couper la parole pour la convaincre du contraire. C’est quand elle termina sur sa pensé de l’épiphanie meurtrièro-compatissante que j’éclatai de rire, c’était tellement inattendue que la blague était très bonne ! Je ne sais pas si elle l’a fait exprès, mais bon sang c’était drôle. Je tus mon rire avec effort et glissa un doigt sur chaque œil pour en retirer les débuts de larmes qui y perlaient. Enfin bon, je poussai un soupir et repris mon sérieux.

« Oui, je crois que c’est assez peu probable que ça se soit passé comme ça, mais qui sait ? Pourquoi pas. Et pour ta question concernant tes aptitudes au combat avec ta taille. Et bien la taille ne veut absolument rien dire, et si tu à peur de ne pas pouvoir faire la différence avec ton corps, et bien, prend une arme, elles sont faite pour compenser ce genre de chose. En plus avec ton pouvoir tu es parfaitement désignée pour devenir une assassin hors pair. Tu peux gagner un combat sans l’avoir livré, ton adversaire peut être tout puissant, si il ne peut pas te toucher alors tu es maître de la situation. D’ailleurs, je me pose une question, qui va potentiellement répondre à ton problème. Est-ce que tu peux emmener avec toi un objet, rentrer dans une ombre, et le lancer pour qu’il sorte de l’ombre ? Si c’est le cas alors tu peux t’entrainer avec de objets de lancer, comme une sarbacane, ou des couteaux, après l’utilisation de poison ou une bonne précision peut s’avérer extrêmement efficace. Une simple lame de surin par exemple peut empêcher un homme de marcher aussi surement qu’une jambe brisée, il suffit de couper un tendon et le tour est joué. Aussi sans avoir un pouvoir offensif tu aurais pu sortir tout le monde du pétrin au terrain d’entrainement. Si tu étais capable d’emmener tout le monde dans tes ombres, tu aurais ensuite pu les emmener loin soit que l’autre type puisse vous suivre. Il y a plein de moyen, et je peux surement t’aider à améliorer ton corps et /ou te donner les moyens de combattre. Après tout, je suis un expert dans le maniement des armes.  Qu’est-ce que tu en dis ? »
avatar
Narok

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je viens en paix [PV Narok]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum