Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Venda le Lun 16 Jan 2017, 06:28

J'arrive sur le terrain et vais tranquillement me placer face à un mannequin. Après quelques instants d'immobilité, je lâche un cri de guerre, puis envoie une rafale de coups de poing et de pied au pauvre mannequin qui n'a rien demandé. Les techniques de boxe qui remontent déjà à plusieurs années de ça n'ont pas de difficulté à me revenir en tête. On pourrait croire que de frapper comme ça avec acharnement pourrait me permettre de me calmer, mais au contraire ça m'engage encore plus que ce mannequin ne réagisse pas. Je voudrais avoir un couteau et le lui enfoncer profondément dans le corps, le découper de la tête aux pieds, même s'il n'en a pas, je voudrais avoir une batte de baseball pour lui donner des coups encore plus puissants que ceux que mes poings peuvent envoyer, je voudrais avoir un gun pour lui tirer dessus à l'aveuglette, sans jeu de mots, je voudrais avoir de l'huile et un briquet pour le faire cramer cet enculé, je voudrais le détruire avec un Hadouken, un Pegasus Ryu Seiken, un Final Flash, un Fatal Foudre, un Falcon Punch, un Hurlement du Dragon de Feu, un Hokuto Hyakuretsu Ke, l'état d'avatar, un Kamehameha, un Thu'um, de la potion magique, les Émeraudes du chaos, une Méga-Évolution, n'importe quoi. T'es qu'un connard Law ! T'avais pas le droit de faire ça !

Ça doit facilement faire plus de 8 minutes que je tape quand je me laisse finalement tomber au sol, complètement vidée, mais pas encore apaisée. Mes mains saignement faiblement par endroit, mais je m'en fous complètement. Pourquoi je peux pas juste dormir ? Me semble que ce serait bien, alors pourquoi je suis encore là à fixer un ciel que je vois même pas de toute façon ?! C'EST QUOI LE FUCKING PROBLÈME ???!!! Je me relève et recommence à frapper le mannequin de toutes mes forces comme si les quelques secondes passées au sol m'avaient permis de retrouver plus d'énergie que je n'en avais perdu. Et pourquoi j'ai pas un putain de pouvoir qui explose ou qui détruit des trucs, d'abord, hein ??? Ça fait crissement chier la passivité !!! J'en ai marre que les gens soient pas heureux. Je donne un dernier coup de poing, avant d'aller m'écraser dans l'herbe qui borde le terrain d'entraînement. Faudrait surtout pas que quelqu'un arrive à ce moment précis... Pourquoi mon intuition s'agite tout d'un coup ?




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Invité le Lun 16 Jan 2017, 06:57



COMME SI J'ÉTAIS DU GENRE À M'OUVRIR LE CŒUR !

Aaaaaah la vie d'étudiant, l'adolescence, la vie tout court. Qu'on soit dans une école des plus lambdas ou dans une académie abritant littéralement des super saiyan, des mines d'or ambulantes et des créateurs de dimensions, y'avait une chose qui changeait pas, la vie faisait chier autant. On n'échappaient pas au problèmes les plus banals de la vie. Ça devrait être interdit quoi. Tant qu'à vivre dans la classe des élites surnaturels, faudrait des problèmes surnaturels!

- Qu'est-ce qu'on s'éclate dis donc!, lança Alyssa dans les couloirs lui rappelant les salons funéraires.

On avait tout dans cette académie. Maison sérieuse, maison pleurnicheuse, maison ''ferme-ta-putain-de-gueule'' et la maison qui s'éclate! Sauf qu'il y en a un qui l'a trop pris au mot quoi! ... Too soon? Bon, Alyssa était pas complètement sans cœur, mais elle connaissait pas ce type. Elle allait pas faire semblant de pleurer ou tout d'un coup devenir sa meilleure amie parce qu'il était mort.

Il était si beau! Si gentil! SI PARFAIT PUTAIN! Le genre de réactions qu'on entends dans toutes les funérailles comme si les gens avaient juste des bonnes choses à dire sur le macchabée. C'était ça qui gonflait le plus Alyssa dans les enterrements. Le mort, il en a rien à chier de la cérémonie: il est M.O.R.T. C'est fait pour les vivants pour se consoler. Elle respecterait plus le truc si ce n'était pas juste un gros festival d'hypocrisie. Si le type est si bien que ça, pourquoi il s'est suicidé?

Laissant sortir la bouffée de son herbe, Alyssa regarda le ciel sombre avec une mine blasée. Elle tenait à la main un pistolet... Un faux on s'entends. Le genre qui tire des pétards mais sans faire de dégâts. Après s'être assez éloignée du bâtiment, la Rubis tira plusieurs coups au ciel, comme pour faire le tir de salut dans l'armée.

- J'espère pour toi que ça valait le coup, cracha-t-elle, rangeant la fausse arme dans sa poche.

Errant dans le terrain d'entraînement, le joint pendu aux lèvres, Alyssa préférait éviter le dortoir des Rubis pendant un moment. Ça lui donnait le goût d'aller se planquer chez Lloyd.

Une série de bruits attira l'attention de la rouge. Quelqu'un tapait comme un forcené sur quelque chose. Le quelqu'un se révéla être une quelqu’une: Venda.

Elle frappa, encore et encore sur le mannequin qui avait rien demandé. Oh, il tenait bien le coup tout de même! C'était Venda qui avait capitulé en premier, ses poings devaient être salement amochés. Elle aurait dut offrir une batte à elle aussi pour Noël plutôt qu'un batte (badum tssss!)

Alors qu'Alyssa avançait, pas super subtilement, mais pas bruyamment non plus, la bleue l'avait déjà remarquée.

- Ça va? On dirait que t'a vu un fantôme.

...Shit. Too soon.

(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Venda le Lun 16 Jan 2017, 15:38

Comme de fait, c'est à ce moment-ci qu'Alyssa choisit de se pointer. Génial, j'avais justement besoin d'avoir de la compagnie !

- Ça va? On dirait que t'a vu un fantôme.

Je roule des yeux. Toujours les mots qui poignent avec celle-là. Heureusement que je la connais, sinon il y a longtemps que je l'aurait balancé par une fenêtre. Oui, on est dehors et alors ? Je lance d'un ton frustré :

- Oh je t'en prie, il y a une différence entre voir un fantôme et voir le fantôme de son ami ou pire, voir son bordel de cadavre qui pisse le sang. Tu veux quoi, Larousse ?

Oh mon dieu, c'est la fin du monde, je connais la couleur de ses cheveux, comme c'est effarant ! Woooooooah ! Je vous dit pas à quel point c'est pratique d'épier les conversations des autres, chers maudits télépathes potentiellement à l'écoute et en fait, c'est plutôt drôle de donner des noms de dictionnaire aux gens. Faudrait que je fasse ça plus souvent. Dixel, Robert, Bescherelle, Harrap's, Collins, etc. ou pourquoi pas des noms de quotidiens et de revues ou même, je sais, des réseaux sociaux ! Je pars un concept, là. Genre, Okura ce serait Wikipedia, parce qu'il utilise beaucoup trop de mots pour dire peu de choses et dans plusieurs langues, sans que ce soit forcément pertinent, Tori ce serait Vine, parce qu'elle arrive à se planter en moins de 6 secondes, Jïnn serait une revue de sport et plein air, après tout il a déviergé une forêt ou encore un catalogue Ikea, parce qu'il est bâti comme une armoire à glace, bref, tout ça.




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Invité le Lun 16 Jan 2017, 17:58



Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur!

Whoaaa, mesdames et messieurs, le besoin de chill pill est au niveau Larousse.... Au lieu de dire rouge, hein pour la référence. En même temps, pas étonnant. Hey, si Venda a vu la scène en noir et blanc, manquait juste la douche et la musique flippante et elle voyait Psychose de Hitchcock en live! Bon, okay c'est pas drôle. Alyssa savait faire preuve d'un peu d'humanité quand même. Mine de rien, voir Venda comme ça... Ce n'était pas beau du tout. Elle qui était l'incarnation du stoïcisme et du sarcasme, elle perdait tout son sang froid, un peu comme Law. Okay, fallait arrêter avec le ''Too soon''.

- Oh je t'en prie, il y a une différence entre voir un fantôme et voir le fantôme de son ami ou pire, voir son bordel de cadavre qui pisse le sang. Tu veux quoi, Larousse ?

Fallait toujours répondre à cette question, Alyssa s'installa en tailleur non loin de Venda.

- Moi je veux rien.

Elle prit une autre inspiration de son joint. Jouer les psychologues ou les aidantes de ce type, n'était pas son fort.

- Toi, à part tabasser les mannequins tu veux quoi? ...Tu en veux un pour te détendre? La journée a pas été facile... M'enfin, tu me diras 'No shit Sherlock', mais bon... Le macchabée il était quoi pour toi?

Autant espérer que la bleue n'avoue pas des sentiments amoureux parce que là, ce ne serait plus du ''Too soon'', mais du ''Too late'' et bien franchement, pour la première fois de sa putain de vie, Alyssa priait vraiment que ce ne soit pas le cas. Elle, était pas du genre à aimer voir ses amis souffrir. ...Tiens, c'était la première fois qu'elle appelait, même mentalement, Venda son amie.

 

(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Venda le Mar 17 Jan 2017, 02:53

- Moi je veux rien.

Elle veut rien ?... Oui, je sais que c'est ce qu'elle vient de dire, je ne suis pas sourde, mais c'est comme si c'était louche. Au moins, l'odeur des herbes qui brûlent détend...

- Toi, à part tabasser les mannequins tu veux quoi? ...Tu en veux un pour te détendre? La journée a pas été facile... M'enfin, tu me diras 'No shit Sherlock', mais bon... Le macchabée il était quoi pour toi?

Je soupire. Eh ben, en voilà une question ! Je reste sur mes gardes, je sens qu'un truc chien peut venir à n'importe quel moment.

- Va surtout pas croire que j'avais un kick ou pire un fantasme sur lui, hein. C'était un idiot, mais un idiot heureux quoi.

Je replace mes lunettes de soleil et croise les bras.

- Tout les deux, on sortait des idées absurdes de nulle part et l'autre était d'accord avec l'idée, sans même se poser de question. C'est pas tous le jours qu'on a la chance de tomber sur quelqu'un comme ça. Disons que c'était comme un grand frère cosmique, mais duquel j'aurais jamais été proche...

Mais attends, pourquoi je lui dis tout ça en fait ? J'étais pas supposée me méfier de ses intentions ?... Oh et puis merde, c'est pas comme si ça me dérangeait qu'elle répète tout ça à quelqu'un. Par contre, je préfère quand même savoir.

- Et il y a une raison pour laquelle tu veux savoir ça ? Genre un plan machiavélique ? Je sais pas, hein, je dis ça comme ça... Je sais même pas pourquoi je dis ça...




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Invité le Mar 17 Jan 2017, 06:50



Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur!

Venda soupira, mais semblait hésitante. Oh oh, elle se méfiait d'elle! Bien... Elle faisait bien en quelque part. Avec la réputation qu'Alyssa traînait derrière elle, il y avait de quoi. La rouge n'en était pas vraiment dérangée. Les rumeurs étaient fondées, même que la vérité était pire dans la plupart des cas. Pour une raison obscure, malgré sa réserve, Venda parla.

- Va surtout pas croire que j'avais un kick ou pire un fantasme sur lui, hein. C'était un idiot, mais un idiot heureux quoi.

''Heureux''...Ouais et c'est pour ça qu'il a un orifice de plus... Urgh, ça, ça sonnait dégueulasse.

Replaçant ses lunettes, la bleue poursuivit.

- Tout les deux, on sortait des idées absurdes de nulle part et l'autre était d'accord avec l'idée, sans même se poser de question. C'est pas tous le jours qu'on a la chance de tomber sur quelqu'un comme ça. Disons que c'était comme un grand frère cosmique, mais duquel j'aurais jamais été proche...

Mmm... Le genre un peu débile et attachant dans le fond. S'il avait pas connu ce genre de fin, Alyssa se serait bien dit qu'elle aimerait le connaître. Enfin, elle allait pas juger non plus. Elle-même avait, et contemplait encore le suicide. Oh pas parce que ''C'est trop dur la vie!'' juste parce que... Un jour, possiblement, elle en aura marre. Un jour, elle aura ''tout vu'' et ne voudra pas voir son corps se rider, dépérir et perdre la fougue qui faisait d'elle ce qu'elle était. Et elle aimait se dire qu'elle choisissait la manière de partir, mais bon c'était pas demain la veille et ce serait pas en faisant un dick move de... LAISSER TOUS SES AMIS TROUVER SON PUTAIN DE CADAVRE.

- Et il y a une raison pour laquelle tu veux savoir ça ? Genre un plan machiavélique ? Je sais pas, hein, je dis ça comme ça... Je sais même pas pourquoi je dis ça...

- En fait oui, j'ai un plan, c'est d'utiliser mon pouvoir de persuasion pour te faire parler à un point que tu gaspillera tant de salive que la mort va s'en suivre.

Alyssa avait dit ça avec son expression sérieuse, avant de lâcher un soupir.

- ...Tu veux que je fasse quoi en fait? Bien franchement, je suis passée ici parce que j'ai pas le goût de rejoindre les pleureuses au dortoir et que tu sembles avoir une tête sur les épaules, malgré tout ça. Il a laissé une lettre j'imagine?

L'adolescente se sentait presque dans le mode ''C'est moi qui pose les questions''. Elle répondait, mais sans vraiment répondre parce que de toute façon, c'était pas elle qui avait le plus besoin de parler. Venda allait tout de même pas jouer la carte de ''Je vais bien, je veux pas en parler'' parce que franchement, Alyssa lui tirait les vers du nez sans effort. Ça devait bien signifier quelque chose.

 

(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Venda le Jeu 19 Jan 2017, 05:14

- En fait oui, j'ai un plan, c'est d'utiliser mon pouvoir de persuasion pour te faire parler à un point que tu gaspillera tant de salive que la mort va s'en suivre.

Eh, mais c'est pas juste, elle avoue ouvertement qu'elle a un pl... Ah okay, elle était pas sérieuse... Pourtant ça partait d'une bonne idée, enfin je crois...

- Ah, cool...

- ...Tu veux que je fasse quoi en fait? Bien franchement, je suis passée ici parce que j'ai pas le goût de rejoindre les pleureuses au dortoir et que tu sembles avoir une tête sur les épaules, malgré tout ça. Il a laissé une lettre j'imagine?

Hein, les pleureuses au dortoir ??? Je me redresse en position assise.

- Attends, les pleureuses... Tu veux parler de Jïnn, Warren et compagnie ? À moins qu'il y ait des bleus déguisés en rouges et que je sois pas au courant... Ça se peut un Rubis qui braille ?

C'est limite si j'ai envie de rire, mais sans trop savoir si c'est à cause de la vision d'un gros thug qui pleure comme une fillette ou à cause de celle de fragiles Saphirs qui tentent de survivre dans le chaos de la maison de fêtards. En fait, je suis là à poser des questions sans vraiment attendre de réponse, mais Alyssa m'en avait pas posé une elle ? Euh, si.

- Ah ouais, la lettre. Je me souviens même plus de ce qu'il a écrit. Faut croire que ça devait pas être important... Mais bon, sans transition, c'est pas comme si j'étais traumatisée ou dépressive. C'est pas la première fois que j'assiste à un suicide, seulement ce n'était pas des proches les deux autres fois.

C'est sûr que ce n'est pas un truc dont je me vente, mais je ne cache pas non plus que des morts, j'en ai vu plus d'une survenir devant mes yeux. Ça pourrait être des expériences traumatisantes pour plusieurs personnes, mais pour moi il y a quelque chose de pire que de voir quelqu'un s'enlever la vie, c'est de sentir l'incident venir quelques minutes à l'avance...




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Invité le Sam 21 Jan 2017, 06:44



Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur!

 Alyssa l'aimait bien Venda et son stoisme légendaire. Tu pouvais lui dire qu'une bombe nucléaire a sauté, elle serait genre ''Cool story bro''. Ou alors si elle faisait semblant et qu'intérieurement son subconscient était en position fœtale, elle méritait plus l'oscar que Leonardo Dicaprio! Bref... Elle eut un semblant d'émotion lorsqu'Alyssa mentionna les pleureuses. Bon, elle les a pas vu en tant que tel, hein, mais elle ne s'était pas pointée au dortoir juste au cas où.

- Attends, les pleureuses... Tu veux parler de Jïnn, Warren et compagnie ? À moins qu'il y ait des bleus déguisés en rouges et que je sois pas au courant... Ça se peut un Rubis qui braille ?

Hahaha, ça lui rappelait un certain échange avec Noa dans le dortoir ça... Alyssa ria un peu avant de reprendre son sérieux et de hausser les épaules.

- Apparemment... En même temps, je sais pas si t'a remarqué mais le niveau de bromance dans cette maison est supérieure à la taille de la bite de Ll---

FUCK!

- ...Louis Armstrong!

Fiou... Rattrapée... Enfin, elle espérait. Venda avait pas besoin de savoir les détails sur sa vie amoureuse. Le niveau... urgh okay... d'amitié, n'était pas encore assez élevé.

- Ah ouais, la lettre. Je me souviens même plus de ce qu'il a écrit. Faut croire que ça devait pas être important... Mais bon, sans transition, c'est pas comme si j'étais traumatisée ou dépressive. C'est pas la première fois que j'assiste à un suicide, seulement ce n'était pas des proches les deux autres fois.

Wow, et bien Venda est du genre le fun à un party! ...Ouais bon, la dernière fois qu'elle était venue à un party d'Alyssa aidait pas pour l'exemple. Mais wow, peut-être que d'avoir vu la mort d'aussi prêt à pousser Venda à se refermer émotionnellement et garder un masque de froideur pour se protéger des traumatismes. ...Harleen déteignait sur elle dis donc! Enfin, Alyssa regarda Venda avec cette expression qui disait ''Bitch, je sais que tu mens, mais continue quand même'' tout en fumant le reste de son joint.

- Déjà t'a raison sur le fait que la lettre est pas importante. Si tu y en penses, c'est un dick move d'avoir choisi de se suicidé comme ça, comme s'il voulait que ses potes le retrouve comme ça. Mine de rien... Un cadavre c'est dégueu. Ça pisse le sang après... ça pisse pour vrai et ça se vide les tripes. S'il pensait partir en beauté... Il comprenait pas avant ça le concept du corps humain et du fait qu'une mort belle... Ça existe pas. À défaut de te sentir dépressive ou traumatisée, tu dois être en rogne.

Well, no shit, à voir ce qu'elle faisait au mannequin, mais en quelque part, Alyssa essayait de jouer un peu la carte d'Harleen en mode pseudo psycho parce que... Apparemment parler fait du bien.
 

(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Venda le Lun 30 Jan 2017, 02:48

Je me mets à jouer avec l'une de mes mèches de cheveux. Je viens tellement d'avoir une pensée glauque et creepy. Raiponce aurait pu se suicider en se pendant avec ses cheveux ou bien elle aurait pu pendre la sorcière qui la séquestrait. Damn, c'est encore mieux que le compte originel.

- Déjà t'a raison sur le fait que la lettre est pas importante. Si tu y en penses, c'est un dick move d'avoir choisi de se suicidé comme ça, comme s'il voulait que ses potes le retrouve comme ça. Mine de rien... Un cadavre c'est dégueu. Ça pisse le sang après... ça pisse pour vrai et ça se vide les tripes. S'il pensait partir en beauté... Il comprenait pas avant ça le concept du corps humain et du fait qu'une mort belle... Ça existe pas. À défaut de te sentir dépressive ou traumatisée, tu dois être en rogne.

Comme si je ne le savais pas qu'un cadavre c'était tout sauf agréable. Non, mais à quel moment quelqu'un va regarder un corp et se dire " Ouais, y a pas à dire, c'est vraiment splendide. Je crois que je vais me toucher devant ce cadavre. " À part peut-être les nécrophiles, je vois pas. Je réponds sur un ton plus sec que voulu :

- Bien-sûr que je suis en rogne ! Je suis loin d'être altruiste, mais je sais qu'un acte de ce genre-là c'est fucking égoïste, parce que ça fait culpabiliser les autres durant le reste de leur vie ! Mais lui il s'en fout, il en a plus de vie... Si j'avais à me suicider, j'en dirais rien à personne et je m'arrangerais pour que personne ne retrouve mon corps, pour les laisser croire que je me suis barrée refaire ma vie à l'autre bout du monde, mais faudrait déjà que j'ai une bordel de bonne raison de mourir !

Et puis Tout d'un coup, je repense à ce film que j'ai vu plus d'une fois; Le magasin des suicides. Dans ce film-là, ça avait l'air tout naturel de se donner la mort. J'ai de la difficulté à croire qu'il y ait des gens qui trouvent ça naturel de songer à mourir quand c'est trop difficile. C'est d'une lâcheté !




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Invité le Lun 30 Jan 2017, 02:57



Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur!



Comme une bouteille de champagne, mais en beaucoup moins joyeux et festif, Venda sauta.

- Bien-sûr que je suis en rogne ! Je suis loin d'être altruiste, mais je sais qu'un acte de ce genre-là c'est fucking égoïste, parce que ça fait culpabiliser les autres durant le reste de leur vie ! Mais lui il s'en fout, il en a plus de vie... Si j'avais à me suicider, j'en dirais rien à personne et je m'arrangerais pour que personne ne retrouve mon corps, pour les laisser croire que je me suis barrée refaire ma vie à l'autre bout du monde, mais faudrait déjà que j'ai une bordel de bonne raison de mourir !

Sans prévenir, Alyssa se leva pour faire un câlin à la bleue. Rien de sensuel ou sexuel ou même émotif. Juste un câlin bien plat.

- Alors t'a tout compris... Continue à vivre et ne t'arrête que quand tu auras l'impression d'avoir tout vu de ce monde et qu'il t'ennuie. Jamais parce que c'est dur. C'est con, mais... je t'aime bien. Toi et Harleen vous êtes ce que le Vortex Club aurait vraiment dut être, c'est pas rien.

Lâchant Venda, l'adolescente se recula croisant les bras.

- Ça va mieux? Si tu veux... J'ai une bouteille ou deux.

Déjà parce que les crises de larmes c'était pas le genre d'Alyssa, mais elle espérait avoir moindrement fait passer le message à Venda. Son cœur de pierre n'était pas complètement mort et dénué de la moindre empathie après tout. Ou alors quelqu'un l'avait rendue faible. ...Putain...

 

(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Venda le Ven 10 Fév 2017, 04:58

- Alors t'a tout compris... Continue à vivre et ne t'arrête que quand tu auras l'impression d'avoir tout vu de ce monde et qu'il t'ennuie. Jamais parce que c'est dur. C'est con, mais... je t'aime bien. Toi et Harleen vous êtes ce que le Vortex Club aurait vraiment dut être, c'est pas rien.

Cette réplique aurait pu être tout-à-fait normale si Alyssa ne m'avait pas subitement serré dans ses bras. Je ne me souviens plus à quand remonte la dernière fois que j'ai eu un câlin ou encore que j'en ai donné un, mais ce n'est pas le geste qui est troublant. Encore ce serait normal avec presque n'importe qui, mais Alyssa... Je suis figée. J'arrive pas à parler, j'arrive juste pas à parler ! Oh geez, mais qu'est-ce qui se passe ?! Je crois que j'ai affaire à l'ultime imposteur de Danganronpa.

- Ça va mieux? Si tu veux... J'ai une bouteille ou deux.

Je retrouve ma langue comme par magie et je commence par balbutier tellement que je réponds en inventant une nouvelle langue au passage.

- Euha bah guêh euh... Non merci, j'essaie d'arrêter... Est-ce que tu viens juste de me faire un câlin ?! . . . C'est plutôt à toi qu'il faudrait demander si ça va... Attends, tu fais peut-être de la fièvre. Passe ton front deux minutes, juste pour voir.

Sans attendre de réponse, je m'approche et place une paume de main sur son front, du moins j'essaie en espérant qu'elle ne me morde pas. On est jamais certain de savoir à qui on a affaire.




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Invité le Ven 10 Fév 2017, 23:31



Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le coeur !



Wow... Et bien Alyssa savait pas que Venda parlait l'arménien... Ou alors elle était en train de vivre une illumination divine ou démoniaque. Dans les deux cas c'était cool.

- Euha bah guêh euh... Non merci, j'essaie d'arrêter... Est-ce que tu viens juste de me faire un câlin ?! . . . C'est plutôt à toi qu'il faudrait demander si ça va... Attends, tu fais peut-être de la fièvre. Passe ton front deux minutes, juste pour voir.

Alyssa laissa Venda lui tester sa température. Franchement, la réaction était épique! C'était dans ces temps là qu'elle aimerait qu'il y ait une caméra cachée.

- ...T'a raison, je suis peut-être malade, lui dit Alyssa le plus naturellement du monde avant d'hausser les épaules.

Bon, quand même, fallait arrêter de la prendre pour une mégabitch... Ah non, là dessus, c'était vrai qu'elle en était une.

- ...Je suppose qu'il faut l'être un peu pour vouloir de toi comme pote, mais heh.. Je peux vivre avec ça, ajouta la Rubis, tendant une bouteille de Jack Daniels à Venda.

C'était comme une manière non-verbale de dire à la bleue ''Let's drink to that!'' À une amitié des plus loufoques et des plus improbables. À la fin d'une ère, le début d'une nouvelle...

 

(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme si j'étais du genre à m'ouvrir le cœur ! [pv Alyssa]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum