Mais réparez moi cette merde ! [PV Archie] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mais réparez moi cette merde ! [PV Archie] - Terminé

Message par Lynn' le 6/1/2017, 20:13

Allez pour fêter ton anniversaire hyper à la bourre Lynn', t'as le droiiiiit... de raconter ton premier Hellfest !
YEAH ! PUTAIN OUAIS BORDEL ! LES GARS VOUS ALLEZ PIGER CE QUE C'EST QU- … eeeeeeeeeeeeh ! Je suis jamais partis au Hellfest ! C'est un truc qui s'passe en France ! Je suis jamais allée en France ! Putain c'est quoi ce cadeau boss !?
Bon... ta première fois à Disneyland alors !
Boss tu sais très bien que j'ai jamais fais ça non plus... qu'est-ce que t'es en train de comploter encore...
Bah j'essaie de fêter ton anniv' d'une manière un peu cool mais t'aide pas là !
C'est moi qu'aide pas !? J'te signale que si tu f'sais ton boulot correctement, on serait pas en train de polluer le bordel là !
C'est bon j'ai le script, vas-y tu peux lire jusqu'au bout... et tu t'arrête pas.
Putain j'ai pas confiance... ça sent la baise... pire que dans un bordel là... Bon.
Alors nous y voilà, le passage de ma vie les gens... vous êtes encore là ? Ah nan, boarf j'peux causer toute seule aussi j'm'en branle moi. Ouaip, le passage qui fait zizir à la famille ça : Le TOUBIB ! ...Je savais que ça sentais la baise...
Continue.
Ouais ouais... Ca f'sait quoi... p'tête un mois que je me trimbalais les même blessures ? Ca et mon bras emplâtré parce que... bar de fer... mon bras gauche... amour... impossible... cœur de bras brisé et l'os avec, mais bon à la limite lui ça va, ça f'sait pas un mois que je l'avais... un tout p'tit peu moins, ou plus... je sais plus... les blessures qui guérissaient pas c'tait après le plâtre en tout cas, avant ça c'tait juste... bah des blessures. Et le fait que ça guérissait pas autant j'm'en foutais en temps normal... MAIS LÀ Y PLEUVAIT ! ...Non ? Personne ? Temps normal... pleuvait... Putain décoincez vous quoi. Bref, je commençais a avoir un peu moins de vigueur à l'entraînement et là où d'habitude bah j'savais même pas si ça prenait autant de temps à guérir bah à ce moment là j'avais capté que ça prenait sa vie. J'ai jamais aimé l'hosto... mais un bras pété j'avais pas trop trop eu le choix, par contre j'étais pas obligée de me pointée là bas pour des p'tites conneries dans ce genre et ça tombait bien parce qu'apparemment y'avait un toubib dans le trou. Autant qu'il serve à un truc, il allait bosser c'est moi qui vous le dit... ouais alors ça c'est le script mais en vrai moi j'en sais rien, je me rappelle juste que c'est pas un bon truc... mais les détails je sais pas.

Question douleur tout ça, ranafout', j'ai toujours été résistante à la douleur... 'fin plus que la normale parce que j'avais l'habitude de me prendre des bastos mais truc bizarre... ça me gênait un peu, ça me faisait pas mal, juste une petite gêne assez absente pour que je puisse faire avec mais assez présente pour qu'à la fin de la journée je sois une Lynn' qu'à ses règles quoi, donc encore plus chiante ! ...C'est pas cool ça boss... Du coup un matin... Eh ça j'me souviens et c'tait pas du tout un matin, ça devait l'être mais j'avais pioncé jusque l'après-midi parce que j'avais la flemme, donc début d'après midi, une Lynn' complètement HS qui s'tait même pas entraînée la veille, qui se traîne à la douche, dans des vêtements au pif, j'crois que c'tait la jupe de l'uniforme qui traînait et que j'ai mise sans piger et une espèce de pull/sweat mes boules qui... bah traînait aussi, c'tait pas aussi ordonné que ma baraque du coup voilà. J'voulais vraiment pas aller voir ce toubib à la con, j'étais sûr que y'allait y voir quelqu'un avant, que j'allais devoir attendre, que j'en aurais eu plein le cul et qu'au final je me serais barrée SAUF ! Que que nenni bande de salope ! Nada, rien, zéro, personne NEIN FEIGELEIN !!! ... dans les couloirs du dortoir... vous pensiez quand même pas que j'étais déjà arrivée avec la méga flemme qui m'avait envahit tel un Venom sans tentacule... ou présence physique. Pendant que j'allais vers le casse pipe, j'm'étais dis que j'avais bien aimé ce toit le jour où on avait foutu la merde dans ce trou, du couuuuup... la meilleure idée de ma vie c'tait de passer la plupart de mon temps là-bas, assez peu de monde pouvait y aller et je pouvais observer un peu tout ce qui s'passait... pas les gens, nan, les emmerdes plutôt... quand c'est pas juste moi. En parlant de ce jour de la vie, les gens qui me cassaient les couilles à cause de ça s'taient un peu calmé le fion, du coup moins de tabassage dans les couloirs et plus... d'emmerdement, ça me manquait presque en vérité, mais bon j'allais pas tabasser des gens au pif c'tait pas mon genre... 'fin si mais voilà.

Eeeeeeet j'étais arrivée devant la porte du toubib, j'ai jamais aimé ça, pas parce que j'avais peur qu'on m'annonce « Ouais t'as toutes ces merdes, prends des médocs dégueulasses donne moi mon blé, salut» nan surtout parce que fallait que je me déplace pour qu'on m'annonce que j'avais un pied de plus dans la tombe, j'm'en branlais de savoir ça, en plus un p'tit cheat de la vie gratos, quand vous êtes malade... si vous avez le sida intersidéral de l'espace ça marchera pas évidemment soyez pas débile non plus mais transpirez, je sais c'est pas cool de transpirer en faisant rien mais si vous voulez pas crever d'une p'tite fièvre à la con mais que, comme moi, vous aimez pas ces enfoirés de docs bah faites ça. Du coup je reprends, j'avais maté la porte un truc genre... euh... trente secondes ? Et j'étais entrée, j'avais pas attendu qu'il dise bonjour, qu'il comprenne qui je suis, j'm'étais mise à son niveau... pas de poids, ça aurait été assez chaud, et BAM.

"Z'avez un truc pour les égratignures qui veulent pas s'barrer d'ma vie ?"

Le ton monocorde bande de biatch, si j'avais eu des poches avec cette jupe que j'avais pas encore insultée... sale pute de jupe de merde, voilà, j'aurais mes mains dedans, le dos un peu courbé vers l'avant et tout ça avec mon air de blasée/fatiguée et d'autres mots en « é » qui montre que j'en ai plein le cul d'la vie tout ça. Mais là c'tait juste j'le regardais avec la tête un peu penchée sur le côté parce que la flemme, sauf que j'avais bien mon air de blasée là et que mes bras étaient en train de pendre parce qu'eux aussi ils avaient la flemme. Bref, une face toute mignonne avec des paillettes enflammée  et décor de l'enfer qui br-... ouais nan en fait ce serait plus le monde des ténèbres de Kingdom Hearts en fait, ouais ce décors là en fond. Donc je peux annoncer du coup, la période de merde... commence ici.
Et j'ai finis c'est plus la peine de m'écouter... mais y'a plus personne déjà, bref boss... tu devais pas me filer ça a raconter depuis un p'tit moment ?
Silence, j't'appelle pas pour poser des questions.


J'me fais chier au point de foutre de la musique dans ma signature:



Cassez pas les couilles j'cause en #990000
avatar
Lynn'

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais réparez moi cette merde ! [PV Archie] - Terminé

Message par Archie McAlister le 7/1/2017, 05:07




Mais réparez moi cette merde!

Après tout ce qui était arrivé dernièrement, Archie était bien content de voir l'infirmerie vide, mais depuis quelques temps, il ne dormait plus dans son appartement dans l'aile diamant, mais dans son bureau. Peut-être était-il trop paranoïaque, mais dans l'état où étaient arrivés Tori, Noa et Marco, s'ils n'avaient pas été traités avant... Archie secoua la tête. Il dramatisait beaucoup trop... Ou seulement trop. Enfin, pour passer le temps dans l'infirmerie il avait emmené sa guitare.

'' Si j'avais la chimie orga ooooh... Je dessinerais des molécules, ooooh... Des liaisons pi et des sigma woaaahh... et même des liaisons ridicules... Wooooh. J’achèterais un cahier, j'achèterais un stylo et je pourrais dessiner des molécules crées! Donnez donnez moi, la chimie orga, donnez donnez moi le pouvoir chimique. Le super pouvoir, le pouvoir technique de pouvoir créer des liaisons magiques! Donnez donnes moooooiiiiii, la chimie orgaaaaaaaaa...''

C'était pas mal, manquais juste un partenaire pour ça. Hey, Lloyd serait parfait pour--

Tiens, la porte s'ouvre, parlant du loup. Non, ce n'était pas Lloyd en fait, loin de là. Archie lâcha sa guitare en se levant. Est-ce que c'était... Elle était sérieusement mal en point et échevelée, mais c'était bien Lynn'. Où était-elle passée pendant tout ce temps? Okay, il ne l'avait eu qu'une fois dans sa classe, mais il s'était fait un sang d'encre pour elle! Tout comme pour Narok! Il avait presque le goût de pleurer et de la prendre dans ses bras.

"Z'avez un truc pour les égratignures qui veulent pas s'barrer d'ma vie ?"

...Cette réplique avait un peu cassé, comment on pouvait appeler ça, ah oui, la magie... Malgré lui, Archie ria, avec les larmes aux yeux de son émotion précédente.

- Oh ciel... Lynn', tu n'as pas changé... Assieds toi.

Il l'invita à prendre place sur l'un des lits de l'infirmerie. Déjà ses blessures étaient loin d'être des égratignures, elle devait avoir des os cassés ou fêlés assurément.

- Veux-tu quelque chose pour la douleur avant? De 1 à 10, quel est le niveau de douleur? Aussi, que t'es-t-il arrivé? ...Pardon, je pose beaucoup de questions, mais je n'ai pas le choix, c'est un peu la procédure, s'excusa-t-il avec douceur.

Il mourrait aussi d'envie de lui demander où elle était partie pendant tout ce temps, mais ce sujet allait devoir attendre.

(c)Rin sur Epicode

avatar
Archie McAlister

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais réparez moi cette merde ! [PV Archie] - Terminé

Message par Lynn' le 7/1/2017, 19:20

Sinon j'vous ai dis que c't'endroit là, il puait la joie de vivre ? Et l'honnêteté... et la fragilité... et- ok j'arrête mais c'tait incroyable un niveau de bizounours pareil... 'fin bref. Apparemment j'avais pas changé... normal j'ai juste dis une phrase mon gars, c'est pas avec une phrase sortit au pif que tu verras le changement de quelqu'un mais bon. Après voilà... il avait un truc bizarre dans c'est yeux... vous appelez ça comment déjà ? Et j'annonce, le ciel il y était pour rien dans ma non mort... nan j'pense qu'y voulait plus me voir par terre en PLS avec pleins de flingue braqués sur ma tempe alors que j'étais déjà dans une mare de sang parce que j'avais fait p'tit lâché de Lilith dans Buckingham. ET D'OÙ IL ME DONNAIT DES ORDRES LUI ! J'VIENS DE M'EN SOUVENIR PARCE QUE JE VIENS DE LE RELIRE MAIS D'OÙ !? Bref, j'avais suivi hein, le lit tout ça et là j'ai des flash genre guerre du vietnam mais avec un hentai où un gros viol des meufs après les avoir hypnotisées, j'peux donner le nom si vous voulez, c'est K- hein ? Ah on me dit non à la régie donc... bah non, c'est pas moi vous avez vu moi je suis pour la culture.

Donc on y revient ! J'avais largué mon cul comme une masse sur le lit en lâchant... non pas une caisse bande de dégueulasse, un méga soupir de la mort parce que voilà... et j'avais pris cher aussi vu que... bah ch'ai pas en fait, les p'tites conneries que j'avais là, bah elle commençaient à se faire sentir n'empêche, bon rien de bien dérangeant pour moi vu que j'avais l'habitude.... pas du tout en fait, normalement je sentais rien d'habitude, genre les gros trucs oui mais les p'tits j'pouvais passer outre facilement. AAAAAAAAAAAAH ! J'ai oublié de parler de la guitare ! Bon bah j'y vais hein, en gros il avait une guitare... voilà, c'tait bien hein ! Nan ça va plus loin que ça, ça m'avait rappelé que j'avais voulu apprendre à en faire un jour pour une seule et unique raison : LE METAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAL ! J'voulais être un Shredder moi mon gars! Nan pas le gars dans les tortues ninjas, juste un big boss à la gratte qui te sort de riff de psychopathe en live parce que voilà, pour faire atteindre l'orgasme aux femmes y z'ont même pas besoin de les toucher ! EH OUI ! 'fin de me toucher... ouais cas perso tout ça tout ça  je m'égare un peu mais on va pas faire comme si c'tait pas normal hein.

Et on était partit pour le train de l'interrogatoire ! J'avais même pas la force de faire la connasse en vérité, les questions habituelles des flics quoi : mon numéro d'immatriculation, mon crime, depuis combien de temps je suis en cavale tout ça, normal quoi... me regardez pas comme ça, ça va, je déconne roh... Il m'avait juste bombardé de question comme si c'tait... ouais j'allais dire ma mère mais elle s'en battait les couilles en fait, j'm'étais toujours réparée toute seule comme une grande... et des fois avec un rejeton plus p'tit qui me regardait en posant des questions débiles et que je finissais par envoyer chercher le trésor des pirates dans le salon parce que voilà, elle était assez conne pour le faire. Mais quoi vous voulez savoir c'tait quoi les questions, mais vous faites chier à la fin ! J'lâche des infos sur ma vie en mode easter egg et vous faites chier à vouloir savoir la suite ! ...Putain, il voulait savoir si ça f'sait mal... sans déconner Fatlock, ce que j'avais foutu pour avoir des trucs comme ça dans une académie où on était censé être paisible clin d'oeil toi même tu sais la vérité mon gars sûr et si j'voulais un truc pour la douleur, bah oui oui, si tu propose aussi gentimen- MAIS POUR QUI TU M'AS GEORGE ÉDOUARD ! GENRE J'VAIS PAS SUPPORTER LA DOULEUR COMME UNE WARRIOR P'TÊTE !? Bref, en vérité j'avais pas pensé ça, ah non moi j'étais dans la PLS mentale absolue, j'annonce. Et j'vous passe le fait qu'y s'tait excusé comme un fragile au lieu de s'affirmer comme un bonhomme en mode « Tu ferme ta gueule  et tu réponds salope ! » et y croyait il allait m'atteindre avec sa douceur là ! MAIS J'AI JAMAIS SU CE QUE C'TAIT ÇA MON GARS ! TU M'AURAS PAS À LA BIENVEILLANCE QU'EST-CE QUI Y'A !? Du coup j'avais répondu hein.

"Pas d'anti-douleur, au moins ça gardera mon esprit occupé un moment... Un niveau de douleur ? J'sais pas... dix p'tête. Et y m'arrive que j'dois bouffer, que le fric ça tombe pas encore du ciel et que j'ai des trucs à entretenir, donc j'fais ce que j'fais de mieux pour gagner ma croûte. Mais j'me trimbale les mêmes conneries depuis trop longtemps et ça m'agace... si j'avais la force d'être agacée."

VOILÀ TU SAIS TOUT MAMAN ! Je précise plus quel ton j'avais hein, j'l'ai au début et j'vais compter sur vous pour être intelligent... je sais que c'est une mauvaise idée mais c'est pas grave. Et commencez pas avec vos « Ouais tu fais ta mystérieuse et tout oshiufoejsfisoihsfeehpisejfp » j'en avais rien à foutre qu'il sache que je tabassais des gens pour du fric moi, j'allais donner cette même réponse à tout le monde dans mon état là, en plus c'est assez explicite qu'est-ce que vous m'emmerdez !? Pour le niveau de douleur, j'avais dis dix pour une seule raison... pour moi dix c'tait la limite d'un fragile lambda donc le vrai niveau de douleur ça aurait été genre... trente et plus ? Ouais même en mode lavette absolue je réfléchissais comme une vraie, UNE FOLLE J'ÉTAIS MOI ! UNE FOLLE DANS MA TÊTE ! Mais avec tout ça j'avais pas eu ma réponse moi !

"Z'avez pas répondu, pouvez m'réparer ou pas ?"

Si oui il pouvait dépêcher son boule, y'avait de la matière en plus, et si non je me barrais, j'avais pas vraiment de temps à perdre en plus avec les frais d'hosto à la con là, mon seuil de confortabilité c'tait complètement barré donc je devais trouver un autre trou pour me faire du blé. ET OUAIS ! Elle était occupée la p'tite Lynn', comme une femme de bureau mais sans le patron qui veut que je passe sous le sien !


J'me fais chier au point de foutre de la musique dans ma signature:



Cassez pas les couilles j'cause en #990000
avatar
Lynn'

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais réparez moi cette merde ! [PV Archie] - Terminé

Message par Archie McAlister le 7/1/2017, 23:09




Mais réparez moi cette merde!

Sans faire de commentaires, la jeune femme s'installa sur le lit comme à contre cœur. Déjà, elle portait des plâtres, mais visiblement pas faits dans un hôpital ou alors fait n'importe comment. Ensuite, elle lui répondit sans grande conviction.

"Pas d'anti-douleur, au moins ça gardera mon esprit occupé un moment... Un niveau de douleur ? J'sais pas... dix p'tête. Et y m'arrive que j'dois bouffer, que le fric ça tombe pas encore du ciel et que j'ai des trucs à entretenir, donc j'fais ce que j'fais de mieux pour gagner ma croûte. Mais j'me trimbale les mêmes conneries depuis trop longtemps et ça m'agace... si j'avais la force d'être agacée."

Archie tenta de traduire cela dans sa tête... Okay, pour vivre, elle faisait quelque chose de dangereux, mais... Pourquoi n'en avait-elle pas parlé avant? Il aurait put aider à se stabiliser avant de lui trouver un emploi ou n'importe quoi pour pas qu'elle vive aussi dangereusement! Bon, d'abord, il fallait examiner ça...

"Z'avez pas répondu, pouvez m'réparer ou pas ?"

- Je peux faire de mon mieux pour te soigner. Je vais examiner tes bras... Je ne sais pas qui a fait ces plâtres, mais on dirait du boulot d'amateur... Je vais passer une radiographie pour voir si une chirurgie sera nécessaire ou non. ...Tu sais que si tu as besoin de quoi vivre, tu aurais pu demander de l'aide. Bien sûr je dis pas ça pour te faire la morale, mais pour te faire comprendre que... tu n'es pas toute seule.

Il parlait tout en même temps d'ouvrir le premier plâtre pour examiner son état, ce n'était pas beau à voir... Mais elle avait bien fait de venir le voir avant que ça empire. Pour le côté aide, certes, il s'exprimait maladroitement, en même temps, il ne la connaissait que très peu, mais il espérait que ça allait l'atteindre.

- Ne bouge pas, je vais chercher de quoi passer une radio...

Archie n'avait pas l'équipement dernier cri des hôpitaux, mais il avait toujours ses robots qui dépannaient et faisait le même résultat. C'était mieux que rien en attendant d'avoir plus de ressources.

HRP: Je te laisse décider de l'analyse de ton bras, voir si c'est toujours cassé ou que c'est guéri mais pas ressoudé comme il faut.

(c)Rin sur Epicode

avatar
Archie McAlister

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais réparez moi cette merde ! [PV Archie] - Terminé

Message par Lynn' le 8/1/2017, 07:28

Et il était là, il me matait en mode « Pauv' 'tite bête » MAIS TA GUEULE  LÀ ! J'ai jamais dis que j'avais de la difficulté dans ma vie ! Il était là il assumait des trucs avec sa bouche là ! Il voulait pas me faire la morale qu'y disait, que j'étais pas toute seule... PRFT.... HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA ! J'ÉTAIS PAS TOUTE SEULE ! WO L'AUTRE EH ! IL Y CROYAIT EN PLUS ! Haaaaaaa, genre j'me casse le cul à pas me faire de pote exprès pour pas avoir de boulet et pas avoir de moment casse couille comme devoir les réconforter parce que ça niquerait mon opinion d'eux et lui, il me dit je suis pas toute seule HAHAHAHAHAHAHA ! Oh putain... donnez un oscar à cet homme sivouplait, vite, il en a besoin tout de suite là c'est médical ! Bref j'avais pas laissé ça partir dans la nature, j'allais pas laisser le crime impuni ! EL MASCARILLA était peut-être à la retraite mais la justice se devait d'être présente !

"...Pas toute seule... ça, ça me ferait mal, je reste pas à l'écart des autres pour avoir des « amis »... ce s'rait débile de faire ça... je suis seule et je compte bien le rester. J'ai pas envie de traîner des boulets, j'ai déjà donné."

BOOM MON GARS ! Tu reprendras un peu de vérité avec ta franchise ? Bref, il voulait me faire la radio... c'tait pas tellement nécessaire en vérité, mon bras il était toujours aussi explosé qu'avant, et là j'avais entendu chirurgie... LE PTSD LES MECS ! LE VIETNAM ! C'ÉTAIT PAS MA GUERRE ! IL AVAIT PLUS SES JAMBES COLONEL ! LE BILLARD PUTAIN ! Oh le billard... on était pas pote lui et moi... on était pas pote du tout... déjà parce que j'y étais déjà passé moi sur cette putain de table, et croyez moi c'tait pas agréable bordel... j'avais p'tête gagné un corps en plus en y passant mais bordel j'le refais pas ça. Du coup ouais tout ça pour dire que le mot chirurgie ça m'avait fait tiqué un peu, 'fin ça m'avait tiqué autant que la fatigue m'avait permit quoi. Du coup il était vite partit chercher son truc de radio là avant que j'avais pu lui dire de calmer son boule parce que ça servait à rien, j'étais presque certaine que mon bras était toujours aussi mort que David Bowie mais il était trop rapide pour moi le gros, TOO FAST ! GOTTA GO FAST ! Et les vrais sauront de quoi je parle parce que je parle pas de Sanik. Du coup il était revenu avec ses... trucs là eeeeeeeet RADIO !

"C'était pas nécessaire... mon bras est toujours pété. Et un doc sous pression peut pas faire du bon boulot... ça et j'suis partie avant qu'il finisse. Avant que j'oublie, j'ai pas besoin d'aide pour gagner du fric, si je suis incapable de m'en sortir cinq secondes seule, je crève fin de l'histoire... j'aurais plus à me fatiguer à faire tout ça... ce serait pas si mal en fait..."

Eeeeet j'étais partie loiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin, j'vois ma maison de là ! Elle bat des ailes et- euh pardon... oui donc j'étais loin là et quand j'vous disais que ça allait être une période de merde pour moi, j'avais pas mentis. Ce que j'avais pas dis c'est qu'en fait j'avais toujours le fric de mes darons mais que je refusais de l'utiliser parce qu'au bout d'un moment ça va, utiliser du fric qui sort de nul part c'est cool mais j'voulais gagner ma vie moi même, vivre en gosse pourrie gâté c'tait marrant... la preuve j'étais encore une sale gosse à mon âge mais j'voulais prendre un morceau de vraie vie dans la bouche... bah je l'ai pris et je l'ai sentis passée MAIS ! Bizarrement je regrette pas en fait. Bref ! J'en avais pas fini avec cette saleté de bordel de chirurgie... oui saleté ça me paraissait trop soft donc j'ai mis bordel derrière, du coup, l'était temps d'aller droit au but.

"...Z'avez causé de chirurgie... si vous le faites ça va aller plus vite non ? Alors faites le, j'veux être réparée rapidement."

Mon bras droit, mon fidèle bras droit, il était toujours fonctionnel... étrangement, lui il m'avait pas abandonné comme un lâche ! HEIN LE GAUCHE !? Bon il était pas intact intact, coupure, bleues etc, j'vous passe tout le bordel mais il avait pas prit la totale comme Jean Bras-Gauche. Et oui je sais... en fait non je sais pas mais oui je sais que la chirurgie c'tait si l'os était mal ressoudé mais pour ma défense je m'en suis toujours branlé de la SVT et j'ai pas de doctorat en pétage de bras donc je vous emmerde ! Moi j'étais prête à lui sortir « COUSEZ MOI TOUT CES TROUS ! J'RETOURNE À LA BATAILLE APRÈS ! J'AI UN LOYER ET DES FACTURES À PAYER PUTAIN ! » Bon p'tête avec plus de mollitude et zéro agressivité ou de l'agressivité tro d4rk mais voilà. Et pour la chirurgie les mec, vous imaginez même pas comment je me suis fais la méga violence of doom de l'apocalypse pour sortir ça, tu sentais que j'étais en mode « non putain non putain non putain non putain non bordel ! » tout ça quoi... mais bon comme j'avais quand même un minimum de fierté même dans mon état bah j'essayais de le cacher...


J'me fais chier au point de foutre de la musique dans ma signature:



Cassez pas les couilles j'cause en #990000
avatar
Lynn'

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais réparez moi cette merde ! [PV Archie] - Terminé

Message par Archie McAlister le 8/1/2017, 21:31




Mais réparez moi cette merde!

Lynn' ne tarda pas à exprimer plus ouvertement encore son agacement. C'était le genre de comportement qui donnait justement envie à Archie de comprendre ce qui la rendait ainsi. Il n'était certes pas psychologue, mais était-ce si mal de vouloir apprendre à connaître ses élèves?

"...Pas toute seule... ça, ça me ferait mal, je reste pas à l'écart des autres pour avoir des « amis »... ce s'rait débile de faire ça... je suis seule et je compte bien le rester. J'ai pas envie de traîner des boulets, j'ai déjà donné."

Pourtant, elle n'avait pas hésité à aider Marco durant le cours de biologie... Pourquoi maintenant chercher à éviter les choses et les qualifier de boulets? Elle continua sur sa lancée.

"C'était pas nécessaire... mon bras est toujours pété. Et un doc sous pression peut pas faire du bon boulot... ça et j'suis partie avant qu'il finisse. Avant que j'oublie, j'ai pas besoin d'aide pour gagner du fric, si je suis incapable de m'en sortir cinq secondes seule, je crève fin de l'histoire... j'aurais plus à me fatiguer à faire tout ça... ce serait pas si mal en fait..."

Elle marqua comme une pause avant de revenir au sujet de l'opération.

"...Z'avez causé de chirurgie... si vous le faites ça va aller plus vite non ? Alors faites le, j'veux être réparée rapidement."

- Tu semblais ouverte aux autres lors du cours de biologie, tu as même aidé l'un de tes camarades. Tu ne trouves pas que ce sont les liens qui renforcent les gens? Enfin... Je dis ça aussi parce que je me soucie de toi. Si tu ne veux pas répondre, je ne te forcerai pas, mais je me suis vraiment demandé ce que tu étais devenue. Toi et Narok... J'étais inquiet pour vous. Je te soignerai... À la condition que tu ne me mettes pas non plus sous pression. La pire sinon, ce sera toi, il faut du temps pour guérir et que je t'endormes pour l'opération.

Aussi, ses paroles le troublaient.

- Pas plus mal que tu ne sois pas là? Tu crois vraiment cela? Je ne suis pas d'accord et je suis sûr que je ne le suis pas le seul à le penser.

Bien sûr, il ne s'attendait pas à la convaincre comme ça du jour au lendemain, mais s'il pouvait apporter le moindre changement pour elle. Lui montrer que les autres n'étaient pas que des ''boulets''

- As-tu des allergies?, demanda-t-il.

(c)Rin sur Epicode


avatar
Archie McAlister

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais réparez moi cette merde ! [PV Archie] - Terminé

Message par Lynn' le 9/1/2017, 09:29

Il avait rebondit sur le fait que j'voulais pas me faire chier à bourrer ma mémoire de noms de types au pif avec le truc d'avant l'invasion de Ren', le cours où j'avais complètement pété un câble parce que y'avait un gros dans l'académie, d'ailleurs, ça avait pas vraiment augmenté depuis le temps, sauf p'tête la p'tite fatty là, qu'était au club de baston de je sais plus qui... ah merde je suis censé avoir une mémoire de merde c'est vrai, bon on va dire que vous avez rien entendu. Mais c'tait pas tellement un argument pour moi ça, bon vous me direz il pouvait pas savoir que j'avais aidé le gros parce que j'avais deux/trois plans complètement tordus dans ma tête pour lui mais quand même, c'est pas parce que j'utilise une couverture et que cette couverture c'est une pseudo aide que ça veut dire que je m'inquiète pour les autres. Et son truc de lien là... whaaaaaat ? Les liens ça renforce les gens qu'y m'avait dit, il s'tait cru dans un shonen de merde l'autre. Mais on va procéder bien et organisé...tiquement fermez là, j'ai mal commencé ma phrase et j'ai pas envie de la recommencer, donc pour le premier déjà. J'avais soufflé du nez pour marqué mon « Tss, écoutez le, il y croit en plus, c'est presque touchant autant de foi... » avant de commencer à causer.

"Y s'est passé beaucoup de trucs depuis que j'ai aidé ce gars... et même sans ça, vous vous gourez... j'suis loin d'être aussi sympa que ça, j'avais juste une idée derrière la tête avec ce mec comme cible. Mais comme toutes gamines attardées, j'ai fini par oublier et je me suis barrée, c'est tout. Les liens renforcent les gens... les liens... ça sert juste à rendre la situation plus dramatique quand on est trahit... et plus marrante pour moi à regarder."

Aaaah le fameux moment où j'avais été la pire connasse juste pour faire chier mon monde, c'était marrant... en fait non, j'aurais pu faire mieux en fait... bref c'est fini, on va pas chialer dessus toute not' vie hein. Mais en vérité, j'vais avouer que j'ai complètement oublié ce que je comptais lui faire, j'étais pas assez débile pour le tabasser juste parce qu'il était gros.... p'tête j'voulais juste le titiller en mode « J'poke ton bide comme Arale poke les caca avec un baton » Tsuntsukutsun ~ Tsuntsukutsun ~ Tsuntsukutsun ~ … pardon, oui donc la suite ! Ouaip, j'étais de ceux qui pensent que les liens, CEST POUR LES PÉDÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ ! Mais c'tait assez prévisible donc bon, et en plus j'avais jamais été trahie hein, juste que pour moi bah... C'EST MOI QUI TRAHIT BIATCH ! PERSONNE ME TRAHIT ! Voilà, après oui c'est assez pute si je le dis comme ça mais... ouais nan c'est pute peu importe comment je le dis en fait. On continue ! Et là on allait attaquer le gros morceau ! LE MORCEAU DE LA SALETÉ ! ...Mais pourquoi j'ai crié là ? Bref, là si Narok il était là il allait me tuer... ouais nan en fait pas avec ce que je lui avais mit. Le doc, il était entré dans le terrain miné, il allait être largué en antarctique avec un slip pour tout vêtement, et on allait le retrouver le lendemain au bord d'une piscine avec des biatch à bout de bras, le sourire aux lèvres et les poches remplient de pesos, ce gros là allait être un professionnel. Mais sérieusement, ça m'avait un peu étonné qu'il sache pas ce qui s'était passé... j'veux dire on s'était pas caché... moi je m'étais pas cachée... et fallait pas être un putain de prix Nobel pour savoir que c'tait Narok qui était avec nous... m'enfin. Magnéto Lynn'.

"Les trois ou quatre débiles qui ont essayés de détruire l'académie ça vous dit rien ? Ils ont pas pu passer aussi inaperçu que ça non ? En plus vous êtes toubib, y'a dû y avoir une montée de blessée à un moment. Inquiet... j'vais vous épargner du mourron inutile, j'vais crever, comme tout le monde... hmm... sûrement avant tout le monde, alors ça sert à rien de s'inquiéter pour moi, faites le pour l'autre là... Narok, il en a sûrement plus besoin que moi... héhéhé, bien plus que moi."

C'est sûr que monsieur le manchot en aurait eu besoin de ça, mais ce rire les mecs, ce rire d'enculé, 'fin c'tait un ricanement quoi, d'enculé quand même. Genre le truc que le mec flippant toujours tout seul au fond de la salle sort des fois là bah c'tait la même. Et par contre la remarque était débile, je menace pas des gens sans raison merde ! OUI MÊME À CETTE ÉPOQUE ! 'fin bref, j'avais juste soupiré avant de lui répondre... non en fait je lui avais pas répondu, j'allais pas non plus me justifier pour tout mes actes fallait pas déconner. Bon par contre j'avais encore tiqué pour le côté endormir de l'opération... oui pour Lilith aussi j'avais dormis... ÇA M'AVAIT PAS EMPÊCHER DE TOUT SENTIR QUAND MÊME ! 'fin j'étais passée outre parce que... warrior tout ça même si j'étais au bout de ma vie. Et à la fin il était revenu sur un vieuuuuuux truc qui date du début l'histoire de hier, savez le truc tro d4rk là. Bref il montrait juste qu'il était sympa pour être sympa... d'après moi et moi bah voilà.

"J'ai pas dis ça... j'ai dis que ce serait juste moins fatiguant, plus facile. Honnêtement, vous trouvez pas ça tentant vous... Pourquoi vous vous levez le matin ? Pourquoi vous devez garder le masque du doc sympa alors que peut-être à l'intérieur vous avez envie de tout lâcher pour vivre tranquillement loin de tout le monde ? Toutes ces questions... pour au final jamais avoir la réponse alors que certains ont déjà trouver la meilleure solution..." le p'tit soupire des familles "ça m'énerve..."

Ouaip ouaip ouaip, et tout ça si on compte pas le fait que tout les jours je me demandais qu'est-ce qui allait attaquer ce trou pourrit... un peu excitée j'avoue mais des fois j'avais pas envie de me battre contre des trucs intuables... à la limite des zombies quoique c'tait chiant aussi mais moins. Et pour finir pour aujourd'hui, le doc m'avait demandé un truc sur les allergies... ouais le mec il croyait des choses jusqu'au bout, c'tait beau quand même. J'avais juste répondu comme une Lynn' hein.

"J'en sais rien, si je me réveille pas c'est p'tête que oui. Hum... savez... z'avez pas tort en fait, ce serait pas plus mal que je sois pas là aussi, c'est pas comme si j'apportais un truc et dans le doute Ren' à mon numéro s'il a besoin de moi pour d'autres plans foireux. J'y réfléchirais plus tard."

Et voilà comment j'te détourne tes phrases mon gars ! En vérité, l'idée était dans ma tête depuis longtemps mais pour moi il m'avait donné une espèce d'encouragement à me barrer de l'académie donc ça voulait dire que y'avait pas que moi qui trouvait ce trou complètement à chier ! Si même le personnel en avait plus rien à foutre pourquoi moi si hein ? HEIN !?


J'me fais chier au point de foutre de la musique dans ma signature:



Cassez pas les couilles j'cause en #990000
avatar
Lynn'

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais réparez moi cette merde ! [PV Archie] - Terminé

Message par Archie McAlister le 9/1/2017, 20:00




Mais réparez moi cette merde!

Lynn' émit un reniflement comme pour se moquer de lui, le faisant légèrement froncer les sourcils.

"Y s'est passé beaucoup de trucs depuis que j'ai aidé ce gars... et même sans ça, vous vous gourez... j'suis loin d'être aussi sympa que ça, j'avais juste une idée derrière la tête avec ce mec comme cible. Mais comme toutes gamines attardées, j'ai fini par oublier et je me suis barrée, c'est tout. Les liens renforcent les gens... les liens... ça sert juste à rendre la situation plus dramatique quand on est trahit... et plus marrante pour moi à regarder."

Pensait-elle vraiment ce qu'elle disait? Elle disait cela avec la plus grande désinvolture au monde et pourtant... Quel genre de vie pouvait-elle avoir vécue? Détestait-elle les gens parce qu'elle avait elle-même souffert ou avait-elle vécu dans la solitude? Il ne voulait pas croire qu'on pouvait avoir une vision de la vie aussi plate, sans autre dimension.

"Les trois ou quatre débiles qui ont essayés de détruire l'académie ça vous dit rien ? Ils ont pas pu passer aussi inaperçu que ça non ? En plus vous êtes toubib, y'a dû y avoir une montée de blessée à un moment. Inquiet... j'vais vous épargner du mourron inutile, j'vais crever, comme tout le monde... hmm... sûrement avant tout le monde, alors ça sert à rien de s'inquiéter pour moi, faites le pour l'autre là... Narok, il en a sûrement plus besoin que moi... héhéhé, bien plus que moi."

Archie haussa un sourcil. Comment oublier... Il avait vu de ses yeux l'état de Marco, Tori et Noa. Il n'avait juste pas été présent sur les lieux plus tôt... Pourquoi arrivait-il toujours trop tard ou était absent dans les moments les plus cruciaux? Évidemment, les dures paroles de Lynn' eurent l'effet de plomber un peu son moral, mais il tâcha de ne pas trop le lui montrer.

"J'ai pas dis ça... j'ai dis que ce serait juste moins fatiguant, plus facile. Honnêtement, vous trouvez pas ça tentant vous... Pourquoi vous vous levez le matin ? Pourquoi vous devez garder le masque du doc sympa alors que peut-être à l'intérieur vous avez envie de tout lâcher pour vivre tranquillement loin de tout le monde ? Toutes ces questions... pour au final jamais avoir la réponse alors que certains ont déjà trouver la meilleure solution..." Elle soupira ses derniers mots "ça m'énerve..."

Là, il se devait d'intervenir, elle ne le comprenait pas du tout. Il secoua la tête en le regardant dans les yeux.

- Et toi Lynn'? Pourquoi dois-tu garder le masque de celle qui n'en a rien à faire des autres? Pour ma part, et plus que jamais, je veux être la même personne que je suis avec les autres qu'avec moi-même. Je veux prendre soin des gens qui m'entourent, parce que je les aimes et que leurs vies sont précieuses. Sans offense, mais c'est à moi de choisir si je me fais du mourron pour toi ou non. J'ai toujours dit à mes supérieurs, soigner une blessure ou une maladie c'est 50/50 de réussite, soigner une personne, c'est la réussite à tout coup. Que ce soit de l'écouter, de la faire sourire ou de la conseiller. C'est ce qui m'anime.

Il marqua une pause, se levant vers l'armoire.

- Tu as un dossier ici? Je préfères ne pas prendre le risque de faire une erreur et que tu ne te réveilles pas. J'aimerais bien que tu ne parles pas de mourir avec autant de légèreté... Il n'y a pas quelque chose que tu aimes? Qui t'anime vraiment?

Il n'aimait pas trop non plus la référence aux ''plans foireux'', mais le plus important était déjà de la garder à l'infirmerie et la soigner, pour le reste, il verrait. Si pour cela il fallait faire intervenir d'autres membres du personnel, il le ferait pour éviter de mettre en danger les autres.


(c)Rin sur Epicode

avatar
Archie McAlister

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais réparez moi cette merde ! [PV Archie] - Terminé

Message par Lynn' le 10/1/2017, 19:32

Eh... j'viens de remarquer que depuis le début je causais moins cruement que d'habitude... me demande à quoi c'tait dû ça... p'tête le fait que j'avais jamais eu un moment pour me poser le cerveau... et ça allait devoir s'arrêter parce que ça avait pas une putain de bonne influence du tout ! Je causais un peu trop bordel ! ET LUI IL ÉCOUTAIT TROP ! POURQUOI IL ME DISAIT PAS DE FERMER MA GRANDE GUEULE ET PRENDRE MON SUPPOT BORDEL !? ...Oui bon par contre j'ai l'esprit encore complètement  corrompu par un hentai récent et y'avait un gros qui abusait un p'tit peu chouilla d'une meuf...comme moi... MERDE ! ON ANNULE ! ON ANNULE TOUT ! LE MARTEAU QUI EFFACE LES SOUVENIRS EST OÙ !? ON L'A PAS ENCORE INVENTÉ MERDE ! AAAAAH ! ...Bon j'vais essayer de faire avec... ça va être dur... putain de merde non, ça va être difficile. BREF ! J'avais réussis à énerver Fatty Wap ! OUI ! Il était pas content tout plein le piti MAIS ! Il s'était planté, tu t'es planté mon vieux, le masque c'est pas pour me foutre complètement des autres ! Mais eh j'vais pas te filer les réponses aussi facilement hein... je sais y m'entends pas boss mais laisse moi faire ça rajoute du drama.

En tout cas il avait continué avec ses rêves de ouf guedin, le pitch des héros de l'amitié ! FORCE FAT EN ACTION ! « Je protégerais ceux qui me sont cher ! ET CE MÊME SI JE DOIS ME BATTRE CONTRE L'AVC PARCE QUE JE PEUX PAS FAIRE DEUX METRES SANS ÊTRE COMPLÈTEMENT HS ! » Si j'avais pas le moral en enfer, j'aurais sûrement explosé de rire à ça, franchement si il continuait comme ça, je suis presque sûre qu'il allait me remonter le morale... pas parce qu'il me donnerait de l'espoir mais parce que j'avais trouvé quelqu'un qui faisait plus pitié que moi bordel ! Dans les faits, mon expression avait toujours pas bougé d'un pouce parce que j'avais pas envie... pas la tête à ça. ET BAM ! Le fameux, « M'en bas les couilles ce que tu dis la gosse, ch'uis majeur ici, tu sais rien, je gère, baisse ta culotte c'est moi qui pilote ! » Et déjà la vie précieuse, boss tu confirme que non ?
Oui, c'est non
Voilà, c'est officiel maintenant et irréfutable ! Ma réponse à son truc culcul là ? Bah...

"Mon masque... tu parle, j'dois être l'une des rares à pas en avoir et à assumer que je suis égoïste et que le sort des autres m'intéresse pas tant qu'ils me collent pas leur merde sur le dos. Et l'amour... c'est quoi ça..."


La vraie question ça, parce qu'en plus bah je l'ai toujours pas la réponse ! C'est quoi bordel !?... bref, donc ensuite il continue blablabla il soigne les gens, oui c'est ton job, c'est un p'tit peu pour ça que j'étais là aussi, pas pour causer à la base mais il m'écoutait, moi j'continue quand on m'écoute ! J'raconte ma merde ! Ca l'anime qu'y disait... MOI AUSSI J'KIFFE LES ANIME ET JE LA RAMÈNE PAS MOI ! Et après il s'tait barré vers son armoire et tout ce que je peux dire c'est que si je savais pas ce qui allait s'passer bah je prierais pour qu'il sorte pas une caméra pour me faire chanter... parce que ce serait pile le moment que personne devait voir ça, PERSONNE VOIT LYNN' FAIBLE BANDE DE NAZE ! D'AILLEURS Y'A PAS DE LYNN' FAIBLE ! Et il s'attendait à ce que je sache si j'avais un dossier... vraiment mec ? Je sais même pas si j'ai des allergies et tu me demande ça ? Et il a continué avec le truc parfait où je pouvais rebondir tel... voilà. Et une fois n'est pas coutume, j'avais un peu changé de position... bon pas trop en fait vu qu'en fait j'étais toujours assise mais genre j'avais les avant-bras... un avant bras, le pas pété sur la jaaaaaaambe droite parce que l'aut' il pendouillait parce qu'il était pété oui vous suivez c'est bien et je regardais le sol, la tête baissée et tout le bordel, plus par flemme absolue que par « Oh je suis trop dark t'as vu » pour être franche, j'avais le temps pour ça t'façon.

"Et moi j'aimerais rayer les PNJ de l'existence... mais on a pas tous c'qu'on veut. Mon daron à sûrement dû filer mon dossier... ou pas j'en sais rien... j'm'en fous un peu en vérité. Et pourquoi je devrais parler de la mort comme d'un truc grave, tout le monde crève, donc j'ai jamais compris pourquoi c'tait un sujet tabou... Y'a rien qui m'anime, je profite juste du moment où je me bats pour tout oublier, je suis plus Lynn', je suis plus une gosse avec un pouvoir, je suis personne, juste une meuf qui se fait démonter à coup de poing et qui démonte ce qui passe devant elle jusqu'à ce que le prix atterrisse dans ses mains ou qu'elle en puisse plus si y'a pas de prix... j'suppose que c'est ce qui s'approche le plus de « m'animer »."

Et ça mes amis c'tait un demi mensonge, parce qu'en fait oui j'avoue... le plaisir sexuel était toujours là pendant les combats mais.... mais... y'a pas de mais en fait j'ai juste un peu éluder le sujet en sortant un truc vrai mais pas la vraie vérité véritable... donc c'tait pas un mensonge en fait... j'vais aller au paradis alors !? ...On me dit dans l'oreillette que non, ouf, j'avais pas envie de rester dans un pays de merde remplit de nuage. Et c'est là que j'avais pensé pendant une seconde... toute petite seconde qu'y fallait que j'empêche ma sœur de finir comme moi putain ! Voilà c'est fini la seconde, je pouvais repenser à m'en battre les couilles maintenant sans aucun remord... la cohérence d'une Lynn' cher public ! ...Et le pire c'est que je déconne même pas en disant ça comme ça, c'est vraiment ce qui est arrivé, genre j'ai eu un flash et bam, re-indifférence sauf pour ma p'tite et parfaite personne. D'ailleurs en parlant de moi là, il avait dit cinquante/cinquante le gros ! Ouais j'avais réalisé ça avant mais j'avais réagis un peu après en marmonnant et avec l'ongle du pouce droit en train d'être mâchouillé. Avec cette connerie, si ça foirait j'allais avoir un handicap et si ça réussissait... j'allais avoir un handicap... la justice moi j'appelle ça. Mais j'avais pas peur ! ...Evidemment que je flippais ma race mais d'où j'montrais ça moi ? Je suis moi bordel... je me répète un peu trop là, c'est le signe qu'y faut que j'arrête donc... bah pas maintenant reste un truc à faire, l'était temps de mettre la machine en marche. J'avais pas bougé de ma position et je regardais pas le doc mais j'avais causé assez fort... dans la mesure du possible sans trop forcer pour qu'il m'entende.

"On commence quand ? Je suis pressée, j'veux en finir vite pour y retourner... le plus tôt le mieux."

Bon même si en vrai j'voulais plus des réponses à mes questions que j'avais pas posé bah fallait le speeder le doc, le bras pété c'tait drôle cinq minutes... mais ça faisait plus que cinq minutes qu'il l'était sans compter tout le reste derrière... ET J'AI FINI ! OH BORDEL LES BLAGUES SALES AVEC MOI QUI PREND CHER DANS L'INFIRMERIE SONT RESTER DANS MON CERVEAU ! Repos pour Lynn' siouplé...


J'me fais chier au point de foutre de la musique dans ma signature:



Cassez pas les couilles j'cause en #990000
avatar
Lynn'

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais réparez moi cette merde ! [PV Archie] - Terminé

Message par Archie McAlister le 11/1/2017, 02:14




Mais réparez moi cette merde!

Encore une fois, elle se montra des plus fermée, alors qu'elle parlait d'un ton las.

"Mon masque... tu parle, j'dois être l'une des rares à pas en avoir et à assumer que je suis égoïste et que le sort des autres m'intéresse pas tant qu'ils me collent pas leur merde sur le dos. Et l'amour... c'est quoi ça..."

Archie soupira, n'étant pas vraiment sûr de s'il fallait y croire. Elle était là, à communiquer et à se laisser écouter et malgré des motifs discutables, elle ne semblait pas entièrement mauvaise, du moins il espérait. Et s'il se trompait, il se résignerait à faire ce qu'il fallait pour l'arrêter. De là à dire qu'elle n'avait pas de valeur... Ça c'était encore une pensée trop triste pour lui. Que les gens disent ce qu'ils veulent de lui, il ne changerait jamais sa vision des choses. Plutôt mourir que de devenir apathique.

"Et moi j'aimerais rayer les PNJ de l'existence... mais on a pas tous c'qu'on veut. Mon daron à sûrement dû filer mon dossier... ou pas j'en sais rien... j'm'en fous un peu en vérité. Et pourquoi je devrais parler de la mort comme d'un truc grave, tout le monde crève, donc j'ai jamais compris pourquoi c'tait un sujet tabou... Y'a rien qui m'anime, je profite juste du moment où je me bats pour tout oublier, je suis plus Lynn', je suis plus une gosse avec un pouvoir, je suis personne, juste une meuf qui se fait démonter à coup de poing et qui démonte ce qui passe devant elle jusqu'à ce que le prix atterrisse dans ses mains ou qu'elle en puisse plus si y'a pas de prix... j'suppose que c'est ce qui s'approche le plus de « m'animer »."

- Certes, tout le monde meurt un jour, je suis bien placé pour le savoir. Mais quitte à mourir, autant essayer d'avoir une existence remplie et d'apporter quelque chose. Donner et recevoir sont souvent de paire. On donne quelque chose aux générations futures et on obtient une vie dont on peut être fier une fois arrivé au bout. Si pour toi la vie ne vaut pas la peine d'être vécue, c'est qu'il y a quelque chose que tu ne fais pas correctement. Déjà commencer à apprécier ''Lynn' '', ce que tu es, dit-il avec un sourire.

Puis, soupirant à nouveau, il acquiesça à sa demande et lui demanda de s'étendre.

- Je vais t'endormir pour l'opération alors...

Il fit tout le reste de la procédure dans sa manière la plus professionnel, tel qu'il le ferait avec n'importe quel patient. Il utilisa une ancienne salle de classe, modifiée pour permettre de faire ses chirurgies en paix et en sécurité. Pour le reste du temps, Lynn' se trouvait comme dans un coma artificielle et branchée aux solutés pour avoir tout le nécessaire.

- Ainsi elle ne devrait pas voir trop le temps passer, se dit Archie, la regardant dormir. Sur le bureau, il y avait une enveloppe, contenant un peu d'argent et une lettre.

Prends ceci pour te nourrir ou pour acheter le nécessaire pour te soigner. J'espère que tu penseras de temps en temps à notre conversation et je prie pour ta sécurité. Si tu as besoin de moi pour tes blessures ou pour écouter, tu seras toujours la bienvenue.

Archie.


(c)Rin sur Epicode

avatar
Archie McAlister

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais réparez moi cette merde ! [PV Archie] - Terminé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum