Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Invité le Jeu 22 Déc - 23:49

Rappel du premier message :



Les limites d'un corps
Feat Yasushi
C'était une après-midi froide du mois de novembre, il y avait un peu de neige qui tapissait le sol, masquant la pelouse verte. Marco avait observé par la fenêtre avant de sortir, hésitant à sortir avant de se rendre à l'évidence. Il n'y avait presque pas de neige en Angleterre, et en plus il y en avait à peine, juste pour couvrir le sol et c'était tout. Marco n'allait jamais l'avouer à voix haute, mais le régiment d'exercice que Jinn lui avait prescrit était difficile... Très difficile. Il poussa un soupir en se dirigeant vers le terrain d'entraînement. Il n'allait pas tenir tête longtemps à qui que ce soit s'il ne se disciplinait pas un peu.

L'adolescent sortit de l'académie pour se rendre sur le terrain d'entraînement, vêtu d'un léger, mais suffisamment chaud manteau, par-dessus un t-shirt et un pantalon de sport. Il avait été les acheter en vitesse dans un magasin spécialisé justement, ignorant les moqueries des autres clients sur son poids. C'était mieux ça que de se faire juger à nouveau par Jinn. Une fois c'était bien suffisant...

Le Rubis n'avait pas l'air chaud à l'idée de l'entraîner, mais pas du tout. Du coup, Marco avait choisis de se fier au rouleau qui lui avait été confié ainsi que de tenter de suivre à la lettre le programme. Deux heures par jour, cinq jours par semaine et faire attention à son alimentation en plus. Marco avait accepté sans hésiter, il savait que ça allait être dur. Il avait accepté en pleine connaissance de cause. C'est juste que tôt ou tard... Il en avait marre de la salade. Ça ne le comblait pas comme ce qu'il mangeait d'habitude et les exercices lui sapait toute son énergie. Il s'était même endormi pendant son dernier cours!

Malgré tout cela, il ne voulait pas abandonner... C'était ça... Ou continuer de subir ce que ses bourreaux voulaient lui faire et ça c'était hors de question!

Marco avait commencé par une course autour du terrain, mais c'était vite devenu une marche. Il maudissait sa faiblesse! Il avait emmené de l'eau... Mais il savait que s'il l'ouvrait maintenant, il la boirait d'un trait. En ce moment, ça ne paraissait même plus qu'il était en hiver. Il avait chaud et il était épuisé et il le sentait dans chacun de ses pas.
(c) Rin sur Epicode


Dernière édition par Marco Wakasa le Dim 1 Jan - 16:42, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas


Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Yasushi le Ven 6 Jan - 15:45



Les limites d'un corps

Il semblait que Noa analysait la situation avec une grand calme. Je l’admirais pour cela. D’un autre côté, plus la conversation avançait et moins je me sentais utile ou indispensable. Je restai cependant encore un peu, le temps de voir comment allait évoluer la situation pendant que mon ami Rubis annonça un manque de communication entre nous et Jïnn. J’avais presque voulu rétorquer que ce n’était pas faute d’avoir essayé, mais j’en étais certainement le responsable. A quoi bon mettre le feu aux poudres ? Puis comme la conversation se tourna encore vers Marco, ce qui était normal puisqu’il était le principal concerné, je me levai et commençai à me mettre plus en retrait comme pour les laisser seuls. Je n’avais pas mon mot à dire dans tout cela et j’avais besoin de bouger un peu. Je ne manquai cependant pas de noter la frustration de l’Emeraude face aux dires de son interlocuteur. Il ne pouvait cependant pas le contredire : n’ayant pas fait de sport, comme il l’avait lui-même avoué, il était normal qu’il doive commencer quelque part. Certainement qu’il s’en fit lui-même la remarque puisqu’il ne fit rien de plus que se parler à lui-même sans en rajouter.
Lorsque je fus assis plus loin, je me mis à regarder les deux autres du coin de l’œil. Je pus alors m’apercevoir que Marco était énervé, comme vexé par tout ce qu’il se passait, alors qu’il répondait à Noa sur un ton fort peu agréable :

- Pourquoi tu poses une question dont tu connais déjà la réponse ? J'ai déjà promis de ne pas chercher à me venger. Je veux me défendre. Mais si jamais on s'en prend à nouveau à moi... ou quelqu'un que j'aime, je ne laisserai pas celui ou celle s'en sortir comme ça.

Dans mon coin, je soupirai. Il me faisait penser à moi lorsque j’avais encore mon groupe. Il me semblait être un peu plus réfléchis qu’à ce moment-là, mais je pouvais toujours me tromper dans mon introspection. J’étais après tout toujours faussé dans mes jugements par cet assassin en moi. Pourtant, je n’étais plus prêt à foncer la tête baisser pour casser la gueule de mes ennemis. J’avais pourtant envie de refaire le portrait de mon géniteur, et bien comme il le fallait ! J’avais pourtant peur de mettre de l’huile sur le feu en racontant mon vécu. Cela n’avait absolument rien à voir avec de la maltraitance scolaire, si ? Noa était sans aucun doute bien meilleur juge qu’un gars ayant vécu dans la rue comme moi. A ce stade, je préférais me taire et écouter. Pour cela je cessai de les regarder en fermant les yeux. De quoi avais-je peur ? Pourquoi fuyais-je ? … Etais-je devenu si faible que ça ?

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Noa le Sam 7 Jan - 0:16

Vous faite pas d’illusion j’ai l’air patient et parfaitement calme mais a l’intérieur j’ai envie de baffer Marco. Je ne le montre simplement pas. Le self contrôle c’est une part importante de self contrôle. Je crois qu’il faudra que je lui apprenne ça aussi au jeune émeraude. Cependant ma remarque me fit un peu de grincer des dents … on ne fait d’une mule, un cheval de course en quelque jour …

Pourquoi tu poses une question dont tu connais déjà la réponse? J'ai déjà promis de ne pas chercher à me venger. Je veux me défendre. Mais si jamais on s'en prend à nouveau à moi... ou quelqu'un que j'aime, je ne laisserai pas celui ou celle s'en sortir comme ça,

Son ton commence à m’agacer …je ne manquais pas de le montré en poussant un soupir par le nez. Cependant je n fis aucune remarque car je n’oubliais pas que la fatigue le rendait irritable. Après tout … moi-même quand je manque de sommeil je deviens une véritable ordure.

Très bien dans ce cas je te proposerai un programme dans deux jours et s’il te convient on le commencera … d’ici la repose toi pour récupérer. Et petit conseil pour faire passer les courbature, bois beaucoup d’eau laisse coulé l’eau froide là où c’est douloureux et n’oublie pas de faire des étirements après avoir du sport.

Je lui tendais la main.

Le marché te conviens ?


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Invité le Sam 7 Jan - 1:31



Les limites d'un corps
Feat Yasushi et Noa
Marco releva la tête en entendant Noa comme soupirer. Il ne fit pas de commentaires, mais resta neutre, quoi que les sourcils légèrement froncés. Si sa tête pouvait arrêter de lui faire mal, bon Dieu... Allait-il devoir retourner voir Archie pour ça? Déjà que passer pour un fragile ne lui faisait pas plaisir, voir l'infirmier ne lui plaisait pas. Son foutu orgueil allait le tuer un jour...

- Très bien dans ce cas je te proposerai un programme dans deux jours et s’il te convient on le commencera … d’ici la repose toi pour récupérer. Et petit conseil pour faire passer les courbature, bois beaucoup d’eau laisse coulé l’eau froide là où c’est douloureux et n’oublie pas de faire des étirements après avoir du sport.

Noa marqua une pause pour lui tendre la main.

- Le marché te conviens ?

Marco se leva, hésita légèrement à lui prendre la main avec son gant doré.

- Oui... Ça me va.

Il retira sa main et recula d'un pas pour s'incliner formellement à la japonaise.

- Merci beaucoup.

Son ton était surtout poli, sans grande conviction, mais pour le moment, c'était le mieux qu'il pouvait offrir au Rubis. Peut-être que quand il aurait les idées plus claires, il présenterait ses excuses, mais pour l'heure... Il voulait surtout rentrer au dortoir et qu'on lui fiche la paix.

- Je vais me reposer... Au revoir et merci... à vous deux.

Il s'éloigna en marchant rapidement sans regarder derrière lui. Il voulait surtout mettre de la distance entre lui et les deux rubis. Entre lui et le monde ça aurait été plus juste aussi. Le problème c'est que même si on se sauve des gens, on ne peut pas s'enfuir de sois-même.


(c) Rin sur Epicode


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Yasushi le Sam 7 Jan - 18:26



Les limites d'un corps

Je ne manquais pas d’entendre le soupire de Noa. Sincèrement, il ne m’étonnait guère et j’imaginais sans peine que ça allait être pire avec moi s’il décidait de venir me parler. Très franchement, après a fuite quelques dizaines de minutes plus tôt, je ne pensais pas mériter qu’il m’adresse encore la parole. Même après ce qu’il s’était passé dans mon esprit ? Je n’en savais rien… Peut-être que je ne connaissais pas encore très bien le Rubis pour le savoir. De toute façon, il était pour le moment occupé par Marco :

- Très bien dans ce cas je te proposerai un programme dans deux jours et s’il te convient on le commencera … d’ici la repose toi pour récupérer. Et petit conseil pour faire passer les courbature, bois beaucoup d’eau laisse coulé l’eau froide là où c’est douloureux et n’oublie pas de faire des étirements après avoir du sport. Le marché te convient ?

Bien qu’apparemment fort peu enjoué ou convaincu par la tournure des évènements, Marco accepta le marché qu’on venait de lui proposer et remercia son interlocuteur. Je n’espérais même pas qu’il dise merci à moi aussi : je n’avais absolument rien fait à part éviter qu’il ne se tue à la tâche. Je ne lui avais donné aucune solution ni proposé de réel soutien en soit. Mes remarques et explications à Noa me paraissaient fort peu importantes malgré certains détails qui avaient sans aucun doute éclaircie la situation. Pour moi, mes actions n’avaient pas eu un réel impact sur ce que vivait l’Emeraude. Voilà pourquoi je ne répondis pas à ce dernier avant qu’il ne parte, me laissant seul avec celui dont je m’étais caché par honte. Cette fois, au lieu de fuir comme avant de croiser le sportif en herbe, je restai assis dans les gradins, la tête basse alors que je m’appuyais sur mes genoux. Je savais que le jeune homme n’était pas du genre à poser des questions, mais je n’avais pas oublié les mimiques qu’il avait fait avant de s’occuper des problèmes liés au sport. A quoi devais-je m’attendre exactement ? Je n’osais pas trop y penser, ne serait-ce parce que je savais que j’étais fautif malgré la honte qui me rongeait depuis qu’Archie et lui avaient sillonnés mon esprit. Heureusement que j’avais évité cela à Yumiko…

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Noa le Dim 8 Jan - 14:58

Après un petit instant de réflexions l’émeraude accepta mon offre pour finalement pendre congé après nous avoir remercié poliment … je crois que ça vaut mieux pour tout le monde j’espère que la prochaine fois il sera moins désagréable parce que si c’est le cas je risque de me montrer beaucoup moins patient ou apte à faire des concessions. Je me demande s’il n’était pas pareil le jour où il a rencontré Jinn pour l’entrainement. Si c’est le cas je comprendrais beaucoup mieux le comportement de mon bro … moi-même je ne suis pas sûr que j’aurais fait mieux vu comme ça. Un problème de réglé maintenant passons à l’autre … Je remarquais que Yasushi était resté sur les gradins dans sa posture a toujours broyer du noir. D’ailleurs je rêve ou il s’était un peu écarté par rapport au début ? Bon on se doutait l’un comme l’autre de la suite des choses alors à quoi bon tourné autour du pot ?

Je me postais devant lui m’abaissant à sa hauteur et tachant de capter son regard

Je rêve ou tu cherches à m’éviter depuis ton retour ? Qu’est- ce qu’il se passe ? J’ai fait un truc qu’il ne fallait pas ?

Si c’est la cas j’aimerais bien savoir ce que c’est parce que pour le coup je ne vois vraiment pas … est-ce que c’est l’attrape rêve que je lui ai laissé dans son casier qu’il a mal pris ?


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Yasushi le Dim 8 Jan - 20:42



Les limites d'un corps

Le silence qui s’installait dans le gymnase devenait lourd. Peut-être que Noa n’était pas de cet avis et que seule ma peur était source du malaise qui me prenait. J’avais tellement honte et, en même temps, j’avais tellement la crainte qu’il m’en veuille d’avoir évité de le voir. Pourtant, même le soulagement fut loin d’être ce que je ressentis lorsqu’il s’approcha de moi en tentant de capter mon regard, comme lorsqu’il m’avait trouvé dans la rue la dernière fois que j’étais allé voir Berth. L’angoisse était peut-être même plus grande encore car je savais que je n’allais pas pouvoir lui cacher très longtemps ce que je pensais et ce qui n’allait pas. Surtout quand il me demanda :

-Je rêve ou tu cherches à m’éviter depuis ton retour ? Qu’est- ce qu’il se passe ? J’ai fait un truc qu’il ne fallait pas ?

- Ce n’est pas ta faute, lui répondis-je dans un murmure en le regardant dans les yeux.

Je baissai par la suite mon regard à cause des sentiments qui me tourmentaient. Voir son expression inquiète et perdue ne m’aidait pas à réfléchir correctement. Partagé comme je l’étais, je ne pouvais pas lui dire tout en bloc ce qui n’allait pas et les mots avaient bien des difficultés à prendre leur tournure la plus juste. Tant et si bien que je retins un soupire tout en passant ma main sur mon visage.

- Depuis qu’Archie et toi avez vu l’état de mon esprit, j’ai honte. Je vous suis reconnaissant de m’avoir aidé, mais j’aurais tellement préféré que vous ne me voyez pas comme ça ! Je me sens mal aussi parce que je sais maintenant pourquoi je suis si mal depuis tout ce temps…

Allait-il comprendre ? Se souvenait-il de ce qu’il avait vécu dans mon esprit ? Si cela n’était pas le cas, comment allais-je pouvoir lui raconter le tout ? Non, vraiment, je n’étais pas certain de ce qui allait se passer par la suite mais j’étais certain d’une chose : c’était une longue discussion qui se préparait pendant laquelle je n’allais pas être dans la meilleure de ma forme.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Noa le Dim 8 Jan - 22:11

Yasushi me jetait un regard brièvement avant de le posé à nouveau sur le sol …

- Ce n’est pas ta faute,… - Depuis qu’Archie et toi avez vu l’état de mon esprit, j’ai honte. Je vous suis reconnaissant de m’avoir aidé, mais j’aurais tellement préféré que vous ne me voyez pas comme ça ! Je me sens mal aussi parce que je sais maintenant pourquoi je suis si mal depuis tout ce temps…

Vu l’état de son esprit ? De quoi il parle ? Je ne comprenais pas … mais ça me disais quelque chose … un rêve que j’ai fait … je crois … je ne suis pas sur … je ne sais plus en fait … là je suis complètement perdu.
Bizarrement la situation me rappelais étrangement la fois ou je l’ai consolé dans la rue …. J’aurais m’y prendre de la même manière mais cette fois j’ai envie d’y aller différemment … puisqu’il cherche a éviter mon regard pourquoi le lui imposé ? Je pris donc place sur le gradin a côté de lui regardant le sol également jetant toutefois un regard du coin de l’œil de temps en temps dans sa direction

_ De quoi tu parles exactement ?

Je lui adressais une voix a peu près similaire a celle employé dans la rue près de chez berth mais néanmoins plus douce que celle employé avec Marco jusqu’à présent.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Yasushi le Dim 8 Jan - 23:02



Les limites d'un corps

A nouveau, le silence s’était installé et je n’osais toujours pas affronter le regard de Noa. A quoi pensait-il ? Y avait-il quelque chose qu’il me reprochait sans savoir comment me le dire ? Ou ne se souvenait-il réellement plus de son voyage dans mon esprit ? J’espérais que si parce que je voyais de moins en moins comment lui dire.
Alors que je m’imaginais tout ce qui pouvait se produire suite à mes paroles, Noa se leva. Je crus qu’il allait me laisser là et j’en eus le cœur comme blessé jusqu’à je ressente sa chaleur à mes côtés. Il venait de s’assoir à côté de moi. Cette réaction me surpris mais fus loin de m’effrayer plus. Etrangement une sorte de poids venait de se retirer de mes épaules sans que le restant en soit réellement plus léger pour autant. Puis sa voix s’éleva à côté de moi, toute proche :

_ De quoi tu parles exactement ?

Il me faisait penser à lorsqu’il m’avait retrouvé dans une ruelle après que je me sois fâché contre Berth, avant mon voyage. Pourtant, il y avait quelque chose de différent. Bien que j’eus envie de savoir la raison de cette impression, je fus pris par autre chose : comment lui expliquer ? Je ne me sentais pas de lui raconter en détail ce qu’il s’était passé, mais je ne devais pas rester silencieux. Je cherchai donc un point commun avec ce que j’avais vécu avec Archie pour être certain que cela lui remémorerait quelque chose. Finalement, sur une voix que je voulu neutre je lui rappelai les paroles de la mère d’Archie :

- « Ils entrent dans la psyché de la personne, contenant la personnalité complète, incluant l'ombre qu'on cherche désespérément à cacher. Ce qu'on montre ouvertement est le persona, alors que le shadow est une partie qu'on rejette par honte, par peur ou parce qu'on prend ça à tort pour le ''mauvais côté''. Pourtant les deux sont essentiels et son pouvoir permet de rétablir l'équilibre. » Ce sont les paroles que tu as dû entendre avant d’entrer dans une sorte de couloir avec des miroirs qui ne te reflétait pas, n’est-ce pas ?

Personnellement, je ne savais pas totalement ce qu’il avait pu voir, ou comment il l’avait vécu, mais il me semblait me rappeler ces tréfonds de mon esprit que j’avais pu observer lorsqu’ils m’avaient sauvé de l’assassin. Mais cette partie-là, je ne voulais pas m’en rappeler. Je ne voulais pas me souvenir de la douleur ni de la position de faiblesse dans laquelle ils m’avaient trouvé.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Noa le Lun 9 Jan - 17:25

Yasushi tenta de me répondre en tachant de garder une voix neutre sans toutefois être froide pour autant.

_ - « Ils entrent dans la psyché de la personne, contenant la personnalité complète, incluant l'ombre qu'on cherche désespérément à cacher. Ce qu'on montre ouvertement est le persona, alors que le shadow est une partie qu'on rejette par honte, par peur ou parce qu'on prend ça à tort pour le ''mauvais côté''. Pourtant les deux sont essentiels et son pouvoir permet de rétablir l'équilibre. » Ce sont les paroles que tu as dû entendre avant d’entrer dans une sorte de couloir avec des miroirs qui ne te reflétait pas, n’est-ce pas ?

C’est étrange ces paroles m’étaient étrangement familière, que ce soit sa citations ou la description qu’il m’a fourni …. J’ai déjà vu ça quelque part …mais c’était …un rêve … enfin il me semble que ce n’était qu’un rêve …Enfin je crois. Les explications de mon ami commençaient à me faire douter … et si en réalité il s’agissait de quelque chose de tout autre …. Toutefois ma surprise et ma confusion devaient certainement être visible sur mon visage.

_ Je … je ne comprends pas …. Ce que tu me décris là ça me rappelle un rêve que j’ai fait … mais … je ne vois pas le rapport …

Cette histoire est train de prendre une tournure vraiment bizarre …


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Yasushi le Lun 9 Jan - 20:57



Les limites d'un corps

_ Je … je ne comprends pas …. Ce que tu me décris là ça me rappelle un rêve que j’ai fait … mais … je ne vois pas le rapport …

En l’entendant prononcer ces mots dans une confusion totale, je tourne légèrement la tête pour le regarder de moi-même. Je vis ainsi qu’il était totalement sincère et cela me donna envie de rire comme de pleurer. Un rêve… Si seulement cela avait pu être le cas… Réfléchissant rapidement à comment lui faire comprendre combien c’était réel, je passai une main sur mon visage. J’allais devoir faire preuve de courage et de volonté pour lui raconter les choses. Peut-être même allais-je devoir me persuader moi-même que tout cela n’avait rien de réel. Je savais que ça l’était, mais au moins pour quelques minutes, pour qu’il comprenne la teneur de la chose, je fis en sorte de penser que cela ne l’était pas. Peut-être même que ce fut mon shadow qui parla pour moi, lui rappelant peut-être quelques moments de ce rêve qu’il avait passé avec lui :

- Un rêve… Moi aussi j’ai fait un rêve qui y ressemblait. Nous étions dans ce couloir dont les murs étaient tapissés de miroirs avec Archie. Certains des miroirs étaient brisés et les morceaux étaient éparpillés sur le sols. Je vous guidais, mais je n’étais pas totalement moi. Tout en vous montrant le chemin, je faisais en sorte que vous visitiez mes souvenirs toujours intacts, vous faisant vivre certaines choses qui m’ont donné envie de mourir. Et, au bout du chemin nous avons trouvé… *grosse hésitation* un second Yasushi accroché au mur par des clous dans les membres, mal en point comme s’il avait été torturé, et un homme qui semblait maître d’un monde sans couleur. Un homme qui sentait le sang à plein nez.

Je m’arrêtai là avec l’espoir que cette « histoire » lui montrerait que tout était bel et bien réel et non le fruit de son imagination. Il fallait qu’il comprenne que je parlais bien de mon esprit et que ce second Yasushi était mon persona qui avait été torturé par cet inconnu à l’odeur de sang, l’assassin que je combattais depuis que mon père l’avait implanté en moi. Mais, plus que tout, je souhaitais qu'il réalise que si je fuyais c'était parce qu'il m'avait vu ainsi, dans une faiblesse sans nom.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Noa le Mar 10 Jan - 17:29

Du coin de l’œil je pus remarquer que Yasushi m’avait enfin regardé pas trop tôt ! J’en profitais pour le regarder à mon tour tandis que me fournit ces explications.


_ - Un rêve… Moi aussi j’ai fait un rêve qui y ressemblait. Nous étions dans ce couloir dont les murs étaient tapissés de miroirs avec Archie. Certains des miroirs étaient brisés et les morceaux étaient éparpillés sur le sols. Je vous guidais, mais je n’étais pas totalement moi. Tout en vous montrant le chemin, je faisais en sorte que vous visitiez mes souvenirs toujours intacts, vous faisant vivre certaines choses qui m’ont donné envie de mourir. Et, au bout du chemin nous avons trouvé… *grosse hésitation* un second Yasushi accroché au mur par des clous dans les membres, mal en point comme s’il avait été torturé, et un homme qui semblait maître d’un monde sans couleur. Un homme qui sentait le sang à plein nez.


C’était troublant la manière dont Yasushi arrivais à me décrire le rêve que j’ai fait au point d’énoncer des détails que moi-même j’avais oublié. Donc c’était bien plus qu’un simple rêve ? C’était plus une sorte de … Voyage intérieur. Aux airs de cauchemars … un cauchemar dont je me serait bien passé, rien qu’en y repensant un frisson me parcourrai le corps

_ Effectivement, ça ressemble bien à mon rêve … si ce n’était qu’un rêve je commence a avoir quelque doutes sur sa significations … mais c’est à cause de ça que tu m’évites ? Je ne comprends toujours pas le rapport

C’est là que ça à fait tilt dans ma tête …et que je me suis remémoré l’avoir embrassé à la fin de ce rêve … et que je viens de me dire que c’est potentiellement à cause de ça … je me raclait la gorge avant d’ajouter.

_ Dis-moi … petite question anodine comme ça … heu le rêve … il s’était terminé comment au juste ?


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Yasushi le Mar 10 Jan - 18:34



Les limites d'un corps

Tentant d’être patient, j’attendis qu’il réalise enfin que ce n’était pas qu’un rêve, mais bel et bien une réalité que nous avions vécue plus ou moins ensemble. Une réalité qui me laissait un goût amer malgré une douce fin. Pourtant, il semblait vraiment ne pas pouvoir ou vouloir réaliser à quel point ça l’était :

_ Effectivement, ça ressemble bien à mon rêve … si ce n’était qu’un rêve je commence à avoir quelques doutes sur sa signification … mais c’est à cause de ça que tu m’évites ? Je ne comprends toujours pas le rapport.

N’avait-il toujours pas compris ? N’avait-il pas enfin réalisé à quel point j’étais blessé, perdu et honteux après avoir réalisé ce qu’il se passait dans ma tête ? Ne comprenait-il pas que j’avais extrêmement peur aussi que je redevienne la… victime de cet assassin prêt à tout pour prendre le dessus ?! Je n’arrivais pas à me faire au fait qu’il pensait que ce n’était qu’un rêve… C’était presque humiliant qu’il pense que je puisse me retrouver dans un tel état juste… comme ça.

_ Dis-moi … petite question anodine comme ça … heu le rêve … il s’était terminé comment au juste ?

Silencieux, je rougis légèrement en le regardant. S’il pensait que c’était ça qui me faisait le fuir, il se trompait. Quoi que si cela venait à recommencer, je n’étais pas certain de pouvoir l’accepter par peur que cela aille plus loin, un peu comme avec Renée. Non mais qu’est-ce que je racontais moi ?! Renée était une fille ! Et Noa un mec ! Pourquoi je pensais à… Qu’est-ce qui m’arrivait putain ?!!
Ne laissant pas mes pensées contradictoires transparaître, je regardais Noa pour lui répondre d’une voix neutre quoi que plus tendre que depuis le début :

- Juste avant que le rêve ne se termine, tu m’as embrassé.

Je repris un air plus grave en me levant. Je ne m’éloignais pas, ne bougeais pas énormément plus que cela puisque je tendis mon avant-bras droit devant moi et fit apparaître une petite sphère de lumière. Elle avait en elle les couleurs vertes pour la peur, orange pour la honte et du doré pour l’amour et la tendresse qui s’entremêlaient sans pour autant se mélanger. Mais ce qui m’inquiéta et la fit disparaître presque tout de suite, c’était que ces couleurs n’étaient pas aussi claires qu’à l’accoutumée. Par pure crainte que les choses s’éternisent par sa croyance que ce n’était qu’un rêve, je le regardai pour déclarer sur une note qui représentait tout ce que je ressentais :

- Pour toi ce n’était peut-être qu’un rêve, mais saches que pour moi c’était bien réel. Je me souviens de tout ce que vous avez fait, du fait que vous avez visionné tous mes souvenirs intacts, aussi horribles soient-ils. Je me souviens de ce que mon shadow a pu vous révéler alors que j’aurais préféré que vous ne le sachiez jamais. Mais ce qui me fait peur… non, ce qui me terrifie et me fait honte, c’est le souvenir de l’état dans lequel vous m’avez trouvé ! Je ne sais pas si tu imagines, mais si l’assassin qui m’habite a pu me mettre dans un tel état sans que j’ai fait de meurtre, c’est qu’il est capable de prendre ma place sans que je m’en rende compte ! A la moindre de mes faiblesses ! Je ne veux pas faire de mal, à qui que ce soit ! Et encore moins à toi, Archie, ou même Miko…

Sur la fin de mon récit, des larmes avaient commencé à ruisseler le long de mes joues. Et, même lorsque j’eus terminé et que j’avais fermé les yeux dans une expression de peur et de douleur tout en restant fermé comme mes poings, droit comme un i, elles continuaient à inonder mon visage.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Noa le Mar 10 Jan - 23:08

Juste après ma question je pus voir mon ami rougir quelque instant ... pour répondre de la manière la plus neutre qui lui était possible trop tard je t’ai vue !

_ - Juste avant que le rêve ne se termine, tu m’as embrassé

Ouais donc c’est confirmé on parlait bien du même rêve en fait. Lorsqu’il eut finis ses explications je le vit de poster devant moi et faire apparaitre en sphère mêlant plusieurs couleurs … il faudra vraiment que je pense apprendre le code couler au passage. Cependant il la révoqua rapidement avant de se tourner vers moi pour poursuivre ces explications.

_ - Pour toi ce n’était peut-être qu’un rêve, mais saches que pour moi c’était bien réel. Je me souviens de tout ce que vous avez fait, du fait que vous avez visionné tous mes souvenirs intacts, aussi horribles soient-ils. Je me souviens de ce que mon shadow a pu vous révéler alors que j’aurais préféré que vous ne le sachiez jamais. Mais ce qui me fait peur… non, ce qui me terrifie et me fait honte, c’est le souvenir de l’état dans lequel vous m’avez trouvé ! Je ne sais pas si tu imagines, mais si l’assassin qui m’habite a pu me mettre dans un tel état sans que j’ai fait de meurtre, c’est qu’il est capable de prendre ma place sans que je m’en rende compte ! A la moindre de mes faiblesses ! Je ne veux pas faire de mal, à qui que ce soit ! Et encore moins à toi, Archie, ou même Miko…

Je le voyais commencer à fondre en larme sous mes yeux. Alors je fis ce qu’il y avait de mieux à faire, me levais à mon tour pour le prendre dans mes bras et le serré contre moi, passant mon bras droit autour de sa taille en posant la main dans son dos tandis que mon bras gauche passant sous son bras droit pour remonter et poser la main derrière sa tête, l’invitant à la poser sur mon épaule gauche tandis que je lui parlais d’une voix douce tendre et rassurante.

_ Si jamais ça arrive on sera là pour t’empêcher de le faire et te ramené.

Tout en le serrant contre moi je posais mon menton sur son épaule gauche.

_ je te le promet.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Yasushi le Mer 11 Jan - 1:31



Les limites d'un corps

Les yeux fermés et le visage partiellement rivé vers le sol, je voulais comme disparaître avec celui qui me pourrissait la vie afin que rien n’arrive aux personnes que j’aimais le plus au monde. Je savais que ce genre de pensées n’était pas toléré par elles, pourtant il me semblait qu’il s’agissait là de mon seul salut. Quoi que… je n’étais pas certain de vouloir le faire en sachant que cela ferait du mal à toutes les personnes qui tenaient à moi. Je savais qu’il y en avait trois en plus d’une trentaine d’enfants qui ne me connaissaient que pour les avoir libérés, au fond. J’étais dans une impasse.

Fermé, je n’entendis ni ne sentis Noa se lever pour s’approcher de moi. Ce n’est que lorsque je ressentis sa chaleur corporelle toute proche que je me détendis un minimum pour pouvoir le voir me prendre dans ses bras. Parce que je le laissai me donner ce câlin que, pourtant, je redoutais, j’enfouis mon visage dans son épaule. Je tremblais tant j’avais peur alors que j’entendais Noa me dire sur un ton doux, voire plus mais que je ne sus définir sur le coup :

_ Si jamais ça arrive on sera là pour t’empêcher de le faire et te ramener. Je te le promet.

Cette promesse, il me la fit en posant sa tête sur mon épaule, ce qui créa une proximité plus grande encore. Bien que j’aurais pu me demander si mon ami était comme ça juste avec moi et si le baiser qu’il m’avait donné était sincère ou non, mais au lieu de cela j’arrêtai tout bonnement de réfléchir. Je restai dans ses bras en profitant de mes retrouvailles avec lui alors que ses paroles se créaient un chemin vers un miroir créé spécialement pour. D’une certaine manière, s’il tenait réellement à moi, il avait plutôt intérêt à ne pas me laisser dans de tels états… au risque de ne plus jamais me revoir.

- J’espère que tu n’auras jamais à souffrir par ma faute, soufflai-je d’une voix rauque après un moment. Je ne souhaite à personne ce que mon père a initié… et encore moins à toi ou une autre personne qui m’est chère. C’est vraiment trop cruel !

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Noa le Mer 11 Jan - 19:22

Yasushi m’avait laissé l’étreindre, mieux encore je le sentis se décrisper et se blottir contre moi.

_ J’espère que tu n’auras jamais à souffrir par ma faute, Je ne souhaite à personne ce que mon père a initié… et encore moins à toi ou une autre personne qui m’est chère. C’est vraiment trop cruel !

Je ne pouvais réellement comprendre cette sensations qu’était d’avoir peur de faire du mal à ses proches je ne pouvais qu’imaginer ce à quoi elle pouvait ressembler. Nous restions ainsi un petit moment profitants pour ma part du moment présent. Ce n’était pas la première fois que je faisais des câlin a mes amis mais avec lui c’était différents, je dirais même que c’est encore mieux. Jusqu’à ce que je me recule un petit peu pour lui laisser la place pour qu’il puisse respirer .Si je me souviens bien toutes les autres fois ou nous avions échangé un câlin ça a toujours été lui qui y avait mis fin (sauf si on compte la fois ou je l’ai pris dans mes bras durant mon sommeil mais bon là c’est un cas particulier) pour une fois ce fut mon tour. Je passais on index sous son menton pour lui faire relever la tête afin qu’il puisse me regarder, je pris son visage entre mes mains essuyant ses larmes en faisant glisser mes pousses sur ses joues et lui adressais un regard similaire à ceux que seule les personnes vraiment proches s’échangeaient et lui fit un sourire remplit de tendresse

_ Tu m’as manqué … je suis content que tu sois de retour parmi nous.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Yasushi le Mer 11 Jan - 21:48



Les limites d'un corps

Après un moment que nous passâmes sans parler, juste à rester l’un dans les bras de l’autre, Noa recula. Ce geste me décrocha de lui, ce que je laissai faire à contrecœur. Pourquoi réagissais-je ainsi ? Pourquoi voulais-je tant rester à ses côtés ? Est-ce que cela avait un lien avec le baiser que nous avions échangé dans mon esprit ? Ce souvenir faisait-il que je me sentais plus proche de lui, ou y avait-il une autre raison à laquelle je n’osais pas penser ?
Perdu, je gardai la tête basse. Elle ne le resta cependant pas très longtemps puisqu’avec un doigt, mon ami la releva tout en restant doux. Puis, prenant ma tête entre ses mains, il essuya mes larmes à l’aide de ses pouces. Cela évoqua en moi un souvenir fugace que je pensais perdu pour toujours. Ce geste, je l’avais déjà fait plusieurs fois pour consoler une personne qui m’avait été chère : Yumi. Je ne me rappelais plus des traits de son visage, mais était-ce le plus important ? Après tout, un autre détail attira mon attention. Noa n’avait-il pas un regard plus doux qu’à l’accoutumée ? Je comprenais les signaux que me donnait mon corps suite à ces gestes, je savais ce qu’ils signifiaient… mais en avais-je le droit ? Pouvais-je ressentir cela pour lui ? J’avais envie de dire que ma peur de lui faire du mal ou même de le perdre étaient les causes de ces questions, mais il y avait autre chose que je n’osais pas penser. Je n’avais jamais envisagé ce genre de relation bien qu’elle soit loin d’être dérangeante. J’étais comme perdu.

_ Tu m’as manqué … je suis content que tu sois de retour parmi nous.

Ces mots, prononcés avec tendresse firent bondir mon cœur comme s’il voulait sortir de ma poitrine. J’en oubliai presque que, quelques temps plus tôt, je fuyais devant lui, faisant en sorte de ne pas le croiser par honte entre autres. Après tout ça, je vouais presque me jeter dans ses bras pour un autre câlin… ou plus ? Non ! Pas possible ! Qu’est-ce que je racontai moi ?
Doucement, je fermai les yeux en portant mes mains sur ses poignets. Loin de retirer ses mains de mon visage, je les caressais avec douceur en tentant de ne pas écouter ma confusion. Puis tout en relevant les yeux pour le regarder et en souriant légèrement, je lui répondis :

- Merci, Noa. Tu m’as manqué aussi…

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les limites d'un corps (PV Yasushi et Noa)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum