Loyalty and Lonely ( Ft. Des gens )

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Loyalty and Lonely ( Ft. Des gens )

Message par Meechy le Sam 10 Déc 2016, 15:31

Rappel du premier message :


Raah..Qu'est-ce qu'il y a encore ? C'est déjà l'heure de se lever ? Je me levais plus tard en Afrique, c'était beaucoup mieux...Enfin non. Je sors de mon lit et me dirige vers la salle de bain afin de nettoyer mon corps chocolat puis, après cette douche sensuelle je me dirige vers ma penderie, attrapant les premiers trucs que je vois, m'étirant ensuite. Bon alors.. Il faut prendre les affaires de la journée, je prends donc mon sac en balançant dedans tout ce qu'il faut, je sens qu'on va bien s'amuser aujourd'hui.. Je prends la direction de la salle indiquée, l'ouvrant et respirant l'odeur de renfermer de la salle. Depuis quand cette salle n'a pas été ouverte ? J'ouvre les fenêtres en respirant l'air frais avant de poser mes affaires sur le bureau, fixant le tableau en croisant les bras.

Le peuple est en attente depuis si longtemps.. Le peuple hurle aux fenêtres... Le peuple désire de la nourriture, le peuple désire vivre, avoir une protection contre les barbares, les indigènes, contre ce que les dirigeants appellent le mal. Le peuple brule les rues pour éteindre la flamme de l'inégalité, la lune se fige derrière ses nuages car même là-haut on a peur de la puissance d'un peuple.


Je reposais le feutre après avoir écrit sur le tableau mes jolies phrases, m'affalant sur mon siège en baillant, que vais-je bien pouvoir faire en attendant ? Je fixe la fenêtre un instant avant de sortir du sel de ma poche et déposant le sachet sur le coin de mon bureau avant de me lever en me dirigeant vers la fenêtre, regardant dehors en m'allumant un joint, regardant le ciel en espérant que dieu pardonne mes actes et ce que je vais faire aux élèves. Je devrais peut-être donner une autre formation aux tables, quelque chose de plus conviviale et de moins conformiste. Joint en bouche je pris les tables et les chaises les uns après les autres afin de former un triangle avec au milieu une table où je dispose le sel dans cinq petites coupelles, ne touchant le sel que d'une coupelle. Je fouille en suite ma poche pour en sortir revolver avec une balle à l'intérieur, le regardant un instant je le pose finalement au milieu de la table. Je me tourne un instant vers la une fenêtre fermée, observant mon reflet à travers, un simple t-shirt blanc, une casquette, un jean et des sneakers, aussi basique que Dieu la voulu. Je pose un billet d'une valeur conséquente sur les tables avec un briquet posé dessus, je rigole un instant seul, exposant mes facettes argentées sur les dents à mes amis les murs.  

Je sors rapidement de la salle pour aller chercher mon siège privé, celui que le destin m'offre, un trône. Après ce petit aller-retour je pose le trône au bout du triangle, un sac noir à ma droite et des enceintes devant moi, balançant un gros son des familles, j'ai presque une érection. Oh ! J'ai presque oublié ! Que je suis idiotement intelligent, je prends mon sac pour en sortir des stylos et des feuilles, posant une feuille et un stylo sur toutes les classes, sauf une ou je décide de mettre trois feuilles et aucun stylo, on va bien s'amuser. Je m'assois sur mon trône, un bouquin en main et me décide finalement à attendre les élèves.





I high and i'm bi, wait i mean i'm straight

1738

Regar cé 1 them frér:


Just my dick homie :


Wanna have sex ?:



⛧┼

Revenir en haut Aller en bas


Re: Loyalty and Lonely ( Ft. Des gens )

Message par Hansel le Dim 12 Fév 2017, 17:45



Loyalty and Lonely


Pendant le temps qui nous avais été laissé pour répondre je voyais le prof faire quelque chose avec son pistolet … j’ignore pourquoi mais quelque chose que dit qu’il allait encore me pointer puisque il semblerait que ma coloration capillaire face de moi sa cible préféré. C’est pourquoi je pris le temps de mettre au moins un bouchon d’oreille. Puis vint le moment du débat.

On est tous, un jour ou l'autre, face à ce mot. En ce moment même, tu pensais venir à un cours de littérature mais il n'en est rien, c'est une forme de trahison je suppose, qu'en penses-tu ? Pourquoi n'es-tu pas comme les autres ? Pourquoi n'es-tu pas un simple humain ? Tu n'as rien voulu et tu es ce que tu es, une forme de trahison de la vie. En plus tu es roux, là c'est chaud.

J’avoue avoir quelque difficulté à comprendre son point de vue … tout en écoutant le reste du débat je tachais de réfléchir  à sa réponse jusqu’à ce que le prof s’approcha de Félias.

Nous sommes engagés par l'Académie pour découvrir, lequel de vous quatre est le traitre. Oui, j'ai bien dit traitre. Un traitre qui n'a pas eu de jeunesse et qui par intuition a utilisé une tronçonneuse pour son " évolution ". L'un de vous quatre n'est pas celui qu'il dit être, alors oui, c'est difficile à croire après le début un peu fou et stupide de ce cours mais, l'un d'entre vous n'est pas là pour apprendre et vivre avec des gens comme lui dans cette Académie, l'un de vous est là pour réduire l'Académie à la mort, le néant et le désespoir. Incroyable n'est-ce pas ? Ouais. Ce n'est pas la peine de vous regarder comme ça, j'ai aucune idée de qui est le méchant ici, je sais c'est juste que c'est l'un d'entre vous et, Felias a été très utile dans cette quête même si il fait probablement ça pour ce que l'Académie lui donne en échange ! D'ailleurs pourquoi toi ? T'as quoi de si spécial ? Bref on verra ça après. Maintenant, que le méchant pas beau se dénonce ou la suite ne risque pas d’être belle.

Qu’elle drôle d’histoire … ceci dit j’ai bien envie de m’amuser un peu … c’est pourquoi tandis que le prof échangeais avec son confrère je profitais de sa distraction pour mettre mon dernier bouchons d’oreille. Je me levais ensuite pour me poster au centre de la pièce pour prendre une pose tragique.

Ho rage ! Ho désespoir ! Ho malheur (retrouvant l’ai normal quelque secondes) Ai-je parlé de souffrance ? (retrouvant un air tragique) Ho désespoir, malheur et souffrance ! Je suis repéré ! Il ne me reste plus qu’à prendre la fuite. (Je repris un nouveau l’air normal). Ba Oui quoi ? Je suis le seul roux de la classe. Il est évident pour tout le monde que je suis forcément le coupable … sauf peut-être pour mademoiselle qui ne distingue pas les couleurs …..(Désignant Venda). Je ne peux pas lutter vous êtes trop fort pour moi je me rend ! … quoique ….

Je choisie ce moment-là pour activé mon pouvoir … toute les personne présente se retrouvèrent figés, incapable de respiré …je profitais de ce moment-là pour dégainé la lame que renfermait ma canne d’apparats et prendre le pistolet dans les main du prof … de toute façon si il tire la balle sera arrêter par mon pouvoir. Une fois les deux armes en main je me postais de façon à avoir tout le monde dans mon champ de vision, la pointe de ma lame sous la gorge du professeur, l’arme à feu pointant sur Félias. J’adressais un grand sourire au professeur

Je contrôle. Je tire. Je décide. Je commande. J'aime. Je tue. Tu n'es absolument rien ici.(puis, m’adressant aux deux compères) je dois dire que je suis très impressionné. Comment avez-vous su que je me présenterais à ce cour ?

(c) Rin sur Epicode


Je ne suis pas en sucre Puisque je suis Hansel



Thème musical:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loyalty and Lonely ( Ft. Des gens )

Message par Invité le Lun 13 Fév 2017, 13:36

Ma glace fut finie rapidement. Il fallait pas faire durer le plaisir. Le prof parla d'un traître. Cool ! Il allait se lancer devant le nouvel exercice du prof, quant on le prit par surprise, en lui volant la vedette. Il laissa donc l'autre roux agir à sa guise, du moins au début. Après tout, il avait l'air d'être un acteur de théâtre de première ordre.
Il avait entendu cette rumeur de cours non obligatoire qui partait en Live. Il allait enfin pouvoir assister à l'un d'eux. Qui allait passer par la fenêtre, ou bien se faire sévèrement réprimander par des heures de colle ?
Quoi le seul roux ? Et moi alors ? OK, tu vas voir…. .merde je ne peux pas bouger. Un pouvoir ? Je bande mes muscles et ma volonté. Je suis Phénix Wright.
Bordel, il prend l'arme du prof… Comment répliquer à cela…
La pression se relâche et mon corps bandé pour se lever agit de nouveau. Dans un mouvement de surprise, j'ai le temps d’attraper le billet sur la table et mon stylo dans ma poche.

-OBJECTION votre Honneur ! Cet homme est un imposteur. Il dit être le seul roux, mais en fait il est blond vénitien (private joke). *Regard vers Hansel et petit clin d'oeil* Tu crois avoir toutes les armes ? Un pouvoir, une lame et un pistolet ? Je possède un stylo. Il me permet de t'abattre, avec ces écrits, de bien plus loin que ton pistolet. En plus c'est un stylo plume; il est bien connu que la plume est plus puissante que l'épée. Quand au pouvoir, rien ne vaut le pouvoir de l'argent, un pouvoir dominant notre monde capitaliste.

Ys en avait profité pour retourner sa chaise, le dossier vers Hansel. Il monta dessus et la fit basculer, ne gardant un équilibre précaire sur 2 pieds. Pas facile avec un pied sur le dos de la chaise et un sur le bord de l'assise.

-Qui crois tu être pour me voler mon Job. Détruire l'école, c'est mon boulot. A moins que ? Toi ! Non, je viens me venger de toi, Démon. Crois-tu qu'un parent appellerait vraiment son enfant Ys, afin qu'en patois, son nom et son prénom indique le nom de la Célèbre cité Engloutie ?
Maintenant que je te tiens, voleur d'âme. Rend moi la mienne qui est celle de ma cité ! Ainsi, je n'aurait pas besoin de détruire l'académie pour la récupérer. Rend la clef qui permettra aux riches de s'enrichir encore plus. Et avec leur argent j'achèterais l'académie pour en faire un Zoo à la Barnum.


Bah quoi ? Ys s'était encore emporté. Il passait à la fois pour le gentil, le méchant qui faisait cela pour sauver les siens et un gros connard de capitaliste. Le plus dur dans ce cas était de tenir l'équilibre, en pointant l’élève avec son stylo plume encapuchonné tout en Brandissant de façon indistinct le billet marqué d'un éclair.
Bon, après, cela se voyait sur son visage qu'il s'amusait comme un fou. Pour une fois qu'on lui permettait d'exprimer sa créativité sans retenue. Il n'allait pas se priver.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loyalty and Lonely ( Ft. Des gens )

Message par Hansel le Lun 13 Fév 2017, 17:51



Loyalty and Lonely



(désolé de poster deux fois mais l'intervention de ker ys ne me laissait pas indifférent. Et c'est bien un compliment !)

Suite à ma petite prise d'otage improvisée, je vis le petit génie se lever trahissant dans dans sa gestuel une certaine indignation. Bien que mes bouchons d'oreilles m'empêchaient d'entendre son discours je parvenais à lire sur ses lèvre un discoure sur le pouvoir de l'argent … S'indignant également de mes propos comme quoi je suis le seul roux ici. Il a même osé me traiter de blond vénitiens le bougre ! Ça ! Ça va passer très difficilement ! Tu vas le payé très chère, car je suis très fière de rousseur. Oui à la rousse attitude ! Entre roux on devrais se serré les coudes. Sauf que je n'ai jamais aimé la concurrence.

Tandis que le petit homme finit son discours, jouant les équilibristes sur une chaise je tirais sur le billet, le transperçant d'un seul coup bien visé. Mon passé de lanceur de couteau sans doute. Pour pointé a nouveau l'arme à feu sur Félias

_Sache petit Homme qu'on ne peut acheté un homme qui n'attend rien et que le pouvoir de l'argent ne se limite qu'à celui qu'on veux bien lui accorder.

Quoi qu'il en soit ce jeune homme je ne le connais pas mais je l'aime déjà !

_ Par ailleurs je ne te permet pas d'insulter ma couleur de cheveux ! Je suis un vrai roux tzigane pur souche et croyez moi que toute vos âmes seront à moi !

Oui le cliché du roux diabolique mais bon j'adore jouer sur les cliché et les idées reçus

(c) Rin sur Epicode


Je ne suis pas en sucre Puisque je suis Hansel



Thème musical:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loyalty and Lonely ( Ft. Des gens )

Message par Venda le Mar 14 Fév 2017, 01:59

Oh okayyyy... Par les pouvoirs d'achromate acrobate ninja qui me sont conférés et au nom de Mystique, de Daredevil et de la Sorcière Rouge ou encore au nom de Nyan Cat, de Rainbow Dash et des Skittles, je le déclare officiellement ce cours comme étant complètement fucké. Je regarde ou plutôt j'écoute toute la merde qui s'en suit avec le pouvoir des ellipses et de la flemme de la description dont je bénéficie. J'ai l'impression de me trouver dans une série policière, il me faut un accompagnement alimentaire... Merde, j'ai pas d'accompagnement alimentaire, je le supporte pas, c'en est trop pour moi ! Je pourrai pas survivre plus longtemps dans ces conditions ! J'ai bien l'impression qu'il est venu pour moi le temps de quitter ce monde.

Pendant que ça s'entretue ou je ne sais quoi encore, je me lève de ma chaise et prends mon sac et/ou ma guitare. En fait, j'ai oublié avec quoi je suis rentrée dans ce local (et j'ai pas envie de relire mon premier post pour vérifier... *après avoir lu* okay, en fait il y avait les deux, le sac et la guitare). Fuck, ça va être difficile à faire, mais j'te fais confiance, Milky Way. Donc, j'ai mes trucs, je m'approche du rebord de la fenêtre, m'assois sur celui-ci, re-dépose mes trucs, ouvre la fenêtre, émets une rafale d'ultrasons dehors au préalable et sors Milky Way de son étui après avoir reçu l'écho de la rafale ultrasonique. (Pour rappel, Milky Way c'est elle.) Je me mets à jouer et chanter Meltdown, de iroha(sasaki).

Machi akari hanayaka
E-teru mazui no tsumetasa
Nemurenai gozen niji
Subete ga kyuusoku ni kawaru

Oiru gire no raita-
Yaketsuku youna ino naka
Subete ga sou uso nara
Honto ni yokatta noni ne

Kimi no kubi wo shimeru yume wo mita
Hikari no afureru hiru sagari
Kimi no hosoi nodo ga haneru nowo
Nakidashi souna mede miteita


Je me lève debout et entame le refrain en passant de l'autre côté de la fenêtre :

Kaku-yuugou-ro nisa
Tobi-konde mitai to omou
Massao na hikari tsutsumarete kirei
Kaku-yuugou-ro nisa
Tobi-konde mitara soshitara
Subete ga yurusareru youna kiga shite...


Musique et traduction :



Les lumières de la ville brillent
Dans un froid douloureux comme l'éther
Incapable de dormir à 2 heures du matin
Tout a rapidement changé

Un briquet qui n'a plus d'huile
L'intérieur de mon ventre qui me brûle
Si tout n'était en fait qu'un mensonge
Je me serais sentie mieux...

J'ai rêvé que je t'étranglais de mes mains
Un après-midi baigné par la lumière
Ta gorge, qui tremblait
Je la regardais avec les larmes aux yeux...

Emmène-moi dans un réacteur de fusion nucléaire
Je voudrais plonger en son coeur
Ca doit être beau, entourée d'une lumière bleue
Emmène-moi dans un réacteur de fusion nucléaire
Si je pouvais plonger en son coeur, alors
Tous mes péchés seraient pardonnés...

Sur la fin, je me tourne pour faire dos à la classe et me jette sans hésitation dans le vide. Adieu, bande de... de... de singuliers ! Si j'ai bien calculé, y aura pas de problème.






Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 1
Exp:
95/150  (95/150)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loyalty and Lonely ( Ft. Des gens )

Message par Luxia le Mar 14 Fév 2017, 21:53




Loyalty and lonely

"-Ce cours est à l'image de ta vie soeurette."

J'ignore tout simplement la réflexion, même si j'avoue ne pas du tout avoir apprécié qu'il me surnomme "soeurette". Je ne veux en aucun cas être associée à ce type, est-ce que c'est clair? La personne suivante semble avoir eu un mot en rapport avec la trahison et ce genre de chose, et n'a rien à dire dessus. Quel dommage, j'aurais sûrement pu être plus bavarde à sa place! Peu importe.

"-On est tous, un jour ou l'autre, face à ce mot. En ce moment même, tu pensais venir à un cours de littérature mais il n'en est rien, c'est une forme de trahison je suppose, qu'en penses-tu ? Pourquoi n'es-tu pas comme les autres ? Pourquoi n'es-tu pas un simple humain ? Tu n'as rien voulu et tu es ce que tu es, une forme de trahison de la vie. En plus tu es roux, là c'est chaud."

Voilà ce qu'il lui répond. Pour une fois je dois admettre que j'approuve. La trahison est partout, et le pire, c'est qu'on ne la voit pas toujours, et très rarement au bon moment malheureusement... Cependant, je trouve la réflexion sur les roux totalement déplacée. Bref, ça cause, ça cause, et ça m'intéresse pas plus que ça. Jusqu'à ce moment;

"-Mais maintenant, il est temps que je vous dise réellement pourquoi vous êtes ici. Je vais mettre de coté cette image idiote que je dois avoir pour être le " professeur bizarre méchant " et parler normalement, parler comme je le fais dans la " vraie vie ". Si vous êtes ici, ce n'est pas un hasard. L'affiche était faite pour vous, il manque juste une ou deux personnes mais le gros est ici, je parle pas de Vic'. Je travaille pour l'Académie, jusque là rien de fou, mais, je ne travaille pas pour l'Académie de la façon de la façon dont vous pensez. L'un de vous, ici, n'est pas non plus celui qu'il prétend être. Et, moi et cet homme là. Nous sommes engagés par l'Académie pour découvrir, lequel de vous quatre est le traitre."

Il se dirige vers Felias en même temps qu'il parle. Suite à un certain événement dans la forêt, j'avais bien compris qu'il aimait bien fouiner et ce genre de chose, mais je ne suis pas sûre de tout saisir comme il faut. Felias? Un espion? J'aurais plutôt pensé au type qui fait des recherches dans son coin pour son propre conte, mais bon. Je ne sais plus quoi penser maintenant. On est partis tellement loin dans le bordel que je sais plus si je dois me fier aux paroles des autres ou à moi même. Et qu'est ce que c'est que cette histoire de traître? Trahir quoi? Pourquoi? Moi je le dis, y'a un truc qui sonne faux. Pour tenter de raccrocher mon cerveau là où il faut, c'est à dire bien en place dans ma petite tête de gamine de quatorze ans (rappel, des fois les gens ont l'air d'oublier), j'analyse chacune des paroles qui suivent.

"-Oui, j'ai bien dit traitre. Un traitre qui n'a pas eu de jeunesse et qui par intuition a utilisé une tronçonneuse pour son " évolution "."

Alors. Peut-on dire que j'ai eu une enfance? Oui, je pense. Courte, possiblement détruite par certains événements auquel je refuse de faire mention, mais oui. Ensuite toujours cette histoire de tronçonneuse. Je n'ai pas l'impression d'avoir quoi que ce soit à foutre avec ça, mais le fait que les mots aient étés comme choisis pour chaque élève me fait envisager la possibilité que ça ait un lien avec moi, lien que j'ignore dans ce cas.

"-L'un de vous quatre n'est pas celui qu'il dit être, alors oui, c'est difficile à croire après le début un peu fou et stupide de ce cours mais, l'un d'entre vous n'est pas là pour apprendre et vivre avec des gens comme lui dans cette Académie, l'un de vous est là pour réduire l'Académie à la mort, le néant et le désespoir. "

Hum... La vérité, "apprendre à vivre avec les gens comme moi" J'en ai strictement rien à foutre. C'est toujours cool, mais je me sais parfaitement capable de m'épanouir dans la solitude, même seule contre tous. Je l'ai déjà fait, après tout. Mais je n'ai aucunement l'intention de détruire l'académie ou quoi que ce soit... Malgré tout; avec tout ça, je commence à me demander si ce ne serait pas moi, la "traîtresse". Mon cœur se serre un peu à cette idée. Comment moi, qui déteste la trahison plus que tout au monde, je pourrais l'être? Si ce prof voulait me déstabiliser, bien joué, vraiment. Mais je continue d'être attentive.

"-Incroyable n'est-ce pas ? Ouais. Ce n'est pas la peine de vous regardez comme ça, j'ai aucune idée de qui est le méchant ici, je sais c'est juste que c'est l'un d'entre vous et, Felias a été très utile dans cette quête même si il fait probablement ça pour ce que l'Académie lui donne en échange ! D'ailleurs pourquoi toi ? T'as quoi de si spécial ? Bref on verra ça après. Maintenant, que le méchant pas beau se dénonce ou la suite ne risque pas d’être belle."

Mouais... J'ai plus rien à dire sur tout ça, mais ça tourne pas rond. Y'a quelque chose qui cloche. Et à partir de maintenant, chacun se demandera sans cesse si son voisin n'est pas le traître. Le but de cette manipulation est-il de nous monter les uns-contre les autres? Pour ma part, je n'ai pas vraiment de grande affinité avec quiconque dans cette pièce, alors je doute des conséquences que cela peut avoir. Après... Peut-être que je vais chercher trop loin? Si ça se trouve je suis à côté de la plaque depuis le début, j'ai manqué un détail, et voilà où j'en suis. Pff... Peu importe, voyons juste ce que ça va donner.

"-Qu'est-ce que tu veux que je te dise... Je suis un gosse curieux, c'est mon état d'esprit. J'aime fouiner là ou il faut pas ! À toi d'avoir la bonne "intuition" à mon sujet... Hé hé ! En tout cas je suis curieux de savoir qui est le trou du cul ici... Je dois bien avouer que j'ai certains aprioris sur certaines gens... J'en ai déjà rencontrés après tout. Qui sait depuis combien de temps j'ai accepté de traquer ce traître pour whatevs de ce que me filera cette stupide Académie en échange d'une tête coupée ?"

Une tête coupée mais oui mais oui... Plus ça passe et plus j'ai l'impression d'être entraînée dans une mise en scène stupide sans queue ni tête. Après tout, c'est pas comme si ce cours c'était le bordel depuis le début...

"-Ho rage ! Ho désespoir ! Ho malheur Ai-je parlé de souffrance ? Ho désespoir, malheur et souffrance ! Je suis repéré ! Il ne me reste plus qu’à prendre la fuite. Ba Oui quoi ? Je suis le seul roux de la classe. Il est évident pour tout le monde que je suis forcément le coupable … sauf peut-être pour mademoiselle qui ne distingue pas les couleurs …... Je ne peux pas lutter vous êtes trop fort pour moi je me rend ! … quoique …."

Je jette un rapide coup d'oeil vers... Bah l'autre roux en fait. Bah il a pas du faire gaffe, mais oui, il sont deux. Et lui aussi à l'air de jouer une comédie pas possible. Limite j'ai dû mal lire l'affiche, on est en cours d'impro! Ouais, ça doit être ça. Soudain ma respiration est coupée, et je me retrouve incapable d'effectuer le moindre mouvement. Hansel retire l'arme de la main du psychopathe professeur et la pointe vers Felias, menaçant au même moment l'adulte d'une lame. Comme il semble être le seul capable de bouger, je déduis que c'est lui qui est responsable de notre immobilité à tous. Bon, ça fera au moins ça d'appris!

"-Je contrôle. Je tire. Je décide. Je commande. J'aime. Je tue. Tu n'es absolument rien ici. je dois dire que je suis très impressionné. Comment avez-vous su que je me présenterais à ce cour ? "

En réalité, cette dernière réplique, avec la reprise de la phrase du prof et tout, m’amuse grandement. À mon tour, je décroche finalement un sourire en coin. Finalement... Je crois que je vais être contrainte de me prêter au jeu! Le deuxième rouquin attaque le premier, et je sens que ça va dégénérer, si on considère que ça n'est pas encore le cas... Mouais, un nouveau coup de feu retentit, et vous savez quoi, je ne suis même pas étonnée! Puis ça part en délire sur les clichés des couleurs de cheveux... Tiens, y'en a une qui se barre par la fenêtre! Limite je devrais faire pareil... Et puis non! Je veux savoir comment ça va se terminer maintenant! Bon, à mon tour, mode pétage de plomb, on!

"-AHAHAHAHAHAHAHAHA Ouais, c'est drôle tout ça, j'avoue. Finalement ce sera peut être pas aussi chiant que ça, ce cours! Bon laissez moi ma place sur la scène, c'est à mon tour!"

Et moi aussi, je prends place sur la table, et me racle la gorge. Bien sûr, je suis purement en train de me moquer de tout ce qui se passe ici, mais je ne crois pas être la seule. Aucun de tout ceux là ne me paraît réellement crédible.

"-Sur votre model, messieurs, OH LA LA JE SUIS COUPABLE, CAR JE SUIS LA SEULE QUI POSSÈDE UNE MÈCHE BLEUE!!! Et 'chuis la seule blonde, aussi, mais c'est moins original... Bref, dans ces conditions, impossible de savoir qui est ce "traître" et si ça se trouve, il ne sait même pas qu'il l'est lui même! désignant la fenêtre Et puis comme l'une des suspectes s'est évadée, impossible d'avoir toutes les preuves! On se retrouve donc à être trois à jouer cette comédie ridicule, si ce n'est plus étant donné que je doute aussi de vos "seconds rôles" à vous deux. Mais bon, puisque c'est drôle, je déclare tout comme vous que je suis l'unique traîtresse!

Comme tout ça semble s'être transformé en une espèce de mini-compétition sans intérêt, je lève mon poing brillant d'étincelles vertes avec un grand sourire en coin, et fait pousser à mes pieds, sur le bureau, une fleur de lys, symbole des monarques de France. Quoi? Quitte à jouer, autant le faire à fond!



(c) Rin sur Académie Tsuki


J'incinère des gens, défenestre des nains en #009999 ou en glauque #649B88

Pourfendeuse de nains officielle de Tsuki B)

Je sais que je suis faible, mais je veux me battre.
Je sais qu'ils m'ont détruite, et c'est pour ça que je veux me venger.
Et malgré la larme qui perle sur ma joue, je tiendrai mon épée.
Parce que même la fleur que je suis veut vivre libérée.

Menace Rose Musique
Fiche♣️Dossier♣️Journal♣️Casier
avatar
Luxia

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loyalty and Lonely ( Ft. Des gens )

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum