Cible humaine [Pv Yumiko]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Jïnn le Sam 29 Oct 2016, 17:27



Un RP de Qualitay



Clack clack clack clack...Tels étaient les sons que faisaient mes tongs en bois sur le sol du dortoir. Je me dirigeais vers le terrain d'entraînement, comme d'habitude. Sauf que j'avais rangé le kimono... Je ne le sortirai que quand j'en aurai besoin. Je ne dois pas le salir plus que ça avec mes actions. Enfin...Je me comprends. En même temps je me parle à moi même, tu parles d'un mec...

Enfin, quoi qu'il en soit, fallait que je m'entraîne dur depuis la rencontre avec mon père. C'était pas comme s'il m'avait bien défoncé.... C'était cependant une expérience géniale. Je ne pensais pas qu'il serait si fort, enfin, c'était une déculotté à proprement parler. J'ai rien pu faire. Moi qui n'aimais pas les pouvoirs car justement je trouvais ces derniers pour les faibles et qu'ils n'apportaient plus de conflits que de solutions....Je ne pensais qu'à ça... Ouai, j'ai vite retourné ma veste...Je vais atteindre le paroxysme de ma propre individualité pour ensuite enfin vivre en paix, sans que personne viennent me faire chier. C'était ça mon plan de vie ? Ouai non avant j'ai un tas de promesses à tenir.

Quoi qu'il en soit, j'étais en débardeur avec un pantalon bleu foncé en fibre élastique. On change pas une équipe qui gagne... La seule exception était la nouvelle pilosité sur mon visage ainsi que les cheveux bien plus foncés qu'avant. Y'avait aussi les éclairs crépitants parfois de mes yeux mais...c'était plus un tic qu'autre choses.
Je m'entraînais donc tranquillement sur un mannequin, je lançais mes boules d'énergies de diverses manières...J'essayais plusieurs formes, plusieurs techniques...Les kikohas c'était trop galère en vrai...Et si je....Oh....J'ai une idée de malade, mais ce sera pour plus tard.
Je m'apprêtais à lancer ma Xième boule d'énergie quand....un ballon me tombait sur le dos....Encore un coup d'Ikki ? Même pas c'est un putain de ballon de football qui m'a fait dévié mon tir vers....MERDE !!!!

ATTENTION !!!

Je savais pas trop c'était qui, mais le truc est pas passé loin de la toucher....J'accourais vers la personne en question et c'était...Yumiko ? Oh putain de bordel de merde....Imaginez que je la blesse la pauvre ? J'étais...comme la photo en haut du code. C'est pratique d'avoir des images de sois quand même...

Je suis vraiment désolé Yumiko ! J'ai pas fais attention, t'as rien ?


(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



SPWALER:
J'écris en #0099FF :p


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Yumiko le Mar 01 Nov 2016, 20:10



Cible humaine
Feat Jïnn

J’ai horreur de ces nuits pendant lesquelles j’ai des difficultés à dormir. Le professeur McAlister m’avait proposé d’aller à l’infirmerie dans ce genre de cas, mais à chaque fois il était n’était que trop tard pour tenter de me rendormir, mais beaucoup trop tôt pour me préparer à aller en cours. Donc, comme quelques fois, je mis une tenue confortable pour courir (pantalon de sport noir, tee-shirt gris avec un logo blanc, des baskets), attachai mes cheveux en queue de cheval et prit une bouteille d’eau. J’avais fait tout cela sans avoir réellement besoin de lumière et avec une discrétion que j’avais acquise pendant mon isolement. Ma bonne foi m’obligeait à remercier mon père pour cela… pourtant je ne pouvais pas. Comment remercier une personne qui me haïssait et voulait ma mort ? Surtout qui voulait ma mort en fait.

Peu envieuse de me torturer les méninges avec un sujet philosophique qui n’était pas fait pour me plaire, je sortis du dortoir sans oublier de m’emparer de mon téléphone et mes écouteurs pour ne pas faire la même erreur que quelques temps auparavant. Je n’avais aucune envie de tomber par manque d’inattention et essoufflement. Il allait me falloir un rythme et ma musique était faite pour ça. J’espérais que ma manœuvre serait efficace.
D’un bon pas, j’allais au terrain d’entraînement et, plus exactement, le terrain de course. Je posai ma bouteille sur mon point de départ et préparai le son qui allait accompagner mes pas. Au menu musical : Lindsey Stirling ! J’avais découvert cette violoniste grâce à Jïnn en Nouvelle-Calédonie. Pour moi qui n’y connaissait rien en musique, c’était à mon sens un bon début. Bien entendu, il était d’autres chansons que j’avais trouvé et bien aimé, mais elles n’étaient pas les principales.

Enfin prête, je me mis à courir. J’étais lente, mais mon but n’était pas d’être rapide. Je voulais simplement me vider l’esprit. Puis, avec un peu de chance, le sport que je faisais là m’aiderait à dormir la nuit suivante. En m’apercevant que j’étais parvenue à faire un tour, je me mis au défi d’en faire un second sans m’arrêter. J’étais, certes, essoufflée, mais c’était encore supportable. La musique m’aidait énormément mine de rien puisque mes pas n’allaient pas plus rapidement que les rythmes qui m’accompagnaient.
Malheureusement, je ne pus pas terminer mon second tour : alertée par un cri, je ralentis assez pour ne pas entrer en collision avec une boule d’énergie qui me passa juste devant. Prise par mon élan et la surprise mêlée à la peur, je tombai les fesses sur le sol. Essoufflée par ma course, je pris le temps de me reprendre. Mes écouteurs s’étaient décrochés de mes oreilles pour retomber sur ma poitrine puisque le fil était caché sous mon haut.

- Je suis vraiment désolé Yumiko ! J'ai pas fais attention, t'as rien ?

En tournant la tête vers la personne qui m’avait parlé, je m’aperçus que c’était Jïnn qui semblait paniqué en plus d’être désolé. Je lui fis donc un sourire rassurant, me retenant de rire de soulagement, pour lui répondre :

- J’ai eu plus de peur que de mal, ne t’en fais pas. Ahah ! Cette boule d’énergie était énorme !

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Jïnn le Mar 01 Nov 2016, 23:20



Un RP de Qualitay



Oh my....Oh my....GODNESS ! Le ciel soit loué, que dieu nous bénisse, god bless America et tout ce que tu veux ! Elle l'a évité ! Dans ma tête y'avait comme un son de victoire à la Zelda PINLINLINLINNNNNNN. Mon dieu...J'étais tellement content, j'avais tellement pas envie de me taper un mort accidentel sur la conscience...Et encore moins Yumiko, sur les gens qui méritaient de vivre, c'était surement la première dans ma liste.

Une minute...Oh mais ! Elle était en tenue de sport aussi ! J'ai déteins sur elle ? Si c'est le cas c'était pas si mal, elle est toute mignonne quand elle court la madame. Elle était bien équipée en plus, y'avait même des écouteurs, elle écoutait la même violoniste que la dernière fois ? Je pense que depuis le temps elle a du trouver son bonheur dans la musique.
C'était moi ou bien elle voulait rire ? Ah non, je suis pas fou, même si son comportement me confortait dans l'idée que tout va bien du coup....

- J’ai eu plus de peur que de mal, ne t’en fais pas. Ahah ! Cette boule d’énergie était énorme !

Je souriais, j'étais à vrai dire flatté par un tel compliment. D'ailleurs, elle a pas remarqué mon changement physique ? Bof, au final c'était pas si important. J'étais le même après tout dans le fond pas vrai ? Surement...
Je lui tendais la main pour l'aider à se relever. Honnêtement ça lui allait bien la tenue de sport, je pense que tout le monde devrait en porter une au moins un jour dans l'année....la journée du jogging ? J'suis con moi...
J'étais souriant pour le coup, rassuré de sa condition actuelle :

Ha....Haha...Merci du compliment, mais c'était justement parce qu'elle est énorme que je voulais pas qu'elle te touche. Cela aurait eu des conséquences bien....regrettables. Sinon....ça va bien ? Je crois que c'est la première fois que je te vois courir et c'est franchement pas pour me déplaire tu sais !

Je regardais vite fait derrière moi avant de lui dire :

Je pense qu'on mérite une petite pause bien méritée ? Tu veux bien papoter un peu ?

Y'avait mon sac sous un arbre pas trop loin en plus, je pense que ça me fera du bien de voir comment elle va depuis la Nouvelle-Calédonie.


(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



SPWALER:
J'écris en #0099FF :p


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Yumiko le Ven 04 Nov 2016, 18:41



Cible humaine
Feat Jïnn

Je me remettais doucement de la surprise et de la peur qui m’avaient prise suite au fait que j’avais failli me prendre une grosse boule d’énergie de plein fouet. Le fait que je riais m’aidait beaucoup, ce qui me permit de remarquer assez rapidement que Jïnn me tendait la main pour m’aider à me relever. Je la pris en le remerciant et, une fois que je fus face à lui je vis enfin : n’avait-il pas changer de look ? C’était assez étrange comme changement, mais je ne pouvais nier que cela lui allait bien. Il allait juste falloir que je m’habitue à le voir ainsi.

[color:72a1=#0099FF ]- Ha....Haha...Merci du compliment, mais c'était justement parce qu'elle est énorme que je voulais pas qu'elle te touche. Cela aurait eu des conséquences bien... .regrettables. Sinon....ça va bien ? Je crois que c'est la première fois que je te vois courir et c'est franchement pas pour me déplaire tu sais !

Ah… à ce point ? Vraiment ? Heureusement que je n’écoutais pas ma musique très fort sinon j’aurais subi les fameuses « conséquences bien regrettables » sans avoir la possibilité de me soigner. Je lui souris cependant sans montrer le soulagement que je ressentais de ne pas avoir de mal :

- Je vais bien et toi ? Tu sais, ce n’est pas la première fois que je cours.

J’hésitais à lui révélais que c’était chaque fois que j’étais sujette à des insomnies, donc assez souvent en réalité. Il sembla cependant comme intéressé par quelque chose qui se passait derrière lui. Je ne comprenais pas puisqu’il n’y avait rien ni personne qui pouvait le déranger ou l’appeler. Du moins, je n’en voyais pas. Je le laissai faire, l’écoutant quand il me refit face en me proposant :

[color:72a1=#0099FF ]- Je pense qu'on mérite une petite pause bien méritée ? Tu veux bien papoter un peu ?

- C’est d’accord, lui répondis-je, ravie de pouvoir lui parler à nouveau. Laisses-moi juste prendre ma bouteille d’eau.

Je partis en trottinant chercher la fameuse bouteille avant de revenir sur le même rythme. Je le suivis ensuite là où il voudrait se poser en buvant un coup avant de lui demander :

- Alors, qu’est-ce que tu deviens ? A quoi doit-on ton nouveau look qui, soit dit en passant, te va plutôt bien ?

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Jïnn le Sam 05 Nov 2016, 03:13



Un RP de Qualitay



Elle avait pris ma main, sa main était douce. C'était le cas avant aussi non ? Au pire j'en ai d'autres des questions connes ? Mais pourquoi je me demande ça sérieusement ? Qu'est-ce que je vais imaginer ? Mékilécon....
D'ailleurs j'me disais qu'avec sa musique...ce serait pas passé loin, je pense que le son était pas vraiment trop fort. Tant mieux...J'imagine pas le pire...J'ai pas les couilles pour ça.
Elle me souriait, finalement elle était bien notre p'tite dame. Elle était joyeuse il me semble. Des bonnes nouvelles dans sa vie ? Ou juste un sourire ? Bof....trop curieux....

- Je vais bien et toi ? Tu sais, ce n’est pas la première fois que je cours.

Wow, je suis vraiment surpris pour le coup. Elle court depuis longtemps ? Je l'ai motivé ? Pourtant la dernière fois c'était pas fameux comme séance, j'avais un peu fait de la merde. Tant qu'elle y trouve son compte bénéfique, moi je suis heureux de sa démarche. Je devrais courir avec elle à l'occase. C'était un excellent plan ça dis donc !
Donc du coup je m'étais retourné. Ouaip, mon sac est toujours sous l'arbre un peu plus loin. Y'a pas eu de racket, tant mieux,, sinon ça va chier.
Elle en pense quoi de la pause notre dame ?

- C’est d’accord. Laisses-moi juste prendre ma bouteille d’eau.

Elle cavalait la petite ! Jolies foulées ! Je suis pas un peu trop admiratif ? Ou était-ce sa propre condition qui faisait en sorte que j'éprouve de la...pitié ? J'suis pas sur qu'elle kiff ce genre de pensées...  Finalement elle me demandait autre chose, ça m'empêchera de divaguer

[color=#8C80AC- Alors, qu’est-ce que tu deviens ? A quoi doit-on ton nouveau look qui, soit dit en passant, te va plutôt bien ?[/color]

Tout en lui répondant je l'invitais à me suivre en mettant ma main dans son dos pour la guider vers l'arbre où il y avait mon sac. Je souriais un peu crispé. Faut dire que j'en garde un bon souvenir de cet événement. Je lui répondais le plus naturellement du monde :

Bah écoute...ça fait une plombe qu'on s'est pas vu. Il m'est arrivé un tas de trucs. Le plus marquant à l'académie c'était la rencontre avec Warren. Tu sais le mec qui a une réputation d'intouchable ? Je suis parti vérifier ces dires. Faut aussi que je t'avoue que deux vérifications m'ont valu l'infirmerie héhé ! Au final c'est maintenant un sensei, je l'admire beaucoup. Même si on entretient une relation maître élève mais surtout rival au final.
Sinon pour le changement de look...Je t'ai déjà dis que j'ai pas trop croisé mes parents ?
Bah j'ai revu mon père y'a pas si longtemps que ça. Il m'avait donné un rendez vous dans un café. Il était cool même si les raisons de mon "abandon" (et j'insiste sur les guillemets) sont encore floues.
Au final ça m'intéresse pas réellement non plus ces raisons. On a un peu rattrapé le temps perdu. Le plus drôle c'est que j'ai un papa blond...
On s'est ensuite affronté dans la forêt. J'ai donné tout ce que j'avais mais il m'a bien mis une belle branlée. C'était à sens unique et même si j'ai eu droit à un effet de surprise, ça à pas suffit. Faut dire qu'il peut presser l'air d'un simple coup de poing et encore il se retenait...
Donc entre temps j'ai un peu grandis je t'avoue, physiquement comme tu l'as vu.
J'ai...gardé mes valeurs d'avant j'ai pas réellement changé. Juste que...bah il m'a offert des tenues venant de ma mère donc je les porte. Cela change du Jean T-shirt. Ah oui j'oubliais ! J'ai aussi choppé deux belles cicatrices sur mon visage comme tu peux le voir.
...........

J'ai trop parlé c'est ça ?


Je laissais échapper un petit rire et je m'asseyais contre le tronc de l'arbre, sortant de mon sac une canette de thé glacé....Je buvais une petite gorgée en souriant. J'devais être un petit peu chelou non ? Bof elle comprendra pas vrai ?

(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



SPWALER:
J'écris en #0099FF :p


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Yumiko le Sam 05 Nov 2016, 19:26



Cible humaine
Feat Jïnn

Une main derrière mon dos, il me guida là où il voulait se poser tout en me répondant :

- Bah écoute...ça fait une plombe qu'on s'est pas vu. Il m'est arrivé un tas de trucs. Le plus marquant à l'académie c'était la rencontre avec Warren. Tu sais le mec qui a une réputation d'intouchable ? Je suis parti vérifier ces dires. Faut aussi que je t'avoue que deux vérifications m'ont valu l'infirmerie héhé ! Au final c'est maintenant un sensei, je l'admire beaucoup. Même si on entretient une relation maître élève mais surtout rival au final.
Sinon pour le changement de look...Je t'ai déjà dit que j'ai pas trop croisé mes parents ? Bah j'ai revu mon père y'a pas si longtemps que ça. Il m'avait donné un rendez-vous dans un café. Il était cool même si les raisons de mon "abandon" (et j'insiste sur les guillemets) sont encore floues. Au final ça m'intéresse pas réellement non plus ces raisons. On a un peu rattrapé le temps perdu. Le plus drôle c'est que j'ai un papa blond...
On s'est ensuite affronté dans la forêt. J'ai donné tout ce que j'avais mais il m'a bien mis une belle branlée. C'était à sens unique et même si j'ai eu droit à un effet de surprise, ça à pas suffit. Faut dire qu'il peut presser l'air d'un simple coup de poing et encore il se retenait... Donc entre temps j'ai un peu grandis je t'avoue, physiquement comme tu l'as vu.
J'ai...gardé mes valeurs d'avant j'ai pas réellement changé. Juste que...bah il m'a offert des tenues venant de ma mère donc je les porte. Cela change du Jean T-shirt. Ah oui j'oubliais ! J'ai aussi choppé deux belles cicatrices sur mon visage comme tu peux le voir.
...........

J'ai trop parlé c'est ça ?


Nous étions arrivés sous un arbre, à côté d’un sac qui devait être le sien. Jïnn s’assit contre le tronc en émettant un rire qui devait être nerveux. Pour ma part, je me mis contre le tronc aussi à côté de lui avant de lui répondre alors qu’il se mit à boire une boisson certainement sucrée :

- Ne t’en fais pas, je suis contente que tu te sois ouvert à moi. J’ai l’impression de mieux te connaître de cette façon. Pour tout t’avouer, j’aimerais pouvoir parler autant. Quoi que, tu me diras qu’il m’est arrivé quelques trucs aussi.

Je fis une pause, notamment parce que je n’avais pas autant de confiance que lui dans ce que je pouvais dire. C’est pourquoi je me mis à réfléchir. Pour cacher mon hésitation, je bus un peu d’eau en regardant le terrain. Puis, finalement, je me jetais à l’eau :

- J’ai commencé à courir peu après le retour de Nouvelle Calédonie. Je cours surtout quand je fais de l’insomnie. Ce n’est rien de grave, j’ai juste besoin de m’arrêter de penser
, ris-je doucement. Ensuite, j’ai fait la connaissance de Noa qui m’a aidé à étudier et m’a appris à nager. Ce n’était pas facile, mais on a bien avancé. Mis à part ça… je ne pense pas qu’il se soit passé grand-chose. Mais, dis-moi, il est comment ton père ? Et tu t’es fait ces cicatrices comment ?

Peut-être était-ce déplacé de ma part de me montrer si curieuse mais, étrangement, j’avais envie de mieux le comprendre. Puis, s’il venait à me poser des questions sur mon passé, je ne voulais pas être la seule à répondre à des questions.

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Jïnn le Sam 05 Nov 2016, 23:04



Un RP de Qualitay



Je pense que je papote trop. Faut aussi l'avouer que tout ce qui m'arrive que ce soit positif ou négatif....j'en parle avec une certaine mesure parfois. Pour l'occasion, j'avoue que pour Yumiko, j'me lâche complètement. J'pense que je peux tout lui dire en gardant le sourire, c'était un peu le message d'espoir selon moi. Au final j'en savais rien de ses soucis, enfin, je connaissais vite fait le problème et en savoir plus ça m'a toujours titillé.

- Ne t’en fais pas, je suis contente que tu te sois ouvert à moi. J’ai l’impression de mieux te connaître de cette façon. Pour tout t’avouer, j’aimerais pouvoir parler autant. Quoi que, tu me diras qu’il m’est arrivé quelques trucs aussi.

Au moins ça bouge dans sa vie, c'était une bonne chose, car bon, c'était pas comme si elle avait eu une vide de merde dont il faut mettre fin rapidement. Enfin, je spécule, j'ai pas la prétention de savoir tout sur elle. Quand j'y pense...Malgré le dojo et tout ce qui va avec...J'ai jamais réellement eu de meilleur ami, enfin si...Ou alors pour moi un meilleur signifie ne rien lui cacher et j'ai toujours pas forcément tout dit à mes potes. Mouais je me question sans doute un peu trop, de toute façon les gens du dojo c'est les meilleurs potes que j'ai, à Tsuki j'ai pas trouvé pareil. Le temps sans doute. Tout ça pour dire qu'au final, je parle en étant confiant car j'm'en branle du jugement. Bon après dans le cas de Yumiko...y'a un peu plus de mal je pense. De toute façon je force à rien.

- J’ai commencé à courir peu après le retour de Nouvelle Calédonie. Je cours surtout quand je fais de l’insomnie. Ce n’est rien de grave, j’ai juste besoin de m’arrêter de penser, ris-je doucement. Ensuite, j’ai fait la connaissance de Noa qui m’a aidé à étudier et m’a appris à nager. Ce n’était pas facile, mais on a bien avancé. Mis à part ça… je ne pense pas qu’il se soit passé grand-chose. Mais, dis-moi, il est comment ton père ? Et tu t’es fait ces cicatrices comment ?


Je vois...Elle court car elle est tourmentée...enfin tourmenté est un bien grand mots. J'imaginais que la nuit elle repense à ses plus sombres sourire et que cela l'empêche de dormir. On avait pas parlé de séquestration ? J'sais plus....enfin, peu importe le souvenir tant qu'il a un impact sur la dame suffisant pour pas qu'elle dort.
Sinon Noa....Always where i am. Tin'...Il en rate aucune lui, j'vais lui laisser tous les gens qui ont des soucis, ça me facilitera la tâche. Il est partout bordel c'est abusé. Il triche moi j'pense... Enfin bon tant qu'il rend service...Je répondais en regardant le ciel souriant, occultant volontaire une partie de sa réponse, j'y reviendrais après :

Mon père...Alors...(je la regardais en faisant des gestes exagérant mon explication) Imagine un grand américain de quasiment deux mètres vingt et de 255kilo...Ouai rien que ça....Après j'crois qu'il y a un délire avec son pouvoir pour qu'il puisse avoir une autre forme moins musclé et plus "normale", du moins....moins "hors normes". Il a les cheveux blonds....et il a toujours un sourire de vainqueur....Un peu comme le symbole de la paix du monde. Il combat toujours la criminalité....Je crois qu'il a crée un ordre de héros avec des pouvoirs...enfin...il me dit pas tout lui aussi, il abuse.... Il a aussi des yeux bleus....mais ils sont bizarres, encore son pouvoir je pense.
Et les cicatrices je les ai eu pendant le combat justement. J'ai un peu tout fait pour lui donner du fil à retordre au point d'ignorer son coup de poing. Il a une puissance colossale...Je pense que j'ai hérité de sa masse musculaire... Au final c'est aussi assez flou pour moi hahahaha. Tout ces que je sais, c'est qu'en combat au corps à corps il est intestable, déjà que moi je suis un surhomme....lui c'est un.....sur-surhomme ? J'avoue qu'il garde bien sa partie de mystère. En plus, c'est une coutume familiale de faire en sorte que l'aîné soit un peu "abandonné" (et j'insiste encore une fois sur les guillemets).
.....


Je regardais à nouveau le ciel....Je soupirais, mais pas de manière péjorative comme souvent :

Je pense que la vrai aventure commence maintenant...et j'aimerai en vivres pleins d'autres, je commence à m'ennuyer vu qu'il se passe rien ici. J'aimerai rencontrer des gens toujours plus forts, connaître des choses, des lieux, voyager, aider....Ouai....Je pense que mon père m'a convaincu de devenir un super héros hahaha !

Oh putain ce que c'était niais.....Je la regardais d'un air plus calme et attentif en disant mes prochaines paroles calmement :

Et toi du coup ? Tu cours souvent....donc tu ressasses souvent ton passé ? Puis, ça te fait du bien de te dépenser au moins ? Tu progresses ? Ouai bon ok....C'pas très respectueux de bombarder de questions, si j'pars trop loin un jour met moi une gifle mémorable ! J't'en remercierai !

Finalement, beaucoup parler pour moi c'était un peu ma façon de montrer à une personne qu'elle m'avait manqué. Allez op ! Je me tais et j'écoute, qu'est-ce qu'elle a à me raconter ? Dit moi tout ! Enfin...dans la mesure où tu veux m'en raconter.




(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



SPWALER:
J'écris en #0099FF :p


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Yumiko le Dim 06 Nov 2016, 01:51



Cible humaine
Feat Jïnn

Je fus heureuse qu’il réponde à mes questions sans rechigner. Il m’expliqua ainsi comment était son père physiquement, m’apprenant qu’il avait lui aussi un pouvoir lui aussi. Les capacités ne semblaient pas héréditaires, mais qu’en était-il du fait même de posséder un pouvoir ? Sérieusement, le père de Yasushi avait un pouvoir, le mien et celui de Jïnn aussi. Qu’en était-il des autres ? Je pensais que ce serait une question intéressante à aborder si jamais je venais à en avoir l’occasion. Ce n’était pas vraiment le cas en l’instant puisque le Rubis enchaîna sur la façon dont il avait eu ses cicatrices :

- Et les cicatrices je les ai eu pendant le combat justement. J'ai un peu tout fait pour lui donner du fil à retordre au point d'ignorer son coup de poing. Il a une puissance colossale...Je pense que j'ai hérité de sa masse musculaire... Au final c'est aussi assez flou pour moi hahahaha. Tous ces que je sais, c'est qu'en combat au corps à corps il est intestable, déjà que moi je suis un surhommes... lui c'est un... .sur-surhomme ? J'avoue qu'il garde bien sa partie de mystère. En plus, c'est une coutume familiale de faire en sorte que l'aîné soit un peu "abandonné" (et j'insiste encore une fois sur les guillemets).
.....


Un mystère, hein ? Cela m’en rappelait un sur lequel j’allais revenir bien assez tôt. En attendant, je le vis regarder à nouveau le ciel en soupirant d’aise :

- Je pense que la vraie aventure commence maintenant...et j'aimerai en vivres pleins d'autres, je commence à m'ennuyer vu qu'il se passe rien ici. J'aimerai rencontrer des gens toujours plus forts, connaître des choses, des lieux, voyager, aider... Ouais.... Je pense que mon père m'a convaincu de devenir un super héros hahaha !

Je ne connaissais pas les super-héros ou les héros tout court. Par définition, si je me souvenais bien, c’était une personne sauvant toutes personnes en danger ou une seule… en tous les cas, qui suivait un idéal. Quoi que ma définition était certainement un peu erronée. En tous les cas, j’eus un petit pincement au cœur en l’entendant parler de partir. Encore une fois, peut-être allais-je perdre un ami parce que ce dernier partirait loin de moi. Je ne répondis donc pas, me contentant de lui sourire avec gentillesse. Je ne savais pas quoi lui répondre en réalité. Qu’est-ce que j’aurais pu dire ? Que j’étais heureuse pour lui ? Seulement à moitié réellement. Que j’espérais qu’il réussirait ? Non, pas vraiment par égoïsme… Heureusement, il ne sembla pas me demander de répondre à cela, préférant en venir plus calmement sur ma propre personne :

- Et toi du coup ? Tu cours souvent... donc tu ressasses souvent ton passé ? Puis, ça te fait du bien de te dépenser au moins ? Tu progresses ? Ouais bon ok... C'pas très respectueux de bombarder de questions, si j'pars trop loin un jour met moi une gifle mémorable ! J't'en remercierai !

- Il y a de ça, mais je pense aussi à Narok et Alastor avec qui j’aimerais bien reparler, bien que je ne sache pas comment m’y prendre, lui répondis-je doucement en souriant pensivement, le regard rivé sur mes pieds. Je cours au moins trois fois par semaines en général, toujours le matin très tôt. Souvent c’est parce que je me réveille par un cauchemar ou parce que je ne dors pas. Je sens que je vais bientôt devoir partir contre ma volonté…

J’émis une hésitation. Pouvais-je lui dire ou pas ? Bien que j’eue envie de tout lui dévoiler, cela restait compliqué. C’est certainement pour cette raison que je me mis à rire en restant sur le sujet de la couse :

- J’étais pratiquement sur le point de battre mon record de tours de terrain quand j’ai été arrêtée par ton pouvoir ! Alors qu’avant je n’arrivais même pas à faire un tour complet sans m’arrêter, j’arrive maintenant à faire quasiment deux tours. Je me souviens, la première fois j’étais tellement prise par mes peurs que j’en suis tombée. C’est la raison pour laquelle j’utilise la musique. Pour ne plus penser.

Comment lui donner une claque alors que je m'étais promis de lui répondre honnêtement ?

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Jïnn le Dim 06 Nov 2016, 03:20



Un RP de Qualitay



Quand j'y pense...j'avais une réelle envie d'évasion, changer d'air...Ici j'ai trouvé mes marques, certaines fondations cachées, ma vie est littéralement bousculée par cette académie. Entre les lagons, la spéléologie, le Killing School.... Je crois que j'ai eu un peu ma dose de combats chelou. Je veux des réponses sur notre monde, les racines de Tsuki, je veux tout connaître...Ou du moins, comprendre le pourquoi du comment. C'était présomptueux...Un jour je partirai surement en voyage quelque part, croiser d'autres gens à pouvoir. En attendant, je dois m'occuper du cas Yumiko.


- Il y a de ça, mais je pense aussi à Narok et Alastor avec qui j’aimerais bien reparler, bien que je ne sache pas comment m’y prendre. Je cours au moins trois fois par semaines en général, toujours le matin très tôt. Souvent c’est parce que je me réveille par un cauchemar ou parce que je ne dors pas. Je sens que je vais bientôt devoir partir contre ma volonté…

Elle souriait, sans doute était-elle pensive ? Son regard rivé sur ses pieds...Faut croire que j'ai du taff à faire avec elle...décidément...Trois fois pas semaines c'était pas rien, surtout vu l'origine de ses courses. De plus je pensais qu'elle avait un peu plus de conditions physique...un tour de terrain c'était pas grand chose...quoi que c'est moi qui dit ça donc c'est à prendre avec des pincettes. Elle était faible....non pas faible, je ne me permettrai pas, fragile est plus exacte. Une jolie fleur qui ne demande qu'à éclore, étant belle et à la fois frêle. Décidément...Je m'attache vite...trop vite....C'était certainement ma plus grande faiblesse. J'serai pas un peu émeraude sur les bords ?
De toute façon va falloir creuser avec elle, sinon j'pourrais jamais guérir son mal à la racine, ou l'y aider du moins.


- J’étais pratiquement sur le point de battre mon record de tours de terrain quand j’ai été arrêtée par ton pouvoir ! Alors qu’avant je n’arrivais même pas à faire un tour complet sans m’arrêter, j’arrive maintenant à faire quasiment deux tours. Je me souviens, la première fois j’étais tellement prise par mes peurs que j’en suis tombée. C’est la raison pour laquelle j’utilise la musique. Pour ne plus penser.


Ah merde ! Destin de merde ! J'ai cassé sa performance de nouveau record ! Merde ! J'suis dégoûté....J'ai raté tout mon travail de coach, je suis nul à chier ! Et en plus je deviens vulgaire....Belle conn....bêtise ! Reprend un peu de sérieux grand dadet. Elle avait donc des peurs, c'était donc présent et pas passé. Enfin, je suppose, ainsi je peux partir du principe qu'elle s'en rappelle bien.....Est-ce qu'elle est apte à m'en parler ou pas ? Autant demander...Avec un minimum l'air compatissant.

Ces peurs....Tu veux m'en parler ? Ou tu te sens de me parler de n'importe quoi qui puisse me permettre de t'aider ou de soulager ton fardeau ? Après si tu as besoin de temps, je peux t'en laisser. De plus tu m'as parlé de cauchemar, tu veux m'en décrire un ? Et surtout....Qu'est-ce qui te fait sentir que tu vas nous quitter ? Tu m'inquiètes la...

Je sais pas ce qui se trame, mais j'ai besoins de réponses, je pense que je vais certainement insister pas mal avec elle..



(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



SPWALER:
J'écris en #0099FF :p


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Yumiko le Dim 06 Nov 2016, 12:47



Cible humaine
Feat Jïnn

- Ces peurs... Tu veux m'en parler ? Ou tu te sens de me parler de n'importe quoi qui puisse me permettre de t'aider ou de soulager ton fardeau ? Après si tu as besoin de temps, je peux t'en laisser. De plus tu m'as parlé de cauchemar, tu veux m'en décrire un ? Et surtout... Qu'est-ce qui te fait sentir que tu vas nous quitter ? Tu m'inquiètes la...

Tournant la tête vers lui, je lui souris avec gratitude. S’il savait… que j’aborde l’un ou l’autre sujet, nous en reviendrions toujours à la même chose. Mais, malgré le fait qu’il soit dur d’en parler, je lui étais reconnaissante au point de bien vouloir lui en parler. Il semblait avoir peur pour moi et cela me donnait encore plus envie de rester. Cette académie était ma maison malgré que certaines personnes partent en me laissant derrière elles. Après tout, elles étaient remplacées par d’autres qui tenaient autant qu’elles, si ce n’était plus, à moi. C’’était ce qui me faisait chaud au cœur. On voulait de moi ici, contrairement à ma famille. Voilà pourquoi je levai les yeux vers le ciel en disant :

- Si on ne compte pas le fait que je me pose des questions par rapport à mes deux amis à qui je ne sais pas comment parler, tout est lié à mon passé.

Je ramenai mon regard sur mes pieds et mes mains pour me donner encore plus de courage. J’allais encore revenir à long passage de ma vie qui me donnait tant de difficultés depuis un an et demi. Mais, pour qu’il comprenne où je voulais en venir, mieux valait qu’il sache ce qu’il s’était passé. Voilà pourquoi je repris avec une mine neutre bien que mes yeux soient légèrement mouillés par des larmes :

- Je suis née au Japon, dans une famille très influente et respectée depuis des générations d’après ce que j’ai entendu dire. J’imagine que je suis un élément perturbateur pour cela parce que je ne me souviens pas avoir un jour reçus l’amour de mes parents. Pour moi, j’ai toujours vécu dans une cage sous la maison avec pour tout lien sur l’extérieur un vasistas avec des barreaux pour remplacer la vitre. Je n’avais le droit à rien, même pas de parler, et c’est que si j’étais « sage » que je pouvais me promener un peu dans des zones vides de la maison, accompagnée de servantes silencieuses.

Je fis une petite pause en fermant les yeux. Repenser à ce que j’allais vivre à nouveau m’était douloureux au point de trembler un peu. Puis, les rouvrant, je continuai :

- Environ un an après mon arrivée à l’académie, dans laquelle on m’avait envoyée pour que ma petite sœur cesse de se poser des questions sur moi, mon père est venu me chercher pour me ramener dans ma prison. Mais comme des personnes ont tout fait pour que je reste, il a utilisé son pouvoir pour m’obliger à rentrer… ou me tuer. Ma peur du sang en grande quantité me vient de là.

Quelques larmes m’échappèrent, mais je ne les laissai pas couler longtemps, les essuyant avec une main. Je pris un instant pour me calmer pour pouvoir continuer d’une voix tremblante toujours plus cassée :

- J’ai peur que mon père comprenne que je suis toujours envie et qu’il vienne me chercher sans qu’il y ait personne pour me retenir cette fois. J’ai peur qu’il me demande encore une fois de mettre fin à mes jours. J’ai peur de retourner dans ma prison au Japon, loin de tout et de tous… Je ne veux pas rester cloîtrer là-bas… !

Voilà, j’avais certainement tout dit. Je tentais cependant de retenir mes larmes bien que certaines parvenaient à m’échapper. Certainement comprendrait-il mieux certaines choses à mon propos. Enfin, je l’espérais…

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Jïnn le Dim 06 Nov 2016, 21:57



LE DRAMAAAAA



Bon bah...je pense qu'on est partie sur les aveux et les révélations n'est-ce pas ? Il me faut la musique dramatique là...de suite ! Oui bon...J'pars souvent un peu en couilles dans ma tête pour un peu "oublier" ce malheur qui peut m'insurger contre la misère du monde, un piètre comportement comme beaucoup me l'ont déjà reporté.
Finalement, regarder le ciel était un tic chez nous. A croire que ça rend trop classe de dire cela. Si j'étais dans un animé....ouai non, oublie. Regarder le ciel nous fait sentir léger, un sentiment d'évasion surement ?

- Si on ne compte pas le fait que je me pose des questions par rapport à mes deux amis à qui je ne sais pas comment parler, tout est lié à mon passé.

Euh...J'suis certainement un peu con, mais elle parlait de qui au juste ? Noa et moi ? Ses meilleurs amis ? Putain j'suis perdue, concentre toi ! Je me contentais d'opiner pour le coup, j'avais pas grand chose à dire de plus...Autant la laisser continuer en ayant l'air attentif.
Oh merde...Elle va pleurer ? J'dois préparer une punchline qui rassure et qui en plus donne l'air trop classe....mais non c'est surfait ces conneries faut être honnête c'est tout ! Après j'sais jamais comment réagir à ces trucs moi...Improvisation....guide moi...

- Je suis née au Japon, dans une famille très influente et respectée depuis des générations d’après ce que j’ai entendu dire. J’imagine que je suis un élément perturbateur pour cela parce que je ne me souviens pas avoir un jour reçus l’amour de mes parents. Pour moi, j’ai toujours vécu dans une cage sous la maison avec pour tout lien sur l’extérieur un vasistas avec des barreaux pour remplacer la vitre. Je n’avais le droit à rien, même pas de parler, et c’est que si j’étais « sage » que je pouvais me promener un peu dans des zones vides de la maison, accompagnée de servantes silencieuses.


Ok Ok...Admettons. Déjà, famille riche japonaise...chapeau. Bon pour le coup c'est une famille de grosses merde apparemment. Pourquoi c'est une élément perturbateur ? De ce que j'ai vu de son pouvoir y'a rien de bien...parasite. Ou alors ça va plus loin...Mais elle était bien trop gentille pour ça... Rah, y'a trop de détails qui m'échappent...
Pour le coup de la cage et des parents bien connards....Même moi je m'étais jamais mis à détester ma famille, mais elle....ça se comprend largement. Si je les trouve ces deux cons...Je les défonce....C'était quoi ce traitement hein ? Trouvez moi une justification valable pour faire un acte si inhumain... Les riches je te jure...ils font n'importent quoi....Généralisons pas quand même en démarrant au quart de tour comme un idiot.
Elle allait poursuivre, fermant ses yeux pour aller chercher les souvenirs les plus lointain...et les plus douloureux...Au point d'en trembler légèrement...Je posais ma main sur son épaule par pur réflexe. En espérant qu'une action aussi vaine soit utile.

- Environ un an après mon arrivée à l’académie, dans laquelle on m’avait envoyée pour que ma petite sœur cesse de se poser des questions sur moi, mon père est venu me chercher pour me ramener dans ma prison. Mais comme des personnes ont tout fait pour que je reste, il a utilisé son pouvoir pour m’obliger à rentrer… ou me tuer. Ma peur du sang en grande quantité me vient de là


Ah...D'accord. Donc son père a vraiment un pouvoir qui semble bien correspondre à son caractère...Mais quel fils de pute cet enfoiré....Je serrais légèrement les dents et mon poing droit qui était hors du champs de vision de Yumiko. Fallait pas non plus que je joue trop le mec enragé. J'voulais essayer de rester calme, compréhensif et posé. Comment tu veux rester calme quand on te dit que t'as comme père un gros enculé qui t'ordonne des trucs que tu peux même pas refuser, qui ose tuer des gens et qui a un délire de possession de sa fille quoi...Si je le trouve devant l'académie je le défonce, j'vais lui faire passer le goût de revenir moi tu vas voir....
Et me voilà tombé dans la spirale infernale...

- J’ai peur que mon père comprenne que je suis toujours envie et qu’il vienne me chercher sans qu’il y ait personne pour me retenir cette fois. J’ai peur qu’il me demande encore une fois de mettre fin à mes jours. J’ai peur de retourner dans ma prison au Japon, loin de tout et de tous… Je ne veux pas rester cloîtrer là-bas… !


Attend attend attend...J'suis le seul qui voit l'incohérence dans le récit ou ? Genre...Papa bâtard ordonne à sa fille de rentrer gentiment dans la cage au japon sauf qu'il est pas au courant qu'elle est ici ? J'ai du mal écouter....Non mais je comprend pas... Sinon j'ai compris le message. Y'a cet enfoiré qui va venir ou revenir. Je pense que je vais coller Yumiko à la trace. De toute façon je connais son aura et mon pouvoir est évolué au point que je distingue largement mieux les auras qu'avant. Si elle m'échappe, j'le saurai. Enfin...si j'suis conscient de ça du moins. De toute façon la situation est clairement amorcé. J'étais tellement en train de penser à défoncer l'autre enflure que j'ai même pas vu ou tardivement qu'elle avait pleuré. Réflexe : Câlin. Pourquoi ? J'en sais rien putain ! Ca part tout seul ! Je la serrais contre moi un instant, puis en lui tenant les épaules je la regardais dans les yeux et lui disait :

J'ai saisis la globalité de ta situation. Sache que tu peux toujours compter sur moi. S'il se pointe, j'arrive et je le défonce ton salopard de père. Ses actions et ses crimes ne resteront pas impunis. (Je mettais ma main droite sur le haut de son crâne et je lui frottais les cheveux doucement) Je te laisserai pas repartir dans cet enfer. Même si tu y retournes, j'irai te chercher moi même, peu importe le temps que ça prendra. C'est une dur révélation que tu me fais la, et je ne resterai pas sans rien faire. (Bon...j'inspirais profondément en croisant mes bras et en me remettant en place contre l'arbre, c'était surement la plus dure partie à aborder..)Donc si j'ai bien tout cerné....Ton père t'a envoyé à Tsuki car ta petite sœur se posait des questions sur toi...Cependant j'ai des questions car il me semble que...ils manquent des éléments. Je sais que c'est dur pour toi, je sais que c'est un calvaire pour toi, mais si je veux t'aider je dois avoir une structure claire. Ce qui m'amène donc à ces questions : Comment as-tu échappé à la mort ? Il aurait pu s'en assurer....De plus, il a tué des gens de Tsuki et il se fait même pas poursuivre ? S'il était riche y'a des tas de scénarios plus faciles à employer que de tenter de te tuer....Je crois ne pas tout avoir compris. De toute façon j'ai cerné le principale. T'as tout mon soutien et c'est ça qui compte.

Je sens que ça va être long et fastidieux...Qu'est-ce que l'avenir nous réserve ?




(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



SPWALER:
J'écris en #0099FF :p


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Yumiko le Lun 07 Nov 2016, 02:26



Cible humaine
Feat Jïnn

Doucement, j’essuyai mes larmes qui roulaient lentement sur mes joues quand je sentis deux bras m’entourer pour me plaquer contre un torse. Si seulement je m’attendais ! En levant les yeux je vis que c’était Jïnn qui me faisait un câlin. Etait-ce parce que mon histoire l’avait touché ? Ou parce qu’il voulait me consoler ? Les deux ? Si seulement j’étais en mesure de savoir. Mais, au fond, je le savais peut-être déjà. Puis, doucement, il me prit par les épaules, nous séparant pour pouvoir me regarder dans les yeux afin de pouvoir me dire :

- J'ai saisis la globalité de ta situation. Sache que tu peux toujours compter sur moi. S'il se pointe, j'arrive et je le défonce ton salopard de père. Ses actions et ses crimes ne resteront pas impunis.

Je restai cois devant de telles paroles. Alors lui aussi, comme d’autres avant lui, voulait de ma présence à l’académie ? Je ne voulais pas qu’il aille jusqu’à faire du mal à l’homme qui était censé m’avoir conçue, mais l’intention qui me rendait si émue. Même lorsqu’il mit sa main droite sur ma tête, je ne pus que continuer à le regarder comme si je venais de recevoir le plus beau des cadeaux. D’un certain côté, je ne pouvais pas nier que c’était à mes yeux effectivement le cas.

[color:5e57=#0099FF ]- Je te laisserai pas repartir dans cet enfer. Même si tu y retournes, j'irai te chercher moi-même, peu importe le temps que ça prendra. C'est une dure révélation que tu me fais la, et je ne resterai pas sans rien faire.

- Merci, Jïnn… merci, fis-je en essuyant de nouvelles larmes qui s’apparentaient plutôt à de la joie cette fois.

Le Rubis me lâcha pour se rassoir contre le tronc d’arbre en croisant les bras. Il m’avait l’air de vouloir dire quelque chose de plus sans savoir comment. Consciente qu’il n’allait pas parler seul et que cela allait certainement être dur pour moi aussi, je ravalai le reste de mes larmes et essuyai mes joues pour me concentrer sur ce qui allait venir :

- Donc si j'ai bien tout cerné... Ton père t'a envoyé à Tsuki car ta petite sœur se posait des questions sur toi...Cependant j'ai des questions car il me semble que...ils manquent des éléments. Je sais que c'est dur pour toi, je sais que c'est un calvaire pour toi, mais si je veux t'aider je dois avoir une structure claire. Ce qui m'amène donc à ces questions : Comment as-tu échappé à la mort ? Il aurait pu s'en assurer... De plus, il a tué des gens de Tsuki et il se fait même pas poursuivre ? S'il était riche y'a des tas de scénarios plus faciles à employer que de tenter de te tuer... Je crois ne pas tout avoir compris. De toute façon j'ai cerné le principal. T'as tout mon soutien et c'est ça qui compte.

Comme je l’avais pensé, cela n’allait pas être facile. Doucement, je me mis à caresser les bracelets que Narok m’avait fabriqué pour cacher mes cicatrices comme pour me donner du courage. Puis, d’une petite voix claire, je répondis à ses questions en reprenant mes explications en entrant plus encore dans les détails :

- Le jours où mon père est venu me chercher, deux personnes l’en ont empêché en brisant ses ordres et en revendiquant mes droits en tant que personnes. Du coup, il m’a donné un nouvel ordre : « Un jour, tu recevras une lettre qui te donnera un choix. Fais ce choix et tiens-le ! »… ou quelque chose comme ça. Puis, comme il l’avait dit, quelques temps plus tard je reçus une lettre. Elle contenait deux missives. La première m’ordonnait de m’isoler et la seconde contenait le fameux choix qui était de rentrer au Japon ou de me donner la mort.

En parlant je me souvenais de chaque détail de ce qu’il s’était passé ce jour-là. Les évènements s’étaient comme gravés au fer rouge dans ma mémoire. C’était très douloureux, pourtant je repris après avoir inspiré très fort :

- J’étais sous les escaliers du hall d’entrée et Mana m’a trouvée je ne sais pas trop comment. Elle et deux garçons se sont évertués à me garder en vie avant de m’amener à l’infirmerie. Je t’avoue que j’étais à moitié consciente à ce moment-là, du coup je ne me souviens plus très bien de tout ce qui s’est passé jusqu’à ce que je me réveille là-bas. Ma sœur, qui était à l’académie à ce moment-là a été rappelée au Japon et comme je n’ai pas de nouvelles, j’ai peur qu’il ait obligé à Yumi de lui dire si j’étais morte et, si elle n’a pu lui répondre, il doit certainement faire des recherches. Voilà pourquoi je pense qu’il risque de venir me chercher… que ce soit pour une raison ou une autre.

J’espérais réellement avoir répondu à toutes ses questions. D’une certaine manière, je ne voulais plus en parler même si c’était certainement nécessaire pour que je parvienne à faire comprendre à autrui mes problèmes. Etrangement, en y rependant, Noa ne m’avait demandé aucun détail. Je ne lui en voulais pas, bien au contraire, mais était-ce parce qu’il m’avait comprise ou parce qu’il préférait que je lui donne les détails moi-même ?

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Jïnn le Ven 11 Nov 2016, 02:07



LE DRAMAAAAA



Ouai ouai ouai....Bon bah l'avenir il pue la merde je pense. Enfin, je pars un peu pessimiste pour le coup, c'était rare que ça m'arrive....faut croire qu'elle va me rendre sérieux si elle continue, en même temps vu sa situation on peut pas faire le mariole comme d'habitude. J'aime pas pleuré......J'aime pas voir les gens pleuré....J'aime pas être témoin des situations de merde des autres et de moi même, je déteste ces conneries....Et.....Et pourtant je les écoute tout le temps, j'essaie d'aider....Je crois que quelque chose tourne pas rond chez moi, ça me fait bêtement légèrement sourire....A croire que je ne me connais pas moi même...

- Le jours où mon père est venu me chercher, deux personnes l’en ont empêché en brisant ses ordres et en revendiquant mes droits en tant que personnes. Du coup, il m’a donné un nouvel ordre : « Un jour, tu recevras une lettre qui te donnera un choix. Fais ce choix et tiens-le ! »… ou quelque chose comme ça. Puis, comme il l’avait dit, quelques temps plus tard je reçus une lettre. Elle contenait deux missives. La première m’ordonnait de m’isoler et la seconde contenait le fameux choix qui était de rentrer au Japon ou de me donner la mort.


Elle avait touché ses bracelets....Je me demande de qui ça vient....Une faible aura s'en dégage mais...trop peu pour savoir ou tenter de savoir à qui elle appartient. De toute façon ça me regardait pas. Ouai mais si je pars de ce principe....pourquoi je demande à Yumiko de me raconter sa vie hein ? Quel con...Donc si j'ai bien compris l'heure tourne et y'a personne qui peut protéger notre amie ? J'm'y colle de toute façon. Rentrer au japon hein....et si je m'infiltrais à la solide Snake pour....ouai non on est dans la réalité là....faire un truc aussi fou c'est que dans un jeu vidéo que ça arrive.
Je lui en demande sans doute trop...Elle semblait avoir du mal.

- J’étais sous les escaliers du hall d’entrée et Mana m’a trouvée je ne sais pas trop comment. Elle et deux garçons se sont évertués à me garder en vie avant de m’amener à l’infirmerie. Je t’avoue que j’étais à moitié consciente à ce moment-là, du coup je ne me souviens plus très bien de tout ce qui s’est passé jusqu’à ce que je me réveille là-bas. Ma sœur, qui était à l’académie à ce moment-là a été rappelée au Japon et comme je n’ai pas de nouvelles, j’ai peur qu’il ait obligé à Yumi de lui dire si j’étais morte et, si elle n’a pu lui répondre, il doit certainement faire des recherches. Voilà pourquoi je pense qu’il risque de venir me chercher… que ce soit pour une raison ou une autre.

Mana ? Comme l'énergie dans les jeux vidéo ? Hormis le prénom de chiasse c'était surement une personne importante pour Yumiko donc on juge pas ! Ouai bon, toujours est-il que les riches sont soit complètement débiles, soit terriblement sadique. Genre pourquoi tu te fais chier à ......ouai non on repart pas sur un débat comme ça, de toute façon ça sert à rien car le problème arrive et là ça va chier. Faut que je m'y prépare....quitte à tuer des gens...je l'avais déjà fais indirectement par le passé mais....oublions cette partie la de l'histoire vous voulez bien.
A mon tour de prendre la relève :

Ca va...Je t'en demanderai pas plus, merci d'avoir pris sur toi, tu es devenue beaucoup plus forte je trouve. Tu vois que le sport ça aide ! Pour la peine, à part te promettre que je te collerai comme un garde du corps si tu le souhaites... Je peux me battre pour toi si tu le veux bien....T'en penses quoi ? Je ne veux pas faire n'importe quoi qui pourrait te déplaire. J'irai pas jusqu'à....commettre un meurtre mais il se peut que j'essaie d'en mettre un maximum KO pendant que tu es dans l'académie en sécurité. Ou alors laisse moi venir avec toi en cachette, je saurai me dissimuler...Je te laisserai pas toute seule dans cette merde tu m'entends ?

Un brin vulgaire, un brin teigneux, un brin tête brûlée....Génial, le parfait combo du mec trop con...De toute façon ce qui est dit est dit et je le pense vraiment. Je la laisserai pas partir contre son gré par des connards qui lui en veulent pour je sais pas quoi.....J'ai une discussion à avoir avec son putain de père j'vous le dis....Quoi que est-ce que je tiendrais un dialogue consistant avant de lui coller mon poing dans la gueule ? J'en sais rien et seul l'avenir me le dira.
J'avais pour une rare fois un regard très sérieux, je me demande si ça gène pas un peu Yumiko de me voir un peu comme ça...De toute façon la situation l'exige. Elle avait mon cadeau et y'avait mon aura dessus, je saurai ressentir sa présence depuis que j'ai amélioré mon pouvoir...Après à Tsuki y'a trop d'auras spécifique, et la trouver sera corsé, mais si je vérifie souvent je pourrais me rendre compte qu'elle est plus la....
Peu importe.....Mon plan sera de la coller en étant un maximum discret pour que elle même se rende pas compte que je la suis. Si elle est dans une embuscade, manquerait plus que ça....


(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



SPWALER:
J'écris en #0099FF :p


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Yumiko le Ven 11 Nov 2016, 16:27



Cible humaine
Feat Jïnn

Tout le long de mon explication, Jïnn avait été agréablement silencieux. Ses petits gestes de soutien m’avaient fait le plus grand bien, m’aidant à continuer. Mais, cette fois, cela ne suffirait pas. Il dut le sentir, à moins que cela fut simplement assez pour qu’il comprenne la totalité de mon histoire, puisqu’il me dit :

- Ca va... Je t'en demanderai pas plus, merci d'avoir pris sur toi, tu es devenue beaucoup plus forte je trouve. Tu vois que le sport ça aide ! Pour la peine, à part te promettre que je te collerai comme un garde du corps si tu le souhaites... Je peux me battre pour toi si tu le veux bien... T'en penses quoi ? Je ne veux pas faire n'importe quoi qui pourrait te déplaire. J'irai pas jusqu'à… commettre un meurtre mais il se peut que j'essaie d'en mettre un maximum KO pendant que tu es dans l'académie en sécurité. Ou alors laisse-moi venir avec toi en cachette, je saurai me dissimuler...Je te laisserai pas toute seule dans cette merde tu m'entends ?

Lorsqu’il fit allusion au sport, je souris. J’étais comme une petite enfant fière qu’on lui fasse des compliments sans pour autant montrer totalement ce que je ressentais. Je ne me sentais pourtant pas « forte ». Simplement, je lui avais promis de lui raconter mon histoire, et comme un terrible évènement était sur le point d’arriver, je n’avais fait que tenir parole. Je fus cependant surprise par sa proposition : n’avais-je pas déjà entendu une telle proposition un jour ? Il me semblait que si, mais que la personne qui me l’avait faite était partie, rappelée par la mafia à laquelle il appartenait. J’avais encore peur de rester toujours avec quelqu’un à cause de la distance qui me séparait ensuite de ces personnes. C’était aussi pour cela que je ne restais pas toujours auprès des autres toujours. Je devais tout de même avouer que le fait qu’il veuille à tout prix m’aider était rassurant. De plus il était on ne pouvait plus sérieux. Cela se voyait. Il était différent de lorsque nous étions en Nouvelle Calédonie.

- Merci, Jïnn. Ta proposition me fait plaisir, mais je ne veux pas que tu ne vives plus par ma faute. Je veux dire… Enfin…

Rouge comme une pivoine, je ne savais pas réellement comment formuler mes pensées. Je ne voulais pas qu’il s’empêche de faire ce qu’il avait envie, faire du sport, aller voir ses amis ou autres parce qu’il serait en train de veiller sur moi.

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Jïnn le Dim 13 Nov 2016, 00:44



LE DRAMAAAAA



Aie Aie Aie. J'sais pas si ce que je fais est suffisant. Enfin, je pense que ça lui fait plaisirs mais...je ressens une certaine réticence ? Je le comprend mais bon, on peut pas se la jouer comme Yasushi en mode solo. Même moi ça me troue le cul de dire ça comme ça mais bon... Après tout y'a des combats dont je ne peux pas aider directement. Pourquoi un air si défaitiste ? De toute façon je suis décousu de toute bonne réflexion.

Quand j'y pense...c'était plutôt prévu qu'elle m'en parle. Elle me paraissait loyale et en m'ayant plus ou moins promis de me raconter son histoire, j'ai un peu forcé sa main. C'était pas spécialement une bonne chose, mais bon, au moins j'ai les idées claires. J'aimerai qu'elle accepte ma proposition en toute honnêteté. Cependant fallait pas se voiler la face, elle allait forcément refuser, après tout...on a tous une certaine fierté qui veut nous dire qu'on se débrouillera forcément mieux tout seul.

- Merci, Jïnn. Ta proposition me fait plaisir, mais je ne veux pas que tu ne vives plus par ma faute. Je veux dire… Enfin…

Je soupirais en souriant. Je savais même pas moi même si j'étais blasé ou juste que ça m'amusait sa réponse tellement que je m'y attendais. De toute façon je pourrais pas être constamment collé à elle, ils auront le temps de la récupérer de toute façon...Je mettais mon index sur ses lèvres et je collais mon front au sien et je lui tenais l'arrière de sa tête. Je retenais un léger rire, ça me rappelle des souvenirs tiens....Mais ça c'est une autre histoire pour un autre moment.
Quelque que soit sa réaction, sauf si c'est un repoussement agressif, je lui dis :

T'es indécrottable....Je sais de toute façon que je pourrais pas te protéger tout seul et tout le temps, mais si ça peut au moins réduire les risques...je le ferai. Et même si tu te fais enlever, je t'arracherai de ces monstres pour te ramener. C'est une promesse non négociable.

Je décollais vite fais mon front d'elle et je lui mettais une pichenette ridicule, avant de sourire, je l'aimais bien cette fille. Faut croire que j'ai un cœur un peu trop tendre, mais c'était toujours ça que j'aimais au final chez moi.

Voici la preuve de mon affection haha ! Aller arrête de te faire du mouron et vis Yumiko. Compte sur moi pour y arriver, même si tu veux régler certainement ça seule. Et tu sais que t'es mignonne quand tu montres tes sentiments ? Ce rougissement était adorable hahahaha

Oui bon ok je cherche un peu. Mais faut que je lui dise ce que je pense d'elle aussi, sinon ça sert à rien qu'on se voit. Par contre on va devoir changer de sujet, sinon on va vite tourner en rond, enfin...elle veut sans doute parler d'autre chose, y'a d'autres trucs dans la vie aussi ! Genre les trucs bien et tout ! Les bons souvenirs....à voir si elle en a de base...


(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



SPWALER:
J'écris en #0099FF :p


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Yumiko le Dim 13 Nov 2016, 03:52



Cible humaine
Feat Jïnn

Je réfléchissais à comment dire ce que je pensais sans que cela paraisse étrange quand le soupire de Jïnn me parvint. Est-ce que je l’avais exaspéré ? Ou mis en colère ? J’espérais que non et je fus bien soulagée en constatant qu’il souriait lorsqu’il se plaça face à moi. Il me mit un doigt sur mes lèvres pour me demander de ne pas en dire plus, ce qui n’arrangea pas mes rougeurs. Enfin, je dis ça mais ce fut encore pire lorsqu’il posa son front contre le mien. Cette proximité n’était pas désagréable et loin d’être gênante. C’était… naturel bien que je me sente timide. Je ne m’attendais pas à ce qu’il réagisse de la sorte. Je le laissai faire en regrettant de ne pas pouvoir caresser ses mains qui me tenaient alors qu’il me dit :

- T'es indécrottable… Je sais de toute façon que je pourrais pas te protéger tout seul et tout le temps, mais si ça peut au moins réduire les risques...je le ferai. Et même si tu te fais enlever, je t'arracherai de ces monstres pour te ramener. C'est une promesse non négociable.

Bien que la notion « indécrottable » ne me fît pas réellement plaisir, le reste l’effaça bien vite. D’autant plus qu’il ne l’avait pas dit méchamment. Cela aurait été dommage que je m’énerve ou me vexe pour si peu, même si je ne l’aurais certainement pas montré. La déception fut malgré tout au rendez-vous sous la forme d’un pincement au cœur lorsqu’il décolla son front du mien. Je ne compris pas la pichenette qui suivit. C’était certainement la première fois que j’en recevais une. C’était étrange. Je le regardai donc en écarquillant les yeux à cause de l’incompréhension en frottant légèrement là où il m’avait touchée.

- Voici la preuve de mon affection haha ! Aller arrête de te faire du mouron et vis Yumiko. Compte sur moi pour y arriver, même si tu veux régler certainement ça seule. Et tu sais que t'es mignonne quand tu montres tes sentiments ? Ce rougissement était adorable hahahaha

Doucement, je ris avec lui, comprenant que ce geste était purement amical. Le fait qu’il me trouve « mignonne » me rendais timide, mais sa réaction en général me laissait plus joyeuse qu’autre chose. Voilà la raison pour laquelle je lui fis :

- Je ne sais pas ce que vous avez tous à me trouver « mignonne », mais tu as raison, il faut que je vive un peu. Surtout avec cette promesse de venir me chercher.

Souriante, je bus un peu d’eau en réfléchissant à comment aborder le sujet. Finalement, n’ayant pas de meilleure idée, je lui demandai sur un ton neutre :

- Dis-moi, si tu avais eu quelques différents avec quelqu’un et que tu ne savais pas trop comment lui parler par peur de faire quelque chose de travers, surtout après ne pas lui avoir parlé depuis longtemps, que ferais-tu ? Je précise que c’est une personne à laquelle tu tiens malgré tout ce qui a pu être dit.

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Jïnn le Dim 13 Nov 2016, 15:36



LE DRAMAAAAA



Hahahahaha ! La pichenette fait toujours son petit effet. Bon en vrai, laisser un bisou c'était certainement le truc le mieux à faire dans un cliché. Après je suis pas totalement de cet avis, enfin bref. Faut bien que je la rassure un peu la dame, sinon ça sert à rien de se morfondre. En plus elle se frottait le front, si ça c'était pas A-DO-RABLE. Je suis un gros sadique en réalité....je viens de le réaliser. Après on s'en tape, car c'est fun.
Elle était contente finalement, en plus elle riait. Perfect combo ! Sa prochaine phrase annonçait un truc drôle je pense :

- Je ne sais pas ce que vous avez tous à me trouver « mignonne », mais tu as raison, il faut que je vive un peu. Surtout avec cette promesse de venir me chercher.


Pendant qu'elle buvait, j'en profitais pour rebondir sur ses propos tiens. Y'avait pas réellement grand chose à dire, mais c'était toujours ça, puis, j'allais caler un peu d'ironie à la Jïnn :

Nous ? On admire juste les jolies choses c'est tout haha. Puis je radote mais on sera toujours la pour une amie.

La suite était plus...difficile pour répondre. Enfin, je pense que c'était le genre de conseils qu'on demande qu'aux vrais amis. J'avoue que je réfléchissais à la suite de sa question, qui était neutre. C'était la neutralité du conseil. Ouai...Je sais pas m'exprimer, c'est chaud.


- Dis-moi, si tu avais eu quelques différents avec quelqu’un et que tu ne savais pas trop comment lui parler par peur de faire quelque chose de travers, surtout après ne pas lui avoir parlé depuis longtemps, que ferais-tu ? Je précise que c’est une personne à laquelle tu tiens malgré tout ce qui a pu être dit.


J'étais perplexe. C'était pas si simple. Tout dépend j'aurai dis...Mais fallait le prendre au sens plus général. Elle avait un différent avec quelqu'un ? Elle qui semblait si calme et réservée, elle faisait la conne ? Bah un peu de folie je dis pas non, ça trancherait un peu le personnage ! Je répondais l'air pensif :

Hmmm....J'avoue il me faudrait les détails de ton cas. Mais si ça tenait qu'à moi, je pense que si c'était moi qui avait fait l'erreur, je commencerai par m'excuser et de promettre de ne plus recommencer. Si cette personne tient à moi autant que je tiens à elle, alors elle me pardonnera. Après si je tiens réellement beaucoup à elle je le lui montrerai explicitement, que ce soit avec le corps ou les mots.
Dans le passé....Je m'étais embrouillé avec un ami au dojo. On s'était promis de se battre un jour comme monnaie de pardon. C'est spécial comme approche mais...tant que les deux personnes sont sur la même longueur d'onde, ça passe de suite mieux.
Après si cette personne en question est pas ouverte à la discussion....bah y'a pas réellement grand chose à faire. Soit tu forces un peu, soit tu laisses tomber.




(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



SPWALER:
J'écris en #0099FF :p


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Yumiko le Dim 13 Nov 2016, 20:54



Cible humaine
Feat Jïnn

Apparemment, ma question n’était pas simple, même pour une personne aussi extravertie que Jïnn. Il eut l’air de clairement réfléchir à ma question avant de me répondre avec un air pensif :

- Hmmm....J'avoue il me faudrait les détails de ton cas. Mais si ça tenait qu'à moi, je pense que si c'était moi qui avait fait l'erreur, je commencerai par m'excuser et de promettre de ne plus recommencer. Si cette personne tient à moi autant que je tiens à elle, alors elle me pardonnera. Après si je tiens réellement beaucoup à elle je le lui montrerai explicitement, que ce soit avec le corps ou les mots. Dans le passé… Je m'étais embrouillé avec un ami au dojo. On s'était promis de se battre un jour comme monnaie de pardon. C'est spécial comme approche mais...tant que les deux personnes sont sur la même longueur d'onde, ça passe de suite mieux. Après si cette personne en question est pas ouverte à la discussion… bah y'a pas réellement grand-chose à faire. Soit tu forces un peu, soit tu laisses tomber.

Pendant quelques instants je me mis à réfléchir à ses dires. A quel point pouvais-je les utiliser pour moi ? Est-ce que les situations face à mes deux amis était la même ? En y réfléchissant, il y avait bien quelques points communs, mais pas au point de penser que c’était totalement similaire. Puis, au pire, Alastor n’avait-il pas dit de ne plus jamais m’approcher de lui ? C’était triste, mais c’était ce qu’il m’avait fait comprendre… Me restait donc Narok. Je finis donc par avouer :

- L’un de mes amis en question m’a demandé de ne plus m’approcher de lui parce qu’il se prétend dangereux. J’aimerais lui parler mais je sens qu’il va me fuir. Je pense donc te demander pour mon autre ami : Narok. Je ne sais pas si tu le connais… ?

J’attendis de voir si c’était le cas ou non avant de lui expliquer la situation :

- Je l’ai connu après avoir eu mon problème avec mon père et avoir été victime de chantage. Pour cacher mes cicatrices, il m’a offert mes bracelets grâce à son pouvoir. Cela m’a fait plaisir, mais… je lui reproche de ne pas mâcher ses mots et de ne pas prendre en considération que chacun connaît ses propres tolérances et peurs. Je sais qu’il veut aider, mais j’aimerais lui faire comprendre que c’est mieux sans provoquer une nouvelle crainte ou en en réveillant une. En fait, je ne sais pas vraiment comment il va le prendre et s’il va comprendre ce que je veux lui dire.


De base, je ne savais même pas si Jïnn comprendrait où je voulais en venir. Mais s’il venait à me demander des précisions, il était hors de question que je redise mot pour mot ses paroles comme je l’avais fait avec Archie. Il était hors de question que je tombe dans la tristesse alors que je venais à peine de trouver une source de bonne humeur !

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Jïnn le Dim 20 Nov 2016, 00:57



LE DRAMAAAAA



Visiblement ma réponse la fait autant réfléchir que moi...C'était pas simple comme question aussi ! Si seulement elle m'avait demandé un truc du genre "Comment pas gaspiller les ingrédients en cuisine ?". J'sais pas moi...Pourquoi la vie est-elle si dure ? Comme mon bi...ceps ! Haha tu t'attendais pas à la voir venir celle là ! Je pense que je devrais m'éloigner de cette merde non ? Genre vivre tranquille, sans personne qui me raconte ses malheurs....à moins que ce ne sois que de la lâcheté ? De toute façon j'ai fais une promesse, et j'compte pas en faire une autre, j'ai pas le temps et j'ai pas plusieurs corps de toute façon.

L’un de mes amis en question m’a demandé de ne plus m’approcher de lui parce qu’il se prétend dangereux. J’aimerais lui parler mais je sens qu’il va me fuir. Je pense donc te demander pour mon autre ami : Narok. Je ne sais pas si tu le connais… ?

QUOI ? KWA ? QUE WA ? NANI ? NANDATO ? NA....NAROK ? Je beug un instant. Ouai non je beug pendant 10 secondes. Narok ? Sérieusement ? Dangereux ? Ouai bon ok....sans doute. Mais il ferait pas de mal à une mouche si ? J'l'ai vu qu'une fois et il m'avait l'air super cool. Pas trop bavard ou expressif mais pas méchant quoi....J'avoue que j'suis en train de plisser les yeux et de mettre ma bouche en cul de poule....J'capte pas enfaîte...
En attendant faut répondre :

Bah ouai j'connais...Enfin j'ai croisé le spécimen oui.

Elle enchaîna et expliqua :

- Je l’ai connu après avoir eu mon problème avec mon père et avoir été victime de chantage. Pour cacher mes cicatrices, il m’a offert mes bracelets grâce à son pouvoir. Cela m’a fait plaisir, mais… je lui reproche de ne pas mâcher ses mots et de ne pas prendre en considération que chacun connaît ses propres tolérances et peurs. Je sais qu’il veut aider, mais j’aimerais lui faire comprendre que c’est mieux sans provoquer une nouvelle crainte ou en en réveillant une. En fait, je ne sais pas vraiment comment il va le prendre et s’il va comprendre ce que je veux lui dire.

Ah...Bah déjà, point positif, il est sympa. La preuve y'a les bracelets la ! C'est les bracelets qu'elle porte je suppose....Je les détaillais...Je pensais pas que sa matérialisation truc machin à partir de son sang c'était définitif....ça me donne une de ces idées... Là n'est pas la question. Et donc elle lui reproche de pas mâcher ses mots ? En soit dans l'optique de la franchise...moi j'ai rien à dire sur ça personnellement. Une bonne tarte de réalité dans la gueule et sa repart. Après ouai...méthode de daron, méthode de con parfois. Faut un peu peser les mots sinon après la vict....l'interlocuteur va se braquer et c'est le bordel. Donc j'opinais, l'air de réfléchir un peu....Limite je ruminais en me tirant mon bouc...c'est vrai que j'avais choppé de la pilosité faciale ....

Bah écoute...En soit j'serai du genre à faire comme lui et dire clairement, peut-être de manière crues, les choses. Après ouai...dans ton cas faut faire attention, mais n'est-ce pas là sans doute une preuve qu'il te trouve forte justement ? Je veux dire...certaines personnes comme mon maître ou mon père ne prenaient pas forcément de facette, et c'est une sorte de façon de me dire qu'il me trouve capable d'encaisser, d'être fort pour connaître mes faiblesses et ainsi de pouvoir aller de l'avant. Pour reprendre une allégorie assez forte : "L'âne entêté n'avancera que lorsqu'il aura soit une carotte devant son nez ou un bon gros coup de pied dans le fessier". Après ouai...je jugerai pas. Tu vas lui reparler ? Si tu veux j'peux à la limite entamer le dialogue et amorcer une discussion, mais j'pourrai pas faire grand chose de plus.



(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter



SPWALER:
J'écris en #0099FF :p


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Yumiko le Jeu 24 Nov 2016, 01:51



Cible humaine
Feat Jïnn

Jïnn sembla réfléchir alors que ses yeux étaient rivés sur mes bracelets. Cela me mettait mal à l’aise, mais je tentais de ne pas trop y penser en l’observant alors qu’il jouait avec sa nouvelle barbe. Puis il me répondit :

- Bah écoute...En soit j'serai du genre à faire comme lui et dire clairement, peut-être de manière crue, les choses. Après ouai...dans ton cas faut faire attention, mais n'est-ce pas là sans doute une preuve qu'il te trouve forte justement ? Je veux dire...certaines personnes comme mon maître ou mon père ne prenaient pas forcément de facette, et c'est une sorte de façon de me dire qu'il me trouve capable d'encaisser, d'être fort pour connaître mes faiblesses et ainsi de pouvoir aller de l'avant. Pour reprendre une allégorie assez forte : "L'âne entêté n'avancera que lorsqu'il aura soit une carotte devant son nez ou un bon gros coup de pied dans le fessier". Après ouai...je jugerai pas. Tu vas lui reparler ? Si tu veux j'peux à la limite entamer le dialogue et amorcer une discussion, mais j'pourrai pas faire grand-chose de plus.

D’une certaine façon ses paroles étaient flatteur, mais je ne prenais pas ça pour ce que m’avait dit Narok ce jour-là. Je ne voulais cependant pas repasser sur la période où j’avais eu une relation avec Tyron Hatami. Quoi qu’à ce moment-là il n’y avait encore rien du tout entre lui et moi. Je prenais alors cela comme quelque chose d’impossible. Comment en étais-je d’ailleurs arrivée à lui dire mes sentiments ? Je ne savais plus exactement et c’était certainement mieux ainsi…

- C’est sûr qu’il vaut mieux dire les choses telles qu’elles sont. Mais cela n’autorise pas de prendre le passé d’autrui pour prendre un exemple de harcèlement moral, si ? Enfin… pour le coup ça m’avait tellement choquée que je m’étais renfermée sur moi-même bien que ce ne fus qu’un exemple. On dira qu’il joue la comédie mieux que personne, rigolai-je doucement.

Il n’y avait certainement rien d’autre à ajouter à ce sujet. D’autant plus que cela aurait été prendre le risque d’éveiller plus encore la curiosité de mon ami. Cela, cependant, ne répondait pas à la question que j’avais posée dans un cas comme celui-ci. Après tout, même si je n’étais pas fâchée contre lui, peu importait la raison, il en était que le voir se blesser volontairement et dire des choses comme celles-là étaient dures. J’avais peur qu’il le refasse bien que j’eusse fortement envie de passer du temps avec lui. Il était une autre personne que j’avais envie de voir : Mana. Elle, il était certain qu’il n’y aurait aucun problème. Fallait simplement que je prenne le temps.

Code par Rin


HRP:
J'écris en #8C80AC ^^


Je parle en #00cccc
avatar
Yumiko

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cible humaine [Pv Yumiko]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum