Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Jeu 13 Oct 2016, 22:49




Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?!

Vampire qui brille pas?


Feat. Lauryn le lampadaire



13 Octobre 2016



Hé franchement, j'ais bien fait de me ramener ici, déjà que cela me permet de survivre, je peux également mettre des ambiances de malades avec des gamins aux pouvoirs complètement niqué. En vrai, une baston avec des pouvoirs, c'est encore plus drôle qu'une simple baston de rue, genre les sensations de ouf que ça procure, faudrait que vous testiez ça les gens, c'est juste bandant putain.
Mais bon, là en vrai, j'ai peut-être un peu trop poussé la corde, genre d'habitude, je me soigne tout seul, on va dire que j'ai appris à connaître mon corps et comment le soigner, tu vois ? Genre là où je vivais avant, les hôpitaux c'était pas le bon plan, juste un coup à avoir les flics sur le cul car tu as pris un coup de couteau et que l'excuse "Je suis tomber dans l'escalier" ça marche pas. Du coup-là, à force d'avoir trop cassé des bouches, et aussi de m'en être pris plein la gueule, bah genre, je ne vais pas pouvoir me soigner tout seul plus longtemps, et comme ici c'est pas un hôpital de merde, je vais aller faire un tour dans l'infirmerie, avec un peu de chance en plus, l'infirmière est grave bonne en tenu sexy, vas-y, j'ai une demi-molle rien que d'y penser.

J'ai donc fini par trouver mon chemin grâce à l'aide précieuse et totalement consenti de certains camarades dont je n'ai pas du tout cassé le nez pour le savoir, non non non, vous n'avez aucune putain de preuve monsieur le juge. Pardon, une rechute. Enfin bref, j'arrive donc en face de l'infirmerie, la porte fermée, j'ouvre alors.

-Yo, y a quelqu'un par ici ? J'ai genre quelques problèmes de l'ordre de la blessure corporel, je suis tombé dans les escaliers.

Peut-être qu'ici ça passe cette excuse, des barres. Ouais en tout cas, pas une seule réponse, genre s'il y a une urgence, je peux crever sur la pas de la porte ? Bordel nan, mais la bande d'incapable de merde, si je peux pas faire confiance à l'infirmerie, je fais comment moi pour casser des bouches tranquilles ? Vas-y, voilà, je suis vénère.

-Bon bah comme y a personne, je fais comme chez-moi hein !

Y a un siège qui a l'air confortable là-bas, on va se faire plaisir du coup hein. Et me voilà dans le siège à poser les pieds sur le bureau de l'infirmerie, je regardais la paperasse comme ça, que des trucs illisibles de docteur, genre, ils peuvent pas écrire comme tout le monde ces baltringues ? Enfin bref, je vais pas dormir là non plus, je lêve mon cul et je vais chercher de quoi me soigner moi-même, en fouillant dans l'infirmerie, je trouvee de quoi panser mes plaies, et bander mes membres et de quoi désinfecter le tout aussi. Je vais donc pour partir avant que j'entende un bruit un étrange venant d'un des lits cachés par les rideaux prévu à cet effet.

-Voilà, je me casse, tard plus infirmerie fantôme.

T'as cru vraiment que je vais me barrer, s'il y a un rigolo qui se cache alors que je voulais de l'aide, je vais lui défoncer sa race à cet enculé ! Je fonce donc direct vers le lit et ouvre le rideau rapidement, bon, on passera sur intelligence qui a oublié que genre, j'ai mal, putain. Mais genre ce que je voyais devant mes yeux était bien plus chelou que ce que j'aurais imaginé bro. Y a une gonzesse qui est en train de sucer une poche de sang comme si c'était un jus de fruit putain, genre une vampire quoi ! Et c'est pas twilight là, si elle essaye de me mordre, je la plante direct la folle dingue ! Par contre, mise à part ça, elle est pas vilaine physiquement la demoiselle, de quoi même me donner envie de me faire mordre tout compte fait, mais pas le cou hein.

-Hé pourquoi tu réponds pas quand on parle toi ?!

Voilà, maintenant réponds femme aux traits attirants.


Dernière édition par Hunter K. le Lun 17 Oct 2016, 14:28, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Jeu 13 Oct 2016, 23:56

ft.
Lauryn MCRAINLEY
Où j‘ai foutu mon soleil de poche, bordel !
pv. Hunter
Fin de journée difficile. La demoiselle que voilà n’avait eu qu’un combat digne de ce nom, et encore. Elle était un peu de mauvais poil. Pour en rajouter à ses problèmes, une soif lui avait assaillit la gorge. Une faim qu’elle connaissait bien désormais, après avoir vécu plus de 10 ans en sa compagnie. Sa gorge la brûlait, un peu, mais suffisamment comme pour qu’elle sache qu’il était temps.

Mais Lauryn avait beau avoir faim, elle ne comptait pas attaquer un élève lambda, ou du moins pas tout de suite. Bien qu’elle ne consomme pas suffisamment comme pour tuer un humain normal, il était possible (voire quasi impossible à éviter lorsqu’elle avait très faim) qu’elle réduise malencontreusement un élève en charpie, lui arrache la jugulaire, ou alors le laisser se vider de son sang. Bref, il pouvait arriver un tas de trucs pas très cool pour l‘humain lambda en question si elle ne contrôlait pas sa force, et cela arrivait assez souvent.

Heureusement, il était spécifié dans sa lettre que de la nourriture « spéciale »  l’attendais à l’infirmerie. Hors, même si elle ne connaissait pas l’Académie par cœur, son instinct lui soufflait le chemin à prendre. Elle arriva donc au bout de quelques minutes seulement, à ce qui ressemblait fort à un lieu de soins. Elle y entra, mais ne trouva personne pour l’accueillir.

Mais elle fouillât un peu et découvrit un mini-frigo immaculé. Elle l’ouvrit, et ses yeux se mirent à briller. Des poches remplies d’un liquide rouge l’attendaient là, prêtes à être dégustées. Ne se faisant pas prier, Lauryn en saisit une et s’installa sur un lit. Elle s’apprêtait à Mordre dedans quand elle décida de fermer les rideaux, elle ne désirait pas que quelqu’un vienne troubler son repas.

Alors qu’elle dégustait le liquide, elle entendit quelqu’un entrer par la porte et crier comme une brute. Un autre jeune homme voulait visiblement que l’on lui prodigue des soins. N’étant pas l’infirmière, Lauryn se garda de lui répondre et continua tranquillement sa besogne. De plus, elle ne se trouvait nullement en position de discuter, même si elle l’aurait volontiers fait dans une autre occasion.

Au bout d’un moment, plus aucun bruit ne se fit entendre, croyant à l’endormissement ou à la disparition soudaine de l’inconnu, Lauryn reprit son repas. Sachez que la degustation d’une poche de sang peut durer selon les envies de son propriétaire. En l’instant présent, Lauryn voulait que les sensations extraordinaires que lui procurait le breuvage durent un maximum de temps.

-Voilà, je me casse, tard plus infirmerie fantôme.

Ah, enfin le gentleman au vocabulaire fleuri allait délaisser la salle !
« Bien, ça ferait un peu de tranquilit… »

-Hé pourquoi tu réponds pas quand on parle toi ?!

Même si Lauryn était franchement surprise, elle ne laissa pas paraître ses sentiments.  Le jeune homme possédait de beaux yeux bleus et des cheveux blancs. Il arborait des blessures de guerre couvertes de bandages et un visage… Entre la beauté et la brutalité, un mélange pour le moins singulier. Elle se leva du lit et lança :

-Parce qu’on parle pas la bouche pleine, connard !


Vous trouverez surement ce vocabulaire quelque peu rude, mais même en 6 ans, Lauryn n’étais pas parvenue à se défaire totalement de son vocabulaire élégant et propre à la haute société anglaise. Elle devait donc exagérer un maximum pour ne pas se tromper de registre de langage.

Elle attendait donc la réponse du bon monsieur, si elle ne lui plaisait pas, elle n’allait pas manquer de lui foutre une droite.



 
.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016, 11:14




Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?!

Vampire qui brille pas?


Feat. Lauryn le lampadaire



13 Octobre 2016



Waaaah, elle a du répondant la biatch ! En vrai, je m'attendais pas à ça bâtard, genre la meuf, elle m'a répondu tac au tac avec les dents rouge en mode vas-y ferme ta gueule. Hé franchement, ça fait plaisir, je suis pas tombé sur une fragile, genre, j'ai perdu mon énervement grâce à elle quoi. Mais avant de répondre, je prenais bien le temps de calculer toutes les finesses de ses courbes, genre, elle est vraiment pas dégueu, tout mon style ça, un regard de braise vénère, des cheveux rouges ( Ouais, j'ai un penchant pour les rousses, tu vas faire quoi ?! ) et puis une paire de meules et un petit cul frère ! Woah, vas-y, matte pas trop la marchandise, je vais avoir une autre barre mais pas dans mon dos sinon !

-Je vois qu'elle est éduquée la petite, c'est bien alors, continu de fermer ta gueule si c'est pour répondre comme ça salope.

Voilà, moi, je les éduque, comme ça les petites violentes, par la violence, c'est toujours plus agréable. Je m'en lèche les lèvres tellement elle me donne faim putain. Mais en vrai, il y avait toujours un problème par contre. Comment ça se putain de fait qu'elle est en train de taper une collation au calme avec du sang ? Je suis pas teubé, je sais reconnaître du sang, et ça mon con c'est pas du jus de tomate ok ?! Avec un peu de réflexion, j'ai compris que ça doit venir de son pouvoir, genre, elle doit boire du sang ou autre, c'est grave cool putain, bon par contre si genre, elle a le délire chelou vampire derrière, c'est beaucoup moins cool. Ah nan, le Robert Pattinson là, va mourir fils de tapin.

-Sinon, c'est quoi ton problème-là ? Genre, tu tapes dans les réserves de sang au calme, genre tout va bien.

Détective Hunter à l'enquête, à la recherche du mystère de la poche de sang aha. Comment je pars trop en couille, je raconte grave de la merde. Mais j'espère genre qu'elle peut pas sentir le sang non plus, car elle va sentir comme un regroupement de cellule sanguine dans une partie de mon corps, ça risque vite de partir en couilles.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016, 18:11

ft.
Lauryn MCRAINLEY
Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel !
Pv. Hunter K.

Le gentleman semblait l’ausculter sous toutes les coutures. Lauryn remarqua que son regard s'arrêtait sur son corps. Dans ce genre de situation, la jeune fille s'offrait en général deux options, soit castrer le mâle qui osait la regarder, ou alors... Et bien non, il n'y avait qu'une option et cela lui suffisait largement.

-Je vois qu'elle est éduquée la petite, c'est bien alors, continu de fermer ta gueule si c'est pour répondre comme ça salope.

" Encore un mâle incapable de se maintenir là où il devrait rester... » pensa la demoiselle. Il n’était certainement pas le premier à lui faire ce genre de remarque, et probablement pas le dernier. Les manières du jeune homme lui rappelaient celles des américains qu’elle avait côtoyé durant son séjour de 6 ans aux États-Unis. De vraies brutes, mais il fallait apprendre des meilleurs pour parvenir à toucher la perfection.

-Sinon, c'est quoi ton problème-là ? Genre, tu tapes dans les réserves de sang au calme, genre tout va bien.

« Oh, le minou sort ses griffes… » Si c’était bien le cas, Lauryn n’allait pas se priver de lui répondre, le plus simplement et cordialement possible bien sûr. On lui avait appris les bonnes manières depuis sa plus tendre enfance. Elle hocha donc sa tête en signe d’assentiment.
Son instinct se réveilla quelque peu quand elle sentit… Oh non… Pitié… elle leva les yeux au ciel. Vraiment tous les mêmes. Non pas que les jeunes hommes en rut la gêne, ils l’amusaient, et c’était plutôt un compliment qu’un garçon s’intéresse à elle. Mais bon, il y avait tout de même des limites… Il commençait vraiment à l’énerver.

Elle s’avança donc vers lui,avec un sourire enjôleur, de façon à ce qu’il ne remarque rien. Quand elle fut assez près, elle fit :

- Tu devrais essayer.

Alors qu’elle prononça cette dernière phrase avec un sourire qui devint presque sadique, elle se jeta sur le jeune homme et lui fourra la poche de sang (ou ce qu’il en restait) dans la bouche.

Ce jeune homme l’avait vraiment mise sur les nerfs, elle n’avait qu’une envie, jouer à chat. Bon Dieu combien elle en avait envie. Et bon Dieu combien elle adorait ça.
 
.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016, 18:43




Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?!

Vampire qui brille pas?


Feat. Lauryn le lampadaire



13 Octobre 2016



Bon, c'est pas que j'ai que ça à foutre de parler avec une meuf qui boit du sang et qui est grave mignonne dans une infirmerie, mais... Ah, on me dit dans l'oreillette que si, j'ai que ça à foutre, autant pour moi, reprenons alors hein. Ouais donc, j'attends une réponse à ma question, mais que dalle, juste des regards, des expressions du visage, et encore des... regards ? Merde, elle a vu ! Elle a vu j'te dis ! Putain, la honte ! Vas-y, elle a vu que je commence à bander ! Mais j'y peux rien aussi là ! C'est elle qui est super alléchante, en plus avec son regard agressif là, genre ce regard de baston, j'ai envie de me marier dans la cave avec elle là !
Par contre à la vue de ses expressions quasi-imperceptible, elle semble pas contente de l'importance que mon entre-jambe lui accorde. Plutôt vénère la mademoiselle.

Elle se lève enfin donc, et genre avant que je puisse réagir, elle me dit que je peux essayer, mais genre essayer qu- ?!! Putain la pute ! Elle m'a foutu sa putain de poche de sang dans la bouche la salope ! Ouah comment c'est la gerbe ! Bien que j'aime le goût du sang dans la bouche durant une bonne baston, c'est pas comme si j'allais en boire des litres non plus, et encore moins celui des autres putain ! Je suis penché vers l'avant, la main sur la gueule à tousser comme un con pour faire sortir le sang de ma bouche et à cracher sur le sol. Sur la tête de moi, je vais lui faire comprendre que je suis pas un gentleman moi, fille ou pas fille, tu me fais pas de coup de pute comme ça à moi !
J'essuie alors ma bouche, crache un dernier coup, la regarde avec un regard rempli du feu du combat et avec un sourire sadique. Tiens la pouffiasse en avait un aussi, c'est que ça lui avait plu de me voir souffrir, on va partager le plaisir alors, si tu n'y vois pas d'inconvénient !

-Rigole bien, on va être deux à se fendre la poire, mais d'abord, on va voir à fendre la tienne !

Je sors alors la... Hein ? Merde ! Elle est pas là !!! Je l'ai laissé dans le dortoir ! Putaiiiin ! Bon... On va devoir faire sans, à l'ancienne avec les mains, c'est pas comme si je suis mauvais avec mes mains, je suis même très très bon, et ça dans plusieurs sens héhéhé. Enfin bref, je lui fonce dessus très rapidement, avec le peu d'écart qu'il y a entre nous, le coup était quasi inévitable avec son air hautain, on va rajouter du rouge sur ce visage qui avait déjà sa dose.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016, 19:14

ft.
Lauryn MCRAINLEY
Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel
ft. Hunter
Après avoir fait déguster le breuvage au jeune homme, Lauryn attendis qu'il fasse effet. Il cracha, toussa, et la regarda avec un air mélangeant, défi, dégoût et sadisme. Il arborait d'ailleurs le même sourire qu'elle.

-Rigole bien, on va être deux à se fendre la poire, mais d'abord, on va voir à fendre la tienne !

Il tâta son dos, et se rendit compte que celui-ci n'avait rien. La jeune fille imagina aisément qu'il devait porter une arme, qu'il avait surement oublié, (elle avait aperçu certains élèves en porter à leur ceinture). Il allait donc se battre avec ses poings. Parfait. Désormais, Lauryn n'attendais qu'une chose. Qui arriva bien vite.

Le coup vola, rapide comme l'éclair. Il faut dire que, même si elle buvait du sang, la jeune fille n'en était pas un vampire pour autant, et elle ne possédait pas donc une rapidité surhumaine. Ajoutez à cela le peu de distance qui les séparaient, et vous obtiendrez un magnifique pain dans la gueule. Le poing du jeune homme s'écrasa sur son minois, et Lauryn sentit sa mâchoire faire un mouvement anormal, ainsi qu'une vive douleur lui parcourir le visage.

Propulsée en arrière par la force de l'impact, elle en profita pour lever violemment son genou, histoire de causer quelques dommages collatéraux à la face de son adversaire, et de lui rendre la monnaie de sa pièce. Mais, conséquence du mouvement brusquement de l'équilibre précaire qu'elle avait, elle tomba en arrière et se retrouva dos au mur.

Son visage étais désormais encore plus recouvert de sang qu'auparavant. Elle essuya les contours de sa bouche d'un mouvement de sa langue. Son sang avait décidément un goût parfaitement anormal. Elle sourit de plus belles, elle n'avait donc aucune raison de se retenir. Ce gentleman était devenu, soudainement, une source d'amusement tout à fait intéressante.

 
.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Sam 15 Oct 2016, 20:09




Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?!

Vampire qui brille pas?


Feat. Lauryn le lampadaire



13 Octobre 2016



Ahaha, alors tu l'as aimé mon poing dans ta gueule hein ? On va enchaîner si tu n'y vois pas d'inconvénient mademoiselle... Qu'est-ce que ? Je vois trouble et j'ai un goût de sang dans la bouche, mais cette fois, c'est bien le mien que je sens.
Bordel, ça devient vraiment intéressant, elle avait réussi à me mettre un coup dans cette situation ? Sérieusement ? Cette connasse est bonne ! Et en plus, elle a l'air de prendre autant de plaisir que moi, je vais vraiment apprendre à te connaître avec mes poings toi, te connaître sous toutes tes coutures, absolument toutes.

Je la vois s'essuyer la bouche avec la langue, nan, mais elle me cherche là ? Ne venez pas me dire que she don't want da D ! Je vais pas vous croire là les bros. Et en plus, elle sourit encore plus derrière ? Ouuuuuh ! On va se battre jusqu'à la tombée de la nuit toi et moi, ça va être un festival de la baston dédiée à ta beauté ma grande, et ensuite, on ira dans les dortoirs finir se grand festival héhé. Vous avez un problème avec mes techniques de drague peut-être ? Nan ? C'est bien ce que je me disais.

Je crache à nouveau au sol du coup, et essuie mon menton avec mon avant-bras, elle m'a fait des dégâts quand même, j'ai moins d'équilibre, et ma vision est légèrement trouble, ça a directement atteint mon cerveau putain, mais si tu crois que j'ai pas l'habitude, t'es pas la première à me mettre une rouste, mais c'est pas ça qui me déplaît héhé. Par contre, tu serais l'une des premières avec un e à m'en foutre une, et sans pouvoir, du moins pour le moment, on va voir pour la suite !

-T'es douée hein, mais il en faudra plus pour me faire tomber ! J'ai pas toutes ses blessures à cause d'un épluche patate ! Je vais te montrer que mon pouvoir à moi, c'est ma résistance !

Bon, mise à part le fait que c'est faux, que c'est pas ça mon pouvoir, ça restait un peu vrai, à force de tant d'années de baston, j'avais acquis une putain d'endurance et de résistance aux coups, c'est aussi ça qui me fait marrer ! Quand un mec bien plus fort me voit me relever après un de ses coups.
Mais vas-y, j'arrête de parler pour rien dire, j'ai pas que ça à foutre de vous raconter ma vie, j'ai une charmante demoiselle à caresser avec mes poings. Je fonce donc, non sur elle, mais sur le mur pour prendre appui avec mon pied-droit dessus, prendre une bonne impulsion, raser le plafond avant de lui retomber dessus, genoux en avant.

-ÇA VA FAIRE MAL !!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Sam 15 Oct 2016, 23:27

Mais où j’ai foutu mon soleil de poche, bordel !
Feat Hunter K.

Visiblement, le jeune homme prenait autant de plaisir que Lauryn à frapper et être frappé. Il cracha par terre, s’essuya la bouche avec son avant-bras et tituba quelque peu. Elle lui avait donc fait plus de mal qu’elle ne l’imaginait. Quoique, elle-même avait aussi prit un bon coup. Elle remarqua à peine qu’elle s’était mordu la langue et sachez que, dans sa condition, les canines de la demoiselle étaient particulièrement pointues, lui causant ainsi encore plus de dommages. Elle scruta le visage de son adversaire. Il n’étais franchement pas moche à voir, mais ses cheveux blancs étaient quelque peu… Atypiques… Ils lui rappelaient quelque chose…

Avant qu’elle n’ai put imaginer un flash-back digne des films à grand budget, le jeune homme lança :

-T'es douée hein, mais il en faudra plus pour me faire tomber ! J'ai pas toutes ses blessures à cause d'un épluche patate ! Je vais te montrer que mon pouvoir à moi, c'est ma résistance !

Et hop, encore une chose rajoutée dans le dossier nommé « Gars cheveux blancs », son pouvoir était donc la résistance. Si il utilisait le sien, Lauryn n’avait donc aucune raison de ne pas faire usage du sien.

-ÇA VA FAIRE MAL !!



Soudain, dans un enchaînement de mouvements rapides et agiles, l’adversaire se retrouva au-dessus de Lauryn, les genou en avant, prêts à lui écraser les jambes. Même si elle était surprise, le temps de chute (car oui, il tombait sur elle) permit à la demoiselle de transformer un de ses membres en pierre, réduisant ainsi la douleur de moitié. Mais ô combien cela faisait mal. Elle serra les dents alors qu’elle sentait quelque chose se fracturer dans sa jambe gauche, mais elle ne pût s'empêcher de cracher du sang. Une douleur atroce lui parcourut tout le corps, une douleur qu’elle avait déjà connue, puisque, vous l’imaginez sûrement, ce n’étais pas la première fois qu’on lui cassait quelque chose, mais cela restait tout de même difficile à supporter.

Lauryn souffla, tentant de maîtriser la douleur. L’adrénaline était à son comble, actuellement, elle était dans un instant de joie pure. Pour n’importe quelle jeune fille normalement constituée, un rendez-vous de rêve serait un dîner à la chandelle, une musique jouée au violon… Mais selon Lauryn, une bonne bagarre était le meilleur moyen pour apprendre à connaître une personne.

Elle regarda de côté, le gentleman avait roulé à sa gauche et s’était sûrement lui aussi fait mal à un genou, puisque celui-ci avait atterrit sur du granit particulièrement résistant.

-Alors, on se dégonfle l’albinos ? Dit-elle.

Elle observa encore plus son adversaire, son poing lui avait fait un drôle d’effet. Comme un déjà-vu. Comme si ce n’étais pas la première fois qu’elle recevait un coup de sa part. De plus, ses cheveux décolorés lui étaient eux-aussi étrangement familiers…

Ah, attendez. On m’informe à la régie que le producteur a décidé d’envoyer un flash-back. Bon bah, envoyez !

Elle avait 15 ans, elle venait d’arriver au Etats-Unis. Elle était dans une ruelle sombre, sordide. Mille senteurs pas tout-à fait agréables en émanaient. Dont celle métallique du sang. Pas le sien, mais celui de l’inconnu lambda qui gisait inerte dans ses bras. Une odeur d’alcool flottait autour d’elle. C’étais après une soirée arrosée. Un jeune homme osé l’avait conduite là où elle se trouvait désormais. Elle n’avait pas apprécié, et la sortie s’était terminée en repas sanguinolent. Elle était donc totalement ivre, buvant du sang, dans une ruelle. Et que se passa-t-il à ce moment là ? Quelqu’un passa par là et se retrouva dans la même ruelle que Lauryn. Elle le regarda, il la regarda. Il était doté de cheveux blancs qui semblaient briller sous la lumière des lampadaires. C’est tout ce qu’elle parvenait à voir de lui. Elle le regarda encore, il la regarda encore. Il prit une goulée de la bouteille qu’il tenait dans sa main, la fracassa contre le sol et se jeta sur la demoiselle. Ils eurent une bagarre que Lauryn n’oublierait pas, car son adversaire avait été l’un des plus rudes qu’elle avait rencontré, à l’époque.

De retour dans la réalité, quelques secondes plus tard.

Elle était sûre d’une chose, cette personne se retrouvait désormais là, devant (ou plutôt à côté ) d’elle. Hasard ? Elle ne savait quoi en penser. Elle prit une grande goulée d’air, serrant sa jambe contre elle. Elle s’approcha du jeune homme en rasant le mur et lui envoya un coup de poing dans la figure. Elle n'aurait pas sût dire si il avait été fort ou pas, elle était trop sonnée

-J’me disait bien que j’te connaissait de que’que part…


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Dim 16 Oct 2016, 01:42




Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?!

Vampire qui brille pas?


Feat. Lauryn le lampadaire



13 Octobre 2016



OUAAAAH ATTAQUE DU TOMBER DE GENOUX ! VAS-Y JE SUIS UN HERO DE JEU VIDEO !... Ouais nan en fait, là, on dirait plus le méchant, mais contre un autre méchant, genre combat au sein du côté obscur. Ouais sinon à part dire de la merde, je peux aussi dire ce qui se passe. Dooooonc, je tombe sur la cuisse de la gonzesse, genre, le gros bruit bien sale que ça a fait, je vais en mettre dans mon pantalon bordel. Ah au fait, je pensais pas avoir besoin de le dire, mais on sait jamais, mais les gosses, sortez de la salle et arrêter de lire à partir d'ici tout de suite, je suis pas un putain de saint moi, aller, hop hop hop, on dégage. Voilà, maintenant que les mioches sont partis, ( ou pas ) je vais continuer.

Donc on disait que...

-OH PUTAIN MON GENOUX ! SA RACE LA PUTE CA FAIT MAL !!

Ouais, car putain je douille là, c'est quoi le problème, c'est elle qui a le crack, c'est elle que je tape, mais c'est moi qui ai mal sa mère, genre j'ai tapé sur sol ou quoi ? Heureusement, mon genou n'est pas cassé, mais putain, je vais pas tout de suite taper avec ma jambe gauche. Vas-y comment je suis sûr que c'est un pouvoir ça, et en regardant de plus prêt sa jambe s'est transformée en pierre, de la putain de pierre quoi ! Genre, c'est une ironie de dieu quoi ?! Je dis que mon pouvoir, c'est la résistance pour la blague, et elle me pond ça, tu me hais dieu ? C'est ça ?! Bon, j'avoue, j'ai péché grave, mais c'est pas une raison de me casser mes délires comme ça non plus !

Je reste fière quand même, car je lui ai quand même fait mal sa race, car le crack s'était vraiment pas le mien, j'ai réussi à la niquer malgré la jambe de pierre, la puissaaaance ! Par contre me traiter d'albinos, ça s'est pas sympa gonzesse, je vais devoir te punir, te mettre la fessée héhé. Je galérais à me relever, mais j'y suis quand même arrivé.
J'ai à peine eu le temps de reprendre mon équilibre, qu'elle vient me foutre une droite putain, comment elle a fait pour se relever quoi ? Je suis cul au sol à nouveau à cause de ma jambe bordel, d'ailleurs... C'est bizarre, son coup est faible, je lui ai mis si chère, j'y suis pas allé à fond non plus hein, je veux faire durer le plaisir. Mais là, elle me dit qu'elle me reconnaît, qu'elle m'a déjà vu. D'où ? Si j'avais vu une si plaisante créature, je l'aurais pas oublié de si tôt, à part si j'étais complètement torché, ce qui est probable, à une époque, j'étais un putain de trou, quasiment tout le temps saoul, mais ça c'est fini, ne plus me souvenir avec qui je me met une grosse baston dans les dents, c'était vraiment chiant. Attend... Du coup, je me suis déjà battu avec elle, ou je l'ai déjà dragué ? Mais quand ? La dernière fois que j'étais saoul, je devais avoir 15-16 ans. Ouaaah, comment j'aime pas fouiller dans ma mémoire comme ça, je vais avoir besoin d'aide pour le coup.

-On se connaît ? J'ai aucun souvenir pour le coup d'avoir déjà rencontré une aussi charmante bastonneuse créature que toi.

Je me relevais alors à nouveau, toujours avec un douleur au genou, mais moins présente, donc plus facile pour le coup.

-J'ai beau chercher dans mes souvenirs rempli de trou, je trouve pas, et ça me fait chier de pas me souvenir de toi, je t'aurais recontacter direct sinon. Par contre là, je dois d'abord te rendre la monnaie de ta pièce.

Pour éviter un coup faible, je prenais appui complètement sur ma jambe droite, et sauter en l'air pour donner un coup-de-poing aérien.

-Voilà, maintenant, on peut discuter.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Dim 16 Oct 2016, 10:39

Mais où j’ai foutu mon soleil de poche, bordel !
Feat Hunter K.

Avec un vocabulaire des plus raffinés, le jeune homme lança :

-OH PUTAIN MON GENOUX ! SA RACE LA PUTE CA FAIT MAL !!

Et bien, Lauryn ne s’attendais pas à ce que sa protection cause autant de dommages, ou plutôt, si, elle s’y attendait. Mais cela faisait partie du jeu, et lorsque l’on se prenait au jeu, il n’y avait pas de retour possible. Elle était bien contente d’avoir surpris l’albinos.

Après lui avoir donné son coup de poing, le jeune homme semblait chercher dans sa mémoire. Il était retombé par terre à cause de sa jambe et de la force de son coup (même si maintenant Lauryn se rendait compte qu’il avait été ridiculement faible).

-On se connaît ? J'ai aucun souvenir pour le coup d'avoir déjà rencontré une aussi charmante bastonneuse créature que toi.

Lauryn se sentit flattée, mais elle ne le montra pas. Si ce jeune homme pensait que ce n’étais qu’avec un combat et avec quelques compliments qu’il allait la ramener dans son lit, il se trompait. Bien qu’il soit tout à fait à son goût… « Oh làlà on se calme Lauryn »

Il se releva et lui lança :

-J'ai beau chercher dans mes souvenirs remplis de trou, je trouve pas, et ça me fait chier de pas me souvenir de toi, je t'aurais recontacté direct sinon. Par contre là, je dois d'abord te rendre la monnaie de ta pièce.

Alors qu’il dit cela, il sauta en l’air et colla une droite aérienne dans le joli petit minois de la demoiselle. Elle était trop faible comme pour riposter immédiatement. « Une droite bien méritée » pensa-t-elle.

-Voilà, maintenant, on peut discuter.

Elle retomba par terre à genou à son tour et laissa échapper son rire de semi-psychopathe. Oh que oui elle adorait ça. Donner des coups. Recevoir des coups. Avoir mal. Partout à la fois. Du sang coulait de sa bouche, le sien cette-fois, et de plusieurs blessures qu’elle avait au visage, mais elle s’en fichait. Elle adorait ça.

Elle posa sa tête contre le mur et ferma les yeux. Un sourire jusqu’aux oreilles.

-En 2013, à New-York. J’étais en train de dîner quand t’es apparu et on s’est bastonné. On était bourrés.

A ces derniers mots elle laissa échapper un autre petit rire. Elle le regardait. Franchement, il était TOUT À FAIT à son goût. Beau gosse, bastonneur, fort. Tout ce qui pouvait plaire à une fille comme Lauryn.

-Au fait, on s'est pas présenté. Moi c'est Lauryn.



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Dim 16 Oct 2016, 17:44




Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?!

Vampire qui brille pas?


Feat. Lauryn le lampadaire



13 Octobre 2016



Elle prend des gnons, mais elle kiff sa vie, du moins c'est ce que je me dis quand je vois son visage. Mais au moment où elle lâche un rire d'outre-tombe, là, c'est sûr, je pouvais le dire sans hésiter, elle adore mes poings ( clin d’œil ), mais même avec tout ça, elle semble pas vouloir continuer de se battre tout de suite, après tout, on fait les choses dans l'ordre nous. D'abord, on se nique notre race, et après on parle, on est pas des flics nous.
Sinon, comment je peux savoir si elle a pas envie de se battre ? Bah genre, elle est encore à genoux, tête posée contre le mur avec un gros sourire. C'est pas la meilleure position pour se foutre sur la gueule en général, et ouais, je sais de quoi je parle bro.

Du coup, j'ai plus aucune raison de lui foutre des gnons, moi-même, je suis curieux de savoir où j'ai pu voir et sûrement toucher ( me connaissant c'est pas du tout impossible héhé ) cette nana qui réveille en moi des envies primaires. Je m'assois au sol, car je douille toujours un peu sa mère à mon genou, va falloir aussi qu'elle m'explique le délire du changement de peau là. Mais avant elle avait ouvert sa bouche.

-En 2013, à New-York. J’étais en train de dîner quand t’es apparu et on s’est bastonné. On était bourrés.

2013 ? Chez moi ? Je l'ai fait chier pendant qu'elle mangeait ? Waaaah, comment que je m'en souviens paaaaaas ! Vas-y, réfléchie ! Fait marcher ton cerveau pour autre chose que de casser des bouches un peu ! Mmmmh... Mmmmh... *tilt* Oh putain ! J'ai un truc ! Je vous dis que j'ai un truc les mecs ! C'est putain de flou sa race, mais je tiens quelque chose !
Un soir où j'étais complètement torché à me mettre une murge avec des potes du gang, ils avait fini par retourner à la planque pendant que je déambulais dans les rues mal famés.
Aaaah non ! Je perds le fil ! Rattrape le boulet ! Pfiou, c'est bon, je l'ai pas laissé se barrer.
Donc, j'en étais où moi ? Ah oui, donc j'étais en train de boire une boisson fortement alcoolisée dans l’illégalité la plus totale, donc fait pas ça chez vous les gosses, et sinon je me souviens vite fait d'une gonzesse de mon âge qui était en train de faire un truc chelou un mec... Mais attend ! Ce mec est un mec de mon gang ! Elle lui faisait quoi la connasse ?! J'avais balançais ma boisson contre un mur, et lui avait foncé dessus, pour on s'était battue, mais là, je galère à me souvenir des détails, je sais même plus comment ça avait fini. Je me souviens juste que le lendemain, j'avais mal partout, que je m'étais réveillé en plein milieu de la rue, et que j'avais un sale mal de crâne et aucun souvenir.

Voilà, putain, j'ai réussi, bordel. Plus jamais je refais ça, c'est juste relou. Mais bon, au moins, maintenant, je sais où je l'avais rencontré, et tu m'étonnes que je l'ai jamais recontactée du coup, ah comme c'est une putain de perte immense ! Plus jamais je me bourre au point de plus me souvenir de la veille, c'est mort mec ! Mais en tout cas maintenant, je connaissais son prénom, vu qu'elle venait de me le dire pendant que je me remémorais ce doux moment de mon passé. Lauryn hein ? Ouais, pas mal, après en vrai, tu peux t'appeler Jacqueline, je m'en branle, moi si tu aimes la baston et que tu es aussi bonne, je dis oui.

-Ouais, je vais pas m'excuser de pas l'avoir fait plus tôt, car j'en avais pas l'intention. Sinon moi, c'est Hunter, chasseur de demoiselle aussi charmante que toi, mais aussi de baston aussi fendart que la nôtre.

Hunter, chasseur, t'as compris ? RIGOLE PUTAIN !

-T'as un numéro de téléphone ou un truc, faut se refaire ça souvent hein.

Et bim, la drague commence, je vais vraiment pas la laisser partir comme ça.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Dim 16 Oct 2016, 21:15

Mais où j’ai foutu mon soleil de poche, bordel !
Feat Hunter K.

Il prit quelques temps à chercher dans sa mémoire. Bon, j’étais heureuse qu’il n’ait plus d’envie meurtrière, pour l’instant. Nous allions pouvoir discuter sans que l’un se jette sur l’autre pour lui donner des coups. Remarque, le contraire ne m’aurait pas déplu non plus, il était plutôt bon dans ce qui était du corps à corps. Et il semblait de bonne compagnie (notez que, pour ma personne, la signification des mots « bonne compagnie » diffère de celle des gens lambda.).

Revenons au susnommé jeune homme. Pendant qu’il cherchait dans ses pensées donc, ce qui prit quelques secondes, qui, croyez-moi, durèrent très longtemps, je ne cessais de le regarder. Il était vraiment, vraiment à mon goût. Oui, je l’avoue, ce garçon me plaisait, et pas qu’un peu, et autant physiquement que mentalement… Quoique, le physiquement dominait… largement. Mais il était inutile d’imaginer des choses à l’eau de rose provenant de quelqu’un comme lui. J’étais presque certaine que sa personne se contenterais de me prendre dans son lit, puis de me jeter comme une vieille loque. Et ça ne m’aurais pas surpris plus que ça. Mais si cela arrivait, c’était moi qui allait le jeter, après avoir passé du bon temps en sa compagnie bien sûr.

Après son court instant de méditation, il lança :

-Ouais, je vais pas m'excuser de pas l'avoir fait plus tôt, car j'en avais pas l'intention. Sinon moi, c'est Hunter, chasseur de demoiselle aussi charmante que toi, mais aussi de baston aussi fendart que la nôtre.

Hunter ? Sacrés américains, toujours à donner des noms étranges à leur progéniture. Mais il lui allait bien. C’était mieux que mon propre baptême, Lauryn, je vous jure, plus bourgeois tu meurs. Mais je ne comptais pas m’attarder sur nos sobriquets respectifs, il y avait des choses bien plus… importantes…

-T'as un numéro de téléphone ou un truc, faut se refaire ça souvent hein.

Ah, comme je le pensais, j’avais devant moi un dragueur professionnel. Mais ça ne me dérangea pas plus que ça. Il n’était pas décidé à me lâcher, et moi non plus. J’avais enfin trouvé quelqu’un avec qui m’amuser ! (Dans les deux sens du terme je précise).

Bon, où pourrais-je écrire ce fichu numéro… Une idée me vint à l’esprit. Je saisis la poche de sang (du B+, aillant un goût de pâte d’amande, un régal), en décolla l’étiquette et marqua mon numéro dessus avec mon feutre indélébile noir (fort utile lorsque vous voulez écrire une menace de mort à l’un de vos petits camarades). Je m’approchai de lui et la lui tendit.

-On recommence quand tu veux, après cette réplique digne d’une James Bond girl, j’embrassai sa joue (y laissant au passage une tâche de sang rouge) et sortit par la porte en lui faisant un clin d’œil.

Quoi ? Vous vous attendiez à un baiser passionné ? Mais non les enfants, il faut laisser mijoter, faire monter la vapeur. Sinon il penserait que c’est gagné et pouf ! Bonjour le plan-cul d’une nuit.

Mais  c’est une promesse l’albinos. Et quand une McRainley fait une promesse, elle la tient. Même si ô combien je déteste être une membre de cette famille.  


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Invité le Lun 17 Oct 2016, 14:27




Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?!

Vampire qui brille pas?


Feat. Lauryn le lampadaire



13 Octobre 2016



J'attends donc son numéro, du moins je l'espère qu'il va venir, et comme dieu est clément, pas le prénom hein, il a entendu ma prière et Lauryn sort un feutre noir et prend un bout de papier qui traîne, le truc qui avait sur sa poche de sang tient. Si elle me donne un faux numéro, je vais être déçu, mais d'une violence, je vais devoir casser au moins 50 mâchoires pour me calmer si c'est le cas.

-On recommence quand tu veux. Qu'elle me dit en me tendant le papier.

J'en ai des frissons putain ! C'est tellement kiffant de se battre comme ça avec une aussi bonne gonzesse. Et vas-y qu'elle me fait un bisou sur la joue pour signer le pacte. Je vais trouer mon pantalon, c'est officiel ! Bon après elle se barre, en mode film d'action « On se reverra... bond ! » Ouais, mais moi en attendant, je bond grave ! Je la regarde partir du coup, et puis quand je sors enfin de mes idées, je vois l'état de l'infirmerie, et je me dis.

-Oh shit ! I'm out !

Nan, mais si je me fais chopper avec le bordel qu'il y a, je vais me faire déglinguer, et c'est mort ! Je prends mes jambes à mon cou moi ! Programme de fin de journée du coup, fuir, rentrer aux dortoirs, prendre ma barre, me casser en ville, baston, revenir, dodo, et ensuite, je l'appelle diiiirect ! Ce week-end Lauryn, c'est entre toi et moi, on va casser des bouches dans la joie et la bonne humeur, bordel, je me fais vieux, genre moi, je vais me caser, j'en reviens pas PUTAIN !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Où j'ai foutu mon soleil de poche, bordel?! [PV Lauryn][FINI]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum