Hospital Break (PV Yasushi)

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Mer 12 Oct 2016, 21:24

Rappel du premier message :




Hospital break

La journée touchait à sa fin. La nuit commençais à tomber doucement sur la ville. Je rentrais de d’une petite après-midi shopping en solo pour trouver les cadeaux de noël que je comptais offrir à mes proches. Il n’y avait rien de très encombrant puisqu’il s’agissait principalement de bijou parfums, ainsi que des jeux vidéo … bref, pour retourner à Tsukie j’avais prix à la décision de prendre le bus … Celui-ci était un peu bondé et j’avais laissé ma place assise a une dame du coup j’étais resté debout me tenant à la barre de ma main gauche le sac à dos sur l’épaule la casque sur les oreilles écoutant la musique du chasseur et la reine des glaces . (Elle chouette ma vie heins ?)

Plongé dans ma musique ne faisant plus du tout attention à ce qui se trouvait autour de moi … je ne vous cache pas ma surprise lorsque je sentis tout le bus tangué avec le bruit de crissement de pneus, puis le bus s’est retrouvé sur le côté. Je m’étais accroché de toutes mes forces à la barre de fer. J’entendis les gens crier, partir sur le coter, je voyais les affaire et les bagages voler bref la panique ! Le bus c’était retrouvé couché sur le flanc. Une personne se servit du brise-glace pour casser l’une des fenêtres et permettre aux personnes de sortir. J’aidais les première à sortir et fut dans les derniers à quitter le bus … Les pompiers les gendarmes ainsi que les urgentistes ne tardèrent pas arrivé et je fus rapidement pris en charge. Personnellement j’avais juste mal au poignet gauche et je n’arrivais pas à le bouger …

Le pompier me dit quand même une analyse rapide après s’être occupé des personnes les plus graves. J’avais beau le convaincre que j’allais bien à part mon poignet, les ambulanciers insistèrent quand même pour m’emmener au cas où …C’est ainsi que je me suis retrouvé à l’hôpital dans la salle d’attente des urgences attendant qu’un médecin vienne m’appelle ayant donné mon nom à en entrant …

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Ven 11 Nov 2016, 01:40




Hospital break

Yasushi se relevais et m’aidait à faire de même. Au départ j’étais partit pour me relever comme d’habitude en prenant appui sur ma main …. Grave erreur, le retour à la réalité fut … douloureux. Du coup j’acceptais avec grand plaisir son aide.

_Bah ! On verra ça !

Nous quittions la bâtisse en ruine pour retrouver les rue de la ville nocturne … c’est rare que je e promène en vile a une heure pareille, surtout dans cette partit de la ville. C’est calme et franchement ce n’est pas pour me déplaire !
Ainsi dont nous nous dirigions ver le fameux hôtel que j’avais vu … ce n’était pas un truc de ouf juste un genre de Ibis budget ou F1 mais s’était amplement suffisant. Ce fut moi qui allai parler au réceptionniste. Je lui demandais poliment s’il leur restait une chambre de libre pour deux personnes. Il m’informe que la seul chambre encore disponible est un e chambre avec un lit double et me demanda si cela posait un problème. J’interrogeais mon amis du regard mais en ce qui me concerne ça m’était complétement égale. Je haussais d’ailleurs les épaules pour le faire comprendre à mon ami. J’espérai que ça ne le dérangerais pas car je dois dire que la fatigue commençais un peu a s’emparé de moi et j’ai la flemme de cherché un autre hôtel … cependant ce derniers a l’air … absent et regardais autour de lui.

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Ven 11 Nov 2016, 02:41



Hospital Break

Lorsque je n’entendis plus mon ami discuter avec le réceptionniste, bien que je n’écoutasse pas réellement, j’avais plus ou moins saisi un truc : une seule chambre. C’était tout ce qu’il restait. Noa ne semblait pas être dérangé par cela. Moi un peu plus, d’où la moue que je fis, mais je fis savoir que ce n’était pas grave. J’espérais qu’au mieux je ne dormirais pas de la nuit. Cependant, avec la blessure que je trainais, à moins qu’elle ne me fasse soudainement mal, je doutais ne pas dormir. Ce que je pouvais être fragile !

Une fois que nous fûmes en possession de la clé ouvrant la porte de la fameuse chambre, nous montâmes à l’étage. Tout dans cet hôtel était comme le rez-de-chaussée. Sérieusement, ce quartier était si pauvre que ça pour qu’il ne reste qu’une seule chambre ? Ou nous étions en pleine période de tourisme ?! Intérieurement, je soupirai face à cette situation, surtout en constatant de mes yeux qu’il n’y avait effectivement qu’un lit double. Ma moue, au lieu de disparaître, s’accentua. Le fait de faire un cauchemar dans la même chambre que quelqu’un d’autre n’était pas facile. Mais le faire dans le même lit… c’était pire ! Vu l’ouïe de Noa, il était certain que j’allais le réveiller et le pauvre avait visiblement envie de dormir. Finalement, je me contentai de m’allonger sous les couvertures après avoir ôté mes chaussures et mon jean. Mine de rien, cette soirée m’avait grandement épuisé, tout comme la douleur à mon abdomen que j’avais tue pour ne pas inquiéter le Rubis : je m’endormis très rapidement après que nous ayons éteint la lumière.

Je me tenais debout dans le noir. Des cris horribles, des rires terrifiants et les voix de mes gosses disparus à jamais s’élevaient dans les ténèbres. Ces dernières me reprochaient mon incompétence à les protéger et de ne pas leur avoir donné une famille plus tôt à eux aussi. Tous ces sons réunis, compréhensibles ou non, me brisaient petit à petit. L’ombre blanche à mes pieds souriait derrière moi et une voix que je ne connaissais que trop bien maintenant me demanda froidement de lâcher prise pour qu’il puisse enfin prendre ma place. Terrifié, je hurlai à m’en casser la voix.

Ce même sentiment me réveilla en sursaut, trempé de sueur. Mon abdomen me fit mal à cause du fait que je m’étais relevé. Mes yeux se promenaient dans toute la chambre pour permettre à mon cerveau de réaliser que tout cela n’était encore qu’un de ces nombreux cauchemars qui me hantaient trop souvent. Doucement, espérant ne pas avoir réveillé Noa, je me levai pour aller dans la salle de bain. Il faisait encore nuit dehors. Je ne devais pas avoir dormi très longtemps. Dans la salle d’eau, je me mis de l’eau sur le visage dans le noir avant de m’appuyer sur le lavabo. Quand cela allait-il se terminer ? Archie avait-il réellement raison en disant que mes gosses ne m’en voulaient réellement pas ? Je ne pouvais pas le croire alors qu’ils m’avaient tous appelés à l’aide alors que je n’avais rien pu faire. Puis, les hommes que j’avais envoyé en prison allaient-ils se venger de moi une fois sortis ? Mon père le faisait déjà, mais si j’étais encore en vie à sa sortie, me chercherait-il pour finir le travail ? Je voulais tellement croire que toute ma vie n’était qu’un mauvais rêve et qu’il cesserait bientôt… Mais cela n’arriverait jamais. C’était cette réalisation, cette dure vérité, qui faisait rouler des larmes qui se fondaient dans l’eau qui était encore sur mon visage.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Ven 11 Nov 2016, 12:08




Hospital break

Yasushi fit une étrange moue avant de finalement accepté la proposition … Ba étant interne … je ne pense pas que ce soit le fait de partager sa chambre avec un autre gars qui le dérange … à la limite partager son lit je peux comprendre mais bon on verra bien ce que ça donne. Ainsi onc le réceptionniste nous guida jusqu’à notre fameuse chambre jusqu’à l’étage. Yasushi n’avait pas décroché de sa moue étrange … Le blond c’était déshabiller avant de prendre place dans le lit tandis que pour ma part je me suis mis en caleçons nous étions souhaitées mutuellement une bonne nuit et je m’étais endormi assez rapidement … allongé sur le côté face au bord et donc dos à Yasushi. En ce qui me concerne cela fias une éternité que je n’ai plus fait de cauchemars … par ailleurs je ne me souviens pas souvent de mes rêves … en revanche il arrive que je me réveille furtivement pour changer de position. Bref je ne vais pas vous faire un cours sur le cycle du sommeil amis au bout d’un moment je me retournais dans la direction de mon ami et puis ainsi constater qu’il n’était plus là. Je ne l’avais pas entendu se réveiller ni même se levé. Avoir l’oui fine n’empêche pas d’avoir le sommeil lourd. Machinalement je me levais pour le chercher du regard et put voir qu’il était dans la salle de bain appuyé contre le lavabo. La pénombre m’empêchait de voir ce qui faisait exactement mais je pouvais deviner que quelque chose le tracassait grâce au bruit de sa respiration. Elle n’était pas régulière comme en temps normal, il y avait comme des à-coups comme quand on pleure.

_ Il y a quelque chose qui ne va pas ?

Ne recevant aucune réponse sa part je me quittais également le lit pour m’approcher de lui. Je remarque que mes muscles était anormalement engourdis, sans doute le contre coup de l’accidents mais c’était largement supportable et ne le montrait. Je m’approchais de mon ami pour essayer de capté son regard en m’abaissant à son niveau.

_Yasushi ?


(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Ven 11 Nov 2016, 23:07



Hospital Break

Silencieux, je restai bien quelques minutes appuyé sur le lavabo. Je restai toujours dans le même état, totalement perdu. Que pouvais-je bien faire pour que tout cela s’arrête ? Derrière moi, j’entendis Noa bouger dans son sommeil. Je n’en tins pas compte, persuadé qu’il dormait encore. Pourtant, en entendant sa voix endormie, je me crispai comme pour effacer ma présence :

_ Il y a quelque chose qui ne va pas ?

Je ne lui répondis pas. Je ne voulais pas l’inquiéter. Je ne voulais pas dire quoi que ce soit par rapport à mes cauchemars ou ce qui les provoquait. Pourtant, j’étais certain que je ne pourrais pas mentir ou cacher ce qui me tracassait très longtemps. A moins qu’il ne me repose pas la question. Si seulement tout était plus simple… Je ne voulais pas le blesser. Pour une raison qui m’échappait plus que jamais, la dernière chose que je voulais c’était le blesser ou faire quelque chose qui brise le lien qui commençait à se construire entre nous. Peut-être était-ce pour cela que je ne répondais pas. J’étais faible. Qui aimerait une personne aussi faible que moi ? Aimer ? Pourquoi pensais-je à une chose pareille ?! Perdu et amplis des douloureux cris que j’entendais toujours en me rendant fou, je fermai les yeux. Je ne me rendis donc pas compte que Noa s’était levé pour se placer près de moi. Seul le son de sa voix m’interpella :

_Yasushi ?

Doucement, je rouvris les yeux, fixant le vide, tremblant. J’allais devoir lui dire. Doucement, je tentai de me convaincre que tout irait bien et que mon ami s’inquiétait déjà trop pour que mes dires l’atteignent… bien que ce ne soit que des prétextes pour me faire desserrer les dents. Finalement, d’une voix basse, grave et tremblante, je lui répondis :

- Je les entends encore… Leurs appels suppliants alors qu’ils vont se noyer. J’entends aussi les rires des assassins. Je deviens dingue… ! Ça n’arrête pas, jamais. Je les entends toujours… !

Après coup, je doutais que ce soit compréhensible, mais je ne savais pas quoi dire d’autre. Ni comment. A cause de cela, je mis une main sur mon visage. J’avais peur. Très peur. Je ne voulais pas aller dormir à cause d’elle. Peut-être l’aurais-je fait si mon esprit n’avait pas été manipulé par mon père. Mais dans ces circonstances j’avais surtout l’impression de donner une opportunité en or à celui qui m’habitait. Non, je ne pouvais pas faire ça !

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Sam 12 Nov 2016, 00:15




Hospital break

Bien que restant figé … voir même tétanisé Yasushi finis par me répondre d’une voix angoissé.

- Je les entends encore… Leurs appels suppliants alors qu’ils vont se noyer. J’entends aussi les rires des assassins. Je deviens dingue… ! Ça n’arrête pas, jamais. Je les entends toujours… !

En réponse à ces frayeurs je le pris dans mes bras et le serra contre moi pour essayer le réconforter en lui procurant des paroles douces et rassurantes.

_ Ce n’est rien, ce n’était qu’un mauvais rêve … ça va aller …

C’est étrange que je sois autant affecté par une personne qui fait un cauchemar… ce n’est pas que d’habitude je suis insensible à la tristesse des autres mais pourquoi je me sens plus touché par lui ? Cependant mon amie me repoussa une fois de plus comme à l’hosto … décidément ça en deviens vexant je pus ou quoi ? Ou alors je suis peut-être trop tactile je ne sais pas … mon amie s’était reculé pour finalement se retrouver dos au mur la tête dans ses mains légèrement pencher en avant. Est-ce qu’il pleur ? Loin de me laissais impressionné je m’approchais de lui pris délicatement ses poignet pour les écarter et m’abaissa à son niveau pour pouvoir le regardé. Puis il me vint une idée

_ Dans mon anciens interna j’avais quelque choses pour quand moi ou mes camarades faisions des cauchemars et avions du mal à trouver le sommeil.

Je retournais vers le lit et le tira doucement par son bras valide pour qu’il me suive. Une fois dessus je sortit mon portable pour y mettre une musique.

musique:

Puis je m’asseyais en tailleur sur le lit et invita mon amis à s’allonger, la tête posé sur mes jambes. Et tendis qu’il écoutait la mélodie diffusé par mon cellulaire je me mis à lui massé le crâne en particulier au niveau du cuir chevelus et des tempes.

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Sam 12 Nov 2016, 02:45



Hospital Break

Je ne m’attendais pas à ce que Noa me prenne dans ses bras face à ma réponse. Je le laissai donc faire sans rien pouvoir faire. Je ne parvenais pas à réfléchir correctement tant mes pensées, mes envies et mes frayeurs se mélangeaient.

_ Ce n’est rien, ce n’était qu’un mauvais rêve … ça va aller …

Sa voix, comme ses paroles, me donnaient envie de rester près de lui le plus longtemps possible. Je sentis cependant la présence dangereuse se manifester. Non ! Ce n’était pas qu’un mauvais rêve ! La peur de devenir le monstre que je voulais éviter d’être me fit repousser presque violemment mon ami. Je me reculai rapidement jusqu’à ce qu’un mur m’arrête douloureusement. La tête entre les mains, légèrement penché en avant, je serrai les dents pour taire mes maux, pour que le Rubis ne prenne pas pour lui ce que je voulais hurlais à l’assassin qui m’habitait. Je ne lui en avais pas encore parlé ouvertement. Pas encore…
Je fus comme réveillé, retiré de mon combat, par un doux contact sur mes poignets. Sans me débattre, je me vis enlever mes mains de ma tête par Noa qui me regarda dans les yeux. Les miens étaient pleins de terreur et de tristesse. Et, entre ces deux principales émotions stridentes, un doute s’immisçait. Une émotion naissait. Quelle était-elle ? Ce n’était pas possible que ce soit comme avec Yumi. Si ? Ou étais-je à ce point en manque d’amour ? Je ne voulais pas mentir, ni à lui, ni à moi-même. Puis, qui me disait qu’il ressentait la même chose si c’était réellement ça ?

_ Dans mon ancien internat j’avais quelque chose pour quand moi ou mes camarades faisions des cauchemars et avions du mal à trouver le sommeil.

Me tenant toujours le bras droit, il me tira doucement vers le lit. Je me laissai faire, mais je n’étais toujours pas prêt à me coucher. Loin de me pousser à quoi que ce soit, il sortit mon portable pour mettre une musique. Elle était douce et agréable. Ce n’était pas assez pour me débarrasser des cris et rires qui m’avaient tiré du sommeil, mais tout de même relaxant. Mon ami s’assit en tailleur et me demanda de m’allonger en mettant la tête sur ses genoux. La proposition me fit rougir un peu et je restai un instant là en me frottant l’arrière de la tête embarrassé. De plus, je n’étais toujours pas certain de pouvoir garder le contrôle de moi-même. Finalement, j’obtempérais et me plaçai comme il me l’avait demandé. Là, silencieusement, je le sentis me masser la tête. Mon cœur se serra devant le souvenir fugace que ce geste me rappelait. Mais il était tellement agréable, autant que ce qu’il me donnait, que je me laissai aller.

- Je suis désolé, Noa. Tellement désolé…

J’avais parlé sans en avoir conscience. Sans m’en apercevoir, je m’endormais malgré les souvenirs douloureux, bercé par la musique et apaisé par la présence du Rubis qui m’était agréable. Mais une chose était sûre : ces excuses qui lui étaient destinées était pour lui avoir apporté des ennuis et l’avoir repoussé. Une pensée dont j’ignorais l’origine restait présente : je ne voulais pas briser le lien qui était en train de se former entre lui et moi.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Sam 12 Nov 2016, 15:05




Kiss my eyes and lay me to sleep



Au départ il fut quelque peu hésitant presque mal à l’aise lorsque je l’invitais à prendre place mais il se décidait finalement accepté mon invitation. Je ne sais pas si c’était plus dut au massage ou à la musique mais rapidement mon amis finit par se détendre et se laisser aller à la relaxation en revanche je l’entendis murmurer quelque chose.

- Je suis désolé, Noa. Tellement désolé…

Je ne pus m’empêcher de froncer les sourcils pour manifester mon incompréhension face à ses dires … Désolé pour quoi ? Faire un cauchemar ? Sa arrive à tout le monde … Enfin bon je ne réagissais pas à sa remarque et je le voyais qu’il finissait par s’endormir. Je prix donc mon portable pour activer une playliste que j’avais appelé sommeil composé presque essentiellement de musiques douces aux sonorités celtiques, à base de harpe principalement. J’avais fait cette playliste il y a longtemps pour une amisequi m’avait accueillis chez elle la veille du passage du bac. Elle stressait tellement que du coup j’ai laissé mon portable tourné toute la nuit. Bref autant j’ai réussis à faire ce calmé et même rendormir … Le truc … c’est que … il s’est endormi sur moi … alors en soit c’est flatteur, ça veut dire que je suis confortable, mais …comment je fais maintenant pour regagné ma place ? Bon On va y aller comme les enfants …je soulevais légèrement sa tête pour pouvoir me dégager avant de la reposé délicatement sur son oreiller, et ainsi je pus retourner me coucher a côté de lui, restant a un peu plus proche de lui cette fois au cas où il faisait un autre cauchemar.

(c) Rin sur Epicode




a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Sam 12 Nov 2016, 23:53



Hospital Break

Etrangement, je m’étais assez rapidement détendu et endormi sur les genoux de Noa. Sa présence avait quelque chose de rassurant. Pas assez pour que je sois totalement rassuré, mais assez pour ne plus penser à mes problèmes, ne plus entendre totalement les voix qui me hantaient. Chaque nuit, chaque soir, elles revenaient inlassablement, me laissant les images de mes souvenirs la journée. J’avais de plus en plus de mal à vivre avec et ne parvenais pas à m’en défaire. Je me doutais que l’esprit assassin y était pour quelque chose, autant que ma faiblesse et le temps qui n’était pas encore passé. Oui, j’étais bien faible…

Cette fois je n’étais pas seul dans le noir. Je n’avais plus d’ombre, cette dernière m’ayant abandonné pour prendre la forme de l’assassin qui m’habitait. Il souriait en me faisant face. J’avais peur mais restai stoïque pour ne pas plus le contenter. Autour de nous, des milliers de paires d’yeux blancs et jaunes nous fixaient avec colère et horreur. Le silence ambiant était aussi angoissant que les accusations qui pesaient lourd sur mon cœur. Comment pouvaient-ils vivre avec ça sur le cœur ? Comment pouvaient-ils garder leur calme devant leurs actes ? Doucement, l’esprit tant détesté s’approcha de moi et me susurra à l’oreille sans que je puisse lui échapper : « Il me tarde de t’engloutir et enfin m’approprier ton corps ! ».

Craignant qu’il ne prenne mon corps sur le moment, je me relevai d’un coup, ignorant la douleur à l’abdomen qui s’éveilla par ce geste. Haletant et transpirant, je pris plus le temps de regarder autour de moi. La musique tournait encore, bien que ce ne soit pas la même. A côté de moi, Noa était toujours allongé, bien plus près que plus tôt. Pouvais-je lui parler ouvertement de celui qui me pourrissait la vie à chaque instant ? Et même si je le faisais, n’était-ce pas signe que j’allais donner tous les détails comme à Archie et Lloyd ? J’avais des doutes et une peur infernale de me rendormir.
Lentement, je repris mon souffle sans tenter de me lever. Je n’avais rien fait pour atténuer ma douleur. Elle était la preuve que j’étais encore moi et pas causée par une tierce personne. Il n’allait donc pas apparaître pour tenter de faire le premier meurtre. Il était cependant hors de question que je baisse ma garde !

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Dim 13 Nov 2016, 10:03




Hospital break

En ce qui me concerne … la nuit s’était passé sans d’autre encombre j’avais plutôt bien dormi. Le lendemain matin je me réveillais lentement sans l’être complètement. Tout allait bien j’étais encore à moitié dans mon rêve. Juste un petit détail je ressentais comme une douleur qui parcourait tout mon corps, des sortes de courbatures mais bon … tant que je ne bougeais pas trop … ça allait cependant pour une raison de confort … j’eus besoin de me retourner …et dans mon geste mon bras se reposa sur un objet encore non identifié, plutôt grand, chauds assez doux …. Je ne sais pas pourquoi … s’en doute parce que j’étais totalement conscient je prends cette objet pour une peluche et me blottis contre a le serrant dans mes bras … c’était agréable … par contre … pour une peluche elle n’était vraiment pas très rembourré … puis tout doucement tandis que je me réveiller mon esprit refit surface et je me rappelais des évènements de la vieille le ciel étoilé, l’hôtel, la chambre avec Yasushi …. Attend … D’un seul coup je me réveille pour me rendre compte qu’en fait je tenais Yasushi dans mes bras tout en me collant a lui. Dès que je l’ai compris je fis tout de suite fin à mon étreinte et m’écartant un peu par respect pour son espace vital extrêmement gêné

_ Putain je suis vraiment désolé !!!!

Et c’est d’ailleurs à ce même moment-là que je pris également conscience de l’ampleur des douleurs qui parcourait mes muscles.

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Dim 13 Nov 2016, 18:36



Hospital Break

Finalement, je n’avais pas dormi de la nuit, écoutant simplement la musique que Noa avait mise en le regardant dormir. Je l’enviais, mais je ne pouvais m’empêcher d’être attendris face à lui. Je fus tout de même surpris quand il s’approcha de moi en me pris dans ses bras. Blotti contre moi, il ne sembla pas se rappeler tout de suite que j’étais la peluche, mais je ne lui en voulais pas. Bien au contraire, je commençais à bien vouloir montrer que j’étais bien dans ses bras. Je n’étais pas certain, cependant, d’être en mesure de lui avouer. Ou seulement une fois. En tous les cas, je le laissai se réveiller doucement en lui caressant légèrement les cheveux tout en regardant le plafond.

Après quelques minutes que j’appréciais pleinement, Noa se leva brutalement en me lâchant. Puis, d’une voix qui suintait la gêne, il s’excusa :

_ Putain je suis vraiment désolé !!!!

- C’est rien, fis-je simplement en me levant avec précaution. Tu as bien dormi ?

Je tentais de cacher ma déception. Pourquoi l’étais-je d’ailleurs ? Parce que j’avais grandement apprécié qu’il soit contre moi, me baignant de sa présence qui m’était bénéfique. Mais n’était-ce pas étrange ? Après tout, je restais un homme, tout comme lui. Non pas que je pense que les couples « homos », comme j’avais entendu une fois, soient bizarres, mais il ne me semblait pas que ce soit mon cas. Puis, était-il de ce bord-là, lui ? Je n’en savais rien, même s’il était une personne assez tactile. Après tout, il était peut-être juste tactile à un point que j’avais du mal à imaginer…
Après qu’il m’eut répondu, je me levai pour aller dans la salle de bain pour me faire une toilette rapide. Je vérifiai aussi l’état de ma blessure sans ôter le pansement. Bien entendu, elle n’avait pas apprécié mes réveils en sursaut, mais le sang n’avait pas passé la protection blanche teintée de rouge. Mon tee-shirt était donc toujours de la même couleur… pour une fois. Sérieux, ces conneries allaient ruiner mes bienfaiteurs à force ! Je fus tout de même rassuré de pouvoir sortir sans avoir peur de la vue que j’offrais (je ne voulais pas inquiéter). Du coup, je sortis de la salle d’eau pour aller enfiler mon jean et mes chaussures. Dos à Noa, bruit ou non, je fis sans réellement y penser et sans aucune intention de me répéter :

- J’aimais bien t’avoie près de moi.

Sans écouter s’il était surpris, content, insurgé ou stoïque, j’enfilai mon sweet avant de jeter un œil à l’extérieur. Il faisait beau et je ne vis pas l’ombre d’une menace. Le calme avant la tempête. J’espérais que cette dernière serait longue à arriver.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Dim 13 Nov 2016, 20:58




Hospital break

De toute évidence il semblait bien gêné que moi par la situation.

- C’est rien. Tu as bien dormi ?

je lui répondais toujours aussi gêné : _ Oui oui et toi ?

Tandis qu’il partait en direction de la salle de bain, je constatais que j’étais victime du petit problème dont sont victimes tous les hommes. La vigueur matinale, le soldat au garde à vous comme on dit. En soit ce n’est pas vraiment un problème mais sa peux s’avéré gênant quand on accompagné de personnes autres qu’intime. Je le laissais partir se laver, cachant ma réaction corporel sous la couverture en prenant soins d’évité l’effet chapiteaux. Dès que je n’étais plus dans son champ de vision j’en profitais pour enfilé en vitesse mon pantalon … putain de merde … c’est serré …. Après une lutte acharné je réussis enfin à refermé le dernier bouton qui composais ma braguette. Quand Yasushi sortit de la salle de bain j’étais encore torse nus juste vêtu de mon jean. La lutte a été si longue que ça ? Bref il se rhabillait de son côté et je fis de même dos à lui. Pendant que j’étais assis sur la lit en train d’enfilé mes faire mes lacets j’entendis Yasushi prononcer ses quelques mots …

- J’aimais bien t’avoie près de moi.

En entendant cela je me sentis rougir quasi instantanément. Pourquoi je réagissais comme ça …Parce que c’était réciproque ! … je me frottais la tête machinalement pour manifester ma gêne … je me suis d’ailleurs rappeler avoir senti qu’on m’avait caressé les cheveux … Qu’étais-je sensé répondre ? Je vais éviter le truc a la con dans le genre « mais je pourrais rester auprès de toi autant que tu le voudrais tu sais ».

_ m… moi aussi …

Je crois que cette fois ma gêne avait atteint son apogé ! C’est bizarre pourquoi je réagis comme ça ? Ça ne me ressemble pas ! En temps normal j’aurais plutôt profité de l’occasion pour draguer un peu mais là je n’osais pas … Je ne sais pas si c’est par peur de me faire repoussé ou peur de gâcher notre amitié mais je ne savais plus quoi faire …. Je me raclais la gorge pour essayer de retrouver un peu de calme.

_ On devrait peut-être y aller non ?

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Lun 14 Nov 2016, 22:17



Hospital Break

Le fait que je mis mon sweet fit que je n’entendis pas l’hésitation de Noa, ne comprenant alors qu’il avait lui aussi apprécié d’être à mes côtés. Je n’osais cependant le regarder à nouveau en face pour le moment. Je ne me sentais pas digne de rester à ses côtés. Il méritait mieux qu’avoir à ses côtés un gamin apeuré pour sa vie et celle des autres, le mettant en danger juste par sa présence et peu fiable. Je n’étais même pas sûr de vouloir qu’il voie mon âme dévoilée. Cela ne ferait que le blesser.
Le silence s’installait et nous n’avions au final plus rien à faire là quand il me demanda :

_ On devrait peut-être y aller non ?

- Ouais, t’as raison.

Mais cela ne voulait pas dire que je voulais sortir de ce bâtiment qui me semblait sécuritaire. Bien entendu, j’étais conscient que ce n’était qu’une illusion et que cet hôtel donnait à mes poursuivants 1000 occasions de me tuer. D’ailleurs, si j’étais encore vivant c’était soit parce qu’ils préféraient le faire dans la rue, certainement en espérant me faire changer d’avis sur le fait de devenir ou non un assassin, ou qu’ils ne m’avaient toujours pas trouvé. Je n’avais plus qu’à prier pour que ce soit la seconde solution.

En sortant de l’hôtel je laissai Noa payer en me promettant une nouvelle fois de le rembourser d’une façon ou d’une autre. Puis, une fois dans la rue, je le menai dans les rues plus animées tout en restant sur mes gardes. Je n’avais pas faim, mais je me doutais que lui si. En regardant dans le fond de mes poches je trouvai quelques livres. Je profitai de cette occasion et qu’on passait devant une crêperie pour lui en acheter une au chocolat. Naturellement, comme je l’aurais fait avec Miko par exemple, je la lui tendis sans un mot mais un sourire. Cela fait, nous reprîmes le chemin de l’Académie pour, enfin, retourner dans ce qui était « chez nous ». Tout se passa bien et je fus heureux de cette expérience avec Noa en plus du fait que nous étions dans la même maison. Puis, je me rappelais aussi qu’il avait été doux, tactile et, surtout, prévenant à mon égard. Cela faisait longtemps qu’on ne s’était pas occupé de moi à ce point…

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum