Hospital Break (PV Yasushi)

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Mer 12 Oct 2016, 21:24

Rappel du premier message :




Hospital break

La journée touchait à sa fin. La nuit commençais à tomber doucement sur la ville. Je rentrais de d’une petite après-midi shopping en solo pour trouver les cadeaux de noël que je comptais offrir à mes proches. Il n’y avait rien de très encombrant puisqu’il s’agissait principalement de bijou parfums, ainsi que des jeux vidéo … bref, pour retourner à Tsukie j’avais prix à la décision de prendre le bus … Celui-ci était un peu bondé et j’avais laissé ma place assise a une dame du coup j’étais resté debout me tenant à la barre de ma main gauche le sac à dos sur l’épaule la casque sur les oreilles écoutant la musique du chasseur et la reine des glaces . (Elle chouette ma vie heins ?)

Plongé dans ma musique ne faisant plus du tout attention à ce qui se trouvait autour de moi … je ne vous cache pas ma surprise lorsque je sentis tout le bus tangué avec le bruit de crissement de pneus, puis le bus s’est retrouvé sur le côté. Je m’étais accroché de toutes mes forces à la barre de fer. J’entendis les gens crier, partir sur le coter, je voyais les affaire et les bagages voler bref la panique ! Le bus c’était retrouvé couché sur le flanc. Une personne se servit du brise-glace pour casser l’une des fenêtres et permettre aux personnes de sortir. J’aidais les première à sortir et fut dans les derniers à quitter le bus … Les pompiers les gendarmes ainsi que les urgentistes ne tardèrent pas arrivé et je fus rapidement pris en charge. Personnellement j’avais juste mal au poignet gauche et je n’arrivais pas à le bouger …

Le pompier me dit quand même une analyse rapide après s’être occupé des personnes les plus graves. J’avais beau le convaincre que j’allais bien à part mon poignet, les ambulanciers insistèrent quand même pour m’emmener au cas où …C’est ainsi que je me suis retrouvé à l’hôpital dans la salle d’attente des urgences attendant qu’un médecin vienne m’appelle ayant donné mon nom à en entrant …

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Mer 26 Oct 2016, 21:25




Hospital break

Je remarquais qu’après avoir légèrement fais rire Yasushi sa sphère lumineuse s’était éclairci. Son pourvoir serait-il lié à ses émotions ? Dans ce cas qu’elle est le code couleurs ? Et est-ce que le fais que les teintes sois plus ou moins foncé signifie quelque chose ? Puis finalement il la fit disparaitre. Ce n’est peut-être pas plus mal … imagine si une infirmerie le voyais …

Yasushi : _ - Désolé de te causer tant de tracas. Je pense que si on parle d’autre chose nous pourrons éviter les mesures extrêmes. Tiens, tu me disais connaître Yumiko ? Comment l’as-tu rencontrée ?

Moi avec un petit sourire amical : _ Ho tu sais niveau tracas j’ai déjà connus bien pire ! Ta compagnie est loin d’être désagréable tu sais … Pour ce qui est de Yumiko je l’avais rencontré à la bibliothèque peu de temps avant le cours de monsieur McAlister. Je l’ai aidé aider à réviser les cours et a lui réexpliquer quelques notions. Après je l’ai invité à la piscine et ai essayé de lui apprendre à nager et à vaincre sa peur de l’eau …. Alors autant lui faire comprendre comment fonctionne le corps humains et surtout le sang s’était facile … en tout cas pour moi de mon point de vu …Autant je peux te dire que j’ai galéré pour la piscine !

Je vais peut-être éviter de lui parler du fait qu’elle vu à poil parce que j’avais perdu mon maillot de bain … Quoique … avec ça je pense qu’il y a moyen de le faire rire et le détendre un bon coup. Ouais on va garder cette idée en stock … faut voir comment il connait Yumiko et quel est la nature de leur relation, parce que sa pourrait aussi tout aussi bien l’énervé. D’ailleurs à ce propos…

Moi : _ Et toi ?

Tout en l’écoutant je m’asseyais sur le lit à côté de lui tout en restant attentif aux bruits du couloir.

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Jeu 27 Oct 2016, 02:52



Hospital Break

_ Ho tu sais niveau tracas j’ai déjà connus bien pire ! Ta compagnie est loin d’être désagréable tu sais … Pour ce qui est de Yumiko je l’avais rencontré à la bibliothèque peu de temps avant le cours de monsieur McAlister. Je l’ai aidé aidée à réviser les cours et à lui réexpliquer quelques notions. Après je l’ai invitée à la piscine et ai essayé de lui apprendre à nager et à vaincre sa peur de l’eau …. Alors autant lui faire comprendre comment fonctionne le corps humain et surtout le sang s’était facile … en tout cas pour moi de mon point de vu …Autant je peux te dire que j’ai galéré pour la piscine !

Il m’avait répondu en souriant. Sincèrement, j’étais touché de savoir qu’il appréciait ma compagnie. C’était réciproque bien que ce soit difficile de l’avouer. Au fond de moi, j’avais peur de la trahison bien que je sois conscient que ce ne soit certainement pas le genre de Noa. Je ne pus cependant m’empêcher de rire doucement en l’entendant parler de Yumiko. La connaissant, cela ne m’étonnait guère. Sortir de ses habitudes… c’était une chose bien compliquée et j’étais assez étonné de la voir autant à l’ouvrage pour rattraper son retard scolaire. S’amuser était une notion qui nous était étrangère. Mais comment le dire à mon ami ?

_ Et toi ?

Je fermai les yeux, légèrement souriant en pensant que j’avais dû voir la question venir pour m’en être rappelé juste avant. Je lui répondis donc avec plus de légèreté, ce qui me fit du bien :

- Personnellement, c’est sa sœur qui m’a permis de la rencontrer. Yumi m’était chère et m’avait, ce jour-là, aidé à rédiger une déposition écrite. Elle a connu ainsi une blessure profonde dont je ne parviens pas à me débarrasser et cela l’a conduite à me parler de Mi… Yumiko. Elle se sentait responsable du vécu de sa sœur et je me suis mis en tête de les faire parler toutes les deux. J’ai donc pris Yumi sur mon épaule et je suis partis ainsi à la recherche de Miko. Nous l’avons trouvée et, depuis ce jour, nous discutons régulièrement et nous soutenons en cas de problème. Ca fait un moment que je ne lui ais pas parlé…

Je laissai un petit silence passer, accueillant un commentaire de la part de Noa s’il voulait en faire, puis je repris :

- En fait, ça ne m’étonne pas que tu ais des difficultés avec elle pour autre chose que les études. Tout comme moi, elle n’a pas vraiment le loisir d’apprendre ce qu’est que s’amuser. Amène-moi dans une piscine et je suis certain que je serais à l’affut du moindre danger, et je ne saurais pas quoi faire. Pour elle, c’est certainement à peu près la même chose.

J’espérais pouvoir l’aider à mieux la comprendre. Après tout, s’il voulait être son ami, il allait devoir passer par là.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Jeu 27 Oct 2016, 21:42




Hospital break

- Personnellement, c’est sa sœur qui m’a permis de la rencontrer. Yumi m’était chère et m’avait, ce jour-là, aidé à rédiger une déposition écrite. Elle a connu ainsi une blessure profonde dont je ne parviens pas à me débarrasser et cela l’a conduite à me parler de Mi… Yumiko. Elle se sentait responsable du vécu de sa sœur et je me suis mis en tête de les faire parler toutes les deux. J’ai donc pris Yumi sur mon épaule et je suis partis ainsi à la recherche de Miko. Nous l’avons trouvée et, depuis ce jour, nous discutons régulièrement et nous soutenons en cas de problème. Ca fait un moment que je ne lui ais pas parlé…

_ sa sœur ? je ne savais pas que Yumiko avait une sœur … elle est l’académie elle aussi ?

- En fait, ça ne m’étonne pas que tu ais des difficultés avec elle pour autre chose que les études. Tout comme moi, elle n’a pas vraiment le loisir d’apprendre ce qu’est que s’amuser. Amène-moi dans une piscine et je suis certain que je serais à l’affut du moindre danger, et je ne saurais pas quoi faire. Pour elle, c’est certainement à peu près la même chose.

Mais qu’est ce qu’il ont tous ? Bon je vais me retenir de faire un commentaire déplacé ce n’et vraiment pas le moment. Je rpis un air pensif pour me remémoré la picine avant de lui répondre.

_ Je sais pas trop … je dirais pas qu’elle était a l’affut des moindre dangers non … ce qui avait posé problèmes s’était … comment dire …elle faisait un fixette sur le fait de ne plus respiré … ça aussi le fait qu’elle était un peu trop passive …

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Ven 28 Oct 2016, 02:11



Hospital Break

Le commentaire que j’avais accueillis était plus une question qui concernait la sœur de Miko. Heureusement il sembla oublier cela dès lors que j’eus dit le reste. Là, il réfléchit quelques instants avant de me répondre :

_ Je sais pas trop … je dirais pas qu’elle était à l’affut des moindres dangers non … ce qui avait posé problèmes c’était … comment dire …elle faisait une fixette sur le fait de ne plus respirer … ça aussi le fait qu’elle était un peu trop passive …

Cela ne m’étonnait pas qu’elle ne soit pas autant à l’affut que je le serais puisqu’elle et moi n’avions pas le même vécu. Il en était de même pour le fait qu’elle soit « passive ». Par contre, je n’étais pas au courant pour sa peur de ne pas respirer. Je pouvais sans mal deviner la raison de cette peur, mais je doutais qu’elle me l’ait caché… ou pas volontairement. Yumiko n’était pas du genre à mentir consciemment. Du coup, je tentai de le rassurer du mieux que je pus :

- Sincèrement, ce que tu me dis ne m’étonne pas. Tu sais, personnellement je suis le genre de personne qui vit par l’action puisque la rue m’a forgé comme ça, mais elle est mon total contraire. Jusqu’à son arrivée à l’Académie, elle n’a jamais pu prendre une seule décision, isolée de tout ce que tout le monde trouve normal et du reste. Sa sœur, qui n’est plus à l’Académie depuis quelques temps, s’en voulait par rapport à Miko parce qu’elle avait l’impression de tout lui avoir volé : l’amour de leurs parents, la liberté et la possibilité de vivre une vie normale, entre autres… jusqu’à son nom. Je ne sais pas ce qu’elle t’a raconté de son passé, mais c’est à elle de te donner des détails, à mon avis.

Bon, ce n’était pas la meilleure façon de rassurer quelqu’un, mais c’était toujours mieux que le laisser avec ses questions. Puis, s’il avait des questions il me les poserait, non ? Peut-être que je refuserais d’y répondre par respect pour mon amie, mais je ne voulais pas couper une conversation qui permettrait à deux personnes de se rapprocher et mieux se comprendre.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Sam 29 Oct 2016, 23:09




Hospital Break

- Sincèrement, ce que tu me dis ne m’étonne pas. Tu sais, personnellement je suis le genre de personne qui vit par l’action puisque la rue m’a forgé comme ça, mais elle est mon total contraire.

Total contraire ? Pourtant je trouve qu’il y a pas mal de ressemblance entre eux. Déjà leur timidité, même si elle ne se manifeste pas de la même manière. Chez Yumiko c’est façon enfant qui découvre le monde, alors que chez Yasushi il se cache en se donnant des airs de froid associable. Ils ont tous les deux eu un passé tumultueux, et des déboires avec leur pères, et ils semblent tous les deux avoir un peu de mal à s’adapter à la vie en société, Yumiko plus que Yasushi !  Donc pour le coup, contraire n’est pas vraiment le mot qui me vient en tête.


Jusqu’à son arrivée à l’Académie, elle n’a jamais pu prendre une seule décision, isolée de tout ce que tout le monde trouve normal et du reste. Sa sœur, qui n’est plus à l’Académie depuis quelques temps, s’en voulait par rapport à Miko parce qu’elle avait l’impression de tout lui avoir volé : l’amour de leurs parents, la liberté et la possibilité de vivre une vie normale, entre autres… jusqu’à son nom.


Oula c’est bizarre cette histoire …bref, en tout cas ça veut dire que je connaitrais jamais la fameuse Yumiko ? Dommage ça aurait pu être intéressant de faire ça connaissance.

Je ne sais pas ce qu’elle t’a raconté de son passé, mais c’est à elle de te donner des détails, à mon avis.

Mouais Ba desfois j’ai tendance à me dire qu’il y a des choses qu’il ne vaut mieux pas savoir, l’ignorance est une bénédiction il parait. Je commence à comprendre ce que les gens veulent dire par là.

_ Ba elle a été plutôt évasive a ce sujet on va dire … mais je ne vais pas m’amusé à lui demandé plus de détails. Mais puiqu’elle m’a demandé de lui apprendre à s’amusé j’ai l’intention de l’invité au parc d’attraction prochainement. Tu penses que c’est une bonne idée ?

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Dim 30 Oct 2016, 17:42



Hospital Break

_ Ba elle a été plutôt évasive à ce sujet on va dire … mais je ne vais pas m’amuser à lui demander plus de détails. Mais puisqu’elle m’a demandé de lui apprendre à s’amuser j’ai l’intention de l’inviter au parc d’attraction prochainement. Tu penses que c’est une bonne idée ?

Je respectai leurs choix respectifs et je n’allais pas m’amuser à forcer les choses. Ce n’était ni mon rôle, ni mon but. D’autant plus que je comprenais pourquoi elle avait seulement donné des indices sans en dire plus. Non seulement le sujet était difficile à aborder à cause de la solitude qu’il faisait ressentir, mais en plus elle avait énormément souffert à cause de ça. Harcèlement moral pendant deux mois et un certain Saphir que j’avais eu l’occasion de rencontrer au BBQ de Jïnn lui avait donné un exemple qu’elle avait eu du mal à avaler. Elle semblait s’en être remis mais c’était peut-être une douleur qui ne serait que plus douloureuse plus tard. Malgré cela, je ne pouvais que répondre présent si elle venait à avoir besoin de mon aide, quoi que fut cette dernière.
L’amusement… je ne savais pas trop ce que c’était pour les autres bien que je sois certain de la manière dont elle se manifestait. C’était plus ou moins évident pour certaines personnes, mais c’était tout de même évident : les rires et les sourires étaient de bonnes bases à connaître. Je savais cependant ce qu’était ce parc d’attraction pour l’avoir vu de l’extérieur. Je souris donc doucement, les yeux fermés, pour répondre à Noa :

- Je suis certain qu’elle appréciera. Je pense qu’elle a assez bien vaincu sa peur de la foule dernièrement pour se permettre ça. Promets-moi simplement de veiller sur elle, d’accord ?

J’étais certain que je n’avais pas besoin de le lui dire, mais je préférais tout de même le lui demander. J’avais besoin de me rassurer sur certaines choses pour ne pas être empli de sentiments négatifs et être plus efficace sur le maintien de l’esprit hors d’état de nuire, ce qui n’était pas une mince affaire en soit. Parfois, je me demandais si j’étais en train de tomber amoureux de ma meilleure amie. Pourtant, il m’était évident que c’était plus de la reconnaissance et une très grande sympathie à son égard. J’aimais être à ses côtés parce qu’elle dégageait une tranquillité dont je l’enviais. Mais il n’était rien de plus que cela.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Dim 30 Oct 2016, 21:02




Hospital break

- Je suis certain qu’elle appréciera. Je pense qu’elle a assez bien vaincu sa peur de la foule dernièrement pour se permettre ça. Promets-moi simplement de veiller sur elle, d’accord ?

Sa peur de la foule ? Parce qu’elle était agoraphobe en plus de ça a une époque ? C’est gentil de me prévenir … Décidément j’ai l’impression qu’elle me facilite pas beaucoup la tache la petite Yumiko …Je regardais Yasushi en arborant un sourrire taquins.

_ Comme je lui ai dit la piscine je veille sur elle comme un ange gardiens … bon sauf que moi j’ai une vingtaine de paires d’ailles, plus petites, et elles sont noirs mais ça c’est un détail on s’en fout ! Mais au moins chose pratique j’ai l’ouïe fine !

Bizarrement je ne sais pas si c’est un coup du destin ou quoi, mais au loin j’entendais les bruits de pats résonnés dans les couloirs …

_ D’ailleurs en parlant de ça faut que je retourne me planquer …. Encore !

Une fois que j’eus finis ma phrase je fis un petit clin d’œil complice à Yasushi avant de retourné dans la salle de bain, refermant la porte derrière moi mais la laissant juste suffisamment entre-ouverte pour pouvoir assisté à ce qui se passait dans la chambre. Si je ne dis pas de bêtise c’était le dernier passage de l’infirmière avant qu’on ne puisse enfin s’évader. Ce n’est pas que la salle de bain est désagréable mais j’ai quand même hâte de retrouver ma chambre. En plus je ne sais pas mais … il y a quelque chose chez Yasushi qui … me perturbe … je ne saurais pas dire quoi mais y’a un truc … pas vraiment dérangeant mais étrange … je serais incapable de mettre un mot la dessus.

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Lun 31 Oct 2016, 12:51



Hospital Break

Sur un sourire taquin, Noa ma répondit :

_ Comme je lui ai dit la piscine je veille sur elle comme un ange gardien … bon sauf que moi j’ai une vingtaine de paires d’ailes, plus petites, et elles sont noires mais ça c’est un détail on s’en fout ! Mais au moins chose pratique j’ai l’ouïe fine !

Sa comparaison entre son pouvoir et les anges me fit sourire. Il avait un don, sérieusement. Je ne me souvenais pas qu’une personne autre que mes gosses ou Miko m’ait autant détendu. Quoi qu’avec elle c’était un peu plus compliqué. En tous les cas, je sentais que je pouvais lui faire entièrement confiance. Ce sentiment fut augmenté lorsqu’il fit :

_ D’ailleurs en parlant de ça faut que je retourne me planquer …. Encore !

Je lui fis signe que j’avais compris et j’entrepris de me lever pour me mettre dans mon lit. Quant à lui, comme il l’avait dit, il retourna dans la salle de bain en laissant la porte entrouverte. Les passages des infirmières me tuaient, si je pouvais dire. Mais, au moins, après cela on pourrait partir d’ici. Normalement, elle n’allait faire que passer pour éteindre la lumière et vérifier que j’étais bien là. Bon sang ! On avait bien plus de liberté à l’académie.
Comme je le pensais, l’infirmière vint pour éteindre la lampe en me demandant de me reposer. Chose intéressante, elle me fit savoir que c’était elle, celle qui avait voulu me mettre sous sédatif, qui serait de garde et que j’avais intérêt à pas la provoquer en tentant de m’enfuir. Si elle savait la pauvre. J’avais plus d’un tour dans mon sac et un allier. Je ne lui répondis donc pas, restant stoïque, ne me mettant à sourire qu’après son départ. Bientôt je serais « chez moi ».

Quelques minutes passèrent avant que je ne crée une petite boule de lumière faisant penser à une luciole. Une petite source de lumière agréable qui n’était pas non plus alarmante. Puis je me levai pour aller vers Noa et lui demander :

- Tu penses qu’on peut y aller ? Elle est partie ?

Oui, j’étais d’une impatience sans nom maintenant que le moment du départ approchait. Peu importait la douleur, la peur, la tristesse ou la colère. Je voulais juste partir sortir de cette chambre ! Peut-être y avait-il une volonté de me prouver que j’étais vivant et maître de mes actes un minimum. Surtout depuis que j’avais compris que beaucoup préféraient me voir mort. J’allais prouver que je pouvais rester vivant par mes propres moyens et que seul moi déciderait si je mourrai ou non. Pour cela, j’allais rejoindre la sécurité de l’académie en compagnie de Noa. Devais-je lui parler des assassins ? A moins qu’ils n’attendent vers l’orphelinat ? J’en savais rien et je n’avais aucun élément me permettant de me guider.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Mar 01 Nov 2016, 22:30




Hospital break

Depuis ma cachette j’observais et écoutais ce qui se passait dans la chambre, ainsi l’infirmière passa pour éteindre les lumières et dissuader Yasushi de tenter quoi que ce soit en le menaçant de le mettre sous sédatif … J’ai énormément de respect pour les infirmières et ayant des amis qui sont dans ce métiers, qui me racontent leur anecdotes je comprendre aisément qu’avec les patients qui peuvent se montré difficile voire carrément ce comporter comme des ordures, desfois elles sont mal luné. Donc je ne vais pas la jugé pour ce soir.

Pendant qu’elle déblatérais ses avertissement ennuyeux j’eus comme une absence …lorsque ça arrive mes pensé peuvent dérivé en truc totalement saugrenus ayant parlé de Yumiko je me mis a pensé a elle et a ce qu’elle m’a demandé … lui apprendre à s’amusé …d’accord mais dans quel mesure ? … Je veux dire est ce que je dois lui apprendre aussi comment s’amuse les personnes de manière plus … charnel … pour rester poétique …parce que la ça risque d’être gênant un peu … c’est pas qu’elle est pas jolie ou désirable bien au contraire mais … sur le plan affectif en ce qui me concerne je la considère plus comme une petite sœur que comme une potentielle conquêtes …

Bref je fus sorti de mes pensé par Yasushi qui ouvrit la porte éclairé par une de ces sphère celle-ci était plus clair que les précédentes et émettait une lueur plaisante. Est-ce bon signe ?

- Tu penses qu’on peut y aller ? Elle est partie ?

Je pris le temps d’écouter les sons en provenance du couloir avant de me prononcer.

_ La voie est libre !

Je sortis de la salle de bain et aidé de Yasushi nous confectionnons un leurre avec les rideaux et le drap du matelas que nous installions dans le lit sous les couvertures. Lorsque tout était prêt je m’approchais de la porte pour écouter … R.A.S. je m’engageais dans le couloir d’un pats prudents … en alerte faisans attentions au bruit, je regardais à gauche et à droite et fit signe a Yasushi de me suivre.

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Jeu 03 Nov 2016, 00:53



Hospital Break

Noa sembla se concentrer, certainement pour vérifier que la voie était bel et bien libre afin de répondre à ma question. Ainsi, il put me confirmer que c’était le cas et nous allâmes utiliser les draps et rideaux pour créer un leurre sous la couverture. C’était bien la première fois que je faisais cela. C’est pourquoi j’eus quelques difficultés. Heureusement, je ne ralentis pas la manœuvre et, après quelques minutes, nous fûmes parés pour l’évasion. Enfin !
Mon ami, près de la porte, réécouta ce qu’il se passait dans le couloir, enfin je supposais que c’était ce qu’il faisait. Puis, il ouvrit la porte et s’engagea prudemment dans le couloir. Discrètement, je le regardai faire en attendant qu’il me fasse signe signifiant que je pouvais le suivre sans risque. Lorsqu’il le fit, je tentai d’être aussi silencieux que lui en m’engageant, fermant la porte derrière moi pour ne pas être repéré avant le plus longtemps possible, et je le rejoignis. Le couloir était vide et nous ne semblions pas très loin des escaliers mais il ne fallait pas se fier aux apparences. C’était une leçon que la rue m’avait apprise à mes dépends. C’est pourquoi je préférais avancer lentement malgré ma grande envie de me tirer de cet hôpital.

Quelques minutes passèrent. Nous avions fait bien moins que la moitié du chemin qui menait à la porte de sortie qui donnait sur l’escalier de secours. Alors je ne savais pas si c’était moi qui avait la poisse ces derniers temps ou si tout était écrit, mais j’entendis un bruit venant de derrière nous. Cela ressemblait à une sonnerie de réveil en mode « bip bip » sans augmenter le volume. En tournant la tête, je me rendis compte que cela venait de la salle des infirmières.

*Oh non… ne me dites pas que c’est ce que je crois ! Manquais plus que ça. Merde !*


Trop occupé à penser, je ne réagis pas. Finalement, heureusement que Noa était là puisqu’il n’y avait que lui pour me pousser dans un cagibi à côté duquel nous étions pour nous y enfermer. Très à l’étroit, nous étions fort proches l’un de l’autre. Heureusement qu’il faisait trop noir pour qu’il puisse voir que je rougissais. D’ailleurs, pourquoi réagissais-je comme ça ?

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Jeu 03 Nov 2016, 01:37




Hospital Break

Nous continuions notre progression lentement mais surement dans les couloirs de l’hôpital … Heureusement que Yasushi était là pour nous guidé parce que c’est que je me perdrais facilement dans cette immense bâtiments ou tous les couloirs se ressembles. Une fois j’étais allé à l’hôpital pour voir ma sœur qui c’était fait opéré d’une crise d’appendicite, je me suis retrouvé dans la maternité et ai assisté malgré moi a un accouchement … c’est vous dire …. Bizarrement dans un milieu naturel mon sens de l’orientation n’est … pas trop mauvais on va dire mais alors en ville ce n’est pas pareil ! Quoique … certain était pire que moi sur ce terrain-là donc je n’avais pas à me plaindre.

Bref au bout de plusieurs minutes à déambuler dans les couloirs une sorte d’alarme c’était déclenché, J’ignorais de quoi il s’agissait mais au loin je pouvais entendre le personnel se rameuté …Mon amis semblait comme pétrifié d’un seul coup. Juste à côté de nous je voyais une sorte de … placard à balais ? Bref ni une ni deux je saisi le blondinet par son bras valide et le tiré à l’intérieur en refermant la porte derrière nous. Je le plaquais contre le mur en couvrant sa bouche de ma main droite, le regardant droit dans les yeux, tandis que je posais l’index de la main gauche sur mes lèvres pour réclamer le silence. L’étroitesse de la pièce faisais que nous étions un peu l’un sur l’autres, les corps entremêlés … nous restions ainsi tous les deux immobiles et parfaitement silencieux pour ne pas se faire repérer … nous pouvions entendre le personnel de l’hôpital passer devant notre porte d’un pats pressé ce qui fit accéléré les battements de mon cœur … Il me fallut quelque minutes pour me calmé, bizarrement pendant tout ce temps je ne pouvais décroché mon regard de celui de mon ami, j’ignorais pourquoi mais … il y avait quelque chose qui … faisait que toute mon attention était porté sur lui, lorsque le silence était revenus et que je ne percevait plus aucun sons suspect je retirais ma main de la bouche à Yasushi.

_Désolé … je crois que la voix est libre …

J’entrouvris la porte pour voir dans l’embrassure si je pouvais déceler la présence de quelqu’un … personne, puis je sortis ma tête du cagibi pour regarder de l’autre côté, R.A.S. puis je sortais de notre cachette invitant Yasushi à faire de même.

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Jeu 03 Nov 2016, 16:57



Hospital Break

Quand il nous eut enfermés dans le cagibi, qui n’était même pas assez grand pour nous deux sans qu’on doive se coller l’un à l’autre, Noa me plaqua contre le mur. Sa main droite était collée à ma bouche alors que je pouvais deviner son signe qui me demandait de rester silencieux. Pendant tout le temps que nous restâmes ainsi, nos yeux ne se détachaient pas, fixant l’autre comme si nos vies en dépendaient. Peut-être communiquions-nous en silence, nous posant mutuellement des questions sans pour autant pouvoir nous répondre. C’est le sentiment que j’eus.
Derrière la porte, il y eut beaucoup de remue-ménage pendant quelques instants, mais ce ne fut pas ce qui nous fit rester aussi longtemps de cette façon. D’une certaine manière, quelle que fut la raison de cette attente, elle me permit de me calmer assez pour que les rougissements de mes joues s’atténuent au moins un peu. C’était étrange puisque je n’avais pas encore ressenti autant de timidité face à quelqu’un. Ou pas de cette façon. Bizarrement, il me semblait impossible que ce soit lié à un quelconque sentiment à l’égard de mon ami. Après tout, pourquoi avec lui mais pas avec Yumi que j’avais sincèrement aimée ?
Finalement, le Rubis me libéra en m’annonçant :

_ Désolé … je crois que la voie est libre …

Pour toute réponse, j’hochais la tête pour lui signifier que j’avais compris. J’étais vraiment peu certain de ma voix. Tremblerait-elle ? Serait-elle trop forte ? Bref. Je laissai Noa ouvrir la porte du placard à balais pour qu’il puisse vérifier ses dires. Puis, quand il me fit signe que tout était OK, je le suivis dans le couloir. Encore une fois, je fermai la porte doucement avant de le mener dans les couloirs. La porte d’une chambre était ouverte et on pouvait entendre des voix parler. De ce que je pouvais entendre c’était une infirmière et le patient logeant dans la fameuse chambre. L’homme semblait retenir l’infirmière par beaucoup d’inquiétudes que la femme semblait juger dépourvues de sens. Je fis donc signe à Noa de me suivre et je tentai de passer devant la chambre à pas de velours. Par chance, mes baskets ne crissaient pas sur le sol et l’infirmière ne sembla pas remarquer notre présence. Du coup, lorsque nous eûmes dépassé l’embrasure de la porte, j’accélérai le rythme de la marche pour atteindre la fin du couloir.
Il nous fallut bien quelques minutes pour parvenir à l’accès qui menait aux escaliers de secours. C’était certainement la première fois que j’empruntais ce chemin mais j’étais parvenus à associer les plans avec ces labyrinthes. Sans compter que c’était bien moins pire que le dédalle de ruelles entre les bâtiments de la ville… et les égouts. Enfin, ce qui m’importait le plus fut d’être enfin arrivé à atteindre l’air libre. Je me permis une pause pour respirer un bon coup en me tenant à la barrière.

- On a réussis ! soufflais-je doucement sans cacher mon soulagement.

Il me semblait que, puisque nous étions arrivés là, ce serait beaucoup plus simple. Après tout nous n’avions plus qu’à descendre pour arriver sur le parking et nous en aller pour de bon. Il me restait pourtant une petite crainte qui me laissa immobile à regarder l’extérieur : les assassins sous les ordres de mon père m’attendaient-ils dehors ?

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Sam 05 Nov 2016, 11:27




Hospital break

Un signe de la tête de la part de Yasushi me fit comprendre que mon geste ne l’avais pas trop déranger … enfin je crois. Une fois que nous avions quitté notre cachette, mon ami put nous guidé à travers le dédale de couloirs. Ah un moment il nous avait fallu passer discrètement une chambre dont la porte était resté entrouverte et qui était occupé par un patient et une infirmière. Oui j’ai réussis a être discret, je sais ça parait dingue ! Bref au final non avions réussis à atteindre l’extérieur du batîment. Je pouvais facilement remarquer le soulagement de Yasushi accoudé à la barrière.

- On a réussis !

_ Ouais mais on n’est pas encore sorti d’affaire il faut continuer jusqu’à ce qu’on soit sorti complètement de l’hôpital. On n’est pas l’abri d’un employé qui fait une pause clope.

Pour appuyer un peu plus mes encouragements je lui une petite tape amical dans le dos l’invitant à continuer ainsi donc nous continuions à marcher d’un pats prudent, restant à l’affut des moindres bruit suspect en ce qui me concerne pour arriver au parking. Là nous longions tous les deux les voitures jusqu’à finalement atteindre la sortit. Une fois dans la rue nous nous posions tous les deux sur un banc public pour nous reposer un petit peu après toute ces péripéties.

_ Je ne pense pas qu’il va y avoir de bus à cette heure-ci … Il va falloir marché …Si ta blessure te fait mal n’hésite pas à prendre appuie sur moi !

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Sam 05 Nov 2016, 18:09



Hospital Break

_ Ouais mais on n’est pas encore sorti d’affaire il faut continuer jusqu’à ce qu’on soit sorti complètement de l’hôpital. On n’est pas l’abri d’un employé qui fait une pause clope.

Comme pour m’encourager, Noa me donna une tape dans le dos qui me fit grimacer. Mes côtes n’étaient pas encore totalement guéries malheureusement… Je le suivis donc pour ne pas en recevoir une nouvelle, mais aussi parce qu’il avait raison. Je n’étais pas sorti de là pour y retourner à peine une minute plus tard ! Du coup, prudemment, à l’affut de tout ce qui pouvait être suspect, nous descendîmes l’escalier et traversâmes le parking en longeant les voiture jusqu’à ce que nous puissions arriver à la sortie. Totalement libre dans la rue, nous nous arrêtâmes sur un banc public sur lequel je m’affalai tout en restant en alerte. J’avais peur que le trio infernal ne soit dans les parages. Si seulement ils pouvaient dormir la nuit… Mais, même si j’avais peur pour ma vie, j’étais heureux de ne plus être enfermé entre quatre murs. Je comptais bien en profiter un peu avant que toute sortie ne me soit totalement interdites… ou pas seul. Pouvais-je dire à Noa la raison pour laquelle j’étais blessé avec exactitude ? Je ne voulais tellement pas l’inquiéter. D’ailleurs… pourquoi voulais-je autant le préserver ? Je ne comprenais pas… Je ne savais plus…

_ Je ne pense pas qu’il va y avoir de bus à cette heure-ci … Il va falloir marcher …Si ta blessure te fait mal n’hésite pas à prendre appuie sur moi !

Il avait raison, mais l’idée de montrer mes faiblesses ne me plaisaient pas du tout. Pour l’instant, je voulais juste rester là, ne pas bouger. La tête tournée vers le ciel alors que j’étais « mal » assis sur le banc, je lui répondis :

- Laisses-moi encore profiter de l’air frais, s’te plaît. Juste un moment.

Je doutais qu’il refuse réellement, à moins qu’il ne pense que ma vie était en danger en restant là. Il n’aurait alors pas tout à fait tort, je devais bien l’avouer. Malheureusement, on ne changeait pas une habitude prise et entretenue pendant une décennie en une année. Bien au contraire. Je n’allais cependant pas me battre avec lui pour ça, prêt à me lever même à contrecœur s’il voulait me faire rentrer tout de suite à l’académie.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Sam 05 Nov 2016, 19:47




Hospital break

Lorsque nous avions enfin quitté l’hôpital nous nous étions donc reposé sur un banc publique. Je vis donc mon ami se pencher en arrière regardant le ciel.

- Laisses-moi encore profiter de l’air frais, s’te plaît. Juste un moment.

Machinalement je levais à mon tour le nez en l’air pour observer le ciel nocturne. Le ciel était dégagé, malheureusement l’éclairage urbain nous empêchais de pourvoir apprécier le spectacle qu’offrait les étoiles en temps normal. Je ne pus m’empêcher de repenser à mon foyer. Parfois le soir je sortais discrètement dehors pour contempler le ciel constellé d’étoiles. Je ne suis pas vraiment passionné par l’astronomie, les constellations etc mais j’adorais quand même regarder cela, c’est quelque chose dont je ne me lasse pas été comme hivers. En attendant que Yasushi se repose un peu pour reprendre des forces je me mis a discuté un petit tout en observant la nuit.

_ C’est dommage que nous soyons en ville … en campagne les étoiles sont beaucoup plus facile a voir … en plus chez moi j’ai les aurores boréales

Je crois bien que mon foyer commence à me manquer … ma familles mes amis loin de tout ça je ne le montre peut-être pas mais j’ai quelque difficulté à avoir mes repères …

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Sam 05 Nov 2016, 21:50



Hospital Break

Contrairement à ce que j’avais craint, Noa ne fit rien pour me faire rentrer rapidement à l’académie. Bien que j’en fus réellement surpris, je fus surtout reconnaissant. En plus de me reposer, je me ressourçais. Pouvait-on penser que la rue était une maison ? Bien que je me sente bien parmi les gens de l’académie qui, comme moi, avaient un pouvoir, je me sentais surtout enfermé entre quatre murs. Malgré les dangers, je me sentais mieux dehors. La sécurité y était plus grande… quoi que ma façon de penser changeait perceptiblement, ce qui avait le don incroyable de me perturber. En réalité, je me rendais compte que je ne savais plus du tout quoi penser. Heureusement, Noa prit la parole, comme s’il avait senti que je me perdais :

_ C’est dommage que nous soyons en ville … en campagne les étoiles sont beaucoup plus facile à voir … en plus chez moi j’ai les aurores boréales.

Maintenant qu’il le disait, il était vrai qu’on ne voyait pas les étoiles. Je ne savais pas ce qu’étaient les aurores boréales, mais vu comment il en parlait j’imaginais que c’était quelque chose de très beau à regarder. Tiens, il me semblait voir des étoiles souvent dans mon enfance. Etait-ce mon imagination ou… Je me mis à réfléchir pour me rappeler avec exactitude. Je mis un moment avant que le souvenir me revienne, me faisant rire en me cachant les yeux :

- Non mais que je suis con ! Tu veux voir des étoiles ? Je connais un endroit pour ça et y’a même pas à aller très loin. Viens avec moi !


Bien que cela me fut difficile, je me levai en cachant au mieux ma douleur et je lui fis signe de me suivre dans les ruelles. Comme si la carte de ce labyrinthe était imprimée dans ma mémoire, je me mis à mener mon ami dans ce dédale de couloirs extérieurs jusqu’à parvenir à un quartier où la lumière publique avait été coupée. C’est là que j’avais vécu pendant plusieurs années et, plus exactement, dans l’immeuble abandonné dans lequel je le menais. Sales, jonchés de détritus en tous genres, ces lieux vides de présence humaine désormais m’étaient extrêmement familiers. Etait-ce malsain ?

- Bienvenu dans mon ancien chez moi. Viens, nous allons monter sur le toit de cet immeuble.

Je souriais car fier de moi puisque j’allais certainement lui faire plaisir, mais aussi parce que j’aimais sa présence, mine de rien. C’est donc sur une note plus légère que je me mis à lui montrer le chemin jusqu’au toit. Arrivés là, nous pûmes observer les étoiles. Certes, elles étaient certainement moins nombreuses qu’à l’accoutumée, mais au moins il y en avais plus que lorsque nous étions sur le banc.

- Qu’en dis-tu ?

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Dim 06 Nov 2016, 15:02




Hospital break

Après avoir fait part de ma petite réflexions je ne reçus pas de réponse immédiate … Il s’est endormie ou quoi ? Machinalement je tournais la tête vers lui pour pouvoir constater qu’il semblait être en pleine réflexions. Jusqu’à ce qu’il ‘exclame en riant.

- Non mais que je suis con ! Tu veux voir des étoiles ? Je connais un endroit pour ça et y’a même pas à aller très loin. Viens avec moi !

Ainsi donc il me guidait au travers une partit de la ville pour au finale me mené à un immeuble abandonné en piteuse état. Là je commence à m’imaginer qu’il m’a amené ici pour le violé et m’égorger dans une ruelle sombre …

- Bienvenu dans mon ancien chez moi. Viens, nous allons monter sur le toit de cet immeuble.

Ha … disons que ça a un certain charme … je me gardais de faire tout commentaire et me contentait de le suivre. Le chemin nous mena jusqu’au toit du bâtiment, sur plombant la ville. Ainsi je pouvais voir d’une part le étoiles dans les cieux, et d’autre part l’éclaire ge la ville sur le sol, c’est comme si l’un était le reflet de l’autre.

- Qu’en dis-tu ?

Un petit sourire se dessinait sur mes lèvres face au spectacle que j’admirais : _ c’est magnifique.

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Dim 06 Nov 2016, 17:36



Hospital Break

Pendant tout le trajet il n’avait absolument rien dit, me suivant en silence. Avait-il eu quelques craintes ? Ou se demandait-il comment un endroit pareil pourrait renfermer une beauté telle qu’une nuée d’étoile ? Je n’en savais rien, absolument rien. Mais je ne regrettais absolument rien. Sa mine neutre laissa transparaître un petit sourire qui me suffisait amplement comme récompense. Je n’y réfléchis pas des masses, mais j’étais heureux qu’il apprécie autant que moi cette vue.

_ C’est magnifique.

- Je suis heureux que ça te plaise. Pendant quelques années ça été mon seul réconfort face à la faim et la douleur. Tu es la première personne avec qui je partage ça…


Lentement, le laissant contempler le paysage à sa guise, je me couchai sur le sol pour regarder le ciel parsemé d’étoiles. Nous avions de la chance d’avoir une partie de la ville sans lumière. Mais, d’un autre côté, certains en avaient souffert puisque personne n’y allait plus, laissant les problèmes de la rue à la rue sans se soucier que même des enfants se trouvaient blessés ou confrontés à la mort. J’espérais que je ne deviendrais pas comme toutes ces personnes détachées en vieillissant sous prétexte que cela ne me concernait pas. En y réfléchissant bien, je me sentais concerné par le simple fait que j’avais été, moi aussi, un môme de la rue. Ce mal était comme un poison indétectable dont personne ne voulait voir l’existence. Même là, allongé au sol, j’en souffrais bien que je ne veuille le montrer.

- Dis-moi, qu’est-ce qu’une aurore boréale ? demandais-je à mon ami après un moment pendant lequel j’avais gardé le silence en regardant simplement les étoiles, comme autrefois.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Noa le Jeu 10 Nov 2016, 20:15

_- Je suis heureux que ça te plaise. Pendant quelques années ça été mon seul réconfort face à la faim et la douleur. Tu es la première personne avec qui je partage ça…

Tandis que j’étai en admiration Yasushi était partit s’allonger tout en regardant le ciel avec cette air pensif qui lui colle à la peau. Quoique ça ne lui va pas si mal … Qu’est-ce que je raconte-moi ? Je me demande a quoi il songe … il a dit que c’est ici qu’il a passé son enfance ? Sans doute ces lieux doivent lui remémoré des souvenirs … mais il y a truc que je ne comprenais pas … est-ce qu’il a vécu ici avant ou après que ce bâtiment ne tombe dans l’abandon ? Je ne vais peut-être pas m’amusé à lui posé la question … déjà qu’il pourrait mal le prendre et puis surtout si cette endroit lui rappelle plein de souvenirs … c’est peut-être déjà suffisamment douloureux … En ce qui me concerne je faisais un peu le tour du toit de l’immeuble pour observer tout le paysage qui nous entourait …pour la plupart il s’agissait essentiellement de la ville mai sur l’une des face je crois pouvoir deviné la forêt qui se dessine dans la pénombre.

_ - Dis-moi, qu’est-ce qu’une aurore boréale ?

_ Mmmh ! Je ne sais pas comment le décrire ….

Pendant que je cherchais mes mots je m’allongeais près de mon ami, plus ou moins dos à lui si on peut le décrire comme telle étant allongés. Dans son alignement ma tête proche de la sienne et regardais le ciel à mon tour …

_ Imagine un soir comme celui-ci, un ciel dégagé, une nuit étoilé … et le ciel éclairé par des sortes d’immenses vagues de flammes coloré … vertes la plupart du temps. Et ces vagues qui ondulent un peu comme un serpent … dans une sorte de danse … c’est assez dure à décrire mais c’est quelque chose qu’il faut avoir déjà vu ! … Le truc c’est qu’on n’en voit que dans les pays du nord … si un jour tu viens chez moi en Island je serais ravis de te les montré ! (Puis je me rends compte d’un détail ….) Au mais merde … à cette heure-ci le portail de l’académie sera fermé non ? Ba … il m’a semblé avoir vu un hôtel pas loin … j’avancerais les sous.

Je me suis pas amusé a le faire sorti de l’hôpital pour le faire dormir dans la rue … en sois c’est pas ça le fait de dormir dehors qui me dérange … mais je me dis que si il s’est déjà fait … tabassé justement en ville ce n’est pas très prudent de dormir dehors.




a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Yasushi le Jeu 10 Nov 2016, 21:41



Hospital Break

_ Mmmh ! Je ne sais pas comment le décrire ….

Silencieusement, il revint ver moi pour s’installer. Le regard fixé sur le ciel, je ne fis que sentir mon ami s’approcher à tel point que je pus ensuite entendre sa respiration. Le savoir aussi près que lors de notre jeu de cache-cache avec les infirmières me fit rougir contre mon gré. Heureusement, la pénombre était là pour le cacher. Je ne fis donc rien, attendant simplement sa réponse qui vint rapidement une fois qu’il se fut installé :

_ Imagine un soir comme celui-ci, un ciel dégagé, une nuit étoilé … et le ciel éclairé par des sortes d’immenses vagues de flammes coloré … vertes la plupart du temps. Et ces vagues qui ondulent un peu comme un serpent … dans une sorte de danse … c’est assez dure à décrire mais c’est quelque chose qu’il faut avoir déjà vu ! … Le truc c’est qu’on n’en voit que dans les pays du nord … si un jour tu viens chez moi en Island je serais ravis de te les montré ! Au mais merde … à cette heure-ci le portail de l’académie sera fermé non ? Ba … il m’a semblé avoir vu un hôtel pas loin … j’avancerais les sous.

Sa description des aurores boréales m’avait donné envie de créer un semblant de lucioles avec mon pouvoir. Je n’étais cependant pas près de prendre le risque de signaler ma position à mes ennemis. De plus, Noa avait mis le point sur un élément sur lequel je n’avais jamais réellement fait attention : les horaires d’ouverture de l’académie. Je n’avais pas songé à ce détail en préparant ma fuite, je devais bien l’avouer. Heureusement, il semblait avoir son portefeuille sur lui. Ce n’était pas vraiment le cas puisque je n’étais pas rentré à l’académie depuis mon combat contre Jïnn. Je n’aimais cependant pas me sentir redevable…

- Je te rembourserais, lui répondis-je en me relevant pour m’éviter de soupirer lassement.

Il y avait aussi la solution d’aller à l’auberge de Berth qui n’était pas loin, mais je n’étais pas encore prêt à aller la voir depuis ce jour-là. J’aidais donc le Rubis à se mettre debout avant de le suivre jusqu’au fameux hôtel, toujours sur mes gardes. Je n’avais pas oublié que je n’étais pas en sécurité, surtout après un retour aux sources. Dans cet immeuble laissé à l’abandon non plus je n’avais jamais été réellement en sécurité. D’ailleurs, nous n’avions trouvé aucun môme sur le chemin. Cela me soulagea un peu qu’aucun orphelin abandonné de la société se fut réfugié là.
Quelques minutes plus tard, nous arrivâmes devant un hôtel. Certainement celui dont il m’avait parlé. Nous entrâmes et je laissai mon ami demander une chambre pour nous sans écouter, presque désintéressé. Pour ne pas montrer mes sentiments ou ressentiments, je fis mine d’observer les lieux. Anciens sans être trop défraîchi, les papiers peints devaient dater du siècle dernier, tout comme les tableaux poussiéreux. Je n’allais pas juger puisque j’étais mal placer pour ça, mais c’était toujours mieux que l’immeuble que nous venions de quitter.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hospital Break (PV Yasushi)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum