Bleu, blanc, rouge, que personne ne bouge ! [PV Arsène][Annulé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bleu, blanc, rouge, que personne ne bouge ! [PV Arsène][Annulé]

Message par Venda le Mer 12 Oct 2016, 03:36

Tiens... Je m'arrête bêtement au beau milieu du trottoir bondé, ce qui crée un petit bouchon de circulation qui se transforme rapidement en détour pour les autres piétons circulant. Je reste figée durant de longues secondes, avant de finalement replacer mes lunettes de soleil. Qu'est-ce que je fou là ?... C'est comme si je venais de me réveiller après avoir été somnambule. Je n'ai aucune idée de la façon dont je me suis retrouvée là. Pourquoi est-ce que j'ai quitté l'enceinte de l'académie ? Et comment j'ai fait pour traverser toutes ces rues ? En plein centre-ville, c'est facile de traverser. Il suffit de se mêler à la foule et à partir de là, le danger de se faire frapper par une voiture est écarté, mais pour atterrir dans le centre-ville, il a bien fallu que je passe par les petites rue plus calmes... Soit j'ai vraiment du bol, soit j'étais consciente de ce que je faisais avant d'arriver jusqu'ici. Mais qu... Je me fais bousculer par derrière sur ma droite. Je me tasse vers la gauche et cette fois-ci, c'est par devant que je suis bousculée. Argh ! Ça recommence encore une fois, puis en tentant encore de me tasser, je rentre dans quelqu'un. MAIS MERDE À LA FIN ! Je peux pas rester tranquillement immobile sur ce trottoir deux minutes ?! Agacée, je replace mes lunettes de soleil, tout en me remettant à marcher. S'il y a une chose que je veux éviter, c'est bien de tomber au sol et de risquer de me faire piétiner, parce que je ne vois pas arriver les gens. Je longe les murs des bâtiments, jusqu'à ce qu'une ruelle se présente. Je m'y engouffre et après avoir fait quelques mètres, je vais m'accoter contre un mur et je prends le temps de souffler.

- Mais what the fuck...

Sauf pour aller au réfectoire, j'évite de sortir du terrain de l'académie habituellement. Il y a de rares fois où j'ose m'aventurer à l'extérieur lorsque j'en ai vraiment besoin, mais à part ça... C'est vraiment étrange. Je cherche une explication logique, mais je suis trop déconcertée pour trouver. Voyons voir ce que j'ai à ma disposition... Je porte ma longue écharpe de ninja, un t-shirt et mes jeans troué et déchiré au niveau des genoux. En fouillant dans mes poches, je suis rassurée de tomber sur mon iPhone et le badge qui permet d'ouvrir les grilles du portail de l'académie si elles sont fermées. Tout à l'heure, je n'ai pas pris le temps de vérifier le temps qu'il faisait. Certes, je ne peux pas vraiment voir le ciel, mais si je sens de la chaleur sur ma peau, je sais qu'il fait soleil, par exemple. Il y a aussi plus simple, je peux regarder la météo depuis mon téléphone. Je le déverrouille. Oulà, 19h03... Merde, c'est vraiment n'importe quoi cette histoire... Il faut que je trouve le moyen de rentrer, mais il n'est pas question que je retourne sur le trottoir bondé. Bon je sais. Je vais marcher dans cette ruelle. Peut-être qu'elle débouchera sur une rue plus tranquille. Et c'est ainsi que je range mon iPhone et que je m'enfonce dans la ruelle.

Même pas deux minutes plus tard, alors que je suis toujours dans la ruelle qui est plutôt longue, j'ai l'étrange intuition qu'il y a come une présence. Ce sentiment est renforcé lorsque je crois entendre quelque chose derrière moi. Je me retourne, mais bien-sûr, je ne vois rien... Tsss, ce réflexe. Comme Je n'entends pas d'avantage de bruit, je reprends ma progression, mais bien vite je m'arrête à nouveau. Cette fois-ci, en plus de me retourner, je lance :

- Okay, j'ai pas trop envie de jouer à 1, 2, 3, soleil, alors peu importe qui t'es, montre-toi. De toute façon, même si tu restes caché, je te trouverai.

Non, mais ça commence à bien faire. Si j'étais dans un rêve, je comprendrais, mais là tout est gris et flou autour de moi, alors je sais que je suis bel et bien dans la réalité. Je réalise que j'ai pas réfléchi avant de parler. Peut-être que c'est un pédophile ou une personne dérangée qui est là... Bof, au pire, je sais me défendre.


Dernière édition par Venda le Mar 15 Nov 2016, 00:12, édité 1 fois




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bleu, blanc, rouge, que personne ne bouge ! [PV Arsène][Annulé]

Message par Invité le Mer 12 Oct 2016, 06:02

Ugh, qui est-ce qui a fait ça? Un gorille illettré? La calligraphie est merdique et le dessin est flou. Amateur,personne ne sait comment faire du graffiti ici ou quoi? Il a même laisser traîner ses cannes... Bon, j'imagine que je pourrais prendre un peu de temps pour masquer cette monstruosité...

Je revenais tout juste de ma patrouille des lieux. J'essaie de trouver le parfait lieu pour mon premier grand vol depuis que je suis arrivé. En plus, ça m'aide à connaître cette ville qui sera mon terrain d'entraînement pendant un certain temps.

Encore dans ma forme d'encre habillé dans mon habit du Fantôme, je ramasse une des canettes et je commence mon oeuvre.

Magnifique!:

Excellent! Plus je peux rendre cette emblème connue, plus la Troupe Fantôme aura un impact lors de notre premier coup! Ugh, ça fais longtemps que je n'ai pas commis de vol... Comment je vais payer pour la nouvelle machine à espresso qui vient de sortir!?!? J'avais rien sur moi excepté mon porte monnaie en arrivant ici, et disons qu'il allait devenir plutôt léger dans peu de temps...

- Mais what the fuck...

MERDE! Vite cache toi!

C'était une ado... Mais qu'est-ce qu'elle foutait dans cette ruelle? En l'observant, je remarque qu'elle sort le badge de l'académie de ses vêtements. Eh bien! Je ne pensais voir une camarade ce soir!

En restant en arrière d'un bac à vidange, j'attends qu'elle passe devant moi, cependant elle ne semblait pas être très rapide... Mais tout de même en me dépassant, je vois l'opportunité de fuir.

En me levant, je frappe la canette de peinture en spray par accident. Le son l'a évidemment avertie de ma présence.

- Okay, j'ai pas trop envie de jouer à 1, 2, 3, soleil, alors peu importe qui t'es, montre-toi. De toute façon, même si tu restes caché, je te trouverai.

En grognant, je me lève de ma cachette pour facer la fille en m'approchant d'elle. Bon, première chose, ne pas dévoiler ma vraie identité, elle pourra deviner que je suis de l'académie cependant... UGH, je vais devoir l'éviter et ne pas montrer mon pouvoir lorsqu'elle est proche maintenant tant que je gagne pas sa confiance...

- Bon d'accord... Je sais avouer quand je suis vaincu.

En m'approchant d'elle, j'essaie de prendre contrôle de la conversation.

- Mais pourquoi es-tu ici de toute manière? Tu sais que cette ruelle est un cul-de-sac pas vrai? Regarde!

Je pointe vers le mur arrière d'une discothèque quelconque qui marquait la fin de la ruelle. Honnêtement, j'étais très curieux d'entendre sa réponse...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bleu, blanc, rouge, que personne ne bouge ! [PV Arsène][Annulé]

Message par Venda le Mer 12 Oct 2016, 18:10

Je croise les bras en attendant qu'une personne se dévoile. Je finis par discerner du mouvement, cependant comme il faut s'y attendre, il est flou et je ne suis pas en mesure de voir ce qui le provoque, mais je devine que c'est ce que j'attends. En même temps, je n'attends pas 36 000 trucs, alors c'est logique qu'il s'agisse de ça.

- d'accord... Je sais avouer quand je suis vaincu.

Bam ! Dans le mille ! T'es assiégé ! C'est une voix masculine plutôt jeune, mais pas trop. Un jeune homme entre 15 et 26 ans environ ou une femme d'âge inconnu se bourrant de stéroïdes, mais je ne vais pas relancer le " débat " intérieur que j'ai eu sur une plage en Nouvelle-Calédonie lorsque j'ai rencontré Evan. Que de souvenirs ! C'était une journée mémorable et pas seulement parce qu'on a subit une onde de choc d'Allan. Ouf, le simple faite de repenser à l'effet de l'onde de choc sur moi me donne mal au cœur.

- Mais pourquoi es-tu ici de toute manière? Tu sais que cette ruelle est un cul-de-sac pas vrai? Regarde!

Un cul-de-sac ?... Tout d'un coup, je me sens moins sûre de mon affaire. Je ne laisse rien paraître de ce manque d'assurance sur mon visage pour éviter de perdre la face, excellent jeu de mot, mais ça travaille fort à l'intérieur pour trouver un moyen de me sortir de cette situation gênante. Cerveau, trouve vite un truc à répondre, s'teu-plaît. " At quosé tu penses-tu qu'ej work, Wendy ? " Bah je sais pas, mais dépêche-toi ! " Ej making mon possible, dear. " Mais oui, mais... " Ha-ah, ej t'avions findé de quoi, try that. " Je suppose que c'est mieux que rien. Merci... " Pleasure, dear. "

- Euh ben... Je... J'avais envie de me balader dans une ruelle sans issue... Comme ça, pour le fun. Et puisque t'as l'air si malin, tu pourrais pas... Euh comment dire...

Eurk, demander de l'aide... Je suis vraiment obligée ? Bah oui, j'ai pas envie de passer la nuit à me perdre dans la ville. Mais... Il y a pas de " mais " qui tienne ! Argh ça m'énerve ! Je retrousse le nez.

- ... M'aider à aller quelque part. Voilà, tu pourrais pas m'aider ? Parce que le coin doit probablement regorger de gens pas commodes, mais toi tu m'as l'air d'être personne vaillante digne de confiance. Je me trompe ?

Oh la carte compliment ! T'en es vraiment rendue là ? Tu perds pas de temps... Ou plutôt, t'es désespérée à ce point ? Oh et puis merde. C'est pas comme si c'était le premier truc étrange que je faisais de la journée.




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bleu, blanc, rouge, que personne ne bouge ! [PV Arsène][Annulé]

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016, 05:34

- Euh ben... Je... J'avais envie de me balader dans une ruelle sans issue... Comme ça, pour le fun. Et puisque t'as l'air si malin, tu pourrais pas... Euh comment dire...


En attendant sa réponse, e vois que quelque chose cloche. Genre, UN GROS QUELQUE CHOSE. Pas de commentaire sur l'énorme graffiti? Pas de question SUR LE FAIT QUE LE MEC DEVANT TOI EST EN NOIR ET BLANC? Je la regarde avec les yeux grands ouverts à travers mon msque comme si j'attendais une réaction retardée envers mon apparence.

- ... M'aider à aller quelque part. Voilà, tu pourrais pas m'aider ? Parce que le coin doit probablement regorger de gens pas commodes, mais toi tu m'as l'air d'être personne vaillante digne de confiance. Je me trompe ?

Je reste bouche bée à son offre pendant quelques instants. La fille au foulard était probablement la personne la plus étrange que j'ai rencontré depuis mon arrivée ici...

Moi? Digne et vaillant? On m'a déjà classifié des qualités, cependant ces qualités ne sont certainement pas les premières qui sortent lorsqu'on parle d'un homme dans un habit de voleur.

Doucement je marche vers elle avec un petit sourire pour dissimuler ma surprise de tout à l'heure.

- Intriguant. Premièrement tu ne fais aucun commentaire sur le graffiti que je viens de finir, ensuite tu commences à me parler comme si j'étais un gars tout bonnement normal sans jamais faire référence à mon habit pas mal étrange pour quelqu'un dans le quartier des clubs... Finalement, probablement le plus important et mystérieux, tu demandes de l'aide pour t'escorter à un gars en noir et blanc, des yeux jaunes et qui porte un masque couvrant le haut de son visage. Donc soit je n'étais pas au courant de comment les gens de cette ville sont ou encore, tu n'as absolument aucun gros bon sens. Honnêtement, je suis tenté de pencher vers la seconde option.

Honnêtement, tu dis vouloir éviter les gens pas commodes. Je crois que tu es tombé sur le pire d'entre eux. Pas que je veux te faire quelque chose tout de même, j'ai plus de classe que ça. Sérieusement, je suis simplement intrigué en ce moment.


Vraiment, ceci ne fait aucun sens, je me demande qu'est-ce qu'elle va sortir cette fois ci...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bleu, blanc, rouge, que personne ne bouge ! [PV Arsène][Annulé]

Message par Venda le Ven 14 Oct 2016, 18:10

Je l'entends marcher et c'est bien entendu vers moi qu'il va. Ce serait moins cohérent qu'il décide de marcher vers le fond de la ruelle-cul-de-sac.

- Intriguant. Premièrement tu ne fais aucun commentaire sur le graffiti que je viens de finir, ensuite tu commences à me parler comme si j'étais un gars tout bonnement normal sans jamais faire référence à mon habit pas mal étrange pour quelqu'un dans le quartier des clubs... Finalement, probablement le plus important et mystérieux, tu demandes de l'aide pour t'escorter à un gars en noir et blanc, des yeux jaunes et qui porte un masque couvrant le haut de son visage. Donc soit je n'étais pas au courant de comment les gens de cette ville sont ou encore, tu n'as absolument aucun gros bon sens. Honnêtement, je suis tenté de pencher vers la seconde option.

Honnêtement, tu dis vouloir éviter les gens pas commodes. Je crois que tu es tombé sur le pire d'entre eux. Pas que je veux te faire quelque chose tout de même, j'ai plus de classe que ça. Sérieusement, je suis simplement intrigué en ce moment.


Première réaction de ma part après ce monologue : Oh non, suis tombée sur un curieux qui a le sens de l'observation et du détail ! Ça fait beaucoup de trucs auxquels rétorquer d'un seul coup. Heureusement que j'ai une bonne mémoire audit... Wait ! Est-ce que j'ai bien entendu ce qu'il a dit ? Bah oui, j'ai bien entendu, quelle question ! Ce gars n'est pas normal. Pas normal du tout. Il a fait un graffiti dans une ruelle alors que c'est un cul-de-sac. Personne n'aura l'idée de venir ici en se disant " Tiens, je vais inutilement venir dans ce cul-de-sac au cas où il y aurait un beau graffiti quelque part à regarder. " Il n'a aucune visibilité en faisant un graffiti ici. C'est inutile. Oh my god, mais ce gars est une vraie anomalie de la nature ! Faut que j'en sache plus, mais je ferais mieux de commencer par répondre. Juste avant, je replace mes lunettes de soleil. D'ailleurs la lumière naturelle ne doit plus être très forte à l'heure qu'il est, mais je suppose que les lumières des réverbères vont bientôt s'allumer, en supposant qu'il y en ait ici.

- Du bon sens ?  Je connais pas, désolé. Je pourrais passer bien des commentaires bons ou mauvais sur ces détails, mais pour ça il faudrait que je sois en mesure de les voir, ce qui est plus ou moins le cas... Puis noir, blanc, jaune, pffff qu'est-ce que ça peut bien faire ?

J'attrape l'une de mes longues mèches de cheveux et la montre.

- Si je dis pas de conneries, mes cheveux sont bleus. C'est pas une pigmentation atypique qui va m'effrayer. De toute façon, c'est pas comme si je pouvais m'en préoccuper...

Je m'approche doucement du jeune homme jusqu'à n'être plus qu'à la distance d'un bras de long pour vérifier ses dires. Effectivement, il porte un masque et sa tenue ne ressemble pas à des vêtements civils, mais franchement je n'en ai pas grand chose à faire. Bien que ce soit légèrement flou, j'essaie de le regarder dans les yeux.

Alors comme ça tu tags les murs dans les ruelles en te déguisant pour ne pas être reconnu. À quoi ça sert de faire ça dans les lieux où il n'y a presque personne pour le voir ? Ne va pas croire que je suis une experte en graffitis, ça fait un moment que j'en ai plus fait, mais habituellement il me semble qu'outre pour marquer son territoire comme les gangs de rue font, les graffitis sont faits dans le but de provoquer, nan ? Ça peut aussi être juste un moyen d'expression, hein, mais il y a des façons qui sont moins risquées pour s'exprimer que faire du vandalisme.

Vandalisme, hein ? Vandalisme... " Venda-lisme " Oh bordel, je tiens un concept, moi !




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bleu, blanc, rouge, que personne ne bouge ! [PV Arsène][Annulé]

Message par Invité le Mer 19 Oct 2016, 06:08



Feat Venda
Bleu, blanc, rouge, que personne ne bouge!
Elle réajusta ses lunettes avant de répondre.  

- Du bon sens ?  Je connais pas, désolé. Je pourrais passer bien des commentaires bons ou mauvais sur ces détails, mais pour ça il faudrait que je sois en mesure de les voir, ce qui est plus ou moins le cas... Puis noir, blanc, jaune, pffff qu'est-ce que ça peut bien faire ?

Je ne réponds pas, tout ce qu je peux faire c'est resté muet au fait qu'elle ne me trouve pas étrange. Mais qui est cette fille merde?  Je n'ai jamais eu à dealer avec une personne comme elle avant!

Elle prit une de ses mèches pour me la montrer.  

- Si je dis pas de conneries, mes cheveux sont bleus. C'est pas une pigmentation atypique qui va m'effrayer. De toute façon, c'est pas comme si je pouvais m'en préoccuper...  

Attends une petite minute... "pas comme si je pouvais m'en préoccuper...". Et en plus, elle ne réagi pas du tout que je suis en noir et blanc... Cette fille ne voit pas les couleurs! Tout s'explique maintenant!

Alors comme ça tu tags les murs dans les ruelles en te déguisant pour ne pas être reconnu. À quoi ça sert de faire ça dans les lieux où il n'y a presque personne pour le voir ? Ne va pas croire que je suis une experte en graffitis, ça fait un moment que j'en ai plus fait, mais habituellement il me semble qu'outre pour marquer son territoire comme les gangs de rue font, les graffitis sont faits dans le but de provoquer, nan ? Ça peut aussi être juste un moyen d'expression, hein, mais il y a des façons qui sont moins risquées pour s'exprimer que faire du vandalisme.

EH bien, c'est vrai que ceci n'avait rien par rapport à une guerre de gang. Honnêtement, j'ai fais ce graffiti pour la simple raison que maintenant il couvre un autre graffiti qui était horriblement écrit. Au moins je suis artistique dans ma propagande...

En me tournant vers elle, je lui donne un sourire malicieux avant de répondre:

- Eh bien, on dirait que je suis tombé sur une petite curieuse... Si tu as vraiment besoin de savoir,  la raison que je me déguise est exactement pour éviter ces risques dont tu viens de parler. Mais peu importe, tu veux que je t'escorte, moi? Si tu veux, je te donne la possibilité de changer de décision.

Non seulement ça mais je suis occupé! Je suis supposé voler quelque chose ce soir, je ne veux que mes talents deviennent rouillés tout de même! Hmm, mais en même temps, cette fille est tellement étrange qu'il se pourrait qu'elle s'en fiche carrément aussi qu'on fasse un détour...

- Je ne garantis pas ta sécurité, ça je te le dis à l'avance sweetie.
(c) Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bleu, blanc, rouge, que personne ne bouge ! [PV Arsène][Annulé]

Message par Venda le Sam 22 Oct 2016, 04:09

- Eh bien, on dirait que je suis tombé sur une petite curieuse... Si tu as vraiment besoin de savoir,  la raison que je me déguise est exactement pour éviter ces risques dont tu viens de parler. Mais peu importe, tu veux que je t'escorte, moi? Si tu veux, je te donne la possibilité de changer de décision.

Oulà, mais ça va pas du tout. On dit " la raison pour laquelle je me déguise ". Hein ? Comment ça, c'est pas important la manière dont les jeunes parlent de nos jours ? Bah j'y tiens un minimum au langage, moi. En plus, je n'ai même pas saisi ce qu'il a dit. Je ne sais même pas qu'elle est sa raison. Voilà où il mène le langage ! Non, mais ça va. Je prends juste une minute pour aborder le sujet. J'ignore pas le choix qu'il m'a donné. Maintenant, reconsidérons-le, ce choix. Je n'ai pas besoin de réfléchir longtemps à ma décision. Je replace mes lunettes de soleil avant de croiser les bras.

- J'ai une bonne intuition et si elle me dit que je peux te faire confiance, alors je la crois. Elle ne tient pas compte des apparences physiques et elle se trompe rarement.

C'est comme la beauté intérieure. La belle et la bête, quoi. Faut pas se fier aux apparences, mesdames, messieurs. Ah, ce cher Ian Perreault.

- Je ne garantis pas ta sécurité, ça je te le dis à l'avance sweetie.

Je laisse une sourire amusé pourfendre mes lèvres.

- Ce n'est pas une mise en garde qui me fera changer d'avis. J'ai plus d'un tour dans mon sac, si c'est ce qui t'inquiète. Peu importe le chemin emprunté, ce qui est important, c'est qu'au bout du compte il mène quelque part et qu'idéalement ce " quelque part " soit là où je veux aller.

Je suis plus ou moins certaine de l'intelligibilité de mes propos, mais je crois qu'il a compris mon point.  Avec un gars que la raison de se déguiser... umh pardon, dont la raison de se déguiser est pour s'exprimer dans les ruelles-cul-de-sac, je crois qu'il y a moyen de se comprendre. Je peux toujours parler en français-québecois si non ou pourquoi pas en portugais ? Ou en néerlandais ? Je déciderai au hasard avec les premiers mots d'une langue qui me viendront en tête, si jamais je décide de faire ça. Peut-être qu'il n'est pas anglais. C'est possible. C'est comme Okura qui est un peu trop directe. Je sais plus, mais je crois que l'anglais n'est pas sa première langue. C'est pas la mienne non plus, mais il y a moyen de faire des efforts. Bon, ce n'est pas tout le monde qui réussi facilement à retenir des mots en langue étrangère qu'il entend, mais c'est mon cas, alors je m'en fou un peu. Comme je dirais en coréen " 나는 문제가 없다. "




Bienvenue à Tsuki,
l'académie où les élèves se balancent d'eux-mêmes par les fenêtres !




Pssst, par ici... :





Haiku composé personnellement :
Ce grand arc-en-ciel
N'est que monochrome gris
À mes yeux blessés

Je vois la vie en #999999
avatar
Venda

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bleu, blanc, rouge, que personne ne bouge ! [PV Arsène][Annulé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum