Un premier cours d'Histoire [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Invité le Dim 09 Oct 2016, 18:32

Bien. Je suis arrivé dans cette "académie" (c'est ainsi qu'ils appellent les écoles, de nos jours). Dès mon arrivée, j'ai su que je ne serais jamais a mon aise. En effet, on me remet un "emploi du temps" avec les différents cours que je dois assurer. Et la est le problème. Je suis fondamentalement quelqu'un de libre, et je ne pense pas que ce soit en imposant aux élèves des "cours" magistraux qu'ils seront motivés. De plus, en temps que professeur, je préfère garder les élèves le temps nécessaire plutôt que de les garder un temps déterminé, ce qui les pousse a l'impatience, et leur donne envie de surveiller l'heure qui s'écoule ...

Mais je ne peux pas changer ce qui est acquis dans cette société qui ma exclu il y a bien longtemps. Je me dirige donc vers la salle ou l'on ma assigné en temps que professeur d'histoire. Notez bien que ce fut a ma demande. En effet, je pense que de raconter du vécu a des élèves sera bien plus intéressant que de simplement suivre un programme. J'arrive finalement a ma salle, qui m'évoque plus une prison qu'un endroit d'apprentissage. Fallait-il vraiment que je me plie a ce point ? Je regarde a travers la fenêtre. Dehors, il fait un temps splendide, le soleil évolue dans un ciel bleu. C'est décidé, je ferrais cours dehors, qu'importe l'avis du directeur. Je suis original, et il faudra que le directorat s'y fasse. Je laisse un mot aux élèves :

Le cours aura lieu au jardin extérieur.


C'était rédigé sur un papier, sans vraiment d'explications. Ça fera l'affaire. Je part donc vers ce jardin. Une fois sorti, je fais une petite pause. Je respire un bon coup. L'air est plutôt pur. Un peu de pollution, qui n'existait pas avant. Mais, encore une fois, le monde change, et moi non. C'est ainsi. Je suis une anomalie, et j'en ai conscience. Je m'approche d'un arbre qui fait un peu d'ombre, et m'assoie. Je me met dans un état que l'on appelle "méditation". C'est un état proche du sommeil, mais l'on peut ressentir des présences, et savoir qui s'approche. Je reste dans cet état, attendant l'arrivée des étudiants.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Noa le Dim 09 Oct 2016, 22:00




Un premier cour d'histoire

Aujourd’hui j’étais sensé avoir un cour d’histoire avec un nouveau prof parait-il … très franchement je ne m’intéresse que très peux à cette matière … je crois bien que je me ferais du mal si je devais m’intéressé a tous les crimes commis par l’humanité …mes affaire de cours habituellement dans mon sac à dos, le sac à dos sur l’épaule, l’uniforme scolaire je suis obligé de le mettre. Je suis quand même très tenté de foutre le feu a ce costume, même si je n’oublie pas mes petits accessoires fétiches à savoir mon écharpe rouge et mes mitaines sans oublié mes indispensables bouchons d’oreilles. Arrivé à la salle je vis un mots sur la porte :

Le cours aura lieu au jardin extérieur.

A bon ? Ba mafois pourquoi pas il fait beaux aujourd’hui. Du coup je me dirigeais au lieu-dit et eu la surprise d’y rencontré un homme plutôt vieux je dois die mais loin d’être croulant ! Les cheveux blancs, un corps musclé et marqué par les cicatrises en de nombreux endroits, vêtu comme un guerriers et portant sur lui un grand nombre de sabres et d’épées. Je ne savais pas que c’était possible d’en avoir autant sur sois … rassurant … je supposais qu’il s’agissait du prof alors je me présentais

Moi : _ Bonjour Noa Greenwitch, maison rubis

(c) Rin sur Epicode



a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Hansel le Lun 10 Oct 2016, 02:30

Ainsi dont le premier cours qui me serais dispensé dans cette établissement serais de l’histoire. Et bien il faut bien commencé quelque part … Même si cette matière n’est pas forcément mon point fort, je n’ai aucune lacune particulière dans ce domaine. Après tout si l’on souhaite savoir on l’on va on ne doit pas oublier d’où l’on vient si on ne veut pas répéter les erreurs du passé. Je pris donc le nécessaire pour ce cour à savoir de quoi prendre des notes. J’avais mis ma trousse, mon trilleur ainsi qu’un calepin aux feuilles déchirable dans mon sac an bandoulière. En revanche je refusais de porter cette tenue que souhaite m’imposer l’académie. Le style vestimentaire est une partit de ce qu’est une personne, vouloir l’empêcher d’arborer la tenus qu’elle désire c’est l’empêcher d’être elle-même. C’est quelque chose qui en total contradictions avec les valeurs que ma tante a essayé de m’inculqué.

Je me dirigeais donc vers la salle qui m’avait été indiqué sur le planning mais j’eus la surprise de me retrouver confronté à une pièce vide. Il y avait seulement un mot sur la porte disant que le cours se ferait dans le jardin. Hé bien soit qu’il en soit ainsi. Je rebroussais chemins pour cette fois partir en direction du lieu-dit. Sur place je réussis à trouver deux hommes. L’étant semblait être d’un certain âge et à en juger pas sa tenus ainsi que les marques qui constellais son corps j’avais de toute évidence affaire a un guerrier. L’autre était un jeune homme à peine plus vieux que moi, le regard doré, et la chevelure d’ébène.

Le jeune Homme : _ Bonjour Noa Greenwitch, maison rubis

Il faut se présenter avant chaque cour ? Dans ce cas je suppose que je dois faire de même : _ Bonjours messieurs, Hansel Nox Maison émeraude

Pour accompagner ma présentation je fis également une courbette.


Je ne suis pas en sucre Puisque je suis Hansel



Thème musical:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Luxia le Sam 15 Oct 2016, 18:13

Aujourd'hui, et comme la plupart du temps depuis que je suis arrivée à l'académie en fait, j'ai décidé de ne pas aller en cours. Personne ne me l'avait encore reproché alors si on me fait la remarque, je peux toujours jouer la débile et dire "Ah bon? Il faut aller en cours?" Alors que oui, dans une académie, il faut aller en cours. Je le sais très bien. Mais j'ai l'impression qu'en réalité le règlement n'est pas très stricte puisque je n'ai même toujours pas sorti mon uniforme de son emballage d'origine. Je préfère ma chemise jaune et ma veste noire moi! Peu importe. Le fait est que, à l'heure où tout le monde se dirige vers sa salle de classe, je déambule le casque sur mes oreilles dans les jardins de Tsuki. c'est vraiment un endroit magnifique. En plus, avec ce beau soleil au dessus de ma tête, j'ai l'impression d'être un plein été. Je pourrai passer ma vie à marcher dans un endroit pareille, avec les basses à fond dans ma tête et les musiques épiques de ma playlist.

Alors que j'avance entre les arbres, je remarque un homme, trop vieux pour être un élève, assis devant un arbre. Un professeur qui sèche? Ca existe ça? Comme quoi, même en allant pas en cours, j'apprends des choses. Je m'approche et remarque Noa, un gar que j'avais rencontré suite à une petite excursion sur le terrain d'entraînement et en classe (j'y suis quand même déjà allée, une fois.), en train de se présenter.

"-Bonjour Noa Greenwitch, maison rubis"

Juste après lui, un autre élève que je ne connaissais pas, et qui lui non plus ne portait pas son uniforme.

"-Bonjours messieurs, Hansel Nox Maison émeraude"

OK. Y'avait un rendez-vous, quelque chose? Peu importe. Si c'était vraiment privé ils se connaîtraient déjà et puis ils se rencontreraient dans un endroit mieux gardé, je pense. Suivant le modèle des deux autres, je m'avance donc à mon tour et me présente:

"Buongiorno, Luxia Kabuto, Saphir."

Je coupe ma musique et retire mon casque, attendant de voir ce que ces gens font là, en espérant ne pas avoir interrompu quelque chose de trop important.


J'incinère des gens, défenestre des nains en #009999 ou en glauque #649B88

Pourfendeuse de nains officielle de Tsuki B)

Je sais que je suis faible, mais je veux me battre.
Je sais qu'ils m'ont détruite, et c'est pour ça que je veux me venger.
Et malgré la larme qui perle sur ma joue, je tiendrai mon épée.
Parce que même la fleur que je suis veut vivre libérée.

Menace Rose Musique
Fiche♣️Dossier♣️Journal♣️Casier
avatar
Luxia
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Invité le Mar 25 Oct 2016, 03:22

La méditation. Un état qui m'est bien salvateur. Sans sommeil, pour régénérer un esprit meurtri, il n'existe pas d'alternative. C'est certainement cet état qui me permet encore de me lever, chaque matin.

Mais ce n'est pas la seule utilité de la méditation, loin de la. Elle permet de réfléchir a divers sujets tout en restant alerte a son environnement. Mais surtout, la méditation permet une totale union avec la nature. Elle permet alors d'atteindre la paix intérieure. Mais, depuis le temps que je médite, je n'ai jamais atteint cette paix. Relève t-elle de l'utopie ?

Toujours est il que je suis en méditation, l'oeil fermé. Au dessus de moi, un couple d'oiseaux chantent. Ce jardin est en paix. Cette journée apelle a la paix et a la tolérance. Il y a des jours comme ça, un petit quelque chose flotte dans l'air, et la journée change, et que ce soit inconsciemment ou volontairement, les êtres suivent cette sensation. Mais je suis en train de sortir des chemins balisés de mon esprit. Il ne faut pas que je me perde.

Je suis donc en méditation quand le premier élève arrive. Sa présence m'est révélée très vite. Pour une raison que j'ignore, sa presence me fait penser à un de ses hommes du nord, avec une part bestiale en eux. Le jeune homme s'approcha de moi, et se présenta.

"Bonjour, Noa Greenwich, maison Rubis"

Greenwich ? Un prénom anglo-saxon, sans aucun doute. Les anglo-saxons ... Je me souviens de cette brève rencontre avec ces villageois, près d'une bourgade nommée Londres ... Des braves, ces anglo-saxons... Il avait dit faire partie de la maison Rubis, qui est une maison regroupant les téméraires de l'école ... Pourquoi pas.

Voici ensuite un second élève. Celui ci a une démarche un poil moins assurée, comme s'il était nouveau. Il nous aperçut, et vint également se présenter.

"Bonjour messieurs, Hansel Nox, maison émeraude. "

Son nom ne m'évoque rien de concret. Nox ? Islandais, peut-être... Toujours est il qu'il est dans la maison émeraude. Les émeraudes sont courageux et salvateurs, je crois ... Si c'est le cas, je sens que je vais mieux le supporter que les autres. Oui, supporter ... Je ne plus les aimer, ni les détester ... Mais arrêtons de penser a soi, j'ai déjà eu 780 ans pour ça ... En plus, voila une troisième élève. Oui, une. Sa démarche est moins lourde que celle des deux autres, plus détendue aussi. Comme ci le fait d'aller en cours ne lui faisait ni chaud ni froid ... Tant mieux. Elle se rapproche, et, soudain, j'éprouve un choc. Elle SENS la nature. Elle est plus en communion avec elle que moi qui médite depuis plus de 700 ans. Le niveau de communion est énorme. Je ne croyais pas cela possible, on dirait presque qu'elle peut la commander ... Elle arrive a notre niveau, et se présenta également, quoique différemment de ses camarades :

" Bonjournio, Luxia Kabuto, Saphir"

Une saphir, un émeraude et un rubis ... Voila une classe intéressante... Cette opportunité me semble trop étrange pour n'être que le fruit du hasard ... Je continue a méditer pendant une dizaine de minutes, pour attendre d'éventuels retardataires. Comme personne ne semblait approcher, je pris la décision de commencer le cours. J'ouvre mon unique oeil, et les fixe de mon regard perçant.

" Bien ! Bienvenue dans ce premier cours d'histoire. ( je les regarde un par un) Je me présente, Daisuke. Vous pouvez m'appeler Daisuke Sama. Je serais votre professeur d'histoire. Mais avant toute chose, avant de commencer tout cours, je vais vous poser deux question. ( je prends appuis sur ma quatrième lame pour me relever, de facon a ce que ma tête cache le soleil) Tout d'abord, pour vous, quelle est l'utilité de l'histoire ? Ensuite, vous me donnerez votre propre définition de l'histoire. Noa, tu peux commencer."

HRP : Ce message a été écrit depuis un téléphone dissident, désolé si il y a des fautes, et que les citations ne sont pas exactes ...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Noa le Dim 30 Oct 2016, 21:21




Un premier cour d'histoire

Peu après mon arrivé il y eu un inconnus qui se pointa au cour en pleine air. Un rouquins, Habillé … bizarrement on va dire … bon au moins il est vêtu haut en couleur !

"Bonjour messieurs, Hansel Nox, maison émeraude. "

Après s’être présenté il fit une courbette. C’est bizarre ces manière me rappelais quelque chose mais alors quoi ? Je ne sais plus …

Ensuite une troisième élève se pointa, il s’agissait de Luxia.

"Buongiorno, Luxia Kabuto, Saphir."

Je fis un sourrire à ma jumelle et lui fis signe pour l’invité à prendre place à côté de moi. Cependant on n’avait obtenus aucune réaction du prof … on était donc là attendre comme des glands on ne sait trop quoi … c’était a ce demandé si il n’était pas endormis ou s’il était mort … pourtant il ne sent pas le cadavre et il n’y a pas encore de mouches qui lui tournes autour … donc il doit encore être en vie. Puis enfin une réaction, il nous fixa de son œil avant de se présenté.

" Bien ! Bienvenue dans ce premier cours d'histoire. Je me présente, Daisuke. Vous pouvez m'appeler Daisuke Sama. Je serais votre professeur d'histoire. Mais avant toute chose, avant de commencer tout cours, je vais vous poser deux questions. Tout d'abord, pour vous, quelle est l'utilité de l'histoire ? Ensuite, vous me donnerez votre propre définition de l'histoire. Noa, tu peux commencer."

Je pris donc le temps de réfléchir avant de confié ma réponse : _ Je dirais que l’histoire … c’est la somme des actes effectuer par la race humaine depuis sa naissance jusqu’à aujourd’hui. L’intérêt de l’histoire c’est d’apprendre de nos erreurs du passé et éviter de les reproduire pour nous permettre d’évoluer … malheureusement l’histoire est toujours réécrite par les « vainqueurs » (faisant le signe des guillemets avec mes doigts) ce qui fait que celle-ci est faussé et notre capacité à évoluer est biaisé.

Je tournai ensuite mon regard vers le mec aux cheveux roux pour écouter sa réponse.

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Luxia le Mar 01 Nov 2016, 13:41

HRP:
Comme Hansel ne répond pas, je me permets.

Juste après mon arrivée, il gemello me fait signe de venir le rejoindre. C'est ce que je fais. Je m'installe au sol, toujours sans savoir ce que je fais là. Pendant plusieurs minutes, le type adossé à l'arbre reste totalement immobile. Je m'apprête à dire à Noa un truc du style "Mais qu'est-ce qu'on fait là en fait?" quand il finit finalement par ouvrir les yeux.

"-Bien ! Bienvenue dans ce premier cours d'histoire."

Je manque de sursauter. Cours... D'histoire...? ARGH! dans quoi est-ce que je me suis encore mise? En dehors du fait que je viens de mettre les pieds dans un cours (deuxième fois depuis mon arrivée à l'académie, première fois sans retard!) sans mon uniforme (que je ne porterai de toute façon JAMAIS.) et sans être censée y être, j'ai eu la bonne idée de tomber sur de l'HISTOIRE!!! Je ne suis pas mauvaise, pas plus que dans n'importe quelle autre matière (parce que oui, quand je vais en cours, je rentre dans la catégorie des bonnes élèves.), mais je n'arrive pas à vraiment m'y intéresser. J'essaye, mais mon attention finit toujours par dériver autrepart. En plus, on est en plein milieu du parc intérieur. Ca va pas me faciliter la tâche. Mais peu importe. Je ne peux plus partir. Et de toute manière, je n'ai rien d'autre à faire.

"-Je me présente, Daisuke."

Déclic dans ma tête. Daisuke? Comme daisuke Umon? Duke Fleed? Goldorak? MECHAS!!!!(et Koji Kabuto, accessoirement.) (Il m'en faut peu...)

Rappel:

(Les deux gars du haut)

"-Vous pouvez m'appeler Daisuke Sama."

Briseur de rêves.

"-Je serais votre professeur d'histoire."

Je crois que j'avais compris.

"-Mais avant toute chose, avant de commencer tout cours, je vais vous poser deux questions. Tout d'abord, pour vous, quelle est l'utilité de l'histoire ? Ensuite, vous me donnerez votre propre définition de l'histoire. Noa, tu peux commencer."

Alors là... Personnellement je n'attache que très peu d'importance à l'histoire comme expliqué plus haut. Elle a une utilité certaine, mais pas à mes yeux. Je vais juste jouer la carte de la petite fille sage. Ca rentre dans la catégorie de trucs que je sais faire. Il gemello répond donc à sa question, l'autre fait de même, puis vient mon tour;

"-Selon moi l'histoire est un récapitulatif qui se veut un maximum neutre et honnête du passé qui permet de comprendre notre société actuelle (comme par exemple: pourquoi les Français roulent à droite et les Anglais à gauche, ce qui est l'un des plus gros problèmes de l'humanité.) et éventuellement de prévoir certains changement dans celle-ci pour les années à venir."

Juste après, je réalise quelque chose. Je glisse donc à Noa: "-En fait, j'avais pas du tout prévu d'aller en cours.." Ce qu'il faut qu'il traduise par: "En fait j'avais encore prévu de sécher, mais finalement je suis là. Du coup j'ai zéro matériel. Et comme on est jumeaux ça te dérangerait que je t'emprunte quelques trucs?". Je suis toujours pas télépathe, mais comme ça avait eu l'air de marcher l'autre jour, j'essaye.


J'incinère des gens, défenestre des nains en #009999 ou en glauque #649B88

Pourfendeuse de nains officielle de Tsuki B)

Je sais que je suis faible, mais je veux me battre.
Je sais qu'ils m'ont détruite, et c'est pour ça que je veux me venger.
Et malgré la larme qui perle sur ma joue, je tiendrai mon épée.
Parce que même la fleur que je suis veut vivre libérée.

Menace Rose Musique
Fiche♣️Dossier♣️Journal♣️Casier
avatar
Luxia
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Hansel le Dim 06 Nov 2016, 10:55



Un premier cour d'histoire


(Etant plu active que moi j’échange ma place dans l’ordre avec Luxia)


Juste après moi ce fut une jeune fille à la chevelure de blée qui se présenta à nous. Le guerrier qui ne s’était révélé être nul autre que le professeur sortit de ce qui devait être une méditation avant de se présenté.

" Bien ! Bienvenue dans ce premier cours d'histoire. Je me présente, Daisuke. Vous pouvez m'appeler Daisuke Sama. Je serais votre professeur d'histoire. Mais avant toute chose, avant de commencer tout cours, je vais vous poser deux questions. Tout d'abord, pour vous, quelle est l'utilité de l'histoire ? Ensuite, vous me donnerez votre propre définition de l'histoire. Noa, tu peux commencer."

Ce fut donc l’homme aux cheveux d’ébènes qui fournit en premier sa réponse.

Je dirais que l’histoire … c’est la somme des actes effectuer par la race humaine depuis sa naissance jusqu’à aujourd’hui. L’intérêt de l’histoire c’est d’apprendre de nos erreurs du passé et éviter de les reproduire pour nous permettre d’évoluer … malheureusement l’histoire est toujours réécrite par les « vainqueurs » ce qui fait que celle-ci est faussé et notre capacité à évoluer est biaisé.

Voilà qui prête à la réflexion … Je supposais que c’était à mon tour.

D’après moi, l’histoire permet de nous transmettre la sagesse des anciens, car je pense que chaque ancienne culture avais quelque chose à nous enseigné

Puis ce fut au tour de la dénommé Luxia de nous faire part de son avis.

"-Selon moi l'histoire est un récapitulatif qui se veut un maximum neutre et honnête du passé qui permet de comprendre notre société actuelle et éventuellement de prévoir certains changement dans celle-ci pour les années à venir."

(c) Rin sur Epicode


Je ne suis pas en sucre Puisque je suis Hansel



Thème musical:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Invité le Mar 10 Jan 2017, 17:41

Noa se mit a réfléchir, ce qui me permit de l'analyser. Grand, baraqué, en forme, il m'a l'air plutôt sportif. A son temps de réflexion, je pense que c'est quelqu'un de franc. Il ne souhaite pas dire de stupidités, tout en allant droit au but. J'en ai rencontré beaucoup, des jeunes comme lui. Ils deviennent souvent des gens droit et honnêtes. Il a finalement fini de réfléchir, et me déclare :

Je dirais que l’histoire … c’est la somme des actes effectués par la race humaine depuis sa naissance jusqu’à aujourd’hui. L’intérêt de l’histoire c’est d’apprendre de nos erreurs du passé et éviter de les reproduire pour nous permettre d’évoluer … malheureusement l’histoire est toujours réécrite par les « vainqueurs » (il fait un signe étrange) ce qui fait que celle-ci est faussé et notre capacité à évoluer est biaisé.


Intéressant ... Et curieux. L'histoire réécrite ? Le monde a donc autant évolué ?... Mais cette réponse me permet de mieux le cerner. Je vois qu'il se tourne vers l’émeraude, le nouveau. Il semble avoir des manières particulières. Il ne se tient pas comme les autres, et possède une présence ... étrange. Il me fournit alors sa réponse :

D’après moi, l’histoire permet de nous transmettre la sagesse des anciens, car je pense que chaque ancienne culture avais quelque chose à nous enseigner.


Bonne définition ... Qui ne ressemble pas a la précédente. Excellent, les élèves auront plusieurs avis. C'est ensuite à la fille de répondre. J'essaie de ne pas faire attention à sa faculté a communiquer avec la nature. Elle semble surprise et légèrement ennuyée a l'idée du suivre mon cours. Elle donne tout de même une réponse :

Selon moi l'histoire est un récapitulatif qui se veut un maximum neutre et honnête du passé qui permet de comprendre notre société actuelle et éventuellement de prévoir certains changement dans celle-ci pour les années à venir.

Un récapitulatif ? Elle n'a pas l'air de porter l'histoire dans son cœur ... Il est donc de mon devoir de lui ouvrir les yeux. Mais je ne veux pas le faire sous la contrainte. Je me redresse, et déclare :

Si jamais vous ne souhaitez pas suivre ce cours, car vous y avez été mêlé d'une quelconque façon, ou alors que vous ne venez que parce que vous y êtes obligés par un emploi du temps, alors sachez que vous êtes libres de partir.

(je regarde la fille en particulier)
Mais je ne peux vous laisser partir de ce cours sans vous donner la véritable utilité de l'histoire. L'histoire n'est autre que le seul héritage laissé par nos ancêtres. Si l'homme est aussi avancé, ce n'est que grâce a sa faculté d'apprendre des autres. Le jeune homme apprend a se battre grâce au conseil avisés de son grand père. Le seigneur ne sait gouverner que parce que son père lui a appris. Comprenez ? L'histoire n'est pas un témoignage, une somme d'actes ou même une sagesse ! L'histoire, c'est l'essence même de l'Humanité. Nous sommes l'Histoire. (je souffle un coup) Si vous souhaitez partir, vous êtes libres. Les autres, nous allons aujourd'hui parler des bushi.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Noa le Mer 11 Jan 2017, 19:25

Après avoir fait part de mon avis les deux autres élèves présents firent de même

_D’après moi, l’histoire permet de nous transmettre la sagesse des anciens, car je pense que chaque ancienne culture avais quelque chose à nous enseigner.

Mouais … ce n’est pas totalement con ce qu’il dit l’arlequin …

Selon moi l'histoire est un récapitulatif qui se veut un maximum neutre et honnête du passé qui permet de comprendre notre société actuelle et éventuellement de prévoir certains changement dans celle-ci pour les années à venir.

Pas mal pas mal … par contre …On sent bien la conviction enfin plutôt le manque de convictions de la jumelle. D’ailleurs elle me parla discrètement.

_ "-En fait, j'avais pas du tout prévu d'aller en cours.."

Traductions : « tonton Noa tu me prêté du papier et un crayon s’il te plait je suis venus en touriste avec ma bite et mon couteau » Forcément vu que je suis un faux …. Je veux dire… un gentil rubis je lui prête un stylo quatre couleur et déchira quelque feuille de mon bloc note en lui prêtant un cahier pour qu’il lui serve de support. Suite à cela ce fut au tour du prof de nous faire part de son point de vue, regardant avec insistance Luxia. Pourquoi il la reluque comme ça ? Il va la pécho ou quoi ?

_ Si jamais vous ne souhaitez pas suivre ce cours, car vous y avez été mêlé d'une quelconque façon, ou alors que vous ne venez que parce que vous y êtes obligés par un emploi du temps, alors sachez que vous êtes libres de partir.
Mais je ne peux vous laisser partir de ce cours sans vous donner la véritable utilité de l'histoire. L'histoire n'est autre que le seul héritage laissé par nos ancêtres. Si l'homme est aussi avancé, ce n'est que grâce a sa faculté d'apprendre des autres. Le jeune homme apprend a se battre grâce au conseil avisés de son grand père. Le seigneur ne sait gouverner que parce que son père lui a appris. Comprenez ? L'histoire n'est pas un témoignage, une somme d'actes ou même une sagesse ! L'histoire, c'est l'essence même de l'Humanité. Nous sommes l'Histoire. Si vous souhaitez partir, vous êtes libres. Les autres, nous allons aujourd'hui parler des bushi.

Putain !!! Ce mec vend du rêve ! Ho je vous jure ! J’ai envie de chialer là tellement c’est beau ! Enfin un prof qui aime sa matière qui en est passionné et qui envie de faire partager sa passion. Sa me change tellement d’autres prof que j’ai pu voir durant mes ancienne formations qui en avait marre aussi bien de leur élève que de leur matière et qui dès la rentrée pensaient déjà a leur prochaines vacances. Bon tout ça pour dire que j’étais resté bouche bée face à ces déclarations. Si quelqu’un avait envie de quitté le cœur ? Personnellement pas moi je suis là de mon plein grés, sinon j’aurais séché bien sûr.


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Luxia le Mer 11 Jan 2017, 20:31




Un premier cours d'histoire
Feat Daisuke, Noa et Hansel


Je crois que j'avais autant de conviction dans ma voix que si on m'avait demandé de sauter par la fenêtre du troisième étage. Qu'est ce que vous voulez? Daisuke me fixe d'une drôle de façon. Problème? Quoi? C'est le casque autour de mon cou qui le perturbe? L’absence d'uniforme? Pourquoi il regarde pas l'autre aussi alors? C'est limite inquiétant. Noa me donne gentiment une feuille de son bloc note et me prête un stylo et un support. Je le remercie d'un grand sourire avant de porter mon attention vers le professeur à nouveau.

"-Si jamais vous ne souhaitez pas suivre ce cours, car vous y avez été mêlé d'une quelconque façon, ou alors que vous ne venez que parce que vous y êtes obligés par un emploi du temps, alors sachez que vous êtes libres de partir."

J'ai l'impression qu'il insiste en me regardant. Vous connaissez cette impression, genre on vous tend quelque chose de magnifique (comme l'occasion de se barrer d'un cours où on avait pas prévu d'assister) mais qu'on sent l'arnaque à vingt mille kilomètres? Un prof qui m'offre de m'échapper comme ça, c'est pas possible. Y'a une emmerde quelque part. Mais d'un côté... Comme rien n'es sûr... J'ai quand même envie de me lever et de partir. Mais j'attends tout de même qu'il termine.

"-Mais je ne peux vous laisser partir de ce cours sans vous donner la véritable utilité de l'histoire. L'histoire n'est autre que le seul héritage laissé par nos ancêtres."

Ou alors... La somme de tout les héritages laissés, non? Argh! Mon esprit de contradiction s'est branché! Ce pauvre prof va vivre un enfer!

"-Si l'homme est aussi avancé, ce n'est que grâce a sa faculté d'apprendre des autres. Le jeune homme apprend a se battre grâce au conseil avisés de son grand père."

C'est possible, mais il peut aussi apprendre par lui même, en pratiquant.

"-Le seigneur ne sait gouverner que parce que son père lui a appris. Comprenez ?"

Hum... Pas sûre que mêler l'histoire et les références bibliques soient une bonne idée. Franchement, ça me fait plus douter de lui qu'autre chose. Mais bon... Laissons le continuer avant de m'interposer.

"-L'histoire n'est pas un témoignage, une somme d'actes ou même une sagesse ! L'histoire, c'est l'essence même de l'Humanité. Nous sommes l'Histoire. Si vous souhaitez partir, vous êtes libres. Les autres, nous allons aujourd'hui parler des bushi."

C'est quoi ça? Ca se mange? Nan je plaisante. Je me doute bien qu'on va pas étudier de la bouffe en histoire. Sinon on pourra officiellement déclarer cette académie comme complètement décalée. Bref, je soupire légèrement, l'air de dire, "Ok, bravo, je reste." Et garde le silence en attendant que quelque chose se passe. Quelque chose d'intéressant si possible.



(c) Rin sur Académie Tsuki


J'incinère des gens, défenestre des nains en #009999 ou en glauque #649B88

Pourfendeuse de nains officielle de Tsuki B)

Je sais que je suis faible, mais je veux me battre.
Je sais qu'ils m'ont détruite, et c'est pour ça que je veux me venger.
Et malgré la larme qui perle sur ma joue, je tiendrai mon épée.
Parce que même la fleur que je suis veut vivre libérée.

Menace Rose Musique
Fiche♣️Dossier♣️Journal♣️Casier
avatar
Luxia
Modérateur

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Hansel le Lun 30 Jan 2017, 21:35



Entre personne du cirque


Si jamais vous ne souhaitez pas suivre ce cours, car vous y avez été mêlé d'une quelconque façon, ou alors que vous ne venez que parce que vous y êtes obligés par un emploi du temps, alors sachez que vous êtes libres de partir.

Vraiment ? C’est bon à savoir … je ne pensais pas entendre ça u jour … et pourtant j’aurais bien aimé. Le nombre de fois ou j’aurais souhaité que cette opportunité se présente ! Et c’est quand elle est enfin là que bizarrement je n’ai aucune envie de quitté le cours. A je vous jure, l’univers a un drôle d’humour parfois.

Mais je ne peux vous laisser partir de ce cours sans vous donner la véritable utilité de l'histoire.

Tiens il met de plus en plus l’eau a la bouche !!!

L'histoire n'est autre que le seul héritage laissé par nos ancêtres. Si l'homme est aussi avancé, ce n'est que grâce a sa faculté d'apprendre des autres. Le jeune homme apprend a se battre grâce au conseil avisés de son grand père. Le seigneur ne sait gouverner que parce que son père lui a appris. Comprenez ? L'histoire n'est pas un témoignage, une somme d'actes ou même une sagesse ! L'histoire, c'est l'essence même de l'Humanité. Nous sommes l'Histoire.

Théorie dextrement intéressante je dois dire ... étrangement les propos du professeur me parurent coulé de source une fois exprimé et pourtant … j’ai été incapable de dire la bonne réponse … seulement une partit. Je jetais un bref coup d’œil a mes deux camarades les voyant échanger, et l’homme aux cheveux noir prêté ses affaires a la blonde. Visiblement ils semblant bien ce connaitrent …

Si vous souhaitez partir, vous êtes libres. Les autres, nous allons aujourd'hui parler des bushi.

(c) Rin sur Epicode


Je ne suis pas en sucre Puisque je suis Hansel



Thème musical:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un premier cours d'Histoire [libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum