Ivresse [Pv Jïnn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ivresse [Pv Jïnn]

Message par 'Weiss le Dim 9 Oct - 2:14




Ivresse
Weiss avait un stylo dans la main droite et un dé dans la gauche. Elle jetait ce dernier sur la table de la chambre, dix fois, vingt fois, et reportait le résultat dans un tableau. Elle essayait d’obtenir le chiffre 1. Elle avait peut-être exécuté trente jets sans que la proportion ne lui parût significative, et elle savait qu’elle n’avait pas de raison logique d’y croire, mais elle s’obstinait. Quarante...

Et puis elle réalisa que le bon nombre s’affichait plus souvent lorsqu’elle ne regardait pas le dé tomber. Frémissante, elle continua en s’attachant à cette logique. Un. Un. Un. Deux. Un. Un. Un. Un.

Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait des tests avec des dés depuis qu’elle s’était découvert un pouvoir. Mais elle en avait rapidement réalisé l’inutilité. Son pouvoir suivait une logique déterministe, c’était ce qu’elle avait fini par établir. Le dé affichait tel nombre parce qu’il avait été lancé de telle façon, et ce que l’on pouvait considérer comme des probabilités à l’échelle humaine n’en étaient pas à l’échelle de la physique. Si son pouvoir fonctionnait pour les tirages au sort informatiques et les jeux vidéo, c’était parce que c’étaient les seules situations qui ne se définissaient pas par ce faux hasard.

Pourtant, cette fois-ci, c’était différent.

C’était une série de petites coïncidences qui l’avaient alertée. Des événements sans importance, mais répétés, qui correspondaient bizarrement à des désirs qu’elle avait formulés. Ce qu’elle avait entendu dire au sujet des évolutions des pouvoirs lui était revenu en mémoire, et elle avait décidé de réessayer.

Ses mains tremblaient et sa tête bourdonnaient. elle prit un jeu de cartes, les fit tomber par terre dans sa fébrilité. Elles étaient face cachée, alors elle les y laissa. Valet de trèfle, se dit-elle. Elle en retourna une au hasard : valet de trèfle. Elle la reposa face cachée mais en en mémorisant l’endroit, puis essaya de la retourner à nouveau en pensant à un valet de cœur. C’était toujours le valet de trèfle. Et si elle retournait n’importe quelle autre carte en essayant d’obtenir le valet de trèfle, alors qu’il était là sous ses yeux et qu’elle savait qu’il n’y en avait qu’un seul dans le jeu, elle ne pouvait pas le trouver.

Si son pouvoir affectait les jeux de hasard, il ne pouvait pas s’y limiter. Non. Elle commençait à peine à mesurer l’ampleur de ce qu’elle avait entre les mains, et cet inconnu effroyable et vertigineux allumait en elle une joie sauvage. Il lui fallait un endroit à part, vraiment à part. Sa chambre était trop fréquentée par d’autres. L’image de la forêt à côté de l’académie pointa dans son esprit et sa décision fut prise. Elle enfila un manteau et partit sur-le-champ.
Elle avait l’impression de trembler de tous ses membres. Cette Weiss calme, posée, pleine d’énergie tranquille, il fallait plus que de l’alcool pour la griser...

Elle marcha un certain temps, partagée entre l’impatience et l’envie de s’isoler au maximum. Elle arriva à un lac. Elle ne savait même pas qu’il y en avait un par ici... Parfait. Qui peut savoir ce qu’il y a sous la surface d’un lac ?
Weiss s’assit à son rivage, en tailleur, avec la sensation d’être une sorcière devant son miroir magique. Elle réfléchit un instant. Il y avait sûrement des poissons là-dedans. En tout cas, la probabilité était grande, n’est-ce pas ? Et il existait une certaine probabilité qu’ils fussent visibles depuis la surface, de temps en temps. Sitôt qu’elle eut formulé sa volonté, quelque chose creva la planitude du lac.

Un énorme sourire éventra ses joues brunes.
© Eerie Ange's


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivresse [Pv Jïnn]

Message par Jïnn le Dim 9 Oct - 4:54

Bon et bien…Je pense que j’devrais introduire mon arrivé. Alors comment dire…Je m’étais fait fisté, mais genre, la violente défaite ta race contre Warren. J’ai séjourné à l’infirmerie en plus. J’avais rien de grave ni même aucune blessure apparent au final. Juste que j’étais un peu…Enfaîte si, j’étais blessé dans ma fierté. Je me sentais faible, impuissant. Et je devais récupérer de ce combat, plus psychologiquement que physiquement. C’était insupportable, on dirait Végéta dans dragon ball quoi… Raaaaaah. Je le sais que je ne peux pas le battre sans découvrir d’autres possibilités de mon pouvoirs, mais bon, il ne fallait pas que je m’occupe que de ça. Négliger mon entraînement  physique serait suicidaire. En effet, multiplier une force de merde ça sert à rien. Mais pour récupérer doucement de cette précédente confrontation, j’avais opté pour la forêt. Surtout le fait qu’il y avait un lac apparemment. J’étais motivé à y aller vous voyez. Surtout qu’en dessous j’avais entendu des rumeurs comme quoi y’avait un trésor caché ! Imaginez le truc ! Je plonge, je récupère artefact de folie et je rentre comme un héros. Ce n’était pas parfait comme idée ça ? Mais si ça l’était ! Faut ne pas juger.

J’avais donc pris la résolution d’aller nager en cherchant ce dit « trésors ». Je ne m’attendais pas spécialement à trouver quoi que ce soit, mais ça me donnait alors un objectif pour la journée. Sans oublier que je devais un peu me reposer. Tsuki c’était bruyant et le bordel, je préférais le calme et la tranquillité de la forêt. Qui sait, j’en apprendrais plus sur l’aura de la nature tiens. J’étais donc vêtu d’un short de bain et d’un débardeur. J’avais une tenue de rechange dans mon sac en plus d’un casse-croûte et d’un tas trucs utiles comme une serviette, de la crème solaire, de l’eau, mes gants et mon bandeau. Enfin, tout le matériel de base quoi. J’étais donc parti en quête de calme et de repos.

Il faisait beau aujourd’hui, rare pour un mois d’octobre au final. Je ne sais pas…j’dirai 20 degré ? 24 ? Et encore en Angleterre j’pense que c’est un exploit. Bref, j’étais totalement paré à tout faire dans cette foutu forêt. J’arrivais enfin sur les lieux en question après une bonne demi-heure de recherche. J’en ai bien chié, c’était dense cette forêt. Mais bon, l’eau était belle, terriblement belle. Je posais mes affaires près du rivage, et je décidais de mettre mon masque pour plonger et voir de trucs au fond du lac. C’était beau de rêver, je n’arrive même pas à plonger à plus de 10 mètres sans que je remonte en panique chercher de l’air. D’ailleurs,  y ‘a de la faune dedans ? Je pense qu’il doit bien y avoir une source souterraine ou un lien avec d’autres rivières alentours ? Je n’en savais rien mais cette question était bien pertinente.

Je profitais bien de cette eau à température ambiante. En vrai j’allais me les cailler si je restais trop longtemps. Après quoi qu’il en soit, c’était plaisant. Je décidais de replonger pour tenter une apnée et repartir en direction de là où j’étais parti. Est-ce que je devais utiliser mon pouvoir pour aller plus vite ? Je manque d’air ! Aaaaaaah ! Par pitié faut que je sorte de là ! Je remontais un peu en trombe et je prenais une bonne inspiration en sortant ma tête de l’eau. Je beuguais un moment quand je voyais une nana…Oh mais attend ! C’était la black de la dernière fois ! Je ne l’avais pas sauvé d’une harpie ? Cela remonte un peu en vrai. C’était une agréable surprise décidément. Au moins, elle a continué à vivre là où certains ils doivent sans doute être traumatisé. Je me permettais de rester un instant dans l’eau en levant la main pour la saluer en lui disant :

« Yo ! Ça fait longtemps pas vrai ? Comment ça va depuis les lagons ?»

Je sortais de l’eau pour me sécher. Je restais torse nue pour profiter des rayons du soleil avant de m'assoir pas trop proche d’elle non plus, mais pas trop loin, genre le bon vieux un mètre cinquante des familles. Je suis réellement intéressé de ce qu’elle est devenue, tout comme tous ceux du bateau.


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivresse [Pv Jïnn]

Message par 'Weiss le Lun 10 Oct - 1:35




Ivresse

Weiss eut un mouvement de recul, son visage se plissa. Un gars qui sortait du lac alors qu’elle était persuadée d’être tout à fait seule ? Et qui à présent s’adressait à elle comme à une camarade qu’il n’avait pas vu depuis longtemps ? Un instant, son cerveau envisagea l’idée que c’était elle qui l’avait créé, ce garçon. Puis l’absurdité de l’hypothèse lui apparut clairement. Il lui fallait remettre les pieds sur terre.

Non, tout compte fait, remettre les pieds sur terre était sans doute la chose dont elle avait le moins envie. Redevenir cette Weiss logique, fixée dans le réel, si profondément ennuyeuse ? Les limites de son réel étaient en train d’exploser, elle voulait s’y perdre, quitte à perdre la conscience de tout le reste. Juste pour une fois, elle ne voulait rien de plus. Et elle avait l’impression que Tsuki venait de se foutre royalement de sa gueule. De la couper délibérément dans son élan d’autosatisfaction, pour lui cracher au visage que son prétendu contrôle du hasard ne lui permettrait jamais de prévenir des surprises aussi ridiculement imprévisibles. Et elle y voyait un défi, Weiss. Comme si elle avait des choses à prouver au monde. Dans ce qu’il lui restait de lucidité, reléguée à un coin de son esprit, elle voyait vaguement qu’elle faisait une crise de paranoïa ; mais elle s’y complaisait avec délectation, gorgée du sentiment de son orgueil et de sa supériorité nouvelle.

Ce même reste de lucidité lui rappela la présence du garçon, qui venait de se sécher et s’asseyait torse nu à côté d’elle. Ah, elle devait faire preuve de civilité... Avoir l’air normale. Elle qui se targuait, avec ironie, de faire partie des derniers élève pas trop étranges de l’académie voyait presque ce trait de caractère comme réducteur, en cet instant. Pas grave. Elle pouvait bien faire semblant encore un peu, et malgré l’état second dans lequel elle était plongée, elle se doutait que ça vaudrait mieux.

Son cerveau fit la mise au point. Les lagons. Oui. C’était celui qui l’avait secourue là-bas... Sans la viser particulièrement, mais tout de même. Elle sourit. A priori, elle n’avait rien laissé transparaître de particulier, un temps de réaction légèrement trop long à la rigueur.

Ahhh, j’ai mis un moment à atterrir. Salut. Ça va, ehhhh, le mieux possible compte tenu des circonstances, j’imagine... Et toi ? J’t’ai jamais remercié pour là-bas, d’ailleurs.

© Eerie Ange's


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivresse [Pv Jïnn]

Message par Jïnn le Mar 11 Oct - 1:18




Psychooooo RP !


J’étais ressorti de l’eau et je m’étais séché. J’avais aussi ouvert le dialogue avec elle. Faut dire qu’elle me faisait plaisirs. Enfin, pas directement mais revoir des « connaissances », surtout après un événement de la sorte…c’était cool. J’étais sûrement trop candide encore une fois mais bon, suis-je ce que j’ai conscience d’être ? Ai-je connaissances de ce que je suis réellement ? Est-ce que au fond de moi je l’ai sauvé juste pour moi-même me sauver ? Suis-je égoïste ? Non….Aaaaah, ça me gave de me poser ces questions. Je déteste simplement qu’une innocente perde la vie. Pourquoi je pense d’ailleurs ? Pourquoi je ne devrais pas plutôt rester simplet ? Après tout…un pouvoir comme le mien n’est sans doute légué et donné par la nature uniquement pour des bourrins sans cervelles pas vrai ?
Si seulement tu étais là Kazumichi…Tu ne pourrais pas me conseiller ? Toi qui le faisais tout le temps. Puis…Comme à la crypte ! Je sentais ton aura dans mon bandeau…tu n’étais qu’une conscience sans doute…enfermée dans un bandeau en tissu que tu m’as légué et je mettais à mon bras droit. Au moins…Je peux me parler à moi-même en présence de ce tissu qui vit mes aventures. D’ailleurs, avec tous les combats que j’ai faits…Je commence à croire qu’accomplir notre promesse sera plus dure que prévue. Ou alors je dois y trouver un enseignement comme tu le fais toujours… Mais…Je repensais à Warren aaaaaah….Comment cela se faisait-il qu’il était si fort ? Je me pose trop de questions. Je dois me concentrer sur mon propre pouvoir, même si je préfère la vie sans…Mais bon, voir des flux énergétiques en continues, à force c’est dur de se convaincre du contraire.
La fierté qu’ils appellent ça…Bah ça me rongeait, ça me faisait mal presque. Je sais qu’affronter un dieu en étant mortel est impossible. Alors, autant devenir moi-même un dieu…Non…Pourquoi aurai-je la prétention de partir du principe d’être un dieu ? Non…Je serai un mortel parmi les dieux qui aura prouvé sa valeur. Autant accepter mon statut et faire en sorte de repousser les limites. Go beyond….Pluuuus…ultraaaaaa. J’ai vraiment un daron con…

Quoi qu’il en soit, au lieu de divaguer dans mes pensées, il fallait que je m’intéresse un minimum à mon interlocutrice pas vrai ? Je me demandais bien ce qu’elle pouvait se dire. Même si cet instant était infiniment court, on paraissait tous deux dans une méditation profonde. Sans doute le calme de la forêt qui sait. Après tout, pourquoi serions-nous ici ? Pour profiter de la tranquillité. Et aussi s’entraîner pour certains, n’est-ce pas Jïnn ? Elle souriait la petite dame, j’en faisais de même.

Ahhh, j’ai mis un moment à atterrir. Salut. Ça va, ehhhh, le mieux possible compte tenu des circonstances, j’imagine... Et toi ? J’t’ai jamais remercié pour là-bas, d’ailleurs.


Ah, en effet, on était tous les deux dans la lune, ma foi ce n’était pas bien dérangeant au final. Aujourd’hui je n’allais pas me prendre la tête et être trop dynamique. Après tout je venais ici pour me détendre, et si en plus elle était une excellente compagnie, ma journée était comblée. Je me grattais la tempe légèrement, la droite. Celle où il y avait ma cicatrice. Elle me brûlait de plus en plus ces derniers temps…Bizarre. Mais même si elle pouvait sans doute le voir, je ne laissais qu’un visage souriant et heureux de vivre, car je l’étais. Faut dire, pourquoi faire le mélancolique kikoo darkness quand on peut simplement s’amuser et profiter sans prises de têtes.
Je répondais donc à notre très chère interlocutrice :

« Moi ça va bien. T’inquiète pas pour les lagons, c’était une belle pagaille…J’essaie aussi un peu de retrouver tous les participants pour voir si mentalement ils vont bien. Enfin…C’est sûrement prétentieux de penser à cela mais un événement de ce soir doit forcément laisser une empreinte en nous. Après tout, on ne vit pas réellement de la manière la plus conventionnelle pas vrai ? M’enfin, je ne suis pas ici pour t’embêter. Tu viens ici pour te détendre je suppose ? »

J’étais terriblement bavard…vilain défaut…très vilain défaut. Mais bon, je préférais m’assoir dos à un arbre en observant respectivement ma compagnie et le lac cristallin.






(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivresse [Pv Jïnn]

Message par 'Weiss le Ven 21 Oct - 17:55




Ivresse

Ce garçon parlait trop. Le dialogue prenait de la place dans ses pensées, elle n’arrivait pas à le laisser dans un coin où il ne la dérangerait pas, où il n’occuperait qu’une faible partie de sa matière grise. Il débordait, s’obstinait à venir buter contre la bulle de Weiss, ce petit monde de jouissance mégalomane qu’elle voulait garder intact le plus longtemps possible. Sauf qu’il allait finir par la ramener à la réalité, si ça continuait comme ça.

Le déclic se fit. Non, elle n’allait pas le laisser crever sa bulle, elle n’allait pas autoriser le vrai monde à l’atteindre. Et pour ça, elle allait emmener ce gars dans le sien.

Elle tourna le regard vers lui avec un soudain intérêt. Oh, pas l’intérêt qu’on ressent généralement envers une autre personne, envers un être doté des mêmes capacités intellectuelles que soi... Envers un nouvel élément avec lequel il est possible d’interagir, quelque chose comme ça peut-être.

Cette fois donc, elle le considéra en l’englobant dans ses propres perceptions, plus en le tenant écarté à la lisière de celles-ci. Et à travers le prisme de son regard acéré et misanthrope, quelque chose immédiatement accrocha son attention, comme un hameçon.

La gentillesse, oui. Cette pseudo-gentillesse ingénument hypocrite tant méprisée. Plus elle apprenait à connaître les gens, plus elle était persuadée que chacun de leurs actes d’altruisme affiché couvrait un but inavouable. Pas nécessairement monstrueux, mais toujours égoïste. Oh, la plupart du temps c’était inconscient, bien sûr ; et quand elle était de bonne humeur, Edelweiss se montrait tout à fait disposée à apprécier ces menteurs, du moment qu’ils se mentaient à eux-même aussi, innocemment. Voire même à caresser le doute que peut-être, l’humanité était plus qu’un tas de fumier, qu’elle se trouvait en la présence d’un des rares êtres à avoir échappé à la corruption générale. Mais pas ce jour-là, non... Ce jour-là, elle ne voulait même pas admettre la notion de doute elle-même. Tout devait fonctionner selon ce à quoi elle s’attendait, selon les règles qu’elle-même fixait pour le monde.

Alors ce garçon ne pouvait pas être gentil. Il n’avait pas à être gentil. Retrouver tous les participants pour voir s’ils allaient bien, hein ? Il pouvait le penser aussi fort qu’il le voulait, ça ne deviendrait pas une réalité. Son esprit aiguisé à voir partout la salissure n’eut pas de mal à imaginer les intérêts cachés derrière ces douces paroles, mais elle n’avait pas l’intention d’en rester là. Elle allait l’y confronter.

Oh, je vois. Ça paraît logique de penser qu’un être humain normal aurait été traumatisé par toute cette merde, ouais... Mais à Tsuki, c’est sûr qu’on commence à être rodés. En tout cas, je vais très bien. Et ça m’a l’air d’être plutôt le cas pour toi aussi...


Le tout ponctué d’un haussement de sourcil ironique. Pas assez appuyé pour paraître volontairement provocateur, mais qui sans doute le ferait tiquer. La remarque serait peut-être trop insidieuse pour lui faire comprendre l’accusation cachée, ceci dit... Tant pis, elle n’aurait qu’à se montrer plus explicite. Quant à sa dernière question, elle l’avait tout simplement occultée ; il n’avait pas à savoir ce qu’elle faisait là.
© Eerie Ange's

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivresse [Pv Jïnn]

Message par Jïnn le Lun 24 Oct - 23:36




Psychooooo RP !



En vrai, je le pensais, ce genre d’événements ne méritent d'être vécu par aucun élève, Tsuki ou non. A moins que je sois hypocrite ? Sans doute... Non, pourquoi je doute de moi ? Y'a pas besoin de douter puisque c'est comme je suis, c'est à dire intentionné et sympa, trop sympa même. En vrai, c'était pas un peu louche un mec trop sympa ? Le type de gars qui te dit des trucs doux et cool mais qu'au final il te fait un truc super sale derrière ? Bof...Je me questionne trop, l'instinct c'est ça qui m'a toujours aidé. Puis pourquoi je me pose des questions hein ? Qu'est-ce que j'en ai à foutre ?

De toute façon, des règles constituées de variables dominent les hommes, et pas qu'au niveau de la psyché ou des codes. Que dis-je...c'était même des règles variables à l'échelle de l'univers. Nous les Hommes....On cherchent toujours à tout savoir, mettre des règles où il n'y en a des trop complexes ou tout simplement pas. Après tout...notre vide intérieur, on cherche tous à le combler, que ce soit par notre grandeur, notre pensée, notre imagination ou notre divertissement. Cela sonne terriblement comme Blaise Pascal pas vrai ? En attendant, je ne remets pas la solution à la religion. Je n'en ai pas besoin. Prier...un jour si dieu le veut...

Et dans tout ça...Comment moi je vivais cet événement des lagons ? Je veux dire, suis-je prétentieux ou alors égoïste ? Ou me mentirai-je à moi même ? Après tout, si on était tous humains, pourquoi je dérogerai à la règle que moi même j'applique indirectement aux autres protagonistes ? Cette question est terriblement intéressante, cela en est presque effrayant pour moi même... De toute façon, c'est une chose que je pense juste et louable. Qui se plaindrait qu'une personne vienne simplement prendre des nouvelles ? Pour l'instant à par moi même....pas grand monde, du moins, je pense pas. Enfin, cette personne était la première dans mon tableau de chasse aux "victimes" des lagons. D'ailleurs, elle me répondait, je pense surement trop....

Oh, je vois. Ça paraît logique de penser qu’un être humain normal aurait été traumatisé par toute cette merde, ouais... Mais à Tsuki, c’est sûr qu’on commence à être rodés. En tout cas, je vais très bien. Et ça m’a l’air d’être plutôt le cas pour toi aussi...


Elle haussait un sourcil. Bête tic de mimique corporelle ? Ou alors je la faisais réellement chier ? La deuxième option, par pur doute envers moi même me semble la meilleure. Cependant ce doute m'envahissait. La fin de sa phrase....elle me mélangeait tout ce que j'ai pu penser avant.. Je restais souriant, légèrement du moins, ça m'avait ébranlé pas mal. Cependant, j'avais d'autres terrains pour lancer un dialogue sans m'enfermer dans une cage de pensées illusoires qui me les brisent. Et j'allais certainement pas oublier de les exploiter :

Certainement... Après même à Tsuki, je pense qu'on a des choses à pas vouloir envie de vivre, comme ce genre d'événement à la con. M'enfin, tu me parais très bien comme tu dis. C'est quoi ton nom d'ailleurs ? J'ai oublié de me présenter, pardonne mon manque de respect. Je me nomme Jïnn. Pour tout te dire, t'es l'une des premières que je retrouve après cet incident. C'est cool de voir qu'on s'en sort chacun mutuellement. Par contre j'aimerai bien qu'un événement du ciel m'enlève cette vision bisounours, je passe un peu pour un fragile.... M'enfin, c'est plus si important.

Le tout accompagné d'une voix calme, je continuais de fixer le lac cristallin, puis la dame. Je regardais en priorité l'étendue d'eau, comme si je pouvais déblatérer des propos sans structure, en mode je m'en bats les couilles. Ce qui en soit ne me déplaisait pas. Cependant je doute qu'enchaîner des mots comme ça plaisent à mon interlocutrice, je me suis perdu dans cette phrase....Cette longue tirade plutôt...


(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivresse [Pv Jïnn]

Message par 'Weiss le Ven 11 Nov - 12:49




Ivresse
Il avait esquivé sa petite attaque. Inconsciemment, probablement, mais ça l’agaçait ; et ses désirs pervers, attisés, lui tordaient le ventre.

Y’a des choses qu’on n’a pas envie de vivre, je suis d’accord. Mais c’que je voulais dire, c’est qu’on en a vu d’autres. La moitié des gens d’ici ont subi des traumatismes durant leur enfance, non ?


Elle aurait voulu que ce garçon, Jïnn donc, reconnût sa propre auto-satisfaction. Reconnût qu’il se plaçait au-dessus des autres en partant du principe qu’eux subiraient les séquelles de ces événements alors que lui non. Il faisait semblant d’être gentil, oui, il était certainement même persuadé d’être gentil. Mais finalement, tout ce qu’il voulait c’était se prouver à lui-même qu’il était plus fort que tous les autres, qu’il était capable de résister à un coup dur, lui.
Weiss en était persuadée, et du haut de son mépris vaniteux, rien n’eût pu la faire changer d’avis. Mais il n’était pas réceptif à une réflexion aussi tordue, de toute évidence, il lui aurait fallu pour ça beaucoup de subtilité mais surtout beaucoup de capacités d’introspection. Elle était naïve de penser qu’un être humain normal pût montrer autant de lucidité qu’elle. Elle allait chercher un autre angle...

Enfin bref. Moi c’est Weiss, enchantée. Pareil, tu es le premier que je revois... Au fait, t’es aussi le premier mec aussi baraqué que j’entends dire qu’il se trouve fragile, c’est quelque chose. J’comprends pas tellement ce qui te fait dire ça.


Elle voulait se convaincre que cette manière de le laisser parler faisait partie de son plan, mais elle n’en avait pas vraiment. Ce "plan" se bornait en réalité à espérer qu’il allait se mettre à lui raconter quelque chose de suffisamment personnel pour qu’elle pût l’utiliser contre lui. Oh, elle allait le prendre en défaut, oui. En elle montait une véritable cruauté pour cette gentillesse factice, cruauté irraisonnée et imméritée sans doute, mais que lui importait ? N’était-elle pas au-dessus de tout ? Ne pouvait-elle pas faire ce que bon lui semblait ?
© Eerie Ange's

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivresse [Pv Jïnn]

Message par Jïnn le Dim 13 Nov - 3:19




Psychooooo RP !



J'avais pas réellement le temps de penser qu'elle répondait. Finalement elle serait surement sympa. Je me suis pas fais envoyé chier encore donc je suppose qu'elle veut continuer le dialogue.

     
Y’a des choses qu’on n’a pas envie de vivre, je suis d’accord. Mais c’que je voulais dire, c’est qu’on en a vu d’autres. La moitié des gens d’ici ont subi des traumatismes durant leur enfance, non ?


Je remuais ma tête doucement dans des sens inconnues. C'était pas un oui ni un non. Un "non oui" si on peut décrire comme ça le truc, après ça restait très léger. Sa vision des choses était pas si mal. Après, dans tout mon esprit de contradiction car je suis un grand casse couilles de mec qui aime bien dire non alors qu'en vrai il est neutre, j'analysais ce qu'elle disait. J'étais pas un grand intellectuel, je n'étais pas un grand homme maniant bien les mots. Tout ce que j'ai, c'est un but, des promesses, et une histoire qui continuera de s'écrire. Tout ce que je souhaite c'est un avenir normal à ces enfants ayant subi des traumatismes durant leur enfance. A croire que le mode est composé uniquement de dark sasuke du 69.... C'était certain que des enfants de l'académie ont une vie de merde, mais c'était pas pour autant qu'il faut accepter ça comme une fatalité. Je restais sur la même optique que tout à l'heure, je restais calme, voulant débattre, présentant seulement des arguments. Convaincu que moi même je pensais de manière acceptable et correcte.

Certainement...Si je puis donner mon avis, je pense que même si certains ont eu une enfance difficile à cause de leurs pouvoir ou d'autres raisons noires dont j'ignore la plupart des cas, il faut quand même que ces personnes puissent vivre "normalement" (j'insistais sur les guillemets). J'insinue par la que c'est pas forcément une fatalité. C'est surement dur pour tout le monde ce genre d’événements, aussi récurrents soient-ils.

C'était certainement présomptueux et ça pouvait aussi être mal interprété comme explication. Enfin..On pourrait penser que moi je me détache de "tout le monde". Il est vrai que je ne pensais plus trop à ces événements...à croire que je tourne vite la page. Je préférais ne pas les remémorer, penser à l'avenir, mes buts, mes passions, mes amis. Finalement, me dire ça reviendrais à dire que ces combats et ces situations extrêmes ont un impact non négligeable sur moi. Après tout, j'étais humain, comme tout le monde. Sauf que...je n'étais juste pas du genre à pleurer dans mon coin, j'allais forcément transformer cette peur en courage, ou du moins essayer. Utiliser ces souvenirs anormaux pour les transformer en énergie qui me permettrait d'avancer, de me dépasser.

     
Enfin bref. Moi c’est Weiss, enchantée. Pareil, tu es le premier que je revois... Au fait, t’es aussi le premier mec aussi baraqué que j’entends dire qu’il se trouve fragile, c’est quelque chose. J’comprends pas tellement ce qui te fait dire ça.


Weiss...Une sonorité bien ....européenne pour le coup. Ah, par contre on dirait que ça l'étonne. Me dit pas qu'elle croyait à ces clichés sur les mec musclés....On a deux trois abdo, des bras, des pecs et des bonnes jambes et ça y est on est tous des forteresses invincibles qui nous trouvons tous trop fort. Ouai bon ok....Je m'enflamme un peu. De toute façon j'ai rien à lui prouver, je lui ai déjà sauvé son cul. Les jugements....bof, très peu pour moi, j'me contente de vivre et basta. Après ouai, si elle a croisé que des kéké des plages....la j'peux rien faire pour elle. Après, j'peux bien me justifier un tout petit peu. On va ajouter une petite touche de philosophie. Enfin de ...."pseudo" philosophie. Je riais très légèrement pour la peine, c'était drôle au final.

C'est comme partout, chacun a ses faiblesses, ses apparences, ses points forts. Souvent la faille se trouve justement dans ce qui apparaît comme la force de l'armure. Te dire que ces évènements ne m'affectent pas serait indéniablement mentir. Je reste humain....du moins je le pense (en riant légèrement de cette connerie que je viens de sortir). Si je devais développer dans mon cas...Je pense que malgré tout je crois aux autres, en leur capacités à surmonter les obstacles. C'est certainement ça qui pourrait expliquer le fait que je m'en sorte. Après j'ai pas eu de blessures significatives, physiquement j'en reste intacte. Et en partant du principe que le corps et l'esprit ne font qu'un, je pense ne pas être aussi affecté, du moins pas aussi sévèrement que vous autres. Je suis arrivé en retard pour vous aider, et c'est bien ça qui me révolte un peu contre moi même. Après, fait de ces dires ce que tu veux, on se connait pas plus que ça après tout.

J'ai trop ouvert ma gueule. Soit elle se met à débattre ou papoter, soit j'vais me prendre le tacle de l'histoire dans la cheville que tous les arbitres du monde ils vont lever la main et mettre un violent carton rouge tellement que je vais me prendre un truc sale. Ou alors, je psychote trop.


(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivresse [Pv Jïnn]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum