Mon arrivée a l'academie [PV Mr taylor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon arrivée a l'academie [PV Mr taylor]

Message par Invité le Sam 08 Oct 2016, 19:29





















 ❝ Mon arrivée a l’académie ❞
11 septembre 2016



Après 4 heures de voiture, je suis enfin arrivée à l’académie. Je descends de voiture, j'ai une boule aux ventres, je me demande si ça va bien se passer. Je dis au revoir a papa et maman, j'ai les larmes aux yeux, je vais les quitter pendant un long moment. Je ressens comme un déchirement dans mon cœur sait si dure de partir de la maison. Je promets à maman de lui écrire des lettres le plus souvent possible, je leur fais un câlin et leur dis au revoir, je vois la voiture partir au loin. Mes larmes ne cessent de couler sur mes joues, il faut que je me reprenne, je vais rentrer dans ma nouvelle école faut être forte, je me ferais sûrement des ami(e)s. J’essuie mes larmes sur mes joues et me dirige vers le portail. Je regarde si mon uniforme est propre et bien mis et qu'il n'y est aucune peau visible a part mon visage.

Je me retrouve, face à un grand portail en métal imposant j'entre dans l'académie tout est si beaux et grands. Je traverse le jardin de l’académie, je regarde autour de moi le jardin est couvert d’herbe et de fleur les arbres sont immenses, il doit avoir des centaines d'années. Je continue de marcher sur les paver ma valise est si lourde, j'ai du mal à avancer, je vois un panneau, je me dirige vers lui. Le vent se lève, j'ai, mais cheveux dans le visage ne voyant plus rien,j’avance encore un peu trébuchant sur les paver, je me cogne a quelque chose de dur et tombe part terre sur les fesses. Je lève la tête et vois un homme grand et muscler de dos. Mon premier jour et déjà, je montre mon côté maladroit mince.



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon arrivée a l'academie [PV Mr taylor]

Message par Invité le Dim 09 Oct 2016, 23:12




Une nouvelle rencontre.



Encore un nouveau matin, une nouvelle journée de travail et d'aide aux élèves si spéciaux. Je venais donc comme à mon habitude à l'académie à pied, je songeais d'ailleurs à m'acheter une moto, histoire d'éviter de devoir appeler l'armée quand j'ai besoin d'un long trajet, mais aussi pour tout simplement me balader en ville. Enfin bref, passons. Je venais donc d'arriver à l'académie, comme toujours l'air gentil au visage et le pas assuré. À l'entrée, je pouvais voir certain élèves que je croisais habituellement le matin, ils me saluèrent assez poliment, d'autre non. Ainsi va la vie.

Je me fis alors interpeller par une élève, elle semblait nouvelle et perdue, c'est donc tout naturellement que je répondais à ces questions pour la guider vers son dortoir, c'était une saphir, soit dit en passant, mais bon, à part ça rien de bien spécial ne survenait. Enfin, si une chose juste après avoir vu le jeune saphir partir. Je venais de sentir quelqu'un me bousculer, enfin, bousculer est un bien grand mot. Je devrais plutôt dire que je sentis quelqu'un qui venait de se heurter à moi et avait semble-t-il perdu son équilibre suite à cette malencontreuse collision.
Je me retournais donc tout naturellement pour voir ce qui pouvait bien se passer, et je tombais donc nez-à-nez face à un visage qui m'étais inconnue, encore une nouvelle, je présume, ils arrivent souvent par paquet de douze. C'était donc une jeune fille, voir même jeune femme, elle ne semblait plus être dans la puberté. Je lui tendis alors ma main pour l'aider à se relever en lui souriant.

-Désolé, j'étais dans votre chemin ?

Je ne voulais pas paraître effrayant, j'ai appris avec le temps que ma carrure avait parfois une influence bizarre sur certains élèves, jusqu'à parfois provoquer une crainte infondée, et je ne voulais bien entendu pas cela ici. Je profitais aussi de ce moment pour voir un peu mieux qui était la personne avec qui j'ai eu un léger accident.
Donc une jeune femme, rousse, pas bien grande, le mètre soixante, pas plus. Un visage assez fin, plutôt joli, elle devait faire tourner des têtes avec un tel minois. Mais aussi des habits partout, de la tête au pied, alors qu'on était qu'en début septembre, et que le temps était parfois encore bien assez chaud, plutôt intrigant en soit, peut être avait-elle des problèmes par rapport à sa température corporelle à cause de son pouvoir.

-J’espère ne pas vous avoir fait mal en tout cas. Je me présente Dean Taylor, je serais sûrement l'un de vos professeurs ici, soyez la bienvenue.

Il fallait aussi que je la rassure sur son nouveau cadre de vie, qu'elle n'aille pas penser que parce qu'ici les gens ont des pouvoirs qu'il sont dangereux.



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum