Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Yasushi le 5/10/2016, 22:39

Rappel du premier message :




Feat. Archie & Lloyd

Les assassins et la notion de père


Enfin sorti de l’hôpital ! Bon, j’avais encore quelques douleurs infimes au niveau du plexus solaire et le poignet gauche plâtré, mais par rapport à mon état à mon arrivée je m’en sortais vraiment bien. Ma joie ne se voyait pas puisque j’avais bien des problèmes en tête, mais le sentiment était là. Je n’en pouvais plus de ces murs blancs, de ce silence de mort et de cette tranquillité ennuyante. D’ailleurs, cette fameuse tranquillité avait été brisé bien des fois par Archie qui était venu me rendre quelques visites. Quand il avait vu que je ne voulais pas lui parler de ce qu’il s’était passé, il n’avait pas insisté, se contentant de vouloir savoir comment j’allais et m’apportant de temps en temps de quoi manger. Dire que, moi, j’avais tenté de lui tirer les vers du nez quand j’avais appris qu’il avait eu sa crise cardiaque ! Je m’en voulais un peu. Et bien que nos conversations n’aient pas été très développées, je devais bien avouer que sa visite m’avait fait extrêmement plaisir. Il était même venu accompagné de Miko un jour. Cela m’avait beaucoup surpris sur le coup, mais penser que j’avais une amie comme elle me faisait encore plus plaisir. J’en avais même honte car je ne le méritais même pas avec ce qui me traversait parfois l’esprit.

Pensant à tout ce temps allongé dans le lit de cet hôpital miteux que de l’extérieur, je me dirigeai vers le quartier résidentiel pour aller à l’auberge qui abritait mes gamins. Le chemin se fit sans encombre bien que je sois assailli d’un très mauvais pressentiment. Bien qu’inquiet, je n’y prêtais pas trop attention, pensant que ce devait être mon imagination fructueuse à cause des évènements de ces quelques derniers mois qui devait me jouer des tours. Alors, une fois à l’auberge, je fus accueilli avec toutes les joies du monde par les gosses. Ces derniers me demandèrent en gros ce que j’avais fait à l’académie pour que je sois autant occupé. J’imaginais que c’était une explication donnée par Archie pour expliquer mon absence. Je devais avouer que j’aurais préféré qu’il leur dise la vérité, mais j’étais certain que cela partait d’une bonne intention. Du coup je leur répondis que c’était certainement un peu trop compliqué à expliquer pour eux qui n’étaient jamais allé à l’école et leur promis de leur donner plus de détails un autre jour. Surtout qu’ils remarquèrent assez rapidement mon plâtre que je tentais de cacher sous ma veste fermée… en plus de ce pressentiment aussi persistant qu’inquiétant.

Après que j’eue esquivé leurs questions et promis que je reviendrais bientôt, je sortis de l’auberge. Je mis ma capuche sur la tête comme si cela pouvait cacher mon identité et je me remis en route. Malheureusement, je ne fus pas assez attentif et je me fis attrapé et emmené dans une ruelle entre deux maisons à quelques centaines de mètres de là d’où je venais. Plaqué contre un mur, toute retraite m’était coupé par trois hommes qui m’entouraient. Ils étaient habillés on ne peut plus normalement, mais leurs expressions ne mentaient pas : des assassins. Et si j’en jugeai par le tatouage sur le dos de leur main, ils appartenaient au groupe de mon père. Etait-ce lui qui les envoyaient ? Pourquoi ? Ils ne tardèrent pas à me donner la réponse d’eux-mêmes :

- Tu n’espérais tout de même pas pouvoir nous échapper, jeune Lelph ?

- Maintenant qu’on t’a attrapé, on va pouvoir obéir aux ordres de ton père.

- Faut dire que t’es pas facile à attraper !

- Hé ! Envoie un message au patron : dis-lui qu’on a attrapé le gamin et qu’on va finir le travail.

- C’est comme si c’était fait.

- Quant à moi, fit celui qui me faisait face avant de m’enfoncer un couteau dans le bas de l’abdomen, je vais te tuer si tu ne laisses pas l’assassin en toi ressurgir.

Il ôta le couteau et j’en profitai pour mettre ma main non plâtrée là où ma nouvelle blessure saignait. Comme ça elle ne se voyait pas, cachée par ma veste sombre, mais la douleur était bien réelle tout comme le sang chaud qui coulait sur ma peau. Ça recommençait. Encore. Je n’en pouvais plus. Réellement plus. Quand allait-on arrêter de me blesser, franchement ?
Je ne leur répondis pas, concentré sur le fait de frapper mentalement ledit assassin en moi pour qu’il ne sorte pas. Hors de question qu’on me modèle comme mon père le voulait ! Je préférais encore mourir ! D’ailleurs, après d’autres menaces qui ne m’apportèrent pas d’autres blessures, l’homme face à moi prépara son couteau pour me l’enfoncer dans le cœur, mais quelqu’un arriva pour se placer devant moi. Cette personne n’était autre que… Archie.

Code par Rin


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le 23/10/2016, 08:16

Archie soupira, j'imagine que ses idées n'étaient si bonnes non plus...

- Pour le moment. On ne peut pas faire grand-chose. Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire ! Mais je veux veiller sur la sécurité de Yasushi. Il n'est pas un assassin, je refuse qu'il en devienne un et... je ne veux pas non plus faire couler de sang. La solution temporaire est de rester à Tsuki et de ne pas le laisser se déplacer seul en dehors.

Bon, au moins c'est quelque chose baby. C'est sûr que l'académie est l'endroit le plus sécure cependant ce n'est pas vraiment une solution définitive au problème... Ces gens pourraient quand même s'attaquer à d'autres personnes de manière à faire sortir Yasushi de sa cachette pour ensuite éveiller son "assassin intérieur", si j'avais bien compris. J'avais entendu parler des sleeper agents, cependant je ne croyais pas qu'ils existaient vraiment... Son père l'a-t-il transformé en machine à tuer quand il était jeune?

- Je ne fais pas ça pour te punir ou t'enfermer. Tsuki reste un lieu secret, non ? Ils ne pourront pas t'atteindre là. Ce n'est que le temps de réfléchir à un plan d'action et te permettre de guérir.

C'est vrai qu'il allait avoir besoin de récupérer après toutes ses blessures... Argh, les choses sont pas jojos du tout baby...

Yasu se retourna et fit une moue avant de répondre à Archie, c'est évident de voir qu'il ne semble pas aimer cette option...

- Faites comme vous voulez.

En observant le garçon quelques instants, je décide de lui poser une question qui me tracassait depuis un bon bout.

- Aussi, Yasu... T'as pas vbesoin de répondre si tu te sens inconfortable d'en discuter évidemment, mais qui est ton père? Je veux dire, qui a besoin de transformer son fils en une machine à tuer? Peut-être que ce que tu sais sur lui pourrait être la clé pour résoudre cette situation.

Je ne voulais pas le dire tout de suite, mais si son père est vraiment en prison, comme mon pouvoir semble le dire, était-il une sorte de membre de mafia? Ou même encore un chef... Je sais pas trop mais si un gars en prison est capable d'entrer en contact avec des tueurs sur gages, ça doit dire qu'il a de très bonnes connections sur le marché noir...

Things just seem to get more and more complicated by the second baby...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Yasushi le 23/10/2016, 17:06



Les assassins

et la notion de père

- Aussi, Yasu... T'as pas besoin de répondre si tu te sens inconfortable d'en discuter évidemment, mais qui est ton père ? Je veux dire, qui a besoin de transformer son fils en une machine à tuer ? Peut-être que ce que tu sais sur lui pourrait être la clé pour résoudre cette situation.

Je devais dire que je ne m’y attendais pas du tout. Peut-être fusse pour cela que je ne répondis pas sur le coup. Je jetai un regard à Archie, comme pour savoir à quel point je pouvais faire confiance à Lloyd. Mais le fait qu’il ait sauvé des enfants, aidé Archie quand ce dernier avait fait une crise cardiaque et qu’il m’ait aidé à échapper aux assassins… Je lui devais bien une réponse. Mais, comme il l’avait deviné, ce n’était pas vraiment simple. Pourtant, je pris sur moi pour lui répondre en le regardant dans les yeux :

- Mon… père s’appelle Mike Lelph. Il est l’assassin de ma mère et celui qui m’a implanté un esprit assassin en moi. Je ne suis pas le seul sur qui il a fait ça. Les trois qui m’ont attaqué sont aussi ses « victimes ». Leurs âmes premières ont été… détruites, annihilées, au moment où ils ont tué quelqu’un de leurs mains. C’est quelque chose que j’ai apprise avant que vous ne me sauviez. Je ne l’avais pas revu entre ma fugue quand j’avais quatre ans et l’an dernier avant que je l’envoie en prison.

J’avais dit tout cela d’une traite pour expédier, comme on dit. En fait, heureusement que j’étais sous sédatif. De cette manière, je n’avais pas à craindre que l’esprit en question fasse du mal à qui que ce soit. Cela n’enlevait pourtant rien à ma douleur et ma colère. J’étais une bombe prête à exploser au moindre faux pas. Je le savais. J’en étais conscient. Pas eux ?

- J’espère que cela répond à votre question… Parce que je ne peux malheureusement rien vous dire de plus.

J’avais conclu calmement en espérant qu’il n’insisterait pas. J’avais donné toutes les réponses qu’il m’était possible. Je ne voyais pas quoi dire de plus…

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Archie McAlister le 27/10/2016, 06:57





Les assassins et la notion de père

Yasushi avait eu l'air choqué par la proposition d'Archie. Ce dernier évidemment culpabilisait parce qu'il avait déjà l'impression de trahir la confiance de son pupille. Pourtant ce n'était pas du tout le but! L'adolescent finit par maugréer sa réponse.

- Faites comme vous voulez.

Le professeur ne savait pas trop quoi lui dire. Il n'y avait rien qu'il pourrait sortir comme arguments pour lui faire aimer l'idée. Bon sang! Que pouvaient-ils faire?! C'était à ce demander qui était vraiment le prisonnier entre Yasushi et son géniteur. Certes, ils étaient séparés par des barreaux, mais qui était réellement en prison dans cette situation? C'était vraiment injuste!

- Aussi, Yasu... T'as pas besoin de répondre si tu te sens inconfortable d'en discuter évidemment, mais qui est ton père? Je veux dire, qui a besoin de transformer son fils en une machine à tuer? Peut-être que ce que tu sais sur lui pourrait être la clé pour résoudre cette situation, lui dit Lloyd après un instant.

Yasushi le regarda dans les yeux, partageant ce qu'il savait.

- Mon… père s’appelle Mike Lelph. Il est l’assassin de ma mère et celui qui m’a implanté un esprit assassin en moi. Je ne suis pas le seul sur qui il a fait ça. Les trois qui m’ont attaqué sont aussi ses « victimes ». Leurs âmes premières ont été… détruites, annihilées, au moment où ils ont tué quelqu’un de leurs mains. C’est quelque chose que j’ai appris avant que vous ne me sauviez. Je ne l’avais pas revu entre ma fugue quand j’avais quatre ans et l’an dernier avant que je l’envoie en prison.

Archie se mordilla la lèvre inférieure. Quel pouvoir abominable! Ces hommes n'étaient que d'autres victimes! Avaient-ils mariés? Avaient-ils des enfants avant de s'être fait lavés le cerveau? Ce n'était peut-être pas une bonne idée d'y penser... Mais Archie ne pouvait que se dire que pour eux, cette situation était bien pire que la mort.

- J’espère que cela répond à votre question… Parce que je ne peux malheureusement rien vous dire de plus.

L'écossais posa sa main sur l'épaule du garçon.

- Merci de t'être ouvert à nous, Yasushi. Repose toi un peu d'accord? Je ne quitterai pas l'hôpital cette nuit. Tu peux dormir tranquille, lui dit-il.

Archie lança un bref regard à Lloyd. Quand les sédatifs allaient avoir raison de Yasushi, il allait avoir bien des choses à discuter avec son ami.



(c)Rin sur Epicode

avatar
Archie McAlister

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Yasushi le 12/11/2016, 00:56



Les assassins

et la notion de père

- Merci de t'être ouvert à nous, Yasushi. Repose toi un peu d'accord? Je ne quitterai pas l'hôpital cette nuit. Tu peux dormir tranquille.

Archie m'avait dit cela en posant une main sur mon épaule avant de lancer un regard rapide à Lloyd. Sérieusement, si je n'avais pas ce fichu produit dans le sang je n'aurais pas laissé passé ça, père de cœur ou non. Mais voilà, j'avais ce fichu produit dans le sang et ma blessure ne m'aidait pas à rester au top de la forme. Immobilisé, le cerveau de plus en plus engourdi, je me demandai où il comptait dormir. Le laisserait-on même rester, ou voulait-il simplement me rassurer ? Et Lloyd qui ne répondait pas à ce que je lui avais dit ! Sérieusement, c'était lui qui m'avait demandé des précisions et il me remerciait même pas de l'effort fourni pour ces infos difficiles. Qu'il aille pas croire que c'était gratuit ! Enfin... je disais ça mais je n'étais certainement pas en état de revendiquer quoi que ce soit. Si seulement... et encore ! Qu'aurais-je bien pu faire ? Qu'aurais-je bien pu demander de plus que ce qui j'avais légitimement le droit ?

Je m'égarais, je me perdais. Ce n'était pas bon signe. Outre le fait que j'avais juste envie de tout laisser tomber, j'avais les membres aussi engourdis qu'après que La Brute m'ait poignardé à mort. J'avais peur alors que, plus tôt, j'aurais rêvé de mourir. Était-ce l'effet d'avoir trouvé un père de cœur ? Ou était-ce parce qu'ils m'avaient une fois de plus redonné le goût de vivre ? Pourtant, l'idée de renoncer à la vie pour tous les protéger ce que je pouvais leur faire si jamais il venait à prendre le dessus. Si seulement je n'avais pas été là... Si seulement ma présence n'avait pas fait souffrir les autres...

Lentement, mes yeux s'étaient fermés alors que mes pensées devenaient toujours plus lancinantes. Je ne voulais plus vivre de telles situations qui montraient mes faiblesses. Je ne voulais plus me montrer tel que j'étais réellement. Mais je ne voulais pas être un héro pour autant. Non... Tout ce que je voulais, c'était pouvoir avoir une vie tranquille, sans histoire... sans injustice. Une utopie.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum