Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Yasushi le Mer 05 Oct 2016, 22:39




Feat. Archie & Lloyd

Les assassins et la notion de père


Enfin sorti de l’hôpital ! Bon, j’avais encore quelques douleurs infimes au niveau du plexus solaire et le poignet gauche plâtré, mais par rapport à mon état à mon arrivée je m’en sortais vraiment bien. Ma joie ne se voyait pas puisque j’avais bien des problèmes en tête, mais le sentiment était là. Je n’en pouvais plus de ces murs blancs, de ce silence de mort et de cette tranquillité ennuyante. D’ailleurs, cette fameuse tranquillité avait été brisé bien des fois par Archie qui était venu me rendre quelques visites. Quand il avait vu que je ne voulais pas lui parler de ce qu’il s’était passé, il n’avait pas insisté, se contentant de vouloir savoir comment j’allais et m’apportant de temps en temps de quoi manger. Dire que, moi, j’avais tenté de lui tirer les vers du nez quand j’avais appris qu’il avait eu sa crise cardiaque ! Je m’en voulais un peu. Et bien que nos conversations n’aient pas été très développées, je devais bien avouer que sa visite m’avait fait extrêmement plaisir. Il était même venu accompagné de Miko un jour. Cela m’avait beaucoup surpris sur le coup, mais penser que j’avais une amie comme elle me faisait encore plus plaisir. J’en avais même honte car je ne le méritais même pas avec ce qui me traversait parfois l’esprit.

Pensant à tout ce temps allongé dans le lit de cet hôpital miteux que de l’extérieur, je me dirigeai vers le quartier résidentiel pour aller à l’auberge qui abritait mes gamins. Le chemin se fit sans encombre bien que je sois assailli d’un très mauvais pressentiment. Bien qu’inquiet, je n’y prêtais pas trop attention, pensant que ce devait être mon imagination fructueuse à cause des évènements de ces quelques derniers mois qui devait me jouer des tours. Alors, une fois à l’auberge, je fus accueilli avec toutes les joies du monde par les gosses. Ces derniers me demandèrent en gros ce que j’avais fait à l’académie pour que je sois autant occupé. J’imaginais que c’était une explication donnée par Archie pour expliquer mon absence. Je devais avouer que j’aurais préféré qu’il leur dise la vérité, mais j’étais certain que cela partait d’une bonne intention. Du coup je leur répondis que c’était certainement un peu trop compliqué à expliquer pour eux qui n’étaient jamais allé à l’école et leur promis de leur donner plus de détails un autre jour. Surtout qu’ils remarquèrent assez rapidement mon plâtre que je tentais de cacher sous ma veste fermée… en plus de ce pressentiment aussi persistant qu’inquiétant.

Après que j’eue esquivé leurs questions et promis que je reviendrais bientôt, je sortis de l’auberge. Je mis ma capuche sur la tête comme si cela pouvait cacher mon identité et je me remis en route. Malheureusement, je ne fus pas assez attentif et je me fis attrapé et emmené dans une ruelle entre deux maisons à quelques centaines de mètres de là d’où je venais. Plaqué contre un mur, toute retraite m’était coupé par trois hommes qui m’entouraient. Ils étaient habillés on ne peut plus normalement, mais leurs expressions ne mentaient pas : des assassins. Et si j’en jugeai par le tatouage sur le dos de leur main, ils appartenaient au groupe de mon père. Etait-ce lui qui les envoyaient ? Pourquoi ? Ils ne tardèrent pas à me donner la réponse d’eux-mêmes :

- Tu n’espérais tout de même pas pouvoir nous échapper, jeune Lelph ?

- Maintenant qu’on t’a attrapé, on va pouvoir obéir aux ordres de ton père.

- Faut dire que t’es pas facile à attraper !

- Hé ! Envoie un message au patron : dis-lui qu’on a attrapé le gamin et qu’on va finir le travail.

- C’est comme si c’était fait.

- Quant à moi, fit celui qui me faisait face avant de m’enfoncer un couteau dans le bas de l’abdomen, je vais te tuer si tu ne laisses pas l’assassin en toi ressurgir.

Il ôta le couteau et j’en profitai pour mettre ma main non plâtrée là où ma nouvelle blessure saignait. Comme ça elle ne se voyait pas, cachée par ma veste sombre, mais la douleur était bien réelle tout comme le sang chaud qui coulait sur ma peau. Ça recommençait. Encore. Je n’en pouvais plus. Réellement plus. Quand allait-on arrêter de me blesser, franchement ?
Je ne leur répondis pas, concentré sur le fait de frapper mentalement ledit assassin en moi pour qu’il ne sorte pas. Hors de question qu’on me modèle comme mon père le voulait ! Je préférais encore mourir ! D’ailleurs, après d’autres menaces qui ne m’apportèrent pas d’autres blessures, l’homme face à moi prépara son couteau pour me l’enfoncer dans le cœur, mais quelqu’un arriva pour se placer devant moi. Cette personne n’était autre que… Archie.

Code par Rin


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le Mer 05 Oct 2016, 23:34

Archie fut bien content de pouvoir être libéré de l'hôpital. Le travail, l'interraction lui manquait, mais il n'aimait pas du tout être le patient. Comme par hasard, Yasushi se retrouva lui-même à l'hôpital pendant son séjour avec diverses blessures... S'était-il battu? Archie lui rendit visite à chaque fois qu'il en avait l'occasion, même après avoir obtenu son congé de l'hôpital. L'adolescent était tout de même resté fermé et refusait de lui dire ce qu'il lui était arrivé. Archie ne l'avait pas laissé paraître, mais il en avait été plutôt peiné. Lui faisait-il si peu confiance?

Ce jour-là, Archie se rendit à l'hôpital pour rien, Yasushi était déjà sorti. Toutefois, il croyait connaître son élève assez bien pour savoir où il se rendrait. Prenant le volan de sa voiture, le professeur se mit en route pour aller voir les enfants. Ce n'était pas si loin, mais son pouvoir faisait en sorte qu'il détestait toujours se promener sans toit au dessus de sa tête.

Arrivé à l'auberge, Archie reçu un accueil chaleureux de la part des enfants. Ils avaient toujours cette expression de joie et d'espoirs en le voyant. Edwidge lui donna son habituel câlin.

"Bonjour ma petite demoiselle", la salua-t-il lui rendant son étreinte.

Elle restait toujours à ses côtés chaque fois qu'il passait, c'était touchant. Il leur demanda s'ils avaient été bien sages et leur "Ouiiiii" fut unanime.

"Hahaha, excellent. Je suis encore désolé de vous faire autant attendre, les enfants. Vous avez été très patients et courageux jusqu'ici et je vous en félicite. Ça ne sera plus très long", promit-il.

Son sourire semblait leur inspirer confiance. S'il n'y avait pas d'autres incidents fâcheux, Archie pourrait leur garantir un foyer avant Noël.

- Avez-vous vu Yasushi?, demanda-t-il.

- Il est parti y'a pas longtemps, répondit Ryan.

- Merci, mon grand. Je vais aller le rattraper, mais je reviens vous voir bientôt. Une surprise vous attends d'ailleurs pour la fin du mois", dit-il avec un clin d'oeil.

Il prévoyait leur montrer ce qu'était Halloween avant leur départ. Sans doute pourrait-il convaincre Yasushi de se joindre à lui et les enfants? Et s'il osait... Peut-être Yumiko pourrait se joindre à eux?

La tête encore pleine d'idées, il souhaita une bonne journée aux enfants avant de reprendre la route. Il ouvrit les vitres de sa voiture puisque la température était assez clémente pour le lui permettre. Ce fut d'ailleurs ça qui lui permit d'entendre ce qu'il passait non loin. Des bruits de conversation. Il ne captait pas les mots, mais ça ne lui plaisait pas du tout. Son instinct lui disait de s'arrêter et d'aller voir. Ce qu'il fit... Et il ne tarda pas à voir qu'il avait eu raison de le faire.

Yasushi! La vision lui glaça le sang. Le garçon tenait son abdomen, sa main ensanglantée par la plaie. Il était entouré d'hommes, armés. Celui qui l'avait blessé avait un poignard, teinté par le sang de l'adolescent et semblait prêt à s'en servir à nouveau.

Non... Il n'allait pas laisser faire ça! Pas lui!!! Dans un élan d'adrénaline, Archie fonça, plaquant l'un des hommes en travers de son chemin et s'interposa entre Yasushi et le couteau. Chose assez surprenante, l'inconnu avait arrêté le couteau dans son élan. Après un coup d'oeil rapide, Archie remarqua qu'ils avaient tous leur visages couverts. Ce n'étaient pas n'importe quel gang de rue, ils étaient des assassins professionnels...Il toisa d'un regard noir son attaquant et lui cracha avec une haine qui le surprenait lui-même.

"Sale batard... Ne t'avise plus jamais de t'en prendre à mon... gars...."

Il écarta les bras, tentant d'agir comme une forteresse protégeant Yasushi... Celui qu'il avait bien failli appeller son fils... Il était hors de question qu'on lui fasse du mal.

"Yasu... Écoutes moi. Rentre à la maison... Okay? Je refuse de les laisser te blesser encore plus"

Yasushi allait s'en doute refuser, mais Archie allait le protéger jusqu'à la fin.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Yasushi le Jeu 06 Oct 2016, 00:35




Feat. Archie & Lloyd

Les assassins et la notion de père


Je ne me faisais pas trop de soucis à ce sujet, mais je fus grandement soulagé en m’apercevant que l’assassin avait arrêté son geste pour cacher son visage de ce nouveau venu. Après tout, pour eux, ce n’était pas le moment de se faire reconnaître. Par contre, ce qui me surpris beaucoup ce furent les paroles de mon professeur :

- Sale batard... Ne t'avise plus jamais de t'en prendre à mon... gars....

Hein ? Que voulait-il dire par là ? En quoi j’étais son « gars » ? Son élève d’accord, ça je comprenais. Mais son « gars » !? Puis, il était fou de me protéger de la sorte ! Il aurait pu se faire tuer ! Si nos adversaires n’avaient pas été des professionnels du meurtre, et encore moins commandités pour mon meurtre seulement, ils n’auraient pas hésité à le mettre à mort. Surtout pour un tel affront ! Il n’aurait alors pas pu me demander comme une prière :

- Yasu... Écoutes moi. Rentre à la maison... Okay ? Je refuse de les laisser te blesser encore plus.

- Tss ! Qu’est-ce qu’on fait du gros lard ? Il n’était pas prévu au programme.

- On se casse, répondit fermement celui qui avait failli me tuer.

- Malgré le sms ? Après tout j’ai dit que nous allions finir le travail aujourd’hui.

Sans lui répondre, il prit les devants pour partir le long de la ruelle avant de disparaître dès qu’il le put. Les autres, après s’être concertés d’un regard, le suivirent de près. J’étais persuadé qu’ils n’allaient pas lâcher l’affaire si facilement et j’avais peur qu’ils s’en prennent à Archie si ce dernier venait à s’avérer trop proche de moi. Alors quand il me demanda comment j’allais et à voir ma blessure, je le repoussai à contrecœur mais avec véhémence, sans montrer que je détestais mon geste :

- Ne me touchez pas ! Laissez-moi si vous ne voulez pas qu’ils s’en prennent à vous ! Plus vite ils termineront leur boulot et plus vite tout danger sera écarté !

Sur ces mots, je tentai de partir en courant, lâchant ma blessure toujours douloureuse. Je ne laissai pas l’occasion à Archie de m’attraper et je fis tout pour ne pas l’écouter. Malheureusement, c’était sans compter l’arrivée de Lloyd Maxwell qui me bloquait le passage. Je tentai cependant de le dépasser sans prononcer un mot ni arrêter ma couse en espérant qu’il me laisserait partir. Je ne voulais pas que les gens soient blessés par ma faute. C’était certain que je ne le supporterais pas ! Puis j’avais encore le pressentiment qu’ils n’étaient pas loin, qu’ils me surveillaient. Ils voulaient réveiller l’esprit assassin en moi… Certainement que mon père en avait marre d’attendre que je fasse un meurtre pour que mon moi disparaisse pour laisser place à cet être abominable. Du coup, c’était soit je décidais de partir de moi-même, soit je mourrais. Pour moi, le choix était simple : tout plutôt que devenir un meurtrier !

Code par Rin


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le Jeu 06 Oct 2016, 04:55

Hmm, nah c'est trop banale... Ouh peut-être celui-ci... Non, toujours pas... MAIS MERDE, N'Y A T-IL PAS DE BONS GELS POUR LES CHEVEUX ICI!?!?! Arrgh, peu importe, je vais rentrer avant de péter un plomb....

Apparemment, Archie m'avait dit que Yasushi était à l'hôpital ces temps-ci... Si ça continue, c'est moi qui va y faire un tour haha! Bon ok, pas le meilleur sujet pour blaguer...

...tuer...

Hein? C'était quoi ça? Une minute... Ou te caches-tu, petite onde? Je vais te trouver t'inquiètes pas. Nope, pas cette fréquence là... Ah tiens, la voilà... Ça avait l'air d'un texto en plus.

- On s'occupera de lui avant la fin de la journée, il devrait arriver ici bientôt.

...QUOI? Ai-je bien compris? Il a bien dit tué non? Oh, ça sonne mauvais, TRÈS mauvais... Normalement, j'aurais averti la police, cependant, considérant le dernier mois, je crois que si quelque chose de sérieux se passe, ça doit avoir rapport à quelqu'un de Tsuki... Juste une intuition de détective j'imagine...

En rentrant dans ma voiture, je me dirige vers la source du signal. Heureusement, c'était pas très loin.

...

Et voilà, ça devrait être dans les alentours...

Hein? Des voix? Ça ne sonne pas très joyeux, je devrais probablement vérifier...

- Yasushi?

Le garçon semblait très troublé. Ça n'a pas pris longtemps avant que je vois l'énorme tâche sang qui s'agrandissait sur son chandail... Instinctivement, je l'arrête sur son chemin, en essayant de le calmer je lui dit:

- Merde, arrête de bouger! Ça a l'air mauvais... Si tu essaies de te déplacer, tu vas empirer ta blessure. Laisse moi t'amener à l'hôpital.

Mais qu'est-ce qui s'est passé? En regardant autour, je remarque qu'Archie est là.

- Mais qu'est-ce qui s'est passé!?!?


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le Jeu 06 Oct 2016, 06:36

Archie n'eut pas le temps de bien observer la blessure de Yasushi, mais elle semblait profonde. Il avait besoin de se faire soigner, mais il rejeta le professeur.

- Ne me touchez pas ! Laissez-moi si vous ne voulez pas qu’ils s’en prennent à vous ! Plus vite ils termineront leur boulot et plus vite tout danger sera écarté !

Archie resta sans voix tant il était choqué par ce qu'il venait d'entendre. C'était vraiment ça que Yasushi pensait!? Extérieurement, le Diamant ne bougea pas, mais il sentait un mélange de peine et de colère lui serrer le coeur. Yasushi semblait décidé à partir, mais il fut arrêté par quelqu'un: Lloyd.

- Merde, arrête de bouger! Ça a l'air mauvais... Si tu essaies de te déplacer, tu vas empirer ta blessure. Laisse moi t'amener à l'hôpital.

L'infirmier secoua la tête... Yasushi allait sûrement refuser tout comme il avait refusé son aide. Lloyd lui demanda bien entendu ce qu'il s'était passé, mais Archie ne lui répondit pas. Il avait avant tout un compte à régler avec son protégé.

"Bon sens, MERDE Yasushi!"

Archie se surprit lui-même à jurer et à hausser le ton, mais il ne s'arrêta pas.

"C'est ça ta solution? Te laisser mourir? As-tu si peu de considération pour les enfants? As-tu si peu de considération pour moi!? Comment tu peux me faire ça... Me dire de laisser tomber? Me dire de ne pas m'en mêler? Tu penses pouvoir débarquer dans ma vie, tout chambouler, te faire une place dans mon coeur comme un fils et ensuite ficher le camp? Je refuses! Je me fiche éperdument de ce qui peut m'arriver. Si je te perds... Je ne me le pardonnerai jamais"

Voilà, Archie avait laissé déferler ses émotions et dit sincèrement ce qu'il pensait. Si Yasushi lui tournait le dos, cela montrerais qu'il ne serait rien de plus qu'un professeur... Un étranger pour lui. Le professeur le regarda, les larmes menaçant de lui monter aux yeux. Professeur, étranger ou figure paternel... Il allait protéger ce garçon coûte que coûte.


Dernière édition par Archie McAlister le Jeu 27 Oct 2016, 06:30, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Yasushi le Jeu 06 Oct 2016, 14:33




Feat. Archie & Lloyd

Les assassins et la notion de père


Cela aurait été trop simple si Lloyd ne m’avait pas intercepté. Malgré sa surprise, il m’attrapa au vol et, me tenant fermement alors que je me débattais comme un beau diable, il me dit pour essayer de ma calmer :

- Merde, arrête de bouger ! Ça a l'air mauvais... Si tu essaies de te déplacer, tu vas empirer ta blessure. Laisse-moi t'amener à l'hôpital.

Puis, se tournant vers Archie qui n’avait pas bronché depuis que je lui avais dit de me laisser, il lui demanda ce qu’il s’était passé. Il fallait que je parte pour qu’ils ne soient plus en danger. J’avais évité de laisser l’assassin se réveiller, mais il en était trois autres qui étaient certainement toujours dans les parages. Du coup, je tentai par tous les moyens de faire lâcher prise à Lloyd qui me tenait contre lui, me bloquant les bras contre mon torse. Ce qui m’arrêta net fut Archie qui éleva la voix pour la toute première fois devant moi :

- Bon sang, MERDE Yasushi ! C'est ça ta solution ? Te laisser mourir ? As-tu si peu de considération pour les enfants ? As-tu si peu de considération pour moi !? Comment tu peux me faire ça... Me dire de laisser tomber ? Me dire de ne pas m'en mêler ? Tu penses pouvoir débarquer dans ma vie, tout chambouler, te faire une place dans mon cœur comme un fils et ensuite ficher le camp ? Je refuse ! Je me fiche éperdument de ce qui peut m'arriver. Si je te perds... Je ne me le pardonnerai jamais

Je dus avouer que ses paroles me stoppèrent net pendant un instant. Un… fils ? Il me considérait comme… « un fils » ?! Non ! Revenant de ma surprise, je repris un air énervé, voire apeuré, et je lui répondis sur le même ton que lui :

- Ma solution me permet au moins trois choses ! C’est par considération pour les gosses et pour vous qui m’avez déjà sauvé la vie que je ne veux pas que vous m’aidiez ! Ce sont des professionnels ! Ils sont prêts à tout pour m’atteindre que ce soit pour réveiller à jamais l’assassin en moi ou me tuer ! Je ne veux pas prendre le risque de vous perdre ! Je ne le supporterais pas !!

Tremblant comme une feuille, je baissai la tête alors que des larmes commençaient à rouler sur mes joues malgré moi et je fermai les poings alors que je continuai sur un ton moins violent mais toujours emprunt des mêmes sentiments :

- Je ne peux pas vous considérer comme un père car le seul que je connaisse veux aujourd’hui me tuer si je refuse de tuer mon moi pour laisser la place à l’assassin qu’il implanter en moi quand j’étais petit. Mais cela ne change rien au fait que si je venais à vous perdre vous ou un autre gosse je ne le supporterais pas. J’ai perdu trop de monde que j’aimais pour ça !

Cela me faisait chier de dire ça maintenant, mais il était certain que c’était le moment. De plus, j’avais peur que les trois hommes de mon père ne profitent de la situation pour essayer de m’atteindre à distance. Comment faire pour tous les protéger ? Je me sentais incapable de le faire mis à part en offrant ma vie. De toute façon, que me restait-il réellement en ce bas-monde mis à part un but impossible à réaliser et des gamins que je ne verrais peut-être qu’une fois tous les 36 du mois ?

Code par Rin


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le Ven 07 Oct 2016, 02:31

Alors que je retenais Yasushi, Archie leva le ton:

- Bon sang, MERDE Yasushi ! C'est ça ta solution ? Te laisser mourir ? As-tu si peu de considération pour les enfants ? As-tu si peu de considération pour moi !? Comment tu peux me faire ça... Me dire de laisser tomber ? Me dire de ne pas m'en mêler ? Tu penses pouvoir débarquer dans ma vie, tout chambouler, te faire une place dans mon cœur comme un fils et ensuite ficher le camp ? Je refuse ! Je me fiche éperdument de ce qui peut m'arriver. Si je te perds... Je ne me le pardonnerai jamais.

Euhh, sur quoi est-ce que je viens d'entrer? De quoi il parle? "Laisser mourir"? Et cette blessure... Mais qu'est-ce qui s'est passé merde? En regardant les deux se chicaner, je suis constamment en train de me questionner sur ce qu'il s'est passé...

- Ma solution me permet au moins trois choses ! C’est par considération pour les gosses et pour vous qui m’avez déjà sauvé la vie que je ne veux pas que vous m’aidiez ! Ce sont des professionnels ! Ils sont prêts à tout pour m’atteindre que ce soit pour réveiller à jamais l’assassin en moi ou me tuer ! Je ne veux pas prendre le risque de vous perdre ! Je ne le supporterais pas !!

Des professionnels? Il doit sûrement parler des gens dont j'ai intercepté le texto... Merde, ils l'ont bien eu, je suis content de voir que Archie a pu arriver sur les lieux avant moi... Cependant je ne dirais pas qu'il a agi très intelligemment... Il vient tout juste de sortir de l'hôpital, il ne devrait pas essayer de se faire subir tant de stress. Ugh, when am i ever gonna get some peace and quiet baby?

- Je ne peux pas vous considérer comme un père car le seul que je connaisse veux aujourd’hui me tuer si je refuse de tuer mon moi pour laisser la place à l’assassin qu’il implanter en moi quand j’étais petit. Mais cela ne change rien au fait que si je venais à vous perdre vous ou un autre gosse je ne le supporterais pas. J’ai perdu trop de monde que j’aimais pour ça !

Son père veut le... tuer? Je pense avoir bien compris baby... Cependant, ce dont je suis sûr c'est que les mercenaires de plus tôt sont venus et l'ont bien eux... Il pense peut-être que ne pas mettre les autres en danger est le mieux. Je ne peux pas vraiment dire le contraire, je ne suis pas si différent. Mais, si il y a une chose que je ne laisserai pas passer, c'est de le laisser mourir. That'd be uncool baby...

En relâchant Yasu, je le regarde droit dans les yeux avec un air sérieux.

- Donc tu ne veux pas perdre personne mais ça ne te dérangerais pas qu'ils te perdent? Personnellement, je trouve que ça sonne plutôt hypocrite baby. Tout ce que tu accomplis en faisant ceci c'est de ne pas souffrir. Si tu veux vraiment protéger tes proches, apprends à rester vivant pour être avec eux.

En prenant un moment pour regagner mon calme, en me dirigeant vers le derrière de ma voiture en ouvrant le coffre, je demande aux deux:

- Ces hommes, ils sont parti dans quelle direction?

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le Dim 09 Oct 2016, 19:13

Yasushi semblait choqué, mais seulement l'espace de quelques instants avant de répliquer.

- Ma solution me permet au moins trois choses ! C’est par considération pour les gosses et pour vous qui m’avez déjà sauvé la vie que je ne veux pas que vous m’aidiez ! Ce sont des professionnels ! Ils sont prêts à tout pour m’atteindre que ce soit pour réveiller à jamais l’assassin en moi ou me tuer ! Je ne veux pas prendre le risque de vous perdre ! Je ne le supporterais pas !!

Il marqua une brève pause, mais continua sur sa lancée.

- Je ne peux pas vous considérer comme un père car le seul que je connaisse veux aujourd’hui me tuer si je refuse de tuer mon moi pour laisser la place à l’assassin qu’il implanter en moi quand j’étais petit. Mais cela ne change rien au fait que si je venais à vous perdre vous ou un autre gosse je ne le supporterais pas. J’ai perdu trop de monde que j’aimais pour ça !

Archie baissa la tête, tremblant malgré lui. Comment devait-il se sentir. Il voyait étrangement son père le regarder avec son air réprobateur. Tu n'es pas professionel! C'est ton élève, pas ton fils! Tu as toujours été comme ça même avec tes patients. Tu es si désespéré d'avoir une famille que tu t'imisce dans leur vie pour tenter d'être leur père! Tu peux bien aimer les enfants, tu es un toi-même, Archibald! Le professeur secoua la tête. Il le savait tout ça... Il ne le savait que trop bien!!! Mais... Même si Yasushi ne voyait en lui qu'un professeur, il ne pouvait pas le laisser mourir! S'il le fallait, il donnerait sa démission et retournerait dans son labo de recherches. Au moins là, il ne courrerait plus le risque de s'attacher à quelqu'un.

Lloyd relâcha Yasushi. Le pauvre... Il se retrouvait mêlé à une histoire comme ça sans explications.

- Donc tu ne veux pas perdre personne mais ça ne te dérangerais pas qu'ils te perdent? Personnellement, je trouve que ça sonne plutôt hypocrite baby. Tout ce que tu accomplis en faisant ceci c'est de ne pas souffrir. Si tu veux vraiment protéger tes proches, apprends à rester vivant pour être avec eux, dit-il à Yasushi avant de se diriger vers le coffre de sa voiture.

Il n'allait tout de même pas...

- Ces hommes, ils sont parti dans quelle direction?

- Lloyd..., commença Archie.

Même s'il lui disait de ne pas s'en mêler, son ami ne l'écouterait pas, hein? Résigné, Archie reprit.

- Ils sont partis vers l'Ouest...



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Yasushi le Dim 09 Oct 2016, 21:37



Les assassins

et la notion de père

A peine eue-je terminé de parler que je sentis Lloyd me manipuler pour me faire face et me regarder dans les yeux. Il était sérieux, je m’attendais donc que ce qu’il allait me dire n’allait pas me plaire. Je ne savais cependant pas à quel point :

- Donc tu ne veux pas perdre personne mais ça ne te dérangerait pas qu'ils te perdent ? Personnellement, je trouve que ça sonne plutôt hypocrite baby. Tout ce que tu accomplis en faisant ceci c'est de ne pas souffrir. Si tu veux vraiment protéger tes proches, apprends à rester vivant pour être avec eux.

Hypocrite ? Est-ce que cela voulait dire que ma mère l’avait été quand elle avait été assassinée en voulant me protéger ? Non. C’était autre chose. Pourtant, quand il me dit cela, je revis le visage des personnes que j’avais autant aimées que perdues. Puis, il me lâcha pour se diriger vers sa voiture, ma laissant libre de mes mouvements. N’écoutant plus ce qu’il se passait autour de moi, je me plaquais contre un mur.

Même si je reste en vie pour ne pas faire souffrir ceux qui m’aiment… dois-je prendre le risque de les tuer sans le vouloir et disparaître pour toujours ? Cela n’équivaut pas à mourir aussi ?

Maintenant je savais pourquoi je pouvais être pris par des envies assassines que je ne voulais pas. Je savais pourquoi je savais comment tuer un humain. Les assassins qui étaient venus à moi m’avaient raconté comment j’étais devenu comme ça. Quelques temps après que je sois né, mon père avait implanté en moi grâce à son pouvoir un esprit assassin. Puis, quand je fus assez grand, il avait comme « réveillé » cet esprit pour que, un jour, il prenne le contrôle de mon corps, détruisant ainsi mon âme quand il ferait alors son premier meurtre. D’ailleurs, ils ne comprenaient pas pourquoi je n’étais pas encore « mort ». Comment expliquer ça exactement à celui qui disait me considérer comme un fils ? De plus, bien qu’il m’ait demandé de ne pas me sentir coupable suite à la mort de mes proches, je ressentais cette culpabilité cuisante puisqu’ils étaient morts à cause de moi. Pas pour autre chose !

Meurtris par tout cela, et à cause de ma blessure, je me laissai glisser le long du mur, les larmes aux yeux. Pour Archie, c’était quoi un père ? Pour moi, ce n’était qu’un être abject prêt à sacrifier ses enfants pour ses fins personnels. Je l’avais vu avec Miko, avec ma propre histoire ! Alors pourquoi Archie se permettait-il de dire ça ? Il n’était pas comme l’idée de père que je me faisais…

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le Lun 10 Oct 2016, 09:07

- Ils sont partis vers l'Ouest...

Je ne répondis pas. Je réfléchissais sur le meilleur plan d'action à prendre alors que je retirais mon veston. En attachant mon étui de pistolet autour de mon torse, je me rhabille en sortant mon fusil du coffre. Le silencieux y était toujours bien attaché... Bon, au moins maintenant, on pouvait se défendre au cas... En m'assurant que le pistolet était chargé, je le range dans l'étui.

En me retournant, je remarque Yasu accoté sur le mur, les larmes aux yeux. Ça doit faire vachement mal... En pointant le garçon, j'envoie un ordre à Archie.

- On ne sait pas quand ils vont revenir... Archie! Viens m'aider à mettre Yasushi dans mon auto! Je vais conduire et tu seras avec lui en arrière. De toute manière, je pense que tu es plus habile que moi en terme de premier soins... On va devoir faire attention qu'ils ne nous suivent pas... Pour le moment, on se dirige vers l'hôpital, c'est notre priorité, compris?

En regardant autour comme si les assassins allaient revenir tout de suite, je me déplace vers Yasushi. Je lui tends la main.

Si on veut arriver à l'hôpital il faut se dépêcher. Si ces gars sont des professionnels, ils ne voudront pas de témoins survivants...

-Penses tu pouvoir te déplacer? Il faut t'amener à l'hôpital urgemment. Essaie de garder la pression sur la plaie d'accord?

Ugh, ce n'est pas bon... Pas bon du tout. Il y a des gens en ce moment qui veulent nous descendre. Et nous n'avons aucunes idées de leur localisation excepté l'ouest... Je ne suis même pas capable de détecter le signal radio de tantôt... Ils doivent se dire qu'ils vont finir le boulot avant de contacter leur patron à nouveau. En parlant de ça, qui voudrait blesser, voir tuer Yasushi? Je pense que cette histoire est bien plus complexe que je le crois...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le Lun 10 Oct 2016, 15:20

Archie déglutit nerveusement en voyant Lloyd prendre les armes, mais... Il n'y avait pas d'autres solutions. C'étaient eux ou Yasushi... Ça laissait tout de même un mauvais goût dans la bouche du professeur. Il fut rappellé à l'ordre par son ami.

- On ne sait pas quand ils vont revenir... Archie! Viens m'aider à mettre Yasushi dans mon auto! Je vais conduire et tu seras avec lui en arrière. De toute manière, je pense que tu es plus habile que moi en terme de premier soins... On va devoir faire attention qu'ils ne nous suivent pas... Pour le moment, on se dirige vers l'hôpital, c'est notre priorité, compris?

Archie acquiesça, se dirigeant vers l'adolescent pour l'aider à se lever et se dirigea avec lui vers la voiture.

- ...Merci, Yasushi. De ne pas t'être enfui, lui dit l'enseignant dans une voix à peine plus élevée qu'un murmure.

Une fois installé dans la voiture de Lloyd, Archie aida le jeune homme à garder la pression sur sa plaie. Son t-shirt allait être bon à jeter après ça... Il allait lui en acheter un autre. En jetant un coup d'oeil à son plâtre au poignet... Plus particulièrement le mot "maman", il repensa au cadeau qu'il avait pour lui. Yasushi allait vivre. Il allait avoir une vie normale, avoir des amis, apprendre à faire du vélo et conduire. Peut-être même se marier un jour. Il avait tant de choses à vivre encore!

- Tiens le coup, Yasushi. On arrive bientôt. Tu ne mourras pas maintenant, c'est clair?

Archie lui disait ça, mais intérieurement ça sonnait comme s'il se rassurait lui-même.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Yasushi le Lun 10 Oct 2016, 16:42



Les assassins

et la notion de père

Je fus sorti de mes pensées lorsque la main tendue de Lloyd entra dans mon champ visuel. Je n’avais pas réellement envie de bouger, ne serait-ce parce que me blessure qui saignait abondamment était douloureuse et me vidait de mes forces. J’en avais tout de même assez pour qu’on voit que j’étais bel et bien vivant. Je levais donc les yeux vers le professeur de physique alors que ce dernier m’adressa la parole :

-Penses-tu pouvoir te déplacer ? Il faut t'amener à l'hôpital urgemment. Essaie de garder la pression sur la plaie d'accord ?

Archie le rejoignit rapidement. Prenant leurs mains à tous les deux, je me relevai avec difficultés et une grimace que je tentai de cacher le plus possible. Puis, aidé par Archie qui était certainement secondé par son ami, j’allai vers la voiture. Pour être franc, je n’avais absolument aucune envie de retourner à l’hôpital. J’imaginais déjà les questions qu’on me poserait. Enfin, ce n’était peut-être pas le pire que je pourrais voir arriver. En attendant, j’entendis Archie me murmurer :

- ...Merci, Yasushi. De ne pas t'être enfui.

- Ne me remerciez pas encore, lui répondis-je sur le même ton. Nous ne sommes pas encore au bout de nos peines.

Assis à l’arrière, le professeur de Biologie appuyait sur ma plaie pour arrêter l’hémorragie. Personnellement, j’étais totalement adossé au siège, me concentrant pour que l’assassin en moi ne prenne pas le dessus. Ce n’était pas le moment pour qu’il y ait des problèmes supplémentaires. Puis, seraient-ils capables de me gérer sans me blesser plus… sans me tuer ? J’aurais aimé dire avec certitude que oui, mais qu’en savais-je exactement ? Il y avait une probabilité loin d’être insignifiante pour qu’il vienne à gagner cette fois. Et si c’était ça leur véritable but ? Non… Ce n’était pas possible.

- Tiens le coup, Yasushi. On arrive bientôt. Tu ne mourras pas maintenant, c'est clair ?

- Totalement clair… grognais-je.

Si seulement je pouvais leur demander de sauver leurs vies en priorité. Je préférais qu’ils me tuent si je venais à ne plus être moi-même. Plutôt mourir qu’être à jamais un assassin sans possibilité de retour à la normal. Il allait falloir que je parle de tout cela à Archie. Ne serait-ce que pour savoir ce qui l’attendait en restant à mes côtés. Je ne savais même pas s’il y avait une autre solution. Si seulement il en existait une…

Sur les toits, les trois assassins suivaient le véhicule, bien décidés à terminer leur travail. S’ils mettaient autant de temps à intervenir c’était parce qu’ils attendaient les instructions du père de Yasushi. Bientôt, ils reçurent le sms tant attendu mais avec un contenu bien différent de celui dont ils avaient rêvé :


« Rentrez à la base. Vous aurez certainement d’autres occasions qui se présenteront. Tout vient à point à qui sait attendre. Puis… vos identités ne sont pas connues en ce territoire. »


Ainsi, ils partirent pour préparer un piège destiné à tuer le jeune Rubis avec la ferme intention de ne pas lui laisser une chance de s’en sortir la prochaine fois qu’ils l’auraient.


(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le Mar 11 Oct 2016, 03:51

Archie et moi avons transporté le garçon dans le siège arrière de ma voiture. Alors que démarre le moteur, les deux en arrière semblent se réconcilier alors que Archie s'occupe d'appliquer de la pression sur sa plaie.

Alors que je dirigeais vers l'hôpital, j'observe mes alentours pour des voitures qui nous suivraient ou encore des messages textos avec la même fréquence que celui de tout à l'heure.

- Tiens le coup, Yasushi. On arrive bientôt. Tu ne mourras pas maintenant, c'est clair ?

- Totalement clair…

En entendant la conversation derrière moi, j'essaie d'accélérer la pédale, peut-être que le couteau a atteint une artère importante, il faut se dépêcher avant qu'il ne perde conscience.

*DZIIT*

« Rentrez à la base. Vous aurez certainement d’autres occasions qui se présenteront. Tout vient à point à qui sait attendre. Puis… vos identités ne sont pas connues en ce territoire. »

Hmm, bon au moins on est en sécurité pour aujourd'hui. Je fais attention de bien noter la localisation des deux téléphones. Maintenant je sais ou se trouve la personne ayant commander l"assassinat... À moins qu'elle se déplace beaucoup évidemment. Pour les autres, ils semblaient être surélevés. Ils doivent nous observer en ce moment même... Je suis content de voir qu'ils ne vont pas agir tout de suite.

- Je viens juste de détecter quelque chose, les hommes ne vont pas nous suivre pour le moment, nous sommes en sécurité. Je me dépêche vers l'hôpital de ce pas baby.

[...]

En arrivant dans le parking de l'urgence, je donne un grand coup de klaxon pour signaler les secouristes les plus proches.

En sortant du véhicule, je fais bien attention de couvrir mon fusil et j'ordonne aux personnes.

- Une pénétration à l'abdomen inférieur causée par arme blanche. Hémorragie externe grave. Il est dans le siège arrière.

Wow, on aurait cru que j'étais encore un agent... J'imagine que l’instinct prend le dessus dans des situations de stress.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le Mar 11 Oct 2016, 04:29

Archie sentit Lloyd accélérer, le rendant tendu. Étaient-ils pourchassés? Ces hommes allaient-ils prendre le risque de tuer des civiles? Et s'ils provoquaient un accident!? Ils étaient dans un quartier résidentiel pour l'amour du ciel! Heureusement, Lloyd ne tarda pas à le rassurer.

- Je viens juste de détecter quelque chose, les hommes ne vont pas nous suivre pour le moment, nous sommes en sécurité. Je me dépêche vers l'hôpital de ce pas baby.

Archie soupira de soulagement, continuant tout de fois à veiller sur l'état de Yasushi.

- On est presque arrivé..., lui dit-il, espérant que l'adolescent puisse rester conscient.

L'ancien agent signala leur arrivée aux secouristes et Archie dut à contre-coeur laisser Yasushi partir. Il n'était plus médecin. Il n'y avait rien qu'il pouvait faire pour son protégé. Il baissa les yeux vers ses mains, tâchées par le sang du garçon. Il avait bien failli le perdre... encore.

Le perdre? Archie ce n'est pas ton môme! Il repensait encore à l'ombre de son père qui le narguait.

"...Et alors?", souffla-t-il réalisant après coup qu'il avait parlé à voix haute.

Il secoua la tête.

-Pardon Lloyd... Je me parlais. Je te remercies... et je suis tellement désolé que tu sois impliqué là-dedans. Cette histoire... C'est tellement dingue.

Archie s'adossa contre le mur, luttant pour ne pas perdre le contrôle de ses émotions devant son ami. Ce n'était pas lui qui souffrait le plus dans cette affaire. C'était Yasushi... Toujours Yasushi. Pourquoi, fallait-il que ce pauvre garçon souffre ainsi? Pourquoi concevoir un enfant pour se montrer si cruel?

"Lloyd... Dit moi une chose... Ton père il est comment?", demanda Archie comme dans un soupir.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Yasushi le Mar 11 Oct 2016, 15:12



Les assassins

et la notion de père

Bercé par la voiture en marche, j’entendis vaguement Lloyd annoncer que les assassins avaient lâché prise pour aujourd’hui. Je voyais déjà que j’allais rester enfermé à l’académie pendant un bon bout de temps encore pour « préserver ma vie ». J’entendis ensuite Archie essayer de me parler, me dire que nous étions bientôt à la destination que j’aurais préféré éviter : l’hôpital. D’ailleurs, nous ne mîmes pas longtemps pour y arriver et le professeur de physique donna un grand coup de klaxon qui n’eut pour effet que me faire sursauter à mes yeux. Bientôt, une équipe de brancardiers ouvrit la porte pour me hisser hors du véhicule et m’emmener d’urgence en bloc opératoire.

Les secondes, puis les minutes pour arriver aux heures, s’engrenèrent alors que Yasushi était endormi pour se faire opérer. Les médecins voulaient vérifier qu’aucun organe ou autre vaisseau n’était touché avant de refermer la plaie. Le jeune homme avait eu bien de la chance puisque mise à part quelques points de suture il n’eut rien d’autre. Et alors qu’on l’emmenait en salle de réveil, le médecin qui s’était occupé de lui alla à la rencontre des personnes qui l’avaient amené. Lorsqu’il fut face à eux, il leur demanda :

- Êtes-vous de sa famille ?

Il attendit une réponse. Mais quand il fut convaincu qu’il ne pourrait pas parler à quelqu’un d’autre de l’état du garçon, il décida de les mettre au courant :

- Ce jeune homme est fort, mais j’ai peur que les blessures à répétition qu’il semble avoir reçu n’affecte son moral. Pour son bien, vous devriez veiller à ce qu’il ne se retrouve pas à nouveau en danger de mort. Je ne suis pas certain qu’il survivrait à une nouvelle épreuve.

Suite à ces mots, il demanda de le suivre pour avoir des informations supplémentaires sur son patient et en donner. Après tout, il compter garder Yasushi quelques temps en observation. Il fit, avant de quitter les deux hommes en leur annonçant qu’une infirmière les préviendrait quand ils pourraient le voir, qu’il n’avait jamais vu un patient revenir en si peu de temps.


Lorsque je me réveillai, encore sous l’effet des sédatifs, je me trouvais dans une chambre d’hôpital. Par la fenêtre, je pus voir que nous étions en milieu d’après-midi. Combien de temps avais-je dormi exactement ? Combien de temps voulait-on que je reste ? J’en avais assez de cette vie. Je me retrouvais sans cesse ainsi, faible et incapable de bouger. Pourquoi la mort ne voulait-elle pas me prendre une bonne fois pour toute ? Pourquoi ne voulait-elle pas me faire rejoindre ceux que j’avais perdu ? Certes, il était des personnes ici qui ne voulaient pas me voir mourir, mais cela voulait-il dire que je devais les mettre en danger par ma présence ? J’en avais assez de tout cela…

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le Jeu 13 Oct 2016, 04:06

Alors que Yasu fut amener dans la salle d'opération, Archie semblait parler à lui même avant de secouer la tête.

- Pardon Lloyd... Je me parlais. Je te remercies... et je suis tellement désolé que tu sois impliqué là-dedans. Cette histoire... C'est tellement dingue.

- Pas de problème, il faut bien que j'aide mon pote non?

Bon j'avoue que je cache le fait que ces choses commencent à me saouler... J'ai peur que si ça continue... Non, arrête penses pas à ça.

Archie se plaqua sur le mur. instinctivement j'ai cru qu'il allait me faire une autre crise de coeur mais je vois qu'il est correct.

- Lloyd... Dit moi une chose... Ton père il est comment?

Mon père? Hmm, ça fais longtemps que je lui ai parlé. Je devrais lui passer un coup de fil ces temps ci! Ah oui, on est en train de me poser une question.

- Euh... Tu me croirais tu si je te disais que il y a quelqu'un de plus groovy que moi dans ma famille baby? Cependant il est plus disco groovy selon moi... Il est capable de donner du groove à n'importe qui dans une pièce, honnêtement je me demande si il n'a pas un pouvoir aussi...

[...]

- Êtes-vous de sa famille ?

Archie répondit en premier avant que je continue.

- Je suis un prof à son école, j'étais lui qui l'a amené ici avec Archie.

- Ce jeune homme est fort, mais j’ai peur que les blessures à répétition qu’il semble avoir reçu n’affecte son moral. Pour son bien, vous devriez veiller à ce qu’il ne se retrouve pas à nouveau en danger de mort. Je ne suis pas certain qu’il survivrait à une nouvelle épreuve.

Hmm, j'avais peur que ça arrive, un peu comme quand un policier se fait blesser et ne peut plus faire son boulot. Le docteur continua de nous poser quelques questions avant qu'on puisse le visiter...

[...]

En entrant dans la salle, je vois que Yasu est dans son lit, il avait l'air plutôt amoché pour être honnête... En essayant de ne pas trop faire de bruit, je me dirige près de son lit suivi de Archie. En me retournant vers lui, je mets une main autour de son épaule et je chuchotte dans son oreille.

- Tu devrais être le premier à lui parler. Je vais vous laisser entre vous deux pendant un moment.

Je lui tape l'épaule en signe d'amitié et je me dirige vers le mur en attendant qu'il aille lui parler.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le Jeu 13 Oct 2016, 16:31




Les assassins et la notion de père

Lloyd semblait pris de court par la question. Il était vrai que d'un point de vue extérieur, ça semblait vraiment sortir de nul part. Cependant, il lui répondit.

- Euh... Tu me croirais tu si je te disais que il y a quelqu'un de plus groovy que moi dans ma famille baby? Cependant il est plus disco groovy selon moi... Il est capable de donner du groove à n'importe qui dans une pièce, honnêtement je me demande si il n'a pas un pouvoir aussi...

- Tel père, tel fils..., répondit Archie avec un sourire triste.

Ce n'était pas exactement ce qu'il voulait savoir, mais en même temps ça répondait à la question. Lloyd ne semblait pas avoir de problèmes avec son paternel. Heureusement d'ailleurs... Archie se serait demandé combien de pères aimaient vraiment leurs enfants sinon. ...Ce n'était pas le moment d'être rongé par ses propres démons. Yasushi avait besoin d'aide. Yasushi était gravement blessé... Son père avait essayé de le tuer pardi! ... Seul Yasushi comptait... Si seulement il pouvait être à ses côtés!!!

Une voix se fit entendre, Archie ne leva pas la tête, mais il savait pertinemment que c'était un docteur.

- Êtes-vous de sa famille ?

Le professeur se mordit la lèvre.

- ...Non... Mais je suis son... son...

Tuteur? Non... Même ça il ne pouvait vraiment le dire, du moins pas sans l'accord de Yasushi.

- ...Son professeur.

Lloyd renchérit à cela.

- Je suis un prof à son école, j'étais lui qui l'a amené ici avec Archie.

- Ce jeune homme est fort, mais j’ai peur que les blessures à répétition qu’il semble avoir reçu n’affecte son moral. Pour son bien, vous devriez veiller à ce qu’il ne se retrouve pas à nouveau en danger de mort. Je ne suis pas certain qu’il survivrait à une nouvelle épreuve.

Archie ne répondit rien à cela. Il fallait protéger ce garçon pour qu'il n'en aie plus d'épreuves comme ça. Il... Il ne fallait pas qu'il meure. Bien sincèrement, l'infirmier ne se sentait pas en état de répondre aux autres questions du médecin. Il laissa plus ou moins Lloyd s'en occuper, trop peu attentif pour suivre ce qu'ils se disaient jusqu'à ce qu'ils puissent enfin voir Yasushi.

L'écossais s'arrêta en le voyant. Pâle, faible... Vulnérable... Il n'aimait pas le voir ainsi, cloîtré dans une chambre d'hôpital comme la première fois où il l'avait rencontré. Lloyd posa sa main sur son épaule.

- Tu devrais être le premier à lui parler. Je vais vous laisser entre vous deux pendant un moment.

Archie acquiesça. Quelle chance il avait d'avoir cet homme comme ami.

Il s'avança vers Yasushi avant de prendre place à son chevet.

" Je me doute de la réponse... Mais comment te sens-tu? Il y a-t-il quoi que ce soit que je puisse faire pour toi?", demanda-t-il, priant pour ne pas se faire rejeter violemment.



(c)Rin sur Epicode

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Yasushi le Jeu 13 Oct 2016, 18:42



Les assassins

et la notion de père

J’étais toujours plongé dans mes pensées quand la porte de « ma » chambre s’ouvrit. Ce ne fut pas cela qui m’en tira, mais les murmures que j’entendis. En tournant la tête, je vis Lloyd et Archie près à venir me voir. Ils étaient pourtant arrêtés et le premier entourait de son bras les épaules de son ami et collègues pour lui parler sans que je comprenne. Archie semblait fortement choqué et attristé. Cela me faisait mal de le voir ainsi… Etait-ce ma faute ? Oui, certainement. Mais à quel point ? Encore une fois, j’étais une source d’ennuis non négligeables. Bon sang ! Quand allais-je enfin laisser les autres en paix ? Alors que le professeur de physique alla s’installer près d’un mur non loin de nous, le professeur de biologie s’approcha de moi pour s’installer sur une chaise. Puis, tentant de me sourire comme pour paraître confiant et rassurant, il me demanda :

- Je me doute de la réponse... Mais comment te sens-tu ? Y a-t-il quoi que ce soit que je puisse faire pour toi ?

Je ne souriais pas tant j’avais conscience que j’avais dû le blesser. Je m’en voulais énormément et cela s’ajoutait à toute la culpabilité emmagasinée. Alors, sur un ton totalement neutre et d’une voix plutôt rauque à cause de l’opération que j’avais subie et les sédatifs, je lui répondis :

- J’ai connu mieux, mais aussi bien pire, comme le jour de notre rencontre. Si vous le pouvez, ramenez-moi à l’Académie… c’est certainement tout ce que je souhaiterais…

Je m’arrêtai d’un coup. Non, en y réfléchissant il était deux autres choses que je voulais : m’excuser et m’expliquer auprès de celui qui me considérait comme son fils et son ami. Je ne pouvais pas laisser les choses telles quel. J’attendis cependant qu’Archie me réponde par rapport à mon premier souhait. Il était certain que si j’étais là c’était que mon vœu n’était pas réalisable pour le moment, mais qui tente rien n’a rien. Puis, quand j’eus ma réponse, je repris la parole, des larmes aux yeux et réellement honteux :

- Je suis désolé pour tout ce que j’ai pu vous dire tout à l’heure. Bien que je le pensais un peu, je sais que je vous ai blessé et je m’en veux pour ça.

Je me tus un instant avant de reprendre en regardant mon bienfaiteur dans les yeux :

- Que diriez-vous d’écouter mon histoire et les explications à mon comportement ? Cela pourrait vous faire comprendre pourquoi je pensais tout ça tout à l’heure…

J’espérais réellement qu’il accepterait. Pour moi, s’il me considérait comme un fils et s’il voulait me garder à ses côtés, il me fallait lui dire tout ça. Il m’était hors de question qu’il me laisse l’accompagner jour après jour sans être au courant de tout !

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016, 00:45





Les assassins et la notion de père

Archie fut au moins soulagé d'une chose, Yasushi n'avait pas laisser exploser sa colère ou peut-être était-ce parce qu'il n'en avait pas la force? Ou... Il n'était juste pas fâché contre lui?

- J’ai connu mieux, mais aussi bien pire, comme le jour de notre rencontre. Si vous le pouvez, ramenez-moi à l’Académie… c’est certainement tout ce que je souhaiterais…

Archie acquiesça avec un visage compréhensif. Il en avait parlé avec Yumiko de faire de l'infirmerie plus un mini-hôpital, enfin sans le côté morne et déprimant. S'il ne serait pas le seul infirmier, cela faciliterait les choses et des élèves comme Yasushi auraient tout les soins nécessaires dans la sécurité de l'académie. À l'heure actuelle, ce n'était qu'un beau projet cependant.

- Je vais voir ce que je peux faire, Yasu... Mais je ne garantis rien, à part faire de mon mieux.

Il ne voulait pas laisser Yasushi à cet hôpital seul... Et si quelqu'un l'attaquait en pleine nuit?! Archie ne voulait pas exprimer cette peur à voix haute, cela ne ferait que stresser son élève davantage. D'ailleurs... Ce dernier avait les larmes aux yeux!?

-Y-Yasu..., commença Archie, sentant un pincement au coeur à voir le garçon ainsi.

- Je suis désolé pour tout ce que j’ai pu vous dire tout à l’heure. Bien que je le pensais un peu, je sais que je vous ai blessé et je m’en veux pour ça.

- Yasu... Hey, ne t'inquiète pas pour moi, veux-tu? C'est pour toi que je me fais du soucis, lui dit Archie avec douceur.

Il était capable d'en prendre. Il fallait mettre ses propres émotions de côté quand le bien-être des autres est en jeu, non?

- Que diriez-vous d’écouter mon histoire et les explications à mon comportement ? Cela pourrait vous faire comprendre pourquoi je pensais tout ça tout à l’heure…

- Bien sûr, Yasushi. Je t'écoute.

Archie retint presque son souffle, accordant toute son attention à son protégé.


(c)Rin sur Epicode


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les assassins et la notion de père [Pv Archie McAlister & Lloyd Maxwell] - Terminé

Message par Yasushi le Ven 14 Oct 2016, 01:28



Les assassins

et la notion de père

Je devais avouer que j’étais soulagé d’entendre Archie me promettre d’au moins essayer d’avoir l’autorisation de me ramener à l’Académie, sans me garantir de sa réussite qui n’était pas garantissable. Ce geste m’était cher. Je ne comprenais pas sa surprise avant que je ne lui fasse des excuses. Surprise qui se transforma en une douceur réconfortante alors qu’il me demandait de ne pas m’inquiéter pour lui. Cela me donna plus encore envie de pleurer, mais je retins mes larmes. Elles sortiraient bien assez tôt. Comment pouvait-on se sentir un « père » en émanant tant d’amour et de tendresse ? Je n’arrivais pas associer ces deux idées… Certainement à cause de mon histoire que je lui proposai de lui raconter.

- Bien sûr, Yasushi. Je t'écoute.

Le fait qu’il n’eut aucune hésitation avant de me répondre cela me fit autant peur que me donner du courage. Comment allait-il réagir ? Et Lloyd qui nous écoutait certainement aussi ? Je pris une grande inspiration pour m’ôter la plus grande partie de mes craintes, ou au moins les occulter, avant de me lancer en regardant le plafond blanc :

- Quand je suis né, j’avais un père et une mère tout ce qu’il y avait de plus normal. Malheureusement, le père qui m’était destiné d’avoir est un tueur qui s’est formé un groupe en implantant des esprits assassins en des gens. Je l’ai appris tout à l’heure, de même qu’il a fait pareil avec moi. Pour faire plus simple, il y a moi, Yasushi, et il y a un assassin qui a sa propre volonté et qui peut prendre le dessus si mes sentiments négatifs sont trop forts. Et il paraît que si je venais à tuer quelqu’un, mon âme disparaîtrait pour laisser le champs libre à l’assassin qui m’habite.

Je fis une petite pause. J’allais toucher un premier sujet difficile, bien que je ne puisse pas dire qu’avouer que j’abritais un assassin soit réellement simple. Je repris donc une grande inspiration avant de me lancer :

- Je ne me souviens pas de la période qui précédait mes quatre ans, mais je sais que ma mère se disputait de plus en plus avec mon père. Je ne comprenais pas la raison, mais aujourd’hui, je me demande si ce n’était pas à cause de ça. Un soir, alors qu’ils se disputaient pour la énième fois, je suis allé dans les escaliers pour les voir faire, tenter de comprendre. Enfin, c’est ce que je crois. J’ai donc vu mon père… tuer ma mère, vider son chargeur sur elle en y prenant bien du plaisir.

Je profitai d’une nouvelle pause pour essuyer une larme qui avait commencé à rouler sur ma peau. La voix un peu plus tremblante, je continuai comme si de rien n’était bien qu’il n’en soit rien :

- Comme je ne supportais pas le comportement de mon père, ses faux-semblants et ses ricanements, je suis parti vivre dans la rue. La vie là-bas n’était pas plus rose… Je faisais partie des faibles qui devaient se battre pour survivre. Je n’aimais pas ça jusqu’à ce que je découvre mon pouvoir et me rende compte qu’en l’utilisant je pouvais éviter de mourir de faim et, pourquoi pas, créer un groupe plus juste. Un groupe où l’égalité existerait en plus de ne pas devoir voler ou se battre pour avoir le ventre plein. Je l’ai créé… Cela n’a pas plu à mon ennemi de l’époque qui a commencé à se montrer de plus en plus violent envers les gosses et moi.

Cette fois, j’allais entrer dans le sujet le plus sensible. C’était très dur, mais cela faisait partie de mon histoire. Les larmes montèrent, roulèrent sur mes joues. Je cachai mes yeux dans mes bras et, d’une voix aussi rauque que cassée, je continuai difficilement :

- A partir du moment où je suis entré à l’académie, La Brute est devenu encore plus violent. Il allait jusqu’à chercher des dizaines de personnes, de plus en plus souvent armées, pour me battre à mort. Parfois, il tentait de me planter au couteau seul. Et, quelques jours avant que je ne te rencontre, Archie, il a… il a… (je pris de grandes inspirations pour me calmer et m’encourager à enfin le dire) il a enfermé les gosses dont je m’occupais dans les égouts pour qu’ils s’y noient. Il pleuvait beaucoup ce jour-là… J’étais là quand ils sont morts… Je les entendais m’appeler, me supplier… Et, comme si ça ne suffisait pas, il a égorgé P’tit Tom sous mes yeux avant de me poignarder à maintes reprises et me laisser pour mort. Je ne sais pas comment les secours sont arrivés à temps pour me sauver, mais pour eux c’était déjà trop tard !

C’était la première fois que j’en parlais réellement. Que je parlais de ce jour fatidique. Finalement, et parce que j’avais enfin terminé mon récit, je laissai libre cours à ma peine qui était immense. Aucune sphère lumineuse ne fut créée et la douleur n’arrêta pas les hoquets silencieux qui rythmaient mes pleurs. Je n’en pouvais plus. C’était comme si tout se répétait sans cesse. Je voulais ne plus voir ma vie être en danger et encore moins voir d’autres personnes mourir sous mes yeux. Peut-être qu’un des pires scénarios possibles seraient que je me vois mettre fin à la vie d’un être aimé sans rien pouvoir faire.

(c) Rin sur Epicode


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum