Une vie entre les mains (PV Lizbeth) - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une vie entre les mains (PV Lizbeth) - Terminé

Message par Marco Wakasa le 2/10/2016, 22:32

Depuis que Misty lui avait montré les rudiments du jardinage, Marco avait prit l'habitude de se rendre à la serre une fois de temps en temps pour voir la fougère dont il s'occupait. Bon, ce n'était pas un animal ni un être humain. Ça ne parlait pas et on ne pouvait pas vraiment interragir avec, mais ça restait un être vivant. Les quelques semaines depuis son cours de pouvoir avec Mr. Loys avaient été dures. Apprendre après des années coupé de l'affection de ses parents qu'il ne les avait jamais mit en danger avait fait un choc. Il avait eu quelques rencontres avec des amis dont la Saphir aux cheveux blonds bouclés. Peu à peu, Marco sentait qu'il pouvait s'ouvrir aux autres et qui sait... être un jour vraiment heureux plutôt que de ne l'être en apparence.

C'était un samedi matin ensoleillé, mais heureusement pas trop chaud. Marco avait prit l'habitude de porter l'uniforme de Tsuki même les weekends. Il avait bien d'autres vêtements, mais il ne se sentait pas encore à l'aise de se pointer avec ses t-shirts d'animes de Magical Girls. Dans son temps de reclus, il n'avait pas besoin de se préoccuper de l'avis des autres.

Il avança vers la fougère.

"B-bonjour... Alors... Tu profites bien du soleil?"

Ça le gênait de parler comme ça à une plante, mais il suivait surtout les instructions de l'experte en jardinnage. Prenant doucement le pichet d'eau entre ses mains lourdement gantées pour arroser la fougère, prenant bien soin de ne pas l'échapper. Ce serait bête de la noyer après seulement quelques semaines.


Dernière édition par Marco Wakasa le 6/1/2017, 17:05, édité 1 fois
avatar
Marco Wakasa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie entre les mains (PV Lizbeth) - Terminé

Message par Lizbeth J. Eleonora le 2/10/2016, 23:28

La jeune fille s’était réveillée ce matin-là avec la certitude que quelque chose d’étrange allait se produire. Ses rêves de la nuit passée étaient entremêlés de souvenirs, d’images qui n’avaient pas trop de sens (par exemple, des branches de pins volantes, ou encore des étendues d’eau solide… tout pour croire qu’elle devenait un peu folle). Elle s’était empressée de sortir de la chambre après avoir enfilé une simple robe à carreaux noire et blanche, une écharpe rouge vin et un petit chapeau noir pour la protéger du soleil. Sa peau était plutôt fragile, et le moindre rayon un peu trop fort pouvait traverser son épiderme et le brûler douloureusement.

Ce samedi s’annonçait en beauté. Le carrelage de l’entrée principale étincelait aux reflets du soleil dans les vitraux, ce qui offrait un spectacle féérique. Lizbeth s’émerveilla un moment avant de pousser la grande porte et s’enfouir de l’autre côté. Dehors, la température était un peu fraîche, mais la chaleur solaire contrebalançait facilement la brise qui balayait les arbres du campus. Elle se dirigea en direction des serres, où Marco travaillait. Quelques semaines plus tôt, les deux jeunes s’étaient croisés en sortant d’un cours et il l’avait avisée de son nouveau boulot. Il avait d’ailleurs laissé sous-entendre que Lizbeth devrait venir le visiter…

Elle arriva alors qu’il arrosait une fougère avec beaucoup de concentration. Vu ses gants, ce ne devait pas être une tâche simple. Il sembla chuchoter doucement quelque chose de gentil à la plante. Lizbeth se surprit à sourire derrière son écharpe. Marco était réellement quelqu’un d’attentionné. Elle n’avait jamais connu d’homme possédant cette qualité, malgré qu’elle ait souvent imaginé son père serein et dévoué.

Elle s’approcha à pas feutrés vers Marco. Arrivée à sa hauteur, elle se plaça sur son côté droit, et se mit à regarder la fougère avec la même passion que le jeune homme. Elle détailla l’eau qui brillait légèrement au soleil, la terre humide qui s’abreuvait tranquillement, la vie s’étalant dans la couleur des feuilles… Elle ne dit rien, puisque le moment ne demandait pas nécessairement de paroles. La musique ambiante des oiseaux et de l’eau qui coulait suffisaient amplement.


avatar
Lizbeth J. Eleonora

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie entre les mains (PV Lizbeth) - Terminé

Message par Marco Wakasa le 4/10/2016, 20:45

Marco aimait bien la serre finalement. La première journée avait été rude. Il avait été victime de sa maladresse légendaire et avait failli tuer quelques plants de tomates. Quel désastre, il avait fait... C'était là que Misty était intervenue, lui donnant ses intructions pour corriger ses bêtises. Marco était rentré chez lui, les vêtements sales et une grosse ligne de terre sur le front.

Cependant, depuis quelques temps, la serre devenait un certain hâvre de paix. Il faisait toujours chaud à l'intérieur alors il ne restait jamais trop longtemps, mais l'odeur des plantes, fleurs et fruits commençaient à lui être agréable ainsi que les chants des oiseaux. C'était donc ça qu'il avait manqué pendant toutes ses années? Lentement il déposa le pichet d'eau avant de voir quelqu'un du coin de l'oeil, sursautant avant de pousser un soupir de soulagement. Lizbeth!

"Bonjour, mademoiselle Lizbeth", la salua-t-il toujours avec son attitude joviale.

"C'est gentil de passer me voir... Comment vas-tu?"

Alors qu'extérieurement, il souriait, intérieurement il avait l'impression d'avoir tant de choses à lui dire. Il ne voulait pas parler de son passé avec sa mère ou de ses souffrances, il ne désirait pas la troubler avec ses problèmes. Il voulait qu'elle soit heureuse, ça passait bien avant son propre bonheur. Marco voulait au moins lui dire ce que son cours avec Mr.Loys lui avait apporté comme connaissances par rapport à son pouvoir.
avatar
Marco Wakasa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie entre les mains (PV Lizbeth) - Terminé

Message par Lizbeth J. Eleonora le 14/10/2016, 02:41

La jeune fille avait fait une petite révérence de la tête lorsque Marco l’eut finalement remarquée.

« Bonjour, Monsieur Marco. » lui répondit-elle, le visage calme.

La journée était belle. Le soleil perçait la serre de mille feux. La lueur était dissipée délicatement au travers du feuillage des hautes plantes. De larges feuilles entouraient les deux adolescents, certaines venaient d’une fougère près de celle que Marco arrosait quelques secondes avant. Curieuse, Lizbeth demanda :

« Est-ce que tu as pris soin de toutes ces plantes tout seul? »

Il y avait une note d’admiration dans sa voix, puisque Lizbeth avait souvent observé les jardiniers de la fenêtre de sa chambre. Elle avait été seule si longtemps que la beauté du jardin au manoir la rassurait souvent en lui permettant de petits voyages hors de son état anxieux. Les plantes, plus particulièrement les fleurs, égayaient sa pauvre mère, et du même fait lui apportaient une sérénité particulière.

Lizbeth se rendit compte que Marco lui avait déjà posée une question. Ses joues se teintèrent d’une touche de rose doux. Elle s’excusa brièvement avant de lui répondre.

« Ah désolée… Je vais bien, enfin… je crois. »

Elle fit une courte pause pendant laquelle ses mains s’entrecroisaient devant elle. Une petite manie nerveuse que la jeune fille avait de temps à autre.

« Euh… et v… toi? »


avatar
Lizbeth J. Eleonora

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie entre les mains (PV Lizbeth) - Terminé

Message par Marco Wakasa le 21/10/2016, 14:24




Une vie entre les mains
Feat Lizbeth
Comme à son habitude, Lizbeth le salua toujours avec calme et élégance en l'appelant "Monsieur". Elle regarda autour d'elle semblant à la fois curieuse et impressionnée.

« Est-ce que tu as pris soin de toutes ces plantes tout seul? »

Puis, elle lui dit soudainement qu'elle allait bien, rougissant un peu. C'était charmant... Marco eut presque le goût de dire oui, mais il n'était pas un menteur. Gêné, il répondit à la jeune femme.

"Au risque de te décevoir, non... Je ne suis pas assez doué pour maintenir tout ça. Je m'occupe de cette fougère pour m'exercer", lui répondit-il avant de baisser les yeux vers la plante.

En vérité, il y avait bien une autre raison. Tentant de rester tout de même joyeux, il se décida à lui avouer ce qu'il avait appris à son cours de pouvoir avec Monsieur Loys. Lentement, Marco retira ses gants dorés, faisant la plus grande attention à ne rien toucher d'autre. Il ne réalisa après coup à quel point ses mains étaient pâles et atrophiées à force d'être enfermées dans les lourds gants d'or. Marco tenta de ne pas en faire de cas pour ne pas inquiéter Lizbeth et éffleura avec douceur les feuilles qui gardèrent leur texture et leur couleur.

"J'ai découvert que... Même si je transforme les objets, tissus, matières solides et aliments... Je ne transforme pas les êtres vivants. Je suis content. Je sais que je ne risque pas de faire de mal en touchant une personne", dit-il avec un faible sourire.

La dernière chose qu'il voulait était que Lizbeth le craigne à cause de son pouvoir. Il supposait que ce serait une bonne chose de la rassurer à ce sujet.

(c) Rin sur Epicode


avatar
Marco Wakasa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie entre les mains (PV Lizbeth) - Terminé

Message par Lizbeth J. Eleonora le 30/10/2016, 22:16

La réponse de Marco n’avait pas laissé la jeune femme déçue. Au contraire, elle savait que son ami n’avait eu que très peu d’expériences extérieures, tout comme elle. Elle sembla être tout de même curieuse et enthousiaste, autant que son visage pouvait le démontrer sans sourire, lorsqu’elle lui répondit.

« Je suis certaine que bientôt tu auras dépassé les attentes. »

Lizbeth jouait légèrement avec ses doigts près de la poche de sa veste; Cinder se retournait en petits soubresauts.

« …Ta gentillesse est si grande, les plantes le sentiront aussi. »

Elle espérait avoir remonté le moral de Marco, qui depuis sa réponse avait un peu la mine basse. Malgré cela, il sembla quand même un peu débalancé, quelque chose était inhabituel dans son attitude, ses mouvements, son aura semblait trouble…

À ce moment, il commença à enlever ses gants dorés. L’extraction de ses mains semblaient désagréable, voir douloureuse… Ses mains étaient abîmées par l’humidité incessante. Lizbeth se demandait ce qu’il tentait de faire. Elle n’avait pas réellement peur que Marco la touche, même en sachant qu’il y avait une possibilité qu’il la transforme en statue d’or… Elle n’aurait jamais pensé qu’il lui veuille du mal. Depuis leur première rencontre, elle avait appris que certains hommes n’étaient pas tous cruels. Marco était l’un d’eux.

Lizbeth affichait un air inquiet. Pour que Marco enlève ses gants, quelque chose d’important s’annonçait… Lizbeth observa intriguée ses mouvements délicats, le toucher fin qu’il offrit à la fougère. La plante, contre toutes attentes, conserva son éclat verdâtre. Surprise, Lizbeth se retourna vers lui alors qu’il lui expliqua doucement, mais quelque peu nerveusement :

"J'ai découvert que... Même si je transforme les objets, tissus, matières solides et aliments... Je ne transforme pas les êtres vivants. Je suis content. Je sais que je ne risque pas de faire de mal en touchant une personne", dit-il avec un faible sourire.

La révélation du jeune homme sembla avoir l’effet qu’un fardeau gigantesque se dissipait. Ses paroles étaient emplies de soulagement, même si une faible peur résistait. Lizbeth avait remonté les mains près du cœur en soupirant de soulagement pour son ami. Il avait enfin sa réponse, il n’était plus prisonnier de sa peur. Elle ressentit en elle une envie incontrôlable d’amener son corps contre le sien, mais la raison et l’étiquette ne lui permirent que d’en ressentir l’envie sans comprendre ni agir.

Elle se contenta de poser une main hésitante sur la même feuille que lui, caressa la plante de quelques mouvements du revers de la main et répondit enfin :

« Je suis si heureuse pour toi. »

La jeune fille, sans même s’en rendre compte, esquissait un sourire sincère. Elle n’avait pas ressenti cette émotion de confort depuis les moments précieux avec sa mère, lorsqu’elle était heureuse.


avatar
Lizbeth J. Eleonora

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie entre les mains (PV Lizbeth) - Terminé

Message par Marco Wakasa le 31/10/2016, 05:33



Une vie entre les mains
Feat Lizbeth
Toujours avec sa grande gentillesse, Lizbeth ne semblait ni déçue, ni moqueuse. Elle restait toujours intéressée et encourageante à son égard. Elle et lui avaient vécu une forme d'isolement similaire, bien qu'il ne pouvait pas dire qu'il avait vécu pire, loin de là. Il était vraiment heureux qu'elle puisse enfin voir le monde extérieur. Ça lui donnait en vie de lui faire faire le tour de la ville et l'emmener partout. C'était un sentiment agréable, mais quelque peu gênant en même temps. Était-ce le bon mot?

« Je suis certaine que bientôt tu auras dépassé les attentes. »

Marco avait un léger sourire. Elle semblait avoir plus confiance en lui qu'il n'avait confiance en lui-même...

« …Ta gentillesse est si grande, les plantes le sentiront aussi. »

Il se tourna vers elle, touché.

- Merci, mademoiselle. Je suis sûr que tu n'aurais pas de mal à prendre soin d'un être vivant toi aussi, dit-il.

Étrangement, il imaginait bien Lizbeth s'occupant de plantes, d'animaux, ou d'enfants... Elle avait cette aura de douceur et de gentillesse qui transcendait sa timidité. Il n'osa pas exprimer cette pensée à voix haute, toutefois. Lorsqu'il lui révéla ce qu'il avait appris sur son pouvoir, la jeune femme semblait soulagée pour lui, portant ses mains à son cœur.

« Je suis si heureuse pour toi. »

Alors que Lizbeth s'approchait de la fougère, Marco recula instinctivement. Il ne pouvait pas la transformer elle, mais s'il effleurait ses vêtements par mégarde, elle pourrait se retrouvée coincée dans un carcan d'or. Ce serait tout aussi nuisible et il ne voulait en aucun cas lui faire quelconque mal. Alors qu'il regardait les doigts pâles et délicat de la jeune femme toucher tendrement les feuilles, Marco éprouvait le désir de prendre sa main dans la sienne. Il secoua doucement la tête. À quoi pensait-il!? Déjà... Elle était son amie, et il avait de la chance! Cependant, qu'est-ce qu'il lui disait qu'elle voudrait tenir sa main atrophiée par les gants?... Le manque de contact humain l'avait perturbé plus qu'il ne le croyait.

Remettant à regret ses prisons d'or portatives, il tenta tout de même de regarder la même attitude positive et son sourire.

- Je vivrai un jour sans ces gants. J'en suis persuadé! Mais, assez parlé de moi... Je peux te poser une question?, demanda-t-il.

Il laissa sa curiosité l'emporter pour cette fois-ci.

- Là où tu vivais avant... Tu avais des plantes ou des animaux?

Marco ne pouvait encore une fois l'imaginer s'occupant de quelqu'un ou quelque chose. Il se contenta d'attendre la réponse de Lizbeth. Avait-elle des plantes ou des fleurs préférées? Ou des animaux qu'elle affectionnait en particulier? Qu'en était-il du reste de ses goûts personnels? Il avait l'envie de lui apprendre des choses, mais aussi de la connaître elle. Ça faisait un changement agréable de parler à quelqu'un en face à face plutôt que par l'intermédiaire d'un écran. Les seules choses dont Marco discutaient sur internet étaient les animes et les mangas. Ses amis en ligne étaient d'autres otakus vivant dans des situations similaires à la sienne. La majorité vivait au Japon, et étrangement, Marco n'avait pas particulièrement eu l'envie de les rencontrer. Était-ce méchant de dire qu'ils ne lui manquaient pas? Probablement que son absence ne faisait pas grande différence non plus dans leur vie. Il invita Lizbeth à s'asseoir à l'une des tables. Il n'y avait que pour seul accompagnement, le chant des oiseaux et l'odeur de la végétation.


(c) Rin sur Epicode



avatar
Marco Wakasa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie entre les mains (PV Lizbeth) - Terminé

Message par Lizbeth J. Eleonora le 24/12/2016, 20:56

Dans l’espace d’un moment, Lizbeth avait eu l’étincelle d’une envie… Un désir peu commun, de prendre la main du jeune homme. Leurs doigts étaient proches… Pourtant, elle avait déjà pris la main de sa mère, ainsi que des nombreuses personnes qui l’avaient menée ici et là sur ordres de son grand-père. Elle n’était qu’une poupée pour plusieurs et le contact physique des mains ne représentait que peu pour la jeune fille. Pourtant… La main un peu maladive de Marco semblait différente, apaisante. Elle ne saurait dire en quels points.

La sortant de sa rêverie, Marco s’était éloigné, avait machinalement remis sa protection dorée et affichait un air difficile à lire. Peut-être était-il mal à l’aise ? Lizbeth s’était-elle mise dans une situation désagréable ? Intérieurement, un pincement l’avait assaillie. Comme une brûlure, elle ne saisit pas trop l’origine de ce mal. À ce moment, le jeune homme avait dirigé la conversation dans une tout autre direction :

– Je vivrai un jour sans ces gants. J’en suis persuadé ! Mais, assez parlé de moi... Je peux te poser une question ? Là où tu vivais avant... Tu avais des plantes ou des animaux ?

Prise de cours, Lizbeth se vit lever les yeux en l’air, fixant un point en haut de la serre d’où le soleil se reflétait. Elle entendit les mots de la question répercuter dans sa tête, comme si elle devait se concentrer pour retrouver la réponse. Ou plutôt, les mots pour l’expliquer. Marco l’invita à s’asseoir, ce qu’elle fit avec la même grâce qui lui était habituelle.

« Je n’avais pas beaucoup de contact avec l’extérieur. Les plantes intérieures étaient toutes au solarium, et je n’y avais pas accès. Par contre, les arbres me passionnaient, toutes ces couleurs… Maman me montrait plusieurs types d’arbres dans ses livres de voyage. »

Elle prit une courte pause pour s’extasier doucement du souvenir de sa mère.

« Il y avait plusieurs chevaux, appartenant à mon grand-père. Il aimait beaucoup l’équitation, mais il n’était pas délicat avec les bêtes. Chaque fois que je l’observais de la fenêtre et qu’il fouettait Weiss, notre jument blanche comme neige, j’étais si triste. »

Tout en se remémorant la situation, ses yeux s’étaient un peu embrouillés. Elle se reprit rapidement, pour ne pas se montrer malheureuse. Il n’était pas question qu’elle gaspille son temps avec Marco avec de vaines larmes.

« Parfois… en secret… » continua-t-elle en se penchant comme pour dire quelque chose qu’elle n’avait jamais admis. « Je quittais le manoir, par la trappe des chiens de chasse. Je devais être très silencieuse… Je conservais quelques os durant les repas pour amadouer les plus bavards et passer inaperçue. Je réussissais à me rendre aux écuries pour caresser Weiss et ses petits. C’était des moments très agréables. Les chevaux sont très courageux. »

Par courageux, elle voulait dire endurants. Elle comprenait leur souffrance, mieux que quiconque, se disait-elle. Ensemble, ils se consolaient.


avatar
Lizbeth J. Eleonora

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie entre les mains (PV Lizbeth) - Terminé

Message par Marco Wakasa le 25/12/2016, 05:07



Une vie entre les mains
Feat Lizbeth
Pendant quelques instants, la jeune Saphir semblait chercher ses mots avec une expression pensive. Il y avait comme cette drôle d'ambiance entre eux, mais Marco se contenta de garder son sourire, restant le plus naturel au monde. ...Devait-il être naturel ou souriant? Oulala... Il allait opter pour le sourire, c'était mieux ainsi.

« Je n’avais pas beaucoup de contact avec l’extérieur. Les plantes intérieures étaient toutes au solarium, et je n’y avais pas accès. Par contre, les arbres me passionnaient, toutes ces couleurs… Maman me montrait plusieurs types d’arbres dans ses livres de voyage. »

Les arbres et leurs couleurs... Oui, ça évoquait beaucoup à Marco les fleurs de cerisier dans les arbres, envoyant leur pétales au gré des vents. Pour être sincère, il en avait déjà vu en vrai, mais il était très jeune et il ne put les voir par la suite qu'en photos ou que dans les mangas. Une fille enfermée de force et un garçon enfermé volontairement... Il l'écouta avec attention lorsqu'elle mentionna la suite.

« Il y avait plusieurs chevaux, appartenant à mon grand-père. Il aimait beaucoup l’équitation, mais il n’était pas délicat avec les bêtes. Chaque fois que je l’observais de la fenêtre et qu’il fouettait Weiss, notre jument blanche comme neige, j’étais si triste. »

L'expression de Marco se troubla quelque peu par empathie. Il n'avait jamais approuvé qu'on fasse du mal à des êtres sans défense. Il pouvait imaginer la petite Lizbeth avec des yeux tristes, regardant avec impuissance la pauvre jument. Étrangement, en imaginant cela, il se rendait compte qu'il se sentait d'avantage triste pour la jeune fille que pour l'animal.

Lizbeth se pencha vers lui, comme pour lui révéler quelque chose.

« Parfois… en secret… Je quittais le manoir, par la trappe des chiens de chasse. Je devais être très silencieuse… Je conservais quelques os durant les repas pour amadouer les plus bavards et passer inaperçue. Je réussissais à me rendre aux écuries pour caresser Weiss et ses petits. C’était des moments très agréables. Les chevaux sont très courageux. »

Marco acquiesça avec un faible sourire.

- Tu sais... On dis souvent que le chien est le meilleur ami de l'homme, mais... Quand tu y penses, c'est le cheval qui a été le plus proche des humains. Ils travaillaient sur les fermes, étaient au côtés des soldats et partageaient leurs blessures...Ce sont vraiment des animaux admirables et fidèles quand on y pense, dit-il.

Pas qu'il ne connaissait vraiment les animaux. Il bredouilla avec gêne qu'il avait vu ça dans les mangas. Il n'avait pas la... corpulence pour monter à cheval, mais ceci, il ne l'admit pas à voix haute, ne désirant pas attrister Lizbeth.

- Quand je serai débarrassé de ça..., dit-il en indiquant ses gants avant de reprendre, on pourrait trouver un endroit où voir des animaux comme un zoo... Ou un magasin. Les animaux sont en captivités... Mais ils sont bien traités, ajouta Marco pour rassurer la jeune femme.

Était-il vraiment en train de lui proposer un rendez-vous!? Non, bien sûr que non. Une simple sortie entre amis! Elle n'allait pas le prendre mal, n'est-ce pas?


(c) Rin sur Epicode
avatar
Marco Wakasa

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie entre les mains (PV Lizbeth) - Terminé

Message par Lizbeth J. Eleonora le 6/1/2017, 16:40

Lizbeth esquissa l’ombre d’un sourire alors que Marco appuyait son amour pour les chevaux. Il avait bien raison, pour ce qui était de partager les souffrances. C’était d’ailleurs pourquoi Lizbeth s’était toujours sentie très proche et admirative de cet animal. Elle ne comprenait pas comment ils avaient pu devenir esclaves des humains alors que tout leur corps criait « liberté ».

Elle acquiesça d’un léger hochement de la tête et ajouta :

« Un jour je monterai et partirai contre le vent. » Elle avait fermé les yeux légèrement, tentant de ressentir l’air sur son visage en vain.

- Quand je serai débarrassé de ça..., continua Marco, On pourrait trouver un endroit où voir des animaux comme un zoo... Ou un magasin. Les animaux sont en captivités... Mais ils sont bien traités.

Lizbeth n’avait entendu parler des zoos que de par sa mère. Elle était allée un peu partout et lui avait parlé de variété exotique en lui montrant des images dans ses éternelles encyclopédies. Malgré le fait que les animaux y étaient captifs, Lizbeth avait été rassurée par sa mère qu’ils ne courraient aucun danger. Elle répondit d’une petite voix posée qui dissimulait une joie particulière.

« J’en serais ravie. Jusqu’à ce moment, je peux te dessiner ceux que tu voudrais voir, j’en connais plusieurs ! »

Du même fait, elle agita sa main en se concentrant sur l’image d’un petit chaton roux. Le petit animal imaginaire prit vit dans l’espace entre les deux adolescents, se roulant silencieusement, mais on pouvait bien voir qu’il aurait ronronné tant il semblait confortable. Un nuage passa brièvement devant le soleil et la jeune fille réalisa qu’il devait bientôt être temps pour le repas, elle invita Marco à la rejoindre et ils se retrouvèrent à la cafétéria.


avatar
Lizbeth J. Eleonora

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie entre les mains (PV Lizbeth) - Terminé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum