Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Invité le Ven 30 Sep 2016, 16:53

Musique:
Ce message avait surpris l'homme, vraiment surpris, on peut dire. En effet, celui-ci était en train d'étudier les dossiers quand il alla voir son casier pour récupérer quelque papiers administratif, dont certaines lettres d'élèves ainsi qu'une lettre de la direction.


La direction a écrit:

Mr. Il y a un sujet duquel nous voulions vous entretenir. Récemment, il y a eu une dégradation de matériel à la bibliothèque par certains élèves, et ce, par le biais du pouvoir d'un des élèves en particulier, donc nous vous demandons de surveiller ces élèves pendant un temps qui sera laissé à votre décision (2h minimum), à la date de votre choix dans les sept prochains jours.
Voici la liste des élèves collés.

-Gary'zonn
-Okura Enisarin
-Cheshire

Le contenu et le déroulement sont laissés à votre jugement dans lequel nous avons confiance. Contacter les élèves collés et la direction quand vous aurez décidé de la date.


La direction.




Des gamins qui avaient saccagé la bibliothèque de l'académie... Pour le Milanais, ce n'était que des insectes, mais son contrat stipulé qu'il devait « gérer » les élèves, cette « colle » allait être la bienvenue pour leur montrer les règles de l'académie ainsi que les règles d'une « famille ».

Il prit donc le dossier des 3 élèves en question et les étudia consciencieusement, donc 1 abruti qui a « une droite phénoménale », une personne qui peut mimer les autres, et une qui s'amuse a aller dans une dimension parallèle.

Le « Boss » prit donc un stylo forgea une lettre simple mais directe :

« Les collés en salle 106 ».

L'italien prit donc ses affaires et avança vers la dite salle, une salle bien rangée, mais vide de toute personne. Le « Boss » n'aimait pas cela, il était énervé par ces gamins, car ils leur faisaient perdre son temps si précieux. Il prit chaque table et les envoya valser au fond de la salle, toute les tables sans exception sauf la rangée la plus proche des fenêtres. Il prit les tables restant les colla aux fenêtres de telle sorte a ce que chaque table soit dans l'alignement d'une fenêtre. Il ouvra complètement chaque fenêtre et alla se placer sur la chaise de son bureau les jambes sur le bureau, tout en allumant une cigarette. 3 personnes, 3 tables, 3 fenêtres et si cela ne suffisait pas malgré un beau ciel bleu, du vent se faisait sentir. Le parrain attendait donc ses élèves.

Plan de la salle:
plan fait par paint ! Si vous avez des questions sur un truc en particulier envoyez un MP !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Invité le Ven 30 Sep 2016, 22:31

Peuh, je suis collé. Dommage, pourtant je vois pas ce que j'ai fait de mal ! Ah si, en fait, c'est vrai que j'ai UN PEU abimé la bibliothèque ... Et que j'ai UN PEU abimé les bouquins ... Mais faut toujours que les gens en rajoutent pour si peu ... Franchement, 12 étagères brisées, 13 a 14 livres bon pour la poubelle, c'est pas si grave. En plus, j'ai blessé personne ! Quoique, si sa se trouve, j'ai massacré des gens. Boh, dommage collatéraux. Au moins, ils sont pas collés avec moi. Quoique, y'avais pas marqué "les collés" ? M'enfin. Je me pose trop de questions. Faut déjà que je trouve la salle. C'est pourtant pas compliqué, y'a une flèche. Du coup, je finis par arriver a la salle. ET OUI, QUAND C'EST BIEN INDIQUE. M'enfin. Il semblerait que je sois le premier arrivé. Puisque y'a juste le surveillant. Bravo gary, t'as trouvé ça tout seul !... Je suis le génie des temps modernes. D'ailleurs, il a une chouette allure. On dirait un mélange entre un clown et une araignée le tout mélangée a un drogué. Splendide ! Je lui lance un vague "Bonjour" joyeux. Son déguisement m'a mis en joie. C'est vraiment marrant comme truc. M'enfin. En attendant, ça me fait penser que c'est bientôt Halloween. Je vais me faire un déguisement de Dracula, avec mon crâne ça va être beau. Mais j'ai l'impression de m'égarer. Je m'assoie devant la table au fond près de la fenêtre. C'est original comme disposition, quasi toutes les chaises au fond et quelques unes devant. Mais bon. Y'a plus qu'a attendre les autres.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Okura Enisarin le Sam 01 Oct 2016, 13:39

Me voilà collé. Et oui! Bon, je n'en veux pas à Gary, c'est la faute de son pouvoir... je suppose. Donc, je me retrouve collé. Après la dévastation de la bibliothèque, dans mon dortoir, j'utilisais mes cinq utilisations de mon pouvoir afin de me fatiguer... en plus de me faire un énorme mal de crâne, aussi. J'ai vu sur mon casier que je suis collé. Et d'ailleurs, j'ai vu la lettre vraiment simple mais directe: "Les collés en salle 106". Bon, j'y vais en salle 106. Qu'est-ce que je vais faire dans la colle? Bon, j'irai demander au surveillant, s'il le faut. Lorsque je suis arrivé dans la salle 106, je vois Gary être installé. Je vais vers lui en le saluant en penchant ma tête. Juste après, je vois le surveillant qui est très imposant. Je ne sais pas trop s'il est aussi intimidant que Madame Pillsbury, mais il est impressionnant. Je vais vers lui pour lui parler en penchant légèrement la tête.

"Bonjour monsieur. Je serai ravi se savoir si j'ai quelque chose à faire pendant ma colle."

Juste après ma parole, je me mets sur l'une des deux places libres. Je ne sais pas trop si j'ai quelque chose à faire. En tout cas, je n'ai pas envie de m'ennuyer et sachant que je n'ai pas encore envie d'utiliser mon téléphone et que je ne peux pas du tout aller dans la salle de musique. Ben oui, je suis collé, je reste dans la salle de colle! Je ne peux pas du tout sortir de la salle, sinon j'aurai de très graves soucis et Amateratsu sait à tel point je n'aime pas trop avoir des soucis. En attendant d'avoir quelque chose à faire, je regarde par la fenêtre pour voir le ciel en pensant à "Sakasama no chou".

Sakasama no chou:


Qu'est-ce que ça fait de mentir à part dans les yeux? Je ne sais pas, je ne sais pas mentir.

Mon casier
avatar
Okura Enisarin

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Chester le Sam 01 Oct 2016, 18:28

Je suis en chemise avec une cravate en damier et un jean noir. Comme tous les jours, je me réveille tôt le matin (ou parce que j'arrive pas à dormir sans mon frère) pour vérifier si j'ai des courriers. Je pose mon sac par terre et me baisse pour ouvrir le casier. Bon j'ai jamais eu de lettre à par aujourd'hui. Tiens c'est la première fois que j'ai une lettre. J'ouvre la lettre et lis. Les collés en salle 106 ? C'est cour comme lettre et c'est quoi collé ? En tous cas c'est à la salle 106 et je dois y aller. Je prend mon sac et ferme mon casier. Je marche jusqu'à la salle 106, la porte était ouverte. Je regarde un peu dans la salle avant d'entrer. Il y avait l'émeraude et le rubis mais aussi une personne inconnu. Vue comme ça on aurait dit que c'était un surveillant ou un professeur. Je fais une courbe pour dire bonjour et va m'asseoir à la dernière place restante. Je regarde le professeur. Sa tenue est moins est comment dire peu conventionnelle mais je ne peux pas juger car mes habits ce limite àun costume de cirque et des vêtemens de lolita. Dans cette pièce régne un grand calme, c'est encore mieux que la bibliothèque. Bon après, il va falloir un moment pour réparer les étagères et la fissure de la table. Si je pouvais revenir dans le passé je le ferai pour éviter cette catastrophe. Je ne comprend toujours pas se qu'est une colle mais je profite du calme pour lire un livre qui m'appartient. Je sors mon livre "La mécanique d'une horloge" (mon personnage s' intérresse aux horloges). Le surveillant ou le professeur nous regarde pour une raison que j'ignore.


Merci Akira:

avatar
Chester

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Invité le Sam 01 Oct 2016, 19:43

YEHHHHHH enfin, ENFIN après plusieurs de travail pénible, de sueur, j'ai enfin réussi à obtenir assez d'argent pour obtenir des places VIP pour le parc d'attraction. Je me trouve actuellement devant la femme qui donne les ticket.

Bonjour 2 tickets vip s'il vous plait

Elle me donna les tickets, il fessait tard, j'étais surement la dernière personne qui prendrait des tickets. Faut dire que j'ai reçu ma paye aujourd'hui, et que j'ai déjà tout dépensé... Ça fait mal de voir son argent partir si rapidement, mais je m'en fiche, je vais enfin pourvoir inviter Harumi quelque part. J'espère qu'elle sera contente. Rentré à l'académie, je regardais mes places pour le parc. "Regarde Hullis comment t'en à suer pour obtenir ces places" me dis-je d'un air victorieux. Attends QUOII !!! Les places s'expirent demain ! C'est quoi cette femme qui me donne ce ça. RAAAAA, no panique, no panique. Ce n'est rien ne n'ai qu'à aller au parc demain avec Harumi, se sera une surprise. Ouai, ouai, je panique vraiment trop vite.

Il était tard, mais je pouvais encore me promener dans les couloirs. J'essaie de trouver Harumi pour l'inviter. Après une petite demi-heure de recherche intensive, je l'ai enfin trouvé, elle était dans sa chambre, j'aurais dû commencer par ça. J'entre pour lui parler Hey salut Harumi ! tu as quelque chose de prévu demain ? Elle était dans sa chambre en train de faire je ne sais quoi. Elle me répondit " Hey, bonjour Hullis, ne m'en parle pas, je vais à une colle demain à cause de Gary! Enfin, je ne suis pas sûr d'être en... QUOI ! Elle est collée demain ! Après ces mots, je le dis au revoir avant de partir en courant. Comment ça à cause de Gary ? Bon, je ne fis pas trop gaffe à ce détail.

Pourquoi cela ne doit arriver qu'à moi, POURQUOI ! Je refuse de perdre mes places pour le parc. Je préférerais être jeté par la fenêtre par un prof, pourquoi un prof, je ne sais pas, je pense que je délire. Après quelque minute de panique et de "J'en ai marre de ma vie" je trouvais une idée. Je vais délivrer Harumi de son supplice tel un prince charmant qui sauve sa princesse de son donjon pour l'emmener dans un parc d'attractions. Je ne réfléchis pas plus ! Je commence à élaborer un plan dans mon lit. Je fais des recherches, sur comment fabriquer tels objets, je réfléchis, je fais des pompes, je suis DIEUUUU, heuu, je me suis un peu emporté. Je ne dis évidemment rien à Harumi, je suis sûr qu'elle sera contente d'être libérée et d'aller au parc d'attractions avec moi. Mon plan est parfait.

Le lendemain matin, j'ai presque fait une nuit blanche, je suis tout d'abord allé prendre un masque en ville, par contre là, j'ai vraiment plus d'argent. Je pris également un cape pour pas qu'on puisse me reconnaître et j'ai pris quelque autre petite babiole. De retour à l'académie, je mange comme un gros porc et je pris Gary en filature. Gary est la seule personne qui je connais qui va aller en colle avec Harumi. D'ailleurs, je ne l'ai pas vu depuis hier, j'espère qu'elle ne m'en veut pas d'être partie sans rien dire. Dès que Gary entra dans une pièce qui semblait être sa salle de colle, je me dépêchai de sortir de bâtiment, j'ai vite fait vu le surveillant, il allait l'air balèze, mais ça ne me fait pas peur. Je décide quand même de faire quelque recherche sur les profs de l'école en restant éloigné de là salle de classe.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Invité le Dim 02 Oct 2016, 02:46







Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)



Des insectes, tous autant qu'ils sont, le premier à être rentré était un chauve qui avait l'air heureux d'être ici, le deuxième une personne idiote qui pense qu'il fera quelque chose de productif, et une troisième qui est la seule à avoir compris sa place... Enfin en partie, car dès le moment où elle fut assise, elle commença a lire un livre. Les insectes avaient chacun lancé un « Bonjour » au « Boss » et l'italien pour leur répondre écrasa sa cigarette sur le bureau les fixa avec un regard noir et lança :



Toi... Tu serais ravi de savoir si tu as quelque chose à faire ? Ok. Ferme là. Ensuite vu que vous êtes tous installé, je vous préviens. Le premier qui l'ouvre, quel que soit le mot, même une question, même une simple onomatopée et la dite personne passera par la fenêtre et ce a partir de maintenant. Est-ce que c'est clair ?



Le Milanais les fixa encore avant de rajouter :


Donc le chauve « Gary'zonn », le monsieur « Je veux faire un truc » « Okura » et enfin la gamine « Cheshire » qui va arrêter de lire son livre avant que je le balance lui aussi par la fenêtre, vous allez me copier, tous une fable de La Fontaine... De tête. Si je vous entends, parler, gémir, râler, bâiller, je vous envoie planer dehors. Vous avez 2 heures.


À la fin de son explication, le « Boss » envoya son mégot de cigarette dehors et en ralluma une deuxième. Ces gamins devaient prendre les menaces du Milanais au sérieux et s'ils essayaient de s’échapper, il allait prendre des sanctions sévères.








Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Invité le Mar 04 Oct 2016, 11:37

Cette table me plait. Elle est a coté de la fenêtre, et ça c'est cool. Parce que y'en a marre des profs qui FERMENT les fenêtres alors qu'il fait 45 degrés dans la classe. En plus, il fait beau. Alors franchement, pourquoi les laisser fermées ? Le costumé me plait bien, finalement. Il a l'air cool. Et ... Voila okura qui rentre. Il demande, visiblement HEUREUX d'être ici :

Bonjour monsieur. Je serai ravi se savoir si j'ai quelque chose à faire pendant ma colle.

Je me fais un petit facepalm. Il a dit RAVI, ou je rêve ? Eh bah dis donc. T'as qu'a demander au prof de te donner plus de boulot tant que t'y est. Je retire la main de mon visage pour voire Cheshire entrer. Finalement il semblerait que toutes les personnes impliqués dans la "catastrophe biblio" soient collées. Dans mieux, je vais avoir encore plus d'ennemis. Boh, c'est pas si grave. Après tout, tout le monde, même moi, me considère comme un con. Le costumé écrase sa cigarette sur le bureau ("Tin, aucun respect du matériel) et dit, avec un bel accent italien :

Toi... Tu serais ravi de savoir si tu as quelque chose à faire ? Ok. Ferme là. Ensuite vu que vous êtes tous installé, je vous préviens. Le premier qui l'ouvre, quel que soit le mot, même une question, même une simple onomatopée et la dite personne passera par la fenêtre et ce a partir de maintenant. Est-ce que c'est clair ?


D’où ? D’où on est tous installés ! Ça veut dire qu'Harumi a réussi a passer entre les mailles du filets ! Peuh, c'est pas juste (dixit le mec qui a tout casé). M'enfin, maintenant je comprends pourquoi les fenêtres sont ouvertes. Sinon, si j'ai bien compris : Si on l'ouvre, on passe par la fenêtre. Donc la solution pour se barrer, c'est de l'ouvrir ! Ainsi, tu passe par la fenêtre, et tu te casse ! J'suis un génie.

Donc le chauve « Gary'zonn », le monsieur « Je veux faire un truc » « Okura » et enfin la gamine « Cheshire » qui va arrêter de lire son livre avant que je le balance lui aussi par la fenêtre, vous allez me copier, tous une fable de La Fontaine... De tête. Si je vous entends, parler, gémir, râler, bâiller, je vous envoie planer dehors. Vous avez 2 heures.


AAAAH DE QUOI QUE COMMENT IL M'A APPELLE LE SALAUD DE COSTUME ??!!!! (rajoutez les accents hein) LE CHAUVE !! Je me lève, sous l'effet d'une brusque colère, regarde spiderman dans les yeux et dit, un peu fort quand même :

Déjà on dit pas aux gens qu'ils sont chauves, on dit qu'ils manquent de cheveux, et ensuite allez vous faire mettre. Je dis c'que je veux.


Oui, j'en ai un peu rajouté. Mais au moins, il va péter un plomb. Objectif atteint.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Okura Enisarin le Mar 04 Oct 2016, 18:19

"Toi... Tu serais ravi de savoir si tu as quelque chose à faire ? Ok. Ferme là. Ensuite vu que vous êtes tous installé, je vous préviens. Le premier qui l'ouvre, quel que soit le mot, même une question, même une simple onomatopée et la dite personne passera par la fenêtre et ce a partir de maintenant. Est-ce que c'est clair ?"

Ouille! Ce surveillant a l'air vraiment très sévère. Déjà que le surveillant de la bibliothèque m'a fait fermer ma bouche, mais alors celui-là, si je l'ouvre, c'est mort. J'ai envie de lui dire oui, mais je suis sûr que c'est le genre d'homme qui peut nous faire passer par la fenêtre lorsqu'il entend juste une mouche voler. J'exagère peut-être mais on pousse un mini-son, j'aurai d'ENORRRRRMES soucis... qui peuvent aboutir à la mort. Ce que je ne veux absolument pas puisque je n'ai pas envie de quitter Hortense ou Luka. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai envie de penser "surtout Luka".

"Donc le chauve « Gary'zonn », le monsieur « Je veux faire un truc » « Okura » et enfin la gamine « Cheshire » qui va arrêter de lire son livre avant que je le balance lui aussi par la fenêtre, vous allez me copier, tous une fable de La Fontaine... De tête. Si je vous entends, parler, gémir, râler, bâiller, je vous envoie planer dehors. Vous avez 2 heures."

Le monsieur "Je veux faire un truc car je ne veux pas m'ennuyer", s'il vous plaît. M'enfin, je n'ai pas envie de corriger car il peut me faire passer par la fenêtre juste pour ça. Je sors une feuille et un stylo et j'ai déjà une fable de La Fontaine en tête: "La fille".

"Déjà on dit pas aux gens qu'ils sont chauves, on dit qu'ils manquent de cheveux, et ensuite allez vous faire mettre. Je dis c'que je veux."

OH LE DEBILE!!! Je chante intérieurement (car je n'ai pas envie de passer par la fenêtre) "Si c'était si facile, tout l'monde le f'rait. Qui tu s'rais pour réussir où tous les autres ont échoué? Oublie tes rêves, prétentieux, redescends sur Terre, où tu n'en reviendras jamais." Merci les Casseurs Flowters. Peut-être que les Anglais ne connaissent pas cette chanson. M'enfin ils ne peuvent pas connaître puisque je n'ai poussé aucun son. D'ailleurs, pendant que je m'attends à ce que Gary soit de l'autre côté de la fenêtre en train d'embrasser la faucheuse, je commence à écrire la fable, c'est mieux, et au moins j'ai quelque chose à faire pendant la colle.


"La fille


Certaine fille un peu trop fière
Prétendait trouver un mari
Jeune, bien fait et beau, d'agréable manière.
Point froid et point jaloux; notez ces deux points-ci.
Cette fille voulait aussi
Qu'il eût du bien, de la naissance,

De l'esprit, enfin tout. Mais qui peut tout avoir?
Le destin se montra soigneux de la pourvoir:
Il vint des partis d'importance.
La belle les trouva trop chétifs de moitié.
"Quoi moi? quoi ces gens-là? l'on radote, je pense.
A moi les proposer! hélas ils font pitié.
Voyez un peu la belle espèce!
L"un n'avait en l'esprit nulle délicatesse;
L'autre avait le nez fait de cette façon-là;"
C'était ceci, c'était cela,
C'était tout; car les précieuses
Font dessus tous les dédaigneuses.
Après les bon partis, les médiocres gens
Vinrent se mettre sur les rangs.
Elle de se moquer. "Ah vraiment je suis bonne
De leur ouvrir la porte: Ils pensent que je suis
Fort en peine de ma personne.
Grâce à Dieu, je passe les nuits
Sans chagrin, quoique en solitude."
La belle se sut gré de tous ces sentiments.
L'âge la fit déchoir: adieu tous les amants.
Un an se passe et deux avec inquiétude.
Le chagrin vient ensuite: elle sent chaque jour
Déloger quelques ris, quelques jeux, puis l'amour;
Puis ses traits choquer et déplaire;
Puis cent sortes de fards. Ses soins ne purent faire
Qu'elle échappât au temps cet insigne larron:
Les ruines d'une maison
Se peuvent réparer; que n'est cet avantage
Pour les ruines du visage!
Sa préciosité changea lors de langage.
Son miroir lui disait: "Prenez vite un mari.
Je ne sais quel désir le lui disait aussi;
Le désir peut loger chez une précieuse."
Celle-ci fit un choix qu'on aurait jamais cru,
Se trouvant à la fin tout aise et tout heureuse
De rencontrer un malotru.

Jean de La Fontaine"



Je sais que Gary doit être en train d'embrasser la mort. Quoique, il pourrait être sauvé par l'hôpital. Qui sait à part Kotoamatsukami? Je ne peux qu'écrire, je n'ai pas envie d'être jeté par la fenêtre comme de l'étron.


Dernière édition par Okura Enisarin le Sam 08 Oct 2016, 14:25, édité 2 fois


Qu'est-ce que ça fait de mentir à part dans les yeux? Je ne sais pas, je ne sais pas mentir.

Mon casier
avatar
Okura Enisarin

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Chester le Ven 07 Oct 2016, 17:48

"Toi... Tu serais ravi de savoir si tu as quelque chose à faire ? Ok. Ferme là. Ensuite vu que vous êtes tous installé, je vous préviens. Le premier qui l'ouvre, quel que soit le mot, même une question, même une simple onomatopée et la dite personne passera par la fenêtre et ce a partir de maintenant. Est-ce que c'est clair ?"


J'acquiesce. J'ai du raté quelque chose. Maintenant que j'y pense, toutes les personnes qui se trouvait hier à la bibliothèque sont ici. Enfin "tout" non, Harumi n'est pas là. Donc ça veut que ça n'a aucun rapport avec la pagaille d'hier, je ne comprend toujours pas ce qu'est une colle. Et pourquoi ce monsieur veut nous lancer par la fenêtre ? C'est toujours confus dans ma tête mais le monsieur nous a bien fait comprendre qu'il ne fallait pas parler, facile pour moi. Peut-être qu'on joue au roi du silence. Le monsieur reprend la parole :


"Donc le chauve « Gary'zonn », le monsieur « Je veux faire un truc » « Okura » et enfin la gamine « Cheshire » qui va arrêter de lire son livre avant que je le balance lui aussi par la fenêtre, vous allez me copier, tous une fable de La Fontaine... De tête. Si je vous entends, parler, gémir, râler, bâiller, je vous envoie planer dehors. Vous avez 2 heures."


Alors c'est ça leurs noms. Hein ? Ah bon ? On a pas le droit de lire ? J'aimerai bien qu'il ne lance pas mon livre car il est important, il y a la photo de moi, mon frère et le cirque. Je range mon livre dans mon sac. Le soir quand on arrivait pas à dormir La dompteuse de tigre nous lisait une fable de la fontaine à force je connais quelques fables par cœur. Je connais sur tout "Le Chat et les deux Moineaux". Une colle c'est un club de poésie de tête ? J'y comprend rien de ce monde. Gary'zonn prend la parole :


"Déjà on dit pas aux gens qu'ils sont chauves, on dit qu'ils manquent de cheveux, et ensuite allez vous faire mettre. Je dis c'que je veux."


Bon bah perdu, bonne chance pour passer par la fenêtre. Je ne compte pas l'aider se ne sont pas mes affaires après tout. Je sors une feuille et commence à écrire. D'ailleurs je me demande si je tombe est-ce que je retombe sur mes pattes comme un chat?


Merci Akira:

avatar
Chester

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Invité le Ven 07 Oct 2016, 18:26

CROTTE !, (c'est le terme le plus poli que j'ai trouvé, me juger pas) Il n'y a rien sur lui sur le groupe facebook donc le titre est "les profs Cool". Donc avec ma déduction qui égale le cerveau de Justin Bieber. Je présume qu'il n'est pas un prof avec qui je peux clasher. Avant, il y avait un groupe avec comme titre "Le prof trop relouuu wesh", mais il a été supprimé et les élèves qui l'avait créé sont à l’hôpital, je ne sais pas pourquoi. Enfin, se ne sont que des rumeurs. Comment si un prof pouvait maltraiter les élèves.

Bref, prof cool ou prof trop relouu (wesh) mon plan "Sauver Harumi de la colle" est prêt. Par contre, j'aurais cru que je connaîtrais au moins les pouvoirs de ce surveillant. Mais bon, temps pis faudra faire avec. La classe était un peu haute, j’essaie en premier lieu de grimper pour d'entendre ceux qu'il allait se dire. J'entendis pas très bien, mais j'arrive à percevoir une voix familière.

"Déjà on dit pas aux gens qu'ils sont chauves, on dit qu'ils manquent de cheveux, et ensuite allez vous faire mettre. Je dis c'que je veux."

Je reconnaîtrais cette voix entre milles. C'était celle de Saita.. heuu je voulais dire Gary. Il avait l'air d'être énerver vu qu'il vient d'insulter le surveillant. Bon pas le temps de penser à ça, c'est parti pour le commencement du plan. Heuuuuu... Par contre, je n'avais pas pensé que la classe serait si haute. RAAAAAA, mon plan est déjà raté avant même d'avoir commencé. Réfléchis, réfléchis... J'AI PAS DE PLAN !!! Bon, que tout le monde se cache, je vais employer ma technique secrète. Je vais me mettre en position fétale dans un buisson le temps que je trouve un plan.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Invité le Sam 08 Oct 2016, 14:13







Aucune Conséquence.




Après avoir expliqué les règles de ces heures de colle au dissidents, l’italien aperçu le chauve se levait et dire d’une voix forte et avec un profond irrespect pour le « Boss » :



Déjà on dit pas aux gens qu'ils sont chauves, on dit qu'ils manquent de cheveux, et ensuite allez vous faire mettre. Je dis c'que je veux.



Le Milanais le regarda, lui, qui était debout avec son crâne dépourvu autant de cheveux que d’intelligence. Pendant que les deux autres ne bouger pas d’un pouce et écrivait tranquillement leurs fables, le « Boss » se leva et commença à avancer.

Arriver à hauteur du premier bureau, tout se figea, aucune conséquence n’était possible, rien n’était plus possible pour les personne autour de lui, parler, réfléchir, voir, rien n’était possible pour eux.

Le « Boss » continua d’avancer et pensa dans sa tête :

Un pauvre insecte qui essaye de me manquer de respect, de défier mon autorité ? Pauvre merde insignifiante je vais te montrer ce qu’il en coûte d’oser me parler sur ce ton !

Il se plaça derrière l’abruti qui avait osé lui parler, mis sa main au niveau de son cou et la leva :


Laisse-moi te rappeler ta place. Misérable pourriture !

A l’instant T où il abattit la tranche de sa main avec une force et une violence telle que la salle trembla, il désactiva son pouvoir. Le gamin prit le coup derrière la nuque, fût mis à terre avec violence, brisa le bureau en deux en plus de s’être brisé le nez et d’avoir le visage en sang.

A terre, l’abruti qui servait d’exemple au 2 autres, en sang… Le boss le prit par le col et le balança par la fenêtre de la même façon qu’une personne balancerai un sac poubelle dans une décharge.

Il se retourna vit les deux autres en train d’écrire, ils savaient que il ne fallait pas contredire l’autorité du « Boss ».







HRP (Pour Okura) :
Evite de faire des actions qui prennent 1 heure car tu ne sais pas comment mon personnage va réagir. Si tu peux supprimer ton dernier paragraphe ainsi que toute la fable ce serait bien je pense car ça évite des problème temporels.  
HRP pour Gary:
Tu es désormais en dehors du RP, je préfère préciser, normalement un personne qui n'est pas dans le RP va intervenir pour t’emmener a l'infirmerie ou a l’hôpital
Petite règle:
J'attendrai 1 semaine avant de poster. Si après il n'y a pas tout les post je posterai. Si vous vouyez qu'une personne attends le dernier moment pour poster, vous pouvez "briser l'ordre du tour" pour faire quelque chose.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Okura Enisarin le Sam 08 Oct 2016, 14:47

Pendant que j'écris, la salle se mit subitement à trembler. Ouille! Je suis sûr que c'est un coup plus violent que lorsque Gary a brisé la table. Ouille! Je regarde ce qui se passe, Gary a subi un coup si violent que la table s'est brisé et Gary saigne du visage. Ce surveillant le prend par le col et le jette par la fenêtre, comme prévu. Ouhlà! Non seulement je pourrais être de l'autre côté de la fenêtre en train d'embrasser la mort, mais en plus je devais subir un coup super violent qui me fera saigner le visage? Punaise! Je vais me remettre à l'écriture de "La fille". C'est juste long, mais pas compliqué à écrire, j'ai déjà eu quelques ratures. Je dois éviter de faire le moindre bruit car la mort serait subite. Et voilà que je repense à "si facile". D'ailleurs, je vais le rechanter intérieurement pendant que j'écris. Je ne connais que le refrain, d'ailleurs. "Si c'était si facile, tout l'monde le f'rait. Qui tu s'rais pour réussir où tous les autres ont échoué? Oublie tes rêves, prétentieux. Redescends sur Terre, ou tu n'en reviendras jamais." Le seul moyen de survivre face à cette violence, c'est un bon séjour à l'hôpital. Gary, tu es peut-être fort, mais même si tu es fort psychologiquement, tu ne sera jamais aussi fort psychologiquement que le surveillant. La preuve, tu aurais dû prendre la menace au sérieux car le surveillant a vraiment l'air sérieux quand il a dit qu'il allait te jeter par la fenêtre, il l'a fait sur toi, sale rebelle. Tu penses réussir à t'en sortir, et bien non, tu ne t'en sortiras jamais.


Qu'est-ce que ça fait de mentir à part dans les yeux? Je ne sais pas, je ne sais pas mentir.

Mon casier
avatar
Okura Enisarin

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Chester le Sam 08 Oct 2016, 21:59

La salle tremble, qu'est-ce qui se passe j'étais entrain d'écrire, heureusement je n'ai pas fait de rature en écrivant. Je regarde, Gary est affalé sur le bureau brisé en deux. Je suis surprise en voyant Gary. Euh j'ai raté quelque chose ? C'est le monsieur qui a fait ça à Gary ? Est-ce que les gens dans les autres salles ont ressenti la secousse ? Je ne comprend pas que s' est-il passé ? Le monsieur le prend par le col et le lance par la fenêtre. D'accord il avait dit que si l'on parlait il allait nous jeter par la fenêtre mais je suis sûre à 100 % qu'il n'a pas dit qu'il nous frapperait. Les élèves ont des pouvoirs mais ils ne sont pas si résistant que ça, si ? On dirait un manga de combat de mon frère. Non en faite on dirait un sac de frappe en plein entraînement. Ils ne font pas dans la dentelle ces gens là. Je sors ma montre à gousset et regarde l'heure, il reste encore beaucoup de temps. J'écrirai le plus de fable possible. Pendant cette colle parce que je ne veux pas m'ennuyer. Cette fois c'est pas moi qui répare le bureau si c'est pour après l'enlever. Okura ne dit pas un mot, il doit avoir peur de son gage. Je continue d'écrire tranquillement ma fable. J'ai fini décrire. Je me lève sans faire un bruit et tend ma fable au monsieur dont je ne connais pas le nom car il ne s' est pas présenté. Après lui avoir donné mon travail je pars à mon bureau sors une autre feuille et écrit une autre fable.


Dernière édition par Cheshire le Dim 09 Oct 2016, 13:27, édité 2 fois


Merci Akira:

avatar
Chester

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Invité le Dim 09 Oct 2016, 13:50

Je sais ! Mon plan est parfait ou presque, mais pour mon plan, je vais devoir avoir un leurre... Hmmmm, je ne sais pas du tout ou je vais pouvoir trouver ça. Surtout que je dois me dépêcher. BOUM ! J'entendis ce bruit soudainement et ce son provenait de la salle de colle. On aurait dit une trucs en bois qui se cassait. C'était surement Gary qui s'énerve sur le prof, je n'aimerais pas être à la place du prof. Bref, je commence à grimper. Ce n'était pas très haut, je pouvais facilement escalader sans trop de difficulté. Je regarde par la fenêtre et je vois Gary traversait la fenêtre et atterrir par terre. Je décide de redescendre pour voir ce qu'il était arrivé.

Il était inconscient et ensanglanté. Un petit stress monte en moi, pourquoi un prof ferrait ça à un élève. Je commence à encore paniqué en répétant sans cesse "je vais me faire trucider". RAAAAA, je préfère mourir que d'abandonné mes places pour le parc d'attractions ! Bon reste calme, je compatis pour ce qu'est arrivé à Gary. Mais il allait pouvoir me servir. Je décide donc de lui enlever sa cape pour l'utiliser comme leurre. Désoler Gary, je te le revaudrais. Je prends également une branche avec une touffe de feuilles dessus pour faire un semblant de tête qui se trouvait par terre pour y accrocher la cape. À mon avis, j'arriverais à le coller sur le bord d'une fenêtre pour donner l'illusion que Gary est de retour. C'est parti, que le plan commence ! J'utilise mon premier pouvoir de la journée. C'est quoi ? UNE BOULE DE FUMÉE. HÉ OUAI ! Hier soir, j'étais en train de chercher un plan tout en restant inaperçue. Et quoi de mieux pour rester inaperçue qu'une boule de fumée, même si on voit ma silhouette, il en verra deux (celle de Gary) et ça pourrait mettre le surveillant en doute. Alors si je me rappelle bien de la composition, s'est un mélange de nitrates de potassium, du sucre et une matière du verre au tour pour stocker tout ça. Je vous épargne les détails.

La tentation monte, je laisse le corps de Gary sans sa cape sur le sol, je n'ai plus besoin de lui, en tout cas pour l'instant. Je monte avec la branche dans ma poche et une des boules des fumées dans la poche droite. Je portais toujours mon masque en forme de singe et ma cape noire. Je me retrouve au bord de la fenêtre que Gary était passé, je vis Okura et une autre petite fille, je ne sais pas s'ils m'ont vu, mais bon, j'espérais voir Harumi, elle devait surement être plus loin. Go ! Je balance ma boule de fumée par la fenêtre, je laisse le temps à la fumée de se répandre. Je plante le Gary empaillé sur le coin de la fenêtre et j'entre le plus discrètement possible. Je vis 3 silhouettes vagues, je ne peux distinguer qui est qui. Je ne vois pas Harumi non plus, j'ai encore 5 min avant que la boule de fumée disparaisse. Je suis actuellement caché derrière une table qui semblerait être cassée. Je dois faire vite !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Invité le Dim 09 Oct 2016, 15:44







Un element perturbateur




Après l’altercation avec l’abruti, l’italien se rendit a son bureau et regarda les 2 autres élèves, l’une se leva, ce qui surpris le Milanais mais sans rien dire elle déposa son travail sur le bureau du « Boss » puis se rendit a son bureau pour recommencer, une personne qui connaissait sa place d’insecte.

Il prit donc la feuille et commença à la lire, quelque faute… Pas de rature horrible. C’était une bonne copie en soit, courte mais bonne, il la chiffonna donc et la balança dans la poubelle la plus proche de lui.

Quelque minute après un écran de fumée apparut, ce qui surprit étrangement le « Boss » et le fit lâcher d’une voix forte :


Qu’est-ce que cela signifie !?


Il se dépêcha de se mettre au centre de l’écran et activa son pouvoir. Les personnes à l’intérieur ne ressentais plus rien ne bougeaient plus, ne voyaient plus rien, n’entendaient plus rien. La fumée se stoppa et le vent fit son boulot et envoya le nuage vers le fond de la pièce là où toutes il n’y avait personne. Le « Boss » regarda si tous les élèves était à leur place, Okura et Cheshire étaient encore assis devant leur bureau par contre une personne avec une cape derrière la table qui avait rencontré la tête de Gary. Il s’approcha et ne reconnut pas la tête de l’individu, ce qui l’étonna beaucoup, qui a part les collés était au courant de cette colle ? Non pas que cela interpella le « Boss ». Il se mit derrière l’individu désactiva son pouvoir et le prit par le col pour le faire sortir par la même porte qu’il a passé pour rentrer… C’est-à-dire la fenêtre, il le lança sans violence juste pour le faire quitter la pièce et lança à la personne


Merci de ne pas déranger les 2 personnes de cette salle.


La fumée continua de se répandre dans la pièce mais le vent réussissait à la garder éloigné des fenêtres.

L’italien se remit donc à son bureau et attendit la prochaine personne qui allait oser interrompre le silence de cette pièce, ou le prochain devoir que on allait lui rendre.








Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Okura Enisarin le Dim 09 Oct 2016, 16:40

Pendant que j'écris "La fille", Cheshire rend la fable de la Fontaine. Bon, j'y suis presque. Mais bon après, est-ce que j'ai d'autres fables que je connais? Je viens de me rappeler: une fable qui va super bien avec "La fille" puisque cette fable annonce celle-ci et c'est la même chose: "Le héron". Mais bon, il faut d'abord que je finisse "La fille". J'ai déjà eu quelques petites ratures assez minimes, mais je suis sûr qu'il va accepter. Et voilà que le surveillant jette le papier à la poubelle. Alors c'est juste pour nous occuper et il ne s'intéresse pas tant que ça. Mais bon, de façon que j'ai de quoi m'occuper. D'un coup, je reçois un écran de fumée. Je ne peux pas m'empêcher de faire un soupir de surprise. Je ne vois plus rien! Mais qui est le débile qui a mis un écran de fumée?! Au bout d'un moment, je recommence à voir, à entendre et à bouger. Et je me rends compte que tout le monde est là. Ouf! Mais qui est le débile qui veut se faire jeter par le fenêtre? M'enfin, je continue d'écrire la fable et je relis trois fois pour voir si je n'ai pas fait de fautes. Et lorsque j'ai corrigé toutes les fautes (avec précisément quatre-cinq ratures minimes), je fais pareil que Cheshire: je mets la fable sur le bureau du surveillant en sachant qu'il va le jeter comme de l'étron. Après, je vais écrire "Le héron", au moins j'ai encore cette fable à faire. Ah! La colle c'est juste ennuyeux si on n'a pas grand chose à faire. Si seulement les personnes de la Maison Diamant peuvent connaître mon caractère, aussi.


Dernière édition par Okura Enisarin le Dim 09 Oct 2016, 17:03, édité 4 fois


Qu'est-ce que ça fait de mentir à part dans les yeux? Je ne sais pas, je ne sais pas mentir.

Mon casier
avatar
Okura Enisarin

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Jïnn le Dim 09 Oct 2016, 16:50




Askip y'a des gens qui volent


Bon et bien, il semblerait qu'il y avait du grabuge un jour à la bibliothèque. J'allais tranquillement chercher un livre sur le corps humain, et j'ai vu qu'un mec a tout défoncé. Non mais le gars, il avait tout niqué, littéralement. Pour une fois que les pions font leur taff... Sérieusement quoi...Faut les fracasser les types comme ça. Genre une bonne droite dans la bouche ça les calmera les cons qui jouent à ça. A cause d'eux j'ai pas pu trouver mon bouquin ils font vraiment chier. Et ils ont eu quoi ces cons ? Deux foutu heures de colles...Non mais cette sanction en mousse. J'espère que le surveillant est au moins un tyran pour leur en faire baver quoi. J'ignorais les gens punis, ce qu'ils étaient et je m'en battais littéralement les couilles. On défonce pas le matériel comme ça c'est tout...

Bref, fallait que j'aille en cours, pour changer tiens...Un petit cours de SVT sur la spéciation. C'était intéressant. J'étais donc habillé de mon uniforme. Enfin, sans la veste, juste la chemise, la cravate (y'en avait une ? On s'en fou au pire). Mon bandeau, toujours accroché à mon bras droit au final. J'étais donc en dessous des fenêtres des salles de cours. Pendant que j'avançais tranquillement d'un pas...lent. Ah bah, j'trouve les cours intéressants mais j'suis pas pressé pour autant. C'est alors que j'voyais un....chauve ? Oh mais ! Mais !!!!! Mais c'est Gary  ! Euh...Merde alors, mate moi sa gueule, le mec il est dans un état déplorable, son aura diminue en plus. C'est pas bon, quelqu'un a du le défoncer sévère. Je regardais alors au dessus de moi....Me dit pas que...Il est réellement passé par la fenêtre ? Et qui l'a déssapé bordel ? Mais c'est le regroupement de teubés dans ce bahu ou quoi ? J'suis énervé c'est pas possible...
A mon avis, il a du encore faire le con putain...Son pouvoir de merde aussi...
Pas le choix, il va me faire arriver en retard mais j'vais pas le laisser crever ici. J'le portais sur mon épaule droite et j'allais à l'infirmerie. Je criais vite fait, ça servirait à rien sans doute ? Mais bon j'avais besoin d'évacuer

Qu'il est con ce chauve bordel ! T'as de la chance que j'dois te sauver ton cul...








(c) Rin sur Epicode
Ryu de Street fighter


POUR LES NOUVEAUX:
Les tuyaux du bon MJ : Les recensements une fois validé. Journal intime avec timeline à faire, votre boite à message aussi. LISEZ LE TOPIC DANS ACADEMIE ABONDANCE ! Souriez et amusez vous !  


THEME DU PLAISIRS:

Signature TPC:

avatar
Jïnn
Administrateur

Fiche perso'
Idéologie Dominante: Incompris
Niveau: 4
Exp:
200/300  (200/300)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Chester le Dim 09 Oct 2016, 18:08

Après m'être assise le monsieur lit ma feuille, la chiffonne et l'a jette à la poubelle. C'était si mauvais ? Pourtant j'étais sûre de ne pas avoir fait autant de faute que ça. Bon cette fois je vais essayer de faire aucune faute et de ne faire aucune rature. Je commence à écrire "Le loup devenue berger". Un écran de fumée apparaît. Hein ? Qu'est-ce c'est ? De la fumée ? Me dite pas que quelqu'un joue au ninja avec des bombes fumigène. Je ne bouge pas de mon bureau, parce que ça ne servirai à rien. Je cligne des yeux un instant et la fumée a disparu. Hein ? Qu'est-ce qu'il s'est passé à l'instant ? Il y avait de la fumée, non ? J'ai rêvé ou c'est une hallucination ? Le monsieur tient une autre personne par le col. Qui est-ce ? Pourquoi il porte la cape de Gary ? C'est sûrement pas Gary puisqu'il a été balancé par la fenêtre. C'est un élève ? Et pourquoi il porte un masque et il fait parti de la colle ? Le monsieur le lance aussi par le fenêtre. C'est lui qui a joué au ninja ? Et comment ça se fait que je ne l'ai pas vue entrer ? Je prends ma montre pour voir l'heure. Le temps est passé sans que je ne le sache. Est-ce que se serait l'utilisation d'un pouvoir ? C'est bien possible. Je fais comme si rien ne s'était passée et continue d'écrire ma fable en essayant de ne faire aucune faute. Okura pose sa feuille sur le bureau du monsieur et repart s'asseoir à son bureau.


Merci Akira:

avatar
Chester

Fiche perso'
Idéologie Dominante: 2
Niveau: 0
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Invité le Dim 09 Oct 2016, 20:29

Je suis caché, normalement, le professeur ne devrait pas me repérer avant au moins 1 minute. Je prends ma respiration. D'un coup, mon écran de fumée n'était plus là et je sentis une sensation menacent derrière moi. Je n'ai pas l'eu le temps de réagir quand cette personne m'attrapa par le col. Maintenant que je l'avais en face, je voyais à quoi il ressemblait, il fessait peur, il me fessait penser à des clowns démoniaques dans les films d'horreur. Je sentis mon fin arrivé. Il va surement découvrir mon vrai visage et je vais surement finir comme Gary. Il me balança par la fenêtre. Aïe ! Quoi ! Il n'a même pas cherché à savoir qui je suis et ce que je fessais ici ? C'est quoi ce manque de respect la plus totale ! J'ai mal à la tête, je me suis cogné la tête en tombant. RAA, je n'ai même pas regardé la position de Harumi. Le gardien ne sait même pas fait avoir par mon leurre, et comment il s'est retrouvé derrière moi et...

Merci de ne pas déranger les 2 personnes de cette salle.

Ferme là, j'aurais envie de lui dire. Je remarquais qu'il y avait plus Gary à mon avis, il a été transporté à l’hôpital ou un truc du genre RAAA, je n'ai rien compris à la situation. Ma tête me fait mal, mais je réussis quand même à percevoir un détail qui m'intriguait dans sa phrase. Comment ça, il n'y avait que 2 personnes ? Il y avait Okura et la petite fille. Normalement, il devait être au moins 4 ? En enlevant, Gary qui a été tabassé, il devrait en rester 3 au moins. À moins que... Une grosse colère me rongeait l'esprit, je ne me pouvais pas y croire. Je serre le poing de toutes mes forces. Je ne voyais pas d'autre explication, s'était surement ça, non s'était ça. Comme pour Gary, ce surveillant avait blessé Harumi et elle a été transportée autre part à cause de ces blessures. Comment ce type avait pu... Peu importe la raison, personne n'a le droit de lui faire du mal, je ne pouvais l'accepter !

Ma rage augmente, je ne réfléchis plus, j'étais rongé par la colère... Sans réfléchir, j'enlève ma cape est mon masque. Je cours de toutes mes forces. J'entre dans la salle de colle, mais cette fois par la porte, je vois le surveillant qui m'avait projeté par la fenêtre. Je ne m’arrêtai pas une seconde, il était à son bureau, je m'approche de lui le plus rapidement possible. Arrivée près de lui, je lui mets une droite remplie de haine en plein dans sa face ! WHAAAAAAAA, ça fait du bien !

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016, 16:13







Fin de la colle




Après avoir balancé calmement le gamin par la fenêtre, l’italien s’était remis à son bureau et attendait calmement le devoir que devaient rendre les dissidents. Le gamin à lunettes avait enfin fini sa fable et alla la déposer sur le bureau du Milanais, bien qu’il s’en fout totalement de sa fable lorsque le « Boss » était sur le point de récupérer la feuille un bruit sourd résonna dans la salle.

La porte d’entrée était ouvert et un gamin s’était jeté sur le « Boss » et essaya de lui décrocher une droite… Celle-ci toucha, enfin c’est ce qu’a dû penser le gamin.

Pour la 3ème fois de l’heure le « Boss » avait activé son pouvoir. Il se leva regarda le gamin dans les yeux vide d’esprit de celui-ci et pensa


Ce que tu viens de voir, et de toucher était la projection de ton futur.


L’homme prépara un coup de poing qu’il allait lâcher dans les côtes du jeune homme.


Laisse-moi te rappeler ta place, et laisse-moi anéantir tes espoirs de vie !


Encore une fois à l’instant où le poing rencontra la poitrine du jeune homme il arrêta son pouvoir et un crac se fit entendre pour le « Boss » et le gamin.

Après ce coup le mafieux pris le gamin et le balança à nouveau par la fenêtre puis se replaça à son bureau et repris sa lecture. La fable était raturé mais écrite et elle était longue, très longue, trop longue pour le « Boss ». Il la chiffonna comme l’autre et la jeta, puis il se leva et sortit de la salle en disant :


La colle est finie, prenez note de ce que vous venez de faire et faîtes bien attention la prochaine fois.









Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une colle pas comme les autres (PV Gary Cheshire Okura Hullis)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum