La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Invité le Ven 30 Sep 2016, 01:45

Les pieds à quelques milimètres du vide et la brise nocturne contre sa peau, Marco sentait toujours son sang bouillir en lui. Cette fille... Cette Rubis qui le martyrisait depuis quelques temps avait tenté de le... Il secoua la tête, ne voulant pas penser à ce qui se serrait passer si le professeur Lloyd ne serait pas intervenu.

Marco s'était dit qu'elle n'allait pas s'en sortir comme ça. Envoyée en retenue? Expulsée de l'académie? L'interdiction de l'approcher? Marco aurait été heureux qu'elle paie, elle et son acolyte, pour ce qu'ils lui avaient fait. L'émeraude tenta de calmer sa respiration haletante, essuyant encore les larmes sur ses joues avec la manche de sa chemise.

Complètement humilié... Qu'est-ce qu'il lui disait qu'elle n'allait pas recommencer et réussir cette fois? Il aurait voulu avoir de l'espoir, mais ce dernier avait volé en éclat lorsqu'il vit son bourreau se faire enlacer par le professeur. Il était d'abord choqué, puis peiné... Puis une haine indescriptible le rempli. C'était ça le truc pour la faire arrêter? Pour la faire payer?

"Assez... J'en ai assez", souffla Marco.

S'il ne pouvait pas lutter ou devenir plus fort... S'il ne pouvait pas vivre paisiblement dans son dernier sanctuaire... Marco regarda en bas. Il ne voyait rien d'autre qu'une épaisse obscurité? Mourrait-il sur le coup? Allait-il vraiment faire une telle chose?

"Je ne suis pas un lâche..."

Pourtant, il se trouvait dans une impasse. Face à lui, la voie de la facilité, une solution permanente à un problème temporaire. Derrière lui, la voie de l'affrontement. Lutter pour vivre, quitte à imposer le respect. Marco ferma les yeux, prenant une bonne inspiration. Il avait presque l'impression de devoir jouer son destin à pile ou face. Les deux côtés de la pièce le terrifiait et le paralysait sur ce rebord de fenêtre.


Dernière édition par Marco Wakasa le Mer 05 Oct 2016, 19:17, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Yasushi le Ven 30 Sep 2016, 16:58


   
       
           






       

       

Feat. Marco Wakasa

La loi du plus fort


Je ne voulais pas croire que j’étais le plus malheureux, ou le plus malchanceux. C’était faux et je le savais. Pourtant, j’avais de très grosses difficultés à me remettre de toutes ces horreurs que j’avais vues depuis ma naissance. J’étais bien trop proche de la mort, pourtant je m’accrochais à la vie comme un beau diable. Malgré mon envie de revoir ma mère et mes gosses, je restais comme pour emmerder le monde qui m’en voulait et aider ceux qui auraient un jour besoin de moi, de mon projet… Puis je n’oubliais pas les personnes qui me soutenaient. Non, je n’allais pas contenter la mort pour le moment. Un jour je l’accueillerais comme une bonne amie, mais ce serait quand j’aurais terminé ce que j’avais finis à faire sur cette terre pourrie.

Ruminant, habillé de mes nouveaux vêtements, je déambulais dans les couloirs apparemment vides. J’en avais assez de l’ambiance qui régnait dans la maison des Rubis et je n’avais que très peu envie de me faire frapper une nouvelle fois juste sur un coup de tête. Heureusement que Jïnn m’avait arrêté à moment-là, sinon j’en connais un qui serait certainement en très mauvais état. Genre… quelques dents en moins et le nez pété ? Bref ! Ce n’était peut-être pas le moment de me chercher.

Après quelques minutes à marcher sans but, j’arrivai dans les étages. C’était étrangement calme. Le silence était lourd, mais il me permit d’entendre des mots venant d’une voix faible disant :

"Je ne suis pas un lâche..."

C’est en tournant à une « intersection » que je vis la personne qui avait murmuré ces mots avec désespoir. Marco. Je l’avais rencontré au BBQ en nouvelle Calédonie. De ce que je savais c’était une personne timide, presque apeurée par quelque chose qu’il me semblait être lié à son pouvoir. Je ne pensais pas qu’il était du genre à sauter sans une bonne raison. Mais, parce que je m’accrochais à la vie comme un forcené malgré tout ce que j’avais vécu, je m’approchai de lui, en colère. Je ne pensais pas lui crier dessus ou tenter de de lui faire avouer quoi que ce soit. Mais l’empêcher de mettre fin à ses jours, ça ouais. Surtout quand je le vis fermer les yeux et comme prendre son « courage » pour se laisser tomber, je courus vers lui et l’attrapai par le col, à moitié sur le rebord en me raccrochant au mur. Nous étions dans un équilibre précaire, mais j’avais d’assez bonnes prises pour ne pas nous faire tomber. Là, je lui fis d’une voix froide :

- J’espère pour toi que tu ne comptes pas mettre fin à tes jours ? Parce que, crois-moi mon gars, je te laisserais pas faire !

Je le fis alors basculer en arrière avant de fermer violemment la fenêtre. Je lui fis ensuite face, les bras croisés sur mon torse, et j’ajoutai un peu plus chaudement, mais toujours énervé, comme un maître qui gronde son disciple qui abandonne trop facilement :

- Tu n’es pas un lâche ? Prouve-le en vivant et en te battant contre ce qui te pousse à vouloir passer cette fenêtre ! Tu n’y arrives pas seul ? Demande de l’aide ! Tu n’en trouves pas ? Alors cherche une autre solution. Mourir c’est abandonner et abandonner sans lutter c’est faire preuve de lâcheté !

Je m’accroupis ensuite devant lui tout en laissant une distance pour ne pas paraître menaçant et je concluais :

- Crois-moi, je sais de quoi je parle.

Code par Rin


       
   


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Invité le Ven 30 Sep 2016, 19:47

Marco ne savait pas ce qu'il se préparait à faire. Sauter ou reculer... Il s'était laissé mou sur le rebord de la fenêtre. Il était litérallement entre la vie et la mort. Une perte d'équilibre allait décider de l'un ou de l'autre. Cependant, le destin semblait bien décidé à le faire vivre. Il sentit quelque chose ou plutôt quelqu'un l'avait aggripé par le col, lui faisant pousser une exclamation de surprise.

"Quoi!? Qu'est-ce que---"

Une voix froide se fit entendre derrière lui.

- J’espère pour toi que tu ne comptes pas mettre fin à tes jours ? Parce que, crois-moi mon gars, je te laisserais pas faire !

Marco n'eut pas le temps de répliquer que le jeune homme le tirait par l'arrière pour l'éloigner violemment de la fenêtre. L'émeraude tomba assis sur le sol tandis que l'autre garçon fermait la voie qu'il allait prendre. Marco le reconnu comme étant Yasushi... Le garçon qui accompagnait le professeur Archie en Nouvelle-Calédonie. Il le regardait avec sévérité et les bras croisés.

- Tu n’es pas un lâche ? Prouve-le en vivant et en te battant contre ce qui te pousse à vouloir passer cette fenêtre ! Tu n’y arrives pas seul ? Demande de l’aide ! Tu n’en trouves pas ? Alors cherche une autre solution. Mourir c’est abandonner et abandonner sans lutter c’est faire preuve de lâcheté !

Marco serra les dents, repensant à sa mère étendue sur le sol, les veines ouvertes. Sa mère était lâche d'avoir tenté de s'enlever la vie? Comment pouvait-il dire une chose pareille? Marco ne trouvait même pas la force de répliquer ou de faire du déni. Intérieurement, il savait qu'il avait raison.

Yasushi s'accroupit face à lui pour lui dire qu'il savait très bien de quoi il parlait.

"Je... Je n'allais pas sauter...Enfin, je crois...", lui dit Marco d'une voix tremblante.

Même à ses propres oreilles, il ne sonnait pas du tout convainquant. Il baissa la tête. Il allait encore devoir demander de l'aide? Allait-il devoir toujours se faire suivre dans les couloirs ou en ville pour ne pas se faire battre? Allait-il devoir s'enfermer dans sa chambre pour ne pas se faire humilié? Lui faudrait-il un garde du corps jour et nuit pour ne pas risquer de se faire violer? Marco s'empourpra de honte à cette pensée. Il ne pouvait pas avouer ça ouvertement...

"Que dois-je faire, alors?", souffla-t-il.

Marco releva la tête vers Yasushi.

"J'en ai assez de tout endurer. De tout prendre sur moi et être une victime. Je... ne veux plus être humilié... Je ne veux plus m'apitoyer sur moi-même ou être un boulet pour les autres. Pourtant... C'est de ma faute, hein? Je croyais que si je disparaissais... Tout s'arrangerais", lui dit Marco, les larmes aux yeux.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Yasushi le Ven 30 Sep 2016, 23:46















Feat. Marco Wakasa

La loi du plus fort


Apparemment, le jeune homme ne s’attendait pas du tout à voir quelqu’un l’empêcher de faire ce qu’il avait tenté. De plus j’avais apparemment touché un point sensible, ce qui n’était peut-être pas si mal… quoi que ce n’était pas toucher un point sensible ? Très franchement, je n’avais pas pensé à mal, ni voulu faire preuve de brusquerie. Simplement, son geste me touchait personnellement et j’avais agi avec conséquence. Et quand je lui eus dit que je savais de quoi je parlais, Marco sembla ne plus savoir ce qu’il voulait faire. En tous les cas, il n’avait rien qui me convainquit. Il dû même s’en rendre compte puisqu’il se tut quelques instants, la tête basse. J’attendis patiemment de connaître sa réponse. J’imaginais très bien qu’il était perdu puisque j’étais plus ou moins passé par là… sans avoir attenté à ma vie. Je n’étais malheureusement pas Archie pour montrer le chemin à suivre. Dans quoi m’embarquai-je ? Dans le fait de ne pas avoir une vie que j’aurais pu sauver sur la conscience. Était-ce une raison valable ?

- Que dois-je faire, alors ?


Il avait soufflé ses mots comme s’il avait capitulé. Je n’aimais pas trop ça, mais je l’écoutai me parler alors qu’il levait les yeux pleins de larmes sur moi :

- J'en ai assez de tout endurer. De tout prendre sur moi et être une victime. Je... ne veux plus être humilié... Je ne veux plus m'apitoyer sur moi-même ou être un boulet pour les autres. Pourtant... C'est de ma faute, hein ? Je croyais que si je disparaissais... Tout s’arrangerait.

Face à son discours je ne pus que soupirer. Vraiment ? C’est ce qu’il pensait ? J’avais presque envie de le prendre avec moi pour lui montrer ce que j’avais vécu. Comme ça je sens que ça sonne comme étant le fait que j’ai vécu pire que lui. Je n’avais pas réellement cette prétention, mais il fallait qu’il trouve un but qui lui permettrait de vivre. Puis… avait-on attenté à sa vie ? Moi oui, après avoir vu tous ceux que j’aimais mourir, mis à part celle qui était retourné au Japon entre temps. Je ne voulais pas réaliser. Je ne pouvais pas le concevoir. Pourtant, j’avançais pour d’autres gosses que je voulais voir vivre, que je voulais voir grandir dans l’amour et la quiétude. Je ne voulais pas qu’ils deviennent comme moi, même si ce ne devait pas être une mince affaire…
Abandonnant rapidement l’idée de l’amener dans la rue, je le regardai avec une expression froide mais répondit avec compréhension :

- Je ne sais pas ce que tu as vécu, je ne peux qu’imaginer. Tout comme si je te disais que j’ai failli mourir assassiné, je suppose que tu ne pourrais qu’imaginer. Dis-moi, Marco, as-tu un but dans la vie ? Des personnes auxquelles tu tiens plus que tout au monde ?

J’attendis sa réponse deux secondes, me ravisant ensuite pour ajouter :

- A moins que, pour que tu veuilles quitter la vie de cette façon, tu n’aies rien de tout cela… Ce qui serait plus logique. Désolé, je veux pas être comme Narok, mais je peux pas te laisser mourir de tes propres mains alors que je fais tout pour tenir bon. Je ne prétends pas que j’ai vécu pire… mais disons que c’est pareil ! Alors, penses-tu vraiment que ta vie est vraiment inutile ? Ou veux-tu prouver le contraire ? Si tu veux vivre, je t’aiderais à reprendre le dessus, même si je pense ne pas être la meilleure personne pour ça.

Tout en disant ma dernière phrase, je me levai et lui tendis la main en le regardant dans les yeux. Qu’allait-il choisir ? Mourir, ou suivre la vie à l’aide de quelqu’un qui avait atteint le fond ?

Code par Rin





Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Invité le Sam 01 Oct 2016, 23:19

Yasushi soupira à la suite de son discours. Il devait être bien exaspérer de l'entendre tenir de tels propos. Le prenait-il pour un imbécile? Probablement... Mais Marco essayait de ne pas se penser comme tel. Cela ferait insulte à sa mère. D'ailleurs, elle était toujours en vie, non? Il aimait le croire. Bien sincèrement il n'en savait rien. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles? Ses parents lui manquait, mais Marco n'avait jamais osé les contacter. Par crainte qu'ils ne veuillent pas lui parler? Ça c'était un peu idiot, oui... Mais eux, quelle était leur excuse pour ne pas lui parler? Ils ne savaient pas où se situait l'académie, cependant ils connaissaient son adresse email.

Marco secoua la tête. Penser à ses parents ne l'aidait en rien à ce moment précis.

- Je ne sais pas ce que tu as vécu, je ne peux qu’imaginer. Tout comme si je te disais que j’ai failli mourir assassiné, je suppose que tu ne pourrais qu’imaginer. Dis-moi, Marco, as-tu un but dans la vie ? Des personnes auxquelles tu tiens plus que tout au monde ?

Yasushi avait une expression toujours aussi froide, mais sans prendre un ton dur. Toutefois, sa révélation lui glaça le sang. Assassiné!? Était-il mêlé au crime organisé? La question de Yasushi le ramena à réfléchir.

Un but... Le professeur Archie leur avait posé cette question au dernier cours. En baissant les yeux vers ses gants, Marco se demandait encore une fois si son but était toujours accessible. Des gens qu'il aimait, il y en avait oui... Yasushi ne lui laissait pas le temps de répondre qu'il reprit la parole.

- A moins que, pour que tu veuilles quitter la vie de cette façon, tu n’aies rien de tout cela… Ce qui serait plus logique. Désolé, je veux pas être comme Narok, mais je peux pas te laisser mourir de tes propres mains alors que je fais tout pour tenir bon. Je ne prétends pas que j’ai vécu pire… mais disons que c’est pareil ! Alors, penses-tu vraiment que ta vie est vraiment inutile ? Ou veux-tu prouver le contraire ? Si tu veux vivre, je t’aiderais à reprendre le dessus, même si je pense ne pas être la meilleure personne pour ça.

Le jeune homme lui tendis la main. Une fois encore, Marco sentait qu'il devrait dépendre sur quelqu'un d'autre. Serait-il capable de devenir quelqu'un sur qui les gens pourraient compter? Il fallait qu'il devienne fort.
Lentement, Marco prit la main de Yasushi qui l'aida à se relever.

"Montre moi à ne plus dépendre de personne... Onegai shimasu"

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Yasushi le Dim 02 Oct 2016, 00:51















Feat. Marco Wakasa

La loi du plus fort


Il y avait beaucoup d’hésitations en lui. J’espérais qu’il en ferait fi lorsqu’il me donnerait sa réponse. Cette dernière ne tarda pas à venir : il prit ma main lentement pour que je puisse l’aider à se relever. La tâche se révéla un peu ardue, mais j’y parvins tout de même grâce à son aide. Le contact avec ses gants ne m’avait pas du tout gêné. En fait, je m’en foutais totalement de ceux-là. Ce ne fus pas le cas de sa demande qu’il me fit sa requête :

- Montres moi à ne plus dépendre de personne... Onegai shimasu.

- Très bien Marco, fis-je après avoir réprimé une grimace. En contrepartie, deux choses : la première, n’attente plus jamais à ta vie ou notre accord tombe à l’eau. L’autre… ne parle plus japonais devant moi.

J’avais peu de souvenirs de ma mère. Un souvenir subsistait, comme une connaissance indélébile : elle était japonaise avant de se marier avec mon géniteur. Alors, bien entendu, je me rappelais les expressions les plus courantes qu’elle me glissait doucement à l’oreille quand j’étais tout petit. Certes, sa mort remontait à plus de dix ans, mais la blessure qu’elle avait provoquée s’était rouverte lorsque j’avais perdu les enfants dont j’avais eu la garde. Cela m’avait fait tomber de très haut jusqu’à ce que j’atterrisse dans les abîmes de la tristesse profonde.
Marco voulait ne plus dépendre de personne, mais ce n’était peut-être pas une bonne solution. Mais cela ne venait certainement pas de moi… J’allais donc inculquer quelque chose que j’avais moi-même des difficultés à comprendre, à mettre en pratique. N’était-ce pas ironique ? Que ça le soit ou non, je fis signe à Marco pour qu’il me suive. Je préférais discuter en marchant. Alors, quand nous fûmes en train d’arpenter lentement les couloirs, moi les mains dans les poches, je me mis à parler avec une douceur que seuls mes gosses, Miko et celle que j’avais aimés avaient eu le droit d’entendre :

- Il faut que tu saches que, depuis que j’ai l’âge de 4 ans jusqu’à il y a… un peu plus d’un an maintenant, je vivais dans la rue. J’ai appris à vivre par moi-même, à ne compter sur personne. Enfin... je n’aime pas l’avouer mais ce n’est pas totalement vrai puisqu’il y avait toujours une personne qui était présente pour m’aider dans les coups durs. Genre, elle m’a sauvé de la noyade, elle m’a hébergé lors des tempêtes…

Je fis une pause pour laisser le garçon assimiler tout ça. Je ne savais pas ce qu’il en pensait et je n’étais pas certain qu’il allait me croire. Mais, au fond, je voulais en venir à là :

- Un évènement tragique, en plus du fait qu’on a voulu m’assassiner, m’a fait rencontrer Archie. C’était il y a pas longtemps, juste avant les vacances en Nouvelle Calédonie. Il m’a demandé d’apprendre à compter sur les autres, ne pas prendre toutes les responsabilités pour moi seul. Du coup, je me dis que je vais devoir t’apprendre à compter sur toi-même… tout en apprenant de toi. Je ne sais pas m’appuyer sur les autres.


D’un coup, je m’arrêtai. Ce que j’allais révéler me coûtait. Archie l’avait peut-être deviné, mais je ne lui avais jamais dit. A moins qu’il n’ait mis ça sur l’habitude ? En tous les cas, je fis ma révélation en tenant ma capuche devant mes yeux :

- Ne le dis à personne, mais si je ne peux pas compter sur les autres c’est par peur d’être trahis. Je ne sais pas comment faire véritablement confiance à quelqu’un à moins qu’on ne me prouve que je peux compter dessus. Miko est une des rares à l’avoir fait, Archie tente de le faire… Mais je vois toujours dans les autres une personne qui pourrait me faire du mal.

Code par Rin





Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Invité le Dim 02 Oct 2016, 18:49

Yasushi ne tarda pas à exprimer les conditions pour cet accord. Marco ne savait pas s'il se faisait des idées, mais le Rubis lui apparaissait encore plus froid et intimidant. Il fallait aussi apprendre à ne plus se laisser impressionner aussi facilement...

- Très bien Marco. En contrepartie, deux choses : la première, n’attente plus jamais à ta vie ou notre accord tombe à l’eau. L’autre… ne parle plus japonais devant moi.

La première condition était tout à fait raisonnable. La seconde cependant surpris quelque peu Marco. Il n'avait en fait pas réalisé qu'il avait parlé dans sa langue maternelle, ses mots étaient comme sorti tout seuls. Quelque peu confus de la demande de Yasushi, il l'a respecta tout de même.

- D-D'accord, Yasushi... Pardon..., s'excusa Marco.

Ils commencèrent à marcher dans les couloirs pour poursuivre leur discussion sans rester plantés au même endroit. Ce fut Yasushi qui brisa le silence qui s'était installé entre eux.

- Il faut que tu saches que, depuis que j’ai l’âge de 4 ans jusqu’à il y a… un peu plus d’un an maintenant, je vivais dans la rue. J’ai appris à vivre par moi-même, à ne compter sur personne. Enfin... je n’aime pas l’avouer mais ce n’est pas totalement vrai puisqu’il y avait toujours une personne qui était présente pour m’aider dans les coups durs. Genre, elle m’a sauvé de la noyade, elle m’a hébergé lors des tempêtes…

Marco écarquilla les yeux à cette révélation. Il savait bien qu'il n'avait pas vécu pire que quiconque. Bien des gens avaient souffert à Tsuki, mais il n'avait aucune idée d'à quel point. Il eut une pensée pour Flugel... Marco avait prononcé des paroles sans réfléchir et l"avait profondément blessé. Les gens ne sont pas toujours ce qu'ils semblaient être.

- Un évènement tragique, en plus du fait qu’on a voulu m’assassiner, m’a fait rencontrer Archie. C’était il y a pas longtemps, juste avant les vacances en Nouvelle Calédonie. Il m’a demandé d’apprendre à compter sur les autres, ne pas prendre toutes les responsabilités pour moi seul. Du coup, je me dis que je vais devoir t’apprendre à compter sur toi-même… tout en apprenant de toi. Je ne sais pas m’appuyer sur les autres.

Apprendre de lui? Marco ne savait pas trop comment lui expliquer... Il n'y avait rien d'admirable chez lui. Il pourrait lui dire pourquoi, il s'appuyait tant sur les autres, mais ce serait sans doute pitoyable. Il repensa à ce qu'Allan lui avait dit. La maison émeraude était centrée sur l'unité, le travail d'équipe. Marco ne voulait pas cracher sur ça, mais le travail d'équipe impliquait d'y mettre du sien. Il ne voulait pas toujours s'appuyer sur les autres, il voulait être quelqu'un sur qui on pouvait s'appuyer aussi.

- Ne le dis à personne, mais si je ne peux pas compter sur les autres c’est par peur d’être trahis. Je ne sais pas comment faire véritablement confiance à quelqu’un à moins qu’on ne me prouve que je peux compter dessus. Miko est une des rares à l’avoir fait, Archie tente de le faire… Mais je vois toujours dans les autres une personne qui pourrait me faire du mal.

Marco acquiesça lentement.

- Je ne le dirai à personne. Je te le promet.

L'émeraude marqua une pause, cherchant à assimiler tout ce que le Rubis lui avait dit.

- Je sais qu'on n'est pas de la même maison, mais notre représentant m'a dit une fois que ce qui faisait notre force c'était notre unité, de compter les uns sur les autres. Moi... J'ai l'impression d'être un fardeau. Je veux devenir plus fort et pouvoir me dire un jour... Que je suis fier d'être l'homme que je suis.

Marco n'osait pas l'admettre, mais quand il se voyait dans le miroir, il n'avait pas l'impression d'être un homme. Il voyait un garçon fragile et effrayé. Il voulait détruire ce reflet une bonne fois pour toute.

- Je ne saurais pas te dire comment faire confiance aux autres. On dirait que j'ai été seul pendant si longtemps, que j'avais besoin de m'accrocher à quelqu'un sinon j'aurais déjà atteint le fond du baril il y a bien longtemps. Si tu accordes ta confiance à quelqu'un et qu'il te trahi, que ferais-tu?

De la manière qu'il voyait Yasushi, il pourrait être assez fort pour régler leur compte et se faire d'autres amis plus fiables. Sans doute n'était-ce pas aussi simple.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Yasushi le Dim 02 Oct 2016, 22:57















Feat. Marco Wakasa

La loi du plus fort


Pendant que j’avais fait toutes mes révélations, que j’avais prononcées pour lui au final, il n’avait rien dit. Certainement méditait-il dessus en plus d’essayer de réaliser que des situations telles que celles que je racontais existaient. En tous les cas, il acquiesça en me promettant de ne rien raconter, ce qui avait un certain côté rassurant. Puis, après un petit moment de silence pendant lequel nous continuâmes à marcher, moi toujours en me cachant partiellement, il reprit la parole :

- Je sais qu'on n'est pas de la même maison, mais notre représentant m'a dit une fois que ce qui faisait notre force c'était notre unité, de compter les uns sur les autres. Moi... J'ai l'impression d'être un fardeau. Je veux devenir plus fort et pouvoir me dire un jour... Que je suis fier d'être l'homme que je suis.

Je comprenais un peu mieux son problème. Autant j’étais à une extrême qui était de ne faire pratiquement confiance à personne, autant lui était à la totale opposée. Je savais que s’appuyer sur les autres m’étaient plus difficile que compter que sur moi-même, ce qui m’empêcher de voir avec exactitude ce qu’il voulait dire. En tous les cas, il nous fallait trouver un juste milieu entre tout ça. Peut-être que ce qui l’empêchait d’avancer était le manque de barrière pour se protéger des coups qu’on lui portait, mais je n’en étais pas certain…

- Je ne saurais pas te dire comment faire confiance aux autres. On dirait que j'ai été seul pendant si longtemps, que j'avais besoin de m'accrocher à quelqu'un sinon j'aurais déjà atteint le fond du baril il y a bien longtemps. Si tu accordes ta confiance à quelqu'un et qu'il te trahi, que ferais-tu ?

La réponse m’était simple. C’était une telle évidence que je ne me rappelais plus ce que j’aurais fait auparavant. Ah, si… je me serais souvenu que j’avais toujours des mômes que je devais protéger quel qu’en était le prix. Mais, aujourd’hui…

- Il y a deux solutions en fait, je ne sais pas trop ce que je ferais sur le coup. Mais je peux te dire que soit je pourrais être violent au point de pouvoir tuer si on ne m’arrête pas. Sinon, je pense que j’aurais tellement atteint le fond que je m’isolerais totalement. Quoi que dans tous les cas je risque d’être bien mal...

Autant être franc avec lui. J’étais à l’heure actuelle bien trop détruit pour détruire une quelconque trahison. Je ne l’aurais pas laissée passer avant non plus, mais il n’était pas utile qu’il suive mon exemple. Si l’union fait réellement la force, ce n’était pas en suivant mon exemple fort solitaire que je l’aiderais. Mais il voulait être « utile ».

- Dis-moi, Marco, quelles sont tes capacités ? Si tu prends l’exemple d’un… d’un village qui serait coupé du monde, tiens ! Tu as des agriculteurs, des commerçants, des fermiers et autres qui font tous tourner le village. Ils ont tous une compétence utile pour ce fonctionnement. Marco, que peux-tu faire pour ton village ? Pose-toi cette question avant de dire que tu es inutile pour les autres.

Code par Rin





Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Invité le Lun 03 Oct 2016, 21:33

Ils continuèrent leur marche heureusement non interrompue, mais Marco incita silencieusement Yasushi à tourner à l'un des croisements. Il ne voulait pas passer devant la classe du cours de physique. Son estime pour le professeur avait prit un sacré coup. Yasushi heureusement ne le questionna pas, pour le moment du moins. Il répondit d'abord à la question de Marco.

- Il y a deux solutions en fait, je ne sais pas trop ce que je ferais sur le coup. Mais je peux te dire que soit je pourrais être violent au point de pouvoir tuer si on ne m’arrête pas. Sinon, je pense que j’aurais tellement atteint le fond que je m’isolerais totalement. Quoi que dans tous les cas je risque d’être bien mal...

L'émeraude baissa la tête. Donc... Yasushi approuvait la vengeance? Le désir de se faire justice? Marco ne voulait pas se prononcer ouvertement. Ce n'était pas lui...  Il n'était pas quelqu'un de violent, mais quand il voyait leur visage... Celui du garçon à la batte de baseball et de cette fille... Il se voyait les réduire en chair à pâté. Cette vision était aussi jouisive qu'affreuse. Il avait envie de se venger, mais cela le rendait aussi malade. Était-ce la chose à faire? Lucy lui avait dit qu'il n'y avait pas de mal à se défendre... C'était lui ou eux.

Il fut sortit de ses pensées lorsque Yasushi reprit la parole.

- Dis-moi, Marco, quelles sont tes capacités ? Si tu prends l’exemple d’un… d’un village qui serait coupé du monde, tiens ! Tu as des agriculteurs, des commerçants, des fermiers et autres qui font tous tourner le village. Ils ont tous une compétence utile pour ce fonctionnement. Marco, que peux-tu faire pour ton village ? Pose-toi cette question avant de dire que tu es inutile pour les autres.

L'émeraude grimaça face à cet exemple avant regarder à nouveau ses mains gantées. Plus que jamais, il regrettait de ne pas avoir demandé l'aide de Narok durant ces vacances en Nouvelle-Calédonie. Avant que... tout change.

Marco soupira, regrettant son ancienne naïveté avant de répondre honteusement à Yasushi.

-...Je ne servirais à rien. Je ne suis pas fort, je ne sais pas travailler avec mes mains et j'arrive à peine à m'occuper d'une fougère. ...Je voulais devenir photographe. C'est mon seul talent. J'ai pu en profitet quinze minutes après toutes ces années grâce aux gants que Narok m'avait fait en Nouvelle-Calédonie. Maintenant... Je n'ai que ça.

Il montra ses mains à Yasushi avant de les relaisser tomber aux côtés de son corps.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Yasushi le Mar 04 Oct 2016, 00:26



   
       






   

   

Feat. Marco Wakasa

La loi du plus fort


- ... Je ne servirais à rien. Je ne suis pas fort, je ne sais pas travailler avec mes mains et j'arrive à peine à m'occuper d'une fougère. ...Je voulais devenir photographe. C'est mon seul talent. J'ai pu en profiter quinze minutes après toutes ces années grâce aux gants que Narok m'avait fait en Nouvelle-Calédonie. Maintenant... Je n'ai que ça.

Tout en me disant cela, Marco me montra ses mains enfermées dans des gants en or qui, d’après ce que j’avais vu en Nouvelle Calédonie, n’étaient guère pratique en plus de l’empêcher de grandir normalement. Si ces derniers venaient à être réellement en or, il était étonnant qu’il n’en ai pas profité pour s’en servir. Mais c’était certainement mieux ainsi. Mieux valait qu’il ne soit pas aussi impulsif que moi. D’ailleurs, il était certain que cela me porterait préjudice une de ces jours.

Revenant à ce que m’avait répondu le jeune homme à mes côtés, je me mis à réfléchir. En fait, son pouvoir était la cause de son problème, sous tous les angles. Pour ma part, l’origine de mes problèmes se trouvaient ailleurs. Du coup, je lui fis sans méchanceté, dédain ou mauvaise humeur, seulement de la curiosité atténuée par mon envie réelle de l’aider :

- Désolé de te demander ça, Marco, mais t’as déjà pensé à prendre des cours particuliers de pouvoirs ? D’après ce que j’ai compris ton problème viendrait du fait que tu ne peux pas user de tes mains, parce que tu ne maîtrise pas ce que la nature t’a donné. Du coup, je pense que si tu parviens à résoudre ça beaucoup de choses se débloqueront. En attendant, pourquoi pas demander à Narok de t’aider à nouveau ? Si, toi aussi, tu lui fais confiance… c’est à toi de voir.

Maintenant que cela était dit, je n’avais plus qu’à le laisser réfléchir à ça et le laisser répondre. En attendant qu’il fasse cela, je me mis à réfléchir à ma propre situation. Entre mon père qui avait assassiné ma mère après m’avoir entraîné dès le plus jeune âge (comme s’il avait prévu ma fugue), le fait que j’avais vécu une vie plus que compliquée dans la rue et que j’avais vu une dizaine de gosses auxquels j’étais attaché… il me semblait que l’origine de mon problème venait de mon passé plus qu’autre chose. Mais comment passer au-dessus de ça. Est-ce que Marco pourrait réellement m’aider ?
Le silence qui régnait me permit d’écouter la résonnance de nos pas. J’avais l’impression que Marco essayait d’avoir un modèle. Personnellement je n’en avais pas et je ne voyais pas qui prendre en tant que tel. Auparavant j’avais dit à mon frère qu’il le serait… Malheureusement c’était comme s’il s’était inscrit aux abonnés absents. Alors qui pourrait endosser ce rôle désormais ?

Code par Rin


   


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Invité le Mar 04 Oct 2016, 17:21

Yasushi semblait momentanément réfléchir avant de lui poser une seconde question. Au moins, lui, ne semblait pas le regarder de haut.

- Désolé de te demander ça, Marco, mais t’as déjà pensé à prendre des cours particuliers de pouvoirs ? D’après ce que j’ai compris ton problème viendrait du fait que tu ne peux pas user de tes mains, parce que tu ne maîtrise pas ce que la nature t’a donné. Du coup, je pense que si tu parviens à résoudre ça beaucoup de choses se débloqueront. En attendant, pourquoi pas demander à Narok de t’aider à nouveau ? Si, toi aussi, tu lui fais confiance… c’est à toi de voir.

Marco serra les dents. Ce n'était pas vraiment contre Yasushi qu'il était en colère, mais contre sa propre incompétence... et contre Narok.

- Je fais déjà ce que je peux pour les cours particuliers avec monsieur Loys...

En fait ce n'était peut-être pas tout à fait vrai. Il se bloquait, comme s'il se mettait des barrières psychologiques qui faisaient qu'il ne réussissait pas. La peur... Toujours la peur! Il en avait assez de se laisser contrôler par elle. Et si pour une fois, il se permettait d'être en colère?

- Quant à Narok... J'ai cessé de lui faire confiance à la minute qu'il a tourné le dos à Tsuki et à nous tous!, répliqua Marco sèchement.

Marco n'avait pas besoin d'un leader douteux pour devenir plus fort. Il allait sérieusement s'y mettre. Écraser ses peurs une bonne fois pour toute. Pour juste une fois, il allait appliquer ce que Narok lui avait dit en Nouvelle-Calédonie: Tuer le garçon pour que l'homme puisse vivre.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Yasushi le Mar 04 Oct 2016, 18:35















Feat. Marco Wakasa

La loi du plus fort


Je me sentis comme honteux de voir que ma question avait blessé Marco. Surtout qu’il me répondit faire ce qu’il pouvait avec un professeur que je ne connaissais pas. Puis, froidement, un ton que je ne lui connaissais pas, bien que je ne sois pas la meilleure personne pour dire cela, il ajouta :

- Quant à Narok... J'ai cessé de lui faire confiance à la minute qu'il a tourné le dos à Tsuki et à nous tous !

Je ne savais pas de quoi il parlait et, étrangement, je ne voulais même pas savoir. C’était certainement égoïste de ma part, surtout que j’aurais pu mettre Miko en garde. Il était pourtant pour moi des problèmes qui m’étaient un peu plus… délicats. Je lui répondis donc en m’arrêtant pour m’adosser à un mur en soupirant :

- Dans ce cas, armes-toi simplement de patience. Je ne te dis pas que devenir plus fort te donnera le droit de donner des leçons à ceux qui t’ont fait du mal, mais au moins tu pourras éviter, voire avoir des preuves contre ceux qui te cherchent des poux. Ne me prends pas comme exemple… je n’en suis pas un.

Je repensais à tout ce qu’il s’était passé. Tout ce que j’avais vécu. Je devais avouer que je ne parvenais pas à trouver de compromis entre mes faits, mes ennuis et ce que m’avait dit Archie. Moi ? Comme son fils ? Quel genre de fils étais-je pour permettre à un esprit assassin de m’habiter ? Plusieurs fois j’avais failli commettre le pire, plusieurs fois on m’en avais empêché de justesse. Que devais-je faire pour m’en débarrasser une bonne fois pour toute à part mettre fin à mes jours ? … ce qui contenterait grandement mon géniteur, tient ! Je ne pouvais pas vraiment le supporter non plus.

En regardant Marco, je lui fis :

- Dis-moi, qu’est-ce qui est le plus important pour toi ? Pouvoir te défendre légalement, protéger ta vie sans toucher à celle des autres et prévenir ton entourage de ce qu’il pourrait subir ? Ou risquer de mettre à néant tes espoirs d’avenir en te faisant justice toi-même et risquer de mettre toutes tes amitiés à l’épreuve à cause de ta colère ? … Je suis trop mal placé pour te faire la leçon, mais j’aimerais que tu évites de te retrouver au pied du mur comme je le suis aujourd’hui.

Peut-être avais-je mal tourné ma phrase, peut-être la comprendrait-il mal, mais je n’en avais que faire. Ma question restait la même : voulait-il prendre le risque de se faire punir pour s’être défendu trop tard ?

Code par Rin





Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Invité le Mar 04 Oct 2016, 21:16

Yasushi ne disait rien sur le coup tandis que Marco prenait de bonnes inspirations pour se calmer. Le Rubis n'avait rien fait pour mériter ses sauts d'humeurs. L'émeraude refusait de déverser la colère sur ceux qui n'avaient rien à se reprocher sinon là il ne vaudrait pas mieux que ses persécuteurs.

Yasushi s'adossa contre le mur, laissant échapper ses paroles dans un soupir.

- Dans ce cas, armes-toi simplement de patience. Je ne te dis pas que devenir plus fort te donnera le droit de donner des leçons à ceux qui t’ont fait du mal, mais au moins tu pourras éviter, voire avoir des preuves contre ceux qui te cherchent des poux. Ne me prends pas comme exemple… je n’en suis pas un.

Marco baissa la tête... Pourquoi devait-il être patient? Surtout après avoir vu ce qui s'était passé dans la classe de chimie... Le professeur avait la preuve flagrante, il avait prit la Rubis en plein délit... Et pourtant elle s'en était tirée. Marco luttait pour ne pas pleurer de rage devant Yasushi.

- Dis-moi, qu’est-ce qui est le plus important pour toi ? Pouvoir te défendre légalement, protéger ta vie sans toucher à celle des autres et prévenir ton entourage de ce qu’il pourrait subir ? Ou risquer de mettre à néant tes espoirs d’avenir en te faisant justice toi-même et risquer de mettre toutes tes amitiés à l’épreuve à cause de ta colère ? … Je suis trop mal placé pour te faire la leçon, mais j’aimerais que tu évites de te retrouver au pied du mur comme je le suis aujourd’hui.

L'émeraude poussa un soupir, s'adossant lui-même contre le mur, mais se laissant glisser pour s'asseoir. Il regarda par la fenêtre avec un regard empli de regrêts.

- Si tu m'avais posé la question hier... Bien sincèrement j'aurais répondu la première option.

À ce moment précis, Marco sentait qu'il était arrivé à un point de non-retour. C'était dit. Il ne pouvait pas se résoudre à mentir à Yasushi. Qu'allait-il faire? L'empêcher de faire une connerie? Marco avait promis qu'il allait vivre, mais pas de ne pas se faire justice. Si Yasushi se mettait dans son chemin aussi... Il allait devoir agir en conséquence, même si ça le rendait malade.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Yasushi le Mer 05 Oct 2016, 01:21















Feat. Marco Wakasa

La loi du plus fort


Lorsque je lui eue posé ma question, Marco s’assis à côté de moi, comme moi avant de répondre :

- Si tu m'avais posé la question hier... Bien sincèrement j'aurais répondu la première option.

Je soupirai discrètement. Allais-je le laisser comme ça ? Non, certainement pas ! Je ne pouvais pas le laisser faire alors qu’il s’apprêtait à faire comme moi. Mais, en même temps, je ne pouvais pas l’aider si je restais dans l’ignorance. Le rediriger vers un professeur semblait compromis puisqu’il semblait prêt à commettre l’irréparable. Ce n’était pas une mince affaire et, au final, je restais sa seule porte de sortie à ma connaissance. Bien entendu, il était peut-être de meilleures personnes que moi pour lui faire entendre raison, mais je n’en connaissais aucune…
Après un silence qui me permit de réfléchir correctement à mes mots, puis, certainement sans qu’il s’y attende, je demandai à Marco :

- J’aurais deux questions : y aurait-il une personne que tu voudrais voir, pour te remonter le moral ou dans n’importe quelle situation ?

J’attendis un peu, insistant légèrement s’il le fallait, histoire d’avoir une réponse. Au moins, ainsi, j’aurais une personne à contacter après quelques recherches de mon côté : Lizbeth. Je pensais lui faire parvenir que Marco avait besoin d’aide par un mot dans son casier… anonymement. Au moins il verrait qu’il n’était pas seul. S’il voulait la voir c’était qu’il s’entendait bien avec elle et qu’elle l’aiderait, non ?

- Pour la seconde question, serais-tu d’accord de me raconter ce qu’il s’est passé ? Je ne te promets pas des miracles… et j’espère pouvoir t’aider. Mais pour cela, il faut que j’en sache un peu plus sur ce qu’il t’est arrivé. Je ne veux pas tous les détails non plus, mais au moins, peut-être des noms ou autres… pour que j’aille voir si je peux arranger les choses pour toi.

J’espérais honnêtement qu’il me répondrait. Après tout j’étais en train de prendre cruellement sur moi pour lui tendre la main. J’espérais qu’il s’en rendrait compte et me rendrait la pareil. Après tout, qui savait si l’assassin en moi allait encore faire des siennes, ou si une autre bricole allait encore arriver. Puis, j’oubliais presque mon projet aussi ! En fait, beaucoup de choses me posaient problème et je n’arrivais pas à résoudre tout ce méli-mélo. Sincèrement, si je parvenais à l’aider, cela reviendrait certainement du miracle ! En attendant, j’espérais qu’il allait se livrer à moi sans que j’aie à insister ou à manquer de tact. Je sentais que ce ne serait pas facile pour lui, mais il me devait bien ça puisque je lui avais raconté une partie de mon histoire.

Code par Rin





Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Invité le Mer 05 Oct 2016, 06:52

Un silence lourd s'était installé entre les deux garçons tandis que l'un deux semblait peser ses options. Délicatement, Marco avait posé sa main gauche sur son bras droit. Il n'avait qu'un mouvement à faire pour libérer sa main et...

Marco, à quoi tu penses merde!?

L'émeraude retira sa main pour la remettre où elle était. Il s'était rappelé à l'ordre et juste à temps avant de commettre une monstrueuse connerie. Il avait assez d'ennemis, pas besoin d'aller s'en créer un nouveau. Yasushi finit par briser de nouveau le silence.

- J’aurais deux questions : y aurait-il une personne que tu voudrais voir, pour te remonter le moral ou dans n’importe quelle situation ?

Marco s'accota la tête contre le mur. Il voyait plusieurs personnes. Lucy, Misty, Tori, Noa... Mais un visage en particulier lui venait en tête et son nom s'échappa instinctivement de ses lèvres.

"Mademoiselle Lizbeth... Je suppose", ajouta-il, se sentant rougir malgré lui.

Encore en proie à son coeur qui lui jouait des tours? Décidément, il était l'incarnation de la confusion...

- Pour la seconde question, serais-tu d’accord de me raconter ce qu’il s’est passé ? Je ne te promets pas des miracles… et j’espère pouvoir t’aider. Mais pour cela, il faut que j’en sache un peu plus sur ce qu’il t’est arrivé. Je ne veux pas tous les détails non plus, mais au moins, peut-être des noms ou autres… pour que j’aille voir si je peux arranger les choses pour toi.

Marco baissa la tête avec honte. Il voulait sincèrement refuser et se cacher dans sa chambre tant il avait honte. En même temps, il se sentait coupable de mêler Yasushi à ses problèmes sans lui en parler... Il prit une bonne inspiration tandis que Yasushi le regardait, attendant une réponse.

- Tu me promet de ne pas parler ni de te moquer moi?

Une fois que Yasushi eu répondu, Marco se lança, espérant se livrer pour la dernière fois.

- Depuis quelques temps... Je subis des brimades de la part de deux Rubis... Une en particulier... Ça a commencé dans ce parc. C'est elle qui a commencé les hostilités puis un gars est venu... Il m'a frappé avec sa batte de baseball pendant que la fille m'insultait et applaudissait.

Il déglutit, marquant une pause.

- Des gens ont vu mes bleus... Lucy et Noa... Ils insistaient alors je leur en ai parlé. Mais, la fille me l'a fait payé chèrement. Elle a mit... une lettre dans mon casier, faisant passer ça pour une lettre de Lucy. Comme un idiot j'y ai cru. Je suis tombé dans son piège. Elle a menacé de faire du mal à Lucy et en échange de la laisser tranquille, il fallait que je boive ce... bocal d'eau... remplis de lombrics vivants..."

Marco peinait à raconter cette histoire sans avoir mal au coeur. Il n'oublierait jamais la sensation des vers grouillant dans sa gorge... Il se plaqua la main contre la bouche prenant un moment pour reprendre son souffle.

-... Ça va toujours en empirant. Ce soir ça été la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Elle m'a attaché dans la salle de chimie. J'ai été endormi par du chloroform selon ses dires... Elle a prit une é-éprouvette et a essayé de... Elle a voulu me..."

Marco termina sa phrase dans un murmure à peine audible, rouge comme une pivoine. Il ajouta qu'un professeur était intervenu. Ce n'était qu'à ce moment que Marco apprit le nom de son bourreau: Alyssa.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Yasushi le Mer 05 Oct 2016, 16:20




Feat. Marco Wakasa

La loi du plus fort


Au départ, Marco baissa la tête et resta silencieux. Je respectai son silence alors que mes yeux étaient attirés par mon plâtre au poignet. Que pouvait-il bien avoir vécu pour me donner l’impression qu’il avait peur d’en parler ? Personnellement tous mes problèmes étaient une succession d’évènements ayant un seul point d’origine : mon géniteur. En était-il de même pour ce jeune homme assis à côté de moi ? Lorsque je lui eus promis de ne rien dire à qui que ce soit et de ne pas me moquer de lui, il me donna les réponses à mes questions :

- Depuis quelques temps... Je subis des brimades de la part de deux Rubis... Une en particulier... Ça a commencé dans ce parc. C'est elle qui a commencé les hostilités puis un gars est venu... Il m'a frappé avec sa batte de baseball pendant que la fille m'insultait et applaudissait.

Cela me fit penser à mes « rencontre » avec La Brute alors qu’il avait ramené des dizaines de personnes pour me battre à mort. Enfin, presque puisque j’avais toujours réussis à les mettre hors d’état de nuire, d’une façon ou d’une autre. Mais, apparemment, il n’y avait pas que ça, ce qui me rassurait sur sa capacité à encaisser :

- Des gens ont vu mes bleus... Lucy et Noa... Ils insistaient alors je leur en ai parlé. Mais, la fille me l'a fait payer chèrement. Elle a mis... une lettre dans mon casier, faisant passer ça pour une lettre de Lucy. Comme un idiot j'y ai cru. Je suis tombé dans son piège. Elle a menacé de faire du mal à Lucy et en échange de la laisser tranquille, il fallait que je boive ce... bocal d'eau... remplis de lombrics vivants...

Je devais avouer que l’histoire des lombrics me fit grimacer. Même en étant pratiquement mort de faim je n’avais jamais eu pour idée de manger des insectes, et encore moins des lombrics… vivants. D’une certaine manière, je le trouvais courageux parce qu’il avait fait cela pour sauver une personne qui avait tenté de lui venir en aide. C’était réellement courageux à mes yeux et, dans ces conditions, peut-être aurais-je fait comme lui. Si cela avait pu avoir le mérite de sauver mes gamins, alors je l’aurais fait sans aucune hésitation ! Cela je pouvais l’affirmer sans hésiter.

-... Ça va toujours en empirant. Ce soir ça été la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Elle m'a attaché dans la salle de chimie. J'ai été endormi par du chloroforme selon ses dires... Elle a pris une é-éprouvette et a essayé de... Elle a voulu me...

Bon, là je devais avouer que je ne voyais pas du tout ce qu’il avait voulu dire, mais ce n’était pas totalement le plus important selon moi. Si un professeur l’avait arrêté, lui donnant ainsi le nom de son bourreau, pourquoi avait-il eu envie de mettre fin à ses jours ? Je ne comprenais pas réellement ce qu’il s’était passé au début. Puis, à force d’y réfléchir, je ne vis qu’une seule possibilité : le professeur avait fait une action qui n’avait rien fait pour arranger les choses aux yeux du jeune homme. Dans ma démarche de l’aider, je lui fis sur un ton neutre, quoi que légèrement admiratif :

- Tu es quelqu’un de bien. Je peux te le confirmer car tu t’es sacrifier pour protéger une personne que tu me semble beaucoup apprécier. Ce n’est pas donné à tout le monde. Par contre, pourrais-tu me donner le nom du professeur, si tu le connais ? J’aimerais lui poser des questions et voir avec lui comment il compte arranger les choses.

J’espérais sincèrement qu’il me répondrait. Il était certainement plus intelligent d’aller voir l’adulte que « se faire juste soi-même ».
Archie… est-ce vraiment cela, être sur le bon chemin ? Est-ce cela que tu voulais m’inculquer en tant que… « père » ?, pensai-je en attendant la réponse de Marco.

Code par Rin


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Invité le Mer 05 Oct 2016, 16:38

Marco priait pour que Yasushi ne lui demande pas de répéter la fin de sa phrase. S'il en avait parlé à son père, sans doute l'aurait-il traité de poule mouillée pour avoir laissé une fille le martyriser sans se défendre. Le Rubis ne se moqua pas de lui, au contraire.

- Tu es quelqu’un de bien. Je peux te le confirmer car tu t’es sacrifier pour protéger une personne que tu me semble beaucoup apprécier. Ce n’est pas donné à tout le monde. Par contre, pourrais-tu me donner le nom du professeur, si tu le connais ? J’aimerais lui poser des questions et voir avec lui comment il compte arranger les choses.

Marco se sentit s'empourprer face au compliment. Il était quelqu'un de bien... Malgré ce qu'il voulait faire? Il avait peut-être au moins un mérite en tant qu'élève de la maison Émeraude... Il était prêt à mourir pour ses camarades. Yasushi lui posa une question sur le professeur et Marco ressentit une nouvelle vague de colère monter en lui, mais il parvint à se contrôler.

-...Le professeur Maxwell... Lloyd Maxwell. Tu vois qui c'est? Celui avec les cheveux en antenne-radio..., répondit-il.

Finalement, Yasushi avait réussi à lui tirer les vers du nez sans trop de difficultés. Il restait cependant une chose que Marco désirait savoir.

- Yasushi... Tu m'aideras à devenir fort, pas vrai? À ne plus me laisser faire? Je ne veux plus jamais revivre ce que j'ai vécu dans cette salle de chimie. Cette peur... Cette honte... Plus jamais.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Yasushi le Mer 05 Oct 2016, 18:52




Feat. Marco Wakasa

La loi du plus fort


Très sincèrement, je fus très surpris, si ce n’était pas choqué, d’apprendre que le professeur était Lloyd Maxwell. Pourquoi n’avait-il rien fait ? Ou, plutôt, qu’avait-il fait pour que Marco se sente mal à ce point ? Je ne comprenais pas… Mais je ne pus y réfléchir plus puisque le jeune homme me demanda :

- Yasushi... Tu m'aideras à devenir fort, pas vrai ? À ne plus me laisser faire ? Je ne veux plus jamais revivre ce que j'ai vécu dans cette salle de chimie. Cette peur... Cette honte... Plus jamais.

Doucement, je me passai la main sur le visage. Il m’en demandait toujours plus et je commençai à ne plus savoir où me mettre de la tête. Je me pris donc quelques secondes pour lui répondre calmement quoi qu’avec une discrète pointe d’exaspération :

- J’vais faire ce que je peux, mec. Laisse-moi juste le temps de réaliser ce que tu viens de me dire et de trouver un « plan », je t’en prie.

De toute ma vie, jamais je n’avais été aussi zen, surtout avec tout le poids que je portais sur mes épaules. Comment pouvais-je faire ? Aller voir cette Alissa était hors de question, je ne connaissais pas l’autre rubis, il me restait donc Lloyd Maxwell. J’espérais qu’il me donnerait une explication à tout ça et, surtout, qu’il m’aiderait. Je devais aussi de toute urgence demander à la fameuse Lizbeth de venir en aide à Marco avant que ce dernier ne fasse une connerie. Quant à le rendre plus fort… Là il me faudrait un petit coup de main, quoi que j’eusse mon idée qui contacter. Jïnn était le premier à vouloir la bagarre et aider les autres. J’espérais seulement que je n’allais pas trop lui en demander pour le coup. Je n’osais pas impliquer Archie là-dedans. Certes, il serait certainement de bons conseils mais… comment le regarder en face après ce qu’il m’avait dit ? Il me considérait comme un fils… Je n’arrivais pas à comprendre ce qu’il voulait dire par là et c’est ce qui me bloquait. J’espérais d’ailleurs que Lloyd serait cool aussi sur cette histoire.
Finalement, après quelques minutes de réflexion, je fis à Marco, tout aussi calmement que précédemment :

- Je vais voir avec un pote pour t’entrainer, t’apprendre à te défendre… enfin, je ne te garantis rien, ok ? Je ne suis pas faiseur de miracle. Saches cependant que je ne te sauverais pas si tu viens à faire une connerie avec ce qu’on va t’apprendre, c’est clair ? Ce sera pour te défendre, mais rien de plus. Je vais aussi aller voir Lloyd pour toi. Je veux savoir pourquoi son action t’a blessé, mais surtout pourquoi il l’a fait. J’te tiens au jus, ok ?

Code par Rin


Je parle en #660000
avatar
Yasushi

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La loi du plus fort (PV Yasushi) - Terminé

Message par Invité le Mer 05 Oct 2016, 19:06

À voir l'expression choquée de Yasushi, il semblait bien connaître le professeur. Marco ne désirait pas lui en dire davantage. Ce serait à l'enseignant de le faire pour ce coup-ci. Marco se leva avant de prendre racine dans ce couloir, prenant une bonne inspiration. Il avait toujours les yeux rivés vers la fenêtre, mais intérieurement il se fit la promesse de ne pas sauter. Il n'allait pas mourir de cette façon...

Il ne réalisait pas tout à fait à quel point il en demandait à Yasushi, mais il était son seul espoir à cet instant précis. Marco avait cette conviction que si quelqu'un pourrait l'aider à devenir fort, Yasushi serait le bon choix pour le guider. Des cours supplémentaires avec monsieur Loys s'imposaient. Marco sentait qu'il était prêt, que ce ne serait plus la peur qui allait l'arrêter désormais.

- Je vais voir avec un pote pour t’entrainer, t’apprendre à te défendre… enfin, je ne te garantis rien, ok ? Je ne suis pas faiseur de miracle. Saches cependant que je ne te sauverais pas si tu viens à faire une connerie avec ce qu’on va t’apprendre, c’est clair ? Ce sera pour te défendre, mais rien de plus. Je vais aussi aller voir Lloyd pour toi. Je veux savoir pourquoi son action t’a blessé, mais surtout pourquoi il l’a fait. J’te tiens au jus, ok ?

Marco le regarda dans les yeux, acquiescant solennellement.

- Je suis le seul responsable de mes actes, Yasushi, ne t'en fait pas pour moi. Je te remercie déjà pour tout ce que tu as fait pour moi ce soir et je réalises que j'ai une grosse dette envers toi. Si tu as quoi que ce soit à me demander... Quoi que ce soit que je puisse faire... N'hésite pas. Je te laisses y réfléchir, okay?

Une fois qu'il eut terminé de parler, l'adolescent tourna les talons et se sépara du Rubis. D'un pas lourd et déterminé, il retourna à son dortoir.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum