Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Mer 28 Sep 2016, 02:15

Alyssa était assise sur le bureau du professeur de physique, prenant une bouffée de son joint. Si à l'extérieure, elle était assise telle une reine sur son thrône et en pleine maîtrise, à l'intérieur, elle se sentait comme une fillette effrayée. Jamais, elle n'avait été aussi loin... Mais, pourquoi hésiter maintenant? C'était trop tard pour se faire pousser une conscience. Lloyd... Une source inépuisable de bonheur, mais qui lui torturait le coeur. Ce n'était pas le moment de reculer... Elle se sentait à tous les jours en train de couler, depuis ce jour-là... Quelqu'un allait connaître son enfer.

Sa victime se réveilla, visiblement perdue avant de la regarder avec un mélange de peur et de surprise. Il était attaché au premier bureau face à elle.

"Qu'est-ce que...?!", couina-t-il apeuré.

"Chloroform. Heureusement, ton petit nez de fouine à détecter mon herbe. Tu t'es rendu droit où je voulais que tu sois", dit-elle d'un ton neutre.

"...Pourquoi?", demanda-t-il.

"Hm?"

"Pourquoi tu fais ça? Pourquoi moi!?", lâcha-t-il visiblement sur le bord des larmes.

"Sincèrement... C'est rien de personnel. Tu es gras... énorme... Pleurnicheur et timide. La victime parfaite, tu te rappelle? N'importe qui aurait pu faire l'affaire, mais ça a tombé sur toi. Tu fais juste parti de ces gamins qui n'ont pas de chances", lui dit-elle, se levant de son siège pour aller vers l'une des armoires vitrées.

Il y avait divers équipements de chimie... Dont une rangée d'éprouvettes. Elle prit la plus longue, se dirigeant vers l'adolescent, toujours inexpressive.

"Mais peut-être sera-tu plus chanceux que je ne l'ai été. Faisons un pari. Moi je parie que tu ne seras pas sauvé avant que j'aie fini. Après tout... Pourquoi on te sauverait toi et pas moi?", demanda-t-elle.

Visiblement, il ne comprenait pas où elle voulait en venir. Il sentait probablement que l'éprouvette n'était pas là pour décorer.

"Qu'est-ce que tu va me faire?"

"...Tu es toujours puceau, hein? Ça tombe bien, je me demandais si ça allait te faire autant mal..."

L'expression du garçon devenait d'abord rouge puis livide. Il pleurait et supplait pour qu'elle ne lui fasse pas ça.

La porte s'ouvrit brusquement... Et Alyssa perdu son pari.


Dernière édition par Alyssa Healey le Mar 04 Oct 2016, 05:56, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Mer 28 Sep 2016, 02:50

Oh yeah baby! That's the way!

Je viens tout juste de maîtriser l'art de danser en descendant les escaliers, honnêtement je suis plutôt fier de moi baby... Cependant, je crois que Sissel en a marre de m'attendre. Bon, je devrais surement reprendre mon chemin avant qu'il fasse son loup solitaire...

Étrangement aujourd'hui, je semble penser plus à Alyssa qu'avant... Elle m'a vraiment intrigué en me disant qu'elle me le dirait un jour... Elle a l'air de bien aimé retardé les choses... Maintenant que j'y pense, elle n'a même pas encore dit qu'elle m'aimait...

Cependant, ce que Noa m'avait raconté me trouble encore... Comment a-t-elle pu faire ça? J'avais essayé de la trouver le soir même, mais je n'avais pas eu de la chance... Même aujourd'hui, les recherches n'ont rien menés... Ugh, peut-être qu'il serait que j'attende de la trouver normalement... Cependant, je pense qu'elle a vraiment besoin d'aide, je dois la trouver le plus vite possible!

Hmm, je devrais probablement retourner dans ma classe, je crois que j'ai laissé mes clés de voiture là-bas par accident... Hmm, normalement je suis plus attentif que ça. Today is a weird day baby.

En m'approchant du local, j'entends ce qui ressemble à des cris, et pas de simples cris, des cris d'horreur... En me rapprochant de la porte en restant silencieux, j'essaye d'entendre ce qu'il se passe de l'autre côté...

...Tu es toujours puceau, hein? Ça tombe bien, je me demandais si ça allait te faire autant mal...

A-Alyssa!?!?

En un grand mouvement, j'Ouvre la porte avec une force herculéenne. La scène devant moi était extrêmement troublante...

Alyssa avait une éprouvette dans la main et semblait menacer un autre élève attaché au bureau (hey mais c'est Marco!)

...N-non... Noa avait vraiment raison... Merde...

Rapidement, je prends un ton sérieux, probablement le plus sérieux que je peux être... En parlant je me dirige vers Alyssa pour lui prendre l'éprouvette des mains.

- PUTAIN DE MERDE, QU'EST-CE QUE T'ES EN TRAIN DE FAIRE ALYSSA!?!?!

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Mer 28 Sep 2016, 03:02

De tous les emmerdeurs...! Alyssa se retourna et son expression se figea. Son coeur semblait avoir sauté un battement et elle pouvait presque sentir son sang se glacer. Pourquoi?... Pourquoi!?

Lloyd Maxwell lui arracha l'éprouvette des mains. Il semblait à la fois choqué et furieux.

- PUTAIN DE MERDE, QU'EST-CE QUE T'ES EN TRAIN DE FAIRE ALYSSA!?!?!

Un lourd silence s'était installé entre Lloyd et Alyssa. On ne pouvait entendre que les faibles sanglots du garçon. Elle poussa légèrement Lloyd, toujours elle-même sous le choc. Pourquoi... Pourquoi Marco avait-il eu le droit d'être sauvé!?

"On dirait... Que j'ai perdu mon pari...", dit-elle difficilement.

On aurait dit que sa gorge se serrait alors qu'elle luttait pour retenir ses larmes. Elle détacha l'adolescent qui s'éloigna subitement d'elle, toujours tremblant de peur.

"Vous jouez les héros avec tout le monde, professeur?", demanda-t-elle.

Hors de question de se montrer personnel avec l'autre dans les parages. Il semblait presque demander l'approbation de Lloyd pour partir. Alyssa attendit patiemment que le professeur lui permette de déguerpir, ils allaient avoir bien des choses à se dire...

Alyssa baissa la tête, prête à ce que Lloyd déverse sa haine sur elle. Elle l'avait prévenu pourtant... Elle le lui avait dit qu'il ne savait pas dans quoi il s'embarquait.


Dernière édition par Alyssa Healey le Mer 28 Sep 2016, 06:30, édité 1 fois

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Mer 28 Sep 2016, 03:36

- On dirait... Que j'ai perdu mon pari...

Alyssa se dépêcha de détacher Marco. Alors que celui ci s'éloigna rapidement d'elle. Alyssa me regarda en disant:

-Vous jouez les héros avec tout le monde, professeur?

En gardant mon air sérieux, je me tourne vers Marco. Il avait l'air de trembler plus qu'une feuille de papier... Merde, elle allait faire quoi putain? Ok, c'était un peu évident mais en même temps, je ne pouvais pas l'admettre à moi-même. Rapidement, je lui dit de déguerpir. Ça ne prends pas beaucoup de temps pour que le garçon obéisse et nous laisse tout les deux. La tension de la situation était incroyablement élevé, ça faisait longtemps que j'avais ressenti ce genre de stress...

Dès que Marco quitta la salle, je sens que mon look neutre et sérieux commence à s'évaporer. Deux larmes s'écoulent lentement sur les bords de mes joues...

J'ai échoué... J'étais supposé être là pour elle et regarde ce qui vient de se passer... Je ne suis qu'un incapable qui croyait que ce que je faisais était assez... L'éprouvette glisse en dehors de ma main en s'éclatant en un millier de morceaux sur le sol.

Alyssa sembla baisser la tête, elle ne peut même pas me regarder dans les yeux... Rapidement je prends Alyssa entre mes bras avant de parler:

- Alyssa... Pourquoi... Pourquoi tu ne m'as pas écouté? J-je t'avais dit p-pourtant que j'étais là pour toi... Que je serais toujours là pour t'écouter et t'aider... Tu ne peux pas...

Je ne peux même pas finir ma phrase... Je la sers plus fort contre moi, non seulement pour la réconforter mais aussi pour essayer de faire passer la douleur d'avoir échoué ce que je devais faire...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Mer 28 Sep 2016, 03:58

Alyssa fut ramenée à la réalité par le bruit du verre cassé. En relevant la tête, elle sentit son coeur se briser davantage en voyant le visage de l'homme qu'elle... ... Il pleurait? Pourquoi, c'était à n'y rien comprendre. Pourquoi réagissait-il comme ça? Ce qu'il fit ensuite la déstabilisa plus que jamais. Il la prit dans ses bras, la faisant se raidir de stupeur. Quoi? Pourquoi il ne la gifflait pas? Pourquoi il ne lui criait pas dessus?

- Alyssa... Pourquoi... Pourquoi tu ne m'as pas écouté? J-je t'avais dit p-pourtant que j'étais là pour toi... Que je serais toujours là pour t'écouter et t'aider... Tu ne peux pas...

Alyssa laissa échapper un sanglot étouffé.

- Tu as sauvé Marco... Moi... Personne ne m'a sauvé... Jusqu'à ce que je te rencontre. Tu as risqué ta vie pour moi... Si je t'avais rencontré plus tôt je..., commença-t-elle avant que ses propres larmes coulent librement sur ses joues.

Elle retourna l'étreinte du professeur, en plus tremblante. Alyssa s'éloigna de lui après quelques secondes.

"Pourquoi... Tu ne me détestes pas?", demanda-t-elle.

Ravalant ses larmes, Alyssa rajouta d'un ton résigné.

"Si tu veux savoir quoi que ce soit... Pose des questions. Je répondrai à toutes", lui dit-elle.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Mer 28 Sep 2016, 04:51

Alyssa laissa finalement allé ses émotions en disant:

- Tu as sauvé Marco... Moi... Personne ne m'a sauvé... Jusqu'à ce que je te rencontre. Tu as risqué ta vie pour moi... Si je t'avais rencontré plus tôt je...

Elle s'arrêta alors qu'elle me donna aussi un calin. Nous restons comme ça pendant un bon moment... L'histoire de Alyssa me fit sentir mal pour elle. Personne? Absolument personne n'était là pour elle? C'est évident qu'elle agirait ainsi alors... En s'éloignant de moi un peu, Alyssa me posa une question qui fut capable de fendre mon coeur en deux.

-Pourquoi... Tu ne me détestes pas?

Q-quoi? Elle croit que je devrais la détester? Mais pourquoi pense-t-elle ça? Je pense qu'elle avait bien raison lorsqu'elle m'avait averti que son histoire n'en est pas une de joie... Elle a doit avoir des problèmes d'insécurités plus gros que j'imaginais malheureusement...

En laissant couler plus de larmes, je la regarde en essayant d'esquisser un sourire.

- Parce que je t'aime merde! Jamais je pourrais te détester... Tu vaux trop pour moi pour que je t'abandonne... C'est aussi simple que ça baby... You're the one baby... you're the one...

En essuyant mes yeux, Alyssa sembla reprendre un air plus neutre.

- Si tu veux savoir quoi que ce soit... Pose des questions. Je répondrai à toutes.

Je me dirige vers un des bureaux en lui signalant de faire de même, je pense qu'on va être ici longtemps... Autant mieux de se mettre confortable...

En enlevant mes lunettes, je prends une grande respiration avant de poser ma question...

- Commençons par le début. Pourquoi as-changé si drastiquement comparé à la Alyssa du primaire? Ou est passée Alyssa la première de classe et comment s'est-elle transformée en Alyssa la rebelle?

Si je veux atteindre la fin, il faut d'abord commencer par le commencement baby... Cette discussion sera extrêmement dure, ça c'est certain. Cependant, il faut qu'on fasse cela si on veut progresser et régler ce problème.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Mer 28 Sep 2016, 05:26

Lloyd lui-même semblait désarçonné par sa question. Il tentait d'esquisser un sourire pour la rassurer ou peut-être était-ce pour lui-même? Le résultat n'était guère convainquant cependant à cause des larmes sur ses joues.

- Parce que je t'aime merde! Jamais je pourrais te détester... Tu vaux trop pour moi pour que je t'abandonne... C'est aussi simple que ça baby... You're the one baby... you're the one...

Le coeur d'Alyssa semblait se serrer comme s'il allait exploser. Pourquoi était-ce aussi facile pour lui de dire ses sentiments? Surtout après ce qu'elle avait tenté de faire!

Il ne tourna pas autour du pot par la suite en entrant dans le vif du sujet. Lloyd se dirigea par le fait même vers son bureau. Alyssa se prit une chaise, se rappellant la première fois qu'elle avait rencontré le professeur. Toujours aussi séduisant et imposant derrière son bureau... Elle se sentait à nouveau comme la fillette apeurée qu'elle avait été.

- Commençons par le début. Pourquoi as-changé si drastiquement comparé à la Alyssa du primaire? Ou est passée Alyssa la première de classe et comment s'est-elle transformée en Alyssa la rebelle?

Alyssa se mordit la lèvre inférieure en serrant les points. Elle acquiesça à sa requête.

- J'allais à une école de bas quartier... Ma mère n'avait pas les moyens de payer mieux. Ironiquement, à une rue plus loin, comme pour nous narguer, il y avait une école secondaire privée qui ne prenait que les meilleurs. ...J'ai voulu y aller, mais ça a attisé la jalousie de bien des filles. J'ai fais une lente et longue descente aux enfers. Il est arrivé... des tas de choses. Mais on va commencer par le point d'origine, okay?, lui dit Alyssa avant de raconter son histoire.

Alyssa avait la tête baissée, prise au pied du mur comme après chaque résultats d'examens. La dirigeante du petit groupe de quatre filles lui faisant face s'approcha d'Alyssa avec un sourire aux lèvres.

"97/100! Bravo Alyssa pour ta belle note! Pour ça, tu va avoir une petite surprise!", lança-t-elle joyeusement.

Alyssa sentit ses joues s'empourprer tandis qu'elle répliquait.

"Je devais avoir moins de 100! J'ai 97, pas 100!"

"Quelle différence? Disons qu'on arrondi au chiffre suppérieur!"

Alyssa senti son estomac se serrer tandis que les autres filles revenaient avec leur trouvaille: Des lombrics. Elle les mirent dans un becher rempli d'eau. Il y avait cinq vers grouillant dans le liquide. Les yeux de la petite fille s'écarquillèrent d'horreur.

"Non...Non!!!"

"Allons cinq vers, ce n'est rien pour un petit génie! Je suis sûre que tu peux y arriver allons"

"Pourquoi je ferais ça!?''

"Attrapez-là"

À quatre contre une, Alyssa se retrouva sur le dos, la plus costaudes lui tenait les bras, les deux autres tenaient les jambes tandis que la leader lui faisait boire l'infâme mixture de force. Elle luttait, hurlait et se débattait, mais les vers continuaient leur chemin sur sa langue.


"Le jus de vers de terre est répugnant et dégradant, mais on en meurt pas. Ce n'est pas ça qui a mit le feu aux poudres toutefois..."

De retour dans le présent, l'adolescente marqua une pause, laissant le temps au professeur de tout assimiler.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Jeu 29 Sep 2016, 01:27

Alors qu'Alyssa commence à raconter son histoire, je commence finalement à pouvoir compléter le casse-tête dans ma tête.

-Le jus de vers de terre est répugnant et dégradant, mais on en meurt pas. Ce n'est pas ça qui a mit le feu aux poudres toutefois...

Hmm. cependant ça explique pourquoi elle a fait cela à Marco... Peut-être que tout cela n'est qu'une manière pour elle de se sentir moins seule. Si quelqu'un ressent ce qu'elle a ressenti, elle se sentira moins comme une anomalie. Une réaction plutôt normale lorsqu'on y pense, beaucoup de gens le font. Cependant rare sont ceux qui se font faire nourrir des vers de terre... Ça je dois avouer que c'est une rareté...

Cependant, l'histoire qu'elle me racontait même si j'essayais de rester neutre, me donnait des assez gros frissons. Je sais que la cruauté existe, cependant que ça arrive à une petite fille me rend plutôt troublé quand même, peu importe le nombre de fois que je l'expérience...

En regardant Alyssa, je commence à comprendre un peu mieux pourquoi elle est comme ça... Cependant elle dit que ce n'est même pas le fond du baril... Étrangement, je ressens un peu de crainte en attendant le reste de l'histoire. Cependant je garde un visage heureux en essayant de la soutenir alors qu'elle avouait tout.

- Donc en réalité, tu essayais de projeter ta souffrance sur Marco j'imagine?

Pas vraiment quelque chose qui fait progresser une conversation, mais je me sentais obligé de dire quelque chose...

Attends une minute... Si elle projète ce qu'elle a reçu sur Marco et qu'elle vient tout juste d'essayer de le...

Oh merde.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Jeu 29 Sep 2016, 07:40

Lloyd l'écoutait toujours avec attention tandis qu'elle racontait son récit.

- Donc en réalité, tu essayais de projeter ta souffrance sur Marco j'imagine?

Alyssa haussa les épaules simplement.

- J'en sais rien... Je suppose... J'imagine que je voulais aussi tester quelque chose... J'ai eu ma réponse ce soir, dit-elle tristement.

Elle resta assez vague là-dessus pour le moment. Lloyd allait comprendre bien assez tôt. Pour le moment, Alyssa se sentait trembler bien malgré elle. Évoquer cette partie de sa vie la secouait. Elle qui s'était jurée d'enterrer ça à tout jamais... Il lui fallait un verre pour la suite... De préférence autre chose qu'un café ou de l'eau.

"J'ai besoin de quelque chose de fort", lui dit-elle.

Le professeur se leva pour aller chercher une bouteille de whiskey. Ça allait faire l'affaire. Après avoir rempli deux verres, il retourna s'asseoir. Alyssa ne l'attendit pas pour prendre une bonne gorgée tandis que Lloyd attendait. Il restait silencieux, mais son regard l'incitait à continuer.

"À l'approche du prochain examen, elles ont voulu signer mon arrêt de mort. Je devais avoir une note inférieure à 70% sinon je me retrouverais à subir un autre jeu cruel."

Alyssa marqua une pause pour boire avant de reprendre avec auto-dérision.

"Le jour du contrôle, j'ai été très villaine. La Alyssa de onze ans, première de classe, a séché les cours pour la première fois. J'ai passé la journée à errer, à attendre que l'école finisse. Je culpabilisais, mais je me disais que cette fois-ci, j'allais avoir la paix. Jamais je ne me suis autant trompée"

Le soleil était presque couché lorsqu'Alyssa se préparait rentrait chez elle. Sa mère avait été probablement trop occupée avec son copain récent pour remarquer son retard. Elle ignorait sans doute même qu'elle avait séché. Alyssa soupira, se sentant isolée à l'école et à la maison...

Un monde pareil devrait juste...

Alyssa n'eut pas le loisir de poursuivre ses pensées. À quelques mètres de chez elle, ses quatre bourreaux l'attendait.

"Alyssaaaaaaa...", lança toujours joyeusement la leader.

Les trois autres filles étaient silencieuses, comme mal à l'aise, mais obéissant à leur chef. C'était elle la plus tordue du lot.

"Que faites-vous ici?! J'ai échoué l'examen par défaut, j'ai--"

"Oh, mais c'est trop facile ça! On a demandé à ce que tu aie une note de moins de 70, c'était ça le but"

Alyssa serra les poings, baissant la tête tandis que la chef la prenait par l'épaule.

"Suis-nous, on t'emmène à l'école"

Ainsi entourée, la petite fille ne pouvait pas faire autrement que d'obéir. Qu'allaient-ellea lui faire cette fois-ci? Jamais de sa vie elle n'aurait imaginée la suite...

Sur l'un des côtés du batiment, Alyssa fut poussée contre le mur. La chef de ses bourreaux sortit une éprouvette de sa poche.

"Tu es encore vierge, pas vrai Alyssa?", dit-elle avec un sourire narquois.

Comme lorsqu'on lui avait fait boire les vers de force, Alyssa se retrouvait prise par les trois accolytes tandis que l'autre lui faisait subir son supplice.

"Ça fait mal!!! Arrête, arrête!!!", pleura-t-elle.

"Allons je ne fais que commencer"

Tandis qu'Alyssa était prise au piège, elle regarda au loin pour ne pas regarder celle qui la martyrisait. Elle vit une personne. Jamais elle n'allait l'oublier.

Un garçon de son âge environ, les cheveux noirs de jais et un uniforme de baseball. Il tenait sa batte en aluminium dans sa main. Visiblement, il rentrait d'une pratique. C'était parfait! Leur regard se croisèrent. Elle vit ses yeux bleus qui la regardait, choqué de ce qu'il voyait.

Il allait la sauver! Leur flanquer un bon coup de batte et les faire partir! Qu'attendait-il pour intervenir?! Puis, à l'horreur d'Alyssa, elle le vit tourner les talons. Il aurait pu faire quelque chose, mais il... il s'était enfui, laissant Alyssa à son sort.

Pourquoi? Pourquoi ne l'avait-il pas aidé?


" Marco a été sauvé aujourd'hui. La... justice... a été rendue. Mais, il semblerait que je ne mérites pas d'être sauvée. Peu après, j'ai connu un homme... Il m'a appris qu'il n'y a que les victimes et les vainqueurs. Je ne dois compter que sur moi-même. Pareil pour Marco. Il mourra comme une victime ou il tuera pour devenir un vainqueur. Il n'y a pas de juste milieu. Pas de justice. C'est un concept pour que les gens se donnent bonne conscience"

Alyssa termina son verre de whiskey après ces paroles.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Ven 30 Sep 2016, 02:19

- J'en sais rien... Je suppose... J'imagine que je voulais aussi tester quelque chose... J'ai eu ma réponse ce soir.

Je ne pus pas réfléchir longtemps avant qu'Alyssa me demande un verre. J'ai voulait un aussi de toute manière... En sortant ma bouteille de bourbon d'urgence, je nous coule deux verres dans des béchers (bon ok c'est la chose la plus proche d'un verre traditionnel). Emergency bourbon, nothing like it baby!

Alyssa recommença son histoire après que lui aille servi le bécher.

[...]

- Marco a été sauvé aujourd'hui. La... justice... a été rendue. Mais, il semblerait que je ne mérites pas d'être sauvée. Peu après, j'ai connu un homme... Il m'a appris qu'il n'y a que les victimes et les vainqueurs. Je ne dois compter que sur moi-même. Pareil pour Marco. Il mourra comme une victime ou il tuera pour devenir un vainqueur. Il n'y a pas de juste milieu. Pas de justice. C'est un concept pour que les gens se donnent bonne conscience.


False, baby! SI il y a bien une chose que je ne change pas mon opinion à propos, c'est la justice!

Je me léve de machaise pour pouvoir me mettre sur le coin de mon bureau. (ouh le cliché, groovy baby)

- C'est évident que la justice n'existe pas tout seul, c'est notre travail de faire en sorte qu'elle existe baby! Ce que tu as vécu est horrible et si j'en serai capable, j'aurai arrêté ces filles plus vite que l'éclair! Hmph... Tu sais Alyssa, la vie n'est pas juste, c'est triste mais c'est comme ça. Quand j'ai appris ça, je me suis dit que j'allais essayer de faire en sorte qu'elle soit la plus juste possible. Évidemment, c'est impossible de rendre absolument tout juste... Cependant ça ne me dérange pas. Simplement me battre pour une valeur c'est assez pour moi.

Ce que tu dis à propos du juste milieu est vrai. Je ne vais pas essayer d'argumenter. Tu as totalement raison. A perfect world does not exist baby... Les injustices comme celles que tu as vaincu se sont produites auparavant et continueront de se produire. C'est ça qui est triste à propos de ce monde, nous ne verrons jamais ce monde devenir idéal. Les guerres, les crimes... Ils continueront pour toujours. Moi, j'ai décidé de ne plus essayer de prendre un côté, je fais juste ce que je pense qui est le mieux. C'est pour ça que j'ai abandonné la police en gros... Les deux côtés ont leurs problèmes: la loi ET le crime. Aucuns d'entre eux utilisent la vraie justice.


Je me penche vers Alyssa avec un petit sourire.

- Ce que je vais dire sonne peut-être un peu fataliste mais... La vie ne sera pas parfaite mais, est-ce que une vie parfaite serait intéressante? La joie sans la tristesse ne vaut pas grand chose...

Alors, pourquoi ne pas simplement apprécier ce monde non parfait et essayer de vivre notre vie du mieux qu'on peut? L'homme dans ton histoire ne semble pas bien comprendre. Même si le juste milieu ne peut pas être atteint, pourquoi ne pas essayer de s'approcher le plus possible baby? Going with the flow, nothing like it baby...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Ven 30 Sep 2016, 08:04

Après s'être ainsi vidée le coeur, l'adolescente lorgnait toujours la bouteille sur le bureau. Elle sentait qu'elle avait besoin de la boire directement, mais Lloyd s'était levé et installé. Ainsi placé, il bloquait la vue de la bouteille. Intentionnel ou non, Alyssa maugréa tout de même un peu.

- C'est évident que la justice n'existe pas tout seul, c'est notre travail de faire en sorte qu'elle existe baby! Ce que tu as vécu est horrible et si j'en serai capable, j'aurai arrêté ces filles plus vite que l'éclair! Hmph... Tu sais Alyssa, la vie n'est pas juste, c'est triste mais c'est comme ça. Quand j'ai appris ça, je me suis dit que j'allais essayer de faire en sorte qu'elle soit la plus juste possible. Évidemment, c'est impossible de rendre absolument tout juste... Cependant ça ne me dérange pas. Simplement me battre pour une valeur c'est assez pour moi.

Alyssa haussa les sourcils. Il sonnait étrangement bien dans cette imperfection. L'adolescente l'avait toujours su que la vie était injuste. Même enfant, elle ne se berçait pas sur des illusions. Tout ce qui comptait désormais était d'être du bon côté de la ligne. Alyssa ne voulait plus jamais se trouver du côté des perdants.

- Ce que tu dis à propos du juste milieu est vrai. Je ne vais pas essayer d'argumenter. Tu as totalement raison. A perfect world does not exist baby... Les injustices comme celles que tu as vaincu se sont produites auparavant et continueront de se produire. C'est ça qui est triste à propos de ce monde, nous ne verrons jamais ce monde devenir idéal. Les guerres, les crimes... Ils continueront pour toujours. Moi, j'ai décidé de ne plus essayer de prendre un côté, je fais juste ce que je pense qui est le mieux. C'est pour ça que j'ai abandonné la police en gros... Les deux côtés ont leurs problèmes: la loi ET le crime. Aucuns d'entre eux utilisent la vraie justice.

Qu'était la vraie justice pour lui? Alyssa se demandait un moment ce qu'il penserait de sa vision à elle. Détruire ce monde, arrêter tout et repartir à zéro. Ce monde était à jeter, ça n'avait pas changé.

Lloyd se pencha vers elle avec un sourire.

- Ce que je vais dire sonne peut-être un peu fataliste mais... La vie ne sera pas parfaite mais, est-ce que une vie parfaite serait intéressante? La joie sans la tristesse ne vaut pas grand chose...

Alors, pourquoi ne pas simplement apprécier ce monde non parfait et essayer de vivre notre vie du mieux qu'on peut? L'homme dans ton histoire ne semble pas bien comprendre. Même si le juste milieu ne peut pas être atteint, pourquoi ne pas essayer de s'approcher le plus possible baby? Going with the flow, nothing like it baby...

Jouir du moment présent, hein? Alyssa haussa les épaules se relevant vers Lloyd et l'enlacant. Son coeur était toujours tourmenté. Que signifiaient toutes ces dernières années? Tout ce que son ancien professeur lui avait appri? Sa vie entière n'avait-elle été qu'un tissu de mensonge. Elle voulait qu'il y ait une chose de vrai.

Approchant ses lèvres de l'oreille de l'homme, Alyssa lui murmura.

"Tu ne me trahiras pas, n'est-ce pas?"

Après avoir obtenu sa réponse, l'adolescente soupira et ferma les yeux. C'était un risque... Mais elle aimait en prendre, pas vrai?

"Je t'aime, Lloyd"


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Sam 01 Oct 2016, 05:27

En entendant ma philosophie, Alyssa sembla soupirer. Je ne peux pas la plaindre, je n'ai pas la vision la plus rose du monde... Elle se leva pour venir me mettre dans ses bras. Instinctivement, je fais de même alors qu'elle s'approche de mon oreille.

- Tu ne me trahiras pas, n'est-ce pas?

- Jamais baby...

La réponse est un peu cliché, mais c'est exactement ce que je ressens. Doucement, je serre Alyssa un peu plus fort pour renchérir sur ce que je viens de dire.

Alyssa semble se détendre en entendant ma réponse. D'une voix calme, elle me dit:

- Je t'aime, Lloyd

D'un geste rapide comme l'éclair, je mets mes bras dans les airs en signe de victoire. Cependant, même si mon corps se déplaça très vite, ma voix garde un volume très bas lorsque je prends la parole:

- She said it, ladies and gentlemans!

En la prenant de nouveau dans mes bras, je me relève. Comme un manège de fête foraine, je commence à tournoyer sur moi même pour célébrer sa déclaration. Spinning with love, nothing like it baby....

En finissant de tourner, je la redépose à terre. Cependant, quelque se déloge dans ma tête. MARCO! Merde, il va définitivement falloir qu'elle s'excuse. Je ne l'ai pas réprimandé aujourd'hui, mais je ne peux pas totalement pardonner ce qu'elle allait faire tout de même!

En mettant une main sur son épaule je prends un ton un peu plus sérieux.

- Bon, je suis content qu'on aille commencé à régler tout ça. Cependant, pour accomplir cela, il va falloir s'excuser à Marco, tu comprends? Je sais pourquoi tu as fait tout ça, mais ça ne change rien au fait que tu l'as fait souffrir. Quand tu seras prête je viendrai avec toi et tu lui présenteras tes excuses, d'accord?

Le pauvre, je n'allais quand même pas l'oublier tout de même baby...

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Invité le Mar 04 Oct 2016, 05:48


Alyssa se sentit soudain prise dans les bras de Lloyd et soulevée, s'accrochant encore plus à lui par réflexe. Son coeur semblait vouloir exploser à ce moment.

- She said it, ladies and gentlemans!

L'adolescente ne put s'empêcher de rire alors que l'homme la faisait tourner. Alors, c'était ça vraiment jouir du moment présent? Ça valait toutes les drogues du monde. Oserait-elle se dire à elle-même qu'elle était sincèrement heureuse.

Il la déposa délicatement sur le sol avant de soudainement changer de sujet comme s'il s'était rappellé de quelque chose.

- Bon, je suis content qu'on aille commencé à régler tout ça. Cependant, pour accomplir cela, il va falloir s'excuser à Marco, tu comprends? Je sais pourquoi tu as fait tout ça, mais ça ne change rien au fait que tu l'as fait souffrir. Quand tu seras prête je viendrai avec toi et tu lui présenteras tes excuses, d'accord?

L'art de briser la magie, ladies and gentlemen... Alyssa ne put contenir une grimace. S'excuser à ce gros lard? Jamais elle ne s'était excusée avant et puis que pouvaient faire des excuses? Si les filles lui ayant fait passé cet enfer se seraient présentées à elle pour demander pardon, Alyssa les aurait envoyées se faire voir avec des coups de pelle en bonus.

"M'excuser? Vraiment, Lloyd? Tu crois qu'il va juste en rire et laisser tout ça derrière lui? Les excuses ne règlent rien "baby"..."

Elle approcha son visage du sien.

"Je vais y réfléchir, mais pour ce soir... Et si on disaient qu'on étaient les deux seuls à avoir de l'importance?"

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes yeux sont ceux d'une victime, mes mains sont celles d'un bourreau Partie 1 : Alyssa (PV Lloyd) - Terminé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum