Un thé à l'arôme de bagarre (suite) [PV Jïnn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un thé à l'arôme de bagarre (suite) [PV Jïnn]

Message par Invité le Lun 19 Sep - 18:44




Un petit thé ?


Après donc avoir réglé quelques soucis avec une bande de jeunes délinquants non loin d'un bar dans le quartier animé avec l'aide de Jïnn, l'un de mes élèves rencontrés juste avant le petit souci. Nous décidâmes d'aller chez moi avant qu'une quelconque unité de police vienne sur les lieux. Le chemin vers jusqu'à chez-moi était plutôt calme, nos pas était rythmé par le fait qu'un prof et un élève en garde à vue ne seraient pas bien vu, même si avec ma place dans le gouvernement, cela serait réglé en 5 minutes. Mais, je ne voulais pas montrer mon autre métier à mes élèves, ce n'est pas un monde pour eux.

Nous arrivions devant mon immeuble légèrement en sortie du quartier branché, non loin du quartier résidentiel. Un immeuble parmi tant d'autres dans le quartier, de l’extérieur, on pouvait voir que c'était des bâtiments assez modernes et au loyer semble-t-il, légèrement élevé. Je rentrais le code à l'entrée donc, et on pouvait pénétrer dans le hall, un hall avec un local pour le concierge qui était aussi gardien, et assez propre et moderne lui aussi. On prenait l’ascenseur, un ascenseur ressemblant au reste de l'immeuble, direction le dernier étage.

On arrivait donc enfin chez moi, je poussais la porte d'entrer après l'avoir ouverte, et laissez rentrer Jïnn.

-Je t'en pris fait comme chez-toi, évite juste d'entrer dans cette chambre sans mon autorisation.
Lui disais-je en pointant une des chambres que j'avais transformais en « bat-cave », ou plutôt en gros local à armes à feu et armes blanches.

Il est vrai que je n'ai jamais décrit mon appartement dans le passé, il est donc temps pour moi de vous faire le tour du proprio donc. J'avais donc acheté cet appartement avec crédit ( J'évite de louer avec mon instabilité professionnelle pouvant me faire partir à gauche comme à droite. ) comportant une grande terrasse, deux chambres, une salle de bains et toilettes séparées, un salon relier à une cuisine à l'américaine tout équipée et deux chambres, enfin, une chambre et une salle d'armes.

En commençant par le commencement, l'entrée, celle-ci était tout simple juste un meuble à chaussures, et un petit local à balais, pas de truc sur les murs, de bibelots ou autre, la simplicité la plus totale. En continuant tout droit, on tombe directement sur le salon, avec un grand canapé qui fait aussi lit, une table basse, un meuble télé avec un écran plat juste au dessus. Il y a dans un coin de la pièce, quelque équipement simple et portatif ( pour éviter l'encombrement ) d'entretien du corps et de la musculature. Il y avait aussi une petite bibliothèque remplie de livre en tous genre et de quelques doubles de dossiers d'élèves.

La cuisine était donc rattachée au salon, avec juste un comptoir pour délimiter le tout, comme à l'Américaine donc, avec un lave-vaisselle, un grand frigo, qui fait aussi congélateur, des petits meubles pour les rangements, deux éviers, un broyeur et voilà.

Quand on revient à l'entrée et qu'on prend à droite, on a les deux chambres et la salle de bains et aussi, les toilettes, ces deux derniers sont plutôt basiques. Dans la salle de bains, il y a une douche, un bain, un lave-linge et un sèche-linge, un miroir, lavabo et tout le reste qu'on trouve habituellement.

Dans la première chambre, on trouve tout simplement ma chambre, un lit 2 places, une table de chevet, une grande armoire avec mes vêtements, et rien d'autre, non pas d'ordinateur, en fait, comment dire... L'informatique, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé, je suis une vraie bille dans ce domaine, autant dire que ce n'était pas moi le génie du hack dans mon unité à l'époque. La seule chose avec là quelle je me suis habitué, c'est mon smartphone, mais me demandait pas grand chose non plus dessus hein.

Bon, sinon, dans l'autre chambre, on y trouve ma caverne à Ali Baba à moi. À peine la porte ouverte, et on se retrouve face à trois murs jonchaient d'armes à feu et d'armes blanches, sur le mur d'en face, que des armes de poing, des revolvers, des colts, des berretas, enfin bref, tout ce qui est petit calibre. Sur le mur de gauche, les armes légèrement plus grandes, les mitrailleuses, les fusils à pompes, ainsi que les fusils snipers. Sur le mur de droite, on a toutes les grandes armes blanches, les épées, les katanas, les bâtons de combat, les lances et aussi, une grande hache de combat (elle, elle est vraiment là que pour la déco). Enfin entre tout ça, dans des vitrines et meubles, toutes les petites armes blanches, couteaux, matraques, nunchaku, poing américain, couteaux de lancé, shuriken, kunaï, tonfa, et bien d'autres. C'est la salle la plus grande après le salon.

Voilà, le tour de proprio étant fait, retournons-en à nos moutons. Après être donc rentrée dans l'appartement, j'enlevais mes chaussures, et aller direction la cuisine, où je sortais alors une tasse et un verre.

-Tu veux quelque chose à boire ?



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un thé à l'arôme de bagarre (suite) [PV Jïnn]

Message par Jïnn le Lun 19 Sep - 23:51

UN PROF BADASS

Jïnn Junalkin MR DERAN FUCKING TAYLOR

J'étais finalement, grâce à l'aide de monsieur DEAN TAYLOR. Le seul, l'unique, le Ip man des temps modernes, le Bruce Lee réincarné, le maître du combat, professeur de pouvoir, j'ai nommé
DEAAAAAAAAN TAYLOOOOOOOOOOR:
Bon ok je suis fière de ma blague. Merci conscience. Bref, il allait me faire visiter son mobilier. J'avoue que visiter un appartement...celui de mon professeur surtout quoi...Il avait ouvert la porte et attendait que je rentre en premier, raaaaah, je suis gêné. Putain j'aurai jamais du accepter. De ce fait, je marchais relativement lentement, pour observer toute la baraque tant qu'à faire :

-Je t'en pris fait comme chez-toi, évite juste d'entrer dans cette chambre sans mon autorisation.


J'opinais, sans bruit, par pur réflexes japonais j'enlevais directement mes pompes. J'allais pas abîmer un si beau sol. Puis, imaginez le prof qui fait le ménage. Imagine qu'il soit maniaque aussi, ce serait une vision hilarante au final. Commençons donc la visite du domicile comme un tutoriel de jeu vidéal. (genre j'ai pas fais exprès). Bon, let's recape everything we saw in this house. Yeah, i speak english very well. Hell yeah. En vrai j'ai grave la flemme de tout résumer. Je le fais ? Oh tu sais...Ouai bon, vite fait la synthèse alors.

Ce qui retenait le plus mon attention était le salon, surtout pour le matériel sportif au final. Puis, de l'extérieur, cela semblait être un appartement assez aisé mine de rien. Je me demande dans quoi il travail Mr. Taylor tiens. Il est videur ? Ouai non, ce serait trop pauvre. A moins que professeur à Tsuki puisse rendre riche, ma foi, vu l'architecture du bordel, y'a moyen. La cuisine aussi était super, mais alors super méga classe. Oh, si il me permet d'au moins lui faire des œufs....Oh oui j'me laverai plus les mains...quoi que...non abusons pas. Les chambres étaient aussi très cosy. Il vivait dans un bon petit confort tiens, c'était beau. Et la....c'est le drame. Y'avait quoi dans cette chambre dont je pouvais pas en voir le contenue et l'intérieur ? Rah, il pique la curiosité en plein coeur. Au pire, je le saurai plus tard

J'allais donc dans la cuisine avec lui. Il déposait une tasse et un verre. En me demandant si je voulais boire un truc. Je souriais, décidément, ce mec est juste kakouï. Enfin, vous savez déjà ce que je pense de notre mentor. Je lui disais donc :

Si vous avez un thé je veux bien. D'ailleurs, vous savez cuisiner ? Je tiens aussi à dire que c'est très jolie chez vous. Tsuki vous offre un salaire décent ? Je suis désolé si je pose beaucoup de question c'est un peu une première expérience pour moi, c'est rare des professeurs autorisant un élève à passer la nuit chez lui.

J'étais hésitant et gêné de demander cela. Et encore...J'avais environ une cinquantaine de questions. Je pense qu'il va regretter de m'avoir accepté ici si je me tiens pas à carreau.

DEV NERD GIRL



THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un thé à l'arôme de bagarre (suite) [PV Jïnn]

Message par Invité le Ven 30 Sep - 19:33




Un petit thé ?


J'avais donc sorti un verre quand il me répondit qu'il voudrait bien un thé également. Je rangeais alors le verre pour prendre une autre tasse. Puis je l'écoutais me parler, il avait de trois choses à me dire apparemment. Il voulait tout d'abord savoir si je savais cuisiner, ce qui était fort heureusement le cas, sinon je n'aurais pas était dans la merde niveau santé du corps à manger que des trucs préparés bien calorique et remplie de vacheries. Mais il continua ses demandes avant une éventuelle réponse, parlant de la beauté de ma location, enchaînant par une question sur le salaire que Tsuki me fournissait.
Que pouvais-je bien lui répondre, ce n'est pas comme si l'académie me fournissait une somme d'argent conséquente, en fait pas de quoi payer cet appartement ça s'est sûr, un salaire de professeur normal quoi. Il fallait trouver quelque chose de legit, sans pour autant être tiré par les cheveux. Il me laissa le temps de réfléchir à la question en s'excusant pour les questions et de son inconfort à la situation.

Il était assez honnête et c'était un garçon qui n'avait pas un mauvais fond. Je ne pouvais quand même pas lui parler de mon autre métier, pas tant que je ne serais pas sûr et certain que cela n'aura aucune incidence dans le futur. En tout cas, je venais de lui servir son thé et le mien.

-Tu veux du sucre ? J'attendais alors une réponse et lui mis le nombre de sucre demandé ou aucun s'il n'en voulait aucun.

J'allais alors m'installer sur ma terrasse, avec la brise légère de la nuit qui me rafraîchissait, je m'attendais à ce que Jïnn me suive, à moins qu'il soit frileux. Mais bon, je ne pensais pas qu'il soit si fragile, et puis son thé était aussi sur la terrasse. Il fallait donc que je lui réponde à ses quelques questions, je prenais donc une gorgée de thé avant de lui répondre.

-Bon bon bon, tu m'as posé deux trois questions, et comme je ne suis pas un rustre, je vais assouvir ta curiosité. Pour ce qui est de la cuisine, je fais moi-même mes menus, je n'aime pas les plats tout préparés industriels qui sont aussi bon pour la santé qu'une journée à respirer des pots d'échappement. Je reprenais une gorgée. Après en ce qui concerne le salaire que l'on reçoit, il est assez basique, de quoi vivre normalement, mais c'est sûr que quand on voit mon appartement et mes équipements, on peut se poser des questions. Il fallait faire simple, ne pas mentir, mais ne pas dire la vérité pour autant. En soit j'ai un métier à côté dans mes temps libres qui m'aident à avoir tout ce confort, mais rien d'illégal, pas d'inquiétude.

J'avais toujours mon petit sourire naturel sur les lèvres, et une position décontractée. Mais sinon, il n'était pas le seul à être curieux, moi aussi, j'aurais bien aimé savoir comment avait-il acquis un niveau de combat comme cela, mais surtout savoir qui était son maître, car c'est souvent le maître qui guide son élève dans la voie du satsu ou du katsu.

-Et sinon, moi aussi, j'ai quelque questions. Ne t'en fais pas, je vais te faire un interrogatoire non plus. Juste savoir un peu ton histoire, qui t'a entraîné, quel art-martial connais-tu, et ce genre de chose. Même si on a accès à vos dossiers, il n'y a pas ce genre de chose écrit dedans, seulement des choses sur vos pouvoirs et vos appréciations en cours.



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un thé à l'arôme de bagarre (suite) [PV Jïnn]

Message par Jïnn le Sam 1 Oct - 21:14

UN PROF BADASS

Jïnn Junalkin MR DERAN FUCKING TAYLOR

J'étais alors devant lui, à la suite de sa proposition de boisson. Je l'avais aussi ensevelit de question, c'était pas très respectueux quand j'y pensais. Mais bon, il sait un peu analyser les gens, j'étais pas ce genre de gosse trop lourd qui te harcèle de questions pour absolument tout savoir sur toi, ta vie, ta femme, tes penchants et tout le bordel. Je me contente de passer un bon moment, et...c'est en total contradiction avec mon acte précédent non ?
Il me sortait alors de ma torpeur en me demande :

-Tu veux du sucre ?

J'hésitais un instant, un peu comme si j'étais mal réveillé avant de dire de manière neutre :

Un sucre je vous prie.

Il se dirigeait alors vers la terrasse, mettant au préalable mes sucres dans ma tasse. Je le suivais, il devait y avoir une jolie sans doute. Non je ne parle pas des vues de reliefs chez les nana keuf keuf. Bref, j'étais pas frileux et avec ma tenue, j'allais pas risquer de ressentir le froid. Je m'asseyais à côté de lui, prenant ma tasse et en buvait, tout comme lui, quelques gorgées. Je regardais un instant le panorama qu'il pouvait observer sans doute tout les matins. Je levais les yeux et pouvait voir le ciel étoilé. Je me reportais sur lui quand il disait ensuite :

-Bon bon bon, tu m'as posé deux trois questions, et comme je ne suis pas un rustre, je vais assouvir ta curiosité. Pour ce qui est de la cuisine, je fais moi-même mes menus, je n'aime pas les plats tout préparés industriels qui sont aussi bon pour la santé qu'une journée à respirer des pots d'échappement. Après en ce qui concerne le salaire que l'on reçoit, il est assez basique, de quoi vivre normalement, mais c'est sûr que quand on voit mon appartement et mes équipements, on peut se poser des questions. . En soit j'ai un métier à côté dans mes temps libres qui m'aident à avoir tout ce confort, mais rien d'illégal, pas d'inquiétude.

Comme je m'y attendais, un tel physique délicieux et d'une telle beauté ne pouvait être qu'entretenu avec une alimentation digne de ce nom. Un jour faudrait qu'on fasse un brunch diet ensemble. Je vois dans le futur n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, il avait deux métier, celui de professeur, et celui de...bah enfaîte j'en sais rien. Apparemment c'est légal, pourquoi j'aurai pensé à un travail illégale pour un mec aussi cool que lui ? Bof, passons. Puis, c'était pas si mal d'être un peu mystérieux.
Il semblerait aussi que ma curiosité soit contagieuse, il était détente, souriant, vas y c'est moi dans le futur ça ! J'espère toutefois être aussi fort que lui. Bah ouai attend ! Faire du 1 vs 11 dans le plus grand des calmes, moi j'appelle ça un pro bordel de merde. En plus...Comment lui aussi a-t-il pu acquérir un tel niveau ? Combattant d'UFC ? Non...Je suis avec exactitude les éléments dominants en tournoi et en compétition. Il doit être dans....Oh mon dieu ! L'illégale ? Le fightclub qui te rapporte 1000000$ le combat ? Ouai non, il m'a dit non tout à l'heure. J'étais dubitatif jusqu'à ce qu'il me demande à son tour :

-Et sinon, moi aussi, j'ai quelque questions. Ne t'en fais pas, je vais te faire un interrogatoire non plus. Juste savoir un peu ton histoire, qui t'a entraîné, quel art-martial connais-tu, et ce genre de chose. Même si on a accès à vos dossiers, il n'y a pas ce genre de chose écrit dedans, seulement des choses sur vos pouvoirs et vos appréciations en cours.


Oh, je vois...Looks like it's time to say my story bro ! J'étais au final assez content qu'il me demande ça, surtout quand il avait énoncé le petit détail des dossiers. Donc ils sont tous au courant, ils vont pas dans la demi mesure à Tsuki. En même temps, c'est sans nul doute sacrément bien organisé :

Je vois...Je regardais le ciel un instant, en prenant une gorgéeJ'ai été laissé par mes parents à mes 4ans. Je me suis donc retrouvé, en tant que gamin un peu violent et impulsif au début, dans un dojo dirigé par Genkou-Sensei. J'ai donc appris pendant 12 ans un art un peu remanié d'Ansatsuken. Je vous vois venir...Oui c'est un art pour tuer, mais...on a appris des variantes pour protéger un maximum notre adversaire, et je n'ai jamais eu à m'en servir pour tuer quelqu'un. Puis, avec le temps j'ai découvert mon pouvoir lors des entraînements quotidien. J'ai aussi tout un tas de parchemin que j'avais recopié du dojo pour m'entraîner ici sans être trop dépendant d'un mentor. Je travaille aussi pour le moment plusieurs style complémentaire, je vise particulièrement le Wing Chun et le juu jitsu. Mais bon, j'ai encore du chemin à faire. Et je pense aussi avoir trouvé un moyen d'améliorer mon pouvoir avec votre entraînement.

Merde, je m'étais emporté, j'espère qu'il a pas déconnecté sinon j'vais devoir me répéter. Au pire, je le referai.

DEV NERD GIRL



THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un thé à l'arôme de bagarre (suite) [PV Jïnn]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum