Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]

Message par Okura Enisarin le Lun 19 Sep 2016, 09:13

Comme d'hab, comme d'hab, comme d'hab: pas grand chose à faire = salle de musique, vous connaissez la chanson. Bon, cette fois-ci, qu'est-ce que je vais jouer? Sachant que je n'ai pas envie d'utiliser mon pouvoir. Je vais prendre une des guitares acoustiques et jouer une musique que j'interprète en une seule guitare. Cette musique vient d'un anime moyennement connu: "Jigoku Shoujo" et la musique est "Sakasama no chou". En fait, est-ce que je vais chanter cette musique? Est-ce que je connais par cœur les paroles de la musique? Je pense que oui, mais je n'ai pas l'habitude de jouer et chanter en même temps, donc je connais la chanson par cœur, mais soit je le joue, soit je le chante. Mais bon, je vais me débrouiller. Je connais les paroles par cœur sans savoir ce que ça signifie, d'ailleurs. Je ne sais pas vraiment comprendre le japonais, je ne l'ai pas assez appris par ma mère. M'enfin, je vais le chanter.

Au cas où tu ais la flemme de chercher sur YouTube, voici "Sakasama no chou".:

Je commence à chanter, j'ai toujours adoré cette musique. Dès la première écoute, la première fois que j'ai vu "Jigoku Shoujo", je suis tombé amoureux de cette musique, c'est pour ça que je l'ai interprété à la guitare et que je l'ai appris par cœur, même si j'ai la merveilleuse idée de l'apprendre avec les hiragana. Je connais par cœur les hiragana, mais plus les simples que les composés. Les seuls composés que je connais vraiment par cœur, c'est: "Cha", "Chu" et "Cho", sinon j'aurais encore du mal avec "-chan" avec Akumu. Pendant que je joue et je chante "Sakasama no chou", je regarde devant moi et Luka est entrée dans la salle de musique. Je souris car je suis content de la voir, mais je ne m'arrête pas pour autant de le jouer.

HRP:
Je précise qu'Okura chante sans la moindre fausse note, même s'il peut peiner avec les paroles, et qu'il chante bien.

Au moins, elle sait que je n'utilise pas du tout mon pouvoir. Ca fait deux jours que je ne l'avais pas vue et ça m'a déjà manqué. Pas profondément, mais quand même. Lorsque j'ai fini ma musique, je pose la guitare et je me lève, saluant comme si j'avais terminé mon morceau.

"Salut Luka. Tu vas bien?"

Je la prends dans mes bras. Je la laisse répondre et lorsqu'elle a terminé, je la lâche des bras.

"Tu veux que je te fasse visiter l'académie? Entretemps j'ai pris le temps de visiter l'Aile Est."

Je ne sais pas trop si elle a pris le temps de visiter l'académie, mais c'est toujours bien de lui demander si elle veut que je la fasse visiter.


Dernière édition par Okura Enisarin le Sam 15 Oct 2016, 18:43, édité 1 fois


Qu'est-ce que ça fait de mentir à part dans les yeux? Je ne sais pas, je ne sais pas mentir.

Mon casier
avatar
Okura Enisarin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]

Message par Luka Morel le Jeu 22 Sep 2016, 20:24

Le lendemain où j'ai aidé M. Archibald, je me dirige en salle de musique, espérant y trouver Okura que décidément, je ne trouve nulle part ailleurs. J'avais envie de le revoir, lui et son attitude de robot.
J'entends la musique de Jigoku Shôjo, et Okura chanter. Il chante merveilleusement bien, mais je n'aime pas trop sa voix. Je préfère l'original, je veux dire.
J'entre dans la salle de musique, tranquillement. Je me sentais un peu coupable envers Okura du fait de l'avoir laissé en plan la dernière fois. Je décide donc de l'écouter jusqu'à la fin de la chanson, et j'entre. Il continue de jouer pendant que je m'installe, une fois qu'il finit, il fait une révérence comme un maestro.
Je décide de me lever et applaudir en riant, avant de m'approcher de lui. Il me salue et me prend dans ses bras. Alala. Toi, Okura, tu as un cœur d'arti... ahem.

"Oui, oui, moi aussi je t'aime mon Okura. rigolais-je - pas méchamment. Oh fait, bonjour, ravie de te revoir, je te cherchais justement."

Il me lâche après une courte étreinte. Ah, je me suis peut-être fait des idées finalement. Quoique, on parlait d'Okura, alors tout était possible.

"Tu veux que je te fasse visiter l'académie? Entretemps j'ai pris le temps de visiter l'Aile Est.", me demande t-il.

"Tu lis dans mes pensées ! Tu as quelque chose à faire avant ? Sinon on y va tout de suite... "


Je me sens transportée de joie. Enfin, je vais visiter cette Académie avec Okura, histoire de me faire pardonner. Alala. Je deviens fleur bleue moi aussi. C'est grave.
Je fouille mon sac avant de fermer mon téléphone, histoire que mon père ne m'appelle pas, puis je décide de mettre mon plus beau sourire à mes lèvres.

"On y va ?"

Je me tourne vers la porte, et je commence à marcher vers elle, puis je me stoppe et j'attends qu'Okura vienne à moi ou me dise qu'il doit faire quelque chose avant.
D'ailleurs, maintenant que j'y pense, il aime la musique pour se trouver toujours ici ? Peut-être aime t-il la K-Pop... bah, je lui demanderais plus tard.


Dernière édition par Luka Morel le Mar 18 Oct 2016, 16:16, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]

Message par Okura Enisarin le Jeu 22 Sep 2016, 20:51

Avant que je lui prenne dans ses bras, elle m'a fait une petite blague, comme si j'étais dans un conte de fée. M'enfin, je ne suis pas amoureux d'elle, je me suis juste rapidement attaché à Luka. Lorsque je lui ai demandé si elle veut que je lui fasse visiter l'académie, elle me répond, assez joyeusement:

"Tu lis dans mes pensées ! Tu as quelque chose à faire avant ? Sinon on y va tout de suite...

Si je suis ici, c'est justement car je n'ai pas grand chose à faire. Alors, on y va."

Avant de partir, elle sort son téléphone pour le fermer. Peut-être à cause de son père. Après ça, elle me parle avec un très beau sourire aux lèvres.

"On y va?

Bien sûr que oui."

On sort de la salle de musique et j'ai envie de commencer par le grenier.

"Je vais d'abord te faire visiter le grenier. Bon, lorsque je l'ai visité, j'ai décidé de ne pas m'y attarder dessus, mais comme tu es là, ça te donne l'occasion de mieux le connaître. Je marque un temps d'arrêt Luka. Je suis Français mais aussi d'origine Japonais, et je connais un peu la culture, même si j'ai encore beaucoup de mal avec le japonais, je ne connais que l'hiragana. Après, ton prénom me fait penser à Megurine Luka des Vocaloids. Vu que les Vocaloids ont même un opéra au Japon, alors que ce ne sont que des hologrammes, c'est facile à connaître pour un Japonais comme moi, mais pour un étranger à la culture japonaise, beaucoup moins. Il suffit de s'y intéresser pour le connaître."

Ah! Les Vocaloids. D'ailleurs j'avais reproduit "Error" pour Harumi, mais évidemment qu'il y a des centaines de chansons, ils n'ont pas d'univers fixe.

"Tu vois maintenant qu'un garçon qui est originaire des deux pays ne connaît pas forcément les deux langues locales. C'est tout à fait possible, mais ce n'est pas pour autant que le japonais est ma langue maternelle que je sais complètement le faire, je ne connais que le savoir-faire japonais en entier."


Qu'est-ce que ça fait de mentir à part dans les yeux? Je ne sais pas, je ne sais pas mentir.

Mon casier
avatar
Okura Enisarin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]

Message par Luka Morel le Dim 25 Sep 2016, 18:14

"Je vais d'abord te faire visiter le grenier. Bon, lorsque je l'ai visité, j'ai décidé de ne pas m'y attarder dessus, mais comme tu es là, ça te donne l'occasion de mieux le connaître"

Ah, le grenier, ce charmant grenier. Il paraitrait que des histoires de fantômes circuleraient dans l'Académie à propos de ce lieu. Par contre je grimace un peu car Okura ne l'a pas vraiment visité, ce qui signifie qu'il ne pourra pas me raconter des histoires effrayantes ou même me dire la vérité sur ces mystérieuses histoire. Bah, nous découvrirons ensemble, mais je suis quand même un peu déçue. Je ne laisse cependant rien paraître. Il ne faudrait pas qu'Okura voit ma déception, m'enfin !
Okura fait une petite pause, l'air de réfléchir, puis j'ai le droit à un changement de sujet à 360 ° :
 
"Luka. Je suis Français mais aussi d'origine Japonais, et je connais un peu la culture, même si j'ai encore beaucoup de mal avec le japonais, je ne connais que l'hiragana."


... ah ? Bah, regarde des animés ! C'est le meilleur moyen d'apprendre à parler, pour sûr. Mouais. Ou pas.

"... après, ton prénom me fait penser à Megurine Luka des Vocaloids. Vu que les Vocaloids ont même un opéra au Japon, alors que ce ne sont que des hologrammes, c'est facile à connaître pour un Japonais comme moi, mais pour un étranger à la culture japonaise, beaucoup moins. Il suffit de s'y intéresser pour le connaître."


JE LE SAVAIS. ON ALLAIT FORCÉMENT ME SORTIR CETTE BLAGUE. Okura est originaire des deux pays les plus amateurs de manga, on allait FORCÉMENT me faire la réflexion. Comme dans toute les autres écoles. Halala.
Okura, bon sang ! Un frenchy sait ce qu'est un Vocaloid, pareil pour les autrichiens ! Qui n'as jamais entendu un NIGHTCORE, sans déconner.
Je lève les yeux au ciel, en mode "Maisjesaistoutmonvieux". Franchement, on me prend vraiment pour une idiote. Mais le coup de grâce avec sa dernière phrase.

"Tu vois maintenant qu'un garçon qui est originaire des deux pays ne connaît pas forcément les deux langues locales. C'est tout à fait possible, mais ce n'est pas pour autant que le japonais est ma langue maternelle que je sais complètement le faire, je ne connais que le savoir-faire japonais en entier.

- ... Okura, je peux te poser une question ? J'adore t'entendre parler, mais pourquoi dis-tu toujours des évidences ? J'ai l'impression que tu me prends pour une imbécile et j'en suis blessée... même si je sais que c'est involontaire."

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]

Message par Okura Enisarin le Dim 25 Sep 2016, 19:14

"... Okura, je peux te poser une question ? J'adore t'entendre parler, mais pourquoi dis-tu toujours des évidences ? J'ai l'impression que tu me prends pour une imbécile et j'en suis blessée... même si je sais que c'est involontaire."

Je baisse la tête, en laissant une minute de silence. Pendant cette minute de silence, je commence à penser à "Dear you" de l'anime "Hirugashi no naku koro ni". Je me sens triste de la remarque de Luka. Ce n'est pas sa faute, mais je ne voulais pas la prendre pour une imbécile. Après la minute de silence, je prends la parole... très lentement.

Dear you:

"Désolé Luka. Je n'ai pas du tout envie de te blesser. Je n'ai pas du tout envie de te prendre pour une idiote. Je ne pensais pas que ce que je dis est aussi évident. Si j'avais volontairement voulu te prendre pour une idiote, j'aurais déjà voulu volontairement remarquer tes problèmes de poids pendant que j'y étais. Mais, vois-tu, les moqueries me désolent vraiment. Je me moque très rarement des gens. A chaque problème visible, je me base souvent sur d'autres cas qui ont des histoires différentes. Pour les gens ayant des problèmes de vue, je me base sur les malvoyants de naissances et sur des malvoyants par accident. Pour des gens qui se font moquer d'eux à cause de leur différence, je me base sur ceux qui ont eu pire. Et à chaque acte homophobe, je pense aux homosexuels eux-même, sur ce qu'on en avait pensé, sur ce qu'ils avaient subi dans l'Histoire, et je me rends compte souvent que les homosexuels ont eu beaucoup moins de problèmes avant que le christianisme ne soit répandu. Le seul cas où avant d'aller à l'académie je ne me base que sur des faits que j'ai subi qui sont des cas extrêmes, c'est à cause de ces deux crétins qui ont incendié mon lycée."

J'ai fini de parler quand on est arrivé au grenier. Au moins, ça me donne l'occasion de m'y attarder dessus. Même si je n'ai pas forcément envie d'y rester.

"Je ne sais pas trop pourquoi autant de personnes vont dans le grenier, mais si c'est parce qu'une légende est fondée la-dessus, je préfère penser à des légendes qui finissent vraies. Que ce soit par rapport aux jeux vidéos ou autres, j'en ai beaucoup dans ma mémoire. Comme pour la légende comme quoi "Atari" a enterré beaucoup de jeux "E.T. L'extraterrestre" sur sa 2600 dans une décharge au Nouveau-Mexique. On avait interdit de le déterrer jusqu'en 2014, à l'occasion d'un documentaire sur l'histoire du jeu vidéo, où on a découvert que oui, les cartouches sont bel et bien enterrés alors qu'Atari a toujours démenti l'affaire. Si tu veux d'autres légendes qui finissent vraies, n'hésite pas à le dire."


Qu'est-ce que ça fait de mentir à part dans les yeux? Je ne sais pas, je ne sais pas mentir.

Mon casier
avatar
Okura Enisarin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]

Message par Luka Morel le Mar 27 Sep 2016, 20:30

"Désolé Luka. Je n'ai pas du tout envie de te blesser. Je n'ai pas du tout envie de te prendre pour une idiote. Je ne pensais pas que ce que je dis est aussi évident. Si j'avais volontairement voulu te prendre pour une idiote, j'aurais déjà voulu volontairement remarquer tes problèmes de poids pendant que j'y étais. Mais, vois-tu, les moqueries me désolent vraiment. Je me moque très rarement des gens. A chaque problème visible, je me base souvent sur d'autres cas qui ont des histoires différentes. Pour les gens ayant des problèmes de vue, je me base sur les malvoyants de naissances et sur des malvoyants par accident. Pour des gens qui se font moquer d'eux à cause de leur différence, je me base sur ceux qui ont eu pire. Et à chaque acte homophobe, je pense aux homosexuels eux-même, sur ce qu'on en avait pensé, sur ce qu'ils avaient subi dans l'Histoire, et je me rends compte souvent que les homosexuels ont eu beaucoup moins de problèmes avant que le christianisme ne soit répandu. Le seul cas où avant d'aller à l'académie je ne me base que sur des faits que j'ai subi qui sont des cas extrêmes, c'est à cause de ces deux crétins qui ont incendié mon lycée."

Je reste silencieuse. Nous arrivons au grenier, où je glisse un "désolée" qu'Okura ne semble pas entendre, puiqu'il me pond un autre discours sans aucun rapport.

"Je ne sais pas trop pourquoi autant de personnes vont dans le grenier, mais si c'est parce qu'une légende est fondée la-dessus, je préfère penser à des légendes qui finissent vraies. Que ce soit par rapport aux jeux vidéos ou autres, j'en ai beaucoup dans ma mémoire. Comme pour la légende comme quoi "Atari" a enterré beaucoup de jeux "E.T. L'extraterrestre" sur sa 2600 dans une décharge au Nouveau-Mexique. On avait interdit de le déterrer jusqu'en 2014, à l'occasion d'un documentaire sur l'histoire du jeu vidéo, où on a découvert que oui, les cartouches sont bel et bien enterrés alors qu'Atari a toujours démenti l'affaire. Si tu veux d'autres légendes qui finissent vraies, n'hésite pas à le dire."


...
...
...
"Toi, tu regardes la chaîne Youtube de Trash. Je m'en fou, c'est impossible que tu ne connaisse pas cette chaîne."

J'ai retrouvé le sourire, un bon point ! Ma vue se voile cependant quand je me souviens que je dois impérativement m'excuser. Je décide de prendre le taureau par les cornes, mais avant, je vais quand même réfléchir à ce que je vais dire, histoire de ne pas m'empaler. Après un temps, je décide d'aller droit au but avec Okura.

"Okura, je suis désolée d'avoir cru que tu me prenais pour une imbécile. Je comprends ton sentiment, moi-même je n'aime pas vraiment la moquerie, puisque j'en ai souvent été la cible. J'avais un peu peur pour cette raison, désolée... "


Je baissais les yeux suite à cette remarque, avant de les relever pour voir l'expression d'Okura, savoir ce qu'il pensait, etc. Après quoi, je réfléchissais sur ce qu'il avait dit. Une légende devenue vraie. Ce serait cool, mais y'aurait sans doute pas de véritable fantôme, sauf si un élève pouvait se transformer en celui-ci. Ou un professeur. Ou un bibliothécaire. BREF JE ME COMPRENAIS.
Je me mis à observer l'architecture des lieux, qu'avant j'imaginais rempli de toiles d'araignées, avec de la poussière et pas mal d'acariens. Du bordel, aussi. Le genre de lieux glauque style château hanté qu'on ne retrouve que dans les films d'horreurs...
A la fin de la visite du grenier, je regardais mon compagnon, l'air de dire "What's next" avec un sourire bienveillant. Je décidais de lui décrocher un sourire, peut-être aimait-il les blagues ? Ah, mais pas de moquerie toutefois, une blague drôle, sans forcément se moquer...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]

Message par Okura Enisarin le Mer 28 Sep 2016, 16:04

"Toi, tu regardes la chaîne Youtube de Trash. Je m'en fou, c'est impossible que tu ne connaisse pas cette chaîne."

Je rigole suite à cette remarque. Ben oui, même si ce n'est pas le seul à en parler, c'est Trash qui a donné le plus de détails le concernant. Je chante cette courte phrase en riant.

"YouTube est ton meilleur ami!"

Après une dose de rigolade, Luka commence à prendre un air sinistre. Ah oui! Concernant la remarque comme quoi elle croit que je la prends pour une idiote.

"Okura, je suis désolée d'avoir cru que tu me prenais pour une imbécile. Je comprends ton sentiment, moi-même je n'aime pas vraiment la moquerie, puisque j'en ai souvent été la cible. J'avais un peu peur pour cette raison, désolée..."

Je compatis et je la prends dans mes bras. Quelle personne qui a subi des moqueries aime ça? Les masochistes? De toute manière, elle a plus de chance d'être la cible d'un harcèlement.

"Ce n'est pas grave. Ton problème est visible, mais je fais comme s'il est absent. Et je comprends que tu as peur que je finisse par me moquer de toi. Je comprends que tu as plus de chances de subir un harcèlement, mais si tu le subis, je ferai le nécessaire pour y mettre fin."

Je la lâche des bras. On visite un peu le grenier avant que Luka me regarde en mode "Où est-ce que qu'on va, maintenant?" avec un sourire bienveillant. Je vais te répondre, ma douce.

"Tu as déjà visité le deuxième étage car c'est là où se trouve la salle de musique, donc on va visiter le premier étage, même si, il faut l'avouer, ce n'est pas si intéressant. La seule salle qui est différente des salles de classe, c'est les toilettes des garçons."

On descend de deux étages, et pendant ce temps, je continue à parler. Mais autant parler de la mauvaise culture venue tout droit des Etats-Unis, j'ai nommé la télé-réalité, en France et un peu au Japon.

"Je suis sûr que tu entends que parfois la culture japonaise a une culture qui dépasse l'entendement. Même si, il faut l'avouer, lorsqu'un Japonais voit une culture anglaise, il va se dire que ça dépasse l'entendement, aussi... tu connais la référence, je pense. M'enfin, je vais te parler de ce qu'on a comme télé-réalité en France et au Japon. Même si la catégorie en elle-même fait mal à la tête, pour moi. Au Japon, et ça j'en ai entendu parler, il y a eu une émission appelé "すすぬ でんぱ そねん" ("Shushunu denpa shonen") qu'on résume par "なすび" ("Nasubi") dans le titre, j'ai vu un épisode et j'étais mal à l'aise en le regardant. En gros, les hommes ont tiré au sort un homme qui va entrer dans l'émission de télé-réalité, c'est tombé sur Nasubi, d'où le résumé du titre. Il entre dans un petit appartement et jusque là, ça va, c'est correct. Mais si je te dis que l'appartement commence avec peu de confort, que les hommes ont fait déshabiller complètement Nasubi et que pour avoir plus de confort et un peu de vêtement il faut qu'il participe à des jeux concours? Tout de suite tu comprends mon malaise. Là encore, je n'ai vu qu'un épisode de l'émission... qui est hebdomadaire, apparemment, et qui a eu environ 70 épisodes. Ça fait un an et quatre mois. En France, c'est plus soft mais c'est quand même nul, on a une chaîne spécialisée dans la télé-réalité, et on a ce qui est appelé "Secret Story", un "Big Brother" like où les candidats ont un "secret", entre guillemets car si tu penses qu'être en couple est un secret, tu te mets le doigt dans l’œil car n'importe qui peut l'être et parfois temporairement. Et ça, je peux te dire que ça fait dix saisons que ça existe, que chaque saison dure trois mois et demi, sauf les premières où ça dure deux mois et demi. Et d'ailleurs un des candidats Français de cette émission est allé en Serbie pour une émission de télé-réalité où... c'est encore pire. Dans le sens où si tu ajoutes le fait que la violence est permise, que l'émission n'a qu'une seule saison qui est encore en diffusion depuis plusieurs années. Et le CSA local est inutile."

Il fallait bien que j'en parle de la mauvaise culture. Au moins, on a fait tout le trajet de deux étages en parlant. Luka a pu voir les salles dans la première étage de l'Aile Est. Car le rez-de-chaussée, c'est plutôt réservé aux filles.

"Bon, comme au rez-de-chaussée, je pense que je n'aurai pas autant besoin d'y aller, c'est à peu près pareil qu'au premier étage mais pour filles, donc je vais te faire visiter l'Aile Est. C'est beaucoup plus intéressant."

On va en direction de l'Aile Est, et je me tais un peu pour laisser un peu Luka parler.


Qu'est-ce que ça fait de mentir à part dans les yeux? Je ne sais pas, je ne sais pas mentir.

Mon casier
avatar
Okura Enisarin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]

Message par Luka Morel le Dim 02 Oct 2016, 17:50

"Ce n'est pas grave. Ton problème est visible, mais je fais comme s'il est absent. Et je comprends que tu as peur que je finisse par me moquer de toi. Je comprends que tu as plus de chances de subir un harcèlement, mais si tu le subis, je ferai le nécessaire pour y mettre fin."

Eh ! C'est pas un si gros problème, en plus je vais maigrir.

"T'inquiète, je suis encore nouvelle, je ne suis pas sous le coup de harcèlement."

Okura me lâche et, après avoir visité le grenier, il déclare :

"Tu as déjà visité le deuxième étage car c'est là où se trouve la salle de musique, donc on va visiter le premier étage, même si, il faut l'avouer, ce n'est pas si intéressant. La seule salle qui est différente des salles de classe, c'est les toilettes des garçons."

On descend de quelques étages. Okura me parle et je reste silencieuse, ravie de l'écouter parler pendant des heures. Je regarde les alentours, m’imprégnant et enregistrant le chemin pour arriver ici. C'est assez beau, mais je préfère le grenier. Okura commence à me parler du mauvais côté de sa culture et celle de l'européenne.

"Je suis sûr que tu entends que parfois la culture japonaise a une culture qui dépasse l'entendement. Même si, il faut l'avouer, lorsqu'un Japonais voit une culture anglaise, il va se dire que ça dépasse l'entendement, aussi... tu connais la référence, je pense. M'enfin, je vais te parler de ce qu'on a comme télé-réalité en France et au Japon. Même si la catégorie en elle-même fait mal à la tête, pour moi. Au Japon, et ça j'en ai entendu parler, il y a eu une émission appelé "すすぬ でんぱ そねん" ("Shushunu denpa shonen") qu'on résume par "なすび" ("Nasubi") dans le titre, j'ai vu un épisode et j'étais mal à l'aise en le regardant. En gros, les hommes ont tiré au sort un homme qui va entrer dans l'émission de télé-réalité, c'est tombé sur Nasubi, d'où le résumé du titre. Il entre dans un petit appartement et jusque là, ça va, c'est correct. Mais si je te dis que l'appartement commence avec peu de confort, que les hommes ont fait déshabiller complètement Nasubi et que pour avoir plus de confort et un peu de vêtement il faut qu'il participe à des jeux concours? Tout de suite tu comprends mon malaise. Là encore, je n'ai vu qu'un épisode de l'émission... qui est hebdomadaire, apparemment, et qui a eu environ 70 épisodes. Ça fait un an et quatre mois. En France, c'est plus soft mais c'est quand même nul, on a une chaîne spécialisée dans la télé-réalité, et on a ce qui est appelé "Secret Story", un "Big Brother" like où les candidats ont un "secret", entre guillemets car si tu penses qu'être en couple est un secret, tu te mets le doigt dans l’œil car n'importe qui peut l'être et parfois temporairement. Et ça, je peux te dire que ça fait dix saisons que ça existe, que chaque saison dure trois mois et demi, sauf les premières où ça dure deux mois et demi. Et d'ailleurs un des candidats Français de cette émission est allé en Serbie pour une émission de télé-réalité où... c'est encore pire. Dans le sens où si tu ajoutes le fait que la violence est permise, que l'émission n'a qu'une seule saison qui est encore en diffusion depuis plusieurs années. Et le CSA local est inutile."


Oh mon dieu. Je ne m'y attendais pas. Mais alors VRAIMENT PAS. Je ne regarde pas de télé-réalité, mais je sais la réputation que cela a dans mon pays. Elle n'est pas très reluisante. Quoique, jamais entendu parler de "Secret Story" ou autre. Enfin bref.

"Nan mais quoi qu'on en dise, la télé-réalité, c'est le mal. C'est un nid à idiot, et en supposant que les gens regardent pas uniquement pour se moquer du niveau très bas de l'intellect des gens qui y passent...enfin de mon point de vue."

Nous nous arrêtons un moment, alors que nous étions sur le point de descendre au rez-de-chaussée. Okura déclare tranquillement :

"Bon, comme au rez-de-chaussée, je pense que je n'aurai pas autant besoin d'y aller, c'est à peu près pareil qu'au premier étage mais pour filles, donc je vais te faire visiter l'Aile Est. C'est beaucoup plus intéressant."

J’acquiesce et Okura se tait, m'enjoignant sans doute de parler un peu. Je ne sais pas vraiment quoi faire, alors j'observe les alentours en mode "Oh mon dieu que c'est beau". Nous passons par de nombreuses salles, de nombreux endroits, et le temps se faisant long, je ne peux m'empêcher de vérifier l'heure - pas de bol, mon portable est éteint et je n'ai pas de montre. Je n'ose pas demander à Okura, du coup je décide de passer le temps en cherchant un sujet de conversation potable. Je ne suis pas sûre de ce que je vais dire, parce que mine de rien je dois être chiante à ne rien dire à la longue.
Nous arrivons à la salle du personnel dans l'aile Est. Je trouve finalement un sujet de conversation, qui n'est autre qu'Hortense. La vie d'Okura ne m'intriguait pas tant que cela, mais j'avais quelque chose à dire à son sujet. En effet, nous avions discuté de tout et de rien dans son dos, inventant quelques défis dont le but était de faire rire Okura. Je décide donc d’amener doucement le sujet de conversation. Je sors mon portable, je l'ouvre, je bloque le numéro de mon père en quelques coups et je consulte les SMS d'Hortense. Je défile parmi les défis et finalement, j'en trouve un qui me plait, et qui sera sans doute réalisable après la fin de la visite. Il s'agit tout simplement de danser du hip hop. Nous avons bien sûr veillé à ce que les mouvements ne soient pas trop compliqués... nous irons sans doute en salle de musique après, histoire d'avoir de la musique. Ou du moins de pouvoir avoir de la musique sans que personne ne nous dérange.

"Okura... voilà, j'ai parlé à Hortense, et je voudrais savoir... tu es chaud pour un défi après notre balade ?"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]

Message par Okura Enisarin le Dim 02 Oct 2016, 20:23

Luka a dit quelque chose dont je suis plus que d'accord avec elle: la télé-réalité est le mal sous-forme de nid à idiots. Lorsque je vois ne serait-ce qu'une seconde de télé-réalité, je me dis comme si je m'adresse au genre lui-même: "Tu vas pas crever un peu et laisser la télé tranquille, genre de merde???!!!". Lorsqu'on va à l'Aile Est où je reste silencieux pour laisser parler un peu Luka, elle reste silencieuse. Elle regarde autour d'elle et va sur son téléphone. Qu'est-ce qu'elle fait? Après un moment, elle commence à me parler.

"Okura... voilà, j'ai parlé à Hortense, et je voudrais savoir... tu es chaud pour un défi après notre balade ?

Bien sûr, ça fait depuis l'incendie de mon lycée que j'en ai plus fait et ça me manque. D'ailleurs, je ne sais pas si Hortense te l'a dit mais avant même que tu puisses communiquer avec Hortense, je lui ai prévenu que tu allais communiquer avec elle. Ah! Satanés Georges et Igor. Je vous déteste tellement."

D'ailleurs, je viens de me souvenir que par la faute de Gary, j'ai été collé deux heures, mais je ne pense pas que j'aurai vraiment envie d'en parler à Luka, ça risquerait de la choquer et elle en voudra à Gary alors qu'elle ne le connaît probablement pas.

HRP:
Et aussi pour éviter le spoil car sa suite directe est celle dans la serre. Donc, il vaut mieux que Luka ne le sache pas à l'avance.

Bon, il faut un sujet de conversation, en visitant l'Aile Est. Je commence à avoir envie de parler de tout ce qui est relatif aux repas dans le savoir-faire japonais.

"D'ailleurs, je t'ai dit que pour la culture japonaise, la seule chose que je connais vraiment par cœur, hormis les hiragana en fait, c'est le savoir-faire. Je vais te le partager, au cas où tu aurais envie d'aller au Japon, ce qui est assez probable. Premièrement, quand on rencontre quelqu'un au Japon, les contact sont déconseillés. Si tu veux saluer, incliner légèrement la tête suffit. La prétention est vraiment très mal vue que ce soit pour toi ou pour les cadeaux que tu offre. Dis-toi que ces cadeaux n'ont aucun intérêt, et des cadeaux, si tu veux entrer chez quelqu'un d'autre, il faut en avoir sur toi. Le "non" japonais n'est pas vraiment beaucoup utilisé car on ne l'utilise que dans des occasions spécifique. Bon, tout ça, ça fait partie du savoir-faire pour l'extérieur, et je peux te dire que ton image, tu dois beaucoup plus y tenir qu'ici. Enfin, ton image, de ce que pensent les autres, pas ton physique. Je ne vais pas trop trop m'étendre là-dessus, c'est vraiment trop long à t'expliquer, et je risque de m'essouffler si je risque de te parler de tout. Mais en tout cas, la culture japonaise, dis-toi juste que c'est différent. Aucune culture n'est étrange... quoique si on kidnappe des innocentes pour les marier par exemple, là oui, mais entre le Royaume-Uni et le Japon, c'est juste une différence culturelle qui est assez large."


Qu'est-ce que ça fait de mentir à part dans les yeux? Je ne sais pas, je ne sais pas mentir.

Mon casier
avatar
Okura Enisarin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapprochement [PV Luka Morel] (début à la salle de musique) [Tereminé]

Message par Luka Morel le Sam 15 Oct 2016, 18:10

"Bien sûr, ça fait depuis l'incendie de mon lycée que j'en ai plus fait et ça me manque. D'ailleurs, je ne sais pas si Hortense te l'a dit mais avant même que tu puisses communiquer avec Hortense, je lui ai prévenu que tu allais communiquer avec elle. Ah! Satanés Georges et Igor. Je vous déteste tellement."
Je ne sais pas vraiment quoi répondre à ça. Je laisse donc couler. Par contre je note que mon ami parle souvent des deux personnes de son ancienne école. Avoue, en fait, t'étais fou amoureux des deux et tu voulais te faire un trip avec eux deux comme partenaire... ahem. Je me tais.
"D'ailleurs, je t'ai dit que pour la culture japonaise, la seule chose que je connais vraiment par cœur, hormis les hiragana en fait, c'est le savoir-faire."
Ohoh, ça pue le changement de sujet. On parie qu'il parle du savoir faire japonais ? On parie ?
"Je vais te le partager, au cas où tu aurais envie d'aller au Japon, ce qui est assez probable."
J'AI GAGNÉ 100000000 DE LIVRES STERLINGS ! ABOULEZ LE FRIC ! Par contre si possible, j'aimerais le transfert directement à ma banque s'il vous plait.
D'ailleurs Okura, ton sujet de conversation est littéralement stupéfiant. Je suis stupéfiée. T'es un dealer en fait. Parce que la personne qui a des stupéfiants s'appelle un dealer. J'ai honte de cette tentative de blague. Mais faute de mieux en termes de sujet de conversation, je vais suivre le mouvement.
Bah, qu'il parle, sinon on va s'emmerder.
"Premièrement, quand on rencontre quelqu'un au Japon, les contact sont déconseillés. Si tu veux saluer, incliner légèrement la tête suffit. La prétention est vraiment très mal vue que ce soit pour toi ou pour les cadeaux que tu offre. Dis-toi que ces cadeaux n'ont aucun intérêt, et des cadeaux, si tu veux entrer chez quelqu'un d'autre, il faut en avoir sur toi."
J'ai rien compris. Enfin la partie sur les contacts était assez claire. Mais alors les cadeaux... hum...
"Le "non" japonais n'est pas vraiment beaucoup utilisé car on ne l'utilise que dans des occasions spécifique."
Et c'est ainsi... que naquit le hentai. Si les japonaises ne savent pas dire non, cela explique pas mal de chose... sauf la tentacule géante.
"Bon, tout ça, ça fait partie du savoir-faire pour l'extérieur, et je peux te dire que ton image, tu dois beaucoup plus y tenir qu'ici. Enfin, ton image, de ce que pensent les autres, pas ton physique."
On s'amuse pas vraiment au Japon.
"Je ne vais pas trop trop m'étendre là-dessus, c'est vraiment trop long à t'expliquer, et je risque de m'essouffler si je risque de te parler de tout. Mais en tout cas, la culture japonaise, dis-toi juste que c'est différent. Aucune culture n'est étrange... quoique si on kidnappe des innocentes pour les marier par exemple, là oui, mais entre le Royaume-Uni et le Japon, c'est juste une différence culturelle qui est assez large."
Attend, tu viens de me faire ce discours pour simplement me dire que chaque culture est différente, thanks CAPTAIN OBVIOUS ?!
Je lève les yeux au ciel. FRANCHEMENT OKURA !
A ce moment-là, un tantinet ulcérée, je grogne :
"Euh... euh... "
Et c'est là que je m’aperçois que je n'ai rien à dire. A ce discours, j'ai juste envie de répondre "Et... ?". Finalement, je lâche, hésitante :
"J'avoue que je ne suis pas vraiment... au courant des us et coutumes du Royaume-Uni... ni de la France... et encore moins du Japon. Comme je suis Autrichienne, et que je tombe que sur des exemples non-représentatif... ben voilà quoi. "
Je crois que je m'enlise. Oui parce que bon, si mon camarade est le japonais ou même le français de base, je veux bien me pendre.
Il faut que je me rattrape là.
"En Autriche, je peux pas vraiment te parler de nos coutumes, parce qu'elles sont très proches du reste de l'Europe. Enfin je sais pas vraiment, mais j'imagine que la France a les mêmes trucs que nous. Seulement, y'a des fêtes nationales, tel le jour de la victoire de la première guerre mondiale, que l'on ne fête pas. Sans doute par ce que l'on a perdu. Sinon, on peux se promener en Dindl tranquille. Et notre nourriture est différente."
C'est à ce moment-là que je remarque un endroit que je n'ai pas vu. J'en profite pour me sauver de mon hors-sujet.
"Oh, regarde... on va y faire un tour ? "

HRP:
Il s'agit de la serre, tu peux mettre le rp en "Terminé"^^

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum