Olympus Project
FORUM EN PAUSE

Bonjour à toi !
Le forum est en pause pour une durée indéterminée. Il n'y a donc plus de staff pour valider les fiches, faire tourner la boutique et faire des évènements, etc.
N'hésitez pas à revenir dans quelques jours prendre des nouvelles ! En attendant, vous êtes les bienvenus pour papoter dans la section hors-jeu !
(Luna)

L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Annushka Yaroshevskaya le Sam 17 Sep 2016, 21:04

Dès 8h30 ce matin, Annushka s'était présentée dans la salle de classe où son cours aurait lieu à partir de 10h. Après avoir déposé sur son bureau sa bouteille d'eau, une pile de dossiers ainsi qu'une boite qui lui serait utile pour son cours, elle avait pris un moment pour inspecter la salle du regard. Trois longues minutes d'observation plus tard, elle décidait de passer à l'action. Ses gants recouvrant des mains, la blonde se mît à pousser les tables et les chaises contre les mur, afin de libérer l'espace au centre de la salle. Cependant, elle garda sept chaises qu'elle laissa orientées vers le bureau à l'avant. Après cette dizaine de minutes que lui avait demandé cette tâche, regretta la paire de jeans qu'elle avait choisi en s'habillant ce matin, car elle avait déjà chaud et elle craignait soudainement que la température ne grimpe d'avantage. Dans le pire des cas, elle savait qu'elle n'aurait qu'à donner des indications à distance aux élèves, mais elle espérait tout de même que ne pas avoir à rester dans un coin de la salle. Elle alla ouvrir les fenêtres, en profitant pour jeter un coup d'œil à l'extérieur, puis elle se retourna à son bureau où elle s'assit, prit une gorgée dans sa bouteille et attrapa le premier dossier sur sa pile pour commencer à le feuilleter. Si elle était arrivée si tôt en classe, ce n'était pas tant pour préparer la salle, mais plutôt pour lire les dossiers, car elle s'intéressait aux jeunes gens qui allaient être ses élèves.

Après une longue séance de lecture au cours de laquelle elle constata entre-autre que la plupart des étudiants étaient nouveau à l'académie, elle arriva au dernier dossier. Jusqu'à présent, elle avait pu lire des choses surprenantes et intéressantes, notamment sur les pouvoirs, car étant arrivée seulement depuis quelques jours, elle n'était pas encore familière avec ce côté si particulier que comportait l'académie. En prenant le dernier dossier, elle pu y lire " Junalkin Jïnn ". Elle pensa aux initiales que cela donnait, un petit réflexe anodin qu'elle avait souvent, puis elle se mît à lire son dossier.

Lorsque sa lecture s'acheva, il était environ 9h45. Se sachant plus que faire, elle espéra que l'un des élèves arrive à l'avance, même si cela ne lui donnait pas plus d'idée pour occuper le temps, il y aurait au moins quelqu'un. Cela n'arrivant toutefois pas, elle repris les dossiers pour tenter d'apprendre par cœur les noms et prénoms des étudiants. Certains avaient des noms dont elle pouvait deviner l'origine, mais d'autres restaient un mystère. En prenant une nouvelle gorgée dans sa bouteille, elle entendu la porte qu'elle avait laissé entrebâillée s'ouvrir. Il devait s'agir du premier élève qui arrivait. En souriant, elle dît alors sur un ton joyeux dans lequel un léger accent pouvait se faire entendre :

- Bienvenue ! Vous pouvez prendre place sur l'une des chaises au centre.


Chaque fois que je me prends un vent :


Attention, je change de temps de verbe en plus de passer par les " je, tu, elle " à n'importe quel moment
Je parle en #26C4EC
J'interprète en #FD6C9E, #FF7F00, #FFBF10 ou en #34C924
avatar
Annushka Yaroshevskaya

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Jïnn le Sam 17 Sep 2016, 21:29

Précédemment....dans Tsuki's Fighter.....
Je m'étais inscris dans un art d'art dramatique en me disant que cela serait super cool. Jouer un rôle, s'amuser, un cours où je pouvais faire nawak un peu de manière légale et décompresser de bon matin. En plus selon certaines rumeurs elle était super bonne la nouvelle professeur. Ouai bon ok je dis bonne. C'est un peu....machiste je l'entend bien. Autant dire que sa beauté n'avait rien à envier. Vega de Street Fighter ! Donne moi le courage et la beauté de faire bonne impression ! Apprends moi le MASQUEEEEEEEEEE.

Bref. Aujourd'hui j'étais vêtu de manière tout à fait classique. Le bon vieux T-shirt manches courtes noir avec un jean en fibre élastique, faut pas déconner. Le bandeau accroché à mon bras droit, mon collier, et mon bracelet au poignet gauche. Tout est puarfait ! Pardon...Parfait. J'avais mon bon vieux sac baluchon de clochard... Je l'aimais ce sac. Bref. Je m'étais levé à 8h30 du matin. Le cours était à 10h00. J'étais graaaaaaaaaaaaaaaave en avance. Genre je me souvenais du dicton "Avant l'heure c'est pas l'heure, après l'heure c'est plus l'heure". Donc j'allais prendre un copieux petit déjeuner. Des ramens végétariennes et riches ! Les cuisiniers ils donnent tout ici, c'est beau à voir.

Je me dirigeais donc vers la salle de cours. Je passais donc ma tête en mode ninja sneaky. Et c'est à ce moment là que...

- Bienvenue ! Vous pouvez prendre place sur l'une des chaises au centre.

Wowwwwwwww ! Putain la discrétion d'un Jïnn. Bon, bah. Je rentrais avec le sourire en prenant une petite foulée hative sur le premier mètre dans la salle. Je faisais un signe de main pour la saluer. Je me jurais de regarder que son visage. Regarde son visage, regarde son visage, regarde son visage, fait pas le con gamin ! Oh merde, j'suis un poil tendu mais toujours souriant

Bonjour ! Merci bien ! Moi c'est Jïnn.

Oh le con ! Oh Paulo ! Mais tuez moi ! Bon, déglutit un coup et va t’asseoir. Ouai c'est ça. Je m'asseyais en posant mon sac à côté de moi. Ma pair de gant tombait par terre, merde je l'avais mal rangé. Je la remettais dans mon sac. Je pense qu'elle avait vu du coup que je faisais des arts martiaux. Tant pis ce sera marrant.


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Okura Enisarin le Sam 17 Sep 2016, 21:47

Je me réveille dans ma chambre, même si Akimitsu ne me parle même pas. Bon, ce n'est pas grave, c'est toujours mieux que de ne pas s'entendre avec un camarade. Je me suis levé assez tôt, m'enfin. Je me brosse les dent, je prends mon bain avec un savon désinfectant (d'ailleurs, je préfère préciser que c'est plus un bain. La douche, au Japon, c'est souvent pour la détente. Et oui, mes origines ont importé dans la vision de certaines choses), je mets de la cire dans les cheveux pour mieux me coiffer et tout ira bien. Je sais que je me suis inscrit à un cours de jeux de cirque. Si c'était obligatoire, je pourrais l'aimer car mon pouvoir est tellement utile pour reproduire des choses du cirque. Et moi, je me suis largement familiarisé avec le pouvoir, j'adore malgré que je ne sache pas encore quand est-ce que j'ai utilisé mon pouvoir pour la première fois. Heureusement que j'ai pris le temps de visiter l'Aile Nord car sinon, j'aurais été aussi perdu qu'Akumu à notre première rencontre. Je regarde l'heure: 9h45. Je suis à l'avance car le cours se déroule à 10h00. Bon, je vois l'athlète qui a goûté à un des beignets de Valerian et qui m'a battu au Power-Basket. Il a l'air de vouloir être discret et j'entends une voix féminine qui a un léger accent russo-italien qui l'accueille, apparemment avec joie.

"Bienvenue ! Vous pouvez prendre place sur l'une des chaises au centre."

L'athlète entre dans la salle et j'y entre aussi par la même occasion.

Bonjour Madame. Je m'appelle Okura Enisarin, de la Maison Émeraude."

Je prends place sur une chaise mais l'athlète a du mal. Je pense qu'heureusement que j'ai pris la dernière place à temps. Sinon, il y aurait des chances que j'aurais loupé l'occasion. D'ailleurs, je me rends compte que personne n'est aussi en avance que moi et la professeure. En plus, la professeure me rappelle Elsa de la "Reine des Neiges", l'un des seuls films que j'ai vu. Ben oui, je regarde très peu les films en général. Mais bon, peut-être qu'elle n'a aucun pouvoir de glace et que son pouvoir n'ait rien à voir. Je ne sais pas si elle va s'interroger sur mon pouvoir. Au bout d'un instant, l'athlète, toujours aussi tendu, parle à la professeure.

"Bonjour ! Merci bien ! Moi c'est Jïnn."

Alors il s'appelle Jinn. C'est là qu'il s'assoit et fait tomber ses gants, mais pas grave. En attendant, je vais sur mon téléphone pour voir s'il y a quelques tours de magie à recopier sur YouTube. Il faut quand même que ce soit faisable pour mon pouvoir, pas de téléportation. Je trouve un des tours de magie et je verrouille mon téléphone avant même que cette vidéo soit lancée.

"Au cas où vous allez me demander ce que je fais sur mon téléphone, je cherche une vidéo YouTube d'un tour de magie, pour les besoins de mon pouvoir."

Je décide d'en parler car sinon, elle va se vexer que je sois un ado comme les autres qui passent leur temps à envoyer des messages et n'écoutant rien d'autre que ce qui est sur mon téléphone.


Qu'est-ce que ça fait de mentir à part dans les yeux? Je ne sais pas, je ne sais pas mentir.

Mon casier
avatar
Okura Enisarin

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Invité le Sam 17 Sep 2016, 22:12

Je n'avais pas réussi à dormir cette nuit. La peur m'avait noué le ventre, alors j'avais passé la plus grande partie de cette nuit à rêvasser, à m'inventer de nouvelles histoires. Résultat : des énormes cernes bleutées noires sous mes yeux. J'avais l'air d'une morte déterrée. Enfin. Je n'avais pas eu faim, et à neuf heures, j'étais déjà prête. J'avais mis mon uniforme, bien que je le détestai, mais je supposai qu'il était de rigueur de le mettre en cours.
Je choisi donc d'aller dans la salle de cours, bien que je savais qu'il n'y aurai certainement personne. Malheureusement, en tant que nouvelle élève je me perdis. Bien jouée, Harumi. Après quelques minutes de recherche, je finis par retrouver mon chemin. Je tournai au coin d'un couloir et apperçu Jïnn qui tentait d'entrer furtivement dans une salle de classe. J'étais surprise de le voir là, et après réflexion, je me souvenais l'avoir vu sa la liste d'inscription du cours. Tout s'expliquait ! J'étais un peu angoissée à l'idée que ce fourbe du match de basket soit là, cela ne me rassurait pas. J'aurai dû y penser avant, mais la mal était fait. Je sortis de mes pensées et remarquai que Jïnn n'était plus là. Il devait être rentré. C'est alors que je vis Okura apparaître furtivement, lui aussi, et rentrer à son tour. Okura, là, lui aussi ? Oh non. Moi qui voulait que le moins de gens que je connaisse soit là, c'était raté. Je décidai donc de rentrer moi aussi, après un bref instant d'hésitation. J'aurai encore pu m'enfuir et prétexter d'être malade, avec mes cernes.
J'eu à peine posé un pied dans la classe que je remarquai une jeune femme qui semblait avoir une vingtaine d'années dans la salle, en compagnie de Jïnn et Okura. Celui-ci s'adressa à elle :

"Bonjour Madame. Je m'appelle Okura Enisarin, de la Maison Émeraude."

Okura s'assoit alors sur une chaise disposée au centre, au milieu de six autres. Puis ce fut Jïnn qui prit la parole.

"Bonjour ! Merci bien ! Moi c'est Jïnn."

J'avais dû louper quelque chose, sinon Jïnn n'aurait pas dit merci. Il ne m'avait pas encore remarqué, tout comme Okura, mais la supposée professeure, si. Je supposai que c'était à mon tour, alors je me présentai, tout en m'inclinant respectueusement. Ayant vécu à l'orphelinat, la première chose qu'on m'avait apprise était de respecter ses aînés. Ce que je mis en pratique, évidemment.

"Bonjour madame. Je me nomme Harumi Akiyama et j'espère passer un bon moment dans ce cours, bien que je n'en doute pas."

Bon, ça faisait peut-être un peu lèche-botte, mais à part un tigre enragé, c'était la première professeure d'une matière à part que je rencontrai. Alors autant montrer son respect tout de suite, je ne voulais pas avoir de problèmes.

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Noa le Sam 17 Sep 2016, 22:38

Pour aujourd’hui je mettais inscrit a un cour de théâtre. J’avais déjà participé à ce genre de chose et pour être honnête cela ne m’avais pas déplut ! Vêtu de ma tenus habituel à savoir jean noir et haut gris avec ma fidèle écharpe rouge, armé de mes fidèles acolytes de cours, de quoi prendre des notes dans mon sac à dos. Quoique je doute en avoir besoin pour ce cours- ci mais sera pour ceux qui vont suivre après. Et comme toujours depuis le petit incident la cour de physique et ma discussion avec la mère venda je portais mes bouchons d’oreilles. Je me rendit a cette fameuse salle, je pus constater que la porte était déjà ouvert. Je m’aventurais dans l’embrasure en toquant.

Moi : _ Bonjour ! Je suis Noa !

Cette fois-ci je ne pris pas la peine de parler de mes bouchons. J’en avais marre de me répéter et puis les profs ont du se passer les mots. Sans compter qu’ils ont nos dossiers. Suite à ma présentation je remarquais la présence de Jinn et d’un inconnu ainsi que de la fille du club de sieste. je n'ai pas trop osé m'approcher d'elle pour le coup vu les deux immenses mal entendu qu'il y a entre nous. de un elle me prend pour un toxico et de deux elle s'imagine que je la drague genre !  Je pris place à coté de mon amis en lui faisait un check . Je remarquais qu’il avait un comportement des plus bizarre …

Moi avec un large sourire : _ Yo Jinn ! (je m’asseyais et me mis à lui murmuré) t’es sûr que ça va ? T’as l’air tendu …

Je pris également le temps d’analyser un petit plus en détail la prof. Elle était plutôt jolie, potentiellement baisable comme dirait une de mes potes mais pas de quoi  faire la Olla . Subitement je fis le rapprochement dans ma Tête. Sacré Jinn devant une femme il perd tous ses moyens (surtout une femme à culotte rouge) je me demande comment il réagirait face un adversaire qui pourrais changer d’apparence … ou de sexe d’ailleurs. Quand je disais qu'il avait l'air tendu je ne pensais pas de ce sens la. Chien de talus va !


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Cheshire le Sam 17 Sep 2016, 22:53

Je me réveille sur la tête et m'assoie par terre en me grattant la tête. Aïe mon monde s'est écroulé ? Ah non, c'était un rêve. Je prend ma montre à gousset 8h. J'ai encore le temps d'y aller le cour ne commence qu'à 10h. Une idée me trotte dans la tête. Puisque c'est mon premier cour je dois faire bonne impression. Je prend des cookies que j'ai cuisiné moi-même et les emballe dans un joli paquet fermé d'un ruban vert. Je devrai le donner avant que les autres élèves ne viennent, je n'ai pas envie qu'ils disent que je suis le chouchou de la professeur. Pour une fois je vais me préparer comme avant au cirque. Je me dessine sur le visage un as de trèfle et un as de carreau et met mes habits du cirque. Je suis prête pour le cour, je prend mon sac et part. J'arrive devant la porte quatre personnes était déjà là. Mince, une minute le garçon là-bas c'est celui de la bibliothèque et il y a Harumi ma colocataire. Bon au moins je sais que eux ils vont me soutenir enfin j'espère. Je me cache derrière la porte en espérant que personne ne m'a vue. La professeur nous répondit :


"Bienvenue ! Vous pouvez prendre place sur l'une des chaises au centre."


Je respire un bon coup et entre dans la salle de manière détendu sans se cacher. Je vais voir la professeur, je lui donne le cadeau un peu gêné. Par contre j'ai l'air un peu mal polie. Mais c'est un peu bizarre de parler au travers d'un téléphone à une professeur, non ? J'ai une idée un peu bizarre. Je sors ma peluche marionnette chat et le fait bouger :


"Je suis Neko-san et je vous présente Cheshire. Ceci est un petit cadeau de notre par."


J'ai l'habitude de parler avec mes peluches mais c'est la première fois que je les fais parler à une personne. J'espère qu'elle va aimer les cookies. Après avoir donné les gâteau je pars m'assoir à côté de Harumi.


Dernière édition par Cheshire le Lun 19 Sep 2016, 20:29, édité 2 fois


Merci Akira:

avatar
Cheshire

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Invité le Dim 18 Sep 2016, 19:03




L'heure est venue de cabotiner

Ft. Beaucoup de gens


Enfin le grand jour arriva. Aujourd'hui, j'allais participer à un cours de théâtre et Dieu sait que je n'aurais jamais accepté d'effectuer une telle activité autrefois. C'était ma première fois (sans sous-entendu pervers) et j'avais pris toutes les dispositions nécessaires pour arriver dans la salle de cours avec une pêche décoiffant. Après un petit entraînement nocturne dans le but de décrasser les articulations, je m'étais glissé sous ma couette vers 22h pour y trouver immédiatement le sommeil. Ayant programmé mon réveil à 8h30, celui-ci émit sa petite sonnerie à l'heure indiquée et m'éjecta aussitôt du lit.

Mes rêves de m'éclater sur scène allait devenir réalité. Je n'étais pas stressé, juste impatient et c'est cette ardente impatience qui m'avait curieusement aidé à dormir. Encore en pyjama, me voilà déjà débordant d'énergie avant même de sortir du dortoir. Je pris bien une demi-heure pour parfaire ma coupe déformée par les épis du dodo, hydrater ma peau asséchée par le sommeil et revêtir le célèbre uniforme immaculée de mon ancienne académie. D'ailleurs, je me demandais encore s'il y avait un uniforme officiel dans cette académie. Si c'était vraiment le cas, alors je n'ai à ce jour vu personne le porter. Quoi qu'il en soit, une fois mon débarbouillage habituel effectuée, je pris un déjeuner équilibré pas trop calorique pour éviter de futurs ballonnements. Suite à cela, je quittai le réfectoire et me dirigea vers la salle de cours qui m'avait été antérieurement été indiquée.

C'est peut-être le seul détail que j'avais volontairement négligé. J'aurais dû me renseigner au préalable sur la position de ladite salle plutôt que de me perdre dans les dédales de l'académie. Aventureux, je m'étais imposé ce challenge pour relever un peu plus le défi qui m'attendait. Mais en réfléchissant plus sérieusement, si j'arrivais en retard au cours de théâtre, je serais indigne de mon titre de gentleman. Pourquoi n'y avais-je pas pensé hier ? Encore une fois, je n'avais pas assez canalisé mon désir intense de défi et me voilà sur le point de faillir à mes principes. Pressé, je courais bruyamment dans les couloirs afin de trouver cette fameuse salle. Urgé, j'essayai d'ouvrir toute les portes afin de trouver ce fameux cours. Parfois, les portes se voulaient immuables et parfois j'interrompais des professeurs dans leur harmonieux cours.

Bien heureusement, je trouvai la salle assez rapidement. La porte était justement ouverte pour que les élèves puissent encore la rejoindre. Mais lorsque je vérifiai l'heure sur mon portable, il était 9h52 passée et la plupart des étudiants attendus étaient déjà assis. Si j'étais arrivé plus tôt, le cours aurait peut-être déjà commencé et ils n'auraient pas eu à s'impatienter sur leur chaise. Je m'en voulais pour ça et pour m'être présenté quelque fatigué par mon effort idiot. Sans même analyser les visages de mes camarades et du professeur, je m'excusai humblement en baissant mon buste et en posant ma main droite contre mon cœur :

"Je m'en veux sincèrement d'avoir retardé le début de ce cours ! Moi Finnley O'Connor vous présente ses plus plates excuses !"

Je relevai la tête et aperçus soudainement des têtes familières. Les Starsky et Hutch du dortoir Rubis, Jinn et Noa s'étaient aussi inscrits à ce cours. Les voir ici ne m'embêtaient pas réellement. En fait, il se trouve que je les appréciais... ou plutôt, j'éprouvais un certain respect pour leur principe. C'est donc avec plaisir que je me permis de saluer les deux shérifs d'un geste amical de la main. Les autres têtes me semblèrent inconnus, aussi je me permis de les saluer une nouvelle en courbant une deuxième fois mon buste quand je la vis. Harumi. Je fus pris d'une immense joie et ne le lui cacha pas :

"Un plaisir de vous revoir Mademoiselle Harumi !"

Je m'assis alors sur l'une des deux chaises libres et contempla en profondeur le professeur qui allait nous faire cours. C'était un belle et jeune femme dans la vingtaine. Son teint virevoltant entre le beige et la neige ainsi que la blondeur de ses longs cheveux soulignaient de splendides origines nordiques. Il n'y avait rien d'autre à ajouter. Ah si ! Elle était resplendissante ! En attendant que son cours commence, je ne pouvais qu'espérer qu'il soit aussi inoubliable que sa beauté.



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Jeffery le Dim 18 Sep 2016, 20:05

Quoi putain..Laisse moi dormir sale...Oh c'est mon réveil. Je frappe violemment mon réveil en le cassant d'un coup de poing, l'observant de mon œil, au sol. Pourquoi j'ai mit mon réveil à cette heure là moi même ? Il est...9 heures...Pile ! Bon et bien je vais faire ma petite toilette calmement le temps de me souvenir pourquoi je suis là, il est bien une raison après tout. Je me lève, m'étirant en baillant sans aucune gène avant de prendre la direction de ma magnifique salle de bain cinq étoiles sangoku bender 9, le nouveau modèle, vous connaissez pas ? Je rigolais en pensant à ça, je suis quelqu'un de bête. J'observe mon visage dans le miroir, beau gosse, avant de prendre soin de mon corps dans la douche, en prêtant évidemment attention à ne pas toucher à mes cheveux, c'est sacré et il vaut mieux pas qu'ils soient au contact de l'eau ! Après cette douche aussi rafraichissante que longue je pris la direction de ma magnifique penderie cinq étoiles de type fiat panda, l'ouvrant en observant l'intérieur. C'est beau, c'est même extrêmement beau ! Je vais mettre quoi comme vêtement aujourd'hui ? Allez un petit débardeur blanc qui fera ressortir mes tatouages un peu partout et un jean noir troué feront l'affaire. Maintenant le plus dur...Les sneakers...Hm...Bon on va prendre des Jo's 9 Statue ! Elles iront bien avec mon débardeur blanc !

On oublie pas une petite chaine dorée avec le signe 1738 au bout, magnifique ! Je brosse " rapidement " mes dents et retourne sur le lit. J'ai le temps. Pourquoi je suis debout déjà ? Ah oui, un cours de théâtre je sais pas trop quoi, une connerie du genre. Je regarde rapidement mon téléphone, 9h48. Bon. Le cours commence à 10heures c'est ça ? Je suis large, très large. Je ferme mon œil un instant avant de le rouvrir un petit moment après, 10 heures. Ha. Bon bah je crois que c'est le moment de partir voir ce que mon destin me réserve. Je me lève, m'étirant une nouvelle fois et me dirige vers la sortie, écouteurs dans les oreilles avec une musique bien comme il faut et un petit sac à dos noir pour faire genre qu'on travaille, agréable.

Spoiler:

Me voilà dans les couloirs, je marche, encore et encore. Je sais pas vraiment à quel endroit je vais mais j'y vais et pouf, je me retrouve dehors. Bon et bien voilà. Je suis perdu. Sauf si le cours est dehors ? Aucune idée mais j'en profite pour prendre mon vélo avec moi, il est accroché pas loin alors autant le prendre. Je me dirige donc vers ce dernier en le décrochant, mon fameux vélo vert, jamais une aventure sans lui n'est-ce pas ? Enfin bref, il est peut-être temps que je cherche ma salle. Je monte sur mon vélo et retourne dans le bâtiment, cherchant la salle en roulant dans les couloirs et en portant mon vélo dans les escaliers, ouais. Je crois que la salle est ici, il est qu'elle heure d'ailleurs ? 10 heures 9 minutes, borf j'ai fait pire, j'ai fait mieux mais j'ai déjà beaucoup plus moins mieux, oui. Je pousse la porte avec ma roue, porte à moitié fermée là, la poussant et rentrant à l'intérieur de la classe, cul sur le vélo et cigarette en bouche, je détruis tout les codes des maisons. Cette attitude peut paraitre irrespectueuse mais pas à mes yeux, j'men fous totalement pour tout dire, c'est normal, nous sommes dans une démocratie tout le bordel, 'fin j'en sais rien et je m'en fous totalement moi vous savez. Je suis pas un adepte du " Je me fous en valeur tout ça je veux être devant tout le monde ", j'agis simplement comme la société le veut, ouais ça devient mon cours. Bref c'est le moment de dire bonjour nan ? Je reprends ma petite route en me dirigeant vers le fond de la classe en lançant un petit " Yo les bâtards ! " des plus sympathiques.

Oh mais il y a Jinn ! Mon cousin est dans ce cours ! Il a du voir mon nom sur la liste et il a du s'inscrire, il est pas si con que ça ce garçon. Je roule toujours vers Jinn pour m'asseoir à coté de lui, observant les têtes des petits étudiants quand...Qu'est-ce que c'est ça au juste ? Pourquoi elle a des motifs sur le visage elle ? C'est des as ? On me paye pas pour venir dans un cours avec des gosses et je ne peux retenir une réaction typiquement normale d’où je viens. J’arrête mon vélo en posant mes bras sur les guidons, me positionnant devant la jeune fille. Après on se demande pourquoi les femmes mettent autant de maquillage, ça vient de là, de l'enfance. Je peux plus tenir. Je relève la tête pour voir son visage et j'éclate de rire, me penchant en arrière et en reprenant ma route. J'ai l'impression que ma nonchalance et mon Jemenfoutisme reprennent le dessus sur mon calme naturel. Je force rien, ni mon calme ni mon " excentricité ", je laisse simplement mes émotions faire ce que je suis. J'approche de Jinn en installe mon vélo entre lui et un autre gars, ma roue étant entre eux et moi légèrement derrière.

J'installe ma tête et mes bras sur les guidons en observant la prof puis Jinn, un petit sourire au visage et mes dreadlocks retombant sur l'avant de mon visage. Je dépose mon sac à gauche de mon vélo et m'installe confortablement sur ce dernier avant de m'étirer gracieusement. Un peu trop gracieusement même. Je basculais en arrière en cognant violemment une table derrière, un coup comme ça vous fout K.O directement pouf, vous voyez des petits dragons faire un moonwalk sur un satellite égyptien, alley. Je me relève de ma lenteur naturelle, redressant mon vélo et m'installant à nouveau sur ce dernier en baillant et en posant mon bras sur l'épaule de Jinn. Ça fait toujours plaisir de revoir la famille, je retire un écouteur en souriant avant de lui dire, en m'en foutant totalement des autres et du prof'. Prof' qui d'ailleurs, parlons-en, est pas si dégueulasse que ça.

Alors mon couz' ? Tu me cherches depuis combien de temps ?









Dernière édition par Isaiah le Jeu 06 Oct 2016, 19:08, édité 2 fois




Dig it

Thème:

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Annushka Yaroshevskaya le Lun 19 Sep 2016, 06:35

Chacun à leur manière les élèves avaient fait leur entée dans la pièce pour aller s'assoir, alors que je les avais observé depuis l'arrière de mon bureau sur lequel j'avais croisé mes bras recouverts des légères manches de mon chandail en coton et en polyester. J'interagissais plus ou moins avec chacun d'entre eux :

Les premiers à faire leur entrée, car ils sont plusieurs, sont deux garçons aux allures bien différentes et une jeune femme. Le tout premier garçon a un corps à la musculature développée, tandis que le second a d'avantage l'apparence d'un intellectuel à ses côtés. Chez la demoiselle, je remarque de grosses cernes colorées sur ses yeux, comme si elle avait manqué de sommeil. Bien que je porte attention à leur style, je ne porte aucun jugement hâtif quant à leur psyché, car juger sans savoir est une vilaine erreur qui peut s'avérer entravante lorsque vient le temps de finalement connaître une personne. Le premier à me saluer est le second ayant pénétré dans la salle :

"Bonjour Madame. Je m'appelle Okura Enisarin, de la Maison Émeraude."

Je lui réponds d'un signe de tête alors qui va prendre place. Le jeune homme battit, quant à lui, me fait un signe de la main.

Bonjour ! Merci bien ! Moi c'est Jïnn.

Lui m'a l'air atteint d'une certaine... gêne ? Non, ce n'est pas exactement ça. Peut-être de l'embarras ? C'est d'avantage ça, j'ai l'impression. Comme pour Okura, je le salue avec autre signe de tête. Il va rejoindre son camarade alors que je porte enfin attention à la demoiselle aux cheveux bleus. Elle s'incline vers l'avant en se présentant :

"Bonjour madame. Je me nomme Harumi Akiyama et j'espère passer un bon moment dans ce cours, bien que je n'en doute pas."

Je réponds à son commentaire d'une voix chaleureuse, heureuse qu'une autre personne ait des espérances communes aux miennes.

- Moi de même, Harumi.

J'observe leurs gestes. Jïnn a perdu quelque chose qu'il ramasse; des gants. Je me demande bien quelle est leur utilité. Je fais passer mon attention à Okura qui a sorti un appareil électronique, cependant il l'éteint peu de temps après et m'adresse la parole :

"Au cas où vous allez me demander ce que je fais sur mon téléphone, je cherche une vidéo YouTube d'un tour de magie, pour les besoins de mon pouvoir."

Cette petite intervention me fait hausser les sourcils. Il éveille ma curiosité, mais je vais éviter de le questionner et le laisser faire, car je ne veux pas le déranger. Je lui réponds donc d'un ton neutre, malgré l'amusement lisible sur mon visage qui trahi cette impassibilité.

- Il n'y a aucun mal.

Telle une spectatrice, je poursuis mon observation, lorsque ça cogne à la porte. En me tournant, j'aperçois un jeune homme dans l'entrebâillement.

Bonjour ! Je suis Noa !

Je le salue d'un sourire alors qu'il entre et se dirige vers Jïnn pour lui faire un " high five ". Je me permets donc d'en juger qu'ils doivent se connaître un minimum. Je n'ai aucune idée de l'ampleur des relations des élèves ici, c'est à dire si la plupart se connaissent entre eux ou bien si certains en connaissent quelques autres et ça s'arrête là, mais le développement de liens et la complicité sont de bonnes choses selon moi, alors voir ces deux-là ensemble me procure un certain plaisir. En fait, tout me fait plaisir à l'instant et je vois mal ce qui pourrait changer cela. Plus je vois défiler les élèves, plus je sens que ce premier cours va bien se dérouler.

Une nouvelle personne fait son apparition. C'est une jeune fille arborant un carreau et un trèfle sur son visage qui se dirige vers mon bureau. Elle y dépose un paquet, puis elle sort une peluche à l'effigie d'un chat auquel elle donne vie en le faisant bouger.

"Je suis Neko-san et je vous présente Cheshire. Ceci est un petit cadeau de notre par."

Peut-être est-elle un peu timide ? Elle me paraît plus jeune que les autres. J'entre dans son jeu en saluant sa marionnette d'un ton chaleureux :

- Enchantée de faire ta connaissance, Neko-san...

Je relève les yeux pour regarder la dénommée Cheshire et je poursuis sur un ton gratifiant :

- Et la tienne aussi, Cheshire. Merci beaucoup à vous deux pour cette petite attention et j'espère que vous allez vous amuser dans ce cours.

Je leur fais un clin d'œil pour accompagner mes paroles. Alors qu'ils vont rejoindre les autres, il arrive un garçon qui, sitôt entré, porte sa main à son cœur en se penchant vers l'avant.

"Je m'en veux sincèrement d'avoir retardé le début de ce cours ! Moi Finnley O'Connor vous présente ses plus plates excuses !"

Rien qu'à l'observer, je dirais qu'il s'est fait du souci à l'idée d'arriver en retard. D'ailleurs, je regarde en vitesse l'heure pour constater qu'il n'est que 9h52... 9h53 maintenant. Je tente alors de rassurer ce jeune homme :

- Tout va bien, Finnley. Comme les autres, tu es en avance et il manque encore une personne. Tu peux donc aller t'asseoir avec tes paires et cesser de te faire du souci.

Je suis plutôt surprise de voir qu'autant d'élèves sont arrivées en avance. C'est encourageant quant à leur intérêt et leur motivation pour ce cours. Je prends une gorgée dans ma bouteille en poursuivant toujours et encore mon observation des élèves que je laisse parler entre eux en attendant que le dernier se pointe.

Lorsqu'arrive 10h, je suis en peine de ne pas voir arriver l'étudiant manquant. Je crains que certains ne commencent à s'impatienter de devoir encore attendre, alors je retarde le début d'encore 2 minutes dans l'espoir de voir apparaître la dernière personne.

Ces 2 minutes passent à une incroyable vitesse et toujours rien, alors je me résous à commencer. Dans un soupire, je me lève de mon poste d'observation pour venir me placer à l'avant du bureau. Collant mes pieds ensemble et serrant l'une de mes mains gantées dans l'autre, j'attends que le silence se fasse parmi la rangée de jeunes gens se trouvant devant moi. Lorsque je l'obtiens, je prends une inspiration. C'est le moment !

- Bien le bonjour tous le monde et bienvenue à ce premier cours de théâtre qui aujourd'hui sera axé sur le jeu clownesque. Avant de commencer, je vais devoir faire une plus ou moins grosse introduction, mais ne vous inquiétez pas, ça ne devrait pas trop s'étendre. Alors, tout d'abord je tiens à vous remercier de votre participation, car tout comme un artiste n'est rien sans public, un professeur sans élèves n'est rien d'autre qu'une personne détentrice de connaissances, donc merci à vous.

Je m'incline vers l'avant comme lors d'un salut final, afin d'accentuer mes remerciements, pis lorsque je me redresse, je lève mon index pour tracer un crochet invisible dans l'air.

- Alors les remerciements, " check ".

Puis je regarde ma main que je garde suspendue en l'air. Je fais ensuite passer plusieurs fois mon regard des élèves à ma main, pour attirer leur attention sur celle-ci.

- Ah oui, c'est vrai, je porte des gants. Je ne suis pas hypocondriaque, je n'ai pas un problème mental quelconque en rapport avec le toucher, j'ai simplement comme vous tous un pouvoir et comme il est vraiment très désagréable pour les personnes qui en font la connaissance, je vous prierais d'éviter les contacts physiques avec moi à moins que ce soit moi qui vienne vers vous.

Je réalise que j'ai complètement oublié de me présenter, mais mieux vaut tard que jamais, alors d'un ton toujours naturel, je continue ma lancée :

- D'ailleurs, c'est qui " moi " ? Je me présente, je suis Annushka Yaroshevskaya, accessoirement votre professeur de théâtre. Je ne suis pas une grande adepte des formalités, alors vous pouvez simplement m'appeler Anna ou si vous y tenez vraiment Mlle Anna.

À nouveau, je lève mon index pour pour tracer ce même signe invisible dans l'air.

- La partie présentation, " check ". Bon, je crois que je vais enfin pouvoir débuter le cours. J'espère ne pas vous avoir déjà perdu, ce serait triste...

Je prends un petit moment pour regarder les réactions, lorsque la porte s'ouvre sur une bicyclette et un jeune homme qui la monte.

Yo les bâtards !

Eh bien, toute une entrée. Dommage que ce soit lors d'un cours et non l'un d'une production sur scène. Je le regarde faire son intéressant dans la classe, jusqu'au moment où il immobilise son véhicule à côté de Jïnn pour se mettre à lui parler. Je croise les bras, m'avance de quelques pas dans sa direction et commence en projetant ma voix pour rediriger l'attention vers moi :

- Isaiah je suppose ? Tu es plutôt en retard et je crains que ça ne soit pas un cours un cyclisme ici, alors si tu pouvais prendre la peine d'aller mettre cette merveille à deux roues au fond de la classe afin de revenir t'asseoir silencieusement, ce serait apprécié...


Chaque fois que je me prends un vent :


Attention, je change de temps de verbe en plus de passer par les " je, tu, elle " à n'importe quel moment
Je parle en #26C4EC
J'interprète en #FD6C9E, #FF7F00, #FFBF10 ou en #34C924
avatar
Annushka Yaroshevskaya

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Jïnn le Mar 20 Sep 2016, 00:06

Bon, comme d'habitude dans chaque cours, y'a toujours trop de mondes. Et oui, ça me soule de devoir tous les regarder, je préfère me concentrer sur le cours. Puis, avec Noa à mes côtés j'allais bavarder c'était O-BLI-GE. Tu m'étonnes, on est au moins une dizaine et...oh shit ! Me dîtes pas que c'est pas vrai ! Je me frottais les yeux, en ayant d'abord dit bonjour à Noa avant et après les explications du professeur que j'écoutais plus trop quand je voyais...le seul, l'unique, ISA ! Putain depuis le temps que je le cherchais lui, il ose se ramener avec sa bicyclette au calme et lance son bon vieux bonjour habituel. Je me demande même comment le sang peu nous lier, mais bon, je l'aime beaucoup, même si on se voyait pas souvent souvent.

Alors mon couz' ? Tu me cherches depuis combien de temps ?

Ah bah il pouvait pas mieux rêver comme question le bougre ! Je voyais que la professeur allait largement s'énerver et y'avait largement raison. Mais bon, un cousin est un cousin, faut pas déconner.

Depuis que j'ai entendu des rumeurs sur ton arrivée Isa. Putain ça me fait plaisirs de te revoir, mais avant je pense que tu dois un peu te plier à la prof. J'te connais tu t'en bas les steaks mais bon, fait gaffe, ici c'est assez différent. J'te ferai un briefing plus tard si tu veux.

Je lui souriais et j'allais le laisser avec la prof....ouai non. Je me levais et en m'inclinant légèrement en avant, mes gants au mains, pourquoi, j'en sais rien ! Mais j'étais un peu en mode humilité, autant tenter de lui sauver la peau.

Excusez le madame. J'étais sensé lui expliquer un peu les règles ici, c'est moi qui était en charge de sa responsabilité, veuillez me donner une sanction à sa place si toutefois vous lui en donné une. J'espère que vous n'en tiendrez pas rigueur cette fois si.

Pourquoi j'avais fais ça ? Merde c'était pas moi normalement dans ma vrai psyché si ? Ou alors l'euphorie de revoir un membre familial me pousse à accomplir des faits improbable et irréfléchi. Oh le con...Je me facepalmais la tronche en soupirant de mon idiotie. En plus y'avait des gens ici, beaucoup de gens. Roh, c'est le premier pas vers la colère. Je disais furtivement à Noa, il m'avait posé une question avant non ?

Ouai, on va dire qu'elle est très belle, mais elle a du caractère, j'espère ne pas avoir à refaire ça des milliards de fois. Je l'aime trop mon cousin en vrai.

Je me recentrais sur ma chaise, laissant une place à mes côtés, j'étais donc entre Noa et Isa. Enfin, si Isa désirait toutefois venir à côté de moi. Je regardais la professeur, je pense que pour une discrétion, on était sur une échelle de 1 à 10 situé à -5. Mais bon, ce qui est fait, c'est fait. Autant écouter le cours dans son entièreté, puis, j'étais venu jouer à la base.


THEME DU PLAISIRS:

JOYEUX NOËL ! :

Signature TPC:

avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Okura Enisarin le Mar 20 Sep 2016, 20:45

Pendant que j'étais sur téléphone, plusieurs camarades sont venus dans le cours. Je n'avais même pas lu qui sont inscrits, j'avais juste regardé combien il restait de places. D'abord Jinn, ensuite Harumi, après avoir expliqué à la professeur ce que je faisais, un certain Noa, je viens de me rappeler qu'il m'avait battu au Power-Basket (mais en même temps j'étais dans une équipe de bras cassés), Cheshire, qui toujours aussi timide, fait la ventriloque en posant un paquet et en faisant vivre une peluche à l'effigie d'un chat en le faisant bouger; un certain Finn, je viens de me rappeler que c'est un cuisinier anglais qui a pu goûter à un des beignets de Valerian (et dont mon premier beignet était vraiment INFECT mais que celui de Jinn était un pur délice), il s'excuse du retard alors qu'il ne l'est pas du tout et la professeure le fait remarquer, et... il reste quelqu'un? M'enfin, il est 10h02 lorsque le cours commence. La professeure se met devant le bureau en prenant une bonne inspiration lorsque le calme est venu. Allez-y, à vous l'honneur.

"Bien le bonjour tous le monde et bienvenue à ce premier cours de théâtre qui aujourd'hui sera axé sur le jeu clownesque. Avant de commencer, je vais devoir faire une plus ou moins grosse introduction, mais ne vous inquiétez pas, ça ne devrait pas trop s'étendre. Alors, tout d'abord je tiens à vous remercier de votre participation, car tout comme un artiste n'est rien sans public, un professeur sans élèves n'est rien d'autre qu'une personne détentrice de connaissances, donc merci à vous."

Elle s'incline vers l'avant comme pour saluer le public après un spectacle et fait une petite coche de la main comme si la liste de choses à faire est devant elle.

"Alors les remerciements, " check "."

D'ailleurs, j'ai remarqué qu'elle porte des gants. Pourquoi? J'ai vraiment l'impression d'être devant Elsa... sauf qu'elle a un léger accent russo-italien et qu'elle est professeure de jeux clownesques. Donc, pas vraiment Elsa, en fait. Son regard fait des allers-retours entre nous et son gant.

"Ah oui, c'est vrai, je porte des gants. Je ne suis pas hypocondriaque, je n'ai pas un problème mental quelconque en rapport avec le toucher, j'ai simplement comme vous tous un pouvoir et comme il est vraiment très désagréable pour les personnes qui en font la connaissance, je vous prierais d'éviter les contacts physiques avec moi à moins que ce soit moi qui vienne vers vous."

Donc c'est son pouvoir qui la force à porter des gants. Je vais éviter le contact physique avec elle, alors. De toute manière, c'est une professeure, pas une académicienne venue étudier comme moi. D'un coup, elle pousse un soupir de "ah oui j'ai oublié quelque chose".

"D'ailleurs, c'est qui " moi " ? Je me présente, je suis Annushka Yaroshevskaya, accessoirement votre professeur de théâtre. Je ne suis pas une grande adepte des formalités, alors vous pouvez simplement m'appeler Anna ou si vous y tenez vraiment Mlle Anna."

Donc, on peut la surnommer comme la sœur d'Elsa. Je me facepalm en me disant tout bas: "Il faut que j'arrête de penser à "La Reine des Neiges"." car même si j'ai passé un bon moment en regardant le film, il faut que je pense à Mlle Anna et à personne d'autre.

"La partie présentation, " check ". Bon, je crois que je vais enfin pouvoir débuter le cours. J'espère ne pas vous avoir déjà perdu, ce serait triste..."

D'un coup, la porte s'ouvre en laissant passer une bicyclette et un ethnique dessus avec l’œil gauche complètement blanc, encore pire que mon œil droit, donc. Il entre avec un salut assez... wesh (ce que je n'aime pas trop) : "Yo les bâtards !" Punaise, rien que le salut je sens que je vais mal m'entendre avec lui peu importe sa Maison. Mlle Anna vient vers le retardataire, ce dernier va vers Jinn qui se frotte les yeux.

"Alors mon couz' ? Tu me cherches depuis combien de temps ?

Depuis que j'ai entendu des rumeurs sur ton arrivée Isa. Putain ça me fait plaisirs de te revoir, mais avant je pense que tu dois un peu te plier à la prof. J'te connais tu t'en bas les steaks mais bon, fait gaffe, ici c'est assez différent. J'te ferai un briefing plus tard si tu veux.

Isaiah je suppose ? Tu es plutôt en retard et je crains que ça ne soit pas un cours un cyclisme ici, alors si tu pouvais prendre la peine d'aller mettre cette merveille à deux roues au fond de la classe afin de revenir t'asseoir silencieusement, ce serait apprécié...

Excusez le madame. J'étais sensé lui expliquer un peu les règles ici, c'est moi qui était en charge de sa responsabilité, veuillez me donner une sanction à sa place si toutefois vous lui en donné une. J'espère que vous n'en tiendrez pas rigueur cette fois si."

J'ai l'étrange impression que Jinn va en avoir des sanctions à cause de... son cousin. Bref, je n'ai pas envie que le cours soit interrompu pour une chose pareille. Donc je toussote un peu et je dis:

"Continuez, Mlle Anna, je vous en prie."


Dernière édition par Okura Enisarin le Sam 01 Oct 2016, 18:08, édité 2 fois


Qu'est-ce que ça fait de mentir à part dans les yeux? Je ne sais pas, je ne sais pas mentir.

Mon casier
avatar
Okura Enisarin

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Noa le Mer 21 Sep 2016, 15:42

Après que j’eus prix place les derniers élèves ne manquèrent pas d’arrivé. Il y eu … Une enfant ? j’aime pas trop les enfants … sa braille, sa fait des caprices et ça fout le bordel. Ce que j’ai pu maudire les goss quand j’étais apprenti ! En tout cas j’aimais bien son style c’était original les symboles tracés sur son visage. Elle avait amené des cookies et était timide qu’elle avait besoin de s’exprimer au travers de ça peluche. C’est marrant … elle me rappel ma nièce … enfin ma nièce, on a aucun liens de parenté c’est juste la fille de meilleurs amie et elle m’appelle tonton Noa du coup je la considère comme ma nièce. Bref je disais donc que cette Cheshire me faisait penser à elle. Je ne dis pas qu’elles se ressemblent physiquement, mais dans leur manière d’être un petit peu quand même … La même petite bouille tellement trognon que t’a envie de les pourrir gâté ! (Oui je suis un tonton gâteau ! Et je vous enmerde ! Ce n’est pas de la faiblesse juste de la famille et vous avez juste le droit de fermer vos gueules !). Après qu’elle eut pris place il y eu Finn qui se confondait en d’interminable excuses à la manière d’un gentleman. Putain même quand il s’excuse ce mec respire la classe et la distinction ! Incroyable ! Jinn niveau classe tu peux aller te rhabiller ! De même que certains blaireaux qui prétendent en avoir d’ailleurs ! Même si le gentleman en faisait un petit peu trop quand même

Bref une fois que ce Bo petit monde fut arrivé la prof nous patienter encore quelques minutes, comme si on attendait encore quelqu’un … Au final elle nous remercia de notre présence et se présenta elle nous expliqua la raison du port de ses gants, j’avais envie de lui dire qu’elle se sape bien comme elle veut ! Enfin bref. La porte s’ouvrit et un mec fit son entré en vélo mode normal ! Ma fois pourquoi pas ? Un peu d’originalité était le bienvenu. Cela me fit sourire d’ailleurs. Et ce malgré son « Yo les batard ». Je n’en tenais pas rigueur les mecs de banlieue appellent tout le monde comme ça s’en ai presque banal. (Et puis je m’en fou qu’on m’appelle comme ça je ne suis pas né hors mariage) remarque c’est toujours mieux que le « salut les moches » de Richie. Enfin je le trouvais passablement amusant jusqu’à ce qu’il s’arrête pour dévisager la petite Cheshire avant de foutre ouvertement de sa gueule. La du coup il vient de passer au statut de « cas sociale de premier ordre » on se moque pas d’un enfant putains ! C’est quoi ces manières ? Et comme si ça ne suffisait pas le mec il vient poser son vélo entre Jinn et moi ? Sinon il a remarqué que j’étais là ou bien ? Il aurait au moins pu demander la permission avant de foutre sa merde ici je ne sais pas ça parait être la moindre des choses. Je sens que son vélo va passer par la fenêtre dans peu de temps et lui avec …Puis il se mit à parler avec Jinn mode normal … attend j’ai bien entendu ? Ils sont cousins ? Je n’aurai pas cru Ya aucune ressemblance entre eux. Enfin je veux dire par là que … ba Jinn est quand même typé japonais alors que L’autre là, sans délit de faciès Ba il est … de couleurs quoi …Enfin tu me diras ce n’est pas impossible en soit … il suffit que le mec il soit croisé porte et fenêtre comme on dit et maintenant que j’y pense moi aussi j’ai un coussin avec les trait oriental … quoique un peu éloigné quand même. Jinn s’excusa auprès de la prof pour le comportement de son cousin il était même prêt à se faire punir à sa place. La solidarité c’est toujours bien mais il y a aussi être « trop bon, trop con » … Cela dis je suis à peine étonné vu qu’on avait déjà parlé de sa « gentillesse » dans la forêt ….suite cela il me répondit enfin.

Jinn : _ Ouais on va dire qu’elle est très belle, mais elle a du caractère. J’espère ne pas avoir à refaire ça des milliards de fois. Je l’aime trop mon cousin en vrai.

Hein hein …donc je n’avais pas tort quand je parlais de chien de talus enfaite.

Moi d’un ton des plus neutre : _ Je vois …

Je vais éviter de lui faire part de ma première impression sur son cousin. Après tout je me trompe peut être sur compte ça se trouve c’est un gars bien. Et puis je me dis aussi que si Jinn perçoit les aura il doit pouvoir déterminer le vrai fond des gens non ?


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Invité le Jeu 29 Sep 2016, 16:27

Avant que je n'aille m’asseoir, notre professeur me répondit :

- Moi de même, Harumi.

Ouf ! Ma présentation était au moins bien passée chez elle. Restait à voir chez les autres, mais ce n'était pas le plus important. Je m'installais donc sur une chaise, en attendant les autres élèves. Je vis peu après arriver Noa, Cheshire et Finn. Attendez... Quoi ?! Tout ce monde connu ! Oh la la, ça allait être dur à gérer. J'entendis Noa lancer à la prof un :

"Bonjour ! Je suis Noa ! "

On ne pouvait pas faire plus direct ! Juste après, je vis Cheshire faire une sorte de mimique avec une peluche et donner un paquet à la prof, avec un air gêné que je lui connaissais bien. Elle était mignonne, avec son maquillage sur la figure.
Finn, quand à lui, arriva l'air angoissé, chose peu commune. Il s'excusa soudainement :

"Je m'en veux sincèrement d'avoir retardé le début de ce cours ! Moi Finnley O'Connor vous présente ses plus plates excuses !"

Je regardai la pendule de la classe, n'ayant pas l'argent pour me payer une montre. Pourtant, il n'était absolument pas en retard ! J’écarquillais les yeux de stupeur, à cause du fait qu'il se soit mis dans cet état... Pour rien ! La professeur lui répondit plus doucement,ce qui m'empêcha d'entendre sa réponse. Finn semble légèrement rassuré, et semba ensuite me remarquer et me salua en faisant... Une courbette ? Tant d'honneur ! Cela me fit rire intérieurement, quand celui-ci m'adressa la parole :

"Un plaisir de vous revoir Mademoiselle Harumi !"

Toujours avec son vocabulaire distingué, à ce que je voyais. Je fis de même en lui répondant, comme la professeur :

"Moi de même, Finn."

Je comptai alors le nombre de personnes étant présentes. D'après les données que je possédais, il manquait une personne. Tout le monde attendait alors plus ou moins en silence quand notre professeur décida malgré tout de commencer le cours.

- Bien le bonjour tous le monde et bienvenue à ce premier cours de théâtre qui aujourd'hui sera axé sur le jeu clownesque. Avant de commencer, je vais devoir faire une plus ou moins grosse introduction, mais ne vous inquiétez pas, ça ne devrait pas trop s'étendre. Alors, tout d'abord je tiens à vous remercier de votre participation, car tout comme un artiste n'est rien sans public, un professeur sans élèves n'est rien d'autre qu'une personne détentrice de connaissances, donc merci à vous.

Ah, le fameux jeu clownesque. J’espérai ne pas avoir à jongler, agile comme j'étais. Je n'avais pas une vague idée de ce que ce type de jeu de théâtre pouvait être, alors j'avais hâte d'en savoir plus. Le compliment envers nous était également bien placé. Celui-ci me détendit un peu, la professeur n'avait pas l'air d'être de ceux qui choisissent des têtes de turcs et que ce rôle leur colle jusqu'à la fin de leur vie. Elle fit alors un geste que je ne compris pas sur le moment, qui s’accompagna des paroles :

- Alors les remerciements, " check ".

Ah, c'était donc comme si elle avait coché quelque chose ! Des fois, je m'imaginai des trucs trop compliqués... Je tiquai encore une fois, car sa main était vêtue d'un gant. Euuuuuh, c'était super bizarre, il ne faisait pas si froid que ça, tout de même !

- Ah oui, c'est vrai, je porte des gants. Je ne suis pas hypocondriaque, je n'ai pas un problème mental quelconque en rapport avec le toucher, j'ai simplement comme vous tous un pouvoir et comme il est vraiment très désagréable pour les personnes qui en font la connaissance, je vous prierais d'éviter les contacts physiques avec moi à moins que ce soit moi qui vienne vers vous.

Ouah ! Elle venait en même temps de me rassurer et de me mettre le stress. Je comprenais qu'elle ne veuille pas donner des précisions sur son pouvoir, surtout si il l'obligeait à porter des gants qui vous donnaient une allure étrange et qui éveillaient des soupçons, bien qu'injustement. Notre prof reprit rapidement :

- D'ailleurs, c'est qui " moi " ? Je me présente, je suis Annushka Yaroshevskaya, accessoirement votre professeur de théâtre. Je ne suis pas une grande adepte des formalités, alors vous pouvez simplement m'appeler Anna ou si vous y tenez vraiment Mlle Anna.

Alors comment dire... Je n'arriverai jamais à retenir ce nom en entier ! C'était trop long ! Alors oui, j'opte pour le mademoiselle Anna, s'il vous plait ! Tandis que pour le "accessoirement votre professeur de théâtre", j'avais du mal à comprendre ce que ce message voulait dire... Mais bon. On ne peut pas tout comprendre, des fois. Mlle Annu refit alors le même signe que tout à l'heure, en ajoutant encore une fois :

- La partie présentation, " check ". Bon, je crois que je vais enfin pouvoir débuter le cours. J'espère ne pas vous avoir déjà perdu, ce serait triste...

Personnellement, elle avait réussi à retenir mon attention. Je ne savais pas comment cela se passait chez les autres, mais une élève, c'est déjà pas mal. Elle semble nous dévisager tour à tour, quand quelqu'un fit une entrée fracassante dans tous les sens du terme. Un garçon avec une bicyclette et une cigarette dans la bouche venait de pénétrer dans la salle de cours. Sérieusement, il faisait peur. Le dernier élève ? Noooon, pas possible, un gars de cette allure ne pourrait jamais...

Yo les bâtards !

Bâ... tards ...? C'était quoi ce mot qui m'était inconnu ? Il avait l'air de dire ça avec un air étonnamment sympa. Je ne savais pas ce que ce mot voulait dire, mais cela devait être un surnom affectueux. Ce que je ne comprenait pas contre pas, c'était la tête des gens autour de moi. Il n'avait pas l'air d'apprécier ce uil venait de dire, sauf Jïnn qui lui souriait. Tout les deux s'engagent dans une conversation à laquelle je décrochai dès les premiers mots. J'entendis juste "couz'", mais j'ignorai encore la signification de ce mot, cela devait être un argot qui m'était décidément inconnu. Cette conversation fut vite interrompue par Mlle Annu, qui lança d'un air assez distant :

- Isaiah je suppose ? Tu es plutôt en retard et je crains que ça ne soit pas un cours un cyclisme ici, alors si tu pouvais prendre la peine d'aller mettre cette merveille à deux roues au fond de la classe afin de revenir t'asseoir silencieusement, ce serait apprécié...

Elle n'avait pas du tout tord pour la bicyclette. Le nouvel arrivant se nommait donc Isaiah ? Aaah la la, mais qu'est ce que c'était que tous ces noms compliqués ! Jïnn dût se rendre compte du ton assez menaçant de Mlle Annu, car il répondit :

"Excusez le madame. J'étais censé lui expliquer un peu les règles ici, c'est moi qui était en charge de sa responsabilité, veuillez me donner une sanction à sa place si toutefois vous lui en donné une. J'espère que vous n'en tiendrez pas rigueur cette fois si."

Jïnn, proposer qu'on le punisse à la place de quelqu'un d'autre ? Je supposai qu'ils se connaissaient, mais à ce point là ! Enfin, je ne vais pas me mêler de leur vie privée...
Je n'attends plus que Mlle Annu reprenne son cours, et Okura nous fait comprendre qu'il est de cet avis.

"Continuez, Mlle Anna, je vous en prie."

Hep, une minute. L'argot qu'utilisait cet Isaiah m'intriguait. Je cherchai quelqu'un à qui pouvoir demander un renseignement. Finn, laissons tomber, vu son vocabulaire... Okura, bon, ce n'était pas spur que j'obtienne une réponse de lui, et ne pensons même pas à Cheshire, il était très probable que vu sa jeunesse, elle n'en sache pas plus que moi. Restait Noa de disponible, et je pensais que lui pourrait très probablement me renseigner. Je lui adressai donc la parole discrètement :

"Eh salut ! En fait, je pensais à un truc. Tu ne saurai pas ce que veut dire "bâtard" par hasard ? Et "couz'" aussi, parce que je t'avoue que je me suis un peu perdue dans le discours d'Isaiah."

Mon intro était juste pourrie pour l'aborder, mais j'espérai qu'il me répondrait tout de même/

Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Invité le Sam 01 Oct 2016, 17:57




L'heure est venue de cabotiner

Ft. Beaucoup de gens


Saluant de ma grande élégance Mademoiselle Harumi, je m'assis donc sur l'une des chaises disponibles. Je trépignai d'impatience, pour ne pas dire bouillonner. Comme un garçon que l'on amenait à Disney Land, j'attendais ardemment le début des hostilités, au point de vérifier inlassablement l'heure sur mon portable. Chaque seconde s'écoulant était un calvaire qui me rapprochait du tant espéré début de cours. Lorsque les symboliques dix heures retentirent, la professeure sembla légèrement chagriner. Manquerait-il donc des étudiants à l'appel ? C'était l'hypothèse la plus vraisemblable, puisqu'elle décala de plusieurs minutes l'échéance attendue. Ces deux minutes passèrent à une vitesse monstrueusement lente et je fus brusquement surpris lorsque la prof commença son speech :

"Bien le bonjour tout le monde et bienvenue à ce premier cours de théâtre qui aujourd'hui sera axé sur le jeu clownesque. Avant de commencer, je vais devoir faire une plus ou moins grosse introduction, mais ne vous inquiétez pas, ça ne devrait pas trop s'étendre. Alors, tout d'abord je tiens à vous remercier de votre participation, car tout comme un artiste n'est rien sans public, un professeur sans élèves n'est rien d'autre qu'une personne détentrice de connaissances, donc merci à vous.

En plus d'être une ravissante beauté du nord, notre professeure se voulait humble et modeste. Des enseignants rabaissant ses élèves en leur étalant avec orgueil leurs diplômes, j'en avais assez vu dans ma vie pour être répugné ! Comme un gentleman, elle s'était inclinée pour nous remercier de notre présence. En elle, j'arrivais à retrouver les principes qui m'avaient été inculqués par ma famille et cela me faisait chaleureusement plaisir. Tout comme moi, elle portait des gants aussi blancs que la neige et après avoir effectué une espèce "check" invisible dans le vent, elle nous prévint du danger que constituait un simple contact physique avec elle, sans pour autant rentrer dans les détails. Les pouvoirs étaient justement et leur diversité impressionnante ! J'aurais tant aimé savoir le sien, mais elle semblait réticentes sur ce sujet !
Elle n'oublia pas de se présenter, bien qu'il aurait été préférable qu’elle le fasse au début ! N'ayant pas oublié de le faire, la faute est vite pardonnée ! Annushka Yaroshevskaya, scandinave comme je l'avais pressenti. Voilà une identité bien complexe à enregistrer pour un étranger, mais un gentleman se devait de le mémoriser immédiatement. S'il ne peut même pas se souvenir du nom d'une lady, alors où irait le monde ! Bref ! Sa petite présentation continua encore quelques minutes et j'écoutais sérieusement chacune de ses paroles afin d'assimiler les subtilités de ce cours. Il allait commencer ! ENFIN... c'est ce que je croyais !

Mes rêves se brisèrent lorsqu'une nuisance sonore entra brutalement dans la salle. C'était un homme métisse qui avait franchi la porte de ce cour et visiblement, il semblait avoir piétiné tous les codes de bienséance pouvant exister dans ce monde. Muni d'un regard arrogant, il trimballait un vélo emcombrant et cherchait un endroit pour le ranger. Pas de bonjours, hormis un "Yo les bâtards !" qui fut difficilement supportable ! Avec une bouche occupée à consommer un pétard, il n'avait probablement pas la possibilité de nous dire quoi que ce soit. Dans son conduite étouffante d'irrespect, il prit la peine de s'arrêter quelques secondes devant une élève maquillée aux couleurs du cirque avant de s'en moquer littéralement... et là voilà, la goutte qui avait fait déborder le vase ! Ce malotru avait besoin d'être corrigé par quelqu'un avant que je le fasse avec des moyens plus brutaux !

Merci Dieu, Mlle Anna avait eu la bonne initiative de le citer tacitement seulement. Sa présence venait clairement de ruiner le tempo qu’elle venait d’installer. Les bras croisées, sa venue avait semble-t-il titillé les nerfs de l'enseignante. Sa voix sonnait comme une menace, malgré la douceur de son visage. Comparé à elle, j'avais l'air d'un petit chaton enragé. Les guerriers assis dans cette pièce avaient ressenti cet aura terrifiante et Jinn, dans son classique élan salvateur surgit pour justifier cette inexcusable impolitesse :

"Excusez-le madame. J'étais sensé lui expliquer un peu les règles ici, c'est moi qui était en charge de sa responsabilité, veuillez me donner une sanction à sa place si toutefois vous lui en donné une. J'espère que vous n'en tiendrez pas rigueur cette fois si.."

J'eus de la peine pour Jinn ! Il avait hérité d'un sacré énergumène à gérer. A sa place, il y a déjà longtemps que j'aurais resserré les vis. Dans cette simple situation, on pouvait facilement discerner le type de personne qu'était Jinn : presque aveuglé par la gentillesse et donc un peu naïf. J'imagine que les vrais artistes martiaux devaient être comme lui. M'étant assis assez loin de Jinn et du fameux Isaiah , j'eus du mal à entendre le sujet de leur conversation, mais au vu du sourire qu'abordait l'asiatique lorsqu'ils conversaient, ils avaient de se connaître depuis un petit moment... Ah Jinn, tu manques vraiment de rigueur dans ton éducation ! Pour surmonter cette ambiance pesante, un élève binoclard suggéra ingénieusement :

"Continuez, Mlle Anna, je vous en prie."

Ainsi nous pourrions oublier l'odieuse arrivée de ce malappris ! Ce jeune homme aux airs de premier de la classe avait parfaitement raison, mais ma fierté m'empêchait d'ignorer ce que je voyais. Si la prof avait pu se satisfaire des excuses de Jinn, ce n'était pas mon cas et j'allais clairement lui faire comprendre mon mécontentement. Sortir mon épée allait sûrement l'effrayer, mais je voulais ni effrayer Mlle Anna, ni la petite fille qu'il avait honteusement nargué de son rire sinistre. Sans prendre en compte ce que le professeur pouvait dire, je me levai et me dirigeai vers l'afro-boy vulgairement assis sur sa chaise. De loin, je n'y avais pas trop fait attention, mais il écoutait également de la musique le saligaud ! Certes, la rage me forçait à le tabasser, mais mon esprit sut résister à cette tentante attraction. Souriant comme à mon habitude, je pris la cigarette qu'il n'avait toujours pas fini de bécoter et lui dit franchement :

"C'est bien connu, non ? Fumer tue ! Toutefois ce n'est pas le cas du maquillage que porte la jeune demoiselle ici présente ! Je tiens également à préciser que nous sommes dans un cours, donc je vous prierais d'avoir un minimum de respect pour les personnes qui s'y trouvent, étudiants ou enseignants ! " Juste avant de me retourner pour partir, j'adressai un petit message à Jinn, apparemment responsable de cet effronté : Malgré toute la sympathie que j'ai pour vous Jinn, vous manquez cruellement de rigueur ! Je peux lui apprendre les bonnes manières ainsi que le respect, si vous voulez ! Toutefois je risque d'être assez brutal !

Voulais-je étriper cet afro ? Ca ne se voyait ABSOLUMENT pas ! J'avais fait de mon mieux pour sourire gentiment à Jinn sans l'effrayer. J'avais adressé mon message à Jinn et c'est tout ce qui comptait ! Rapidement, j'arrivai à la corbeille où je me débarrassai de ce fumant pétard. Pendant que je ne surveillai pas ce danger, j'espère que Jinn allait lui demander d'enlever ses écouteurs. Le seuil de respect de son boulet était toujours négative et ne semblait toujours pas revenir à la norme. De nouveau, je m'inclinai devant la prof et comme si la scène était un déjà vu, je m'excusai humblement :

"Veuillez m'excuser d'avoir interrompu ce cours, Mlle Anna ! Je voulais juste dire le fin fond de mes pensées à ce malotru  !"

Je retournai à mon siège et espérai ne plus avoir à me relever pour gérer son cas. Avec ma courte escapade, je voulais que ce métisse comprenne l'ignominie de son comportement vis-à-vis de la professeur, des élèves et plus particulièrement de la jeune fille maquillée.



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Cheshire le Jeu 06 Oct 2016, 17:45

Après m'être assise je retire ma marionnette de main et la pose sur mes genoux. J'observe la salle. La professeur me répondit en souriant et en me faisant un clin d’œil :

"Enchantée de faire ta connaissance, Neko-san...Et la tienne aussi, Cheshire. Merci beaucoup à vous deux pour cette petite attention et j'espère que vous allez vous amuser dans ce cours."

Je voulais lui répondre par un sourire mais je me souvient mon sourire est assez effrayant pour certain. Un autre élève arrive dans la salle vêtu tout en blanc. Mais bon moi aussi je suis en noir et blanc mais surtout en blanc. Il pose sa main sur son cœur et en se penchant. Il répondit :

"Je m'en veux sincèrement d'avoir retardé le début de ce cours ! Moi Finnley O'Connor vous présente ses plus plates excuses !"

Eh bien, il a reçue une bonne éducation. On aurait dit un noble. Je sors ma montre de ma poche et vérifie l'heure. 9h53, bon au moins il n'est pas réellement en retard. Alors que mon frère lui, même avec une montre il arrive en retard. D'ailleurs je me demande ce qu'il fait en ce moment. Je suis perdu dans mes pensées mais je me fais réveiller par la voix de la professeur essayant de rassurer Finnley :

"Tout va bien, Finnley. Comme les autres, tu es en avance et il manque encore une personne. Tu peux donc aller t'asseoir avec tes paires et cesser de te faire du souci."

Finnley nous salut en faisant une autre courbe. Il connaît Harumi apparemment. Il manque une personne ? Je remarque un siège encore vide. Un élève en retard ? Ou peut-être n'a-t-il pas voulu venir ? Seul le temps nous le dira. Je reprend ma montre et regarde l'heure. Il est déjà 10h, le cour est sur le point de commencer. Un grand silence se fait entendre. La professeur commence le cour :

"Bien le bonjour tous le monde et bienvenue à ce premier cours de théâtre qui aujourd'hui sera axé sur le jeu clownesque. Avant de commencer, je vais devoir faire une plus ou moins grosse introduction, mais ne vous inquiétez pas, ça ne devrait pas trop s'étendre. Alors, tout d'abord je tiens à vous remercier de votre participation, car tout comme un artiste n'est rien sans public, un professeur sans élèves n'est rien d'autre qu'une personne détentrice de connaissances, donc merci à vous. Alors les remerciements, " check "

Dans mon cirque on devait prouver notre valeur en montrant nos compétence en cirque. La professeur révérence pour remercier le public et avec son doigt elle trace.....un crochet ? Je ne suis pas sûre, chacun sa façon de voir les choses. Elle porte aussi des gants blanc, elle est obligé d'en porter ou bien juste parce qu'elle voulait juste porter des gants. Elle fait bouger sa main, je regarde fixement sa main comme les autres. Elle nous répondit :

"Ah oui, c'est vrai, je porte des gants. Je ne suis pas hypocondriaque, je n'ai pas un problème mental quelconque en rapport avec le toucher, j'ai simplement comme vous tous un pouvoir et comme il est vraiment très désagréable pour les personnes qui en font la connaissance, je vous prierais d'éviter les contacts physiques avec moi à moins que ce soit moi qui vienne vers vous."

Que se passe-t-il si par accident on entre en contact avec elle ? Mais je vais quand même écouter ses conseilles, qui sait ce qui peut arriver. Elle se présente :

"D'ailleurs, c'est qui " moi " ? Je me présente, je suis Annushka Yaroshevskaya, accessoirement votre professeur de théâtre. Je ne suis pas une grande adepte des formalités, alors vous pouvez simplement m'appeler Anna ou si vous y tenez vraiment Mlle Anna. La partie présentation, " check ". Bon, je crois que je vais enfin pouvoir débuter le cours. J'espère ne pas vous avoir déjà perdu, ce serait triste.."

Annushka Yaroshevskaya ? Si je ne m'abuse c'est un nom Russe. Je l'appellerai Mlle Anna, je n'ai pas l'habitude d'appeler les adultes par leur prénom. Elle coche encore une case imaginaire. Mlle Anna à sûrement tout prévue pour le cour. La porte s'ouvre, je regarde vers la porte. Un élève arrive sur une bicyclette. Eh bien, il a cru que c'était un cour d'acrobatie sur vélo ? Comme le disait mon frère, "Plus discret tu meurs". Il nous répondit :

" Yo les bâtards ! "

Bâtard ? Je comprend pas beaucoup, j'ai été coupé du monde depuis ma naissance alors il y a certaine chose que je ne sais pas.

"Isaiah je suppose ? Tu es plutôt en retard et je crains que ça ne soit pas un cours un cyclisme ici, alors si tu pouvais prendre la peine d'aller mettre cette merveille à deux roues au fond de la classe afin de revenir t'asseoir silencieusement, ce serait apprécié..."

"Excusez le madame. J'étais sensé lui expliquer un peu les règles ici, c'est moi qui était en charge de sa responsabilité, veuillez me donner une sanction à sa place si toutefois vous lui en donné une. J'espère que vous n'en tiendrez pas rigueur cette fois si."

Euh, d'ailleurs c'est permis de ramener un vélo dans le bâtiment ? Qu'est-ce que je raconte, on est pas là pour faire du vélo.

"Continuez, Mlle Anna, je vous en prie."

J'aimerai bien aussi qu'on continue. Il me regarde et se positionne devant moi. Hein ? Peut-être qu'il est surpris de voir une petite fille. Il se met à rire. Je penche ma tête vers la droite pour exprimer mon incompréhension. Il se moque de moi ? Pourquoi ? Finnley vient vers l'élève en retard et prend la parole :

"C'est bien connu, non ? Fumer tue ! Toutefois ce n'est pas le cas du maquillage que porte la jeune demoiselle ici présente ! Je tiens également à préciser que nous sommes dans un cours, donc je vous prierais d'avoir un minimum de respect pour les personnes qui s'y trouvent, étudiants ou enseignants ! Malgré toute la sympathie que j'ai pour vous Jinn, vous manquez cruellement de rigueur ! Je peux lui apprendre les bonnes manières ainsi que le respect, si vous voulez ! Toutefois je risque d'être assez brutal. Veuillez m'excuser d'avoir interrompu ce cours, Mlle Anna ! Je voulais juste dire le fin fond de mes pensées à ce malotru  !"

Hein ? J'ai pas le droit de mettre du maquillage ? Pourtant même mon frère en portait. Je soupir et regarde la professeur. Je remet ma marionnette et pose une question pour essayer de faire oublier cette histoire qui fait parti du passé :

"Madame qu'allons-nous faire dans ce cour, j'aimerai savoir. Merci"

Hrp:
Désolé pour le temps que j'ai prie


Merci Akira:

avatar
Cheshire

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Jeffery le Jeu 06 Oct 2016, 19:12

Depuis que j'ai entendu des rumeurs sur ton arrivée Isa. Putain ça me fait plaisirs de te revoir, mais avant je pense que tu dois un peu te plier à la prof. J'te connais tu t'en bas les steaks mais bon, fait gaffe, ici c'est assez différent. J'te ferai un briefing plus tard si tu veux.

J'étais toujours sur mon vélo, la tête sur les guidons en observant Jinn d'un œil et...Ah bah nan ça marche pas avec moi c'est super très beaucoup con. Jinn se leva en s'inclinant devant la prof', qu'est-ce qu'il fait encore lui ?

Excusez le madame. J'étais sensé lui expliquer un peu les règles ici, c'est moi qui était en charge de sa responsabilité, veuillez me donner une sanction à sa place si toutefois vous lui en donné une. J'espère que vous n'en tiendrez pas rigueur cette fois si.


Rah il est pas très malin mais intelligent. Oui. C'est pas dans mes coutumes de m'excuser malgré mon calme et ma zénitude naturelle et lui il vient de le faire comme ça, dans le plus grand des calmes, pour une autre personne, devant les autres et en s'inclinant en plus ! Qu'il est fort cet homme. Je repris ma " route " en tourbillonnant au fond de la cercle, faisant des cercles sans aucune classe en rigolant sans aucune gène. C'est vraiment une mauvaise habitude mais, dès que quelque chose m'amuse à un certain point je deviens un con et une star de la scène. Je m’arrête d'un coup en observant les fenêtres. J'vais pas rester ici plus longtemps je pense, j'espère que Jinn ne m'en voudra pas et encore moins Dame Anus. Faut que je réfléchisse à une idée de sortie des plus charismatiques même si en vrai, je sais déjà ce que je vais faire parce que je suis un génie derrière l'ordinateur. Mon coté délinquant qui tue monte de plus en plus en moi, j'ai horreur de ça c'est aussi dingue qu'un sandwich à 4 euros 50, on se moque de qui là ? Le temps s'écoule petit à petit, je reste là à rien faire, il n'y a rien à faire de toute façon.

Je me lève de mon vélo en posant mes mains sur les guidons, mon sac sur le dos et en me dirigeant vers Jinn et son pote chelou. J'ai faim et j'ai pas beaucoup de thune. J'ai peut-être assez pour un pain au chocolat ou une connerie du genre. Mais si tu manges un pain au chocolat de type chocolatine, ah bah d'ailleurs parlons-en, on va mettre d'accord tout le monde. Du pain avec du raisin, c'est quoi ? Un pain aux raisins, un pain nature chelou pitch caca, c'est quoi ? Un pain au lait. Alors putain de ta race du pain avec du chocolat c'est un pain au chocolat. Tu vas pas à la boulangerie pour un pain aux raisins en disant " Bonjour je veux un raisinlatine ". Un peu de bon sens non de die...moi. Je tapote l'épaule de Jinn et m'approchant de son oreille pour lui faire comprendre avec des paroles de type phrases que j'ai actuellement besoin d'argent. Après une petite négociation je pris finalement sa pièce de deux euros pour pouvoir me sustenter. Je vais même pouvoir me prendre à boire, de la cristaline, comme maintenant je suis sponsorisé par cette marque je dois en parler. Cristaline c'est super ! Je vous le dis, cristaline est l'avenir de ce monde ! De notre nation ! Alors n'attendez plus et cristalinisez vous !  Conditions d'utilisations disponibles sur le site www.j'aipasdeviemdr.fr, ne pas mettre au contact d'enfants de moins de 10 ans, modalité de remboursement sur www.j'aipasdeviemdr.fr

Faut encore que je fasse du remplissage bordel de merde. Bon alors après avoir prit l'argent de mon cher confrère, j'ouvris la fenetre d'une manière assez large ( tu aimes quand c'est large ) avant de regarder par dessus. On est au quoi déjà ? Deuxième étage ? Je peux sauter d'ici je pense. Je me retourne vers Jinn, grace à ce petit regard il comprit tout, c'est le moment, je dois partir. Je m'envole vers ma destinée.

Cher Jinn.
Ma vie et ta vie sont des vies.
Je t'aime.
Fin.

Je pris une table pour pouvoir escalader sans tomber bêtement avant de me suspendre sur la fenêtre, les pieds ( tu aimes les pieds, hein ? ) sur le bord, je pris mon vélo en posant la roue arrière sur la table, le redressant vers moi. Je vais mettre fin à ma vie, ici, maintenant. Mon vélo s'en sortira surement, j'espère. J'espère. J'ai un doute. Peut-etre que le donner à Jinn est mieux ? Il est responsable et son mon cousin. Je prends mon vélo à deux mains et le lance vers Jinn en lui lançant un un regard voulant dire " Le casse pas enfoiré ". Je me tape les mains en regardant la prof'. C'est l'heure du grand saut. Je lève les bras.

Et ça c'est ce que j'appelle la cerise sur le gâteau.

Je me lance dans le vide et la chute est aussi rapide qu'une baise avec un précoce. Mais si. Un précoce quand il fait la lecture d'une histoire érotique c'est comme ça : " Un grincement se fit en.." éjaculation, fin. Bref les potes. Je me cogne violemment contre le sol. Je vais mourir. Je regarde mes bras, rien. Je regarde mon corps, rien. Bon bah je vais bien les amis. Je me relève et pars vers ma destinée, oui vive la vie.

Spoiler:
J'me casse.







Dig it

Thème:

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Annushka Yaroshevskaya le Dim 06 Nov 2016, 22:57

Je continue d'attendre patiemment que le trouble-fête fasse ce que je viens de lui demander, quand Jïnn se lève pour visiblement prendre sa défense :

Excusez le madame. J'étais sensé lui expliquer un peu les règles ici, c'est moi qui était en charge de sa responsabilité, veuillez me donner une sanction à sa place si toutefois vous lui en donné une. J'espère que vous n'en tiendrez pas rigueur cette fois si.

J'hausse les sourcils, surprise par sa " réclamation ", si je puis dire ainsi. Donner une sanction ? Je soupire. J'espère que je n'aurai pas à le faire, ce genre de méthodes ne me plait pas, mais s'il n'y a vraiment rien d'autre à faire...

- Donner une sanction ? Ce serrait plutôt abusé, mais en revanche, je te demanderais de veiller sur lui pour éviter qu'il cause d'autres perturbations. Je crois que c'est un bon compromis.

Je fais signe à Jïnn qu'il peut se rasseoir et encouragée par Okura,  je reprends la parole pour faire reprendre le cours :

- Bon alors !... Ah je ne sais plus où j'en étais...

Alors que je tente de me rappeler ce que j'étais en train de dire, je fais une petite grimace en jetant un regard circulaire à la petite assemblée se tenant devant moi. Ça en profite pour bavarder ou continuer de déranger... Je vois le dénommé Finn se lever pour se diriger vers le retardataire. Curieuse, je me contente d'observer ce qu'il a l'intention de faire.

"C'est bien connu, non ? Fumer tue ! Toutefois ce n'est pas le cas du maquillage que porte la jeune demoiselle ici présente ! Je tiens également à préciser que nous sommes dans un cours, donc je vous prierais d'avoir un minimum de respect pour les personnes qui s'y trouvent, étudiants ou enseignants ! "

En voilà un qui n'a pas peur de dire ce qu'il pense. Il ferait un bon directeur de plateau, sans doute...

"Malgré toute la sympathie que j'ai pour vous Jinn, vous manquez cruellement de rigueur ! Je peux lui apprendre les bonnes manières ainsi que le respect, si vous voulez ! Toutefois je risque d'être assez brutal !

Admirative devant ses manière, je le suis du regard alors qu'il se dirige vers la poubelle pour y jeter le rouleau de papier contenant de la nicotine.

"Veuillez m'excuser d'avoir interrompu ce cours, Mlle Anna ! Je voulais juste dire le fin fond de mes pensées à ce malotru  !"

Eh bien, il s'en passe des choses ici ! Je suis en train de songer au fait que si quelques minutes tout ça a déjà eu le temps de se produire, le cours risque de ne pas être de tout repos. Je voudrais répondre au courageux jeune homme qu'il a parfaitement raison, que le respect et l'écoute sont importants et que se moquer des autres, surtout dans un milieu créatif, n'a pas de raison d'être, mais la petite Cheshire, avec sa marionnette m'adresse une question :

"Madame qu'allons-nous faire dans ce cour, j'aimerai savoir. Merci"

Ce serait probablement plus efficace si je faisais taire tout le monde pour ne pas avoir à répéter plusieurs fois, d'autant plus que j'allais justement énoncer le contenu du cours au moment où Isaiah a fait son entrée, mais je me dis que si je recommence à parler, le silence va peut-être se faire de lui-même. Et de toute façon, chaque fois que le cours est interrompu, je fonctionne de manière à allonger le temps de sa durée. Ce n'est pas moi que ça pénalise, après tout. Je m'affaire donc à répondre :

- Eh bien, je vais commencer par un peu de théorie en vous apprenant ce en quoi consiste le jeu clownesque et ses bases, ensuite je vous ferai faire quelques exercices pour que vous puissiez faire de l'exploration, puis je vais vous laisser du temps pour préparer chacun un petit numéro que vous présenterez à la fin. Cependant, il faut d'abord que j'ai l'attention de tout le monde.

Je dis cette dernière phrase un peu plus fort dans le but d'être entendue de tous et je leur jette un coup d'œil par la même occasion, mais quelque chose ne va pas. Pendant que je parlais, Je n'avais pas remarqué qu'Isaiah s'était levé et à présent, il se tient sur le rebord de la fenêtre avec son vélo, prêt à... Oh je ne veux même pas y penser. POUR L'AMOUR DE L'ART, MAIS QU'EST-CE QU'IL FAIT ?!

Et ça c'est ce que j'appelle la cerise sur le gâteau.

Je me précipite à la fenêtre, mais pas assez rapidement. Il a eu le temps de lâcher prise et d'entamer une descente brusque. Je sais bien qu'on peut difficilement mourir en tombant d'un deuxième étage. Dans le pire des cas, c'est une fracture du crâne ou une paraplégie, mais rarement la mort. Dans ce cas-ci, vu la carrure du jeune, il s'en est sans doute sorti, cependant c'est moi qui suis responsable de cet élève tant que mon cours dure et s'il lui arrive quelque chose, j'en suis responsable. Horrifiée et au bord de la panique, je me penche au rebord de la fenêtre, m'attendant au pire, mais je n'en crois presque pas mes yeux lorsque j'aperçois le jeune homme perturbateur en bas. Il se relève et commence à s'éloigner de façon nonchalante. Je me retourne vers la classe et levant la tête au ciel et je m'accote sur le rebord de la fenêtre en poussant un immense soupire de soulagement.

- Ouf, il va bien.

Je prends quelques secondes pour me remettre de cet instant stressant, puis je m'éloigne des fenêtres. Si j'avais donné un cours axé sur le théâtre postmoderne ou encore sur les performances, ça aurait été parfait, mais ce n'est pas le cas.

- S'il vous plaît, évitez de faire comme lui, vous êtes trop précieux à mes yeux pour passer par la fenêtre.

Voyant quelques regards inquiets, je fais un sourire rassurant en ajoutant d'un ton humoristique :

- Et puis le parachutiste, ce n'est pas vraiment mon truc.

Je vais prendre une gorgée dans ma bouteille et me replace face au petit groupe.

- Bon, le calme est revenu avec le départ de votre confrère, donc je peux reprendre. Vous m'avez peut-être entendu parler du déroulement du cours. Pour ceux qui n'auraient pas entendu, je disais qu'il allait se diviser en trois parties; de la théorie, de l'exploration et des exercices en groupe et pour finir, la création individuelle d'une scène de quelques minutes qui sera présentée devant le reste du groupe. Je crois que vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer. Une dernière chose avant de vraiment commencer. Si vous avez des questions, c'est le bon moment pour les poser.


Dernière édition par Annushka le Lun 07 Nov 2016, 18:29, édité 1 fois


Chaque fois que je me prends un vent :


Attention, je change de temps de verbe en plus de passer par les " je, tu, elle " à n'importe quel moment
Je parle en #26C4EC
J'interprète en #FD6C9E, #FF7F00, #FFBF10 ou en #34C924
avatar
Annushka Yaroshevskaya

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Okura Enisarin le Lun 07 Nov 2016, 09:51

Après que l'athlète ait dit à Mlle Anna qu'il prendrait les sanctions à la place du cousin, Mlle Anna a l'air de hausser les sourcils.

"Donner une sanction ? Ce serrait plutôt abusé, mais en revanche, je te demanderais de veiller sur lui pour éviter qu'il cause d'autres perturbations. Je crois que c'est un bon compromis."

Elle fait signe à l'athlète de s'assoir et lorsque j'encourage Mlle Anna à continuer, elle reprend la parole pour reprendre le cours.

"Bon alors !... Ah je ne sais plus où j'en étais..."

Ah! Elle ne sait plus où elle en est. Je sais qu'elle a dit, avant d'être dérangée, "ce serait triste...". J'ai voulu toussoter en lui disant où elle en est quand Finnley se lève et va vers le cousin en arrachant sa cigarette dans sa bouche.

"C'est bien connu, non ? Fumer tue ! Toutefois ce n'est pas le cas du maquillage que porte la jeune demoiselle ici présente ! Je tiens également à préciser que nous sommes dans un cours, donc je vous prierais d'avoir un minimum de respect pour les personnes qui s'y trouvent, étudiants ou enseignants ! il va vers Jinn Malgré toute la sympathie que j'ai pour vous Jinn, vous manquez cruellement de rigueur ! Je peux lui apprendre les bonnes manières ainsi que le respect, si vous voulez ! Toutefois je risque d'être assez brutal ! il jette sa cigarette et se met à sa place en s'excusant à Mlle Anna Veuillez m'excuser d'avoir interrompu ce cours, Mlle Anna ! Je voulais juste dire le fin fond de mes pensées à ce malotru  !"

Respect, Finnley. Ca commence un peu à parler, ici. Mlle Anna allait parler à Finnley, sûrement pour lui dire qu'il a raison ou qu'elle lui doit son respect, quand Cheshire, avec "Neko-san", pose une question à Mlle Anna.

"Madame qu'allons-nous faire dans ce cour, j'aimerai savoir. Merci.

Eh bien, je vais commencer par un peu de théorie en vous apprenant ce en quoi consiste le jeu clownesque et ses bases, ensuite je vous ferai faire quelques exercices pour que vous puissiez faire de l'exploration, puis je vais vous laisser du temps pour préparer chacun un petit numéro que vous présenterez à la fin. Cependant, il faut d'abord que j'ai l'attention de tout le monde."

Elle hausse un peu le ton lors de la dernière phrase pour que les autres arrêtent de discuter. D'un coup, j'entends la voix du cousin de Jinn ailleurs que la place où il est censé être (la place libre avant la perturbation) et je me rends compte qu'il est debout sur le rebord de la f...

"OH LE DEBILE!!!"

J'ai crié ça pile au moment où il saute, donc je n'ai même pas eu le temps d'intervenir. Mlle Anna se précipite vers la fenêtre et elle est déjà arrivé trop tard. Elle regarde par-dessus la fenêtre et au bout d'un instant, elle se retourne, lève les yeux au ciel et pousse un grand soupir de soulagement.

"Ouf, il va bien."

Elle prend quelques secondes pour se remettre du saut de l'ange du cousin de Jinn avant de l'éloigner de la fenêtre.

"S'il vous plaît, évitez de faire comme lui, vous êtes trop précieux à mes yeux pour passer par la fenêtre. Et puis le parachutiste, ce n'est pas vraiment mon truc. elle boit un peu dans sa bouteille avant de reprendre Bon, le calme est revenu avec le départ de votre confrère, donc je peux reprendre. Vous m'avez peut-être entendu parler du déroulement du cours. Pour ceux qui n'auraient pas entendu, je disais qu'il allait se diviser en trois parties; de la théorie, de l'exploration et des exercices en groupe et pour finir, la création individuelle d'une scène de quelques minutes qui sera présentée devant le reste du groupe. Je crois que vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer. Une dernière chose avant de vraiment commencer. Si vous avez des questions, c'est le bon moment pour les poser."

Je prends quelques feuilles et un stylo afin de prendre des notes car je réserve ma mémoire pour les exercices. J'en aurai le plus besoin dans les exercices que dans la pratique. Je pense écrire les questions, mais seulement les plus importants, et ensuite j'écris la théorie.


Qu'est-ce que ça fait de mentir à part dans les yeux? Je ne sais pas, je ne sais pas mentir.

Mon casier
avatar
Okura Enisarin

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Noa le Ven 11 Nov 2016, 22:27




L'heure est venu de cabotiné

Juste après avoir répondu a Jinn il eut Harumi qui m’interpellait discrètement. Surprenant ! Moi qui qu’elle ne m’aimait pas.

_"Eh salut ! En fait, je pensais à un truc. Tu ne saurai pas ce que veut dire "bâtard" par hasard ? Et "couz'" aussi, parce que je t'avoue que je me suis un peu perdue dans le discours d'Isaiah."

Je lui répondais donc tout aussi discrètement

_ « couz » c’est le diminutif de « cousin ». « Batard » c’est sensé désigné les personnes nés hors mariage, à la base c’est péjoratif, mais maintenant les gens s’en serve couramment pour s’interpellé sans forcément de que sois méchant … Surtout en ville et dans les banlieues … mais ça reste malpolie …

Juste après je pus voir Finn sermonné le truc qui sers de cousin a Jinn et de balancé son bedo à la poubelle. Putain Finn cette je t’aime ! Je suis prêt à m’incliné devant tes pieds sur ce coup-là ! Je veux devenir ton majordome ! Bref

Après ce petit incidents La prof nous en dit un petit plus sur son cour suite à la demande de Cheshire. Pendant que l’autre Kassos montait sur le rebord de fenêtre et semblais près à faire le saut de l’ange. En ce qui me concerne je ne levais même pas le petit doigt pour lui ! Me contentant de le regarder se donner en spectacle. Ne comptez pas sur moi pour aller le chercher …

_ Et ça c'est ce que j'appelle la cerise sur le gâteau.

La prof tenta de l’empêcher de faire l’acte le plus intelligent qu’il aura fait aujourd’hui sans succès …

_ Ho le débile !!!

Bien d’accord, la prof semblais soulagé d’un seul coup.

"Ouf, il va bien."

Dommage même ça il est pas foutu de le faire correctement … Cependant je repensais a la rumeur que j’ai entendu comme quoi une fille aux cheveux rouge s’était barré du cour de bio en sautant par la fenêtre. C’est pourquoi je fis preuve d’un peu d’humour.

_ Rassuré vous madame, c’est monnaie courante de ce défenestré en cours ici !

(c) Rin sur Epicode


a quoi ressemblent mes tentacules:
avatar
Noa

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Cheshire le Jeu 29 Déc 2016, 20:14

"Eh bien, je vais commencer par un peu de théorie en vous apprenant ce en quoi consiste le jeu clownesque et ses bases, ensuite je vous ferai faire quelques exercices pour que vous puissiez faire de l'exploration, puis je vais vous laisser du temps pour préparer chacun un petit numéro que vous présenterez à la fin. Cependant, il faut d'abord que j'ai l'attention de tout le monde"

Est-ce que se sera différent du cirque ? Les bases et les théories sont les mêmes ? Se sera simple d'improviser un spectacle, j'espère que je n'ai pas perdu la main depuis le temps que je suis ici. Ça devrais aller j'ai passé des années à m'entrainer au cirque. Je suis concentré sur les explications mais pas longtemps. L'élève de tout à l'heure dont j'ai déjà oublié le nom ce lève de sa chaise. Ça va mal se finir. Il est près du rebord de la fenêtre et dit :

"Et ça c'est ce que j'appelle la cerise sur le gâteau."

Il va quand même pas se suicider.....J'imagine le pire, peut-être qu'il va pas sauter. La professeur accoure vers la fenêtre mais il tombe avant que la professeur n'atteigne la fenêtre. Je retire ce que j'ai pensé tout à l'heure.

"Ho le débile !!!"

Non, ce n'est pas de la stupidité mais plutôt de la folie enfin je crois. La professeur en regardant par la fenêtre eu un air soulagé. Il est mort ou il a juste une blessure ?

"Ouf, il va bien."

Ah, il est vivant. Il s'en sort bien malgré son geste. Un des élèves pour calmer un peu l'atmosphère répondit :

"Rassuré vous madame, c’est monnaie courante de ce défenestré en cours ici !"

On voit bien qu'on est pas humain. Ça me rappelle la colle où le professeur nous a dit que si on parlait il allait nous jeter par la fenêtre.

"S'il vous plaît, évitez de faire comme lui, vous êtes trop précieux à mes yeux pour passer par la fenêtre. Et puis le parachutiste, ce n'est pas vraiment mon truc. Bon, le calme est revenu avec le départ de votre confrère, donc je peux reprendre. Vous m'avez peut-être entendu parler du déroulement du cours. Pour ceux qui n'auraient pas entendu, je disais qu'il allait se diviser en trois parties; de la théorie, de l'exploration et des exercices en groupe et pour finir, la création individuelle d'une scène de quelques minutes qui sera présentée devant le reste du groupe. Je crois que vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer. Une dernière chose avant de vraiment commencer. Si vous avez des questions, c'est le bon moment pour les poser."

Je regarde autour de moi pour voir si quelqu'un allait lever la main.

Hrp:
J'attendais que d'autre personne réponde mais personne d'autre n'a répondue et je n'ai pas envie que ce rp finisse à la poubelle. Désolée pour ce très long retard


Merci Akira:

avatar
Cheshire

Fiche perso'
Infos:
Idéologie Dominante: 2
Exp:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure est venue de cabotiner [PV les inscrits]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum