SONO CHI NO AMARY ~~ [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SONO CHI NO AMARY ~~ [PV]

Message par Warren le 14/9/2016, 23:57

SONO CHI NO AMARY ~~
feat. Ma protégée.
OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOH MON DIEU, POURQUOI J’AI DES BOUTS DE VERRE INCRUSTÉS DANS LA PEAU ?!

Oh wait. Analepse.

Aaaah, encore une journée où j’allais devoir trouver quoi faire de ma journée… Oui, ma vie est nulle à ce point… Ouaip, effectivement… C’est pas drôle…

J’avais décidé pour une fois d’aller en cours. Un cours de littérature. J’avais 50% de chances de m’y ennuyer, parce que bon, lire des livres, oui ! Mais des livres intéressants s’il vous plaît… Genre pas… Hm, j’en dirai pas plus, ou on va me striker quant au fait que je ne m’intéresse pas à la littérature profonde. J’vous vois venir, bande de sales sales ! Enfin, vous comprenez bien ce que je veux dire. Je m’étais donc réveillé de bonne heure, avec un filet de bave bien swag au coin de la bouche. Aïe aïe aïe, j’venais de perdre cinquante points de charisme… Bon, il m’en restait 4394, ça se regagne, mais bon, cinquante points, ça faisait mal quand même… Je me dépêchai donc de me préparer et m’habiller pour la journée. Et pour une fois ! Je m’étais revêtu de l’uniforme entier, ce que ZÉRO pourcent de l’académie ne fait ! A vrai dire, c’était surtout un souci d’accord avec mes vêtements… Il ne me restait plus rien qui allait ensemble… C’est donc une sorte de situation de secours. N’empêche qu’il est pas si moche : pantalon bleu foncé, chemise blanche, avec une veste de la couleur du pantalon… Franchement, ça passe crème.

Baignant à présent dans un swag partiel, j’attrapai mon sac et m’empressai d’aller assister au cours de littérature. Comme prévu, comme craint, il était terriblement ennuyeux… Une analyse d’Œdipe Roi… Enfin, ennuyeux… C’était la manière du prof ! Parce qu’en soi, Œdipe Roi… C’est VRAIMENT drôle ! Il s’agit de l’un de ces livres qui n’a pas la morale qu’elle essaye de vous faire croire. Tout le monde vous dira que (SPOILERS !) la morale est de ne pas essayer d’aller à l’encontre de la décision des Dieux. C’est un mensonge. C’est un livre qui nous démontre simplement que les Dieux sont des putes. Attendez, sans déconner… QUEL GENRE DE PERSONNE se dit « Tiens, on va prendre un couple royal, et décider que le nouveau-né sera destiné à tuer son père pour épouser sa mère… » Pourquoi ? Pourquoi avoir fait ça ?! C’est parce que vous en aviez le pouvoir ? Puis j’veux dire… Personne a contesté quand ça a été décidé sur l’Olympe ? Personne s’est dit « Mais… Pourquoi faire ça ? »… C’est fou ça… Nan, sans déconner… Les Dieux de l’Olympe sont des putes.

J’pourrais disserter comme ça pendant des heures, mais pas le temps… Tandis que tout le monde écoutait l’analyse professionnelle, donc ennuyeuse à souhaits du prof, moi je lisais Stardust Crusa**** (j’suis pas payé, donc pas de pub !)… C’était mieux... Y avait plus d’action… Et y avait des Stan**… Ça faisait plusieurs jours que je me disais qu’Encounter pouvait servir de Stan*… En fait, je l’imageais très très bien… Face à un ennemi qui se cachait enfin décelé…

« C’EST ENCOUNTER QUI TE JUGERA ! »


Dix minutes plus tard alors que je m’étais échappé de la tutelle du camarade censé m’emmener en vie scolaire, je m’étais retrouvé en ville. Les cours normaux n’étaient définitivement pas faits pour moi… Je savais de toute façon que j’aurais mes examens, peut-être pas avec brio mais je les aurais, donc no streeeeeess… Je pouvais me permettre de faire ma p’tite balade dans la rue… Histoire de faire une rencontre anodine. Pourquoi ça vous choque ? Vous avez pas lu le titre ? Faut bien que j’rencontre un autre personnage… Qui le plus souvent aura un chara design particulier et une couleur de cheveux improbables… Ah bah tiens, qu’est-ce que je disais !

Devant moi, à moins de dix mètres, une jeune fille aux cheveux verts semblant extrêmement timide semblait se faire importuner par trois jeunes hommes dans la vingtaine d’année. Ce qui me mit la puce à l’oreille quant au fait qu’elle soit mon interlocutrice pour cette journée fut le logo cousu sur la veste qu’elle portait : une Tsukienne. Moi j’aime pas les gens normaux qui embêtent les gens anormaux, tu vois ? Je m’approchai donc d’abord le plus naturellement du monde, pour vérifier si elle se faisait bien embêter. Ce dont je ne pouvais vraiment douter après avoir entendu les mots « prendre un verre », « avec nous », et… Ah oui, « timide ». Bon, j’voulais pas vraiment faire le héros, mais miskina quand même, j’allais pas la laisser en plan.

« Hoooooy, les gringos ! Laissez tout de suite cette demoiselle tranquille ! A moins que vous ne vouliez avoir affaire à… MOI ! »


… Attendez, une seconde… DEPUIS QUAND J’AI CETTE POSE ?!

Et mes bouts de verre, aussi... ?
© Eerie Ange's


Dernière édition par Warren le 30/9/2016, 23:22, édité 2 fois


~~ Ultime Roi. ~~

avatar
Warren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

JOOOOOOOOOOOOOOOOJO

Message par Amaryllis le 15/9/2016, 18:20

J’étais à Tsuki depuis un moment, mine de rien.
J’étais arrivée aussi discrètement que possible. J’avais beau ne pas être une meuf particulièrement timide, je n’aimais pas tant que ça me faire remarquer. En plus, je sentais que beaucoup de personnes dans le coin étaient porteuses d’emmerdes. Ce que je ne souhaitais pas vraiment, dans l’immédiat. Alors j’avais pas vraiment essayé de faire la fille sociable. Du coup, je n’avais toujours pas fait connaissance avec grand-monde.
MAIS ON S’EN FOUT DE ÇA HEIN FAUT ÊTRE HONNÊTE. SURTOUT CE PAUVRE WARREN QUI ATTEND JUSTE QUE JE REP. ET MOI AUSSI JE M’EN FOUS D’AILLEURS. J’ESSAYE JUSTE DE ME JUSTIFIER PARCE QUE J’AI HONTE DE TOUJOURS PAS AVOIR COMMENCE A RP.

Donc ce matin-là je n’avais pas cours parce que manifestement je suis en ville en pleine journée et moi je sèche pas – faudrait pas commencer les OOC dès mon premier rp non plus. Je suis en train de me balader en ville parce que j’ai beau passer mon temps à bosser bah je suis humaine, moi, faut bien que je me détende de temps en temps.
Bon, pour être honnête, j’ai passé la nuit à bosser, ne dormant donc pas, je suis lessivée, ma concordance des temps va mal, je ne vais pas être capable de faire grand-chose de très utile et j’ai besoin de prendre l’air.
Mais la détente, c’est manifestement raté. Je l’ai compris quand trois mecs ont débarqué, essayant désespérément de m’entraîner avec eux pour « prendre un verre ». Ou me violer dans une ruelle sombre, qui sait ? Quoi qu’il en soit, je n’allais pas les suivre, il me restait encore une once de bon sens. Mais le problème des gens comme ça, c’est qu’ils insistent. Beaucoup.
Si j’étais plus en forme, je pense que j’essayerais de leur mettre mon poing dans la figure ou de leur sortir une réplique qui fait mal, très mal, mais je suis trop fatiguée pour ça. Alors je vais juste attendre sans répondre en levant les yeux au ciel et en espérant qu’ils en auront marre rapidement.

J’étais donc bien partie pour m’ennuyer pendant un moment en attendant qu’ils laissent tomber quand une voix retentit.

« Hoooooy, les gringos ! Laissez tout de suite cette demoiselle tranquille ! A moins que vous ne vouliez avoir affaire à… MOI ! »

Je lève les yeux vers la source de ladite voix, sans pouvoir retenir un sourire mi-amusé mi-moqueur en entendant cette réplique complètement... sans commentaire quoi. Un jeune homme faisant une pose PARFAITEMENT RIDICULE (♥) se tient à quelques mètres de moi et est manifestement en train de menacer mes « agresseurs ». Bon, je commence donc mon premier rp sur Tsuki en mode « demoiselle en détresse ». Yay. Je serais tentée d’essayer de défoncer les trois par pur esprit de contradiction mais en fait, il y a mon problème de fatigue déjà évoqué précédemment et aussi le fait que moi contre trois types plus vieux et clairement plus musclés que moi, bah… Je ne m’en sortirais pas, faut être honnête.
Bon bah prenons le pop-corn et laissons ce nouvel arrivant se battre pour moi, hein !

Revenir en haut Aller en bas

Sora ! Koboreochita, futatsu no hoshi ga...

Message par Warren le 16/9/2016, 00:22

SONO CHI NO AMARY ~~
feat. Ma protégée.
Woah… J’arrivais pas à croire que j’faisais ça sans être complètement défoncé à la moindre substance… Et pourtant si… Si l’on résumait un peu la situation… Je venais de m’interposer en grand héros de la veuve et de l’orphelin dans une rue devant trois mecs importunant une jeune fille avec une réplique digne d’un film des années 80… Le tout en tapant une JoJo pose… J’ai rarement fait aussi fort j’pense, oh là là…

Quoi qu’il en soit ! L’effet fut… Complètement ridicule, comme attendu… Ils esquissèrent un sourire, puis éclatèrent de rire avant de nouveau se reconcentrer sur la jeune Tsukienne. Et moi, j’étais dans l’embarras, avec la même pose… Mon entrée théâtrale parfaite pour le début d’un combat où j’allais forcément sortir vainqueur… J’allais commencer à réfléchir à faire une seconde entrée grandiose lorsque.

« T’inquiète pas, écoute pas ce bouffon, c’est un fou. On veut juste t’inviter ! »


Stop. Attends attends… Il venait de… Est-ce que ce mec horriblement, stupidement, exponentiellement normal… Venait de m’insulter de bouffon ? Oh là là… J’aime bien faire le con… Mais il y a quelque chose que je déteste, et c’est me faire marcher sur les pieds par le premier normal venu… Je rengainai ma pose, et mis simplement à marcher vers eux. Un pas. Ils ne se souciaient pas de moi. Deux pas. Pareil. Trois pas. Ils se retournèrent. Enfin.

« Hoy, par contre les gars, j’rigolais pas… Arrêtez de forcer et foutez-lui la paix. »


J’étais presque totalement sérieux. C’est rare de me voir dans un état pareil… Mais j’aime pas ne pas me faire respecter. C’est un signe de faiblesse… Je ne suis pas un être faible. Je serai même le plus fort, un jour. D’ici-là, il était hors de question que j’me laisse faire par des voyous de seconde zone. Les trois gringos semblaient enfin me prendre au sérieux en tout cas puisqu’ils délaissèrent la fille pour s’avancer à trois vers moi, l’air menaçant… Mais il était déjà trop tard. Mes muscles s’agitaient tout seuls à l’idée de frapper quelqu’un.

Trois mecs dans la vingtaine. Corpulence moyenne. Un totalement en face de moi, les deux autres un peu plus en avant, à quarante centimètres de celui du milieu. La rentrée avait repris depuis peu, et ce fut grâce aux récents cours de maths que je déduisis qu’il ne faudrait que quatre secondes avant que des dents ne se mettent à voler.

Encounter.

Un pas rapide en avant sans la moindre prévention. Un coup de poing rapide devant la bouche de Gringo Milieu, qui se disloqua sous la force de mon « bouclier » devenu mon poing invisible. Deux pas de recul. Sans attendre la fin de son recul, je pris appui sur mon pied gauche pour me déplacer vers Gringo Droite et m’éloigner de Gringo Gauche. Au dernier moment, je levai mon coude droit, le plus proche du Gringo. Il tenta de se défendre mettant ses bras devant mon coude, mais c’était peine perdue : Encounter les écarta et laissa le champ libre à mon coup qui s’écrasa dans sa bouche aussi, mais plus fort encore que celui du Gringo Milieu. Ne restait que le Gringo Gauche. Ce dernier était seumé de voir ses potes s’être faits défoncer, aussi il avait mis sa garde et m’attendait derrière. A peine m’étais-je retourné que je me pris une vraie droite. Erreur de sa part : il n’avait plus sa garde pendant un petit instant. Ce qui était largement suffisant pour tourner ma tête vers lui avec un grand sourire carnassier, et lui rendre sa droite avec un uppercut dans la mâchoire, deux fois plus fort que mon coup de coude. Deux de ses dents volèrent. Quatre secondes s’étaient écoulées.

Pari tenu. Gringos Gauche et Droite n’étaient pas prêts de revenir, l’un comme l’autre se tenant la bouche, constatant le sang qui coulait. Il faut dire qu’ils ne devaient pas être habitués à quelqu’un d’aussi vif. Repousser les frottements de l’air est bien plus utile qu’il n’y paraît. Mais j’oubliais Gringo Milieu… Il se tenait un peu en retrait, semblant hésiter à revenir ou pas… Allez, autant s’amuser.

Je me contentai de lui jeter un regard intimidant de toute ma stature, et de prononcer :

« A genoux. »


Une réactivation d’Encounter plus tard, une immense pression était apparue sur ses épaules, si bien qu’il ne pouvait que s’agenouiller. Sans rien faire d’autre. Enfin, je soupirai.

« Si vous voulez, on continue, mais je vous avoue qu’envoyer les gens à l’hôpital, c’est pas trop trop mon délire… »


Étrangement, mes paroles semblaient avoir gagné en poids : ils se mirent à courir plus vite qu’un arabe poursuivi par la police. Gringo Milieu à leurs trousses, toujours choqué de ce qui venait de lui arriver. Boarf, il pensera que c’est le poids de la peur…

Bon… On fait mieux comme première impression, et surtout moins violent, mais au moins, je l’avais sauvée… A la réflexion, ils méritaient peut-être pas de se faire tabasser, peut-être même qu’elle me rejetterait parce qu’elle me trouverait bien trop violent… Ouais, c’était pas si bien joué que ça en fait… Mais l’instinct qui parle aussi… Je n’aime vraiment pas me faire marcher sur les pieds. Personne n’en a le droit.

Quoi qu’il en fut. Il serait un peu malavisé de forcer comme les Gringos… Je me tournai enfin et avançai vers la jeune fille libérée délivrée, m’arrêtant tout de même à distance raisonnable, et me contentai d’une légère courbette.


« Désolé du spectacle peu glorieux. Mais j’ai vu que tu appartenais à l’académie, donc par esprit de « solidarité », si je puis dire… »


Le plus mauvais dans cette histoire, c’est qu’elle m’avait vu dans un état sérieux… Je déteste que les gens me voient dans un état sérieux !

« T’inquiète pas au cas où, ces gars vont bien. J’ai pas cogné si fort, c’était surtout pour les rebuter de réessayer… Enfin, bref. Warren, pour te servir. »


J’espérais simplement qu’elle ne s’enfuirait pas en courant, ce serait atrocement gênant…

© Eerie Ange's


Dernière édition par Warren le 30/9/2016, 23:22, édité 1 fois


~~ Ultime Roi. ~~

avatar
Warren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hikari to yami no minamo suikomareteyuku

Message par Amaryllis le 27/9/2016, 18:24

« T’inquiète pas, écoute pas ce bouffon, c’est un fou. On veut juste t’inviter ! »

HEY TOI t’insultes pas mon sauveur okay ? Il est peut-être fou, mais vous, vous êtes incroyablement lourds et vous méritez mon poing dans la figure et pas ma présence. Surtout que, à Tsuki, on est tous aussi tarés les uns que les autres. Même si je ne déclare pas la guerre à des inconnus en faisant des poses stupides dans l’unique objectif de sauver une jeune fille, personnellement. Mais de toute façon, « fou » ne me paraissait pas être le terme le plus approprié.

« Hoy, par contre les gars, j’rigolais pas… Arrêtez de forcer et foutez-lui la paix. »

Mais il va vraiment le faire ? Il va vraiment essayer de les défoncer ? Attendez. ATTENDEZ.
ATTENDEZ Y A UN TYPE QUI EST EN TRAIN DE SE BATTRE POUR MOI JE SUIS SURE QUE C’EST BEAUCOUP TROP SHOJO COMME RENCONTRE.
Ahem. J’avais oublié que les mangas n’étaient pas vraiment ma culture générale.
Nous allons donc oublier cette phrase et faire comme si de rien n’était.

Le combat s’est déroulé… S’est déroulé. Sans commentaire. C’était une baston dans la rue entre un mec d’une école accueillant des élèves avec des pouvoirs et quelques types normaux, quoi. Comme prévu, le premier a défoncé les deux autres. Ah, ça me donne envie d’arriver à utiliser mon joli pouvoir de manière bien offensive, tout ça. Bah, on verra ça plus tard. Là, il fallait peut-être que j’aille remercier mon « sauveur ». Bonnes manières, tout ça. Même si je n’étais pas vraiment fan de la situation dans laquelle je me retrouvais (demoiselle en détresse, c’était pas dans ma fiche), je le lui devais bien.

« Désolé du spectacle peu glorieux. Mais j’ai vu que tu appartenais à l’académie, donc par esprit de « solidarité », si je puis dire… »

T’inquiète, mec. Voir des gens se faire défoncer dans la rue, ça m’est arrivé. Bon, ce n’était pas non plus mon pain quotidien, faut pas charrier, mais je suis pas une gamine sensible et innocente qui pleurnichait à la moindre goutte de sang. J’avais peut-être un peu grimacé quand les dents avaient volé, mais bon. C’étaient juste des dents. Il n’y avait pas mort d’homme. Et puis, ils l’avaient peut-être un peu cherché. Ce n’était pas la faute de mon « sauveur » si les autres n’avaient pas le bon sens de réaliser que rester à proximité de quelqu’un de Tsuki était un très mauvais plan. Bon, ce n’était peut-être pas si vrai que ça pour tout le monde, mais, en moyenne…
Après les avoir achevés, il s'approche et me salue avec une courbette. Bon, mec, va falloir te calmer. Entre les poses n'importe comment et ça...

« T’inquiète pas au cas où, ces gars vont bien. J’ai pas cogné si fort, c’était surtout pour les rebuter de réessayer… Enfin, bref. Warren, pour te servir. »

« Pas si fort ». C’est mignon. J’espérais bien qu’avec quelques dents en moins, il ne seraient pas vraiment tentés de réessayer de venir aborder des filles de Tsuki. Leurs chevaliers servants étaient trop dangereux pour eux.
Mon « chevalier servant », donc. Un type blond/châtain, par là, d’à peu près mon âge, plutôt grand et plutôt pas mal, faut avouer. Mais bon. Tsuki. Il y a plus de canons ici que dans un magazine de mode.

« Moi c’est Amaryllis, » finis-je par répondre après un moment – le temps de réaliser que c’était à mon tour de parler. Je lui lançai un petit sourire gentil. « Merci. »

Revenir en haut Aller en bas

Hikiau you ni kasanaru Hamon~

Message par Warren le 6/11/2016, 04:07

SONO CHI NO AMARY ~~
feat. Ma protégée.
Putain, mais en vrai… J’y étais allé hyper fort… J’espérais VRAIMENT qu’elle s’enfuirait pas en courant… Je l’aurais un peu mal ! J’espère que c’était pas le genre de princesse qui criait à en briser un verre dès qu’elle se cassait un bout d’ongle… Mais genre en vrai, ç’aurait été la honte de ma VIE… Enfin… Essayons malgré tout d’avoir l’air naturel… Au mieux, elle se comportait comme si c’était normal. Au pire, elle s’enfuyait en courant et je restais là… Choqué et déçu. Mauvais plan, très mauvais plan… Ça ne devait pas arriver, jamais. Ja-mais. J’étais là, toujours courbé, priant pour que le meilleur des scénarios se produise… Ou au moins, que ce ne soit pas le pire… ALLEZ LÀ ME FAIS PAS UN SALE COUP ! Quoique… Je me ravisai, et me relevai un bout d’un petit moment, sans attendre sa réponse, parce que wallah, c’était chiant de rester courbé. C’était là qu’elle me répondit, sans faire plus de commentaire. Oui oui oui oui oui ! C’est gagné ! Tranquille, un bon contact était engagé, une bonne chose de faite. M’étirant, je lui répondis :

« Oh, t’inquiète pas… C’était gratuit, puis ça me gêne pas vraiment. Amaryllis, t’as dit ? C’est pas une fleur ça ? »


Ouais, genre pour de vrai… L’amaryllis, c’est une fleur, j’pensais… D’un coup, j’avais le doute… Genre, si c’était faux, j’venais de lui balancer tranquillement un « Ton prénom on dirait un nom de fleur »… En soi, c’était pas une insulte grave, j’l’ai pas envoyée niquer sa mère non plus (j’suis certain que sa mère est très gentille en plus), mais genre, c’était quand même… Enfin, elle pourrait mal le prendre, et c’était suffisant, putain ! Comment je fais pour me foutre dans des bourbiers tout le temps… L’histoire de ma vie sérieux… Je le jure. Constatant tout cela, j’m’étais donc dit que j’allais chercher à faire autre chose avec ma nouvelle pote, parce que là c’était plus possible… D’un rapide mouvement de tête, je lui désignai la rue et fis un petit pas pour l’inviter à marcher.

« Tu veux r’tourner à l’académie, ou faire un truc ? J’ai pas grand-chose à faire, donc… »


Pour des raisons scénaristiques évidentes, on va sociabiliser un peu, hein.

© Eerie Ange's


~~ Ultime Roi. ~~

avatar
Warren

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hokori no michi wo yuku mono ni taiyou no michibiki wo

Message par Amaryllis le 13/12/2016, 12:47

J’ai manifestement mis un peu trop de temps à réagir. Ouais bon, désolée, pas ma faute si mon cerveau est toujours en train de se taper des barres tellement cette situation est ridicule. Je me fais « sauver » de gens ennuyeux par un type qui passe son temps à faire des poses complètement abusées. Je dirais bien que blablabla Tsuki c’est n’importe quoi blablabla mais le problème c’est que cette situation est ridicule et pas particulièrement liée aux critères de ridicule de Tsuki. Donc c’est juste ridicule et je ne peux rejeter la faute sur rien. Bouh.

« Oh, t’inquiète pas… C’était gratuit, puis ça me gêne pas vraiment. Amaryllis, t’as dit ? C’est pas une fleur ça ? »

Oui mon prénom c’est un nom de fleur et en plus j’ai un pouvoir sur les fleurs. J’suis la victime de coïncidences de merde comme ça. T’entends ça Agnès ? TU TE RENDS COMPTE DE CE QUE JE SUBIS A CAUSE DE TOI ? Ahem.
Et le pire, dans tout ça, c’est pas que j’ai un nom de fleur, c’est que je ne peux lui répondre « oué toi ton nom ça veut dire ça et tout » parce que JE N’EN AI PAS LA MOINDRE IDEE HEIN.
Allez Amary tu peux te calmer.
Après tout, ce type est très bien, il ne te veut probablement rien de mal. Ou alors c’était juste un plan stupide où il venait à ma rescousse et comme ça il s’attirait immédiatement ma sympathie, le tout orchestré avec les quelques idiots de tout à l’heure et –
Non, il a été un peu trop violent avec eux pour ça. ‘fin il leur manque des dents quoi. Si c’est pas trop violent pour ça… Ou alors il peut leur faire repousser des dents de toute façon alors ce n’est pas grave. Ou alors c’est juste un type bien intentionné qui passait par là par hasard grâce au magnifique scénario de Tsuki. Ça arrive tout le temps, ce genre de coïncidences, en rp, après tout. Il faut vraiment que j’arrête de m’imaginer des scénarios dans ma tête un jour.

« Tu veux r’tourner à l’académie, ou faire un truc ? J’ai pas grand-chose à faire, donc… »

Je me laissais draguer par une paire d’imbéciles en plein milieu de la rue. Il me semble donc que je n’avais absolument rien d’intéressant à faire. Donc je n’ai absolument pas de raison de ne pas traîner avec lui, n’est-ce pas ?
Tiens, d’ailleurs, je n’ai toujours pas répondu à sa question sur mon prénom. Bravo Amary, tu es d’une vivacité incroyable.

« Euh, ouais, l’amaryllis, c’est une fleur. C’est presque drôle parce que j’ai un pouvoir sur les plantes. Et j’ai pas grand-chose à faire non plus, donc j’veux bien faire un truc, mais j’ai rien de particulier à proposer, quoi. Se poser tranquille dans un coin, p’têt. Comme tu veux quoi. »

Merci Amary pour ta participation pertinente et utile, comme toujours. Je ne sais pas ce que l’humanité ferait sans toi.
Oui, bon, j’étais peut-être un peu nerveuse, en plus. Je sais pas, j’ai pas l’habitude de me faire agresser par des inconnus dans la rue puis de me faire sauver par un autre inconnu alors j’ai des doutes sur comment réagir, peut-être. Non, pas peut-être. JE SUIS SURE DE PAS SAVOIR COMMENT REAGIR, P’TAIN.
Mais bon, je savais qu'il était probablement mieux d'accepter la politesse du type. Il venait quand même de défoncer deux mecs pour moi (si jamais vous ne l'aviez pas encore compris), accepter de lui causer était le minimum de politesse requise pour le remercier.


J'cause en #51725C

Revenir en haut Aller en bas

Re: SONO CHI NO AMARY ~~ [PV]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum