Un thé à l'arôme de bagarre. [PV Jïnn][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un thé à l'arôme de bagarre. [PV Jïnn][Terminé]

Message par Dean Taylor le 31/8/2016, 04:40

Le soleil venait de se coucher, il y avait de ça un certain moment. Je voulais me changer un peu les idées ce soir-là, visiter des endroits de la ville que je ne connaissais pas. J'avais pris ma veste avant d'aller dans le quartier dit « animé » de la ville. Je marchais sans trop savoir où aller, je regardais les gens, l'ambiance, les commerces de nuit. Tout dans cet endroit bougeaient vite malgré la nuit, mais ce n'était pas forcément de l'ambiance de camaraderie, le soir avait à peine commencé que certaines personnes étaient déjà hautement alcoolisées. En ce qui me concerne, je n'aime pas l'alcool, je trouve que ça a un goût infect pour commencer, et puis quand je vois les effets que ça engendre sur le comportement, et aussi l’effet que ça engendre sur votre propre corps, je préfère en rester loin. Pour moi rien de mieux que le thé, c'est saint, bon et puis c'est déjà de très bonne raison n'est-ce pas ?

En parlant de thé, j'avais une certaine envie à ce moment-là, je cherchais alors un bar, un endroit où l'on pourrait sûrement me servir un bon thé comme je les aime. J'entrais alors dans le premier à ma vue. Je saluais alors le barman comme il se doit tout en m'asseyant sur un des tabourets du bar.

-Bonsoir mon bon monsieur, qu'est-ce que je vous sers ?

-Bien le bonsoir, je vais vous prendre votre meilleur thé, avec un nuage de lait s'il vous plaît.

-Pas de soucis, je vous sers ça tout de suite.

Bon, c'était une bonne nouvelle, le barman était un homme fort sympathique et très amical, à son accent, je pouvais même reconnaître un Irlandais. J'avais forcément une bonne opinion de ces gens, car mon père est également né là-bas, même s'il a déménagé en Angleterre alors qu'il n'était encore qu'un nourrisson. J'attendais alors mon thé tout en balayant du regard la salle. Il y avait du monde, sans pour autant être plein à craquer, une bonne ambiance régnait et cela était fort agréable. Le barman me sortit de mes pensées en posant ma tasse de thé devant mon tabouret.

-Et voilà pour vous, une bonne tasse de thé avec son nuage de lait !

-Merci. Lui répondais-je alors le sourire aux lèvres.

Je prenais alors ma tasse de thé pour la porter jusqu'à mes lèvres. Je ne fus point déçu, en voilà un excellent thé ! Ma tête laissait comprendre que j'appréciais le liquide qui traversait mon œsophage.
Le barman n'avait alors plus de clients à servir, tout le monde avait déjà quelque chose, il prenait alors quelque chope pour les essuyait en venant devant moi, et il ouvrit une discussion ainsi.

-Dîtes moi, je vous ai jamais vu par ici vous au fait. Vous êtes nouveau en ville ou alors en tant que touriste ?

On me confond souvent avec un touriste, après tout, je tiens de ma mère, et cela ne fait pas vraiment anglais pur souche.

-Je suis ici depuis environs un an, même si j'ai dû repartir pas longtemps après pendant quelques mois, mais je suis de retour et je viens visiter un peu la ville dans là quelle je vis.

-Je vois, je vois, vous êtes en permission, je présume. Si vous vous demandez comment j'ai fait pour deviner, dîtes-vous simplement que je vois passer beaucoup de monde à mon bar. Me disait-il avec un clin d'oeil.

-Vous avez à moitié raison, je suis venu ici en temps que prof...

Ma parole fut coupée par le son d'une se fracassant contre le sol. Je me tournais alors rapidement par pur réflexe pour voir ce qu'il pouvait bien se passer, et on peut dire que ce n'était pas vraiment raccord avec la bonne ambiance qu'il y avait quelques secondes plus tôt.
Un jeune homme très certainement avec quelques verres dans le pif, serrait le poignet d'une jeune femme tout en la tenant en l'air pour la faire se lever. Le barman à la vue de ceci s'empressa de passer derrière le comptoir pour arrêter tout ceci.

-Hé ! Pas de ça dans mon bar jeune homme ! Lâche tout de suite cette jeune femme ou bien, j'appelle les flics !

Le jeune homme réagit alors avec agressivité, en poussant le barman de sa main libre violemment contre le comptoir.

-Hein ?! Tu crois faire quoi espèce d'enculé ! Tu vois que je règle un problème urgent avec cette nana ?!

Les gens dans le bar ne bougeaient pas d'un pouce, voir baissaient les yeux, sûrement figés par la peur de se confronter à ce jeune homme. Je me levais alors de mon tabouret, posant ma tasse sur le comptoir pour aller vers ce vilain garnement. Je posais alors ma main sur son épaule.

-Excusez-moi jeune homme, mais votre comportement semble gêner toutes les personnes présente, mais surtout cette jeune fille. Il serait préférable que vous la lâchiez.

Sa réaction fût pour le moins rapide, il lâcha la jeune fille avec violence, la faisant tomber sur les fesses, et puis se retourna vers moi l'air très faché !

-Heiiin ?! Vous avez tous décidé de me casser les couilles ce soir ! D'abord, cette nana qui refuse un verre, après le barman, et maintenant to...i.

Son air changea quand il prit le temps de me regarder de la tête au pied. Ma carrure lui avait sûrement calmé ses ardeurs, mais malheureusement pas assez longtemps. Sûrement par un élan de fierté et d’ego mal placé, il redoubla d'ardeur.

-T-tu penses me faire peur ? J'en ai fait tomber des plus grand que toi !

Après les mots, les actes, et pour le coup, un simple coup de poing dirigé vers mon foie. Au moins, il avait le mérite de viser les parties sensibles, dommage qu'il soit lent. Je fis alors une légère rotation pour dévisser son coup et en profitais pour attraper son poignet avant de passer derrière son dos pour pratiquer une simple clef de bras.

-Aaaah ! Lâche-moi putain ! Aaaah !

-Très bien.

Je posais alors une main sur son dos en continuant de tenir son poignet avant de le pousser en avant vers la sortie. Il trébucha et tomba sur les fesses dans une manœuvre pour se rattraper. Il se releva aussi vite, me sortant toutes sortes d'injure, tout en courant au loin. C'était une bonne chose de faite.
Le barman reprit ses esprits, et je l'aidais à se relever.

-Merci beaucoup mon bon monsieur.

-Pas de soucis, j'en matte des plus dur à mon travail. Hé hé. Je vais y aller du coup, c'est combien pour le thé ?

-Oh ne vous en faites pas, c'est offert par la maison.

-Non, j'y tiens. Je sortis alors un billet de 10 livres de ma poche et le posais sur le comptoir. Voilà, et gardez la monnaie. À une prochaine fois.

-Avec plaisir !

Après ces belles paroles, je sortis tranquillement du bar. Quand soudains, je me fis rentrer dedans à l'embranchement de la porte. J'avais fait tomber un jeune homme les fesses les premières sur le sol, décidément, c'était la soirée. Mais je connaissais ce visage... C'était l'un de mes élèves !


Dernière édition par Mr. Taylor le 16/9/2016, 13:07, édité 1 fois


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un thé à l'arôme de bagarre. [PV Jïnn][Terminé]

Message par Jïnn le 31/8/2016, 05:53

Ténèbres. Le crépuscule, un moment si plaisant et symbolique de ma noble journée de travail. Le matin les cours, Le midi copieux et le soir fraîchement tombé avec son lit d’étoiles se remplissait petit à petit de ces diamants célestes...J’inspirais un bon coup. J’adorais l’odeur des jardins de l’académie. De plus, ce ciel absolument délicieux annonçait le Week-End. Pendant la fin de la semaine, je n’avais qu’une envie : aller visiter la ville. Bon, mes résultats n’étaient clairement pas concluant avec les différentes rencontres et combats de rues que j’avais mené pour des…filles de l’académie. J’te jure que cette réputation de Don Juan que je n’ai pas ne va jamais me quitter. C’est agaçant, terriblement agaçant. Normalement on se sentirait presque flatté, mais c’était devenu toxique. Ou alors il fallait envisager la possibilité de la jalousie…de l’incompréhension ? T’en penses quoi toi ? Je regardais mon bandeau en espérant une réponse…Malheureusement, on est plus en Nouvelle-Calédonie. J’arriverai un jour à faire mon deuil de toute façon. J’y pense, on fait un deuil en picolant parfois. Cela m’aiderait ? Ou bien ne ferait que masquer une émotion que je ne peux pas dominer ? J’aurai ma réponse en y allant. Ma main, que je tendais toujours vers le ciel, revenait vers moi, et je me levais enfin.


Allongé, j’étais vêtu d’un pantalon noirs en toile en fibre élastique, j’avais aussi ma veste en cuir, mon bandeau accroché au bras droit ainsi que mon pull manche longues blanc. Autant je n’aimais pas m’habiller, mais j’aimais le côté pratique et confort des habits des militaires. Il faudrait que j’aille faire les courses un de ces jours. Monter une nouvelle garde-robe tiens ? Bon…Je divague. Je me dépoussière un peu et emboitait le pas vers le quartier animé de la ville. Je sortais donc de ces fabuleux jardins me servant à méditer depuis le cours de pouvoirs de Mr. Taylor. Cet homme m’intriguait vraiment. Son expérience, son passé, son savoir, son combat…Tant de choses que j’ignorais, m’enfin, j’aurai qu’à lui demander au prochain cours.


Y’avait pas grande monde dans le bus. Une bonne chose en soit. J’arrivais enfin dans le quartier animé de la ville. Pour boire…de l’alcool, il fallait que je trouve un bon petit bar pas trop peuplé pour que je puisse m’enivrer de ce doux liquide bien dégeulasse. Je détestais l’alcool en vrai, mais l’effet de groupe ainsi que la volonté de tricher un peu, pour me sentir libéré de mes entrainements incessants, faisaient en sorte que j’y touche dans de rares occasions. En l’occurrence…Je viens boire pour elle. Je cherchais donc mon bar tranquillement, je marchais d’une allure calme, assurée et droite. Je tournais un peu, prenant quelques repères ainsi que des bons tuyaux. Je tombais sur une mamie qui rentrait tard de ses courses, je l’aidais à les ramener chez elle. C’est ainsi que devant la porte de sa maison, sur une route assez…bavarde, les grands-mères je vous jure….  

« Tenez madame, voici vos courses. J’espère que vous réussirez votre plat pour votre petit fils.
-Oh, tu sais mon petit, tu es très gentil. Si un jour tu cherches un petit travail de Baby Sitter pour garder Ryan, n’hésite pas. D’ailleurs, je passe souvent dans le quartier et je ne t’ai jamais vu.
-Hum. Je suis nouveau ici. J’ai récemment déménagé. J’habitais au Japon grand-mère. Puis-je vous poser une question ? Je me demandais si vous connaissiez un bar pas trop grand mais sympa.
-Eh bien mon petit, il y a celui de mon neveu. Il est le barman d’un petit bar irlandais. Il s’appelle Brogan. Si tu viens de me part, il devrait pouvoir au moins te donner quelque chose de non alcoolisé, n’est-ce pas jeune homme ? Tu es si facile à lire mon enfant. (dit-elle en riant)
-Je vous…remercie. A la prochaine grand-mère. »

Lorsqu’elle me disait cela…Je me sentais tellement faible pour le coup. Bref. J’avais récupéré un potentiel travaille à mi-temps quand j’aurai le temps et l’envie. Il est vrai qu’entre les sorties Casinos et restaurants, ma bourse n’allait pas tenir. Mes amis au dojo ne m’enverront pas de l’argent indéfiniment, de plus, j’aimerai être plus indépendant. Ils se saignent pour moi et tout ce que je trouve à faire c’est d’aller dépenser dans de l’alcool. Encore désolé mamie. J’ai retenu la leçon. A ce moment-là, mon cellulaire vibrait. Tiens…Qui s’était ? Oh bah tiens.. Fang. Qu’est-ce qu’il me voulait ? Au moment où je sortais mon téléphone, je détournais instinctivement mon regard sur le côté…Je me sentais épié…Ou j’ai tout simplement rêvé. Je décrochais.

Conversation téléphonique:
«  Oh Fang ! Comment tu vas vieux frère ? Tu m’appelles vraiment à une heure pareille avec ce décalage horaire ? Tu es au camp d’entrainement ou quoi ?
-Yosh, toujours aussi perspicace Jïnn. Je prenais rapidement de tes nouvelles, les cartes postales ça met une plombe à arriver tu sais. Puis, certains vieux rombiers ne sont pas très attachés à la technologie.
-Encore un coup du maître hein ? J’te jure…D’ailleurs. Merci pour le bandeau.
-Sokka…Tu penses encore à…
-Oui…. (Long silence)
- Ecoute, on n’est pas avec toi pour t’encadrer, donc fait pas de bêtises ou d’actions stupides ok ? C'était pas de ta fau..
-Promis. (Je raccrochais)


Où j’avais atterris du coup ? Ah oui, il fallait que je tourne à cette ruelle pour trouver le bar en question. Il commençait à y avoir de plus en plus de foule et pourtant… Mon intuition précédente ne me quittait pas. J’avais réellement l’impression de me sentir observé voir épié. Qu’est-ce que…Je me rassurais en me disant que c’était de l’anxiété du à cet appel téléphonique. A chaque fois c’est le même sujet qui ressort. Je te jure… Faut arrêter de penser que je suis fragile sérieusement. Ce n’est pas parce qu’il m’arrive un truc grave dans ma vie que je vais me tourmenter tout le temps. Ah, ça y est, Fang m’a gonflé à bloc. Pff… De toute façon je suis toujours optimiste. Bref. Je continuais ma route, neutre, une démarche légèrement plus lente. J’étais dans la bonne rue. C’était donc pas si compliqué de trouver ce bar. Alors, cherchons un peu… Haha ! Le voilà. Rustique et sobre. Mais la simplicité est souvent la meilleure solution pour une présentation ainsi qu’une boisson.

Regardant la porte d’entrée, j’hésitais à rentrer dedans. Qu’est-ce qu’il pouvait bien me retenir ? Mon précédent appel ? Me fait pas rire, je boirai juste une bière pas trop forte, genre un despérado. Je ne serai donc pas bourré et ainsi je ne me battrais pas comme un idiot. Puis, même s’il était au courant de mon pouvoir le Fang… Je n’allais tout de même pas l’utiliser en publique. Je ne suis pas idiot. Bon, cesse de te lamenter. Franchis le pas. Si tu attends trop tu vas te faire prendre de vitesse avec la foule et tu attendras douze plombes pour qu’on te serve un pauvre verre. Quoi que…un bon thé ce n’était pas si mal enfaîte… Bon. Moins de blabla plus d’action. Je réajustais ma veste, et je rentrais. Enfin…J’allais rentrer quand… BONK, je me heurtais à quelque chose aussi dur que de l’acier… On aurait dit des…muscles ? Oui ! Des bons muscles ronds bien puissants forgés dans la douleur et la sueur. J’étais tombé…sur le cul littéralement. Je mettais ma main derrière ma tête prêt à m’excuser quand…Je voyais Mr. Taylor. Merde alors. Lui ? Dans cet endroit ? J’ai…Que…J’y capte que dalle. Je bafouillais bêtement devant lui n’arrivant pas à sortir une phrase complète. Allons…Calme toi Jïnn. C’est le Week-End, on relâche la pression. Un professeur en ferait de même voyons. C’est ainsi qu’en me relevant, je baissais légèrement ma tête en signe de respect, reprenant mon attitude un peu plus neutre mais assez confus :

« Oh ! Bonjour Monsieur ! Je suis désolé de vous être entré dedans. Excusez ma maladresse. »

Je déglutissais… Il allait se demander pourquoi j’étais venu ici. Il savait tout sur moi presque. Je sens que je vais passer un sale quart d’heure. Si du moins j’arrive à tenir pendant 15 minutes. Je ne l’avais jamais vu énervé et j’aimerai que cela reste ainsi. J’ai peur pour ma peau. Clairement.


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un thé à l'arôme de bagarre. [PV Jïnn][Terminé]

Message par Dean Taylor le 2/9/2016, 16:56

Je venais donc de faire tomber l'un de mes élèves sur les fesses suite à une petite collision quand je suis sorti d'un bar. Je l'avais bien entendu reconnu, son prénom était Jïnn, il avait participé à l'un de mes cours, il n'y avait pas si longtemps que ça. Que pouvait-il faire ici à une heure pareille, le couvre-feu est dans pas longtemps et en plus de ça, il allait rentrer dans un bar. Je me souvenais encore très bien de son dossier, et je pouvais clairement dire qu'il n'avait pas encore 18 ans. Je regardais alors autour de moi pour voir s'il était accompagné d'un adulte, mais ce n'était pas de le cas. Enfin bref, il fallait faire tout de même preuve de bonne manière.

Instinctivement, j'allais pour m'excuser et l'aider à se relever, après tout, c'est lui qui est tombé sur les fesses, pas moi. Mais après un moment de doute dans ses yeux, il se releva aussitôt, ne me laissant ni le temps de l'aider, ni le temps de m'excuser.

« Oh ! Bonjour Monsieur ! Je suis désolé de vous être entré dedans. Excusez ma maladresse. »

-Nan nan, c'est moi, je ne t'avais pas vu non plus. Je suis d'autant plus responsable comme c'est moi qui sortais du bar.

Ne voulant pas paraître rustre à cause de mon post de professeur, je souriais légèrement, comme toujours en fait. Car oui, les gens ont tendance à me juger par mon physique et du fait que je sois professeur, ils pensent que je suis quelqu'un d’extrêmement sérieux. Oui, je suis quelqu'un qui respecte les règles, je suis quelqu'un de relativement sérieux, mais je ne suis pas non plus une machine sans âme. Enfin bref, après toutes ses politesses, je redevenais curieux sur le pourquoi du comment il était là. Je m'écartais alors de l'embranchement de la porte pour les personnes qui voudraient passer, mais aussi pour pouvoir parler avec Jïnn tranquillement.

-Sinon, tu fais quoi par ici, si tard ? Tu risques de devoir dormir dehors si tu tardes trop, les dortoirs ferment dans pas longtemps hein. Mais surtout, pourquoi un bar ? Tu dois bien être au courant que tu n'as pas encore l'âge légal n'est-ce pas ? Lui disais-je en lui faisant les gros yeux.

Ne voulant pas me faire griller pour ma blague, je restais ainsi pendant quelque secondes. J'attendais un peu, qu'il puisse me répondre, où tout simplement qu'un ange passe. Après ce petit temps pris, je me mis à rire, pas comme un fou non plus, juste un petit rire, en lui tapotant l'épaule.

-Mais nan, ne t'en fais pas, je ne suis pas un surveillant non plus, moi, je punirais surtout le barman qui n'a pas demandé une pièce d'identité avant de te servir. Et puis j'ai moi-même bu ma première bière à 15 ans avec des amis en cachette. Bon par contre ce n'était pas la meilleure expérience de ma vie. Par contre en ce qui concerne ton dortoir, ça, c'est vrai, tu vas vraiment devoir dormir dehors, à part si tes camarades de chambre ont laissé la fenêtre ouverte et que tu es bon en escalade.

En tout cas, une chose était sûre, il allait devoir escalader dans tous les cas, les dortoirs fermaient dans 15 minutes, et à moins qu'il possède un pouvoir qui lui permet de courir extrêmement vite, ce qui n'est pas le cas. Et pour le coup, hors de question que je laisse un de mes élèves vagabonder la nuit, et dormir dehors. Je lui laissais alors le temps de répondre.

-Quoi qu'il en soit, même si tu es bon en escalade ou pas, je peux te laisser prendre se risque, c'est de ma responsabilité. Donc je vais devoir t'accompagner durant ta balade nocturne, et te forcer la main pour que tu viennes dormir chez moi, tu n'y vois pas d'inconvénient, j'espère.

Je n'allais pas vraiment lui laisser le choix, mais en même temps, je n'étais pas son père, je n'allais pas non plus le retenir complètement de force. Je restais alors un peu sur place, pour voir ce qu'il allait me répondre. Mais quelques secondes plus tard, je pouvais entendre une voix familière.

-LE VOILA !! On t'a retrouvé fils de p*te, tu vas voir ce qu'il en coûte de s'en prendre à moi enc*lé !

Non non, vous ne rêvez pas, il s'agit bien de la personne que j'ai maîtrisé il y a de ça quelque minutes. À la petite différence qu'il n'était plus seul désormais. À mon humble avis, il a dû dire que j'étais un monstre pour ramener autant de monde, ils étaient tout de même 11, dont 5 avec des battes métalliques. Onze contre un ? Largement faisable, si c'était des soldats entraînés, ça aurait pu être compliqué, mais là, c'est juste de simples voyous.

-Désolé Jïnn, je vais devoir m'absenter 5 minutes, toi qui aime les arts martiaux, considère ça comme un cours particulier.

J'avançais alors vers la bande de loubards, l'air serein. Il fallait que je règle ça calmement et rapidement...


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un thé à l'arôme de bagarre. [PV Jïnn][Terminé]

Message par Jïnn le 4/9/2016, 01:20

Je venais donc de tomber sur l’incroyable Mr. Taylor. Tu parles d’une coïncidence. J’avais exactement toutes les raisons de ne pas être dehors : le couvre-feu, ne pas avoir l’âge requis pour aller picoler. Il avait accès à mon dossier c’était sure et certains. Puis avec notre cours précédent, il l’avait donc forcément lu. Je suis dans l’incapacité de mentir ou de pouvoir me faire la malle. Il était trop sympa en général, je ne pouvais pas lui faire ça. Au moment où je lui étais rentré dedans, il n’était même pas ne serait-ce qu’un peu irrité. Il me répondit même :

-Nan nan, c'est moi, je ne t'avais pas vu non plus. Je suis d'autant plus responsable comme c'est moi qui sortais du bar.

Il souriait légèrement, toujours aussi cool et pas…rustre. Il s’excusait en plus. Je te jure…cet homme est trop bon. Il sait aussi être sérieux quand il faut, car son poste le lui oblige indirectement. J’aimerai avoir une telle discipline. Il m’aiderait à ne pas être trop gentil ? Si c’était le cas, je l’aime encore plus ce professeur. Si ça se trouve on était presque pareil. Dans sa jeunesse les gens le jugeaient sur son physique en pensant qu’il était bon qu’à frapper les gens. On a des choses à se dire et à partager sans aucuns doutes. Il se décalait donc de l’embranchement de la porte, un élève dehors ça intrigue forcément. Surtout si ce dernier vient pour picoler apparemment. Il avait aussi envie de papoter du coup, il continuait :

-Sinon, tu fais quoi par ici, si tard ? Tu risques de devoir dormir dehors si tu tardes trop, les dortoirs ferment dans pas longtemps hein. Mais surtout, pourquoi un bar ? Tu dois bien être au courant que tu n'as pas encore l'âge légal n'est-ce pas ?

Il le dit avec des gros yeux….Merde….En plus j’avais pas du tout pensé aux dortoirs…Je suis con putain. En plus il attend certainement ma réponse. Qu’est-ce que je vais répondre ? Réfléchis…reste calme. Je devais répondre…Maladroitement :

-Je…euh. Je voulais me changer les idées ici. Penser à autre choses tout ça… Vous savez, les soucis du quotidien…Un petit verre et ça repart

Il commençait à rire, doucement. Je pensais que c’était un peu le rire de Dio Brando en mode « Muda Muda mon enfant ! »Tout en me tapotant l’épaule il allait encore me dire :

-Mais nan, ne t'en fais pas, je ne suis pas un surveillant non plus, moi, je punirais surtout le barman qui n'a pas demandé une pièce d'identité avant de te servir. Et puis j'ai moi-même bu ma première bière à 15 ans avec des amis en cachette. Bon par contre ce n'était pas la meilleure expérience de ma vie. Par contre en ce qui concerne ton dortoir, ça, c'est vrai, tu vas vraiment devoir dormir dehors, à part si tes camarades de chambre ont laissé la fenêtre ouverte et que tu es bon en escalade.

Ouf…Soupirant de soulagement, j’admirais sa sympathie légendaire et son laissé aller. Il faisait le psychologue à me raconter sa première bière ? Bon ok…Il avait raison c’était dégeulasse. Clairement. En plus ça me faisait pas autant plaisirs que cela. Boire de l’alcool allait au final…me faire oublier quelque chose qui au final me rattrapera le lendemain avec la gueule de bois et les bleus qui vont avec. Ensuite, le point sur le dortoir…Oh le con…Putain j’y avais pas du tout pensé. Dormir dans la rue ça m’enchante pas du tout. Au pire je pense qu’avec mon pouvoir ça peut le faire. Quoi que…Il disait pas ça au hasard, il connait mes capacités. Ou alors les dortoirs avaient déjà fermé. J’étais chocolat. Je voulais tenter une réponse mais bon, je préférais rester silencieux. L’idée de lui parler de mon problème m’effleurait l’esprit un instant. Je me ravisais pour le moment.

-Quoi qu'il en soit, même si tu es bon en escalade ou pas, je peux te laisser prendre ce risque, c'est de ma responsabilité. Donc je vais devoir t'accompagner durant ta balade nocturne, et te forcer la main pour que tu viennes dormir chez moi, tu n'y vois pas d'inconvénient, j'espère.

Attends. Attends….Attends une minute ! Il ne vient quand même pas de me dire qu’il allait rester avec moi toute la soirée et ensuite m’héberger ? Il est fou. Non mais il est taré. Autant de bonté et de gentillesse tout en restant un mec sérieux. Putain nous mais c’est mon nouveau modèle. Découvrir le lieu où il dort, mange et vit…C’était alléchant comme proposition. En plus je pouvais en apprendre beaucoup plus sur lui. En vrai…Il doit sans doute avoir un équipement à la pointe pour travailler son corps. Ou alors j’ai supprimé la possibilité que son corps était dû à son travail professionnel. L’académie n’existe que depuis deux ans, c’était donc plausible qu’il était videur, ou un truc plus…haut de gamme dans l’échelle du travail. J’allais donc rétorquer :

-Je…C’est trop gentil mais…Je ne vais pas abuser de votre hospitalité ni de votre gentillesse. C’est mon erreur et donc je vais devoir assumer n’est-ce….

J’étais interrompu par une voix énervée. Enragée je dirais même. Y’avait une envie de meurtre dans l’air. Elle était aussi clairement dirigée vers Mr. Taylor :

-LE VOILA !! On t'a retrouvé fils de p*te, tu vas voir ce qu'il en coûte de s'en prendre à moi enc*lé !

Je déteste avoir raison…On dirait que mon professeur de pouvoir va avoir besoin d’un coup de pouce. J’aimerai néanmoins savoir pourquoi ils veulent lui péter la gueule. Mr. Taylor est pas méchant gratuitement, il a du faire une action qui en a froissé un de ces…11 TYPES ? Oui non mais là à deux c’est chaud, très chaud. Moi je ne peux pas en gérer plus de 3 s’ils sont mauvais. Du moins pas sans utiliser mes techniques d’Ansatsuken mortelles. 5 battes métalliques en plus ? C’est du lynchage enfaite…Bon, relativisons. C’est des loubards donc pas de problèmes en vrai. Mais…Le pouvoir de Mr. Taylor c’était quoi ? Si ça se trouve il n’en a même pas besoin.

-Désolé Jïnn, je vais devoir m'absenter 5 minutes, toi qui aime les arts martiaux, considère ça comme un cours particulier.

Ah l’batard ! Le mec il  y va solo quoi. Putain il doit être trop fort. Regardez-moi ce mec badasse à souhait. Il transpire la classe ce mec ce n’est pas possible. En plus il me réserve un spectacle de folie ? Ouai… Calme ton euphorie gamin. Je restais donc préparé à l’aider dans l’éventuel cas où il aurait besoin de moi. Intérieurement, plus il se rapprochait de ces cons, et plus je me disais qu’il allait gagner facilement. L’instinct du guerrier ne trompe jamais. Je regardais aussi attentivement l'intégralité de ses futurs mouvements de lynchage.


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un thé à l'arôme de bagarre. [PV Jïnn][Terminé]

Message par Dean Taylor le 11/9/2016, 19:24

J'avançais donc vers les 11 assaillants, la foule devenait de plus en plus dense à mesure que les secondes passaient, ce qui ne plaisait pas du tout, car je ne suis pas du genre à me donner en spectacle, mais je ne suis également pas du genre à me défiler. Jïnn était toujours derrière moi à quelques mètres, je ne voulais pas l'impliquer dans mon combat bien évidemment, même si je pense qu'il aurait pu s'occuper de deux-trois des zigotos. Arrivé à une distance de sécurité du groupe de « vilains », je les regardais calmement, droit dans les yeux avant de briser un silence pesant.

-Bon et bien, je préférerais qu'on ne se donne pas trop en spectacle, donc si on pouvait faire ça vite, ça m'arrangerait bien messieurs.

Je pense que ma phrase n'avait pas forcément plus à l'un d'entre eux, il attrapa sa batte bien fermement avec ses deux mains, avant de s'élancer sur moi avec une bonne grosse hargne tout en s'écriant.

-TU TE FOUS DE NOUS BATARD ?!

À mon avis, ce n'est pas lui qui avait inventé l'eau tiède. Même armé, et avec beaucoup d'estime de soi, s'élancer comme ça tout seul contre son ennemi alors qu'on a 10 amis pour nous aider, c'est un peu bête. S'il voulait faire ça efficacement, autant se jeter tous en même temps sur moi, ils auraient pu alors, avec un minimum de coordination pour pas se frapper entre eux, me toucher. Le gaillard se jeta alors sur moi batte bien en l'air avant de donner un gros coup vertical sur moi, il devait croire que je resterais là sans bouger, tel un personnage de jeu vidéo peut-être. C'est donc facilement, en pivotant sur mon pied gauche que j'esquivai son coup, la batte frappante de ce fait le sol.
Ce n'est bien entendu pas cela qui lui fit perdre sa rage de combattre, essayant alors un gros coup à l'horizontale au niveau de mon abdomen. S'en suivit alors une simple manœuvre d'esquive avec un pas et demi en arrière, pour sortir de l'allonge de son coup.
En même temps que son coup se finissait, je me suis souvenu que j'avais un élève qui me regardait, et que son pouvoir à un rapport avec le combat rapproché, autant lui donner un cours n'est-il pas ?

-Jïnn, regarde bien, quand tu as un adversaire équipé d'une arme à porter moyenne tel qu'ici. Disais-je tout en esquivant les coups qu'ils me portaient. La tactique la plus simple est celle qui suit.

Au moment où l'autre devant moi armait son prochain coup, je fis un pas rapide en avant pour arrivée au contact avec celui-ci.

-Réduire la distance pour neutraliser le portée effective de son arme. L'obligeant de se fait à reculer rapidement et avec peu d'équilibre.

En même temps que je prononçais ma phrase, l'acte se passait sous les yeux de Jïnn, l'homme recula donc se mettant en déséquilibre sur son pied d'appuis, il me suffit alors juste d'un simple coup de paume de main, pour le faire tomber sur les fesses et en même temps faire tomber sa batte au sol à quelques mètres de celui-ci.

-Voilà, maintenant, avec un peu de chance, les autres prennent peur et s'en vont.

L'autre au sol cria alors.

-VOUS ATTENDEZ QUOI BORDEL ?! CHOPPEZ LE !

Je soupirais alors.

-Bon, il semblerait que ce ne soit pas mon jour de chance...

Les 4 autres personnes avec leurs battes me foncèrent alors dessus avec deux autres mains nues, celui du début, dans le bar resta derrière, et les deux autres foncèrent alors sur Jïnn... Grosse erreur.

-On va s'occuper de lui, il semble être avec l'autre enculé.

C'était bien ça, bon bah tant pis pour eux, c'est ça que de sous-estimer son adversaire. Je laissais alors Jïnn s'en charger, j'avais confiance en ses capacités, moi, j'avais un peu plus de monde à m'occuper.
C'est donc à ce moment que les coups déferlaient sur ma personne, heureusement pour moi, ils étaient autant synchronisés dans leurs coups, qu'un groupe de maternelle essayant de faire de la nage synchronisée. Il n'était donc pas bien compliqué pour d'esquiver leurs coups. Je n'avais toujours pas bien envie de faire durer ça plus longtemps. Alors en calquant mon rythme aux leurs, je commençais l'assaut. Je commençais d'abord par désarmer les personnes ayant leurs battes, frappant leurs poignets pour leur faire lâcher prise. Ceci fait, je me servais alors du Ju-jitsu pour attraper les uns pour les jeter sur les autres, car si je les jetais sur le bitume, cela aurait pu devenir dangereux pour leurs santés. C'est donc en enchaînant trois projections simples à partir de contre de coups-de-poing que tout ceci fut rapidement terminé, du moins c'est ce que j'aurais voulu, car deux d'entre eux se relevèrent pour continuer ce combat futile.
Je soupirais alors à nouveau avant d'en finir une bonne fois pour toute, je fonçais sur eux en position de boxe avant de décocher deux droites très rapides dans leurs mâchoires avec assez de force pour leur faire tourner la tête. Une fois qu'ils tombèrent inconscients au sol, je finissais enfin par me relâcher un minimum pour voir où était celui qui avait réuni tout ce beau monde.
Il semblait avoir disparu, sûrement avait-il dû prendre ses jambes à son cou. Tant mieux.

Je me retournais alors vers mon élève, voir où lui en était.


Dernière édition par Mr. Taylor le 12/9/2016, 23:55, édité 1 fois


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un thé à l'arôme de bagarre. [PV Jïnn][Terminé]

Message par Jïnn le 12/9/2016, 23:52

Pendant que notre Mister Taylor allait à l'encontre tel un spartiate dans 300 braver les 11 types représentants l'armée de Xerces...Moi je regardais. Je le regardais un instant avant de m'apercevoir que la foule s'était un peu collé vers nous. Tu parles d'une aubaine pour la discrétion... Il va devoir faire vite et bien. Il semblait tout avoir calculé, comment gérer la situation. J'étais en mode prise de note intensive, une occasion comme ça d'apprendre sur le terrain n'allait pas se représenter deux fois.

-Bon et bien, je préférerais qu'on ne se donne pas trop en spectacle, donc si on pouvait faire ça vite, ça m'arrangerait bien messieurs.

Si j'étais une nana je me serai mouillé dessus. Ouai je suis cru et alors ? Non mais cet homme, il pue la classe, il transpire du badass. Putain...Cette Punchline de l'amour quoi. J'avais des étoiles dans les yeux en attendant qu'il commence enfin à en découdre. En plus de cela, cette phrase n'était pas vaine ! Les adversaires perdaient le contrôle de leur sentiment, putain il prévoit tout ce mec. Il a fait exprès pour qu'il se jette tout seul et pour lui péter la gueule dans les règles de l'art. C'est ingénieux. J'observais sa technique dans son intégralité. Jolies esquives, il a une parfaite notion du temps et de l'espace, il a de l'expérience. Beaucoup d'expériences on dirait. Il l'a étalé vite fait. Et il me donne même un cours quoi !

-Jïnn, regarde bien, quand tu as un adversaire équipé d'une arme à porter moyenne tel qu'ici. Disais-je tout en esquivant les coups qu'ils me portaient. La tactique la plus simple est celle qui suit.

Je sifflais d'admiration et je regardais l'intégralité de ses mouvements. Tout résumer sur le coup est trop difficile vu sa vitesse d'exécution mais mon cerveau enregistre comme il peut les images.


-Réduire la distance pour neutraliser le portée effective de son arme. L'obligeant de se fait à reculer rapidement et avec peu d'équilibre.

J'opinais, en vrai je le savais déjà mais bon, il était pas con du coup, TRES LOIN D'ÊTRE CON. On aurait dit moi devant mon premier film d'action à la IP Man. Je pourrais le remater des dizaines et des dizaines de fois. Après, tout se passait super vite. Madame cucul par terre demandait de l'aide, c'était pas bon. 10 mec coordonnées c'était pas la joie du tout. Aussi fort qu'on soit, une erreur de placement ou d'anticipation et c'était terminé. Je revenais à mon esprit de guerrier quand j'entendais par instinct la chose suivante :

-On va s'occuper de lui, il semble être avec l'autre enculé.

Oh les cons...Y'en avait deux ! Merde ! Je pouvais pas laisser Taylor dans cette situation tout seul. Je pense que je vais devoir me préparer à faire face. Tss...Au moins je vais lui prouver que j'en ai sous le capot ! J'enfilais mon bandeau à la vitesse de l'éclair autour de mon front. Réflexes...J'étais maintenant sérieux, en combat, peu importe l'adversaire. Il veut se battre, il va se battre. Enfin...ils du coup. J'étais trop centré sur mes opposants pour voir comment Monsieur Taylor allait gérer une meute enragé de chiens. J'étais donc en garde prêt à contrer le premier. Il attaquait d'un crochet du droit assez ample. Mauvais opening de combat mon grand, faut être direct. Je baissais un peu mon dos, ma tête et mes jambes pour effectuer une rotation en dessous de son coup et je lui remettais son crochet à l'aide d'un bon liver blow dans le foie. J'enchainais ensuite avec un uppercut puisqu'il s'était penché à la suite d'un coup pareil.
Il volait à quelque centimètres du sol et le second arrivait aussitôt. Il était directe lui par contre, pas le choix. Je joue la sécurité en utilisant mon jeu de jambes vers l'extérieur de son axe. Il avait l'air de savoir boxer à peu près. Rien de folichon, je fouettais du pied avant sa cuisse avant de switcher d'appuie pour donner une inertie plus importante à ma jambe droite pour lui couper son appuie à l'aide d'un bon Low-Kick. Rudimentaire mais efficace. Il était sur le genoux, je finissais avec un bon coup de coude dans la tempe pour lui couper la lumière. Je me redressais et voyait Mr. Taylor en mode "J'ai fini". Il avait fini avant moi ? Putain trop fort. J'en peux plus, j'veux qu'il soit mon maître en Angleterre. J'enlevais mon bandeau et le raccrochait à mon bras droit. J'étais neutre face à cette situation mais admiratif :


Monsieur, je pense qu'on devrait partir non ? C'est quoi le meilleur choix après un règlement de compte ? Au passage...Sugoï..J'ai jamais rien vu de si propre. Merci du cours. Je suppose aussi qu'on doit aller chez vous du coup ? J'ai pas le choix on dirait.

La foule semblait se disperser on dirait. Tant mieux. Je regardais le professeur de pouvoir et me remettais à ses côtés. J'attendais les directives du coup..Il était mon responsable et c’était pas pour me déplaire. Qui sait, j'aimerai bien essayer de le toucher une fois pendant un combat ce serait pas mal non ?


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un thé à l'arôme de bagarre. [PV Jïnn][Terminé]

Message par Dean Taylor le 15/9/2016, 15:12

Je pouvais donc voir Jïnn se battre avec deux margoulins qui sont aussi bon en combat de rue qu'un couple d'ivrognes avec 6 grammes dans le sang, autant dire que si je voyais Jïnn perdre, j'aurais était très surpris pour le coup. Heureusement pour tout le monde, je pouvais voir que l'un d'entre eux était déjà au sol et que l'autre lui fonçait dessus, j'allais pouvoir apprécier le niveau de mon élève grâce à ce petit 1 contre 1.

Il avait un très bon équilibre, et savait jouer avec l'angle mort de son adversaire, de solide base donc, mais quand était-il de l'aspect technique ? Là aussi, c'est n'était pas du tout mauvais, en seulement quelque mouvement avec très peu de mouvement inutile, mais pas aucun non plus, qu'il put prendre l'ascendant. Lui aussi ne voulait pas faire dans le chichi, avec un coup de coude dans la tempe, je crissais un peu des dents tout de même en voyant ce coup, car mal exécuté, il peut être très dangereux, voir mortel. Mais bon, heureusement, ici, il l'avait bien fait. Il pratiquait un art-martial bien dangereux en tout cas de ce que j'ai pu voir, j’espérais qu'il ne suive pas la voie du satsujinken ( poing de la mort ), étant moi-même un adepte du katsujinken ( poing de la vie ), je ne suis pas forcément en phase avec ce mode de combat. Oui, je sais, cela peut paraître ironique pour un soldat qui a déjà ôté des dizaines de vies, mais je peux vous le jurer sur ma vie, que toutes les vies que j'ai prises, je n'avais point d'autre de choix, ôté la vie pour en sauver le plus grand nombre.

Enfin bref, trêve de mondanité, il se releva vers moi, surpris que j'ai déjà finis ma part du combat, à ce moment, il approcha vers moi.

-Monsieur, je pense qu'on devrait partir non ? C'est quoi le meilleur choix après un règlement de compte ? Au passage...Sugoï..J'ai jamais rien vu de si propre. Merci du cours. Je suppose aussi qu'on doit aller chez vous du coup ? J'ai pas le choix on dirait.

Je souriais légèrement à son compliment. Sinon, sa remarque était pour le moins juste, la foule commençait à devenir un peu trop « bouillante », venant même à nous applaudir, comme si tout ça n'était qu'une spectacle. Je pense que vu la tournure de la dispute, ils n'ont pas dû comprendre que ce n'était pas un amusement de foule, mais bon comme je n'ai pas vraiment envie de montrer à mon élève le milieu carcéral durant une garde-à-vue, donc comme il venait de faire la remarque, on allait s'éclipser, et donc autant aller chez moi.

-Oui, on va faire ça, donc suis moi.

Je pratiquais alors le pas rythmé pour pouvoir passer entre les passants sans me faire remarquer en jouant dans leurs angles morts. J'avais amélioré mon entraînement à passer inaperçu dans une foule de gens en adaptant ma technique de l'armée grâce aux arts-martiaux chinois et japonais. J’espérais alors que Jïnn me suivait, je l'attendais à la sortie de l'entassement de la populace.

-Aller, on est partie.


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un thé à l'arôme de bagarre. [PV Jïnn][Terminé]

Message par Jïnn le 15/9/2016, 22:17

A la suite de ma question et de mon éloge si on peut dire cela comme cela. J'allais repenser plus tard au bilan de ma performance en self défense. Pour l'instant, il fallait filer. Je pense que les flics vont vite venir, et c'est pas les témoins oculaires qui manquent. J'ai jamais été arrêté pour l'instant, et je comptais pas le devenir, loin de la. C'est ainsi qu'il me demandait de le suivre.

Et la mon frère...Il faisait la version amélioré du hiding owl step ! Non mais j'te jure ! Le mec il était un héros de spectacle de van dam de malade ! Genre le mec c'est Rocky tu vois. Ensuite, PAF ! Il disparaît incognito dans la foule grâce au rythme de ses pas. Mais quel est le fuck ? Vas y j'veux devenir son Ryu à ce Gouken, le robin de Batman, son enfant wesh ! CALME TOI ! Redescend la pression un instant. Pour le rejoindre je suis pas dans la merde tiens. Pas le choix. J'essaie de me frayer un chemin dans la foule comme un thon qui s'incruste dans un banc. J'essaie de paraître discret en prenant la même trajectoire qu'il avait emprunté auparavant. C'était compliqué, je devais faire un petit détour pour pas me faire cramer.

J'arrivais enfin à sortir de ce courant. De ce flot humain si on peut dire cela comme ça. C'était dur mais bon, je l'avais rejoins. Taylor n'avait pas le temps de niaiser :


-Aller, on est partie.

J'opinais et restais serein à ses côtés. J'étais en sécurité après tout. Je le suivais pendant qu'on emboîtait le pas vers sa maison. En vrai j'étais un peu gêné, c'est le premier professeur qui m'invite chez lui. J'étais un peu surpris par la même occasion mais bon, j'étais zen au final. Néanmoins je précisais :

Je veux pas vous déranger, vous êtes sure que vous pouvez m'héberger pour la nuit ? Et votre Waï....petite amie si vous en avez une, elle va pas être contente si ?

Je sens d'instinct que cette question était totalement conne. J'aurai voulu me facepalm mais je pouvais pas du coup. J'allais pas me ridiculiser devant lui même s'il devait sans doute lire en moi facilement.


THEME DU PLAISIRS:

Training du Jïnn ! :





Signature TPC:


Je suis aussi un super héros ! :


avatar
Jïnn
MJ

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un thé à l'arôme de bagarre. [PV Jïnn][Terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum