Give me your hand, please? PV. Warren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Give me your hand, please? PV. Warren

Message par Invité le Mar 23 Aoû 2016, 23:08

Ae-Cha

ft. Warren

「Give me your hand, please?」
  La journée venait tout juste de commencer et j’étais déjà perdue. La veille j’avais appris par cœur la carte de l’académie pour, justement, ne pas me perdre et sembler idiote aux yeux des autres membres de l’académie. Vêtu d’une éternelle robe noire et blanche et de ma boucle, j’étais là debout dans les corridors en me demandant ce que je pouvais bien faire. Je ne savais même pas le chemin pour retourner à ma chambre et aller chercher la carte qui devait se trouver sur le bureau de celle-ci. J’avais beau regarder autour de moi, mais je ne voyais rien qui pouvait m’aider à trouver mon chemin, c’était un immense labyrinthe pour moi et j’étais le pion de celui-ci. Mes pieds me guidaient vers un autre couloir, mais c’était comme l’ancien, les mêmes couleurs, le même nombre de porte et aucune information qui pouvait me dire où je me trouvais et comment je pouvais bien sortir de là sans me perdre de nouveau. Un grand soupire quitta mes lèvres alors que je m’adossais contre un mur du couloir, fermant les yeux pour tenter de trouver quelconque solution à mon problème.

C’était si facile lorsque j’étais chez mon oncle, je n’avais pas besoin de sortir et je connaissais l’endroit par cœur, donc aucune difficulté à me repérer.  Puis là-bas je pouvais être seule avec mon piano et ne pas être obligée de devoir parler à toutes ces personnes qui, je sais bien, voulaient se montrer gentilles, mais elles me donnaient tous l’effet contraire. Je n’avais jamais été très bonne avec les relations humaines et mon oncle et moi n’étions pas très proche. Bien qu’il me couvrît de cadeaux pour me faire sentir aimer et apprécié, je ne lui démontrais aucune amour et maintenant qu’il s’était débarrassé de moi aussi facilement en m’envoyant à l’autre bout du monde, j’étais encore moins attachée à l’idée de retourner le voir et l’appeler ‘’ mon oncle ‘’. Un frisson parcourut mon corps en comprenant que j’étais réellement toute seule maintenant, que ma famille n’était plus de ce monde et que je devais vivre de mes propres ailes et grandir de ces cauchemars pour en ressortir gagnante. Passant une main dans mes cheveux blanc comme neige, je les repoussais derrière mes oreilles pour voir devant moi et remarquer que plusieurs personnes passaient autour de moi, sans remarquer la détresse que j’avais et l’aide que j’avais de besoin à ce moment de la journée. Pourquoi personne ne prenait une minute pour me demander si j’allais bien ou si j’étais perdue ?

Je me laissais glisser contre le mur pour m’asseoir au sol en regardant les livres que j’avais dans mes mains, me disant que j’avais seulement à les lire ici et je pourrais tenter de trouver la bibliothèque une autre journée et dormir ici, parce que je n’étais pas capable de retrouver le chemin de mon dortoir, ce n’est pas comme si le sol était si désagréable que ça. Il était même à peu près aussi confortable que le lit de ma chambre ici. Qu’avais-je fait pour mériter tout ça ? Je voulais seulement partir le plus rapidement d’ici et terminer mes études le plus rapidement possible et me retourner dans mon pays pour pouvoir vivre une vie normale sans avoir le cousit que quelqu’un autour de moi pourrait lire mes pensées, me faire bouger à sa guise ou même entrer mon propre corps. Je voulais vivre une vie normale d’adolescente, trouver une manière de retirer ce pouvoir de malheur et pouvoir avoir un mari, des enfants, une grande maison et un bon travail. Une vie parfaite après un départ affreux, ce n’était pas trop demandé, non ?

Alors que je lisais tranquillement le roman dans mes mains, j’étais si concentrée par la lecture de celui-ci que je ne remarquai même pas que plus personne ne trainait dans les corridors et que j’étais maintenant seule et en silence. Les mots me captivaient tant que j’en oubliais presque où j’étais et le fait que j’étais tout à fait perdue dans cette immense académie. Des bruits de pas me firent arrêter ma lecture et en remontant les yeux je pus voir au loin quelqu’un qui marchait tranquillement dans les corridors, seul. Je crois le connaître, mais je ne pourrais dire son nom. Je savais aussi qu’il était dans la maison du Rubis avec moi, mais sans plus. Mes yeux violets se posèrent sur le visage de cet homme, me demandant s’il pouvait m’aider ? Voudrait-il aider la nouvelle qui n’avait jamais parlée à personne ? Je pris ma chance en me relevant, fermant mon livre sur le signet pour garder ma page, époussetant ma robe rapidement je me dirigeai vers lui. Mes cheveux glissaient de gauche à droite à chacun de mes pas et donnait l’impression que ceux-ci flottait en permanence. Je m’arrêtai devant lui, mais pas trop près, pour pouvoir le regarder sans relever la tête comme si j’étais devant un géant.

- Pardonnez-moi, je me suis égarée et je ne peux retrouvez le chemin des dortoirs, voudriez-vous m’aider ?

Je ne tutoyais jamais une personne, à moins que celle-ci soit près de moi et encore là, je vouvoyais même mes amis. Des amis ? Mais de quels amis je parlais ? Ceux de mon passé, ceux qui m’avaient sûrement déjà oublié depuis le temps.



Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Give me your hand, please? PV. Warren

Message par "Hakaishin" Warren le Lun 29 Aoû 2016, 06:44

« If you’re can’t get busy, say Hell Yeah ~ »

Damn… La musique est sans doute l’une des plus merveilleuses choses que l’on ait inventé… Après le poulet, mais… Hors-concours de toute évidence. J’étais dans les couloirs, comme à mon habitude… Me semblait que ça allait pas tarder à sonner, mais qu’est-ce qu’on s’en fout. Pas le temps. Je devais me remettre de l’écrasante défaite que j’ai subie… A la Tsuki Pokémon Cup… Je partais favori, et j’ai perdu sur un Baton Pass que je n’ai pas fait… J’étais couvert de honte. Pendant un jour, ensuite, j’ai relativisé. Valait mieux, sinon j’aurais plongé dans l’alcool et la cigarette… OH WAIT.

Enfin… Quoi qu’il en soit, je me suis juré de tryhard la prochaine fois… A un autre jeu… J’ignorais lequel, mais il fallait à tout prix que je tryhard quelque chose. N’importe quoi. Dès qu’un prochain tournoi se présente, il faut que je sois prêt. Même un tournoi de Nintendogs. Je DEVAIS les battre ! J’avais l’équipe parfaite pourtant… J’étais pur dégoût. Aïe aïe aïe, voilà que je redevenais salty… Fallait que je fasse quelque chose pour me changer les idées. Mais quoi ? Ah, ne serait-ce pas l’intitulé habituel de chacun de mes RPs ? Oh le coquin, il s’est fait atteeeeendre !

A présent que nous sommes en possession de tous les éléments pour faire un bon RP, nous pouvons commencer pour de vrai ! Quelles péripéties et autres bizarreries allais-je faire ce jour-ci ? J’en savais encore rien, mais il fallait bien trouver. Au moment où je décidai enfin à sauter du lustre pendu au plafond, la sonnerie retentit. Ah… Encore une fois, personne ne me verrait assis sur ce lustre… Sauf peut-être Maester… Mais j’espérais pas, parce que je sais que je me ferai défoncer le jour où ça arrivera, ces lustres sont fragiles. J’arrivai en douceur sur le sol, repoussant les éventuelles conséquences, enfin, la douleur, quoi. Que j’étais fabulous… Parfois, je m’impressionne moi-même.

C’était à cet instant précis que les portes ont commencées à s’ouvrir, et que les élèves, lentement mais sûrement, ont commencé à affluer dans les couloirs. La foule allait à la rencontre de son leader… Pas moi. Mais leurs professeurs. Wow, vous pensiez vraiment que j’aurais cette prétention ? Non, je sais où est ma place voyons… Par terre, en train de dormir… Mais par souci de décence, je ne l’ai encore jamais fait devant personne. Sinon, on me regardait un peu trop bizarrement à mon goût… Comme j’aime pas être regardé bizarrement… Voilà. Wow, wow… Le couloir était bondé en fait… C’était quoi, tous ces gens qui allaient en cours ? Mais c’était n’importe quoi ! Cette académie était beaucoup trop petite pour autant de gens ! Surtout pour autant de gens CHELOUS ! Ah là là, mais tout était à refaire dans ces lieux… Tout ! Je vous jure, ces gens… Du coup, pour garder ma visibilité intacte, je me suis mis à léviter grâce à Encounter… Nécessaire ? Pas du tout ! Mais c’était juste pour se la péter un peu, tout ça. De toute manière… Ce n’est pas comme si chacune de mes actions avaient une logique et une utilité infaillible, DONC VOILA J’EMMERDE LA LOGIQUE.

Bon, par contre, c’était particulièrement long comme sonnerie… Ah, enfin, le trafic s’allégeait, il était temps… J’commençais à en avoir marre de ces élèves assidus, et tout là… Pourquoi ? Sans raison particulière… Ils gâchaient ma vision, c’est tout… Quoi, qui a dit qu’une raison valable était requise pour ne pas apprécier les gens ? Surtout que ça va durer que cinq minutes, donc foutez-moi la paix avec vos raisons, hein ! Bon… De toute manière, j’assistais aux déplacements des retardataires à présent… C’était bizarre, c’étaient ces têtes que je reconnaissais le mieux… Sans doute parce qu’ils étaient des Rubis pour pas mal d’entre eux… Ah là là, ma chère maison, faut arrêter de déconner comme ça, c’est pour ça que personne ne nous aime, ni profs, ni élèves… Oui, je les blâme pour leur retard… Moi j’y allais pas, ça compte pas, donc j’ai le droit.

Du coup, je m’étais remis à marcher en direction de… Où est-ce que j’allais ? Oh, on s’en fout de toute façon… Qui s’en soucie ? Le but était de faire la rencontre pour faire avancer le topic… D’ailleurs, voilà, on y est, voici ma promise au loin… Huh ? Je tombais amoureux… Qu’elle était belle… Bon, elle avait les cheveux blancs et ça faisait genre elle avait une maladie incurable, mais… Non, mais en vrai, elle était mignonne, j’avoue. J’pourrais tomber amoureux si c’était dans mes capacités  sentimentales, c’est rigolo hahaha. Enfin, quoi qu’il en soit, cette beauté vivante –parce que j’suis pas nécrophile, désolé- lisait un livre dans les couloirs… A l’heure des cours. Qu’elle referma. Oh oh… J’avais fait quoi ? Putain, mais je la connaissais même pas et j’étais déjà accusé ! Mais s’il vous plaît, sérieusement ! J’étais innocent, et voilà qu’elle fermait son livre et qu’elle s’était plantée devant moi ! Du coup, fallait que je réagisse comme si de rien n’était, et de toute façon, rien n’était ! Du coup, j’ai opté pour un air intrigué accompagné d’un léger sourire bienveillant pour avoir bonne figure, histoire de prouver que j’avais rien à me reprocher. Puis, elle ouvrit la bouche… Et me demanda où se trouvaient les dortoirs. Donc, donc donc, attendez là, parce que c’était quand même très très fort ce qu’il se passait… Une nouvelle, au vu de sa question… Traînait dans les couloirs à l’heure des COURS, alors qu’elle était NOUVELLE… Elle m’a vu, élève ancien, et S’IMPOSE à moi, refusant donc de se faire discrète… Pour me demander où sont les DORTOIRS ? Rubis à 444%. Enfin, j’en savais rien, et de toute façon, je devais bien lui poser la question, parce qu’on a pas qu’un seul bâtiment…

« Salut ! T’inquiète, tout le monde se perd au moins une fois ici… T’es de quelle maison ? Parce que les bâtiments ne sont pas les mêmes. »

Wow, so much skill, very pro, wow.


~~ Ultime Roi. ~~


avatar
"Hakaishin" Warren
Administrateur Divin

Fiche perso'
Infos:
Où me trouver:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum